Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1035
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: La pêche aux sirènes   Sam 10 Jan 2015 - 16:24


La Lune, toujours aussi haute dans le ciel sombre de NeverNever Land semblait plus pale cette éternelle nuit la.
Elle caressait de ses rayons de lumière l'eau calme qui se fendait entre les rochers.
Ses doux reflets donnaient aux pierres humides un aspect de bijoux étincelants, et le clapotis des vaguelettes offrait au lieu une ambiance calme et sereine.

Ce soir la, Wilhelm DogFish avait décidé d'aller a la pêche.
Mais pas n'importe quel pêche, car même si le pirate avait souvent faim, c'est qu'il n'y avait pas toujours de quoi se mettre sous la dent sur le bateau, cette fois ce n'était pas en quête de poisson qu'il était partit!
Du moins pas complètement...

En fait, c'était a moitié vrai.
Ou a moitié faux.

C'est a la pèche au demi poisson que sa vadrouille l’amenait!
La pèche a la sirène.
Ces sales bestioles, ni humaine, ni animal donnaient des sueurs froides au pirate, mais la curiosité avait finie par l'emporter et DogFish n'avait pu s’empêcher de se poser mille questions existentielles concernant la queue de ces étranges créatures.
Car le Pied Beau avait bien sur entendu parler de leurs métamorphoses... Les sirènes étaient capable de se changer en humaine... entièrement! La queue devenait alors jambes et pieds!
La question était alors:
Mais que devient la queue si on la coupe et que devient les pieds si on les coupe? Changent-ils de nouveau?
Cette pêche était sensé lui donner des réponses.

Le pirate s'approcha de l'eau et s’arrêta un instant, prenant une grande bouffée d'air chargée en iode, et appréciant le décors féérique qui se présentait a lui.
Il était armé de ses habituelles deux lames rouillées, accrochées a ses hanches ainsi que d'un filet de pèche qu'il tenait fermement en main.

Alors qu'il avisait la berge, il prit le temps de s'assoir sur le bord d'un rocher afin de se débarrasser de ses bottes, les déposant a l’abri de l'eau. Il lorgna pendant de longues minutes ses pieds nus, vérifiant que tout allait bien, scrutant ses ongles soigneusement vernis de noir, replaçant son bracelet de cheville qui bien que vieux et abimé, continuait de faiblement briller.
Il soupira, la nervosité le gagnant progressivement, le poussant a distraitement se mâchonner la lèvre inférieur et se releva, déterminé.

Ses pieds nus s'enfoncèrent silencieusement dans la mousse humide qui recouvrait le rebord de la berge alors qu'il s'y engageait, le faisant frissonner et il se posta sur l'un des rebords qui surmontaient les profondeurs de la lagune.

La pêche aux sirènes reine reine
Je n'veux plus y aller Maman
Les gars du capitaine taine taine
Me prennent mon panier Maman...

DogFish fredonnait la chanson sans vraiment y prêter attention tout en se penchant au dessus de l'étendue noire et liquide.
Il s'accroupit et se penchant en avant, en équilibre sur ses avant-bras.
Son visage était a quelques centimètres de l'eau.
Ses yeux se plissèrent alors qu'il vit progressivement un visage apparaitre juste en face du sien.
Un instant, son cœur rata un battement, mais la raison revint rapidement a lui. Ce n’était que son propre reflet.

Il inclina doucement la tête sur le coté, intrigué par l'apparition. Cela faisait bien longtemps qu'il ne s’était pas vu lui même...
Il fronça les sourcils alors qu'il remarquait les cicatrices qui bardaient son visage.

Le pirate passa un doigt sur celle qui recouvrait son nez, rendant par la même occasion son équilibre un peu plus précaire au dessus de l'eau.
A quelle occasion avait-il été marqué de la sorte?
DogFish n'en avait aucun souvenir... Qui avait bien pu lui mettre un coup de lame sur le nez? Une bagarre avec ses collègues pirates? Une sanction du second peut être? Si c'était cela, cela n'avait pas été très efficace car clairement, la correction n'avait pas du tant le marquer que ça...






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Sam 10 Jan 2015 - 23:20

Un doigt se posa sur la cicatrice nasale du Pied-Beau. Un doigt humide qui traça la cicatrice en une caresse légère. La main s'ouvrit, laissant ses doigts parcourir le visage de DogFish. L'ondine à qui appartenait la main émergea de l'eau, sortant son corps de la mer jusqu'au bas-ventre. La sirène enferma le visage de Dogfish entre ses mains, palpant la peau du bout des doigts.

« Pourquoi tant de tristesse sur ce beau visage ? »

Tempête ne pensait aucun mot de ce qu'elle venait de dire. DogFish n'était pas beau. Elle pouvait sentir les relents qui émanaient de sa bouche aux chicots viciés. Le visage de Tempête se rapprocha de celui du pirate, jusqu'à ce que leurs nez se touchent.

« J'ai toujours aimé les hommes qui portent des cicatrices. Il émane de ces blessures quelque chose de... viril. D'animal... »

Les doigts de Tempête descendirent sur le torse de DogFish, traçant des cercles sur le tissu.

L'eau goûtait de la peau de la sirène, s'écoulant en sillons paresseux sur sa chair.

« Que viens-tu faire à la lagune, fier pirate ? »
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Dim 11 Jan 2015 - 0:04

Wesker n'arrivait pas à dormir. Cette nuit-là, la pleine lune étant de sortie, aucun nuage dehors, le pirate décida de prendre l'air frais de la douce et chaude nuit.

Wesker sortit un de ses bons cigares qu'il appréciait tant. Le fumer seul par cette douce nuit serait un privilège que seul un vieux loup de mer pouvait apprécier. Le pirate s’allongea dans l'herbe, regardant la pleine lune, recrachant doucement la fumée. C’était un moment de calme comme il y en avait peu sur le navire. Mais quelque chose venait troubler le moment paisible du vieux pirate. Une voix qu'il lui démangeait de vielles cicatrices dans son dos.

Wesker se leva, fronçant les sourcille et avança vers la source de ce désagrément. C'est à ce moment qu'il vit un autre pirate. C’était le morveux crasseux du bateau, le « Pied-Beau ». Mais ce n’était pas sa voix qu'il avait entendu. A l'instant même il aperçut cette succube aquatique : « La Dévoreuse ». Wesker avait déjà eu affaire à cette catin des mers, bien que cette rencontre lui avait laissé un ressentiment mitigé. Mais c’était une autre histoire.

Wesker accourut, le cigare à la bouche, donnant un grand coup de pied dans la tête de la sirène. Il agrippa Pied Beau par le col pour le faire voler à quelque pas de cette gourgandine aquatique.

—  Merdeux reprends-toi ! Cette putain te dit des conneries, des grosses conneries comme elle sait bien le faire. Crois-moi elle est forte à ce petit jeu. Mais ce n'est qu'une faible créature du sexe faible !
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1035
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Lun 12 Jan 2015 - 4:50

Alors que DogFish était concentré sur son reflet, semblant avoir oublié la nature même de son escapade, il vit une main étonnamment pale sortir de l'eau, comme si son propre reflet s’était soudainement retrouvé doté d'un bras.
Il resta figé, devant l'apparition, la laissant passer ses doigts froids et humides sur la cicatrice qui recouvrait son nez puis lui effleurer la joue.

Le pirate ouvrit de grand yeux ébahis lorsque son reflet se transforma pour devenir un tout autre visage, celui d'une femme, qui ne mit pas bien longtemps a fendre l'eau, remontant des profondeurs de la lagune pour lui faire face.
Au fur et a mesure qu'elle s’élevait devant lui, Wilhelm releva la tête afin que leurs yeux restent a la même hauteur.

La deuxième main de la sirène se joignit a la première, encadrant le visage du pirate d'une manière étrangement possessive qui fit naitre en DogFish une terrible sensation de malaise.
La prise du Pied Beau se resserra sur le manche de l’épuisette qu'il avait ramené avec lui pour l'occasion mais sa tentative d'action fut coupé net par la voix de la créature qui lui tenait le visage.

« Pourquoi tant de tristesse sur ce beau visage ? »


La voix de la chose semblait étrangement douce aux oreilles de DogFish, mais cela faisait aussi bien longtemps qu'il n'avait pas entendu la simple voix d'une femme.
Le visage de la sirène se rapprocha encore de celui du pirate, a tel point que leurs nez se touchaient désormais.

« J'ai toujours aimé les hommes qui portent des cicatrices. Il émane de ces blessures quelque chose de... viril. D'animal... »

Cette fois, DogFish était dans tous ses états. Rouge jusqu'aux oreilles, partagé entre le bien être de la flatterie et l'horreur de la situation.
Son cœur s’accéléra alors qu'il sentait les mains graciles de la créature descendre sur son torse en s'amusant a dessiner des cercles du bout de ses doigts.

« Que viens-tu faire à la lagune, fier pirate ? »


Il déglutit avec difficulté, sa bouche devenu soudainement très sèche. A vrai dire, il ne savait plus vraiment quoi répondre. Il était venu faire quoi déjà?

Le visage de la sirène était magnifique et étrange, ses cheveux aux reflets bleus verts... parfois turquoises et sa peau bleutée lui donnait un aspect proche de l’irréel...
Elle était sublime, superbe même! L'esprit de DogFish ne tarissait pas d’éloge cependant...

Un frisson d'horreur parcouru l’échine du pirate qui, pour la première fois depuis l'apparition de la sirène baissa les yeux, se détachant du regard hypnotisant de la créature.
Son corps était toujours a moitié émergé dans l'eau mais dans la tête de DogFish, une évidence.. Elle n'avait pas de pieds.
Une nausée l'assaillie et une grimace se dessina progressivement sur ses traits.

Mais soudain, un pied apparu juste devant son visage!

La providence???
Non! Simplement l'un de ses collègues pirate qui avait débarqué d'on ne savait ou et qui venait de mettre un grand coup de botte dans le visage de la sirène, frôlant le sien par la même occasion!
Le Pied beau se sentit ensuite brutalement tiré en arrière par l'homme qui lui cracha finalement au visage:

—  Merdeux reprends-toi ! Cette putain te dit des conneries, des grosses conneries comme elle sait bien le faire. Crois-moi elle est forte à ce petit jeu. Mais ce n'est qu'une faible créature du sexe faible !

DogFish se releva rapidement, faisant face a Ludwig Wesker, dit, Le sadique. Il avala sa salive avec un peu de difficulté.
Avec ce type la, ça ne rigolait pas! Il était effrayant avec son regard de tueur et ses cheveux noirs en bataille. En plus de ça, DogFish trouvait qu'il ressemblait au capitaine et cela avait tendance a le rendre nerveux.

Wilhelm fronça les sourcils, plutôt énervé et clairement pas conscient de la situation dans laquelle il se trouvait pas plus d'une minute avant ça.

- Elle dit pas des conneries, elle dit que je suis beau! Lança DogFish avec une moue digne d'un enfant de quatre ans. Et soudain, l'information sembla monter au cerveau du blond.
Ses sourcils se froncèrent un peu plus.
"T'insinuerais quand même pas que je suis moche?" Fit-il clairement vexé comme un poux. De toute façon t'as tout fait foirer! J’étais sur le point de la capturer! Tout en parlant il brandit son épuisette. Il resta un instant silencieux, lorgnant le filet clairement bien trop petit pour accueillir une sirène. Ouais ouais bah... j'avais jamais péché de sirène avant ça! se défendit-il d'avance en jetant l’épuisette avec nonchalance. Non mais voila, t'as tout fichu par terre maintenant, elle va s'enfuir!






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Mar 13 Jan 2015 - 1:17

Le sang dessinait des volutes dans l'eau, semblables à la fumée tortueuse s'échappant d'une cigarette. Koï cracha le sang qui s'était déversé dans sa bouche. Sa main tâta la blessure, sentant sa joue gonfler douloureusement. Sous le choc, la sirène avait replongé sous l'eau, tâchant de récupérer les lambeaux de son orgueil blessé.

Elle n'avait guère eu le temps de voir qui avait été son agresseur. Mais il allait en payer le prix fort. L'odeur du sang ne faisait qu'exciter davantage la Dévoreuse. Tel un requin au ventre vide, elle remonta lentement la surface. Non sans s'éloigner en nageant dans les profondeurs afin de prendre ses proies à revers. Elle souhaitait garder son visage le plus intact possible.

Se propulsant avec sa queue, la sirène rebondit sur la terre ferme. La queue se divisa en jambes graciles, la peau aussi bleutée que le reste du corps de Tempête. Poussant sur ses mains, la jeune femme se releva. Aussi nue que Vénus à sa naissance. Tempête avança à petits pas auprès des pirates. Ses mains tressaient grossièrement sa chevelure, l'essorant. L'eau coulait, rebondissait sur ses formes, perlant au bout de ses seins.

« Voyons... Ne vous disputez pas... Je ne suis pas jalouse, j'aime offrir du plaisir à tous les hommes. »

Tempête enfouit une de ses mains dans la chevelure de Wilhelm. Elle se pencha, reniflant la fragrance qui s'en dégageait. Une odeur à la hauteur du personnage, mais, malgré sa rancoeur, la sirène força son sourire. Que ne ferait-on pas pour un peu de plaisir et, surtout, pour combler sa faim.

« Quel exquis parfum ! Tu les lave avec quoi ? Du rhum parfumé au bourbon ? »

Penchant la tête sur le côté, la sirène entrelaça ses doigts, mimant l'ingénue. Son regard glissa sur son agresseur, et un sourire carnassier découvrit ses dents. Elle connaissait le fringant pirate. Chacune de leur rencontre commençait, et se finissait, dans le sang. Elle avait déjà réussi à prélever un peu de chair, dans cette grande carcasse, et elle ne désirait plus qu'une chose. Le dévorer tout entier pour mieux lui rabaisser son caquet.

« Dis-moi, mon brave Wesker, c'est un pistolet que tu as dans ton pantalon, ou c'est la joie de me revoir ? »

Avec cela le petit rire de circonstance, à peine dissimulé derrière une main.
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Mar 13 Jan 2015 - 18:41

A peine touchée cette peste de sirène avait replongé dans l'eau,laissant juste un peu de couleur rouge à la surface de l'eau. C’était bizarre. Wesker connaissait assez bien cette succube de malheur pour savoir qu'il était louche de la voir abandonner aussi facilement.

DogFish protesta contre le maître canonnier. La première chose qui venait à l’esprit de Wesker c'est de se demander si le « Pied-Beau » avait des envies suicidaires. Cela expliquerait sa présence seul en ce lieu. Wesker n'avait pas de mauvais a-priori sur DogFish. C’était un gamin moche et sale mais avant tout un pirate. Bien que Wesker trouvait mieux d’être un minimum entretenu, être crasseux était souvent la norme chez bien des pirates !

— Beau ? AHAHAHA. Wesker cracha son cigare au sol et approcha du petit mousse et le regarda d'un air hautain. Tu es beau comme un pou oui, et sois en fier merdeux. Ça fait parti de ce qui fait de toi un vrai pirate ! Sache petit qu'on ne pêche pas une sirène. On les traque, on les chasse pour nous amuser ensuite !

C'est à ce moment que l'autre poiscaille réapparut derrière les deux pirates avec un air tentateur comme elle savait le faire. Du plaisir pour tous les hommes ? Foutaise. Wesker avait envie de mourir de rire. Du plaisir à donner, ou prendre du plaisir à dévorer leurs corps doucement, en se noyant dans les corps ensanglantés ? Du plaisir, ça oui, elle savait en donner. Wesker le savait plutôt bien. Mais cette catin ne devait pas oublier qu'elle n’était pas la seule a être forte à ce petit jeu. Son corps devait sûrement s'en rappeler aussi bien que celui de Wesker.

Wesker dévisageait cette créature abyssale. Mais cette gourgandine l'ignorait pour aller voir le merdeux qui n’était pas loin de lui. C'est d'ailleurs à ce moment-là que Tempête était sortie de l'eau. Elle marchait, et donc, avait des pieds. Alors qu'elle se penchait Wesker espéra juste une chose : que le DogFish n'allait pas repartir sur son fanatisme des pieds. Après c’était compréhensible, bien que Wesker ne regardait pas spécialement les pieds. Mais il ne pouvait pas mentir cette femme était une vraie femme intéressante.

« Dis-moi, mon brave Wesker, c'est un pistolet que tu as dans ton pantalon, ou c'est la joie de me revoir ? »  


— Tss, tu veux parler de ce pistolet-là ?  Wesker sortit un pistolet à un coup et le montra à la sirène. Tu aurais peut-être espérer autre chose, catin ? Tu veux peut-être que je tire mon coup ? Je dois avouer que tu es plutôt bien foutu, mais ne rêve pas. C'est peut-être toi qui veux que je te soumette à nouveau, gourgandine !

Wesker devait réagir. Même hors de l'eau la sirène était dangereuse et avait un pouvoir hypnotique. En plus de savoir, on ne peut mieux, jouer de ses formes et de ses charmes.

Un bref regard sur le morveux suffisait pour comprendre que le pirate était déjà en fascination sur les pieds de la sirène. Wesker savait ben que quand il voulait... Non rectifions. Quand il s'agissait de beaux pieds le pirate pouvait faire preuve de cruauté et se défendre. Mais cela seras-t-il suffisant contre Tempête ?

— Hey catin de dévoreuse ! Nous ne te laisserons pas te servir de repas. Je sais bien que tout ce que tu veux c'est de la chair fraîche, et que tu useras de tes foutus charmes pour y arriver !
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1035
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Mer 14 Jan 2015 - 21:13

DogFish fusilla Wesker des yeux. Si un regard avait pu tuer, l'autre pirate serait mort désintégré.
Non mais il se fichait de lui en plus! Il se marrait!!
Wilhelm serra les poings en grognant.

Ho ca va peut être aller la hein? Figure toi que la beauté c'est très subjectif! Il avait insisté sur le "très", comme si le sujet abordé était digne d'un grand débat. Je suis sur qu'il y a un tas de femmes très séduisantes qui me trouveraient un certain charme! Comme pour ponctuer sa phrase, il avait croisé les bras, fixant le plus vieux d'un air mauvais.

C'est a ce moment la que la sirène réapparut devant eux, mais cette fois elle était.. elle était bien différente.

En fait elle était toute nue.

Ni une ni deux, le teint de Wilhelm vira au rouge tomate. C'est qu'il n'était pas vraiment habitué a ca, le DogFish.
Cependant, aussi gêné qu'il pouvait être, ca ne l’empêcha pas de mater la jeune femme avec grande insistance.

Elle était juste sublime.

Tempête passa sa main dans les cheveux du pirate et celui ci apprécia vraiment, mais alors vraiment beaucoup cela.
Il adorait qu'on lui caresse les cheveux, et c’était pas ses collègues pirates qui allaient lui faire ce genre de papouilles! Personne ne voulait jamais s'approcher de lui de toute façon.
Les sans cœurs!!

« Quel exquis parfum ! Tu les lave avec quoi ? Du rhum parfumé au bourbon ?

Wilhelm se mit a ricaner. Elle était bonne celle la. Non seulement la sirène était belle, mais en plus elle avait de l'humour!
Il secoua la tête tout en haussant les épaules sans rien répondre pour autant.
Comme si ça se lavait, les cheveux! Non mais vraiment.. Halala, les femmes!

Il y eut un échange entre Le Sadique et la sirène et DogFish comprit bien vite que ces deux la se connaissaient.
Bizarre.
Il y eu une histoire de pistolet, de coup tiré.. Il n'avait pas tout compris.
Mais il n'y prêta pas plus attention que cela, car quelque chose avait attiré tout son intérêt.

En un instant, l'atmosphère humide de la nuit sembla se rafraichir.

Ils étaient la, devant ses yeux éberlués.
Les pieds de la sirène..
Ils étaient a la hauteur de son corps aux courbes parfaites.
Ils étaient... Il n'y avait pas de mots en fait.
Même le mot parfait ne suffisait pas a les décrire.

En un instant, DogFish s'était mis a genoux devant la créature, les mains juste au dessus de ses trésors, n'osant pas les toucher comme s'ils avaient la capacité de le bruler.
Hoo merveille des merveilles...
Les yeux de DogFish brillaient comme jamais! C'était comme si une myriade d'étoiles scintillantes avaient élues domicile dans ses orbes bleues délavées, leurs rendant soudainement cette lueur de vie qui semblait leurs faire défaut le reste du temps.

Mais le pirate était tiraillé!
Que devait-il faire?
Proposer une pédicure a la sirène serait-il raisonnable? Car après tout il s'agissait tout de même d'un monstre!
Un monstre certes, mais elle semblait le trouver a croquer!
C’était peut être une gentille sirène!
Peut être était-elle tombé sous son certain charme en fait...

Ou alors il coupait court a toute réflexion... Après tout, c'était une sirène et ces sales bestioles finissaient toujours par faire disparaitre leurs pieds.
Les yeux de DogFish se détachèrent un instant des pieds de Tempête pour se ficher dans ses yeux, toujours a genoux devant elle, comme s'il lui rendait allégeance.

Oui mais... Et si ses pieds redevenaient queue de poisson une fois coupé?
Ils étaient si beau...

Un mal de crane commença a se faire sentir.
La situation était une véritable torture.

Hrp:
 






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Jeu 15 Jan 2015 - 0:39

Devant les répliques du maitre-canonnier, Tempête claqua de la langue.

« Tututu. Quelle grossièreté. Mon petit, tu devrais prendre des cours auprès des Diplomates. Même à une... femme de petite vertu, on doit s'adresser avec plus d'élégance. »

Un souffle chatouilla Tempête. Un air, chaud et humide, caressait ses pieds. Intriguée, la sirène baissa son regard. La créature demeura figée à la vue du pirate qui s'était, littéralement, prosterné devant elle. Reniflant ses petons comme si cette partie du corps était la plus désirable qui soit. Sa posture rappelait celle des Peaux-Rouges lorsqu'ils menaient un rite afin d'honorer un Esprit.

Être comparée à un Esprit, à un être proche du divin, enorgueillit Tempête. La sirène émit un curieux bruit de gorge, comme si elle tentait de roucouler.

Relevant un de ses pieds, Tempête le plaça contre le visage de DogFish.

« C'est cela que tu veux ? Que veux-tu faire avec ? Les caresser, les chatouiller, les embrasser, les... lécher ? »

Tant qu'il l’idolâtrait et, surtout, tant qu'il se jetait dans son piège, peu importait à Tempête les attouchements qu'elle pouvait subir. Ce que DogFish pourrait faire à ses pieds ne serait rien comparé au plaisir qu'elle retirerait à dévorer son corps.
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Jeu 15 Jan 2015 - 15:02

Wesker n'apprécia pas le regard du petit mousse, et lui jeta à son tour un regard noir. S'il voulait jouer à être impressionnant, à ce petit jeu là, Wesker gagnerait du moins le maire canonnier en était sûr et certain. Quant aux paroles du merdeux...

— Oui oui c'est cela. Des bonnes paroles, digne d'un gonzesse, que tu nous sors monsieur le pirate.

Et comme si ce n’était pas tout cette catin en rajouta une couche. Ses paroles étaient elles aussi à mourir de rire. Tout le monde avait-il décidé de le faire rire aujourd'hui ?

— Oh voilà de belles paroles pour une créature qui n'est même pas une femme humaine à proprement parler. Lors de notre première rencontre tu ne tenais pas ce discours me semble-t-il. Tu aimais plutôt ça même.

Mais c'est à ce moment que la situation devint catastrophique. DogFish, dit le Pied Beau, était reparti dans son fanatisme des pieds. Tempête l'avait apparemment bien compris vu comment elle plaça son pied sur le pirate. D'ailleurs s'il pensait à lever les yeux il devait avoir une vue incomparable sur l'intimité écailleuse humaine de la sirène. Wesker l’enviait presque si DogFish ne ressemblait pas à un homme soumis dans cette position.

Wesker pensa bien à utiliser son pistolet contre la sirène. Mais elle avait à porté de griffes et de crocs l'autre pirate. Il devait essayer de ruser, semer le doute dans l'esprit du Pied Beau. Pied ! Mais oui c'était simple. A condition que tout cela marche. Mais dans le pire des cas ça sèmerait le doute dans l'esprit du pirate et le réveillerait le temps que Wesker s'approche d'eux. Wesker s'adressa donc à Pied Beau en s'approchant doucement d'eux.

— Hey mer... DogFish. Ne rêve pas trop. Même si elle te trouve beau comme tu le dis. Ce que tu aimes tant se retransformeras en écailles et nageoires une fois coupées pour ta petite collection.

Wesker avait pris sur lui pour paraître plus « sympa » . Même si cela lui arrachait la gorge, la situation l'y obligeait. Il n'allait pas laisser un pirate mourir. Enfin ça ne serait pas la première fois. Mais le capitaine le sermonnait à chaque fois. Et surtout il ne voulait pas que Tempête gagne face à lui, ou face à un autre pirate. Qu'elle aille plutôt bouffer ces maudits merdeux miniatures ou ces primates de Peaux-Rouges !
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1035
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Ven 16 Jan 2015 - 0:31

« C'est cela que tu veux ? Que veux-tu faire avec ? Les caresser, les chatouiller, les embrasser, les... lécher ? »

DogFish frémit en écoutant la sirène lui parler ainsi. Elle lui offrait donc ses pieds? C'était plus qu'inattendue. Tout en parlant elle avait relevé l'un de ses pieds, lui effleurant le visage.
Comme en répondant a l'autorisation implicite, le pirate attrapa délicatement le pied entre ses mains comme s'il s'agissait d'un petit oiseau tombé du nie.
Il exerça quelques pressions dessus a l'aide de ses pouces, les massant délicatement, un sourire niais lui dévorant le visage. Sa peau était douce comme du nacre.
Il resta ainsi, silencieux, lui prodiguant des caresses que lui seul connaissait.
DogFish était plus qu'un maitre en matière de massage de pied.
Il connaissait tous les trucs, tous les points sensibles de cette partie de l'anatomie humaine. Il savait comment détendre et faire frissonner.
Et il mit toute son âme et ses connaissances dans cet instant de volupté.

Cependant, les doutes continuaient de l’assaillir.

— Hey mer... DogFish. Ne rêve pas trop. Même si elle te trouve beau comme tu le dis. Ce que tu aimes tant se retransformeras en écailles et nageoires une fois coupées pour ta petite collection.

En un instant, tout le corps de Wilhelm se tendit et il stoppa net son mouvement, ses mains se figeant sur le pied de la sirène.
DogFish remarqua tout de suite que Wesker l'avait appelé par son nom. Ce n'était pas tous les jours que Le Sadique faisait des efforts avec un collègue, et cela était plutôt notable.

Wesker s’inquiétait-il?

Malgré la tension dans laquelle était plongé le Pied Beau, l'idée lui arracha tout de même un sourire. De ces rares sourires que l'on pouvait considérer comme sain venant du pirate.

Mais au delà de l’inquiétude, Wesker avait tapé juste.
Et si les pieds une fois tranchés étaient perdu?
DogFish fut secoué par un violent frisson et alors que son esprit semblait se vider, il attrapa de sa main droite l'une de ses machettes alors que la gauche se saisissait avec force de la cheville de la sirène pour l’empêcher de s'enfuir. En une fraction de seconde, la lame s’abattait sur la chaire bleuté de la créature.

Esquivera? Esquivera pas?

Plus rien n'avait d'importance pour DogFish dont la vue était embuée par des larmes.
Son choix avait été celui du sacrifice.
Il couperai un seul des deux pieds de la sirène et verrai ce que ça donnerai. Au mieux, il ne se changeait pas en demi-nageoire une fois séparé du corps, et les deux pieds étaient sauvé! Au pire, il restait toujours le pied non coupé de la sirène et il aviserai a ce moment la.
Mais ce n'était pas aussi simple, car l'idée de perdre l'un de ces bijoux affectait grandement DogFish, émue pour l'occasion jusqu'aux larmes.

Hrp:
 






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Ven 16 Jan 2015 - 16:38

Tempête tira puérilement la langue à Wesker, en guise de réplique. Elle avait bien mieux à faire que de se lancer dans un duel avec le Sadique. Elle devait rester concentrée sur ce sympathique matelot qui lui massait tendrement les pieds. La sirène en grogna de satisfaction, se laissant aller à la torpeur qu'éveillait en elle le massage. Fermant les yeux, la sirène se laissa bercer par la pression des doigts sur sa peau.

Sentant les doigts la délaisser, Tempête entrouvrit un œil.

Une lame se levait devant ses yeux, prête à s'abattre sur ses pieds.

La peau de Tempête se fit moite, la sueur déclenchée par la peur sortant de chaque pore de sa peau. Tirant sur ses bras, la sirène bondit en arrière. Malheureusement la sirène ne fut pas assez rapide. La lame trancha net la chair. Le sang gicla dans une vague pourpre, laissant derrière elle un sillage de gouttes sombres. Le talon tranché vola dans les airs, retombant mollement dans l'herbe.

Un hurlement inhumain fit vibrer les cordes vocales de la sirène. Repliant ses jambes, Tempête pressa ses mains sur la blessure béante. Le sang fuyait de son corps, imprégnant ses doigts qui tentaient d'endiguer le flot. Des gouttes pourpre parsemèrent le corps de la créature, jusque sur son visage, comme si Tempête venait de se repaitre fraîchement d'une proie.

La séduction avait fui du visage de Tempête, ne laissant place qu'à une haine animale. Ses lèvres se retroussèrent dévoilant ses dents. Tel un animal blessé, grognant après son adversaire.

« Stupide pirate ! Qu'as-tu voulu me faire ? »

La douleur figeait Tempête. Poussant avec son pied valide, elle tenta de reculer vers la berge. Dans l'Océan, ses sœurs pourraient l'aider.

Citation :
DogFish a pris mon talon d'Achille !  
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Sam 17 Jan 2015 - 23:03

Wesker avait été surpris par la vivacité du geste de Pied Beau. Surtout qu'au final il avait abîmé un de « ses » trésors, à savoir le pied Tempête. Bien que selon Wesker il y avait bien mieux à garder, et lui garderait plutôt le corps de la sirène hors de l'eau.

— Ah bah voilà merdeux. Quand tu veux tu peux faire des choses intéressantes. Cette maudite bestiole souffre bien, ça lui apprendra à sous-estimer un pirate.

Wesker avança et ébouriffa les cheveux de DogFish. Il allait enfin pouvoir s'amuser. Son visage était sombre avec les yeux tout écarquillés. Son sourire remonta jusqu'à ses oreilles. Wesker était tout excité à la vue du sang de Tempête.

— A la pèche aux moules, moules, moules... J'ai attrapé une sirène... ~

Wesker attrapa le pied blessé de la sirène et le leva légèrement. Sans se soucier du fait qu'elle était nue, ou même d'exposer certaines parties intimes de la créature à la vue de tous.

— Oh mais dis-moi traînée, tu as une vilaine blessure. Ahlalala il faut soigner cela. Tu pourrais t'infecter le pied... ~

Wesker regarda de haut, méprisant Tempête, lui faisant comprendre qu'elle n’était rien d'autre qu'une faible créature, qu'une faible femme... Wesker sortit du rhum même s'il ne voulait pas en gâcher une goutte. Mais il n'allait pas laisser une faible femme sans soin. Sans scrupule il versa tout le rhum qu'il avait sur la blessure de Tempête.
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1035
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Dim 18 Jan 2015 - 2:29

DogFish était resté figé devant l'horreur totale de la situation, comme paralysé.
Devant ses yeux déjà embués de larmes, le talon volait, tombant au ralentie, stoppant mollement sa course sur le sol.
C’était une catastrophe.
Le pirate était resté immobile, toujours un genou a terre, pétrifié.
Une larme coula lentement de ses yeux écarquillés a l’extrême.
Il vit la sirène en colère, son visage déformé par la douleur se diriger vers le rebord de la lagune. Il fallait réagir, faire quelque chose, elle allait s'enfuir! Mais Wilhelm était dévasté.

Ses yeux humides se posèrent sur le talon découpé et il ne parvint plus a retenir ses sanglots.
Comment avait-il pu commettre une telle atrocité?
Comment avait-il pu... ainsi mutiler le pied de la sirène.
Il ne méritait plus de vivre.
Il avait abimé l'un des plus beaux pieds qu'il ai vu, coupant son talon et le rendant ainsi imparfait.

Il sentit la main de Wesker lui ébouriffer les cheveux alors que le pirate passait près de lui, se dirigeant vers la créature. Ce que le blond prit pour un geste de réconfort ne suffit cependant pas a lui réchauffer le cœur, car déjà, DogFish pleurait a grosses larmes.
Son corps était secoué de soubresauts et ses sanglots se faisaient de plus en plus audible.

— Oh mais dis-moi traînée, tu as une vilaine blessure. Ahlalala il faut soigner cela. Tu pourrais t'infecter le pied...

Le mot "pied" fit revenir un instant Wilhelm a la réalité, et la, sous son regard médusé et rougi par les pleurs, il vit Wesker déverser du rhum sur la blessure de Tempête.
Qu'était-il en train de faire?? Ce n'était pas comme ça qu'on soignait un pied!!! Ce n'était pas comme ça qu'on s'occupait de pied!! Il allait empirer son état!

- NAAAAAAAAAAAAAN!! Fais pas ca!!!! Il hurla comme un dément et se précipita sur Wesker le plaquant violemment au sol. Hors de lui, le pied beau le retourna pour lui faire face et attrapa son col pour le secouer plusieurs fois avant de continuer de déverser sa rage.
J'ai fait une erreur!!! J'aurais pas du, j'aurais pas du!!!! Ne le TOUCHE PAS!
Puis , toujours aussi dingue, tournant la tête vers la sirène. Ne bouge pas, ne bouge pas!!!! Elle se trouvait juste a coté et DogFish s'empara de nouveau de sa cheville, l’empêchant ainsi de se carapater. T'aurais pas du bouger!!!

Ni tout a l'heure ni maintenant... ça non.. t'aurais pas du bouger. Cette phrase tournoyait dans la tête de DogFish.






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Dim 18 Jan 2015 - 19:29

Tempête n'était plus que bestialité, hurlant tel un animal. Tout son esprit n'était plus focalisé que sur la douleur. La sirène hurlait, beuglant à s'en rompre les cordes vocales. Ses doigts étreignaient les herbes, cherchant un appui, un soulagement auprès de la Nature. La terre se glissait sous ses ongles.

La souffrance, en son corps, se transformait en océan impétueux. Tempête n'était plus qu'un galet que les vagues de douleur s'amusaient à faire rouler. La sirène en sanglotait même, craignant le pire.

Elle ne voulait pas mourir. Pas ainsi. Pas maintenant.

La poigne de DogFish et sa voix la ramenèrent à la réalité. Tempête écarquillait les yeux. Elle ne comprenait pas.

« Ne pas bouger, ne pas bouger... Tu te laisserais couper le pied paisiblement toi ? »

Idiot, fou, abruti. Les injures se succédaient dans l'esprit de la sirène. Plongeant ses doigts dans la terre meuble, Tempête poussa sur ses poignets pour s'asseoir, laissant sa cheville dans la poigne du pirate.

« Qu'est-ce que vous me voulez vous deux ? Je vous ai encore rien fait, pas même mordu... J'ai tué, accidentellement, un de vos camarades ? Y a que les pirates pour mutiler une proie, et faire le travail à moitié... »

Tant parler avait demander des efforts à Tempête. La sueur déposait une brume humide sur son front, la douleur rendait flou son regard. Sa respiration était lente, soulevant doucement sa poitrine.
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   Mar 20 Jan 2015 - 0:32

Wesker était concentré sur la sirène. Il s’attendait à ce qu'elle lui fasse un sale coup comme elle les aimait tant.

Mais d'un seul coup Wesker se retrouva sur le sol, et se fit secouer comme un cocktail. Contre tout attente c’était le pirate qui  lui avait fait un sale coup. Et si DogFish continuait de la sorte Wesker pourrait prendre un mauvais coup à la nuque.

Dogfish se calma, attrapant le pied de Tempête et beuglants des choses que Wesker ne comprenait pas. Sa vision était trouble. Wesker était sous le choc de la chute. Tout ce qu'il percevait était le poids de DogFish qui était sur lui.

— Putain de merdeux, je vais te crever.

Wesker donna un coup de genou dans l'entre-jambe du matelot sans se ménager. Suite à ça Wesker se releva tout en se tenant la tête. Wesker vit Dogfish sur le sol, et lui assainit un gros coup de pied dans l'estomac.

Qu'as-tu dans la tête, abruti de merdeux ? Même si je me fous royalement de tes putains de pieds moches, une blessure ça se nettoie avec de l’alcool, abruti fini. Bien que je me fous royalement de soigner cette catin sauvage !

Wesker rajouta un dernier coup de pied, pour légèrement apaiser sa rage. Une voix lui rappela  qu'ils n’étaient pas seuls. Tout était arrivé à cause de cette créature abyssale.

« Qu'est-ce que vous me voulez vous deux ? Je vous ai encore rien fait, pas même mordu... J'ai tué, accidentellement, un de vos camarades ? Y a que les pirates pour mutiler une proie, et faire le travail à moitié... »

— Te vouloir quelque chose ? Que peux-t-on vouloir d'une faible femme à ton avis ? Bien que cet abruti te prendrait bien tes pieds ! De plus je n'ai pas besoin que tu ai tué qui que ce soit pour m'amuser avec quelqu'un. Comme tu viens de le dire je suis un pirate. Je joue avec grand plaisir avec mes petits jouets~
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La pêche aux sirènes   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Grotte des Sirènes
» La pêche aux sirènes
» Le chant des sirenes
» "L'éroscope d'Emmy" --> La fin d'une aventure :
» Antiques et curiosités

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Lagune aux Sirènes-