Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant
Photon
avatar

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 47
✘ SURNOM : Le Précieux
✘ AGE DU PERSO : Jeune

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS :
De la Poésie au Théâtre

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Ven 14 Juil 2017 - 20:38

Fou de désespoir, Photon avait fait fi de tout ce qui l’entourait. Seul le sentiment d’une pure horreur emplissait alors son cœur. Pourtant, quand il entendit d’odieuses paroles prononcées à son propos, la colère monta et le rose de ses joues rageuses teinta de couleur l’halo lumineux qui l’entourait. Carrant ses épaules d’allumette, il se dirigea d’un vol déterminé vers le répugnant personnage.

« Comment osez-vous !? Votre beauté ne vous permet pas de telles ignominies. Je ne geins pas, je souffre ! Que feriez-vous si vous veniez d’assassiner l’amour d’une vie ? »

Battant des ailes contre son visage, la fée gifla le garçon aux cheveux blancs d’une minuscule main aux doigts délicats. Elle porta ensuite un bras à son front, martyr tout de même un peu fier.

« Mais qu’importe. Puisque je suis le seul à pouvoir accomplir cette Ô combien dangereuse tâche de séduire l’ennemi, je le ferai. J’ai néanmoins une exigence. » l’aristocrate regarda autour de lui avant de voleter vers Mirka « Je veux que cela soit vous, Reine des reines. Une fois tout terminé, oserais-je vous demander la tâche de rapporter mon corps épuisé à mes quartiers ? » perdant un peu d’altitude, il lui fit un délicat baisemain sur le bout d’une phalange « Votre noblesse et le savoir qu’une dame de si grande qualité et d’une beauté encore plus magistrale me tiendra en sa main consolent mon esprit affligé. »

Se préparant au départ, Photon se tourna une dernière fois avec emphase vers la blonde reine.

« Ne cherchez pas à me retenir, Madame, je dois le faire, ici est mon devoir. »

Sans laisser le temps à une réponse trop déchirante, la petite créature orienta fermement ses ailes vers la loge du gardien. Elle s’apprêtait à outrepasser une règle fondamentale en entrant en contact avec un humain de la Terre, mais c’est la guerre qui le voulait.

S’immisçant discrètement, le Précieux tentait de ne pas avoir peur. C’est qu’il n’avait pas le don d’enchantement de certains de ses confrères, le sien balbutiait et lui demandait d’importants efforts. Mais il le ferait.

Il était là. Sa proie. En train de dévorer quelconque sandwich. Un homme grisonnant à la moustache foisonnante et au charme de vieille bourgeoisie. Concentrée, la fée descendit devant lui en cercles tourbillonnants, s’entourant de disques de lumière en lesquels scintillaient multitude de grains de poussière magique.

Photon ne laissa pas le temps à l’homme de réagir, usant de la surprise et de l’émerveillement qui créèrent une brèche dans son esprit pour s’y infiltrer.

Allongé sur le bureau, sans quitter les yeux du gardien, il se prétendit fatigué à outrance – ce qui n’était pas que mensonge – et dit qu’il aurait tant besoin d’une main forte et virile pour le transporter, que sa reconnaissance serait éternelle, qu’il exaucerait mille vœux et lui offrirait en amantes les plus belles princesses du monde.

Puis, recueilli au creux d’une paume calleuse, il se mit à genoux et implora, le menton relevé, pour un peu de chaleur. Il se plaignit du froid de la rue, de son manque de délicatesse et demanda à entrer dans le musée.

« Je suis trop merveilleux pour me faire dévorer par les chats, mon sauveur. Trouvez-moi un calice, une belle fourrure de tigre ou la boîte à bijoux d’une reine pour m’y loger jusqu’au matin... »

***

Lorsqu’ils rejoignirent les autres, la lumière de la fée faiblissait déjà un peu sous la fatigue. Assise sur l’une des mains du gardien que celui-ci tenait à hauteur de son visage, elle emplissait tout son regard.

« Ne suis-je pas fabuleux ? Il ne faut pas me laisser dehors. Imagine, mon sauveur, que je meurs si tu me laisses. Qui te fera ensuite adoubé chevalier par te reine bien-aimée ? Qui te fera goûter l’ambroisie des dieux ? »

Le flot de paroles se déversaient du Précieux qui n’y réfléchissait même plus. Il fallait à tout prix garder l’homme sous emprise, rester le centre et l’unique être de son monde encore quelques instants pour qu’il ne voit pas l’armée qui s’apprêtait à envahir sa demeure. Mais Photon continuait à se vider de son énergie, il ne savait pas s’il parviendrait à garder l’humain assez longtemps pour le ramener à sa loge et le convaincre qu’il avait rêvé mais que les fées existaient bel et bien.

Spoiler:
 






Merci Azel ♥️
Avatar : Fool-ish Golden Lord by A6A7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 469
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Ven 14 Juil 2017 - 21:46

Toujours près des interrupteurs, Lace fixe les silhouettes qui, dans la pénombre nouvelle et le bordel ambiant, évoluent entre les rayons. Lorsque Rainbow commence à faire de bruit, elle le fusille du regard, ce dont il semble se foutre. Elle ne peut pas vraiment lui en vouloir.

Lacerate se rapproche, finit par piger la cause du boucan ; la clé passe dans la main de Rainbow, est rattrapée par Nasty.

- WOW Gros pédé, tu t'es cru où ???!!!!T'as perdu ta langue à force de sucer des queues ou tu t'es tellement pignolé que t'es devenu sourd ? C'est MOI qui conduit !

En entendant le Panda, la Gueule Cassée retient un rire. La vulgarité acide de Nasty n'est sans doute pas la plus adaptée en vue des circonstances, mais elle a au moins le mérite d'être rafraîchissante. Freckles réplique, les deux mains très pédagogiquement posées sur les oreilles de Tick Tock :

- Putain mais ferme ta gueule ! Il t'entend même pas !

Le Lionceau lui adresse un regard auquel elle répond d'un demi-sourire fataliste : c'est que le magnifique chaos qu'ils ont foutu dans la supérette la distrait de sa culpabilité.

- Bon ben tout le monde dehors.

Lacerate obéit, après avoir fourré dans ses poches une poignée de paquets de chewing-gum (souvenirs du Monde Ordinaire).

L'expédition s'organise, les rôles se précisent : on se passe le charbon, on décide qui sera où. La Gueule Cassée aide où elle peut, vérifie rapidement que tout le monde monte et se trouve une place à l'arrière. Alors qu'il ne reste plus grand monde dehors, le Lionceau ajoute :

- Eh, attendez. On va pas laisser le mec, euh, Justin, là dedans. Si quelqu'un rentre et le voit comme ça on va se faire cramer.

Elle se fige, fait la moue. Freckles a juste.

- Je m'en charge.

Sans plus de cérémonie, elle s'éclipse.

Maintenant qu'ils n'y sont plus, la supérette lui semble sacrément plus sinistre. Sans s'attarder, Lace file vers le comptoir où gît le caissier, évanoui à nouveau pour une raison qui lui est inconnue. Et devant lui, comme de juste : le Chevalier.

- J'te laisserais pas lui faire du mal : il est évanoui et désarmé, c'est grave injuste !

