Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1038
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Les pirates partent a la chasse   Sam 13 Déc 2014 - 22:45

Suite de Alcool et mal de dent

La longue et étrange nuit qui avait enveloppé le pays de jamais recouvrait toujours l'ile imaginaire de son manteau sombre et lourd.
Dans le bois, la lumière blafarde de la Lune projetait d'effrayantes et immenses ombres sur les troncs d'arbres rugueux, faisant apparaitre aux yeux des plus peureux des monstres difformes et prêt a leur sauter dessus.

DogFish n'en faisait pas partit et n'avait peut être même pas remarqué que l'ambiance du lieu avait tout d'un véritable film d'horreur. Au contraire, il se sentait tout a fait a son aise dans la foret, de nuit, seulement éclairé par la pale lumière astrale.

Sous ses pieds chaussés, les feuilles mortes crissaient, marquant son avancé entre les arbres.
Le Pied Beau n'était pas seul, il avait ramené avec lui quelques pirates dont le second du Jolly Roger.
Leur mission?
Attraper de l'enfant perdu!
Il leur servirait ensuite a mettre en place le plan judicieux de Smee.
Tout était parfait, parfaitement excitant!

DogFish était tout sourire, les yeux braqués devant lui, semblant ne jamais cligner. Il avançait lentement, silencieusement, légèrement vouté, prêt a dégainer ses deux lames rouillées et  couper tout ce qui avait le malheur de bouger.
Peut être que le véritable monstre du film d'horreur, c’était lui!

Il stoppa un instant, s'accroupissant et attrapant une poignée de feuilles mortes, semblant jouer avec du bout des doigts, puis, il releva la tête, raide comme un chien de chasse qui avait flairé une proie.


Avait-il vu quelque chose? Rien n'était sur... Dans cette ambiance étrange, les sens étaient exacerbés, le moindre mouvement, venant d'un animal ou pas, attirait l'attention.






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Dim 14 Déc 2014 - 18:21



Les pirates partent à la chasse



Le Silencieux fermait la marche du groupe. Il marchait bien plus lentement que ses pairs, afin de trouver ses repères et d' "entendre", dans la nuit noire qui s'était abattue en un rien de temps sur le Pays de Jamais. Tout était décuplé en lui. Son calme apparent avait disparu, au profit d'une frénésie qui montait en lui. L'envie de tuer, sauvagement. Au fur et à mesure que ses pas l'enfonçaient dans le Bois Joli, cette sensation se décuplait. Tout le corps de l'apprenti était tendu, son instinct prêt à agir, il scrutait les alentours avec une attention folle. A travers ses pas, il cherchait à sentir des vibrations fortes, comme on le lui avait appris. Celles qui sentait à l'approche d'un quelconque danger.

Silhouettes dansantes dans la nuit. Celle des arbres, des buissons, des hautes herbes. Ombres mouvantes, celle des pirates devant lui. Le bourdonnement qu'il entendait était discontinu, mais faible. Le pas des autres devant lui. Pas de danger, pour le moment. Il se ferait une joie de montrer à ses imbéciles qu'il n'était pas aussi inutile qu'on ne le pensait. Un sourire carnassier s'était dessiné sur le visage du jeune homme. Ah, qu'il avait hâte. Un peu d'action ne lui ferait pas de mal. Ses mains tremblaient, reflétant le tourbillon intérieur d'Eren. Il aurait pu passer pour un drogué en manque, dans l'À - Côté, comme il le pensait si bien. C'était un peu le cas. Un fou en manque de massacre.

Le regard sombre du Silencieux s'était figé sur la silhouette du Pied-Beau, qui semblait avoir remarqué quelque chose. Avait-il senti une présence ? Une proie ? Eren s'arrêta et se redressa lentement, ses pieds ancrés dans le sol. Drôles de vibrations. Quelqu'un approchait ? Ou était-ce seulement une étrange paranoïa qui n'apparaissait que dans une nuit sans lune ? Cette nuit était étrange. Différente. Elle semblait désertée par les Esprits, et habitée par des entités monstrueuses qui n'attendaient que le bon moment pour bondir hors de leur cachette.

Oh, il n'attendait que ça. Un peu d'action, de violence. Il souriait en coin, comme s'il attendait quelque chose. Cette nuit noire et différente le rendait un peu plus dingue à chaque secondes. Elle lui rappelait des chimères passées, une violence qu'il avait subit, la violence des autres à son égard. Vivement qu'un Garçon Perdu inconscient apparaisse. Que la proie vienne à lui est d'autant plus amusant. Les rôles sont désormais inversés.

Cette douce nuit promettait d'être cruelle.

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 585
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Dim 14 Déc 2014 - 22:19


Une demi-heure, c'était tout ce dont ils avaient eu besoin pour commencer la chasse. Nonchalamment, Lòng s'était donc mis à l'écart pour aiguiser ses lames, vérifier que son sourire était resté en place. La torture, lorsqu'on la menait bien, était un art difficile, bien différent du massacre. Il fallait de bonnes armes, de bons mots et surtout beaucoup de self-control. S'observant dans le miroir, le Dragon vérifia une dernière fois que le masque de bienveillance qu'il avait pris le soin de former tenait bien en place. Alors qu'il se plaçait devant le miroir, la glace lui renvoya l'image d'un gentil garçon sans histoire, un adorable métisse, grand frère, protecteur. Le genre à ne jamais trahir, ne jamais faire de mal.

Un rire cruel s'échappa d'entre ses lèvres, déchirant l'illusion. Il s'empara de ses armes, les glissa à leur place.

Le Dragon était prêt à partir en chasse.

***

Il glissait entre les arbres comme une anguille, mille fois plus à l'aise sur terre qu'à bord, suivant DogFish de près, un sourire serein figé sur ses lèvres. Les ombres du Bois Jolis, sous la lueur de la Lune, s'étaient agrandies et donnaient à la forêt une apparence mouvante, vivante. Attentif à la moindre variation, le Dragon sentait que sa fébrilité avait été remplacé par une grande concentration. Même sa douleur s'était quelque peu atténuée, apaisée par la perspective de la séance à venir. Plus en arrière, le sourdingue semblait beaucoup plus impatient. Entre lui et Smee, qui n'oserait sans doute pas frapper assez fort, Lòng risquait de devoir jouer le médiateur.

L'idée lui plut grandement.

Soudainement, le Pied-Beau s'arrêta. L'asiatique fit de même, observant les alentours à la recherche de ce qui avait pu stopper Wilhelm. Bien qu'il n'appréciait que peu chasser avec les autres, le Dragon devait reconnaître que son compère était un excellent traqueur.

Lorsque DogFish releva la tête avec l'air d'avoir flairé quelque chose, Lòng le fixa d'un air interrogatif, faisant passer par ses yeux clairs la question qu'il ne poserait pas à haute voix de peur d'alarmer une éventuelle proie. Tu as trouvé quelque chose ?








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Mère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Lun 15 Déc 2014 - 13:57


Les pirates partent à la chasse


La vallée des fées, c’est tellement joli. Tellement beau, qu’Eilis ne pu résister à la tentation. Il lui fallait découvrir ce lieu plus en profondeur, oh oui il le fallait ! Elle trouverait peut être des bougies, qui sait. Et le bois joli, il porte bien son nom, tout est drôlement joli là dedans. Oh oui oui oui.

La petite enfant marche à travers les broussailles. Elle ne regarde pas vraiment autour d’elle, elle s’arrête sur tout ce qu’elle croise, une fleur jolie, un petit animal qui s’enfuit lorsqu’elle s’approche. Oh elle essaye tout. Elle cueille quelques baies, qu’elle finit par abandonner car d’autres ont l’air plus appétissantes. Elle ne goûte pas, elle se dit que ses petits garçons perdus aimeraient aussi en avoir. Oh elle leur en ramènerait, pour sûr !

Elle prit sa petite robe bleue et retroussa le bas, dévoilant ses frêles gambettes blanches pour y déposer son butin. Ce n’était du chocolat, mais ça avait l’air tout aussi bon et sucré. Et puis et puis… Plus elle s’enfonçait dans la forêt, moins elle retrouvait son chemin. Elle finit par tourner sur elle-même, lâchant le bord de sa robe, oubliant les baies, oubliant les enfants perdus. Elle avait besoin d’un guide, qui viendrait la chercher aujourd’hui ?

« Il y a quelqu’un ? » Demanda-t-elle d’une petite voix étouffée.

Le silence lui répondit par la négative. Elle gonfla les joues et posa ses mimines sur ses petites hanches. Oh elle allait trouver une solution non ? Et puis, ce n’est pas comme si l’île était dangereuse, peut être que si elle appelait plus fort encore, quelqu’un viendrait à son secours. Oh une fée peut-être ?! Oh ce serait tellement bien !

« OUH OUH je suis perduuuue. » Appela-t-elle désespérément, posant son fessier sur un tronc à l’horizontale.

Boudeuse, elle posa ses coudes sur ses cuisses et enfonça son visage dans ses paumes, tirant une moue terriblement agaçante et mignonne à la fois. Elle gonfla les joues et tapota du pied par terre. Dites donc, les guides se font attendre aujourd’hui ! Heureusement qu’au Pays de Jamais, on ne court aucun risque.






Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Lun 15 Déc 2014 - 17:51

La nuit du Croquemitaine imposait à Smee d'agir tel un animal. Ne pouvant pas se fier à ses yeux, il devait se reposer sur ses autres sens. Apporter une lanterne aurait été trop dangereux : la lueur aurait signalé leur position à tous les habitants de l'île. Ils devaient se fondre dans l'obscurité, devenir de simples ombres fugaces.

Le dos voûté, Smee avançait à pas mesurés, se mouvant même par à-coups à quatre pattes. Wilhelm semblait avoir senti quelque chose. Le second stoppa à quelques pas, et suivit le regard du matelot. Ses yeux tentèrent de discerner une ombre mouvante. Une voix perça l'atmosphère silencieuse des bois. Une voix enfantine, aux accents aigus.

Une Enfant Perdue se tenait là, à quelques mètres d'eux. Inconsciente du guêpier dans lequel elle venait de se jeter.

Smee posa, tour à tour, sa main sur les épaules de ses camarades. Il leur fallait encercler l'Enfant, lui empêcher tout échappatoire possible. Le second donna ses directives à voix basse, murmurant aux oreilles des matelots.

« Chacun de vous prend une direction : est, ouest, nord, sud. Ne faites aucun bruit, pas un mot. Wilhelm, tu donneras le signal de l'attaque. Nous devons lui couper toute retraite possible. Que, même galvanisée par la peur, elle abandonne le combat avant de lutter. »

Smee n'aimait pas forcément s'en prendre aux filles. Mais il se devait de mener la mission à bien. Quitte à laisser ses comparses user de la violence si la situation l'exigeait. Le Jolly Roger et son équipage passaient avant ses principes.

Le second gagna sa position, se mouvant sur l'herbe rase, évitant les buissons qui auraient pu trahir sa présence. Smee se posta derrière un arbre, gardant un œil sur l'enfant. La proie était acculée. L'attaque ne tarderait pas.
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Enfant Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Lun 15 Déc 2014 - 17:57

Piou piou piou, non, Vinyle n'a rien contre les oiseaux. C'est mignon un oiseau, c'est coloré, c'est un symbole de liberté et d'autres trucs poétiques, mais bon dieu, qu'est-ce que ça peut faire comme bruit ! Ça faisait une éternité qu'il pataugeait dans les orties et trébuchait sur des racines, et il fallait en plus que ces emplumés lui sortent tout leur répertoire musical en canon, et le plus aigu et le plus fort possible. Une éternité que des piaillements résonnaient dans son crane, et pour quoi ? Pour retrouver une gamine qu'il ne connaissait pas, tout ça parce que ses enfants « s’inquiétaient ». Non mais vraiment.
De toute évidence, il n'était pas vraiment de bonne humeur.

La nuit avait fini par tomber, les oiseaux par se taire. Il marchait sans faire spécialement attention au bruit qu'il faisait, trop occupé à regarder dans tous les sens pour essayer de trouver une silhouette d'enfant dans ce noir quasi complet, quand des bruits de pas le stoppèrent net sur son chemin.
Il y avait plusieurs personnes, de toute évidence. Pas de voix d'enfants, pas de rires, c'était des pas d'adultes, et ça, ça n'avait jamais rien de bon.

Pestant intérieurement, il se baissa pour rester hors de vue du groupe, qui que ce soit -pirates, peaux-rouges, ou que sais-je encore, et tenta de les contourner sans un bruit, restant au ras des buissons. Quand il entendit, près de lui, beaucoup trop près :

« OUH OUH je suis perduuuue. »

Ok, il était foutu, pas moyen qu'ils n'aient pas entendu ça. Son instinct lui criait de se barrer, très vite, mais en faisant quelques pas en direction de la voix, il vit exactement ce qu'il cherchait : à savoir une petite fille en robe bleue, assise sur un tronc (bon, il cherchait juste une petite fille, mais il allait pas chipoter). Si c'était la bonne, aucune idée. Mais il se dirigea vers elle avec la discrétion d'un ninja, lui plaqua une main sur la bouche de peur qu'elle crie de nouveau, et chuchota d'un air paniqué :

« Chhh, chh, moins fort. Écoute, il faut- »

Un bruissement dans les buissons et sa voix alla se perdre étranglée dans sa gorge.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1038
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Lun 15 Déc 2014 - 21:33

DogFish était aux aguets, accroupi sur le sol recouvert de feuilles, les yeux plissés et braqués droit devant lui. Son corps était complétement raide, a la manière d'un chien de chasse qui aurait flairé une proie. Ses yeux perçant semblaient aller au delà des feuillages, au delà de la nuit. Il avait vu quelque chose.
Il avait vu.... et entendu!
Une petite fille en robe bleue... Toute fraiche et toute mignonne! C'était tellement.. parfait.

Autour de lui, son environnement lui semblait moins présent, comme si tout ce qui n'avait pas avoir avec sa proie avaient un peu disparu, s'était rendu plus flou.
Dans cette position et avec cette attitude, si le pirate n'avait pas été aussi blond et pale, on aurait pu le prendre pour un indien, avec ses deux vieilles plumes dans les cheveux, arrachées a on ne savait qui ou quoi.

Soudain, quelque chose pénétra dans sa zone de perception, le déconcentrant. Ses yeux frémirent, marquant une hésitation avant d'enfin se détacher de sa cible de chasse non moins sans une certaine frustration.
Mais ce n'était rien, juste le pied du Dragon.

Son propriétaire le regardait avec un air interrogatif.
Le pied du dragon...

Contre toute attente, les sensations de la chasse reprirent DogFish a la gorge, ses pupilles pales se dilatant a grande vitesse. Son cœur se mit a s’accélérer tandis que sa tête penchait doucement sur le coté, les yeux rivés sur cette partie anatomique si précieuse au pirate.

Il se mordit la lèvre inférieur alors que déjà dans sa tête se jouait une scène étrange, une scène ou il attrapait brusquement la cheville de Lòng et y assenait un violent coup de machette. Comme ca. Sans crier gare.
Wilhelm déglutit.
Puis, lentement, il releva les yeux vers le visage de son collègue, faisant glisser son regard sur ses jambes et jusqu’à son visage, avec une certaine lenteur.
Le Pied Beau ne souriait pas, et cela était un fait assez rare pour le noter.

La ça ne rigolait plus. Il sentit une goutte de sueur lui couler sur la tempe.
N'attaque pas DogFish, ou tu sera corrigé! Lui criait une petite voix dans sa tête.
Pense a l'autre chasse! Pense a l'autre chasse!
Il serra les dents, réveillant la douleur lancinante et son front se plissa.

Il reprenait pied, et ne prendrait pas celui de son compagnon pirate.
On ne coupe pas les pieds de ses collègues, d'autant plus lorsqu'il s'agit du Dragon.
Ca mord ces bêtes la...

Le Pied Beau ne pu réprimer un sursaut lorsqu'il sentit la main de Smee le frôler, réclamant apparemment son attention. Il grogna, se passant le dos de la main sur le front pour sortir de son délire.
Sois attentif!


« Chacun de vous prend une direction : est, ouest, nord, sud. Ne faites aucun bruit, pas un mot. Wilhelm, tu donneras le signal de l'attaque. Nous devons lui couper toute retraite possible. Que, même galvanisée par la peur, elle abandonne le combat avant de lutter. »

Il acquiesçât en silence, quelque peu déçut du plan d'attaque.
DogFish lui, aurait bien foncé dans le tas!
Bim bam boum, ce n'est pas sa retraite que l'on coupe, mais ses jolis petites gambettes!
Mais le pirate obéit sans moufeter. On obéit toujours a un supérieur. Et on ne coupe pas les pieds d'un collègue.

Il se mit donc en route, se détachant des autres pirates, se mouvant entre les branches silencieusement sans quitter sa proie (la vraie!) des yeux.
Alors qu'il était presque arrivé a son poste désigné, il vit un second gamin rejoindre la petite fille. Il s'était presque jeté sur elle, lui plaquant une main sur le visage, la faisant taire... Il les avait repéré.
Mais ca n'avait aucune importance, au contraire! Deux gosses pour le prix d'un, c'était un rêve éveillé!
Mais désormais, il allait falloir agir vite, ou les petits lapins allaient tailler la route!

Aussi, une fois a son poste, il sortit ses deux machettes, serrant leurs manches plus fort que nécessaire. Un sourire nerveux se dessina sur son visage, un sourire nerveux et dingue.
Il savait... C'était bon, ses collègues pirates étaient prêt, ils se devait de l'être!
Il attendit un instant.
Le vent souffla dans les arbre et la.

"A l'abrodaaaaaage!"
Il hurla comme un dément, se jetant toute lames dehors sur les enfants.

hrp:
 






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lòng Sơn Mai
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 585
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Mar 16 Déc 2014 - 22:06



Inconscient du délire dans lequel son collègue s'était plongé, Lòng détourna son attention du Pied-Beau pour écouter avec attention les directives de Smee. Acquiesçant, sourire serein aux lèvres, il se sépara alors des autres, filant un peu plus loin pour contourner le lieu où se trouvait l'enfant. Il avait pu l'apercevoir, entre les arbres. Une petite fille en robe, l'air pétri d'une innocence qu'il se fera un plaisir de saloper. Le sourire de Lòng se fit tendu, carnassier. Quelque part, il avait envie de pleurer.

- OUH OUH je suis perduuuue.

La voix avait résonné un peu plus loin. Furtivement, le Dragon s'appuya contre un arbre, tapi dans la pénombre. Son sourire se modifia, redevint bienveillant, accordé au masque qu'il abordait pour ses proies.

Tu n'as pas idée d'à quel point.

Il y eut un mouvement du côté de la proie. Avec une surprise ravie, Lòng vit un deuxième enfant - plus âgé - rejoindre la petite. Un éclat inquiétant passa dans ses yeux. Deux gamins, ce n'était pas assez pour les menacer. Mais il y avait là un facteur de plus, une inconnue à l'équation. Une chance de plus que quelque chose

(lui)

ne dérape. Mais bon, il fallait faire avec. Le Dragon en était là dans ses considérations lorsqu'un cri - le signal - retentit dans le bois. Se détachant de l'écorce, le matelot fit également son apparition, mains dans les poches et sourire aux lèvres. Atterrissant souplement non loin des deux proies, Lòng s'étira, faisant craquer ses vertèbres. Avec une douceur vénéneuse, il posa son regard sur les deux perdus. Son sourire s'étira, se fit complice. Il n'avait pas sorti ses armes : il devait inspirer une sorte de confiance et puis, si les gamins tentaient de l'attaquer, il ne lui suffirait que d'un temps minime pour riposter. D'une voix douce, il lança presque pour lui-même :

- Deux enfants et quatre pirates sont sur un Îlot...

Il ne termina pas une phrase qui - de toutes façons - se serait achevée par un rire un peu trop fort pour être sain. Il s'agissait de garder le contrôle - il en fallait bien un...
Spoiler:
 








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Dim 28 Déc 2014 - 15:29



Les pirates partent à la chasse



Ah, l'immobilté. L'observation. Attendre que les petites proies soient gentiment posées, avant de surgir des fourrées. Une drôle de petite voix faisait écho dans l'esprit du Silencieux. Patiente, écoute, bondit. Son instinct prenait enfin le dessus. Deux petites proies tout à lui, proche de lui. Et tant pis pour les autres, s'ils ne sont pas assez rapides. Ils le dérangent. Ils perturbent les vibrations du sol qu'il peine à traduire, au fur et à mesure qu'une étrange adrénaline monte en lui.

Smee parle. Le Second donne les directives. Eren, attentif à ses ordres, plisse les yeux, avant de s'enfoncer dans la végétation, vers l'est. Direction, est. Attendre le signal d'attaque du Pied-Beau. Couper tout échappatoire. Ce n'est pas compliqué, les étapes se listent dans la tête du Silencieux. Il attendra simplement le moment ou Wilhelm surgira de sa cachette, pour bondir à son tour. Pour l'heure, l'apprenti reste accroupi, observant avec une certaine impatience la fillette, assise sur le tronc horizontal d'un arbre. Pauvre gamine imprudente. Mais, un autre Garçon Perdu semble l'avoir rejoint. Ce sale môme semble bien plus conscient du danger que la petite fille. Bah. Autant attendre le signal. En attendant, Eren préfère observer la scène face à lui. Il n'entend strictement rien. Les Perdus parlent bien trop bas. Et Le Silencieux ne parvient pas à savoir s'il les connaissaient, du temps ou il appartenait aux Garçons Perdus. Et au fond, il espérait de tout coeur qu'il s'agisse de deux Soigneurs. Au moins, leurs effectifs seraient réduits.

Un bourdonnement rompt le silence de plomb que le jeune homme entend en permanence. Il se redresse brusquement, et aperçoit Wilhelm surgir de sa cachette, et se diriger vers les deux enfants. Et à son tour, le sourd bondit de son lieu d'observation. Tendu comme un arc, une de ses mains est enfouie dans sa poche, l'autre posée sur le pommeau de son sabre. Un sourire des plus dérangés se dessine sur ses lèvres. Enfin, son attente allait être comblée. Un peu plus, et sa frustration augmentait. Il peine à entendre la phrase de Lòng, mais il distingue quelques mots. Cela lui rappelle une chanson, étrangement. Une chanson d'un autre temps, d'une autre personne. Et son impatience augmente brusquement d'un cran. Patience, patience. Il est plus amusant de prendre son temps, comme il le faut. On le lui a appris, après tout.

Des petites voix retentissent dans sa tête. Elles s'estompent, puis s'amplifient, puis disparaissent dans un court laps de temps. Et finalement, Eren ne peut s'empêcher de ricaner, doucement, tout en s'approchant des deux gosses. Un ricanement dissonant et désagréable, qui traduit parfaitement son impatience. Et qui s'amplifie lentement, très lentement. Lui qui voulait massacrer d'un coup, voilà qu'il souhaite plus que tout prendre son temps. Comme un jeu.

Hors RP:
 


Dernière édition par Eren L. Nils le Jeu 1 Jan 2015 - 16:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Mère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Sam 3 Jan 2015 - 15:14


Les pirates partent à la chasse


Elle se pensait réellement perdue. Mais elle savait aussi qu’on viendrait très vite à son secours. Cela se produisait à chaque fois. Elle se perdait, elle criait et quelqu’un apparaissait. Déjà l’attente se faisait trop longue, elle fronça les sourcils avant d’avoir le souffle coupé par une main enfantine mais toujours plus grande que la sienne, plaquée contre sa bouche. Elle écarquilla les yeux, se débattant avant de remarquer que la personne n’était qu’un enfant perdu. Son sauveur ? Chouette, mais pourquoi se taire ?  Elle secoua la tête afin de pouvoir dégager la main de son visage et sauta au sol, lissant sa petite robe bleue.

« Ooh c’est toi Vinyle ?! , dit-elle avec un petit sourire, T’en as mis du temps ! Je voulais ramasser des baies pour mes petits ! C’est dur d’être une mère tu sais ! » S’exclama-t-elle avec vigueur.

Connaître le nom de beaucoup d’enfants est une tâche recommandée pour une mère. Et donc reconnaître Vinyle n’avait pas été une tâche très difficile. Malheureusement, la jeune enfant ne savait pas encore que ses exclamations joyeuses avaient attirés d’autres personnes. Loin d’être des sauveurs, les pirates ne lui feraient sûrement pas des câlins. Quelle pauvre naïve fait-elle, elle ignorait presque leur existence !

Un cri se fit entendre, puis un homme, tous sabres sortis apparu de nulle part, semblant très menaçant. Dans l’esprit d’Eilis, cet homme devait avoir faim pour se promener de la sorte avec ses couteaux. Un autre homme, avec une voix toute douce sortit d’un autre buisson, commençant comme une sorte de devinette. Tout de suite elle eut confiance en lui. Son aura dégageait quelque chose de chaleureux, avec son ton, sa voix et sa petite devinette. Elle lui fit le plus beau des sourires.

D’autres sortirent, mais elle n’y fit pas tant que ça attention, ne sachant plus lequel elle devait saluer en premier. Elle fit un sourire à  Vinyle, toute heureuse qu’autant de personnes viennent à son secours.

« Je savais pas qu’il y avait des grands ici ! Je pensais que c’était interdit ! » S’exclama-t-elle soudainement. « Bonjour à vouuuus ! »

Elle fit même une jolie courbette, toute heureuse d’avoir autant de chevaliers servants.

« Lequel de vous va me faire un câlin pour me ramener à la maison ? Mes enfants m’attendent. »

Elle les regarda tour à tour, un petit sourire à chacun.  



Revenir en haut Aller en bas
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Jeu 8 Jan 2015 - 19:28

Cette chasse se transformait en cueillette de champignons ou plutôt d'Enfants Perdus. La plus jeune, grand sourire candide sur son visage poupin, n'opposait aucune résistance. Elle était même prête à se jeter dans les bras ouverts des pirates. Si seulement elle savait quel « genre » de câlin pouvait faire un pirate, elle n'aurait pas sourit de toutes ses dents.

La situation avait quelque chose de doucement ironique.

Smee rejoignit ses comparses, et esquissa une révérence à l'adresse d'Eilis.

« Nous sommes venus vous chercher pour prendre le thé, princesse. Vos enfants vous attendent là-bas. Mais chut, il ne faut pas leur dire. Ce devait être une surprise. »

Le second n'aurait jamais cru palabrer ainsi avec un Enfant Perdu pour l'amener à se jeter dans un piège. Il restait tout de même le garçon qui, lui, était pleinement conscient du danger. Il fallait le mettre hors d'état de nuire rapidement, l'empêcher d'emporter la demoiselle avec lui, loin des pirates.

En deux pas Smee se rapprocha de Vinyle, et le saisit par le bras.

« Par contre ce garçon n'a pas été sage. Nous devons le punir. »

Smee jeta Vinyle dans les jambes du Pied-Beau.

« Tu peux lui couper les pieds. Ses blessures attireront le Soigneur, et la demoiselle alertera ses amis avec ses cris. »

Le regard de Smee se posa sur Eilis. D'un geste il indiqua aux autres pirates d'attraper l'Enfant, de l'empêcher de fuir.

« Désolé princesse, je suis un méchant pirate. J'ai l'habitude de mentir. »

Citation :
Désolé pour le temps de réponse, j'avais zappé que c'était mon tour.  
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Enfant Perdu
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Dim 11 Jan 2015 - 17:45

Il avait compris très vite que ce qu'il avait là, c'était la crème des pirates.
Il le voyait dans la manière dont ils les encerclèrent, méthodiquement, presque froidement, à leurs armes, et leurs sourires. Il reconnut ceux dont on faisait les cauchemars. Ceux dont on faisait le portrait, les descriptions de ces gosses mutilés qui revenaient au camp avec quelque chose en moins, un membre, un sourire, leur innocence. Et Vynile était figé sur place, tous les jolis mots qu'il connaissait en travers de la gorge.
Ça faisait longtemps qu'il était là. Il s'était bien dit que ça devrait lui tomber dessus un jour. Ses yeux passèrent d'un pirate à l'autre, puis tombèrent sur Eilis, qui souriait, avec une insouciance qui le rendait presque nauséeux. Il se dit que le câlin attendra. Et que les enfants d'Eilis risquaient d'attendre encore plus.
Quand à lui, il avait froid. Il avait la nette impression d'avoir avalé une seau de glaçons, la panique au bord des lèvres et les larmes au bord des yeux. Il avait tiré son couteau dans un effort louable pour avoir l'air courageux.

Il savait bien que ce ne serait pas utile.

Celui avec des lunettes, qui était grand et droit, n'eut besoin que d'une phrase pour gagner. Que d'un geste pour l'envoyer valser aux pieds d'un autre pirate. Vynile réussit à enregistrer une information ; cruciale. Ils étaient un appât. Et le Soigneur, ça ne pouvait pas être tente-mille personnes.

« LACHEZ LA. » il hurla, surpris de trouver autant de force dans sa voix.

Diplomate. C'était un Diplomate. Il devait trouver une solution. Il devait trouver un truc. Il s'en rendait compte, aujourd'hui plus que tout autre jour, il ne voulait pas mourir. Et il ne voulait certainement pas se faire couper les pieds par ce pirate dont rien que l'odeur le révulsait.
Il se devait, en premier lieu, de sauver la gamine.

« Laissez la partir. » il reprit, le souffle court. « Laissez la, elle ira chercher … elle ira chercher qui vous voudrez. »

Au moment où ces mots quittèrent ses lèvres, il savait que ça ne servirait à rien. Un peu comme le couteau, qu'il serrait toujours dans son poing sans oser sans servir.
Il paraît que les vrais hommes ne pleurent pas.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1038
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Dim 11 Jan 2015 - 23:46

DogFish fixait les deux enfants de ses yeux pales, son sourire nerveux déchirant son visage, découvrant ses dents noircies.

