Autopassion.net le site ddi  l'automobile cr par ses utilisateurs
Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Héron Placide
avatar

♐ Sentinelle des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 168
✘ SURNOM : L'Anxieux
✘ AGE DU PERSO : 27 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant !
✘ LIENS : All things are bound together.
All things connect.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Clarity   Lun 22 Jan 2018 - 21:32


C'est une journée de plus, sur l'Île de Jamais. L'humidité torrentielle de la Pluie Salée à cédé à un froid subtil et inhabituel. Héron ignore si ce temps lui plaît plus que l'averse : comme souvent, il s'inquiète sans en dire grand chose à personne, persuadé, quelque part, que les choses iront mieux... avec le temps. Que Peter retrouvera ce feu qui le caractérise.

L'oiseau a retrouvé une part de son optimisme. C'est un éclat infime, caché sous le deuil mouvant qui baigne ses poumons, mais dont la lumière est assez vive pour qu'il aie pu s'en saisir à nouveau, tout doucement. La douleur, quant à elle, est toujours constante mais moins aiguë. Elle atteint des pics, parfois, et le laisse encore pantelant mais il a désormais l'impression de pouvoir la supporter.

L'Anxieux est encore fragile, et il le sait. Mais quelque part, très délicatement, quelque chose en lui renait.

Ce jour-là est ordinaire, à l'exception du froid. Drapé dans les tissus qui le protègent, Héron vient d'effectuer sa ronde. Perdu dans ses pensées, le regard à l'horizon il fait sans doute du zèle et peu importe : ce n'est pas qu'il évite tant la compagnie, le Delaware, mais le silence l'apaise.
A force de se dégourdir les jambes, Héron finit par se lasser du mouvement : c'est un peu machinalement, un peu maladroitement qu'il avise un arbre en bordure du camp et entreprend d'y grimper. Puis, perché là, il observe les alentours : le campement, la falaise, la plaine. Cette vie qui grouille, ce vide creusé en lui. Ça fait mal, mais il s'y fait.

Héron décroche sa flûte et, presque aussitôt, deux petites fumerolles flottent vers lui. La compagnie de ces esprits est nouvelle : peut-être ont-ils senti les efforts que l'Anxieux a commencé à faire pour, à son tour, faire preuve de magie. Pour l'instant, cela a été vain, mais il ne désespère pas : la musique aussi, comme tant d'autres choses, a été un apprentissage lent. S'il était particulièrement vif, l'oiseau élancé, cela se saurait.

Il joue, ainsi, yeux fermés, assis sur sa branche. Il joue, en transe, une mélodie plus triste qu'à l'accoutumée, qui l'emporte si bien qu'il ne remarque pas (ce) qui pourrait arriver.








"Humankind has not woven the web of life.
We are but one thread within it.
Whatever we do to the web, we do to ourselves.
All things are bound together. All things connect."

- Chief Seattle


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Oural Bienveillante
avatar

♐ Guérisseur des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 56
✘ SURNOM : La Consciente.
✘ AGE DU PERSO : Entre vingt-cinq et trente ans.

✘ LIENS : Baumes et peintures

MessageSujet: Re: Clarity   Mar 20 Fév 2018 - 11:17

Après la pluie qui noie, il faur affronter le froid qui mord. Etrangement, Oural a le sentiment que la bise ralentit le temps. Comme si tout perdait de sa vivacité, une petite hibernation forcée. Les corps et les coeurs fatiguent de tant d'extrêmes. Elle aussi. Pourtant, bravement la voilà qui continue ses périples. Rien ne la détourne de ce mode de vie. Sa soif de voyage et de liberté est insatiable.

Elle marche sur le voile léger et croquant de la neige au givre cristallins. Ses mocassins chauds -impossible d'être pieds nus désromais- ne font pas de bruit ou presque sur le tapis d'ivoire.  Malgré la fraîcheur ambiante, la guérisseuse sourit. C'est une atmosphère ralentie, oui. Mais si paisible, aussi. Une nouvelle facette de l'île qui s'offre à elle, presque plus intime si on peut l'exprimer ainsi. Cela fait quelques lunes qu'elle est partie du camps, assez pour sentir la différence de température et que celle-ci la force de ci de là à faire des étapes plus courtes. Assez aussi pour que son coeur réclame le repos de l'âme en rentrant au camps.

Elle s'en approche, d'ailleurs. Sa besace comme toujours lourde cogne à son flanc. Il y a des soins, des vivres, de l'essentiel plein les poches. Quelques souvenirs, aussi. Quelques présents. Jamais Oural ne décide de ramener quelque chose. Mais parfois l'île lui offre quelque chose, et la jeune femme le ramène pour transmettre ce don à la personne qui lui semblera la plus apte à l'apprécier. De ce voyage, Ibijau Assoupi, Balbuzard Pur et Héron Placide seront les heureux récompensés. Trois hommes. Le constat l'avais amusé, repensant à ce que les commères marmonaient à son sujet.

Arrivant enfin au camp, l'attention de la guérisseuse est attirée par une mélodie. Un son qu'elle reconnait. Léger sourire, et la voilà qui se guide à la musique pour arriver jusqu'à toi. Ton arbre. Elle met un moment à te trouver, caché sur les hauteurs que tu es. Mais finalement, elle te voit, et son sourire s'agrandit un peu plus. A pas de velours pour ne pas t'importuner, Oural s'avance et s'assoit tranquillement au pied de l'arbre où tu es installé.

Si continues de jouer, Oural restera là, assise, le temps que ta mélodie durera. Et si tu las surprend, ma foi. Elle te fera un petit sourire coupable en guise d'excuse. Dans tous les cas, lorsque la musique s'arrêtera, Oural lèvera la tête vers toi. Chaleureuse comme toujours, mais sans doute embarrassée de s'être installée en catimini sans prévenir.

- Pardon. Je ne voulais pas déranger ton chant.

Que ce soit ta voix ou ton instrument qui accorde le vent, Oural appelle ça le chant, oui. Car après tout, l'instrument est une extention de toi et de ton souffle, en quelque sorte. Sereine, elle te sourira. Que tu restes perché ou que tu descendes, qu'importe. Elle est heureuse de te revoir et ne s'en cachera pas.

Oural Bienveillante est rentrée de son voyage.






Oural te sourit chaleureusement en #85ADFF.
♪ Blue Skies ♪
Merci Elore ♫♪

Merci Balbu. ♥:
 

Merci tout le monde. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héron Placide
avatar

♐ Sentinelle des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 168
✘ SURNOM : L'Anxieux
✘ AGE DU PERSO : 27 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant !
✘ LIENS : All things are bound together.
All things connect.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Clarity   Lun 5 Mar 2018 - 22:53

La mélodie résonne, l'enveloppe et l'emplit. Au départ, c'est un chant traditionnel, puis l'Anxieux se prend d'assurance, commence à improviser : la tristesse se change en quelque chose de différent, espoir solennel et un peu frêle, encore. Le Delaware a les yeux fermés, ondulant légèrement au rythme de sa complainte et les fumerolles qui l'accompagnent, sous le charme font pareil. La chanson dure encore quelques instants, jusqu'à ce qu'il aie l'impression qu'en rajouter serait une erreur. Alors l'Anxieux inspire et sépare la flûte de ses lèvres. Expiration : doucement, il rouvre les yeux et laisse la lumière d'une Île glacée s'infiltrer en lui.

Une tâche de bleu, plus bas, attire pourtant son attention très vite. C'est machinal : quand il l'aperçoit, le coeur de Héron se met à battre frénétiquement.

- Pardon. Je ne voulais pas déranger ton chant.

- Oural !!

Qu'il s'exclame, comme un enfant. Et - avec une certaine fébrilité - Héron range son instrument avant d'entreprendre de descendre. C'est un peu maladroitement qu'il finit par heurter le sol, mais l'oiseau efflanqué n'en fait pas grand cas : profitant du mouvement, il entoure la Consciente de ses bras, la serrant brièvement en un geste qui rappelle sans doute les manières de son père. Puis l'Anxieux se détache, adressant un sourire solaire à son amie.

- Je suis content que tu sois rentrée.

Les mots sont simples, l'émotion sincère : si Héron rechigne souvent à partager sa tristesse, il est, en revanche, bien plus généreux avec sa joie.








"Humankind has not woven the web of life.
We are but one thread within it.
Whatever we do to the web, we do to ourselves.
All things are bound together. All things connect."

- Chief Seattle


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Oural Bienveillante
avatar

♐ Guérisseur des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 56
✘ SURNOM : La Consciente.
✘ AGE DU PERSO : Entre vingt-cinq et trente ans.

✘ LIENS : Baumes et peintures

MessageSujet: Re: Clarity   Dim 25 Mar 2018 - 5:33

Ton exclamation ravie la fait sourire de plus belle. Vous allez chacun à la rencontre de l'autre : toi en descendant de ton perchoir, elle en se relevant pour aller vers toi dès que tu atterris. L'étreinte que tu lui offres, elle te la rend bien volontiers. Les câlins d'Oural sont à son images : sincères et vrais. Ses étreintes sont authentiques et chaleureuses, deux bras ronds oui mais qui t'enlacent et te serrent contre elle, véritablement.  Bien vite tu romps ce moment et tu t'écartes pour la regarder, ce qui la fait rire un peu. C'est ton enthousiasme, chez toi, qui est transmis. Ca, et un petit air de famille qu'elle ne relèvera pas. Shhhh. Il n'est pas temps de raviver les blessures. Plus tard peut-être, si tu le décides. Mais la guérisseuse te connait assez bien pour en douter.

C'est donc son sourire radieux qu'elle t'offre, en réponse à ta phrase de bienvenue. Ses yeux pétillent de joie et de malice, et d'une main elle t'ébourriffe un peu avec tendresse. Avec sa petite taille et son visage qui n'arrive qu'à ton épaule, c'est presque ridicule. Pourtant, la squaw n'en a cure. A quoi bon ? Rien ne changera sa taille, elle s'en accomode donc. Oural aime son corps petit et rond, moelleux et doux comme l'est son coeur.

- Je suis contente aussi. Tu m'as manqué.

Son visage se froisse d'un sourire, et Oural se penche sur sa besace pour y chercher quelque chose. Elle farfouille un peu, râle presque de ne pas trouver tout de suite ce qu'elle cherche. Dans sa lourde sacoche, tu peux y voir quelques réserves de nourriture, une gourde pour compléter celle attachée à la courroie, toutes sortes de soins et matériel médicinal. Finalement, la jeune femme s'exclame d'aise, tout sourire à nouveau, et ressort la main de son sac, qu'elle referme vivement pour ne rien perdre. Puis, saisissant ta main, elle y pose quelque chose. Une pierre.

- J'ai pensé à toi en la voyant.

Ce n'est pas la première fois qu'elle t'offre un souvenir de son voyage, mais ce n'est pas non plus systématique. Tout dépend de ce que l'île et les esprits mettent sur sa route. Aujourd'hui ce qu'elle te ramène est une pierre. Polie par le temps, légèment aplatie, on dirait un galet à l'ovale trop doux pour être naturel. Pourtant, tu connais sans doute assez ton amie pour savoir que celle-ci ne taille pas la pierre et que même si elle savait le faire, elle ne concevrait pas un souvenir de voyage. Ceux-ci sont des cadeaux placés sur son chemin pour être offerts tels quels.

La pierre est d'un turquoise léger et pastel, aérien comme une lagune aux eaux transparentes. Ca et là, des marbrures parcourent la pierre lisse comme un réseau de nervures qui semble presque aquatique.

- Larimar, c'est le nom de cette pierre.

Un nouveau sourire.

- Les pierres, certaines, ont des pouvoirs. Et si on infuse de l'énergie en elles, la légende dit qu'elles rayonnent ensuite pour nous et nous rendent cette énergie sans faillir.

Et tu peux lui faire confiance pour y avoir mis de la sienne, d'énergie, avant qu'elle ne t'offre ceci.

Larimar. Une pierre aux fortes vertues positives. Bien sûr, plusieurs personnes n'accorderont pas forcément le même effet à chaque pierre. Pour Oural, celle-ci est porteuse d'amour, au sens large. Mais surtout, cette pierre favorise la guérison et aide la force propre à chacun de s'éveiller. Et c'est bien pour cela qu'elle avait pensé à toi. Il y a quelques temps, au détour d'une rivière, la guérisseuse t'avait dit que tu avais plus de force que tu n'en as conscience. C'est toujours vrai, et peut-être que cet humble cadeau t'aidera sur ton parcours. Révèle toi, Héron. Laisse-t-en le droit.

Une fois son présent fait, Oural te regarde avec un sourire doux, le regard pétillant comme jamais. T'observant de la tête aux pieds, comme pour vérifier dans quel état elle te retrouve. Elle est, de toute évidence, ravie de te revoir. Sa mine est un peu fatiguée, oui, mais tout elle rayonne de joie simple.

Oh, il faudra qu'elle demande des nouvelles du camp, aussi. Les dernières nouveautés, les évènements, la vie du village. Aller voir Balbuzard et Ibijau aussi, pour leurs présents et même le simple plaisir de les revoir. D'autres, aussi, évidemment. Sans doute faudra-t-il réchauffer sa hutte et préparer celle-ci pour qu'elle soit habitable le temps de son séjour au camp. Avec ce froid, elle sera sans doute glacée, mais qu'à cela ne tienne : après avoir dormi en plein air par ce temps d'hiver, ce n'est pas ça qui lui fait peur.

En revanche, c'est avec plaisir qu'elle se resociabilise un peu. Les décors de l'île sont plus déserts que jamais, par ce temps.






Oural te sourit chaleureusement en #85ADFF.
♪ Blue Skies ♪
Merci Elore ♫♪

Merci Balbu. ♥:
 

Merci tout le monde. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héron Placide
avatar

♐ Sentinelle des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 168
✘ SURNOM : L'Anxieux
✘ AGE DU PERSO : 27 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant !
✘ LIENS : All things are bound together.
All things connect.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Clarity   Mar 3 Avr 2018 - 0:55

- Je suis contente aussi. Tu m'as manqué.

Les mots le touchent et réchauffent son coeur : il réagit immédiatement, Héron, et son sourire s'agrandit encore. Lorsqu'Oural commence à fouiller dans son sac, il la suit du regard, avec la curiosité d'un enfant. Que cherche-t-elle ? Lorsqu'elle trouve le mystère, il est incapable de voir à travers sa paume et trépigne presque quand il dépose l'objet dans sa main.

- J'ai pensé à toi en la voyant.

La pierre est magnifique. Avec délicatesse, Héron la lève pour en admirer la couleur en contraste avec celle du ciel. Tout lui plait : la couleur, les nervures. La chaleur qui s'en dégage, aussi.

- Larimar, c'est le nom de cette pierre.

- Larimar...

Il a répété le nom, pour être sûr de s'en souvenir. La Consciente développe :

- Les pierres, certaines, ont des pouvoirs. Et si on infuse de l'énergie en elles, la légende dit qu'elles rayonnent ensuite pour nous et nous rendent cette énergie sans faillir.

Comme à son habitude, l'Anxieux se laisse le temps de bien comprendre : il en a besoin. Puis il hoche la tête, se remet à sourire.

- Merci beaucoup.

C'est plus fort que lui, il enlace encore brièvement son amie, la pierre serrée dans sa paume. L'idée de coudre cette dernière sur sa tunique pour l'avoir toujours sur soi le traverse : Héron demandera sans doute à quelqu'un de le faire pour lui.

- Veux-tu retourner au campement ? Peu de choses ont changé. Enfin, il fait plus froid mais... - il parle un peu vite, oublie par la même occasion que toute l'Île est marquée par l'hiver. Et reprend, légèrement embarrassé : ... tu le sais.

C'est comme si le retour d'Oural le sortait d'une sorte de sommeil : Héron s'anime, fébrile et souriant. Bien entendu, son sourire est toujours un peu fragile mais il est sincère et a retrouvé un éclat.








"Humankind has not woven the web of life.
We are but one thread within it.
Whatever we do to the web, we do to ourselves.
All things are bound together. All things connect."

- Chief Seattle


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Oural Bienveillante
avatar

♐ Guérisseur des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 56
✘ SURNOM : La Consciente.
✘ AGE DU PERSO : Entre vingt-cinq et trente ans.

✘ LIENS : Baumes et peintures

MessageSujet: Re: Clarity   Mer 11 Avr 2018 - 20:52

Tu souris, quand elle te dit que tu lui as manqué, et la guérisseuse fait de même. Elle t'aurait répondu ainsi de toute façon, empathie oblige. Mais te voir sourire ainsi, toi qui a été marqué par de lourdes épreuves, ça ne peut que lui réchauffer le coeur à Oural. Et l'excitation qu'elle te sent ressentir la fait s'illuminer davantage quand elle te tend la pierre.

Sage, tu écoute ses explications avec l'attention d'un élève appliqué. Ca te correspond bien, d'ailleurs. Elle t'explique donc, développe un peu. Mais te donner les détails des propriétés de cette pierre qu'elle t'offre.. Non, sauf si tu le demandes. Ce serait peu subtile de parler de guérison, de force intérieur, ou de sa propre énergie qu'elle y a infusée pour t'accompagner dans tes jours sombres. Oural est toujours pudique pour ce genre de chose avec toi. Pas qu'elle ne te fasse pas confiance pour l'écouter ou qu'elle n'ait peur que tu te moques, oh non ! Mais tu ne veux pas que les gens s'inquiètent pour toi, et l'indienne a le sentiment que ça ne serait pas respecter cela que d'accentuer le fait que si si, évidemment que tu es dans ses pensées. Tu ne montres guères les nuages de ton coeur, elle ne voudrait pas que tu fermes davantage la porte par soucis pour autrui.

Ton étreinte la fait sourire à nouveau, mais elle a la bonne humeur facile après tout. Le cadeau semble te plaire, en tout cas, et Oural en est ravie. La guérisseuse te rend volontiers ton étreinte, même si contrairement à elle tu as tendance à les faire courtes. Ce constat l'a toujours fait sourire in petto : toi qui est d'ordinaire lent et mesuré, tu deviens soudain bien hâtif à ce sujet.

Ta suggestion de rentrer au camps n'est pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Oural est fatiguée, après tout. Et quand bien même te revoir renouvelle souvent ses forces, la jeune femme n'en reste pas moins une simple humaine. Elle hoche donc de la tête avec un sourire, une main sur ton bras un bref instant. Tactile, oui, elle l'a toujours été et on ne la changera pas. Ses yeux pétillent de malice alors qu'elle réajuste sa besace à l'épaule. Avec un bref éclat de rire, elle t'a vu devenir soudain bien penaud alors que tu énonces l'évidence.

- Le temps aurait pu varier selon les endroits sur l'île.

Brave fille, elle te trouve des excuses en plus. A nouveau ton sourire, à nouveau son coeur et son âme qui se réchauffent un peu plus. Tu es beau, avec cette étincelle de vie qui brille. C'est encore timide, oui, comparé au Héron d'antant. C'est timide, mais c'est bel et bien présent, et Oural s'en délecte comme on profite des premiers rayons de soleil après l'hiver.

- Dommage que Capricorne Silencieux ne soit pas là. J'ai ramené quelques bouteilles qu'il aurait pu vouloir goûter. Si je le croise, je lui en donnerais.

Tranquillement, la Consciente se met en marche vers le camp, t'observant avec toujours cet air pétillant qui la quitte si rarement.

- Tu pourras en avoir aussi, si tu le veux. Sans aller jusqu'à faire des câlins aux arbres, il y a bien assez à partager. J'ai aussi ramené des herbes d'ailleurs, et je crois que le reste du camps voudra aussi les goûter, celles-là.


Il faudra saluer tout le camp, oui, Donner à Balbuzard et Ibijau leurs présents. Mais pour le moment, la nomade a envie de se reposer un peu et de profiter de ta présence.

Tranquillement.






Oural te sourit chaleureusement en #85ADFF.
♪ Blue Skies ♪
Merci Elore ♫♪

Merci Balbu. ♥:
 

Merci tout le monde. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héron Placide
avatar

♐ Sentinelle des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 168
✘ SURNOM : L'Anxieux
✘ AGE DU PERSO : 27 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant !
✘ LIENS : All things are bound together.
All things connect.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Clarity   Dim 6 Mai 2018 - 22:08

- Le temps aurait pu varier selon les endroits sur l'île.

C'est gentil, de justifier sa bêtise. Héron sourit un peu nerveusement, la remercie du regard. Oural reprend :

- Dommage que Capricorne Silencieux ne soit pas là. J'ai ramené quelques bouteilles qu'il aurait pu vouloir goûter. Si je le croise, je lui en donnerais.

C'est vrai que Héron n'a plus croisé Capricorne depuis un moment. Il ne s'inquiète pas, pour autant : le Capricieux est souvent à ses expéditions solitaires, il ne doute pas qu'il le reverra bientôt.
A ses côtés, Oural continue de l'observer avec ce regard qui le réchauffe, bien qu'il soit très légèrement mal à l'aise d'être regardé trop longtemps. Mais pour la Consciente, il met ce sentiment de côté. Il est déjà si heureux qu'elle soit revenue.

- Tu pourras en avoir aussi, si tu le veux. Sans aller jusqu'à faire des câlins aux arbres, il y a bien assez à partager. J'ai aussi ramené des herbes d'ailleurs, et je crois que le reste du camps voudra aussi les goûter, celles-là.  

Il met quelques secondes à réfléchir, se demander s'il s'agit bien de taquinerie. Mais une fois qu'il est rasséréné, le sourire du Héron s'agrandit, se fait un peu malicieux à son tour. Cela lui prend encore un temps, de penser à une bonne réplique. C'est que l'humour, parfois, échappe à sa compréhension. Heureusement, cela ne semble jamais trop déranger Oural.

- Volontiers ! Et ne t'inquiète pas, je peux aussi faire des câlins aux arbres sans ça.

Cela fait quelques temps qu'il ne l'a plus fait, mais quand même. Maintenant qu'il va un peu mieux, l'idée de célébrer à nouveau la beauté de l'Île - même endormie - ne lui semble plus du tout absurde.

- As-tu vu des choses intéressantes, durant ton voyage ?

Qu'il demande, toujours intéressé par ce qu'elle a à lui dire. C'est que, même s'il aime à parcourir l'Île, Héron est assez humble pour reconnaître sa connaissance comme imparfaite. Il précise sa pensée :

- Des endroits épargnés par l'hiver ?

Très doucement, l'expression de Héron s'assombrit. Bien qu'il n'en fasse pas part, le froid qui s'est abattu sur le Pays l'inquiète quelque peu. Après tout, si le Soleil de l'Île se fait de glace, cela ne peut pas être bon signe.
Non ?








"Humankind has not woven the web of life.
We are but one thread within it.
Whatever we do to the web, we do to ourselves.
All things are bound together. All things connect."

- Chief Seattle


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Oural Bienveillante
avatar

♐ Guérisseur des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 56
✘ SURNOM : La Consciente.
✘ AGE DU PERSO : Entre vingt-cinq et trente ans.

✘ LIENS : Baumes et peintures

MessageSujet: Re: Clarity   Sam 9 Juin 2018 - 16:19

Elle voit bien que tu n'es pas très assuré, et qu'avoir dit ce qui aurait pu être une évidence te gêne un peu. Pourtant, Oural est sincère dans sa réponse. Vous avez un volcan actif, des sommets enneigés et un désert aride sur l'île. Pourquoi donc ne pourrait-il pas y avoir des variations dans la météo ?

Ton sourire qui s'agrandit lui réchauffe le coeur et les yeux de la guérisseuse pétillent à leur tour. Vous vous remettez doucement en marche vers le camp, mais Oural n'aurait pas été contre prolonger ce moment tranquille juste avec toi. Ne fut-ce que pour t'envelopper un peu de sa chaleur, puisque tu tiens à avancer seul. Un jour, peut-être l'accompagnerais-tu en voyage ? C'est une idée qui lui a déjà traversé l'esprit, tout comme d'emmener tour à tour Balbuzard et Ibijau. Mais l'indienne n'est pas certaine que tu acceptes, sans avoir pourquoi elle a cette réserve. De fait, elle ne propose pas. Un jour, peut-être. Un jour.

- Tu fais des câlins aux arbres sans rien ? Ah ! Tu as progressé depuis la dernière fois qu'on en a parlé. C'est pour cela que tu vas autant en forêt, hm ?

Nouveau sourire espiègle alors qu'elle t'imagine maintenant arpenter la forêt et saluer les arbres un à un d'une embrassade sincère mais un peu embarrassée. Cette image l'amuse et elle rit un peu en secouant doucement la tête, alors que ses yeux bruns dévient sur le paysage qui vous entoure. Cest beau. Calme. Une légère buée nait à chaque respiration, chacun de ses mots, et la Consciente s'amuse a imaginer chacun des petits nuages vaporeux comme un esprit ou une idée. Et la douleur, peut-on l'expulser de la même façon ?

Tes questions la tire de ses pensées, et elle se tourne vers toi pour t'observer et capter ton expression. Tu as l'air préoccupé, Héron. Préoccuppé par les autres et pas le monde, comme toujours. L'Anxieux, cela te va bien. Alors Oural hausse un peu des épaules, avec un air un peu fataliste mais pas alarmé. Que peut-elle répondre à cela ? La vérité, toujours.

- Les températures ont baissé partout où je suis passée. Le désert lui même est devenu plus frais, et je n'aimerais pas y passer la nuit. Le volcan semble encore actif et chaud, mais il faut monter plus haut pour percevoir le feu de ses entrailles.

Peut-être est-ce pour mieux sentir l'île qu'elle l'a parcoure autant. A force de marcher et toujours voyager, Oural sait dans quelle état celle-ci est. Mais comment soigner la terre ? Comment la protéger, quand elle est liée à un coeur inaccessible ?

- C'est l'hiver..

Oural se détourne de toi, hésite un peu tout en marchant toujours à tes côtés. Elle-même est préoccupée, mais comme toi sa pudeur ne l'enclin pas à partager cela. Surtout avec toi qui est déjà soucieux de la santé de l'île. Se tournant vers toi à nouveau, elle a ce sourire chaleureux qui lui est si propre.

- Mais c'est si beau ! Oh, j'aimerais pouvoir te peindre ça, ou te partager les visions que cela offre. Mes mots sont trop pauvres pour décrire tout ça.

Et ça se voit, qu'elle est sincère et voudrait réellement partager ça avec toi. Oural ne s'en cache pas.






Oural te sourit chaleureusement en #85ADFF.
♪ Blue Skies ♪
Merci Elore ♫♪

Merci Balbu. ♥:
 

Merci tout le monde. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héron Placide
avatar

♐ Sentinelle des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 168
✘ SURNOM : L'Anxieux
✘ AGE DU PERSO : 27 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant !
✘ LIENS : All things are bound together.
All things connect.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Clarity   Dim 1 Juil 2018 - 0:07

Elle le taquine, il rit à son tour. La présence d'Oural agit comme un tranquillisant, une aura de chaleur qui calme quelque peu son anxiété. A sa question, elle répond avec un sérieux qui le rassure quelque peu :

- Les températures ont baissé partout où je suis passée. Le désert lui même est devenu plus frais, et je n'aimerais pas y passer la nuit. Le volcan semble encore actif et chaud, mais il faut monter plus haut pour percevoir le feu de ses entrailles. C'est l'hiver..