Soupir : il se dresse devant elle, elle n'a pas le temps. Et réagit par réflexe, d'un coup un peu trop violent sur la tête.

Et Dude s'écroule.
Lace se mord la lèvre : d'un côté, c'est pratique mais de l'autre elle aurait préféré ne pas en arriver là. S'accroupissant près du blondinet, elle le hisse à ses côtés, passe derrière la caisse et prend la main - libérée - de Justin. Ça lui pose quelques problèmes de le traîner ainsi, mais elle se voit mal se trimballer un type sur chaque épaule. L'idée d'arracher ainsi un type innocent à sa vie ordinaire la chatouille vaguement, mais ce n'est pas le pire qu'elle ait pu faire et puis, ils ne font que couvrir leurs arrières. Un peu plus lentement - c'est que ses charges l'encombrent - elle parcourt à nouveau l'allée centrale puis se fige l'espace de quelques secondes.

Sur un présentoir à magazines, les mots PETER PAN ont attiré son regard. Lâchant momentanément la main de Justin, elle saisit ce qui ressemble à un livre de coloriage et le glisse entre ses dents. Puis, sans trop réfléchir, elle agrippe à nouveau le poignet du caissier et sort en emportant les deux garçons avec elle.

Quelques mètres, elle est arrivée et personne d'autre ne semble être dehors. Sans douceur mais sans violence exagérée non plus, elle décharge d'abord le caissier inconscient puis - plus doucement - Dude avant de grimper à son tour. Et de lancer, à l'intention de Freckles en particulier :

- J'imagine qu'on est prêts.

Elle va se faire engueuler, pour sûr - encore une fois.
Mais bon, peut-être qu'avec un peu de chance, le Lionceau n'aura pas le temps.

Et donc:
 


Dernière édition par Lacerate le Sam 15 Juil 2017 - 0:47, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Tick Tock
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 150
✘ SURNOM : la Grimace
✘ AGE DU PERSO : environ 6 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2
✘ LIENS : Tic et Toc
[ancienne fiche : ]



MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Ven 14 Juil 2017 - 22:43


Tick Tock regarde un moment ce qui se passe, mais quelque chose le distrait. Une sensation. C'est désagréable. Oui, c'est ça, il a soif. Ça lui gratte dans la gorge. Il s'enfonce de nouveau dans le rayon et cherche quelque chose à boire. Il essaye d'ouvrir une bouteille de cola mais il y arrive pas. Personne entend son boucan avec la musique.

Freckeeeusle ?

Personne répond.

Nastyyyy.

Personne répond.

Il laisse tomber la bouteille par terre et en cherche une autre. Il trouve une canette un peu dorée sur un étalage qui l'attire (parce qu'elle est dorée) et est très fier d'arriver à l'ouvrir tout seul. Ça mousse, il pousse un petit cri qui rigole à moitié. Et il boit très vite puisque ça goutte sur le sol. C'est pas très bon, très amer, mais il aime bien quand ça pique alors il boit. D'ailleurs, on dirait que ça pique même dans sa tête.
Il finit tout d'un coup, rote, et rejoint Freckles. C'est bizarre, on dirait que ses jambes partent un peu sur les côtés quand il marche. Il voit pas très bien aussi. Mais il a envie de rigoler tout le temps.

Quand Rainbow tape sur les casseroles, il est mort de rire, d'ailleurs. Freckles lui bouche les oreilles et il le regarde en levant la tête, ce qui lui donne l'impression de tourner sur lui-même très vite. Il fait des grimaces à Freckles mais Freckles le regarde pas. Il est tout rouge.

Bon ben tout le monde dehors.
TOUT LE MONDE DEHORS !

Tick Tock sort de la supérette et court sur le parking, ses cheveux dansent dans le vent. Il rit et chante. Il rejoint le camion. Tout tourne encore. Il écoute bien Freckles.

Mais quand Lacerate part vers la supérette, il se réveille d'un coup et gueule très fort :

LES LIVRES MOUS !!!

Il bondit et court après Lace, récupère les livres, ressort à côté de Lace, regagne le camion. Il rit et chante toujours, mais c'est difficile de faire la différence entre les deux. Il aperçoit le livre de coloriage avant que Lace charge le garçon endormi, et manque de laisser tomber la pile de magazines.

C'est pour qui le livre ? il demande en retournant devant.

On l'ignore et on le tracte sur les genoux de Wrath. Tick Tock s'installe tranquillement sur lui en se calant contre son thorax, un peu comme si c'était un fauteuil. Il a les joues roses et le regard brillant. Et en plus des tics et des tocs, on entant parfois des hic et des hoc.

Sur le livre on dirait la maison hein ? Avec un drôle de P... hic, Peter. Je peux l'avoir, le livre ?

Il commence à se sentir un peu malade.


résumé:
 







Signa offerte par grand frère Sharpy. ♥
Tick Tock grimace en slateblue.
         

cadeau de grand frère Arrow:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org/
Dude
avatar

♣ Armurier ♣


✘ AVENTURES : 237
✘ SURNOM : Le Chevalier
✘ AGE DU PERSO : 11 ans trois quart !

✘ DISPO POUR RP ? : Of course !
✘ LIENS : Shmow-zow ! It was weird but I liked it.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 0:32

Team Supérette


Secourir les Sirènes
Event


L'établissement finit par se vider de toute présence à l'exception des deux héros et de leur protégé.
Dude, satisfait que personne n'ait prêté attention au caissier entreprit de le libérer de son entrave collante avant de l'abandonner là ; car c'était la chose la plus noble et juste à faire.

« J'pense qu'il se réveillera pas avant qu'on soit loin. » dit-il à la créature rousse et douce toujours sur son dos.

Un dernier regard au faible garçon de caisse et Dude fit volte face pour rejoindre le véhicule.
C'était sans compter sur l'approche musclée et déterminée de la cheffe des chasseurs. Son attitude ne laissait la place à aucun doute sur ses intentions : nuire au jeune garçon ; elle avait, de plus, montrer son caractère belliqueux et violent à son égard un peu plus tôt.
Le Chevalier n'hésita pas une seconde, hiérarchie ou non - la violence gratuite devait être combattue qui que soit l'adversaire - et brandit son épée en lançant bravement :

« J'te laisserais pas lui faire du mal : il est évanoui et désarmé, c'est grave injuste ! »

Tout espoir de glorieuse bataille pour la Justice lui fut enlevé par un violent coup sur la tête.
Les ténèbres s'emparèrent du garçon et il s'effondra sans même sentir son corps heurter le sol.

La violence gratuite était un véritable fléau.

codage par Junnie sur apple-spring


Résumé:
 






True Nature of the Knight:
 


Le Chevalier cherche son destrier et meilleur ami !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stealth
avatar

♣ Chef des éclaireurs ♣


✘ AVENTURES : 783
✘ SURNOM : L'Ardente
✘ AGE DU PERSO : Aux portes du bannissement...

