Le Deal du moment :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyMer 15 Avr 2020 - 12:57

Witted


♣ Diplomate ♣
Elle revenait d'un long passage à l'Ossuaire. Long pour elle, toujours. Si elle n'avait rien contre les Sans-Abris (au contraire, elle ne persisterait pas à leur donner un coup de main de temps en temps, sinon), Witted préférait tout de même l'activité du Canyon. Le bourdonnement constant, les allées et venues permanentes et le nombre la rassuraient. C'était étrange, parce qu'elle n'avait pas grand chose contre la solitude non plus (elle appréciait d'ailleurs d'être seule sous le Parapluie à lire assez régulièrement), mais en ces temps troublés il y avait peut-être une connotation négative à la solitude. Elle n'en savait trop rien.

Ces derniers temps, ses pensées tournaient toujours autour d'un même événement : cette rencontre fortuite dans une grotte, à l'abri d'une tempête de neige qui, maintenant qu'elle y pensait, aurait pu moins chambouler sa vie que ce qu'il s'était passé en s'en abritant.

Elle, exagérer ? A peine. Et puis, de toute façons, c'était une conversation interne, donc elle avait le droit.

L'Astucieuse n'arrivait pas à se faire à l'idée d'avoir retrouvé son frère. D'ailleurs, elle n'avait pas l'impression de l'avoir réellement retrouvé. La conversation avait été délicate, tendue par moments, et elle était certaine qu'un fossé dont ils ne voulaient pourtant apparemment ni l'un ni l'autre s'était creusé. Une partie de son esprit voulait entièrement blâmer Asher pour cela, mais l'autre savait parfaitement qu'elle n'y était pas pour rien. Ce qui n'était pas pour calmer son humeur amère.

Malheureusement pour elle, Witted arrivait à la lisière du Camp de Réfugiés et il était temps de laisser derrière elle ses pensées solitaires. L'autre avantage, avec le bruit et le nombre, c'était qu'il était difficile de s'entendre penser. La cacophonie ambiante avait du bon.

A l'entrée du Camp se dressait une silhouette qu'elle reconnaissait facilement et qui amena un sourire amusé sur son visage. Raven faisait-il le pied de grue ici tous les jours, ou avait-il spécifiquement choisi cette entrée-ci aujourd'hui parce qu'il attendait son retour ? Le Diplomate avait tendance à être inutilement protecteur, parfois. Bien entendu, il disait toujours qu'il s'agissait de "surveiller l'honneur de leur groupe" et de "s'assurer du bon travail de ses membres", mais il ne dupait pas grand monde avec ses phrases grandiloquentes.

Du moins, Witted avait arrêté de le croire depuis bien longtemps. Un modèle qui se voilait la face, elle en avait toujours eu un. Cela la rendait assez prône à les détecter.

Son sourire se fana néanmoins assez rapidement. Pour autant qu'elle appréciait la compagnie de l'Inflexible (ce qu'elle ne disait jamais à voix haute), elle n'avait pas particulièrement envie de le voir aujourd'hui. Quelque chose continuait de la déranger au sujet de cette fameuse conversation en pleine tempête, et elle ne voulait pas en parler avec lui.

C'était ce dont elle essayait de se persuader, du moins.

Se forçant à poser un nouveau sourire sur ses lèvres, témoin de sa bonne humeur inébranlable tant qu'on ne lui cherchait pas des noises, Witted approcha de l'entrée du Camp et de son collègue avec lui. Il risquait de se douter beaucoup trop facilement de son comportement factice si elle ne s'arrêtait pas pour lui faire la conversation, aussi décida-t-elle de faire comme si de rien n'était.

L'idée que l'Inflexible la connaissait bien et était bien trop fin observateur pour faire de même lui passa par la tête, mais c'était trop tard pour reculer ou changer de stratégie.

"Dia duit, Raven !"

Même si elle n'avait pas tout à fait envie de le voir, elle n'en était pas non plus à utiliser les "gentilles" insultes gaéliques qu'elle lui apprenait pour le saluer. C'était trop un jeu dans son esprit pour qu'elle s'en serve à un moment où elle aurait pu penser sincèrement ce qu'elle était en train de dire. Un simple -et réel- bonjour, donc.


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Raven

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 81
✘ SURNOM : L'Inflexible
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Assurément.
✘ LIENS : Edel macht das gemüth, nicht das geblüt


Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyMer 15 Avr 2020 - 23:31


Combien de temps peut-on réussir à feindre un air serein alors que le moral n'y est pas ?

C'est une question sérieuse que Raven se posait, ces derniers temps. Non, il n'allait pas bien. Évidemment, il faisait de son mieux pour ne pas le montrer à autrui.
Que dirait-on de lui, sinon ? Qu'il se relâche, que ce n'est pas habituel, pas digne de lui, pas digne d'un Diplomate de son envergure. Que cela faisait tellement longtemps qu'il se trouvait sur l'Île qu'il devrait être habitué.

Habitué à quoi ? Ils ne savent pas ce qu'ils disent. Ce n'est pas parce que l'Hiver s'éternise qu'il est ainsi. Ils ne savent pas ce qui lui pèse sur la conscience. Personne ne le sait, si ce n'est Bitter. C'est tout.
Personne d'autre n'a besoin de savoir que la nouvelle lubie de Seven est de couper des têtes, par groupes de 7, et de les affubler de chapeaux.

Que lui était-il donc arrivé ? La folie de l'Île avait-elle finalement eu raison de lui, après plus de 100 ans de lutte ?
Et dire que le noir Corbeau n'avait rien vu venir...

- Ich weiß, es ist eine Schande...

Se lamente l'Inflexible, qui se surprend, par la même occasion, à parler avec lui-même. Il émet un petit claquement de langue ennuyé; se sentait-il seul à ce point pour en arriver là ?
Il laisse son regard se perdre dans le ciel, puis tente de se replonger dans sa lecture, mais même Les Précieuses Ridicules n'arrivent à lui arracher ne serait-ce qu'un demi-sourire.
Le Diplomate n'avait même pas la force de se concentrer sur les mots.


Il y avait toujours eu cette distance de sécurité respectable qu'il instaurait entre lui et ses collègue. Le professionnalisme avant tout.
Il les surveillait de loin, mais eux n'osaient pas forcément se rapprocher de lui, si ce n'est une certaine Fouine qui n'est plus dans leurs rangs, mais le Corbeau s'en était toujours méfié.
Puis, il y avait les exceptions. Ceux qui voyaient la figure fraternelle et protectrice derrière le masque strict et impassible.

Ce fut donc le cas de Seven, que la barrière de la langue avait d'abord refroidi, l'incitant à rester auprès de cet adolescent qui le comprenait, avant de le suivre instinctivement par la suite, se sentant exclu parmi les autres.
Sur le coup, Raven n'avait éprouvé que de l'incompréhension et de la colère face à la décision de ce dernier de vouloir un jour quitter l'Arbre.
Il l'avait laissé partir sans chercher à le retenir, le confortant dans sa décision. Et voilà ce qu'il était devenu. Le Chapelier se prenait maintenant pour la Reine de Coeur et faisait tomber les têtes...
Il n'aurait pas ainsi mal tourné si le noir Corbeau était resté à ses côtés, c'est certain. Alors, si un jour il s'en prenait aux autres Perdus... Raven s'en sentirait totalement responsable.

C'est parce qu'il n'avait pas su protéger correctement Seven qu'il était parti, qu'il avait changé.

Il y en eut quelques autres, des téméraires choisissant de braver le mur d'impassibilité qu'est leur collègue. Certains même ne sont plus là pour le dire, et l'Inflexible s'en désole.
Encore une fois, s'il avait pu être là comme il l'avait toujours fait, rien ne leur serait arrivé, à eux non plus.

À chaque être cher perdu à jamais, la culpabilité envahissait peu à peu le Diplomate. En un siècle, il n'avait toujours pas flanché. Cet affreux sentiment le conduira-t-il un jour à sa perte ?
Afin d'éviter que d'autres fâcheux événements de ce genre ne se produisent, Raven devait faire des sacrifices. Le dernier en lice fut de cacher à Witted la visite impromptue de son aîné, Bitter, passé chez l'ennemi.

Le noir Corbeau avait senti que ces deux-là entretiendraient toujours un fort lien malgré leurs différences, si jamais ils se revoyaient.
Alors, il avait fait en sorte de le cacher à sa collègue. Si elle vivait encore dans l'ignorance, elle n'aurait pas l'idée de le voir, et elle ne se mettrait donc pas en danger.
Une perte de plus, en ces moments compliqués, n'était aucunement à désirer.

Depuis le jour de cette fameuse visite, l'Inflexible s'était contenté de surveiller la fillette de loin. Il avait bien fini par s'habituer à ses allées et venues entre le Canyon et l'Ossuaire, et il l'attendait toujours à l'entrée du Camp, faisant des "rondes" pour être sûr de l'apercevoir.
Il ne lui accordait pas plus de temps que cela, préférant éviter tout contact le temps de trouver un moment pendant lequel il pourrait aller au Ranch pour "prendre le thé".
Évidemment, le sujet de discussion ne serait pas bien gai.


Arraché de ses pensées par la soudaine apparition d'une petite tête rousse, Raven soupira de soulagement; Witted était rentrée, il n'avait plus qu'a vaquer à d'autres occupations...
Mais visiblement, la fillette en avait décidé autrement, car la voilà qui s'approchait déjà de son collègue, tout sourire. Cette fois, il n'avait pas pris assez de précautions afin de disparaître de son champ de vision avant qu'elle ne le remarque...

- Guten Morgen, Witted.

Répond poliment le noir Corbeau aux salutations de sa jeune collègue, trouvant amusant de parler, lui aussi, dans sa langue natale. Mieux valait faire comme si tout allait bien.
Si la situation lui échappait par mégarde, il pourrait toujours se justifier en disant qu'il essayait de garder le moral devant autrui malgré les temps difficiles...

Au fond de lui, pourtant, il pestait. Ses divagations l'avaient égaré de sa prudence habituelle, et il s'en voulait.
Ce n'était vraiment pas le moment pour venir discuter avec lui... sa prestance habituelle semblait s'être envolée; il se sentait si faible.

- Je ne te voyais pas revenir; j'étais à deux doigts de venir te chercher. Généralement, tu ne t'attardes pas si longtemps en dehors du Camp.

Fit l'Inflexible d'un ton accusateur, son expression grave sans doute renforcée par les cernes sous ses yeux, qui les assombrissaient plus qu'ils ne l'étaient déjà.
Il se devait à tout prix de rester dans son personnage...






tumblr_olynhwWUee1w3diczo1_500.gif


Accusations (avec Witted, Asher et Raven; version "petits doigts"):
 



Die Hoffnung stirbt zuletzt IpQvVhIU
By @Pastal


Dernière édition par Raven le Dim 5 Juil 2020 - 22:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyJeu 16 Avr 2020 - 20:35

Witted


♣ Diplomate ♣
Cette fois, le sourire de la gamine monta jusqu'à ses yeux, plus sincère. Elle aimait bien quand son collègue prenait les perches qu'elle lui lançait et entrait dans son jeu. Croyez-le ou non, la réponse en allemand n'était pas celle qui arrivait à coup sûr. Il y avait parfois des regards sérieux pour toute réponse.

Mais il semblerait que ça, ce soit pour plus tard. Avec l'inquiétude à peine voilée sous le reproche. L'Astucieuse pencha légèrement la tête sur le côté, ses yeux verts pétillants de malice.

"C'est gentil de t'inquiéter pour moi, mais je sais me débrouiller, tu sais."

Allait-il se récrier ou admettre qu'il se faisait effectivement du mouron pour quelqu'un d'autre que lui-même ? Les paris étaient lancés. Il arrivait à l'Inflexible d'être beaucoup moins coincé qu'il ne le paraissait quand il n'y avait pas de témoin. Ce n'était jamais une garantie, cependant. C'était aussi pour cela que Witted s'amusait autant à l'ennuyer. Finalement, il était toujours surprenant, malgré son attitude.

Elle finit par remettre sa tête dans le bon sens et répondre à la question implicite du Corbeau.

"J'avais... besoin de changer un peu d'air."

Elle aurait pu ne rien lui dire. Raven n'étaient pas du genre à insister pour obtenir ce genre d'informations. Pas plus qu'il était de ceux qui s'étalaient sur soucis et sentiments. Malgré tout, il restait une bonne oreille. Et même si Witted lui en voulait... Elle aimait converser avec lui.

Ça, et le fait qu'elle se disait intérieurement qu'elle pourrait probablement profiter de cette conversation pour tenter de savoir ce qu'il était passé par la tête du Diplomate pour qu'il décide de taire sa conversation avec son frangin.

Regardant le visage de l'autre Perdu, la fillette fronça les sourcils. Raven avait l'air plus sombre et plus fatigué que de coutume. Certains se contenteraient de dire qu'il avait simplement l'air encore plus mal luné que d'habitude -et ce n'était pas faux- mais l'instinct de l'Astucieuse lui disait qu'il y avait quelque chose de plus.

"Tu n'as pas l'air dans ton assiette non plus..." Elle pointa un doigt vers le livre qu'il avait dans la main. "Tu as du mal à dormir, ou c'est ta lecture qui t'a tenu éveillé ?"

La passion de la lecture était une de ces choses qu'ils avaient en commun. C'était en général un bon moyen d'engager la conversation.


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Raven

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 81
✘ SURNOM : L'Inflexible
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Assurément.
✘ LIENS : Edel macht das gemüth, nicht das geblüt


Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyLun 6 Juil 2020 - 9:47

La réponse que la fillette lui offrit n'eut pas pour effet de rassurer l'allemand, qui servit un regard sévère à sa jeune collègue. Il aurait de loin préféré un "je fais attention" qu'un "je sais me débrouiller".
Lorsque l'on répète le même chemin inlassablement pour se rendre au même en droit de façon quotidienne, une certaine imprudence, liée à l'assurance de connaître la route, s'installe. Il serait fâcheux qu'il arrive quelque chose à Witted.

- J'avais... besoin de changer un peu d'air.

Le noir Corbeau haussa un sourcil, surpris qu'il était d'entendre l'Astucieuse justifier son léger écart de comportement.
Il y avait donc bel et bien une raison valable à son retard, et elle se trouvait être plus personnelle que professionnelle.
Compréhensible, selon Raven. L'atmosphère des ces derniers temps avait le don de donner un coup au moral des troupes. Chacun avait le droit de flancher un peu en ces temps difficiles.

Décidément, il devait être bien mal en point pour accepter un tel relâchement de la part d'autrui.
Et visiblement, Witted l'avait aussi remarqué.

- Tu n'as pas l'air dans ton assiette non plus... Tu as du mal à dormir, ou c'est ta lecture qui t'a tenu éveillé ?

Fit-elle, pointant du doigt l'ouvrage de Molière. Pas folle, la guêpe.
Le Diplomate jette un œil aux Précieuses ridicules avec un soupir dédaigneux, avant de le tendre à la son interlocutrice afin de l'inviter à feuilleter le livre si l'envie lui prenait. De sa main libre, il retira sas lunettes, qu'il tenait maintenant du bout des doigts.
Il savait qu'elle prendra soin de la pièce et lui faisait confiance sur ce point. De toute façon, ses livres disparaissaient parfois sans son accord, lui revenant, dans 99 pourcent des cas, dans leur état impeccable d'origine.
Et il savait pertinemment qui les empruntait.

- Allons, allons, impossible qu'un livre si ridiculement fin me tienne en haleine toute une nuit. J'en viens à bout en une trentaine de minutes, pas plus, quand le cœur y est.

Répondit l'allemand d'un ton sarcastique. Elle le connaissait bien mal si elle avait pensé, ne serait-ce qu'une seconde, qu'un si petit nombre de pages ait pu l'occuper si longtemps.
Après tout, il n'avait malheureusement pas pu ramener l'entièreté de sa bibliothèque au Camp, et s'en désolait bien plus souvent qu'il ne le pensait.

- Tu as cependant raison sur un point : récemment, il n'est pas aisé pour moi de trouver le sommeil. La situation dans laquelle nous nous trouvons stagne depuis un moment. L'ennemi prend du terrain sur nous et nous n'avons aucun moyen fiable d'en venir à bout.

Continua l'Inflexible, qui avait décider de déballer une partie de ses soucis à sa jeune collègue. Évidemment, elle ne saura que la moitié de ce qui le perturbait.
Il faisait du reste une affaire purement personnelle.

- De plus, l'état de Peter reste préoccupant et ne montre aucune amélioration. Par conséquent, cela signifie que ce temps restera d'actualité encore longtemps. Tous ces facteurs doivent affecter la majorité d'entre nous, et même si j'en ai vu d'autres étant donné mon ancienneté, mon moral n'en est pas moins impacté.

Conclut le noir Corbeau, qui se trouvait plutôt convaincant. Normalement, Witted devrait se satisfaire de sa réponse sans rien demander de plus, n'est-ce pas ?
Il tritura un moment les fines branches de ses lunettes avant de poser à nouveau son regard sur la fillette, déclarant d'un ton doux :

- Tu dois probablemet ressentir la même chose... alors n'hésite pas à venir en parler lorsque tu penses ne pas réussir à tenir le coup.

Ce n'était qu'un conseil, mais l'allemand le pensait vraiment. En ces temps difficiles, il ne voulait surtout pas que la situation ait raison d'un des siens.






tumblr_olynhwWUee1w3diczo1_500.gif


Accusations (avec Witted, Asher et Raven; version "petits doigts"):
 



Die Hoffnung stirbt zuletzt IpQvVhIU
By @Pastal


Dernière édition par Raven le Sam 18 Juil 2020 - 18:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptySam 11 Juil 2020 - 22:54

Witted


♣ Diplomate ♣
Ce n'était ni la première, ni la dernière fois que Raven lui servait un de ses regards sévères censés amener son interlocuteur à se confondre en excuses et/ou à rectifier ses propos. Witted avait cessé d'être impressionnée vers le quatrième ou cinquième, une fois qu'elle avait compris que tant qu'elle faisait globalement du bon boulot, elle ne risquait pas de se faire taper sur les doigts. Qu'elle ne risquait rien de plus qu'un nouveau regard sévère, en réalité. L'Inflexible était strict, mais c'était avant tout parce qu'il voulait le bien de tous. A sa façon un peu autoritaire.

Toujours était-il que la petite ne s'offusquait pas et ne modifierait pas ses paroles. Elle savait se débrouiller et elle faisait attention. Pour elle, cela allait de paire. Evidemment, si n'importe quel idiot empruntait ce chemin sans faire un minimum attention il pouvait arriver n'importe quoi. Faire attention était synonyme de vivre sur l'Île. Plus encore en cette période.

L'Astucieuse n'avait cependant pas envie de mettre le nez dans des discussions sémantiques. De plus, le fait était qu'elle avait effectivement traîné, mais cela n'avait rien à voir avec la prudence dont elle pouvait ou non faire preuve. Afin de rendre caduque un débat inutile -qui ne se déroulait que dans sa tête, en prime- la rouquine décida donc de justifier son léger retard, assez pour lui donner l'ouverture vers le sujet qu'elle cherchait à atteindre sans pour autant entrer dans les détails.

