Le Deal du moment : -53%
[Lot de 6] MIXA BEBE Gel très doux 2-en-1 corps ...
Voir le deal
21 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Baron Lundi
Baron Lundi

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 139
✘ SURNOM : Le Céleste
✘ AGE DU PERSO : Physiquement ~30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : vi
✘ LIENS : - D'abord l'éclair
- Puis le tonnerre

FINI - L'orage une nuit de Lundi Empty
MessageSujet: FINI - L'orage une nuit de Lundi   FINI - L'orage une nuit de Lundi EmptyMer 5 Aoû 2020 - 16:25

Baron Lundi


Les Trucs

Surnom : Le Céleste
Groupe : Pirate - Bayou
Age : Grande question, mais c'est le 3e frère.
Rôle : Guédé - Baron Lundi


Les Révérences



Dans un nuage de fumée, une vapeur aux senteurs d’épices, il se tient assis. Installé dans un trône de coussins, des femmes tressent les cheveux d’argent du Céleste. Elles chantonnent une douce berceuse, pour calmer l’orage relié à leurs doigts de fées. Pour le moment, la silhouette d’onyx parée d’or reste sans bouger ni même grogner. Lundi est paresseux, Lundi a besoin de temps pour émerger du sommeil. Peu à peu, au fil des mailles qui se resserrent, les yeux sont de plus en plus ouverts. Ils regardent le plafond de la maison de bois et de breloques, deux lunes jaunes brillent dans ces prunelles. Des bijoux sont enfilés dans des mèches, Lundi est un peu plus éveillé. Il demande du rhum, il demande des bagues à ajouter aux doigts, pendant que le travail capillaire poursuit son chemin.

Doucement, le troisième fils reprend conscience. Pensant peut-être à son coup de foudre du moment, convoitise temporaire mais électrique de passion. Il est comme ça, le Céleste. À contempler des jolies dames qu’il se met à aimer en un instant. Alors qu’il les oubliera peu de temps plus tard, ou en fera une épouse de plus. Elles ont une grande liberté, ces femmes. Épouses, mais quand la passion est passée, elles sont aussi libres que les éclairs. Lundi n’a pas le coeur à empêcher les beautés de l’univers de briller au grand jour. C’est probablement ce qui lui plaît. Les voir aussi éclatantes que lui, il déteste voir la lumière des splendeurs s’amenuiser. Pourtant, au début, il exige d’être exclusif. D’être le seul amant. Le temps que le coup de foudre fasse son chemin. Rien d’éternel. Et puis, de toute façon, il le jure sur l’orage : jamais il ne mettra des chaînes aux êtres qu’il relie comme l’éclair courant jusqu’à la terre. À tout prix relier deux monde, par le chemin le plus court et le plus vite possible. Comme si le coeur s’arrêterait trop vite. Une dualité qui doit côtoyer la possessivité latente. Elles doivent toujours revenir. Même libres. Pour être sûr qu’elles vont bien. Pour être sûr qu’il n’a pas besoin de les venger. Son amour est plus faible, mais ne meurt pas. Même si la passion s’envole vite, Lundi reste attaché. Ce sont des doux nuages autour de lui, qui le font se sentir central, qui le calment par histoires et berceuses. Veiller à ce qu’il ne détruise pas ce qu’il aime.

Lundi se redresse, ses cheveux parfaitement coiffés et apprêtés. Ses femmes savent faire, elles doivent d’ailleurs être plusieurs. Il y a bien trop de mèches à tresser pour une seule. Il s’étire, fait craquer les os. Sur sa peau aussi noire que la nuit de tempête, des cicatrices de foudre le parcourent. Dessinant un orage à même la chair du Baron.

Il se pavane, il aime exposer son éclat. Sa brillance. Son petit nom pour les intimes est d’ailleurs Klere. Il lévite légèrement, tout comme ses frères qu’il aime énormément. À tel point, que s’il devait les protéger en détruisant tout ce qui les entoure, il le ferait. Par passion. Lundi est sanguin, il s’emporte si vite. Il fait des montagnes de ce qui n’est pourtant rien. Pour un mot de travers envers l’un des siens, il pourrait attraper vos cheveux et arranger une rencontre précipitée entre le sol et votre visage.

Klere, réveillé, il devient violent très rapidement. Il se moque, il nargue, il insulte allègrement. Il fait les cent pas en vous foudroyant du regard. Lundi n’oublie jamais une offense. Il préparera sa vengeance. Avec beaucoup de soin. Et cela vaut pour ceux qui l’entoure, son amour pour la famille le pousserait à détruire n’importe quoi ou qui.

Lundi est un orage qui gronde, qui prend du temps, qui explose puis se calme. Les sentiments sont toujours poussés à l’extrême, il ressent tout bien plus fort que de raison. La colère le rend littéralement aveugle, seule la voix familière de la famille le sort de la rage. Mère ou frères. Il hurle d’un cri grave, aussi puissant que le tonnerre. Lundi est une boule de nerfs. Il se vexe, il se mord les doigts pour tenter de se retenir un peu.

Très expressif, il ressent le besoin de toucher les gens qu’il rencontre ou ceux qu’il affectionne plus régulièrement. Comme l’éclair cherchant la terre. Il aime se lier aux autres, ressentir leur électricité. Ces signaux envoyés par les corps. Le cerveau qui parle sans cesse au coeur. Aaaah Lundi adorerait comprendre le langage entre la raison et les sentiments. Lui qui ne sait pas le faire. Qui écrase la raison sous ses sentiments…

Il sourit souvent aux siens. Dévoilant le même sourire que ses frères et sa mère, les dents du bonheur gravées dans la mâchoire. Ce grand gaillard, massif et sculpté à force de se défouler sur ce qu’il trouve, il hait les traîtres bien plus que les peuples extérieurs au Bayou. Lundi est habité par la convoitise. Il convoite ce que vous possédez, ce qu’il n’a pas. Peut-être pourrez-vous passer un marché en lui offrant ce qu’il n’a pas. Il s’appliquera, peut-être.

Son père, Lwa de foudre, Hevioso, lui a donné cette force de l’orage. Ou peut-être cette rage facile, cette envie de détruire ou de rendre des jugements. Mais en réalité, c'est de jouer avec la foudre qu'il a hérité. Rappeler les victimes auprès de lui, Lundi c’est ce qu’il préfère. Les morts qu’il réveille sont généralement des pauvres âmes tuées par crimes passionnelles. Des coeurs qui ont succombé à un être pareil au Baron Lundi. La folie naissant quand les émotions dévorent la raison. Un père tuant femme et enfants, sous le coup de la peur de les perdre. Une épouse morte sous les coups d’un mari haineux ou jaloux éternel. Lundi aime récupérer ces êtres-ci, comme pour se rappeler qu’il devient aveugle lorsque sa tempête s’emporte.

Lundi aime prendre la foudre, se laisser viser par les éclairs. La douleur le traverse, elle secoue les entrailles et soulage coeur et cerveau. Le plaisir dans la souffrance, pour essayer de rester lié à la terre. Pour ne pas trop s’emporter. Pour ne pas aspirer à s’envoler dans le royaume des cieux.

Comme la foudre, Klere déteste être contraint à quoi que ce soit. Surtout si cela concerne un but qu’il veut atteindre. Il veut toujours le chemin le plus court, il veut tout tout de suite. Il n’a aucune patience, et déteste que les gens tournent autour du pot. Le Céleste veut que les mots sortent rapidement. Aboyés comme il les crache, avec mépris ou sans, tant que vous ne lui faites pas perdre ce temps inexistant.

Lundi s’énerve lorsque vous ne voyez pas l’évidence. Du moins, ce qu’il pense l’être.

La liberté est une notion qui lui paraît cruciale, voilà pourquoi il refuse de se remettre en question. Sa liberté, c’est de laisser son orage déferler sa colère ou son amour. Laisser les émotions jaillir comme la foudre. Cependant, il est égocentrique. Ne pense que de son propre point de vue. D’ailleurs, il juge tout le temps. Il jauge chaque personne passant devant son regard. Se demandant si des liens tumultueux relient cette âme à une autre. Les bons choix ont-ils été faits ? Ou non ? Peut-être faudrait-il demander à la foudre ce qu’elle en pense. Doit-elle abattre sa sentence ?

Lundi vous regarde peut-être avec un peu de tendresse, il aimerait que vous lui racontiez. Dites-lui ce qui vous tracasse, pour qu’il puisse se nourrir de votre rage, votre peine, votre désespoir. Parlez, contez, il adore les récits. Surtout ceux qui sont vrais, encore plus si cela parle de vengeance ou de douleur. Laissez-le voir comment vos émotions vont briller.

Lorsqu’on le touche, une petite décharge se crée. Petite électricité statique. Rien de bien méchant, on ne subit pas ce que Lundi aime se faire ressentir. Il peut comprendre que les douleurs ne plaisent pas, elles sont si laides et atteignent votre coeur ou vos nerfs. C’est normal. Il ne faut pas s’en faire, il peut se monter si attentionné. Lundi, il peut vous promettre de ne plus avoir mal au coeur et aux nerfs. Lui, il en raffole, il peut vous les prendre. Il peut vous rendre léger, vous débarrasser des fantômes de douleur qui vous hantent. Oh ce n’est pas de l’exorcisme, loin de là. Il n’est question que de coeur et d’esprit.

Est-ce que ce jeu de chercher la souffrance risque de parasiter le Baron ? Bien entendu. Toute son animosité, ses passions ou ses amours, viennent de sentiments volés. Il a pris le lien, ça lui donne de la puissance magique pour les éclairs. Le contre-coup ne l’inquiète pas. Il l’aime de tout son coeur. Un malus qu’il apprécie porter presque plus encore que l’énergie obtenue.

Comment le Céleste dérobe-t-il des émotions ? Il propose de vous venger par la foudre. Il suffit d’apporter au Baron Lundi des cheveux ou un objet précieux appartenant à l’être que vous voulez qu’il punisse. Le sortilège nécessite qu’il observe en plus des objets ou des cheveux, une surface d’eau stagnante. Il y verra la personne visée, cependant, elle devra être en extérieur. Là, il pourra simplement faire tomber la foudre. Le premier coup, il aura besoin du sentiment qui anime votre volonté de faire justice. De la haine, de l’amour, de la peur… peu importe. Vous vous sentirez bien, léger, le sentiment s’étant laissé exploser dans les airs. Jusqu’à la terre. Puis, si c’est raté, vous pourrez demander un 2e essai, il prendra alors vos sentiments de bonheur pour les verser dans l’éclair. Peu à peu, vous vous videz. Le 3e essai, et le dernier, il prendra vos espoirs et tout le reste. Vous ne serez plus qu’une coquille vide. Et vous ne saurez pas où est passé le troisième éclair. Ni même ce que vous faites ici. Pourquoi vouliez-vous éliminer quelqu'un ? Êtes-vous un meurtrier froid ?

Lundi ça l'amuse, même si maîtriser la foudre n'est pas chose aisée. Cela crée des êtres morts par des émotions. Littéralement. Et pourtant, souvent, Lundi se rate. Ou le fait exprès. Son vrai trésor pour vous avoir écouté... ce sont les objets ou cheveux que vous avez apportés. Il les garde précieusement. Pour ensuite observer depuis les yeux du ciel. C'est un grand spectateur, le Céleste.





L'Unique au monde

- Klere, Eclat, n’est-il pas éclatant après tout ?

- Laissez les émotions déborder, ce sont les plus folles et plus destructrices. Oui, il aime cette facette.

- Sur la peau, des marques étranges le parcourent. Ce sont des cicatrices qui se mettent parfois à briller. Ce sont celles que laissent les éclairs traversant son corps lorsque Lundi les utilise. Ça brûle dedans, mais ça ressemble aux papillons dans le ventre.

- Il utilise les émotions comme énergie pour sa magie, pour en faire des éclairs. Cependant, ce sont les objets et cheveux qu'on lui apporte qui l'intéressent. Avec ces éléments, il peut toujours observer leurs possesseurs. C'est un passe-temps qu'il aime beaucoup. C'est aussi ainsi que parfois il subit un coup de foudre.

- Lundi ressent les émotions ancrées dans les lieux qui ont vus moult morts. Cela l'affecte, le rend plus irritable, plus débordant.

- Lundi est sujet aux coups de foudre, bien que cela soit bref. Une lubie temporaire. Peut-être cela durera le temps de faire une marche, de faire le tour du Bayou. Passion dévorée en un éclair. Mais qui laisse toujours une trace.

- Il déteste être réveillé en plein milieu du sommeil.

- Il confond toujours persil et ciboulette.

- Coquet, sujet aux sautes d’humeurs, mais ne craint pas les chairs en décomposition. Elles étaient les enveloppes retenant émotions et esprit, souvenirs et projets. Lui qui peine à garder longtemps les choses en lui, il a un respect profond pour le corps qui fait de son mieux pour demeurer entier lorsqu’il est habité.

- Il adore les tambours, plus ils sonnent graves… plus il aime.

- Sa faiblesse, ce sont les bonnes odeurs. Il raffole des encens d’ailleurs, sa maison en brûle toujours. Perchée sur pilotis, décorée de possessions de victimes trépassées.

- Il est très intrigué par le cerveau. Il aime voir comment l’enveloppe est toute connectée, et sentir les impulsions de petites foudres dans les corps. C’est pour cela entre autre qu’il aime toucher les gens. Il aime ressentir les liens que votre intérieur fait part tous ces chemins.

- Il aime léviter, il ne peut pas le faire bien haut, mais assez pour rappeler qu’il est un Guédé. Chose commune à ses frères.

- On ressent une petite décharge électrique lorsqu’on le touche.

- Le Céleste, car son père vient du royaume du ciel. Comme il dit.

- Klere est colérique, mais c’est toujours bref. Une fois déchainée, elle s’en va et devient rapidement calme et doux. Cependant, il ne comprend pas pourquoi vous n’appréciez pas les décharges des éclairs.

- Lorsque la colère consume l’esprit du Baron Lundi, elle le rend aveugle, littéralement.

- Ses zonbi, sont morts par crime. Surtout les crimes passionnels, ou en rapport à une relation destructrice.

- Ne supporte pas que l'on lève la main, que ce soit par les mots ou les gestes, sur une de ses épouses ou coup de foudre.

- Lorsqu'il se met en colère, il y a un petit orage dans le Bayou. Facile de savoir si Lundi est de bonne humeur ou non.




L'île

Comment vis-tu ta vie à Never Never Land ?  
C’est la maison, non ? C’est agréable. Même si les lieux sont aussi capricieux que leur enfant roi. Et que les éclairs aiment plutôt être libres.


Qu'éprouves-tu pour l'Ordinaire ?
Le monde ordinaire attire la curiosité, et serait un terrain d’extériorisation plus vaste. Cependant, Lundi ne s’y attarde pas. Il est distrait par ce qui se trame autour de lui. Peut-être une fête.


Que représente Peter Pan pour toi ? Et le capitaine Hook ?
Peter Pan est un électron compliqué, mais qui met de la folie dans les airs et sait ramener des gens intéressants. Quant à Hook, un pirate qui a des jolies manières. Les deux semblent former un genre d’équilibre.


Développe ta chronologie en dates ou en intrigue :
Lundi est arrivé avec l’apparition du Bayou (Pluie Salée), évidemment faisant suite à ses frères. Depuis, rien à signaler. Si ce n’est qu’il préférait la pluie et aurait voulu des orages.




Le Bout d'aventure

Une jeune femme, belle, resplendissante même, est dans un jardin. Elle semble planter des fleurs à son image, elle passe tout l’après-midi là. Elle sent que le temps se couvre, que l’air devient lourd. Mais elle reste, genoux dans la terre fraiche qui humidifie sa longue jupe. Le soleil descend, tout en se voilant derrière de lourds nuages. Il se détourne, s’en va et se cache sous les couvertures de l’orage. La femme continue de s’occuper des plantes, mais son visage est triste. Ou plutôt, apeurée. Alors que la pluie tombe, et que le tonnerre gronde, les yeux s’y mettent aussi. Les gestes sont plus saccadés, hésitants, si tremblants. Pourquoi reste-t-elle sous les larmes du ciel ? Le torrent s’acharne comme pour la faire fondre, comme pour essayer de la cacher derrière un rideau orageux. Elle va attraper froid à rester ainsi plantée comme ses plants de légumes et de fleurs. Sous le t-shirt blanc, on devine le dessin de son corps. Les plus taquins diront qu’on devine une lingerie blanche en dentelles, mais rapidement leurs yeux seraient happés par autre chose. Comme les fruits du pommier non loin, ceux qui sont tombés et sont marqués de brun, la peau révèle des traces. Pourtant, la dame n’est pas une pomme qui n’a pas su se tenir à sa branche.

Le soleil s’en est allé, les éclairs déchirent le ciel. Notre fleur humaine est debout, les mains jointes, elle a les yeux fermés. Elle adresse des mots à qui veut bien l’entendre dans les cieux, les lumières foudroyantes révèlent les jeunes traits du visage inquiet. Plus jeune que ce qu’on aurait pensé, peut-être dans la floraison de l’adolescence.

L’air semble hurler, sans comprendre pourquoi cette âme ne part pas en courant alors qu’une voiture approche.

Les doigts se serrent encore plus les uns aux autres, le coeur bat fort jusqu’à faire vibrer la tête. Elle n’a pas froid la demoiselle, elle a même chaud. Chaud à cause des veines qui lancent le sang dans les muscles, qui pourtant ne bougent pas. La portière claque, les paumes se séparent. Le regard se lève vers le ciel, il ne veut pas voir l’ombre approcher, il ne fait que sentir qu’on le traine à l’intérieur. Des bruits de clés, la porte s’ouvre. Les oreilles ignorent les mots, la voix forte et masculine. Elles essaient d’écouter la rage de l’orage. L’éclair qui illumine la pièce parait plus enragé que la gorge de l’homme qui vient de frapper la jardinière à la peau de caramel.

Plus tard, nous retrouvons cette si jolie fleur. Son coeur ne bat plus aussi fort, dans le jardin. Elle se remémore la chaleur de sa mère, la main enfuie sous terre. Elle attrape les phalanges du passé. Dans la nuit, l’orage avait été d’une colère noire. À tel point qu’une boule de foudre traversa le salon. Emportant la vie du père veuf. Comme celui-ci avait enterré la femme morte sous les coups. La jeune jardinière est seule à présent. Les lumières de la police décorent les murs, la jardinière leur montre ce qui est arrivée à sa mère. Et à son propre corps.

Cette trop jeune femme, a joué la mère et l’épouse, devenant la nouvelle victime. Cependant, tout semble s’améliorer. Jusqu’à se perdre dans les méandres des systèmes essayant de la placer et de la consoler. Seul un garçon en vert a réussi à l’emmener loin de ce jardin de cadavre. Loin de l’ordinaire. Une vie au Grand Arbre, puis au Port. Parce que déjà trop âgée.

Lundi l’aime beaucoup, cette histoire que Miss Ancolie raconte. Peut-être parce que c’est celle de cette fille de joie, pauvre chose malmenée par les Hommes. Elle est devenue un coup de foudre à son tour. Pour combien de temps ? Le Céleste l’aimerait bien parmi ses épouses. Il n’est pas un humain, il sait chérir ce qui est à lui. Et puis, ne voudrait-elle pas rester avec ce qui l’a délivrée ? Et puis, elle a l’air de savoir faire de jolies tresses. Mais qu’elle se décide vite si elle veut s’enfuir à nouveau, l’intérêt est limité dans le temps. Mais quoi qu’il en soit, plus jamais d’ignobles marques n’apparaitront sur la peau de cette fleur déjà un peu fanée.



L'Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Kuria
Et un âge ? 25
C'est quoi ton Avatar  ? Oc de moi parce que je suis chiante
Comment t'as découvert l'île ? Je squatte
Tu la trouves comment ? Sublaaaaime
Dis, tu crois bien aux fées ? BAWI
Revenir en haut Aller en bas
Baron Mardi
Baron Mardi

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 51
✘ DISPO POUR RP ? : Oui.
✘ LIENS : La couleur est un corps de chair où un coeur bat.

FINI - L'orage une nuit de Lundi Empty
MessageSujet: Re: FINI - L'orage une nuit de Lundi   FINI - L'orage une nuit de Lundi EmptySam 8 Aoû 2020 - 16:57

Félicitations mon enfant


   
Tu es condamné.


   

   


   
Ah, te voilà mon frère ! Il t'en a fallu du temps pour venir, le réveil n'est pas ton fort heh?

Lundi est merveilleux -comment pourrais-je dire le contraire ? Il est entier, impulsif, avec ses humeurs foudroyantes et ses coups de foudre qui court-circuitent toute raison. Un gros carafond plus franc que beaucoup de ses frères -il est unique, dangereux, imprévisible.. Et pourtant cache bien son jeu, à faire oublier qu'il peut stalker les gens. Je l'aime déjà si fort, c'est comme si on avait déjà passé une vie ensemble à faire du chaos notre quotidien.

Poke.


   
_______________________________


   Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure !  Par ailleurs, n'oublie pas de prendre connaissance de L'intrigue du moment. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ?  Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.
   

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Raven
Raven

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 81
✘ SURNOM : L'Inflexible
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Assurément.
✘ LIENS : Edel macht das gemüth, nicht das geblüt


FINI - L'orage une nuit de Lundi Empty
MessageSujet: Re: FINI - L'orage une nuit de Lundi   FINI - L'orage une nuit de Lundi EmptySam 8 Aoû 2020 - 18:32

Ahhh, j'ai oublié de laisser un mot iciii ! Rebienvenue, du coup !

Je vais pas faire un roman, mais tu sais déjà ce que je pense de Lundi. Les jeux de mots, son caractère, sa fabuleuse chevelure, sa relation avec les femmes...
Même si tu t'es lancée sur un terrain inconnu, t'as géré ton Baron ! Hâte de le voir en jeuuu ! **






tumblr_olynhwWUee1w3diczo1_500.gif


Accusations (avec Witted, Asher et Raven; version "petits doigts"):
 



FINI - L'orage une nuit de Lundi IpQvVhIU
By @Pastal
Revenir en haut Aller en bas
Baron Lundi
Baron Lundi

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 139
✘ SURNOM : Le Céleste
✘ AGE DU PERSO : Physiquement ~30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : vi
✘ LIENS : - D'abord l'éclair
- Puis le tonnerre

FINI - L'orage une nuit de Lundi Empty
MessageSujet: Re: FINI - L'orage une nuit de Lundi   FINI - L'orage une nuit de Lundi EmptyDim 9 Aoû 2020 - 0:28

<3

Merci mon frère FINI - L'orage une nuit de Lundi 4198890058 poke

Raven, t'inquiète x') Content que les jeux de mots te plaisent FINI - L'orage une nuit de Lundi 1642742848
Revenir en haut Aller en bas
Baron Samedi
Baron Samedi

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 84
✘ SURNOM : Le Fétide.
✘ AGE DU PERSO : Indicible.

✘ DISPO POUR RP ? : Non.
✘ LIENS : And he will greet them in a smile that sticks like vaseline.
Sujet en cours : I - II - III

FINI - L'orage une nuit de Lundi Empty
MessageSujet: Re: FINI - L'orage une nuit de Lundi   FINI - L'orage une nuit de Lundi EmptyDim 9 Aoû 2020 - 14:27

KLERE ! Dans mes bras bg FINI - L'orage une nuit de Lundi 3112505765

Je suis toujours aussi épatée par ta façon de créer des personnages uniques, avec tout un univers autour d'eux. On sent vraiment l'impatience de Lundi, son côté électrique (oui, j'ose FINI - L'orage une nuit de Lundi 874071771 ) et passionné. C'est une très chouette addition à la famille, j'ai hâte de le voir interagir avec le reste de l'Île (et surtout avec son grand frère, on va pas se mentir).

Rebienvenue par ici !






Offrande :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Baron Lundi
Baron Lundi

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 139
✘ SURNOM : Le Céleste
✘ AGE DU PERSO : Physiquement ~30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : vi
✘ LIENS : - D'abord l'éclair
- Puis le tonnerre

FINI - L'orage une nuit de Lundi Empty
MessageSujet: Re: FINI - L'orage une nuit de Lundi   FINI - L'orage une nuit de Lundi EmptyDim 9 Aoû 2020 - 16:57

Mohw merci FINI - L'orage une nuit de Lundi 304983004 huhuhu -jsuisvotreenfantavecVishaprèstout *dies*-

Hâte de rejoindre les bros 8D
Et de perdre moult parties de cartes. Mais pas grave, on se fera les Loft Story FINI - L'orage une nuit de Lundi 4198890058
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




FINI - L'orage une nuit de Lundi Empty
MessageSujet: Re: FINI - L'orage une nuit de Lundi   FINI - L'orage une nuit de Lundi Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [HENTAÏ !!!] Nuit ensemble ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-