Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Clover
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 61
✘ SURNOM : La Marionnettiste
✘ AGE DU PERSO : 14~15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Si ça te chante...
✘ LIENS : I believe in Simone de Beauvoir,
I believe that life is a film noir

Râle et monte sur ses grands chevaux en deeppink ~

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Lun 16 Avr 2018 - 21:38


Un peu en PLS, Clover regarde les environs, semblant se dérouiller quelques peu en se rendant compte qu'elle tournait la tête un peu plus vite que ce qu'elle avait pensé. Soudain, à côté d'elle, la voix de Mary retentit : formation romaine, qu'elle dit.
Et elle vient se mettre à côté d'elle, dans la même position, bouclier devant elle en protégeant une autre direction. Une demi-tortue, en somme.

- En fait on aurait du faire ainsi depuis le début ! On se serait mis à quatre et on aurait fait la technique de la tortue !

- Trop !


Même longueur d'onde. Mary, au moins, elle est sympa. Elle est à fond dans le jeu et dans la stratégie, qu'elle respecte sans faire de chichis.
Au moins une personne que l'Artisane apprécie sincèrement (et officiellement) contrairement à tous les autres dont elle avait tendance à se méfier. Quand on disait que le sport, ça rapprochait !
Maintenant, il est temps de parler stratégie : se débarasser de la bridée en face, ou, au pire, de son arme. C'est qu'une mitraillette, ça fait des ravages.

Clover acquiesce. Elle ne dit rien lorsque la Mère des Soigneurs provoque la chinoise en face, qui répliqua tout aussi sec, et s'avance doucement tout en se protégeant, sans jeter un coup d'œil en arrière pour se savoir suivie ou non.
Soudain, la tortue fut déséquilibrée par un tremblement de terre. Clover, qui sentit le sol se rompre sous ses pieds, fit un bond de côté pour l'éviter. Elle fut si surprise d'avoir retrouvé entièrement sa mobilité qu'elle se rétama dans un grand bruit de taule, son bouclier la recouvrant presque entièrement tant il était grand.

- Oh merde !

Qu'elle jure tout bas en voyant Mary tomber à l'intérieur de la crevasse. Des billes bleues pourtant attirèrent l'attention de la Marionnettiste, qui, toujours planquée derrière (ou plutôt, "couchée sous") sa taule, s'y recroquevilla encore un peu plus et attendit que la tempête ne passe pour découvrir la bridée par terre.
Comprenant qu'elle avait fait ce qui ressemblait à une fausse manip', la blonde en profita pour vider son chargeur sur elle tant qu'elle était à terre. Cette occasion était en or et presque trop belle pour être vraie. Mais au moins, ça ferait une personne de moins.

Puis, sans trop réfléchir, elle se rua vers la crevasse, laissant son bouclier de fortune appuyée contre elle alors qu'elle tendait la main à la Mère des Soigneurs afin de la remonter le plus vite possible. Ils n'allaient pas perdre un joueur dans un trou alors que des autres côtés, ça semblait être tendu !
Comment allaient-ils pouvoir gagner sinon ?


En bref:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smoke
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 336
✘ SURNOM : Le Rieur
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Non =/
✘ LIENS : The smoke fills my lungs with the need to laugh.

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Mar 17 Avr 2018 - 20:46

Planqué derrière son bout de mur, Smoke essayait tant bien que mal d'observer le terrain avoisinant sans pour autant offrir une cible trop facile aux Rouges. Puis quelque chose bougea, et il réalisa qu'il n'avait vraiment pas les réflexes appropriés pour le paintball.

À sa place, un Chasseur (ou toute personne un tant soit peu rentre-dedans) aurait probablement tenté de tirer avant que la silhouette n'eût le temps de disparaître. Et après coup il songea que c'était ce qu'il aurait dû faire. Ce qui n'empêchait que, sur le moment, sa seule réaction fut de se baisser pour mieux se cacher. Cela dit, ç'aurait pu être pire : il aurait pu s'immobiliser, comme il le faisait parfois quand il se retrouvait seul au milieu de la jungle devant quelque chose de mouvant. (C'était impressionant le nombre de trucs sur lesquels cela fonctionnait.)

Toujours était-il qu'il était de retour à la case départ : collé à un vieux bout de mur sans adversaire en vue. Il allait bien devoir avancer tôt ou tard, et plutôt tôt que tard si possible.

Et les gens qui hurlaient des insultes dans d'autres coins du terrain, c'était vraiment le cadet de ses soucis.

Puis le haut de son muret décida que finalement, la liberté c'était mieux que le mortier. Des bouts de brique tombèrent au sol non loin de Smoke, soulevant un petit nuage de poussière. Coup de vent ? Tremblement de terre trop faible pour être ressenti directement ? Simple usure ? Allez savoir. La planque n'était plus aussi rassurante, et Smoke s'approcha un peu plus du supermarché.

Il eut le temps de repérer une porte ouverte sur une salle de stockage contenant des… pétards ? feux d'artifice ? les deux ? puis le sol trembla sensiblement et un cri retentit, étouffé par le bâtiment.

- SENSE !

Ça, c'était quelqu'un de l'équipe Rouge. Et ce n'était très clairement pas un appel de stratégie, diversion ou information. Au mieux, c'était un avertissement face à un danger.

