Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 917
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Kneel and Disconnect   Jeu 19 Oct 2017 - 22:37


BANG.

Avec le son vient le recul, qui se propage dans son bras et lui arrache un sourire douloureux. Au loin, l'impact est net et spectaculaire : l'errant - un zombie solitaire - s'est écroulé, sa cervelle maculant le mur. Et Lacerate expire, laissant par la même occasion la tension de son corps s'apaiser quelque peu.
Avant d'aviser une nouvelle cible et recommencer.

Autour d'elle, les bâtiments sont rouillés et les lieux semblent déserts. Pourtant, la Gueule Cassée le sait, c'est un calme factice. Un peu tristement, les assauts se sont espacés : à croire que les errants ont compris que se frotter à elle n'était pas une si bonne idée que cela.

Lacerate ne sait plus qui lui a conseillé d'aller visiter la Ville Post-Apocalyptique, mais une chose est sûre : elle lui en est terriblement reconnaissante. Cela fait un moment qu'elle y est, traquant avec application les choses qui s'y trouvent. Et à chaque zombie qu'elle achève, elle se sent un peu mieux.
Elle s'imagine d'autres visages, d'autres peurs à la place. Et à chaque fois qu'elle presse sur la détente, c'est comme si c'était ces angoisses qu'elle éliminait à la place. Une thérapie par la violence, salutaire et sans répit. Au départ, elle se battait au couteau d'ailleurs, mais ses vieux réflexes sont revenus en place lorsqu'elle est tombée sur un flingue, un vrai.

Et, avec, la satisfaction d'enchaîner les tirs.
De tous les buter.

Il y a du bruit, derrière elle. Se retournant, Lace a à peine le temps d'esquiver la chose qui lui bondit dessus et, d'un geste, l'entraîne au sol avec elle. Le mort-vivant grogne, fout ses mains visqueuses sur son visage et c'est à l'aveuglette qu'elle abandonne son arme à feu pour un poignard. D'un geste latéral, elle fend le torse du zombie qui lui répond d'un cri inhumain. En un coup de pied, elle le déséquilibre se retrouve sur lui. Avec une sauvagerie primale, elle lui troue alors le crâne, enfonçant la lame encore et encore comme elle l'avait fait - à l'époque - dans tout le corps de Big Jack.
Lorsque la chose cesse enfin de bouger, son assaillante est essoufflée et sourit.

Tout son corps tremble, elle a du sang partout.
Mais elle se sent bien, en accord avec elle-même.

Une pluie légère s'abat sur la Ville, augmentant l'odeur de rouille qui hante les lieux. Alors qu'elle se relève, Lacerate avise une nouvelle silhouette, s'apprête à récupérer son flingue...

... et s'arrête.

Parce qu'il y a quelqu'un d'autre de vivant, en face.
Et en l'occurence, l'une de ses personnes préférées.

- ... hey.

Sourire sanglant.
Et toujours défiguré.







Des trucs en vrac:
 


Dernière édition par Lacerate le Lun 23 Oct 2017 - 20:44, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1564
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Dim 22 Oct 2017 - 0:00


C'est la deuxième fois en trop peu de temps que Freckles est face à la ville – la vraie. Pas un centimètre de verdure, rien que le bitume et les immeubles, ça sent pas comme le Grand Arbre, la rivière où n'importe où d'autre, ça agresse les sens et fait tanguer les directions.
Pourtant d'une certaine façon, malgré les ruines, les boutiques pillées, la terrifiante solitude brisée par d'occasionnels zombies, il se sent beaucoup mieux qu'à Londres.
C'est peut-être ça qui l'assure de pas être dans le Monde Ordinaire.

Nuwala gambade de débris en débris, toujours quelques mètres devant lui. De temps en temps elle se retourne pour vérifier qu'il suit. Elle a grandi, ça fait bizarre de l'avoir retrouvée après l'expédition – il se sent un peu maladroit avec, comme s'il devait tout recommencer. Ça fait bizarre de la voir tout court, c'est comme si un truc manquait, et Freckles sait très bien ce que c'est même s'il a envie d'en parler à personne.
Il suit donc, le bras gauche en écharpe, traînant une batte cloutée de l'autre – accessoire opportun, récupéré à l'entrée. Il a jusqu'ici pas trop rencontré d'errants, et tant mieux au fond, il est pas forcément là pour ça. Il se dit que la ville est un bon terrain de jeu, un jeu à grande échelle, un jeu de parcours ou une chasse au trésor, c'est assez grand pour qu'on s'y perde et assez dangereux pour qu'on s'y amuse. C'est sur cette pensée qu'il marche en suivant les coups de feu, un peu trop tranquillement, shootant dans les canettes vides et les morceaux de verre pilées jusqu'à la source du carnage.
Pas inquiet.
Il a pas de raisons de l'être en réalité ; il reconnaît, de loin, la silhouette.

- ... hey.
- Yo.

Lace a du sang plein la gueule. Ça détonne pas trop avec le personnage en réalité. Freckles saute des ruines défoncées sur lesquelles il était perché – dommage il se sentait presque grand – et commence à marcher vers elle, et puis il hésite, il a étrangement pas trop envie de partir sur un de ces grands checks dont ils ont le secret.
(Pour excuse, il a aucune main libre.)

« Eh, d'où t'as un flingue ? »

Il vient d'aviser l'arme que la cheffe ramasse. C'est un autre truc insolite, sur l'île. Il se demande vaguement si les armes peuvent sortir de la zone – un flingue, ça lui paraît de la triche.

« La chance, y en avait pas quand je suis arrivé. » Il se tourne vers Nuwala qui renifle d'un peu trop près un cadavre. « Mange pas ça c'est sale ! »

La petite lionne le trucide du regard avant d'aller bouder plus loin.
Il reporte de nouveau son attention sur Lace. Et la pile d'errants aux cervelles explosées qui tapissent le bitume.

« C'est l'éclate ici », commente-t-il.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 917
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Dim 22 Oct 2017 - 1:22

Leur salut est un peu bizarre, un peu awkward puisque dépourvu de check. De toute façon, entre eux c'est un peu bizarre depuis qu'ils sont rentrés du Monde Ordinaire, qu'ils se sont fait la gueule avant de se reparler, comme si de rien n'était. Lacerate ne se souvient pas de ce qui a causé leur conflit, même si elle sent - instinctivement - que la culpabilité qu'elle se traîne d'habitude s'est légèrement modifiée.

- Eh, d'où t'as un flingue ?

Son sourire s'agrandit alors que sa prise sur l'arme se resserre : c'est tellement satisfaisant, de pouvoir tirer de nouveau. C'est comme si on lui avait rendu une part d'elle-même ou recousu un membre ; bref, un truc du genre.
(L'impression de retrouver un semblant de contrôle ou de puissance.)

- La chance, y en avait pas quand je suis arrivé. La Gueule Cassée suit le regard du Lionceau, avise Nuwala. Mange pas ça c'est sale !

Lace rit un peu en voyant la lionne faire la gueule. Elle a grandi depuis la dernière fois qu'elle l'a vue : nul doute que quand elle sera adulte, elle fera une sacrée escorte. Avec un émerveillement simple dans les prunelles - en bonne citadine, Lacerate est toujours un peu comme ça, devant ce qui est naturel - elle observe encore Nuwala quelques instants.

- C'est l'éclate ici.

La Cheffe reporte son regard sur son pote et, en suivant son regard, commence à se sentir coupable. C'est un sentiment débile mais ancré depuis tellement longtemps qu'elle réagit directement en conséquence : son expression se modifie, elle perd de son assurance et, son sourire disparu, recule d'un pas.

- J'en ai trop fait, je sais, mais j'avais besoin de ça et...

Un éclat passe dans son regard, elle fronce les sourcils. Avant de se figer, se détendre légèrement. Prendre le temps de contrecarrer les pensées, se demander ce qu'elle fout.
Se rappeler ce qu'elle a promis de changer.

- ... je sais même pas pourquoi je m'excuse, en fait. Rire-jappement au goût d'amertume. Quel réflexe de merde.

Comme si quiconque allait lui en vouloir de passer ses nerfs sur une bande de zombies.

Se rapprochant de nouveau, elle enjambe un cadavre et adresse un sourire à Freckles. Avant de lui tendre son arme :

- Tu veux essayer ?







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1564
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Mar 24 Oct 2017 - 22:31

- J'en ai trop fait, je sais, mais j'avais besoin de ça et...

Freckles regarde la pile de cadavres avec un demi-sourire statique, et du bout de ses pompes il appuie prudemment dans la joue de l'un d'eux. Certains errants ont l'air de vrais zombies de cartoon, verts et pourris jusqu'à l'os, d'autres sont justes si pâles qu'on voit tout leur réseau de veines. C'est un mélange savant de tous les films apocalyptiques jamais parus.
Lace rit brièvement, et il sait pas si elle est gênée ou irritée.

- ... je sais même pas pourquoi je m'excuse, en fait. Quel réflexe de merde.
- Ouais c'tait pas un reproche, lâche-t-il distraitement.

Au fond c'est que des zombies non ?
Et puis ils existent même pas, en vrai, vu que c'est les portes du temps.
Du moins c'est ce que Freckles s'imagine et de toutes façons il s'en fout un peu, il ne se disait même pas que ce que faisait Lacerate était mal ou dégueulasse avant qu'elle s'en défende.

Quand elle fait un pas vers lui, et lui tend son arme, il lève la tête d'un air perplexe, d'abord.

- Tu veux essayer ?

Puis ses yeux s'éclairent.

« Ben ouais ! »

Il laisse tomber la batte sur le sol de béton et tend les deux mains pour récupérer le flingue, comme un gosse impatient de tenir une manette de jeu. Puis une fois qu'il l'a, il le fait tourner entre ses doigts, le manipulant comme un truc infiniment précieux mais sans la moindre prudence. Il effleure le canon et la gâchette, le petit machin pointu dont il ne sait pas le nom, mais qu'il faut tirer pour recharger, ça il le sait. Freckles a déjà vu des flingues à poudre, ceux des pirates, mais ça c'est autre chose encore. Il lève le bras devant lui, ferme l’œil et vise l'immeuble le plus proche. Comme il n'a qu'une main de libre, c'est un peu chaud d'actionner le petit machin pointu.

« T'as déjà tiré ? » demande-t-il au passage. « Tu te démerdes grave bien. Tu pourrais m'inviter quand tu viens t’entraîner ici. »

La phrase qui devrait sonner espiègle sonne un peu terne, un peu forcée, même s'il grimace un sourire à l'intention de la chasseuse. Il ne peut pas dire qu'il court après sa compagnie, en ce moment, même s'ils ne sont techniquement pas fâchés. Mais de toutes façons Freckles ne court après la compagnie de personne, en ce moment ; enfin si, mais il se lasse des conversations en plein milieu de celles-ci.
C'est bizarre.

Il finit par tirer. Son index presse sur la détente. Et bam, ça marche. Une fenêtre se brise, un peu plus loin ; pas celle qu'il visait, mais Lace n'a pas besoin de le savoir. Le recul le fait un peu pivoter, il s'y attendait pas : « 'chier, il lâche. Il aurait préféré pouvoir le tenir à deux mains. Son bras blessé le soûle.
Il se tourne encore vers Lace.

« C'est cool », dit-il simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 917
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Lun 4 Déc 2017 - 17:23

- Ben ouais !

Freckles accepte, récupère l'arme sous l'oeil amusé de Lace. L'idée que le Lionceau puisse se blesser en manipulant le flingue ne lui effleure bizarrement pas l'esprit : c'était comme si rien ne pouvait vraiment leur arriver, ici.
(C'est drôle qu'elle se sente aussi bien dans ce genre d'endroits.)

Lorsque le Chef lève le bras et vise une fenêtre, elle s'écarte quand même, par mesure de sûreté. L'idée de le prévenir du recul l'effleure, mais la voix de Freckles la distrait.

- T'as déjà tiré ? Tu te démerdes grave bien. Tu pourrais m'inviter quand tu viens t’entraîner ici.

L'idée, en d'autres circonstances, lui aurait plu. Mais là, elle répond à sa grimace par une autre, forcée. Embarrassée. C'est qu'elle a aligné les bourdes avec Freckles, ces temps. Assez pour ne pas lui en vouloir de lui faire la gueule. Assez pour se sentir un brin coupable quand elle le voit.

Détonation, le rouquin pivote un peu, fait exploser une fenêtre un peu plus loin. Lacerate l'observe sans ciller, demi-sourire aux lèvres. Il se débrouille plutôt bien, pour une première fois.

- C'est cool.

- Ouais, hein.

Elle tend la main, récupère l'arme. C'est réconfortant, de la sentir en main. Comme si on lui avait rendu quelque chose qu'on lui avait pris il y a très longtemps.

- Pour répondre à ta question... - une ombre, au loin. Lacerate tend le bras, anticipe. Vise.

Et tire.

Un autre bang et l'errant s'écroule, entre deux immeubles insalubres.

- ... je tirais pas mal, dans le Monde Ordinaire. C'est mon frère qui m'a appris.

Elle ne sait plus trop comment, juste qu'elle lui devait ça. Et que - comme le vélo - c'est un savoir qui ne disparait pas. Autour d'eux, ça sent la rouille, l'eau et le zombie crevé. Lacerate fronce le nez, la pluie semble redoubler d'intensité.

- On va se mettre à l'abri ?

Ils devraient être habitués à la pluie, depuis le temps. Mais c'est plus l'envie de quitter un peu le monticule de corps qu'elle laisse derrière elle, trouver un endroit un peu moins sinistre. Jusqu'où s'étend la Ville ? Elle n'en a aucune idée.







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1564
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Lun 18 Déc 2017 - 23:25

Lace récupère le flingue d'un geste si fluide que Freckles ne s'en rend pas compte tout de suite ; il baisse les yeux sur sa main vide et les relève vers la chasseuse qui soupèse l'arme entre ses doigts. Et puis les rebaisse. Et finit par tiquer.
S'il devait se justifier il blâmerait la pluie pour cette espèce de mollesse et de détachement mental, mais de toutes façons Lace a l'air bien trop fascinée par son jouet pour s'en préoccuper.

- Pour répondre à ta question... Elle le regarde même pas, trop occupée à viser, alors lui aussi tourne la tête vers les immeubles. BANG ! L'ombre s'écroule. ... je tirais pas mal, dans le Monde Ordinaire. C'est mon frère qui m'a appris.

Il y a quelques secondes de silence après ça. Un silence qui sent le sang et la rouille – la ville ; Freckles n'aime pas trop le silence mais pour le coup il n'a rien à répondre. Il cogite en claquant distraitement de la langue.
C'est Lace qui rompt le moment.

- On va se mettre à l'abri ?
- Mmh mhh.

A ce stade c'est pas la pluie qui le dérange. Son sweat est collé à sa peau et ses baskets sont trempées – il s'en fiche, c'est pas ses vêtements : les Portes du Temps fournissent tout à l'entrée. Mais il est content de bouger. Il saisit Nuwala par la peau du cou et la fourre dans sa capuche, où elle se love après quelques secondes de protestation. La petite aime son confort.

Il désigne du menton le centre-ville vers lequel ils avancent, laissant derrière eux la pile de corps pourrir sur le bitume.

« Je savais pas que t'avais un frère », fait-il sans y penser.

Est-ce qu'ils parlent de ce genre de trucs, de toutes façons ? Pas vraiment. Freckles met un point d'honneur à se foutre royalement du passé de Lace.
Ils s'arrêtent devant ce qui ressemble à une supérette en ruines. Vitrine brisée, étalages pillés, plus rien à l'intérieur qu'un vieux néon pendant, du carton sur le sol et une vieille flaque de sang sec. Ça rappelle une version macabre de leur visite de Londres, même si l'ambiance est loin d'être aussi frénétique. Freckles enjambe les débris de verre et se hisse sur le tapis roulant de la caisse et s'y assied comme s'il était chez lui.

« J'aurais bien aimé avoir un frère », déclare-t-il comme s'il y avait réfléchi très longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 917
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Mer 20 Déc 2017 - 23:37

Le duo formé par Freckles et Nuwala est absolument adorable. Lace sourit en voyant le Chef fourrer Nuwala dans les replis de sa capuche, avant de se mettre en marche vers le centre-ville. Le silence est ponctué de pluie rouillé, l'ambiance est organique et légèrement tendue.
La voix du Lionceau résonne.

- Je savais pas que t'avais un frère.

Elle ne tique pas, devrait sans doute. C'est bizarre que Freckles relève quelque chose en lien avec son passé, d'autant plus bizarre que ça concerne Hakeem. C'est drôle, d'aussi loin qu'elle se souvienne, Lace ne pense pas en avoir parlé à grand monde, ici. Alors qu'elle mentionne, de temps à autre, Leïla.
Elle ignore pourquoi.

L'espèce d'épicerie dans laquelle ils débarquent est vide et glauque. La Gueule Cassée ne pense pas à faire la difficile : c'est déjà bien qu'ils soient au sec. Sans grande motivation - le flot d'adrénaline qui parcourait son corps s'est légèrement calmé - elle commence à parcourir les rayons déserts. Elle passe machinalement la main sur l'une des étagères et la retire, sourcils froncés. Ici, même la poussière semble coller comme du sang.

- J'aurais bien aimé avoir un frère.

Elle s'immobilise un instant et coince le flingue entre son short et sa ceinture avant de revenir vers le Lionceau. L'ambiance entre eux est bizarre, elle sait en partie pourquoi - c'est de sa faute.
Sans trop rien dire, toujours, elle contourne la caisse et s'assied sur une chaise rembourrée et éventrée.

C'est bizarre, qu'elle soit si loin de se presser. Alors que c'est Freckles, que le sujet, elle le connait. Mais c'est comme ça, avec Hakeem, il y a quelque chose qui coince. Comme un goût d'inachevé, qui ferait presque plus mal avec le temps que celui que Leïla lui a laissé.

- Il était cool.

Sa voix lui semble étrangement lointaine, comme si quelqu'un parlait à sa place. Examinant ses ongles et le sang qui s'est logé en dessous comme si c'était la chose la plus intéressante du monde, elle finit par reprendre :

- Il m'a appris plein de trucs. Sourire amer. Pas forcément des trucs qui me sont utiles, ici, mais des trucs cools quand même.

Un temps. Le fauteuil est monté sur des roulettes grinçantes, Lacerate avance et recule. Puis elle relève le regard vers le Lionceau.

- T'es enfant unique, toi ?

Elle se rend compte qu'elle n'en a aucune idée.







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1564
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Dim 31 Déc 2017 - 1:16

- Il était cool.

Oui, naturellement, pense Freckles. Le frère de Lacerate ne peut être que cool. Un grand frère, de toutes façons, qui apprend à sa sœur à tirer, ne peut être que cool.
Ça veut dire quoi, cool ?

- Il m'a appris plein de trucs. Pas forcément des trucs qui me sont utiles, ici, mais des trucs cools quand même.
- Ah, commente Freckles sans poser plus de questions.

Il laisse ses jambes se balancer doucement par dessus le comptoir. Lace est assise dans une espèce de chaise de bureau rembourrée et s'amuse à la déplacer sur le carrelage crade. Les roues laissent des petites traces claires dans la couche de poussière et de sang sec. C'est un peu gênant ces secondes de silence qui s'égrainent entre chaque réplique. Rien à voir avec le feu rapide de leurs conversations habituelles. Quelque chose bloque.

- T'es enfant unique, toi ?

Étalé à demi hors du comptoir, Freckles laisse maintenant pendre sa tête au lieu de ses jambes. Il regarde Lace à l'envers. Nope. Même comme ça, ça bloque.

« Nan », fait-il après une hésitation. « J'avais deux sœurs. »

Rien que de dire ça lui donne une impression curieuse. Ça doit faire l'éternité qu'il en a pas parlé, et qu'il y a même pas pensé. Pourtant le souvenir de leur existence est encore là, bien ancré, c'est peut-être le genre de trucs qui est indélébile.
Se rappeler des prénoms, des visages, par contre, il essaie pas.

« Je sais pas si on peut dire qu'elles m'ont appris des trucs cool », ajoute-t-il.

Il se redresse finalement, le sang commençait à lui monter à la tête.
Une pause.

« J'en sais rien en fait. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 917
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Jeu 18 Jan 2018 - 1:00

Freckles la regarde, mais il y a quelque chose qui coince, dans sa façon de la voir. Et Lace sait pertinemment quoi, malgré toute la force du déni dont elle peut faire preuve, parfois.

- Nan. J'avais deux sœurs.

C'est bizarre, qu'ils se le disent que maintenant. D'habitude, ils parlent tellement. Lace s'affale un peu plus sur la chaise et fixe les néons explosés au plafond.

- Je sais pas si on peut dire qu'elles m'ont appris des trucs cool.

Il y a un temps, un nouvel instant de malaise. C'est si palpable, ça bourdonne dans ses tempes. Il faut qu'elle dise quelque chose, qu'elle brise ce silence entre eux.
D'habitude, c'est confortable, pourtant.
Pitié, faites que j'aie pas tout foutu en l'air.

Elle ne sait même pas à qui elle adresse cette pensée.

- J'en sais rien en fait.

Ça lui fait de la peine, d'un coup. C'est fou.

- Je suis désolée.

C'est sorti tout seul, en réaction à rien. Lacerate se redresse, désorientée mais plus tant surprise : il fallait que ça sorte, qu'elle crève l'abcès d'une façon ou d'une autre. Même si cela signifie changer de sujet, tant pis : de toute façon, leur conversation n'avait rien de naturel.

Nerveuse, tout à coup, elle sent l'une de ses mains agripper l'autre, commencer à la tordre.

- Je dis pas ça pour tes soeurs. Ah super, vachement sympa. Avant de s'en vouloir plus, Lace reprend précipitamment : Mais plus... pour avant.

Son regard se perd au sol, dans la poussière et le sang. C'est difficile, de balancer tout ce qu'elle a à balancer. D'autant plus que l'avis de Freckles compte, il compte tellement.

- ... pour l'expédition, je veux dire. J'y ai repensé, je me suis souvenue de certains trucs et... je me suis comportée comme une connasse avec toi. Et je comprendrais que tu veuilles plus me parler, ni traîner avec moi. Je t'en voudrais pas. Je le mériterais.

Elle le pense sans avoir le courage de le rajouter.







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1564
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Mer 31 Jan 2018 - 17:16

- Je suis désolée.

Il y a un changement de ton. Freckles se redresse pour regarder Lace en fronçant un peu les sourcils.

- Je dis pas ça pour tes soeurs. Mais plus... pour avant.

Il a même pas pensé qu'elle puisse s'excuser pour ses sœurs. Ça lui serait même pas venu à l'esprit de s'excuser pour son frère. On ne s'excuse pas de ces choses là. On regrette pas ces choses là. Ou alors tout seul, sans le dire à personne. Alors il comprend de quoi elle parle, avant qu'elle le dise ; parce que c'est évident, même s'ils le disent pas, que ça flotte dans l'air entre eux.
Et que c'est nul.

- ... pour l'expédition, je veux dire. J'y ai repensé, je me suis souvenue de certains trucs et... je me suis comportée comme une connasse avec toi. Et je comprendrais que tu veuilles plus me parler, ni traîner avec moi. Je t'en voudrais pas.

Il baisse les yeux et voit Lace regarder le sol et se tordre les mains dans tous les sens et il trouve ça complètement ridicule et absurde et tellement pas Lace qu'il s'imagine qu'elle fait semblant.
C'est peut-être pour ça que sa réponse sort avec autant d’agressivité.

« Ferme ta gueule, c'est complètement con. Pourquoi j'arrêterais de te parler ? On est potes. »

(Et de gros mots.)
Lace s'enfonce dans un auto apitoiement, qui ressemble à cette autre fois, sous la pluie. Mais la conversation est très différente. Les mots de Freckles ne viennent pas pareil. Parce que cette fois il n'a pas vraiment envie de la réconforter, pourquoi foutre ce serait à lui de la réconforter ?!!!

« T'es encore en train de » Il cherche ses mots, les sourcils froncés. « De regretter des trucs. Ça va c'est bon, c'est rien du tout, passe à autre chose ! En plus t'étais défoncée, c'est bon, j'm'en fous. »

Elle, et lui, et Nasty, et son pote soigneur, tous. Bourrés jusqu'à la moelle.
Et pour l'histoire de la supérette ? Adrénaline, panique du moment. Que de bonnes raisons.

« J'm'en fous », répète-t-il comme pour s'en convaincre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 917
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Dim 4 Fév 2018 - 22:52

- Ferme ta gueule, c'est complètement con. Pourquoi j'arrêterais de te parler ? On est potes.

Lorsqu'il répond, elle se crispe. C'est agressif, ça sent le sel et en aucun cas le pardon. Les mots pourraient être positifs, pourtant, mais il manque le ton, il manque ce sourire lorsqu'il s'adresse à elle, d'habitude.
Lacerate s'y attendait, quelque part.
Elle ne peut pas lui en vouloir.

- T'es encore en train de - de regretter des trucs. Ça va c'est bon, c'est rien du tout, passe à autre chose ! En plus t'étais défoncée, c'est bon, j'm'en fous.

Il lui trouve des excuses qui sonnent terriblement faux. Sans doute que, s'ils avaient été un temps en arrière, Lace les auraient accepté, se serait écrasée. Oui, t'as raison, je regrette, pardon. Freckles n'a pas tort, c'est vrai, mais d'un autre côté, la Gueule Cassée ne peut pas se départir de l'impression que, si elle en reste là, rien ne sera réglé. Qu'entre le rouquin et elle, il y a un abcès à crever.
Violemment.

- J'm'en fous.

- C'est pas vrai, putain.

Elle a grommelé, pas vraiment énervée mais frustrée. Est-ce qu'elle a vraiment le droit de le pousser, de faire ce qu'avant, elle avait tellement détesté qu'on lui fasse ?

Il faut que tu me dises ce qui s'est passé.

La voix la traverse, souvenir amer ravivé par certains évènements. Comme si on l'avait piquée, Lace bondit hors de sa chaise. Une énergie nerveuse et urgente la parcourt, l'anime alors qu'elle commence à arpenter la station, faire les cent pas dans la poussière et le sang.

- Tu peux dire que tu t'en fous mais y'a... un truc, entre nous. Faudrait vraiment être con pour pas le sentir.

Etonnement, elle ne se sent pas de pleurer. Ce qui la traverse est plus étrange, plus frénétique, mélange de colère et d'une forme de peur.  Bien sûr qu'elle sait que l'état de Freckles n'est pas entièrement de sa faute, mais qu'est-ce qu'elle peut faire, à part tenter de réparer ce qu'elle a causé ?

Elle revient, s'arrête et fait crisser du verre brisé.

- J'essaie de faire en sorte d'être une meilleure pote, mais je pourrais jamais si t'es pas honnête avec moi.

Un éclat de sourire provocateur - micro-expression sauvage - lui parcourt la tronche en tic nerveux, l'espace d'une seconde. Aussi désespérée que fébrile, elle balance :

- Tu veux qu'on se batte ? Que je te foute la paix ? T'as qu'à me dire, je le ferai, si ça peut t'aider à...

Les mots meurent. Pourquoi elle a pensé une chose, a failli en dire une autre.
Si ça peut t'aider à me pardonner.

Si ça peut t'aider à te sentir mieux.







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1564
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Mar 6 Fév 2018 - 23:25


- C'est pas vrai, putain.

Et là Lace est comme un orage. Elle a la voix qui gronde et explose. En moins d'une minute leur conversation semi mélancolique a viré à la guerre ouverte. Ils font la compétition au plus agressif. Lacerate est meilleure que lui, bien sûr que Lacerate est meilleure que lui.

- Tu peux dire que tu t'en fous mais y'a... un truc, entre nous. Faudrait vraiment être con pour pas le sentir.

Y a un truc oui énorme et tendu comme un ballon d'hélium, sauf que Freckles sait pas comment on le crève, et il sait pas si c'est entre lui et Lace, ou juste partout autour, tout le temps. Il bouge pas, et il dit rien. Il tique juste quand elle se lève de sa chaise en la balançant presque au sol.

- J'essaie de faire en sorte d'être une meilleure pote, mais je pourrais jamais si t'es pas honnête avec moi.

Il veut comprendre aucun des mots qu'elle dit. On dirait que ça lui rebondit dessus. Ça enfle, c'est tout. Ça enfle. C'est pas de la peur. C'est pas de la colère. C'est pas normal. Il sait pas ce que c'est. Lace marche et parle et gesticule comme un fauve en cage qui cherche la sortie et ça enfle, c'est comme un cri qui arrive pas à sortir en fait. Un truc qu'il voudrait hurler à Lace mais il sait pas comment le dire.
C'est pas toujours à propos de toi c'est pas toujours à propos de toi c'est pas toujours à propos de toi.
Quand elle se tourne vers lui ses yeux sont brillants comme si elle avait de la fièvre.

- Tu veux qu'on se batte ? Que je te foute la paix ? T'as qu'à me dire, je le ferai, si ça peut t'aider à...

A quoi, aurait demandé Freckles d'habitude. Mais pas là. Il se laisse tomber de la caisse. Ses pieds aussi crissent sur le verre pilé alors qu'il s'approche de Lace, ferme les quelques mètres qui les séparent, Nuwala s'est planquée dans un rayon – les animaux aussi savent sentir l'orage. Et le poing de Freckles prend la trajectoire du visage de Lacerate, et si on lui demandait pourquoi il répondrait Je sais pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 917
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Mer 7 Fév 2018 - 2:06

Lorsqu'elle se prend le coup, une espèce d'amertume la traverse. Bien sûr qu'il l'a frappée, elle le lui a proposé, après tout. Le raisonnement, bien que logique, ne change rien à ses sentiments : elle est étrangement déçue qu'ils en arrivent là, que leur rencontre prenne cette tournure.

Ça dure une seconde, peut-être deux où elle encaisse sans rien dire. Puis la tristesse fait place à autre chose, un sentiment inédit, mélange de colère, de mépris et sans doute d'une forme de pitié. Alors qu'elle se décale légèrement et prend son élan, Lace pourrait presque sentir, quelque part au niveau de là où il l'a frappée, son orgueil blessé qui pulse et d'où sourd sa violence.
Leçon numéro 1 : sois sans pitié. Avec tes amis, tes ennemis, c'est pareil.
Il y a peu de différences, à ce qu'il parait.

Le fait que Freckles soit déjà blessé, pour le coup, lui est égal. D'une main, elle le chope au col alors que l'autre, repliée en poing, vient le cueillir au ventre. Et Lacerate est campée sur ses pieds, le foudroie du regard alors qu'elle le soulève, montre les crocs.

- T'aurais pas dû faire ça, rouquin.

Elle ne reconnait ni sa voix, ni la rage froide qui l'anime et nimbe ses yeux d'un éclat d'acier trempé. Cédant à un élan de dégoût, elle se grippe au Lionceau et le repousse très - sans doute trop violemment contre un rayon. L'idée qu'elle puisse réellement lui faire mal lui semble sans importance.

Bizarrement, c'était comme si, quelque part, elle lui en voulait aussi.

Une seconde d'hésitation, peut-être. Où, souffle court et chaotique soudain, elle semble contempler l'idée de tout arrêter.

Avant d'à nouveau fondre sur Freckles, sans donner l'air de plus se questionner.







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1564
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Dim 25 Fév 2018 - 22:26


Le truc c'est qu'il ne se passe rien. Aucun problème ne se règle par miracle. Il ne se sent pas soulagé, ni moins frustré – oui parce que c'est définitivement de la frustration cette sensation qui hurle dedans. Il sent pas non plus de culpabilité ou de regret lorsqu'il sent son poing s'écraser sur la gueule de Lace. Il se dit juste que s'il l'amoche ça se verra pas c'est pas un truc auquel il devrait penser mais c'est la seule pensée cohérente qui se fraye un chemin.

Et il sait pas comment elle devrait réagir, il sait pas à quoi il s'attendait, ça le surprend pas de la voir en colère, il est juste un peu déçu et pas aussi terrifié qu'il devrait sans doute l'être.

- T'aurais pas dû faire ça, rouquin.

Et combien de fois il lui a demandé de pas l'appeler comme ça ? Au moins huit mille fois. Huit mille fois se dit Freckles avant même de se rendre compte qu'il n'a qu'un bras de libre, quand il veut repousser Lacerate qui l'attrape par le col en sifflant T'aurais pas dû faire ça.
Ouais ben moi j'ai pas peur de toi.

Et son dos heurte le rayon vide, son visage se tord en grimace, mais son regard est presque aussi dur que celui de la chasseuse, entre plus buté, pendant cette micro seconde où il pourrait se fondre en excuses et tout arrêter.

« T'as proposé non ? » crache-t-il à la place.

D'habitude il sait s'excuser.

« C'était que de la gueule ? »

D'habitude il sait.
Et quand Lace se jette sur lui il lève les poings, ou plutôt il en lève qu'un seul, fait un semblant d'esquive, un pas sur le côté un peu maladroit peut-être, prêt à se défendre, pire, près à frapper, près à frapper sa meilleure pote sans aucune raison, et elle, non moins prête à le défoncer, sans vraiment plus de raison.
Voilà.
Ils se battent.
Et il sait pas pourquoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lacerate
avatar

♣ Chef des Chasseurs ♣


✘ AVENTURES : 917
✘ SURNOM : La Gueule Cassée
✘ AGE DU PERSO : 17 plaies

✘ DISPO POUR RP ? : NON STP
✘ LIENS : Razor sharp like a knife.
Sujets en cours : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X

MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   Dim 25 Fév 2018 - 23:30


Le voir grimacer déclenche en elle un pic de satisfaction purement malsaine, qu'elle n'arrive pas entièrement à s'en vouloir de ressentir. Il faut dire que l'attitude défiante du Lionceau ne l'aide pas.
Ce petit con devrait avoir peur.
Mais bon, ça peut s'arranger.

- T'as proposé non ?

Elle lui répond d'un rire d'une syllabe, cassant et dégueulasse.

- C'était que de la gueule ?

Tu vas voir si c'est de la gueule.

Bien sûr, il évite mal. Pourtant son esquive marche - peut-être que, quelque part, elle s'est arrangée pour. Peut-être qu'il y a encore une part d'elle qui se demandent ce qu'ils foutent, pourquoi elle a tellement la rage alors que c'est son pote et confident qui se tient devant elle.

Mais c'est une part d'elle et ce n'est pas celle-là qui gagne.

Elle ne met pas longtemps à recommencer, à faire pleuvoir les coups. Elle ne frappe pas tellement fort, mais pour le coup, c'est loin d'être le but : ce qu'elle veut, c'est aller vite. Taper dans la gueule, dans les côtes, c'est égal où, tant qu'il la sente passer. Taper même s'il est blessé, même si c'est censé être son ami, même si c'est sans doute grâce à cause de lui qu'elle est arrivé au stade où la violence redevenait acceptable.

Ça vaut quoi, un ami, de toute façon.
Un ami, ça vous trahit.

Au bout d'un moment, elle en a marre : les coups ne la satisfont pas, le sang ne coule pas assez vite. Alors, sans vraiment réfléchir - tout ce qu'elle sent, c'est la colère - elle le fauche d'un coup de pied et se jette sur lui.

A croire que foutre ses gars sûrs par terre est devenu son nouveau passe-temps.







Des trucs en vrac:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kneel and Disconnect   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Question] The Inn of the kneeling man
» [Fealty] Kneel before your alien masters (copyright Kang & Kodos) !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Portes du Temps :: La Ville Post-Apocalyptique-