Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Nadie
avatar

☯ Légendaire ☯


✘ AVENTURES : 129
✘ SURNOM : La Mémoire
✘ AGE DU PERSO : Plus de 20...

✘ DISPO POUR RP ? : Oui!
✘ LIENS : Sur les chemins de votre histoire...
Tatouages
Peintures rupestres
Murs colorés



MessageSujet: Nunca [Boa]   Sam 22 Oct 2016 - 21:44





D'un geste rageur, j'efface mon oeuvre la plus fraiche. Le pigment, humide et pâteux, s'étale sur l'âpreté de la roche. J'ai un feulement de mécontentement. Sur le mur, en constellations inégales, de multiples visages érodent la pierre. Leurs regard absents meurent sur les épaves de tristes sourires. Ces milles bouches susurrent des reproches et des poèmes mortifères.
L'inconnu du songe m'accuse.
Il est là, perdu dans la brume, cet étranger à la mélancolie singulière, celui qui refuse d'être saisi par la main de la Mémoire. Il me tente, me nargue, se moque, s'enfuit. Il me hante dans ses vapeurs d'Oubli.
Mauvais présage !
Mauvais présage !

La pluie murmure.
La pluie implore.
Nadie, Nadie te souviens-tu ?
Mais lorsque je tend les doigts sous l'averse, mon poing se referme sur de l'humidité intangible. Glacée. Un maléfice rôde dans cette eau, insidieux, qui lui donne un gout de sel et de regrets. Mes pensées tournent en boucle. J'en oublie de manger, j'en oublie de chasser. J'ai peur de boire aux sources de cette amertume. Mon coeur suinte dans ses cavités poreuses, de questions mouillées.
Pourquoi Peter pleure-t-il avec autant d'acharnement ?
Qu'ai-je oublié, Ô Grande Mère ?
Qu'ai-je perdu ?
Mon âme dérive, privée de son ancre. Mon âme se noie. J'ai peur que la mer n'engloutisse ton ventre si fécond et me prive des miens ! Déjà Carne ne me revient plus et la jungle ne bruisse plus de son écho. Déjà, je me languis de Siempre, de sa voix grave et de ses silences chaleureux.

L'urgence m'étreint avec une brutalité prédatrice.
J'ai besoin de sa constance, de ses anneaux, tout autours de moi. J'ai besoin d'être étouffée par la certitude de ses bras.

Sans doute est-ce pour cela, que je rôde à la lisière de la jungle, dans l'ombre des larges feuilles de bananier. De ce coté-ci de la rive, les tentes du village Piccaninny forment la crête d'une animal fabuleux. Le camp s'habille d'activités quotidiennes, si humaines, si douces, qu'il m'en vient une certaine nostalgie. J'imagine Hyène ricanante dépecer une nouvelle prise, Mamba Corrosif préparer de nouveaux poisons, Buffle Loyal jouer à la muraille avec tous les papooses énergiques. Et mon frère ? Que ferait donc mon frère ?  Si le désir de trouver Siempre me dévore, je n'en perd pas, toutefois, la raison. Je ne peux me montrer à ceux qui m'ont bannie. Je ne peux qu'attendre, observer, espérer discerner dans ce brouhaha de vies effervescent la présence d'un chaman au nom de serpent.

Siempre.
Ici tu es Boa Nocturne et moi je ne suis personne.






" L'oubli, ta chasse, ton exil, ta main.
Tes couleurs d'aujourd'hui se superposent aux souvenirs d'hier. "

Boa Nocturne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boa Nocturne
avatar

♐ Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 66
✘ SURNOM : L'Impassible.
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine.

✘ DISPO POUR RP ? : 1/1
✘ LIENS : Fiche.
L'inconnu d'hier est l'ennemi d'aujourd'hui sera le compagnon de demain dans l'au-delà.

MessageSujet: Re: Nunca [Boa]   Dim 6 Nov 2016 - 0:45


Un souffle, une nuit, trois, dix. Qui sait combien de lunes se sont écoulées depuis la dernière fois ? Boa est assis devant son tipi à méditer mais son coeur est tapi dans la Jungle. Boa a les yeux clos et le port droit, mais Siempre se tend vers les feuille au vert trop tendre.