Smoke hésita une fraction de seconde : allez voir ? aider ? prendre connaissance du danger ? en profiter ? Mais ce fut à ce moment là qu'une partie de la supérette choisit de partir pour un monde meilleur, et que MadMax se mit à jurer comme un charretier. Bon. Cela répondait à la question. Aider les cooéquipiers était haut dans la liste de priorités du jeu d'équipe.

Évidemment le tas de gravats était entre lui et MadMax, sinon il n'y aurait pas eu assez de challenge. Le temps de contourner le machin en essayant de ne pas se vautrer sur les pierres qui jonchaient le sol, il put entendre qu'il y avait apparemment un chien (?) dont MadMax connaissait le nom (??) et qui donnait à Whistle des pulsions de hurlements sauvages (???).

Puis il fut enfin en situation de relever les yeux et découvrit la réelle étendue du problème. Ainsi qu'un joueur adverse qui courait comme un dératé un peu plus loin.

Cette fois-ci Smoke tira. Il essaya tant bien que mal de compenser la distance en tentant un tir un peu en cloche, mais ne prit pas le temps de vérifier si l'un de ses sept tirs avait touché. Il se précipita vers MadMax et se mit à genou à côté d'elle, lâchant son arme d'une main pour essayer de la décoincer.



Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 553
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Sam 21 Avr 2018 - 17:37

C’était le silence, tout d’abord.
Le silence, ponctué par les gémissements de Blue un peu plus loin, par le craquèlement de la terre et par le bruissement des hautes herbes. Pourtant, si Apache avait répondu, il aurait été parfaitement audible.

Pretty commençait sérieusement à se ronger le sang pour lui ; et ce, malgré tout le passif glacial qu’ils pouvaient avoir depuis quelque temps.

Silence. Silence. Silence.
Il retenait sa respiration.

J'suis là, Candy !

En entendant l’appel, il souffla tout d’un coup. Comme un ballon percé.

La voix provenait à l’évidence du toboggan. C’était carrément mauvais signe. Après avoir rangé son arme dans son dos grâce à la bandoulière, il se dépêcha de rejoindre l’emplacement : il se faufila par une entrée qui lui parut être la bonne, et qui se révéla d’ailleurs l’être lorsqu’il aperçut enfin Apache… et Justice.
Il grogna d’abord, puis inspecta leur état d’un coup d’œil rapide mais attentif.
Le crétin crêteux avait l’air d’être béni par une sacrée bonne étoile puisqu’il n’avait ni blessure ni égratignure apparente ; Justice, quant à lui, il n’avait que ce qu’il méritait.

Tu n’es pas blessé ?
Ça va.

En vérité, la douleur continuait de pulser dans son bras au rythme des battements de son cœur, et les efforts qu’il réclamait en bougeant n’arrangeait pas les choses ; mais ça passerait. Il n’avait a priori rien de cassé, c’était le principal.

Puis…. De nouveau le silence.

Un silence gêné, cette fois, parce que maintenant qu’il s’était assuré qu’Apache était en vie et qu'il allait bien, il n’avait strictement rien d’autre à dire. Il était toujours un peu en colère contre lui, mais il venait de se prouver à lui-même que ça ne l’empêchait pas de tenir au punk, mais en même temps il était aussi trop fier pour aborder le sujet lui-même, et au final ça faisait beaucoup de sentiments contradictoires.

Il fit néanmoins signe à un Soigneur dehors, lorsque Blue fut déportée au plus proche camp de soin, d’aller chercher Justice. Vu son état, c’était encore ce qui lui paraissait le plus raisonnable à faire, et il n’eut pas l’air de contester cette décision. Il remarqua que Freckles était avec la Livreuse blessée, et il se demanda s'il allait la suivre ou bien rester ici.

Lorsqu’il se retrouva seul avec L’Hérissé, Pretty se replongea dans un mur de silence en se dandinant vaguement d’un pied à l’autre. C'était gênant.
Tellement gênant qu'il finit par décider, franchement au hasard, qu’un coup de poing sur l’épaule du punk ferait l’affaire pour briser la glace.

T’es con.

Puis, bougonné un peu plus bas :

J’suis content que t’ailles bien.


Résumé:
 







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Buster
avatar

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 113
✘ SURNOM : L'Expert
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Envoie-moi un MP, pepito
✘ LIENS : Remember kids, the only difference between Science and screwing around is writing it down.

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Sam 21 Avr 2018 - 23:25

- Je savais qu'on pouvait pas leur faire confiance, siffle Buster entre ses dents en observant la scène à travers sa lunette.

Entre les deux singes qui se bastonnent, les filles qui se tirent dessus à bout portant sur un terrain à découvert et Slant (qu'il ne considère pas comme étant une fille selon sa propre définition) qui ne suit pas le plan, fragilisant dangereusement son front initial, il a franchement envie de dire pouce et de quitter la partie. Mais alors qu'il commençait à s'ennuyer à force d'attendre qu'un adversaire rouge se rapproche de sa portée de tir, une série d'événement lui glacent le sang :
Il entend des cris, de douleur et de peur, des trucs qui pètent, des aboiements abominables, et il sent même un tremblement de terre secouer la bâtisse sur laquelle il se tient. Et au vu des gigantesques geysers qu'il aperçoit dans les hautes herbes du parc, et la structure de jeu qui vient de se casser la gueule, il devine que quelque chose se passe très mal.

Il hésite à quitter sa place ; s'il se passe quelque chose, nul doute que les arbitres et les soigneurs sauront gérer la situation, non ? Et puis, les joueurs ont de vraies armes, après tout ; des fusils à peinture qui ralentissent, ça aide pour se défendre.
Mais tout de même, il flippe un peu, si bien que quand il aperçoit Plum arriver vers sa base en courant, avec un air mortellement sérieux sur la bouille, il ne peut pas s'empêcher de s'inquiéter, de se lever, et de lui faire des signes de bras en criant. En plus, loin derrière elle, il croit apercevoir Blue être ramenée, l'air visiblement mal en point.

- Plum, hé ho ! Qu'est-ce qui s'est passé  ?

Il a oublié de crier "pouce", le con.

Spoiler:
 






WANTED : Je suis à la recherche de mon Petit Frère !

Buster analyse en #e9e9e9
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mary
avatar

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️



MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Dim 22 Avr 2018 - 10:02

En fait, contrairement aux apparences, Clover était vachement cool. Ou du moins c'est ce que pensa Mary quand elle l'approuva pour la seconde fois. Elle s'était enfin trouvée une amie ! Cela lui rappelait sa proximité avec feu Agathe et cela lui fait chaud au coeur. Bon, il y avait bien sûr l'autre qui répondait des grossièreté que ses chastes oreilles (ou son éducation de coincée, au choix) n'y comprenait rien mais ce n'était pas grave ! Elle n'était plus toute seule ! (bon elle l'avait jamais été mais c'était un détail). Elle en aurait presque oublié Max dans l'histoire.

Elles s'avancèrent vaillamment, formant une brave demi-tortue d'une bravoure insoupçonnée. Elles avaient fait une partie du chemin quand elle sentit le sol trembler sous ses pieds. Elle ne comprit rien à ce qui se passait qu'elle avait déjà une balle dans l'épaule et qu'elle était au fond du trou. Littéralement. Elle en poussa un hurlement de dépit. En fait, c'était vraiment pas son jour. Elle aurait dû voir les signes.  Elle frappa le mur, comme l'idiote qu'elle était, se fit mal au pied, et jura comme un charpentier. D'ailleurs, en parlant de blessure, elle était un peu ralentie, s'était bien égratinés les deux genous ce qui fait qu'elle pissait le sang et avait un coude bien amochée aussi car elle s'était rétamée dessus.

Elle était sur le point de crier à Clover de l'abandonner ici, de ne pas se soucier d'elle, d'aller la venger en butant la chinetoque et qu'elle la rejoindrait après mais elle vit sa nouvelle amie se pencher vers elle et lui tendre la main. Une puissante émotion retentit dans son petit coeur et elle tenta tant bien que mal de remonter. Ce qui signifiait plutôt mal dans sa situation mais en moins de cinq minutes et vingt essais, elle était dehors, et avec son bouclier (Ouf !). Elle jeta un regard à l'endroit où se tenait l'asiatique avant et vit qu'il y avait un truc de louche.

-Tu lui a tiré dessus ? s'étonna-t-elle même si elle n'avait aucune idée de l'efficacité qu'avait eu cette technique.

Une idée germa dans sa tête. Elle se tourna vers Clover et s'exclama à voix basse :

-Vite ! On la prend tant qu'elle est encore engourdie, on lui vole ses armes et on la balance dans le trou !

C'était une idée de génie ! Il n'y avait nul besoin d'en douter. D'ailleurs, ne le faites pas !

Résumé:
 









Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
MadMax
avatar

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 912
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Dim 22 Avr 2018 - 11:47

Max, elle est concentrée sur son ennemi et ne fait pas gaffe à ce qui se passe dans sa vision périphérique. Plum qui passe, Whiwhi qui arrive en hurlant.. Dans le feu de l'action, et mûe par son instinct de survie, la mère décide que tout ça sera à régler plus tard. D'abord, le cabot !

Il avait soudain ralenti, quand elle lui avait tiré de manière si rapprochée. Sous l'impact, elle avait même vu le choc faire trembler la chair pas fraîche de l'animal, qui était tombé à terre à une trentaine de centimètres d'elle. La peinture fait son effet, et il ne bouge plus ou presque plus : il était déjà moins vif qu'un chien normla malgré ses beaux reste, mais là c'est flagrant. Le tir était presque à bout portant faut dire. Au crâne, un éclat montre l'impact du gravat sans que cela n'ait été suffisant. Dommage, tant pis. Max ne peut pas se permettre de laisser derrière une ennemi potentiel, et l'effet de la peinture ne sera pas éternel. BAM ! BAM ! BAM ! Max donne des coups de crosses à l'animal sans pitié ni hésitation. Le visage crispé par sa férocité, la mère ne cesse que lorsque le crâne de l'animal n'est plus qu'un bouillie infâme et sans forme.

Un instant, ça la saisi. Elle a déjà fait ça, Maddy l'aurait juré. Pourtant, sa mémoire se dérobe, refuse de lui offrire quoi que ce soit de plus qu'un frisson dans le dos, et la vision d'un sol humide et d'un brouillard étrange. L'Invrevable ne se souvient pas vraiment de son combat contre le fantôme de sa mère, lors que de voyage dans les Landes. Ni que ça s'était terminée de la même façon, à quelques détails près. Ne reste plus qu'une pensée dont elle ne sait pa sbien faire en contemplant le cadavre de Ralphio, mort deux fois : c'est pas la première fois qu'elle fracasse un crâne, qu'elle tue comme ça.

D'un coup, un bruit de pas sur le côté la fait atterrir et elle brandit par réflèxe son arme contre .. Smoke ? Hein ? Le jeu lui revient en tête alors que ses coéquipier arrivent et qu'on l'aide à sortir de son piège. Les gens. Les équipes. Le jeu.

- Foutraille, Smoke, C'Plum qu'tait passage ?

Fierté de voir sa petit avancer, mais bowdel c'vraiment pas le moment.

- Et l'base ? F'quelqu'un qu'soit r'tour pour l'aut' lunetteux. S'l'rouges d'cident d'être t'naille s'not' base, y s'ra d'fficulté.

Il s'appelle comment, d'jà, le mec qui avait causé tout le long ? Impossible de s'en souvenir. Mais vous n'êtes que trois, de ce côté, et c'est pas évident de savoir ce qui se passe ailleurs. Maddy se tait, essaye de réfléchir et de se rappeler ce qu;elle a pu voir et entendre autour d'eux. Des forces par le no man's land, ouais. Mary, La miss froufrou, Peekaboo. Au moins. Mais la Verdure en tête, il a deux autres roquets aux basques. De l'autre côté de la supérette, y a eu un cri. Smoke a gueulé Sense. Rouge, donc. Avec Plum qui a traversé, ouais, ça confirme qu'ils bouffent du terrain et sont aussi en offensive. L'air du jeu, y a eu un gros bordel et Max ne sait pas trop quoi ne penser. Mais a priori, globalement, ça sent un peu la merde.

Fuck.

- C'Bordel d'bataille. Mais L'base l'est Fragilité. Plum est passagionnée, et on s'pas vers l'terrain d'jeu c'qu'est déroul'ment. On s'pas qui y a d'vant, mais y en a.

Se passant la main sur le visage, Max soupire et vous regarde.

- On peut êt' s'paration. Aider l'base mais Avantionner qu'même en même temps. Et quand l'base est ok, on r'part peinturlurer l'ganache d'rouge team.

Et si vous êtes d'accord, faudra que vous décidiez rapidement d'un plan express pour qui fait quoi.

En bref:
 






J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Peekaboo
avatar

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 33
✘ SURNOM : La Mauvaise Herbe
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : .
☄️ BOUH
☄️ BWAAAAH


MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Dim 22 Avr 2018 - 13:44

hrp:
 


Les seuls vrais brins d'herbe ici, c'est les cheveux de Peekaboo.
Ils valsent dans les airs, se font emporter par le vent avec la même violence que les mains de Peekaboo quand elles s'abattent sur la peau de Dusty. L'herbe se mêle à la poussière et c'est presque beau, mais c'est surtout moche, c'est surtout terrible.
Au loin, il a entendu Slant gueuler, et ça l'a excité encore plus, il s'est demandé si elle le voyait, si elle voyait comme il était libre et taré là, et puis il a tout oublié parce que Dusty est comme lui, il laisse pas le temps de penser.

C'est un combat de chiens, comme il y en avait dans les sous-sols de Johannesburg, tout pareil à part qu'il y a parfois des éclats de rire tordus et aiguisés sous les grognements.
Peekaboo se lâche comme Dusty s'est lâché. Il n'a pas cessé de sourire. Dusty lui a fait un cadeau. Peekaboo se libère, se « défoule » comme disent les autres, parce qu'ils n'y comprennent rien, parce que c'est bien plus que ça. Peekaboo n'a plus de laisse, plus d'obéissance, il n'obéira qu'au sang qui flambe dans les yeux de Dusty.

Il se passe un tas de choses autour d'eux, au pays des cerveaux et des paroles, tellement loin de leur bulle de violence qui les protège. Dusty blesse fort Peekaboo, jusqu'au sang et jusqu'aux os, mais surtout il le protège. A chaque coup, Dusty le protège un peu plus.
Il lui donne le droit d'être et d'exister, juste comme il est, et si Peekaboo ne comprend rien à tout ça, son visage tout entier, plein de rouge, de bleu et de dents tombées, est radieux comme un soleil défoncé.

Ça dure un an, ou peut-être douze secondes, peu importe, Peekaboo n'en a pas marre. Mais il y a un gros gros tremblement sous lui – à cet instant, il est sur le dos, contre le béton qui lui râpe la peau, et quand il glousse y a des petits jets de sang baveux – et ça le distrait juste assez de temps pour que la patte de Dusty s'écroule sur son visage comme une avalanche de cailloux.
La Mauvaise Herbe lâche un hoquet étouffé, mais son sourire n'est pas mort.

Ils sont tous crevés... Ils se sont fait manger...

Peut-être qu'il délire, qu'il s'est pris trop de chocs à la tête.
Il tire vaguement sur les cheveux en paille du Chiendent.

On va mourir aussi, Dusty. Tous les deux.

La poussière ne meurt pas pourtant.
L'herbe oui.
Il sourit.



résumé:
 









Peekaboo gueule en seagreen.
.....



cadeau de Mary:
 

cadeau de Dusty:
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dusty
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 167
✘ SURNOM : Le Chiendent
✘ AGE DU PERSO : ≈ 15

✘ LIENS : Moi ; Eux ; MOI ; Grrr ! ; Je suis

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Dim 22 Avr 2018 - 16:02

Peekaboo.
Peekaboo. Peekaboo.
Peekaboo. Peekaboo. Peekaboo.