Tour a tour, Lòng et Eren sortirent de leurs cachettes, le pirate au cheveux noir en premier.
Le Pied Beau quitta ses proies du regard pour le fixer et ricana lorsqu'il l'entendit commencer une sorte de blague.
Il avait toujours le mot pour rire, le Dragon!
Un vrai fêtard celui la!
Pourtant, il était plus souvent dans la Lune qu'a la fête en général! C’était pas vraiment le genre du dragon de danser et de chanter, mais bon, chacun sa manière de s'amuser!
Pour Lòng, c’était le sang et les mots d'esprit apparemment.

Puis vint Eren! Lui aussi était plutôt calme! Mais avec celui la, il fallait toujours se méfier! Ce mec était une vraie girouette!
Il était plutôt du style a rester en retrait, a ne pas trop se mêler aux autres pirates, mais s'il avait envie d'un bain de sang, il allait pas se priver.
Un chic type ce Eren
Un bon gars!

Et enfin, Smee les rejoignit, tout aussi calme et serein.
Ça c’était quelque chose d'être aussi calme dans une situation aussi excitante! DogFish ne pu s’empêcher d'admirer ses trois collègues! A coté d'eux, le blond passait pour un chien fou, mais bon, on était ce qu'on était!

Les yeux de DogFish revinrent enfin a leurs proies.
Le jeune garçon avait l'air particulièrement stressé. Son attention ne cessait d'aller et de venir d'un pirate a l'autre, comme un petit animal pris au piège. Un petit lapin entouré de quatre loups prêt a se jeter sur lui pour le déchiqueter.
Et soudain, la voix de la petite fille en bleu retentit, cristalline.

"Je savais pas qu’il y avait des grands ici ! Je pensais que c’était interdit !"

Les sourcils de DogFish se relevèrent de surprise et il inclina la tête sur le coté, comme désarmé par une attitude aussi désinvolte.
Bien sur, c’était seulement "comme", car les deux mains du pirate enserraient toujours ses fidèles machettes et il n'était pas vraiment prêt a les lâcher.

"Bonjour à vouuuus ! "

Comme un adolescent attardé, le pirate releva la main et lui fit un petit coucou malgré que sa lame l'accapare toujours, tout en ricanant.

"Lequel de vous va me faire un câlin pour me ramener à la maison ? Mes enfants m’attendent. "

DogFish n'en croyait pas ses oreilles!
La petite fille voulait un câlin! C’était.. Elle était...
"vraiment trop mignonne" Lâcha t-il dans un soupire, toujours l'air béat. Et elle, elle continuait de leur sourire! Elle lui souriait a lui aussi!! C’était trop pour le pirate qui sentait déjà son cœur fondre! Ses pieds devaient être si tendre dans ses petites chaussures! Ça allait vraiment être difficile de s’empêcher de tout découper.

Le second du Jolly Roger répondit a la demoiselle tel un gentleman ce qui ne surprit en rien le Pied Beau. Mr Smee c’était celui qui avait le plus de bonnes manières sur le bateau, enfin, juste après le capitaine!
Et la suite des événements ne déçut pas du tout le pirate, alors la, vraiment pas. Car quand Smee jeta littéralement Vinyle a ses pieds tout en lui donnant l'autorisation de le prendre, DogFish cru bien qu'il allait défaillir.

Dans un mouvement machinal et souple, sans même réfléchir a ce qu'il faisait, DogFish rangea l'une de ses machettes a sa ceinture et de sa main libérée, il se saisit de l'épaule du jeune garçon et plaça sa lame sous sa gorge. Il tenait le garçon perdu devant lui tout en le laissant faire face a la scène, celle ou des pirates attraperait sa jolie petite copine.
Le cadeau que Smee lui avait fait, il ne l'oublierait pas, et il n'allait pas le laisser s’échapper. Aucune chance.

LÂCHEZ LA! Se mit il a brailler alors que les doigts de DogFish s’enfonçaient dans son épaule pour le maintenir plus immobile.

"Laissez la partir. ... Laissez la, elle ira chercher … elle ira chercher qui vous voudrez. " Sa voix semblait s’être brisée sur ces derniers mots et le pirate dans son dos se pencha doucement a sa hauteur, lui chuchotant a l'oreille.

"Chhhht calme toi petit! Calme toi!" Tout en parlant il avait un peu plus approché la lame du cou de Vinyle, le forçant a relever la tête. "Ne pense plus a la jolie petite fille en bleu! Ça n'a plus d'importance maintenant!" Il se mit a ricaner de nouveau dans l'oreille de l'enfant tout en fixant Eilis prise au piège. "Maintenant c'est entre toi et moi.. Vinyle!"

Quel joli nom c'était. Vinyle. DogFish ne savait pas ce que ça voulait dire, si cela représentait quelque chose, mais c’était ainsi que la petite fille en bleu avait apostrophée le garçon un peu plus tôt.
DogFish se tenait collé a l'enfant, sa joue contre la sienne, tout deux regardant les hommes s'approcher de la petite blonde. Elle était comme une poupée de porcelaine, si fragile, si innocente. Le pirate soupira tout contre sa future victime.

Soudainement, l'enfant se tendit sous la prise du pirate, et DogFish ne sursauta même pas lorsqu'il tenta de le poignarder pour s’échapper.
Wilhelm avait déjà prévu le coup, il avait déjà repéré la petite lame insignifiante entre les mains tremblantes du garçon.
Il le désarma sans aucune difficulté et dans un élan, le saisit par la cheville et tira brutalement vers le haut.

La logique ayant toujours un minimum de droit sur l'ile imaginaire, Vinyle se retrouva rapidement la tête en bas, le pirate le maintenant par la jambe, le soulevant sans aucun problème.
La prise avait du secouer le jeune garçon et le sang devait désormais lui monter a la tête, mais peut être pas autant qu'a celle de DogFish qui lorgnait maintenant sa prise avec une expression frisant la démence.

Ses chevilles étaient fines et sa peau halée.
Le pirate se mordit la lèvre inférieur comme il le faisait si souvent, le rouge aux joues.
"Magnifique... Je suis sur que tu as des pieds magnifiques... Susurra t-il entre ses dents. D'un geste bref, il retira la chaussure et la laissa tomber au sol et la...

Il admira.

Les pieds de Vinyle étaient vraiment de qualité.
La peau était fine et douce. Quelques imperfections de ci de la, certes mais... Ils avaient la tendresse et la vivacité de la jeunesse.

Le pirate continuait de détailler avec délectation sa prise sans plus se soucier aucunement de ce qu'il se passait autour de lui. Plus rien n'avait d'importance... Ce qui comptait c’était Vinyle.

Son Vinyle!

Le garçon ne cessait de se débattre sous sa prise, tambourinant les jambes du pirate avec ses poings sans grande efficacité. DogFish était comme en transe. Une bestiole aurait pu se jeter sur lui pour lui lacérer le dos qu'il n'aurait pas bougé d'un pouce.
Après avoir observé son pied sous toute les coutures, DogFish sembla enfin se décider.

"Tes pieds sont trop beau, tu quittera ce monde sans eux. Ils ne méritent pas la mort!"
Et il jeta le gamin sur le sol tout en le plaquant contre l'herbe fraiche de la nuit, le maintenant des pieds a la tête.

Le pirate se plaça sur lui de façon méthodique; assis sur sa taille, face aux pieds de sa victime qui elle était face contre terre, l'une de ses bottes lui maintenait la tête enfoncée dans l'herbe par une pression sur le cou, ses mains tenant fermement les deux chevilles dont l'un des pieds étaient resté nu, les tibias relevés.
Cette position n'avait rien de confortable mais elle avait tout de pratique.
DogFish l'avait usé des dizaines de fois.
Il avait enserré les deux frêles chevilles croisées dans sa main gauche qui étaient assez grande pour tenir les deux a la fois.

Lentement, Wilhelm releva sa lame rouillée vers les chevilles, la plaçant juste en dessous de sa main.
Il s'agissait de viser correctement.
La coupure devait être net et propre.

Sous lui, le pirate pouvait sentir sa victime remuer, mais cela ne le déconcentra pas de sa tache.
Le Pied Beau avait l'habitude. Il tranchait toujours les pieds avant de tuer. C’était un gage de fraicheur.

Wilhelm était désormais dos aux autres pirates. C'est donc Vinyle qui pouvait les voir, eux et la petite fille en bleu.

"Vinyle sent la bile
Lui remonter jusqu'au nez
Ca doit être difficile
de se faire trancher les pieds"


Commença a chanter le Pied Beau.

"A cause d'une imbécile
qui ne pensait qu'a jouer
Les battements de ses cils
ne faisaient que papillonner"


La lame s’éloigna des chevilles prisonnières dans un élan.

"Dans leurs mouvements graciles
Lui seront utile désormais
a chasser ses larmes de crocodile
Car Vinyle ne galopera... Plus jamais"


Et la lame trancha la chaire, libérant un torrent de sang et de larmes.

Hrp:
 






"Cause you love, love, love
When you know I can't love / You love, love, love
When you know I can't love you"



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lòng Sơn Mai
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 585
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Sam 17 Jan 2015 - 2:02

Les événements s'étaient enchaînés à une vitesse effarante, et Lòng en avait été le spectateur silencieux. Légèrement à l'écart, il avait observé les deux enfants avec avidité, le garçon mais surtout la fille. La petite Mère aux allures de poupée, si adorable qu'elle avait déjà conquis le cœur de DogFish. Il avait vu Smee faire le bouffon pour la gamine, rentrer dans son jeu pour mieux la ferrer. Tout cela, Lòng y avait assisté et son palais l'avait chatouillé tout ce temps, comme avant un bon fou rire. Ou un éternuement.

Puis il y avait eu la rupture. Le moment où le voile s'était déchiré. Smee avait envoyé le gamin valser contre DogFish, le condamnant ainsi à une amputation que le Dragon savait mortelle. Ce dernier sentait que la fébrilité, la frustration rampaient encore sous sa peau, quelque part entre deux vertèbres. Il ne pouvait rien faire, pourtant, rien d'autre que de jouer au voyeur, regarder l'autre se faire trancher sans intervenir.

Heureusement que la Mouche était là, pour leur désigner la fille.

Lòng fut rapide. Sourire aux lèvres, il fit un bond, surgit derrière la petite et la saisit par les cheveux, assurant une bonne prise. Un peu plus loin, le Pied-Beau préparait son exécution, méthodiquement, avec des gestes que l'habitude avaient magnifiquement forgés. Le Dragon attira la Mère contre lui et lui plaça une lame si fine sous la gorge que l'on aurait pu la confondre avec un scalpel. De loin, on aurait pu croire qu'il l'enlaçait, qu'il la protégeait. Mais la réalité de son geste, l'éclat de la lame démentaient : il était là pour la ruine, pour semer l'horreur.

Sauf que là - une fois n'était pas coutume - ce n'était pas lui qui sévissait. Mais peu importait, le Dragon s'adaptait. Il savait déjà comment instrumentaliser Wilhelm, comment rentabiliser au mieux l'horreur de la situation.

- Regarde bien. Ronronna doucement Lòng, maintenant le crâne de l'enfant en place pour qu'elle ne puisse baisser la tête. S'aimer, c'était regarder ensemble dans la même direction et ça tombait bien puisqu'ils regardaient la scène ensemble, qu'ils verraient ensemble le gamin crever. Maintenant seulement le Dragon pouvait voir que la victime n'était pas blanche mais aussi asiatique que lui pensait l'être. Et qu'elle avait à peu près son âge lorsqu'il avait débarqué. Cette constatation le fit glousser.

Les gestes s'enchaînèrent. Puis vint le moment, l'instant où le sang jaillit à gros bouillons. Lòng abaissa la tête, glissant presque tendrement à l'oreille de la fille alors que ses lèvres effleuraient le côté de son crâne en un geste d'affection obscène :

- Maintenant crie. Crie pour moi, petite Mère.

Spoiler:
 








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Mère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   Sam 17 Jan 2015 - 15:41


Les pirates partent à la chasse


La douce enfant, la joueuse, prenait encore tout ceci pour un jeu. Le masque n’étant pas encore tombé. Le charmant jeune homme à lunettes lui faisait penser au monsieur qui rendait visite à maman quand papa était pas là. Si le visage de son papa disparaissait peu à peu dans le brouillard de l’île, celui de ce jeune homme restait encore presque net. C’est peut être les lunettes qui font cela. Il était gentil ce monsieur, amenait souvent des bonbons à la jeune enfant trop candide et trop bébé pour son âge. C’est pourquoi Eilis se sentit en confiance avec ces gens, même s’ils ne sentaient pas tous très bons. Ses enfants aussi n’aiment pas trop se laver parfois et ils puent un certain temps. Le pire c’est quand y’en a qui font pipi au lit !

« Prendre le thé ?Demanda-t-elle d’une voix douce. Je préfèrerais un bon chocolat chaud, les mêmes que maman faisait. » Elle se ferait vraiment taper sur les doigts un jour.

Mais elle n’y arrivait pas. Elle savait que c’était elle la maman, et qu’elle n’avait pas le droit de parler de la sienne, mais ça sortait tout seul, plus le temps passait et moins elle ne quittait le bout de sa langue. Elle ne savait plus son prénom, mais son parfum restait, ses rires et ses cris surtout. Mais son chocolat ça, c’était indélébile. Roh, elle aurait dû trouver du chocolat avec Grenouille !
Sortant de ses pensées, son regard se posa sur Vinyle. Elle fronça les sourcils, se doutant que le monsieur à lunettes n’était peut être pas aussi gentil qu’il ne le laissait paraître.

«Vinyle t’as fait une bêtise… ? Commença-t-elle en regardant soudainement tous ces gens s’agiter autour d’elle, Mais ! Attendez ! Pourquoi tu cries ?! Tu vas aller au cachot ? »

Pauvre enfant, si tu savais. Elle se retrouva bien vite encerclée par des bras chaud et réconfortant, il avait une odeur, une odeur salée plaisante. Celle qu’elle avait quand elle rentrait de la plage l’été. Mais le sable lui grattait toujours les fesses dans son maillot de bain. Elle tourna vivement la tête vers l’homme qui l’avait capturée mais la lame froide se faisant sentir contre sa peau la força à ne plus bouger. Comme quoi, l’instinct de survie fait des miracles.

Son regard gris se posa sur le pirate à lunettes. Elle fronça les sourcils et cria, toute en colère en voyant qu’on ferait du mal à son ami.

« T’ÉTAIS MIEUX QUAND TU FAISAIS DES CÂLINS A MAMAN TOI ! »

Elle voulu écraser le pied du pirate qui la tenait mais elle rata son coup et se tordit juste la cheville contre un caillou, pitoyable. De toute façon ce n’est pas avec sa force de moustique qu’elle aurait été capable de quelque chose. Elle aurait eut envie de crier encore, d’insulter tous ces hommes dégoûtants, mais la voix délicate de celui qui la maintenait la plongea dans un état second. C’est comme s’il n’y avait plus rien d’autre que sa voix qui la guidait, comme la flamme de la bougie vacille et la réchauffe la nuit seule. Elle a peur du noir. Elle sentit de grosses larmes rouler le long de ses joues subitement alors qu’un sanglot l’étrangla provoquant un bruit de gorge pas très élégant.

Elle avait beau vouloir fermer les yeux, elle avait beau ne pas voir ce qui se passait… Elle ne pouvait s’empêcher de fixer Vinyle, ses expressions, ses souffrances. Puis ce pirate, cette lame.

Et le sang.

Elle en perdit le souffle. Elle écarquilla les yeux, et ouvrit grand la bouche comme pour hurler, mais aucun son ne sortit d’entre ses lippes douces et innocentes. Eilis n’a jamais été confrontée à une telle violence. Suite aux violences qu’avait son père sur sa propre mère, elle s’est plongée dans un monde rose et beau, un monde d’émerveillement jusqu’à ce que Peter vienne la chercher. Et là, elle vivait dans son rêve pour de vrai. Sans voir le danger, elle avait accepté son rôle avec fierté. Mais là… La violence s’imposait à nouveau à elle comme une évidence. Tu as onze ans Eilis. Tu t’es longtemps cachée pour te persuader que tu es un bébé, que tu ne comprends pas. Mais tu comprends, tu comprends mieux que personne ce qui se passe ici : Vinyle va mourir devant toi. Tu le sais terriblement.

Tout était terriblement silencieux, comme si tout était ralenti autour de toi, il n’y avait que ses bras chaud, son rythme cardiaque rassurant, et cette lame froide contre ton cou. Il te force à regarder, il te force à l’écouter et toi tu regardes, tu écoutes et tu obéis.

Il veut qu’elle crie ? Alors ses lèvres s’ouvrirent à nouveau, ses yeux ne voyant plus rien tellement les larmes l’inondaient, et le cri sortit, strident, vidant ses poumons d’un coup, elle hurla, jusqu’à être prise d’une quinte de toux. Elle se tortilla dans ses bras, comme cherchant à le repousser. Tout ce qu’elle réussit à faire, c’est se couper elle-même sur son couteau, ça pique dans le cou. Mais ce n’est sûrement pas grave. Le cri s’est éteint dans un son désarticulé, elle tentait de frapper derrière elle, de se secouer dans ses bras, mais elle savait que ce n’était que peine perdue.

« Il… Meurt … ? Souffla-t-elle, sa gorge lui faisant terriblement mal. Je vais… Mourir aussi maintenant ? Je voulais juste… »

Elle se tourna autant qu’elle le pu, pour poser son regard sur le visage du pirate asiatique. Quitte à se couper la gorge un peu plus, pour terminer sa phrase dans un sanglot.

« … Un câlin. »  





Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les pirates partent a la chasse   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» D'autres Pirates partent à la Pêche !
» Pirates Tueurs de Long Drong Sylver - Bardés de Pistolets
» Aegwynn et la chasse au Dragon
» Le Jour des Pirates...
» Chasse rapide aux ballasts.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Vallée des Fées :: Le Bois Joli-