Il hoche la tête, attentif comme un enfant devant une histoire. Les constatations de la Consciente répondent aux siennes, de même que le trouble qui semble soudain l'agiter. Et c'est plus fort que lui, Héron pose une main sur son épaule et lui jette un regard inquisiteur, bien qu'il ne puisse voir son expression : il a toujours été si enclin à écouter, et si peu prompt à se livrer.

Mais la guérisseuse reprend, avec une chaleur qui lui est propre :

- Mais c'est si beau ! Oh, j'aimerais pouvoir te peindre ça, ou te partager les visions que cela offre. Mes mots sont trop pauvres pour décrire tout ça.

- Ne dis pas ça ! Tes mots sont beaux.

Il lui sourit, se veut soutien, sans pour autant nier que la Consciente, quelque part, a raison : l'Île est magnifique, souvent bien plus que ce que les mots peuvent exprimer. Il faudrait qu'il parte à son tour, qu'il délaisse le campement quelques jours au profit d'une course à travers le Pays transformé, enneigé.
Un instant d'envol dont il aurait sans doute besoin.

Alors qu'il fixe la neige qui, autour d'eux, s'est déposée, Héron se rend compte de quelque chose de curieux, mais qu'il accueille presque sereinement : pour la première fois depuis longtemps, il n'aimerait pas être seul dans ce genre d'expéditions.
Une idée le traverse, avec une rapidité à laquelle il n'est pas habitué. S'arrêtant, un peu déstabilisé, il appelle :

- Oural ?

Il ne peut empêcher sa voix de se faire incertaine. Mais son doute est balayé par la joie que lui procure son idée. Alors il prend son courage à deux mains et se lance :

- La prochaine fois que tu pars, je pourrais t'accompagner ?

Ils n'ont jamais voyagé ainsi ensemble. Il faut dire qu'auparavant, Héron ne s'en sentait plus la force et cherchait la solitude plus qu'autre chose. Mais maintenant...

Il sourit, trépignerait presque comme un enfant impatient.

- J'aimerais découvrir l'Hiver de l'Île avec toi.








"Humankind has not woven the web of life.
We are but one thread within it.
Whatever we do to the web, we do to ourselves.
All things are bound together. All things connect."

- Chief Seattle


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Oural Bienveillante
avatar

♐ Guérisseur des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 56
✘ SURNOM : La Consciente.
✘ AGE DU PERSO : Entre vingt-cinq et trente ans.

✘ LIENS : Baumes et peintures

MessageSujet: Re: Clarity   Mer 4 Juil 2018 - 22:08

Ton rire résonne. et une fois de plus Oural bénit les esprits de l'entendre. Après les épreuves que tu as traversé, que tu traverse encore, c'est comme du miel. Elle te sourit un peu plus -la gurérisseuse a toujours été souriante, mais avec toi d'autant plus- et hausse des épaules quand il faut reprendre le récit. UN peu soucieuse, tout comme toi. Mais voulant ne pas trop partager d'inquiétude et ne pas la propager. Tout comme toi. Peut-être est-ce pour cela que ta peine lui est si douloureuse : elle sait très bien que tu la contiens. Tu es un peu son miroir, à cet égard. Présent pour les autres, prêt à écouter et rire volontiers, mais à garder les blessures pour vous. Oui, un miroir, il y a de ça.

Ton compliment, si sincère comme à chaque fois, la fait rougir un peu. Oural se sent bien, et elle est contente de te revoir. Tu lui avais décidément manqué. Et même si elle sait que tu penses très certainement ce que tu viens de dire, la squaw ne peut s'empêcher de trouver que sa parole est pourtant bien faible en comparaison du paysage qui s'offre à elle, lors de ses périples. Ne voulant pas te manquer de respect ou dénigrer ta parole, elle se contente donc simplement de sourire et de pudiquement regarder devant elle. Ta main sur son épaule la réchauffe un peu, de l'intérieur. Ne t'en fais pas, Héron. Elle est une femme forte, il en faudra davantage pour dérober le Chemin sous ses pieds.

- Tant mieux, s'ils te plaisent.


Elle, elle les trouve si fades en comparaison.

Tu cesses soudain de marcher, et Oural fait de même tout en te jetant un regard curieux. C'est autant pour ton arrêt soudain que son nom que tu appelles. Ses yeux bruns t'observent, elle attend la suite. Empathe comme toujours, elle peut sentir ton incertitude soudaine et se demande ce que tu vas dire. Que se passe-t-il, Héron Placide ? Il lui semble que ce que tu vas lui dire estimportant, en tout cas pour toi. Sans cela, tu ne serais pas si incertain. Pourtant, c'est avec courage que tu te lances. Et à ta demande, prise de court, Oural ne peut qu'ouvrir des yeux ronds.

Venir avec elle ? Tu veux venir avec elle en voyage ?

Tu souris, tu continues, et ton enthousiasme est contagieux. Si Oural n'avait pas dejà été ravie par cette idée, sans doute le serait-elle devenue par contagion. Mais rassure-toi : oui, oui, oui tu es le bienvenue ! D'un bond, elle est contre toi et te fait un énorme câlin avec un éclat de rire. Une seconde, deux, puis elle te libère et recule un peu. Ses mains sont sur tes bras, et un sourire radieux illumine son visage. Oural Bienveillante rayonne intensément, de tout son coeur, et ses yeux pétillent comme jamais ! Si tu avais des doutes sur l'accueil de ta demande, la réponse est là devant toi, avant même que la Consciente ne profère quoi que ce soit.

- Oh ! J'aimerais beaucoup ! Ce serait fantastique, et ça te plairait ! Oh quelle bonne idée ! J'ai presque envie de repartir directement !