Pendant très longtemps on a l'impression qu'ils ne se sont pas vus. Qu'ils viennent de se retrouver et que tout à coup ça a réveillé un feu quelque part. Un feu qu'on aurait pu croire éteint, mais non, ça aiguisait seulement les silex dans l'ombre qui taperaient les prochaines étincelles pour raviver tout. Dusty au moment de foncer de but en blanc sur la proie, il a complètement chassé l'utilité d'une arme et a envoyé balader la sienne pour qu'elle disparaisse dans la grisaille. Et puis il a serré des poings, pendant que ses jambes emprisonnaient la taille Mauvaise Herbe entre l'étau de leurs crocs.

Tout le reste est mis en sourdine. Dusty n'entend pas, il ne sait pas que Slant a cherché à le couvrir. S'il l'avait su, il aurait fulminé dessus. Il lui aurait dit d'arrêter ça, d'arrêter toutes ses conneries, parce que la Mauvaise Herbe est pour lui.
Je suis le seul à avoir le droit de le buter.
Il ne comprend rien à ce qui se passe au-delà du contour imaginaire qui verrouille le corps sous lui, celui qu'il est en train de rouer de coups, de phalanges qui suppriment la carne et qui s'enfoncent très près des lèvres. Elles prennent beaucoup à Peekaboo, on pourrait même voir des éclaboussures, et Dusty aussi il se prend des rafales perdues sur les zygomatiques, sur les bras, sur le torse. Parfois en plein dans les veines. Ça lui ôte des grognements de molosse qu’on abat jusqu’au sang. La vraie peinture du jeu.

On ne sait plus très bien à qui appartient le rouge sur les mains de Dusty.

Il se sent bien. Il crache, il ne parle pas, il a l'air très furieux et pas très humain quand on lit dans ses yeux fous. On dirait qu'il ne sait pas ce qu'il est en train de frapper. Mais il cogne toujours plus fort. Il tire sur les habits pourris, arrache des cheveux moisis, fait voler la pelouse capillaire qui flotte partout autour avec la poussière. Oui, Dusty se sent bien.

Soudain le séisme. L'asphalte craque sous leur poids de diables, cède et laisse apparaitre une cicatrice géante qui risque de se refermer si on reste là. Peekaboo remue ses badigoinces pour dire quelque chose au milieu de son rictus. Mais Dusty n'entend toujours rien. Pourquoi tu parles Peekaboo. Tu sais le langage des hommes... je ne le comprends pas bien.

La mort a cessé de pleuvoir sur Peekaboo. Dusty se tient droit au-dessus de lui, les genoux plantés de part et d'autre de ses flancs. Ses poings sont contractés si forts qu'on dirait qu'ils sont collés. Et en-dessous, la terre frissonne puis s'effondre, renait sous forme de petites crêtes tranchantes. Sous son nez Dusty croirait voir Peek se faire avaler par la roche.

Où tu vas comme ça. Tu peux pas partir, t'as pas le droit.
C'est pas fini.


- Clamse pas, tu m'écoutes.

Il le soulève par le col. Peekaboo est lourd, on dirait vraiment qu'il est mort. Les ronronnements du sol continuent de faire lézarder des crevasses autour d'eux. La voix du Chiendent est très calme, ça désarçonne un peu avec toute cette violence.

- Jamais t'as accepté de crever, t'as pas à le faire aujourd'hui.

Il secoue très fort. Dans tous les sens, même sous les gravas. C'est régi par une forme de colère brûlée, attristée mais aussi euphorique. Pour Dusty ce n'est pas possible de mourir. C'est un mensonge. Reviens, Peekaboo, reviens. C'est moins bien sinon. Le jeu.

- Tu me cognes, ALLEZ ! Fais comme t'as toujours fait. Comme au premier jour.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slant
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : La Crevette
✘ AGE DU PERSO : 13 piges

✘ DISPO POUR RP ? : Come at me baby !
✘ LIENS : Kid
Homies
Face

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Dim 22 Avr 2018 - 19:37

Attention elle dit des cochonneries

Le sol gronde et tremble, fort. Ça la secoue fort aussi, ça la fout par terre - elle tombe pas de bien haut vu qu'elle avait déjà le cul par terre - et ça lui fait faire une connerie avec sa mitrailleuse qui tire toute seule. Elle jure en chinois mais finalement elle sourit parce que la connasse du bouclier se l'est mangé dans l'épaule. Bien fait. Le sol s'ouvre sous leurs pieds là bas et elle tombe dans le trou. Bien fait bis. Elle, elle se marre, elle se marre et du coup elle remarque trop tard blondasse qui pointe son arme sur elle.
Heureusement elle est à une centaine de mètres, mais avec son ralentissement de merde elle a juste le temps de rouler de quelques pauvres centimètres sur le côté : elle se prend un bon nombre de balles quand même, ou peut être pas tant mais la peinture s'éclate par terre et gicle sur elle. C'est pas la Crevette pour rien et avec ces dose de peinture : elle peut carrément plus bouger. Là elle grogne et crache toutes les injures qu'elle connait, en chinois et anglais ; ça fait beaucoup.
Elle se débat, évidemment, son corps bouge pas d'un iota, pourtant à l'intérieur c'est la guerre atomique, digne de la bagarre entre Peekaboo et Dusty. Mais contrairement à eux, ça se voit pas qu'elle lutte.
Allongée par terre comme une conne, elle peut que admirer les deux enragés s'éclater la gueule ou la blondasse remonter la connasse de son trou. Elle aurait mieux fait de rester dedans et d'y crever. Elles ont l'air de comploter mais elle est bien trop loin pour entendre quoique ce soit - surtout que ça gueule du côté de la supérette et du parc, on dirait qu'on égorge un cochon.
Elle attend pas de voir ce que lui réservent les deux connasses : elle concentre toute la violence de son combat intérieur sur la gâchette de sa mitrailleuse - on dirait Kill Bill et son gros orteil - et elle arrive à appuyer : blondasse est planquée derrière son bouclier, connasse l'est pas.