Normalement, l'aveu d'un tel écart de conduite entraînait un sermon en bonne et due forme sur le fait qu'il ne fallait pas se laisser troubler et faire au contraire preuve de professionnalisme, couplé à un "Alors, ne recommence pas, d'accord ?" typique. Pourtant, cette fois, rien de tel. Le sourcil haussé n'avait pas engendré la diatribe habituelle. Allié à l'air plus sombre que de coutume et aux belles cernes qui poussaient sous ses yeux, il était facile pour Witted d'en déduire que l'autre Diplomate n'était pas non plus très droit dans ces bottes en ce jour. Ce qu'elle fit remarquer à sa manière, au travers d'une réplique à propos du livre qu'il tenait dans les mains.

Si elle se fiait à sa réaction, l'ouvrage n'avait pas grand intérêt. Pourtant, elle le prit quand même et se mit à le feuilleter rapidement lorsque Raven le lui tendit, sourcils froncés en signe de mécontentement. Le titre ne lui plaisait déjà pas (probablement l'une des raisons pour lesquelles elle ne lui avait pas encore emprunté). Ses yeux se posèrent sur la première scène alors qu'elle écoutait son camarade d'une oreille. Le ton de sa voix laissait savoir qu'il dénigrait sa proposition, et si elle se fiait à ses explications, c'était logique : le livre n'était effectivement pas bien épais. Ce n'était pas pour autant qu'elle appréciait.

"J'en déduis que le cœur n'y est pas."

La rouquine avait répondu à voix basse et sans réfléchir, donnant l'impression d'avoir pensé à voix haute. Son ton n'était d'ailleurs pas beaucoup moins sarcastique que celui de l'adolescent qui lui faisait face. Il semblait que la bienveillance qui l'avait amenée à ne pas jurer à sa rencontre s'était échappée, probablement entre les pages de l'ouvrage qu'elle continuait de feuilleter. Elle s'arrêta en entendant Raven avouer qu'il manquait effectivement de sommeil. Au vu de son visage, nier aurait été ridicule, mais la petite ne s'attendait pas à ce qu'il élabore.

L'Astucieuse ferma donc l'ouvrage, le gardant entre ses mains, tout en relevant la tête vers son collègue, l'air sérieux. Il était rare que l'Inflexible se confie : il voyait probablement cela comme une énième marque de faiblesse. Witted n'avait donc pas l'intention de traiter cette conversation comme s'il était s'agit de vulgaires badinages : qu'elle soit fâchée ou non contre lui actuellement, Raven restait son ami. Et elle écouterait ses soucis sans broncher.

Ceux qu'il voulait bien lui confier, du moins.

La fillette hocha la tête aux paroles de son collègue. Il était clair que leur situation n'était pas partie pour s'améliorer. Il était quasi-impossible ce savoir ce qu'il se passait à l'extérieur des zones protégées du Givre. Les éclaireurs faisaient de leur mieux, mais ce n'était une bonne idée pour personne de s'aventurer très loin. Ils arrivaient déjà à peine à garder contact avec les groupes de l'Ossuaire -selon Witted, il s'agissait d'un acte volontaire de la part des Perdus qui s'y trouvaient, mais ce n'était que son avis personnel- et il était même difficile de savoir combien de Perdus étaient au Camp. De nouveaux Réfugiés partaient et venaient tous les jours, sans compter les créatures et les actions des Peaux-Rouges. Il régnait une cacophonie gigantesque qui, si elle était presque agréable au Grand Arbre, n'était pas vraiment rassurante.

Sans compter l'état de Peter, en effet. Si la Diplomate ne faisait que peu de cas de l'Enfant-Roi au jour le jour (il y avait certains de ses comportements qu'elle n'avait toujours pas digéré, quoi qu'elle en dise à son frangin), elle était terriblement consciente qu'il était à la fois la cause et la solution à leur problème. Savoir que sa situation n'évoluait pas était préoccupant... et leur faisait miroiter leur propre stagnation.

Cependant, quelque chose n'allait pas, et Witted s'en rendit rapidement compte. Tout ce que Raven disait était correct, et aurait pu légitimer son excès de fatigue... Si ce dernier n'avait pas été aussi soudain. Comme il venait de le dire, ils se trouvaient dans cette situation depuis un bon moment maintenant. Pourtant, la fatigue apparente de son collègue était beaucoup plus récente. Ce n'était pas parce qu'ils ne se parlaient pas tous les jours que Witted ne surveillait pas son ami aussi bien que celui-ci le faisait pour elle. Elle avait bien remarqué que son attitude n'était plus tout à fait la même depuis quelques temps. Il y avait eu un déclencheur. Et ce n'était certainement pas le constat du pétrin dans lequel ils étaient : elle était convaincue que cela, son collègue l'avait réalisé depuis bien longtemps.

De plus, quelque chose lui disait que lorsqu'on triturait les branches de ses lunettes, c'était qu'on était relativement nerveux... Est-ce qu'on avait quelque chose à cacher ? Certes, elle se faisait probablement cette réflexion au vu de ce qu'elle savait déjà, et peut-être qu'elle se montait la tête. Après tout, il était possible que Raven ne lui ait pas parlé de sa discussion avec Asher parce qu'il n'avait pas trouvé cela pertinent, ou tout simplement parce qu'il n'y avait pas pensé... mais la rouquine ne refusait de penser cela avant d'en avoir le cœur net : ce serait trop difficile pour elle de réaliser qu'elle comptait beaucoup moins que ce qu'elle aurait aimé.

La dernière phrase du Corbeau remit sur pied l'estime de soi qui commençait à tanguer. Il se proposait de l'écouter, de la laisser se confier. Elle lui fit un maigre sourire. C'était probablement le moment qui aurait dû l'amener à élaborer sur ce qu'elle avait dit plus tôt. Donner la raison pour laquelle elle avait traîné plus que de coutume à l'Ossuaire cette fois-ci. Et c'est probablement ce qu'elle aurait fait, si elle n'avait pas eu une autre idée en tête.

Witted serra brièvement le livre dans ses mains en soupirant.

"...Un ouvrage qui dépeint les femmes comme futiles et superficielles. Merci, mais non merci." Elle le tendit en direction de son propriétaire. "J'ose espérer que son poids plume est la raison pour laquelle tu t'es décidé à le prendre dans tes bagages, et non le message qu'il semble transmettre."

Elle n'aimait pas la vision que son collègue avait des femmes, même si elle ne s'estimait pas encore entrer totalement dans cette catégorie de par son jeune âge. Elle avait entendu ses pensées et répliques misogynes trop souvent à son goût. Mais ce n'était pas là-dessus qu'elle voulait s'arrêter. Tranquillement, elle se hissa sur un rocher non loin de son interlocuteur et s'assit de façon à lui faire face. Elle était presque à hauteur de son visage, à présent. C'était beaucoup plus pratique pour étudier ses réactions.

"Tu mens, Raven." Un léger silence. "Je ne doute pas que tout ce que tu viens de me dire te préoccupe, mais je sais que ce n'est pas ce qui t'affecte prioritairement ces derniers temps."

Elle était beaucoup plus douce que ce qu'elle aurait pu. Que ce qu'elle avait envie d'être quelques minutes auparavant, d'ailleurs. Mais elle n'avait pas envie de chercher la bagarre, simplement de parler. Et peut-être même d'aider un ami dans le besoin -même si ce dernier refusait toute aide.

"Tu me dis de venir te parler, mais tu ne le fais pas toi-même. Je sais que tu me caches des choses. Des choses qui te concernent et que tu n'as pas forcément envie de partager, je peux le comprendre. C'est à toi de décider. Mais je sais aussi que tu me caches des choses qui me concernent."

Plongé dans celui de l'Inflexible, son regard vert se fit plus dur.

"Alors, ne me demande pas de me confier si tu cherches ensuite à prendre des décisions à ma place."

Witted n'était pas dupe, elle avait eu le temps de réfléchir à la raison pour laquelle Raven ne lui avait pas parlé de sa conversation avec Asher (tout comme elle avait eu le temps de réfléchir aux raisons qui avaient poussé ce dernier à ne pas la rencontrer au Camp) et elle avait sa petite idée sur la question. Mais elle voulait l'entendre de sa bouche.


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Raven

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 81
✘ SURNOM : L'Inflexible
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Assurément.
✘ LIENS : Edel macht das gemüth, nicht das geblüt


Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptySam 18 Juil 2020 - 22:19

En temps normal, Witted se serait montrée un peu plus enthousiaste que ce qu'elle laissait paraître pour l'instant.
Mais, avant que le noir Corbeau n'ait le temps de réellement s'inquiéter de son comportement, celle-ci lui rendit son livre avec un sarcasme apparent.

- Je te laisse deviner la raison par toi-même.

Lui répondit-il aussitôt, affichant un petit sourire moqueur, pour la forme, alors qu'il regardait sa jeune collègue s'installer sur un rocher qui lui faisait face.
Elle voulait visiblement continuer la conversation, ce qui semblait plutôt mauvais. À moins qu'il ne se fasse juste du mauvais sang pour rien et que Witted ne veuille que lui parler de ses récentes mésaventures.

Un coup d'œil au livre qu'il venait de récupérer : il aura probablement du mal à en venir à bout tant il paraissait ennuyeux.
En vérité, le Diplomate avait pris soin d'emmener avec lui quelques livres de poche plutôt récents sans les trier, car évidemment plus pratiques à emporter que les vieux livres aux reliures massives dans lesquels il avait plus l'habitude de se plonger.
Il n'avait pas réellement prêté attention à leur contenu, et s'était donné pour but de tous les lire, les uns après les autres, le temps qu'il regagnent leur lieu de vie habituel. Cependant, encore fallait-il que l'envie soit au rendez-vous.

- Tu mens, Raven.

La remarque de l'Astucieuse fait lever vers elle les yeux de l'allemand, qui était occupé à scruter sans grand enthousiasme la première de couverture de son ouvrage.
Ce dernier arrête instinctivement de triturer les branches de ses lunettes, qu'il finit par ranger dans la poche de son veston.

Il s'appuie un peu plus sur l'écorce de l'arbre auquel il s'était adossé le temps de sa lecture, soutenant les prunelles vertes de sa jeune collègue sans ciller.
Il ne prononça pas un mot le reste du temps, mémorisant les accusations de la fillette. Il n'y avait rien qui ait pu la concerner dernièrement, si ce n'est la fameuse visite de son aîné.

Le doute envahit alors l'allemand : comment aurait-elle pu être mise au courant de cet événement ? Il était peu probable que le Peau-Rouge que Bitter avait raccompagné ait pu lui dire quoi que ce soit.
Qui plus est, aucun autre Garçon Perdu ne se trouvait dans les parages lors de leur petite conversation. Un quelconque cafardage de leur part était donc à exclure.

La dernière des solutions restait à la fois la plus plausible et la moins plaisante : Witted devait avoir croisé le principal intéressé.
Naturellement, celui-ci ne devait pas avoir tenu sa langue et raconté sa petite excursion jusqu'au Camp des Réfugiés, ce qui expliquerait les reproches qui lui étaient adressés.

- Hm ? Je te cacherais donc des choses, dis-tu ? Voilà une bien curieuse affirmation. Ne tourne donc pas autour du pot plus longtemps et dis-moi ce dont il s'agit.

Fit simplement l'Inflexible, en réponse à sa jeune collègue. Il soutenait inlassablement son regard, ses yeux noircis par les cernes de ses dernières nuits blanches.

- Saches avant tout que j'œuvre pour le bien de tous -tu as dû le comprendre depuis longtemps. J'ai fait des erreurs par le passé, et je crains que nous ne nous dirigions actuellement vers une situation que j'ai déjà connue, et qui, ma foi, est on-ne-peut-plus déplaisante.

Une grimace de dégoût, adressée à lui-même, vint déformer ses lèvres pendant une fraction de secondes.
Les choses auraient-elles pu en être autrement, si seulement il avait pris le temps de comprendre Seven ?

- Je pourrai t'en dire plus une fois que nous auront réglé cette histoire d'accusation. Après tout, je devrai évidemment me justifier. Alors exprime-toi donc, je suis tout ouïe.

Conclut Raven d'un ton calme, presque froid. Son regard, plus sombre que d'ordinaire, ne faisait que renforcer son sérieux.
Il ne plaisantait pas, quand il était question de Pirates... et encore moins lorsqu'il craignait un passage à l'ennemi.
Plus jamais il ne voulait voir partir qui que ce soit.






tumblr_olynhwWUee1w3diczo1_500.gif


Accusations (avec Witted, Asher et Raven; version "petits doigts"):
 



Die Hoffnung stirbt zuletzt IpQvVhIU
By @Pastal


Dernière édition par Raven le Dim 2 Aoû 2020 - 17:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyVen 24 Juil 2020 - 11:03

Witted


♣ Diplomate ♣
La réponse de Raven concernant l'ouvrage l'amena à glousser légèrement tandis qu'elle s'installait sur le rocher. Elle préférait cela. Certes,  il ne faisait finalement que la laisser choisir la proposition qui lui plaisait le mieux, mais tout de même. Cela lui suffisait pour être soudainement mieux lunée à l'égard du Corbeau et lui parler avec beaucoup plus de douceur et de compréhension qu'elle ne l'avait envisagé au départ.

...Grand Mal lui en prit.

Witted connaissait les méthodes de Raven. Il se taisait, n'articulant pas un mot jusqu'à ce que son 'adversaire' ait fini de parler, engrangeant tous les arguments qui étaient énoncés et préparant directement une contre-offensive. De fait, elle n'était pas étonnée de le voir agir ainsi tandis qu'elle lui parlait. Par contre, elle en était horriblement vexée. Elle détestait l'idée que l'Inflexible la traite comme n'importe lequel de ses opposants à un vulgaire débat alors qu'elle était en train de lui dire qu'elle savait que quelque chose le tracassait et qu'elle cherchait à le convaincre de s'ouvrir -ou, à défaut, d'admettre qu'il n'était pas si honnête envers lui-même qu'il le proclamait. Le fait qu'il se contentait d'enregistrer ses plaintes ainsi et de se préparer à les réduire à néant sans la moindre honte la blessait.

Mais il était hors de question qu'elle le lui montre. Non, elle préférait de loin lui rendre la monnaie de sa pièce et le regarder droit dans les yeux, sans rien dire, jusqu'à ce qu'il ait fini. Un reniflement ironique lui échappa tout de même lorsqu'il parla de la situation vers laquelle ils se dirigeaient. Qu'en savait-il ? Il n'avait même pas cherché à lui en parler. Rien que d'y repenser, elle sentait la colère bouillir dans ses veines. Ses petits poings se serrèrent. Elle était capable de garder son calme bien mieux que son aîné, mais ce n'était pas pour autant qu'elle n'était pas prompte aux éruptions de rage incontrôlées.

Son calme, son ton froid, son regard fixe et sombre, avaient le don de la mettre hors d'elle. En temps normal, elle admirait cette façon qu'il avait de rester stoïque en toutes circonstances. Alors qu'il était en train de la prendre pour une imbécile heureuse incapable de faire ses propres choix, par contre, beaucoup moins.

"Intéressant, la façon dont tu me demandes de t'en dire plus sur cette fameuse accusation alors que tu viens tout juste de justifier ton comportement face à celle-ci. Tu sais exactement de quoi je parle, Raven. De nous deux, je ne pense pas être celle qui tourne autour du pot."

Elle non plus ne quittait pas son regard du sien. Cependant, il était peut-être capable de déceler la blessure dans ses yeux verts.

"Je ne pense pas non plus être celle qui tente de me convaincre jour après jour que mes agissements et prises de décisions sont faits dans le bien de tous quand il est clair que c'est avant tout mon bien-être personnel qui est en jeu. Car, après tout, comment pourrais-je connaître ce qui est réellement le bien-être des autres si je passe ma vie à choisir à leur place ? Je ne fais que faire ce qui me semble le mieux, sans prendre en compte le passif et l'individualité des gens qui m'entourent."

Witted allait peut-être trop loin. Après tout, elle n'était pas vraiment plus douée que lui pour agir en société et prendre en considération les émotions des autres. Pourtant, elle les ressentait, parfois même avec plus de vigueur qu'elle aurait aimé en être capable.

"Une situation déplaisante pour qui, Raven ? Pour celui qui part enfin vivre sa vie de la manière dont il l'entend, libéré des brimades et des insultes incessantes ? Ou pour celui qui reste derrière, regrette ses actions l'espace d'un instant avant de se convaincre qu'il a fait au mieux, pour éviter de se noyer dans sa propre culpabilité ?"

L'Astucieuse n'était pas idiote. Elle avait très vite compris le parallèle que Raven était en train de faire entre Seven et elle. Elle avait également vu Seven partir. Elle n'avait aucune idée de ce que sa vie au Port était devenue, mais elle voulait croire qu'elle était meilleure. Pour lui. Pas forcément pour les autres. Et sur ce point, elle n'imaginait pas à quel point elle avait raison.

Le regard toujours fixé sur son collègue, un peu plus embué qu'elle ne l'admettrait jamais, la fillette souffla un bon coup et croisa les bras sur son torse avant de continuer.

"Tu n'as aucune idée de ce que je vais bien pouvoir faire, Raven. Tout simplement parce que je ne le sais pas moi-même. Tu manques de données, tout comme moi. Alors ravale ta fierté et ton insupportable envie d'avoir toujours raison, assume le fait que cette situation déplaisante te rend dingue, et laisse-nous nous entraider, toi et moi."


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Raven

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 81
✘ SURNOM : L'Inflexible
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Assurément.
✘ LIENS : Edel macht das gemüth, nicht das geblüt


Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyDim 2 Aoû 2020 - 20:25

Le ton, l'atmosphère, tout semblait lui rappeler le fameux jour du choix de la nouvelle Tête des Diplomates, lors de la promotion de Bow au rang très soécial de Chambellan. Il n'y avait bien qu'eux étant capables de prendre une telle décision d'eux-même.
Ce fut particulièrement éprouvant, et finalement, la majorité avait choisi la bonne poire au détriment de la rigueur personnifiée.

Aux yeux de Raven, le contexte actuel avait beau être plus important encore que celui de ce fameux jour, il ressentait les mêmes choses : la peur de perdre.
Mais cette fois, cependantn il n'était pas question d'une quelconque place à prendre, mais d'une personne auquel il s'était attaché, plus qu'il ne l'aurait voulu.
Allaient-ils tous partir ainsi, les uns après les autres, et le laisser seul ?

Il espérait que non, et ferait d'ailleurs tout pour que cette dramatique situation ne se reproduise plus.
Faire passer son propre bien-être avant celui des autres est si égoïste de sa part.

- De nous deux, je ne pense pas être celle qui tourne autour du pot.

- Eh bien, parle donc.


Rien ne change dans son attitude, ni même dans son ton. L'Inflexible prend même un soin tout particulier à ne prêter aucune attention au regard blessé de sa jeune collègue, afin de ne pas flancher lui-même en se voyant le mal qu'il pouvait faire à l'un des siens.

