Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox sans fil Pulse Red
48.99 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyMer 19 Oct 2016 - 22:01

Un soupire, du genre exaspéré, et les yeux d'Apache se firent plus grand.
Quoi ?
Il avait dit une connerie ?
Encore ?

"C'est très con, ce que tu viens de dire."

Apparemment, oui.
En guise de réponse, le punk cligna des yeux deux fois de suite, attendant que Her continue, puisqu'il était évident qu'elle allait le faire.

"Tu vas chopper la crève à rester sous la pluie, et tu l'as dit toi-même tu peux pas rentrer comme ça. Et moi non plus."

Ouais...
C'était pas faux.
C'était même foutrement vrai. Mais alors quoi ? Qu'est ce qu'elle proposait ?
Le chasseur la fixa silencieusement alors que la Fille se dirigeait vers les palissades, tentant de se débarrasser du surplus de boue qu'elle avait sur les mains.

"Ne sois pas idiot, viens."
Hein ? De quoi ? La surprise se dépeignait sur la mine du métisse, pas sur d'avoir bien saisi ce que venait de lui dire la Fille. "Je vais me décrasser habillée, toi aussi, et voilà. Ça sera décent, con aussi mais ça on est habitué, et y a personne qui tombe malade en fin de journée."

Comme un soulagement.

Mais en même temps, il croyait quoi ? Qu'elle allait lui proposer de remettre ça ? Comme la dernière fois ?
C'que tu peux être con des fois.
Ou parano.


Ou les deux.

Bref !

"'Fin, au final, c'est toi qui voit."

Her avait récupéré sa veste et se tirait déjà sans même attendre que l'iroquois ne puisse dire quoi que ce soit.
Lui était resté quelque peu pantois.
Les bras ballant, comme on disait.
Puis, au bout de quelques secondes, il réagit enfin, courant vers son blouson pour le récupérer et rejoignant la fille en marchant rapidement.

Au final, il n'aura rien répondu du tout, mais bon, puisqu'elle le proposait...

Le bassin.

Ouais, le bassin.
Ce n'était pas bien loin, et heureusement vu l'état dans lequel ils se trouvaient tout les deux.
En chemin, Apache n'avait pas tant bavardé que ça. A peine avait-il interpellé la Fille dans un "Attends moi j'arrive" puis ils avaient prit la route tout les deux vers le fameux lieu du crime.
Pourquoi ce silence ?
C'était tout simple.
Le punk était loin d'être a l'aise dans ses pompes, la tout de suite maintenant.
C'était que le bassin... Il n'était pas seulement rempli de flotte.
Non non non.
Il était surtout rempli de souvenirs.
Et de larmes, en l’occurrence.
Drôle d'endroit chargé par un passé pas si lointain mais qui avait le don de faire en sorte qu'Apache la boucle.
Ce qui en l’occurrence n'était pas rien.

Et le voila.
Le fameux bassin.
C'était étrange a quel point cet endroit pourtant chaleureux pouvait paraitre si effrayant au yeux de l'Hérissé.
Effrayant ?
Mais n'avait-il pas peur de rien ?
Ouais ouais... On en reparlera.

L'iroquois jeta un regard à Her, comme s'il lui demandait l'autorisation de quelque chose.
A moins que ce ne soit un "les dames d'abord" silencieux. Allez savoir.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Her
Her

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 15

✘ LIENS : #normalité

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyJeu 20 Oct 2016 - 0:58

Léger sourire, alors qu'elle t'avait entendu l'appeler et arriver. Ouais, ça lui fait plaisir que tu ne te drapes pas dans ta fierté. Du coup elle sourit en te jetant un coup d’œil, quand tu arrives à son niveau. Pas un mot, non. Pas besoin de parler, si ? C’est comme ça qu’on voit si on se plaît avec une personne, quand on peut se taire tout à fait, au moins une minute et profiter du silence.

Au début le silence était cool et reposant, oui. C'est la nuit, y a personne autour. Faut dire que le couvre-feu est passé, ou ne va pas tarder à. Apache n'a pas l'air perturbé pour deux sous par ça et Her.. Hm. Ça lui fait un peu bizarre, là. De se dire qu'elle sort des rangs. Mais son excuse est béton, qui lui reprocherait de décrasser ses habits avant de rentrer ? Au début c'était cool et reposant le silence, mais plus vous approchez et plus ça devient plombant. C'est que l'endroit a déjà une vie, une vie pleine et forte, avec des cris, des rires, des larmes. La Nuit, aussi. Et puis le baiser. Faut bien le nommer, hein ? Vous en avez même parlé, sans avoir rien conclu dessus. Ça reste une affaire non classée, y a encore le dossier dans la caboche de la Fille. T'as pas vraiment expliqué ce qui t'était passé par la tête, t'as juste esquivé en la laissant se dépêtrer de ça. Crétin.

Léger soupir. Her fait la moue, te jette un regard en coin. Regarde le Bassin qui grossit à vu d’œil. Plus que quelques mètres. Plus que la berge. Te regarde à nouveau, et capte ton regard.

Bon. Bah puisqu'il va lui falloir avoir les couilles pour deux..

- Dernier à la flotte troisième perdant !

Et de balancer sa veste sur Apache.
Et de s'élancer à toute vitesse vers le Bassin.
Et de sauter pour s'y jeter sans aucune retenue.

SPLACH !! L'eau brunie à son contact, et quand elle émerge la tête de l'eau la boue devient encore plus ignoble que lorsque ce n'était que de la gadoue.

Et la Fille éclate de rire, quelque soit ta réaction.
Parce que le rire, justement, c'est toujours le plus simple pour éloigner les disputes.
Et l'incontrôlable.






Hidden truth:
 

Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyJeu 20 Oct 2016 - 10:52

- Dernier à la flotte troisième perdant !

Et pendant une seconde, ce fut le black out visuel. Bah oui, vu qu'Apache s'était reçu la veste de Her en pleine tronche, ne voyant pas du tout venir "l'attaque"
Dans un reflex cependant, il se débarrassa du vêtement, le jeta dans un coin près d'un arbre et le recouvrit de son propre blouson avant de se mettre à cavaler vers le bassin sur les talons de la Fille !
C'était que ce dernier jeu avait eu le mérite de chasser toute les pensées malaisantes que le punk avait en tête.

Her sauta, et Apache fit de même.

DOUBLE SPLATCH!

Et ca éclaboussait tout autour, et ca assombrissait l'eau clair de boue.
L'Hérissé remonta a la surface et secoua la tête pour mieux arroser la Fille qui se marrait de bon cœur, riant tout autant qu'elle.
Et puis, il plongea de nouveau sous l'eau, réapparaissant quelques seconde après ses docs a la main, toute deux gorgées d'eau avant de les balancer sur la rive sans grande précaution.
C'était que c'était pas très pratique ni très agréable de barbotter avec des chaussures.

Il s'éclaboussa ensuite son propre visage crade, justement, le frottant avec insistance pour se débarrasser de la boue qu'il s'était étalé lui même un peu plus tôt, et la constatation fut rude.

"Meeeerdeuh putaiin, j'en ai partout !"
Et ce jusque dans les cheveux, dans ses belles crêtes en berne, alourdies par l'eau et la boue qui les maculaient.
Un peu agacé, le punk détacha la boucle du collier qui lui enserrait le cou, le plongeant ensuite dans l'eau pour le laver et se passant la main libre sur la gorge.

C'était proprement dégueulasse.

Mais pour le coup, ca l'occupait. Il ne pensait pas a ce qu'il s'était passé par ici.
A comment il s'était retrouvé a poils dans ce même bassin il n'y avait pas si longtemps.
A comment, le temps d'un instant, il avait voulu perdre sa liberté.

Il releva les yeux vers la Fille, elle même parfaitement recouverte de boue, un sourire aux lèvres.

"C'était chouette, faudra se refaire ça !"


Chouette fin de journée, ouais.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Her
Her

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 15

✘ LIENS : #normalité

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyJeu 20 Oct 2016 - 21:47

C'est merveilleux. Tu es merveilleux. Ça prend toujours, avec toi. A croire que ton cerveau a un programme prioritaire pour le jeu et les défis. La compétition. Plouf, ça déconnecte tout le reste et tu passes en mode prioritaire dessus. Merveilleux. Tellement simple, en fait.

Ça la fait rire, de t'imaginer monotâche avec juste ce gros programme prioritaire, avec juste ce truc qui prend le pas sur tout le reste. Ça la fait rire de t'entendre lui emboîter le pas, sauter à ton tour, jouer au chien mouillé. C'est que tu as moins de prestance, avec tes crêtes en berne et de la boue partout. Et pourtant.. Pourtant.

T'as la bougeotte, hein ? Et plouf tu refais poisson pour virer tes doc -tiens c'est pas con- pendant qu'elle se débarbouille le visage pour reprendre figure humaine. Pas évident, mais à force de frotter et d’asperger, on y vient. Puis viendront les cheveux qu'il faudra dénouer, puis viendront les fringues qu'il faudra décrasser.. Tant qu'elle ne bouge pas, ses chaussures ne la gênent pas. Her les oublie, même.

Ta gorge nue, ça la fait sourire en coin. Le punk devient plus libre encore ? Difficile. Et tu râles, et tu t'exclames. bah oui, Pachou. La boue c'est salissant. Tu ne savais pas ? Elle roule doucement des yeux en repensant à des grincheuseries, et attache le ruban à son poignet.

C'est à son tour de plonger pour rincer sa tignasse, la débarrasser du plus gros. Et quand elle ressort et que tu lui sors ton enthousiasme, ça la fait sourire un peu.

- Refaire quoi ? La boue ou la baston ?

Pas le bassin, hein ? Non. Pas le bassin. Pas avant que vous vous soyez fait assez d'autres souvenirs pour recouvrir les anciens qui sont pourtant si frais.

De toute façon, au final, c'était pas si important, la fin, si ? Pas comme Nasty, ouais. Mais pas assez pour justifier que tu expliques. Ou alors c'est l'inverse ? Lol. Déconne pas ma fille. Faute de mieux, elle va faire avec ça. Le flou artistique le plus absolu si ce n'est quelques miettes d'info et une phrase jamais terminée.

C'était juste que.






Hidden truth:
 

Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyVen 21 Oct 2016 - 13:54

- Refaire quoi ? La boue ou la baston ?

Apache se mit a rigoler alors qu'il rattachait son collier.
"Les deux!" C'était un peu déconner quand même, par ce que la boue de partout c'était quand même pas terrible. "Parait que la boue c'est bon pour la peau." Qu'est ce qu'il pouvait pas dire comme connerie juste pour repousser le moment ou le malaise reviendrait au galop. Le moment ou il repenserait à ce qu'il s'était passé ici.

En attendant, il essora son Tshirt au dessus de l'eau avant de de nouveau le retremper pour se débarrasser de la terre qui s'y accrochait toujours.
Petit a petit, il reprenait ses couleurs, le punk. En rouge et noir.
Même ses crêtes réapparaissaient lentement mais surement, même si toujours détrempées.

Comme la dernière fois.


Et Her, avec ses cheveux plaqués autour de son visage, elle aussi elle redevenait de plus en plus elle même, de plus en plus propre.
Et toujours aussi jolie.

Apache détourna le regard, se grattant l'oreille pour se débarrasser de la boue qui s'y était infiltrée.
Vraiment.. partout.

A quoi tu penses, putain. T'es grave, mec.
Complètement à la masse.


Parle d'autre chose, crétin.

"Au fait, t'as vu la nouvelle ? Lacerate a été désignée comme nouvelle cheffe ! J'suis dégouté putain, terminée les vacances."
Ouais ca s'appelait meubler. Mais bon. Fallait bien faire ce qu'il fallait, au risque que LE sujet ne revienne sur le tapis.
Le fameux sujet de ce qu'il s'était passé ici.

"Et toi, toujours remplaçante du Crs ?"


Excellent, petit punk ! Éloignons donc le sujet de conversation de ce bassin ou tout deux barbotaient, habillés, cette fois tout de même, s'il vous plait.
Le choix cependant n'était pas forcement des meilleurs étant donné la dispute qui avait eu lieu peu après la première fois qu'ils en avaient parlé, mais que voulez vous, Apache restait Apache.
Toujours un peu les pieds dans le plat.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Her
Her

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 15

✘ LIENS : #normalité

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptySam 22 Oct 2016 - 22:56

Bon pour la peau, la boue ? Ah bon ? La File réfléchit un moment à cette drôle de trouvaille. Mais c'est vrai, c'est possible. Les animaux s'en recouvrent bien pour se protéger des bêtes et tout ce genre de trucs. Peut-être que c'est bon aussi, alors ? Une sorte de cure naturelle ?

