Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 143
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Apparition   Jeu 23 Oct 2014 - 21:51

Ces maux de têtes... Ils ne partiront jamais, mais celui de ce jour était léger et supportable, presque oubliable. Capricorne rangeait quelques ingrédients, quelques babioles et autres outils pour les cérémonies. Il s’entraînait aussi pour les incantations, afin d'aider au mieux le chaman. Les lieux étaient calmes, paisibles, silencieux. Un cadre absolument parfait et qui apportait une grande participation à la concentration du Capricieux.

Et puis, assister le chaman comptait beaucoup pour lui. Il ne pouvait être plus proche de l'exotérisme que de cette manière. Bien qu'une certaine impatience avait tendance à bouillonner en lui, lorsqu'il n'attendait qu'une chose : une apparition. Quelque chose, n'importe quoi se rapprochant du monde légendaire et mystique.

Il achevait les préparatifs, voulant s'essayer à un exercice spirituel. Il ne pu s'empêcher de lâcher un léger grognement lorsque des cris joueurs de papooses vinrent faire siffler ses oreilles. Tout était pourtant si parfait. Ne devraient-ils pas plutôt aller s’entraîner aux armes ? Et ainsi le Capricieux serait tranquille, ses pauvres tympans ne souffriraient plus de ces voix trop aiguës.

Immobile, il reprit son occupation une fois les sons de voix éloignées. Au moins ils ne sont pas rester.

Le tout était achevé, un sourire discret se dessina sur son visage peint avec finesse et extravagance. On ne distinguait même plus la moindre parcelle de peau sur tout son corps, seuls le blanc et le noir exposaient leur lignes calculées et peintes avec attention.

Il voulu commencer la partie finale de son petit rituel, il s'installa en tailleur. Seul son épais pantalon en peau ainsi qu'une sorte d'artifice en fourrure s'ajoutait au tour des hanches, au commencement de l'habit. Il fallait dire qu'il aimait bien porter ce type de vêtements, laissant le haut du corps toujours dénudé -ses peintures suffisait à vêtir cette partie-, car le poids des couches de peaux et la fourrure lui rappelait un peu les périodes de ses transformations "complètes".

Tous ses grigris toujours en place sur lui, il entreprit son exercice. Et exactement quand il l'acheva, lorsqu'il releva les yeux, quelque chose était venu. Capricorne Silencieux resta ahuri. Était-ce une invocation ? Son simple exercice avait abouti à un être qui semblait lié à ce qu'il ne cessait, et ne cessera jamais, de chercher.  

Il cligna des yeux à plusieurs reprises, n'osant pas même émettre un son de sa propre voix.

Une sorte d'incarnation en fée de son animal fétiche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Apparition   Lun 3 Nov 2014 - 0:09




- HuuuuuuuuuuuuuH. Où est-ce que je suis, HeY ?

Les indiens ? Check, ils sont partout. Y en a même un devant qui fait déco, HeY. Marrant. Des tipis, y a. Des trucs d'humains, de la nature, hey, ouais, y en a foutrement plein. Alors pourquoi ce sentiment bizarre que, HeY, un truc ne tourne pas rond ?

Au commencement, au début, le truc de prévu, c'était pas ça. C'était pas cette impression de ne pas être au bon endroit. Au commencement, y avait le volcan, y avait de la Fumée.. Ou plutôt y en avait plus. Qui dit manque de cette herbe, dit pour le fé l'heure de descendre de sa montagne en volant pour aller chercher sa came chez les Delaware. Il était chaud, il est toujours chaud et motivé pour plein de trucs de toute façon. Mais il avait pris sa dernière dose avant de partir, et donc il plane un peu. Pas mal. Carrément. Et un Tison qui plane, c'est un Tison qui ne va pas forcément au bon endroit.

le fé rigole un peu, volète doucement pour faire un cercle, et se repérer. DonC. Soit les indiens ont changés de déco, ce qui serait foutrement rigolo, soit il n'est pas au bon endroit, ce qui serait foutrement rigolo aussi. HeY, pas de quoi s'énerver, HuH ? Et puis au pire, y a qu'à demander. Tison dodeline un peu de la tête, et passe la main dans ses cheveux pour.. Euh.. Il ne sait plus trop, mais c'est rigolo alors il continue. Et c'est tout en emmêlant davantage encore sa crinière qu'il se pose sur une sorte d'autel-truc-machin d'indien. Devant lui, l'indien-déco. Il ne le connait pas, mais marrant : il lui rappelle quelqu'un, HeY.

Marrant.

- HeY, bro. Comment va mon frère ? J'suis par où, là ?

Avec son grand sourire shooté, sa main qui se lève pour faire coucou tranquillement et sa posture qui dégouline tellement de sérénité qu'elle en devient flasque, Tison ne respire pas le charisme.


Revenir en haut Aller en bas
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 143
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 8 Nov 2014 - 17:02

L'Apparition lui avait posé une question, mais Capricorne donna d'abord l'impression de se poser lui aussi cette interrogation. Cela ressemblait à une fée, c'en était une. Sans doute, mais son rituel n'était pas destiné à invoquer un être magique, à l'origine. Qu'avait-il fait de travers pour avoir ce résultat ? Alors qu'il cherchait encore à comprendre, il arrêta toutes ses pensées idiotes. Idiotes car un caprice prit le dessus, un entêtement. Les fées sont proches du mystique, aussi proche que le sont les capricornes légendaires. Et ces cornes, celles qui sont sur la tête de l'Apparition, elles semblent être pareilles à celles de l'indien. Une fée capricorne ? Une équivalence du capricorne ? Un incarnation d'un capricorne ?  Toutes les hypothèses étaient probables et réjouissantes pour l'entêté Capricieux.

