Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Pretty
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 475
✘ SURNOM : La Fausseté
✘ AGE DU PERSO : Environ 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Nope.
✘ LIENS : She is a Boy

MessageSujet: Re: Famille décomposée ☆ Laila   Dim 24 Jan 2016 - 18:54

Pretty n'était pas arrivé au Grand Arbre depuis bien longtemps. Quelques jours, semaines peut-être. Le temps qui passait n'était pas vraiment fiable au Pays de Jamais, il l'avait rapidement remarqué.

Néanmoins, depuis qu'il était arrivé sur l'Île, La Fausseté avait eu le loisir de rencontrer plusieurs de ses camarades Livreurs -après tout, puisqu'il était nouveau, il inspirait une curiosité qui poussait certains Perdus à venir faire sa connaissance.

Il y avait tout d'abord eu Freckles bien sûr, puisqu'il était le Chef des Livreurs. Pretty s'était d'emblée attaché au rouquin à peine plus âgé que lui : toujours souriant et toujours de bonne humeur, il voyait mal comment on pouvait ne pas l'adorer. Et son indifférence vis-à-vis du genre, disons, indéterminé de La Fausseté était appréciable. Même si, du coup, il se révélait beaucoup plus difficile à taquiner et à faire réagir. M'enfin.

Le Perdu à la chevelure blonde avait ensuite repéré deux petits bouts, dans la foule. Crackers, qu'il évitait comme la peste à cause de cet aura particulièrement sombre et inquiétante qui l'embaumait, lui et son masque à gaz. Blot, aussi, parce qu'il était décidément très repérable avec sa drôle de démarche toute énergique, et surtout parce qu'il saignait tout le temps et qu'il bavait de partout et partout. Il ne les connaissait à vrai dire pas encore très bien, mais il se doutait qu'à force de les côtoyer cela viendrait, naturellement.

Enfin, il y avait eu Laila. Laila la Maman.
Celle qui s'occupait des Livreurs ; qui était de ceux qui avaient accueilli en premier le nouveau membre de la petite famille, et qui bien vite s'était comportée comme une mère envers son enfant. Elle l'aimait comme il fallait, le grondait quand il le fallait. Elle racontait de chouettes histoires, chantait, dansait, jouait ; bref, la maman rêvée.

Seulement, la température avait grimpé depuis. Elle avait odieusement grimpé. La faute à cet Esprit Feu qui profitait avec bassesse de la joie qui animait présentement l'Enfant Roi.

Alors, il y avait eu une réunion. Les Chefs s'étaient consultés, les Perdus aussi, moins officiellement ; puis il y avait eu cette annonce. Tour à tour, les Chefs avaient parlé, s'étaient exprimés, avaient proposé des solutions et énoncé des idées. Ensuite était venu le tour des Mère, beaucoup plus rassurantes, beaucoup plus réconfortantes.
Laila avait parlé. Avant d'être finalement interrompue pas un messager qui, à en voir l'ombre qui passa sur le visage de la Mère des Livreurs, n'apportait pas une nouvelle très réjouissante.
Pretty était alors certain qu'il n'était pas le seul à avoir un mauvais pressentiment.

Cependant il ne s'était pas vraiment attendu à ça.
La première pensée qui lui avait traversé l'esprit fut : Laila n'est pas la Maman des Livreurs ? et la seconde, Qui est Eilis ?.
Il avait fait quelques efforts pour se souvenir, éventuellement, d'une autre personne qui prenait soin des Livreurs comme le faisait Laila.
Lui revint seulement en mémoire la vague silhouette et le visage flou d'une jeune fille, douce, mais effacée, presque transparente. Un peu comme un fantôme. Peut-être était-ce de cette personne qu'ils parlaient. De cette personne que Pretty ne connaissait tout bonnement pas. Il était incapable de se souvenir s'ils s'étaient même déjà adressés la parole.
Il oubliait trop vite.


Aussi, puisque La Fausseté était dans la totale incapacité de partager cette tristesse profonde qui accablait les Livreurs, puisqu'il ne pouvait que compatir, il avait eu la décence de rester à l'écart, silencieux, le regard baissé pour mieux se fondre dans cette foule peinée.
Il s'était demandé comment avait été Eilis de son vivant. Sûrement avait-elle été une bonne personne. Tout le monde paraissait avoir été très attaché à elle.
L'ambiance maussade était quelque peu contagieuse.

La jeune fille qui n'en était pas vraiment une observait du coin de l’œil la scène. Il découvrait avec surprise un Crackers profondément malheureux -qui n'avait quasiment plus rien d'effrayant ; puis un Blot qui sanglotait en silence, lui qui avait d'ordinaire toujours la pêche. Freckles continuait de sourire, comme d'habitude. Il consolait les plus jeunes à l'aide de gentilles paroles ; et Maman Laila, vraiment maman cette fois, faisait de même, et elle souriait aussi.

Quelque part, comme il n'était plus si petit et plus si naïf, qu'il avait du recul la situation, La Fausseté était capable de discerner la lueur vacillante dans le regard du Chef et de la Mère. Et plus encore que de le discerner, il le savait, se doutait, qu'ils étaient probablement aussi tristes que tout le monde. C'était juste que leur rôle leur réclamait de prendre sur eux.
Au fond, Pretty aurait bien aimé les aider. Les consoler. Eux deux, et puis tout le monde. Même ceux qu'il ne connaissait pas. Parce que tous ces yeux embués de larmes et toute cette atmosphère lourde de chagrin pesaient méchamment sur le cœur.

Pourtant, la jeune fille qui n'en était pas une resta tout du long à l'écart, assis en tailleurs, le regard un peu vide et un peu mélancolique, plus à cause de l'humeur générale que par réelle tristesse. Mais ce n'était pas sa faute, il n'avait pas vraiment connu Eilis.

Et c'était justement ce pourquoi il ne se sentait pas le droit de se mêler à la petite famille des Livreurs. Pas aujourd'hui, pas maintenant.

Hrp:
 


Dernière édition par Pretty le Sam 20 Fév 2016 - 19:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1339
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Famille décomposée ☆ Laila   Sam 20 Fév 2016 - 19:05

C'est dur de s'y retrouver, c'est dur de s'entendre dans ce melo de visages en pleurs et d'étreintes confuses. Blot dans les bras, Freckles regarde à la ronde. Les petits sanglotent, certains sans avoir l'air de même savoir pourquoi. Certains même qui avaient commencé à oublier Eilis, pris par l'euphorie de Peter d'abord, puis étouffés de chaleur. Mais ils pleurent, tout de même. Ils pleurent en voyant les autres pleurer et parce que ça semble être la chose raisonnable à faire. Pour une fois, rare peut-être, Freckles trouve qu'il y a trop de bruit. Ils posent tous des questions, veulent savoir si ils auront une mère apprentie, réclament à Laila sa fidélité non négociable. Et elle au milieu de tout ça, a l'air d'une mère véritable au milieu de ses enfants. Ou une fée, peut-être. Pas les petites d'ici, mais les grandes de là bas avec leur baguette magique qui soignent le malheur en un numéro musical.

Annoncé à grands cris, son prince l'attend dans l'entrée de la porte. Freckles lui lance un regard distrait. C'est euh. Lui là. Plus-gay-tu-meurs. Non. L'ami de Laila. Meilleur ami de Laila. Comment il s'appelle ?

Le regard de Laila lui dit « je reviens ».
Il hausse une épaule.
Tant que ça va ….

« ─ Que'qu'un y veut un bonbon?  
- Ouais grave. »

Heureusement qu'il y a Blot quand même. Ça fait du bien parfois de faire du favoritisme : il s'en fout que le gamin lui bave dessus ou lui tache le cou en saignant du pif, il s'en fout. C'est Blot. Il les dévisage tous, maintenant que Laila est dehors. Crackers si vacillant qu'il peut sentir son malaise même sous le masque. Pretty mélancolique qui regarde la scène dans son coin. Sun et Vanity et Ice et Darling. Witch et Swag et Mute et Fishy.
Freckles resserre son étreinte sur Blot et se sent un peu nauséeux à son tour.
(mais il continue de sourire, quand même)

« Moi je vous parie que Peter va nous ramener une mère apprentie dans pas longtemps.
- Je parie qu'elle sera rousse.
- Moi je parie qu'elle aura les cheveux roses.
- N'importe quoi toi ! »

Débat lancé sur la mère apprentie, celle qu'il sait très bien que Peter ne ramènera pas (pas tout de suite, pas dans son état), il file en douce vers l'arrière de la cabane, sort une paquet de bonbons à la fraise à moitié vide (le dernier, rations d'urgence). Il en veut pas, mais en propulse quand même un dans sa bouche, avant de filer le reste à Blot. Les cris fusent encore, mais si ça se peut les cheveux roses! et alors ça vient ces bonbons? Il les regarde mais il ne les voit pas. Il ne leur faut rien pour oublier. Il sait qu'il ne lui faudra rien non plus.

C'est des conneries les promesses.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rainbow
avatar

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 121
✘ SURNOM : Le Carambar
✘ AGE DU PERSO : 16 ans par légère anticipation

✘ DISPO POUR RP ? : Oui et Non, à voir ♥
✘ LIENS : Over the rainbow, there is a quiet companies

MessageSujet: Re: Famille décomposée ☆ Laila   Jeu 25 Fév 2016 - 22:44



U-turn

Ça se serre dans le ventre de Rainbow. De joie, de tristesse, de tendresse, de tout ces sentiments accumulés depuis trop longtemps et qui s'évident maintenant dans l'air ambiant.
Il inspire une bouffée, sourit sous les mots qui résonnent à l'intérieur de la cabane.
Il attend le chant de la guitare. Il est patient. Il s'est armé à devoir l'être mais très vite le sonorité de son nom dans la bouche d'un enfant l'ébranle et il se retrouve à nu quand sa Belle franchit le seuil.
Il grimace puis sourit, tend ses bras pour l’accueillir, recouvrir sa tristesse et cacher au monde son regard humide. Pour elle, Ritournelle si frêle mais qui  se veut si force, il offre son torse et se fait heaume le temps d'une étreinte.
Il entortille ses doigts dans une mèche bouclée de sa princesse, la réconforte et la voix sereine murmure à son oreille.

« here it's a new start Pretty Woman. »

Il voulait le dire, il l'a dit. Mais maintenant, il se sent un peu idiot.
Idiot d'être là comme un amant et un substitut alors que celui qu'elle aime est tout là-bas dans son désert, jamais là pour essuyer les larmes de sa Belle, Foutu prince charmant qui vole le coeur des princesses mais laisse les épreuves aux amis.
Ses dents se serrent sous une pointe de jalousie et la main qui était dans ses cheveux, rejoint sa sœur et s'enlacent à celles de Laila.

"Ce sont tes Petits maintenant mais une mère n'est pas infaillible. Tu as le droit à ton repos aussi..."

Il embrasse sa joue tiède et, de tendresse instinctive, caresse du bout de ses doigts les phalanges de sa Ritournelle.

Il était temps maintenant de rentrer à la maison, ce nul part dans ce monde, ce partout que l'on se construit par la chaleur de l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Mère
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Famille décomposée ☆ Laila   Jeu 25 Fév 2016 - 23:16



Famille décomposée

with les livreurs





Rainbow. Avec ses boucles noires et son regard sûr. Qui referme ses bras sur elle et déjà, Laila se sent chez soi. Elle respire son odeur, referme ses bras autour de ses épaules. Et ne pleure plus, pousse un simple soupir de soulagement, qui se transforme en rire tendre sous sa petite phrase. Car elle ne se sent pas Pretty Woman. Elle se sent juste trop grande pour de telles responsabilités. Certains regards les cueillent, au pas de la porte. Les regards de ses petits, puisqu’elle vient de prendre le titre de maman. Elle voudrait pourtant fuir, cette nuit. Partir avec lui, rejoindre son hamac, et juste dormir. Chantonner une chanson – mais c’est à eux, qu’elle l’a promis. A eux, et à son rôle qu’elle doit tenir. Si certains se questionnent déjà sur à quoi ressemblera l’Apprentie, Laila n’y pense plus, relève les yeux vers Rainbow. Voudrait l’embrasser sur la bouche.

Mais il y a la pierre, dans sa poche, qui pousse. Qui brûle. Et elle sent à quel point sera différent du reste. Que maintenant, quand elle dessine du regard les lèvres de Rainbow, elle pense à un sourire de prince arabe, loin dans son désert. Elle lui en a parlé, de lui, du scorpion, du pirate. Elle lui en a parlé parce qu’il fallait bien le faire, ouvrir son cœur, faire saigner la plaie, et se rendre compte de la place que son ami, son sauveur, a pris au sein de son être. C’est pire à présent.

Elle a envie de rejoindre Malik. De trouver des réponses dans ses regards attentifs. De se perdre dans la douceur de ses gestes lents, à fixer sa tunique blanche et ses beaux cheveux longs.

Ca serait décevoir Rainbow. Qui, une fois n’est pas coutume, répond présent quand cela va mal. Elle voudrait en faire de même, la Ritournelle. Mais son ami dissimule bien mieux ses peines. Et se targue d’un sourire bienheureux quand on voudrait le questionner sur ses propres dissidences émotionnelles.

Fichu arc-en-ciel. Toujours au beau fixe après la pluie. Néanmoins rassurant.

A sa caresse, à son baiser, elle répond enfin doucement.

« Du repos oui, mais pas ce soir. Je ne peux pas les abandonner après tout ça. Et je leur ai promis une ballade. Je veux chanter le pêcheur et la sirène. Tu viens écouter ? » Puisque c’est sa cabane, maintenant. Sa chambrée, son petit monde. Elle y prendra bien plus de place, osera parfois troubler l’ordre de quelques vêtements vivement dessapés. Marquant ainsi son territoire, placardant son identité, en plus de son parfum. En plus de ses sourires.

« Ne me laisse pas passer la nuit toute seule. Quand ils seront endormis, viens me rejoindre s’il te plait. J’ai besoin. De ta compagnie et – je » Laila s’étrangle. Caresse son visage, se redresse un peu, et viens poser son front contre le sien. « Tu me rends forte. »

Mais elle doit y retourner.

« Mon carambar citron-fraise. » Petit sourire, et elle se réchauffe enfin. S’ébroue. Combat la vitesse de cette maudite voiture noire, lancée dans le tunnel qui la ravale, le temps d’un doute, d’une question, d’une culpabilité même, de les tromper, de faire semblant d’être celle qu’elle n’est pas mais ce n’est pas de sa faute si elle ne sait pas qui elle est. Elle le jure.

Un rire éclate dans la cabane. Laila s’écarte. Et bombe la poitrine.

« Tu vas voir comment je vais leur remonter le moral. Ça sera digne d’un clip promotionnel sur les camps de vacances à Hawaï. »

Frappant dans ses mains, elle retourne à la cabane, passe devant Pretty – presse sa main sur son épaule, ce soir il n’a pas à se tenir à l’écart de qui que ce soit. Avant de reprendre la guitare, caressant les premiers dessins que certains sont venus graver, depuis son arrivée.

« Le pêcheur et la sirène ! »

Histoire de mettre un peu de joie dans les cœurs – pas comme si l’Arbre en manquait mais Laila oublie la sueur, la fatigue, le visage endormi d’Eilis. Et tourne une page de cette histoire sans fin, grattant les premiers accords d’une balade enjoué, déchirant le deuil, et ravivant les sourires sur les visages émaciés des plus marqués.

Maintenant, il est temps d’oublier.

Spoiler:
 







Revenir en haut Aller en bas
Blot
avatar

♣ Livreur ♣


✘ AVENTURES : 142
✘ SURNOM : La Trace
✘ AGE DU PERSO : 5 ans à peu près

✘ DISPO POUR RP ? : Ça peut s'faire
✘ LIENS :
De la bave et encore de la bave


MessageSujet: Re: Famille décomposée ☆ Laila   Jeu 10 Mar 2016 - 21:49

Laila déjà se derobait de l'étreinte, déjà elle lui échappait sous les yeux. Blot sentit son coeur se serrer à cette vue. Mais elle l'avait promis, quelle ne les abandonnerait jamais, pas vrai? Saisissant un bonbon dans la fraise pour le glisser dans sa bouche, il en profita pour y fourrer trois de ses doigts qu'il se mit à suçoter. Puis laissa tomber les autres au sol pour qui voudrait . En silence, le petit se colla un peu plus à Freckles , les bras bien serrés autour de son cou. Il ne pouvait pas s'empêcher de penser à Eilis. Eilis elle avait toujours été là, N'est ce pas ? Et maintenant ? Encore désespérément , il la cherchait des yeux, parce que elle finirait bien par sortir de derrière le meuble du fond , avec un grand sourire , et alors elle s'exclamerait que c'était une surprise et puis qu'elle était guérie. Il aurait voulu en être convaincu, vraiment.

Mais au fond de lui la mort chuchotait. Il prenait conscience et ça lui faisait mal.
Vraiment mal.
Il gémit et descendit soudain des bras du chef des Livreurs. Il resta un instant interdit, contemplant tous les autres. Planté comme un piquet, le regard vide. Son pantalon le serrait, une brise fraîche caressa ses chevilles dénudées. Il posa ses yeux sur Freckles , puis sur Crackers. Mais il n'y avait rien de vivant dans ses orbites. Il sortit alors sa main de sa bouche et cracha le bonbon par terre.
Et puis il s'en fut en courant.

Il ne s'arrêta pas une seconde de courir. Jusqu'à se retrouver dans une clairière du bois joli. Il s'allongeant sous un arbre et ne bougea plus. Il arrêtait de parler , de courir , il ne faisait plus rien. Parce que lui aussi, il pouvait être mort. C'était pas réservé aux autres, ni à Eilis.
Évidemment que ca ne fonctionnerait pas, mais en cet infime instant il y crut dur comme fer. Mort de l'intérieur, la mort physique lui paraissait déjà acquise.

Et çette fois Blot retrouverait son chemin.

Spoiler:
 






 
 
Merci :D

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1617

MessageSujet: Re: Famille décomposée ☆ Laila   Jeu 28 Avr 2016 - 0:53

The End


Il est bien vrai que Peter Pan,
Arrache les mômes à leurs parents,
Mais sans le prévoir, oh sûrement,
Ils furent aimés et aimant.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Famille décomposée ☆ Laila   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» L'histoire de Dietrich de la famille Hohenloe
» Une famille de 78 habitants !
» grande foto de famille
» Réunions de Famille
» Enfin trouvé une famille !! Petite Pepette.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-