C'est presque avec la ferveur d'un Huron qu'il cherche à apaiser son âme. Les joies simples du camp lui semblent ternes, et tout à ses souvenirs l'homme cherche une raison pour errer de nouveau. Un prétexte pour se perdre.

Les papooses sont passés avec leurs questions, et gravement Boa Nocturne leur a parlé. D'énigme en mystère, leur concentration s'est dissipée et les enfants sont repartis avec une leçon qui infuse doucement dans leurs esprits.

Un chasseur est passé, et a laissé pour le chaman un peu de Pemmican en cadeau. Boa Nocturne avait gravement hoché de la tête, remercié, et ensembles ils avaient parlé un moment, assis devant le tipis de l'Impassible. Puis le brave était parti retrouver les siens, plus bas dans le village.

Et le temps ne passe pas, et le temps reste là.

Rien n'y fait. Son esprit est troublé. Comme si quelque chose le parasite, l'empêche de garder son unicité habituelle. L'eau de sa conscience ondule, froissée.

Avec un soupir résigné, le voilà qui déplie enfin ses longues jambes et s'étire. Siempre a gagné. Les griffes de la panthères sont trop imprégnées dans sa chair, et l'homme ignore si c'est une bonne chose ou pas. C'est le cas, voilà tout.

C'est avec un calme las qu'il s'extirpe hors du village, guidé par des pattes de velours invisibles.

C'est avec une attention avide qu'il sent ta présence prédatrice et rassurante, tapie dans les fourrées.

Quelques foulées rapides mènent Siempre à toi et le coeur de Boa Nocturne se serre. Pourquoi es-tu là ? Pourquoi t'aventurer si près ? C'est la première fois que tu viens à lui et non pas l'inverse, et cela le trouble.

- Aowh, Nadie. Pourquoi te risquer si près ?

De l'inquiétude dans sa voix, de la joie de te voir aussi. Ses bras te quêtent immédiatement lorsqu'enfin la flore vous masque au reste du monde, et son regard aussi te cherche. Nadie Nadie, quel mystère as-tu apporté avec toi aujourd'hui ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadie
avatar

☯ Légendaire ☯


✘ AVENTURES : 129
✘ SURNOM : La Mémoire
✘ AGE DU PERSO : Plus de 20...

✘ DISPO POUR RP ? : Oui!
✘ LIENS : Sur les chemins de votre histoire...
Tatouages
Peintures rupestres
Murs colorés



MessageSujet: Re: Nunca [Boa]   Mar 14 Mar 2017 - 21:51



J'éprouve la pression de l'aiguille sur ma peau. La morsure du souvenir. Est-ce cela que Carne ressent lorsque je lui dessine ses sirènes ? Sa peau délavée est une page blanche. Ska, mon frère au cheminement incertain, mon compagnon de lutte, la mer t'a-t'elle emportée ? Les salines t'ont-elles dévoré ? Où n'avais-tu simplement plus de place sur ton pelage pour mes mots. Mes sentiments s'écument et s’assaisonnent de ce sel que tu aimes tant.

Je baisse le regard sur le sol détrempé. Mes griffes s'enfoncent dans l'humus et l'herbe rousse. Les vers festoient de richesses ocres et siennes, pitance des rois. Même ici, l'humidité a prise. La vie s'éponge, comme les larmes. Comme le Temps. Comme l'Oubli.

Je lève la tête.
Pure instinct.
Et mon coeur cogne. Fort. Une fois, rien qu'une fois, pour dégringoler dans la glaise. Les lombrics s'y lovent.
Il est là.

Siempre.

Sa démarche paisible, ses épaules larges et les aspérités de sa sagesse. Les ascarides dévorent mon palpitant à l'ombre des bananiers.

- Aowh, Nadie. Pourquoi te risquer si près ?
- Je n'aurais pas du...

Troublée, je me détourne, prête à m'en aller. Mais ses bras me retiennent. Et dans ses anneaux, je ne peux me débattre sans suffoquer. J'aime qu'il m'étouffe. Combien de fois suis-je morte, ainsi, la tête blottie contre tes écailles ? Ô Siempre, mon Boa de lune pleine.

Ma constance n'est plus.
Ma voix se fait souffle.

- J'ai eu peur.

De la pluie.
De cette mer qui s'infiltre par tous les pores de la terre et qui imbibe l'Ile.
De cette eau qui m'envoie de sombres augures.

De mes frères qui se noient.







" L'oubli, ta chasse, ton exil, ta main.
Tes couleurs d'aujourd'hui se superposent aux souvenirs d'hier. "

Boa Nocturne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boa Nocturne
avatar

♐ Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 66
✘ SURNOM : L'Impassible.
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine.

✘ DISPO POUR RP ? : 1/1
✘ LIENS : Fiche.
L'inconnu d'hier est l'ennemi d'aujourd'hui sera le compagnon de demain dans l'au-delà.

MessageSujet: Re: Nunca [Boa]   Dim 16 Avr 2017 - 23:43


Tu es belle, encore et toujours. Dans tes gestes, dans ta pudeur qui te fait détourner les yeux. Ne pars pas, ô Nadie. Jamais Siempre n'a voulu te chasser. Ses bras bien vite te retrouve pour que tu ne puisse t'évaporer. Il t'a rêvé tout ce temps où tu n'étais pas là, ne lui inflige pas déjà le retour de ton absence.

C'est un soupire de contentement qui t'accueille contre lui, et pourtant sa mine est pensive. Pourquoi venir, ô femme des ombres ? Le campement est dangereux pour toi, sans doute le sais-tu pourtant ? As-tu donc déjà envie de le laisser pour de bon ? Les paumes calleuses du chaman te frôlent et te recouvrent comme une découverte, pour combler ce silence, ressentir ta chaleur, ton souffle. Ta force. Ta réponse surprend, mais au fond pourquoi ? L'île est un endroit de tous les dangers, qui sait ce que demain réserve ? Un baiser dans ton cou, sa tête contre la sienne. Siempre se gave de ta présence qui lui permet d'exister.

- Peur de quoi ?


A-t-il trop tardé à venir te retrouver ? As-tu vu des signes de mauvais augures ? Un bref instant, il songe à qui tu as été, aux attaches que tu peux avoir encore à ce village. A ton frère, qui depuis peu a rejoint les grand esprits. Un nouveau soupir, et le chaman te serre un peu plus contre lui en s'assombrissant. Et s'il s'agissait de cela ? Faudra-t-il te le dire ? Sans doute, oui. Mais comment ? Il est tellement plus difficile de parler de ce genre de chose quand on n'est pas détaché de tout, quand on ne vit pas en suspend entre les instants.

L'île n'est décidément pas toujours tendre avec ses habitants.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nadie
avatar

☯ Légendaire ☯


✘ AVENTURES : 129
✘ SURNOM : La Mémoire
✘ AGE DU PERSO : Plus de 20...

✘ DISPO POUR RP ? : Oui!
✘ LIENS : Sur les chemins de votre histoire...
Tatouages
Peintures rupestres
Murs colorés



MessageSujet: Re: Nunca [Boa]   Dim 23 Avr 2017 - 13:36



Boa de mes Nuits Paisibles,
Sers-moi.
Sers-moi plus fort dans tes anneaux.
Que le sang se comprime, que la chair se fasse eau.  Qu'elle sublime par son essence cette pluie de misère qui dilue tout, et recouvre de sa boue, les âmes mortifères.

Siempre, mon éternel,
Mange-moi.
Que tes baisers ramènent ma foi, que ta chaleur rappelle la mienne qui, aux abois, laisse ma carcasse exsangue et délaissée par Nunca.

- Peur de quoi ?
- J'ai fait un rêve...

Mon museau furète sur sa peau, dans la neige de ses cheveux humides. Qu'il me rende mes couleurs et ma satiété de vivre. Mon art se meurt et mes pigments dégoulinent. J'ai peur. J'ai peur de l'infini de cette bruine.

- Réponds-moi sans détour, si tu m'aimes...

Mon front épouse le sien, je m'accroche à ses épaules à deux mains.

- Nunca, mon jumeau, s'en est-il allé ?

Dans la Landes des Songes Morts, là où nul ne revient et les esprits s'étiolent dans les jupons de l'Oubli. Nous étions doubles, deux profils d'un même visage. Je suis orpheline de mon tout.
Je suis un peu moins humaine et désormais d'avantage panthère.

- ... Et Ska ? As-tu vu Ska ? Il s’est égaré. Il se sont tous les deux égarés.

L'émotion m'étreint, mes ongles s'enfoncent dans l'épiderme de mon aimé. Ma voix a perdu de son égalité.

- Et je ne trouve pas de chemin... Je ne trouve pas de sentier... Je ne vois plus rien.

Mes yeux sont embués.
Le sel a gagné.







" L'oubli, ta chasse, ton exil, ta main.
Tes couleurs d'aujourd'hui se superposent aux souvenirs d'hier. "

Boa Nocturne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Boa Nocturne
avatar

♐ Chaman des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 66
✘ SURNOM : L'Impassible.
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine.

✘ DISPO POUR RP ? : 1/1
✘ LIENS : Fiche.
L'inconnu d'hier est l'ennemi d'aujourd'hui sera le compagnon de demain dans l'au-delà.

MessageSujet: Re: Nunca [Boa]   Mer 3 Mai 2017 - 0:13


Il te serre contre lui, Nadie, et ne s'en lasse pas. Il avait flairé les ombres quand tu avais parlé de rêve. Sur une île qui vit comme elle le sent et où tout est possible, les rêves peuvent être bien plus vrais qu'on ne l'imagine. Sans doute est-ce son héritage de chaman qui lui a insufflé cette leçon, tout Piccaniny soit-il.

Il t'écoute, silencieux, et ta phrase suivante le rend plus aux aguets encore. C'est que ça ne présage rien de bon, le "si tu m'aimes" glissé comme ça. C'est qu'il pèse lourd, verbalisé soudainement. Siempre n'y a pas tant réfléchi, il a simplement vécu vos échanges et votre rencontre. Sait-il mettre les mots dessus, sait-il définir tout cela ? De le catégoriser, cela donne plus de corps à l'ineffable, mais en brise peut-être aussi de sa magie. Votre relation n'est plus une brise invisible que l'on sent sans pouvoir la définir exactement, elle est devenue chose vraie et visible. Pas moins forte pour autant, cependant.

Vos front s'épousent, et tes griffent s'ancrent à ses épaules sans le blesser alors que ses bras sinuent le long de tes hanches. Panthère et serpent. Il se tait, te laisse parler, mais tes mots lui blessent l'âme et lui écorchent le cœur par empathie pour toi. Nunca et Ska sont tous deux partis, il le sait. Chacun son propre chemin, mais tous d'eux hors d'atteinte. Un long soupir s'échappe de ses lèvres lorsque tu avoues t'être perdue, et sa tête fait doucement "non".

- Nunca est maintenant avec les Grands Esprits. Il fait partie de ceux que l'île a repris. Et Ska.. Ska est, je crois, parti vivre une autre vie. Je ne l'ai pas revu depuis des lunes et des lunes, mais j'ai pu croiser son ivoire de loin parfois. Son souffle vibre encore, mais cela fait longtemps qu'il est hors de ma portée.


Tu lui poses de douloureuses questions, Nadie. Les réponses que le chaman peut t'offrir ne seront sans doute pas celles que tu espérais. Mais espérais-tu encore ? Siempre se demande si ce n'est pas déjà le réconfort des réponses amères qui t'a amené à lui, et non pas l'espoir de ce qu'il pourrait te révéler. Il te serre un peu plus et embrasse ta nuque sans pouvoir essuyer pour autant le désespoir dont tu parlais il y a si peu. Au contraire, il est sans doute un peu devenu oiseau de malheur.

- Le chemin n'est jamais tout tracé, et rarement celui que l'on croit. Il n'est pas une grande clairière où tout est clair. Imagine plutôt un petit sentier de bête, à peine visible quand il l'est. C'est à chacun de choisir quel fourré écarter, quelle branche couper pour aller plus loin. Le chemin est toujours là, Nadie. Il attend d'être tracé et découvert.


Tu n'es perdue que pour un temps, Nadie. Mais ta route continue malgré tout sans que tu ne t'en rendes compte.

- Si tu ne peux plus voir, ferme les yeux. Ecoute. Hume. Touche. Goûte. Il y a toujours d'autres moyens pour se repérer et choisir sa route. Je marcherais avec toi, si tu veux.

Si tu le veux bien, oui, vos chemins iront de concert un peu plus longtemps, un peu plus entrelacés. Ça ne remplacera jamais tes frères partis si loin, mais au moins aurais-tu un repère.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Nunca [Boa]   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Les Villages Peaux-Rouges :: Le Village des Piccaninny-