Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Ven 5 Aoû 2016 - 7:23

Ils étaient quitte! Pour de vrai, pour de bon! Elle avait validé la fille, donc, c'était bien ce que ca voulait dire!
Ca voulait dire; on remet tout a plat, on efface les ardoises et on reprend tranquillement notre petit bonhomme de chemin! Bon, certes, le chemin ressemblait plus a un torrent en mode rafting extrême, mais ca, c'était pour le coté fun!
Leur relation n'avait vraiment rien d'une ballade champêtre, il fallait bien l'admettre!

"On gueule et tout, mais tu restes quand même."

Un sourire se dessinait sur les lèvres d'Apache alors qu'il caressait doucement l'épaule de la fille, d'abord du bout des doigts puis un peu plus franchement, de sa paume. Un peu comme s'il cherchait a la réchauffer ou la rassurer. Peut être un peu des deux.
"Ca me ferais vraiment chier qu'on ne se cause plus." "Ouais, moi aussi." "Même si ça me fait peur qu'on se cause, aussi. " Il eut un petit rire, accompagnant celui de Her, n'ajoutant cependant rien. C'est qu'il comprenait bien ce qu'elle voulait dire! Parfois, la fille l'avait tellement envoyé sur les roses sévèrement qu'il lui arrivait d'appréhender sérieusement ses répliques.

- Surtout après le bassin, en fait.


Le punk se tendit perceptiblement juste après l'entente du fameux mot.
Le bassin, le retour II du il n'est pas mort, la revanche.
Il y eut un petit silence durant lequel l'Hérissé risqua un regard du coté de sa camarade, tout de même un petit peu angoissé pour le coup.
Pourquoi ce sujet revenait-il finalement? N'était ce pas une affaire classée?
Non non. Ca, il n'y avait que lui qui l'avait décidé.

"C'est ouf, quand même, parce que bah. J'ai jamais fais ça, me noyer"
Il eut envie de dire que lui non plus, son sourire s'agrandissant un peu plus, le stress redescendant, mais se retint. "Ou partager un bain" Cette fois il se racla la gorge, se passant une main sur le visage comme pour faire disparaitre les couleurs qui avaient du y apparaitre. "Ou rien de ce qui s'est passé là-bas en fait."
Rien...
Rien de ce qui s'est passé la bas?
Elle faisait sans doute référence a...
Oui oui, il avait compris.
Mais l'info mit tout de même un petit temps a remonter au cerveau, sa tête se tournant soudain vers elle, les yeux écarquillés.
Son premier baiser?
Vraiment?
Putain t'es con Apache, elle est jeune, ce serait pas si étonnant!

Ouais ouais... C'était vrai. Mais en même temps, Her avait un tel aplomb, une telle réflexion sur les choses et une façon de s'exprimer si assurée qu'elle donnait l'impression d'être une meuf hyper aguerrie et du coup...
Expérimentée.

"Mais même si on s'envoie des patates dans la tronche, bah c'est toujours du positif qui en sort." "Ouais! C'est chouette ca!" Et il n'y avait pas grand chose a regretter. "Avec toi, j'ai le droit de gueuler, d'être tarée -parce que bon, tu fais un peu pas mal ressortir la timbrée de service, hein. Celle qui se coule toute seule, et tout." Apache éclata franchement de rire cette fois, la serrant un peu plus contre lui alors que son visage s'illuminait malgré les blessures toujours la. "T'es pas taré Her! N'importe quoi!"
Mort de rire le punk.
Il se calma cependant, écoutant la suite, même si toujours souriant.

"Tu me laisses pas être normal, je crois. J'arrive pas encore à savoir si c'est bien."
Il aurait eut envie de lui dire que OUI!
OUI c'était très bien, par ce qu'il ne comprenait toujours pas cette volonté de ne surtout pas exister au regard des autres, mais il ne se le permit pas. Il sentait bien que c'était déjà quelque chose, ce qu'elle lui avait dit la. Qu'il y avait déjà un pas de fait. Un pas vers elle même, et ca, ca comptait.
"Mais je t'aime bien."
Il piqua instantanément d'un fard, clignant des yeux.
"Et j'aime bien parler avec toi. Donc on verra bien. C'est ça, pas se renier en fait. Je crois."

"Moi aussi je t'aime bien et.. Et j'aime bien parler avec toi."
Un peu gêné le punk. Puis au final, ca voulait dire quoi tout ca?
Ca voulait dire que le bassin, ca avait compté quand même.
Que le baiser, elle l'avait pas juste ignoré.
Pire que ca.
Mieux que ca?
C'était son premier. Alors en effet elle ne risquait pas de juste le balayer d'un revers de main comme il avait eu l'impression qu'elle le ferait un peu plus tôt.
Son premier baiser ouais.
Est ce que c'était grave?

"Si t'as mal, faut pas te forcer, d'ailleurs. J'ai pas envie de te dézinguer encore plus."

Nouveau sourire, même si les pommettes toujours quelque peu colorées. De son bras toujours passé sur les épaules de la fille, il la rapprocha un peu plus de lui, son avant bras lui caressant la joue alors qu'il posait ses lèvres sur sa tempe, l'embrassant dans un geste bienveillant qui se voulait rassurant.
"T'inquiète, j'suis plus solide que j'en ai l'air!"
C'était dit un peu a moitié sur le ton de la blague, vu l'état dans lequel il était a ce moment la. "C'est pas toi qui va me mettre a terre!!" Et il se mit a rire! Il déconnait évidemment! La charriait pour détendre un peu l'atmosphère, la rendre un peu plus légère. Il avait prit cher, et pas que concernant son passage a tabac! Il faisait le fier, mais juste pour s'amuser.
Ca faisait du bien, de s'amuser.
Ouais.
Les choses étaient redevenue claire entre lui et Her, et ca, c'était chouette.
Rassuré, l'Hérissé.
Mais la, comme ca, si près l'un de l'autre, ne ressemblaient-ils pas a un petit couple de loin?
Mais non.
Juste deux camarades qui venaient de se rabibocher.
En toute simplicité.
Mmm...
Ouais.
Ouais ouais.

Il y eut un petit temps.

D'un seul coup, il retira son bras des épaules de la fille, la relâchant sans crier gare et étira ses bras vers le haut, les repliant derrière sa tête pour plus d'efficacité avant de lâcher un soupire alors que sa colonne craquait un peu trop bruyamment.
"Ha putain" Il grimaçait, ca faisait un mal de chien.
Il avait besoin de bouger, mais en même temps, c'était ce qui le faisait souffrir.
Rester tranquille?
Opération difficile pour Apache qui repliait déjà ses jambes vers lui, son pantalon toujours retroussé jusqu’à hauteur des genoux.
Ca allait mettre combien de temps pour qu'il soit de nouveau sur pied, hein?
La crème et les cataplasmes faisaient déjà leurs effets. Il avait certes encore extrêmement mal mais ses muscles semblaient s'être détendu, lui permettant de se mouvoir de nouveau.

Il arracha un nouveau morceau d'arnica du bout des dents, le mâchant ensuite en faisant une sorte de moue qui attestait du gout dégueu de la plante.

Hein?
Quoi?
Fuir? Comment ca fuir?
Fuir quoi?
Mais enfin, ce n'était pas son genre, qu'est ce que vous racontez!
Nan nan juste besoin de gigoter soudain.
Normal!






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Her
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 14

✘ LIENS : #normalité

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Ven 5 Aoû 2016 - 20:06

Elle cause et elle n'a pas relevé, mais ça lui fait plaisir quand tu confirmes que toi aussi ça te ferait chier que vous ne causiez plus. C'est tout bête et elle s'en doutait quelque part, mais c'est comme une pommade bienfaisante sur le TIRE-TOI ! que tu lui as foutu dans la gueule un peu plus tôt. Tu restes. Tu restes et tu rassures, y a le contact pour prouver que oui oui, tu es bien là. La main. La main est de retour comme au bassin. Her sourit intérieurement à ces retrouvailles, se détendrait presque si elle ne balançait pas des trucs trop vrais pour ne pas être embarrassants.

Puis euh. T'aides pas, hein.
La grosse mine surprise, là, fallait vraiment que tu la fasse ? Her sursaute, pique un fard, et se sent comme honteuse. Quoi, c'est un truc qui ne se dit pas ? Nerveuse, la voilà qui se mange un peu les lèvres avant de continuer. Mais qu'elle ait encore moins d'aplomb depuis, c'est pas vraiment une surprise.

Et tu commentes, tu commentes. C'est bien, t'es vivant. Et c'est moins gênant que de monologuer. Et tu ris, bordel, ça détend l'atmosphère, ça fait du bien. Elle se prend à pouffer aussi du coup, vers la fin. Le regard toujours un peu loin, ouais. Et toi, elle peut te sentir irradier d'ici. Le feu qui réchauffe. Le phénix.

Ce n'est que quand tu balances que t'es plus solide que ce que t'en as l'air qu'elle te jette un coup d’œil. Avec -encore- du rose aux joues. Un baiser sur la temps, vraiment ? Fallait vraiment que tu fasses ça, espèce de gentil débile ?

- Tsss.

C'est dit avec des yeux qui pétillent, avec un sourire en coin qui en dit long. Bien joué Apache, t'as réussi à la faire destresser. Comme elle avec toi au Bassin, au final, non ? Chacun son tour. C'est équilibré, ça lui plaît bien. Et t'arrives à la mettre à l'aise -et très mal à l'aise aussi avec ta face étonnée pas subtile du tout, ok. Elle allait dire un truc quand WHOOSH ! Un bras rétraclable, un ! Déséquilibrée d'un coup, elle chancelle avec hoquet de surprise et te regarde jurer avec une tête sidérée. Quelle mouche t'a piqué ?

- T'es vraiment..

Un sourire qui monte, monte, et BAM ! Un éclat de rire franc qui résonne, Her ne sait pas d'où ça sort, mais c'est là. Elle est morte de rire. La situation est tellement risible, c'est l'éclopé qui rassure celle qui est en bonne santé ! Elle rit, elle rit, et c'est peut-être aussi pour évacuer les tensions et la nervosité.

- T'as vraiment trop la bougeotte, hein ? Ou alors je pue ?

Her n'y croit pas une seconde, la Fille se dit juste que.. Bah que justement, tu as la bougeotte. Y a des gens comme ça.

- Et puis j'veux pas dire, mon bon m'sieur, mais aujourd'hui si. Je te fous à terre si je veux, hein.

Sourire narquois en quoi, regard espiègle. La sentinelle s'installe en tailleurs et te regarde te replier sur toi. L'une s'ouvre, l'autre se ferme.

- Pourquoi tu bouges, si t'as mal ?

Une pause.

- Et pourquoi tu reprends la même pose que tout à l'heure ? Quand t'avais l'humeur grise et que t'étais pas à l'aise ?


Parce que ouais, elle vient tout juste de faire le lien. Apache l'ouvert qui se replie. Comme Apache le blessé de tout à l'heure. Elle t'a demandé ça d'une voix sérieuse mais pas accusatrice pour deux sous. Her veut comprendre.






Hidden truth:
 
Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Sam 6 Aoû 2016 - 5:02

- Tsss.... T'es vraiment...
Her le fixait avec un drôle d'air, un petit sourire collé aux lèvres et le regard joueur.
"Quoi? Qu'est ce que j'ai dis?" La mine d'Apache, elle, était a l’interrogation, même si de la même façon il souriait, amusé. En l’occurrence, il ne s'agissait pas de ce qu'il avait dit, mais bien de ce qu'il avait fait! Mais l'information ne percuta pas.
Et la, la fille se mit a rire, d'un rire entier qui ne laissait de place a rien d'autre! Elle se marrait, Her, pour de vrai! Et l'Hérissé, lui, la regardait toujours avec des yeux rond, son sourire s'agrandissant cependant, les éclats de lumière de la fille l'y poussant.

"T'as vraiment trop la bougeotte, hein ? Ou alors je pue ?"

"Pffffff" Le métisse avait levé les yeux au ciel en secouant légèrement la tête a la négative, l'air de dire "Mais qu'eeest ce que tu m'raconte la comme connerie hein?" avec toujours une mine rieuse inscrite sur son visage, ne prenant cependant même pas la peine de répondre.
"Et puis j'veux pas dire, mon bon m'sieur, mais aujourd'hui si. Je te fous à terre si je veux, hein. "
Alors la..!
Elle le cherchait hein?
Il lui lança un regard de travers, son sourire un peu plus taquin que ce qu'il n'était jusque la.
"Haaaa non j'crois paaaas! Essaye un peu pour voir!"
Au fond, le chasseur savait bien qu'elle avait raison! Mais bon, ca empêchait pas! Et puis après tout, on savait jamais hein? les miracles existaient.

"Pourquoi tu bouges, si t'as mal ?"


Il y eut un petit silence pendant lequel Apache ne répondit rien, se contentant de regarder la fille puis devant lui, alternativement.
C'était une bonne question ca, mais avait-il une réponse? Il se contenta de hausser les épaules un peu a la manière d'un gosse. Il n'avait plus si mal de toute façon, pas vrai? Un peu moins ouais, quand même.

"Et pourquoi tu reprends la même pose que tout à l'heure ?"
Hein? La pose de tout a l'heure? "Quand t'avais l'humeur grise et que t'étais pas à l'aise ?"
Cette fois, le français ouvrit la bouche comme pour dire quelque chose, mais une fois n'était pas coutume, rien n'en sortit.
Il aurait voulu dire une truc comme "Hein? de quoi tu parle?" Mais un rapide check de sa position lui balança a la figure qu'elle n'avait pas tout a fait tord.
C'était plutôt gênant...
D'être aussi expressif.
Peut être un truc a essayer de corriger a l'avenir.

Et du coup, instantanément, il se détendit, se forçant a quitter cette pose trop renfermé, étendant un peu plus ses jambes devant lui, posant ses bras sur ses genoux et adoptant ainsi une position plus décontractée. C'était un peu forcé, évidemment, et ca se voyait.
"J'sais pas..." Il haussa de nouveau les épaules, regardant ailleurs. "C'est juste que tu vois, on parle et tout. On dit vachement de choses, et des fois c'est un peu.. Ca fait un peu bizarre non?" Son attention s'était de nouveau porté sur sa voisine, cessant de la fuir. "En fait c'est plutôt cool! Mais ouais des fois, ca fait un peu peur sur le coup." Toute ces confessions, tout ces mots échangés. "J'crois pas avoir déjà autant parlé a quelqu'un avant." Même pas a Just', non. Pas de choses aussi profonde, pas de sujets aussi sensible! Jamais avant cela il n'avait autant été a découvert avec quelqu'un, que ce soit maintenant ou au bassin.
Avec Her, cela semblait être un genre de gimmick! Avec elle, on parlait, on déballait, on se dévoilait. Et même la, a ce moment précis, le propos était parfaitement illustré.
C'était étrange.
Étrange oui, mais pas forcement désagréable au final.

"Et toi?"
T'es comme ca avec tout le monde Her?






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Her
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 14

✘ LIENS : #normalité

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Sam 6 Aoû 2016 - 11:14

Mais que t'es bête Apache ! Une tendre bêtise de quand tu fais le bravache avec le sourire, de quand tu roules les yeux en étant amusé. Ça fait pétiller Her un peu plus. Y a des moments, comme ça, ou vous avez une sorte de chouette complicité, et ça peut être tellement la merde par ailleurs que ça rend ces moments d'autant plus beaux.

- Non pas aujourd'hui Apache. Ça ne serait pas équitable, ou alors il faut que je sois cabossée aussi. Et je suis désolée, mais j'ai pas très envie.

Her tire la langue en répliquant à ta provocation, mais.. Mais note. Un combat d'entraînement ? Un jour peut-être, pourquoi pas ! Mais pas tant que t'es cabossé, et pas tout de suite non plus. Her ne se bat pas, sauf s'il le faut ou qu'il s'agit d'un entraînement prévu parce qu'elle est sentinelle. Pour ne pas faire plus. Pour ne pas sortir du lot. Pour ne pas montrer ce qu'elle sait faire, aussi, une prudence stratégique.

Elle te regarde être embarrassé, la Fille, et se demande si la question était si gênante. Pourquoi tu bouges ? C'était assez innocent sur le coup mais peut-être que pas au final ? Comme quand on met les pieds dans le plat sans faire gaffe, oups, ça éclabousse ! Désolée mes bonnes gens. C'est comme les deux autres questions, sur le coup, Her n'avait pas réfléchit en les posant. La même position, ouais, mais y avait rien de mal à ça, non ? C'était détendu et tout, l'ambiance. Ça riait. Et pourtant, la brunette a l'impression d'avoir chassé les rires à force de curiosité. Léger léger soupir, et elle te voit changer de position. T'es pas naturel, et son intention n'était pas de te prendre en faute.

- Hey, t'oblige pas, hein.

La sentinelle a dit ça d'une voix douce, parce qu'elle se dit qu'elle devrait foutre la paix au chasseur parfois. Arrête de tout demander, arrêter de le faire causer malgré elle. Arrêter de s'ouvrir ? Va savoir. Mais ça ne lui fait pas super envie non plus, d'un autre côté. Et toi, comme t'es sympa, bah t'expliques quand même. Ça la fait se sentir encore plus comme une gamine qui pause la question qu'il ne faut pas au repas de famille. Elle baisse un peu les yeux, gênée, et te jette des coups d’œils bref quand tu parles. Parler, justement, tiens c'est ça le nœud du truc. Et tu verbalise un truc qu'elle craignait un peu déjà confusément, mais qui la souffle un peu sur le coup.

Parce que c'est vrai que bordel vous causez vachement.

La fille se mord un peu la lèvre, soucieuse, et réfléchit à ce que tu dis. Et t'as raison. T'as même vachement raison. Et c'est effectivement très flippant, mais ça elle le savait déjà. Her s'est plus ouverte à toi en quelques entrevues qu'elle ne l'a fait avec quiconque au Grand Arbre. Her a été plus extrême avec toi qu'elle ne l'a été peut-être de sa vie. Et c'est bien pour ça qu'elle a quelques soucis de sommeil actuellement ! Soupir, et elle rassemble ses cheveux sur le côté pour jouer avec les mèches, pensive et un peu gênée. D'abord pour toi, parce qu'elle ne voulait pas te mettre mal à l'aise. Puis pour elle parce que tu poses la question.

- Ça va, c'est..

Non arrête. Ça va pas, Her, et tu le sais. Gros soupir, et elle secoue la tête doucement.

- Nan y a qu'avec toi.

Une inspiration pour se donner du courage, et cette fois elle redresse le visage pour te causer en face. Mais jouant avec ses mèches, toujours. Her réfléchit quelques instant, et a finalement un presque rire, mi-fier, mi-amer. Pourquoi amer ??

- Je te l'ai dit. Avec toi, je ne peux pas être normale. Je en sais pas comment tu fais.

Être normal, c'est ne pas être unique. Ne pas être irremplaçable. Ne pas être repérable, ne pas être responsable ou avoir un code de conduite à tenir juste parce qu'on sait faire telle ou telle chose. Être normal c'est être libre. Alors pourquoi avec toi, être normal c'est impossible ? Tu fais voler tout ça en éclat, et pourtant Her est spontanée avec toi. Bien bien qu'avec les autres. Her réfléchit, intensément. Elle est là, et un peu plus loin en même temps. Elle a peur. Elle est paumée. Mais tu as parlé et expliqué, alors. Alors. Alors elle te rendra la pareille.

- Tu sais, au camp, j'suis la Fille, avec un grand F, c'est mon surnom. Et c'est pas pour rien. Je ne suis pas invisible mais je ne suis pas sur le devant de la scène, je ne suis pas meilleure, je ne suis pas pire que les autres. Pas spécialement autoritaire, pas spécialement mollassonne, ou vive, ou.. Ou rien. Pas recluse, non plus, mais pas la plus populaire. Enfin, je ne crois pas.


Léger silence, reniflement. Her plisse les lèvres, détourne un peu la tête. Ses cheveux retombent à la normale de chaque côté de son visage, ses mains agrippent un peu ses chevilles.

- J'ai jamais coulé pour quelqu'un, parlé de ça, parlé autant. Jamais pleuré non plus comme ça -en tout cas pas depuis le Grand Arbre. Jamais montré autre chose que la Normale aux gens.


Sauf peut-être à Justice, ce jour là. Quand ils se sont vus. Sans conviction, elle hausse une épaule et change de position pour se recaler contre l'arbre. Ses jambes repliées elles aussi, les bras croisées par dessus, le menton qui trône, le visage grave. C'est comme ça qu'elle a toujours été ici, comme ça qu'elle a toujours voulu être. Alors pourquoi maintenant, elle s'en sent presque honteuse quand elle t'en parle ?






Hidden truth:
 
Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Sam 6 Aoû 2016 - 13:25

Apache regardait Her rassembler ses cheveux sur le coté et jouer avec, comme si ce geste lui permettait de faciliter sa concentration.
Ils étaient jolis les cheveux de la fille.. Châtain? Avec des nuances un peu rouquine. Très charmant.
" Ça va, c'est.." Il y eut un petit temps d'hésitation. "Nan y a qu'avec toi." Cela fit sourire le punk, mais pas le genre de sourire bourré d'assurance! Plutôt doux, plutôt lointain.
Ca voulait dire qu'ils étaient sur la même longueur d'onde non?

Nouveau silence de réflexion alors que la jeune fille continuait de tortiller ses cheveux, jouant avec une mèche a l'infinie sous le regard attentif du chasseur.
Ils avaient l'air doux.

"Je te l'ai dit. Avec toi, je ne peux pas être normale. Je ne sais pas comment tu fais."

Et est ce que c'était un mal? Elle même ne le savait pas, c'est ce qu'elle lui avait dit un peu avant. Le fameux thème de la normalité. Peut être était ce le bon moment d'en parler!
Et justement, elle expliqua, Her, elle lui raconta.
Comment elle était au camp, comment on la voyait du moins! Pas spécialement ci, pas spécialement ca.. Pas spécial du tout, au final.
La fille avec un grand F comme elle disait.
Her quoi.
Tellement pas la vision qu'il s'en faisait lui même.
Elle finit par relâcher ses cheveux qui se remirent un peu tout seul en place, ré-encadrant son visage.

"J'ai jamais coulé pour quelqu'un, parlé de ça, parlé autant. Jamais pleuré non plus comme ça, en tout cas pas depuis le Grand Arbre. Jamais montré autre chose que la Normale aux gens. "
"La Normale..." Répéta Apache, tout a fait attentif a ce qu'elle disait. "Tu dis ca comme si c'était quelqu'un d'autre. "Au camp, je suis la Fille"" Il avait cité ce qu'avait dit la sentinelle un peu plus tôt. "Un peu comme si c'était pas vraiment de toi que tu parlais." Le punk la regarda changer de position et finalement adopter celle la même que le métisse avait prise l'instant d'avant, et que Her avait désigné comme étant "la position du malaise".
"Alors au final, toi, en vrai, t'es plutôt la fille avec un grand F du camp? Ou... Celle qui parle, pleure, et peux aller jusqu’à mettre sa vie en danger pour faire comprendre un truc qui lui tient a cœur a un camarade un peu bas de plafond?" Petit sourire taquin en coin accompagné d'un regard pétillant avant que le chasseur ne tende soudain le bras, le passant derrière les chevilles de Her pour un peu brusquement les balayer, la forçant ainsi a changer elle aussi de position, ricanant comme s'il s'agissait d'un jeu.
Y'avait pas d'raison hein? Après tout!







"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Her
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 14

✘ LIENS : #normalité

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Sam 6 Aoû 2016 - 16:32

Tu sais, Her, elle ne peut vraiment pas être normal avec toi. Pas être anonyme, pas être comme tout le monde. Comme la chaleur révèle l'encre sympathique, tu l'empêche d'être une feuille vierge et blanche. Ca la trouble, beaucoup même. Comment tu fais ? Ca la terrifie, ca réveille de vieux démons qu'elle préfèrerait laisser dormir. Elle-même, au fond. Et pourtant, inlassablement, elle revient vers toi quand même, et toi aussi. Qui est la flamme, qui est le papillon ?

Her a terriblement l'impression de se cramer les ailes, à force de parler et de révéler. Elle se découvre un pouvoir d'analyse et de pensée qui serait sans doute mieux s'il était ignoré. Ecrire des histoires tirées de l'ordinaire, c'est une chose. Pousser les autres à se mettre en avant, en valeur au lieu de soi-même, c'est toujours dans la même ligne : ne pas se mettre en avant, au fond. Ni en bien, ni en mal. Mais là, elle t'explique, elle te donne des cléfs d'elle-même. Pis encore, Her se découvre à travers ses mots, se découvre au sens littéral. Elle se sent à nue, si tu savais ! On ne peut pas dire que la Fille ne mène large. Et toi, tu soulignes ses mots, ses failles. Hey, normalement c'est à elle de faire ça.

Elle, elle, elle..
Où est le je ?

Tu casses son rythme de pensée en balayant ses chevilles avec un gest joueur, et elle te sourit maigrement. Surprise, mais pas en colère. Dans ses pensées, encore. Il y en a tant, il y a tant à classer, trier, ranger, oublier.. Mais elle ne remet pas comme avant, et garde cette position pas naturelle mais plus ouverte. Forcée, comme toi tout à l'heure.

- La Fille c'est moi. Je suis Elle, au sens littéral.

C'est dit d'un coup, comme pour se convaincre soi-même. Nouveau soupir, Her mal à l'aise détourne le regard un peu plus loin. Pour peu, elle voudrait partir en courant, ou s'enterrer, ou que tu oublies tout ce qui vient de se dire sur ce sujet.

- C'est pas si important. Au final, ça ne change rien, pas vrai ?

Vraiment ?

- Tu ne me laisses pas le choix, tu sais. Avec toi, j'arrive pas à être la Fille. J'arrête pas de le dire.

Tu tournes en rond, Her, non ? Si. Elle la jeune fille le réalise, se mord la lèvre. Baisse la tête.

- Tu vois, c'est toujours la même rengaine au final. Rien de bien original.

Et c'est bien, ça non ? Her lutte pour ne pas se replier sur elle-même. Ses jambes ont un peu la bougeotte, et elle se bouffe la lèvre comme jamais. Torturée la gamine. Vulnérable comme tout, comme au bassin, comme si souvent avec toi.

- Je suis un peu les deux, la Fille du camp et la Fille qui pleure. Mais ça reste la Fille.

Elle redresse le visage vers toi, nerveuse et pas sûre d'elle pour deux sous.

- C'est ce que je suis. Non ?


Ce ?






Hidden truth:
 
Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Sam 6 Aoû 2016 - 17:12

On aurait bien dit qu'Apache avait réussi a toucher un point sensible, et déjà, Her partait dans une explication, répondant aux questions soulevées par le punk. Plus ou moins, en tout cas.
Mais...
...
C'était bizarre.
A mesure qu'elle parlait, le français fronçait les sourcils, son sourire s'effaçant légèrement, remplacé par une mine concentrée.
C'était que c'était pas clair son histoire.
Pas clair du tout même.

La Fille, c'était elle. Elle était Elle. Ouais, ok. Sauf que juste après ca, elle n'arrivait plus a être la Fille lorsqu'elle était avec lui.
Comment est ce qu'on pouvait ne pas être... Sois même.
A moins que...
Est ce qu'elle essayait de lui dire qu'en sa présence, elle n'était pas elle même?
Non.
Non c'était pas ca, puisqu'elle lui disait qu'elle était un peu des deux. Comme deux facettes d'une même pièce.
Mm...

"la Fille du camp et la Fille qui pleure. Mais ça reste la Fille."


La Fille.
La Fille qui pleure... Pourquoi pas la Fille qui se révolte plutôt?
Et ensuite, pourquoi parler d'Elle a la troisième personne?
Une volonté de s'en détacher?
Non..
Décidément c'était bizarre.
Il ne comprenait pas, l'Hérissé, et ca se voyait sur son visage abimé. Il fronçait les sourcils, faisait des moues, lâchait parfois Her des yeux comme s'il réfléchissait, mais son visage ne s'illuminait jamais d'un éclair de compréhension.
Paumé le punk.
Peut être autant que Her au final.
Elle avait pas l'air bien, d’ailleurs. Nerveuse, agitée, elle se bouffait la lèvre dans un réflexe angoissé.
Nan nan nan, visiblement ca n'allait pas.

"C'est ce que je suis. Non ?"
Elle plongea ses yeux dans ceux d'Apache, comme a la recherche d'une réponse, comme si finalement, elle même ne savait pas trop.

"Ce que tu es..." Le ton était a la réflexion. "QUI tu es." Il avait corrigé sans pour autant paraitre sévère. "Mmm.. J'suis pas sur de trop piger" Il était honnête pour le coup. "Mais... Peut être bien que tu porte mal ton nom, et ton surnom avec, du coup." Conclusion un peu étrange, mais pour lui, ca avait du sens. "De ce que tu me dis, on dirait que t'as une volonté d’être euh... Normal! Ca revient tout le temps ca! Normal normal normal. Mais si tu te force, c'est peut être que c'est pas vraiment toi. Non?" Ca paraissait être un sujet sensible, et l'Hérissé craignait un peu de mettre les pieds dans le plat, mais d'un autre coté, il voulait comprendre, pour mieux la cerner, Her.
"Être sois même, ca se calcule pas! C'est quand, que tu calcule pas? Quand t'es au camp? Ou quand... " Tu pleure? "Tu te révolte?"






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Her
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 14

✘ LIENS : #normalité

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Sam 6 Aoû 2016 - 18:19

Her te parle et a l'air aussi paumée que toi. Ou toi aussi paumé qu'elle, pour ce que ça change. Un bon gros bordel comment on en a des fois, un truc où on ne sait même plus ce qui commence où. Elle te regarde à peine -ose à peine- mais t'as l'air de ne pas être plus au clair qu'elle.

Qui tu es.. Cette réponse la fait froncer des sourcils, redresser le visage. Tu la prends de court. Incompréhension. Ce, qui.. C'est toujours elle, non ? Ça ne change pas tant. Si ? Paumée la Her. Autant que toi, ouais, tu viens de l'admettre toi-même. Elle se radoucit, te fait un léger sourire. C'est presque fataliste.

- C'est mon nom, c'est comme ça. C'est ce ou qui je suis, au fond.

Ses doigts attrapent une mèche, et la tortille nerveusement. Her a envie de se cacher.

- Il faudrait quoi, alors, que je change de nom ? Et que j'ai quoi à la place, hein ? Comment tu veux faire ça ? Et puis je ne suis même pas sûre de le vouloir, parce que ce nom c'est moi.

C'est la première fois que quelqu'un lui dit ça, que son nom ne lui va pas. Her ne comprend pas. Pourquoi le changer ? C'est comme ça qu'on l'a nommé, non ? Et bah alors ? Her est un peu tendue, parce que sur la défensive. Her a peur, Her a mal.

- C'est quoi être soi, alors Apache ? Ne pas calculer ? Mais si justement, de soi-même on réfléchit aux choses, on observe, on analyse ?

Ssssssht, Her. Du calme. Le ton s'était fait un peu plus sec, comme un animal blessé, et avec une moue mécontente elle tourne un peu plus la tête de l'autre côté, un peu plus loin de toi. Tu réveilles de drôles de choses, Apache. Tu fais peur. Tu lui fait dire trop de choses, et la Fille se dit qu'elle doit se surveiller un peu plus. Ce n'est peut-être pas une si bonne idée que ça, finalement, de parler de tout ça. De parler tout court, si ce n'est de l'anodin. Se laisser aller, c'est foutrement dangereux.

- Je sais pas quand je calcule pas. Quand je dors je suppose, comme tout le monde ?

Menteuse. Quand elle écrit, Her ne calcule pas. Her s'emballe, Her s'enflamme, Her s'emporte dans un univers autre. Elle oublie le temps qui passe, le froid ou le chaud. Elle s'oublie elle-même au profit des exploits d'autrui. Mais parler de ça, non. Elle ne peut pas. Avec personne, pas même toi.

Surtout pas toi.
Tu la rends bien assez autre.






Hidden truth:
 
Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Sam 6 Aoû 2016 - 18:58

Her se braquait, ca se voyait, évident comme le pif au milieu de la figure, alors Apache se mordit la lèvre inférieure. Peut être était-il allé trop loin?
Parfois c'était ce qu'il fallait, dépasser les limites. Mais pas cette fois, selon lui, ils s'étaient déjà bien assez charclé pour aujourd'hui.
L'Hérissé n'avait certainement pas envie de repartir pour un nouveau tour. Non non!
Il appréciait ce moment de calme, ces rires, cette ambiance détendu. Il voulait encore en profiter. Il avait mal, il était fatigué, maintenant, il était l'heure de se reposer.
Alors il ne la secouerait pas plus, la Fille. Ni celle qui pleurait, ni celle du camp ni aucune autre.
A charge de revanche?
Il en était sur.
De toute façon, le sujet de la normalité, il revenait sans arrêt avec Her.
Comme une obsession, un leitmotiv bien a elle! Dès le début, ca lui avait mit la puce a l'oreille. Alors ca reviendrait, c'était une certitude.

Elle parlait calcule, elle haussait le ton, elle s’énervait, elle détournait la tête, visiblement mécontente.
Sujet qui fâchait.

"Je sais pas quand je calcule pas. Quand je dors je suppose, comme tout le monde ?"
Le punk ravala sa salive, l'air penaud.
"J'voulais pas t’énerver..."
Comme tout le monde, elle avait dit.
Pourtant, lui, il ne calculait pas tant que ca les choses! C'était sans doute pour cette raison qu'on le traitait souvent d'imbécile d'ailleurs.

Il y eut un long silence, le genre un peu gêné pendant lequel le punk rabattit son pantalon sur ses mollets, les recouvrant enfin, grimaçant un peu lors de l'opération.
Ces fringues étaient trop serré, et ca lui faisait mal, et en plus de ca, il avait foutrement très très envie de s'en griller une maintenant.
Il regarda du coté de Her, lorgnant dans la direction de ses poches, son regard glissant ensuite jusque vers son visage.
Mm..
Il n'aurait peut être pas du lui dire qu'il avait arrêté.
Quand on disait qu'il ne calculait pas...
Dans un mouvement quelque peu nerveux, il se mit a fouiller dans ses propres poches, gigotant a coté de la fille.
Gros soupire.
Que-dalle.
Ha mais!
Attend...
Il se mit a bouger encore plus, tâtant maintenant ses poches arrière a la recherche du Graal.
BINGO!

Il en sortit une sucette en forme de cœur, encore emballée, mais brisé sans doute a cause des coups qu'il avait reçu un peu plus tôt.
Sauvé!
Un petit cœur, même brisé suffirait
Un peu nerveusement, il retira le papier qui la protégeait et la fourra dans sa bouche.
Bonheur.
Ca s'appelait compenser, mais bon, tant pi.
Une seconde, il pensa en proposer a Her, mais bon... C'était un peu dégueu nan? Nasty lui avait fait le coup déjà. Lui faucher la sucette de la bouche, et même la lui rendre ensuite.
Elle était grave Nasty des fois!
Il lui tendit cependant le morceau cassé de la sucrerie, quand même assez conséquent, du bout des doigts.
"T'en veux?" Question accompagné d'un sourire bienveillant. Puis, nouveau silence, mais plus court cette fois.

"Ca va, il te fait pas chier ton chef en ce moment?"

Ca, ca s'appelait changer de sujet, et pas discrètement. Et parler des chefs, pour Apache, c'était un peu comme parler de la pluie et du beau temps!
Puis celui de Her, c'était quand même Scar! Le putain de Crs!
L'horreur.
Pauvre Her.
Pauvre Just'
Sur ce coup la, il les plaignait.
Le sien de chef n'était pas une crème non plus. Pire que le Rouge a vrai dire! Mais il semblait avoir clamsé, des mains du punk disaient-on, même!
Alors c'était un peu comme s'il était en vacances maintenant, il avait juste fallut payer le prix de l'entrée avec un passage a tabac, mais au fond, ca valait le coup!






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Her
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 14

✘ LIENS : #normalité

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Sam 6 Aoû 2016 - 21:39

Her n'est pas contente. Elle est même mécontente. Contre Apache d'avoir autant pointé des trucs comme ça, contre elle même de ne pas garder son calme Mais quelle idée aussi de parler de ça, et que lui pose ses questions ! Quelle idée de le mêler à ça, qu'elle idée d'y foutre les pieds dans le plat !

Avec un soupir, Her adosse un peu plus sa tête sur ses bras croisés. Elle aurait envie d'être seule, mais aussi le contraire en même temps. Her s'en veut d'être de nouveau de mauvaise humeur, d'être celle qui râle. Celle qui bougonne, qui fait la tête. Celle qui, ouais. Elle. Et le Je, là-dedans ? Les mots d'Apache lui trottent dans la tête, et la Fille se demande à qui il pensait en parlant du prénom. Comment ça, c'est pas bon ? Alors Il faudrait l'appeler comment, la pleureuse ? Sob la chouineuse ? Grumpy la chieuse ? Crazy l'Extrême, c'est ça ? Ses lèvres se plissent, et elle a envie de lui gueuler "Je suis Her!". Je suis elle.

Y a un truc qui cloche.

C'était bien avant, c'était simple, c'était elle et puis voilà. Et maintenant c'est le bordel, elle n'y comprend rien. Elle se sent paumée, Elle a presque envie de pleurer. La Fille du camp, la Fille qui pleure. Bordel Apache.

Nouveau soupir, et lui à côté il parle. Vouloir ? Vouloir de quoi, hm ? La Fille se retourne, et tombe nez à nez avec un morceau de sucre. De sucette. Elle se prend aussi ton sourire bienveillant en plein dans la gueule, et d'un coup se trouve très connasse. Parce que t'as beau être bourrin, t'es pas un salaud. Et que depuis qu'elle tire la gueule comme un rat crevé, tu lui fout la paix. Peut-être même qu'elle t'a vexé ou quoi ? Non, t'as pas l'air.

Putain, elle se sent conne. Alors elle hoche juste un peu de la tête et prend le morceau, piteuse. Tu viens de lui balancer une leçon d'humanité dans la gueule. Faute de savoir quoi ajouter, la brunette croque dans son bout de.. De cœur de sucre ? De sucre tout court. Et toi t'enchaine. T'essaye de renouer, de casser cette ambiance de merde qu'elle a foutu. Ça riait, avant, mais voilà, hein, faut bien une débile pour tout foutre en l'air. T'es chou de vouloir la tirer de là, de venir la chercher. Mais ta question la crispe. C'est qu'elle a un peu peur de la réponse et de ta réaction.

- Non, ça va. Il n'est pas là en ce moment, d'ailleurs. Il avait une mission importante à faire, alors il y est allé.


Pitié Apache. Ne demande pas qui a pris le relais en intérim.
Pitié.






Hidden truth:
 
Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Dim 7 Aoû 2016 - 16:09

Elle avait accepté le morceau de sucette, et ca, ca lui avait fait plaisir au chasseur. C'est qu'il aimait bien partager des trucs, Apache! Ca faisait des liens. Ca pouvait paraitre un peu simpliste comme manie, et pourtant, c'était bien la.
Il eut même l'impression que le geste la calmait un peu, l'apaisant alors que visiblement, elle s’énervait pour de bon l'instant d'avant!
A moins que ce ne soit simplement l'effet du sucre?
Difficile a dire!
Dans tout les cas, ca allait mieux, et c'était une bonne chose.
Pas de dispute.
Plus de dispute.
Terminé!
Du moins, pour aujourd'hui, pas vrai?

"Non, ça va. Il n'est pas là en ce moment, d'ailleurs. Il avait une mission importante à faire, alors il y est allé."

- Pas de cheeef! Haaaaaa!!! Il s'était exclamé, exprimant sa joie, un grand sourire illuminant son visage. "Comme les chasseurs alors! T'es en vacances!" Il ne savait pas a quel point il se trompait. "Pas de chef, c'est quand même ce qu'il y a de mieux! J'suis vraiment pas pressé qu'ils remplacent Fang d'ailleurs! Avec un peu de chance... Ils le feront pas!" On pouvait bien rêver non? "Toi ca va, y vont pas coller quelqu'un a la place du Crs juste pour quelques jours j'imagine!" Quoi que... Après réflexion, ca pouvait en effet être son style a ce militariste de Rouge!
Mais bon, Her avait dit qu'elle avait pas de soucis. Ca voulait dire que même s'il avait été remplacé pour un temps court, c'était pas par quelqu'un de trop chiant!
Haha!






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Her
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 14

✘ LIENS : #normalité

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Dim 7 Aoû 2016 - 16:22

Tu la surprends un peu avec ton exclamation, et elle pince un peu les lèvres en souriant timidement. Ouais, oui, pas de chef, c'est sûr. Hrm. Bon, elle fait quoi ? D'un côté, dire la vérité déboucherait sans doute sur de nouvelles tensions. Mais de l'autre, baaaah.. Elle ne veut pas lui mentir, et d'ailleurs, ne lui a-t-elle pas fait tout une scène à cause de ça ? Du mensonge, de tenir à l'écart. Bordel, Apache, sérieusement ? De tous les sujets à aborder, il fallait que tu choisisses celui-là ? Her hausse un peu les épaules, détourne le regard. Pas à l'aise.

- Merci pour le bonbon.


Des vacances ? Pas trop, non. Elle a plutôt double dose, en ce moment. Et pour cause : c'est qui le nouveau chef ? C'est Bibi. Hurray. Ou ou pas. La Fille croque un nouveau bout de sucre, et esquive ton regard. Il faut dire un truc, là. Dire un truc avant qu'il se s'emballe trop, parce que déjà là il est bien parti, dans toute son allégresse de pas de chef, ohoh que c'est bien. C'est encore pire, en fait. C'est encore plus stressant. Se mordant la lèvre une fois de plus, Her sent une boule au ventre se former. Stress.

- Dis, Apache.. T'as dit que tu m'aimais bien. C'est juste parce que j'ai acceptée d'être dans la révolte, ou c'est moi, en tant que moi ?

Hein ?

- Si je faisais un truc que vraiment tu risques de ne pas aimer, tu m'aimerais bien quand même ?

Gros soupire. Her se passe la main dans les cheveux. Son introduction est super foireuse. Ça sent la merde à plein nez et elle le sait. D'ailleurs, à la place du crêteux, elle flipperait un peu de ce qui s'annonce. Subtilité ? Zéro. Her, où donc est passé ton cerveau ? Ton côté stratège ? Ta subtilité à pouvoir refiler des idées aux autres, à te mettre en retrait, à.. Non. Laisse tomber, y a rien de tout ça, ici. Apache annihile tout ça. Et si elle balançait un autre truc random à la place, hein ?

- Parce que bon, Scar a prévu un chef. Pour le temps de son absence.

Bon bah tant pis, pas de diversion. Ça s'annonce pour être un bout de réalité, hein. Bien ouej, Her. T'as tout gagné. La boule crispe encore plus ses intestins pour en faire un scoubidou de haut niveau. Mordage de lèvre, mordage de lèvre.

- C'est moi qui gère, quand il n'est pas là.


Toute petite voix, tête baissée, genoux remontés. Weak la Vulnérable, c'est peut-être comme ça qu'il faudrait l'appeler.






Hidden truth:
 
Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Dim 7 Aoû 2016 - 17:23

La fille n'était pas a l'aise, ca se voyait a sa mine, et pourtant, tout excité qu'il était a leur sois-disant absence de chefs respective, Apache n'avait rien remarqué!
Ce fut l'étrange question de Her qui le ramena quelque peu sur terre.

- Dis, Apache.. T'as dit que tu m'aimais bien. C'est juste parce que j'ai acceptée d'être dans la révolte, ou c'est moi, en tant que moi ?


Hein?

Écho aux pensées de Her sans même qu'il ne le sache.
"Par ce que c'est toi, évidemment." Il n'avait pas vraiment hésité en répondant, juste le temps de la surprise en fait. C'était quoi cette question? Très bizarre.
"Et toi t'as acceptés d'être dans la révolte." Bah ouais, ca se dissociait pas en fait. Il l'aimait bien par ce qu'elle était elle, et être elle c'était être révolté. Logique non?
Mais pourquoi demander ca?
Pourquoi maintenant surtout?

Pour le coup, l'euphorie du punk s'était envolé, refaisant place a un peu plus de sérieux...
- Si je faisais un truc que vraiment tu risques de ne pas aimer, tu m'aimerais bien quand même ?
... Pour au final faire place a un genre d’inquiétude.
- Euh... Il cligna plusieurs fois des yeux, refourrant sa sucette dans sa bouche comme pour se redonner contenance. C'était lui ou c'était stressant la? Il était sensé répondre quoi? Tout en suçotant son bonbon, les yeux rivés dans ceux de la fille, Apache réfléchissait, cherchant la solution a ce casse tête qu'elle lui présentait. "bein... J'imagine que oui?" Après ca dépendait, c'était sur. Si elle le balançait aux autorités compétentes, par exemple, la, rien n'était gagné.
Traitrise?
Non, impossible.
Mais quoi alors?

Elle soupira, se passant la main dans les cheveux.
Il ne savait pas ce qu'elle s’apprêtait a lui dire, mais apparemment c'était un gros morceau. C'était... Un peu angoissant. Et elle même stressait d'ailleurs, ca se voyait! Toujours cette manie de se bouffer la lèvre!

- Parce que bon, Scar a prévu un chef. Pour le temps de son absence.

Il y eut un instant de blanc, le cerveau du punk emmagasinant l'information.
Oui?
Et?
Ouais bien sur, il y avait songé. Tout a fait le style du Crs! Il kiffait trop le contrôle pour laisser ses pauvres sentinelles libre ne serait ce qu'une semaine!
Quel chiant ce mec!

- C'est moi qui gère, quand il n'est pas là.


Quel... . emmerdeur...
..
...
Ce Scar.

Ohputain.

...
Non....


.
.
.


"Oh... Merde..!" Cela avait été dit avec une drôle de lenteur, comme si l'Hérissé n'en croyait pas ses oreilles. A dire vrai, c'était un peu le cas. C'était étrange comme l'idée que la fille ai pu être désigné comme cheffe intérimaire ne lui ai pas traversé l'esprit une seule seconde! Et la, tout de suite, l'information eu bien du mal a remonter jusqu’à son petit cerveau d'Anarchiste.
"T'es..." Une mine ahurit se dessina sur ses traies. "Cheffe?" Le mot avait été presque prononcé a la manière d'une insulte, avec en prime un air un peu dégouté.

Mais Her...
Elle ne lui faisait plus face! Elle s'était recroquevillé sur elle même dans une pose "malaise" niveau 100, le visage planqué contre ses genoux.
Elle n'avait vraiment pas l'air bien.

"Il t'as forcé ce connard c'est ca? Putain..."
Supposition hâtive, bien évidemment! Mais la, tout de suite, l'idée le rassurait! Bah ouais! Ca ne pouvait pas venir d'elle un truc pareil! Une Cheffe putain! UNE CHEFFE! Bordel! Nan! Il lui avait forcé la main! C'était certain! "Quel enfoiré! Mais pourquoi est ce qu'ils peuvent pas comprendre que tout l'monde est pas obsédé par leur saloperies d'ordre et toute ces conneries hiérarchiques de merde hein?" C'était vrai ca!! Hein? non mais! "Déjà que leur système c'est une saloperie, faut en plus qu'ils nous force a participer!" Mais ils se laisseraient pas faire!! L'heure de la révolte allait bientôt sonner et a ce moment la, tout ces salauds ne pourraient plus tyranniser comme bon leur semblaient!

Compatissant, il posa une main sur l'épaule de Her, cherchant a la réconforter.
"T'inquiète pas, t'es pas obligé de faire la cheffe! T'as cas juste leur dire qu'ils font ce qu'ils veulent, aux sentinelles, tu t'en fou!"
Ouais.
'Fin même comme ca, ca faisait bizarre.
Her.
Cheffe.
Cheffe Her.
La Fille cheffe.

Oh putain...






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Her
avatar

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 14

✘ LIENS : #normalité

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Dim 7 Aoû 2016 - 17:55

Ta réponse avait fusée direct, et ça l'avait un peu rassurée, la Fille. Et indirectement, terrorisée. Trop de soulagement, ça va pas. Pourquoi elle s'en inquiète autant, que tu l'aimes bien ou pas ? Pourquoi sa vie est devenue autant le bordel, depuis que t'as débarqué dedans avec ta délicatesse de phacochère ? C'était calme, avant, c'était bien ! Elle n'avait pas de cauchemars, elle n'avait pas cette fatigue, elle n'avait pas la tête trop pleine de trop de trucs ! C'était calme, ouais, c'était serein. Endormis. Pas trop réfléchir à part à ses trucs, se laisser glisser dans la vie comme on endosse un uniforme pour travailler. Et toi, Apache, toi tu envoies tout valser comme de rien.

Et hop, un battement qui foire, encore un. Parce que c'est pour la Révolte, hein ? Tu ne la vois pas en dehors de ça, finalement. Tu ne la vois que comme ça. C'est plus arrangeant pour toi, c'est plus pratique. Plus utile. Tu l'aimes parce qu'elle est elle, une révoltée à ta cause. C'est vrai que vous n'auriez sans doute jamais causé, si tu n'avais pas voulu la recruter. Elle ne sort pas du lot, c'était le but de base. Elle n'a que sa saveur à elle de fille normal. C'est pour ça que tu la saupoudre de Révolte à toutes les sauces. Sauf sa sauce à elle, la sauce Her. Tu ne la vois que comme HeRévolte.

C'est bien pratique, au fond.

Et toi, ouais. Toi t'imagines que tu l'aimerais bien quand même. Ok, la question n'était pas simple, ok c'était piégeux. T'aurais pu, allez. Demander ce qui se passe ? Ou demander si elle va bien ? Ou juste, tout balayer du revers de main comme tu le fais si souvent, à juste dire "T'en fais pas pour ça!" ? Tu imagines. C'est déjà une mort de la réalité, cette phrases. Et la Her normale, l'as-tu seulement imaginé, une seule seconde ? Celle qui ne vit pas pour ta foutue Révolte ?

Oh. Merde.
Comme tu dis.

Les poings de Her se ferment, le bout de coeur se casse un peu plus. Y a même des débris qui tombent au sol. Qu'est-ce qu'on s'en fout, de ce bonbon, au final ? Il n'est pas pour elle, il est pour ces putains de révoltés. Pas la cradingue de Cheffe, pas la connasse d'autorité ! Parce qu'elle l'a entendu, le ton que tu as employé. Le dégout sur ta gueule, ouais, elle a eu le temps de le capter d'un coup d’œil. Ça veut tellement tout dire. Et toi tu t'emballes, tu craches sur Scar comme de la peste, tu poses une de tes sacrosaintes mains de révolté sur son épaule de garce Cheffe. Ça va, le contacte avec une crados pourrie de l'intérieur, tu le vis bien ? Lave toi les paluche, surtout. S'agirait pas de s'faire contaminer. D'un geste, la Fausse Révolté dégage son épaule de ta paume.

- Nan mais c'bon, j'ai compris. Te force pas.

Poings serrés. Gueule fermée. Poker face, comme un rempart à ton dégoût. Si elle ne ressent pas, si elle ne montre pas, peut-être qu'elle ne souffrira pas ?

- J'suis pas sourde. Je l'ai entendu, la façon dont tu l'as dit. Bah ouais, moi Cheffe, qu'est-ce que tu veux. Dégueulasse, pas vrai ? Oh ouais, bon dieu, qu'est-ce qu'elle schlingue l'autre connasse. Une cheffe, putain. Ça va, tu arrives à pas gerber ?

Elle lève les yeux vers toi, des yeux humides. Poker face, pourtant. Un calme de morte. Un calme de nuit.

- C'est pas moi que t'apprécies, Apache. Sinon, t'aurais pas tiré cette gueule dégoutée quand je te l'ai dit. C'est pas moi, c'est la meuf que t'as recruté. La Fille Révoltée. Et là c'foutu, non ? Tu vas faire quoi, alors ? Me faire la guerre, parce que je suis une putain de cheffe ? Vas-y, crache. C'est fait pour.


Et bon Dieu que ça fait mal.
Bon Dieu qu'elle est fatiguée.
Bon Dieu qu'elle en a marre de pleurer.






Hidden truth:
 
Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 833
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : caca masqué.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Demain il pleut.   Dim 7 Aoû 2016 - 19:26

Des miettes.
Les yeux noirs avaient lâché un instant le visage de la fille et s'était concentré sur ses mains serrées en poings crispés.
Poussières aux reflets brillant, ca crissait sous le broyage impitoyable.
Cœur brisé, réduit a l'état de rien.
Des miettes, ouais.

D'un coup d'épaule, Her se dégagea de la prise du punk qui releva la main comme s'il s'était soudain brulé a son contacte, les yeux écarquillés.
Quoi?
Qu'est ce qu'il avait dit?

"Nan mais c'bon, j'ai compris. Te force pas."

Hein?

"J'suis pas sourde. Je l'ai entendu, la façon dont tu l'as dit."
De quoi est ce qu'elle... "Bah ouais, moi Cheffe, qu'est-ce que tu veux. Dégueulasse, pas vrai ?" Il fronça les sourcils, comprenant vite a quoi elle faisait référence. "Oh ouais, bon dieu, qu'est-ce qu'elle schlingue l'autre connasse. Une cheffe, putain. Ça va, tu arrives à pas gerber?" Le chasseur se renfrogna, serrant les dents, sentant sa sucette craquer dans sa bouche.
Cœur partagé, cœur brisé.

Les yeux sombres et humides de la fille se relevèrent vers le métisse, impitoyables a leur manière, car au final, son visage n'était pas tant expressif que ca. Un parfait poker face comme elle savait si bien les faire.
Sa spécialité, assurément.

Et alors qu'elle parlait, crachant son venin, vomissant sa colère,son désarroi, son incompréhension surtout semblait-il, Apache, lui, s'était reculé, poussant sur ses jambes ankylosées pour un peu s’éloigner, comme s'il avait peur de recevoir des coups.
Comme si?
Non, en fait, c'était exactement ca!
Ho, il ne craignait pas vraiment a ce qu'elle lève la main sur lui! A vrai dire, il aurait carrément préféré cela a ce qu'il appréhendait vraiment.
La force de Her, ce n'était pas ses poings, c'était ses mots.
Et la, il fallait bien le dire, encore une fois, elle n'y allait pas avec le dos de la cuillère!
Sauf que, fait plutôt rare, pour le coup, elle se plantait complètement.

"Tu dis n'importe quoi..." Pas de cris, cette fois, juste une colère froide soufflée, la mâchoire crispée, avant de reprendre, se contredisant étrangement comme s'il changeait soudain d'avis. "Ouais c'est vrai!" Fameuse manie d'acquiescer, juste pour faire chier, avant de préciser de quoi il parlait. "C'est vrai le titre de chef ca me débecte, t'étais pas au courant?" Petite touche d'ironie, mais forcée, ca se sentait bien, par ce qu'il était blessé Apache, le cœur brisé? Alors qu'il l'avait partagé avec elle. Il avait voulu la réconforter, et elle l'avait mordu.
Elle l'avait repoussé et l'avait giflé alors qu'il avait baissé toute ses armes, retiré sa panoplie de garçon costaud, qu'il lui avait fait confiance...
"Et la meuf que j'ai recruté, c'est pas toi hein? Nan Bien sur! La révoltée c'est pas toi non plus! T'as fais semblant? C'est qui alors? Un mirage? Ha c'est facile ca! C'était pas toi!" Le ton montait, en même temps que la colère. "Et celle a qui je parle? Elle existe ou c'est pour faire semblant? C'est qui la fille? Hein Her? C'est qui? Celle qui veille?" Plus il parlait, et plus sa voix montait, se faisant grognante, menaçante. "Ha non. Peut être qu'elle aussi c'était pour de faux alors! Aujourd'hui c'est oui, mais peut être que demain, ce sera plus toi! Mais dis moi, c'est qui que j'aime bien?" Colère sourde, colère vaine. "La normale? Ouais! Ca doit être elle alors! Et qu'est ce qui est normal maintenant? T'es cheffe alors! T'as des responsabilités de connard! La fille normale cheffe des sentinelles! Bein qu'est ce que t'attend pour me boucler alors! Fais ton putain de taff, SENTINELLE!" Il avait un peu plus braillé le dernier mot, avec un air martial surjoué volontairement.
Ca faisait mal.
Putain de douloureux.
Plus que ses bleus, plus que ses blessures.

Il finit par se recroqueviller sur lui même, le souffle court, les jambes tout contre lui, entourées de ses bras, la tete enfouie contre ses genoux, un peu comme s'il boudait, un peu comme un retour en arrière, un peu comme si elle n'était jamais venu le chercher au pied de cet arbre, un peu comme Her en fait.

"C'est pas vrai... Je t'aime bien toi, en entière, t'as pas l'droit de dire le contraire, par ce que t'en sais putain de rien."

Il renifla, le visage toujours planqué.
"C’est pas toi qui décide"

Cheffe ou pas cheffe.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Demain il pleut.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» Il pleut sur la ville
» MAX' Ϟ Demain, je serai le roi du monde. Mais pas aujourd'hui, je suis trop bourré
» [RP] Moi je t'offrirai des perles de pluie venues de pays où il ne pleut pas
» Pff, demain, c'est la rentrée...
» Demain, les rats...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp-