-45%
Le deal à ne pas rater :
SanDisk Carte microSDXC UHS-I pour Nintendo Switch 128 Go
23.75 € 42.99 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Opium
Opium

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : Le Narcisse
✘ AGE DU PERSO : Vieux

✘ DISPO POUR RP ? : ui !
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

Virtue Signalling Empty
MessageSujet: Virtue Signalling   Virtue Signalling EmptyMar 30 Mar 2021 - 20:01




La forêt d’ordinaire si accueillante est devenue le théâtre d’une tragédie. Et toute tragédie qui se respecte nécessite un héros… ou deux.

Le Narcisse se pose sur un rocher couvert de mousse, toise l’horizon, prêt à affronter tous les monstres qui s’y cachent et défaire les obstacles qui se mettront sur sa route. Il lève à hauteur des yeux une longue-vue miniature et observe une branche lointaine comme un pirate observerait le large à la recherche de quelques terres inexplorées.

« Nous avons trouvé la rivière, signale-t-il d’un air très sérieux. Si nous remontons son cours, nous devrions trouver la Licorne. »

Opium rayonne. Dans sa grande sagesse, c’est à lui et à nulle autre que la Reine Mab a confié cette mission de sauvetage. Mais elle lui a également assigné le jeune Prisme le temps de cette escapade, afin qu’il apprenne de meilleurs aînés que ce moucheron d’Ether.

Le Narcisse a abandonné ses atours d’aristocrates pour une tenue de voyage pratique mais élégante qui lui donne des airs d’explorateurs fortunés, comme ces riches philanthropes venus planter leur drapeau sur des montagnes hostiles.

Mais ici, il n’est nullement question de partir à l’exploration. Sa Majesté leur a fourni une carte et un itinéraire précis afin de rejoindre le plus rapidement possible leur destination : une clairière isolée, entourée de ronces où une licorne serait empêtrée.

Le défi est de taille mais la gloire n’en sera que plus grande !

« Tu peux le sentir, n’est-ce pas, Prisme ? Les bois nous épient. Mieux vaut rester groupés. »

Il ne ressent aucune hostilité particulière mais il veut imposer une ambiance plus trépidante. Que cette aventure vaille la peine d’être sorti du lit.
Revenir en haut Aller en bas
Prisme
Prisme

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 93
✘ SURNOM : L'Irisé.e
✘ AGE DU PERSO : Né.e pendant la Pluie Salée

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS :
It's a double rainbow !
Oh my god.

Farces et jeux : I - II - IV - V - VI - VII - VIII

Achevé : III

Virtue Signalling Empty
MessageSujet: Re: Virtue Signalling   Virtue Signalling EmptyMar 20 Avr 2021 - 17:53

Alors là... C'était tout simplement SU-BLIME.

Non, Prisme ne parlait pas d'Opium n'était pas à proximité d'Opium. La jeune fée, qui vivait encore pleinement l'équivalent de son adolescence, était d'un naturel difficile à contenir. Ses ballades à l'extérieur de la Citadelle ne manquaient jamais de l'émerveiller. L'Irisé découvrait toujours des choses sensationnelles. Il lui fallait aller vite et partout de sorte à capturer l'essence du plus de beautés naturelles possible et, de ce fait, il voletait en tous sens en suivant des trajectoires chaotiques assumées.

... Ils avaient une mission, bien sûr. Mais quoi de plus important que des couleurs, des formes enivrantes qui ravissaient les sens et ne demandaient qu'à être aspirées par son imaginaire qui, plus tard, pourrait les changer en splendides créations que toutes ses congénères s'arracheraient ? Leurs devoirs royaux pouvaient certainement attendre quelques secondes supplémentaires, que Prisme ait fini d'admirer le merveilleux ciel qui s'étendait actuellement sous ses yeux. De toute façon, cette Licorne était coincée quelque part dans des ronces. Ce n'était pas comme si elle risquait de bouger, ni de partir sans eux. C'était tout l'objet de leur visite, d'ailleurs.

"Ce rose orangé est absolument saisissant. Il faut que je le mette... Voyons. Hmmmm..."

Prisme leva ses dix doigts face à lui et admira chacune des dix teintes qu'il avait aujourd'hui appliquées sur ses ongles. Il fallait qu'il en sacrifie une s'il voulait ajouter celle qui l'intéressait actuellement et se trouvait donc face à un dilemme cornélien. Ce bleu canard peut-être ? Oh, non. Certainement pas, il l'aimait trop. Ce mauve cotonneux ? Naaaah, non plus. Ce vert pomme doux et sucré ? NON, surtout pas.

Oh, que ça commençait à l'agacer. Ce n'était pas juste. Il les voulait toutes. Il lui aurait fallu un onzième doigt. Mais ça aurait été très laid, surtout que ça n'aurait pas été symétrique. Quoique l'idée d'avoir douze doigts ne lui plaisait pas beaucoup mieux.

Finalement, il avisa le jaune électrique qui ornait son auriculaire droit et décida qu'il manquait de subtilité. Ainsi l'incident diplomatique qu'il avait failli avoir avec lui-même fut réglé sans heurts. Ouf !

La mission, désormais. Prisme était peut-être un peu dispersé, mais il n'ignorait tout de même pas l'importance que revêtait par principe toute demande royale. C'était merveilleusement bien tombé, comme toujours : il était justement en train de s'ennuyer très fort, à deux doigts d'envisager une visite sur le Port. Personne ne voulait jamais jouer avec lui. Le Narcisse était selon lui un excellent partenaire de mission, intéressant et de beaucoup de goût. C'était bien dommage que lui et Ether ne s'entendent pas. Prisme en attendant n'avait pas l'intention de s'immiscer dans leurs disputes, tant qu'elles gardaient de raisonnables proportions.

Indépendamment de cela, il aimait l'idée d'être utile, et qu'on lui ait confié une tâche cruciale. Il espérait qu'il aurait plein de choses héroïques à faire sur place (... mais pas trop, quand même. Ca pouvait vite devenir dangereux, de chercher à se montrer héroïque. Il voulait juste avoir le beau rôle).

Il redescendit aussitôt sous la cime des arbres pour retrouver Opium qui, bien heureusement, ne s'était pas envolé trop loin. C'est qu'il avait déjà failli le perdre à plusieurs reprises, à force de se laisser distraire par le paysage.

Prisme fronça le nez à l'instant où il lui fallut se poser sur ce rocher mousseux. Il craignait la texture et l'humidité du lichen : il n'aurait plus manqué qu'il se salisse. Pire ! Imaginons qu'il tombe. Il aurait l'air stupide en plus d'avoir ses vêtements complètement gâchés.

L'Irisé ne s'était pas spécialement habillé en vue de l'expédition. Il ne le faisait jamais qu'en obéissant à des caprices strictement esthétiques. Aujourd'hui ses épaules découvertes étaient entourée de l'habituel duvet de corbeau sporadiquement recouvert de touches multicolores - c'était un effet qui chez lui devenait prévisible, mais qu'il aimait bien trop pour s'en départir. Ses manches vaporeuses étaient beaucoup trop longues et il aurait tôt fait de les coincer quelque part et de les déchirer, mais il n'y avait pas du tout pensé.

Le paysage n'avait qu'à faire un effort pour s'adapter à sa lumière. Non mais oh.

C'est avec l'air très enthousiaste qu'il tenta de lancer son regard dans la direction de ce que son aîné observait dans la longue vue. Comme il n'avait rien d'équivalent pour s'aider à mieux voir, Prisme mit sa main en visière par dessus ses yeux. C'était bien inutile : il ne remarqua rien de plus que la rivière dont Opium parlait justement. Prisme savait qu'en la suivant, ils finiraient par atteindre un lieu qui lui était encore complètement inconnu :

"A quoi ressemblent les marais, Opium ? Je n'y suis encore jamais allé !"

Faute d'y avoir déjà associé la moindre connotation, il ne savait pas encore que là-bas, il risquait de tomber dans la vase et d'en être au moins aussi affreusement contrarié que ce jour où tout jeune, durant la Pluie Salée, il avait glissé dans une immense flaque de boue odorante. Il ne ressentait qu'une joie ingénue à l'idée de la découverte qui l'attendait.

« Tu peux le sentir, n’est-ce pas, Prisme ? Les bois nous épient. Mieux vaut rester groupés. »

Si Prisme avait pu être naïvement sensible à ce genre de mise en scène lors de ses toutes premières lunes, il avait déjà trop appris à lire au travers des comportements d'Ether pour se laisser aisément griser par la première formule rhétorique, le premier effet vocal ou postural venu. Un éclat de rire sous cape, presque imperceptible. Les mains liées derrière son dos, Prisme se pencha en avant, étira un sourire de chat et coula sur Opium un regard malicieux.

Il était en réalité euphorique et jugeait très amusant de rentrer dans le jeu du Narcisse. Pour une fois que quelqu'un s'amusait avec lui ! Il répondit sur un ton similaire.

"Alors vite, échappons leur ! Le premier qui arrive à la cascade a gagné ! Et il y aura un gage pour le perdant."

... Et de partir sans lui laisser le temps de se préparer à l'idée. Ben quoi ? Il n'y avait pas de règles, alors on pouvait bien faire ce qu'on voulait.

Prisme aimait bien faire la course, et c'était plus amusant quand ce n'était pas avec une feuille que le vent avait arrachée.
Revenir en haut Aller en bas
Opium
Opium

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : Le Narcisse
✘ AGE DU PERSO : Vieux

✘ DISPO POUR RP ? : ui !
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

Virtue Signalling Empty
MessageSujet: Re: Virtue Signalling   Virtue Signalling EmptyVen 4 Juin 2021 - 20:49


L’œil toujours fixé dans sa lorgnette, Opium n’a pas vu l’ombre d’une malice dans le sourire de cadet, de même il n’a pas entendu pas son rire étouffé. Satisfait de ce qu’il prend pour de l’adhésion, il range soigneusement sa longue-vue.

« Alors vite, échappons-leur ! » Lance Prisme « Le premier qui arrive à la cascade a gagné ! Et il y aura un gage pour le perdant. »

A peine a-t-il prononcé ces mots que la fée bondit dans les airs et disparait de sa vue. Le Narcisse reste un instant là, la mine ahurie d’une fée qu’on aurait tout juste tirée de son sommeil, avant de réaliser l’urgence de la situation.

« Reviens Prisme ! Attends-moi au moins ! »

La fée violine s’élance à son tour, balayant les environs d’un regard inquiet. Pour cette mission, Mab en personne lui a confié la responsabilité de la jeune fée. Ce pauvre Prisme n’a déjà pas beaucoup de chance d’avoir été confié à un mentor tel qu’Ether… Opium se sent envahi d’une compassion sincère envers cette pauvre créature. Le
moins qu’il puisse faire pour Prisme créature est de lui accorder un peu d’attention … et la ramener en un seul morceau !

C’est donc essoufflé et avec bien du retard que le Narcisse arrive à la cascade, immense colonne d’eau rugissante au beau milieu des bois – du moins, immense à l’échelle d’une fée – où une petite fée semble l’attendre.

Embarrassé de s’être mis dans un tel état, Opium se redresse, remet en ordre quelques mèches rebelles. Son front est humide et ses joues ont rougis sous l’effort. Quelle pagaille !

« Eh bien, Prisme, ne t’avais-je pas dit que nous devions rester groupés ? Fort heureusement, il n’est rien arrivé, n’est-ce pas ? »

L’espace d’un instant, l’ombre de doute pointe dans son esprit mais il le balaye aussitôt sa propre question d’un revers de main.

« Je comprends et j’admire ton enthousiasme, mon très jeune ami. Vois-tu j’ai moi-même souffert d’une attirance irraisonnée pour les aventures, les ennuis, et les flaques de boues lorsque je n’étais qu’une très jeune fée…» Il sent une étrange nostalgie l’envahir à l’évocation de ce passé si lointain, si flou désormais – mais aussi un brin d’embarras (qu’il était ridicule à l’époque !). « Mais tout comme moi, tu apprendras que l’aventure peut-être très jouissive sans tapage, sans chiffonage et sans tortillage ! »

Alors que ces trois mots hideux franchissaient ses lèvres, ses épaules étaient parcourues d’un frisson d’horreur comme un chat devant une baignoire d’eau froide.
Revenir en haut Aller en bas
Prisme
Prisme

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 93
✘ SURNOM : L'Irisé.e
✘ AGE DU PERSO : Né.e pendant la Pluie Salée

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS :
It's a double rainbow !
Oh my god.

Farces et jeux : I - II - IV - V - VI - VII - VIII

Achevé : III

Virtue Signalling Empty
MessageSujet: Re: Virtue Signalling   Virtue Signalling EmptyMar 10 Aoû 2021 - 15:28

Prisme filait comme une flèche, fendait l'air de son corps et slalomait avec un plaisir profond entre les quelques feuilles et les quelques grains de pollen que le vent avait détaché des végétaux alentour. Il adorait voler, et se montrait plutôt adroit à cette discipline : c'est avec vitesse et fluidité qu'il avança jusqu'au point d'arrivée. A proximité de la cascade, il freina brutalement et savoura sa victoire écrasante en levant son poing devant lui.

"OUI ! J'ai GAGNÉ ! Gagné, gagné, gagné ! Hahaha !"

Euphorique, il acheva de célébrer sa victoire en réalisant un salto arrière entièrement aérien. Puis il se calma et se décida à attendre qu'Opium trouve son chemin jusqu'à lui. Un bref regard en arrière. Diantre ! Il n'apercevait même pas le Narcisse. Ce dernier avait-il oublié de démarrer, ou était-il donc mauvais à ce point à ce jeu ?

Oh, eh bien. Prisme n'était pas pressé. L'Irisé leva une main devant son nez et passa distraitement le pouce contre chacun de ses ongles, dont il évaluait de nouveau la couleur, mais dont il vérifiait surtout la forme, qui se devait d'être parfaite. C'est qu'il prenait sa manucure très au sérieux : lors d'une expédition telle que celle-ci, un simple accroc, presque invisible, pouvait devenir synonyme d'une terrible catastrophe. Il aurait suffi qu'il l'agrippe accidentellement quelque part pour qu'il s'ouvre le doigt jusqu'au sang !

Il était ironique que l'Irisé songe à cette éventualité quand il n'avait même pas remarqué que ses manches allaient très probablement subir le même sort avant qu'Opium et lui ne soient rentrés à la Citadelle.

Prisme s'était arrêté à un endroit stratégique : à cette distance de la cascade, il ne se faisait pas mouiller mais profitait tout de même d'une brise rafraîchissante et d'un léger aérosol. Il frissonna d'aise et se plongea finalement dans la contemplation assourdissante de ces trombes d'eau bleues qui s'écrasaient dans la rivière en un immense nuage d'écume blanche. C'était encore de très belles couleurs. Un paysage, une atmosphère qu'il lui fallait mémoriser afin d'être en mesure d'en exploiter plus tard la splendeur.

"Eh bien, Prisme, ne t’avais-je pas dit que nous devions rester groupés ? Fort heureusement, il n’est rien arrivé, n’est-ce pas ?"

Il n'y avait soudain plus de place pour le bleu et le blanc dans l'esprit de Prisme, qui sentait un vert électrique courir sous sa peau et lui titiller désagréablement les nerfs. Il esquissa une moue boudeuse. S'il y avait bien une chose que l'Irisé détestait, c'était qu'on lui fasse la leçon alors qu'il n'avait rien demandé ! Il n'aimait pas beaucoup les reproches sous-jacents d'Opium, ni le ton moralisateur que son compagnon de route venait d'adopter.

Royalement agacé, Prisme tourna les yeux sur le Narcisse. L'expression de son visage s'adoucit brièvement comme il constatait l'aspect peu glorieux de son compagnon, que leur pointe de vitesse semblait avoir salement essoufflé et échevelé. Eh bien ! Opium ne devait pas être en grande forme physique, s'il était épuisé pour si peu. Il devait certainement manquer d'exercice ! Il n'était quand même pas vieux à ce point ?

Le bref trait de compassion que Prisme avait pu ressentir à l'égard de son aîné s'effaça presque aussitôt, comme Opium semblait décidé à continuer son sermon. Ennuyé, l'Irisé croisa les bras, roula des yeux et poussa un soupir grandiloquent. Ses doigts tressautaient d'un désagréable trop plein chromatique. N'écoutant l'autre fée que d'une oreille très distraite, l'Irisé décida finalement d'appliquer ce fichu vert sur ses lèvres. Il changea aussi la teinte de certaines des plumes de son haut ainsi que de ses manches pour les assortir. Là. C'était un peu plus supportable, et avec un peu de chance, Opium allait bientôt se taire, plutôt que de gaspiller sa salive pour des broutilles.

"Vois-tu j’ai moi-même souffert d’une attirance irraisonnée pour les aventures, les ennuis, et les flaques de boues lorsque je n’étais..."

Les flaques de... quoi ? Prisme tourna finalement sur Opium un regard médusé. Non mais, qu'allait-il donc imaginer ! Il n'y avait rien d'élégant à sauter dans la boue. Le Narcisse ne pouvait tout de même par croire que Prisme appréciait ce genre d'activités stupidement salissantes ? Cela allait finir par le froisser pour de bon ! En parlant de ça, c'était quoi, cette histoire de chiffonnage ? Prisme espérait bien qu'Opium ne parlait pas de ses vêtements ! Il allait lui en donner, des chiffons !

Enfin, le Narcisse se taisait. Prisme esquissa un geste nonchalant de la main, faisant bien peu de cas de ce qu'il venait d'entendre. De sa part, c'était déjà une preuve de bonne volonté. L'Irisé était capable de devenir infect pour bien moins.

"Oui, oui... En attendant, tu as mauvaise mine. Détend toi donc un peu et profite de l'air de la cascade avant qu'on reparte, ça te fera le plus grand bien."

Prisme allait par ailleurs écouter son propre conseil. Il tourna son visage en direction de la chute d'eau et respira un grand coup pour tenter de calmer ses nerfs en pelote. Mais il n'avait pas entièrement terminé.

"... Et ne crois pas me faire oublier si facilement que tu me dois un gage... Je n'ai pas encore choisi quoi.. !"

Autant dire qu'Opium avait intérêt à ne pas l'enquiquiner trop fort s'il ne voulait pas se retrouver contraint de faire ou subir quelque chose de particulièrement déplaisant.

Prisme décida d'attendre qu'Opium soit prêt à continuer leur escapade dans de bonnes conditions. Il voleta quelques mètres plus loin mais s'arrêta subitement, sous le coup d'une incontrôlable impulsion.

"... Oh. Une dernière chose." Il se retourna en direction du Narcisse, les lèvres pincées par un sentiment de vexation cuisant qu'il n'arrivait pas à faire passer. "Je déteste la boue."

Prisme allait certainement être ravi d'apprendre que les marais étaient submergés par une substance passablement comparable en couleur comme en texture.
Revenir en haut Aller en bas
Opium
Opium

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : Le Narcisse
✘ AGE DU PERSO : Vieux

✘ DISPO POUR RP ? : ui !
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

Virtue Signalling Empty
MessageSujet: Re: Virtue Signalling   Virtue Signalling EmptySam 14 Aoû 2021 - 17:09


L’Irisé n’a que faire des conseils – pourtant fort avisés – de son aîné. C’est quelque chose d’inhabituel pour Opium, lui a qui a toujours pris soin de s’entourer d’un public attentif et respectueux. Même Photon dans son jeune âge, lui témoignait un plus grand respect. Plus soufflé que froissé, le Narcisse ne relève pas l’air impatient de Patient, ni ses gestes impolis. Après tout, il faut bien que jeunesse se fasse.

« Oui, oui... En attendant, tu as mauvaise mine. Détends-toi donc un peu et profite de l'air de la cascade avant qu'on reparte, ça te fera le plus grand bien. »

Mauvaise mine ?!

A peine ces mots ont-ils été prononcés qu’Opium bondit de son perchoir, se plante au-dessus d’une flaque d’eau et examine son reflet.

Oh non. Oh non. Oh non.

Le narcisse essuie une goute de sueur du revers du poignet puis frotte son poignet contre le revers de son col. Il remet ses quelques mèches rebelles en place et s’observe sous toutes les coutures.

« ... Et ne crois pas me faire oublier si facilement que tu me dois un gage... Je n'ai pas encore choisi quoi... ! »

Opium ne fait guère attention, trop occupé qu’il est à vérifier que tout est en place. Mais le mot gage le fait tiquer. Un gage ? Quand a-t-il accepté un tel marché ? Jamais il n’aurait mis sa réputation en jeu pour une course aussi ridicule !

« ... Oh. Une dernière chose. Je déteste la boue » ajoute Prisme.

Opium se détourne – à regret – de son reflet. Il se demande un instant s’il devrait avertir son cadet des périples qui les attendent et de la présence de vase et autres mélanges d’eau et de particules sédimentaires. Mais il décide de taire cette information, chose rare car d’habitude il ne cracherait pas sur une occasion d’étaler son savoir. Prisme ne semble pas enclin à écouter ses conseils : eh bien ! Il le paira au prix fort quand il aura la surprise.

« Reprenons la route ! Mais sache Prisme qu’avant de lancer un pari ou un défi, il est nécessaire de s’assurer que l’autre parti soit d’accord et approuve les conditions. Or je n’ai fait ni l’un ni l’autre. Donc ! Je n’ai jamais perdu quoi que ce soit ! »

C’est donc avec un air triomphant qu’Opium ouvre la marche, certain d’avoir préservé sa réputation.
Revenir en haut Aller en bas
Prisme
Prisme

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 93
✘ SURNOM : L'Irisé.e
✘ AGE DU PERSO : Né.e pendant la Pluie Salée

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS :
It's a double rainbow !
Oh my god.

Farces et jeux : I - II - IV - V - VI - VII - VIII

Achevé : III

Virtue Signalling Empty
MessageSujet: Re: Virtue Signalling   Virtue Signalling EmptyDim 7 Nov 2021 - 12:30

La réponse d'Opium, qui tentait de se dédouaner, fit à Prisme l'effet d'une immense baffe claquée contre son nez. Non pas car il ne savait pas quoi répondre... Oh, ça non. L'Irisé avait été à bonne école : il ne manquait jamais de répartie.

Mais parce qu'il prenait la réaction de son aîné comme une façon détournée d'exprimer son manque d'intérêt vis-à-vis des propositions que la jeune fée des couleurs faisait pour égayer leur aventure commune. Opium n'avait vraisemblablement pas envie de jouer avec lui. Il avait réagi de mauvaise grâce à l'invitation surprise de Prisme et désormais, il refusait le tremplin par lequel Prisme aurait certainement relancé un autre divertissement à son goût.

Car c'est à cela qu'aurait ressemblé ce gage, assurément. Sauf pour lui faire peur afin de se venger de son manque d'enthousiasme, Prisme n'avait aucun intérêt à menacer l'honneur du Narcisse en l'obligeant à se ridiculiser. Prisme ne ridiculisait généralement les gens qu'en leur appliquant des teintes affreuses qui s'estompaient en quelques jours - sauf lorsqu'elles touchaient les vêtements. Il fallait vraiment l'avoir agacé pour qu'il en arrive à ce genre d'extrémités, et il était assez rare que des fées qu'il tenait en respect en fassent les frais. Généralement, ces petites vengeances perfides ne concernaient que des individus dont Prisme n'avait rien à faire. Des habitants lambda de la Citadelle qui avaient recours à ses services et qui se montraient exécrables en insultant son travail ou sa personne d'une quelconque manière.

