Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Baron Mardi
avatar



✘ AVENTURES : 7
✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : La couleur est un corps de chair où un coeur bat.

MessageSujet: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   Mar 1 Aoû 2017 - 15:21

Baron Mardi


Bonjou mesye dam

Surnom : La Toile
Groupe : Bayouteux
Age : Le frère du milieu des Barons
Rôle : Guédé du Bayou


Pani pwoblem doudou

Dans le morne marais, Mardi attire l'oeil, Mardi fait tache et s'en délecte. Mardi ne passe pas inaperçu au bayou où sa pâleur éblouit la rétine au milieu des peaux brunes. Mardi se sait visible, et il en est fier.

Mardi est blême et blanc, à croire qu'il porte la pureté à fleur de peau. Sa peau d'ivoire, justement,  il l'affiche comme un blason, un emblème. A son attitude ça se voit, il est l'empereur pâle. Pourtant, on le voit généralement gris. Mardi ne sort que la nuit ou presque, sous peine de souffrir des rayons du soleil contre son épiderme délicat.

Mardi ne hausse pas la voix, jamais. C'est un souffle tendre qui s'échappe de ses lèvres charnues et généreuses. Sa parole se rythme d'intonations mélodieuses comme s'il chantait chaque mot. Ses expressions en demi ton sont à l'image de son attitude : visibles mais contenues. L'albinos ne se déride franchement qu'avec sa famille en quelques occasions, tout comme il contient ses accès de colères.  Il a le sourire tenace, le regard moqueur et doux à la fois. Mardi s'amuse des nuances, en use et en abuse pour mieux brouiller les pistes. Ce rictus, était-ce d'amusement ou d'agacement crispé ? Lui seul sait.

Ses gestes sont généralement lents. Mesurés. Presque dansés. Comme s'il craignait de se froisser, d'aller plus vite que son souffle placide. Mardi pose, Mardi est une oeuvre d'art à chaque instant. Toile vierge ou tableau vivant, qu'importe. C'est lui tout entier qui vit ainsi. Tableau, oui car les Loas dansent sur sa peau. Ils ne murmurent pas à son oreille, non, mais usent de son derme diaphane pour s'illuminer de mille couleurs et motifs au gré de leurs envies. Tel est leur langage avec lui, pour son plus grand plaisir. Mardi est une Toile, littéralement, et s'enorgueillit de ce privilège. En retour de ce terrain de jeu inédit, les Loas lui font des faveurs et le cajolent. Ils lui ont offert l'art des teintes et motifs chatoyant, de la magie des images.

Oeuvre et artiste à la fois, oui Mardi peut faire ça. Vous offrir mille et une chance et cajoleries, ou bien une malédiction quelconque qui vous poursuivra longtemps. Il a le rictus facile, l'orgueil sensible, et la mémoire courte. Faites-lui un commentaire qu'il n'aime pas, un tatouage pourrait bien vous suivre et s'accrocher sur votre peau comme une tique tenace. Qu'il vous illusionne, joue des tours à vos sens et émotions, ou vous vampirise de l'énergie, cela dépendra de l'humeur de son créateur. Mardi seulement pourra l'en déloger, oh, oui ! S'il s'en rappelle. Le guédé pourrait bien vous recroiser quelques temps plus tard épuisé, il prendrait des nouvelles avec son demi sourire et aurait tout oublié de sa punition.

Il n'y a que pour les Grands Torts que sa mémoire se fait tenace. Surtout envers sa famille. Mais, eh ! Il n'en parlera que peu, se contentera d'une phrase sibylline ou de quelques pas de danse, d'un clin d'oeil mutin ou de son sourire indéchiffrable. Qui sait ce qui se trame dans sa tête ? Vengeance et tendresse s'entremêlent dans un même souffle, une même chorégraphie.

Bonjour, bonsoir. Je t'aime, au revoir.




Unique au monde

⊕ Fils de Papa Legba.
⊕ Fils donc d'un Loa Positif.
⊕ Fier de son ascendance.
⊕ Surnommé Janblan

⊕ Albinos.
⊕ Eunuque.
⊕ Yeux aux couleurs changeantes selon les Loas qui lui rendent visite.
⊕ Quand il n'est visité par personne, il a les yeux gris translucide, comme une toile vierge.
⊕ Son pater symbolise le Soleil, mais du fait de son albinisme il sort plus volontiers quand il fait nuit.