"Allez niquer vos mères, grosses pute !" qu'elle gueule.

Elle vide pas son chargeur, juste une salve dissuasive, le temps qu'elle retrouve assez de mobilité pour aller se planquer dans les herbes derrière elle. Et après elle leur sautera à la gorge et les égorgera à coups de dents.
Elle rigole plus du tout.
Et les connasses non plus : elles avancent d'un pas décidé vers son corps paralysé, sauf l'index droit sur lequel elle appuie de nouveau en visant les pieds - en vrai elle vise que dalle, elle a juste pas le choix vu qu'elle peut pas lever le bras. Blondasse protège sa tête avec son bouclier de merde après les heashots qu'elle s'est prise plus tôt, mauvaise tactique.



Tenue/aspect/arme:
 

Résumé:
 









Dernière édition par Slant le Dim 22 Avr 2018 - 22:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Clover
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 61
✘ SURNOM : La Marionnettiste
✘ AGE DU PERSO : 14~15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Si ça te chante...
✘ LIENS : I believe in Simone de Beauvoir,
I believe that life is a film noir

Râle et monte sur ses grands chevaux en deeppink ~

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Dim 22 Avr 2018 - 21:43

Avec un peu d'efforts, Mary finit par sortir de son trou, s'étonnant que l'Artisane ait tiré sur la bridée, puis proposant alors d'aller mettre cette dernière hors d'état de nuire.
C'était déja une bonne chose de faite, mais la menace restait toujours bien présente en face, comme pouvait en témoigner la salve de billes bleues qui fut projetée en direction de la Mère des Soigneurs.

Sans trop réfléchir, Clover tira brusquement celle-ci vers elle afin qu'elle évite le gros des balles en la planquant derrière son bouclier à ses côtés, puis, se retrouvant déséquilibrée, un peu rougissante de savoir la Sanglante à moitié couchée sur elle, elle fit marche arrière à demi sur les fesses en baragouinant :

- J-J'approuve. Faut... Faut qu'on y aille maintenant, le plus tôt sera le mieux, viens !

Puis elle se relève, courant en direction de la chinoise bouclier devant elle pour la sécurité, sans porter attention aux deux autres molosses qui se battaient entre eux dans de grands nuages de poussière, ni même à Mary qui devait peut être encore être ralentie par la peinture. Il fallait agir au plus vite afin que les effets de celle sur la bridée ne s'estompent pas avant et qu'elle les mette mal avec sa mitraillette.
Il fallait donc, en premier lieu, la désarmer sans trop se faire toucher.

La petite jaune quant à elle insultait les deux filles telle une furie, mais la Marionnettiste, serrant les dents pour ne pas répliquer et lui en foutre plein la gueule (soyons fair play), se contenta d'essayer de lui faire lâcher son arme en donnant de furieux coups de bouclier sur ses mains. Défense et attaque en même temps, si c'est pas beau. Encore fallait-il que cela soit efficace.
En bref:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tool
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 270
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Dim 22 Avr 2018 - 22:04

Une fois le plan établi et clair, on se prépare, on s'encourage. La petite fille à lunettes vient lui demander de lui faire une genouillère, qu'il confectionne un peu rapidement avec les moyens du bord. Avant de céder aux recommandations de la Mère. Il sait - ou plutôt une de ses voix lui a rappelé - qu'elle a une sale réputation, mais bon, ce serait bête de se pas se protéger juste pour la contredire. Tool enfile donc une paire de lunettes sales mais qui suffiront.

Sa tâche est simple : défendre le camp. Et c'est ce qu'il compte faire, du mieux qu'il peut. Jetant un regard à Grumpy qui bricole et râle non loin du bulldozer, Tool sourit légèrement et se poste au sommet de l'un des monticules de gravier qui dominent leur terrain. Puis le signal est donné, les deux groupes s'élancent. Le coeur du Patient bat à tout allure : ça faisait longtemps.

Pendant un moment, Tool ne fait pas grand chose : il se contente d'observer les divers groupes du mieux qu'il peut pendant que ses voix commentent. Voir Apache et Justice ensemble ne l'étonne pas. A l'opposé, il tente de garder un oeil occasionnelle sur Sense et celle qui l'accompagne - la fille à la genouillère, il faudra qu'il lui redemande son nom, à l'occasion.

Et pendant quelques instants, tout semble rouler.

Mais l'Île est l'Île et - inévitablement, le jeu dérape.

Le sol tremble, un cri perçant résonne. L'Artisan fronce les sourcils et se retient de hurler à son tour lorsqu'il voit quelque chose atterrir non loin de Sense. C'est un peu loin - elle est blessée ? Il se tourne vers la tente, avec l'impression d'être inutile - Shrub est déjà parti.

- Bordel...

Il est inquiet, le Patient. Assez pour oublier de guetter et se rapprocher des blessés que l'on rapatrie. Sense n'est pas seule, Justice a été rameuté aussi.

- Ça va ?

Bien entendu, il faut qu'une de ses voix commente.

