Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 76
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas plus de 5/3 (grmblbl) aventures sous la dent en même temps.
✘ LIENS : - La Juste Seiche
- Encre & saucissons
- Fraîchement Tranchées: I - II - III - IV - V


MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 23:59

La chaleur de Rouge la rassure et Seiche peut sentir couler de drôles d'écumes sur ses joues. Cela ruisselle un peu, et continue d'avantage, quand son ilôt d'amarrage s'éloigne doucement... se détache. Elle a beau s'agripper un peu plus fort à ce bras qui l'écarte... Rouge l'abandonne, sous ses hoquets, la petite sirène n'est pas si sûre d'être aussi forte qu'il le voudrait.
Et cela aussi la désole, entre les vagues de chagrins de ses sœurs qui l'assomme, et cette sirène qu'elle n'a vraiment jamais été.

Seiche tangue un peu et manque de s'écrouler vraiment, se raccroche à l'allure un peu familière d'un des des enfants. C'est la deux-jambes de l'étoffe à mémoire !
La sirène halète un peu, essaie de se reprendre sous les spasmes et ces larmes si nouvelles... Elle voit bien une petite fée virevolter de toute part pour filer tout droit dans l'un des orifice du grand mur qu'ils ont tous finit par rejoindre bon gré mal gré. Elle assiste au plan étrange qui est décidé, admire la volonté de sa jeune sœur, et toujours désemparée, serre un peu plus fort la main de son support.

« Ne me laisse pas... » 'toi aussi' – est sa supplique.

Les choses s'agitent, les vies et les lueurs. Le Caméléon est dépassée, par trop submergée par la terreur et cette douleur trop partagée.
L'arrivée du deux-longues-jambes semble changer la donne. Seiche se dissimule d'abord derrière sa protectrice, suivant docilement les directives de la trop affirmée usurpatrice, sans manquer de tiquer sur le ton et le timbre employé.
Seiche n'apprécie pas d'être ainsi rabaissé – elle et ses sœurs – mais les deux-jambes femelles sont sottes – sa bienfaitrice exceptée – Et ils doivent de toute manière continuer de progresser.

Elle hâte soudainement son pas, devenue empressée. Elle paraît courir, la main de son 'amie' aura été lâchée. Elle tambourine aux portes (ne sachant comment les ouvrir) jusqu'à qu'on l'en libère, jusqu'à...
... Arriver.

Coquillage s'est elle aussi précipitée, rejoignant Flot.. Ô Flot !
Mais la vague de soulagement ne peut atténuer le carnage que ses yeux rencontrent.

Son pas s'est ralenti. Elle semble se vider peu à peu des dernières couleurs qui l'animaient encore, s’éteindre dans un silence mortifié. Seiche, pourtant, continue d'avancer.
Elle se rapproche de l'un des corps transi, elle en caresse le visage, et d'une précaution infinie, lisse la chevelure du cadavre à jamais figé.
C'est encore un sanglot qui s'est échappé. Qu'elle ravale. Balayant l'espace de ses yeux sur l'horreur, les immondices que sont devenues...

Ses Sœurs
 « Rouge... » dit-elle faiblement.

Oh qu'elle est épuisée par la clameur incessante de celles qui continuent de souffrir ! Et par l'absence ! L'absence de celles qui ne pourront plus jamais lui sourire.

« Ils n'avaient... pas le droit. »

Non. Oh non !
Jamais les deux-longues-jambes n'auraient faire ça.

L'alarme submerge l'endroit, tel le chaos de son cœur. Et Seiche assiste aux déferlantes d'humains, aux nouvelles plaintes de ses sœurs à sauver.
Il y a Encre là, au loin. Seiche la reconnaît. Elle n'a plus la force d'en être effrayée. La clameur de Flot, la volonté de Coquillage.
Et le chaos.
Et le chaos.
Et c'est l'Orage.

Les pleurs sont essuyés quand on la bouscule. Interdite, elle dévisage le deux-longues-jambes qui s'est approché. Il s'adresse à elle, il paraît même... sincèrement inquiet ? Est-ce de la compassion que Seiche perçoit ? Noyée sous des questions qu'elle ne comprend pas.
Et des bancs d'autres humains dans son sillage.

L'Orage.

Il lui a placé une veste sur les épaules, s'est retourné pour aboyer aux autres. Et la sirène semble tétanisée. Traumatisée ? C'est ce qu'il doit penser.
Quand sur ses lèvres se dessine une tout autre grimace. Un hurlement rejoignant le vacarme assourdissant :

« ROUGE ! Ils DOIVENT PAYER ! »

Tous...
Il n'y aura aucun rescapé.

Seiche balance sur l'homme, le corps desséché de la sirène – Une SŒUR – tant aimée. Son poids n'est pas bien lourd, le gardien aura tôt fait de s'en relever... abasourdi.
C'est de toute part qu'ils sont attaqués.
Et à son tour, Seiche se jette sur lui. Tambourinant de ses doigts son visage. Ses yeux... Oh SES YEUX !
Comme ils lui avaient été... chaleureux.

Ils l'insupportent.
Ils la dégouttent.
Les deux-longues-jambes sont affreux.

Elle veut lui y planter ses doigts, les lui crever, quand il se débat, bientôt rejoint par d'autres de ses pairs...
Le gardien essaie de se débarrasser du Caméléon, accroché désormais à son dos, Seiche l'aveugle, lui force les paupières. Ses yeux ! Oh ses yeux ! Ils sont grands ouverts !

«  PAYER ! MOURIR ! »

Disparaître. Tout faire disparaître . Pour tous les grelots qui ne pourront jamais plus retentir...
Pour toutes ses sœurs loin de l'embrun, loin de Père.

Ils devront TOUT détruire.


Synthèse – Scar – Bambi:
 







Juste Seiche:
 


Dernière édition par Seiche le Dim 16 Juil 2017 - 13:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Amanite
avatar

☼ Fée des Forêts ☼


✘ AVENTURES : 123
✘ SURNOM : La Guêpe
✘ AGE DU PERSO : C'est SECRET (mais pas jeune, pour une Fée).

✘ LIENS : Ego & Trouvailles
Sujet en cours : I - II

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 1:18

Glucose réagit presque immédiatement à son ordre. Avec une satisfaction qu'elle ne cache pas, Amanite li voit réfléchir et disparaître par ce qui ressemble à une grille d'aération, avant de réapparaître - quelques instants plus tard - derrière la porte vitrée. Puis, alors que l'Espiègle trace un quelconque message de son côté de la porte, une voix détourne la Guêpe de son observation.

- AMANIIIITE !!! J’AI TUÉ SHAKESPEARE.

C'est Photon, comme de juste.

Et il lui rentre dedans.
Evidemment.

Amanite a à peine le temps de réceptionner le Précieux en souffrance que ce dernier s'en va furieusement, s'en allant crier avec une détermination certaine sur un bipède aux yeux dépareillés. La Guêpe soupire et préfère, désabusée, se détourner des simagrées de son compère.

Alors qu'elle est en pleine réflexion concernant la suite des opérations, Photon refait son apparition, suivi d'un gardien qu'il semble avoir bel et bien enchanté. C'est avec une fierté qu'elle ne cherche pas à dissimuler qu'Amanite s'écarte pour laisser passer le bipède. Elle se permet néanmoins, lorsque Photon passe à sa hauteur, de lui adresser un grand sourire, suivi d'un "Bien joué !" discret.

Le Musée est ouvert, Stealth donne des ordres. Sans attendre la suite - qui ne la concerne de toute façon pas - la Fée des Forêts s'aventure dans le vaste bâtiment et parvient à trouver l'emplacement de l'exposition. Si ce qu'elle y voit est objectivement sinistre, Amanite ne s'y attarde pas réellement et retourne faire son rapport.

Lorsque le reste de l'expédition débarque dans la salle des aquariums, les réactions sont diverses. On s'occupe de secourir une sirène puis un son strident retentit, suivie de l'irruption musclée de divers bipèdes visiblement mécontents de les trouver tous là.

Leur petit groupe ne perd pas de temps et la Fée non plus. Enthousiasmée par l'idée de la confrontation à venir, elle file en direction d'un duo curieux, constitué d'un humain et d'une sirène pâle qui lui maintient les yeux grands ouverts. C'est une opportunité aussi parfaite qu'inespérée, vers laquelle la Guêpe file à toute allure. Puis, une fois arrivée au niveau de l'humain, elle saisit l'extrémité de son dard entre ses mains et déverse dans ses deux prunelles une partie de la réserve d'acide qu'elle garde toujours avec elle. Comme de juste, les yeux réagissent et le bipède hurle.

- Bien fait. Qu'elle réplique férocement.

Je collectionne des canards vivants:
 






Amanite invente en olive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Dude
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 244
✘ SURNOM : Le Chevalier
✘ AGE DU PERSO : Pas loin de 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Will see in private
✘ LIENS : Shmow-zow ! It was weird but I liked it.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 2:42

Team Zeppelin


Secourir les Sirènes
Event


La bienveillance du Taquin ramena Dude d'entre les brumes de l'inconscience ; ce furent les chatouilles au nez qui lui firent de l'effet d'ailleurs.
Il battit des paupières et porta une main à sa tête douloureuse en laissant s'échapper divers grognements : de douleur, d'incompréhension et de douleur encore.
Enfin, les souvenirs lui revinrent et il se redressa vivement avant de grogner une nouvelle fois de par le vertige découlant de son empressement.

« Seller Boy ! » dit-il à mi chemin entre le cris et la supplique.

Un grognement lui répondit et le Chevalier posa les yeux sur le caissier indemne et quasiment conscient. Un soupir de sincère soulagement et Dude inspecta les alentours : ils se trouvaient à l'arrière de la camionnette, les portes étaient grandes ouvertes et laissaient voire une montgolfière... Du moins cela présentait quelques ressemblances.
Le reste du groupe était en pleine ébullition, transférant les sacs de charbon du véhicule roulant à celui volant. Ils ne se trouvaient plus devant l'établissement de vivres mais devant un grand bâtiment en pierres. L'armurier reprit le fil de ses souvenirs et mit un nom sur le lieu : le Musée ; ils étaient donc parvenus à leur but.
L'esprit affûté du garçon analysait tout ce qui l'entourait et en tirait les conclusions adéquates. Il dit à son compagnon roux :

« J'sais pas ce qu'ils veulent faire à Seller Boy mais il faut le protéger, d'accord Susu ? »

Le Chevalier se tourna vers son protégé qui venait d'ouvrir des yeux quelque peu vitreux :

« Vous en faites pas Mister, ils vous feront rien tant qu'on vous protégera. Alors vous enfuyez pas ok ? »

Le jeune homme approuva du chef, ou bien il dodelinait seulement, impossible d'en être certains. Dude prit cela pour un assentiment et se redressa en reprenant Ececalibur tombée à ses côtés.
Cette fois il ne se laisserait pas surprendre.

codage par Junnie sur apple-spring


Résumé:
 






True Nature of the Knight:
 


Le Chevalier cherche son destrier et meilleur ami !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Encre
avatar

≈ Sirène Doyenne ≈


✘ AVENTURES : 378
✘ SURNOM : La Famélique
✘ AGE DU PERSO : Ancienne.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Hunger is the purest sin.
Sujet en cours : I

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 13:10

Elle ne voit plus rien, elle ne sent plus rien.
Après la rage, la FAIM.

Elle suçote un os, la Famélique. Pour la centième fois, enlace le cadavre de sa Soeur. Se raccroche au souvenir de sa chair tendre, son dernier vrai repas. Et ses ongles, déterminés, qui passent sur sa propre nageoire, se glissent entre les écailles.
La vision de son propre sang, son odeur parvient à peine à la rasséréner. Pourtant elle continue, incapable de s'en empêcher. Se mutiler, toujours, passer la Faim par la violence.

Quand soudain, du mouvement.
D'abord des lueurs, des voix lointaines.
Visiteurs.

Mais c'est étrange, les lumières sont presque éteintes.
Des voix.

De ses sens atrophiés, saturés de Faim, elle la perçoit pourtant : la composition de l'eau change, sa nageoire se scinde. Ses tentacules se font cheveux, et - dramatiquement - ses canines se font incisives, molaires.
Dents humaines.

Une odeur de chair, un bras qui se tend vers elle. Encre ne réfléchit pas et mord. Un cri lui parvient, le membre se dégage, laissant derrière lui une traînée de sang délicieuse. Encre l'aspire goulûment alors que d'autres mains, plus prudentes, la hissent. Elle pose pied à terre, dégringole : ses jambes sont parsemées d'hématomes.

Faim.
Faim.
FAIM.


Encre rampe et l'air libre lui brûle les poumons : autour d'elle, ce sont des cris, une mêlée confuse. Et l'odeur, insoutenable, des blessures.
Confuse, elle perçoit vaguement Flot, un peu plus loin.

FAIM.

Et rampe, la Famélique.
Rampe sur ses jambes meurtries.
Humaine.

Un éclat de peau, une plaie béante.
Sans y réfléchir, Encre se jette sur le corps encore chaud. Non loin, elle perçoit un éclat roux.
Et ses ongles trop humains creusent le trou dans sa poitrine, avide d'élargir la fente. Et tout ce sang qui coule, la rend folle.
Sans plus pouvoir attendre, Encre se penche sur la plaie et - de ses dents trop humaines - commence à lacérer.

Faim.

Je collectionne des cadavres vivants:
 








I'm going hunting
I'm the hunter


Playlist ♡
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Tick Tock
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 150
✘ SURNOM : la Grimace
✘ AGE DU PERSO : environ 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Tic et Toc
[ancienne fiche : ]



MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 13:34


Son ventre est une sorte de gros noeud très serré, mais Tick Tock est trop fatigué pour se rendre compte comme ça fait mal. Quand Wrath le dépose sur le sol, il reste un moment immobile, ankylosé de partout, des traces de vomi séché partout, même des étoiles dans les yeux un peu partout. Il ne sait pas qui suivre entre Nasty et Freckles, qui marchent très vite. Du coup il suit Lacerate et le garçon endormi.
Ses mains agrippent fort le cahier de coloriage. Ses yeux se ferment tout seuls, un peu.

- C'est comme le Naulitus, hein Lacerate. il dit, alors qu’elle s’enfonce dans le ventre du vaisseau.

Ça ressemble encore plus à la Machine que l’autre. Surtout l’odeur. L’odeur est la même. Elle se colle sur lui.
Alors, tandis qu'ils accèdent à ce qui ressemble à la salle des machines, Tick Tock retire précipitamment tous ses vêtements et les lance par terre, le plus loin possible.
Il se griffe un peu le nez puis explore encore. Il est si fatigué qu'il ne ressent pas mieux l’angoisse que la douleur. Il voit des genre de fours. Là aussi, l’odeur est forte, mais ce n'est que dans sa tête.

- Ça marche pareil on dirait.

Il s’accroupit par terre et ouvre le cahier de coloriage.

- Je vais attendre Pudding ici.

Il cherche des crayons de couleur, mais…

- Le noir c’est pour les fours ?

C'est la grande différence alors, puisque le sous-marin se nourrissait de couleurs.



résumé:
 







Signa offerte par grand frère Sharpy. ♥
Tick Tock grimace en slateblue.
         

cadeau de grand frère Arrow:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Pit
avatar

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 737
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 15:58

Un gros bordel, juste un gros bordel. Mais, Pit était bien trop à la masse pour se rendre compte réellement de l'ampleur des choses. Il suivait, tout simplement. Il s'était contenté d'aider, en étant loin d'être très réveillé.

Le voyage en camion lui retourna un peu l'estomac, mais il n'ajouta pas plus d'odeur putride que ce qui flottait déjà dans les airs. Il était de plus en plus fatigué, le Joker. Pas même un sourire ou un rire. Juste un genre d'indifférence qui faisait presque écho à une Récolteuse peu accueillante. Il avait à peine haussé les sourcils en voyant les actes des violence. Même lorsqu'on assoma l'un des leurs. Bref, il retenait une chose, une chose qu'il aimait bien. Se tirer d'ici en Zeppelin. Il aimait bien cette idée, cette machine inflammable. Cette bombe volante. Il adorait ça, bizarrement.

Ailleurs, mais il aidait à charger le charbon tandis que tout le monde d'agitait à diverses occupations importantes. Avait-il seulement remarqué qu'ils étaient quelque peu en fuite ? Non. Il ne remarquait pas grand chose. Il voulait juste se barrer du monde ordinairement peu marrant. Trop loin du Jeu. Il n'y avait que le Zeppelin qui lui plaisait.

Il avait été à l'arrière du camion, observant les bons samaritains. Ils font ce qu'il veulent du Justin, de la chair vivante en plus ou en moins, ça ne changeait pas grand chose.

Pit s'était tout de même démerdé pour atteindre le monstre de fer volant, il fallait charger ce foutu moyen de faire avancer le Nautilus.

Il ne se souciait pas des salissures sur ses vêtements, le Joueur se trouvait bien trop loin de lui-même. Ailleurs, tout autour de lui... c'était comme du vague. Il comprenait sans comprendre ce qui se passait. Il voulait juste se tirer.

Il se baladait dans la machine volante, il fouilla les petites pièces, apeès avoir aidé à poser le charbon.

Le Joker était perdu dans son "monde", ne prêtant que de moins en moins attentions aux gens. Ses prunelles bien trop vertes s'illuminèrent qu'en trouvant de la Fée Verte. Une jolie bouteille qui lui inspira un grand soulagement. De quoi ? Aucune idée, mais l'inquiétude permanente se dissipait un peu à la vue de cet alcool. Lui qui ne portait pas grande attention aux boissons alcoolisées, il trouvait l'absinthe très acueillante. Il la prit et alla voir ce que les gens faisaient. Salle des machines, puis le cockpit. Comment ça fonctionnait ? Au gaz sans doute, peut-être. Sinon le ballon n'exploserait pas. Il fallait aussi faire marcher le système de manoeuvres et tout ce bordel.

Le Joker ouvrit la bouteille, il n'y connaissait rien à tout ça. Un moment, Pit trouvait qu'il manquait quelque chose d'important pour la Fée Verte. Il manquait un truc mais il ne savait pas dire quoi.

Il se plaça dans un coin, plongé dans l'observation de son alcool qui faisait écho à ses yeux. Puis le tableau de commande l'intriguait. Où était le fameux gaz inflammable ? Ça, ça le fit rire. Un fou rire. Le Joker était perdu dans un fon rire. Ça passera. Il aidera les gens si nlcessaire.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cyber
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 71
✘ SURNOM : Le Hacker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Welcome in the Deep Web

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 16:43

Ils ont enfin trouvé ces foutues sirènes. ça tombait bien parce que l'Artisan en pouvait plus de cette sortie "scolaire". Et puis, bien, les fées servaient pas mal.

Jusqu'à maintenant, Cyber avait surtout fait en sorte d'éviter les filles de l'océan. Il restait planté dans son téléphone, et transportant son sac à dos. Il dû quand même aider, accomplissant les ordres, potions et compagnie. Il détestait ça d'ailleurs, aider. Mais, il ne laissait pas les autres tomber, quand même. Un peu de coeur. Sans doute parce qu'il y avait quelques personnes qu'il aimait bien. Il avait vaguement un peu sourit lorsque Meteor s'était pris une baffe de fée.

Cependant, évidemment, les bonnes choses ne duraient pas. Les gardiens, des adultes quoi, ont débarqués. Le Hacker soupira très fort, forcément, il aurait fallu gérer tout le système de surveilance pour être clean. Mais non.

Il resta en retrait, il n'avait pas du tout pour habitude de se salir les mains directement. Il préférait de très loin gérer afin que ce ne soit pas nécessaire ou que quelqu'un d'autre le fasse à sa place. Il fallait s'en aller. Choper un moyen de s'enfuir avec les filles-origine-de-ce-bordel.

Cyber se planquait par-ci, par-là. Son ordi, son téléphone et lui-même étaient plus important que "tuer des gens". Parce que bon... L'Artisan avait l'impression d'être qu'ils ne valaient pas mieux que les gens qui avaient empaillé des sirènes. Enfin, il avait l'impression que ses collègues venaient vraiment du Moyen-Âge. Enfin, bref, comme s'il était tout blanc. On en reparle des Red Room ?

Il prenait des photos des hommes à terre, et des sirènes empaillées. Pour une fois qu'ils n'étaient pas de la nourriture sur pattes.

Cyber se glissait de cachette en cachette, jusqu'à atteindre une porte pour être un peu... un tout petit peu, en "safe zone très temporaire". Il rangea son téléphone dans son sac avant d'en sortir l'ordinateur mis en veille. Il chercha à attraper le réseau du bâtiment, celui de l'administration. Il dû laisser le programme chercher et tester les diverses possibilités de codes. Qu'est-ce qu'il en ferait ? Aucune idée pour le moment, mais c'était histoire de gagner du temps.

Il observa par la porte, voir les combas qui se passaient. Histoire de voir si détracter un système basique serait utile. Dans la mesure du possible, évidemment, watchdogs n'était pas pour le moment.

Spoiler:
 






Spoiler:
 
can't hack this:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Scar
avatar

♣ Chef des Sentinelles ♣


✘ AVENTURES : 253
✘ SURNOM : Le Rouge
✘ AGE DU PERSO : 17 ans - Il en avait 12 à son arrivée sur l'Île mais s'est forcé à grandir pour pouvoir venger sa soeur jumelle.

✘ DISPO POUR RP ? : -
✘ LIENS : De la Vengeance à l'Acceptation

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 16:56

Pour un fois, Scar est bien content de laisser la main directrice à quelqu’un d’autre. Une drôle de sensation l’oppresse et il est presque sûr que c’est davantage dû à la Sirène qu’au mal du pays. Il ne l’entend plus mais c’est comme si leur brève étreinte avait ravivé ce lien étrange qui s’était formé entre eux alors qu’il était dans la capsule. Pour vu que cela ne soit que temporaire, il n’aime pas la magie et l’idée que son esprit ne lui appartienne plus entièrement l’angoisse. Il n’a pas envie de finir comme le gardien qui regarde béatement la fée assise dans sa main.

Fermant un instant les yeux, le Rouge laisse échapper une lente expiration, se focalisant sur la tâche à accomplir et rien d’autre. D’un fourreau attaché à son mollet, il retire une longue dague bien graissée et s’avance à la suite de Stealth, faisant signe à ses Sentinelles et aux Chasseurs de le suivre.

Il n’a pas envie de réfléchir au fait qu’il va potentiellement tuer aujourd’hui. Et cette fois pas des Pirates ou des monstres mais des hommes. Pas ceux ayant capturé ou assassiné les Sirènes mais des gardes, comme lui, faisant simplement leur travail. Il se demande si c’est ainsi qu’on se sent à la guerre, lorsqu’on a pour devoir de tuer des gens qui au fond ne sont ni plus bons ni plus mauvais que nous.

Longeant les pièces dans l’ombre des murs, ses yeux ne s’attardent pas sur les objets du musée, n’y voyant que de potentiels obstacles ou cachettes.

Le chemin vers la salle des Sirènes se passe sans accroche de son côté, mais à peine le Chef met-il le pied à l’intérieur qu’il reçoit comme un coup à l’estomac. Une vague d’horreur et de tristesse se déverse sur lui et il sent même une larme rouler sur sa joue. Il sait que l’émotion n’est pas entièrement sienne même s’il trouve le spectacle affligeant, mais cela ne l’empêche pas d’en ressentir tout l’impact et de vaciller un peu.

C’est l’alarme qui l’extirpe soudainement de sa misère partagée, et le hurlement de Stealth qui la suit.

« Tuez tout ce qui approche et vous mettez pas sur la route des sirènes ! »


Scar n’a même pas le temps de se tourner vers l’Éclaireuse qu’un cadavre bouillonne déjà aux pieds de celle-ci. Celui du gardien moustachu et enchanté qui avait crié à l’intrus. En se dirigeant vers elle, il la voit en tuer un second alors que ceux-ci n’ont pas encore attaqué pour de vrai. S’il admire la compétence, ce peu d’égard envers la vie des hommes le glace. De la part des Sirènes il peut comprendre, elles ne sont pas humaines. Mais de la leur ?

« Stealth ! Att- »

Un éclair de douleur dans sa jambe lui fait finir sa phrase dans un grognement alors qu’il tombe à genoux. Évidemment. Il n’a attaqué personne mais le couteau dans sa main et son apparence suffisent à en faire une cible de choix. Par peur d’un deuxième coup, il enfonce son poing dans le ventre de son adversaire, faisant se plier en deux un homme blond d’environ vingt-cinq ans et l’assomme ensuite d’un coup de coude en se relevant, grinçant des dents lorsqu’il prend appuie sur sa cuisse matraquée.

«Allo ? Stealth ? Scar ? Scaaaaar ? On est dehors du musée là. Derrière. On vous attend, on a un véhic... J'vous rappelle, bisou. »

L'appel de Freckles le fait sursauter. Il les avait presque oubliés, ceux de l'autre groupe.

« Les fées : allez chercher l'autre groupe, ils nous attendent derrière le musée avec un véhicule, vous nous y guiderez. Les autres, finissons-en et filons rapidement ! »

Cette fois, le Rouge est d'accord avec la Cheffe. Elle a de vraies qualités de meneuse, il le reconnaît, mais aimerait tout-de-même lui conseiller de se montrer moins sanguinaire. Même si, de sa part, cela pourrait paraître déplacés. Dans tous les cas, un champ de bataille n'est pas un lieu pour les conflits internes mais il se promet qu'il lui en parlera une autre fois.

Se penchant en veillant à pouvoir s'écarter rapidement au cas où l'épée viendrait se perdre de son côté, il saisit la conque et la porte à son oreille.

« Ne rappelez pas, on est en assez mauvaise posture ici mais préparez-vous à partir immédiatement quand on arrive. » il laisse passer un bref silence et ajoute de façon moqueuse « Bisou. » avant de terminer l'appel.

Soudain, un élan de rage venu de nulle part l'emplit, rétrécissant son champ de vision et lui donnant une soif de sang comme il n'en a plus ressentie depuis longtemps.

« ROUGE ! Ils DOIVENT PAYER ! »

Oui, il faut ouvrir leur ventre, verser leurs entrailles. Ils n'ont peut-être pas enfermé les soeurs mais ils n'ont rien fait pour l'empêcher ou les libérer. Ils sont tout autant coupables. Scar ne comprend pas comment il a pu penser qu'ils ne méritaient pas la mort.

« PAYER ! MOURIR ! »

Le cri de la Sirène domine le vacarme et, au même moment, le Sentinelle enfonce sa dague dans la gorge d'un gardien qui s'apprêtait à l'attaquer avec une arme qui grésille les mêmes étincelles bleues que les cheveux de Meteor.

Ce n'est que lorsqu'il voit les yeux de celui-ci s'agrandir et le sang sortir de sa bouche pour couler sur la main assassine qu'il se rend compte que, pour une fois, ce n'est pas sa colère qui le fait voir rouge mais celle d'une tierce personne. Il recule en boitant, sa jambe toujours douloureuse, et manque de trébucher sur l'une des Sirènes. Loin d'être morte, celle-ci est en train de se repaître joyeusement des entrailles du gardien enchanté et le Chef retient un haut-le-coeur.

Alors qu'il s'apprête rétablir quelques mètres de distance entre lui et la créature, il remarque une petite lueur jaune dans les cheveux de celle-ci. C'est la fée, elle a du venir s'y réfugier lorsque son gardien s'est fait étripé. Hésitant, il la récupère rapidement avant de s'éloigner, glissant celle-ci dans une poche intérieure de son blouson. Il la confiera plus tard à Mirka, se rappelant qu'elle avait désigné la Mère comme devant être sa porteuse.


Spoiler:
 







No pain no gain
''Showing off is the fool's idea of glory.'' - Bruce Lee

Merci Freck' <3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bambi
avatar

★ Mère Apprentie des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 120
✘ SURNOM : La Cascade
✘ AGE DU PERSO : Seize ans

✘ LIENS : and before you know it, you're walking on air

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 19:49

L'écart se creuse et à chaque rue, le regard de Bambi se fait plus long, plus appuyé. Elle lit leurs noms sur les panneaux ; elle les connaît, elle en est certaine. Elle est déjà venue ici souvent. Deux rues plus loin, elle a souvent fait les boutiques. Pour rentrer chez elle il lui suffirait de prendre deux métros. Il n'y en a pas, à cette heure-ci, mais elle peut toujours marcher. Est-ce qu'on a signalé sa disparition, quand elle est partie ? Est-ce que tout le monde l'a oubliée ? Que dirait sa mère si elle apparaissait d'un coup sur le pas de la porte ? Elle serait heureuse, évidement. Surprise, mais heureuse. Et son père ! Bambi rêve qu'à travers sa recherche, ils se soient retrouvés. Qu'ils aient tous deux levé les yeux de leurs préoccupations si éloignées de tout. Tout serait différent. Il faut qu'elle rentre.

L'écart se creuse.
Elle marche maintenant plusieurs mètres derrière tout le monde. Et ses pieds enfermés dans de petites ballerines la conduisent lentement en marge du groupe.

« Tu cherches quelque chose ? Ou quelqu'un ? »

Bambi sursaute et se retourne.
C'est une fée. Une fée toute bleue

« Non, je ... »

Ses yeux s'écarquillent. Elle ne sait pas pourquoi mais quelque chose dans le regard lugubre de la fée la pousse à se confier.

« J'essaie de rentrer chez moi », elle souffle.

Mais elle a un temps d'hésitation. Elle se demande si la fée va sonner l'alarme, si d'autres gens l'ont vue. Puis c'est trop tard. Le moment d'ouverture éclate lorsque le musée apparaît. Bambi se sent comme un faon dans les phares d'une voiture ; les jambes tendues, prête à détaler. Et puis la sirène – la pâle, mince, celle à qui elle a prêté des vêtements qu'elle n'a pas mis – glisse sa main dans la sienne.
Ne me laisse pas.
De ce simple geste elle l'ancre au groupe.

Bambi tourne vers elle des yeux larmoyants et lui rend la pression de sa main. Elle ne sait pas si elle lui en veut d'avoir brisé sa dernière chance.

Plus près du musée, ça s'agite. On envoie les fées, et quelques minutes plus tard, les portes s'ouvrent. Les ordres de Stealth sont clairs et catégoriques ; ils entrent tous et adhèrent à leur rôle. La sirène la lâche, pour courir, et Bambi suit, potion en main, cœur un peu en vrac. Sur le chemin ses yeux s'accrochent aux différents objets sans avoir le temps de les identifier. La porte de la bonne pièce s'ouvre à la volée.
Aquariums et sirènes empaillées.
L'apprentie a un haut-le-coeur.

Elle a à peine le temps de verser sa potion dans un aquarium, d'aider une sirène à sortir, que l'alarme se met à hurler.
Et des adultes – des gardes – déboulent dans la salle depuis plusieurs portes. Bambi ne peut pas retenir un cri. Ils ont des uniformes, des lampes-torches et des tasers. Et elle voit sur le visage de certains une expression de surprise. Après tout, il y a de quoi : leurs intrus sont une bande de gosses hétéroclite, de jeunes femmes nues et quelques fées.

"Tuez tout ce qui approche et vous mettez pas sur la route des sirènes !" hurle Stealth.

Elle regarde, paralysée, la cheffe des éclaireurs ouvrir un des gardes sans aucun scrupule.
Quelqu'un la bouscule, elle manque de s'étaler par terre. Elle croise le regard affamé des sirènes. Recule. Des yeux, cherche une sortie. Elle ne peut pas rester là. Elle ne peut pas se battre. Elle ne peut pas tuer, pas des vrais gens ! Elle ne peut pas regarder en arrière, le cadavre encore tiède de l'homme, elle voudrait se boucher les oreilles pour ne pas entendre les bruits du combat. En reculant elle se heurte à un garde, qui n'attaque pas, ouvre juste la bouche pour lui parler, peut-être qu'il pense qu'elle n'est pas là de son plein gré. Mais il n'en a pas le temps. La sirène pâle lui saute sur le dos, pendant qu'une fée lui brûle les yeux.

Le hurlement du garde ramène Bambi sur terre.
Elle se saisit du taser qu'il a lâché à terre, et lui envoie une décharge dans les côtes. Il s'effondre.
Elle ne sent même pas les larmes qui commencent à couler sur ses joues, à ce stade elles ne sont qu'un réflexe. Toujours armée, elle réussit à se frayer un chemin dans la bataille. Elle ouvre une porte, qui mène à l'arrière du musée, fait des gestes frénétiques à l'intention des fées et des sirènes les plus proches.

« Par ici ! »


Résumé:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rainbow
avatar

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 126
✘ SURNOM : Le Carambar
✘ AGE DU PERSO : 16 ans par légère anticipation

✘ DISPO POUR RP ? : Oui et Non, à voir ♥
✘ LIENS : Over the rainbow, there is a quiet companies

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 21:18


La symphonie de casseroles n’est pas appréciée.
Le petit groupe anarchique le fusille du regard et le Panda plus agressive que jamais monte sur le comptoir, lui arrache les clefs des mains et ouvre sa grande gueule sous une flopée de mots muets.
Rainbow ne les entend pas mais à voir la réaction de Freckles qui bouche les oreilles de Tick Tock puis engueule aussitôt Nasty, le grimpeur devine que le langage doit être fleuri.
Il se prépare à lui répondre par une provocation mal-aimable mais l’artisane a déjà tournée les talents.

Il souffle, plisse son nez d’énervement, claque la langue et crache au sol comme il ne le fait jamais.
Bon débarra. S’ils crèvent tous, ça ne sera pas de sa faute.

Sans attendre d’avantage, il pique une pièce dans la caisse et avec son carnet et son stylo à la main, retourne derrière le magasin, du côté des caddies. Il cogne dedans deux fois pour calmer sa colère, jure sous un souffle de voix ridicule et s’apaise un peu, décroche un caddie et l’emmène à la camionnette. Il se stoppe, écrit sur son carnet « On prend ça et on met les sacs de charbons là-dedans. Ça sera plus pratique pour le transport » et montre le mot à un Perdu qui après avoir lu, acquiesce.

Tout est chargé et Rainbow s’installe sur le tas de charbon, se recroqueville un peu pour ne pas toucher le plafond de la voiture. On est prét à partir, déjà serré à l’arrière de la camionnette quand Lacerate  arrive, hisse le caissier et Dude inconscients. Avec Les trois Perdus et Susuara, on a à présent plus de place du tout.
Le grimpeur jure derechef. Pas pour l’espace manquant mais pour le Chevalier, ne comprenant pas ce qu’il fait inconscient ? Lacerate ne l’aurait pas assommé quand même ?

Il serre les dents et la voiture démarre.
La route n’est pas agréable. Nasty conduit comme un sprinter saoul : vite, mal, faisant régulièrement des écarts. Rainbow se casse la figure du caddie et tombe sur un perdu, se cale entre deux personnes, les poings serrés. Il aura son mot à dire quand tout cela sera fini et  quand la camionnette s’arréte enfin, se promet de conduire au retour et, évitant les inconscients, sort pour aller engueuler Nasty.
Il la cherche du regard mais celle-ci a déjà disparue.
Putain. Cette mission de merde le fait chier.
Il s’éloigne un peu, regarde les autres décharger, les bras croisés.
Il boude à n’en pas douter mais se fait rappeler à l’ordre par un Perdu qui d’un geste de main, lui fait comprendre d’aller aider à vider la voiture.

Il s’exécute et quand il arrive à la camionnette , voit Susuara, Dude et le caissier éveillés.
Une idée traverse alors son esprit et il se précipite à leur côtés, ferme les portes de l’intérieure derrière lui et intime d’un geste de main aux autres de rester calme.
Il attrape son carnet, griffonne dedans quelques mots et le tend au Chevalier.

Il faut sauver le caissier. Il est grand, il peut pas vivre sur l'île, Peter le tuera. »

Le gosse regarde le carnet, fronce ses sourcils en grimaçant.
Merde…A tout les coups, il ne sait pas lire.

Le grimpeur se tourne alors vers Justin qui ne semble pas tout comprendre, entoure le mot qu’il vient d’écrire et ajoute en note. « Lis à voix haute. C’est pour ta survie ».

Le caissier s’exécute machinalement puis panique, dit qu’il est trop jeune pour mourir. Rainbow lui intime le silence derechef et sous l’œil attentif de la créature, du chevalier et du pauvre Justin, recommence à écrire dans son carnet.

« Dude, Susuara et moi on va sortir du camion en fermant les portes et en disant qu’on t’a emmené dans le ballon gonflable et que la camionnette est vide. Toi tu restes là. Quand on pourra, je monte à l’avant et toi et moi, on se barre à toute vitesse. Je sais conduire. Explique à Dude. »

Le caissier reste interloqué une seconde et répète au Chevalier.
Rainbow respire, serre les dents.  
Est-ce que Dude acceptera le plan et le départ du grimpeur pour sauver le caissier ou les dénoncera-il ?
Son cœur s’accélère sous l’adrénaline. S’il  se barre en voiture avec Justin, cela sous-entend qu’il déserte le Pays de Jamais.
La haute trahison.
Il n’a pas peur néanmoins car maintenant qu’il est là, il ne ratera pas sa chance.
Il ne retournera pas à Neverland. Plutôt crever.



résumé:
 







Merci Joy. Ton LSD, c'est de la bonne *_*

Playlist du bonheur

Les pensées de rainbow :

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillage
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 99
✘ SURNOM : La curieuse
✘ AGE DU PERSO : 70

✘ DISPO POUR RP ? : mp moi et on verra ;)
✘ LIENS : Fiche
dés à coudre
aventures en cours : 1- 2- 3

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 23:21

Alors que Coquillage continua de se débattre, l’humain lui lâcha enfin le bras. N’ayant plus la forte lumière dans les yeux, la curieuse pu voir pourquoi : Une garçonne perdue, celle aux cheveux roses qui était dans le bébé nautilus sur laquelle elle est tombé, s’est jetée sur le dos de l’homme.

- Maintenant, file !

Il ne fallait pas le lui dire deux fois.

Juste le temps de lancer un rapide «  Merci ! », et Coquillage fila du mieux qu’elle pu sur ses jambes tremblantes, la précieuse jonque dans les mains.

Elle courra en direction de Flot, tout en jetant des coups d’œil autour d’elle, faisant bien attention de ne pas se faire encore attraper par un autre méchant humain.

Elle vit sa grande sœur Seiche s’acharner sur un humain, une fée, celle qui l’a guidé, près d’elle. Coquillage sentit la rage et la colère de sa grande sœur, telle des vagues vrombissantes d’une tempête. Oui elle a raison, les humains de ce monde sont mauvais et ils doivent payer !

Elle perçut aussi la famélique du regard, en train de manger à grande peine un des gardiens. Elle prit grand soin de ne pas trop se rapprocher d’elle, connaissant sa triste réputation, même si la voir dans cet état l’attriste un peu.

Elle arriva enfin auprès de Flot et lui tend sa jonque.

« Tiens, voilà ta jonque grande sœur ! »

Oh pauvre Flot, elle avait encore l’air si faible ! La faim que ressent sa sœur lui fend le cœur. Il faut qu’elle mange quelque chose et vite ! Soudain elle voit le Rouge de Seiche égorger un des méchants, le corps de celui-ci tombant lourdement sur le sol, son sang chaud coulant à flot de sa bouche…
Oui, ce sera parfait !

Coquillage se rapprocha du corps agonisant, le trainant de ses deux bras vers la Dodue.

« Tiens grande sœur ! Mange, c’est tout pour toi ! »

Elle espéra que ce sera suffisant, au moins le temps du voyage du retour…

Elle promena son regard autour de la salle, pour essayer de juger la situation un peu mieux, quand elle vit une garçonne perdue, celle qui est resté auprès de Seiche dans le musée, leur faire signe vers ce qui ressemble à une sortie.

« Par ici ! »

Oh oui il faut qu’on s’en aille et vite ! Coquillage ne pourra plus rester dans cet endroit une minute de plus. Elle ne pourra pas supporter de voir feu ses sœurs dans cet état une minute de plus ! Chaque fois qu’elle les aperçoit, elle doit se retenir de pleurer une nouvelle fois.

« Mes sœurs, suivons l’humaine ! Il faut sortir d’ici au plus vite ! » Lança-t-elle par télépathie.

La pensée de laisser le corps de ses sœurs dans le monde ordinaire lui brise le cœur mais il fallait penser à  la survie de ses sœurs encore en vie. En espérant que celles-ci étaient en état de marcher…

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfrany.tumblr.com/
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 503
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Dim 16 Juil 2017 - 23:29

Freckles l'engueule, évidemment. Mais très brièvement et Lacerate ne va pas s'en plaindre. A la place, elle va s'asseoir dans un coin, piteusement, et endure le trajet en camion le plus catastrophique de sa vie. Lorsqu'elle en sort en titubant, elle a l'impression que l'épreuve a duré 3 heures. La vue du musée, heureusement, coupe un peu sa nausée.

Et surtout, il y a le zeppelin.

Et juste à côté, l'affiche :

RECONSTITUTION MACHINES VOLANTES : AVIONS, ZEPPELINS ET AUTRES EXPLOITS DU 20EME SIECLE


Lacerate siffle d'admiration : c'est une belle bête que voilà, comme celles des livres d'histoire qu'elle lisait avant d'atterrir à Never Never Land. Au fur et à mesure qu'ils s'approchent et font intrusion dans la cour, l'idée de s'en servir surgit, d'abord murmurée puis officialisée par l'ordre de Freckles.

- On décharge là dedans.

C'est plus fort qu'elle, elle frissonne un peu et sent les battements de son coeur s'accélérer.

Ils vont voler, bordel.
Ils vont voler.

Au lieu de trimballer Justin et Dude - dont Susuarana, heureusement, s'occupe - ce sont des sacs que Lacerate ramène, suivant les ordres avec une docilité repentante, sans pouvoir s'empêcher de jeter des coups d'oeil émerveillés au ballon, régulièrement. Alors qu'elle ressort de la nacelle, elle remarque Nasty se casser avec Wrath, décide de leur laisser un peu d'intimité.

- C'est comme le Naulitus, hein Lacerate.

- Heu... ouais, en quelque sorte.

Un peu mécaniquement, elle le suit à la salle des fours (il lui semble que Freckles a mentionné l'équipe des Machines), le voit se dépoiler sans réellement broncher - au moins il ne vomit pas une fois de plus.

- Ça marche pareil on dirait.

- Tu crois ?

Mais la Grimace ne semble pas réellement l'écouter.
Lacerate s'approche des fours et les examine avec perplexité : s'ils marchent pareil que dans le Nautilus, ça veut dire que le carburant doit être le même. Elle se détourne donc, cherche un sac de charbon qu'elle ouvre d'un coup de lame. Elle avise ensuite une pelle et l'utilise pour transporter une petite quantité de combustible dans l'un des fours. La Gueule Cassée s'apprête ensuite à l'allumer mais se ravise, s'empare d'une petite part de charbon et la place gentiment dans les mains de Tick Tock.

- Tiens, colorie avec ça.

Puis, d'un geste hasardeux, elle lance une allumette dans le four.

Durant quelques secondes, elle s'attend à ce que rien ne marche. Mais le feu prend et - le plus extraordinaire - c'est que ça a l'air de fonctionner comme il faut. Avec un enthousiasme enfantin, Lacerate marche vers l'extremité de la salle et passe sa tête par la porte, avisant une tignasse orange bien connue,

- Freck ! J'ai allumé un four !!

C'est vraiment plus fort qu'elle, elle se sent excitée comme une veille de Noël.
Après tout, ils vont voler, bordel.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Northern
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 11
✘ SURNOM : La Nocturne.
✘ AGE DU PERSO : 17.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup.
✘ LIENS : Losing Your Memory

✬ Dé à coudre ouvert, n'hésitez pas !

P E P P Y : www.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Lun 17 Juil 2017 - 18:45

Northern

Pleins de gens

「 Secourir les Sirènes 」
Inspirer.
Expirer.
Inspirer encore.
Et expirer. 


Elle respirait doucement, pour supporter la nausée nichée dans ses entrailles, comme on le lui avait appris. Elle gardait la tête haute, son regard rivé vers la paroi du poste de surveillance, digne et fière. Comme on le lui avait appris. Dans cette cage de ferraille plongée dans l'eau, elle avait déjà perdu la notion du temps. Elle avait été tirée au sort pour aller sauver les sirènes et a son plus grand regret, ils se rendaient dans le Monde Ordinaire par la voie marine. Placée dans l'équipe de surveillance, ça ne lui changer pas grand chose du quotidien, si on ne prend pas en compte le fait qu'elle observe un liquide transparent, bien que ressortant bleu et des poissons à la place de feuilles et d'oiseaux. 

Elle sursauta lorsque Scar s'adressa à elle, concernant les enfants dehors. Elle ne répondit pas, guidée par le pressentiment qu'elle aller vider la totalité de son estomac sur le sol si elle ouvrait la bouche. De toutes façons, elle ne voyait rien.


« T'AS AUCUNE IDÉE DE CE QUE C'EST, LA GUERRE, OKAY ? »


Le hurlement avait résonné jusqu'au poste de surveillance. Elle remercia silencieusement Scar de s'être porté volontaire pour aller vérifier la situation. Pas sûre qu'avec son estomac, la demoiselle puisse faire le chemin sans accident. Tout aurait pu bien se dérouler, si une grande secousse ne l'avait pas éjectée par terre au bout de quelques minutes, qui semblait être une éternité. Son estomac s'est joyeusement déversé sur le sol au moment où un espèce de triangle chelou fît irruption dans la salle de surveillance. Elle fronça les sourcils, mais son expression changea rapidement quand il lui fit remarquer le Perdu dans l'eau en difficulté. Elle se releva rapidement et se jeta sur sa conque, afin que l'on remonte le plongeur.


* * *

Bien que l'estomac toujours noué, Northern est à son poste. Hors de question de laisser une foutue peur prendre le dessus sur elle. Six de jours de voyage au total, et elle n'était toujours pas habituée à cette cage et au liquide bleu les encerclants. Une énorme ombre la surprend : elle couvre la totalité du Nautilus. La Brune s'attendait à quelque chose cognant la coque de leur moyen de transport, mais rien. Au bout de quelques secondes, elle entendit le rugissement assourdissant d'un monstre et ressentit un choc venant du plafond. 

Baleine Blanche. Les mots de Scar résonnent dans sa tête. Et merde. Et elle bug, complet, pendant quelques secondes. Elle voit deux scaphandres remonter à l'aide des sirènes, au moment même où Tick Tock entre dans la salle, demandant à Crackers de le laisser voir. Et soudainement, la voix de Buster se met à tambouriner dans sa tête, menaçant de lui exploser les tympans. 

« PUTAIN, BUSTER. »

Les mains sur ses oreilles, elle parvient tout de même à se rendre rapidement dans la salle de pilotage.

« BUSTER ! BAISSE LE SON ! »

Elle le fusille du regard et s'approche du hublot observant le résultat de son « attaque ». Et elle aller le tuer. Sa maudite chanson n'a pas l'effet voulu et voilà que le cétacé était partit pour tous les écraser sous les rochers. En l'espace de quelques minutes, la colère fait place à la peur. Elle est paralysée. D'horreur. Alors qu'il sembler calme grâce à l'intervention des sirènes, le monstre marin se permit d'avaler deux de leur capsule. Huit de leur coéquipier. Elle ne réagit pas. Elle ne fait rien, ne bouge pas. Elle reste planter là devant la scène qui s'est déroulée sous ses yeux. Elle ne peut ni approuver, ni contester les décisions prises et se contente de s'accrocher comme on le demande. 

* * *

En vérité, elle ne sait même pas comment ils ont fait. Mais ils sont dedans. Ils sont à l'intérieur de la Baleine. Il fait tout sombre. Et ça pue. Elle ne peut retenir une grimace de dégoût. Elle quitte la salle de pilotage pour celle de surveillance et croise certains membre de l'équipage en chemin : ceux restés dans le Nautilus, comme des survivants.

* * *

Ils sont arrivés. « Londres ». Les chefs font l'appel et la sentence est irrévocable : il y a des absents, des morts. Mais pas le temps de s'attarder sur leurs pertes. Le cétacé les recrache dans un coin du port et ils devront bientôt passer un l'action. À travers un hublot, elle observe le ciel. Il fait nuit. Les étoiles sont là. Et ça l'apaise.

* * *

L'air est irrespirable. C'est horrible, assisse au sol, elle s'oblige à prendre de très grande inspiration. Elle est tellement perturbée par ce changement qu'elle ne parvient pas à se concentrer suffisamment. Elle était l'une des premières à sortir, souhaitant quitter ce monstre de fer au plus vite. Elle vérifie avoir ses propres armes, qui peut savoir ce qui pourrait arriver ici. Puis elle détourne le regard et observe silencieusement ceux qui descende du sous-marin, ainsi que les Mères distribuant les potions aux sirènes.

« Ca va être compliqué. Un long voyage. Et une longue nuit. »

La Nocturne soupire et se relève pour proposer son aide aux femmes-poissons. Trop vite. La nausée prend le dessus et voilà que le contenu de son estomac se vide une fois de plus. Foutu air. La Brune prend une profonde inspiration et se dirige vers le groupe. Au bout de quelques instants, le moment de grand départ arrive et les groupes se séparent. La Nocturne suit simplement le groupe en route pour le musée, aidant les Sirènes à restées sur leurs jambes. Ce qui finalement, n'est pas de tout repos. La traversée des rues lui paraît longue, mais avec les sirènes maladroites, c'est carrément une éternité qui semble défilée actuellement. Une agitation au sein du groupe détache son attention des femmes-poissons : Selon les informations qui lui parviennent, ils sont proches. Elle grimaça en attendant le discours de la fée aristocrate adressé à Mirka et suite au plan de la chef des éclaireurs, elle abandonne les demoiselles en difficulté pour rejoindre les Sentinelles, prête à endosser son véritable rôle au sein des Garçons Perdus.

À l'intérieur du musée, c'est sombre. Et le contenu de la bâtisse est glauque. Des squelettes, des animaux morts, des bocaux au contenu douteux. Et un mauvais pré-sentiment. Si le groupe croise quelqu'un, ils seront obligés de mettre un terme à leur vie pour la sécurité de la mission. Même si ces personnes n'ont rien fait. Même s'ils font juste leur boulot, au même titre qu'elle. À peine le pied mis dans la salle dédiée aux sirènes qu'elle sentit son cœur tombé dans sa poitrine. Le spectacle auquel elle fait face la dégoûte. Elle avance doucement. N'ayant vu personne au alentour, la Sentinelle s'approche de l'un des aquariums pour aider à en extraire une sirène. Dans le bassin, un squelette repose. Elle souffle du nez : ce n'est pas la première fois qu'elle en verra un. L'alarme retentit dans l'enceinte du bâtiment. La Nocturne ne se détourne pas de son objectif : sortir cette sirène de son horrible bocal. Northern tend les bras pour attraper doucement la sirène... Puis elle hurle, retirant rapidement son bras. RougeVifÉcarlateEnsanglanté.

Elle ne peut pas. Elle ne peut rien faire pour stopper la fuite de son sang. Et puis surtout, elle n'a pas le temps. Les gardiens du musée sont déjà là, attaquant quiconque dans cette salle. Malgré son bras, elle se mêle à la bataille.  Dans le carnage, elle observe une sirène s'acharnant sur l'un des hommes, pendant qu'une autre, celle qu'elle qui l'avait mordue, se rassasier d'un des cadavres, ce qui eu pour effet de l'obligé à détourner le regard et de reprendre part au carnage. Parce qu'elle doit défendre les autres. Parce que c'est son rôle.





Spoiler:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dude
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 244
✘ SURNOM : Le Chevalier
✘ AGE DU PERSO : Pas loin de 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Will see in private
✘ LIENS : Shmow-zow ! It was weird but I liked it.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Mer 19 Juil 2017 - 17:57

Team Zeppelin


Secourir les Sirènes
Event


...Cette fois il ne se laisserait pas surprendre.
Une silhouette bondit à l'arrière du véhicule et claqua les portières, les plongeant dans la pénombre à peine percée par le plafonnier resté allumé.
Dude n'avait eu le temps que de s'exclamer : il s'était encore laissé surprendre...
Il reconnut le garçon aux casseroles et brandit plus haut sa lame :

« T'approche pas de Seller Boy ! » dit-il sans savoir que son interlocuteur était hélas sourd comme un pot.

Celui-ci griffonna quelque chose sur un carnet et le brandit sous le nez du Chevalier. La lecture faisait partie des grands mystères du garçon et il ne put que froncer les sourcils, les hausser, les froncer, les hausser encore ; en une parfaite expression d'incompréhension.
Le message fut clair et le garçon aux casseroles écrivit une nouvelle fois en brandissant son carnet sous les yeux de Seller Boy cette fois. Celui-ci lut donc à voix haute :

« Il faut sauver le caissier. Il est grand, il peut pas vivre sur l'île, Peter le tuera.... Quoi ?! Non, non, je veux pas crever, j'suis trop jeune ! Non put... »

Le garçon aux casseroles le fit taire d'un geste, faisant montre d'une grande autorité sans même user de paroles, et se remit à écrire.
Pendant ce temps Dude réfléchissait à toute allure. C'était donc cela, le plan machiavélique de la Cheffe des Chasseurs : entraîner Seller Boy sur l'Île pour que King Peter le pourfende ? King Peter deviendrait donc un meurtrier et perdrait son rang, Lacerate s'emparerait alors du trône et un âge de ténèbres commencerait...
En réalité ce plan paraissait assez stupide et incompréhensible, cependant c'était le seul que l'armurier était à même d'imaginer avec les éléments qu'il possédait.
Il devait empêcher cela.

« Dude, Susuachose et lui, vous allez sortir du camion en fermant la portes et en disant que vous m'avez emmené dans le ballon gonflable et que la camionnette est vide. Moi je reste là. Quand il pourra il montera à l'avant et on se barrera fissa. Il sait conduire. » expliqua Seller Boy, l'air égaré.

Le Chevalier applaudit le plan :

« Yeah, ce plan déchire ! T'en es Susu ? »

Pas une seconde la possibilité que le garçon aux casseroles ne revienne jamais effleura l'armurier. A ses yeux c'était un sauvetage courageux pas un valeureux garçon, son esprit n'allait pas plus loin.
Son compagnon roux cria son accord et distribua des gages de courages et d'amitié aux deux grands garçons. Dude sourit mais sentit également une pointe de jalousie le tirailler.
Il s'en départi rapidement en se concentrant sur la suite des événements :

« Tu bouges pas d'ici Seller Boy, sinon on aura fait tout ça pour rien et tu vas te faire attraper et assommer encore. » dit-il, fort concerné par le sort de son protéger.

Ils sortirent donc du véhicule, en refermant soigneusement les portes derrière eux, et se dirigèrent vers le zeppelin où la troupe s'échinait. La montgolfière était bien plus impressionnante vue de près mais Dude ne s’appesantit pas et chercha un figure d'autorité à qui faire son rapport. Il n'était absolument pas gêné par le mensonge qu'il s'apprêtait à dire, ne voyant cela que comme une façon de sauver un innocent.
Malheureusement l'entrée de l'engin volant était bloquée par Freckles et... La Cheffe des Chasseurs. Le Chevalier se figea un instant, apeuré, puis reprit sa route déterminé et même échauffé. Il s'adressa au chef des Livreurs en ignorant superbement Lacerate :

« On a chargé Seller Boy dans la montgolfière et le camion est vide. » dit-il sur le ton d'un soldat faisant son rapport à un haut-gradé, il ajouta même un salut militaire, pour faire bonne figure.

Il n'y avait aucun doute sur la réussite de leur plan. Il ne leur restait plus qu'à patienter jusqu'à ce que la voie soit libre pour le garçon aux casseroles et Seller Boy.


codage par Junnie sur apple-spring


Résumé:
 






True Nature of the Knight:
 


Le Chevalier cherche son destrier et meilleur ami !


Dernière édition par Dude le Dim 30 Juil 2017 - 19:27, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susuarana
avatar

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 63
✘ SURNOM : Le Taquin
✘ AGE DU PERSO : Jeune

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Fiche
Liens

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Mer 19 Juil 2017 - 18:55

Tout s'était accéléré. Les enfants perdus s'affairaient en nombre autour du zeppelin et les ordres fusaient de toutes parts. Susuarana comprenait bien que, d'ici quelques minutes, il allait se passer quelque chose. Toutefois, le Chevalier et lui avaient encore une mission à accomplir. Et une fois de plus, le Taquin acquiesça après le plus jeune : ils devaient protéger le vendeur.

Un autre garçon fit soudain son apparition à l'arrière du camion. Susuarana s'empressa de brandir son boomerang, pour lier les actes à l'avertissement de Dude. Mais il s'avéra bien vite que les intentions de leur nouvel interlocuteur étaient bonnes. Ce dernier les détailla, d'ailleurs, par à l'intermédiaire du plus âgé. Manœuvre que Susuarana ne comprit pas très bien, au passage. A la fin, il ne savait plus qui voulait quoi et qui était qui... Mais puisqu'il s'agissait de rester avec Dude, dans les grandes lignes, il n'y avait pas de raison que les choses tournent mal.

C'est pourquoi, quand on lui demanda s'il était d'accord pour appliquer ce plan, le petit animal leva le poing.
« Ush !
Qu'il dit. Mais avant de partir, Susuarana décida de marquer le coup en leur offrant un présent. A Seller boy, il donna un jeu à gratter récemment trouvé dans le magasin de la station service. C'était beau et tout brillant : un objet de valeur, assurément.
A Rainbow, il offrit une grosse dent de dinosaure de l'un de ses colliers, comme un souvenir de l'île. Après quoi, il les gratifia d'un petit signe de la main et parti à la suite de Dude, son sac de provision en main.

Ce dernier appliqua le plan à la lettre, expliquant que l'on avait déjà transporté l'otage dans le zeppelin et qu'il n'y avait plus aucune raison de se soucier de la camionnette.
« Mita Sella !
Dit Susuarana en pointant son boomerang sur le zeppelin. Après quoi, il se plia au jeu du salut militaire, en effectuant une révérence particulièrement soignée à Lacerate. Après tout, c'était une Alpha : il fallait lui témoigner un peu de respect.

Résumé (Dude, Rainbow, Freckles, Lacerate):
 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 13, 14, 15, 16  Suivant

 Sujets similaires

-
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» [EVENT JCJ RP OUVERT] : Vendredi 4 décembre. début 21h20
» [Event Horde]L'operation Agonie
» [Projet- Event pré 4.0.3] La vérité sur ...
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ailleurs :: Le Monde Ordinaire-