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours partante pour une aventure !
✘ LIENS : Une flamme dans la nuit, un sourire dans les ombres.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 3:56

Team Musée





Secourir les Sirènes
Versunmondeoublié
Event





La fée-je-sais-tout s'arrête enfin devant un immense bâtiment : tu ne peux que la croire car tu n'as aucune idée d'à quoi peut ressembler un musée, tu ne savais même pas à quoi ça sert il y a peu.
Scar rejoint la tête du groupe et demande à voir Meteor, tu acquiesces parce que le garçon a clairement prouvé sa valeur depuis le début de l'expédition.
Sa remarque est d'ailleurs tout à fait intéressante et tu lances un regard mi-méprisant/mi-goguenard à la fée geignarde en question. Celle-ci geint et gifle le garçon avant de disparaître dans le Musée. Une affaire rondement menée.
Tu t'adresses au groupe :

"Les fées vous entrez pour trouver la salle des sirènes et vous revenez me faire un rapport du chemin. Mes éclaireurs vous irez repérer le chemin et les alentours pour prévenir tout problème. Les sentinelles vous vous préparez à neutraliser tout ce qui ressemble de près ou de loin à un adulte. Les chasseurs vous vous arrangez pour avoir de la viande sous la main sinon les sirènes captives nous prendrons comme dîner. Ces deux groupes se référeront à Scar. Les mères vous distribuez les potions aux autres et vous vous tenez prêts à les donner aux captives. Les sirènes vous tentez de calmer et contrôler vos sœurs, je ne veux pas finir bouffée par l'une d'elles. On fait ça rapidement et discrètement. " tu conclus.

Pour la viande tu maudis le temps qui a gâté votre stock prévu à cet effet dans le Nautilus. Au pire, le gardien charmé pourra servir d'en cas et protéger le groupe de l'appétit des sirènes : parce que d'après leurs sœurs elles sont affamées et de mauvaise humeur.
La porte s'ouvre enfin sur un adulte au regard aussi absent qu'émerveillé portant la fée geignarde dans le creux de ses mains. Cette dernière semble palote mais toujours en vie, c'est bon pour toi.

"Bien joué." tu dis simplement avant de t'engouffrer dans le bâtiment.

Un dernier regard au duo de fées :

"Le laissez pas s'échapper, on en aura peut-être besoin."


(C) MEI SUR APPLE SPRING - retouché par Gao & Cid



Résumé:
 








♥️ Stealth's Song ♥️

Composée, écrite, chantée par Peter Pan et Stealth

Stealth's Voice
Dessins d'avatar par Carne


Dernière édition par Stealth le Sam 15 Juil 2017 - 16:36, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1550

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 13:49

Event 5


le Tourbillon





Les pas du gardien sont mécaniques, son regard vide et luisant tout à la fois, tandis qu'il vous guide dans les dédales du musée. Les ordres distribuées par Stealth sont suivis autant que faire se peut. En lieu de viande, ce sont d'autres gardiens, assommés – espérons, en tous cas, qu'ils ne sont qu'assommés – qu'on a amené en prévision de l'appétit des sirènes. Les mères ont sorti les potions. Les fées ont débloqué les accès, tandis que celle qui aura produit tant d'effort demeure dans la main chaleureuse du gardien ensorcelé.
Vous pénétrez enfin dans la salle qui tient les filles de la mer en captivité.

Elles sont tout au fond, vos pas résonnent dans la nuit. Des squelettes de dinosaures, des vestiges d'animaux, des bocaux insolites, inconsciemment vous resserrez vos rangs au sein de ce monde qui vous est inconnu, ou si lointain.
Flot se tient dans un aquarium démesuré dans lequel les hommes, si ordinaires toujours, ont reconstitué un grotesque décor sous-marin, à base de coffres au trésor factices et d'algues en plastique. Dans le bassin d'Encre, un squelette rongé jusqu'à l'os repose. Elles sont toutes deux en mauvais état.
Pire encore. Vous tardez à les apercevoir, mais des dépouilles de sirènes momifiées ou empaillées sont exposées à l'air libre, aux yeux de tous. Leurs orbites creuses vous dévisagent tandis que vous passez devant elles. Dans d'autres bassins, tout autour, les sirènes dépérissent ou s'ébrouent encore. Leur détresse vous étreint le coeur, tous. Mais pas autant que leurs sœurs qui se précipitent à elles.

On balance les potions directement dans l'eau des bassins. Péniblement, les femmes-poissons deviennent femmes tout court. On les extrait des bassins difficilement. Flot est la dernière. Alors qu'elle peine à se hisser de sa prison de verre, l'un de vous tente de l'aider. Sa main touche la vitre. Aussitôt, une alarme se déclenche et résonne avec fracas dans l'immensité du musée. Le gardien enchanté semble sortir d'un sommeil de somnambule.

Qu'est-ce que... DES INTRUS !!!

Mais déjà, les portes de la pièce s'ouvrent et une douzaine de gardiens déboulent, tazers et matraquent en main, dardant en votre direction des lampes-torches éblouissantes.


Une chose est sûre, on ne pourra pas tous les ensorceler.



*



Le camion file à toute allure dans les rues de Londres, défonçant poubelles et barrières sans vergogne. Chacun se raccroche à quelque chose en espérant s'en sortir vivant. Le trajet est à la fois fulgurant et interminable.
Enfin, vous apercevez la façade obscure du musée. Le GPS indique que vous êtes arrivés à destination. On descend en toute hâte et on se précipite vers l'entrée. Introuvable. Vous vous situez en fait à l'arrière du musée, dans une sorte d'immense cour qui, manifestement, s'apprête à recevoir une vaste exposition. Une grande affiche est placardée sur un panneau :

« RECONSTITUTION MACHINES VOLANTES : AVIONS, ZEPPELINS ET AUTRES EXPLOITS DU 20EME SIECLE »

Vous le voyez alors. Un gigantesque ballon, harnaché à une structure de métal ovale qui vous évoque aussitôt le Nautilus. Même taille, même forme. Les premières idées folles infiltrent les esprits.
Et si... ?
Et si on rentrait en zeppelin.

Deux personnes sont dépêchées pour débloquer les portes arrières du musée afin d'ouvrir la voie à la deuxième moitié du groupe qui ne devrait plus tarder. On l'espère en tous cas.
Les autres déchargent le contenu du camion et intègrent l'engin. On croise les doigts. On inspecte les manœuvres. Il est fonctionnel. IL EST FONCTIONNEL.
En outre, et c'est peut-être le premier rayon de chance de la journée, il ressemble beaucoup au fonctionnement du Nautilus. Sauf qu'il carbure au charbon. Ils peuvent le faire. Ils. Peuvent. Le. Faire.


Ne reste qu'à nourrir le vaisseau, le démarrer, et attendre la peur au ventre qu'on se barre enfin d'ici.



Précisions:
 




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Flot
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 98
✘ SURNOM : La Dodue
✘ AGE DU PERSO : Jeune

✘ DISPO POUR RP ? : oui !
✘ LIENS : C'est la baleine
qui tourne qui vire
comme un joli petit navire
Prenez garde à vos p'tits doigts
ou la baleine les mangera !

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 15:20



“C'est surtout en prison qu'on croit à ce qu'on espère !”

Honoré de Balzac


Le monde avait perdu de ses jolies couleurs.
Les joues et les bourrelets collés aux parois de cet aquarium décoré comme au théatre, Flot avait peut-être cessé de les voir. Tout lui semblait gris-anémie depuis sa capture. Au commencement, bien entendu, l'Océan lui avait paru le même. Le sel et le plancton avaient le même gout, en un peu plus goudronné peut-être. Elle avait erré en quête de la petite Coquillage, mais de Coquillage il n'y avait plus. Ensuite, étaient apparus les  chalutiers,  qu'elle avait accueilli avec une joie enfantine : des membres de la famille de Jolly, qu'elle enthousiasmante perspective ! les filets qui entravent et les harpons qui griffent avaient démonté la tendresse de sa naïveté.

Et depuis lors, le monde s'était décoloré.

***

Flot ne peut pas bouger, pliée, concassée, condamnée à être la spectatrice de la cruauté des Minuscules. Peu de ses soeurs ont survécu à leur pêche. Plutôt que de les rendre à l'écume, ils les ont bourrées de foin et rendu cireux leur sourires. Secs. Elles dansent de manière grotesque autour de la jonque -sa jonque- magique ou assises sur des bulles de plastique.
A l'orée de sa vision, dans une prison de verre plus petite encore, sa Grande Soeur Encre n'a plus que les écailles sur les os. Toute tentative pour lui parler s’est avérée infructueuse et de guerre lasse, Flot a cessé d'essayer. La Dodue n'a guère l'espace de se retourner dans son bassin, tout juste peut-elle glisser ses doigts potelés à travers les barreaux du plafond.
Elle chante, un cri désarticulé et douloureux -une mue de cétacé à l'agonie- et parfois crache sur les visiteurs.


Elle meurt de faim. Elle mordille et suçote sa propre queue pour endiguer sa voracité, laissant d'affreuse petite marques de quenottes.

Lorsque les enfants pénètrent la grande salle d'exposition, la Majuscule s'agitent. Et puis le visage de ses soeurs lui apparaissent à travers la vitre et elle pense pleurer de joie. Il y a Coquillage et puis Seiche et puis O et toute la Lagune ! Des potions sont jetées dans son eau et elle en ressent les effets presque immédiatement. Ses nageoires se dissocient en deux jambes distinctes dont les chevilles abîmées sont bleuies. Son corps rétrécie. Minuscule, minuscule, minuscule...
On l'extirpe de sa cage à grand renfort d'huile de coude.
Et puis la sirène prisonnière des murs hurlent des cris stridents. Perturbées, Flot lui répond avec des glapissements plaintifs assourdissant. Son cerveau, si longtemps contraint, envoie des vagues anarchiques de messages télépathiques.

Tais-toi ! Tais-toi traîtresse des murs !
Ma Jonque ! Ma jonque !!!
Mal aux écoutilles !
Vilains minuscules !
Déteste... déteste....
FaiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiM !
Ma Jonque ! Rendez-moi ma Jonque !
Manger! Manger ! Manger ! Manger !

Elle bascule finalement en dehors de l'aquarium dans une gerbe d'eau qui trempe le parquet et les gens à porté. Son regard avide se plante sur le grouillement de gardiens.

Et son ventre gargouille.

Résumé:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Coquillage
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 90
✘ SURNOM : La curieuse
✘ AGE DU PERSO : 70

✘ DISPO POUR RP ? : pas pour l'instant désolé !
✘ LIENS : Fiche
dés à coudre
aventures en cours : 1-2 -
3 - 4- 5

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 17:09

- Ok !

La réponse affirmative de la fée la rassura et elle se mit à la suivre.

Une fois arrivée devant le musée, un bâtiment de pierre assez sinistre, Coquillage avait à peine eut le temps de remercier la fée qu’elle s’était déjà envolée vers devant l'entrée du bâtiment. Après un certain moment, le groupe pu enfin à rentrer à l’intérieur. Une autre fée semblait avoir enchanté un des humains qui les guida.
Pendant tout le trajet, les voix de ses sœurs étaient toujours dans l’esprit de Coquillage, de plus en plus fortes à mesure qu’ils se rapprochaient. Elle espéra que les humains que les garçons perdus ont assommé seront suffisants pour combler leur faim...

Quand ils arrivèrent dans la salle où se trouvaient ses sœurs, Coquillage ne tint plus en place. Elle se mit à courir jusqu’au fond, ne faisant même pas attention aux différents objets insolites autour d’elle. Elle courra jusqu’au grand bassin. Flot était bien mais elle avait l’air si faible, si triste…

« Flot ! Flot ! On est là, ne t’en fais pas ! Tu es sauvée ! Oh, Flot !.... »  
Et elle se mit à pleurer.

Durant le temps où les garçons perdus distribuaient les potions et aidaient à faire sortir les sirènes de leurs bassins, Coquillage resta prés de Flot, toute son attention portée sur elle. Soudain, un horrible son retentit dans la salle.

Pas encore ! Pensa Coquillage avec amertume et essaya tant bien que mal de se boucher les oreilles.

Coquillage sentit Flot paniquée et entendit ses appels désordonnés de détresse.

… Ma Jonque ! Rendez-moi ma Jonque ! …

Sa jonque… Oh oui elle se souvient, Flot la portait autour du cou durant la tempête ! Il faut qu’elle le retrouve !

« Ne t’en fais pas grande sœur, je retrouverais ta jonque ! »

Coquillage se mis alors à crapahuter ici et là, cherchant du regard la jonque de sa soeur.

Elle le trouva assez vite, posée sur un socle au milieu de...de...

Ses sœurs, c’étaient bien elles mais elles étaient… Coquillage poussa un cri d’épouvante. L’horreur fit vite place à la tristesse et Coquillage se remit à pleurer. Ses pauvres sœurs, elles n’avaient rien fait ! Pourquoi les humains du monde ordinaire étaient si mauvais ? Quel genre d’être est capable de faire une telle chose ???

Coquillage mit un certain temps à ce calmer, puis elle s’approcha enfin du socle et pris la jonque, évitant du regard ce qui resta de ses pauvres sœurs.

« Je suis désolée… » Pensa-t-elle, le cœur lourd.

Soudain, elle sentit quelque chose lui prendre le bras. En se retournant, elle fut éblouie par une forte lumière aveuglante ; elle pouvait à peine discerner les traits de l’humain qui lui tenait fermement le bras.

«  Qu’est-ce tu crois faire là !? Repose ça tout de suite ! »

Le méchant humain continua de lui tordre le bras, essayant de lui faire lâcher la jonque des mains.

« Non ce n’est pas à toi, c’est à Flot ! Lâche moi ! Assassin ! Méchant !  »

Elle essaya d’extraire son bras de sa prise, en vain.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ladyfrany.tumblr.com/
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 394
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~


MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 18:35


Totalement à l'ouest, plus concentrée sur Cheshire que sur quoi que ce soit d'autre, Heaven se rendit compte seulement maintenant qu'elle avait fichu un vent phénoménal à Scar et ses bonbons à l'orange. Tant pis pour lui : en plus, elle lui en voulait encore pour la peluche, malgré le fait que cet événement datait, à présent. Et puis, la jeune fille n'aime pas l'orange, qui plus est.

Elle n'aurait même pas remarqué la Fée si le minou ne s'était pas débattu un peu, ses petites pattes fouettant l'air près de lui dans l'optique de chopper ladite enquiquineuse qui carillonait près de lui. L'adolescente le calma avec quelques caresses, le serrant un peu plus contre elle. Il ne fallait pas qu'il se sauve en pleine rue, non plus ! Elle qui venait à peine de le retrouver...

