Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Louve Féroce
avatar

♐ Guerrière des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 44
✘ SURNOM : La Sans-pitié
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Hélas non !
✘ LIENS : Chant de guerre et hurlements
sur les ennemis à terre

MessageSujet: Arrache la chair pour protéger tes os.   Jeu 23 Aoû 2018 - 19:07

Louve Féroce n'avait pas bougé tandis que le chef donnait ses ordres. Elle avait écouté, respectueuse et sereine, laissant son alpha organiser la survie du camp. Depuis l'arrivée de ce Givre dangereux, et des êtres au souffle froid, il devenait difficile de maintenir la survie de tous, surtout que les Piccaninny avaient accueillis des étrangers dans le canyon. Si ça n'avait tenu qu'à elle, la Louve les aurait tous laissé périr, seuls. Il n'y avait que sa tribu qui comptait et si les visages pâles n'étaient pas aptes à survivre, c'était qu'ils ne le méritaient pas.
Pourtant ils se trouvaient tous dans la même grande pirogue et – puisque que le chef en avait décidé ainsi – elle devait lui obéir et devenir une force.
Elle pensa à son petit poussiéreux et se dit qu'il y avait eu au moins un avantage.

La réunion avait eu lieu alors que le soleil montait : maintenant il était bien plus bas.
Elle attend.
Oui.
Elle attend.

La tribu lui a donné une mission, qu'elle réussira, elle n'en doute pas. Le froid gagne, la terre gèle et les protections manquent. Elle-même s'est vu attribuer une tenue chaude mais légère, de cuir souple et de fourrure. Les guerriers sont importants, on leur a donné de quoi survivre, afin qu'ils aident ensuite les autres à tenir : protéger les forts avant les faibles, pour maintenir la vie. Une bonne stratégie, souvent payante.

Trouver de la fourrure.
L'ordre résonne encore dans sa tête et reste ancré, en profondeur, un but, une réussite, vers laquelle la mèneront les Esprits protecteurs. La situation est grave, critique, et même les papooses de son propre clan sont en danger.
Colère soudain.
Pourquoi lui avoir demandé d'y aller avec un petit visage pâle, alors ? Si tout cela est aussi important pourquoi pas un autre guerrier ou un chasseur. Pourquoi pas Grizzli ?
Non pas lui. Son ancien mentor est trop instable. Mais il y avait d'autres possibilités.

Elle trépigne, grogne un peu, fait les cents pas, tourne dans sa cage d'infini en attendant que la rejoigne l'être infime, cet esprit qu'elle devine trop faible, celui qui la ralentira, elle, qui n'a qu'un but.
Elle est colère et hostilité, partirait seule si ce n'était pas idiot.
Une Louve ne chasse jamais seule, ou rarement et qui sait ce que ferait le visage pâle si elle le laissait là. Et s'il la suivait, se perdait... mourait ?
Non. Pas ça. D'une certaine manière on lui confiait cette misérable vie et elle la maintiendrait intacte, parce ce que c'était ce que Puma attendait d'elle.
Ce qu'on attendait d'une guerrière.
Même dotée d'un paquet encombrant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brother
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 126
✘ SURNOM : L'Inconstant
✘ AGE DU PERSO : 13-14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : A discuter
✘ LIENS : Il y a des moments où il suffit de peu de chose pour que la vie continue ou qu'elle s'arrête.

MessageSujet: Re: Arrache la chair pour protéger tes os.   Sam 29 Sep 2018 - 22:06

C'est une guerre. L'île. Une guerre des hommes et des femmes, une guerre des enfants. Et des animaux, même, contre le froid. Contre le blanc. Contre le glas qui a des doigts longs longs longs comme le monde et c'est une guerre oui, qui les dépasse un peu. Une guerre et ils ne sont pas prêts, s'organisent sur le tas, et Brother n'a jamais connu rien d'autre que ça, le tas, monter les plans à la va-vite en pensant que ça va marcher, et perdre la bataille ou la gagner sans savoir avant. Ce qui va se passer. Car c'est une guerre et ils sont là, dans la glace comme à Pitchipoï, à claquer des dents et à devenir Bleus comme la Mort, Morts comme les Bleus, ou comme leurs cœurs du moins, ceux dans la poitrine des Orbleus qu'ils combattent des fois pour vivre. Qu'ils fuient souvent pour survivre parce que c'est ça qu'ils sont encore, lui et Grenouille et puis les autres, c'est ça qu'ils sont tant qu'ils sont debout. Des Survivants. Avec toutes leurs petites forces réunies pour s'allier face à l'ennemi car oui. C'est une guerre.

À laquelle il participe. Pas le choix.

Marche ou crève qu'il entend presque dire dans sa caboche rouquine, marche ou crève comme dans le Monde Ordinaire, où David a laissé sa vie d'avoir trop travaillé, de s'être trop affaibli, sauf que y a pas de fours ici non non non, y a pas de fours et y a pas l'odeur non plus, celle des Brûlés et des Morts. Y a pas d'uniformes avec des fusils, et y a pas l'appel aussi, ni de bam bam bam avec leurs balles qui éclatent les têtes et juste devant ses yeux celle de petit Joseph, rien de tout ça parce qu'il est plus là bas, loin loin loin de Pitchipoï depuis presque toute la vie, loin de la guerre il pensait même. Mais comme c'est un Survivant il peut pas abandonner maintenant, puis surtout y a Grenouille. Grenouille qu'il peut pas laisser virer au Bleu comme certains d'eux, Grenouille qui est tout petit toujours et qu'il aimerait pouvoir cacher encore dans la valise. Mais ça c'est plus possible alors du coup il se rend utile. Même que ça lui occupe l'esprit et Brother marche à toute vitesse vers la guerrière, c'est une Peau-Rouge, et c'est la première fois lui qu'il va chasser avec une Peau-Rouge même si leur mission c'est pas vraiment ça.

Sauf que la fourrure elle se trouve pas sur des animaux vivants non ? C'est ce qu'il se dit alors il a son arc sur le dos. Il pense aussi à l'Ours avec son fer partout, et il se dit que ce jour là ça aurait fait une belle prise, s'il avait déjà fait froid. Puis c'est qu'ils ont eu du mal à s'en débarrasser Twice et lui et aujourd'hui peut-être qu'ils pourraient pas s'en sortir si ça leur arrivait. Car Brother se méfie de celle avec qui on l'a mis, espère que c'est pas une empotée. Pas de raison malgré tout, c'est une guerrière Piccaninny, qu'il affronte d'un regard dur à peine arrivé.

"On y va ?"

Il a la voix qui glace comme le Givre et son visage est fermé fort parce que c'est contraignant pour lui d'être forcé de coopérer. Il n'aime pas ça faut dire Brother chasser à plusieurs et il préfère la solitude. Pour cette fois cependant il veut bien faire un effort mais ça comporte pas trop la bonne humeur, il le fait juste pour le camp, pour preuve il a même pas écouté trop ce qu'on lui a raconté. Il sait même plus son prénom, à la femme-rouge. "Tu t'appelles comment ?" Le regard reste accroché sur elle puis s'évade, se porte sur les terres autour vers lesquelles il s'avance. Autant se mettre en route. Avant que le Givre envahisse leurs corps, leurs cœurs. Avant qu'il ne détruise. Plus encore qu'il le fait maintenant.

Car c'est une guerre. Une guerre contre le Temps.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve Féroce
avatar

♐ Guerrière des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 44
✘ SURNOM : La Sans-pitié
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Hélas non !
✘ LIENS : Chant de guerre et hurlements
sur les ennemis à terre

MessageSujet: Re: Arrache la chair pour protéger tes os.   Sam 29 Sep 2018 - 23:41

Le regard du papoose ne lui plaît pas : trop de défi et pas assez de respect. Elle se bute la peau-rouge, fixe avec encore un peu plus de dureté et un peu moins de respect, regardant de haut cette petite chose fragile et son arc de bois. Que compte-t-il faire avec ça ? S'est-il seulement entraîné ? A-t-il formé son corps pour le combat et son esprit pour la mort ?
Bien sûr que non, c'est impossible : il ne s'agit-là que d'un petit visage-pâle, minuscule et seul depuis que son roi les a abandonnés pour se glisser dans le feu, à moitié éteint lui-même.
Elle fait taire son âme de mère la Peau-rouge, elle étouffe toute trace de gentillesse et de pitié. Pas de pitié, jamais. Il n'y a que la loi naturelle et celle du plus fort, rien d'autre.

Elle ne répond pas. Ni à l'invitation pour avancer, ni à la demande de nom. Pourquoi lui offrirait-elle ce que les esprits du monde n'ont donné qu'à elle et les siens ? Elle ne veut pas connaître son nom non plus : il sera le papoose aux cheveux de flammes, et rien d'autre.

Lorsqu'elle se met en marche, sachant exactement où se rendre, elle sent l'absence de sa fidèle monture : la jumelle est restée au camp, pour ne pas attirer les bêtes ni courir de risque. Les humains ne sont pas les seuls à avoir froid, les animaux aussi, et Outtguetté est bien plus précieuse à ses yeux que son propre corps.

Ils avancent et il fait froid, aussi bien dans l'air que dans leurs cœurs ou leurs têtes. Le silence est épais autour d'eux mais la Louve refuse d'ouvrir la bouche. Elle sait où elle va, connait cette île : moins qu'un chasseur, moins que Grizzli, mais tout de même : c'est là où elle est née, là où elle protège les siens.

Plus ils marchent et plus il semble faire froid et, surtout, la luminosité baisse. Sans surprise la guerrière a tout prévu : la tente de peau – facile à monter – est pliée dans son sac avec des couvertures pour la protéger du froid. Le sac est lourd mais elle s'y fait malgré son endurance moyenne et sa douleur au ventre. Si le vent se lève elle pourra se protéger, si l'eau froide s'agglutine en flocon elle pourra mettre quelque chose sur sa tête.
Et le papoose ? Il se débrouillera : il a bien pris quelque chose lui aussi, non ? Elle ne pense pas au fait que les visages pâles sont partis avec peu d'affaires, que leurs possessions sont maigres et que les siens n'ont pas pu leur donner grand chose. Elle durcit son cœur la femelle à l'esprit rude.

Alors qu'ils arrivent à la lisière de la contrée des bêtes, elle fait signe de s'arrêter. Ils n'ont pas échangé un seul mot, non pas le moindre, et le temps – ce temps pourtant presque figé – a filé au point que le Sombre tombe sur eux. S'ils continuent ils se mettront en danger alors la Louve ordonne :
« On dort ici. »
Elle en tout cas n'allait pas plus loin. Si le petit homme continuait alors tant pis pour lui, qu'il aille mourir entre les mains glacées de la surface froide, et terriblement dangereuse.
Le monde sentait la tempête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brother
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 126
✘ SURNOM : L'Inconstant
✘ AGE DU PERSO : 13-14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : A discuter
✘ LIENS : Il y a des moments où il suffit de peu de chose pour que la vie continue ou qu'elle s'arrête.

MessageSujet: Re: Arrache la chair pour protéger tes os.   Lun 1 Oct 2018 - 16:55

Brother il sait pas quoi penser quand il pose les yeux sur la fille. Elle est grande et pleine de Silence et lui à côté il est presque tout petit, mais quand même il suit ses pas et reste à sa hauteur sans penser à se plaindre parce que ça arrive jamais qu'il fasse ça. Se plaindre. Pas après toutes les épreuves et les violences de l'Avant qui étaient pire que tout ça, le Givre, la Glace et le Froid. Pas après la Mort qui a tourné, rôdé, tout près de lui pendant très longtemps jusqu'à ce que Peter vienne le chercher. Et puis le Vel d'Hiv. Et l'Odeur et le Bruit. Et Mamie Rose aussi. Partie avant qu'ils montent dans le train. Et Grenouille et David, David traîné dans la Boue avant de mourir. Bam bam bam bam les balles dans les têtes, bam bam bam bam les coups dans les corps, qui résonnent en lui à chaque instant qui passe alors qu'ils cavalent et s'en vont, s'en vont vers des terres sur lesquelles Brother ne va pas souvent parce qu'il a trop peur de s'y perdre, et puis parce qu'il en a déjà trop vu des Monstres. Beaucoup beaucoup avec des Uniformes qu'ils ne verront pas durant cette quête. Pas non plus ailleurs. Parce que les Uniformes ils sont toujours que dans sa tête, et ils apparaissent pas en vrai, c'est ce qu'il se dit à chaque fois. Même s'il est sûr de les avoir déjà vu parfois. Comme ce jour où il est arrivé jusqu'au Port et a retrouvé Sépia.

Mais c'est pas la question, non c'est pas la question, et Brother son regard devient dur encore plus même si la fille le voit pas, et il se dit que c'est bien mieux comme ça, elle a déjà l'air assez fâchée, il suit aussi sans parler. De toute façon il a rien à lui dire. C'est pas un bavard l'Inconstant quand il connaît pas les gens, puis elle a même pas pris la peine de lui donner une réponse quand il a posé sa question. Ça lui colle un peu la Colère dans le ventre, qui retombe pas quand il entend la voix, parce qu'il aime pas ça qu'elle prenne les commandes comme ça, sans demander parce qu'il est qu'un enfant.

Alors il hausse juste les épaules et il bouge pas. Ça dure un tout petit instant puis il demande, "On fait quoi en attendant ?", si ç’avait été avant il aurait été chercher du bois ou il aurait été chasser, mais maintenant y a tout qui change, ce serait peut-être pas très prudent, puis doit pas y avoir beaucoup de bêtes en dehors de la contrée des Monstres. Il en sait rien. Et puisque la Peau-Rouge a décidé de diriger, il s'en remet à elle. En quelque sorte. Parce que Brother est Entêtement et ne se laissera pas guider où il le souhaite pas. Mais comme dans leur situation faut bien faire des efforts il décide d'en faire le premier, on pourra pas lui reprocher comme ça d'avoir mis la mission en péril. Il la regarde. Ses yeux sont perçants et il attend qu'elle parle avec un calme qui n'est pas tout à fait lui, comme celui qui vient avant que la tempête sonne. Et elle est pas très loin. "J'ai pas de tente moi."

Sa voix claque comme le vent.








Dernière édition par Brother le Lun 15 Oct 2018 - 13:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Louve Féroce
avatar

♐ Guerrière des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 44
✘ SURNOM : La Sans-pitié
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Hélas non !
✘ LIENS : Chant de guerre et hurlements
sur les ennemis à terre

MessageSujet: Re: Arrache la chair pour protéger tes os.   Lun 15 Oct 2018 - 11:23

« On fait quoi en attendant ? »
La Sans-pitié aimerait ne pas avoir à répondre, parce que la réponse lui semble évidente elle qu'elle n'aime pas exposer les évidences.
Il faut dresser un camp pour survivre, avant de pouvoir repartir.

Ce n'est pas tant la question qui provoque sa colère et son mépris, mais plutôt le ton sur lequel elle est posée, un ton qui empire avec la seconde remarque et le cœur de la peau-rouge se durcit encore un peu plus, se fait tranchant et épais, avec des barrières autour qui interdisent aux autres de rentrer. Sa voix est plus douce mais inflexible et cette douceur est danger :

« Si tu ne sais pas ce n'est pas à la Louve de te le dire. Si tu n'es pas prêt ce n'est pas à la Louve de t'aider... »
Elle se redresse de tout son long, déroule sa séduisante carcasse entourée de vêtement, faisant trembler à sa ceinture ses trophées désormais couverts de Givre. Elle est plus froide et plus mordante encore que le vent qui souffle et que le froid qui brûle.

Dans un sourire mauvais elle découvre ses dents blanches, des dents qui pourraient découper l'Esprit et le plaquer au sol. Papoose ou non un homme reste un homme ; et celui qui lui parle mal, celui qui ne montre pas le respect aux aînés, le respect aux guerriers, n'aura aucune pitié de la part de celle qui mérite bien son surnom.

Puis la Louve sait qu'elle doit être honnêteté, parce que c'est son rôle qui le veut. Un guerrier, un vrai, ne se cache pas derrière la ruse et le faux, il dit ce qu'il pense quand il le pense, il dévoile ses rares émotions pour qu'elles ne viennent pas pourrir ses pensées au risque de devenir danger lors du combat.
« Ecoute-moi, papoose blanc : la Louve n'aime pas travailler avec ceux de ton espèce. Tu es petit, faible, et tu ne grandis pas. Tu n'es pas guerrier et tu ne le seras jamais. La Louve aurait pu partir seule et réussir ce pour quoi on l'envoie mais le papoose aux cheveux de feu va la ralentir et lui faire perdre son temps »
Elle s'accroupit, plantant dans le regard ses yeux plein de fureur et de gel.
« Si tu la fais traîner, la Louve te tue ici et offre ton corps au Givre pour qu'il la laisse passer. Ou alors tu baisses d'un ton et tu entres dans la meute pour le moment. La Louve prête sa tente, son feu et son repas et on se dépêche, pour en finir vite et retrouver nos clans. »

Presque une proposition de paix, non ?
Un exploit de diplomatie pour celle qui n'était capable que de petits compromis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Brother
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 126
✘ SURNOM : L'Inconstant
✘ AGE DU PERSO : 13-14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : A discuter
✘ LIENS : Il y a des moments où il suffit de peu de chose pour que la vie continue ou qu'elle s'arrête.

MessageSujet: Re: Arrache la chair pour protéger tes os.   Lun 26 Nov 2018 - 8:37

Brother est Silence. Tout du long où la Fille cause. Silence lourd et épais et qui la fixe. Avec le Froid toujours, le Froid dans les yeux qui se détournent finalement après un long moment pour aller ailleurs, sur l'Autour, glacé par le Givre ; endormi. Comme l'est le cœur de Peter, le reste de l'Île ; alangui. Jusqu'à ce que l'Hiver se meure et que tout retrouve les couleurs, les couleurs parties pour toujours qu'on pourrait croire quand on regarde le blanc et le noir et le gris partout, même sur l'herbe et sur les arbres comme un filtre collé à sa rétine. À croire que y a pas grand chose que ça épargne le mauvais temps et le froid, même pas les Hommes puisque y en a qui deviennent Bleus. Mais pas lui ni la Peau-Rouge, non, eux ils sont vivants et debout sur leurs deux jambes et avec toute leur tête surtout. Et les mots qui piquent et que l'Enfant écoute jusqu'au bout en retenant un sourire. Narquois et juste ça. Sauf que comme elle vient poser la paix il a pas le droit de faire ça. Avec ses yeux plein de sérieux se contente d'acquiescer.

"Je traînerai pas."

Jamais car il trop l'habitude de ça, cavaler pendant plein de temps avec les os qui font mal, les muscles qui tirent et les pieds en sang aussi, avec le souffle de la Mort qui griffe à ses chevilles et l'horreur, l'horreur tout autour de lui qu'il a bien connu Brother. Alors c'est pas elle qui le perdra. Ou qui le tuera. Parce que l'Inconstant est un Survivant et ça c'est tout ce qui compte à chaque nouveau jour, ça c'est ce qui l'aide des fois à se dire qu'il doit se battre, pour Grenouille c'est sûr et puis pour ceux qui sont pas revenus de là bas, Maman, Papa, Mamie Rose et le bébé, et David, surtout pour David, et il fronce le nez pour s'empêcher de trop penser à tout ça, au Monde Ordinaire et aux souvenirs qui rongent comme un gros ver dans la pourriture de l'âme. Relève le regard vers la Fille. La Louve.

"Je suis pas un guerrier comme toi mais je sais me battre et survivre, c'est tout ce qui compte. Partout, c'est ce qui compte." Sur l'Île et sur l'Ailleurs si tu te bats pas tu meurs, c'est comme ça, Brother le sait et elle doit savoir aussi que c'est sans pitié, que la Vie ça tient qu'à un fil tout maigre qui peut se couper à tous les moments possibles. "Mais chez moi c'était pas comme ici. Y avait personne pour nous montrer, fallait se débrouiller avec ce qu'on a, les poings et la tête, et surtout fallait apprendre sur le tas." Même que c'est pour ça qu'il est comme ça, abrupt avec la langue en poison, parce qu'il a du apprendre à se défendre et qu'aujourd'hui il sait faire que ça. Envoyer les mots durement pour essayer de faire fuir et mal aussi, pour qu'on le laisse tranquille. Pourtant il veut apprendre aussi, et si la Louve le voulait ils pourraient s'entraîner, ou quelque chose dans le genre.

Ça le radoucirait sans doute un peu, même si son ton est plus bas, plus mesuré, et moins en Colère aussi.

"Je vais chercher du bois pour le feu."

Elle peut l'empêcher si elle veut mais il le dit pas. Après tout elle a dit qu'il fallait qu'il se débrouille et c'est ce qu'il fait, et il prend les devants comme faisait David autrefois. Endosse encore une fois de trop le rôle de Grand qui est une peau trop lourde, trop difficile à tenir sur ses épaules.






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Arrache la chair pour protéger tes os.   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Signatures pour protéger les producteurs locaux d'Afrique
» Plastifieuse pour protéger vos aides de jeu
» Fin de l'association UDE/Ankama pour Wakfu TCG
» CaC pour bi-élément feu/terre
» xp pour panda air

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Lieux Reculés :: Le Désert Doré :: La Contrée des Monstres-