- Tout part toujours en couilles sur cette Île. Je pensais que tu le savais.

Il ne répond pas.
Il avait préféré espérer, pour une fois.

Résumé:
 






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist



Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 2045

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Lun 23 Avr 2018 - 23:58

Paint-Ball

 



C'est le terrain, au final, qui fait les premières victimes.
C'est une surprise pour certains, mais au fond, pas tellement pour ceux qui connaissent l'Ile. Les jets d'acide, les crevasses, gravas et zombies ont brisé par endroits l'ambiance compétitive instaurée entre les perdus. Mais si quelques joueurs ont baissé les armes, jouer avec la peinture paraissant accessoire à côté de la sécurité de leurs amis, d'autres restent sans pitié.

Après cet enchaînement d'événements catastrophiques, un silence oppressant tombe sur la ville. Et avec lui, une épaisse nappe de brouillard qui semble amortir tous les bruits.
Les joueurs dans les camps, restés en défense ou rapatriés auprès des soigneurs, sentent d'autant plus que quelque chose ne va pas. Buster, dans la lunette de son arme, voit Plum courir en zigzag entre les décombres et vers le camp, suivie par de grandes crevasses qui lézardent le bitume. Plus loin, la cabine de toilettes s'effondre. D'autres canalisations explosent un peu partout. Le terrain semble tomber en ruines, sous l'effet du même tremblement de terre qui a causé les incidents précédents. De leur côté, Tool et Grumpy entendent un bruit sourd, grondant, ponctué d'un choc métallique régulier, dont ils n'arrivent pas à déterminer l'origine.

Une fois débarrassée pour de bon du chien-zombie, Max est dégagée des gravas par ses deux compagnons. Son attelle de métal est légèrement endommagée, lui conférant un sévère handicap pour marcher ; mais le groupe a maintenant le champ libre pour traverser la supérette.
Au No Man's Land, rien ne semble pouvoir arrêter le jeu, et pourtant aucun camp ne semble prendre l'avantage. Slant, immobilisée sur le sol, réussit miraculeusement à tirer deux balles dans l'épaule et le ventre de Clover avant que celle-ci ne parvienne à la désarmer avec son bouclier.

Le brouillard semble de plus en plus épais.
Ça deviendra difficile de viser.

_____________

État du terrain au début du tour:
 


► Ce tour a pris un peu de retard finalement, merci pour votre patience à tous ! Celui-là est un tour intermédiaire, un peu plus soft. Il ne durera qu'une semaine, donc jusqu'au 30 avril.
► Encore une fois, les événements ont été tirés au sort. Cette fois, y en a pas pour tout le monde, on espère que c'est suffisant quand même !
► N'oubliez pas le résumé.
► Les règles du tour précédent s'appliquent toujours pour ce qui est du jeu !



_____________




Résumé rapide du tour précédent:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1077
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Mar 24 Avr 2018 - 6:43

Un silence malaisant.
Justice avait été rapatrié et Apache en le voyant partir avait tiré une gueule de six pieds de long. Alors il se retrouvait tout seul maintenant ? C'était bien ce qu'il semblait.
Il allait devoir continuer sa mission en solo et ça sonnait vachement moins drôle d'un seul coup.
D'un coté, le punk avait bien envie de laisser tomber et de juste accompagner son camarade pendant qu'il se faisait soigner, mais d'un autre, il avait cette colère qui lui faisait serrer les dents et froncer les sourcils.
On avait fait du mal à son camarade, et ça...
Ca ça le faisait quand même bien chier.
A ça lui donnait tout sauf l'envie d'abandonner.

En attendant, il y avait comme un moment de vide ou beaucoup, comme l'Hérissé s'était arrêté de jouer pour constater les dégâts, s’inquiéter pour les autres même s'ils n'étaient pas dans la même équipe. D'autres devaient certainement continuer le jeu sans se formaliser, c'était certain.

Pretty, lui, avait fait parti de ceux qui s'était mis en pause. Et il était la, maintenant, à coté du chasseur à regarder Justice et d'autres s'éloigner, en silence.
Pas très à l'aise...
Ouais, ça se sentait qu'il y avait un truc pas très naturel dans l'ambiance. Il fallait dire qu'ils s'étaient quittés un peu fâché et puis...

Un petit coup de point de la part de La Fausseté, tellement typique, tellement lui. Apache réalisa tout en se retournant franchement vers son camarade que ça faisait un bail qu'ils n'avaient rien échangé. Vraiment.

"T’es con."
Et puis un peu plus bas, alors que la réflexion avait arraché un sourire à l'Hérissé. "J’suis content que t’ailles bien."
- Tu sais bien que j'suis increvable, Candy... Et puis après un soupir, il répéta, un peu comme si lui même avait besoin de se le rappeler. "Increvable."
Toujours son nouveau skate à la main et son grand arc dans le dos, l'iroquois balaya le corps du petit blond du regard, s'attardant parfois, visiblement pensif.

"Et toi, ça va ? T'es sur que tu devrais pas aller avec les autres voir les soigneurs ?"
C'était que son bras, il avait pas l'air au top de sa forme à première vu. Mais juste en regardant comme ça, il était difficile de se faire une idée précise.

Et doucement, autour d'eux, un brume s'élevait rendant les environs plus difficile encore à appréhender.

Résumé:
 






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Justice
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 348
✘ SURNOM : la Main
✘ AGE DU PERSO : 17 (officieusement 16)

✘ DISPO POUR RP ? : On peut toujours en parler -u-
✘ LIENS : :
✌️ Fiche
✌️

Il se bagarre en 990000.

✌️ Avatar par Doggy
:

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Mar 24 Avr 2018 - 11:50


La réponse de Pretty lui arrache un sourire. Tant mieux. Puis le livreur se retourne, il interpelle Eagle qui les rejoint à grandes enjambées. Justice laisse échapper un soupir mais il accepte son sort. Se faire traîner comme un boulet, c’est pire que rester sur le banc de touche. Et pourtant, c’est si frustrant.

Sur le chemin, le fauconnier lui parle. Il lui dit qu’il n’a pas à s’en faire, qu’il le ramène au camp. Ce réconfort lui fait l’effet d’une douche froide. Est-ce qu’il a vraiment l’air d’avoir besoin d’être rassuré ? Si c’est le cas, c’est vraiment pas glorieux. La Main aperçoit l’agitation du No Man’s Land tandis qu’il s’en éloigne. Frustrant.

Quand ils arrivent au camp de l’équipe rouge, les deux sentinelles découvrent les deux artisans en pleine préparation de leur défense.

— Tain c'pas vrai, t'es comme le raison dans l'pudding, t'sers vraiment à rien. Jamais vu un chef aussi naze, lui lance Grumpy.

L’enfoiré.

— Tu t'es vu récemment ? réplique un Justice bien blasé.

Tool s’interpose entre eux tandis qu’Eagle l’entraîne un peu plus loin. Ce n’est pas le moment de se battre. Et de toute façon, dans l’état où il est, même Grumpy aurait toutes ses chances pour lui mettre une raclée.

— Il a vraiment rien à dire, lui, il sert à rien actuellement... lui glisse Eagle. Et pis, tu sais, c'est qu'un jeu.

— Je sais.

Ils avaient tendance à l’oublier.

— Ils ne t’ont pas raté. Hum, commente Soul en l’examinant.

Lui aussi, il s’y met.

— C'est un peu ironique pour notre cowboy du Grand Arbre... qu'ils aient dégainé plus vite.

L’immuable vérifie que tout fonctionne encore et Just se demande s’il n’a pas rêvé. Est-ce que Soul vient de faire une blague ?

— J’ai merdé, concède le sentinelle.

On l’allonge dans un coin de la tente pour qu’il se repose le temps que les effets des balles se dissipent. Just n’est pas en mesure de protester mais il n’a pas envie de prendre racine. Et pourtant, il finit par se laisser sombrer dans un sommeil que rien ne semble pouvoir perturber.

Résumé:
 






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 553
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Mar 24 Avr 2018 - 12:24

C’était toujours tendu, mais quelque part Pretty sentait qu’ils n’avaient pas perdu la base. La petite alchimie qui faisait que même s’ils avaient des caractères diamétralement opposés de base, lui et Apache avaient su s’entendre comme larrons en foire jusqu’à l’incident avec Her.
L’incident avec Her.
La figure de La Fausseté se rembrunit, fugacement.

Mais le sourire du punk était tellement réconfortant qu’il ne se sentait plus la force de s’accrocher à sa rancune, aussi tenace soit-elle.

Tu sais bien que j'suis increvable, Candy...

Le surnom fit sourire l’intéressé : ça faisait longtemps qu’il ne l’avait pas entendu, et il fallait bien admettre que ça lui avait manqué.
En revanche, il aimait un peu moins le soupir qui suivit et la mine bizarre de L’Hérissé.

Increvable.

Pretty posa sur son vieil ami un regard scrutateur. L’intonation était étrange, décalée pour un personnage comme le sien. L’un et l’autre se jaugèrent ainsi pendant plusieurs secondes, l’air de rattraper silencieusement le temps perdu et de constater les dégâts de chacun.
Apache avait changé, c’était certain, mais il ne savait pas encore dire en quoi. Ça se ressentait dans son aura, son attitude, sa façon de se tenir… C’était différent. Cette intuition ne lui disait rien qui vaille, et il songea l'espace d'un instant aux rumeurs qui avaient circulé pendant un temps avec lui et Lace. Une traînée de sang.
Il cligna des yeux.

Et toi, ça va ? T'es sur que tu devrais pas aller avec les autres voir les soigneurs ?

Le Livreur regarda ledit bras comme si c’était là un truc totalement indépendant de son corps. Ça pulsait toujours dans la douleur, et il était à peu près sûr d’avoir un hématome très moche. Peut-être même que c’était en train de gonfler, estima-t-il en analysant les sensations désagréables qui mettaient ses nerfs à feu et à sang.

J’étais sur le toboggan quand il s’est écroulé. Y’a une barre de métal qui est tombée sur mon bras, énonça-t-il un peu platement. Ça a pas l’air cassé mais ça fait mal.

Puis il releva la tête et sembla chasser toute atmosphère déprimante d’un sourire provocateur.

Note que j’vais assez bien pour te tataner une seconde fois.

Cette fois, il sourit à pleines dents.

Tu voudrais quoi comme fleurs au dîner cette fois, Pachou ?


Résumé:
 







©️ Avatars par Lpip & tofuvi sur Zerochan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

 Sujets similaires

-
» PAINT BALL Magic
» Paintball - 18 juillet
» besoin d'aide les anges ( paintball===spyder MR1 )
» Paint ball, lazer game, tirons nous dessus !!!
» [Event Djaul]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Portes du Temps :: La Ville Post-Apocalyptique-