C'était dingue; autant elle pouvait se rappeler de musiques ou ce genre de choses, autant la façade du British Museum ne lui disait rien du tout. Allez, peut être se rappellerait-elle un peu de quelque chose d'autre en rentrant ? C'est ce qu'elle se disait, mais il n'en fut rien.
En rentrant, elle dévisagea le gardien et la Fée geignarde dans ses mains, couvrant la vue de Cheshire afin qu'il ne balance pas un malheureux coup de patte à cette dernière. Décidément, ce qui est petit peut parfois être dangereux.

- Ne cassez rien...

Souffla soudain la Récolteuse alors qu'ils se trouvaient dans une salle abordant le thème de la préhistoire, avec ses squelettes de dinosaures, ossements, etc. Mine de rien, ils devaient faire le moins de dégâts possible. De plus, la Mésange elle-même détestait que quelque chose dans un musée soit volé, ou cassé. C'est impardonnable, c'est un morceau d'histoire, de culture, que l'on détruit.

Restant un peu en arrière, de peur des éclaboussures -plus pour son chat que pour elle-, Heaven regardait les Sirènes sortir de leur aquarium, se disant que tout cela était trop facile pour être vrai. Et elle avait bien raison. Lorsque l'alarme retentit et que les gardes arrivèrent, la jeune fille courut d'abord poser son chat dans un coin. Le Munchkin était maintenant devenu une boule de poils ronde et gonflée, ses yeux sortant presque de leurs orbites.
Vaillament, la Récolteuse s'élança afin de mettre hors d'état de nuire ceux qui venaient les gêner dans leur entreprise, jetant de temps à autre un œil au matou qui ne bougeait heureusement pas pour l'instant. Elle se sentait comme libérée d'un poids; ils n'avaient plus qu'à tous sortir d'ici sains et saufs, et leur mission serait accomplie ! C'était mine de rien un grand pas pour eux.

C'était dans cet état d'esprit, à la fois concentrée sur les événements et soulagée que tout était sur le point de se finir, qu'Heaven contrait un des gardien, qui s'était d'abord demandé ce que c'était que cette fille avec des yeux roses qui courait vers lui.
Ce n'est que lorsqu'elle entendit glapir non loin d'elle que la jeune fille laissa en plan l'homme avec lequel elle était aux prises, se ruant vers la source des plaintes. Une Sirène, visiblement celle qui s'était crashée sur leur capsule lors du voyage, était retenu par l'un des gardes !
Sans attendre, Heaven eut la bonne idée de sauter sur le dos de celui-ci, ce qui le destabilisa. L'homme tituba un moment, lâchant sa prise, avant de tolber en avant avec une exclamation de surprise. La Récolteuse sur son dos, il se débattait alors que celle-ci tentait de lui attraper les mains, tenant de son autre main sa dague qu'elle essayait de placer sous le cou du type. Il ne fallait surtout pas lui faire de mal... elle ne le voulait pas du tout !

- Maintenant, file !

Lança-t-elle à la Sirène en croisant son regard. Et dire qu'une autre Sirène semblait la regarder juste en face... Mais celle-ci était complètement sèche, sa peau brunie à la façon d'une momie. Quelle vue dégoûtante...


En bref:
 








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1320
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 19:30

- Je m'en charge.

Quelque chose dans les yeux et l'attitude de Lace devrait l'alarmer, mais il la laisse disparaître vers la supérette. Il ne prend même pas la peine de courir après Tick Tock qui la suit, ni de remarquer sa démarche hasardeuse et sa joie soudaine ; peut-être que la situation lui échappe un peu. Il se glisse sur la banquette avant, à côté de Wrath, par dessus lequel il se penche pour s'adresser à Nasty.

« C'est bon, tu gères ? »

Son ton est dubitatif, mais c'est pas comme s'ils avaient d'autre choix. L'artisane n'a pas l'air disposée à lâcher les clés, maintenant. Elle a l'air plus cinglée que jamais, au volant, éclairée par la lampe au dessus du rétroviseur. Encourageant. Mais c'est trop tard.
Lace réapparaît dans son champ de vision, contournant le camion. Freckles ne lui jette qu'un coup d’œil, avant de se rendre compte que quelque chose cloche. Il se penche par la portière ouverte, et reste bouche-bée, en constatant qu'elle ne traîne pas un, mais deux corps inanimés.
L'un d'eux est Dude.

« LACE PUTAIN. »

Elle revient vers lui, l'air au moins vaguement coupable.

- J'imagine qu'on est prêts.

L'espace d'une seconde il envisage d'exploser, mais se contente de lui lancer un très sale regard. Il respire par le nez. Pas le temps. Il hisse Tick Tock dans le camion, sur les genoux de Wrath, lui fourre dans les mains le livre de coloriage qu'il réclame, arraché des mains de la cheffe.

« Monte dans le camion », il siffle à celle-ci. Puis, à Nasty. « On démarre. »

Et ils démarrent.

Nasty conduit tellement mal.
Ils raclent les trottoirs, montent parfois dessus, dégomment poubelles et boites au lettres, hurlent dans les virages. C'est un miracle qu'ils ne rentrent dans personne et qu'ils n'aient pas les flics au cul. Freckles a les phalanges crispées à la portière tellement fort qu'il ne les sent plus. Tick Tock a pris une couleur même pas humaine. Dans un virage un peu trop serré, il vomit. Inévitable. Freckles ne veut même pas savoir comment ça se passe à l'arrière du camion.

Quand ils s’arrêtent enfin, Freckles descend, les genoux un peu tremblants. Il regrette vraiment cette barre chocolatée. Devant eux se dresse le bâtiment, plongé dans l'ombre. Pas d'entrée en vue, ils doivent être derrière. Avec un peu de chance, les autres sont déjà à l'intérieur ; peut-être même qu'ils ont déjà sauvé les sirènes. Le livreur se souvient de la conque accrochée à sa ceinture, et la saisit machinalement. Il appuie sur le bouton et le porte à ses lèvres.

« Allo ? Stealth ? Scar ? Scaaaaar ? » Ça grésille. « On est dehors du musée là. Derrière. On vous attend, on a un véhic-»

Sa phrase s'éteint quand ses yeux tombent sur l'immense ballon. Juste à côté du panneau de l'exposition qu'il ne prend pas la peine de lire.

« J'vous rappelle, bisou », lâche-t-il sans réfléchir.

Ils s'approchent tous de la bête, presque aussi grosse que le Nautilus, presque la même forme, presque la même chose. Mais qui vole.
Et si... ?
Ils passent par dessus les barrières, pètent le verrou.
Et si... ?
L'idée est timidement évoquée. Un dernier regard au camion, puis au musée, puis au ballon. Et l'idée se précise. Ils entrent. Explorent. Y a tout, tout comme le Nautilus, en plus vieillot, peut-être. Mais tout marche.

« On décharge là dedans », décide Freckles.

Prendre la décision finale lui donne le tournis. Si ça marche pas il s'en voudra beaucoup. Il arrive à adresser un sourire à son équipe, même si on y sent l'urgence.

