Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 863
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV. Lacerate]   Dim 10 Déc 2017 - 20:21

Nasty semble réfléchir, puis développe. Mentionne Pit et l'histoire des peaux, accuse Soul et Scar. Et Lace l'écoute sans tiquer, attentive à son raisonnement.

- Et puis, ça vous laisse libre manœuvre pour casser la gueule de vos sous-fifres. Au poil, sans un blâme ...

Là, par contre, elle réagit. C'est une sorte de petit frisson qui la parcourt, une mini-sueur froide avant qu'elle se rende compte que Nasty parle sans doute d'Apache (elle ne peut pas savoir pour Wire. Personne ne peut le savoir). Elle ne dit rien, pourtant, se contente de garder une poker face aussi déchirée qu'imperturbable. Au final, l'avis de Nasty ne devrait pas importer.
Et pourtant...

- Ici, c'est comme l'ordinaire, en pire. En plus sournois. On te fait croire que t'es libre, mais c'est pas vrai. Tu revis les mêmes traumas qu'à la cour de recré, encore, et encore, adoubés par notre bon souverain qui change la météo à chaque névrose. C’est pas le paradis qui m'avait vendu. Chais pas ce que j'fous là.

La confession, balancée comme si de rien n'était, lui fait bizarre. C'est trop personnel tout à coup, trop saugrenu de voir Nasty comme ça. En évitant soigneusement son regard, Lacerate fouille dans sa poche, en tire une clope et ce qui ressemble à un très vieux briquet, sur lequel est gravé un symbole sans doute clairement passé de mode dans le Monde Ordinaire.
La marque de leur Meute. Rip.

- Baiser, ça a l'air chiant. Et salissant. Jamais fait. T'es la troisième personne que j'emballe d'ma vie. On peut pas dire que l'échange de bave ça m'émeut. J'ai du passer à coté du truc, faut croire....

- Hmm.

Lacerate allume la cigarette, en tire une bouffée. Avant de désigner sa poche et l'autre clope qui en ressort.

- T'en veux ?

C'est mal, de fumer. Une mauvaise habitude de plus, tant pis.
La Gueule Cassée prend son temps pour réfléchir, trier ce sur quoi elle veut rebondir dans le discours du Panda. C'est que l'Artisane est vachement plus bavarde que ce que la Gueule Cassée imaginait.

- Si t'estimes que ton ancienne vie était mieux qu'ici... c'est qu'elle devait pas être si mal.

Elle le dit sans jugement, pour une fois. Repense à comment sa discussion avec Bambi s'était déroulée, n'a pas trop envie de refaire les mêmes erreurs.
Et laisse donc son habituelle condescendance de côté.

Alternant nicotine et alcool, la Cheffe cherche le regard de Nasty et reprend :

- Quant à Apache... j'ai rien fait d'autre que le sauver. Il te l'a pas dit ? Je pensais que vous étiez pote, pourtant.

Pas méchante, mais implacable quand elle le dit.
Elle ignore pourquoi ça lui semble si important, de ne pas passer pour son bourreau. De se croire au-dessus de Big Jack. Ça passe même par-dessus les autres affirmations de Nasty, comme s'il n'y avait rien de plus crucial.







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 302
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV. Lacerate]   Ven 9 Mar 2018 - 23:09

- Hum... T'en veux ?

Les clopes  apparaissent d'un revers de poche. Roulette de briquet. Flamme qui vacille. Artefact magique qui réunit l'improbable, qui relit des bouches qui jamais ne se touchent d'ordinaire.
Et une monnaie précieuse, ici, qu'on offre pas à la légère.

- Allez... Répond Nasty avec un haussement d'épaule.

Elle cueille la cibiche entre son index et son majeur. Ses doigts sont tordus et lacérés à force de s'user aux fourneaux. Elle a des cales et des cloques qui ne la quittent plus. Avec un mouvement désinvolte, elle se penche vers Lacerate et dédaigne le briquet pour s'allumer sur la sienne. Grésillement d'herbe et de papier.

- Si t'estimes que ton ancienne vie était mieux qu'ici... c'est qu'elle devait pas être si mal. Quant à Apache... j'ai rien fait d'autre que le sauver. Il te l'a pas dit ? Je pensais que vous étiez pote, pourtant.

Le Panda a un bref instant de silence. Un ricanement qui vient de loin, profondément enfoui dans sa gorge, prend le large.  Elle se pince l'arrête du nez avec un rictus horrible. Son rire grince comme une porte mal huilée.

- Ici, j'dispose pas plus de ma vie que là bas. C'est juste l'terrain qui a changé, pas les règles. Enfin, j'supose que vu ta gueule, t'en a mangé des bien salopes dans l'pif, suffisamment pour qu'ici ça te semble le paradis. J'comprends. Et j'comprends qu'tu méprises les gens comme moi qu'on pas l'air d'comprendre « leur chance ».

Nasty a soudain une drôle d'expression.

- Quand Peter est venu me chercher. Il brulait, c'tait tellement ouf ', tellement puissant et pur. J'me suis dit : « Avec lui, j'vais terminer en beauté ». Il m'a emmené dans les airs. Même avec les meilleurs splifs on ressent pas ce genre d'émotions. Et là, j'me suis dit « C'est bon, on va exploser et j'vais pouvoir crever avec panache ! J'aurais servi à qu'dalle dans cette vie, mais putain j'aurais quitté la scène glorieusement ! »


Elle tire une bouffer de tabac, la laisse s’effilocher dans l’atmosphère fraîche.

- Mais, il m'a déposé là et j'ai manqué ma chance.

Elle se tourne vers Lacerate avec un sourire en coin. Elle se gratte la tempe du pouce.

- Va pas t'imaginer que je cherche ta pitié en faisant ma chialleuse. J'te cause vrai, là. J'le fais PARCE QUE tu as sauvé Apache et que, par conséquent, j'dois compter avec toi pour l'avenir. Apache c'est mon pote.
Silence étranglé. C'est mon ami l'plus cher avec cette pute de Love. Mais chuis consciente de ce que je vaux : chuis pas forte comme toi, chuis pas rassurante comme sa régulière. Chuis juste une putain de connasse avec l'fond mauvais. Chuis très au courant d'être un sac à merde et j'pense pas qu'on puisse me récupérer. Chuis sacrifiable, remplaçable et oubliable. Je cherche pas à ce qu'on m'aime ou à t'culpabiliser, meuf. C'est juste... un fait . Freckles a raison, j'peux crever. Mais j'veux crever utile.

Elle la regarde intensément. Elle n'a jamais évoqué ça avec Apache ou Love. Elle n'a jamais dit ça tout haut.

- Chuis pas morte comme une fusée en tenant la main du Pan. Mais je m' ferais exploser pour Apache. C’est comme ça que j'ai décidé d'en finir. C'est mon choix, à moi toute seule.

Dans un accès d'étrange camaraderie, la Vilaine pichenette le front de la Moche.

- En attendant faudra composer avec ma  gueule et mon vinaigre.

Rasade de binouze. Une latte enfumée pour la bonne bouche.

- Bon.. Lance-t-elle brusquement. Tu me racontes ? Comment on t'a steak la gueule ?

Assez parlé d'elle pour le moment.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 863
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV. Lacerate]   Jeu 22 Mar 2018 - 11:30


Nasty lui répond d'un rire, avant de développer. Avec une sagacité étonnante - et qui l'honore, par ailleurs - elle admet que Lace a pu en baver, avant de mentionner le mépris dont elle pourrait faire preuve envers ceux qui n'avaient pas porté une croix comparable. La Gueule Cassée hoche la tête, attentive. Peut-être un peu touchée.

C'est qu'ils sont peu, à reconnaître ce par quoi elle est passée sans ressentir le besoin de rajouter qu'eux aussi ont souffert.

Et Nasty ne le fait pas.
Lacerate tire sur sa clope, reconnaissante sans le montrer : elle s'en souviendra.

Le Panda lui parle de Love et surtout d'Apache. Un peu surprise que le punk fasse son apparition dans la conversation, la Cheffe écoute pourtant, avec attention. Nasty révèle beaucoup et Lacerate tente de s'en montrer digne, de ne pas l'interrompre : ses soupçons concernant l'estime de soi de l'Artisane se confirment alors qu'elle hoche la tête doctement.
Elle n'ira pas expliquer à son interlocutrice comment vivre sa vie, ni sa mort. Ce ne sont pas ses affaires, elles ne sont pas assez proches pour s'échanger des conseils de ce genre.

La pichenette la fait à peine broncher, même si une esquisse se sourire se dessine sur ses lèvres.

- En attendant faudra composer avec ma gueule et mon vinaigre.

Sur le moment, ça ne lui semble pas si difficile.

- Bon... Tu me racontes ? Comment on t'a steak la gueule ?

Elle se marre, la Gueule Cassée. Se recule un peu, prend le temps d'inspirer, garder la fumée dans ses poumons.
Et souffle.

- La dernière fois que je l'ai raconté, c'était à Apache...

Drôle de coïncidence.

- ... mais ça me dérange pas de recommencer.

Elle sourit un peu, fixe le plafond. Ces temps, elle s'était pas mal répétée et à chaque fois, rouvrir la plaie l'avait mise dans un état différent. Avec Bambi, elle était désespérée. Avec Apache, elle était en colère.
Avec Nasty, elle sera détachée.

- Quand j'avais 13 ans, mon frère est rentré dans un gang.

Ça la fait sourire : l'histoire commence comme un roman mais n'a rien d'un conte de fée. Un peu plus froidement - factuellement - elle reprend :

- On était proches, je le voyais de moins en moins et ça m'a inquiétée. Une fois, je l'ai pincé et plus rien n'a été pareil. Comme je me doutais bien que quitter était pas une option, j'ai voulu le rejoindre. Pause, latte. Le regard de Lacerate se fait plus trouble. Y'a eu une période de test, puis ils m'ont acceptée.

Les images sont toujours relativement nettes, grâce à son carnet. Sans trop se presser, elle reprend :

- Ça a duré 4 ans, pendant lesquels j'ai tout fait. J'ai vendu de la drogue,  j'ai tabassé des mecs, j'ai joué la maquerelle de filles parfois plus jeunes que moi. Et ça marchait bien, on s'était bien établis, malgré quelques emmerdes.

Ce qu'elle avait pu les regretter, après coup, ces 4 années.

- Je vais te la faire brève : on s'est frités à un autre gang, plus expérimenté et mieux préparés que nous. Après quelques mois à se faire des saloperies, j'ai eu l'excellente idée - ses mots sont amers - d'impliquer le fils du boss adverse. On l'a donc chopé à la sortie de l'école et je l'ai défiguré.

Un tremblement très léger agite sa main.
Tu veux pas te pardonner un peu pour une fois ?

- Le retour de flamme a été terrible : on s'est quasiment tous faits descendre et moi... moi, j'ai eu droit au même traitement que celui que j'avais infligé. Son index remonte jusqu'à son oeil gauche, qu'elle désigne. La seule raison pour laquelle il me l'ont pas crevé, c'est que j'ai épargné celui du gosse.

Il y a un temps. Une sorte de petit silence cérémonieux, qu'elle finit par briser, d'une voix un peu éteinte.

- Peter m'a récupérée quelques jours après.

Elle s'en souvient bien, c'était à l'hôpital.







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Nasty
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 302
✘ SURNOM : le Panda
✘ AGE DU PERSO : 16 piges

✘ LIENS : + "So Raw !"
+"Deeper in the dirt, making bodies hurt !"
+"Deep Down !"


MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV. Lacerate]   Mer 30 Mai 2018 - 12:03



Pour la première fois de sa vie, sans doute, Nasty ferme sa gueule et écoute. Lace prend son temps, les mots s'égrainent sans pathos superflu, avec des retenus entre les virgules qui en disent plus longs que les palabres. Un récit assimilé et incorporé à sa chair depuis longtemps. Plus couture que cicatrice.
L'histoire aurait pu être un des faits divers pullulant dans les pages du New-York Times que lisait son père au p'tit déj. Un truc lointain, à des années lumières de sa cage dorée, de son médiocre mal de vivre. Un truc vrai qui claque la conscience.

Qui rend légitime.

Le tremblement de Lace, même infime, ne lui échappe pas. Le Panda se prend une gorgé de binouze, pour éviter de fixer le parkinsonnement de ces doigts qui chassent, qui tuent et qui défigurent.
Des doigts d'être humain.

- Le retour de flamme a été terrible : on s'est quasiment tous faits descendre et moi... moi, j'ai eu droit au même traitement que celui que j'avais infligé. La seule raison pour laquelle il me l'ont pas crevé, c'est que j'ai épargné celui du gosse.

Chappe de plomb.

- Peter m'a récupérée quelques jours après.

Nasty infuse cette dernière donnée quelques instants. Puis, par impulsion subite, se penche et dépose ses lèvres sur celle de Lace. Baiser léger, sans prétention, une simple ponctuation à la fin d'une phrase. Elle s'écarte et tire une taffe de sa cigarette. Drôle de sourire. Drôle d'expression aussi.

- ... J'avais juste envie. T'en fais pas...

"T'en fais pas, je ne recommencerais pas."
"T'en fais pas, c’est pas important."
"T'en fais pas..."

Nasty ne sait juste pas comment lui dire exprimer sa compassion, son émotion.. C'est compliqué et inhabituel. C'est chiant à sortir avec de simples mots qui n'ont pas la bonne teinte, pas la bonne température.
"Chut.
Dis rien, alors. Ça suffira bien."


- Peter, il nous trouve toujours au moment le plus pourri d'notre life. Il s'incruste quand t'es bien tout pété et fragile, et te fait croire qu'il est le seul à comprendre. Il t'isole des  autres,  et il fait en sorte que toute ta vie tourne autours de lui... Et après, quand il est sur de te coffrer avec le reste de sa collection sur son île, il te remplace. il sait déjà plus que t'existe.
Ricanement tragique. Putain, n'importe quel psy le diagnostiquerait "Pervers Narcissique" d'emblée...

Elle rit encore un peu. Grincement qui s'étiole. Elle pivote vers Lacerate. Nouveau regard bleu, glace qui ne fondent plus, banquise jamais dégelée.

- Ton frère... il s'en est sorti ?

" Il te manque, dis ?"






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 863
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV. Lacerate]   Ven 29 Juin 2018 - 1:09

Elle ne s'attend pas au baiser - infime - que Nasty dépose sur ses lèvres. Pourtant, l'espace d'un instant, Lacerate ferme les yeux et s'imagine une autre, à sa place.
Ça me manque tellement.
Chut.

- ... J'avais juste envie. T'en fais pas...

Elle ne s'en fait pas, Lace. Elle rouvre juste les paupières et - avec une fausse solennité, tire une bouffée de sa clope. Regarde ailleurs, feignant un détachement qu'elle ne ressent pas.
C'est toujours à vif, ma fille. Même après toutes ces années.
Ça le sera peut-être à jamais.

- Peter, il nous trouve toujours au moment le plus pourri d'notre life. Il s'incruste quand t'es bien tout pété et fragile, et te fait croire qu'il est le seul à comprendre. Il t'isole des  autres,  et il fait en sorte que toute ta vie tourne autours de lui... Et après, quand il est sur de te coffrer avec le reste de sa collection sur son île, il te remplace. il sait déjà plus que t'existe. Putain, n'importe quel psy le diagnostiquerait "Pervers Narcissique" d'emblée...

Lacerate ignore la définition de pervers narcissique. Mais le terme sonne bien, se colle sans trop de soucis sur le visage de Peter Pan. Pourtant, elle n'acquiesce pas, même si Nasty a raison : ce serait trop dangereux, trop peu Chef.
Peut-être qu'elle en parlera après, peut-être. On verra.

Puis fuse la question.
Celle qui coince.

- Ton frère... il s'en est sorti ?

La Gueule Cassée ne répond pas tout de suite. Son regard glisse des côtés de la Forge à l'extérieur, avant de se reposer sur le Panda. Puis sa voix résonne, atone :

- On a jamais trouvé son corps.

Quoi dire, quoi faire du souvenir de ce frère qui l'avait plongée dans la merde et - malgré tout l'amour qui avait pu exister entre eux (???) - l'y avait laissée. Cette silhouette après qui elle avait couru, sans jamais avoir réellement eu l'impression de pouvoir la rattraper.
Ce frère qui aurait dû la proté- TA GUEULE.

L'inspiration qu'elle prend lui semble chargée de débris de verre. Quand elle sort de ses réflexions, Lacerate parvient à la conclusion que mieux vaut ne rien dire - sauf si Nasty appuie.
Et - à la place - préfère glisser sur un sujet plus dangereux encore.

- Je peux pas en vouloir à Peter. Il ramène tellement de gens, bien sûr qu'il va en oublier.

Puis, plus doucement :

- C'est un gosse, rien de plus.

Peut-être qu'ici, ils avaient trop tendance à l'oublier.
(Pour elle, ça faisait un bout de temps que sa Majesté avait perdu de sa superbe.)







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Behind Blue Eyes [PV. Lacerate]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Behind blue eyes...
» Quelques "Case Blue" chez MMP
» Blue white control. is preordain needed?
» [M12] Next Level Blue
» Big Blue - Leg 1 (01/08 - 6h00)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-