Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 975
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : 16 ans... Mais sombre inéroxablement vers la maturité.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant (trop de projets à lancer), sauf si vous avez une idée bien précise, une trame importante à avancer; venez m'en parler par mp! <3
✘ LIENS :
« L'âme naît vieille dans le corps ; c'est pour la rajeunir que celui-ci vieillit. »
Ongoing : IIX - X - XII - XIII - XVII - XIIX - XX - XXI - XXII
Ended : I - II - III - IV - V - VI - VII - IX - XI - XIV - XV - XVI - XIX



MessageSujet: Re: Happy Returns   Mar 13 Sep 2016 - 15:49

- Tu vas le regretter.

- Je sais.

Le visage du soigneur s'éclaire à nouveau d'un pauvre sourire. Bien sûr qu'il s'en doute. Qu'il sent, encore et toujours, ce qui arrivera, ce qu'ils auront tous à souffrir de ses choix.
Mais il ne peut l'empêcher. Il ne veut pas l'empêcher. Bình est ce qui le rattache à la réalité, à son passé, Bình est ce qui le rattache à l'humanité, paradoxe cruel, lui qui au contraire se perdait de plus en plus à devenir un monstre...

Pour cette fois, cette fois unique, Soul se fait égoïste, à n'écouter que son coeur, le leur, à faire taire les chuchotements d'appréhensions, la morbide anticipation.

Silence.
Raison, tais-toi, singe donc l'absence.

Se laisser l'illusion encore quelques instants, que ce n'en était pas qu'une.

- Évite de crever.

Un effort - encore - il tend la main vers son meilleur ami. Un dernier contact oui, une dernière fois le toucher pour être certain qu'il n'aura pas rêvé, que ce n'était pas une part de délire fiévreux d'un patient agonisant.

- Je ne peux pas... (non plus), Je n'ai pas le droit.

Et le chef des soigneurs aussi commence à percevoir du bruit, comme des piétinements, comme des bruits de sabots ?

- On doit se revoir après tout.


Et malgré tout, malgré l'avenir, malgré l'horreur, malgré l'effroi et les carnages que Lòng perpétuerait. Malgré son coeur à lui, noyé de remords mais... sans regrets.






« C'est un peu de ton espoir,
ce que les années en ont perdu.
On dirait ton ombre et qu'elle cherche
à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant
qui se tourmente avec la crainte de tomber. »

Joe Bousquet


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Lòng
avatar

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 576
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

MessageSujet: Re: Happy Returns   Jeu 15 Sep 2016 - 0:55

Il n'est pas si tactile que ça, le Dragon. Il a appris à l'être avec ceux que ça dérange mais là, pour l'occasion, il accepte le contact sincèrement.

- Je ne peux pas... Je n'ai pas le droit.

A son orgueil de sale bête à écailles, Soul oppose cet altruisme qui ne cesse de causer sa perte. Lòng le fixe sans s'attendrir, soupire : c'est que - quand même - il fait tellement plus fatigué, son meilleur ami. Tellement plus vieux.

- On doit se revoir après tout.

- Ouais.

Son ton est badin, il feint une nonchalance qui ne trompe plus personne. Puis brise le contact, se relève. Les bruits se rapprochent, ils ne proviennent pas d'enfants. C'est dur de faire un pas en arrière, encore plus compliqué d'en faire un autre. C'est mécanique de se figer, d'envisager une dernière fois un changement de dernière minute.

Et s'il l'enlevait, de force. Et s'il le ramenait quand même sur le Jolly Roger, et s'il s'en foutait.

L'idée le traverse donc, il la repousse sans difficulté - étrangement. Les piétinements occupent toute son attention, il recule, lame sortie désormais, prêt à défendre s'il le faut. Un dernier regard à Soul avant de se fondre dans les ombres de la forêt, disparaître.

Et rester aux aguets, pourtant.

Les bruits se rapprochent, ils ne proviennent pas d'enfants.

Et Lòng ne quittera les lieux que lorsqu'il sera sûr que Soul rentrera vivant.








Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Sindri
avatar

☯ Légendaire ☯


✘ AVENTURES : 60
✘ SURNOM : Le Baron Forêt
✘ AGE DU PERSO : Sans doute plus vieux que lui-même le pense

✘ DISPO POUR RP ? : A voir par MP! ^^
✘ LIENS : ☔ Dans la forêt, un grand cerf
☔ Regardait par la fenêtre
☔ Aventures en cours: I - II - III

MessageSujet: Re: Happy Returns   Mar 20 Sep 2016 - 17:22

Au cœur de la jungle étouffée par la nuit sans lune du Croquemitaine, on entendait bel et bien un bruit de sabots.

Difficile de confondre avec un autre son ce léger heurt de la corne sur l’humus, de plus en plus net, trahissant une approche. Néanmoins, plus le son devenait discernable, plus il était évident qu’il ne s’agissait pas que d’un seul individu : les pattes étaient nombreuses, et bien que volontairement lentes et discrètes, elles peinaient à se frayer en silence un chemin parmi les fougères et racines denses du sous-bois. Bientôt, en plus des pas, on put deviner de nombreux souffles dans le noir, autant de respirations courtes et tendues, marquées occasionnellement de quelques glapissements, hennissements, murmures inquiets... et bourdonnements de minuscules ailes.

La rumeur n’était plus qu’à quelques mètres lorsqu’elle se tut brusquement, se fondant dans le silence de la jungle avec une immédiateté qui n’avait rien d’humain ; d’une seconde à l’autre, on n’entendit plus rien, que le bruissement de quelques feuilles dans la brise froide qui émanait du pays d’Halloween. Pourtant la présence restait là, perceptible dans le noir.

Quelques secondes. Puis le froissement des feuilles mortes. Et une main vint écarter une fougère toute proche, révélant l’expression attentive et curieuse d’une tête cornue.

"Bonsoir ?..."

Dans cette nuit surnaturelle, le centaure n’y voyait pas plus qu’un homme ordinaire, mais ses oreilles qui s’agitaient constamment et ses narines qui goûtaient l’air avaient senti une présence humaine – une présence humaine en sale état, s’il en croyait le parfum ferreux d’hémoglobine qui sourdait de la petite clairière. Il ne paraissait pourtant pas effrayé, l’étrange homme-daim ; prudent, oui, mais pas effrayé. Il prit son temps pour examiner ce petit recoin de forêt, et ne tarda pas à découvrir la silhouette recroquevillée contre l’un des troncs.

"Oh…"

A peine une hésitation, un ersatz de bon sens sous la forme d’un dernier regard alentour, et Sindri émergeait des fourrés. Dans la morne lueur de ce ciel vide, et de surcroit dans l’ombre de la jungle, il était à peine visible : sa peau et ses bois étaient d’une profonde couleur bleu nuit, à peine une nuance plus claire que ses cheveux et sa fourrure, qui auraient été entièrement noirs s’ils n’avaient pas été émaillés d’un peu d’argent – quelques mèches sur le crâne, quelques taches en forme d’étoiles le long de l’échine. Tout ce qui renvoyait un peu de lumière, c’était son regard d’un gris très clair, qui parcourait sans heurt le corps meurtri auquel il faisait face.

Un jeune humain mâle, de toute évidence. Déjà assez grand, néanmoins, l’esquisse d’une mâchoire d’homme sous la peau glabre d’un enfant : vieux Garçon Perdu, ou jeune pirate ? D’habitude Sindri faisait la différence à l’équipement et aux vêtements, mais l’inconnu ne portait pas d’arme en évidence, et sa tenue aurait déjà été difficile à examiner dans cette obscurité si elle ne s’était pas en plus résumée à quelques lambeaux de tissu maculés d’une rouille de mauvais augure.

Le centaure piaffa, vaguement conscient que cela ressemblait à un piège et qu’il n’était pas censé faire courir de risque à la masse anonyme qui attendait, plus loin, dans le noir. Mais à cet instant, le garçon leva les yeux vers lui ; Sindri le sentit plus qu’il ne le vit.

Le Baron Forêt leva une main, paume vers le haut, et une danse de minuscules étincelles se mit à virevolter entre ses doigts – peu, si peu par rapport aux lueurs des fées assassinées par la peur, au soleil et aux étoiles étouffés d’angoisse, mais néanmoins assez pour éclairer le visage sombre du centaure, jeter quelques reflets de lumière dans ses iris clairs, et surtout lui permettre de distinguer le visage du jeune inconnu, de découvrir la merveille verte et or qu’était son regard. Et Sindri vit.

Malgré toute la douleur, la fatigue, la solitude… il y avait de la poussière de fée dans ces yeux-là.

D’un pas soudain beaucoup plus assuré, le Baron Forêt s’approcha, sans faire taire ses étincelles. Il resta précautionneux dans ses gestes, mais pas par souci d’auto-préservation : avec son habituelle bonhommie, il avait déjà presque tout oublié de la méfiance qui s’imposait. Il cherchait simplement à ne pas effrayer celui qu'il ne considérait déjà plus que comme un enfant, bien trop jeune pour les blessures que l’on devinait dans la faible lueur dorée.

"Bonsoir. Tu es tout seul ? On t’a laissé ainsi, tout seul ? J’ai cru entendre des voix…"

Indécis, le centaure releva la tête et renifla encore l’air du sous-bois ; le vent ne lui apportait rien, que de vagues relents de cendres et de peur venus du pays du Croquemitaine. En d’autres temps, il en serait resté là. Mais Sindri, comme tous les autres habitants du Pays de Jamais, avait pris la triste habitude de combattre en permanence ses propres cauchemars, et il avait appris à écouter cet infime instinct, à peine plus fort que sa curiosité, qui l’incitait à la prudence : la jungle n’avait jamais été sûre. Depuis l’avènement des Horreurs, elle l’était encore moins.

Et quelque chose, dans cette clairière, n’était pas à sa place.







Award - moult luv sur Green ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 975
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : 16 ans... Mais sombre inéroxablement vers la maturité.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant (trop de projets à lancer), sauf si vous avez une idée bien précise, une trame importante à avancer; venez m'en parler par mp! <3
✘ LIENS :
« L'âme naît vieille dans le corps ; c'est pour la rajeunir que celui-ci vieillit. »
Ongoing : IIX - X - XII - XIII - XVII - XIIX - XX - XXI - XXII
Ended : I - II - III - IV - V - VI - VII - IX - XI - XIV - XV - XVI - XIX



MessageSujet: Re: Happy Returns   Jeu 20 Oct 2016 - 17:28



Il s'est fondu dans la nuit, son meilleur ami. Pourtant Soul sent encore son regard sur lui. Il sait. Il sent.  D'un instinct bizarre qui pourrait toujours le situer. Le retrouver. Comme l'étoile du Nord, Lòng devenait berger.

Le silence s'était fait. Soudainement, presque pesant. Mais l'Immuable ne parvenait pas à s'inquiéter, bercé par les relents de nostalgie et par la magie - encore - du sacrifice de la fée; c'était comme s'il... ne pourrait rien lui arriver. Protégé de l'île, des éléments. Ce qu'il adviendrait ne pourrait qu'être bienveillant.

Et l'Île, étrangement, lui donne raison.
C'est avec un émerveillement quasi enfantin qu'il accueille l'apparition, l'ombre qui se détache des bosquets pour s'en faire  l'écho :

- Oh...

Soul n'avait jamais rencontré de centaure, il n'en connaissait que les légendes, les rumeurs, qu'il répertoriait avec grand intérêt et si peu de temps pour s'y confronter.

La curiosité ne pouvait qu'être partagée, et sans s'offusquer d'être ainsi sondé, Soul ne pouvait s'empêcher de le dévisager à son tour, de marquer chaque détail, chaque élément se détachant de la créature.
Et de s’exclamer de nouveau, avec ravissement cette fois à l'étincelle qui surgissait. Si Bình avait trouvé son meilleur-ami vieilli, à l'instant, il retrouvait une innocence qu'il n'avait manifesté que rarement.

L'île lui offrait un moment précieux, comme pour rendre cette nuit plus mémorable, l'éclairer d'un espoir qui l'irradiait déjà. Un cadeau de plus pour soulager l'âme bien trop chargée du Chef des Soigneurs.

Il admire la bête, sa main qui lui paraissait si lourde tout à l'heure, semble être revigorée d'une force nouvelle. Soul voudrait toucher les étincelles, sans se douter du tableau qu'il offre lui-même.

- Bonsoir. Tu es tout seul ? On t’a laissé ainsi, tout seul ? J’ai cru entendre des voix…

Son timbre grave et profond l'étonne, semble matérialiser le merveilleux, et Soul lui sourit.
Pas l'une de ses esquisses timides, pas l'expression tout juste retenue, non. Un sourire vrai, laissant apparaître de discrètes fossettes trop peu marquées. Un sourire spontané qui voudrait l'embrasser comme on le ferait d'un vieil ami que l'on vient de retrouver.

Deux pour une même nuit.

- Je te connais. Il ne sait pas vraiment comment ni pourquoi. C'est plutôt qu'il le reconnaît en fait ? Ou l'aspiration secrète de ne pas vouloir se tromper... qu'il s'agisse bien de lui.

- Tu es le Baron Forêt. Celui qui a sauvé Fitz.

Il n'avait pas peur, il n'avait pas même douté. Il savait son meilleur-ami toujours aux aguets. Ses dernières assertions avaient été prononcées un peu plus fort, dans l'espoir qu'elles atteignent le pirate dissimulé, qu'il puisse s'éloigner en paix.

Car ses yeux argentés ne pourraient décemment pas intenter quoi que ce soit.

Il laisse cependant échapper:

- Je n'étais pas seul, mon meilleur ami vient de me quitter.

Peu conscient de sa bévue, Soul continue;

- Il ne pouvait rester. Plus maintenant et je dois retrouver les miens.

C'est vrai. Ils doivent s'inquiéter. Ce terrible quotidien.
Le chef des soigneurs fait mine de se relever, une lenteur étirée qui arrache la clameur discrète d'une douleur bien réelle.






« C'est un peu de ton espoir,
ce que les années en ont perdu.
On dirait ton ombre et qu'elle cherche
à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant
qui se tourmente avec la crainte de tomber. »

Joe Bousquet


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Sindri
avatar

☯ Légendaire ☯


✘ AVENTURES : 60
✘ SURNOM : Le Baron Forêt
✘ AGE DU PERSO : Sans doute plus vieux que lui-même le pense

✘ DISPO POUR RP ? : A voir par MP! ^^
✘ LIENS : ☔ Dans la forêt, un grand cerf
☔ Regardait par la fenêtre
☔ Aventures en cours: I - II - III

MessageSujet: Re: Happy Returns   Mer 5 Juil 2017 - 1:13

Le garçon recroquevillé contre l'arbre tendit une main vers les étincelles qui dansaient dans la paume de Sindri, et le centaure en oublia de sonder l'obscurité; un sourire d'une ridicule douceur passa sur ses lèvres, et il abaissa délicatement le bras pour venir à la rencontre de ces doigts tendus. Juste avant le contact, il s'arrêta et ouvrit la main en grand, libérant la myriade de minuscules lueurs; elles tombèrent en cascade sur les phalanges du blessé, rebondissant sur sa peau pâle en y semant de furtifs baisers de chaleur. Puis, alors qu'elles coulaient le long de son poignet et paraissaient prêtes à chuter jusqu'au sol, elles s'élevèrent à nouveau, avec la soudaineté que l'on attend d'un tour de magie particulièrement habile - ce qu'elles étaient, assurément: devenues lucioles, les lueurs s'éparpillèrent autour du garçon sans ombre et du centaure, pas assez nombreuses pour les éclairer vraiment, mais toujours assez brûlantes de magie pour repousser, brièvement, les ténèbres du Croquemitaine.

Sans cesser de sourire, Sindri ploya les pattes et s'agenouilla auprès de ce garçon aux yeux bien trop vieux, dégustant son expression avec un plaisir évident: l'émerveillement, il le connaissait bien, et jamais il ne s'en lassait. Il adorait voir cette lueur qui s'allumait dans le regard, le sourire qui s'élargissait, il aimait entendre les soupirs émus ou les cris d'enthousiasme. Rien ne le ravissait tant que de voir un visage s'illuminer d'une joie ébahie, neuve, naïve, au-delà de ses rides ou de sa fatigue. Oubliées, la douleur, l'angoisse, la mort. Sur ces traits lissés par l'un des bonheurs les plus purs qui soient, soudain, il n'y avait rien d'autre que de la Vie.

Et ne nous y trompons pas: pour Sindri, ce spectacle là était d'autant plus beau et délicieux qu'il s'en savait l'auteur. Le centaure ne perdait jamais une occasion d'être bêtement satisfait de lui-même, et il était peu dire que la réaction de ce garçon le mettait en joie. Difficile alors de décrire le niveau stratosphérique de plaisir auquel l'amenèrent les quelques mots qui suivirent:

"Je te connais. Tu es le Baron Forêt. Celui qui a sauvé Fitz."

Le sourire de Sindri se fit éclatant et ses oreilles s'agitèrent vivement, tandis qu'il portait une main théâtrale à son cœur:

"Oh, ainsi, tu as entendu parler de moi? Tu m'en vois ravi, mon jeune ami!"

Honnêtement, là tout de suite, il ne savait plus qui était Fitz; mais il avait bien fait de le sauver, apparemment. Il ouvrait la bouche pour demander à son interlocuteur d'où il connaissait cette histoire (qui à coup sûr devait être excellente), quand l'adolescent reprit:

"Je n'étais pas seul, mon meilleur ami vient de me quitter."

D'un coup, l'expression de Sindri redevint sérieuse, voire un peu effrayée:

"Oh? Veux-tu que je le rattrape? Il ne doit pas rester seul lui non plus, c'est dangereux par ici pour les enfants..."

Il releva la tête et sonda la jungle de ses yeux d'argent, ne sachant trop s'il cherchait à repérer l'ami en question ou l'un des dangers qu'il venait lui-même d'évoquer. De plus, si la gravité de la situation avait (comme trop souvent) un peu échappé à Sindri, elle lui réapparut brusquement lorsque le garçon tenta de se lever, avec un gémissement de souffrance qui sembla faire au centaure l'effet d'une décharge électrique:

"Nom d'une licorne, ne bouge pas!"

D'un geste un peu paniqué, il fit peser ses mains graciles sur les épaules de l'adolescent pour l'obliger à se rasseoir:

"Tu ne peux pas te lever voyons, tu es blessé..."

Comme il parlait, les oreilles de Sindri s'affaissèrent, et il frôla d'un regard contrit le corps ensanglanté du jeune inconnu. Ce ne fut qu'à cet instant, dans la lueur faiblissante des lucioles, que le Baron Forêt nota que si les vêtements du garçon n'étaient guère plus que des guenilles imbibées d'hémoglobine, sa chair ne paraissait pas aussi meurtrie qu'elle aurait dû l'être - oh, le pauvre était bel et bien blessé, il suffisait pour le savoir d'observer la crispation qui gagnait son visage trop pâle à chaque mouvement qu'il esquissait. Mais tant de sang perdu aurait dû le mener bien au-delà d'une telle souffrance, au moins aux portes de l'inconscience, si ce n'était à celles de la mort.

Avec un soudain pressentiment, Sindri sonda ces yeux clairs qui avaient accroché les siens dès son entrée dans la clairière; il lui semblait y avoir vu quelque chose, alors. Quoique ce fut, il dût le retrouver, car son expression s'adoucit à nouveau, non sans se teinter cette fois d'une certaine tristesse:

"Moi aussi je te connais, tu sais. Tu es leur guérisseur. L'ami du Renard. Il m'a parlé de toi."

Il marqua une hésitation, avant de poursuivre avec un pauvre sourire:

"Les fées parlent également beaucoup de toi, Soul. Mais tu ne dois pas bouger, tu risques de rouvrir tes blessures... et elles ne pourront pas t'aider deux fois."







Award - moult luv sur Green ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soul
avatar

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 975
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : 16 ans... Mais sombre inéroxablement vers la maturité.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant (trop de projets à lancer), sauf si vous avez une idée bien précise, une trame importante à avancer; venez m'en parler par mp! <3
✘ LIENS :
« L'âme naît vieille dans le corps ; c'est pour la rajeunir que celui-ci vieillit. »
Ongoing : IIX - X - XII - XIII - XVII - XIIX - XX - XXI - XXII
Ended : I - II - III - IV - V - VI - VII - IX - XI - XIV - XV - XVI - XIX



MessageSujet: Re: Happy Returns   Jeu 27 Juil 2017 - 16:30


Le sourire du soigneur s’agrandit encore, ses yeux pétillant d’émerveillement, l’écho aux lueurs rebondissant avec chaleur sur ses mains. De la magie ! De la magie. Il n’y avait qu’avec Peter qu’il y avait vraiment été confronté. L’île parsemait bien ça et là, du merveilleux auquel il s’était habitué mais loin des flamboyances que ces simples jets de lumière provoquaient en lui.
Peut-être que son cœur avait si faim de miracles renouvelés, que son âme était avide d’arracher à son tortueux quotidien quelques moments heureux… que toute occasion, du plus petit tour à la grande exclamation, ne pouvait être que prodige.

Ou simplement… N’était-il pas si vieux.
Moins qu’il ne le laissait paraitre.
Pas entièrement.

Il y avait encore de la place au ravissement. Et la myriade d’ailes minuscules qui l’entouraient, n’aurait pu le rendre plus heureux qu’il ne l’était.
Le Baron s’était rapproché, s’était plié. A sa hauteur. Et Soul avait tout loisir de l’observer de plus près (il ne savait à dire vrai, plus où donner de la tête, entre les scintillements, le regard si particulier du centaure et les reflets maculant sa peau et sa robe, Soul aurait donné n’importe quoi pour que cet instant se fige éternellement).

Aux dangers pour les enfants évoqués, le sourire du soigneur s’était mué en une grimace plus douloureuse. Part de sa tentative infructueuse de se relever et… éclairs de lucidité quant à ce qui le séparait désormais de son meilleur ami.

Le temps.

Cet ennemi inconstant.

La pression du Baron l’empêche de réitérer tout nouvel effort. Le garçon a bien compris l’étendu de ses blessures. Il sait, en fait, qu’il devrait être mort. Il sait combien sa dette est grande, comme l’est… comme l’a toujours été sa volonté. Son obstination à continuer. Il doit rejoindre le Grand Arbre.

Il y avait toujours… un enfant à sauver.

- Moi aussi je te connais, tu sais. Tu es leur guérisseur. L'ami du Renard. Il m'a parlé de toi."

De surprise, il s’est figé. Des vagues d’angoisse le ramenant à Sa réalité.

Le Renard ? Il l’avait toujours pris pour un ami. C’était ce qu’il était n’est-ce pas ? Il y avait sur cette île des états bien plus immuables que lui. Il n’y avait aucun doute à avoir ?
Alors pourquoi son cœur se serre ? Ses sourcils aussi se sont légèrement froncés. Il a détourné les yeux, comme s’il ne pouvait plus assumer l’intensité trop franche du centaure qui sait ou qui, vraisemblablement grâce au Renard, doit tout savoir.

- Les fées parlent également beaucoup de toi, Soul. Mais tu ne dois pas bouger, tu risques de rouvrir tes blessures... et elles ne pourront pas t'aider deux fois."

Il se raccroche soudainement à son regard. Rarement le Chef des Soigneurs n’aura été aussi confus. Son cœur s’est mis à battre la chamade. Le Baron a l’air de savoir… bien au-delà. Et cela, cela l’effraie un peu. Même s’il n’a pas envie de douter, non, il n’a pas envie de concevoir d’avantage de malignité sur cette île.

- Je… Je ne l’ai pas demandé…  

Sa voix bute, empreinte de culpabilité. Il le réalise à peine.
Le sacrifice de la fée.

Sa tête s’est abaissée, ses mains ont rejoint la callosité spongieuse de ses genoux. Il n’ose plus l’affronter. Trop conscient de ne pas mériter cet instant de légèreté. Trop coupable d’avoir – cet infime moment – oublié ce qu’il en était.

- Que… Que disent les fées ?

Il ne peut pas s’empêcher. Il doit savoir ce qui se sait. Le cœur gonflé d’appréhension, mêlé à la liesse qu’il fait taire, des émotions si contraires qu’il sent l’épuisement revenir à grande charge.
Soul s’est reprit, sa tête s’est relevée. S’il doit savoir, il ne manquera pas de courage. Il n’en a jamais manqué.
Son regard bien trop lumineux rejoint celui du Baron ;

- Que t’a dit le Renard ?

Il a oublié, quelques instants, que Lòng est toujours proche. Il ne pourrait se douter combien son attention était rivée au moindre son expulsé.






« C'est un peu de ton espoir,
ce que les années en ont perdu.
On dirait ton ombre et qu'elle cherche
à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant
qui se tourmente avec la crainte de tomber. »

Joe Bousquet


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://cidiene.wordpress.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Happy Returns   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

 Sujets similaires

-
» Special E3 - Donkey Kong Country Returns (2d) - Rez 2 | trailer : Raving Rabbits 16-06
» [MULTI] Alice: Madness Returns
» Happy birthday!!!
» Happy birthday Dany
» Daphné est arrivée !!! ( Ellowyne WO2 / Get happy outfit )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses-