Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Prisme
Prisme

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 15
✘ SURNOM : L'Irisé.e
✘ AGE DU PERSO : Né.e pendant la Pluie Salée

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !

Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE. Empty
MessageSujet: Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE.   Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE. EmptyMar 27 Aoû 2019 - 21:07

Qu'on se le dise : Prisme était EX-TRÊ-ME-MENT insatisfaite. Arrivée à l'entrée du domaine, elle s'envola sèchement et descendit du dos de Frousse, qui l'avait conduite jusqu'ici. L'air pincé, la jeune fée se tourna vers le chatmousse et lui indiqua sans manières :

"Attend moi là. Ou bien promène toi, mais pas trop loin. Je veux pouvoir rentrer quand j'en aurai l'envie."

Oui, Prisme aurait tout à fait pu rentrer toute seule : après tout, ils étaient encore dans les Beaux Quartiers. Le palais n'était pas si loin. Cependant elle tenait à repartir de la même façon qu'elle était arrivée : avec prestige, au dos d'une monture assortie à sa tenue.

Deux doigts glissèrent contre un sourcil, comme pour le lustrer. Ce geste, chez Prisme, était signe d'une grande contrariété. Au cas où sa fureur n'aurait pas encore été assez évidente, on pouvait se fier à l'INTENSE soupir qu'elle échappa ensuite. Ou tout simplement aux couleurs dont elle avait choisi d'orner sa tenue de soirée.

Très belle tenue de soirée, par ailleurs, qui était encore en plumes. C'était le seul matériau qu'elle daignait encore porter lorsqu'elle mettait des robes : rien d'autre ne lui seyait autant, et elle en était venue à trouver fleurs et feuilles trop fades à son goût, à quelques exceptions. Le vêtement laissait ses épaules entièrement découvertes. Les plumes allaient ensuite de la plus petite à la plus grande, du duvet jusqu'à la penne, et formaient une capeline élégante qui suivait le mouvement de ses bras. Quant au tube de la robe en lui-même, il était constitué de nombreuses plumes d'aigrettes superposées les unes sur les autres, qui laissaient entrevoir ses jambes au travers d'un léger voile vert.

... Vert. Oui, vert. Prisme étaient entièrement vêtue de VERT, et on comprenait sans mal que ce n'était pas naturel. Ses lèvres étaient d'ailleurs entièrement vertes. Ses paupières étaient coquettement ornées... de vert. On l'observait passer, et bien qu'elle eut entre temps accroché un joli sourire de circonstance sur ses lèvres, personne n'avait encore osé l'aborder, car tout le monde avait compris que quelqu'un, ce soir, allait en prendre pour son grade.

L'une des hôtes de la soirée prit malgré tout sur elle afin d'accueillir la nouvelle venue comme il se devait.

"Bonsoir monsieur... Prisme, c'est bien ça ?"

Prisme tourna la tête vers la fée et l'observa de la tête au pied, l'air désagréable. Elle répondit avec à peu près autant de déférence que si elle s'était adressée à une poubelle.

"... C'est Mademoiselle. Mais oui, c'est bien moi."

L'autre fée prit l'air gêné. On l'avait mal renseignée : quelqu'un lui avait dit que Prisme s'habillait tout le temps de la façon qui "correspondait" le moins à son genre actuel. C'était une information erronée : Prisme était le plus souvent de genre masculin et la plupart du temps habillée en robes, mais il n'y avait en réalité aucun rapport entre ses vêtements et son ressenti de genre.

"Oh ! Pardon. Quelle merveilleuse surprise, on ne vous attendait plus !"

Prisme accrocha un sourire faussement agréable sur des lèvres couvertes d'acide.

"Eh bien, oui ! J'ai été prévenue tardivement. Triste hasard, vraiment, mais tout va bien maintenant... J'espère n'avoir rien raté !"

Quelques instants plus tard, la fée évoluait parmi les convives. Elle reconnut tout de suite Ether, de dos. Son mentor avait l'air de prendre du bon temps... Ce... Sale...

...TRAITRE !

Cette soirée avait été organisée par une fée aristocrate qui les avaient invités tous les deux, par l'intermédiaire d'Ether, car elle pensait que ce dernier ferait passer le message. Si un domestique du palais ne l'avait pas prévenue, Prisme n'en aurait jamais rien su.

En proie à une colère hideuse, elle s'approcha discrètement, jusqu'à arriver au niveau de l' épaule d'Ether. La bouche aussi près de son oreille que la décence le permettait, elle ne prit aucunes pincettes et se mit à parler aussi fort qu'elle en était capable. Elle espérait que son tympan souffrait :

"Ooooh, Ether ! Toi ici ! Comme c'est SUR-PRE-NANT ! Je pensais que tu ne te serais pas libéré puisque tu as OMIS de me prévenir pour l'invitation. Quelle BONNE surprise, vraiment !"