- Bah écoute, si demain j'ai une peau nickel et douce et tout, je saurais pourquoi.

C'est dit avec un sourire dans la voix et de la perplexité amusée sur le visage. A voir, ouais. Ou alors à demander, comme à Pretty. A tous les coups il s'y connait là-dedans. A tous les coups il a même des trucs et astuces. .. Ah pardon. Elle. La Fille sourit un peu plus en revoyant ta tête ahurie quand tu avais appris que Pretty est en fait un garçon. C'était tellement beau. Il faudra qu'elle lui raconte, tiens ! Quoique. Connaissant la Fausseté, ça risquait de mener à des questions, de la curiosité.. Hrm, faut-il vraiment se lancer là-dedans ?

Oh, elle avisera !

Méthodique, la sentinelle nettoie ses habits, s'immerge plusieurs fois pour frotter frotter, frotter. Ses cheveux sont presque propres à part quelques tâches brunes qui lui ont échappé, son visage a repris forme humaine. C'est à ses habits qu'elle s'attaque maintenant, son débardeur, son pantalon. Compliqué de voir où c'est lavé ou non, dans la pénombre.

Oh mon dieu. Et le dos ? Elle a été plaqué au sol, après tout ! Comment elle va laver ça, hm ? Si Pretty avait été là, elle aurait demandé un coup de main. Et Apache ? ... Non. Clairement pas, pensée ridicule. D'ailleurs, elle ne l'a qu'à peine esquissé, plus un remoue de la conscience qu'une idée réellement formulée.

Et puis elle en est encore à réfléchir comment virer la gadoue de ses vêtements quand tu recauses. Ça la tire de ses pensées d'un coup et lui fait redresser la tête vers toi.

- Baaah. C'était logique, que ça ne durerait pas, non ? Ça ne change pas tant les choses, si ? Je veux dire, vous aviez les mêmes tâches à faire de toute façon.

Pourquoi ça fait ding ding danger, dans sa tête ?

Et puis ta question. Cheffe, toujours ? Cheffe sentinelle ?
Voilà pourquoi ça faisait ding ding danger. Merde. Quel con.

Her se détourne, baisse les yeux, se mord la lèvre. C'est immédiat et même pas caché.

- Nah, il est de retour, c'est bon.

Tant mieux. Ce rôle ne lui plaisait pas. Mais le sujet non plus, ça la rend nerveuse d'un coup. Votre dispute lui revient comme un boomerang, et le goût de ses larmes, de la terre contre laquelle elle s'était effondrée, de son honneur en miette, de son âme ruinée.

Elle, la pas Je.

Her se renfonce un peu plus dans l'eau sous prétexte de laver son col, et fuit ton regard. Ses mains nerveuses en trembleraient presque si elle n'étaient pas affairées, oh ! Si affairées ! Frottons frottons, voilà, c'est bien mieux. Pas penser à ça. Change de sujet, sentinelle ! Prends-en la responsabilité, Cheffe !

Léger reniflement, et Her s'éclabousse le visage pour achever de le rincer.

- Et j'ai pas oublié, pour les mecs. Les quatre.

Est-ce vraiment le meilleur sujet à aborder ? Non. Mais à sujet sensible, elle répond par un autre. A chacun son moment de faiblesse, maintenant changeons. Nouveau soupire, et la Fille se redresse, carre les épaules pour redevenir droite. Donner un semblant de solidité à son attitude.

- Bref, je ne vais pas trop tarder, de toute façon. C'est un coup à choper froid, surtout avec des fringues mouillées.

Courage, fuyons.






Hidden truth:
 

Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyDim 23 Oct 2016 - 7:18

Une peau nickel et douce, mais ne l'avait-elle pas déjà ? Y aurait-il vraiment une différence ?
Apache chassa cette pensée incongrue de son esprit, se passant une énième fois de l'eau sur le visage et le frottant pour qu'il retrouve sa couleur d'origine.
Her avait la peau douce, ouais.
Une des rares choses dont il se souvenait comme si c'était hier, lorsqu'il l'avait dans ses bras, ici même...
Nouveau passage de flotte sur la bouille pour se refroidir.
Non mais t'es sérieux mec ?
Il serait temps de reprendre la fumette, si c'était comme ça.


Quand a la question Lacerate.
"Baaah. C'était logique, que ça ne durerait pas, non ?"
La Fille avait redressé la tête vers le punk, visiblement plus attentive. "Ouais..." Ouais bien sur. Bien sur que c'était logique. Malgré tout sa voix était emprunte de regrets. "Ça ne change pas tant les choses, si ? Je veux dire, vous aviez les mêmes tâches à faire de toute façon."
Les mêmes taches a faire.
La réflexion de Her arracha un sourire a l'iroquois. "Ouais, t'as pas tord." Il haussa les épaules. "C'est pas comme si j'allais d'un seul coup me mettre a suivre leur planning merdique." Chat ou pas chat. "Mais bon..." Il fit une moue alors que ses yeux noirs balayaient la surface de l'eau. "Je l'aimais bien, Lace."
Au passé oui.
Par ce que maintenant, c'était un peu comme si Peter Pan l'avait tué. Elle serait morte que ce serait la même dans le cœur d'Apache.
Lacerate, sa cheffe.
Il eut un nouveau soupire de déception. Ce petit enfoiré d'empereur avait encore réussi a lui porter un coup a l’âme, et sans doute sans même s'en rendre compte !
Il le payerait, un jour.
Et très cher.

Et pour ce qui était de Scar ?
"Nah, il est de retour, c'est bon."
Léger soulagement qui réchauffa un peu le cœur du révolté.
C'était au moins ca.
Si le fait que Her soit cheffe le dérangeait pour de vrai ?
En surface, non. Elle avait été forcé et ce n'était que temporaire. Elle n'avait pas eu la volonté d’accéder a cette promotion.
Mais au fond. Et pas si profond que ca, si. Si si, ca l'emmerdait sévèrement.
Mais maintenant, c'était terminé.
Affaire classée comme on disait.
Il n'avait même pas saisit la nervosité que le sujet de conversation avait entrainé chez sa Camarade. Pas attentif sur ce coup la, l'Hérissé.

"Et j'ai pas oublié, pour les mecs. Les quatre."

"Qui ca ?" A peine avait-il posé la question que la réponse lui revint dans la gueule tel un boomerang, le refroidissant brusquement alors qu'une sensation de malaise l'envahissait tout entier.
Les quatre.
Les quatre chasseurs qui l'avaient passé a tabac dans la foret.
L'iroquois la fixait avec une mine décomposée, ne sachant quoi dire sur le coup.
Elle, quand a elle, s'était redressé comme avec fierté.

"Bref, je ne vais pas trop tarder, de toute façon. C'est un coup à choper froid, surtout avec des fringues mouillées."

De quoi ? Elle se tirait ? Déjà ?
Et c'était quoi ce "de toute façon" ?

"Attend !"
Vraiment ? Attendre quoi ? Pourquoi est ce qu'elle devait attendre ?
"T'en as encore partout!"
Ha oui d'accord.
Tout en lui parlant, il s'était rapproché d'elle.
Il n'y avait pas de malaise a avoir hein ? Il étaient habillés cette fois, c'était comme n'importe ou ailleurs ! Fringués, et on se rapproche, en tout honneur.
Alors pourquoi ca le stressait lui même de réduire la distance, comme ca ?
Pourquoi tu flippe, hein?
Je flippe pas. La preuve.

"T'en as encore plein les cheveux, regarde." Et il avait passé sa main dans les mèches de la fille.
S'il était audacieux, Apache ? Vu de l’extérieur, on aurait pu le considérer comme tel, mais en réalité, non, il n'en était rien. Juste une volonté de briser cette angoisse qui le cadenassait dans ce bassin.

Juste ça ?

Ho, et puis. Il avait envie qu'elle reste encore un peu.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Her
Her

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 15

✘ LIENS : #normalité

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyDim 6 Nov 2016 - 0:51

C'est triste, comment tu termines ta phrase pour parler de Lacerate. Ton côté bravache rebelle qui défie les lois, ouais, bon. Ça elle s'en doutait un peu, qu'il y en aurait. Le refus des ordres, toussah. C'est pas bien une surprise. Mais ta dernière phrase.. Ouais, elle tique un peu. Par ton intonation, par le passé. Et quelque part, ça lui glace le sang.

   Aimait bien. Aimait.
   Y a pas plus clair. Her se mord la lèvre de plus belle, renifle, détourne le regard un peu plus loin. Ça picote, quand même. Ça fait un peu mal. Elle n'est plus cheffe, ça va ? Ça va maintenant, ça va mieux ? Y a pas trop des traces qui polluent ? Votre dernière dispute lui revient dans la tronche comme un boomerang, et la Fille se force à passer outre. A se taire. Parce qu'elle t'a promis le droit de décider si tu l'aime bien ou pas, parce que.. Parce qu'elle ne veut pas recommence, tout bêtement. Mais ça fait mal, encore. Il faudra du temps, toujours.

   Elle est nerveuse, oui, et aux aguets. Alors quand elle se redresse, qu'elle te répond, oui Her voit ta mine décomposée. Quelque part, ça l'embête d'avoir été mesquine. De t'avoir piqué sur un truc sensible juste parce que tu as la délicatesse d'un buffle ivre. Pour un peu, elle en aurait rajouté une couche, pour te répondre. Te dire qui sont les quatre. Mais ta gueule est assez claire comme ça : tu situes, maintenant. T'as l'air même de situer très bien. Gentille, Her. Elle te laisse tranquille..

   .. Mais sursaute quand tu la touches. Surprise. Nerveuse. Pourquoi ? Pourquoi t'es tactile, pourquoi t'es comme ça, pourquoi tu lui fait se poser des questions, pourquoi t'expliques rien ?

   Chut, Her. C'est comme ça. C'est juste que.

   La Fille regarde la mèche que tu tends, hausse un peu les épaules. Mal à l'aise, mal à l'aise, mal à l'aise. Alors elle rabat les mèches sur le côté pour mieux voir la boue qui reste, et les lave en silence. Mal à l'aise. Et elle frotte, Her, et elle rince. Mal à l'aise.

   - Merci. J'avais pas vu.

   Et de nouveau, la lèvre se fait bouffer, de nouveau Her fuit ton regard. Elle a perdue de sa superbe, clairement. Mais c'est peut-être bon signe, au fond ? C'est qu'elle te montre elle-même, la Je. Maintenant, à quoi bon cacher le masque.






Hidden truth:
 

Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyDim 6 Nov 2016 - 9:10

Malaise, silence. Ou presque. A peine une phrase prononcée par Her, et qui ne disait rien de spécial. Qu'est ce qu'il se passait ?
Sur le coup, Apache eu l'impression de se recevoir une douche froide, une de plus.
Mais de toute manière, à quoi est ce qu'il s'attendait, hein ?
Elle avait envie de se tirer.
Qu'avait-il dit, qu'avait-il fait pour refroidir l'ambiance aussi brutalement ?
Pour la faire fuir.
Quelle connerie est ce qu'il avait bien pu encore faire ?
Le punk chercha, se mordant la lèvre inférieure.
Est ce que c'était à cause de Lace ?
Le sujet "cheffe"...
Oui, peut être, mais pourtant, elle, elle n'était plus concerné par ce titre non ? Elle lui avait dit elle même.
Mais peut être que quelque chose restait ?
Quelque chose clochait ?

"Y'a un truc qui va pas ?"

Et Paf ! Bah oui, quand on était pas fin, on y allait comme un bourrin. Si t'as des questions à poser, bah pose les hein ?
Et tant pi pour la finesse, on repasserait.

Cette ambiance, cette angoisse environnante qui les prenait tout les deux, de toute évidence, ça ne plaisait pas à l'Hérissé. Il ne voulait pas de ça entre eux. Il voulait que ça reste détendu, cette journée avait si bien commencée ! Pas l'ombre d'une dispute, juste le jeu, juste la détente et la bagarre !
Les rires.
Ca devait continuer, ça devait marcher !
Il avait envie de savoir qu'entre lui et Her, ça pouvait être simple et doux.

Il fallait qu'il casse ce malaise.
Ce sentiment d'angoisse qu'il ressentait lui même d'ailleurs, et qu'il tentait de combattre.

C'était le bassin. Ce putain de bassin.
Ce PUTAIN d'évènement.
Ce baiser...
Ce truc qu'il n'avait pas réussi à exorciser.
Ce truc qu'il n'avait pas réussi à expliquer.
C'est juste que.
Et puis rien.

Ils n'en parlaient pas, mais ça hantait.
Et ici, c'était pire encore.
Ca rôdait.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Her
Her

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 15

✘ LIENS : #normalité

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyLun 7 Nov 2016 - 1:06

Un truc qui va pas ? Vraiment ? T'es si.. ? Ouais. Elle a relevé le regard vers toi avec un air tristement sidéré. T'es effarant, Apache, des fois. Tu le sais, ça ? Elle te regarde, cherche ton regard pour comprendre, te comprendre toi. Dis, est-ce que tu le fais exprès, d'être aussi hermétique à tout ? Sans doute pas. Trop spontané, trop direct. Trop toi. Mais justement.

- C'est juste que Lace et les chefs, baaah. C'est un sujet encore un peu sensible. Ça avait vraiment fait mal, la dernière fois, tu sais ?

C'est juste que.

- Et puis.. J'sais pas. Je sais pas si toi ça te fais ça, mais.

Mais ?

- Mais bah. Ici, pour moi, c'était plutôt intense la fois où on s'y est croisé. J'ai quand même failli me noyer, et tout le reste après.

Léger silence.

- Tu sais, j'ai vraiment cru que t'allais me frapper. J'avais même commencé à bander le bras pour t'assommer, te calmer.

Nouveau soupir, Her arrête sa tâche de récurer le débardeur, et fixe l'eau devant elle d'un air absent. Puis, avec un air résigné, elle hausse les épaules. A quoi bon, hein ? Tout ça c'est du passé, et y a pas d'intérêt à turbiner plus encore, à remuer tout ça. Alors pourquoi ça revient ? Pourquoi tout ça, ça remonte ? Ça doit être l'endroit, le Bassin. Sauf que non, ça la travaille depuis bien avant que vous n'y retourniez. La preuve s'il en est, ses nuits à trous, pleines de cauchemars et de pleurs.

- Enfin bref. C'est juste que voilà. Je suppose que y a pas grand chose à en dire de toute façon. C'était avant, et c'est juste comme ça.


C'est juste que. C'est juste. Juste une formulation qui revient tout le temps dans sa bouche sans qu'elle ne le réalise vraiment. Ça hante, oui. Ça rôde. Ça sape l'énergie et la résolution. Mais avec toi, la fatigue émotionnelle et l'amertume, ça devient presque une règle. C'en devient même embarrassant de routine.






Hidden truth:
 

Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyLun 7 Nov 2016 - 12:06

Il y eut un silence alors que Her avait fixé ses mirettes dans celle d'Apache, une mine visiblement étonnée... non; effarée inscrite sur la bouille.
Sentant la patate arriver, le punk ravala sa salive, se préparant psychologiquement au choc.

"C'est juste que Lace et les chefs, baaah. C'est un sujet encore un peu sensible. Ça avait vraiment fait mal, la dernière fois, tu sais ?"

L'Hérissé fit une moue un peu semblable à celle d'un gosse prit en faute.
S'il avait réalisé que la Fille avait été autant marqué par cet accrochage au sujet du grade de chef ? De toute évidence, non.
Il avait bien compris que cela ne lui avait pas plu, mais il pensait sincèrement que l'incident était clôt, surtout depuis qu'elle n'était plus en charge des Sentinelles.
Mais il devait bien l'admettre, il s'était trompé.

Ses yeux noirs qui avaient lâché la Fille un instant revinrent vers elle alors qu'elle reprenait la parole.

"Et puis.. J'sais pas. Je sais pas si toi ça te fais ça, mais. "


Mais ? Il se mordit la lèvre inférieure, attendant la suite avec une certaine appréhension.

"Mais bah. Ici, pour moi, c'était plutôt intense la fois où on s'y est croisé. J'ai quand même failli me noyer, et tout le reste après."


Et tout le reste après.

Merde.
Le chasseur baissa les yeux, plus embêté que jamais, et ça se voyait sur son visage.
Il y eut un nouveau silence, et Apache ne se décidait toujours pas à décrocher un mot, ne sachant pas trop quoi dire, ou plutôt comment le dire.
Si ça lui faisait ça a lui aussi ? Bien sur.
Bien sur qu'il était mal à l'aise, bien sur qu'il n’arrêtait pas d'y repenser, que ça revenait, sans arrêt dans sa caboche entre deux plans de révolte, entre deux colères irraisonnées, entre deux hurlements d'indignation.
Ca revenait, inlassablement.
Le bassin, la noyade.
Her.
le bassin, le baiser.
Her.

"Tu sais, j'ai vraiment cru que t'allais me frapper."
Le garçon se figea perceptiblement. Hein? La frapper ? " J'avais même commencé à bander le bras pour t'assommer, te calmer." A quel moment ? Pourquoi avait-elle cru ça ? Plutôt que de donner des détails, La Fille se contenta de soupirer avec un air résigné, avec une mine absente comme perdue dans ses pensées pour au final hausser les épaules.
Quelque peu désemparé, et toujours parfaitement silencieux, Apache la regardait toujours, ne sachant quoi faire.
Pourtant, au fond de lui, un début de réponse commençait à s'amorcer.
Il était peut être justement temps de remédier à ce qui n'avait pas été terminé ?
A ce qui n'avait été qu'amorcé ?

"Enfin bref. C'est juste que voilà. Je suppose que y a pas grand chose à en dire de toute façon. C'était avant, et c'est juste comme ça."

"Nan.. Euh.." Une hésitation. "J'veux dire.." Il fermât les yeux, les sourcils froncés, comme si un mal de crâne l’empêchait soudainement de se concentrer sur sa réponse.
En réalité, c'était plutôt une montagne d'angoisse qui lui été tombé sur le coin du museau, mais il allait falloir être courageux, il allait falloir se montrer digne, fier, et assumer jusqu'au bout.
Terminer ce qui avait été commencé.
Voila.
Il rouvrit les yeux, un air déterminé sur fond de noir.
S'il voulait que sa relation avec Her perdure, s'il voulait que ça continu à bien se passer, s'il voulait que de nouvelles soirées comme celle ci existent dans le futur, il se devait...
Il se DEVAIT de clarifier la situation.

Le punk prit une longue inspiration, comme une bouffée de courage ou de vide, fixant toujours la Fille comme un marathonien fixait une ligne d'arrivée, prêt à sprinter pour la franchir et décrocher la médaille.

"L'autre fois, dans le Bassin." Sa voix se voulait sûre, sans hésitation. Posée. Il s'humecta les lèvres pour mieux continuer, cherchant à s'agripper au peu d'assurance qu'il lui restait. "On a beaucoup parlé et... On s'est un peu cassé la gueule mutuellement." Il leva les yeux vers le haut, comme pour mieux réfléchir avant de revenir à la Sentinelle. "Avec les mots j'veux dire. On a prit cher tout les deux." Il renifla. C'était pas évident. pas évident du tout de revenir à tout ça. "Et.. sur la fin, j'étais... J'étais tellement.." Nouvelle inspiration. "Pas bien et... Et tu m'avais tellement passé dans une essoreuse !" Il ajouta un peu précipitamment. "J'dis pas que j'ai été cool ok ? T'avais raison, t"as eu raison ! Mais du coup..." Putain. Il se passa la main sur le visage tout en soupirant. "J'me sentais tellement mal, tellement moins que rien et putain de seul, j'avais besoin de.. de.. de..." Et ça bégayait maintenant. "De quelqu'un."

Il y eut un silence, comme si soudain Apache lui même se rendait compte de la vérité. Le regard perdu sur la surface de l'eau, la bouche encore entre ouverte.
Comme si avoir mis des mots dessus avait rendu les choses plus réelle. Et c'était en fait le cas, pour lui, en tout cas.
Une prise de conscience.
Et ça faisait mal.
Très mal.

"D'être à quelqu'un."
Il fronça les sourcils, ne regardant cependant toujours pas Her dans les yeux, comme si pour le coup il se parlait à lui seul, mais surtout comme s'il découvrait ses propres sentiments en même temps qu'Elle.

Appartenir à quelqu'un.
Appartenir à quelqu’un ?
Son cœur fit une soudaine accélération tout en se resserrant brutalement dans sa poitrine, lui faisant monter la nausée, et dans l'action, le pauvre garçon perdit facilement deux tons de couleur, virant au gris alors que ses yeux se replongeaient dans ceux de Her, cette fois parfaitement baignés par la panique.

Elle allait le détester. C'était certain.
Elle allait se tirer. C'était sur.
PutainPutainPutain
PaniquePaniquePanique

Merde...
Il allait se sentir mal.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Her
Her

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 15

✘ LIENS : #normalité

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyMar 8 Nov 2016 - 0:07

C'est fou. Avec toi, c'est intense à chaque fois. Quand vous vous êtes rencontrés, c'était intense. Quand vous vous êtes retrouvés, c'était intense. Quand vous vous êtes engueulés c'était intense. Quand vous avez joué, c'était intense. Quand vous parlez.. Oh, quand vous parlez c'est intense aussi.

Même ton regard il est intense, Apache, même tes expressions qui sont si vraies et si franches. Tu ne mens pas au monde, tu te montres tel que tu es pour de bon. C'est sans doute pour ça que les choses te heurtent si facilement. A vivre sans concessions, on respire sans protection.

Her est muette, mal à l'aise. Elle ne s'attend pas à ce que tu reprennes la conversation, à ce que tu la continues, à ce que tu oses replonger dans les eaux sombres de vos larmes versées. Elle sursaute un peu, quand tu t'immerges doucement, et c'est avec toi qu'elle se met en apnée. Pour chaque mot, c'est un peu d'air qui lui manque. Comme si à nouveau, la Fille n'était pas loin de se noyer. A moins que ça ne soit toi ? Parce que tu t'embourbes, Apache. A chaque pas que tu fais, tu t'enfonces un peu plus dans le mal-être. C'est courageux, ce que tu fais. Ce que tu affrontes, sache-le, Her en est consciente. Pour être passée par là aussi, il y a quelques temps, la sentinelle sait ce que c'est.

Mais ça sera salvateur, pour vous deux. Tu as raison, Apache. Si tu veux pouvoir garder cette relation avec elle, il faut parler. Exorciser.

Mais ce que tu exhumes est bien plus gros que ce qu'elle avait prévu. Toi, avouer ton désespoir et son intensité, toi avouer ton besoin d'attaches et de perte de liberté.. C'est comme observer un oiseau se fracasser contre une falaise, et retomber déplumé. Ça fait mal.

Tu deviens gris, Apache, tu deviens paniqué. Tes ailes sentent le roussi et tu regardes Her comme si elle était ta falaise. Ta belle peau dorée, elle vire terne et le cœur de la Fille se serre en voyant tout le malaise que tu affiches. Sans concession, jamais. Sans protection, toujours.

- Hey.

C'est dit avec toute la douceur du monde, comme si un souffle pouvait te faire tomber. Comme si tu étais un château de carte qui peut s'envoler au moindre courant d'air. Doucement, tout doucement, Her s'approche de toi. Tu as l'air perdu, et si loin à la fois. Si terrorisé. Si noyé en dedans toi. Sa main sur ton bras, et elle te cherche du regard. Panique pas. Je suis là.

- Hey. Ça va ?

Visiblement non. Mais elle ne sait pas comment amorcer la chose, comment désactiver ton mode panique. Parce qu'elle n'est pas certaine de ce qui l'a déclenché, et ne veut pas faire plus de dégâts encore. Quand elle reprend la parole, c'est sur le même ton apaisant, calme. D'une sérénité qu'elle est bien loin de ressentir. D'une sollicitude qui l'habite vraiment. Une deuxième main se pose sur toi, sur l'autre bras. Prête à te soutenir s'il le faut. Ça ira.

- Je suis désolée, si ça t'a mis mal à ce point. C'était pas le but. Tout comme toi, je pense que c'était pas le but de me passer à l'essoreuse non plus. Je ne sais pas trop ce qui a fait que tu as eu besoin de quelqu'un, ou d'être à quelqu'un, mais..

Continue, Her. Tu analyseras ça plus tard. Ton mal de crâne et tes méninges en surchauffe, ça viendra bien assez tôt. Pour l'instant, reste concentrée. Concentrée et vraie, parce qu'à sa franchise extrême, tu ne peux pas répondre par des faux-semblants.

- Je ne crois pas qu'avoir besoin de quelqu'un, ça soit si mal. C'est normal, c'est humain. Apprécier quelqu'un, en un sens, c'est avoir besoin de lui. De sa présence, de son caractère, de ce qu'il apporte, qui qu'il soit. C'est pas pour autant qu'on lui appartient. On ne devrait jamais appartenir à personne. On devrait toujours être libre. L'amour, au sens large, n'a jamais inclus une clause de possessivité. J'aime Pretty de toute mon âme, par exemple. Mais je ne le possède pas, et vice versa. Tu comprends ?

Ses yeux bruns cherchent toujours les tiens. Intenses, si intenses même maintenant, que tu la fuis ou non. Comment tu fais ?

- On est des gens libres. Toi, t'es certainement la personne la plus libre de toutes celles que je connais. Et tu donnes envie de la liberté. Tu donnes envie d'avoir cette énergie là. Mais peut-être que pour toi, à force, c'est plus de la solitude qu'autre chose. A ne compter que sur soi-même, au fond, on ne rencontre pas grand monde et on a peu d'appuis. C'est peut-être ça, qui t'a manqué. Je ne sais pas.

Deux bras qui t'enlacent, un câlin improvisé.

- Arrête de te dire que t'es seul. On est là aussi.

On. La révolte. On. La Fille du Camp et la Fille qui Pleure.
Elle.

Her se détache de toi au bout de quelques secondes, de ce qui semble juste, au final. Puis t'attrape, à mi-chemin entre la main et le poignet, et te tire doucement avec elle vers la berge.

- Allez, viens. L'eau, ça ne nous réussit pas.

C'est dit avec un fond de sourire dans la voix et sur les lèvres. Avec des étincelles qu'elle ramène un peu pour toi, pour chasser ton gris. Mais attentive, la Fille. Attentive à te rattraper toujours si tu dois tomber.

Elle est là.






Hidden truth:
 

Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyMar 8 Nov 2016 - 10:37

Panique.

Et pourtant, elle ne bougeait pas.
Et pourtant, elle ne se tirait pas.
Et pourtant, elle ne riait pas.

En même temps, l'avait-il réellement imaginé réagir comme ça ?
Cela ne faisait pas si longtemps qu'ils se connaissaient, mais tout de même, désormais, le punk pouvait bien se risquer à penser que ce n'était pas son genre, à Her.
Elle ne resta même pas silencieuse, ni même immobile.
Ca, elle aurait pu n'est ce pas ?
Juste ne rien dire.
Juste ne rien faire.
Mais non.
Au lieu de ça, elle s'avança vers lui, provoquant un pique de malaise supplémentaire. Il eut envie de faire un pas en arrière, mais se retint.
Il flippait.
Comme jamais.
Une chaleur sur son bras, ses yeux noirs dévièrent pour aviser cette main sur lui.

- Hey. Ça va ?


En guise de réponse, le regard de l'Hérissé se replanta dans celui de la Sentinelle tout en ravalant sa salive comme s'il allait se mettre à vomir à tout moment.
Il tirait la gueule typique du mec qui allait se sentir mal, malade pire qu'un chien; une grippe carabinée ou un truc du style.
En réalité ce n'était rien.
En réalité c'était bien pire.

Her posa sa deuxième main, et doucement, sa chaleur remonta jusqu’à l'échine du révolté. Ca faisait du bien, ca apaisait, et doucement, sa respiration se fit plus régulière, moins saccadée.
Elle était la.
Elle restait.

Mieux ou pire que ça, elle s'excusa, elle expliqua, et le garçon, lui, l'écoutait silencieusement, s'accrochant à chacun de ses mots qui n'étaient pas des silences, à chacune de ses respirations qui n'étaient pas un rejet.

Elle analysait, comme elle savait si bien le faire. Alors pour une fois, et par ce qu'avec elle ca en devenait presque une habitude, il l'écoutait avec attention, la fixant avec cette mine pas rassurée, buvant ses paroles comme un assoiffé.
Avoir besoin de quelqu'un, ce n'était pas mal, c'était normal. L'expression venant d'elle tira un petit sourire au punk, suintant malgré tout l'angoisse.

"Apprécier quelqu'un, en un sens, c'est avoir besoin de lui. De sa présence, de son caractère, de ce qu'il apporte, qui qu'il soit."
Apache ne disait rien, mais n'en pensait pas moins. Avoir besoin de quelqu'un ? C'était effrayant. "C'est pas pour autant qu'on lui appartient." Il cligna des yeux. "On ne devrait jamais appartenir à personne. On devrait toujours être libre." Et dans le cœur du français, le feu reprenait peu a peu, lui rendant ses couleurs d'été, attisant de nouveau le noir de ses yeux.
La liberté.
Elle était la, toujours, à leur porté.
" L'amour, au sens large, n'a jamais inclus une clause de possessivité."

L'Amour ?
Au sens large.
Et lorsque Her lui demanda: "Tu comprends ?" Il agita doucement la tête à la positive, toujours pas redevenu l'iroquois de tout les jours, mais reprenant pied lentement mais surement.

Ses yeux à elle cherchaient les siens, et leurs regards s'entre-melaient. Il ne fuyait pas, il ne fuyait plus. Le plus gros avait été dit, la tempête était passé, et pourtant, il y avait comme un arrière gout de sang qui restait.
Comme l'impression d'avoir été salement amoché à l’intérieur, blessure interne qu'il s'était lui même infligé.
Mais heureusement, Her était la.
Her le soutenait, et elle pansait ses plaies en lui parlant de liberté.
Elle parlait de liberté et s'y incluait. On est des gens libres, la personne la plus libre, tu donnes envie de liberté, autant de formule magique, autant de bois sec jeté au feu intérieur de l'anarchiste.
Et ca réchauffait, et c'était bon. Il en cligna lentement des yeux, savourant comme un chat qui ronronnait près d'une cheminée.
Elle était parfaite.
Her.
Et comme toujours, elle visait atrocement juste.
La solitude.

"C'est peut-être ça, qui t'a manqué. Je ne sais pas."


"J'me sentais tellement mal, tellement moins que rien et putain de seul"

Apache renifla, hochant la tête à la positive alors que sa mine se décomposait quelque peu, les larmes lui montant aux yeux.
Oui c'était ça.


"J'avais besoin de quelqu'un."

Alors, elle le prit dans ses bras, le serrant contre elle. Et ca, c'était tout se dont il avait besoin, comme un ultime brasier pour lui rendre la vie, comme une décharge ardente pour bruler ses doutes et ses peurs, le nez enfoui dans son cou, il lui rendait son étreinte, peinant à ravaler ses larmes mais parvenant à ne pas tant en répandre que cela.
Sa bouée de sauvetage.
Sa veilleuse.
A la peau douce, aux mots ravageurs, au regard meurtrier, au caractère de merde.
Sa veilleuse.


"Arrête de te dire que t'es seul. On est là aussi."

"J'avais besoin de toi."

Her.
Il soupira tout contre elle juste avant qu'elle ne se détache et ne l'attrape par le poignet, l'entrainant doucement vers la berge.

"Allez, viens. L'eau, ça ne nous réussit pas."

"Ouais... T'as raison." Quelques mots, et la sensation que ca faisait des siècles qu'il n'avait pas entendu sa propre voix. Et pourtant, c'était bien lui qui avait tant parlé quelques temps avant ça.
Elle l'entraina, et lui la suivit sagement, sa main glissant et se dégageant de la prise de la Fille cependant, pour mieux revenir et la prendre par la main.
Comme un merci silencieux, comme une promesse de réconciliation.
Il avait parlé. Il avait dit la vérité. Elle lui avait pardonné.
N'est ce pas ?
Et maintenant, elle était la.

Il tourna la tête vers elle, la regardant avec une certaine insistance, la dévisageant presque, un léger sourire aux lèvres.

"T'es la plus géniale des meufs normales"
Le compliment avait été dit avec une voix joueuse, voir rigolarde, mais pas aussi épicée qu'a l'accoutumé, encore quelque peu abimée de par ce qu'il venait de se passer.

Par ce qu'il s'était passé quelque chose, pas vrai ?
Quelque chose avait bougé.
Un quelque chose qui avait été esquissé quelques temps avant et qui maintenant semblait prendre des couleurs tout au fond de l’âme rouge et noire.

Un "c'était juste que" qui s'était changé en autre chose.
En un carburant qui avait été jeté au feu d'Apache et l'avait fait grandir dans son cœur.
Prêt à tout bruler autour de lui.
Promesse du plus grand et flamboyant des incendies.







"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Her
Her

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : La Fille
✘ AGE DU PERSO : 15

✘ LIENS : #normalité

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyDim 13 Nov 2016 - 18:27

Elle essaye de t'apaiser, et peut-être bien qu'elle y arrive peu à peu. Peut-être bien que tu te laisses aller, que tu te laisses soutenir par ses mots. Ses paumes te serrent un peu plus au fil de son discours, comme pour mieux l'ancrer en toi. Crois la. Crois elle, en ses mots, en sa foi. Mais n'est-ce pas aussi ce qui te fait peur ?

Tes belles couleurs te reviennent peu à peu, même si la Fille a l'impression de contempler une version affadie. Où est ton éclat, où est ta belle flamme ? Tu n'es pas de ceux qui peuvent vivre sans. Alors prends de la sienne, si tu n'as plus que des cendres. Her partage volontiers, regarde. Elle essaye de t'en donner, et de dire des choses pour te réveiller, te redonner corps et couleurs. Ta liberté est rouge et noire, mais ça ne veut pas dire que les autres teintes n'existent pas.

Tes belles couleurs reviennent peu à peu, même si Her ne voit que l'ombre de toi. Un Apache brisé, un peu comme l'autre fois. Un Apache vulnérable que la sentinelle devine discret et moins apparent. Pourtant, il n'en est pas moins beau et important. Il n'en est pas moins vrai. Pas moins humain, bien au contraire.

Her s'efforce de rayonner un peu pour toi, pour te forcer à revenir parmi les vivants et ne plus être nuance ciment. Ta main qui la quitte, ça la fait te jeter un coup d’œil un peu surpris, un peu inquiet. Ne coule pas. Elle te rattrapera. Mais au lieu d'un noyé, c'est ton image à toi Apache qui s'imprime sur sa cornée. Un toi qui sourit, qui a retrouvé sa flamme ou presque. Les cendres sont devenues braise, et ta main à nouveau qui vient chercher la sienne. Her accepte, bien sûr. Her garde ta paume contre la sienne. Et à la boutade, avec ces étincelles qui jettent les pierres rougeoyantes de ta flamme qui s'étoffe à nouveau, à ton compliment si brillant et vrai, Her ne peut que sourire. Détourner la tête bien vite vers la rive avec des couleurs aux joues et des yeux qui pétillent, oui. Serrer ta main en remerciement silencieux, et te gronder un peu.

- Mais que t'es bête.

Les mots sont gentiment rêches, mais la voix fond dans sa gorge. Ce n'est pas de l'acide mais du miel qui lui poisse aux lèvres dans un sourire en coin qui reste pourtant, tenace. Les mots sont délicatement secs, mais tout le reste dit "merci". La plus géniale des meufs normales. Idiot. Elle ne voudrait pas se sentir aussi touchée, mais ce n'est pas quelque chose que Her contrôle. Tu as le don pour te rendre unique, Apache. Tu as le don pour, aussi, toucher juste et fendre ta carapace de grand bourrin sans cervelle pour montrer la paume en avant et l'attention à laquelle on ne s'attend pas forcément. Celle qui fait tant de bien, celle de l'acceptation.

"Normale".

Le mot fait tâche dans ta phrase, et Her sait que tu l'as ajouté par égard pour elle et son envie de ne pas dépasser des rangs. C'est tellement foutu, Apache, bon sang ! La plus géniale, ce n'est pas si compatible, si ? Pas avec la discrétion anonyme de la normalité. Pas avec ce concept du rang bien gardé. Révolutionnaire jusqu'au bout, jusque dans la grammaire. Her est fichée, bon dieu, tellement pas dans son rôle. La plus géniale des meufs banales, peut-être vraiment être comme ça ? C'est trop tard, définitivement remarquée. Au sens premier du terme.

Est-ce si grave, au fond ?






Hidden truth:
 

Her parle en #99cccc.
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2247

Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. EmptyMer 21 Déc 2016 - 14:36

The End


Et quand une meuf normale devient extraordinaire,
Même si c'est qu'une seconde, même si c'est éphémère,
Même si c'est par des mots dont elle n'est même pas fière,
Ça suffirait à créer des tremblements de terre.


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty
MessageSujet: Re: Souvenir, ce qui reste après le geste.   Souvenir, ce qui reste après le geste. Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: Les Alentours du Camp :: Le Bassin Pur-