Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancien Pirate
avatar

Invité



MessageSujet: You said you'd be there ll Heaven    Dim 19 Fév 2017 - 21:35

Il avait toujours détesté les parcs d'attraction.

A cause de ces maudites montagnes russes, d'abord, parce qu'il ne supportait pas la vitesse, les virages serrés et les descentes raides avec les haut-le-coeur qu'elles provoquaient toujours.

A cause de ces maudits clowns qui vendaient des ballons, des pop-corn, des barbapapa, et qui souriaient en croyant faire rire des enfants qui faisaient des cauchemars la nuit suivante, dans lesquels cette bouche maquillée à outrance s'ouvrait en grand pour les dévorer.

A cause des enfants, les autres, ceux qui le doublaient dans les files d'attente, le poussaient et renversaient leur pop-corn sur lui, "sans faire exprès".

Il détestait les parcs d'attraction et Neverland en était un grandeur nature. A la différence qu'un parc d'attraction possèdait une sortie, pour le malheur de beaucoup d'enfants. Et qu'on ne pouvait pas - en théorie, du moins, car il avait toujours craint qu'un accident ne survienne - y mourir.

Neverland était le rêve de tous les enfants. Mais d'un rêve, on finissait par s'éveiller, avec regret, bien souvent. Quand on ne parvenait pas à s'éveiller, le rêve devenait cauchemar. Un cauchemar éternel, ici, seulement égayé par une petite lueur d'espoir inaltérable, venant de cette expression parentale : toutes les choses, les bonnes comme les mauvaises, ont une fin.

C'était pour atteindre cette fin qu'il se retrouvait là, dans ce lieu lugubre, en cette fin d'après-midi. La pluie, les nuages grisâtres et le brouillard semblaient s'être donnés le mot pour rendre l'endroit encore moins accueillant qu'il ne l'était. Et les grincements des quelques rails métalliques n'arrangeaient rien.

Emmitouflé dans une vieille cape qu'il avait trouvée sur la plage, il s'avança lentement, en prenant soin d'être toujours à proximité des arbres environnants dans lesquels il pourrait se cacher au besoin. Sa prudence excessive n'aurait pas eu lieu d'être s'il n'attendait pas quelqu'un.

Elle n'était pas là.

Pas encore. Mais viendrait-elle ?

Il l'espérait. Parce qu'il avait échappé à la surveillance de ses confrères pour elle. Parce qu'il avait besoin d'elle s'il voulait avancer dans son projet.

Parce qu'elle le lui avait promis.
Revenir en haut Aller en bas
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 415
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~


MessageSujet: Re: You said you'd be there ll Heaven    Lun 20 Fév 2017 - 22:03

Tous les jours. Elle le faisait tous les jours. En fin d'après-midi, tentant de se repérer dans le temps, Heaven se rendait au Parc d'Attractions. Chaque jour, ce fut une déception pour elle de ne voir arriver celui qu'elle attendait. Ils avaient pourtant tant de choses à se dire !
Ils ne s'étaient pas revus depuis la Canicule, non ? Dans les Tunnels de Pâques, ils s'étaient perdus de vue. Pourtant, la Mésange ne voulait pas croire que son Roméo ait disparu. Elle l'avait cherché pendant un an auparavant, alors elle pouvait l'attendre au moins tout aussi longtemps !

Elle se disait juste qu'il ne viendrait pas. Elle avait perdu espoir à ce propos, mais le fait d'aller au Parc en fin d'après-midi était devenu un rituel. Alors, elle s'y rendait. Sans grands espoirs, mais elle s'y rendait. Le son de l'orgue du Carrousel l'apaisait. De toute façon, elle rentrait ensuite pour manger, après avoir écouter une ou deux musiques et fait le tour du Parc. Ensuite, elle devait aller le voir, lui. L'autre dans son cœur.
Elle avait encore du mal à l'accepter. Qu'il puisse avoir une telle place, lui qui lui avait fait tant de mal, lui qui cherchait à tout prix à séparer les protagonistes de Shakespeare.

Soupir.
Assise sur un des chevaux du Carrousel qui tournait au son de Tesoro Mio, Heaven caressait du bout du doigt le collier de ruban que Pit lui avait noué au cou il y a peu. Cela faisait à peu près deux jours... Une chose était sûre, c'est que cette saleté de marque qu'il en avait profité pour lui faire ce jour là n'était pas partie. Du moins, il fallait en avoir le cœur net.
Sautant de son cheval de bois, la jeune fille se dirigea d'un bon pas vers une glace -certes, déformante- accrochée sur le mur d'une Attraction, puis souleva son col afin de constater les dégâts. Et, horreur, le suçon était toujours là.
Nouveau soupir. Dans un sens, il ne fallait pas s'en inquiéter, non ? Silver ne viendrait sans doute pas aujourd'hui non plus... Elle n'aurait plus qu'à faire son tour du Parc, rentrer au Grand Arbre pour le repas du soir puis se rendre à la Mercerie pour couper des patrons. Quel programme passionant cela promettait d'être... Ironie, évidemment.

Au moment où, remettant le col de sa chemise en place, la Récolteuse allait récupérer Patchouli qui piquait du nez sur le Carrousel puis faire son tour, une réaction inattendue d'une attraction lui fit tourner la tête. Un roller coaster, le Shooting Star, s'était mis en marche tout seul, le wagon sifflant sur les rails, son mécanisme et les chaînes claquant lors des montées. C'était intriguant, celui-ci ne se manifestait pas, en général...
À moins que quelque chose ou quelqu'un ne soit passé derrière.

Cette possibilité fait se raidir la jeune fille l'espace d'un instant. C'était quitte ou double. Ou Silver, ou une Créature, ou un Pirate. Les Peaux-Rouges n'ont pas l'habitude de s'aventurer par ici, non ? Et les Fées sont bien trop petites pour être repérées... Quoique, Heaven ne savait pas si le manège "ressentait" quand quelqu'un passait près de lui, donc si c'était le cas, il aurait aussi pu repérer une Fée.
Lentement, elle s'avance au niveau du Carrousel, récupérant Patchouli qui s'était finalement endormie dans un petit avion. Portant cette dernière qui s'était alors réveillée dans ses bras, elle se dirigea vers le Shooting Star.

Une fois arrivée devant le roller coaster dont le wagon continuait à faire inlassablement ses tours, la Mésange trouva un angle mort afin d'observer ce qui avait bien pu "réveiller" le manège. Une forme encapuchonnée entre les arbres attira son attention.
Elle ne voyait pas de qui il pouvait s'agir. C'était une silhouette inconnue. Alors, elle observa un long moment, en restant cachée, attendant que la personne ici présente dévoile son visage.
El lorsqu'elle vit des mèches aux reflets argentés dépasser de la capuche, son cœur fit un bon dans sa poitrine. Il n'y avait aucun doute à avoir.
Patchouli, sentant les battements de cœur rapides de sa maîtresse, releva sa petite tête ronde vers elle, la dévisageant d'un air interrogatif. Elle eut droit à une caresse et des "ça va aller, ça va aller". Mais disait-elle seulement cela pour calmer son Lapelote... ou se calmer, elle ?

Il n'aurait pas pu choisir un autre jour. La voilà qui se présentait à lui avec nouvelle tenue, des cheveux courts qui avaient tout de même repris une longueur respectable, un collier impossible à enlever et une marque au cou, symbole de tromperie.
L'adolescente tentait de savoir comment elle pourrait s'expliquer. Pour son apparence, elle le pouvait. Pour le collier, elle le pouvait. Mais pour le suçon, s'il le voyait, elle n'était pas tirée d'affaire. Elle ferait en sorte que cela ne se remarque pas.
Alors, la voilà qui prend son courage à deux mains, serrant un peu plus Patchouli dans ses bras. Elle se dirige vers la forme encapuchonnée et attire son attention d'un :

- Hey.

Puis rajouta d'une voix douce, affichant un léger sourire :

- Tu te montres enfin ? Je suis contente.

Elle rit un peu, juste un petit rire de satisfaction. Son cœur bat un peu plus fort, elle se sent heureuse, mais l'accueil n'y est pas. Ce n'était pas comme la dernière fois. Où est passée cette euphorie qui l'agait envahie ? Ce qu'elle ressent n'est plus aussi fort.
Et cela l'inquiète.








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: You said you'd be there ll Heaven    Mer 10 Mai 2017 - 23:41

Stupide roller coaster magique. Il sursaute alors que la machine se met à gronder et bouger. Et frissonne, malgré lui. Ce ne devrait pas lui faire peur, pas maintenant, pas après tout ce qu'il a vécu sur cette île maudite. Ce n'est qu'une simple attraction enchantée pour se mettre en marche dès qu'on passe devant. C'est tout.

Alors pourquoi est-il envahi par l'angoisse alors que le wagon poursuit son chemin sur les rails ? C'est ridicule, il ne sait même pas pourquoi il a peur. Cela n'a aucun sens. Mais quand l'existence a-t-elle déjà eu un sens après tout ? Il aimerait connaître la réponse à cette question, avoir un indice, un repère, une date, un souvenir mais la mémoire lui fait chaque jour un peu plus défaut et il perd pied dans cette réalité incertaine.

Hey.

Elle est là. Le fil qui le relie à la raison, qui lui prouve que ces bribes d'existence ne sont pas de simples produits de son imagination, qu'ils ont bel et bien existé. Elle est là, alors il existe aussi. Elle est là alors ses promesses n'étaient pas des mots dans le vent. Il ne devrait pas s'en soucier, il le sait, mais est-ce sa faute si sa gorge se détend soudain, comme si une boule dont il n'avait pas conscience jusque là venait de s'évaporer ? Il ferme brièvement les yeux pour chasser ce sentiment qu'il ne veut pas analyser pour l'instant. Il doit rester sur ses gardes lorsqu'elle est là. Garder le contrôle. Sur lui peut-être autant que sur elle, finalement. Froide indifférence. Intérieurement du moins. Car il doit garder le masque de la joie, de l'amitié, de l'amour. Une couche de masques, à n'en plus savoir qui se cache véritablement derrière.

Tu te montres enfin ? Je suis contente.

Elle a changé. Ses cheveux sont plus courts et elle porte une tenue qu'il ne lui a jamais vue mais ce n'est pas le plus frappant. Ce sont toujours les mêmes yeux mais le regard a changé. Plus mature, sans doute, avec cette étincelle en moins, qu'il n'arrive pas à définir mais qui était présente la dernière fois. Dans l'ensemble, il manque cette chaleur et cette gaieté enfantine qui ont toujours caractérisé Heaven. Même elle, son unique repère, a profondément changé. Cette réalisation le déstabilise et il cligne des yeux quelques instants avant de parler. Et lorsqu'il le fait, il ne parvient pas à cacher son amertume et son irritation.

Oui, je suis enfin là. Tout le monde n'a pas une vie bien tranquille.

C'est seulement à moitié vrai. Ses obligations en tant que pirate l'ont empêché de lui rendre visite jusqu'à ce jour, sans parler de la double vie qu'il mène et doit cacher à ses camarades. Elle, pendant ce temps, ne se soucie que de venir régulièrement dans ce parc, ce qui ne doit pas être difficile pour une Récolteuse assez libre de ses mouvements. Et, même si elle doit garder leur relation secrète, elle n'a pas à mentir des deux côtés. Au moins, elle n'a rien à lui cacher, à lui.

Ni le luxe de se coiffer ou de mettre des bijoux, ajoute-t-il en fixant le collier qu'il a remarqué à force de la détailler.

Il ne sait pas ce qui l'énerve autant. Probablement le fait qu'Heaven se soit si bien accoutumée à sa nouvelle vie, comme si c'en était vraiment une, et pas seulement une transition. Ou les souvenirs que sa nouvelle apparence fait remonter à la surface de sa mémoire, ceux des jours où il prêtait tant attention à sa beauté. Il lui parle bien trop froidement et sarcastiquement, il le sait. Il devrait feindre, ce qu'il fait de mieux, comme la dernière fois. Pour mieux l'attacher à lui. Désespérément. Mais il a besoin de l'illusion qu'il contrôle leur relation. Il a besoin de la confirmation qu'elle ne le fuira pas pour si peu. Alors il laisse le masque bailler, juste un peu, parce que, illusion de contrôle ou pas, il ne parvient tout simplement pas à le maintenir en place, pas dans son état actuel.

Peut-être n'était-il pas prêt à la revoir en fin de compte.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 415
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~


MessageSujet: Re: You said you'd be there ll Heaven    Mer 17 Mai 2017 - 20:12


D'abord, il ne répondit pas. Du moins, pas tout de suite. Alors, Heaven continuait de sourire, bientôt un peu destabilisée par Patchouli qui avait décidé qu'elle devait descendre. Posant alors le Lapelote à terre, la jeune fille se releva doucement, écoutant en même temps ce que disait son Roméo. La première chose qu'il lui dit lui fit faire les yeux ronds, puis ses sourcils se froncèrent un peu, son sourire se faisant moins grand. Il était en train d'insinuer que sa vie, à elle, était tranquille ? S'il savait.
Et pourtant, ce n'était pas fini.

- Ni le luxe de se coiffer ou de mettre des bijoux.

Cette remarque surprit la Mésange. Avait-elle décelé une pointe de dédain dans sa voix ? Cela finit d'effacer complètement le sourire de l'adolescente, qui affichait maintenant un air grave. Il ne savait rien. Il ne savait rien, et il se repointait ici comme une fleur, ne lui demandant même pas comment elle allait. Il semblait ne lui avoir fait que des reproches jusque là.

- Moi aussi je suis contente de te revoir !

Lança alors la Récolteuse, piquée au vif. Elle voyait rouge ? Avec Silver ? SILVER ? Était-ce vraiment lui ? Ou peut être existait-il des métamorphes pouvant prendre l'apparence des autres personnes ?
Il ne devrait pas être si méchant. Froid, d'accord. Malhabile en ce qui concerne une relation de couple, d'accord. Mais là, il en était devenu carrément rancunier. Mais pourquoi ? Que lui avait-elle fait, encore ?

- Quand on ne sait pas ce qui se passe, on se TAIT !

Lui cracha-t-elle vivement. Allez, allez, c'est naturel. Il faut de tout dans un couple, non ? Même des disputes, pour mieux se raccommoder ensuite.

Stop.
Elle s'arrête sur ce à quoi elle vient de penser, et fait d'étranges amalgames. Raccommoder, raccommoder, comme le font les Raccommodeurs.
Pourquoi fallait-il qu'elle trouve toujours un lien avec les personnes ? Même la chose la plus infime pouvait la faire tiquer. Et là, juste avec ce verbe et la situation dans laquelle elle se trouvait, elle fit un étrange constat :

"Pit est mille fois plus plaisant que lui !"

Mais elle ne peut pas l'accepter ! Pit est mauvais, il met les autres en danger, et ce n'est pas le cas avec Silver. Quoique, s'il ne lui avait jamais dit "Je t'aime" ce jour là, s'en serait-elle rendu compte, aurait-elle grandi, aurait-elle eu des problèmes ? Il l'avait mise en danger, aussi. Mais, Silver reste Silver. Son héros de tragédie, son Roméo. Il mérite de la compassion, avec ce qu'il endure...
Pourtant, dans l'état actuel des choses, il avait blessé sa Juliette. Elle voulait continuer sur sa lancée, lui expliquer ce qu'il ignorait, mais plus rien ne voulait sortir de sa bouche pour le moment. Cela la vexa encore un peu plus, et elle ne réussit à émettre qu'un "Tss !" de protestaion, crispant les poings.

Elle réfléchit. Elle a besoin de réfléchir pour parler anglais, comme elle a passé les douze premières années de sa vie à parler, la plupart du temps, en français. Alors elle se fait sa phrase en français dans sa tête, puis la traduit. Mais là, elle n'arrive plus à se concentrer comme elle le voudrait.
Alors, sans ménagement, elle tire Silver par le bras sans serres trop fort, l'entraînant d'un bon pas avec elle. Pourquoi ? Pour marcher. Elle en avait besoin. Cela la calmera sûrement un peu.

- Il était une fois une Récolteuse rose... qui avait de nouveau perdu son petit ami dans les Tunnels de Pâques. Elle en fut très attristée, mais elle lui avait donné rendez-vous. Alors, chaque jour, elle se rendait au Parc d'Attractions, avec l'espoir d'y revoir l'être le plus cher à son cœur.

Voilà comment Heaven avait décidé de tout raconter. À la manière d'un conte, car après tout, ce n'étaient encore que des enfants. Et puis, cela la détendait.
À ce moment là, ils passèrent près du Carrousel, qui s'était tut. Ledit Carrousel sur lequel elle attendait si patiemment un Silver qui se faisait attendre. Comme elle venait de le dire, elle attendait l'être le plus cher à son cœur.
Le plus cher à son cœur. Maintenant, cela se discute, à son plus grand désarroi. Mais, elle continue son histoire, tâchant de passer outre ce nouveau constat :

- Un jour, lors de la Canicule, la Récolteuse rose dut se rendre dans un monde étrange afin de sauver les Esprits. Une fois cela fait, voulant jouer les héroïnes comme elle avait l'habitude de le faire, elle entra en confrontation avec le Pirate-Chien, qui la laissa en vie mais lui coupa sa belle chevelure, la mettant alors en garde : "Le prochain Pirate te tuera".

Tout en racontant son récit, la jeune fille s'était arrêtée, passant alors la main dans ses mèches roses tout en jetant un regard foudroyant à sa moitié, à qui elle avait lâché le bras. Ce n'était pas elle qui avait décidé de changer de coupe, elle préférait de loin ses cheveux longs. Elle se foutait bien du "luxe de se coiffer". Elle ne faisait même pas de coupe extraordinaire avec ses cheveux, en général. Un coup de brosse le matin, et c'est tout. Les ondulations naturelles lui suffisaient amplement.
Bien vite, elle se remit en marche, attrapant cette fois le poignet de l'adolescent. Et, sur le même ton, celui propre aux récits, elle poursuivit :

- Malheureusement pour elle, la Récolteuse rose n'était pas au bout de ses peines; obligée d'obéir au Bouffon du Tyran miniature sous peur qu'il ne trahisse son grandissement, elle devait aller chercher des choses qu'elle devait deviner et qui pourraient plaire à celui-ci. Sirène ou mouton pour en prendre la peau, accessoires, matériaux... Et puis, alors qu'elle tentait de s'éloigner du toxique Bouffon en question, ce dernier lui fit comprendre qu'elle ne pourrait pas aller bien loin, et qu'elle était sa Poupée. Ainsi, pour marquer son appartenance, il l'affubla d'un collier vert de tissu portant sa marque, l'obligeant maintenant à aller chaque soir à la Mercerie afin d'aller couper des patrons...

Cette fois-ci, ce fut à côté d'un porche abritant des machines à pinces qu'Heaven s'arrêta, faisant de nouveau volte-face en touchant son collier du doigt. Collier indésiré, collier lui rappelant à chaque fois de qui il provenait. Du pourquoi il était là. Ce n'était pas un simple accessoire pour faire beau. Elle aurait dû aller chercher un foulard, un cache-misère... Mais au moins, c'était dit.

- Les nouvelles retrouvailles avec son petit ami auraient pu l'enchanter ! Mais au lieu de cela, celui-ci la blessa, encore plus froid que d'habitude. La pauvre Récolteuse rose n'a décidément pas "une vie bien tranquille", elle non plus...

Son regard, qui lançait juste avant des éclairs, reflétait maintenant la tristesse. Elle ne prononçait plus un mot, restant plantée là, toute piteuse qu'elle était dans le Parc qui se faisait étrangement silencieux. Petit chien battu, pensant que sa vie était bien pire que celle des autres. Que sa souffrance était plus intense que celle des autres. C'est toujours pire.
Et pourtant, elle n'est pas non plus au bout de ses peines. Elle ne sait même pas ce qu'est vraiment devenu son Roméo.


HRP:
 








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar

Invité



MessageSujet: Re: You said you'd be there ll Heaven    Ven 16 Juin 2017 - 22:58

Elle a changé. La dernière fois, elle plaignait ses malheurs, le consolait, culpabilisait. Maintenant, elle s'irrite à son tour, elle se plaint. Elle ose se plaindre. Elle raconte sa vie de manière si théâtrale, c'en est pathétique. La troisième personne, la forme du conte, tout est pensé pour accentuer l'effet dramatique de son récit. Tout cela pour le toucher, pour qu'il la plaigne, la console, admette que, oui, vraiment, la pauvre Heaven a une vie bien difficile, bien plus que la sienne. Mais il ne tombera pas dans ce piège, non.

S'il était vraiment honnête avec lui-même, il admettrait que c'est le cas. Elle a vécu bien plus que lui ces derniers temps. S'il peut se plaindre d'une chose, c'est du désintérêt profond pour sa vie qu'il éprouve depuis un long moment. Une vie morne, parce qu'il n'a plus vraiment d'espoir. Parce qu'il n'a pas la force d'esprit nécessaire pour continuer d'essayer vainement. Mais il n'a pas non plus l'optimisme qui lui permettrait d'accepter son sort, comme le fait si bien Heaven. Elle, en dépit de tous ses malheurs, elle est là, souriante comme toujours.

Et il se sent misérable à la regarder, si forte, si belle, si indépendante. Elle s'est adaptée, elle s'adaptera toujours. Un léger sentiment de fierté le parcourt. Trop léger pour être remarqué, parmi le tumulte d'émotions qui étreint son coeur. Ce dernier se serre en réalisant qu'elle est déjà loin, qu'elle lui échappe, elle n'a pas besoin de lui, plus maintenant. Elle ne le sait pas encore mais elle le réalisera bientôt. Et il la perdra à nouveau.

Cette pensée lui est intolérable. Non qu'il tienne à elle, non, quelle idée ridicule ! Mais il refuse d'être trahi une seconde fois. Oh non, cette fois, il sera prêt à frapper le premier. La meilleure défense, c'est l'attaque. Pour le moment, maintenir l'illusion. Il n'a aucun mal à masquer l'irritation ressentie en entendant les malheurs de Heaven, elle s'estompe déjà. Au fond, il ne peut pas lui en vouloir, pas pour cette raison. Lui-même a fait de sa vie un récit dramatique la dernière fois qu'il l'a rencontrée. Elle était là pour le consoler à cet instant. Pour écouter ses plaintes. Il est légitime qu'elle attende cela en retour. Et qu'elle réponde violemment à ses piques. Parce que ce n'est pas ce genre de réaction qu'elle attendait des retrouvailles avec son petit ami.

Petit ami.


Il a envie de rire lorsqu'elle parle de lui comme cela. Des mots qui n'ont aucun sens. Cela ne lui fait rien, il y est insensible. Tout n'est qu'illusion. Ephémère.

Elle a fini son histoire. Il la fixe intensément avant de prendre une grande inspiration, les doigts sur les tempes, la tête baissée. Il finit par la relever pour plonger son regard dans le sien.

Désolé.

Il laisse un long silence, ne sachant que dire. Il baisse à nouveau les yeux et avance doucement sa main droite pour prendre la sienne. Elle est tiède, curieusement. Il caresse doucement son dos du bout de son pouce.

Je ne savais pas...

Que tu avais une vie plus difficile que la mienne. Que toi aussi tu avais des problèmes. Que je n'étais pas le seul à pouvoir me plaindre.

... tout cela.

Il laisse le silence s'éterniser, sans lâcher sa main, n'est-ce pas ce que ferait un petit ami ? Il ne sait pas vraiment, c'est triste et drôle en même temps, de ne pas pouvoir être spontané avec une fille, de toujours se questionner sur les gestes appropriés. Une partie de son discours lui revient soudain en mémoire et il fronce les sourcils.

Le Pirate Chien ?


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Heaven
avatar

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 415
✘ SURNOM : La Mésange (Ou Panda Hero)
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Readyyy !
✘ LIENS : A smoky haze and bags under her eyes
Let all make way for our pinch hitter
It's really her, the Panda Hero
So long to our opponent's killer liner !

Chante et délire en lightpink ~


MessageSujet: Re: You said you'd be there ll Heaven    Lun 19 Juin 2017 - 18:36

Tête baissée, Heaven ne savait pas exactement ce qu'elle ressentait. Il n'y avait plus cette forte vague de sentiments qui l'avait submergée la dernière fois, cette vague propre à l'amour. Peut être que si elle se mettait à câliner Silver, elle pourrait retrouver ces sensations ?
Elle n'ose pratiquement pas soutenir son regard. Elle se sent coupable de ne pas ressentir quelque chose d'aussi fort qu'avant, que tout ce flot d'agréables sensations se soit plutôt tourné vers quelqu'un d'autre. Et elle s'en veut encore plus de ne pas lui en dire plus.
Il faut qu'elle lui fasse comprendre qu'elle a fait quelque chose de mal.

- Désolé.

- C'est pas grave...


Qu'elle souffle en réponse, peinant à soutenir le regard de celui qui devrait être son Roméo. Pourquoi tout cela a donc changé, et pourquoi si vite ? Roméo et Juliette se sont-ils transformés en Monsieur et Madame de Tourvel lorsque Valmont fit interruption dans sa vie, à elle ?
Le silence qui s'était installé entre eux était pesant. Heaven ne savait que dire, ne pouvant se résoudre à lui avouer qu'il n'était plus le seul homme dans son cœur. Elle-même ne voulait pas y croire, de toute façon.

Ses joues rosirent légèrement lorsque le Banni prit sa main, en en caressant lentement le dos de son pouce. Elle croisa un bref instant ses iris d'un brun foncé, affichant un fin sourire. Elle était au moins heureuse de le retrouver, de le savoir en vie, même si lesdites retrouvailles n'étaient pas très bien parties.

- Je ne savais pas... tout cela.

- Tu ne pouvais pas savoir...


C'est vrai. Et Dieu sait qu'il y a un tas de choses qu'il ne sait pas. La petite Mésange n'a pas toujours été une victime, la preuve se trouve sur son cou.
Il fallait qu'elle lui dise, qu'elle trouve quelque chose afin de ne pas trop faire peser la culpabilité sur elle, et à l'inverse même, la rejeter sur Pit... Mais comment ?
Et, alors qu'elle réfléchissait à un moyen de trouver une réponse, un mensonge qui pourrait passer (quoique, elle ne mentirait mas si elle disait qu'il recherchait le contact. Il lui laissait même des marques sans prévenir), elle fut miraculeusement coupée dans sa réflexion par l'ex-Chasseur, qui tiqua un peu tard sur un surnom qu'elle avait prononcé dans son récit : Pirate Chien.

- Oui, le Pirate qui a la mauvaise manie de couper des choses... surtout les pieds. Bah moi au lieu de ça il m'a refait une coupe. Je l'ai appelé "Pirate Chien" à cause de son nom, en fait. Dogfish.

Au moins, ce brusque changement de conversation lui avait permis de ne pas se tracasser pour, peut être, quelque chose dont elle pourrait éviter de parler. Cela lui avait permis de répondre le plus naturellement du monde, un éclat étrange mêlant colère et un soupçon de peur passant dans ses yeux.

- Quand je pense qu'un type de chez nous fait du commerce de peau humaine avec lui... Ça me débecte.

Cracha-t-elle sur un ton plus bas. Elle devait avoir oublié de bassiner Pit avec ça, non ? Il fallait qu'il arrête... parce qu'au fond d'elle, elle sait que c'est un menteur, et que même s'il avait promis qu'il arrêterait, ça ne devait sans doute pas être le cas... Après, dans un sens, elle ne pouvait pas faire grand chose... Pit est Chef, il a l'autorité, donc il peut lui commander de se la fermer. Même sans ladite autorité, il arrive toujours à la faire taire.
Foutu mec empoisonné.

- Bon, assez parlé de moi ! J'ai dit tout ce que j'avais à dire. Parle-moi un peu de toi, maintenant ! Ça fait encore si longtemps que l'on s'est perdus de vue... Depuis les Tunnels de Pâques en fait. Tu n'as pas eu de problèmes j'espère ! Et si tu as besoin de quelque chose, dis-le moi, hein !

Voilà ce que la jeune fille s'était exclamé, parlant limite d'une traite, sa joie semblant avoir été retrouvée. Bien sûr qu'elle avait encore des choses à lui dire, mais elle préférait de loin les lui cacher. De toute façon, la preuve était invisible, sous le vert du ruban.
Et elle n'osait plus ne plus affronter son regard, de nouveau pleine d'assurance. Elle avait même eu l'audace de lui remettre une mèche rebelle, le plus naturellement du monde. Ce qui s'était passé avant, ce doute, cette petite dispute, ce n'était rien. C'est normal, pour un couple, de se disputer de temps à autre. C'est vite pardonné, et les choses restent cachées. Qu'il est mieux de rester dans l'illusion que personne ne ment à l'autre !
C'est beau, l'art de changer de conversation.[/justify]


HRP:
 








Merci !
- Joy
- Lou : 1, 2, 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1717

MessageSujet: Re: You said you'd be there ll Heaven    Dim 10 Déc 2017 - 14:21

The End


Mais Silver n'a besoin de rien,
Son âme est grise, son coeur durci,
Tracé est déjà son destin,
Il sait qu'il va mourir ici.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: You said you'd be there ll Heaven    

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Snow Heaven
» Heaven or hell > Mon mini jeux à 2
» key of heaven
» « From my last burning desire, no force in Heaven, nor Hell, can save your soul »
» [Visunove] Touhou project 13.2 ~ Symphonia of Monochrome Heaven - Arc1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp :: Le Parc d'Attraction-