⊕ Attire les animaux.
⊕ Aime tous les animaux.
⊕ Aime tout spécialement les insectes (papillons, mantes religieuses..), les rats, les serpents et les chiens.
⊕ Expressif.
⊕ Mais a des expressions subtiles.
⊕ Ne montre ses émotions franchement qu'avec sa famille.
⊕ Aime brouiller les pistes.
⊕ Excessivement attaché et protecteur de ses frangins.
⊕ Excessivement attaché et admiratif de leur Mama.
⊕ Possessif des gens qu'il apprécie.
⊕ A la mémoire courte.
⊕ Rancunier quand il s'agit d'une grande offense.
⊕ Changeant.
⊕ Capricieux.
⊕ Orgueilleux.
⊕ Serviable.
⊕ Généreux.
⊕ Conscient de son rang de guédé.
⊕ Humble devant les Loas, pourtant.

⊕ Estime qu'il est l'oeuvre d'art des Loas.
⊕ Ne parle pas aux Loas comme sa Mama, ni ne les entend.
⊕ Les Loas viennent colorer sa peau d'arabesques et de motifs.
⊕ Utilise les couleurs et tatouages pour sa Magie.
⊕ Peut "envoyer" des vévé (tatouages magiques) sur quelqu'un comme d'autres enverraient des bénédictions ou malédictions.
⊕ Lui seul peut retirer les vévés.




Akisa ou lé ?

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Mardi sourit presaue en secouant un peu la tête, et son bras vient s'arrimer autour de tes épaules alors qu'il s penche vers toi comme pour te confier un secret. Il se penche vers toi, et te montre le village d'un grand geste de sa main libre qui tient une bouteille de rhum. "Mwen renmen li Bayou."


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Mardi plisse ses yeux et à nouveau une ombre de sourire fleurit sur son visage, comme si tu avais dit une énorme bourde et qu'il se retient de rire. En tout cas il ne te répondra pas. Il se contente juste de boire encore.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ? A l'inverse, que ressens-tu pour le capitaine Hook ?
Nouveau sourire, mais cette fois un peu méprisant. Il te regarde en biais avec cet air qui n'appartient qu'à lui. "Pa enpòtan. Manman m 'c'est yon sèl la sèlman ki konte."




An nou zouké ô swé a

Dom.
Do-Dom !
Dom Do. Do-Dom !

Les tambours roulent et tonnent. La nuit se fait discrète et écoute le Bayou pulser de vie. Do-Dom ! Il y a des feux, il y a des chants. Il y a des ombres qui dansent et se déhanchent, des silhouettes qui tanguent et s'échouent au sol d'extase frénétique. Au milieu, un enfant pâle comme la lune dont le calme contraste si fort avec le reste. On pourrait le croire hypnotisé ou apeuré si son regard ne suivait pas attentivement chaque geste, chaque mouvement qu'il peut capter de cette farandole autour de lui. Aujourd'hui est une grande nuit. Aujourd'hui naît véritablement Mardi. Oh, il a vu le jour il y a quelques temps déjà, oui. Mais la vraie vie ne commence que ce soir quand on le présente aux Loas. Il sait tenir sur ses jambes, désormais. C'est encore vacillant mais pourtant indéniable : il peut affronter le monde et le voir par lui-même. L'albinos sera toujours Janblan, le fils de sa mère, le cadet de ses frères aînés. Mais ce soir Mardi se profile doucement, le Baron en devenir.

Assis au milieu, l'enfant contemple ce nouveau monde de ses grands yeux trop clairs. La nuit l'accueille, et jamais plus il ne pourra lui préférer le jour.

⊕ ⊕ ⊕ ⊕ ⊕

Les tambours roulent et tonnent. Entre deux cris, entre deux spasmes extatiques, la nuit s'écoule. Les corps dansent, se crispent, se lient et ondulent. C'est une cacophonie rythmée par les tambours et le son des piétinements, par les souffles excités et les claquements de langues. Parmi les ombres qui s'étirent et jouent, il danse comme un beau diable. Indifférant à la boue devenue poussière sur sa peau blafarde, la pâleur de sa peau devenue grise par les ténèbres apparaît sporadiquement entre deux flammes colorées. La fange le redessine, il n'est plus homme, il n'est plus chair. Mardi a grandi, il appelle "ami" ces esprits que tout le monde célèbre. Son sourire éclatant éclabousse le monde de sa folle assurance, de sa jeunesse pleine de fougue. D'enfant discret au regard inquisiteur, il est devenu un jeune homme confiant au sourire facile et à l'affection capricieuse. Oh, il aime ! Pour une heure, une nuit, volontiers il aime. Janblan dort ses journées,mais les nuits sont siennes.

Cette nuit il est fort, visible, invincible. Mardi ne craint rien, Mardi sourit fièrement à ce monde qui est sien, Mardi est à sa place à ce festival des sens et prières scandées. Ce n'est pas la première fois qu'il y participe, loin de là. Mais c'est une telle libération qu'à chaque fois il s'y sent renaître. C'est frôler les Loas et s'y lier. C'est transcender la chair pour aller au-delà encore de ce qui leur est offert à la naissance. Oh, il n'est pas encore puissant comme ses frères aînés et ne sait pas encore quelle forme vraiment sa magie prendra. Mais qu'importe : cette nuit, rien ne l'entravera. Cette nuit, il se sent roi.

Aimée est face à lui et tous deux dansent de concert entre eux, ensemble, avec tous les autres dans un même battement de cœur; Tous unis oui, en cette nuit chaud qui sent les herbes et la sueurs et que Maman Brigitte dirige et dirigera toujours. Et puis Mardi sent. Il ressent le frisson, les spasmes, l'excitation et l'oubli de tout. Aimée aussi. Aimée qui s'approche, qui l'embrasse trop fort et trop vite. Leurs dents se heurtent mais ça ne les arrête pas. De toute façon le frisson est là, et Janblan la serre bien trop fort. Ce n'est plus lui, plus eux deux, et pourtant.. Pourtant il la sent qui tremble tout contre lui et leur têtes qui roulent en désordre. Il la sent qui embrasse son torse et le mord presque alors qu'il éclate d'un rire qui ne sonne pas comme le sien. Et Aimée qui s'agenouille, convulse en se lovant tout contre lui pour qu'une fois encore les Loas profitent de cette fusion mystique qui leur est dédiée. Les tambours roulent et roulent et tonnent en Mardi et sa tête tangue et ses sens se perdent dans la chaleur étouffante du Bayou et il sent le frisson de ses Amis sur leur peaux si contrastées. Aimée à la bouche si douce et aux dent si blanches, Aimée qui comme lui s'offre sans concessions à leurs invités, Aimée qui tremble et ne cesse de bouger tout comme lui, tout contre lui, à vouloir insatiablement le dévorer. Mardi sourit : cette nuit, comme toutes les autres, est la sie



An kay fé on ti poz

Do-Dom ! Do Do-Dom !

Les tambours roulent et tonnent au loin, et Mardi les ignore comme toujours. Il était d'abord resté au camp, mais a finalement préférer s'asseoir contre un arbre un peu plus loin. Devant lui, deux sentiers qui s'entrecroisent et mènent au village, au Port, à l'aventure toujours. Sur lui en quelques minutes des insectes, reptiles et mille autres petites êtres qui trouvent refuge sur sa peau pâle. Il est l'Appel, celui qui les attire comme la flamme envoûte le papillon. S'il n'avait pas ses yeux gris ouverts, on pourrait croire à un cadavre rongé par cette vie grouillante. Mais Janblan s'en moque, il est bien, là. Même les tambours ne l'en délogeront pas. De toute façon, il ne peut plus vraiment répondre à leur appel. Son corps pourtant le voudrait, et il sent son bassin pulser et gémir de frustration au souvenir de ces corps mêlé et de ces offrandes nocturnes dont il était si coutumier. Shhhht. Assez. Il n'est plus temps de vouloir ni même d'y songer.

Deux hommes passent. Visiblement ils sont pressés de quitter le village fangeux. Un marché tardif, sans doute. Affable, Mardi sourit et lève un bras pour les saluer au passage malgré les insectes qu'il délogent immanquablement. Le premier homme lui répond nerveusement, mais le second se contente de hausser des épaules. De loin, Janblan entend même un "pourquoi tu t'emmerdes ? Mardi ets fini, c'est même plus vraiment un homme." Son camarade lui chuchote de se taire, et leur conversation reprend sous les railleries du premier.

Mardi sourit, lui aussi. Ses yeux mordorés les regardent doucement s'éloigner. Et alors que deux paupières de nacres se referment sur les iris d'encres, une ombre rase le sol et rampe vivement à la suite des deux hommes.