« Okay. On a pas trop de temps. Faut faire fonctionner ce truc d'ici que les autres sortent du musée avec les sirènes. » Un regard à son ancienne team : « Les Machines, vous commencez à connaître, non ? » Et aux autres : « Si quelqu'un pense savoir piloter, en attendant les autres, ce serait bien de regarder comment ça marche. »

Tous les gens de l'équipe pilotage sont dans l'autre groupe. Freckles espère qu'ils vont en sortir vivants ; ils ont un peu besoin de l'expérience.
Il descend du zeppelin, se retrouve dans l'arrière cour. Londres n'est jamais très silencieuse, ça lui donne un côté rassurant. Il guette, main sur la rambarde, les sorties de secours, conque en main.
Il ne note pas vraiment les sirènes de police qui ponctuent le bruit de la ville.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Wrath
avatar

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : La flamme
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : You can have more than one home. You can carry your roots with you, and decide where they grow.


MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 20:37

Le voyage est un cauchemar à partir du moment où la voiture démarre, et Wrath regrette vaguement de ne pas avoir attaché sa ceinture de sécurité. En vérité, l'adolescent n'a pas regardé s'il y en avait une derrière lui en grimpant dans la camionnette. De toute façon, au vu de la conduite inconsciente de Nasty, qui semble prendre les feux rouges pour des défis, ça ne changerait rien. Une lueur mauvaise semble briller dans le regard de la jeune fille, quelque chose qui pourrait être fascinant si le garçon ne tentait pas d'éviter de se casser la figure tout en tenant vaguement le gamin sur ses genoux. Bien sûr, tout dérape, de façon métaphorique mais également pratique dans certains virages qui sont abordés plein trop tardivement.

A leur arrivée, le bas de son pantalon est tâché de vomi. Sa patience en a également pris un coup. Rien de dramatique, puisqu'il aide tout de même le gamin à descendre de l'habitacle lorsqu'ils en ont le droit. Cependant, Wrath n'offre aucune parole réconfortante, préférant marcher vers Freckles pour savoir ce qu'ils vont faire ensuite. Et puis ça le fait chier, les tâches clairs sur le tissu sombre. Avec son couteau, comme si ce n'était rien, Wrath massacre son pantalon, le coupant en dessous du genou des deux côtés. Le short qui en résulte n'est sans doute pas classe. Tout du moins, ça va déjà mieux moralement.

Rien de tel qu'un peu de violence pour égayer une douce nuit d'été. Son arme tourne dans sa main bandée, Wrath n'y faisant guère attention. Malgré ses cicatrices, il est plutôt adroit. Son coude lui fait un peu mal, depuis leur voyage mouvementé. Lors d'un virage, son coude a heurté quelqu'un dans les cotes. Le pire, c'est que le soigneur n'a même pas fait attention sur le coup, étant trop occupé à ne pas s'éclater contre le pare-brise. Le temps de couper son pantalon, les autres ont bien avancé, forçant Wrath à pousser un peu passer devant.

Malheureusement, il est rapide à comprendre l'idée des autres. Un nouveau délire qu'ils vont sans doute payer à un moment donné ou un autre. Son cerveau ne s'en soucie plus véritablement à ce niveau. C'est toujours le bordel de toute façon. Il range son arme et ses mains agrippent la barrière la plus proche, que le Coréen escalade sans souci. Il y a un côté nostalgique dans ce vol inconsidéré, un truc qui fait frémir sa cage thoracique. Ouais, c'est définitivement aussi grisant que de piquer une bagnole au milieu de la campagne chinoise. Quelqu'un pète le verrou, et ça repart.

Une fois qu'ils sont tous à l'intérieur, la flamme admet que ce n'est pas si terrible. Ils vont se retrouver dans les airs cette fois voilà tout. Honnêtement, Wrath n'est pas franchement convaincu que ça va marcher. Freckles a pas encore causé de drame (c'est un chef exemplaire en vérité, et Wrath l'admire de plus en plus), même Nasty les a amené à bon port quand on y pense. Et la violence de Lacerate était raisonnable. Donc ça ira, probablement. Le charbon, il y a l'habitude maintenant. Celui là ne cherchera pas à précipiter leur mort, ce qui est un avantage. Pourtant, le soigneur ne fait pas sa part du job, son esprit soudainement occupé par quelque chose qui lui semble plus important.

Ou plutôt quelqu'un qui s'est immiscé dans son espace vital. Nasty, le retour. Ses yeux sombre détaillent l'adolescente, ne comprenant pas la moitié de son charabia. Il la suit quand même, une fois qu'il réalise que c'est du téléphone dont elle a besoin. Hors de question que l'adolescent lui rendre son précieux bien. C'est mauvais de s'y attacher, surtout sans le chargeur. La batterie tient bien le coup pour l'instant, même s'ils ont perdu un quart de la charge sur la route.

A force de marcher en regardant l'écran, Wrath loupe une marche dans l'escalier qu'ils viennent de prendre. Après avoir vu tout sa vie défiler devant ses yeux, le gamin se rattrape, s'appuyant contre la rambarde. Voilà, ça fait naturel, et pas du tout idiot. Le musée est immense, pour le Nord-Coréen, et il ignore où ils doivent se rendre. Si ça se trouve, Nasty les fait marcher dans la mauvaise direction depuis dix minutes.

« Vous savez où nous allons, au moins? Nous avons perdu? Même que nous recherchons? Sirènes ne doivent pas être à ce jour. » La voix électronique qui sort du téléphone paraît agacée, ce qui amuse bien Wrath. Pas qu'il le montre sur son visage, peu habitué à ce genre de choses. L'adolescent s'allume une clope en attendant la réponse, se fichant bien d'être entouré d’œuvres inestimables.

S'ils avaient de l'essence, ils auraient pu brûler leur traces. Trop tard pour y penser.

« Vous voulez une cigarette? En outre, la conduite est terrible. » Il marque une pause, tirant sur sa clope d'une main. Ses poumons ne s'en plaignent même plus.

« Mais j'ai aimé l'adrénaline, camarade. » Wrath lui tire la langue, ajoutant le dernier mot avec sa propre voix. Au fond, Nasty est assez terrible, et il aime ça.

Malgré le fait qu'il a vu la moitié de sa poitrine, qu'elle l'a insulté de cinq façons différentes, n'a fait que gueuler plusieurs fois, s'est foutu du chocolat plein la figure en mangeant comme un touriste américain et qu'elle a manqué de les tuer en conduisant.


Spoiler:
 







Sometimes by losing a battle you find a new way to win the war.
I don't display emotions. I have every feeling that everyone else has, but I've developed ways to suppress them. Anger is one of my most comfortable feelings.+ ms.palmer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Plum
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 126
✘ SURNOM : le Pudding
✘ AGE DU PERSO : 13 ans mais en parait 10

✘ LIENS : ♣️ Qu'est-ce que le Plum Pudding ?
♣️ Recette du Plum Pudding
♣️Prunes

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 20:49



Plum avait une drôle d'allure à présent, plus proche du pirate que de l'enfant perdu, avec son oeil bandé. L'idée ne lui plaisait guère, mais c'était la seule façon qu'elle avait trouvé de rééquilibrer sa vue, avec un verre de lunette en moins. L'autre, simplement fêlé, lui laissait entrevoir le monde d'une drôle de façon. Le petit bonhomme qu'elle avait secouru la suivait comme un chien d'aveugle. Il était mignon et Plum n'avait pas eu le coeur de repousser ses initiatives qui la faisait passer pour plus handicapée qu'elle ne l'était.
Londres lui donna le tournis.
Une boule d'angoisse naquit dans le creux de ses tripes. Elle trembla comme une feuille en s'imaginant rester coincer sur ce monde de malheur où les gens vieillissaient pour devenir fou. Quand Peter s'éloigna d'un air abattu, son premier mouvement, irréfléchi, fut de lui courir après. Tick Tock la retint.

- C'est Peter... lui dit-il gentiment.
- Je sais.... fit-elle les larmes aux yeux. Son coeur souffrait d'un abandon brutale et il n'y eut que la musique régulière de l'horloge de son compagnon, qui lui rappela qu'elle respirait toujours.
- On va avec eux ? Il désigna Dude et Susuarana. Les deux figures familières suivaient la tête rousse de Freckles. Ses pieds, obéissant à sa cervelle têtue, fusionnèrent avec le sol. Tu veux pas aller avec eux, c'est ça ?

Le Pudding secoua vivement la tête à la négative, toujours entre la pleurnicherie et le nez gouttant. Elle serra brusquement Tick Tock contre elle.

- Toi, vas-y. Ramène moi des livres d'accord, plein! Et je les lirais avec toi au retour. Elle lui délivra un bécot sur le front et le regarda trottiner vers la troupe s'éloignant vers la supérette.

Serrant les poings, son regard porta vers les sirènes qui s'engouffraient dans le brouillard des ruelles nocturnes. Il lui fallait poser un pied devant l'autre.

***

Le chemin jusqu'au musée lui fut une épreuve indescriptible. A chaque détour de pavé, à chaque lampadaire, à chaque écriteaux de rue, quelque chose grouillait dans son esprit et rebondissait dans son estomac en écho. Des voix familières -et pourtant indistinctes- susurrait à ses oreilles qu'elle était déjà venue ici et répétait un prénom qu'elle ne parvenait pas à se remémorer. Elle fit halte plusieurs fois pour vomir le peu qu'il restait dans son estomac, jusqu’à ce qu'il n’y eut plus qu'un filet de bile à expurger. Elle regrettait amèrement d'avoir congédié Tick Tock.
Transparente, elle ne fut d'aucune utilité à son équipe pour forcer les serrures de l'établissement. Elle suivait comme une ombre fallote l'étrange expedition.

Quand soudain l'alarme stridente la ramena à ses sens.

Une douzaine d'adultes firent irruption dans l'exposition. Les uniformes lui rapellèrent les costumes de Hook. Prenant son courage et un plot en métal servant à attacher des cordons en velours rouges, à deux mains, elle rua vers les genoux du premier méchant , assénant un coup brutale sur sa rotule.

Résumé:
 









NNL Awards:
 
Just pick up your shoes and go
What are we waiting for?
Today is the best we have!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 243
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 21:38



Le.Pied.Total.
Pied sur l'accelérateur, flirtant avec la vitesse pour mieux jouir des freins ployant les reins sous sa botte, Nasty s'éclate. On peut qualifier saconduite, sans trop se rater,  de sportive. Néanmoins, il n'y a à déplorer que quelques poubelles inconsciente et le futal de Wrath. De la camionette, c'ets la seule qui saute avec le sourire d'une oreille à l'autre. Elle respire la bonne humeur et pète le feu.

- AHAH ! Trop bon ! Qu'elle balance en claquant la portière. C'est quoi la suite des hostilités ?
- On décharge là dedans.

Nasty lève le pif vers le dirigeable et a un petit ricanement infernal qui signifie sans doute qu'elle approuve le plan.

-... Les Machines, vous commencez à connaître, non ? Si quelqu'un pense savoir piloter, en attendant les autres, ce serait bien de regarder comment ça marche.
- Hum...

Nasty semble réfléchir sincèrement à la question. Son regard tombe sur les énormes kakemonos accrochés à la façade du musée. Outre l’événement sur les sirènes, il y en a une autre exhibition qui s'intitule "Steampunk entre fantasme et réalité". Une idée fleurit dans sa caboche,qui, quand elle la motive, regorge d'inventivité.

- Rouquemoute, je reviens vite ! J'ai peut-être une idée !

Ses prunelles charbonnées chercher ChingChong et le trouve entrain de swaguement détruire son froc. Elle émet un petit sifflement admiratif malgré elle. Le gaillard sait jouer du canif. Ce serait trop badass si elle n'avait pas en mémoire le sirupeux de la ballade K-Pop.

- Ramène ton p'tit cul bridé, beau gosse. On part en mission spéciale !

Elle tire son nouveau partenaire de crime par la manche et s'engouffre dans le Musée. Elle évolue discrètement en essayant de trouver la salle réservée aux machineries à vapeur. Elle ne remarque pas le dérapage-rattrapage de Wrath et ne se retourne que lorsqu'il commence à lui causer en google-trad.

- Vous savez où nous allons, au moins? Nous avons perdu? Même que nous recherchons? Sirènes ne doivent pas être à ce jour.
- On s'en fout des sirènes, on vient chercher des infos sur notre nouvel engin !

Elle désigne avec un sourire canaille un endroit bourré de machines volantes en suspend, de reconstitution de locomotives et de sous-marin -étrangement similaire au Nautilus- miniatures. De grands murs placardés offrent de longues explications tant historique, littéraires, que techniques.

- Vous voulez une cigarette?

Nasty le matte avec un drôle d'air et se mordille ses lèvres noircies - ce qui a l'effet étrange de la rendre plus juvénile qu'elle ne parait. . La dernière fois qu'elle a fumé  avec un asiat', elle lui a roulé un patin.

-En outre, la conduite est terrible...Mais j'ai aimé l'adrénaline, camarade.

Elle rit franchement en se passant un coup de langue sur les dents. Merde, c'est qu'elle l'aimerait presque bien le Wrath. Elle lui attrape la clope du bec, tire une taf dessus et exhale un nuage de tabac avant de lui remettre la cigarette entre les lèvres.

- L'adrénaline c’est mon truc... Qu'elle lui susurre un brin provoc' avant de s'éloigner dans les allées de l'exposition. Alors tu viens, "Camarade" ?

Elle s’arrête devant une grande affiche qui relate, avec photographie d'archives et gravures à l'appui, comment mettre en route un zeppelin à la Jules Verne. Elle a un claquement de langue satisfait sur son palais.

- Bingo !

Elle tend le poing, pouce levé vers l'ensemble du panneau. Pressement de bouton imaginaire.

- Cliclic ! Photo ! Qu'elle lui fait en lui désignant son portable puis le mur.

Résumé:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Susuarana
avatar

☽ Artifice ☾


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : Le Taquin
✘ AGE DU PERSO : Jeune

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Fiche
Liens

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 21:54

Susuarana fut profondément choqué par l'intervention de Lacerate. Sans son compagnon pour l'encourager -puisqu'elle venait de l’assommer brutalement-, le petit artifice se sentait bien impuissant. Et, toujours affaibli qu'il était, il ne se voyait pas combattre une adversaire à ce point menaçante. Assurément, les cicatrices qui marbraient sa peau témoignaient d'un statut d'Alpha contre lequel Susuarana ne pouvait rien.
Il se contenta donc de suivre la suite des événements, le cœur partagé entre culpabilité et curiosité animale. Quand cette dernière commença à traîner ses deux victimes, si l'on peut dire, le Taquin décida de suivre, se passant même de commentaire.

Il prit, néanmoins, le temps de remplir un grand sac plastique avec des sucreries : Dragibus, Jelly Belly et autres dragées gélifiées. Ces friandises avaient eu un grand effet sur lui et, sachant qu'il n'en trouverait plus de sitôt, l'animal constitua une belle réserve. Dans la foulée, la bête s'empara également de tout un panel de choses et de machins, trouvés sur le comptoir : des jeux à gratter, des briquets Bic, des porte-clés, etc.
Sans plus attendre, il attacha même à l'un de ses colliers de plume et de graines, un mousqueton en aluminium magenta, quatre ou cinq trombones et un bracelet en perles porteur du prénom « Kévin », avec un petit dauphin sur le côté.

Après quoi, le Taquin s'en retourna sur les talons de l'Alpha, qu'il suivit consciencieusement jusqu'au camion. Pendant ce court intervalle de temps, il nota l'attitude curieuse de Tick Tock, dont l'odeur rappelait le malt fermenté. Chose étrange, puisqu'il n'avait jusqu'alors senti cette odeur que sur les pirates...
Cela dit, ce n'était pas le moment d’enquêter : Susuarana devait veiller sur Dude. C'était un étrange coup du sort, car ils avaient tendance à tomber dans les pommes l'un après l'autre. Le Taquin en venait à penser qu'il valait mieux cela que d'être synchrone car, ainsi, ils pouvaient veiller l'un sur l'autre à tour de rôle. Toutefois, il vaudrait mieux tâcher de demeurer bien éveillé à l'avenir, car les choses risquaient de dangereusement se corser.

Bien installé, à côté du Chevalier, le petit animal laissa donc le trajet s'écouler sans mot dire. Il s'affairait, en fait, à mâcher une boite entière de chewing-gum à la fraise, le regard vissé sur son héro déchu d'ami... et tout le reste, comme d'habitude, n'avait aucune importance. Pas même les cahots de la route, contre lesquels il faisait bon de s'agripper solidement. C'était dire.

Arrivé à destination, les enfants perdus se mirent en mouvement. Susuarana peinait à suivre mais, lorsqu'il vit le Zeppelin, ses yeux se mirent à briller d'une drôle de lueur.
« Goova...
Dit-il, pour lui-même. C'était incroyable. Un Nautilus volant. Il n'en revenait pas. Le Taquin s'empressa donc de tirer le corps plus ou moins inerte de Dude à l'intérieur de l'engin. Inutile de dire que la manœuvre échoua rapidement : traîner un enfant de cet âge sur une pareille distance, c'était proprement impossible pour un animal tel que Susuarana. Il était trop petit et pas assez en forme. L'artifice sauta donc sur le torse de son compagnon, afin de le réveiller. Il tenta, à ce titre, plusieurs techniques : lui chatouiller le nez, lui mordiller les doigts, lui tapoter les joues.
Il fallait que ça marche.
« Dood ! Ush ! Dood ! Ush !
Répétait-il en cadence.

Entre temps, le pauvre caissier que Lacerate avait également chargé dans le camion, retrouva ses esprits. C'était à se demander s'il ne finirait pas par rentrer au pays imaginaire, lui aussi.


Résumé (Zeppelin):
 







Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stealth
avatar

♣ Chef des éclaireurs ♣


✘ AVENTURES : 783
✘ SURNOM : L'Ardente
✘ AGE DU PERSO : Aux portes du bannissement...

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours partante pour une aventure !
✘ LIENS : Une flamme dans la nuit, un sourire dans les ombres.

MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   Sam 15 Juil 2017 - 22:20

Team Musée





Secourir les Sirènes
Versunmondeoublié
Event





Rapide et discret. Vous atteignez la salle des aquariums en quelques minutes sans vous faire repérer et les chasseurs reviennent de leur traque en traînant des corps de gardiens assommés ou morts - tu te fiches complètement de leur sort.
Satisfaite tu glisses un mot de félicitations à tous les enfants que tu croises, et surveilles du coin de l’œil les lancers de potions.
Le sort des sirènes ne te touche pas particulièrement : tu ne les as jamais porté dans ton cœur, ne voyant en elle que des femmes dégoûtantes et mortelles ; la vie des enfants sous ta responsabilité t'importe bien plus et elle est gravement menacée par l'appétit des femmes poissons.

"Balancez la bouffe aux sir..."

Une alarme retentit et couvre la fin de ta phrase qui se transforme en un juron hurlé :

"Putain de merde !"

Qu'importe l'identité du maladroit, il est temps de faire face aux conséquences. Le gardien charmé reprend déjà ses esprits et se met à hurler. Tu dégaines ta lame et la plantes jusqu'à la garde dans le ventre du gardien qui s'effondre dans un gargouillis d'agonie.

"Tuez tout ce qui approche et vous mettez pas sur la route des sirènes !" tu hurles par dessus le vacarme.

Un œil constamment sur les femmes poisson - au cas où elles décident d'opter pour la facilité en mangeant un enfant - tu cherches Scar du regard. Mais les portes s'ouvrent sur un groupe d'adultes, d'autres gardiens aux vues de leur accoutrement.
Ils ne porte aucune armure ou tissus renforcé et tiennent seulement des matraques ou un rectangle noir dont tu ignores la fonction ; méfiante tu prends garde de ne pas t'en approcher. La longueur d'Elinor te permet de conserver une distance de sécurité par rapport à leur matraque et un second adulte s'effondre.
C'est beaucoup trop facile, ces hommes ne savent pas se battre, ils sont faibles et adultes : deux raisons pour les tuer sans pitié.
La conque à ta ceinture grésille et la voit de Freckles s'en échappe :


"Allo ? Stealth ? Scar ? Scaaaaar ? On est dehors du musée là. Derrière. On vous attend, on a un véhic... J'vous rappelle, bisou."

Parfait, juste à temps.

"Les fées : allez chercher l'autre groupe, ils nous attendent derrière le musée avec un véhicule, vous nous y guiderez. Les autres, finissons-en et filons rapidement !" tu lances au groupe.




(C) MEI SUR APPLE SPRING - retouché par Gao & Cid



Résumé:
 








♥️ Stealth's Song ♥️

Composée, écrite, chantée par Peter Pan et Stealth

Stealth's Voice
Dessins d'avatar par Carne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: EVENT 5 – Secourir les Sirènes   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 13 sur 16Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14, 15, 16  Suivant

 Sujets similaires

-
» [ Event : rp ] Combat d'arène (clandestin)
» [EVENT JCJ RP OUVERT] : Vendredi 4 décembre. début 21h20
» [Event Horde]L'operation Agonie
» [Projet- Event pré 4.0.3] La vérité sur ...
» [Event Jdr JcJ] L'Attaque du Donjon de Hurlevent !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Ailleurs :: Le Monde Ordinaire-