Elle prit sa main entre les deux siennes en prétextant la joie...En réalité, elle la lui broyait sans pitié et était en train de lui enfoncer ses ongles - verts - dans la peau. Oh, que son grand sourire paraissait faux.
Revenir en haut Aller en bas
Ether
Ether

☼ Fée Messager du Palais ☼


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : Le Séraphin, le Messager et Hermès pour la plupart des habitants de l'Île
✘ AGE DU PERSO : Respectable pour une fée - Ressemble à un éphèbe d'à peine vingt ans lorsqu'il prend taille humaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui ! Encore plus si tu es jolie ♥
✘ LIENS : Le Messager
Les Métèques
La Psyché

Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE. Empty
MessageSujet: Re: Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE.   Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE. EmptyDim 6 Oct 2019 - 23:59

Un oubl i-na-dmi-sibble
Prisme

La réception résonnait de musique, de tintements de cristal, de conversations animées et de rires. Les plus retentissants venaient du groupe au milieu duquel j'évoluais depuis quelques battements d'ailes, les deux jeunes aristocrates rosissants sous mes sourires charmeurs et mes traits d'esprits charmants. Les trois autres sont jeunes, également, ce sont les fées qui m'approchent et m'apprécient le plus : celles qui me connaissent le moins et ne croient pas en la rumeur disant qu'Ether veut devenir un humain.
Je profite de cette douce ignorance pour briller plus fort encore, bien que mon passage un peu plus tôt dans le groupe de conseillers coincés et bornés m'ait délicieusement amusé, avec leurs têtes rouges d'indignation devant mon impertinence.
Ces fêtes se sont faites rares depuis le début de la Pluie et même si je ne me sens pas à ma place au milieu e mon peuple, j'aime profiter des festivités et des quelques éclats de joie féerique qu'elles engendrent. De plus, j'apprécie pouvoir me vêtir de ma simple et élégante toge qui laisse mon torse nu, sans craindre le froid qui n'entre pas dans l'Arbre aux Fées.

« - Oh Ether j'aurais tellement besoin de votre charmante présence lors de mes audiences au Palais ! piaille une des jeunes aristocrates.
- Ce serait un plaisir, ma chère Aube, mais notre bien aimée Reine a besoin de moi en ces temps troublés et je ne peux lui faire défaut, d'une voix de miel qui la fait rougir d'admiration. »  

L'autre fée s'apprête à minauder à son tour mais ses yeux se détournent de ma personne alors qu'elle regarde par dessus mon épaule et mes ailes. J'ai à peine le temps de tourner la tête qu'une voix atrocement familière et horripilante me transperce les tympans, tout prêt, trop prêt de mon oreille.

« Ooooh, Ether ! Toi ici ! Comme c'est SUR-PRE-NANT ! Je pensais que tu ne te serais pas libéré puisque tu as OMIS de me prévenir pour l'invitation. Quelle BONNE surprise, vraiment ! »

Je retiens une grimace mais je ne peux empêcher mes sourcils de se froncer durant un court - et j'espère imperceptible - instant alors que Prisme apparaît devant moi. Son sourire, pendant qu'il broie mes mains dans les siennes - est parfaitement identifiable pour moi qui l'ai formé, crée même. L'ombre de la grimace que je ravale difficilement est autant dû à la douleur de mes mains qu'à tout ce que la présence de mon insupportable disciple implique : des embêtements sans fin.
Bien que son intervention soit parfaitement gênante, je reste son mentor, celui qui l'a faite comme il est, je ne perdrais pas la face.
Un sourire charmant en réponse à son sourire crispé et dissonant alors que je contre attaque avec le charme bonimenteur qui me sied tant :

« Prisme, je suis ravi que tu aies pu venir finalement. Je sais à quel point ton travail t'est difficile et je ne voulais pas te distraire plus encore avec cette invitation. Mais apparemment tu as réussi à terminer ton affaire plus rapidement que d'habitude : tu n'es presque pas en retard ! C'est vraiment une joie pour moi et tout le monde. »

A ces mots je me tourne vers les cinq fées accrochées à mes lèvres pleines depuis tout à l'heure et d'une main je leur présente l'exaspérante fée à mes côtés :

« Voici Prisme, ma disciple. Vous en avez peut-être entendu parler, elle refait les maisons et colore les vêtements. »

Tout est parfaitement charmant et pourtant dans chacune de mes phrases, une subtile tournure décrédibilise l'Irisée et lui rappelle quelle est sa place : inférieure à moi.
Je n'ai pas manqué de remarquer les alertes vertes de très mauvais goût qui recouvrent entièrement la fée, je la connais bien assez pour reconnaître et identifier chaque signe ; je peux ainsi la devancer et l'écraser, avec le gant de soie que je maîtrise si bien.
Si il espère me ridiculiser et m'accabler de culpabilité, le retour de bâton va être douloureux pour lui : je ne regrette absolument pas de lui avoir caché l'invitation : elle tente toujours de me faire de l'ombre - sans succès bien sûr - et est très souvent un embarassement agaçant.

codage par Junnie sur apple-spring






Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE. Signa_10



Revenir en haut Aller en bas
Prisme
Prisme

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 15
✘ SURNOM : L'Irisé.e
✘ AGE DU PERSO : Né.e pendant la Pluie Salée

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !

Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE. Empty
MessageSujet: Re: Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE.   Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE. EmptyMar 8 Oct 2019 - 9:52

Si Ether pensait s'en sortir si facilement, alors il se mettait le doigt dans l’œil. Prisme n'était pas née de la dernière pluie (enfin... Si. Assez littéralement, mais c'était un autre problème). Elle savait qu'il mentait pour tenter de garder la face devant ses idiotes d'admiratrices. Ce n'était pas bien difficile à comprendre, car ce qu'il disait n'avait aucun sens.

Prisme passait son temps à s'EN-NU-YER. Elle adorait les occasions mondaines et Ether le SAVAIT. Si il avait omis de la prévenir, c'était à dessein, et il lui en donnait une preuve supplémentaire en lui inventant un emploi du temps de Haut Conseiller. Les serres cruelles raffermirent leur prise sur la main du messager, qu'elle allait bel et bien finir par broyer. Elle orientait le tranchant de ses ongles de sorte à ce que cela soit le plus douloureux possible.

"Voyons, tu te fourvoies. Ce n'est pas mon travail, c'est ma nature. Elle coule tout naturellement et me laisse plein de temps libre... Surtout depuis que tu te fais toi-même si peu disponible... Quel mentor indigne, ne trouvez-vous pas ?"

Gloussant avec légèreté, comme si cela n'était qu'une plaisanterie, elle prenait à partie leurs deux interlocutrices, lesquelles éclatèrent de rire de concert. Elle avait effectivement remarqué que le temps qu'elle passait avec Ether se faisait rare, depuis un petit moment... Avant, il ne perdait pas une occasion de lui raconter des histoires à propos de lui... De l'humanité... Encore de lui... Des rumeurs du palais... De lui, et puis aussi un peu de lui. Prisme se languissait de leurs discussions et des ragots brûlants qu'ils échangeaient à voix basse et surexcitée. Quelque chose avait-il changé ? Mais quoi ? Elle se sentait... Seule. Abandonnée ? Elle n'en était pas certaine, mais en tous les cas cela l'ÉNERVAIT profondément.

Il pouvait bien faire le beau aussi longtemps qu'il voudrait... Ce soir, elle allait lui en faire baver et se venger de cette contrariété qu'il lui causait quotidiennement. Et au passage, elle allait se faire mousser. Parce qu'elle le valait bien. Profitant de l'élan qu'Ether lui avait offert en la présentant, la jeune fée releva fièrement le nez et s'avança d'un battement d'aile, avec aux lèvres grand sourire charmeur. Elle était volontairement passée devant Ether pour se mettre en lumière. Et pour lui faire de l'ombre.

Du même mouvement elle lui mettait ses ailes sous le nez. Leur vrombissement à quelques centimètres de son visage ne devait certainement pas lui être agréable. C'était aussi l'occasion de tester l'une de ses théories, à base de poussière de fée... Elle en jubilait d'avance.

"Je suis parfaitement enchantée de faire votre connaissance. Puis je vous offrir une démonstration ?"

Théâtralement, elle leva une main, qui s'abattit avec souplesse contre les plumes de sa robe en même temps qu'elle esquissait une élégante révérence. L'extrémité des pennes de corbeau se teinta d'une myriade de couleurs différentes, toutes inspirées de l'arc en ciel : jaune, vert, bleu, orange, violet...

... Comme toujours, le rouge manquait à l'appel.

Les deux jeunes fées poussèrent des cris admiratifs. Très fière de son effet - et de sa personne en règle générale - Prisme se redressa, hautaine, altière. Elle avait aux lèvres un sourire orgueilleux.

"Oh ! Prisme, c'est merveilleux ! Pouvez-vous recommencer ?
- Mais bien sûr ! Devrais-je égayer cette toge délavée, cher mentor ?"

Elle se tourna vers Ether sans quitter son sourire. Son acide était toujours aussi corrosif.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE. Empty
MessageSujet: Re: Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE.   Un oubli I-NA-DMI-SSIBLE. Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Vallée des Fées :: L'Arbre aux Fées :: La Citadelle Féérique :: Les Beaux Quartiers-