Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lòng Sơn Mai
Lòng Sơn Mai

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 629
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyDim 1 Nov 2015 - 22:56

Suite de ce sujet.


Elle est belle, la Lune. Elle est ronde et pleine, elle a l’air sanglante alors que d’un blanc immaculé. Dans le silence d’une plage au sable aveugle, une petite barque portée par les vagues s’arrête doucement. Content de rejoindre la terre ferme, Lòng y descend d’un bond souple, s’étire avant d’aider celle qu’il a accompagnée jusque là - certains diraient sauvée, mais il ne faut pas se fier aux apparences - à descendre à son tour. Pourtant le regard limpide du Dragon semble réellement soucieux alors qu’il observe la main mutilée, sanglante, de la Mère apprentie des Soigneurs. Il l’observe sans trop savoir quoi faire, n’ayant jamais su reconstruire ce que d’autres ont détruit.

- Tu as des connaissances en soin, Joy ?

D’un geste ferme mais pas violent, il saisit le poignet de la Mère pour examiner l’horreur de plus près. Quelle brute, ce Ian. Quel manque de goût.

Ricanement bref mais peu tranchant, comme par convenance ou réflexe. De toute façon, elle s’en occupera lorsqu’elle sera rentrée à l’Infirmerie, parmi les pauvres gamins ramenés par le Démon Blanc. Lòng hausse les épaules, lâche la main. Il s’imagine que ça ira, ne panique pas. En réalité, il n’éprouve pas grande sympathie pour la Mère aux yeux océan. Juste un attachement par procuration, une loyauté pourrissante.

- Il t’a pas loupée. Laisse finalement échapper l’asiatique. Puis il se tourne vers la Jungle, se demande comment rentrer.

- Je ne vais pas te faire de mal, si c’est ce que tu te demandes. Mais je ne peux pas te laisser maintenant, il faut que je sois sûr que tu rentres saine et sauve.

Geste de la tête, regard qui heurte. Il ne fait rien pour rétablir le contact, de toute façon à la course, il la rattraperait. Et la voix qui se fait entendre une nouvelle fois, un peu plus douce, caressante.

- Il faut qu’on se dirige vers le Grand Arbre.

Un temps.

- C’est d’accord ?

Le Dragon qui demande la permission. Ce serait presque comique, si c’était vraiment dans son intention.






Obsession has a hunger Signal10

Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Ancienne Mère
Anonymous

Invité



Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyDim 15 Nov 2015 - 18:10

La lune semblait intriguée, ce soir. Le disque nocturne s’était mué en un grand œil attentif qui épiait tout avec curiosité.
Joy avait suivi l’asiatique sans un mot, sans protestations. Elle peinait réellement à comprendre l’agitation autour d’elle, tout cela se déroulait bien trop vite. Elle réalisa à peine avoir quitté la cale quand elle monta dans leur embarcation. C’était fatiguant d’être ainsi ballotée.
Tandis qu’ils regagnaient la terre, elle s’était recroquevillée sans en avoir conscience sous le manteau du pirate : assise, bras croisés autours de ses genoux.
Le paysage nocturne lui était apaisant, et se sentant somnolant, elle employa ses dernières forces pour ne pas se laisser sombrer encore une fois.
Parce qu’il le lui avait conseillé.

Se savoir hors du bateau ne lui apporta aucun soulagement, elle ne se sentait pas pour autant en sécurité. Au contraire, Joy se sentit démunie comme jamais. Quitter ces lieux lui coûta un étrange pincement au cœur. Elle surprit la pensée folle d’y retourner. Ce n’était pas toujours facile de sortir d’une cage.

La barque cessa de se balancer, signe qu’elle venait de toucher terre. La mère apprentie se serra d’avantage sur elle-même. Elle tenta de maintenir sa respiration régulière car elle se faisait soudainement haletante.

L’entracte est terminé. En piste.

Son sauveur descendit de leur embarcation. Elle l’imita, d’une démarche moins sûre.

- Tu as des connaissances en soin, Joy ?

A cette question, l’intéressée leva les yeux, osant supposer que le pirate s’inquiétait. Cela avait beau lui paraître inenvisageable, l’expression concernée qu’il affichait était assez déroutante. Elle baissa les yeux, dodelinant de la tête.

Mais le pirate la saisit par le poignet pour jauger sa blessure, inquisiteur ou simplement curieux. Elle ne prêta pas attention à ce raclement de gorge qui ressemblait bien trop à un rire. Non, ce qui accapara toute son attention fut sa main incomplète qu’elle fixait intensément. Elle semblait tenter encore de discerner ses doigts manquants, mais en vain. Même lorsque le pirate la relâcha, elle garda la main levée devant se yeux, l’examinant sous tous les angles. Comme pour s’assurer que tout cela était bien réel, à la fois inquiète et fascinée. Son esprit embrumé ne percevait la douleur émise par sa blessure que comme un léger flottement, une absence.

- Il t’a pas loupée.

Il, c’était Ian. A son évocation, les traits de la mère apprentie se crispèrent et sentit un étrange vertige. Voilà un souvenir qui lui resterait longtemps.

- Je ne vais pas te faire de mal, si c’est ce que tu te demandes. Mais je ne peux pas te laisser maintenant, il faut que je sois sûr que tu rentres saine et sauve.

Lui faire du mal ? Joy réalisa confusément qu’elle ne s’était même pas posé la question, dépassée par les évènements. Il ne s’en était pas pris à elle après tout, il l’avait même aidé à s’échapper… Mais, c’est un pirate ! Comme Ian ! Comme Dogfish !
La Stone sentit ses jambes flageoler sous ses doutes, elle en avait assez de se torturer l’esprit, et de réfléchir. Elle voulait un trou obscur ou se cacher loin de ces tumultes. La Stone ravala l’envie de se purger, ou celle de laisser ses larmes déborder.

Mais elle ne pouvait plus croire un roi.
Elle ne pouvait plus croire un chef.
Pouvait-elle croire un Dragon ?

- Il faut qu’on se dirige vers le Grand Arbre. poursuivit le pirate d’un ton caressant.

Sa douceur la glaça d’horreur car elle l’enfonçait dans une profonde incertitude. En revanche sa proposition, elle, ne lui laissait aucun doute. Joy détourna la tête en serrant les dents. Guider un pirate vers l’arbre n’était sans doute pas une  bonne chose, mais de toute manière : l’idée même de renter ne l’enchantait guère.

- C’est d’accord ?

- Non, c’est pas d’accord. Je n’ai pas le temps de faire du babysitting. bafouilla Joy d’une voix pas aussi assurée qu’elle l’espérait.

Elle fit quelques pas en direction de la jungle, titubante mais finit par s’immobiliser, elle peinait à soulever les jambes pour marcher et sa respiration se faisait haletante en réponse à ses vertiges. C’était le prix à payer pour faire la maline, mais tant pis.

- D-de toute façon, je ne sais même pas si j’ai envie d’y retourner. balbutia-t-elle enfin.
Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
Lòng Sơn Mai

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 629
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptySam 21 Nov 2015 - 16:31

Elle n'hésite pas, la petite Perdue. Elle répond du tac au tac, le défie même dans son état. Et Lòng aime ça, à deux niveaux. Il aime voir les proies se défendre, il aime encore plus quand il s'agit des siennes.

- Non, c’est pas d’accord. Je n’ai pas le temps de faire du babysitting.

Un rire. Mains dans les poches, le Dragon observe Joy se détourner et tituber vers la jungle. Faible, usée. Exsangue mais fière. C'est stupide et c'est bien.

La voix lui parvient une fois encore :

- D-de toute façon, je ne sais même pas si j’ai envie d’y retourner.

- Ah bon ?

Le ton est concerné, réellement curieux. D'un pas souple, Lòng rejoint la Mère apprentie, se place à ses côtés et se penche légèrement, l'observant sans pour autant la toucher. Il y a sur ses lèvres un sourire infime, lisse et vaguement inquiétant. Mais son ton est doux, ses mots sonnent juste.

- En même temps, je te comprends.

Il se redresse, observe le ciel nocturne.

- Les enfants peuvent être cruels quand ils le veulent... cruels, et insouciants. Après ce qu'il t'est arrivé, je doute que tu aies vraiment quelqu'un à parler.

Léger soupir, le sourire se fane. Baissant la tête, Lòng pose son regard sur la Mère. Regard intense, sérieux. Regard luisant.

- ... mais la Jungle est dangereuse, Joy. L'odeur du sang attire les prédateurs, dans ton état tu te feras bouffer en moins de deux.

Un geste délicat, presque sans force. Une main sur l'épaule, un regard inquisiteur. Si réaliste, si flou. Est-ce que Lòng s'inquiète vraiment ? C'est trop difficile à dire et lui-même ne se pose plus la question. Il est dans l'illusion, pris dans l'image qu'il cherche à donner. Doux, doux le Dragon. Soucieux.

- Si tu ne veux pas retourner tout de suite au Grand Arbre, c'est ok. On peut marcher un peu, tenter de te trouver un abri. Et dès que tu seras prête à revenir, je te suivrai dans la jungle et je te lâcherai avant que je ne puisse voir où est votre repaire.

Une seconde, peut-être deux. Le Dragon se penche, regard Joy de ses yeux glacés. Bleu contre bleu.

Doucement.

- A moins que tu aies une autre idée ?






Obsession has a hunger Signal10

Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
Anonymous

Invité



Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyLun 30 Nov 2015 - 17:51

Le pirate lui semblait si surpris, concerné que cela lui paraissait presque invraisemblable. Joy sentit son estomac se contracter sous le poids d’un doute de plus en plus entêtant.
Ah bon. La Stone serra les dents face à ce petit mot de convenance, qu’elle employait si souvent. Ses propos avaient généralement ce goût là quand se présentait à elle un mystère béant ou une plaie profonde. Joy ne savait pas soigner ou apaiser la douleur comme le faisaient Soul, Green, Shrub, Slumber, Jay, Jaws ou Palissandre. Elle lâchait alors un ah bon impuissant et hébété tandis que les choses passaient. Et quand venait le deuil, elle gardait encore ce même ah bon maladroit au creux des lèvres. Ce pirate ne pouvait certainement pas en dire autant. Il ne pouvait pas comprendre cela.

- En même temps, je te comprends.

La distance qu’elle avait prise ne valait plus grand-chose car il se tenait à nouveau à côté d’elle, penché. Soucieux ? Attentif. Son regard était étrange, formant deux gouffres clairs et vertigineux. Elle détourna le sien, quelque peu déstabilisée.

- Les enfants peuvent être cruels quand ils le veulent... cruels, et insouciants. Après ce qu'il t'est arrivé, je doute que tu aies vraiment quelqu'un à parler.

Elle en avait conscience. Son roi qui se voulait incarner l'enfance même ne lui avait jamais paru aussi proche d’en revêtir les moindres aspects. Mais la Stone se rappelait encore deux bras maternels qui tentaient parfois de l’entourer mais qu’elle avait toujours rejeté à grands cris. Elle aussi, elle était une enfant cruelle.
En revanche, elle ne préféra pas penser à ce qu’elle ferait à son retour, s’il fallait-il en parler, s’il fallait-il se taire, si elle parviendrait à supporter la vue de Peter. Elle préférait ne pas encore y songer, elle n’en avait ni le courage ni l’énergie. Elle voulait pleurer un peu, dormir beaucoup, qu’on lui dise que tout allait bien se passer, que tout allait s’arranger.

- ... mais la Jungle est dangereuse, Joy. L'odeur du sang attire les prédateurs, dans ton état tu te feras bouffer en moins de deux. Si tu ne veux pas retourner tout de suite au Grand Arbre, c'est ok. On peut marcher un peu, tenter de te trouver un abri. Et dès que tu seras prête à revenir, je te suivrai dans la jungle et je te lâcherai avant que je ne puisse voir où est votre repaire. continuait le pirate.

Joy eut un sursaut à l’évocation du danger persistent. Il avait raison. Et c’était horrible.
Elle attrapa de sa main valide, celle du pirate. Le geste fut lent, prudent comme si son contact l’aurait brûlée. Elle saisit sa main et la retira simplement de son épaule.

- Ça suffit. A-arrête de parler. balbutia-t-elle.

Qu’il n’en rajoute plus.
Plus il en dit, plus elle le croit. Plus elle le croit, plus elle en doute.

La Stone reprit sa démarche chancelante. Elle fit quelques pas mais déjà tournait la tête et demandait doucement :

- Comment je dois t’appeler ?




Reste encore un peu s’il te plaît.
Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
Lòng Sơn Mai

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 629
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyLun 21 Déc 2015 - 0:35

We both know
That it's not fashionable to love me
But you don't go
'Cause truly there's nobody for you but me

Frôlement de peaux. Elle repousse son geste, rechignant à le toucher avec une précaution des plus comiques. Et Lòng la laisse faire, amusé. Elle s'illusionne, la petite Mère. À croire qu'elle a tellement son mot à dire dans l'histoire. À s'imaginer que le rejeter est une réelle option, à ignorer que lorsque le Dragon veut, le Dragon prend.

Mais passons. Il n'est pas vraiment là pour cela, n'est-ce pas ?

- Ça suffit. A-arrête de parler.

S'il ne peut ni la toucher ni lui parler, il ne lui reste plus grand chose. Mais cela ne l'inquiète pas vraiment, le Dragon, alors qu'il regarde la vacillante Mère s'éloigner. Parce qu'au fond, cette scène, c'était comme s'il l'avait mille fois déjà jouée. Avec d'autres enfants, dans d'autres décors. Mais la chute restait la même, l'issue ne changeait jamais.

Joy ne fait pas exception, Joy s'éloigne et se retourne comme tous les autres. Joy pose ses yeux sur lui et, en une seule question, lui donne la possibilité de s'engouffrer.

- Comment je dois t’appeler ?

La suite risque d'être amusante, une fois qu'elle aura connaissance de son nom. Mais pour l'instant Lòng ne se sent pas de le dire, pas tout de suite.

Il se sent de faire quelques pas, se tenir à nouveau à ses côtés. Mais sans guère plus d'instance, en compagnon badaud, comme désintéressé. Au sourire joyeux dans la pénombre.

- Comme tu veux, ça m'est égal.

Mon nom, tu le connais déjà de toute façon.

En ce soir inédit, Lòng n'est pas vraiment prédateur, il se doit de ne pas l'oublier. Il n'a donc pas à révéler son identité, marquer pour mieux briser. La Mère doit lui revenir vivante, c'est l'important. Pour l'instant.

Regard doucereux.

- Tu veux avancer ?

Sans savoir où aller, il fait un pas et jette un regard à Joy. Qu'elle le suive ou prenne la tête mais qu'ils avancent. Qu'il se passe quelque chose pour le distraire de sa fébrilité.

Mais surtout...

... qu'elle s'accroche un peu plus à lui, même si elle ne cherche pas à le montrer.






Obsession has a hunger Signal10

Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
Anonymous

Invité



Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyMer 30 Déc 2015 - 19:16

- Comme tu veux, ça m'est égal.

Joy poussa un soupir lassé. Elle n’avait pas le cœur aux devinettes, trop fatiguée pou ça. Si ce pirate voulait jouer il se trompait d’endroit. Pour elle, l’ambiance était plus aux larmes qu’aux rires. Elle se contenta donc d’hausser gravement les épaules. Puisqu’il en était ainsi, elle ne l’appellerait pas. Tout simplement.

- Tu veux avancer ?

Elle ne répondit pas. L’action lui sembla plus claire les paroles et leur conversation la mettait profondément mal à l’aise. La Stone se contenta d’ouvrir la marche, doucement, à son rythme.
Elle sentait ses chevilles s’enfoncer dans le sable à chaque pas, rendant sa progression plus difficile. Elle avait hâte de poser le pied sur un sol plus compact, plus stable. Mais bientôt, en quelques enjambées, elle quitta la plage.
Pas une seule fois, elle s’enquit si le pirate la suivait car il lui semblait entendre ses pas non loin d’elle.

Quand elle arriva enfin à la bordure du sable, elle s’arrêta. Joy s’appuya contre un arbre pour ramener doucement son pied chaussé jusqu’à elle. La chaussure fut jetée négligemment, presque élégamment, car elle ne lui serait plus d’aucune utilité, désormais séparée de sa sœur restée dans la cale du navire.
En revanche, elle prit la chaussette blanche entre ses mains, la manipulant pensivement. Elle vérifia son odeur, peu convaincue par l’idée qui venait de lui traverser l’esprit. Mais elle céda. Sa main blessée glissa à l’intérieur, désormais cachée dans une moufle improvisée. Joy avisa le résultat, dubitative. Puis, claquant ses doigts restants entre eux, elle trouve à sa patte un air de marionnette. La mère apprentie secoua la tête en poussant une énième soupir désabusé.
Il lui semblait qu’à l’hôpital, on faisait souvent ce genre d’animation pour distraire les enfants. Mais ça remontre à si loin…

Désormais pieds nus, Joy se sentait déjà plus équilibrée pour reprendre la marche. Elle ne lança pas un mot à l’asiatique et reprit la route sans même s’enquérir de son avis. Joy tenait du mieux qu’elle mouvait de faire abstraction de sa présence mais cela lui paraissait difficile. Elle ne pouvait s’empêcher de ciller quand les bruits de pas du pirate lui semblaient plus proches.

Ce n’est qu’au bout d’un moment qui lui parut des siècles qu’elle s’arrêta enfin. Mais cette fois pour une vraie pause. Dans un buisson, elle cueillit quelques baies qu’elle savait comestibles pour avoir vu Mary s’en servir à divers reprises.
Mary… Penser à sa mère lui faisait si drôle. Elles étaient pourtant sur la même île, mais à cet instant Joy avait l’impression de se trouver au bout du monde, loin de tous ceux qu’elle connaissait. Et ça lui donnait un peu froid. C’est toujours grand, un monde.

Elle s’assit contre un arbre et mâchouilla quelques fruits. Il lui vint l’idée fugace d’en proposer au pirate mais elle fut presque en colère contre elle-même pour cela. Nourrir un pirate, et puis quoi encore ? Reprend toi pas pauvre fille.

- Je n’ai toujours pas envie de rentrer. Tu devrais laisser tomber. déclara finalement Joy.
Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
Lòng Sơn Mai

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 629
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyDim 10 Jan 2016 - 23:30

Il hausse les épaules, en écho à son geste : ne pas avoir de nom, pour une fois, ne lui importe pas.  Il préfèrerait qu'elle ne connaisse pas le sien pour le moment. Et lorsque Joy avance, il la suit docilement. Aux aguets, veillant à ce que, le long de la route qu'elle décide de prendre, il n'y ait pas d'autres dangers que lui. C'est important.

Silence. D'un coin de l'oeil, il observe la Mère apprentie se débarrasser d'une chaussure et couvrir sa main mutilée. Bonne idée, pas suffisante : on ne se remet pas d'une perte pareille à coup de sale pansement. Mais si ça l'amuse, il ne va pas lui faire la leçon. Il n'est pas là pour représenter une gêne ni une menace.
Juste s'assurer qu'elle rentre entière, à peu près.

Une pause. Lòng s'arrête en même temps que Joy, l'observe cueillir des baies. Lui n'a pas faim, trop concentré sur sa mission. Ce n'est pas comme si son jeu de marionnette précédent l'avait épuisé, de toute façon.

- Je n’ai toujours pas envie de rentrer. Tu devrais laisser tomber.

- J'ai tout mon temps. Réplique-t-il avec un sourire. Avant de s'asseoir à son tour, faire face à l'enfant. Contempler sagement son visage, se demander quelles seront les conséquences de sa rencontre avec Ian. Grandira-t-elle assez pour qu'il la retrouve au Port, un jour ?

Le Dragon s'admoneste, secoue la tête : il aura tout le temps d'y rêver, plus tard.

- Qu'est-ce que tu vas faire si tu ne rentres pas ?

La question est posée d'un ton badin, comme s'il ne s'agissait pas de vie ou de mort. Lòng laisse passer un temps puis reprend, doucement :

- Tu n'as pas d'amis là-bas, de gens sur qui compter ?

Il se doute que non, mais tant pis : s'il voulait qu'elle rentre, il fallait qu'elle ait ne serait-ce qu'un semblant d'envie de le faire.

Avisant quelque chose au-dessus de sa tête, le Pirate se lève et tend la main, cueillant deux gros fruits jaune, l'air si mûrs qu'on les dirait prêts à éclater. Joy n'est pas la seule à connaître la Jungle, lui aussi s'est forgé un savoir à force d'errances. Puis, d'un geste de l'ongle, il perce les écorces des fruits, découvrant la pulpe acide mais totalement comestible de ce qui ressemble à une espèce d'agrume.

Lòng se rassied, un fruit dans chaque main.

- Même si tu n'as personne, ce sera toujours mieux d'être à l'Arbre que seule ici, à attendre de te faire bouffer.

D'un geste, l'asiatique tend l'un des fruits - son offrande - à la Mère apprentie. Comme l'on ferait avec un animal que l'on tente d'apprivoiser.

- Je n'ai aucun intérêt à te sauver pour te laisser crever. Tu ferais mieux de reprendre des forces.






Obsession has a hunger Signal10

Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
Anonymous

Invité



Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyDim 17 Jan 2016 - 19:40

- J'ai tout mon temps.

A ce sourire, Joy ne répondit que par un énième soupir. Le pirate lui semblait si sûr de lui. Pendant un bref instant, elle jalousa sa position tranquille : elle voulut lui cracher à la figures, l’envoyer au diable, griffer, lui hurler de partir. Que sa présence était aussi nécessaire qu’insuportable. Aussi vitale qu'empoisonnante.
Comme de faux médicament.

- Qu'est-ce que tu vas faire si tu ne rentres pas ?

Il la coupait encore dans le fil de ses pensées. Joy ne cacha pas la gêne que lui posait sa prise de parole. Il lui était déjà difficile de se concentrer avec le chaos émotionnel qui régnait en elle, amplifié par la douleur de sa blessure. Mais ce pirate n’aidait pas. Il ne lui laissait pas le souffle de répondre, où même de réfléchir à la question.
Joy n’arrivait pas à prendre une décision ou à se faire une opinion.

Bah y’a… non euh…

Il venait de lui imposer un dilemme mais déjà il ajoutait :

- Tu n'as pas d'amis là-bas, de gens sur qui compter ?

Joy s’essoufflait. La cadence l’étourdissait et pourtant il s’adresser à elle doucement, comme si de rien n’était. Elle se pencha en avant pour reposer sa tête sur ses mains. Elle haletait, comme si elle courait un marathon.
C’était la panique dans sa tête.

Des amis, des amis… Eh bien oui mais non mais… En fait… Raaaah…

Comme il n’ajoutait rien, Joy leva les yeux. Elle vit alors qu’il était en train de cueillir des fruits. Elle ne lui accorda alors pas plus d’attention.
Son regard se reporta sur sa main emmaillotée. Sa patte grotesque. Cette vision lui donna la nausée et un tressaillement tandis que la sombre figure de Ian lui revenait en mémoire.
Dire qu’à ce moment, elle aurait pu encore y être, dire que lui s’y trouvait encore...
A cette pensée, elle en eut le souffle coupé. Elle bascula la tête en arrière pour tenter de reprendre son souffle, cueillir une bouffée d’air frais.

- Même si tu n'as personne, ce sera toujours mieux d'être à l'Arbre que seule ici, à attendre de te faire bouffer.

Remise en jeu. Joy sentit le sang battre plus fort contre ses tempes.

Mais pas d’armes, pas de menace. Juste un fruit qu’il lui tendait simplement et qu’elle n’osa pas attraper. Certes, il semblait tout à fait inoffensif et même appétissant, mais ce mirage bien trop beau suscitait en elle un brin de méfiance.

- Je n'ai aucun intérêt à te sauver pour te laisser crever. Tu ferais mieux de reprendre des forces.

Elle fixait encore le fruit. Cela ne l’engageait à rien, non ? Ce n’était qu’un fruit, il n’allait pas lui sauter à la figure. Joy l’attrapa enfin sans esquisser le moindre remerciement. Elle n’y pensa même pas.
Après un dernier instant d’hésitation, elle croqua le fruit.

- J’improviserais… hasarda-t-elle en avalant la première bouchée.

La pulpe de ce fruit était fraîche et gorgée d’eau, calmant sa gorge contractée, mais elle cru qu’elle allait s'étouffer tant il était exagérément juteux. Le sucre donnait un regain de vigueur mais lui piquait douloureusement la langue.
Aussi soulageant qu’écoeurant.
Comme de faux médicaments.
Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
Lòng Sơn Mai

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 629
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyMer 20 Jan 2016 - 23:21

Il attendait, curieux de savoir si elle accepterait le fruit qu'il lui tendait. Non pas que cela ait une réelle importance : s'il jouait assez bien, elle finirait par lui manger dans la main. Cela n'empêcha pas que, quand elle saisit son cadeau, Lòng sente un sentiment de victoire idiot le parcourir.

Par contre il ne s'attendait pas à ce qu'elle parle, pas à ce qu'elle tente de répondre à ses questions rhétoriques, juste là pour fragiliser les fondations. Pourtant elle s'y risqua, laissant échapper une petite phrase qui eut le don de le faire sourire encore plus.

- J’improviserais…

Elle improviserait donc. Quel plan magnifique.
Lòng mordit dans son fruit avec avidité, s'amusant à en aspirer le jus comme un enfant. Ce qu'il était encore un peu, au fond, mais beaucoup avaient tendance à l'oublier. Il ne leur en voulait pas, comme il n'en voulait pas à Joy de se méfier de lui. Elle avait bien raison.
Ce n'était pas pour cela qu'il allait la lâcher.

- Moi aussi, j'ai improvisé. Quand je suis parti du Grand Arbre.

Il avait laissé tomber l'information comme si de rien n'était, comme s'il s'était agi d'un fait anodin.

- J'ai vécu dans la Jungle, un peu. J'ai essayé de survivre, j'ai fait ce que je pouvais jusqu'à ce que j'en puisse plus.

Un temps. Terminant de dévorer son fruit, le Pirate en jeta les restes avec négligence. Son attention ne semblait plus être vraiment concentrée sur Joy, il regardait en l'air, vers le ciel froid et indifférent.

- J'étais pas malade, pas particulièrement faible et pourtant... j'ai pas tenu longtemps. C'était pas comme si j'étais pas déterminé à survivre, pourtant. Pas comme si j'avais pas quelqu'un d'extrêmement important à retrouver.

Petit rire, haussement d'épaules.

- Mais cette foutue Île n'est pas faite pour ceux qui sont seuls. J'ai vite été forcé de m'allier à d'autres gens et... le Jolly Roger était là.

Son regard se reposa, doucement, sur Joy. Regard trouble, emprunt d'une tendresse mauvaise, mouvante. Affection viciée.

- Alors que peut-être tu y arriveras... mais ça n'a pas été mon cas.

Lòng laissa passer un temps, puis entreprit de fouiller ses poches. Là, il sortit trois lames aiguisées, qu'il s'amusa à faire jongler, toujours assis et appuyé contre un arbre. Le spectacle dura quelques secondes avant que le Pirate ne les rattrape, se concentrant à nouveau sur la Mère apprentie.

- Moi, c'est Lòng, et mon but est de te ramener chez toi vivante.

Il en avait assez dit, pas besoin de s'étendre.
C'était à son tour de parler, maintenant.






Obsession has a hunger Signal10

Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
Anonymous

Invité



Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyJeu 4 Fév 2016 - 11:21

Joy posa sa pitance qu’elle avait à peine entamé, désirant s’accorder un bref répit. Certes, il était important de reprendre des forces, elle en avait conscience. Mais cela lui coûtait : la saveur du fruit lui laissait comme un goût amer sur la langue tandis qu’un froid désagréable semblait circuler dans son ventre.
Elle frissonnait malgré l’épais manteau qui la recouvrait.

- Moi aussi, j'ai improvisé. Quand je suis parti du Grand Arbre. dit le pirate. J'ai vécu dans la Jungle, un peu. J'ai essayé de survivre, j'ai fait ce que je pouvais jusqu'à ce que j'en puisse plus.

Il parlait, en fin de compte. Mais Joy n’avait pas même songé à l’intimer de garder le silence. Elle avait bien essayé quelques instants plus tôt mais elle n’eut pas l’énergie de se répéter. Aussi, la mère l’écoutait mais survolait le sens de ses mots.
Au fond, c’était mieux que ce silence qui pesait bien trop.
Oui, tout valait mieux que rien.

- J'étais pas malade, pas particulièrement faible et pourtant... j'ai pas tenu longtemps. C'était pas comme si j'étais pas déterminé à survivre, pourtant. Pas comme si j'avais pas quelqu'un extrêmement important à retrouver. Mais cette foutue Île n'est pas faite pour ceux qui sont seuls. J'ai vite été forcé de m'allier à d'autres gens et... le Jolly Roger était là.

- le Jolly Roger... souffla-t-elle tout bas.

L’antre du diable. Tu y vendrais ton âme.

- Alors que peut-être tu y arriveras... mais ça n'a pas été mon cas.

Il posa sur elle un nouveau regard qui alimentait avec application cette nausée lancinante qui l’étouffait, qui comprimait ses poumons.
De l’air, de l’air.

Les mains du pirates glissèrent dans ses poches et en sortirent deux objets acérées. Joy poussa un hoquet de stupeur et d’horreur à la vu de ces lames tranchantes.
La chair.
Les doigts.

Mais le pirate s’amusait, lui. Il entreprit de jongler avec elles, les faisait valser dangereusement dans les airs avec une dextérité étonnante. La Stone ne fut pas apaisée pour autant et épiait le moindre de ses gestes; le visage blême.
En main, c’étaient des armes. En l’air, des projectiles meurtriers.

- Moi, c'est Lòng, et mon but est de te ramener chez toi vivante.

Il avait un nom maintenant. Mais il n’évoquait rien à Joy. Rien qui ne soit pas tiré de son expérience actuelle du moins.
Et comme elle cru sentir en lui une attente elle lâcha d’une voix étranglée :

- Quoi ?

Ses tempes palpitèrent plus fortement alors qu’elle éclaircissait sa gorge pour tenter de formuler une réplique.
Respire, reprends ton souffle. Essaye.

- Qu’est-ce que tu veux que je réponde à ça ? Merci ? Enchanté ? Je suis désolée ?  Même si c’est vrai, j’ai vu comment tu traitais des alliés alors je ne me fais pas d’illusion pour tes ennemis !

Elle s’interrompit et plaqua sa main valide contre sa bouche pour retenir un râle soudain. C’était la bile qui remontait.

- Laisse moi respirer…

Hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
Lòng Sơn Mai

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 629
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyMar 23 Fév 2016 - 19:32

Elle n'avait pas mis longtemps à réagir, toute suffoquée qu'elle était. Lòng posa son regard sur elle alors qu'elle réagissait, la regardant se noyer avec un sourire. Elle était tellement à sa merci, c'était trop facile.

- Qu’est-ce que tu veux que je réponde à ça ? Merci ? Enchanté ? Je suis désolée ?  Même si c’est vrai, j’ai vu comment tu traitais des alliés alors je ne me fais pas d’illusion pour tes ennemis !

Elle était mal, elle avait la main sur la bouche. Pourtant Lòng ne le voyait plus. Son regard s'était glacé, ses pupilles s'étaient fendues comme celles d'un reptile. Les paroles de Joy avaient fait écho entre les parois de son crâne, laissant dans leur sillage les flammes d'une colère froide.

Sale ingrate.

- Laisse moi respirer…

Il préféra en rire.

Quelques secondes de gloussement redevenu chaleureux, nonchalant – contrôlé - avant que le Dragon ne se relève et marche vers la Mère apprentie. Doucement. Qu'il se penche vers elle et vienne la saisir à la gorge pour l'amener à sa hauteur, rapidement. Elle n'était pas bien lourde, l'exercice ne fut pas difficile. Et puis... en toute logique... il ne fallait pas oublier le poids des doigts en moins.

- Je vais te le dire une fois, morveuse.

Sourire de serpent.

- Tu n'as aucune idée de qui sont mes alliés. Alors ne t'avise pas de te faire des idées sur comment je peux les traiter.

Il avait approché son visage du sien et savait qu'à cet instant précis, il aurait pu tout lui faire. La totale, le grand forfait. Il aurait pu jouer avec jusqu'à la vider de ce qu'il lui restait d'âme et l'abandonner sur la plage comme il avait abandonné la petite Mère sans oeil à son sort - il y avait de cela un moment. Le Dragon respirait doucement, savourant la situation. Les quelques secondes où tout était possible, celles qui précédaient la suite étaient ses préférées.

Pourtant il la lâcha.

Son sourire disparut.

- Tu veux que je te foute la paix ? Bien. Je me casse, débrouille-toi.

Il lui fit un baiser d'un geste de la main avant de les fourrer dans ses poches. Puis de filer entre les arbres, disparaissant de sa proximité. Cependant, le Dragon ne s'enfuit pas. Il avait encore la Promesse qu'elle rentrerait saine et sauve. Mais puisqu'elle avait besoin d'air, il allait - trop aimable - lui en donner.

Qu'elle respire, tant qu'elle le pouvait.
Lui allait garder ses distances ou du moins s'efforcerait.






Obsession has a hunger Signal10

Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
Anonymous

Invité



Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptySam 5 Mar 2016 - 22:18

Son rire lui griffa les tympans, comme une brûlure qui remonta lentement mais sûrement à ses tempes. Une douleur légère et insignifiante ravivé dans un rythme régulier par des bruits de pas. C’est lui qui approche.
Elle réagit à peine quand sa main d’homme se pose sur son cou d’enfant. Ce sont tous ses muscles qui semblent fondre lorsqu’elle s’élève, pendant misérablement comme une pendue.

- Je vais te le dire une fois, morveuse.

Elle sentait qu’il n’était qu’une question de temps avant que le nœud coulant de ses doigts ne se resserre. Mais elle n’eut pas le moindre soubresaut, c’était trop. Il y a comme une pointe de soulagement qui ose l’effleurer à cette perspective.

- Tu n'as aucune idée de qui sont mes alliés. Alors ne t'avise pas de te faire des idées sur comment je peux les traiter.

Elle sentait son haleine comme un souffle venimeux et chaud. Des flammes qui lui léchaient le visage avec avidité. Elle grelottait.
Sa poigne se desserra pourtant, la laissant choir durement à terre, comme un pantin désarticulé. Elle n’esquissait aucun mouvement, tétanisée. L’envie de vivre et la résignation jouaient du coude, se doublant rageusement en son esprit.

- Tu veux que je te foute la paix ? Bien. Je me casse, débrouille-toi.

- …

Elle n’émit aucun son, aucun geste. Ses yeux s’écarquillèrent, hallucinés. C’était bien la seule chose à laquelle elle ne s’attendait pas. Mais ce retournement de situation ne lui procura ni soulagement ni terreur car elle ignorait s’il s’agissait d’une bonne chose pour elle.
Joy assista médusée aux adieux déchirants d’une pirate à une épave. Il s’éloignait, disparaissait peu à peu de sa vue. Et elle le regardait. Et il ne se retournait pas. Et elle était là. Et lui il l’était de moins en moins. Et elle ne le voit plus. Et…

Ce n’est qu’après de longs instants à constater son absence, s’attendant à le voir émerger des ombres à tout moment qu’elle finit par réaliser qu’elle était bel et bien seule. C’était comme des entraves qui se relâche ou un pont qui se délasse, puisqu’elle retrouvait peu à peu sa mobilité, se relevant doucement, prudemment.

C’est le moment ! C’est ta chance !
Joy se releva, sa respiration saccadée, balayant du regard les alentours. Libre et pourtant oppressée.
Cours !
Cette liberté soudaine l’effraie presqu’autant que le danger qu’elle pressent autour d’elle.
COURS !!!

Elle courait donc. Les jambes lourdes, trébuchant presque à chaque pas. Il ne lui fallut que quelques foulées pour s’essouffler. Mais il lui fut impossible de s’arrêter.
Le paysage qu’elle parcourait était plongé dans une obscurité profonde, elle n’y voyait rien. Ni les fourrées, ni ce qui s’y cachait.

Surtout ne pas s’arrêter. Surtout ne pas ralentir.
Bon sang.

Son pied buta soudainement sur quelque chose, et elle se sentit entraînée vers l’avant. Elle ne lâche pas même un cri alors qu’elle tombe la tête la première dans sa descente. Elle gémit à peine quand sa tête se cogne durement.
C’est à terre, étourdie qu’elle leva les yeux au ciel avant de sombrer.
Revenir en haut Aller en bas
Lòng Sơn Mai
Lòng Sơn Mai

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 629
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyMar 15 Mar 2016 - 15:51

Il avait fait de son mieux, pourtant, pour lui foutre la paix.

Il s'était éloigné, avait compté les pas avant de se hisser dans un haut arbre pour garder un oeil sur elle sans l'étouffer. En silence, il l'avait regardé s'immobilisé avant de se lancer dans une fuite désespérée.

Ladite fuite fut cependant tuée dans l'oeuf. En voyant Joy tomber pour ne plus se relever, le Dragon poussa un long soupir. Avec souplesse, il descendit de son perchoir et se dirigea nonchalamment vers le lieu de la chute.

Il n'éprouvait pas une once de compassion envers la Mère mutilée (après tout, les gens de son espèce en étaient incapables, disait-on). Il était plus ennuyé pour lui-même, pour sa patience usée et les envies qu'il réfrénait. Et tandis qu'il chassait d'un coup de pied une Chimère trop curieuse, Lòng se fit la réflexion que le baby-sitting n'était pas fait pour lui.


Lòng avait ramené Joy en lieu plus sûr, conscient que la défendre des charognards de la Jungle ne serait pas tâche aisée. Puis, après avoir monté un semblant de camp, il s'était résolu à examiner la gamine : une bosse sur le crâne, une grosse fatigue et les doigts mutilés - bien sûr - mais elle survivrait. Elle avait juste dû saturer et ce n'était pas lui qui comptait la réveiller.

L'idée de faire quelque chose de la plaie principale lui avait plusieurs fois traversé l'esprit au cours de la soirée, mais son manque absolu de compétences médicales - combiné au fait que Joy ne l'aurait jamais laissé la toucher - l'en avait dissuadé. Seulement la gamine était inconsciente et le silence était revenu : le Dragon avait donc fouillé au plus profond de sa mémoire pour savoir quoi faire.

La plaie saignait toujours, tâchant et alourdissant violemment la chaussette que Joy avait passé à sa main. L'idée de Lòng avait été tardive et hasardeuse, au fond il s'en foutait : ce n'était qu'une Mère, même liée à Soul.

Il avait pourtant sacrifié une partie de l'opium qu'il trimballait dans ses poches pour le lui fourrer dans la bouche et faire passer le tout avec de l'eau. Il ne savait pas à quel point elle était inconsciente et préférait s'assurer que la douleur ne la réveillerait pas, tant pour ses oreilles à lui que pour le déroulement des opérations.

D'expérience, il savait que faire brûler une plaie très forte pouvait la faire cicatriser. D'expérience, il savait aussi que les gens n'appréciaient pas. La découverte de la cautérisation - dans sa mythologie personnelle - avait été le fruit d'un heureux hasard, lui qui à cet instant passé n'avait cherché qu'à faire encore plus mal. Comme le singe qui découvre le feu, le dragon avait alors découvert les changements de plan.

Il avait attendu quelques instants avant de se mettre au boulot.

Pour sûr, Soul aurait été fier de lui.

⚓⚓⚓

Le soleil se levait paresseusement sur Never Never Land, éclairement la Jungle et le  sable éclatant de la Plage. Quelque part entre ces deux mondes, un feu brûlait, rajoutant ses propres lueurs à celles de l'aube.

Il avait laissé Joy se reposer, avait arraché un pan de sa chemise pour bander sa main désormais cicatrisée et s'était assis de l'autre côté du feu, gardant un oeil sur les alentours. Il sentait à peine la fatigue qui pourtant le parcourait : veiller sur la Mère s'était transformé en un jeu, un ensemble d'actes qui tendaient vers un seul but. C'était drôle, désintéressé, inédit.

Quand elle avait commencé à remuer, il était parti.

Parfois, il valait mieux savoir lâcher prise.






Obsession has a hunger Signal10

Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Invité
Anonymous

Invité



Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyMer 18 Mai 2016 - 23:37

Joy eut toutes les peines du monde à reprendre conscience. Ses yeux clignaient, s’écarquillaient vainement mais ne percevaient aucune différence. De lourdes paupières semblaient éclipser ses sensations. Le corps en nage, lourd comme une pierre. Une nausée lointaine, mais négligeable.
Pourtant, elle se sentait bien. Perdue, harassée, morcelée mais bien. Joy flotttait.

Au bout de longs efforts seulement, elle réussit à se redresser sur ses jambes de coton. Vilaines gambettes traîtres qui se défilèrent, se dérobèrent narquoisement. La Stone parvint pourtant à se mettre en route, chavirant comme une épave, ballottée comme un fétu.
D’une marche hasardeuse, elle progressait à tâtons.

- Joy ?

Le regard de l’intéressée glissa sur la silhouette massive du Tout-Terrain. La Stone réalisait à peine sa présence.

- Où t’étais passée ?

Elle ne répondit pas, déconcertée par cette question. Sa sérénité laissait soudain place à un malaise vertigineux.

Shrub, lui, fixait désormais sa main bandée, l’air soucieux.
Il ne perdit pas un instant, appliquant inlassablement la procédure médicale.

- Comment tu te sens ?

Joy lui adressa un sourire hésitant et souffla de sa voix traînante :

- J’ai besoin d’aide.
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2107

Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger EmptyLun 13 Juin 2016 - 21:30

The End


Sur l'île imaginaire, de tous les animaux,
A poils ou à écailles, à pattes ou à sabots,
Tu choisis donc d'offrir ta fière fragilité,
A celui qui possède des griffes en lieu de pieds,
Serait-ce là l'évidence d'une tragique insouciance,
Ou au contraire le signe d'une grande intelligence ?


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Obsession has a hunger Empty
MessageSujet: Re: Obsession has a hunger   Obsession has a hunger Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mattia { “La passion est une obsession positive. L’obsession est une passion négative.”

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Mer Imaginaire :: La Plage Rayonnante-