Opium ne rentrait pas dans cette catégorie. Malgré l'inimitié qui régnait entre le Narcisse et Ether, dont il était conscient, Prisme avait un a priori positif vis-à-vis de l'aristocrate au teint bleu. C'était une personne de goût, et qui semblait intéressante à fréquenter. Tout de suite cependant, Opium se comportait de façon excessivement frustrante. Il le décevait un peu. N'y avait-il donc que les interactions qui étaient de son initiative qui l'intéressaient ?

Prisme n'avait pas conscience de ce à quoi cette impression faisait écho en lui. Toute sa jeunesse, il avait suivi un mentor qui s'écoutait parler et attendait la même chose de la part de l'Irisé - qu'il l'écoute parler unilatéralement, donc. Un noyau gelé se formait dans la poitrine de la jeune fée, qui confondait ce sentiment avec de la colère.

Vert, vert, vert, vert. Il voyait absolument et complètement VERT. Quel malheur. S'il appliquait encore cette fichue couleur sur sa personne, il allait finir par ressembler à un brin d'herbe ambulant. Une telle faute de goût aurait été inadmissible.

Masquant bon gré mal gré la profondeur de son désarroi, l'Irisé se contenta de froncer les sourcils et d'émettre un claquement de langue mécontent.

"C'est ce que dirait un mauvais joueur, assurément..."

Prisme s'envola et rattrapa prestement son aîné. Il se tourna face à lui, affichant un sourire enjôleur, mais qui ne lui montait pas jusqu'aux yeux.

"Certains jeux perdent beaucoup de leur intérêt lorsqu'on leur retire le facteur de la surprise, c'est quelque chose que tu sais certainement. Quoiqu'il en soit, tu as couru mais tu n'as pas su me rattraper. Pourquoi te défiler ainsi ? Ne me dis tout de même pas que tu as peur de l'épreuve qui pourrait t'attendre. Moi qui te prenait pour un aventurier aguerri..."

Simultanément flatter et titiller la fierté de ses interlocuteurs lorsqu'elle était particulièrement enflée faisait partie du répertoire dont Prisme jouait à l'occasion quant il essayait d'obtenir ce qu'il voulait. Et puis si cela pouvait un peu froisser Opium au passage - suffisamment pour qu'il veuille prouver que les accusations de son cadet étaient infondées - ça serait bien fait.

L'Irisé n'attendit pas la réponse du Narcisse : il avait trop de vert dans les mains pour que cela soit agréable. Il chercha un arbre de forme élégante et dont la ramure était suffisamment dense à son goût. Dès qu'il en eut repéré un il fit un détour dans cette direction de sorte à placer ses mains sur l'écorce.

Cela ferait une curiosité à contempler aux humains et aux créatures qui passeraient dans le coin plus tard. Ceux là auraient dû s'estimer heureux d'avoir la chance de tomber sur l'une des œuvres de Prisme, par hasard, en pleine nature ! Car comme chacune de ses réalisations, celle-ci serait forcément magistrale. Moins que celles qu'il faisait dans l'intimité de sa chambre alors qu'il avait tout le temps du monde évidemment - ce n'était pas le même travail d'orfèvre - mais tout de même.

Voilà sa vision du moment : un tronc vert comme des feuilles, et des feuilles qui paradoxalement ne l'étaient pas du tout... Elles seraient bleues ! Et violettes. Dans toutes les nuances compatibles que Prisme était capable d'imaginer - c'est à dire beaucoup. Oui, ce serait une merveilleuse curiosité !

"... J'arrive, ça ne prendra pas longtemps !"

Puis si Opium s'ennuyait à force de devoir l'attendre, eh bien il aurait fallu qu'il y réfléchisse à deux fois et fasse en sorte de ne pas l'énerver au point de faire déborder la couleur de ses mains ! Chaque action avait ses conséquences.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Virtue Signalling Empty
MessageSujet: Re: Virtue Signalling   Virtue Signalling Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-