-46%
Le deal à ne pas rater :
SEB COMPACT INOX- SET 10 PIÈCES – L953SA04
69.99 € 129.99 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Miss Annabelle
Miss Annabelle

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 209
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptySam 23 Jan 2016 - 10:55

Miss Annabelle


Trucs

Surnom : La Dormeuse
Groupe : Pirate de terre
Age : 20 ans environs (vient de 1940 dans la ville de Providence aux USA)
Rôle : Fille de joie


Révérences



Tic tac, c’est ce que le Crocodile fait. Mais l’heure, il ne la montre pas, à moins de se faire dévorer. Ou encore, le trouver et s’assoire à côté, en attendant qu’il sonne. Annabelle n’aime pas ne pas avoir connaissance de l’heure qu’il est. Elle se sent encore plus perdue sans ce repère.

Plutôt petite, elle se fond dans la masse, ses cheveux blonds platine paraissent parfois blancs au soleil. C’est plutôt dans cette condition qu’elle se distingue des autres. De par son air enfantin parmi ses collègues femmes, de par sa douceur parmi les pirates inspirant la peur. Docile, mais hautaine auprès de ceux qui méritent sa rancune. Ceux qui l’ont faite bannir, ceux qui l’ont faite grandir indirectement… Si vous saviez à quel point ça peut être horrible de passer d’un corps de treize années à celui de deux décennies. Après le Bannissement.
Ca aura au moins permis d’avoir un corps qui mérite d’être recueilli par Lady Ruby pour son établissement.

Tic tac, à défaut d’avoir le Crocodile, elle porte toujours au cou une montre à gousset, elle l’entend faire tic-tac, battre le temps qui s’évertue à ne plus avancer. Pourtant… il avait avancé auparavant, pour la faire grandir, pour la faire bannir.
Un passé qui la hante dans ses habitudes. Après avoir vécu la cruauté des enfants, les adultes semblaient plus accueillant. Annabelle se sent en sécurité avec ces hommes cruels, peu importe sa condition, maintenant elle est parmi eux, et aussi dans la maison close protégée par la gérante.

Tic tac, ce son est rassurant. Le temps passe mais ne sonne pas.

Après le monde trop imaginaire, trop étrange, trop sans aucun sens, elle s’accroche à la logique sans faille des horloges et de leurs mécanismes.
Elle n’a pas connaissance de leur fonctionnement exacte, mais elle aime leur logique, ce qui est le contraire de l’île.

Annabelle n’est pas un être à l’image de ces rouages, loin d’être parfaite. Elle est jalouse, et souvent intéressée, désespérée. Elle ne vise qu’un but, faire en sorte que les pirates ne partent pas sans elle le jour où ils pourront retourner dans le monde Ordinaire.
Alors elle se fait comme ils la veulent. Tant qu’on ne la blesse pas physiquement. Tant qu’elle ne se souvient pas du Bannissement.
Elle a horreur d’avoir sur elle les marques de blessure, c’est synonyme du bannissement, et elle n’a plus rien à voir avec ça. Ils l’ont tous trahie. Elle leur en veut, mais elle serait bien incapable de leur faire du mal. Il y a bien assez de pirates pour s’en charger.

Même pour ceux qui étaient ses amis, elle ne lèverait pas le petit doigts si un adulte venait à s’en prendre à un de ces enfants face à elle. Elle ne ferait que retenir ses larmes. Essayant de paraître dure.
Parce que ça lui manque, le monde du Grand-Arbre. Elle aurait voulu continuer de soigner comme elle le pouvait, des blessés. Mais dorénavant, ce sont les pulsions d’hommes qu’elle soigne. Elle s’y est habituée. Au final. Elle y trouve quand même son compte. Elle qui avait toujours froid. Elle qui avait peur la nuit. Une crainte qu’elle ne peut identifier. Mais c’est là, sa boîte crânienne le lui fait comprendre, qu’elle est vulnérable à quelque chose.

Le silence ne la rassure pas, elle veut toujours au moins entendre la respiration de la personne dormant à ses côtés. Car lorsque les aires ne portent pas de bruit… elle en perçoit d’autres, plus étranges. Ils ont bien trop d’écho pour être de ceux faisant partie de la pièce qu’est sa chambre.
D’où viennent-ils ? De son imaginaire, de son cerveau, de ses tympans. Il n’y a là aucun lien surnaturel. Juste les souvenirs morts qui hantent la mémoire à long terme de la fille de joie. Elle n’y peut rien, juste endurer la sensation de peur sans avoir le moindre moyen de pointer de l’index la cause.

Ce ne sont pas les araignées, ni même les regards que portaient sur elle ses anciens camarades Enfants Perdus.

C’est donc durant la nuit, lorsque le monde se fait trop silencieux, que Miss Annabelle s’inquiète le plus et doit trouver à s’occuper l’esprit.
En général, elle lit un livre qu’elle avait pris avec elle le jour où Peter Pan l’avait emmenée au Pays de Jamais. Un livre qui en contient d’autres. Un recueil des nouvelles écrites par un auteur de science-fiction, d’horreur et de fantastique. Un auteur qui n’était pas des plus populaires lorsqu’Annabelle suivait ses écrits. Dommage qu’il soit mort trois ans avant qu’elle ne suive Peter Pan. Elle aurait bien voulu avoir une ou deux histoires en plus…

Elle ne se souvient que de ce livre, du nom qui y est inscrit, ainsi que des histoires. Puisqu’elle tient à ce livre presque autant que sa boîte à musique. Cette dernière est dans un sale état, ayant souffert des coups portés par le public de son bannissement lorsque sa dernière volonté avait juste été de récupérer cet objet. Miss Annabelle avait tenté de la réparer, celle-ci est maintenant en un seul morceau. Et lorsqu’elle tourne la manivelle, elle entend le son, la musique. Elle n’est cependant pas toujours exactement pareille.

Et il semble que la fille de joie soit la seule à l’entendre, cette musique.

Tout comme la montre à gousset qu’elle porte au cou, ça ne marche pas, et pourtant elle l’entend.

Elle dément, lorsque quelqu’un lui dit qu’il n’y a pas de son, elle affirmera le contraire. Sûre qu’elle n’est pas folle, comme elle le dit.

Ou bien, parce qu’elle a essayé de comprendre la logique de ce monde elle se retrouve blessé dans son esprit. Comme dans les monde créé par son auteur préféré.
Ce n’est pas ça, mais elle y pense. Il y a un côté rassurant, car elle en connaît la cause.

Elle se demande souvent si c’est un rêve, le rêve de tous mélangé, une réalité comme celle expliquée dans les contrées du rêve.
Peut-être que son corps physique est déjà mort, dans le monde ordinaire. Elle n’y croit tout de même pas, mais ça lui donnait une explication.

La Dormeuse est souvent fatiguée, mais c’est une fatigue qu’elle peut mettre de côté, l’ignorer, tant qu’elle est occupée.
Parce qu’elle n’arrive pas à dormir, l’esprit entend un air d’opéra, décidant que le souvenir du son serait une douce torture. Un piano qui joue, une voix de femme tenant des notes durant si longtemps. Voilà des éléments qui n’évoquent déjà plus rien, l’île a déjà emporté les causes, les réponses. Laissant des aiguilles d’horloge indiquer le vide. Aucun numéro pour au moins se situer entre.

Rien. Juste des fantômes.
Ces derniers sont si effrayants, même s’ils étaient heureux auparavant, maintenant ils ne font que nourrir la peur.

Miss Annabelle a peur de son ombre, littéralement, elle ne la voit pas. Et pourtant, elle sait qu’elle en avait une. Avant qu’elle ne vienne sur l’île.
Elle regarde souvent les ombres des pirates originels du coup, presque envieuse. Elle se demande ce que ça signifie réellement, perdre son ombre. Ce que ces adultes ont en plus, c’est leur nom. Leur vrai nom. Ils ne se souviennent plus d’avant, quand la Dormeuse les questionne. Alors elle leur invente une vie, la vie passée de ceux qui ont encore leur identité. Du moins, le minimum.

Elle aimerait fuir, loin très loin. Le plus loin possible du Grand Arbre. Elle ne veut plus revivre de cauchemar. Cependant, selon elle, l’île est un rêve qui pourrait à tout moment devenir un cauchemar. Et si les horreurs cosmiques décrites dans son livre pouvaient s’appliquer au Pays de Jamais ? Cette pensée coupe la respiration de la demoiselle.

Et si la Machine avait un lien ? Il ne faut absolument pas s’en approcher, mais elle aurait peut-être pleins de pièces qui permettraient de faire plein de montres et d’horloges. Mais elle ne voudrait pas s’y aventurer. Les quelques pièces qu’elle possède ne sont que des présents que des pirates ont bien voulu lui donner, mais une grande partie vient de son ami. Ce dernier, elle ne l’a jamais vu. C’est celui qui lui écrit des lettres, des mots auxquels Annabelle répond. Le messager est un corbeau, qui ne se montre qu’à certains endroits. Il faut tout de même éviter qu’une autre personne ne retrouve l’oiseau. Bien que ces morceaux de papiers ne contiennent pas d’information capitales, juste une correspondance.

Des écrits en plus à lire lorsque les textes des Contrées du Rêve et plus ne suffisent plus.

Des lettres qui portaient les ossements nécessaires à la réparation de la boîte à musique, celle qui ne se fait entendre que pour la Dormeuse.
Un Artisan, un Garçon Perdu, l’exception. Elle y tient à cette exception, histoire que le monde soit gris, et non noir et blanc.

Il ne faut pas chercher à comprendre la logique de ce monde, sinon, comme dans les écrits de son livre préféré, on finirait tous fous.

La Fille de Joie regarde souvent l’océan, se demandant si des créatures semblables aux shoggoths et autres abominations existent. Les sirènes sont si dangereuses, elles sont un peu comme la face émergée de l’iceberg. Jolies, enchanteresses, comme les mers. Mais lorsque l’on s’approche trop près des profondeurs… la véritable nature se révèle.

L’île est entourée par cet univers qui dévorerait l’esprit de ceux qui chercheraient les raisons au pourquoi. Peut-être est-ce l’Univers lui-même qui choisi d’atteindre les étrangers par l’amnésie ?
Les étrangers, tout ce qui n’est pas né sur ces terres, ces contrées.
Comme si, quelque chose comme les Grands Anciens pouvait un jour sortir des eaux, parce que… Peter Pan… se serait lassé de l’île elle-même.

Le cœur de la Dormeuse se serre, l’angoisse est plus forte, elle craint même pour les matelots qui vivent sur le bateau. À moins qu’eux soient justement plus en sécurité que ceux restés sur la terre ?
Le souffle manque, Annabelle se noie sans même toucher l’eau.







Unique au monde



- Dort mal, en général, le sommeil profond ne vient presque jamais. Laissant ainsi un corps sans réel moyen de se régénérer correctement.

- Elle pique parfois du nez, et son sommeil est toujours léger. Un rien pourrait la réveiller.

- Elle porte toujours une montre à gousset qui ne marche pas à son cou. Mais Annabelle entend les tics-tacs.

- Elle a une boîte à musique en bois toute rafistolée, cette dernière non plus ne marche pas. Et pareil que pour le point au-dessu, elle entend pourtant la musique.

- Les bruits qu’Annabelle entend la plupart du temps, se composent de bruit de vents plus ou moins forts, des grincements, parfois des sanglots de femme. Une voix de femme qui chante un opéra, impossible de distinguer les mots dits. Tous ces sons ne sont qu’au même niveau d’intensité que ceux de murmures. Des accouphènes aigus, étranges.

- Annabelle adore les cadeaux, surtout ceux ayant un rapport avec l’horlogerie. Que ces derniers marchent ou non, ça n’a aucune importance.

- Elle porte évidemment toujours des robes, coquettes, il faut plaire aux messieurs après tout. Elle n’est plus bonne qu’à ça. Une pensée difficile, bien qu’elle y soit habituée…

- Elle aimerait pouvoir apprivoiser un crocodile, ou même mieux, le Crocodile. Juste pour avoir le tic-tac que tout le monde entend. Elle ne serait plus seule à l’avoir dans les oreilles. (bien que soyons sérieux, ça ne reste qu’un souhait farfelu sans suite)

- Miss Annabelle, se fait aussi appelée la Dormeuse. Par ironie, comme déjà dit. Cependant, elle l’aime bien ce surnom. « The Sleeper », c’est un mot désignant un être particulier dans l’un des récits qu’elle possède, ceux qui sont réunis entre la couverture beige d’un épais livre.

- Peur de ce qu’elle ne voit pas, c’est sans doute pour ça que ses sortes de souvenirs auditifs déformés l’angoisse.

- Elle aime le bruit, le son, n’importe quoi, tant que ça fait fuir ses sons de rêves éveillés.

- Miss Annabelle a des cicatrices dans le dos, des plaies mal refermées datant de la période du Bannissement jusqu’à son arrivée à la Maison Close. Au bien étaient-elles déjà présentent avant d’arriver sur l’île ? Elles y étaient déjà, ce ne fut que depuis sa période au Grand arbre que ces plaies purent se refermer. Mal, mais refermées. Quelqu’un ou quelque chose s’était acharné. En tout cas, elles ne sont pas esthétiques, du tout, alors la Dormeuse les cache tant bien que mal.

- La demoiselle est plus à l’aise avec des clients habituels, justement à cause de ses cicatrices. Elle craint toujours que ça ne convienne pas, et ainsi elle décevrait peut-être Lady Ruby. Ce n’est que depuis qu’elle est au Port que sa chair rouge semble pouvoir aller mieux. Apparemment.

- Miss Annabelle fait tout son possible pour toujours être jolie, pour que ses cicatrices cachées mais révélées dans la chambre soient juste une tâche sombre sur une belle peinture.

- La Dormeuse chantonne, quand il y a trop de silence, pour faire partir ses rêves éveillée. Sa voix n’a rien de celle des sirènes, ni même enchanteresse lorsqu’elle marmonne une mélodie. Elle est un peu cassée, un peu tremblante quand elle a peur.

- Angoisse en observant l’océan. Que s’y cache-t-il réellement ? Pitié… ne réveiller pas le Dormeur…

- Ecrit à un Artisan régulièrement. Mais il n’est nullement question de partage d’informations.

- Elle a été bannie un peu avant que le Port ne se développe.

- Annabelle trouve un moyen de lier la mythologie et la pensée de Lovecraft au Pays de Jamais. Rien que pour se reposer sur une cause, son besoin de réponses. Ces dernières sont donc loin d’être rassurantes, en plus d’assurer à la Fille de Joie qu’elle ne doit sous aucun prétexte chercher à réellement comprendre Never Land.

- Un petit tatouage en forme de crochet l'omoplate.




L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Au début, ça allait. J’étais heureuse, il me semble. Puis ça s’est dégradé, surtout au Bannissement… Je veux juste rentrer, que les pirates ne me laisse pas ici le jours où ils trouveront un moyen de partir.

L’île est cernée par des millions de choses qu’on ne peut pas voir… c’est une affreuse source d’angoisse permanente.


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Retourner dans le monde ordinaire ? Oui, mais comme je ne sais plus rien de là-bas, il faudra que je puisse rester avec les pirates. Je ne peux pas imaginer comment me débrouiller sans eux, et ce n’est pas vers les Garçons Perdus que je me tournerai.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
Peter Pan… il m’a bannie. Je lui en veux, sans doute, mais pas autant qu’à ceux qui se disaient être mes amis. Déjà avant, quand j’étais dans ce public, je n’aimais pas ça. Mais je n’en faisais pas plus non plus en fait.
Je n’y peux rien, je n’ai pas la force de m’opposer à Peter Pan, même Hook n’y arrive pas à bout. Pourquoi j’y arriverais ?

Quant au Capitaine, c’est ans doute la figure la plus rassurante, au final. Juste parce qu’il combat Peter Pan.
Juste parce que c’est un adulte. Après avoir subi la cruauté des Enfants, il faut bien chercher à se tourner vers quelqu’un d’autre, non ?

Mais au fond, sans doute, le rêve de l’île se finira en cauchemar. La Machine est ce qui m’inquiète le plus… avec l’océan.




Bout d'aventure



Ils avaient tous regardé, le Bannissement. Ils avaient tous soudainement oublié qu’elle avait pourtant aidé à soigner des plaies, qu’elle était des leurs. Plus rien ne comptait, seule la sentence garde de l’importance. Mettre vite le plus de distance avec cette erreur qu’elle était.

Se sentaient-ils menacés ? Pourtant elle n’était pas des plus âgés. Tout juste treize années… Treize. Est-ce parce qu’elle avait ce nombre dans la chair ?  

Jamais elle ne dira, pour le moment du moins, l’origine de son châtiment. Ce ne fut qu’après qu’elle grandit, ce ne fut que lorsqu’elle se rendit compte qu’elle devait grandir pour faire face.
Elle avait beaucoup pleuré, et le silence inexistant de la nature était le seul moment qui la calmait, et renforça ses bruits imaginaires qui lui sifflaient aux oreilles. Maintenant, il faudra plus de sonorité que la forêt en pleine nuit.

Annabelle errait tôt le matin dans la Maison Close, espérant trouver un endroit moins calme. Elle aimait se lever, ne pas rester au lit lorsqu’elle était seule. Ça ne servait à rien quand le sommeil était léger.
La demoiselle n’aimait pas être seule avec elle-même, le livre contre sa poitrine. Son accroche.

Elle s’acharnait à répéter, hésitante, dissonante, une mélodie chantonnée. Sans parole, juste des « la », ou le chant de lèvres closes, afin de ne pas entendre les bruits que seule elle semblait entendre. La Fille de Joie espérait croiser le chemin d’une collègue, d’une amie. Quelqu’un avec qui discuter, même si le sommeil radin la fatiguait.

Personne.

Un temps, un bruit de grincement qui raisonnait trop fort. Elle sentit un frisson lui remonter la colonne vertébrale, elle eut l’impression que sa peau se déchirait un peu. La faute aux cicatrices qui donnaient toujours une sensation étrange lorsqu’elle avait des frissons ou au simple contact de quoi que ce soit.
Les robes aux tailles serrées avaient le don de contraindre la demoiselle à endurer l’étrange. Ce n’était pas douloureux, juste beaucoup plus sensible ou carrément « endormi » par endroit.

Elle se retourna, observant le couloir un peu sombre. La Maison Close semblait… si différente quand les gens dormaient, quand la « fête » était finie.

Un long soupir.
Vite, au moins se mettre à la lumière d’une fenêtre afin de lire les mots de l’écrivain. La cité de Kadath serait parfaite à lire pour ce jour. Ou bien ça s’écrivait plutôt « Kaddath » ? Elle ne savait plus. Mais elle le saurait à nouveau en lisant.

La fenêtre qui s’offrit à elle encadrait l’horizon que donnait l’océan.
Toujours chantante, la Dormeuse faisait sa propre musique pour ne pas entendre les fantômes de ses souvenirs dévorés par ce qui tenait ce monde. Elle pressa encore plus le livre sur sa poitrine.
Une sensation entre vertige, angoisse et une pointe de fascination la prit.

Elle avait peur, de quoi ? Elle ne pourrait pas le dire. Cependant, elle avait l’impression que nulle part ici elle ne serait protégée. C’était toujours comme ça dans les histoires, Ils reviendraient.
Et si Peter Pan était l’un d’Eux ? L’Ombre ?

Et s’il venait à se lasser de l’île elle-même ?

Elle se posait bien trop de questions… c’était écrit… il ne fallait jamais chercher à comprendre. Jamais.

Miss Annabelle ne s’en souvenait pas, mais auparavant, elle s’était servi de la logique qui régnait dans l’univers de son écrivain préféré pour s’expliquer la guerre qui avait commencé. Il ne fallait justement pas se l’expliquer. Se contenter de voir l’Humanité Les réveiller peu à peu, Les nourrir.

Laissez le Dormeur dans les abysses.

Mains tremblantes, Annabelle sursauta lorsqu’enfin une autre âme était réveillée et avait croisé son chemin.
Les yeux lui brûlaient un peu par la fatigue, mais elle accorda un sourire à sa camarade.

La mélodie cassée qu’elle chantonnait commençait à être affreusement répétitive, la voix de la femme était donc la bienvenue.
Les tics-tacs de sa montre à goussets revenaient, se faisaient à nouveau entendre pour les oreilles de la Dormeuse. Et les grincements, la voix de femme résonant au lointain se faisait plus discrète.
Un moment rassurant.

Plus tard, elle pourrait aller chercher le corbeau, s’il était arrivé.

Plus tard, elle pourrait lire quelques nouvelles de son livre.

Pour ne plus chercher à comprendre l’île.

Dans les Contrées de Neverland 1453742228-bateaucthulhu1






Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Kuria
Et un âge ? 20
C'est quoi ton Avatar  ? « Aligator girl » par Loputyn
Comment t'as découvert l'île ? j’avais suivi une sirène et maintenant c’est le 5e compte o/
Tu la trouves comment ? Toujours le Bien
Dis, tu crois bien aux fées ? Ca n’a pas changé depuis, donc oui o/


Dernière édition par Miss Annabelle le Mer 4 Déc 2019 - 21:29, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 316
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV- V

Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptySam 23 Jan 2016 - 13:02

Oh Annabelle.

Je suis extrêmement frustrée de ne pas lire la suite je dois dire, j'ai très très hâte que tu l'écrives Dans les Contrées de Neverland 512241947 mais j'aime déjà ton cinquième compte et les thématiques qui l'entourent. Anna est trop touchante, on a envie de la protéger et de lui faire un gros hug.

Bonne inspiration pour la suite Dans les Contrées de Neverland 3864948088

Et voui, fallait que je commente avec Tool. YOU KNOW WHY






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

Dans les Contrées de Neverland Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
Anonymous

Invité



Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptySam 23 Jan 2016 - 16:54

Aaaah j'avais de la voir cette fiche *0*
Et j'ai hâte de lire la suiiiite
*pression pression*
Revenir en haut Aller en bas
Nadie
Nadie

☯ Légendaire ☯


✘ AVENTURES : 148
✘ SURNOM : La Mémoire
✘ AGE DU PERSO : Plus de 20...

✘ DISPO POUR RP ? : Oui!
✘ LIENS : Sur les chemins de votre histoire...
☯️Tatouages
☯️Peintures rupestres
☯️Murs colorés

Dans les Contrées de Neverland Giphy


Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptySam 23 Jan 2016 - 17:15

Pas évident de jouer la 1ère "vraie" prostituée de NNL  ! Mais je suis sur que tu vas tirer ton épingle du jeu ! Rien qu'avec cette ébauche elle partage quelques traits communs avec d'autres personnages que je t'ai vu jouer. C’est intéressant de noter comme il y a toujours une obsession chez tes petiots auxquels ils s'accrochent pour ne pas basculer dans la folie complète : compter les cartes, compter jusqu’à quatre,  compter les heures par le tic tac des horloges.... Ce sont des fous avec une logique bien installée.

Bref ! C'est intriguant tout ça !






" L'oubli, ta chasse, ton exil, ta main.
Tes couleurs d'aujourd'hui se superposent aux souvenirs d'hier. "

Boa Nocturne
Dans les Contrées de Neverland Tumblr_nqgrbz70BR1tjepeco4_500
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptySam 23 Jan 2016 - 17:38

WOOOOOOOOOH JE L'AVAIS PAS VUE VENIR CELLE-LA. *w*

De ce que j'ai lu pour le moment, je suis littéralement FAN de ta jolie Annabelle, puis son obsession pour les horloges, c'est juste génial. Comme a dit Nadie, elle va être la première vraie prostituée jouée de l'île et ça, c'est méga la classe !

JE VEUX LA SUITE.
Revenir en haut Aller en bas
MadMax
MadMax

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 1092
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptySam 23 Jan 2016 - 18:32

Wsh bb tu gères la fougère !
Re re reeeee bienvenue et écris nous vite la suite !
Je savais que tu voulais faire ce perso, mais je ne l'avais pas deviné si complet et complexe.

Wanna moar !






J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miss Annabelle
Miss Annabelle

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 209
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptySam 23 Jan 2016 - 20:36

Tool : Merci 8D et oui, I know whyyyyyy 8D

Joy : Merci à toi aussi x) t'inquiète pas, je me dépêche <3

Nadie : C'est un peu mon dada préféré :3 et thanks aussi 8D (fine observatrice :3 à moins que ça n'éclate aux yeux ? possible aussi u.u x))

Crackers : NOW LA SUITE EST Lààààà 8D et thaaanks aussi aussi :3

Maxoune bb : Merciiii x) et voila moaaar 8D

ET DONC, voilà, fiche terminée o/






Hafh'drn'fhalma
~
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn

Dans les Contrées de Neverland 1454353281-signapieuvre



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Tool
Tool

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 316
✘ SURNOM : Le Patient.
✘ AGE DU PERSO : 16-17 ans. Par là autour.

✘ DISPO POUR RP ? : Pourquoi pas.
✘ LIENS : Change is coming through my shadow.
Sujets en cours : I - II - III - IV- V

Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptySam 23 Jan 2016 - 23:57

Waow Dans les Contrées de Neverland 730260236

Je peux le dire maintenant : de tous les persos de toi que j'ai vu passer (et que j'aime tous, sisi), c'est Annabelle que je préfère ! Elle est vraiment particulière et on voit que tu y as bien réfléchi. Je sens que je vais adorer jouer avec.
Re-bienvenue encore et bonne chance pour ta validation Dans les Contrées de Neverland 2567536238

Dans les Contrées de Neverland 3864948088






I'll forget you, yeah I will
And yet you are still
Burning inside my brain


Playlist

Dans les Contrées de Neverland Toolsi10

Cadeaux:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
Anonymous

Invité



Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptyDim 24 Jan 2016 - 1:35

C'est vrai qu'Annabelle fait à part dans ta joyeuse ARMÉE troupe !
Je suis plutôt étonné, je ne m'attendais absolument pas à ... à tout ça en fait. Elle est vraiment détonante et surprenante, et je sais pas, une aura genre euh... nostalgique (je sais pas du tout si je choisis bien mes mots) qui plane autour, à moins que ce soit juste du mystère ou quelque chose comme ça. Mais.
J'aime beaucoup.
RErerere bienvenue !!
(4 re. Sois heureux c'est pour toi. Dans les Contrées de Neverland 304983004 )
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptyMar 26 Jan 2016 - 19:26

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





Tout le monde a raison : tu es vraiment bonne là-dedans. Tu sais bien parler des funambules. Entre tendresse, candeur et noirceur. Ça me plait beaucoup, évidemment ! Et bon, Lovecraft, parce que je l'ai reconnu, enfin je crois !) que j'adore follement aussi, il te va plutôt bien ! J'aimerais beaucoup rp avec Annabelle aussi un jour. Va donc t'installer auprès de Lady Ruby et de tes secrètes mélodies... Dans les Contrées de Neverland 4270936508

_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ? Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.










La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org/
Miss Annabelle
Miss Annabelle

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 209
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland EmptyMar 26 Jan 2016 - 19:31

Tool : waaah Thaaaanks :3

Reverse : Moooh Merciiiiii <3

Peter Pan Big Boss : THANKS ** ET OUI ON VA RP DUDE ! thanks thanks encore :3 et bien sûr, tu as bien reconnu H.P. Lovecraft 8D (ce mec est un génie u.u)






Hafh'drn'fhalma
~
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn

Dans les Contrées de Neverland 1454353281-signapieuvre



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Dans les Contrées de Neverland Empty
MessageSujet: Re: Dans les Contrées de Neverland   Dans les Contrées de Neverland Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 20200728 - 12h01 - La Locale (extrait)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-