Aussi bien qu'il aurait pu le faire, Witted démontait ses arguments un à un. Par raison stratégique, l'allemand décida de s'enfermer dans le silence le plus complet le temps que la fillette finisse de parler.
Il mentirait s'il devait se justifier, car ce n'était évidemment que pour se rassurer, lui, qu'il agissait ainsi. Après tout, Seven semblait bien plus heureux et épanoui là où il se trouvait à présent.
Les doigts du noir Corbeau se crispèrent d'ailleurs sur son bras lors de l'allusion de l'Astucieuse à ce dernier.

- Tu n'as aucune idée de ce que je vais bien pouvoir faire, Raven. Tout simplement parce que je ne le sais pas moi-même. Tu manques de données, tout comme moi. Alors ravale ta fierté et ton insupportable envie d'avoir toujours raison, assume le fait que cette situation déplaisante te rend dingue, et laisse-nous nous entraider, toi et moi.

En temps normal, Raven ne s'énerve pas, ou peu. Mais, lorsque cela arrive, mieux vaut ne pas être l'objet de sa rage. Le manque de sommeil, la situation actuelle et les mots de Witted, débordants de vérité, eurent raison de son calme olympien.
Son poing gauche heurta violemment l'écorce de l'arbre sur lequel il était appuyé. Index droit pointé sur sa jeune collègue, il feula :

- Alors là, TOI, tu RESTES en dehors de tout ça ! Ce qui concerne Seven ne te concerne PLUS ! Jamais, JAMAIS je ne te laisserai m'accompagner si je dois rendre visite à l'ennemi pour lui parler, tu entends ?!

Contrairement à elle, l'Inflexible avait, malgré lui, gardé un fort lien avec celui qui fut son meilleur ami pendant plus d'un siècle.
Pour être tout à fait honnête, s'il pouvait lui rendre visite plus souvent, il le ferait. Mais, dans les circonstances actuelles, c'était impossible.
De plus, ce qu'il avait appris récemment au sujet de l'ex-Diplomate le refroidissait un peu. S'il ressentait de l'amertume, ce ne serait pas à cause du thé, mais plutôt de la conversation.

- J'ai le luxe d'avoir une escorte que je ne demandais pas au départ. Mais cela n'empêche en RIEN le fait que je ne veuille POINT te voir au Ranch ! Si malgré notre vigilance, il t'arrivait quelque chose...

Malgré un effort considérable, le Diplomate ne finira pas sa phrase. Avec une expiration exaspérée, il détourna vivement le regard, son poing toujours crispé sur le tronc du pauvre arbre.
Il porta sa main droite jusqu'à son visage, y pressa sa paume en soupirant.

- C'est... trop risqué. Les habitants du Ranch sont dangereux, et je ne parle pas forcément de Seven. S'il t'arrive quelque chose, ce sera de ma faute, car je t'aurai parlé de mon projet. Bitter m'en voudra, et moi plus encore.

Reprit l'Inflexible après un temps, lorsqu'il se décida finalement à retirer sa main de son visage. Il n'avait jamais aussi mal porté son surnom et se sentait lamentable.
Regarder une enfant avec ces yeux là, cerclés de noir par la fatigue, et avec un air aussi démuni, était tout bonnement pathétique.






tumblr_olynhwWUee1w3diczo1_500.gif


Accusations (avec Witted, Asher et Raven; version "petits doigts"):
 



Die Hoffnung stirbt zuletzt IpQvVhIU
By @Pastal


Dernière édition par Raven le Dim 9 Aoû 2020 - 11:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyLun 3 Aoû 2020 - 12:24

Witted


♣ Diplomate ♣
Elle avait pourtant décidé de rester calme. Raven était une personne qu'elle appréciait, qu'elle admirait, même, et elle ne voulait pas se le mettre à dos gratuitement. Elle avait des explications à lui demander, et avait eu l'intention de le faire de manière agréable. Mais l'Inflexible ne l'avait vraiment pas aidée.

Déjà, son ton ne lui avait pas plu lorsqu'il l'avait plus ou moins accusée de l'accuser à tort. Se sentir comme un énième Perdu mis en faute, et pas comme une amie venant faire la conversation (même si celle-ci n'était pas prévue pour être des plus agréables) l'avait vexée. Mais ce ton qu'il prenait alors qu'elle commençait à lui répondre la mettait hors d'elle. Ce "Eh bien, parle donc", fut la goutte d'eau qui fit déborder le vase. Elle lui adressa un regard blessé qu'il fit mine de ne pas voir, et sentit ses poings se serrer contre la pierre sur laquelle elle s'était hissée.

Très bien. Si son collègue cherchait la guerre, il allait l'avoir.

Sans la moindre forme de cérémonie, elle mit à mal chacun de ses arguments les uns après les autres. Et lui, ni ne lui répondait, ni ne la regardait. Pour une raison qu'elle ignorait, cela l'agaçait encore plus. Elle avait envie de le prendre par les épaules et de le secouer comme un prunier jusqu'à ce qu'il réagisse, qu'il fasse preuve d'un minimum d'appartenance au genre humain.

Peut-être est-ce sa colère qui l'amena à parler de sujets affligeants sans prendre en compte les sentiments qu'ils pouvaient provoquer. Ou peut-être qu'elle n'avait simplement pas réfléchi, mais la connaissant c'était bien moins probable. Elle ne remarqua pas la crispation de Raven, trop prise dans son exposé fait d'une voix calme, mais terriblement froide. Jusqu'à arriver à la conclusion, qui aurait presque pu paraître plus douce. Presque.

"..."

Le poing de l'Inflexible vint frapper l'arbre contre lequel il se trouvait et le regard de la fillette s'agrandit légèrement en signe de surprise. Raven ne perdait jamais le contrôle. Jamais. Jamais elle ne l'avait vu avoir un geste plus haut que l'autre ou un mot déplacé. Autant dire qu'elle ne s'attendait pas à la tempête qui lui tomba dessus.

- Alors là, TOI, tu RESTES en dehors de tout ça ! Ce qui concerne Seven ne te concerne PLUS ! Jamais, JAMAIS je ne te laisserai m'accompagner si je dois rendre visite à l'ennemi pour lui parler, tu entends ?!

Cela aurait pu la calmer. Cela aurait calmé n'importe qui, de voir l'Inflexible Corbeau perdre ainsi son sang froid et se mettre à lui crier dessus. Oui, mais c'était de Witted dont on parlait. L'Astucieuse avait le sang chaud. Très chaud. Et elle ne supportait ni qu'on lui donne des ordres, ni qu'on lui hurle dessus en espérant arriver à quelque chose. La réplique fut immédiate. Oubliées, toutes les astuces de Diplomates qui voulaient que l'ont attende la fin du discours de l'adversaire pour démonter ses arguments. Ils n'étaient pas au milieu d'un procès, non. Loin de là. C'était pire. Bien pire.

"Sérieusement ?! ... Tu te prends pour QUI exactement, pour me dire ce genre de chose ?! QUI es-tu pour décider ce qui me concerne ou non ?! C'est MA VIE, Raven. MES décisions. MES choix. MES sentiments. MES émotions. N'en déplaise à Sa Seigneurie qui veut tout garder sous son contrôle. TU NE ME CONTRÔLES PAS, tu m'entends ?!"

Elle détestait qu'on la prenne pour une enfant incapable de faire ses propres choix. La question de la dangerosité ou non de l'expédition comme excuse pour lui interdire de l'accompagner la mettait hors d'elle. D'ailleurs, quand il en fit mention, elle lui rit au nez. Littéralement.

"Ouuuh, le Ranch... Le Ranch si dangereux, plein de pirates sanguinaires... Eh quoi ?! Parce qu'aller tous les jours négocier la libération des nôtres auprès des guerriers natifs, ce n'est pas dangereux ?! Parce que prendre la défense des autres Perdus pour leur éviter le Bannissement, malgré tout ce que nos camarades peuvent penser et les représailles risquées, ce n'est pas dangereux ? Parce que se BALADER SUR CETTE FOUTUE ÎLE, CE N'EST PAS DANGEREUX ?!"

L'Astucieuse était loin d'être naïve et aveugle. Elle avait connaissance des dangers de Neverland et savait faire preuve de prudence. L'idée qu'on lui enlève cette capacité sous prétexte qu'elle était "jeune" et avait donc une étiquette "à protéger" collée au front l'agaçait prodigieusement.

Néanmoins, les colères de Witted étaient comme des fétus de paille. Sa rage brûlait vite, incandescente et féroce, mais elle redescendait tout aussi rapidement. Dès que le combustible était évacué. Les dernières phrases du Corbeau, le ton de voix et le regard qu'il lui jeta, eurent raison de l'ire de la petite.

Mais elle n'en avait pas fini pour autant.

"Laisse mon frère en-dehors de tout ça." Ironique, quand on savait que c'était exactement la raison pour laquelle elle avait commencé cette conversation. "C'est bien simple : Escorté ou non, je ne te laisserai pas aller au Ranch sans moi. Je ne sais pas ce qu'il se passe concernant Seven, mais tu n'es clairement pas en état d'y faire face seul."

Elle croisa les bras, l'air déterminé.

"Soit je t'accompagne, soit tu vas devoir trouver un moyen de m'empêcher de le faire. Et je te souhaite bon courage, parce qu'il faudra t'assurer que cela soit efficace sur toute la durée de ton voyage. Car tu peux être certain qu'au moment où j'en retrouve la capacité, je m'élancerai à ta poursuite."

Witted n'était pas du genre à faire des promesses en l'air, et était assez têtue pour penser chaque mot qui venait de passer la barrière de ses lèvres.


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Raven

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 81
✘ SURNOM : L'Inflexible
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Assurément.
✘ LIENS : Edel macht das gemüth, nicht das geblüt


Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyDim 9 Aoû 2020 - 18:29

Il est tout à fait humain de se disputer. Il arrive même de le faire pour des broutilles, engendrant parfois des querelles pouvant mettre fin à des amitiés de longue date.
Mais là, c'était différent. Il était question de sécurité. Et voilà que les deux Diplomates se prenaient la tête à ce peopos, campant chacun sur leur position.
Elle avait beau être débrouillarde et plus éveillée que les enfants de son âge, cela n'était pas une excuse pour qu'elle cherche, elle aussi, les ennuis. Une personne si loin du Camp était déjà quelque chose de dangereux, alors deux...

- C'est bien simple : Escorté ou non, je ne te laisserai pas aller au Ranch sans moi. Je ne sais pas ce qu'il se passe concernant Seven, mais tu n'es clairement pas en état d'y faire face seul.

Le long soupir ennuyé que laissa échapper le Diplomate, en réponse à la réplique et aux bras croisés de sa jeune collègue, laissait clairement voir que malgré son sérieux et sa froideur apparente, il restait un enfant.

- Soit je t'accompagne, soit tu vas devoir trouver un moyen de m'empêcher de le faire. Et je te souhaite bon courage, parce qu'il faudra t'assurer que cela soit efficace sur toute la durée de ton voyage. Car tu peux être certain qu'au moment où j'en retrouve la capacité, je m'élancerai à ta poursuite.

- Eh bien, il semblerait qu'il ne me reste plus qu'à trouver une Sentinelle assez fidèle à son poste et compétente pour te garder à l'œil le temps de ma petite excursion !


Déclara l'Inflexible en haussant les épaules. Il avait retrouvé une certaine contenance et massait maintenant sa main gauche endolorie.
Il semblait avoir frappé un peu trop fort l'écorce de l'arbre, et celui-ci le lui rendait bien.

- Écoute, je n'ai aucunement envie de te voir prise pour cible par un Orbleu, ou encore de t'exposer au... "syndrome de la Reine de Cœur" de Seven, si j'ose dire.

Ajouta le noir Corbeau qui se pinçait les lèvres en disant cela, détournant lentement le regard de celui de son interlocutrice.
Il avait honte, si honte de la suite qu'avaient pris les événements ! Il devait à tout prix faire la lumière sur cette histoire, et Seven n'avait pas intérêt à se défiler.

- Ce "léger problème" est la raison pour laquelle je cherche à le voir. Et avant que tu ne me poses d'autres questions; je ne dirai rien de plus. Les termes que j'ai employés précédemment parlent d'eux-même.

Du moins, pour ceux qui connaissaient les œuvres de Lewis Carroll et le monde de cette chère Alice.
Le sarcasme suintait des paroles de Raven, qui se trouvait d'ailleurs très partagé entre l'envie de connaître la raison des agissements de son ami afin de la démanteler au plus vite, mais aussi la peur de n'en savoir que dire.

- Cette récente découverte m'a quelques peu pris de court, d'où mon état. Je veux simplement savoir pourquoi je n'ai rien remarqué jusque là, même malgré un siècle d'amitié... je pensais vraiment le connaître, et le comprendre...

Se désola l'allemand, qui reprit appui sur son arbre. Tout cela attisera probablement la curiosité de Witted, c'est un fait... et si elle l'exprime encore clairement, Raven n'hésitera pas à lui répeter inlassablemrent qu'elle n'était pas la bienvenue.
De toute façon, l'idée de faire appel à une Sentinelle pour la garder au Camp le temps de sa sortie était déjà bien ancrée dans son esprit, et il la mettra en œuvre lorsque le besoin s'en fera sentir.






tumblr_olynhwWUee1w3diczo1_500.gif


Accusations (avec Witted, Asher et Raven; version "petits doigts"):
 



Die Hoffnung stirbt zuletzt IpQvVhIU
By @Pastal
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyJeu 13 Aoû 2020 - 19:47

Witted


♣ Diplomate ♣
Witted n'en avait strictement rien à faire qu'on les entende se disputer. En réalité, c'était loin d'être la première fois que cela arrivait, même s'il était bien plus fréquent de voir l'étrange duo de l'enfant et du presque adulte assis côte à côte, un livre à la main dans un silence paisible et presque complice ; ou engager un débat passionné autour d'un ouvrage. Cependant, avec leurs caractères respectifs et leur envie commune d'avoir toujours raison -et d'être persuadés de détenir la seule et entière Vérité-, il serait bien étonnant qu'ils n'aient jamais eu quelques mésententes.

Rien qui n'ait atteint la force de la tempête actuelle, néanmoins.

Bras croisés, air farouche et yeux qui lançaient des éclairs, il était évident que l'Astucieuse n'allait pas démordre de ses positions. Raven, de son côté, ne paraissait pas moins buté. Il soupirait, admettant implicitement l'argument de sa consœur, mais n'avait aucunement l'intention de lui donner raison. Et pourtant, pour la fillette, il était clair que cette situation avec Seven (peu importe les détails qu'elle n'avait pas encore) le touchait beaucoup plus profondément qu'il ne le souhaitait, et elle n'avait pas l'intention de le laisser seul si tel était le cas.

Agacé, l'Inflexible finit par la menacer de confier sa garde à une Sentinelle le temps de son excursion, refusant donc explicitement son soutien. Witted le fixa longuement en haussant un unique sourcil. Le message était clair : "Crois-tu vraiment que ce sera suffisant ?" Après tout, elle ne faisait pas parti des Diplomates par défaut, loin de là : lorsqu'il s'agissait de plaider sa cause, elle excellait. Convaincre n'importe quel Sentinelle de la laisser partir ne devrait pas poser tant de problème que cela.

Elle faillit le lui signifier à voix haute lorsqu'il reprit la parole. Raven paraissait toujours aussi énervé et pourtant, quelque chose dans son ton ou dans les mots qu'il utilisa eurent le don de calmer l'enfant qui lui faisait face. Peut-être parce qu'elle en ressentait la peine, quelque part. Peut-être simplement parce qu'il lui avait demandé d'écouter (même par une simple façon de parler) et que cela montrait qu'il accordait un tant soit peu d'opinion à sa personne et ne la traitait pas comme un bébé que l'on pouvait commander à loisir. Peut-être un peu des deux.

Toujours fut-il qu'elle prêta attention à ses paroles et qu'elle remarqua que le problème n'était pas tant les Orbleus que Seven en lui-même.

Witted avait parcouru la bibliothèque de Raven en long, en large et en travers. Après le départ de son frère du Grand Arbre, il lui était très souvent arrivé de s'isoler sous le Parapluie, un livre à la main, et de dévorer l'ouvrage jusqu'à devoir retourner parmi ses semblables. Parfois, elle y passait même la nuit, ne revenant que le lendemain une fois son travail ordinaire exécuté.

En bref, l'allusion à la Reine de Cœur n'était pas passée inaperçue. La petite connaissait ses classiques et savait très bien à quoi le Corbeau faisait référence. Pourtant, elle le regardait en fronçant les sourcils. Une telle attitude n'avait rien à voir avec le souvenir qu'elle avait de Seven. L'ancien Diplomate était une personne douce et agréable, même si un peu difficile d'accès et facilement brimée. Ces moqueries incessantes auraient-elles pu laisser place à une violence notoire à l'égard de ses anciens agresseurs ?

C'était ce que Raven semblait penser. Witted, de son côté, fronçait les sourcils, assez peu convaincue.

"Je ne suis pas idiote, j'ai parfaitement compris ce à quoi tu faisais allusion."

Les bras toujours croisés, l'Astucieuse fixait son aîné avec un regard mauvais. Elle n'aimait pas l'idée que Raven puisse douter de son intellect au point de devoir préciser à nouveau pourquoi il ne disait rien de plus. C'était vexant.

"Cependant, j'ai beaucoup de mal à y croire. Qui t'a laissé penser une chose pareille ?"

La rouquine n'était pas certaine d'obtenir la réponse à sa question, mais il ne lui faudrait pas très longtemps pour relier les différents points. Après tout, ce n'était pas pour rien que Raven avait plus ou moins consciemment lié Asher à cette histoire concernant Seven. Que l'Inflexible lui réponde ou non n'était donc pas bien grave.

- Cette récente découverte m'a quelque peu pris de court, d'où mon état. Je veux simplement savoir pourquoi je n'ai rien remarqué jusque là, même malgré un siècle d'amitié... je pensais vraiment le connaître, et le comprendre...

L'Astucieuse pinça les lèvres. Elle n'aimait pas ce qu'elle percevait chez Raven, que ce soit dans son ton ou son attitude. Il était évident que le plus âgé s'en voulait terriblement, malgré la façon dont il essayait de le cacher. La petite décida de laisser ses griefs de côté, pour le moment. De toute façon, leur situation était au point mort : il ne vouait pas qu'elle l'accompagne, elle voulait absolument l'accompagner et ils étaient tous deux trop têtus pour changer d'avis. Qu'il lui assigne une Sentinelle s'il le souhaitait : au moins, ainsi, Witted aurait une idée du moment auquel l'Inflexible souhaitait quitter le Camp et pourrait le suivre sans encombres. Elle avait déjà l'intention de faire un tour au Ranch, alors un peu plus, un peu moins...

Sans faire part de ses plans à voix haute (elle savait déjà le sermon auquel elle aurait le droit si elle le faisait et n'avait aucunement l'intention de le souffrir si elle pouvait l'éviter), Witted décroisa les bras et s'approcha de son collègue pour poser une main qui se voulait réconfortante sur son épaule.

"...Tu n'es pas responsable des actions de Seven, tu sais... Quelles qu'elles soient." Elle savait que cela ne servait pas à grand chose de lui dire des évidences pareilles, mais il fallait bien commencer quelque part. "Peut-être que si tu n'as rien remarqué, c'était simplement parce qu'il n'y avait rien à voir avant qu'il ne parte ?"

Le Grandissement ne faisait pas que faire gagner quelques centimètres, après tout. La psyché d'un adulte et d'un enfant étaient loin d'être similaires. La rouquine soupira.

"Tu sais... Je crois qu'il y a des choses chez mon frère à présent que je n'aurai pas remarquées non plus, à l'époque. Certains changements ne sont pas prévisibles."

Parlant sans réfléchir, Witted venait implicitement d'avouer qu'elle avait également vu Asher. Elle espérait que, si Raven s'en rendait compte, il n'allait pas décider de lui faire une nouvelle scène. Elle n'apprécierait que très peu qu'il se mette à critiquer son frère.


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Raven

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 81
✘ SURNOM : L'Inflexible
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Assurément.
✘ LIENS : Edel macht das gemüth, nicht das geblüt


Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyMar 10 Nov 2020 - 23:07

Witted a toujours été, et sera toujours, un bon élément chez les Diplomates. Son jeune âge n'en faisait pas moins une oratrice hors pair, et elle possédait une certaine empathie aussi utile dans son travail que dans la vie de tous les jours.
La petite main qu'elle vint donc poser sur l'épaule du noir Corbeau réussit donc à arracher un fin sourire fatigué à celui-ci. Cela semblait avoir coupé court à leur petit différend. Il n'aurait simplement pas dû s'emporter, bien que, cela avait au moins permis de faire avouer à l'Astucieuse qu'elle avait récemment revu son aîné.

Cependant, le Diplomate choisit volontairement de ne pas continuer le débat visant à savoir si l'attitude actuelle de Seven envers les enfants était, oui ou non, de sa faute. Les mots, les suppositions des personnes autres que le principal intéressé ne l'intéressaient guère.
Il voulait entendre ce qui n'allait pas, et de sa bouche seulement. Peu lui importait de savoir à quel point ses explications -si explications rationnelles il y avait- pourraient le faire souffrir. Ce qu'il ressentira sera, de toute façon, insignifiant à côté de ce qu'éprouvera celui qui devra défendre ses actions.

Était-ce l'ambiance du Port, ou ses connaissances, qui l'avaient amené à s'adonner aux pires atrocités ? Non, ce n'était pas possible. Il ne fallait rejeter la faute sur personne, si ce n'est lui, cet ami qui n'avait rien vu venir, ou bien l'atmosphère aussi étrange que dangereuse de l'Ile.
Raven avait eu de la chance de vivre plus d'un siècle sans réel problème le concernant. Malheureusement pour Seven, cela avait toujours été l'inverse. Ils formaient, sur ce point, un bien triste duo de noir et de blanc.

- Hm... évidemment. Il est tout à fait compréhensible de vouloir cacher son mal-être de peur d'inquiéter son entourage...

Déclara l'Inflexible d'un air pensif, avant de dissimuler un léger bâillement en un soupir. Ne venait-il pas d'essayer de le faire, en tentant, sans succès, de cacher à Witted ce qui lui pesait sur la conscience ?
Si les choses étaient bel et bien telles qu'il les imaginait, alors cela expliquerait le besoin de changer de camp de son meilleur ami... mais pas son attitude. Il n'avait simplement plus la force de simuler un bien être apparent, et avait donc sauté sur la première occasion qui s'offrait à lui afin de changer de cap...

- Mais dis-moi... tu sembles aussi avoir des choses à me dire. Tu as donc récemment revu Bitter, c'est cela ?

Enchaîna l'allemand, une lueur d'intérêt brillant dans ses yeux cernés de noir, qui revinrent accrocher le regard émeraude de sa jeune collègue. De quoi avaient-ils donc pu parler ? Et si jamais cet idiot de Bitter avait laissé entendre qu'ils s'étaient croisés lors de sa récente petite escapade jusqu'au Camp ?
Ainsi, la raison pour laquelle Witted aurait cherché à l'aborder aujourd'hui tomberait sous le sens... Le noir Corbeau désirait ardemment se tromper en s'imaginant un tel scénario. Dans le cas contraire, il devra en toucher deux mots à son escorte.






tumblr_olynhwWUee1w3diczo1_500.gif


Accusations (avec Witted, Asher et Raven; version "petits doigts"):
 



Die Hoffnung stirbt zuletzt IpQvVhIU
By @Pastal
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyDim 15 Nov 2020 - 20:16

Witted


♣ Diplomate ♣
Witted était bien contente d'avoir réussi à arracher un sourire, même fatigué, à son collègue. Après l'inquiétude et les cris, c'était plus que bienvenu. Dieu savait qu'elle détestait se fâcher avec Raven, parce que leurs disputes étaient aussi rares que mémorables... ils venaient de le prouver une nouvelle fois.

Aiguiller le sujet sur Seven fut étrangement un bon moyen de calmer le jeu. Probablement parce que l'Inflexible ne voulait vraisemblablement pas faire de plans sur la comète. Certainement parce qu'il avait déjà prévu de le rencontrer. Car, au fond, il était évident que le Diplomate devait se poser des questions sur le départ de son collègue depuis le début.

Perdue dans ses pensées, l'Astucieuse laissa échapper un soupir. Ce n'était pas facile, d'être différent des autres. Elle, elle s'en était plutôt bien sortie, sans savoir exactement comment. Elle n'avait pas l'impression d'avoir changé (même si elle n'avait pas de souvenirs pour comparer) et avait toujours passé énormément de temps collée à son frère, mais elle avait quand même réussi à s'ouvrir et à se trouver une famille d'adoption parmi les Perdus. Elle était consciente de sa chance, quand elle voyait des gens comme Seven... ou comme son frère, incapables de se faire à l'Île.

La réplique du jeune homme la sortit de ses pensées. Sans réfléchir, la petite gloussa, glissant un regard amusé à son collègue.

"Evidemment. Tu serais bien mal placé de ne pas trouver ce genre de chose compréhensible..."

Lui qui se cachait derrière son masque d'indifférence en permanence aurait bien du culot de dire qu'il ne comprenait pas les personnes qui faisaient de même dans un but précis. Elle se demandait si leurs objectifs étaient vraiment communs, ceci dit. Parfois, elle avait l'impression que la seule personne que Raven cherchait à protéger en agissant de la sorte était lui-même...

Le plus âgé changea habilement de sujet, empêchant l'Astucieuse de se questionner plus avant (ou de le faire à voix haute, ce qui aurait sans doute aucun créé un nouveau débat). La mention de Bitter aurait dû la mettre en rogne. Après tout, il était en train de retourner contre elle l'accusation dont elle était venue l'affubler au départ ! D'ailleurs, elle n'était même pas certaine d'y être parvenue au final... Pas de doute, l'Inflexible était un Diplomate remarquable ! Cependant, la discussion et son éclat précédent avait calmé la rouquine. A présent, la pensée de son aîné ne lui inspirait pas la colère que l'autre ne lui ait rien dit de son passage, mais au contraire, lui faisait chaud au cœur. Raven serait probablement capable de s'en rendre compte au sourire doux que la petite esquissa, avant de poser sa tête sur l'épaule de son collègue.

"Oui... J'étais dehors pendant la tempête, l'autre jour. Je me suis réfugiée dans une grotte le temps qu'elle passe. Il était là aussi. Au départ, je pensais que c'était qu'un autre pirate et comme il avait un feu j'ai essayé de lui faire peur pour qu'il parte et que je puisse me réchauffer -et ça a presque marché tu sais !- mais en fait... c'était lui."

Le regard dans le vide, plongé dans des souvenirs qui n'étaient pas si lointains, Witted garda un moment le silence. Elle appréciait beaucoup Raven, mais elle n'était pas certaine de vouloir partager les détails de cette rencontre avec lui. Au-delà du fait qu'elle lui en voulait quand même encore un peu pour ne pas lui avoir dit que son frangin était passé au Camp, elle avait l'impression que ce moment leur appartenait, à Bitter et à elle. Elle n'avait pas vraiment envie de le partager.

Avec un soupir, elle se contenta donc de conclure.

"C'était bizarre, mais c'était bien."

Elle laissa un autre moment s'écouler avant de poser à son tour la question qui fâchait.

"Pourquoi tu m'as pas dit que tu l'avais vu ?"
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Raven

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 81
✘ SURNOM : L'Inflexible
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Assurément.
✘ LIENS : Edel macht das gemüth, nicht das geblüt


Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyVen 11 Déc 2020 - 23:25

En temps normal, Raven n'aurait pas vraiment apprécié que l'on lui cache des choses, d'autant plus si la chose en question était une petite escapade en territoire hostile qui aurait pu très mal se terminer s'il n'y avait pas eu de grotte à proximité, ni de feu, et que le Pirate en question occupant ladite grotte ne fut pas Bitter.
Cependant, cette fois, il n'en fut rien. Bien que s'aventurer hors des limites du Camp et se retrouver surpris par une tempête était bien plus dangereux que de discuter avec l'ennemi aux abords du Camp, l'un comme l'autre se retrouvaient, au final, fautifs.
Il passera l'éponge pour cette fois...

- C'était bizarre, mais c'était bien.

... d'autant plus que ce petit changement d'air a semblé lui faire du bien.
Le noir Corbeau eut un petit sourire légèrement triste. Il sait ô combien Witted pouvait tenir à son aîné, et c'est justement la raison pour laquelle il ne lui avait rien dit lorsque celui-ci avait récemment atterri au Camp des Réfugiés par le plus grand des hasards.
D'autres de son camp n'auraient sûrement pas eu la courtoisie d'escorter un Peau-Rouge égaré, c'est certain.

- Pourquoi tu m'as pas dit que tu l'avais vu ?

Tiens, il semblerait que les grands esprits se rencontrent.
Le sourire du Diplomate s'agrandit un peu plus a ce constat, se faisant plus sincère et doux. Autant lui dire le plus honnêtement possible ce qu'il en est.

- Je voulais simplement éviter que tu ne te mettes inutilement en danger en cherchant à retrouver ton aîné...

Fit doucement Raven en regardant le ciel gris-blanchâtre. Il était inutile de rechercher le regard de l'Astucieuse, appuyée comme elle était contre son bras.

- Si la situation actuelle n'était pas aussi désastreuse, je t'en aurais probablement fait part. Cependant, dans le cas présent, j'avais l'intention de t'en parler une fois la menace du Givre disparue.

Évidemment qu'il aurait pu lui en parler, n'est-ce pas ? Witted ne porte pas un tel nom pour rien. Elle fait même preuve d'un discernement exceptionnel pour son jeune âge.
C'est donc une chose dont son collègue peut lui faire part sans crainte, car elle sait où est sa place. Elle sait dans quel camp et auprès de qui elle doit réellement être.

N'est-ce pas ?

- Et je t'aurais probablement accompagné, pour aller prendre le thé avec Seven de mon côté. Étant d'un naturel chaleureux, il aurait probablement fini par vous inviter aussi. Cela n'aurait-il pas été une bonne idée ? Après tout, nous pouvons avoir recours à tant de prétextes pour sortir, nous, Diplomates...

Ajouta l'Inflexible, le regard perdu dans le vague. Bien que plutôt terre-à-terre dans la plupart des cas, il n'était pas dénué d'imagination. Et le simple fait de s'imaginer une telle situation, plus simple et plus belle que ce qu'ils pouvaient vivre actuellement, fit s'illuminer d'intérêt ses prunelles sombres, avant qu'il ne se renfrogne presque aussitôt.
Il eut un ricanement, puis secoua la tête à la négative, laissant échapper un soupire ennuyé. Que lui prenait-il donc, à rêver d'une situation irréalisable dans un moment pareil ? Qui sait, ils en auraient peut-être encore pour longtemps, avec ce froid. Il pouvait donc toujours attendre sa tea party illusoire.

- Pardonne mon égarement... la fatigue me fait dire des idioties. Les déplacements jusqu'au Port doivent rester exceptionnels. Je suis navré de l'admettre, mais il faut imposer une certaine distance avec nos proches passés chez l'ennemi...

Après tout, il n'avait revu Seven qu'une seule fois depuis sa fuite.
Les yeux baissés, Raven savait pertinemment que sa jeune collègue n'allait pas aimer sa remarque, mais il s'agissait de la dure réalité.
Les rumeurs circulent si vite au sein du Grand Arbre; il n'avait aucunement envie que Witted soit blâmée ou encore envoyée au cachot pour avoir rendu visite à son aîné au Port.
Il fallait qu'elle en prenne conscience, elle aussi.

- Si tu tiens malgré tout à entretenir un lien avec Bitter, ce qui est compréhensible, je suis sûr que tu trouveras un moyen... comme une correspondance, par exemple. Je suis aussi certain que que tu sais où se trouve réellement ta place...

"Et que tu ne prendras aucune décision hâtive et inconsidérée", avait-il envie d'ajouter.
Et, alors que le noir Corbeau s'était finalement décidé à regarder à nouveau l'irlandaise, son regard était étrangement doux et confiant.

Il ne sera pas abandonné deux fois par ses plus chers collègues, il en était certain.
Et même si une telle idée effleure l'esprit de Witted, il fera tout pour la garder auprès de lui.
C'est ainsi que les choses doivent être, après tout.






tumblr_olynhwWUee1w3diczo1_500.gif


Accusations (avec Witted, Asher et Raven; version "petits doigts"):
 



Die Hoffnung stirbt zuletzt IpQvVhIU
By @Pastal
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt EmptyMer 23 Déc 2020 - 19:39

Witted


♣ Diplomate ♣
Il valait mieux pour Raven qu'il taise un possible mécontentement face à l'escapade de la fillette. Aussi bonne soit leur relation, Witted n'estimait pas devoir de comptes au Corbeau. Ni à personne, d'ailleurs, tant qu'elle faisait correctement le travail qui lui était assigné. Elle n'avait besoin ni de garde du corps, ni de baby-sitter. Et encore moins d'un donneur de leçons.

Le silence de l'Inflexible était donc bienvenu. Cela permit à la gamine de poser la question qui, finalement, attendait au fond de son esprit depuis le début de cette discussion.

"Je voulais simplement éviter que tu ne te mettes inutilement en danger en cherchant à retrouver ton aîné..."

L'Astucieuse pinça les lèvres. Ce qu'elle entendait ne lui plaisait pas du tout, et c'était évident. (Mal)Heureusement, Raven n'avait pas accès à ses expressions et il ne lui laissa pas le temps d'en placer une. L'un dans l'autre, il valait probablement mieux. Cela n'aurait fait que raviver une flamme qu'ils avaient déjà dû éteindre dans leurs échanges précédents.

Witted appréciait Raven, mais on ne pouvait pas dire qu'ils étaient toujours d'accord. Loin de là. Si elle pouvait comprendre l'instinct de protection de son collègue, il la fatiguait la plupart du temps. Elle détestait qu'on prenne des décisions à sa place. Elle était tout à fait capable de le faire d'elle-même, et parfois de manière plus adéquate que ses aînés. Elle avait horreur de se faire infantiliser de la sorte. Que le Diplomate ait pris ces décisions en pensant la préserver était une chose qu'elle pouvait entendre, qu'il présume (faussement, en prime) de ses actions en était une autre.

Et qu'est-ce que c'était que ces histoires de prendre le thé après le Givre ? Ne venait-il pas de dire, quelques instants plus tôt, que Seven était devenu un dangereux psychopathe et qu'il devait avoir une "discussion sérieuse" à laquelle elle était priée de ne pas venir ?! Ne venaient-ils pas juste de se prendre la tête à ce sujet ?! L'Astucieuse fronça les sourcils et se décala pour oberver le visage de son collègue avec attention. Elle s'était fait la réflexion plus tôt qu'il avait l'air fatigué, mais c'était probablement plus compliqué que cela. Raven ne perdait pas aussi facilement le fil de ses déductions, habituellement. C'était presque inquiétant.

"Pardonne mon égarement... la fatigue me fait dire des idioties. Les déplacements jusqu'au Port doivent rester exceptionnels. Je suis navré de l'admettre, mais il faut imposer une certaine distance avec nos proches passés chez l'ennemi..."

L'enfant lui fit les gros yeux, bien qu'il ne pouvait pas le voir vu que les siens étaient baissés dans une autre direction. Non, décidément, quelque chose n'allait pas. Elle retint de peu l'envie pressante qu'elle avait de poser une main sur son front pour vérifier sa température. Après tout, avec le froid et la fatigue, il était probable qu'il ait attrappé quelque chose. La fièvre ne rendait-elle pas délirant, parfois ? Il lui avait semblait lire ça quelque part...

Perdue dans ses pensées, elle n'écouta pas vraiment la fin de ce que Raven racontait. De toute façon, ce n'était pas important : elle avait déjà mis un stratagème en place avec Asher pour continuer à le voir sans éveiller les soupçons de quiconque. Il ne serait efficace que pendant le Givre, mais ils auraient le temps de réfléchir à autre chose d'ici là. D'ailleurs, il fallait qu'elle parle à certains natifs pour mettre tout cela en place... mais pas tout de suite.

Pour le moment, elle s'inquiétait de l'état de santé de son collègue.

Raven la regardait à présent et semblait avoir dit tout ce qu'il avait à dire. Il avait l'air... tranquille. Pas l'air de quelqu'un qui faisait un délire dû à la fièvre, toujours. Pourtant, cela n'empêcha pas Witted de lui demander d'une voix douce où perçait l'inquiétude.

"Préachán, tu es sûr que ça va ?"

Witted mêlait souvent des mots de gaélique à ses paroles. C'était à la fois un moyen pour elle de garder contact avec une langue qu'elle ne pratiquait plus beaucoup et avec une partie de son identité, à laquelle elle était plus attachée qu'elle ne le montrait. Ce n'était donc probablement pas la première fois qu'elle appelait le Diplomate par l'équivalent irlandais de son nom, mais il était tout aussi certain que cela avait une valeur affective particulière.

Sans attendre de réponse, elle leva le bras pour poser le dos de sa main sur le front de l'adolescent. Non, il n'avait pas l'air particulièrement chaud... Ce n'était pas pour calmer le souci que se faisait la fillette, pourtant, qui plongea son regard dans le sien en faisant la moue.

"Tu sais très bien que je ne mettrai pas les pieds au Port. Pour toi, ce n'est peut-être pas un problème, mais je te rappelle que je n'ai absolument pas la taille ou l'allure requise." Un très léger sourire, marque d'humour qui vient percer la couche de préoccupation. "Je te remercie de l'oublier, cependant. C'est flatteur." Elle reprit son sérieux. "Les enfants sont interdits au Port. Même avec la meilleure préparation du monde, je n'ai pas l'intention de risquer de me faire tuer à vue."

Ou d'entraîner d'autres personnes dans de dangereuses aventures... Elle savait très bien doser les risques qu'elle prenait, malgré son âge.

"Mais je ne comprends pas... Tout à l'heure, tu disais qu'il était hors de question d'aller voir Seven, qu'il était dangereux... et maintenant tu parles de prendre tranquillement le thé ?"

Elle avait beau être brillante, elle ne comprenait pas le soudain changement d'attitude. Le délire fiévreux lui paraissait vraiment l'unique option, mais visiblement ce n'était pas le cas, alors...
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty
MessageSujet: Re: Die Hoffnung stirbt zuletzt   Die Hoffnung stirbt zuletzt Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Les Villages Peaux-Rouges :: Le Village des Piccaninny :: Le Canyon Rouge-