Oural n'en peut plus de rayonner, mais elle te libère et tourne pudiquement le visage tout en ne pouvant s'empêcher de sourire malgré elle. Cette perspective la ravit réellement, de toute évidence. Une brève pression de sa main, et la voilà qui te libère tout à fait. Elle ne voudrait pas trop s'imposer, bien que la joie lui aurait volontier fait prolonger le contact. La jeune femme hésite un peu, puis remet une mèche de cheveux en place tout en reprenant la parole.

- C'est étonnant que tu proposes. J'avais pensé un peu plus tôt que ce serait bien de voyager avec toi.

Sans l'avoir mentionné avant que tu n'en parles, donc. Cette fameuse pudeur encore, cette peur de t'envahir toujours. Depuis quand cela entache-t-il sa spontanéité ? Le deuil, peut-être. Ou autre chose, comment savoir ? Il n'y a pas que le givre qui est insidieux, et les coeurs épuisés n'ont plus la même énergie depuis les saisons trop drastiques. Peut-être la Consiente elle même souffre-t-elle de fatigue. Mais cette perspective de voyager avec toi, oh ! Elle en rayonne toujours, et il lui semble que tout autour, la pâleur de l'île est moins menaçante.






Oural te sourit chaleureusement en #85ADFF.
♪ Blue Skies ♪
Merci Elore ♫♪

Merci Balbu. ♥:
 

Merci tout le monde. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héron Placide
avatar

♐ Sentinelle des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 168
✘ SURNOM : L'Anxieux
✘ AGE DU PERSO : 27 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant !
✘ LIENS : All things are bound together.
All things connect.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Clarity   Dim 16 Sep 2018 - 0:04

Héron n'est pas compliqué : tout à l'euphorie douce que lui procure sa proposition, il n'a pas le temps de s'inquiéter d'un éventuel refus. Ce dernier ne viendra jamais : au contraire, Oural s'illumine d'une joie qui fait redoubler la sienne, balayant jusqu'à cette angoisse constant qui ne cesse de sourdre de son être. Et Héron s'abandonne à l'étreinte spontanée de la Consciente, savourant un contact qui, parfois, lui manque.

Oural se détache sans pour autant le lâcher totalement, et répond :

- Oh ! J'aimerais beaucoup ! Ce serait fantastique, et ça te plairait ! Oh quelle bonne idée ! J'ai presque envie de repartir directement !

Ça l'étonne un peu, qu'elle se détourne, puis l'Anxieux se souvient : Oural est pudique. Il l'accepte alors, même si sa propre fébrilité lui donne envie de rechercher le contact à nouveau.

- C'est étonnant que tu proposes. J'avais pensé un peu plus tôt que ce serait bien de voyager avec toi.

Il ne se demande pas pourquoi elle ne l'a pas proposé : la réflexion de la Sentinelle ne va pas aussi loin. A la place, il répond simplement :

- Je pense pareil.

Doucement, il recherche le contact à nouveau, d'une main sur l'épaule. Son euphorie s'est faite plus douce, plus enveloppante. Il est ravi qu'elle accepte, ravi ! Peut-être que l'Île lui semblera moins morose avec Oural à ses côtés ? Il sourit : quelle question bête. Bien sûr qu'elle lui semblera plus belle.

Le regard du Hérin cherche celui de sa comparse.

- Où voudras-tu aller ? Nous pourrons nous rendre n'importe où...

Il parle vite, fébrile. Et dans son regard, il y a comme quelque chose qui brille.








"Humankind has not woven the web of life.
We are but one thread within it.
Whatever we do to the web, we do to ourselves.
All things are bound together. All things connect."

- Chief Seattle


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Oural Bienveillante
avatar

♐ Guérisseur des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 56
✘ SURNOM : La Consciente.
✘ AGE DU PERSO : Entre vingt-cinq et trente ans.

✘ LIENS : Baumes et peintures

MessageSujet: Re: Clarity   Lun 1 Oct 2018 - 22:58

Elle pétille, elle rayonne Oural. De pleins feux. Ses yeux se plissent de joie quand elle se tourne à nouveau vers toi, et son sourire radieux veut tout dire.

Elle t'avait laissé ton espace, ne voulant pas empiéter. Pas s'imposer. C'est toujours son problème, à elle : à force de se tourner vers les autres, elle oublie parfois qu'elle a le droit de prendre un peu de la place qu'on lui offre aussi. Alors quand tu poses doucement ta main sur son épaule, que tu inities à nouveau un contact qui lui fait si plaisir à elle aussi, Oural te sourit de plus belle et te prend à nouveau dans ses bras. Tant pis pour toi ! Oh, elle est trop heureuse de ton idée, si tu savais ! Mais vu comme elle est, tu le sais sans doute.

Son étreinte est moins énergique, quand elle te serre à nouveau contre elle. Mais pas moins sincère, pas moins affectueuse. A la joie débordante de la surprise suit le bonheur serein. Vous allez voyager ensemble. C'est un très beau cadeau que tu lui fais. T'en doutais-tu seulement ? Et maintenant, en doutes-tu tout court ? Elle reste un peu plus longtemps contre toi cette fois, sauf si tu te dégages. Et quand finalement elle te libère, damn. Ses yeux n'ont pas désempli de joie pour deux sous.

- Il y a beaucoup d'endroits où je peux t'emmener.  

Oural n'est pas bien loin, même si elle ne te serre plus contre elle. Elle te tient encore le bras, et sa main libre s'anime tranquillement pour illustrer ses mots.

- Le désert est givré, maintenant. C'est dangereux la nuit, mais tellement beau ! Il y a aussi la Jun.. Oh ! Je sais où t'emmener !

De la main, elle pointe une direction. C'est dans ton dos, au dessus d'une de tes épaules. D'ici, bien sûr, on ne voit que les arbres. Mais Oural sait où elle est, et ce qu'elle montre.

- Le Volcan Embrasé. Il a encore quelques belles couleurs, un peu de chaleur, et depuis là-haut on peut voir l'île. C'est magnifique et je crois que ça te plairait. .. Enfin, si ça te va ? Parce que c'est loin. Ca ne sera pas un petit voyage.

Mais elle, elle y est déjà un peu. Peut-être que tu le vois, alors qu'elle te scrute du regard pour savoir si sa proposition te plaît. C'est qu'elle veut que ce voyage, tu en profites aussi. Peut-être même que vous pourrez en faire d'autres, si celui-ci te convient ?

Une chose à la fois, Oural. Ne t'emballe pas trop.






Oural te sourit chaleureusement en #85ADFF.
♪ Blue Skies ♪
Merci Elore ♫♪

Merci Balbu. ♥:
 

Merci tout le monde. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Héron Placide
avatar

♐ Sentinelle des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 168
✘ SURNOM : L'Anxieux
✘ AGE DU PERSO : 27 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant !
✘ LIENS : All things are bound together.
All things connect.
Sujet en cours : I - II - III - IV

MessageSujet: Re: Clarity   Mer 31 Oct 2018 - 20:50

L'étreinte l'enveloppe, lui fait du bien. Il s'y abandonne avec joie, lui qui n'est pourtant pas le plus tactile des oiseaux. Avec Oural, pourtant, ça va. Et quand elle se détache, il ne voit que l'éclat de son sourire.
C'est fou, ce qu'il lui va.

Quand la Consciente liste les lieux où ils pourraient se rendre, l'Anxieux l'écoute avec attention. Puis Oural s'arrête sur le Volcan, et Héron est conquis avant même d'entendre ses arguments. S'y est-il déjà rendu ? Il ne le sait plus. Mais avec la guérisseuse à ses côtés, tout lui semble engageant.

- C'est magnifique et je crois que ça te plairait. .. Enfin, si ça te va ? Parce que c'est loin. Ca ne sera pas un petit voyage.

Il serre ses mains - qu'ils n'a pas lâchées - et sourit doucement.

- Ça me va. J'ai l'habitude de parcourir l'Île.

Pourquoi n'ont-ils pas eu l'idée plus tôt ? Ils se connaissent depuis des années, pourtant. La mine du Héron, l'espace d'un instant, s'assombrit - il pense à la disparition de son père, au vide hurlant qui a suivi.
Peut-être est-ce ça.
Non, ça l'est sûrement.

Il secoue la tête doucement, chasse les pensées qui s'accumulent. Se concentre à nouveau sur le visage d'Oural et le bleu qui le sublime.
Tout va bien, pour le moment.

- Quand partirons-nous ?

Oh, il en deviendrait presque impatient.








"Humankind has not woven the web of life.
We are but one thread within it.
Whatever we do to the web, we do to ourselves.
All things are bound together. All things connect."

- Chief Seattle


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://elorecohlt.tumblr.com
Oural Bienveillante
avatar

♐ Guérisseur des Delaware ♐


✘ AVENTURES : 56
✘ SURNOM : La Consciente.
✘ AGE DU PERSO : Entre vingt-cinq et trente ans.

✘ LIENS : Baumes et peintures

MessageSujet: Re: Clarity   Mer 7 Nov 2018 - 9:51

Blottie contre toi, Oural se fait la réflexion que tu es plus tactile que dans ses souvenirs. Peut-être que c'est une impression ? Peut-être que c'est qu'elle ose plus. Qui sait ? Elle profite de cette joie simple dans tous les cas. Celle de sentir ta chaleur contre elle, ton contact bienvenue, cette énergie positive que tu émanes soudain et qui lui fait si, si plaisir. Oural est heureuse pour toi, si tu as retrouvé un peu de ce ciel bleu qui si longtemps t'avait fait défaut. Peut-être que c'est cela, aussi qui lui donne un coeur si léger.

Et ta réponse ne fait rien pour renverser la tendance. Bien au contraire, elle rassure et comble la jeune femme. Ses mains, elle te les laisse bien volontiers. Son ciel intérieur est là, prêt à braver toutes les tempêtes. Ton enthousiasme, ton bout de ciel bleu qu'elle peut voir aujourd'hui, lui donnent une force nouvelle. Et à ta question impatiante, Oural rit avec légerté. Son visage se froisse de joie simple alors qu'elle te tire la langue avec espièglerie.

- Bientôt ! Mais je dois ausculter les gens au camp. Et refaire mes stocks en baume.

Un bref instant de réflexion, et un sourire plus doux fleurit à ses lèvres alors qu'elle t'observe avec affection.

- D'ici une petite semaine, si tu es pressé et que tout va bien. Ou plus tard, si tu préfères. On verra bien, non ?


Oural veut juste profiter. Profiter de maintenant, de cette paix retrouvée, de ce moment simple mais si bienfaisant. Profiter de ce moment calme, rien qu'à vous. Bientôt vous serez au cas, il y aura mille gens à voir.

Oural Bienveillante n'est d'ordinaire pas égoïste, mais aujourd'hui elle voudrait s'accorder un peu ce droit. Celui de simplement profiter, en toute simplicité, et sans déjà anticiper les besoins des autres.

Pardonne la, Héron. Ce n'est pas si souvent.






Oural te sourit chaleureusement en #85ADFF.
♪ Blue Skies ♪
Merci Elore ♫♪

Merci Balbu. ♥:
 

Merci tout le monde. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Clarity   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mlle Nutella

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Villages Peaux-Rouges :: Le Village des Delaware-