Mardi sourit, oui : ce soir lui aussi, finalement, aura fait un don aux Loas.



A kouman yé ka aplé ou ?

T'as un Pseudo ? Beleriande.
Et un âge ? Shhhht.
C'est quoi ton Avatar  ? Un fan art de Shaun Ross par mes mimines.
Comment t'as découvert l'île ? J'y ai vécu mille vies.
Tu la trouves comment ? Colorée.
Dis, tu crois bien aux fées ? Evidemment !


Dernière édition par Baron Mardi le Jeu 17 Aoû 2017 - 18:59, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Dimanche
avatar

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 49
✘ SURNOM : Le Calciné
✘ AGE DU PERSO : Indicible

✘ LIENS :
_Kriké?
_Kraké.

MessageSujet: Re: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   Mar 1 Aoû 2017 - 18:46

Opé, un autre frère! c'est donc lui le spécialiste des vévés, c'est cooool; J'ai hâte de voir le reste de sa fiche.

Nartrouvé






Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Mardi
avatar



✘ AVENTURES : 7
✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : La couleur est un corps de chair où un coeur bat.

MessageSujet: Re: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   Mar 1 Aoû 2017 - 22:03

Merci frangin ! <3
je vais faire de mon mieux pour l'avancer rapidement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Psy
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 69
✘ SURNOM : Le Penseur
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : Présentation
Fiche de Liens
Tableau



MessageSujet: Re: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   Mer 2 Aoû 2017 - 8:09

C'est le débarquement des barons cette semaine ! Mardi est bien stylé, dedieu. :O

La chanson de bienvenue:
 

Much cool ! Such bayou, very amaze !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Mardi
avatar



✘ AVENTURES : 7
✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : La couleur est un corps de chair où un coeur bat.

MessageSujet: Re: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   Mer 2 Aoû 2017 - 11:35

Je. JE.

QUELLE EST CETTE CHOSE. Cette chanson m'a tué mais pourquoi ???
Ptn faudrait me payer tellement cher pour que je fasse cela.

Merci en tout cas. :')

(Posté avec Psy, je ne peux m'empêcher de me demander si tu me testes et veux voir mes réactions.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Psy
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 69
✘ SURNOM : Le Penseur
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Non
✘ LIENS : Présentation
Fiche de Liens
Tableau



MessageSujet: Re: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   Mer 2 Aoû 2017 - 19:01

( ͡° ͜ʖ ͡°)
Non, ce coup-ci c'était le Susu en moi.
Très belle réaction cela dit. ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Mardi
avatar



✘ AVENTURES : 7
✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : La couleur est un corps de chair où un coeur bat.

MessageSujet: Re: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   Mer 2 Aoû 2017 - 23:04

Sale gosse. :')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maman Brigitte
avatar

☠ Maîtresse du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 20
✘ SURNOM : La Licencieuse
✘ AGE DU PERSO : Personne n'ose le demander

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : ✢ Fiche
✢ On dit qu'elle vient d'Angleterre.

MessageSujet: Re: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   Ven 4 Aoû 2017 - 14:43

Je t'aime mon bébé tout blanc
J'ai hate de voir la fin de cette fiche, il est aussi génial que tu me l'as teasé






Insert your needles elsewhere I'm broken as it is, Cannot stand, or take the fall Consider it as a bliss. Scars And Stitches Battered Heart Broke Down And This Time It Will Not Heal. We Were Crushed By Her Halo Oh What A Way To Go...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Mardi
avatar



✘ AVENTURES : 7
✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : La couleur est un corps de chair où un coeur bat.

MessageSujet: Re: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   Ven 4 Aoû 2017 - 15:51

Merci Mama. <3
J'espere que la fin t'ira tout autant !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Baron Mardi
avatar



✘ AVENTURES : 7
✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord !
✘ LIENS : La couleur est un corps de chair où un coeur bat.

MessageSujet: Re: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   Hier à 19:00

Double post pour dire que j'ai (enfin) fini !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La couleur est un corps de chair où un coeur bat. ⊕ Baron mardi   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Manfred von Richthofen
» [tyranides] mon schéma de couleur pour la flotte ruche mésa.
» Codes Couleur des Kwaks
» Schémas de couleur
» [RESOLUE] Faire des gaz mortel de couleur

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
 :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur.-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet