Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 83
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Dim 13 Aoû 2017 - 17:19

Les hurlements, la désapprobation évidente. Les humains savaient toujours se montrer difficiles. Agaçants. Toutes les raisons possibles et inimaginables ne démontrant que d’avantages pourquoi les Dieux ne les portaient pas tant de leur cœur. Et pourtant… Les êtres de chairs pouvaient rêver.

Kadath observait l’enfant qui rageait tant et tant. Un mélange de diverses connections électroniques lui firent ressentir des émotions, celle de pitié et un brin celle d’envie. Envieuse de ces bestioles humaines ayant accès aux mondes oniriques, alors qu’elle… non. Pourtant, les divins lui parlent, lui murmurent sans cesse. Encore et toujours.

Pourquoi ces créatures de chair, crachant sur la raison, pouvaient-elles voir ces mondes par-delà le réel ?

Elle se baissa lentement à la hauteur de Lucky, laissant ses lueurs virer lentement dans les tons rouges. Lentement, l’impatience la gagnait peut-être, agacée par la jalousie. Probablement.

Un instant durant, elle faillit s’en remettre aux poisons qu’elle contenait. Pour calmer une bonne fois pour toute le petit humain. Ses doigts se dirigeaient lentement sur sa dague infiniment décorée, changeant de tête au fil des trouvailles de sa propriétaire. Cependant, elle se redressa de toute sa hauteur, ramenant ses lumières aux couleurs douces. Qui ne hurlaient pas au sang.

- Les hurlements ne sont que bruit sans signification. Je ne comprends que les mots.

Sur ces paroles, elle se tourna pour rejoindre la salle richement décorée. Un genre de temple enfui dans les tréfonds de la Machine. Un monde dédié à des entités inconnues de beaucoup sur l’Île.

L’enfant n’était pas à tuer, il suffirait de l’éduquer un peu. Inquanok aussi était pénible au début, au point d’avoir failli tuer la Majestueuse. Malgré cela, Kadath a finalement permis au cyborg de devenir ce qu’il était à ce jour. Vivant, malgré les plaies et le poison. Elle ne voudrait pas devoir en arriver à de telles exagérations pour le Garçon Perdu qu’elle gardait en cage. Pour le moment.

- Je ne serais pas loin, et ne dérange pas trop les autres êtres qui vivent par ici.

Parmi les bruits permanents et lointain des machines en marche du Garage, les pas métalliques de Kadath ponctuèrent ses derniers mots tandis qu’elle disparaissait derrière son étrange temple.

La Majestueuse attendrait que le calme revienne, que l’esprit et la raison trouvent un chemin dans l’âme agitée et sans respect du jeune garçon.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
Jim Crazyleg

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 206
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Dim 24 Sep 2017 - 22:43


Tandis que Lucky crachait toute sa haine, la créature lui faisait face. Une grille les séparait et il gueulait. Aucune émotion ne passait sur la figure métallique de sa geôlière, et il gueulait les pires obscénités. Les faisceaux prenaient des lueurs inquiétantes tandis que Kadath frôlait du bout des doigts une dague mais il continuait d’hurler.
Ce n’est que lorsqu’elle se leva qu’il se tut, à bout de souffle. Il en avait oublié de respirer

— Les hurlements ne sont que bruit sans signification. Je ne comprends que les mots. déclara la créature.

— Et ça, tu comprends ça ?! répliqua le livreur en lui faisant un doigt d’honneur.

Trop tard, elle tournait déjà les talons et lui ne pouvait que la regarder faire, tremblant de colère. Mais au moment de quitter la pièce, Kadath s’attarda le temps d’une brève recommandation.

— Je ne serais pas loin, et ne dérange pas trop les autres êtres qui vivent par ici.

— Pétasse !

Kadath était partie. Lucky fut alors rattrapé parce qu’il aimait appeler : la pleine conscience d’être foutu. Sa situation se révéla à lui dans toute sa dimension la plus insurmontable et il eut peur. Déserté de toute autre présence que la sienne, la pièce se révéla plus inquiétante encore. Son décor métallique était empli d’obscurité et des silhouettes inquiétantes se dessinaient à la lueur des lampes. Machinalement, l’enfant ignora la douleur qui le tenaillait et recula jusqu’à ce que son dos vienne toucher les barreaux de sa cage.
Puis il s’endormit, les yeux encore humides.

Les jours passèrent sans qu’il ne puisse les compter et la même routine se répéta inlassablement : Lucky se réveillait seul dans sa cage et attendait. Kadath lui apportait son repas comme au premier jour avant de se perdre dans d’étranges méditations. Il arrivait que l’autre – l’agresseur – vienne l’accompagner mais il restait toujours à l’écart, dans un coin de la pièce, sans échanger un regard ou une parole. Et c’était mieux ainsi.
Sa geôlière était face à lui, sereine, comme dans l’attente d’une confession. Et Lucky la toisait méchamment avant d’entamer les hostilités.
Ça commençait toujours par des cris, puis ça finissait par Kadath qui se retirait en silence.

Puis il était seul. Ces moments-là lui étaient vite devenus insupportables, la douleur semblait se réveiller un peu plus fort à chaque fois. C’est parce qu’à chaque fois, il avait tenté de s’échapper en tordant les barreaux, et qu’à chaque fois il avait aggravé ses blessures.

Pour passer le temps, il dormait. Et quand il n’avait plus sommeil, il laissait son esprit vagabonder dans la pièce pour en étudier chaque détail.
Un petit groupe de grille-pains avait retenu son attention. Disposés de la sorte, on aurait dit une famille. Davidson était écrit sur chaque modèle. Fils de David avait-il traduit. Lucky avait passé le reste de la journée à imaginer ce David se casser le cul à fabriquer ces grille-pains pour soulager une solitude semblable à la sienne. Il le voyait, barbu et sale, perdu dans la nature sauvage, à se nourrir de toast pour le restant de ces jours.
Il s’égarait.

Un jour pourtant, la monotonie des lieux fut troublée par son visiteur. En effet, l’enfant n’avait pas entendu l’arrivée de Kadath pour se mettre à beugler.

— C’EST PAS VRAI, C’EST PAS VRAI. PUTAIN NON.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 83
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Dim 1 Oct 2017 - 16:49

Alors que l'enfant ne perdait pas de force en insultes, en cris, la Majestueuse poursuivait sa routine. Ignorant ce qui se passait dans le fond sonore.

Routine de nourrir une faible créature de chair. Bientôt, la fatigue l'emportera sans doute. Cependant, un jour, la séance de cris prit place plus tôt. Intrigant automatiquement Kadath qui quitta son "temple" pour s'approcher de la cage.

Inquanok était adossé à un pilier, il ne bougea pas d'un pouce. Même si au bout d'un moment, agacé par Lucky, il disparaîtra. Comme toujours.

La Majestueuse arriva enfin à la hauteur de la geôle, observant le spectacle qui se déroulait sous ses yeux factices.

- Pourquoi crier hors de tes habitudes ?

Quelque chose ne correspondait pas à cette routine qui avait pris place.

Tout cela allait déranger la métamorphose des membres blessés ? Sans doute pas, mais cela pouvait agacer les dieux au même titre que Inquanok l'était. Kadath pouvait le comprendre, évidemment.

Elle s'agenouilla vers les barreaux, ne comprenant pas bien ce qui se tramait. Rien ne lui paraissait anormal.

- Un problème ?

Non, vraiment, elle ne saisissait pas. Les grille-pains étaient même là, comme toujours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
Jim Crazyleg

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 206
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Jeu 19 Oct 2017 - 22:59


Lucky ne mit pas longtemps à ameuter tout le quartier – qui se limitait à ses deux geôliers et les grille-pains. Il était assis au fond de sa cage, les jambes étendus devant lui, si bien accaparé par sa découverte qu’il ne vit pas Kadath entrer. Elle l’interrogeait mais il n’écoutait pas.

—  Je sens plus ma jambe !! Vous avez tué ma jambe !! Vous êtes des putains de psychopathes !!

Mise à part la pâleur et l’engourdissement attendus d’une blessure non traitée, c’était une jambe tout ce qu’il y avait de plus ordinaire. Le détail qui le dérangeait réellement c’était que là où ses doigt aurait dû rencontrer une chair tendre gorgée de sang, il tombait sur quelque chose de dur. Rigide.

— C’est pas normal ! C’est pas normal ! C’est pas normal !

Trop accaparé par sa jambe, il ignorait encore que son épaule présentait les mêmes symptômes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 83
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Dim 3 Déc 2017 - 13:57

L'humain semblait pris dans une panique profonde, il parlait de sa jambe. Alors Kadath cessait l'interrogation qui ne déboucherait à rien. Elle comprit, la transformation venait en surface. Il allait falloir que l'enfant soit rééduqué, du moins, pour marcher.

L'autre blessure, c'était l'épaule. Le robot supposa que l'état devait être à peu près au même stade que le membre de marche.

Inquanok apparut dans l'ombre de Kadath, noyé sous les tissus usés par le temps illogique de ce monde. Et pourtant, il les changeait régulièrement. Les tissus pouvaient aussi changer, puisqu'il vivait en permanence dans le Garage. Voyant ce qui se passait, l'origine de la crise du prisonnier, il rebroussa chemin. Il savait très bien ce qui se passait. Il connaissait même parfaitement cette réaction.

La Majestueuse resta de marbre, comme il l'était tout naturel chez elle.

Elle ouvrit la cage, cela semblait fonctionner par un genre de contacte électronique, quelque chose qui réagissait à l'énergie artificielle de celle qui se pensait comme une reine ou une prêtresse.

Les dieux avaient murmuré que l'enfant, s'il cherchait à fuir, serait probablement incapable de faire mieux que ramper. Alors, Kadath vint vers Lucky, restant néanmoins debout.

- Préfères-tu une jambe en moins, ou une jambe qui fonctionne ?

Ses lumières demeuraient dans les teintes calmes, l'agacement ne la prenait pas encore. Puisqu'elle avait jugé la panique comme étant une réaction rationnelle venant d'un humain. Les êtres de chair étaient incapables de réfléchir correctement sur la situation.

Dans le fond, la famille de grille-pains se faisaient discrète, elle était accoutumée aux transformations. Peut-être que d'autres objets furent des enfants, ou d'autres êtres vivants de chair par le passé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
Jim Crazyleg

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 206
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Mer 21 Fév 2018 - 0:22


Pas de réponse. Lucky détourna le regard de sa blessure pour venir croiser celui de sa geôlière. Comme à son habitude, elle restait imperturbable. Dans un accès de lucidité, il se demanda si elle était réellement capable de ressentir quelque chose, ou si c’était seulement son visage était trop rigide pour le montrer.

La porte de la cage s’ouvrit dans un léger grincement. Lucky était tétanisé. Cette image venait d’éclipser tout le reste. Il n’avait même pas pensé à la possibilité de s’enfuir ou à ce qu’il attendait. Puis, Kadath s’engouffra et la réalité le rattrapa. La silhouette métallique emplit son champ de vision, ne laissant plus aucune place.

— Préfères-tu une jambe en moins, ou une jambe qui fonctionne ? demanda la geôlière, le dominant de toute sa hauteur.

Ses faisceaux glacés étaient braqués sur lui.

— … qu’est-ce que vous allez m’faire ? demanda-t-il, plein d’appréhension.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 83
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Sam 31 Mar 2018 - 16:52


La panique venait, l'inquiétude grandissait. C'était ce que la Majestueuse supposait détecter sur le faciès, sur l'attitude, de l'enfant. Légitime, même si cela devenait pénible.

Elle s'agenouilla, dans un geste délicat. Bizarrement délicat venant d'une machine. Les parures s'entrechoquaient entre elles et sur Kadath elle-même. Le bourdonnement léger de sa batterie était discret, et se mêlait parfaitement au reste des bruits de la Machine. Un bien grand assortiment.

- Je ne vais rien faire. Les dieux vont uniquement te soigner, une fois réparé... tu seras capable de marcher et d'atteindre en un morceau le Grand Arbre.

Kadath parlait posément, gardant une distance entre elle et Lucky. Les êtres de chair étaient si peureux qu'il fallait savoir être diplomate. Il fallait comprendre que pour eux, les blessures étaient plus fatales.

- Ces barreaux ne sont nécessaires que lorsque la peur devient un danger pour toi-même. Mais il faudra bien que tu sortes, il faudra réapprendre à marcher. Réapprendre à utiliser tes membres.

Les yeux lumineux de la créature observèrent la jambe du Garçon Perdu, puis ils remontèrent jusqu'à l'épaule.

- Tu veux bien me montrer ce qu'il en est ?

Demandé comme avec douceur, pourtant toujours cette manie de se tenir très droite. Comme si des codes de conduite et de tenue s'exerçaient sur Kadath. C'était en quelque sorte le cas.
Les dieux murmuraient que l'enfant était agaçant. Qu'il faudrait probablement être plus sévère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
Jim Crazyleg

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 206
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Lun 23 Avr 2018 - 20:13


Kadath vint s’agenouiller devant lui. Pour la première fois, Lucky ne recula pas pour se protéger. Il n’avait pas confiance en elle, pourtant. Il était simplement incapable de se déplacer.

— Je ne vais rien faire. Les dieux vont uniquement te soigner, une fois réparé... tu seras capable de marcher et d'atteindre en un morceau le Grand Arbre.

Encore les dieux. Lucky ne doutait plus un instant qu’il était piégé dans un repère d’allumés. Des allumés mais les seuls à même de l’aider, c’était toujours bon à prendre.

— Ces barreaux ne sont nécessaires que lorsque la peur devient un danger pour toi-même. Mais il faudra bien que tu sortes, il faudra réapprendre à marcher. Réapprendre à utiliser tes membres.

— L-La seule chose dangereuse pour moi ici, c’est ce grand malade ! aboya l’enfant, le doigt tendu vers son agresseur qui l’observait depuis le fond de la pièce.

Kadath n’y prêtait pas attention, trop occupée à l’examiner. Son regard lui faisait froid dans le dos, on aurait dit qu’elle le disséquait.

— Tu veux bien me montrer ce qu'il en est ?

— De … ? M-Marcher ?! Mais je peux pas, il m’a pété la jambe, t’as oublié ?

Mais d’un côté, c’est vrai qu’il n’avait plus essayé depuis longtemps et que la douleur avait bel et bien disparue. Mince, elle commençait à le faire douter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 83
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Dim 3 Juin 2018 - 16:33

L'exclamation avait tout pour être claire. L'enfant n'avait pas essayé sa jambe depuis son arrivée. Kadath ne dit rien, se contentant de regarder le membre désigné. Il allait bien falloir tenter de marcher. Il fallait savoir où en était la guérison, celle opéré par la magie de cet endroit, celle que les dieux accorderaient.

Ils murmuraient d'ailleurs de tester, d'expérimenter. Il fallait savoir.

- Si tu peux marcher, tu pourras sortir un peu de la cage. Autrement, il ne faut pas aggraver ta blessure. Je pense cependant qu'une amélioration a dû se présenter.

La notion de temps n'entrait pas en compte, celui-ci n'ayant pas de réelle logique ici bas. Mais la Majestueuse avait l'impression que la correction se faisait.

Kadath tendit la main, doucement, ses lumières restant dans leur teinte habituelle et calme.

- Si tu le souhaite je peux te servir d'appui. Sinon, les barreaux t'aideront peut-être eux-aussi.

Elle n'oubliait pas l'attitude très... "rebelle" de Lucky. Sans doute elle avait en face d'elle un être préférant une certaine autonomie, du moins, face à son "bourreau".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
Jim Crazyleg

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 206
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Lun 18 Juin 2018 - 2:51


Ces reproches bien qu’assez légitimes n’agitèrent pas la conscience de Kadath. Bien au contraire, vivre en se sachant en partie responsable de l’incident n’allait pas troubler son sommeil. Est-ce que ça dort, un robot ? Lucky fuyait dans son imagination. Il ne fallait pas.

— Si tu peux marcher, tu pourras sortir un peu de la cage. Autrement, il ne faut pas aggraver ta blessure. Je pense cependant qu'une amélioration a dû se présenter.

Une amélioration ? Le livreur devait bien admettre qu’il n’avait plus aussi mal qu’auparavant. Mais tout de même, cela ne présageait rien de bon en ces cas-là, non ? En général, quand on ne sent plus un doigt, c’est qu’il est mort. Est-ce qu’il va falloir couper ?

Kadath fit un geste qui interrompit ces réflexions paniquées. L’enfant mit quelques minutes à comprendre qu’elle venait de se proposer comme appui.
Si elle avait été de chair et de sang, il aurait pu en profiter pour l’attaquer pour essayer de s’enfuir. S’il avait eu sa jambe, il aurait pu la semer facilement. S’il n’y avait eu qu’elle, il n’aurait pas à craindre de tomber sur l’autre, le pire. On pourrait refaire tout un monde avec des si.

Lucky saisit cette main qui lui était tendue sans vraiment y réfléchir. Il regretta aussitôt son geste : elle était glacée.

— Je sais pas si je peux…

Il avait peur d’avoir mal, il en avait assez que ça fasse mal. Et si ses blessures s’aggravaient ? Et s’il ne pouvait plus jamais marcher ? Soul, il fallait chercher Soul. Lui, au moins, il savait ce qu’il faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 83
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Sam 23 Juin 2018 - 22:04

Un peu de progrès ? Le robot n'en était pas certain, mais l'enfant semblait comprendre qu'il n'était au moins pas question de lui briser la main en tendant la sienne. L'appui offert devait être glacé, Kadath elle-même ne pouvait pas vraiment donner cette information sur elle-même.

Cependant, même sans les capteurs sensoriels de l'épiderme, la créature pouvait remarquer une crainte restante. Sentiment dévoilé en partie dans l'incertitude formulée verbalement par Lucky.

Impossible de tenir rigueur de cela, la transformation impliquait de nouvelles sensations que le cerveau ne pouvait interpréter. L'assurance reviendrait plus tard, normalement.

La Majestueuse assura sa stabilité, rien de bien difficile pour soutenir un enfant perdu. Les métaux qui la constituaient portaient plus de poids. Une masse ayant pour égal la fierté de cette "prêtresse" autoproclamée. Elle se redressa lentement, prenant garde à la futur nouvelle création des Dieux.

- Il n'est pas question de destruction, tout n'est que travail minutieux. Si, en portant du poids sur ta jambe, tu commences à souffrir... Appuie-toi sur moi et je t'aiderai à reprendre place au sol. Mais il ne faut rien aggraver en cédant à la peur.

La patience devait se montrer présente à chaque seconde, ce n'était pas la première fois que Kadath devait prendre en charge une forme de rééducation. Inquanok y était aussi passé.

Et elle ? Elle était née ainsi, elle n'en avait pas eu besoin. Il ne lui restait qu'un souvenir lointain de ses "premiers pas" qui eurent été compliqués, mais rien de plus. Juste une conscience de rééducation compliquée.

Rééducation ? Bien sûr que non, éducation tout simplement. Kadath avait toujours été Kadath.

Nile avait à jamais disparu, n'avait jamais existé. La Machine avait créé Kadath à la place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
Jim Crazyleg

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 206
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Lun 24 Sep 2018 - 20:09


Lucky se redressa lentement en ne s’appuyant que sur sa jambe droite. Quant à l’autre, il n’osait pas la bouger, encore moins se reposer sur elle.

— Il n'est pas question de destruction, tout n'est que travail minutieux. Si, en portant du poids sur ta jambe, tu commences à souffrir... Appuie-toi sur moi et je t'aiderai à reprendre place au sol. Mais il ne faut rien aggraver en cédant à la peur.

Il ne comprenait rien à ses délires de destruction mais ses instructions, elles, étaient tout ce qu’il y avait de plus clair. Lucky déglutit.

Il déplia lentement le genou gauche jusqu’à ce que ce que son pied vienne toucher terre. Son corps entier tressaillit. L’enfant sentit un mouvement sous la chair comme des plaques coulissant presque imperceptiblement. Il entendit son genou craquer, frémir dans son pliage tandis qu’il se réveillait à la manière d’une mécanique rouillée. Trop absorbé par ces sensations étranges qui lui retournaient l’estomac, il ne se demanda même pas si cela faisait mal. La douleur était là pourtant, engourdie et tout à fait supportable.

Il retira son pied.

—  C’était trop bizarre…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kadath
Kadath

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 83
✘ SURNOM : La Majestueuse
✘ AGE DU PERSO : inconnu

✘ LIENS : Kadath l'inconnue
Kadath, la Cité des Dieux

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Dim 30 Sep 2018 - 16:10

Elle observa l'enfant se préparer, puis bouger lentement cette jambe "corrigée". Quelques bruits de métaux se firent entendre en plus des habituels sons de la Machine qui respirait de diverses manières.

Rapidement, le pied se releva. À peine avait-il toucher le sol que Lucky rebroussa chemin, mais Kadath ne bougea pas d'un millimètre. Les mécanismes étaient plus stables que la chair. Plus rigides. Pas même une pseudo respiration pouvait se faire sentir. Respirer, quelle sensation était-ce ?

- Bizarre, comme beaucoup de choses sur cette Île.

Répondu calmement la Majestueuse.

Elle chercha à analyser la jambe du Garçon perdu, déceler la présence de sang sur les vêtements, l'existence d'une finition imparfaite qui ne ferait qu'atteindre la santé de l'être corrigé.

Rien ne l'alarma, la transformation aboutissait probablement à un bon stade.

En relevant le regard sur Lucky, quelques parasites dérangèrent la vision. Cela se traduisit sur le clignotement des lumières de la créature mécanique. Elle resta immobile.

Sans la vue, il lui était impossible de se repérer correctement. Les détections sonores fonctionnaient mais ce qui pouvait se traduire par le "toucher" était encore approximatif pour Kadath.

- La sensation nouvelle, il te faut t'y habituer. Reprends place au sol, et essaie d'apprendre à connaître cette nouvelle partie de toi.

Les parasites affectaient les repères, l'équilibre détecté par l'espèce de mercure qui se promenait dans les mécanismes du robot.

- Dis-moi si tu es encore blessé. Pour l'instant, je ne peux te soutenir.

Les lumières grésillaient au niveau des yeux de Kadath, et Inquanok observait de loin. Voyant la Majestueuse immobile, il devinait qu'elle subissait un bug.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
Jim Crazyleg

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 206
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   Sam 29 Déc 2018 - 15:32


— Bizarre, comme beaucoup de choses sur cette Île, lui fit remarquer Kadath.

Elle n’avait pas tort. Loin de là, même. Elle était après tout un parfait exemple de toute l’excentricité que cette île pouvait contenir. Mais ça, il se garda de l’exprimer, il avait bien autre chose à l’esprit.

— La sensation nouvelle, il te faut t'y habituer. Reprends place au sol, et essaie d'apprendre à connaître cette nouvelle partie de toi.

— Mmh.

Lucky l’écoutait à peine, trop occupé à mouvoir sa jambe dans le vide pour en mesurer toute la singularité. Il ne distinguait aucun changement physique particulier mis à part l’étrange rigidité de sa peau qu’il prit pour un genre de tension musculaire. Ce qui l’intriguait, c’étaient toutes ces sensations étranges au moindre geste qu’il esquissait. Est-ce que sa jambe avait toujours été aussi lourde que ça ?

—Dis-moi si tu es encore blessé. Pour l'instant, je ne peux te soutenir.

— C’est bon, je me débrouille.

Il effectua quelques pas hésitants en direction du mur le plus proche. Il fut soulagé de l’atteindre car il s’appuya contre lui pour poursuivre l’exercice à un rythme plus tranquille. Mais il reprenait confiance peu à peu, son pas lui semblait plus régulier

Il ne vit pas l’autre robot se crisper, prêt à bondir. En effet, l’exercice aurait pu passer pour une tentative d’évasion puisqu’il se rapprochait dangereusement de la sortie de la pièce. Or il s’arrêta à quelques pas de là, s’adossa contre le mur en poussant un soupir.

Il était déjà à bout de souffle et s’en était assez désespérant. Lentement, Lucky se laissa glisser le long de la paroi pour atterrir sur les fesses. Le gargouillis de son ventre raisonna dans la pièce.

— J’ai faim.

D’ordinaire, il ne touchait qu’à peine aux repas que Kadath lui apportait mais ce petit exercice lui avait ouvert l’appétit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Mama, let this heart be steel   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» [MBS] Tempered Steel
» 2011 - Heart burn (tenue uniquement)
» [Fan-Fiction] BIONICLE: Dive to the Heart
» Bérénice (My Tell-Tale Heart) débarque chez Cérès
» Lonely Heart et Pru de la Convention Tonner 2008

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: La Machine :: Le Garage Métallique-