Il finit par répondre, non sans être un peu intimidé par un être si proche des mythes et de son animal fétiche.

- Tu es au Centre Cérémonial du village Piccaninny.

Il ne cessait de fixer l'être magique, toujours surpris mais aussi fasciné. Ce n'était pas n'importe quel être après tout ! Si proche de l'exotérique, du mythe, des légendes... et encore plus proche du capricorne. Capricorne, voilà tout ce qui venait emplir l'esprit du Capricieux. Sans doute on lui dirait encore qu'il ne faisait que d'être aveuglé par un caprice, déjà que les siens ne comprenaient pas son choix et l'avaient assez prévenu de l'idiotie de poursuivre l'animal qu'était le capricorne.

L'idée de saisir la fée traversa la tête cornue du Piccaninny, cependant il n'en fit rien. Il se devait respectueux envers cette Apparition.

Ses prunelles se figeaient, étudiant avec attention les cornes de son interlocuteur magique. La fascination qui ne descendait pas en intensité, finit par se lire sur son visage décoré avec finesse et complexité. Il se penchait vers la créature ailées, comme pour mieux voir.

Capricorne savait qu'il était sain d'esprit, que ses maux ne lui avaient jamais provoqué d'hallucination. Il avait confiance en ses yeux, et entêté comme il l'était... il avait décidé de voir une incarnation de capricorne face à lui. Ou bien, un futur capricorne peut-être... Il n'en avait aucune idée comment, mais pour lui, il s'agissait d'un lien légendaire.

Ses jambes commencèrent à lui faire ressentir des picotements, en effet sa posture maintenant penchée en avant n'était pas agréable pour les articulations.

L'assistant du chaman eut soudainement l'envie d'en savoir plus, craignant de voir l'être disparaître trop vite.

- Tu as... un nom...?

Question stupide, mais il voulait savoir quoi invoquer si l'Apparition s'en irait. La fascination se changea un bref moment en moue agacée lorsque des nouveaux cris de papooses jouant se firent entendre. Encore rien de bien dérangeant pour les oreilles sensibles de Capricorne, mais le côté aigu l'irritait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Apparition   Jeu 25 Déc 2014 - 14:39




- Le centre de.. HeeeeeH ? Oooh, CoooL, j'étais jamais venu par ici. Ouais. Marrant.

Marrant. C'est le mot. Woah, il plane, le Tison. C'est bien des indien, avec les tipis, la nature et tous leurs trucs d'indiens. Ca, c'est bon, hein. Mais bordel. C'est pas les bons indiens. Le fé sentait qu'un truc clochait, sans trop savoir où. Les indiens, ils se ressemblent tous, hein. Surtout quand on a une dose de drogue dans le pif. Donc là, bah l'explication lui va, au camé. C'est bien, les explications. Même si le mot est pompeux et un peu moche, mais ça c'est pas sa faute. Et puis l'explication, surement qu'elle a une bonne raison, un bon truc pour expliquer pourquoi elle s'appelle comme ça. Mais pas envie d'écouter, ça va donner mal à la tête, il puis il est bien là le Tison. Il a des yeux grand comme le monde, un sourire doux comme un duvet de poussin. Sauf que les poussins, ça fait "pyu", et pas lui. Quoique, il peut faire pyu, peut-être ? Huh. Non. Ouais ?

- Pyu. Naaah. pyu ? Naaaaaaah nah nah. PyU. Oh-Oh-EeeeH ! OuaiP ! T'entends, Bro ? C'est un foutu PyU de poussin ça, HuH ?

Oui oui. Tison dans toute sa splendeur, qui de sa voix grave et rocailleuse essaye de faire le "pyu" innocent d'une boule de duvet jaune. Ca ne le choque pas, lui. Il ne voit pas le problème, il a sa logique. Même si personne d'autre ne l'a, même s'il l'a déjà oublié lui-même. Pourquoi faire le pyu d'un poussin, déjà ? Aucune idée, mais c'est marrant.

Allez, atteris Tison. Sois gentil, arrête tes âneries et reconcentre toi sur l'indien-déco. Tiens, Déco. C'est plus court. L'appeler juste indien, c'est moche. Il ne pourra pas savoir si c'est lui Indien, ou un autre Indien, ou le peuple Indien. Déco. C'est cool, déco. Un bon nom temporaire. Temporaire parce que l'autre en a un qui est sûrement plus vrai, et parce que bientôt il l'aura oublié de toute façon. Bref, Déco lui a posé une question, et faut répondre, HuH. Répondre avant d'oublier, parce que sinon ça va pas aller. C'était quoi déjà ? Déco, ta ques.. Nom. Aaaah, ouaiiiis. Ca.

- Moi c'est Tison, bro. Tison. Et toi t'es du coin, Déco ? T'habites au cérénezuniol.. Céromen.. Truc de fête ? Cool. Chouette place. Marrant.

Et de lui refaire un coucou avant de s'approcher. Déco s'est bien approché y a quelques instant, il va faire pareil. Sauf que du coup, le fé vole en zig zag, et ça lui donne le tournis. OuaiiiiiiS, NaaaaaH. Pas une bonne idée, HuH. On se pose ? Ouais. Cool.

Et voilà le fé de feu qui se pose, donc. C'est douillet-confo, il a de quoi s'adosser. Parce que, ouais, le plus proche c'était Déco. La Gigue s'est assise sur sa tête. Ni plus ni moins.

Fallait pas ?



[Désolée our le temps ignogle que j'ai pris, j'ai pas vraiment d'excuse en plus. Juste une irl chargée, mais bon, tout le monde est comme ça. Bref, j'espère que ça t'ira. Et bon Noël !]
Revenir en haut Aller en bas
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 143
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Apparition   Mar 20 Jan 2015 - 20:07

Alors que l'indien se remettait d'une vague nausée soudaine, il s'attarda sur les paroles pour le moins étranges de la fée. Il semblait ailleurs, et surtout, il devenait convaincu que ce petit être mystique pourrait être lié de près ou de loin aux capricornes. Ces cornes si semblables le confortaient dans cette idée, et en tant qu'entêté, il se devait d'y croire.

Il portait le nom de Tison, et demandait si Capricorne Silencieux vivait ici.

L'apprenti chaman s'apprêtait à répondre mais s'interrompu en se rendant compte que cette apparition venait de se placer sur le haut de son crâne. Il n'osa pas déranger la fée-esprit, car oui il pensait que cette fée était la plus proche des esprits. Le Capricieux était aveuglé par sa passion du mystique, du capricorne.

Il reprit alors sa réponse, en prenant garde à ne pas faire de mouvement brusque.

- O...oui. J'habite ce village, mais ici ce n'est que pour les rites. Mon tipi est un peu plus loin.


Il fit un geste en prenant une grande précaution, il se mit à préparer des plantes. Les écrasants dans un bol. Puis en se souvenant du chèvrefeuille, plante utilisée contre les infections liées à l'élément de l'eau. Il se demanda, en se souvenant que les fées avaient toutes des éléments. Il voulu savoir l'élément de cette apparition. Il restait calme mais au fond, il était comme un fanatique face à une découverte divine. Il ne pouvait cacher un fin sourire.

- Dis-moi, quel est ton élément ? De ce que je sais des fées, vous avez tous un éléments.

Il avait un peu peur de se retrouver face à une fée des étoiles, lui qui pensait être visé par la vengeance des astres... Un de ces êtres liés à cet élément lui faisait froid dans le dos. Il craignait un peu la réponse de l'apparition.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Apparition   Mar 10 Mar 2015 - 1:45




Vous êtes déjà allés sur une tête ? Chaque tête a son caractère, chaque crâne a son histoire. Normal. On est tous différent, et c'est un sacrément beau miracle de voir toutes ces différences pour une structure qui au fond ne change pas tant. C'est comme la cuisine. Ou l'air. C'est toujours le même truc et jamais en même temps, et on peut pas toujours dire en quoi à moins d'y réfléchir mais réfléchir c'est compliqué et puis faut aussi réfléchir à comment réfléchir. D'ailleurs réfléchir c'est pareil, on ne récfléchit pas toujours de la même façon, mais ça c'est encore plus changeant qu'une tête, parce qu'au fond une tête elle évolue juste dans une certaine direction avec l'âge. Sauf si y a un accident. Ou la poisse. C'est moche la poisse mais la pauvre n'y peut pas grand chose. C'est pas sa faute si elle n'est pas là pour donner le sourire. Elle est amère la Poisse et faut pas lui en vouloir, parce que ouais Tison a décidé qu'elle est cool et juste mal aimée. Pourquoi d'ailleurs certains sont moins aimés alors qu'ils sont cool aussi ?

Et pourquoi il réfléchit à ça ?

Groooos soupir du fé, qui s'étale mollement sur la crinière de Déco. Il aime bien sa tête, y a des cheveux moelleux, et puis des cornes piliers où il pourrait se mettre un hamac. La Gigue se tortille de rire quelques instants en imaginant la scène, avec l'indien et le hamac entre les corne et lui dedans. Ce serait une chouette idée, mais Déco ne serait probablement pas d'accord. Et il a le droit. C'est sa tête après tout. Mais elle est douillette et cool et coquette et le fé s'y plaît bien. Roulant sur le ventre avec autant d'énergie qu'une méduse échouée, le fé s'esclaffe encore un peu et s'amuse à laisser pendre ses bras devant les yeux de Déco. Ses longs doigts effilés gigotent avec malice dans le vide, et le voilà qui ricane de plus belle.

- Eyup, BrO. J'ai un élément, hehehehehehehehehehe. Regarde ça, Bro. C'est un chouette truc chaleureux, et si tu veux bah. Je sais pas à quoi je pensais mais c'était surement chouette.

Et mollement il fait apparaître un arabesque enflammé devant eux. Pas assez près pour que ça soit dangereux, mais pas assez loin pour qu'on se demande si c'est bien sûr. Les entrelacs ondulent et se mélangent en une chorégraphie indolente. Sûrement que Tison l'imagine avec une musique, parce que ses mains battent la mesure de façon un peu désordonnée.

- Mais mais. Tu sais. Le feu c'est un chouette truc. Parce que le feu, il a pas besoin de courant ou du vent pour être vivant et bouger et avoir l'air d'avoir bonne mine. Tu vois il a des couleurs et tout, et plein de trucs, mais on ne les voit pas parce que c'est ses trucs.

Nouveau rire planant, et Tison entreprend de faire des tresses à Capricorne. C'est chouette les tresses, ça décore et organise et fout le bordel en même temps. Mais ouais. Heh, ça décore Déco. La déco de Déco. Mfrr, drôle à dire. Penser. Penser ? Euh. Ouais, oui, ouais il l'a pas dit. Penser. Et méticuleusement, donc, le fé entremêle savamment les mèches d'encre de l'indien.

-Hey, BrO. Tu aimes les hamacs ?

Parce que ouais. Ca serait chouette un Hamac, quand même. Il a un nouveau rire satisfait et s'enroule dans une longue mèche brune de Capricorne. Couette. Mais pas dodo.

Mfrrr. Déco avec des couettes, il serait chouette.



[Nouveau retaaaard. Monstrueux. Gargantuesque. Et du coup je t'offre un nouveau panier d'excuses toutes fraîches et sincère pour cette lenteur escargotique. J'espère que le rp t'ira..]
Revenir en haut Aller en bas
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 271

MessageSujet: Re: Apparition   Mar 10 Mar 2015 - 19:41

Que vois-je ?





Soudain, une nuée de Papiers s'abat sur le village des Piccaninny ! Les papoosent crient, protégés vainement par les sqaws, c'est la cohue, et les guerriers qui sont à la chasse ou à l'entrainement ! Pour ne rien arranger, les voilà qui vrillent. Ils vous ont repéré. Ils se ruent sur vous dans un bruit de froissement. Ils vous tailladent, s'acharnent, et coupent même une de tresses de Capri ! A vous d'en venir à bout. Prouvez que l'union fait la force.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 143
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Apparition   Sam 16 Mai 2015 - 22:42

Le Capricieux ne savait pas trop quoi faire face à l'attention et... au tressage que la fée lui accordait. Il se contenta de se laisser faire tout en préparant un mélange de plante pour poursuivre son apprentissage chamanique. Puis la question de Tison lui parvint aux oreilles.

- Hm, bien sûr, c'est agréable. Mais je préfère le calme sous-marin, bien que ce que tu me décris du feu à quelque chose d'apaisant. Cependant, je n'y mettrai pas les mains.

Léger rire, fin sourire alors que ses yeux cernés de peintures noire restaient figés sur sa préparation. La présence de la Gigue ne le dérangeait pas du tout, l'apprenti chaman appréciait même cette petite âme mystique. La légèreté lui semblait être un écho d'un monde calme, sans cri qui donnerait une migraine ainsi que d'insupportables bourdonnements.
Alors qu'il poursuivait son mélange, il s'arrêta, portant le dos de sa main à sa bouche. Une nausée venait de le saisir et un léger tournis vint s'ajouter. Heureusement, pas de vomissement, juste une impression d'écœurement. Si seulement le sort aurait pu se contenter de ça... le village entier se fit plus bruyant. Ce qui fit serrer les dents au Capricieux qui essayait de se concentrer. Un dessin agacé, bien qu'il tentait de le retenir, se peint sur son visage. Il ne réagit pas tout de suite, il aurait sans doute dû. Une nuée de Papiers était entré dans le centre cérémoniale. Capricorne écarquilla les yeux, tournant la tête dans tous les sens bien que ce geste avait encore quelque chose de mou, comme s'il n'y croyait pas vraiment.
Pourtant, il fut jeté en arrière sous la lancée des Papiers. Il y laissa une des tresses que Tison lui avait faite... quel dommage...

- Par les... astres...

Quelques coupures ajoutaient du rouge aux multiples tatouages recouvrant la peau du Capricieux. Il se traîna vers un tissu servant de tapis et s'enroula dedans une fois qu'il avait plus ou moins réussi à se débarrasser des nuisibles. Seule le visage et les cornes se montraient dans cette nuée coupante et agaçante. Dans sa précipitation -qui était plutôt modérée tout de même-, il ne savait plus où la fée était passée. Ce qui lui donna une brève migraine sous le coup de l'inquiétude.

- Tison, Tison ! Où tu es ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Apparition   Lun 25 Mai 2015 - 19:47



Ouais le feu c'est chaud c'est beau. C'est comme du chocolat, réconfortant et confortable. Pour Tison, ça a un goût d'enfance et donc d'existance. Tison, il est heureux là où il est, à se musser dans ta crinière, Capricornette. Un brin par ci, un brin par là, quelle jolie tresse nous avons là !

- Gnrhrhrh, t'as des cheveux à comptine, Cornette.

Pourquoi Cornette ? Il lui semblait avoir pensé à quelque chose qui le mettrait  en lien mais.. Pfuit ! Envolé. Envolé comme la fumée, comme les vapeurs qu'il a envie d'inhaler. Qu'il a besoin de sentir en lui. Sa tête est plus lourde, oui, et ses muscles se crispent par moment sans qu'il ne le veuille. Le fé reconnait ça, le manque. Il sait qu'ensuite viendra le mal de ventre, les nausées, la tête comme un tambour et ce corps pourtant sien qui deviendra camisole tant il y sera à l'étroit. Le bon équilibre entre trop de Fumée et pas assez est délicat à trouver. Très délicat. Aussi délicat et vital que savoir comment soulever un éléphant avec une cuillère. Au Pays de Jamais, tout est possible, il suffit juste de trouver comment.

- CorneeeeeuaaAAAAZBRRRBrbrbrbreuuuh.. What ?

Sans comprendre pourquoi ni comment, Tison se fait éjecter de la moquette capillaire de Capricorne. Il roule boule dans les airs, mi porté mi entrainé par une nué de trucs blancs. Koisséssah ? Volant un peu en hauteur, Tison reconnait. Des Papiers. De minuscules petits papiers volants. Sales gosses. Tison ne les aime pas. Il était tranquille et ils viennent l'enquiquiner. Il n'a pas le temps de jouer avec eux, pas le temps et pas envie. Il voudrait qu'ils disparaissent, tous, qu'ils volent en fum.. ée.. Fumée. Bordel. Il en veut. Où ? Y en a pas.

Fumée.

Besoin.

Une voix résonne faiblement dans le froissement des papiers turbulents, et le fé aperçoit Cornette. Déco. Indien. Tout ça, quoi, il ne sait plus comment l'appeler mais c'est pas grave. Tison veut aller le rejoindre, mais une nouvelle attaque du banc de Papiers l'en empêche. Pire, il voit plus bas une mèche nattée qui gît sur le sol, comme morte. Tresse. Une de ces jolies tresses qu'il avait fait. Et pas de fumée fumée fumée besoin de fumée. S'il les flambait, ces petits épouvantails, ça marcherait peut-être ? Pas la bonne fumée. Pas la vraie. Tison essaye de réfléchir tant bien que mal en esquivant ses assaillants, virevoltant dans les airs et se mangeant bien souvent des origamis agressifs. C'est presque comme une danse, une sarabande trop rapide que ce ballet aérien d'un fé contre une nuée de Papiers. Et ce bruit ces bruits, cette cacophonie toujours.

Et la tresse morte.

Morte. Pourquoi morte, hein ?

Tison ne sait pas trop pourquoi, mais il se dit soudain qu'il aimait bien cette tresse. C'était un lien entre lui et son nouveau copain Décornette. Et elle est morte.

Tison se laisse tomber en direction de la petite mèche brune, indifférent aux Papiers qui tourbillonnent autour de lui. Ca le coupe, ça l'écorche, mais seule la tresse compte. Nolwenn. Elle s'appelait Nolwenn, il vient de décider ça sur une impulsion en la saisissant de ses deux mains. Tendre Nolwenn. Chère Nolwenn.

- Je t'aime Nolwenn. Et ensemble, on va faire un FOUTU MIRACLE. Un Foutrement gros XYLOPHONE VISUEL.

Le xylophone visuel est un non sens, ça n'existe pas, mais pour le coup, il s'en fout. Sa bouche s'étire en un sourire mauvais, et le voilà qui s'envole à nouveau en plein coeur du nuage de Papiers.

- GnE. J'vais vous plumer, Bro.

C'est dit avec tellement de satisfaction. D'un geste, il allume le bout de la mèche. Nolwenn est belle, si belle ainsi. Sa longue flamme illumine son coeur, et lui redonne presque les couleurs qu'il est en train de perdre. Et dans un grand éclat de rire, la Gigue frappe, frappe, frappe encore les Papiers de sa torche imporvisée.

Tison est gris.

Il s'amuse à les faire flamber, tomber, et ses arabesques enflammées gagnent en taille alors que Nolwenn se consume pour lui.

Tison est gris, sans couleur ni éclat.

Et le sol, sous lui, devient gris aussi peu à peu alors que des papiers se meurent et deviennent cendre comme la belle Nolwenn qui finit pas disparaître.

Que les papiers soient nombreux, et qu'ils le blessent, Tison s'en moque. Feu. Feu feu feu feu feu tout en feu, tout en or et pourpre, tout en chaleur infernal.

Tison est gris, et il rit.



Dernière édition par Tison le Sam 20 Fév 2016 - 14:25, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 143
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Apparition   Mar 28 Juil 2015 - 15:46

Capricorne Silencieux voyait la neige grise, la neige chaude qui tombait. Elle venait de Tison, cette neige, cette poudre de papier. Le fé les brûlaient, de rage, de colère, c'était ce que l'apprenti chaman crut comprendre.

Le Capricieux trouva l'acte de brûler les papiers fortement pratique. Et puis, ces êtres ne criaient pas, au moins. Pas de migraine. Un combat parfait, il appréciait lorsque les ennemis ne pouvaient pas crier, lui qui avait horreur de ça. Le silence de la mort était toujours préférable.
Se relevant, le tissu l'entourant, ne laissant paraître que le visage et les cornes il chercha à rejoindre la Gigue.

Capricorne contemplait la puissance de la magie de feu, la puissance de l'apparition. Presque une aurore boréale, presque la puissance des étoiles déversant leur rancune sur l'esprit d'un capricieux. L'apprenti chaman associait nombres d'éléments, positifs ou négatifs. Aucune importance. Il aimait cette manière de combattre.

Le tissu tomba de la tête aux épaules, il ne servait progressivement plus à rien. Les papiers à moitiés brûlés, les restes de neige grise au sol. Le Capricieux portait presque une cape qui ne serait bientôt qu'un artifice sans intérêt protecteur des coupures.

Il marcha vers où se trouvait Tison, les yeux cherchant dans les airs, puisque le fé volait, bien évidemment. Il entendit les rires, cela voulait-il dire que la Gigue allait bien ?

- Tison !

Sa voix pouvait sembler fatiguée, mais il n'en était rien. Juste que Capricorne ne pouvait pas vraiment crier. Il avait tout de même mis beaucoup d'énergie.
Il faillit trébucher sur un seau d'eau, mais heureusement, il se rattrapa et le contenu ne se versa pas.

Quelques morceaux de la nuée de Papiers se relevèrent pour prendre de la vitesse afin de se jeter sur le fé, juste devant l'apprenti chaman.
Ce dernier put se rendre un minimum utile et redevable en agissant rapidement, le contenant toujours à proximité, il s'en saisit et jeta l'eau sur les dernières nuisances. Hors de question que l'on s'attaque à l'apparition !
Le reste de papier n'était plus qu'une bouillie pâteuse au milieu des cendres.

Capricorne put poursuivre jusqu'à Tison.

- Ca va ?

Inquiet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Apparition   Lun 10 Aoû 2015 - 19:41



Le feu. C'est beau le feu. C'est beau de brûler, de tout flamber comme un feu d'artifice, une giboulée d'étincelles brillantes. Tison rit auxc éclats lorsque les lambeaux gris recouvrent le sol en un doux tapis. Blanc, blanc et pâle et mort ! Mort comme Nolween, douce Nolwenn, qui s'éteint pour de bon après sa belle bataille. Elle s'est consumée d'amour entre les doigts grisés du fé.

Elle était brave, elle était belle.

Les papiers sont presque morts, mais ils reviennent encore et encore. Nolwenn n'est plus, mais il combattra encore en son nom, meurtrière croisade enflammée. Et ils s'avancent, fendent les airs en vers lui, vite, très. Tison s'enflamme de plus belle. Gris de peau mais marbré de son sang couleur de flamme, le contraste n'en est que plus cruel pour les teintes essoufflées du grand fé. Un rire mauvais lui échappe, presque un jappement plus qu'autre chose. Nolwenn n'est plus, mais il les brûlera pour elle. Pour Nolwenn. Nolwenn Nolwenn Nolwenn Nolwenn Nolw-

Un raz de marée surgit nul part et noit les papiers pris par surprise. Le Grisé s'éloigne brusquement de l'ondée dangereuse en lâchant un cri mi-rageux, mi-surpris. Pas toucher l'eau, pas toucher ça ! Dans son empressement Tison ne fait pas attention à sa route, ne regarde que l'eau dangereuse et mesquine retomber en emportant la marée de papier. Son dos heurte le centre cérémonial, et il se laisse mollement tomber à terre. C'est fatiguant de combattre et de haïr, c'est lassant d'être innocent.

Un gros soupir lui échappe alors qu'il regarde les vestiges de Nolwenn qui restent.

- Nah ça va pas, elle va pas. Elle est Morte, BrO. Morte à cause de ces FOUTUS POURRIS de papiers..

Le gris reflue petit à petit, et des couleurs timides reviennent envelopper son petit corps.

- Elle était chouette, elle s'appelait Nolwenn.

C'était le lien avec Cornette, Déco, qui qu'il soit. Comme si la mort de Nolwenn avait brouillée la mémoire du fé, il ne sait même plus vraiment comment appeler l'Indien. Nolwenn était leur lien, et elle est morte.

Tison redresse finalement la tête vers Capricorne. Ses couleurs ont beau être de retour, il trouve tout gris.

Cendre et Fournaise. Il voudrait tellement qu'ils soient là, juste maintenant. Va savoir où ils rodent, sans doute pas loin, mais Tison n'a pas envie de réfléchir.

Fumée. Nolwenn est partie en fumée, et déjà ça lui manque.

- Les papiers, c'est des bouffeurs d'Amour et de relation.


Revenir en haut Aller en bas
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 143
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Apparition   Ven 28 Aoû 2015 - 23:02

Un carnage, mais le calme était là. Capricorne aimait le calme, que ce soit au milieu des morts ou des vivants.
Les dires de Tison sonnaient tristes aux tympans souffrants du Capricieux. Ce que le Fé ressentait, le fait de perdre un être, bien qu'il s'agisse d'une tresse nommée Nolwenn, pouvait très bien être compris. Il y a une vie en toute chose. Cependant, la Mort n'est pas à craindre. N'était-ce pas les enseignements de son maître ? L'apprenti chaman se dirigea vers la natte née de ses propres cheveux. Une natte faite par un Fé qui semblait proche des capricornes légendaires, selon l'assistant de Boa Nocturne en tout cas.

Peut-être un mini rituel pour la Mort honorable de Nolwenn serait un bienfait pour la Gigue ? Il avait eu l'air si énervé, son esprit semblait avoir été torturé par cette perte.

Capricorne Silencieux laisse son regard tourner sur le village, c'en était fini. Puis il se tourna vers Tison, le Fé qui semblait si proche des êtres légendaires. Il s'approcha et s'accroupit. Ses mouvements furent accompagnés de bruits nés de la multitudes de grigris sur sa personne.

- Nolwenn a été une brave guerrière.

Le Capricieux était sérieux, il observa les restes de la natte. À peu près. Quelques cendres de fin de combustion. Il se mis en tailleur, passa une main dans ses pendentifs.

- Voudrais-tu que nous fassions un rituel pour son âme ? Prendre ses quelques cendres et les mettre dans un grigri pour qu'elle soit un peu là, toujours avec toi ?

Le Capricieux avait ce qu'il lui fallait dans le centre cérémonial. Il devait juste savoir si cela aiderait au moral de Tison qu'il considérait déjà comme important.

Si la Gigue voyait Nolwenn comme un être à part entière, alors il fallait respecter cette pensée. Les sentiments de haine ou de colère ne faisaient qu'embrumer les esprits, ou rendre un mal de crâne pire. Les champs de bataille, le Capricieux n'appréciait pas vraiment. Ou bien, il cherchera à pouvoir noyer les ennemis. Les entraîner dans une mort silencieuse. Affreuse peut-être, mais pourtant qui paraissait si douce.

L'apprenti chaman n'aurait pas voulu être sauvé le jour où, encore papoose, il avait failli se noyer dans la Rivière Mystérieuse. Le contraste entre le monde sous-marin et terrestre avait été si évident ce jour-là.
On ne doit pas craindre la Mort. Honorer les guerriers. Nolwenn en avait été une, pour Tison peut-être.

Le Capricieux ne savait pas réellement comment apaiser le pauvre Fé, mais il avait toujours pensé que ces rites aidaient.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Apparition   Dim 6 Sep 2015 - 18:50



Il est gentil, Cornette, Déco, l'Indien. Il est gentil et calme, et doux, et Tison a juste envie de redevenir une âme enfumée. Ne plus penser, ne plus pleurer, juste rire et admirer les étoiles. Juste rire et vivre et danser.

Et Nolwenn, elle aimait danser ? Sûrement. Elle était pleine de vie Nolwenn, même si elle restait calme. Oh, calme, si calme. Jamais un mot plus haut que l'autre, jamais de drame, jamais embêtante. Le fé fixe tristement les vestiges de sa bien-aimée et se redresse lentement. Pour peu, son maquillage coulerait.

- C'pas ça qui la ramènera, huh. Mais ouais, on peut. Ca peut.


Son regard se perd sur tes grigris à toi, et il se demande si t'as perdu une chaque personne pour chacun d'eux. Woh, merde. Ta vie est triste, gars. Foutrement triste, même. C'est moche de perdre autant de gens, de vie, d'étincelles. Bordel, comment ça se fait, c'est quoi cette vie que t'as eu ? T'as peut-être survécu à un massacre. Ou à jor un bateau qui a coulé. Ou alors une épidémie ? Woh, moche. Ses yeux deviennent encore plus tristes qu'avant, et Tison va te faire un gros câlin de fé attristé. La différence de taille, c'est pour les faibles. Il s'en fout, il te fait un calin avec ses petits bras écartelé. Cette fois, c'est pour toi qu'il est attristé. Toi et ta foule d'absent qu'il voit dans chaque grigris que tu portes.

- Merde, BrO. T'as eu des foutrement mochetés toi aussi. Mais tes fantômes, je suis sûr qu'ils sont bien maintenant ! Et Nolwenn elle est avec eux, et ils dansent ! Et elle brille pour nous !

De tresse, elle est devenue étoile pour la Gigue. Son étoile qu'il verra briller même si personne ne la remarque. Parce que lui, il la voit avec le coeur. Alors il recule et t'observe toi dans les yeux, avec ses yeux à lui. Il allait dire un truc, mais se ravise et baisse la tête.

- Alors, huh. Faut faire comment, là ? Je suis pas fortiche pour ce genre de truc.

Et un grigri pour toi, ça va lui faire une ceinture, au moins. Mais pas grave ! Ca lui va aussi !

Revenir en haut Aller en bas
Capricorne Silencieux
avatar

♐ Assistant du Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 143
✘ SURNOM : Le Capricieux
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ LIENS : Un Capricorne capricieux muni de grigris

MessageSujet: Re: Apparition   Dim 4 Oct 2015 - 20:16

Apparemment, les mots semblaient avoir attristé d’avantage le fé. Ce dernier dégageait vraiment quelque chose que le Capricieux se plaisait à lier aux véritables capricornes légendaires. Les fées étaient des êtres de légendes, de mythes, il était normal de pouvoir en lier à des créatures du même monde. Et de par les cornes, il était sûr qu’il s’agissait de son animal totem pour la Gigue.

Puis un câlin est fait. L’apprenti chaman ouvre grand les yeux, on aurait pu les confondre avec les contours d’orbites de crâne stylisé. C’était étrange mais, recevoir ce genre de geste affectueux, ou consolateur, compatissant, de Tison donna un fin sourire au Capricieux. Il en avait droit à de ces privilèges ce jour-là. Peut-être faudrait-il en remercier les esprits lui permettant de croiser la flamme de vie d’un être pareil.

Les paroles de Tison, celle parlant des fantômes qui dansaient, plurent à Capricorne. C’était une image de la Mort qui avait tout son sens.
Il ne faut pas craindre la Mort. Et ce n’est pas non plus des morts dont il faut avoir peur, ce sont les vivants qui nous veulent le plus de mal.
Il n’était cependant pas question de mépris envers tout être encore en vie. Cela n’aurait pas de sens, pas d’équilibre dans les raisonnements.

Par contre, la fée des feux avait inventé des morts multiples pour le Capricieux. Une pensée logique, au fond, puisqu’il s’agissait des grigris, c’étaient ces derniers qui lui avaient inspiré cette réflexion.
Capricorne imagina cependant que cela pouvait être en honneur aux ancêtres et guerriers ayant déjà trépassés. Il était apprenti chaman après tout, il devait faire en sorte d’être plus proche de la spiritualité que les autres Piccaninny. Sinon, à quoi bon suivre les enseignements de Boa Nocturne ?

- Oui, ils dansent. Ils font la fête et veillent sur nous autres. Et un jour on les reverra.

Sourire parmi les dessins de ses tatouages.

- On va simplement prendre un peu de Nolwenn, et te faire un grigri. Il faudra aussi y mettre des herbes séchées afin de lier et d’apaiser l’esprit.

De sa voix presqu’atone, il essayait d’expliquer. Tout en regardant autour de lui, il repéra les poudres d’herbes qu’il était justement en train de faire auparavant. Puis son regard partit sur des cendres de la tresse. C’était un peu bizarre de faire ça pour Nolwenn, puisqu’il s’agissait de ses cheveux.
Sans plus se poser de question, il se releva avant de poser un genou à terre un peu plus loin et pris quelques cendres.

- Suis-moi.

Adressa-t-il tout de même à Tison avant de se redresser pour s’installer ensuite devant l’une de ses préparations.
Ce ne serait pas grave de piquer un peu dedans, pour la quantité à utiliser serait beaucoup plus infime au vu de la taille du fé de feu.

Tenant ce qui fut Nolwenn dans une paume, y ajouta un peu de différentes plantes en poudre. Il y avait une odeur fine qui flottait, un mélange des différentes herbes. Capricorne marmonna quelques mots, servant au rituel. C’était comme honorer des guerriers tombés, ou bien honorer les ancêtres de la tribu. La petite tresse était autant liée à Tison que l’étaient chaque membre des Piccaninny, vivant ou mort.
Certes, un lien rapidement créé puis rapidement détruit. Cela inspira la tragédie des mort-nés au Capricieux.

L’assistant du chaman chercha du regard un réceptacle, puis il se résigna en portant son regard sur Tison.

- La préparation est finie. Maintenant, il faudrait le corps du grigri. Tu peux choisir un petit objet, une perle, tout ce que tu veux, afin qu’il reçoive la poudre.

Un air bienveillant sur le visage. Un calme qui contrastait sans doute beaucoup avec l’agitation à l’extérieure, les gens remettaient le village en ordre, tandis que le Capricieux suivait encore son caprice. Venir en aide à la Gigue lui semblait plus une priorité, pour le coup. Il avait bien aidé le village, ce fé. Alors, en plus d’être une forme d’incarnation du capricorne, selon Capricorne, c’était un petit héro. Non ?

Il attendait, et il attendrait tout le temps qu’il faudrait pour que Tison puisse trouver son petit grigri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Fée
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Apparition   Sam 10 Oct 2015 - 3:52



Câlin. C'est l'instant câlin. Tison adore les câlins, les papouilles, sentir la chaleur des autres, la chaleur tout court. Il sent ton odeur aussi, c'est rigolo comme c'est épicé. Une fois encore il repense à ses frères, à combien il aimerait les avoir. Cendre serait sûrement fier de voir qu'il n'est pas enfumé, sûrement inquiet sans vouloir le dire s'il apprenait qu'il a encore Grisé. Cendre. Fournaise. Amour de frères.

Tison sourit doucement, timidement, en pensant à eux. Ça lui réchauffe toujours l'âme et le cœur, ça ne rate jamais. Ils sont son soleil, et y a pas plus chaleureux que lui. Déco Cornette lui explique des trucs, et la Gigue est un peu perdu au début. Faut dire qu'à force de rêver fraternité, il en a oublié d'écouter. C'est pas forcément un multitâche, le Tison. Il peut, mais faut le prévenir avant. Alors il se raccroche aux branches. Des bouts de Nolwenn qu'il faut assaisonner. Les herbes, après tout, hein. Y en a bien qui en mettent dans leur plat. Mais on mange pas Nolwenn, hein, dis ? Non. C'pour faire un grigri, une Nolwenn de poche qui le ceinturera d'amour. Sa chère étoile. Comme elle sera belle !

Tison dodeline un peu de la tête avec tendresse en songeant à elle. Ça le calme, ça aussi. Elle sera là. Elle ne le quitte pas. Jamais. Faut-il qu'il l'aime ! Mais c'est le cas, tout entier. On dit souvent que les fées n'ont de la place que pour une émotion à la fois dans leur petit corps. Tison est amour serein. Tison, d'ailleurs, te suit comme demandé et volette jusqu'à ton épaule pour s'y poser. Te regarder faire. S'il pouvait, il prendrait des notes.

Tison élève.

Non, surement pas ! Il serait trop cancre, il oublierait. Comprendrait les cours sans les mémoriser dans son esprit vaporeux. Alors il est attentif, te regarde faire comme si sa vie en dépendait. Quand on y pense, c'est presque ça si on pat du principe que la vie de Nolwenn en dépend -sa vie futur dans l'au-delà s'entend- et qu'elle est sa moitié donc là, Décornette est en train de s'occuper de la moitié de sa vie astrale ? Woh. Trop fort Cornette. Trop bon prof aussi de le montrer bien clairement, comme ça. C'est chouette.

- T'es un bon prof de moitié de vie astrale, Décornette. Très pédalogique.


Ou gogique ? Nah. Logique. Nah nah, il a bon, tout baigne. Et puis le cours devient interactif, et là Tison se sent pris de court. Merde. Interro déjà ? La Gigue s'envole doucement, et scrute autour de lui. Huh, dur dur. Nolwenn, elle aurait aimé quoi ? Un truc doux. Joli. Et puis lui, il veut un objet solide comme leur lien, et qui dure du coup. Alors il tourne en rond, soulève une perle, la repose, va voir une autre breloque, mais non. Et puis, enfin, il s'arrête. Se pose. Attrape.

Entre ses petites mains grisées, un petit galet lisse aux éclats, un galet de quartz fumé qui pétille au soleil. Un pierre qui se réchauffe au soleil, une pierre qui étincelle. Une pierre douce et arrondie, d'or et d’anthracite.

C'est avec un grand sourire satisfait qu'il se retourne vers toi, Décornette le prof. Et il te tend la pierre, avec un fond d'anxiété : la pierre, ça marche, dit ? C'est bon ? Il a bon ?

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Apparition   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Truc de dingue : réapparition d'objet
» [Blog] Apparition des comics de 2001 a 2008
» 21-04-2011 - Activation des points de luxe, apparition des cartes de consommation
» etrange apparition
» seconde apparition d'un personnage unique [résolu]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Villages Peaux-Rouges :: Le Village des Piccaninny :: Le Centre Cérémonial-