Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
Capucin Farouche
avatar

♐ Papoose des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 238
✘ SURNOM : La Bestiole
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 1/2
✘ LIENS : Hear me roar in the Jungle Book !

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    Mar 5 Jan 2016 - 15:56



la source sacrée


INTRIGUE 4 - Chapitre 2





De l'eau sur les joues, remplissant la mer un peu plus.

Le compagnon de Capucin Farouche est un mastocampe nerveux qui peine à suivre les autres. Capucin lui grogne un peu dessus. Il gronde en silence. Le contact avec l'océan l'angoisse. Très fort. Il cherche O avec la bribe d'espoir qui lui reste, mais O ne viendra pas. Sa queue de singe s'enroule autour de l'animal qu'il agrippe avec brusquerie.
Il a peur, Capucin, peur comme les chats perdus qui se cachent dans les coins. Il n'y a pas de coin. Il n'y a pas de sol où s'accroupir et pas de branche où se réfugier. Rien que l'immensité du vide en apesanteur. Il a peur que la meute l'oublie, le laisse en arrière.

Il couine d'un seul coup, en voyant la statue. Il se demande un peu quel sorte de bête c'est. Les autres ne disent rien. Il ne sait pas trop s'ils peuvent parler. Quelque chose le secoue quand la voix sort de la statue. Il ne comprend rien, lui. Il scrute les Marinettes. C'est grâce à elles qu'il comprend. Enfin, il croit comprendre.
Il se met à se frotter frénétiquement les yeux, qui rougissent, rougissent, mais ne pleurent pas. Il soupire. Tout ça l'épuise tant.

Il demande alors à son compagnon d'infortune :

Quoi faire ?

Mais c'est un humain qui lui répond, sur sa droite. Personne n'a parlé jusque là.
On doit se faire pleurer. On doit se rendre triste.
Capucin Farouche le fixe d'un air... farouche. Perplexe, désemparé. Il réfléchit.
Il se frappe d'abord le visage avec les poings, se tire les cheveux, enfonce ses ongles trop longs dans sa chair trop crade. Il pleure, mais sa larme ne ressemble pas à celle des autres. Sa larme est irrecevable. Il est déçu.
Les autres ne se frappent pas. Ou plutôt, on dirait qu'ils se frappent de l'intérieur. Il y a des sortes de spasmes sur leur figure. Sur celle de Grudge, on dirait qu'il y a une petite guerre. Sur celle de Dreamy et Puzzle, un voyage trop loin. Sur celle de Squint, un vent froid. Sur celle de Sharpy une cascade terrible, bellle en même temps. Tout ça donna envie à Capucin de pleurer. Il sent un sale picotement dans son nez, remonter jusqu'à ses paupières. Un insecte gigote sur son coeur, le martelant de ses petits pas.

Capucin ferme les yeux pour chasser le picotement. Et une image, à l'intérieur de ses paupières, surgit. Un son aussi, un gros gros son de pleurs de bébé, qu'il ne reconnait pas, parce que c'est bien difficile de reconnaitre ses propres pleurs. Des corps agités, brouillés, des cris, des mouvements brusques, une bête. Le vide, le néant, le froid.
Une larme.

Capucin Farouche vient de découvrir le chagrin. Il s'en extrait comme d'un cauchemar, groggy, choqué, suffoquant. Son torse gracile se soulève avec force. Déjà, le doigt délicat d'une sirène lui arrache sa première larme de tristesse.

Comment, comment font les humains ?

Codage by TAC



résumé:
 








Capucin rugit en brown.
.......

cadeau de césar:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Carne Salt
avatar

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 568
✘ SURNOM : Le Pécheur
✘ AGE DU PERSO : Plus de 20 ans et moins de 25... mais combien exactement ?

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi Viande Fraiche, on verra ça ensemble !
✘ LIENS : I'm in the middle of the Cannibal Buffet
Now we cannibals always say grace...
And then we eat your face!

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    Mar 5 Jan 2016 - 17:08




- Quoi faire ?

Le papoose déboussolé regarde en tout sens. Son regard d'enfant tombe sur Carne. Sans doute est-ce un reste de sentiment d'appartenance au Piccaninny qui le pousse à répondre.

- Faut chialer. Sois triste et pleure, papoose.

Il est arrivé dans la caverne, Sangre blottie contre son torse. Il ne l'a pas lâchée, pas même quand deux murènes jumelles ont dansé autours d'eux alors que la bulle se désagrégeait , qu'elles se sont entortillées autours de la taille du pêcheur pour mieux le guider à bon port, encore moins quand la méduse luminescente s'est approchée de trop prêt. Ne craignant pas d'être brulé, il l'avait laissée faire son oeuvre de guérison.

Silencieux et recueilli, il fixe à présent la proue de navire, parodie de madone, de vierge éplorée. Ça le remue, il ne comprend pas bien pourquoi. Une rémanence de verres colorés, éclatés de soleil et de chandelles allumée sur lit de chants lointains.
Chaque gosse se met à sa petite production lacrymale. Oh c'est qu'ça doit chialer en couche-culotte, des kilos et des kilos d'chialeries ! Mais lui, hein ? Moi chuis grand. Ses raisons de pleurer, il les a jeté au trou, dans les tréfonds d'une caverne plus précisément. Amà lui a toujours dit :

"Vaut mieux en rire qu'en chialer, t'sais"

Il sait.
Il a mu chaque chagrin en éclats de rire retentissants, chaque peine en rictus dentus.
Pleurer c'est une gymnastique perdue.

La sirène nage vers eux pour collecter les gouttes grises , miroitantes. Malgré les blessures, la fatigue c'est une créature d'une rare perfection. Ses cheveux blonds vénitiens, tombe en cascades autours de son corps voluptueux. Elle est jolie, la bouche en coeur, les prunelles noisette, la poitrine généreuse.

« Je peux vous faire sortir de là. »

Il l'a déjà vu quelque part. Oui.
Elle lui est si familière. Et cette langueur qui le fige petit à petit, quand l'a-t-il éprouvée la dernière fois ?

« Je peux vous faire sortir de là... »

Les mots susurrés coulent à son oreille de petit garçon émerveillé. Du fiel dans du miel.

«... mais l’un de vous deux sera mon tribu pour vous avoir aidé. »

Alors tout lui revient avec brutalité : La chute, la captivité, la faim, le parfum appétissant de Sangre, la beauté sculpturale de leur geôlière, son rire mutin, ses bijoux, sa peau nacrée et son bras à lui, mou, si mou, vidé de toute volonté.

Elle.

C'était Elle.
La Fin de sa Faim ? Le début en tous les cas.
Tétanisé, les yeux exorbités par le choc, Carne ne remarque pas l'humidité de ses yeux. La mâchoire contractée, il contemple l'incarnation de son mal rampant, le début de sa vie d'affamé, la personnification de son manque de courage, aussi.
Elle pose ses doigts sur son visage. Le reconnait-elle ? Sait-elle qui il est ? Regarde, regarde comme je te hais! tempête ses yeux.

Les mains en coupe, Lame recueille ses larmes avant de passer à un autre, laissant Carne à sa détresse anonyme.


Résumé:
 








Oraciones para la carne....


Merci de ta bénédiction, Duck prêtresse de SWAG ZE GREAT GOD !!!!:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne sirène
avatar

Invité



MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    Mer 6 Jan 2016 - 0:09

Ce fut avec grand soulagement que Lame se laissa happer par l'eau salée. Bien que fortement désagréable sur sa peau meurtri, pour ne pas dire extrêmement douloureux, la Sirène ne s'en sentit que plus apaisée. Ainsi, son Père ne lui en voulait pas. Ce qu'ils venaient tous de vivre ne devait être qu'une simple erreur, une simple inattention de son Créateur, rien de plus.
Elle se débarrassa de sa robe en grimaçant de douleur, avant de se tourner vers les autres et de sourire, la larme à l'oeil. Que c'était beau … Jamais elle n'avait vu pareil solidarité entre Terre et Mer, bien que cela soit étrange et inattendu, elle ne pouvait s'empêcher de sentir émue. Et puis … Cela changeait de sa petite routine. Elle ne vivait jamais de telles expériences. S'il fallait côtoyer sa nourriture pour pouvoir vivre de nouvelles choses, elle le ferait plus souvent.

La Murène qui la guida eut droit à de tendres papouilles et grattouilles. Peu importe ce qu'il se passerait par la suite, Lame était heureuse. Et si elle se trouvait sous l'eau, chez elle, il ne pourrait rien lui arriver. Elle était trop vive, trop forte, et les bipèdes trop faibles.

Et la découverte lui coupe le souffle, à elle, la Vénus, qui pensait tout connaître des profondeurs. Elle reste ainsi, hébétée, à contempler toutes ces merveilles qui décorent cette cavité. Et cette sculpture qui les attendait, juste ici, en face … Semblait vivre. Vivait. Lame caresse maternellement le visage d'une Marinette qui nage vivement entre chaque personne en écoutant la représentation de la Sirène, avant de porter un regard sur son groupe.

Un sourire vint étirer ses lèvres quand elle nagea vers eux, prête à assumer son rôle.
Elle recueillit sa première larme, celle de Grudge, avec une certaine émotion. Son regard noisette ne se détacha pas de celui de la jeune fille. Elle se permit même de passer son indexe sur sa joue, avant de passer à la suite. La larme, quant à elle, était conservée au creux de sa paume, presque matérielle, étincelante. Elle prit très vite de l'ampleur car à elle vint s'ajouter celle du petit Squint, à qui elle offrit un doux sourire.

Sur la joue de Dreamy, Lame la recueille. Elle pose sa main sur son visage et la larme vient d'elle-même se poser sur son pouce.
Au coin de l'oeil de Puzzle, la larme est belle et hypnotique. Toujours silencieuse, elle la récupère tout en glissant une mèche brune derrière l'oreille de la fillette.
Au regard noir de Sharpy, la Vénus sourit, et se permet même une folie : elle s'approche et avant qu'il ne réagisse, colle un léger baiser sur ses lèvres.
Le petit homme-singe de tout à l'heure a droit à une caresse sur la tête, faisant onduler ses cheveux noirs. Elle cueille sa larme comme on cueille un fruit fragile.

L'homme aux cheveux blancs attire plus son attention. Elle s'attarde devant lui, le dévisage un instant. Mais elle ne le reconnaît pas. Son charisme et son style originale seulement sont les raisons de son regard. Elle surélève son menton de sa main libre et le fixe droit dans les yeux quand elle récupère son bien.

Passant ensuite aux autres avec la même attention qu'elle porte à chacun, la Sirène finit devant la sculpture. Ce qui, au creux de sa paume, n'était qu'une simple goutte, a peu à peu pris de l'ampleur. Flottant à quelques millimètres de sa peau, les larmes de tous forment un tout, une goutte qui ondule et se déforme en fonction des vagues sous-marines.
À son tour, Lame ferme les yeux. Pleurer, pour elle, n'est pas un problème. Les larmes sont une arme de séduction de choix. Pleurer à cause d'une émotion en est une autre.

À quoi pensait-elle quand la larme coula ? À elle. À son pacte avec la Sorcière des Mers. À son âme, qui est à jamais sienne. À tous les cris des autres désespérés qui comme elle se tournèrent vers le Mal et qui raisonnent dans sa tête.

Ce sont de grosses larmes de regrets qui coulent sur sa peau de lait et qui se mélangent à celles des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Jim Crazyleg
avatar

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 181
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Mouais bon je veux bien qu'on en parle (ಠ ∩ಠ)
✘ LIENS : :
✒️ Fiche
✒️

Il écrit en EC7907.

✒️ Avatar par Eychristine
:

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    Lun 11 Jan 2016 - 10:19

Il serra les dents tandis qu’on leur annonçait le prix de la réussite de leur mission. Ils devaient pleurer. Mais attention : de chagrin. Voilà qui lui posait une colle. Jim fouilla alors en sa mémoire, marmonnant quelques malédictions sur cette statue était décidément bien gonflée. Demander à un garçon de pleurer ! C’était trop fort. Un futur pirate, en plus ! Comment pourrait-il conserver sa crédibilité après ça ?

Il lui semblait que la dernière des rares fois où il avait sangloté était lors de leur mésaventure à la taverne. Ce jour-là où les pirates avaient été changés en femmes grâce aux talents dangereux de leur distilleur, Braumeister. Pour sa défense, tout était la faute de Fib. Qui plus est, il était une fille à ce moment-là. Et nous savons tous que ça a la larme facile, ces bêtes-là.
De tout manière ce n’était pas ce que Jim qualifierait comme étant réellement du chagrin : plutôt de la frustration.

Jim était un garçon impulsif : un rien le mettait en pétard. Mais il avait appris à taire ses colères pour se préserver des pirates. S’il cédait facilement à la rage, il n’avait jamais été triste auprès des pirates.
Attention ! Cela ne voulait pourtant pas dire qu’il était heureux ! Ah, ça il le démentait tout net.

Le mousse s’était accoudé sur la créature qui lui avait permis d’arriver jusqu’ici et avait dénoué ses cheveux pour mieux cacher son visage. Il avait beau tirer sur sa manche pour cacher son membre mécanique : il n’était pas à l’aise car un garçon à lunettes le fixait de manière un peu trop insistante.

Heureux, non. Il n’était pas satisfait. Et qui pourrait l’être en étant entouré par une bande de crétins qui lui cassait les pieds ? Il y avait ce tyran d’Ian qui lui imposait des exercices éreintants, cette sale fouine de Dogfish qui lui courrait sur le haricot, sans parler de Fib dont l’attitude était simplement gerbante ou encore Lòng et ses manies plus que louches. Alors non, il ne pouvait pas être heureux, seul face à ces débiles. Bien sûr que non voyons.

Alors, il fallait sans doute chercher plus loin. Ses sourcils se froncèrent tandis qu’il se mordillait distraitement la lèvre inférieure desséchées par la chaleur. C’était en Lucky qu’il devait chercher.
Il ne supportait pas ces visages enfantins et souriants qui prétendaient faire partie de sa famille. Leur familiarité l’exaspérait. Il y en avait pourtant quelques-uns avec lesquels il parvenait à dépasser ce profond dégoût : il y avait Sissy.

Un garçon de son âge avait peur de tout mais était toujours resté auprès de lui. Un peu collant, un peu coulant mais quand même attachant. Une présence familière qui lui était presque devenue indispensable. Sa nouvelle ombre. Sissy l’avait aimé comme un frère, Lucky s’en doutait. Lui, ne l’avait aimé qu’avec du recul. Seulement lorsqu’il avait été trop tard.
Après qu’il l’ait tué.

Jim sentit soudain son ventre se contracter sous une angoisse oubliée et le bord de ses yeux frémir comme retenant des larmes de repentir.

Oui, il l’avait tué. Avec ses mains. Ses mains sales qu’il n’avait jamais réussies à laver, elles. Ce n’était pas faute de frotter pourtant. Et le pire c’est qu’il ne savait pas pourquoi il avait fait une chose pareille. Mais quelque chose lui soufflait qu’il cherchait en vain : il n’y avait rien à expliquer, il n’y avait pas de raisons. Lucky avait tué comme une bête, comme un fou. Et ça avait été si naturel.

Le mousse sentit son corps trembler imperceptiblement. Les larmes tombèrent en rigoles sur ses joues, abondantes. Ses épaules tressautaient sous ses sanglots mêlés à des gémissements furieux. Il tenta de les taire en plaquant son poing contre sa bouche.
C’étaient des larmes de chagrin et de rage.
Peine pour Sissy et colère contre lui-même.

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1717

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    Lun 11 Jan 2016 - 21:28

Intrigue 4
Chapitre 2 : la Source Sacrée




La statue ferme soudain les yeux. Elle a reçu votre chagrin. Elle s’en nourrit. Ses larmes se transforment en une petite goutte de verre accrochée à un pendentif. La statue, d’un geste lent et lourd, la tend afin que l’un de vous s’en empare.

<< Une fois que l’Enfant Roi aura ma larme autour du cou, il ne pourra plus s’échapper. Et comme mon chagrin est devenu le vôtre, votre chagrin deviendra sien. Seul le chagrin sauvera notre monde d’une joie mortelle. >>

Alors la statue ferme les yeux, et ne les rouvrira plus. Ce n’est qu’à cet instant que certains d’entre vous remarquent leurs attributs. Nageoires, branchies, queues ou antennes… Nous êtes en train de muter. Le contact des Marinettes. Vous l’aviez oublié. Avant de vous changer pour de bon en poissons, vous feriez bien de vous hâter. Pourtant, elles vous tirent, les petites marines, elles agrippent vos vêtements et entravent vos gestes. Elles veulent vous garder auprès d’elles ! Secouez vos montures, trouvez votre chemin, et restez en vie, car l’île attend son salut, et vous le tenez au creux de vos mains.




______________


► Vous êtes libres d’imaginer les réactions des Marinettes du moment que ça reste assez cohérent !
► Quiconque n'a pas posté au tour précédent est libre de le faire tout en admettant que vous êtes là depuis le commencement.
► Il s’agit du dernier tour, vous avez cette fois une semaine pour répondre. Lors de la clôture du sujet dimanche prochain, les propriétés de cette source vous seront révélées !




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Ancienne Perdue
avatar

Invité



MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    Lun 11 Jan 2016 - 21:43



Event - chapitre 2

with les bras-cassés





Il lui faut ouvrir les yeux, et se débattre dans ses propres tourments pour observer ceux des autres. Un à un, plus ou moins difficilement, ils offrent une larme à la Sirène. Même Sharpy – foutu Sharpy qui s’était juré d’oublier – parvient à pleurer mais fuit quand même son regard. Grudge ne parvient pas à s’en délecter. Et vacille dans l’onde, toujours accrochée à sa raie-manta, tandis que le gouffre dans sa poitrine se comble peu à peu. Elle a choisi d’oublier un minuscule détail de cette journée maudite. Et l’oubliera encore, malgré toutes les accusations lancées envers son chef. Pour ne pas devenir folle.

Heureusement, elle a d’autres choses plus importantes à faire, à se préoccuper. Et observe, le cœur battant, la sirène aux cheveux d’or roux qui s’approche de la statue de sa semblable et lui offre leur chagrin.

Lentement, l’étrange apparition accrochée à la proue du navire échoué les boit, s’en rassasie. C’est la gorge sèche et l’espoir pulsant dans ses tempes que Grudge attend le verdict.

Cela va-t-il suffire ?


C’est le cas. Les larmes cristallisées forment une goutte de verre, pendant au bout d’une chaine semblant faite d’argent. Aussitôt, la Bombe s’avance, nageant grâce à sa monture pour récupérer le bien qu’elle a – croit-il – mérité. C’est léger, au creux de sa paume. Sans chaleur. Mais à le sentir au bout de ses doigts, elle sent encore ses yeux la picoter.


Les Esprits. Les deux carpes. Seront-elles fières d'elle ?

m'occupe de choses sérieuses !


Cela fonctionne, donc.

Cela fonctionnera. Il leur suffira de l’accrocher au cou de Peter Pan. Et alors –

Mais sa main est étrange. Il y a comme un voile qui court entre chaque doigt. Une membrane transparente qui n’en finit pas de s’épaissir. Des palmes ?

Quand elle se tourne pour observer Lame et ses compagnons, l’incrédulité se fige en horreur. Car Sharpy, s’il est toujours garçon, vient de gagner une écaille, là, sur son front. Abasourdie, elle la pointe du doigt, l’autre main refermée sur le trésor qui saura sauver l’Île et ses habitants. Comprend à nouveau les maléfices dont ils sont la victime, inévitablement.

Et tandis que sa gorge se déchire de branchies, elle se permet de crier dans l’eau – comprend qu’elle peut parler – ordonne clairement.

« Partons ! Retournons à terre ou tout sera perdu ! On deviendra des poissons ! »
Pas de mépris envers la sirène qui les a aidé. Ni envers celle qui leur offert le bijou salvateur. C’est même un dernier regard honoré que Grudge lui lance avant d’enfourcher sa raie-manta.

Seulement, c’est sans compter les marinettes. Qui se ruent sur elle, se nichent dans ses bras, la couvrent de caresse et pointent le renfoncement de la caverne, comme pour lui montrer quelque chose, autre chose, n'importe quoi pour la faire rester. A la première dénégation, elles rient. A la seconde, elles insistent, plus physiques. Et c’est vivement que Grudge éperonne sa raie-manta, pour créer une embardée qui les détache violement.

Ils seront poursuivis. Forcément, par celles qui déjà s’attachaient à ceux qui allaient les rejoindre dans leur monde.

Mais l’armurière fonce, un vague sourire crispé aux lèvres. La chaine entourant son poignet, la larme piquant sa paume. Elle ne le perdra pas. Elle ne perdra pas.

L’Île vivra.



Spoiler:
 



Revenir en haut Aller en bas
Puzzle
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 116
✘ SURNOM : l'Oreille noire
✘ AGE DU PERSO : 8 ans

✘ DISPO POUR RP ? : J'arrête d'ouvrir de nouveaux RP avec Puzzle pour le moment, mais elle est toujours dispo pour des liens.
✘ LIENS :
Le visage de Puzzle [bonnes manières]
Les histoires de Puzzle [dé à coudre]
• Sujets en cours : III - IV - VI - VIII

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    Mar 12 Jan 2016 - 12:32

La statue tendit un pendentif fait à partir des larmes récoltées. La voix expliqua qu’en mettant ce bijou autour du cou du roi, il sera épris d’un lourd chagrin. Cela ne pouvait que marcher, après tout : si le roi était triste, alors la pluie reviendrait probablement ! C’était ça, la source sacrée ? Un objet pour faire tomber la pluie ? C’étaient donc eux qui l’avaient trouvée ! C’était grâce à eux que l’île serait sauvée. En rentrant, ce serait leur heure de gloire. Ce serait son heure de gloire.
Grudge attrapa le pendentif. Il fallait maintenant se dépêcher de remonter. La mission était accomplie, et il fallait prévenir les autres groupes que leurs recherches étaient désormais inutiles, avant qu’il ne leur arrive malheur.
« Partons ! Retournons à terre ou tout sera perdu ! On deviendra des poissons ! » hurla Grudge.
« Hein ? Qu’est-ce qu’elle raconte ? » se dit-elle.
Puis elle s’aperçut que Grudge pointait du doigt une écaille qui avait poussé sur Sharpy ! Elle comprit. Partir devenait urgent : elle avait peur de se transformer en sirène. Finir une éternité dans le vide des fonds marins et devoir séduire des pirates, ça n’était pas un sort très enviable.
Comme s’il ressentait sa peur et son envie de fuir, le mastocampe démarra aussitôt. Une marinette la rattrapa et s’accrocha à son bras gauche. Elle essaya de s’en débarrasser en secouant son bras dans tous les sens, puis en la frappant. C’était inutile, elle restait solidement accrochée à son bras, puis se mit à la mordre.
La récolteuse remarqua avec horreur que son pouce gauche s’allongeait, devenait plus large et commençait à faire une pointe, au bout. Elle restait de marbre en regardant ses autres doigts se coller entre-eux, malgré qu’elle eut tout fait pour les maintenir éloignés les uns des autres afin d’éviter cela. Ses ongles disparurent, ses ligaments se figèrent, ne laissant qu’une seule articulation. Sa peau devint ensuite plus dure, comme une armure, et pris une teinte rouge-orangée. Sa main était devenue une pince de homard.
La marinette arrêta de mordre la récolteuse et éclata de rire, un rire obscène qui sortait de sa face malsaine. Puzzle, rouge de colère, l’attrapa de la main qui lui restait et la balança “par-dessus bord”, tandis que le mastocampe accélérait pour semer les autres créatures qui la poursuivaient.
Elle passa dans le tunnel ayant été troué de geysers - qui était maintenant totalement rempli d’eau - à contre-courant, se faisant bousculer tantôt à gauche, tantôt à droite, par les jets d’eau. Son compagnon marin commençait à fatiguer. Les marinettes se rapprochaient de plus en plus, et elles étaient nombreuses, cette fois.
L’une d’elles vint s’accrocher à la tête du mastocampe, lui masquant le visage, Puzzle lui écrasa la gorge avec sa pince, la marinette lâcha la monture, mais c’était trop tard, le mastocampe avait été trop ralenti, et tomba sous le coup de la fatigue. Quatre marinettes se jetèrent sur la garçonne. Elle se débattait comme elle le pouvait, gigottait dans tous les sens,mais les marinettes étaient trop nombreuses, cette fois-ci. La surface devait être encore loin, et elle finirait transformée en homard si elle ne trouvait pas vite de l’aide ou un moyen de s’en tirer.
« Aidez moi ! J’veux pas mourir ! » pensa-t-elle par télépathie. Elle n’allait pas réellement mourir, mais pour elle, vivre ici pour toujours était tout de même une forme de mort.


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stealth
avatar

♣ Chef des éclaireurs ♣


✘ AVENTURES : 832
✘ SURNOM : L'Ardente
✘ AGE DU PERSO : Aux portes du bannissement...

✘ DISPO POUR RP ? : À voir en MP !
✘ LIENS : Une flamme dans la nuit, un sourire dans les ombres.

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    Jeu 14 Jan 2016 - 21:33





La Source
Tous ensemble !
Intrigue





Les voyants n'ont pas conscience de ce qu'est le monde pour un aveugle. Désormais tu le sais Stealth, et tu n'aimes pas du tout. Au bord de la panique tu ne comprends rien à ce qu'il se passe autour de toi, surtout maintenant que tes pieds ne touchent plus le sol - ton seul repaire. Ça hurle, ça gronde, ça pleure, ça secoue, beaucoup.
Alors tu te cramponnes au torse nu de ton sauveur et croises les doigts pour que vous vous en sortiez.

Une dernière secousse, différente, puis le silence vous entoure. Si brutalement que tu tentes d'ouvrir les yeux pour comprendre, mais seule une plainte s'échappe de tes lèvres brûlées.
Plus de secousses, désormais ce sont de douces ondulations qui te bercent, nimbée d'une aura chaude, réconfortante et sécurisante. Tu te laisses aller contre Carne qui ne t'a pas lâché, tu souris presque, sereine et... Guérie ?
Ta paupière frémit puis l'autre et tes yeux bleus voient de nouveau.
Vous êtes dans l'eau ! Des bulles d'air vous entourent et une raie vous sert de monture.
Tu te tais et savoures la splendeur des profondeurs.





Vous arrivez enfin devant l'épave, la sirène de bois vous parle et tu fronces les sourcils.
Elle aurait demandé ça un peu plus tôt lorsque ton visage brûlait elle en aurait eu des larmes, mais tu as assez pleuré pour toute une vie et la honte te rougit encore les joues.
La belle sirène en chère et en os circule au milieu du groupe et recueille les perles salées.
Votre tour approche et tu te tends. Carne aussi se tend et tu lèves la tête vers lui, des questions plein les yeux. Dans les siens brûle un feu dangereux. Tu baisses la tête et te fais aussi discrète que possible.

La Source...
Il vous faut la Source. Même Sharpy verse une larme, tu détournes le regard en rougissant et te concentres de nouveau.
Si tu n'offres pas ton chagrin tout aura été vain et vous mourrez tous. Tu auras souffert pour rien aussi...
Du chagrin, de la tristesse... De la mélancolie ?

"Hmmmmmmm" tu fredonnes sans t'en rendre vraiment compte.

Des bras chaleureux, aimants. Un grincement de chaise régulier, berçant. Un regard plein de tendresse. Des mains douces sur tes cheveux. La beauté de l'Amour.

Ton cœur se serre.
Une larme coule.

Mais c'est un chagrin que tu ne comprends pas, que tu ne comprends plus. C'est peut-être ça le plus triste.

La perle salée est recueillie et ton chagrin disparaît avec, comme un rêve qui s'estompe au réveil.






Vous vous apprêtez à quitter les lieux avec la gourde sacrée mais c'est sans compter les Marinettes.
Tu sens tes habits tirés, un peu puis plus fort.
Tu t'accroches à Carne de toutes tes forces pour ne pas glisser de votre raie mais tu es encore faible et "toutes tes forces" ne signifie pas grand chose.
Tu te sens glisser petit à petit et d'un coup tu sombres. La bulle d'air crée par votre monture ne te suit pas et tes poumons se remplissent d'eau.
Tes bras s'agitent frénétiquement mais ce n'est pas suffisant contre la nuée de Marinettes qui te tire vers le fond.
La panique te saisit, tu donnes des coups de pieds, de poings mais le liquide enlève toute force à tes gestes.

Si près du but, c'en est rageant.




(c) MEI SUR APPLE SPRING



Résumé:
 








♥️ Stealth's Song ♥️

Composée, écrite, chantée par Peter Pan et Stealth

Stealth's Voice
Dessins d'avatar par Carne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 662
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    Jeu 14 Jan 2016 - 23:29

Sharpy se retenait de bouder comme un gosse devant l'audace de la sirène qui venait de lui coller un bisou sur les lèvres. Il croisa les bras en jetant des regards noirs autour de lui, de plus en plus conscient à mesure que le temps passait des larmes qui avaient sillonné ses joues et de la position de faiblesse dans laquelle il s'affichait. Il n'avait peut-être pas eu le temps de refermer correctement "la boîte", mais sa fierté de garçon reprenait le dessus, l'empêchant de tergiverser sur ses souvenirs ou ses sentiments. Il suivit avec fascination la magie qui animait la figure de proue et transformait leur tribu en larme de verre à glisser autour de cou de Peter. Alors finalement, il faudra bien le rendre triste... Sharpy n'était pas à l'aise avec l'idée mais savait que c'était pour le mieux. Peter avait, lui aussi, rendu triste bien des enfants par sa joie inconsciente. Même Peter Pan devait apprendre à assumer ses erreurs.

Leur moment de victoire fut de courte durée, lorsque Grudge s'agita soudain et pointa le doigt sur... lui ? Sharpy porta une main à son front sans comprendre. Les regards des autres en revanche signifiaient bien que quelque chose de grave était apparu et que c'était en partie collé sur son front. Sharpy jura mentalement en sentant quelque chose d'anormal sous ses doigts... lorsqu'il regarda ses mains, elles étaient en train de se couvrir d'écailles.

*Merde merde merde !*

Il avait oublié que les Marinettes représentaient un danger ! Quel imbécile ! Les petites créatures marines tentaient de les retenir alors que tout le monde essayait de fuir. Sharpy dégaina un couteau d'une main et s'accrocha à son Éponge Géante de l'autre. Il fut surpris de découvrir qu'elle pouvait être très rapide... tant mieux pour lui ! Mais les Marinettes n'étaient pas en reste et il se retrouva bientôt assailli de tous les côtés. L’Éponge se cabra avec indignation et Sharpy se retrouva à faire le rodéo marin en jetant des coups de lame de tous les côtés pour éparpiller les petites saletés. Sa prise sur l’Éponge faiblit malheureusement, c'était son mauvais bras, et il se retrouva éjecté beaucoup plus loin. Les Marinettes continuèrent d'attaquer sa monture alors que Sharpy faisait des gestes désespérés pour les rejoindre... il n'était pas assez rapide cependant et il n'eut bientôt plus d'air dans les poumons. Alors qu'il se voyait déjà condamné à couler par le fond – ce qui aurait été une mort trop ironique pour un ancien marin – ses poumons se remplirent d'air. Il ne comprit pas tout de suite, puis porta ses mains à son cou : des branchies ! Voilà qui expliquait son sauvetage in extremis... et ce serait également sa perte s'il ne sortait pas tout de suite de là !

Récupérant ses esprits, il nagea en direction de ses camarades qu'il voyait longer le tunnel percé. Le groupe était désordonné, les Marinettes s'attaquaient aux montures pour rendre la situation encore plus chaotique... Sharpy vit un Mastocampe et sa cavalière, une fille de son groupe, attaqués. Il avançait dans leur direction pour les aider, lorsqu'une silhouette familière traversa son champ de vision : Stealth, entraînée par le fond. Sharpy regarda la Garçonne Perdue, puis la chef des Éclaireurs. Où était ce pirate qui s'était empressé de la porter tout à l'heure ? Un cri mental lui transperça le crâne et il se tourna vers la gamine avec un juron – mental ou pas, il ne savait trop. Le pauvre Mastocampe était trop épuisé pour se battre ou avancer. Sharpy nagea le plus vite possible vers Puzzle, le couteau dégainé pour faire fuir les Marinettes.

*Cassez-vous !*

Il ne savait pas si elles comprenaient la télépathie mais il avait pleins de jurons fleuris pour elles dans sa tête. Les Marinettes commencèrent par se disperser, avant de revenir à la charge. Sharpy dégaina un deuxième couteau en se demandant si ça allait cesser un jour. Alors qu'il pensait être submergé par le nombre, un gros truc moelleux se jeta dans le tas, écrasant l'ennemi sur son passage.

*Éponge Géante !* s'exclama Sharpy, heureux de retrouver son nouvel ami.

Il attrapa Puzzle et l'aida à s'accrocher sur leur sauveur. La diversion ne durerait pas longtemps, il fallait en profiter pour fuir. Comme si elle avait compris, l’Éponge fonça vers la surface. Sharpy serra les dents en espérant qu'ils sèmeraient les Marinettes.

Résumé:
 








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1717

MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    Lun 25 Jan 2016 - 12:28

Intrigue 4
Chapitre 2 : la Source Sacrée

 



Bravo, vous vous en êtes sortis !


La source pendentif en forme de larme servira à :

Attrister le Cœur de l'île.


______________



► La Phase 2 de l'event s'achève donc ! Tous les participants de l'aventure ont la lourde tâche de conserver le pendentif en attendant de trouver Peter Pan. 



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: INTRIGUE 4 – Phase 2 : la Source Sacrée    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» INTRIGUE 4 - Phase 1 : On s'organise (Sirènes)
» [Neutre] Gardiens Sacrés
» carte de l'ombre et "n'importe qu'elle phase"
» [Perellis] [prêtre sacré]
» [PC] Counter Strike : Source

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: L'Océan Bariolé-