Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Jim Crazyleg
avatar

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 196
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Mouais bon je veux bien qu'on en parle (ಠ ∩ಠ)
✘ LIENS : :
✒️ Fiche
✒️

Il écrit en EC7907.

✒️ Avatar par Eychristine
:

MessageSujet: Seiche tes larmes   Dim 4 Juin 2017 - 6:47


Un silence pesant régnait, cadencé par quelques soupirs arrachés par l’effort. Une pluie fine tombait et l’Océan, lui-même, semblait s’en chagriner. Péniblement, les rames brassaient ses eaux mornes, et le vent s’essoufflait sur sa croupe. La détresse de l’Enfant Roi l’aurait-elle affecté au point qu’il soit vidé de toute sa vitalité ? De toute son énergie si chère dont les pirates aiment s’enivrer ?

Jim s’en fichait, le nez plongé dans sa propre affliction. Seule la lenteur de leur progression troublait sa nostalgie, éveillait en lui un plaisir narquois devant les difficultés de ses collègues. Puisque ce n’était pas lui qui ramait, il les regarderait se fatiguer pour du vent. D’ici qu’ils renoncent et fassent demi-tour, il rirait en silence de leur entêtement.

Un entêtement qui pourtant portait ses fruits : à mesure que l'Épave se rapprochait, Jim sentait son assurance lui filer entre les doigts. Déni, nervosité, angoisse. Le mousse, de plus en plus agité, se tordait les doigts pour dissimiler les quelques tremblements qui les parcouraient. Ses yeux scrutèrent ceux des matelots à la recherche d’une trace de renoncement, mais rien. La tâche leur avait trop coûtée pour qu’ils reculent : aussi absurde que soit leur mauvais tour, il aurait été plus stupide de renoncer en cours de marche.  

La barque toucha terre dans une légère secousse. Les matelots débarquèrent dans un râle général. Ils défroissaient leurs muscles, profitant de ce qui était pour eux une simple escale. Pour Jim, il s’agissait d’une destination.

— Allez sors, Demi-Portion. commandait un pirate à la figure boursouflée.

— Vous allez pas me laisser ici… répondit l’intéressé sans pour autant quitter sa place.

— Fais ce qu’on te dit, putain. râlait un autre, en se grattant l’épaule.

Le Mousse s’exécuta et rejoignit le groupe. Il y avait dans son pas des airs de condamnés, en marche pour la potence.

— Qu’est-ce que je fout ici…

— On est pas content, Jimmy. déclara son collègue. En s’moment, t’oublies quelle est ta place, et ça nous fait pas mal chier.

— Héhé. Pas mal chier, ouais.

Le mousse serra les dents. Il avait toujours été un peu insolent, ça n’avait jamais été un vrai problème. Loin de s’en insurger, la plupart des matelots s’en trouvaient confortés dans leur désir de bizutage. Non, ce qu’ils lui reprochaient, c’était plutôt sa nouvelle tendance à les ignorer, à ne plus réagir à leurs sarcasmes.

— Tu sais s’qu’on dit d’ici, hein Jimmy ? reprit le pirate d’un ton narquois. Tu sais s’qui y traîne ? Alors à ton avis pourquoi t’es là ?

— J’ai pas peur des fantômes. répliqua Jim, regard dur, comme pour s’en convaincre.

— J’ai pas peur des fantômes ! singea un matelot.

— Le joyaux. Tu le trouves, tu le ramènes et tu attends qu’on vienne te chercher.

Le ton était didactique, la moue charmante. Jim ne se laissa pas apaiser pour autant.

— C’est pas possible !!

— T’as même pas essayé.

— Si le Capitaine savait que v- !

— Le Capitaine s’en fout, Jim. Il déteste les gosses, il te déteste. P’tête même qu’il s’ra soulagé ?

Ils n’eurent plus rien à ajouter et embarquèrent, tout naturellement. Ce n’est que lorsqu’ils furent assez éloignés que Jim laissa ses protestations se changer en insultes brutes.

Mais quand ils eurent disparu de son champ de vision, le mousse fut soudain pris de panique : et si cette fois, ce n’était plus un jeu ? Et s’il venait d’être abandonné pour toujours, ici ? Son esprit rationnel retrouva aussitôt contenance, giflant sans retenue sa sensibilité exacerbée.
Ce n’était pas la première fois. Et cela finissait toujours de la même manière. Ils viendraient, le ramèneraient, se moqueraient. Mais ils reviendraient.

Jim se tourna vers l’épave. Il ne trouverait rien de toute manière, il en était certain. Est-ce que ça valait la peine de s’y aventurer ?

Très franchement, non.

Le mousse ramassa un canif qu’un des matelots lui avait délibérément laissé et s’installa au pied d’un large rocher. D’ici, il pensait pouvoir guetter n’importe quelle menace et réagir en conséquence.
Mais comme souvent, il pensait faux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   Sam 10 Juin 2017 - 22:12

Il y a dans l’eau, niché dans l’entrave des roches… Il y a dans l’eau, au plus profond d’un écrin de vieux bois, où les petits poissons – et les crabes – sont rois…
Il y a dans cette eau-là ; un trésor.

C’est ce qui se dit. Ce qui s’est toujours transmis. Au plus profond du bois qui dort, celui à moitié échoué. Bercé, et mangé un peu… Mangé ? par le sel, les flots, les vagues qui roulent et envahissent.

Formidable terrain de jeu, fait d’ombre et d’interstices. A l’intermédiaire des terres… et de la mer.
Une petite sirène aime s’y réfugier, elle ne craint pas vraiment les entités gardiennes, car Seiche n’a rien à leur dérober. Et Seiche est un peu comme elles, à la fois présente… et dissimulée.

Le caméléon s’était endormi, à moitié enseveli dans ce sable qui la recouvrait. Aussi n’avait-elle pas eu le temps de filer, quand le bruit des rames et des flancs de l’eau maltraité retentirent. Elle ne put que s’enterrer d’avantage et trembler là, à quelques mètres à peine du lieu où ils débarquaient.
Tant d’effrayants humains, leurs mines poilus et patibulaires, leurs morceaux de fer clinquant. Et Seiche qui était presque à découvert. Seulement mué des couleurs du sable grisé et du bois pourris de l’épave.  Le caméléon attendait. Peut-être que les grands deux-jambes s’en iraient ? Peut-être qu’elle n’aurait plus qu’à s’enfuir pour se réfugier dans le giron d’une de ses sœurs ? Une de ses sœurs. Peut être qu’une de ses sœurs ne serait pas loin ?

Seiche se coupe soudainement en son cri intérieur. Quelque chose… Ou plutôt quelqu’un vient de capter son attention.
Tout pâle. Tout blond. Si jeune. Perle perdus dans la souillures des giclées humaines.

Seiche s’émerveille

Elle a vité oublié tout désir de…
Partir ?

Oh non ! Non, de non ! Il faut rester ! Rester et l’observer. Se rapprocher même. Doucement. Sans le brusquer.
Il a de longs cheveux blonds ; ils sont doux, c’est certains ! Oh qu’est ce que Seiche veut les caresser pour le vérifier ! Sa peau est claire, mais légèrement ambrée, tout emmailloté dans un superflus d’étoffe indignes, probablement rêches et rigides. Il a aussi, quelque chose qui brille au bout des doigts, qu’elle que chose qui renvoie la lumière, arrache un peu de solaire…

La sirène semble hypnotisée, et toute à sa joie quand enfin les deux-longues-jambes repartent, laissant en arrière le seul qui en valait vraiment la peine ; pour elle ! C’est sûr, c’était un cadeau !

Oh, les deux-longues-jambes ne sont pas si effrayants en fait ! Non, non ! Ils rapportent aux sirènes… les plus délicates offrandes. Oh pirates, si vous pouviez savoir combien Seiche chérira ce moment. Oh oui. Elle prendra… tout son temps.

Elle veut le connaître, l’appréhender, savoir de quel chaire est-il fait. Le savourer.
D’un coup, elle comprend pourquoi Typhon ne chassait pas si souvent.

Il est magnifique.
Il est tout à elle.

Alors Seiche fera des efforts. Seiche s’exhorte à la patience, à la retenue. Au plus lent des préambules. Ce n’est pas grave si c’est un peu lent. Oh non. Ce n’est pas grave.
Pour lui, elle sera douce. Pour lui ; elle sera tendre. Elle épanchera ses larmes, asséchera ses pleurs, fera disparaître toutes ses peurs.

Mais d’abord… attirer son attention. L’attirer tout court, sans forcément avoir à chanter.
Seiche réfléchit. Intensément. Elle pense aux gardiens et sourit, ébauche un semblant de plan.

Une bruine légère commence à tomber, les deux-jambes n’aiment pas vraiment… être mouillé à la surface, peut-être que son délicieux Prince voudra s’y réfugier.

Une propulsion rapide, quelques bruits d’éclats et d’eau, voilà Seiche à peine visible, derrière un nouveau rocher.
Elle est tout près. Si près. Il lui en faudrait peu pour pouvoir le toucher.
Mais elle se concentre, petite sirène. Elle se concentre, toujours cachée, prend une voix profonde et rocailleuse, qu’elle espère un peu sombre, un peu… effrayante :

« QUI OSE DÉRANGER NOTRE REPOS ? »

Si son plan marche, le deux-jambes terrifié, ira se réfugier dans la partie émergée de l’épave. Pour se mettre à l’abri, à la fois de la pluie, et de ce qui rampe à la lisière de l’eau… prêt à bondir sur lui. Hihihihi.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
avatar

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 196
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Mouais bon je veux bien qu'on en parle (ಠ ∩ಠ)
✘ LIENS : :
✒️ Fiche
✒️

Il écrit en EC7907.

✒️ Avatar par Eychristine
:

MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   Mer 14 Juin 2017 - 21:43


Les minutes se traînaient les unes après les autres. Inévitablement, Jim relâchait sa vigilance ainsi que la lame qu’il laissait reposer au creux de sa paume. Parfois un bruit retentissait et lui faisait d’un rappel à l’ordre. Ses doigts se pressaient alors contre le manche de son canif et dans un soubresaut, il cherchait la menace du regard.

Des fausses alertes, toujours. Aussi dangereuses que les vraies puisqu’elles le confortent dans son imprudence.

Son agacement lui arracha un soupir. D’ordinaire, la Demi-portion parvenait à se concentrer fort, et longtemps. Seulement, ces derniers temps, il n’avait pas du tout la tête à ça.
Et à ce rythme, il n’aurait plus de tête du tout.

L’attente va être longue.
Mais comme pour lui donner tort, les ennuis commencèrent :

« QUI OSE DÉRANGER NOTRE    REPOS ? »

— PUTAIN !! hurla Jim en sautant sur ses jambes.

La peur et la surprise ne l’avaient pas tétanisé, au contraire. Brandissant son arme qui ne lui serait pas d’une grande aide, Jim balaya du regard les alentours pour y déceler le danger. Il était à la recherche de quelque chose de gros et d’agressif. Rien, encore.
Fausse alerte … ?

Sa mâchoire se crispa. Concentre-toi. Il n’avait pas rêvé, il devait bien y avoir quelque chose. Où. Où. La mer était inerte. D’ici, l’épave semblait déserte. Rien sur le sable.
Jim se percha sur un rocher, fixant ce dernier d’un air méfiant.

Et si ça venait… d’en-dessous ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   Lun 17 Juil 2017 - 20:15

Le deux-jambes s’est rapproché !
Le plan n’a pas (encore) marché.

Mais Seiche ne peut s’empêcher d’être excitée. Si près, il est si près. Elle n’aurait qu’à étendre son bras pour le caresser. Il ne faut rien hâter. Non. Ne rien gâcher. Essayer d’étouffer les esclaffades.
Courageux petit homme.
Qui cherche la bravade.

Seiche continuerait bien de le dévorer des yeux, mais plaquée au rocher qu’il surplombe, elle ne pourrait l’admirer sans se dévoiler. Tout son épiderme s’est teinté de nuances grisées, se fondant à sa cachette. Seuls ses yeux se démarquent vraiment.

Le Caméléon se décide à s’éloigner, d’un plongeon fuyant, sans pouvoir empêcher un léger rire de fuser.
Elle nage plus loin, se rapproche de l’épave pour émerger de nouveau, mettre ses deux mains autour de sa bouche pour en amplifier l’écho :

 « QUE VIENS-TU CHERCHER, PUTAIN ? »

Si Seiche avait compris (et admiré) la réaction de sa précieuse apparition, elle n’avait pas réalisé qu’il n’avait pas vraiment répondu à sa question, que « putain » n’était pas son nom.

 « APPROCHE. DEUX-JAMBES. APPROCHE DONC. SERAIS-TU L’ELU ? »

La sirène ne fait que transposer des histoires entendues, les adaptant maladroitement.
Tout pour observer les nuances et réactions du jeune garçon si… appétissant.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
avatar

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 196
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Mouais bon je veux bien qu'on en parle (ಠ ∩ಠ)
✘ LIENS : :
✒️ Fiche
✒️

Il écrit en EC7907.

✒️ Avatar par Eychristine
:

MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   Jeu 20 Juil 2017 - 10:22


Un bruit d’eau et un rire, Jim fit volteface dans un sursaut, le regard cette fois tourné vers la mer. Quelque chose venait de plonger ou de tomber. Mais il n’y voyait rien, toujours rien. Bon sang. Sa nervosité ne faisait que croitre.

La voix s’éleva une deuxième fois, aussi inquiétante qu’imposante :


« QUE VIENS-TU CHERCHER, PUTAIN ? »

Le mousse ne comptait pas répondre mais l’intonation du dernier mot le fit tiquer. Une apostrophe.
Je rêve ou ce truc m’a traité de pute ?!


« APPROCHE. DEUX-JAMBES. » reprit la voix.
« APPROCHE DONC. SERAIS-TU L’ELU ? »

L’intéressé lançait des regards dans toutes les directions, cherchant en vain son interlocuteur. Mais le son ricochant de parois en parois, la voix semblait provenir de partout à la fois. Fichu écho.
Il déglutit.

— Et dans quelle direction ? Je sais même pas où t’es, bordel.

Il ne comptait pas s’approcher, non, mais s’il pouvait débusquer la créature, il pourrait lui échapper plus facilement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   Lun 31 Juil 2017 - 0:27

Voilà que son précieux gibier y mettait un peu plus du sien ! Et Seiche ne peut s’empêcher de pouffer !
Il est tellement mignon, tellement… joli garçon.

Elle reprend, soudainement inspirée, travaille son coffre profond, lui trouve quelque chose de frais ;

« N’ES TU PAS VENU ME TROUVER, PUTAIN ? »

Elle reprend son souffle entre deux spasmes amusés ;

« NE T’A T-ON PAS ENVOYÉ POUR DÉROBER CE QU’IL Y A EN MON SEIN ? »

Il faut lui donner envie, l’intriguer peut-être ? C’est qu’il a l’air méfiant, son fringuant deux-jambes !

« JE NE SUIS QU’UNE VOIX. QU’UN ESPRIT. ME VOIR TU NE POURRAS PAS. »

Ou peut-être l’embrouiller d’avantage ? Seiche ne se rend pas vraiment compte qu’elle s’emmêle elle-même.
Quand une autre voix surgit, visiblement courroucée :

« CELA T’AMUSE TANT ?! »

Oups, Seiche n’avait pas vraiment prévu d’irriter les véritables hôtes de la carcasse de bois.

« PERSONNE NE NOUS DÉROBERA NOTRE TRÉSOR, CATIN. PERSONNE SANS PERIR. »

La petite sirène curieusement n’a pas peur. C’est-à-dire que les deux-longues-jambes désincarnés… ne pourraient pas vraiment la blessé n’est-ce pas ? C’est vrai qu’ils sont impressionnants dans leur translucidité. Ils sont impressionnants avec leurs grosses voix et leurs menaces appropriées.
Celle de Seiche s’est fait toute petite à dire vrai. Si Seiche ne craint pas vraiment pour sa vie, elle sait que les errants peuvent aisément s’en prendre aux autres vivants.

« C’est l’élu ! » s’exclame-t-elle.

C’est « son » élu du moins.

« Laisse-le, il ne t’a rien fait ! » - plus véhémente, ses joues se sont rosies, sa peau a retrouvé sa pâleur mais ses cheveux conservent les couleurs de l’esquif, et par endroit aussi, sa peau est mouchetée.

« SI TU CROIS POUVOIR NOUS EMPÊCHER FEMME ! »

La sirène pousse un petit cri effrayé. Ce n’est pas pour elle, non, oh non ! Elle ne veut pas que son précieux gibier ne soit blessé ! Ou pire : ne lui soit enlevé !
Loin d’être consciente de ce que tumulte aura pu provoquer chez le dit concerné.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
avatar

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 196
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Mouais bon je veux bien qu'on en parle (ಠ ∩ಠ)
✘ LIENS : :
✒️ Fiche
✒️

Il écrit en EC7907.

✒️ Avatar par Eychristine
:

MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   Dim 24 Sep 2017 - 22:43


« N’ES TU PAS VENU ME TROUVER, PUTAIN ? NE T’A T-ON PAS ENVOYÉ POUR DÉROBER CE QU’IL Y A EN MON SEIN ? »

Encore cette insulte. L’enfant serra les dents à s’en faire mal. La voix se moquait de lui. Elle aurait pu appartenir à l’un des spectres qui gardaient les lieux ou une créature plus terrifiante encore, elle n’en restait pas moins une enquiquineuse qu’il aurait aimé remettre à sa place. Mais il pouvait tout aussi bien s’agir d’une voix sans consistance venue s’égarer dans l’épave… En ce cas, il n’aurait aucune chance de lui faire avaler toutes ses dents pour cet affront.

« JE NE SUIS QU’UNE VOIX. QU’UN ESPRIT. ME VOIR TU NE POURRAS PAS. »

C’était bien ce qu’il pensait – mais  en plus cryptique. A moins qu’elle ne lui mente, et cette possibilité n’était pas à exclure. Le mousse resta dans ses positions.
Je n’ai pas à lui faire confiance.

« CELA T’AMUSE TANT ?! »

Ce n’était plus la même voix.

« PERSONNE NE NOUS DÉROBERA NOTRE TRÉSOR, CATIN. PERSONNE SANS PERIR. »

Non, la première ne lui avait pas causé autant de terreur. Sa cadette la dépassait de loin, tant en profondeur qu’en agressivité. Elle était grave, masculine et tonnait comme un orage lointain.

Jim crut que le message lui était adressé n’osa pas se défendre. Non, il ne s’amusait pas et il n’avait rien à faire de ce trésor tant convoité. C’était la première voix qui avait tenté de le pousser à sa recherche. Mais il avait résisté.

— C’est l’élu ! Laisse-le, il ne t’a rien fait ! cria cette dernière.

Elle avait tout perdu de sa superbe mais Jim n’y prit pas garde : il vit plutôt que les deux voix se disputait et qu’il se retrouvait bien malgré lui mêlé à tout ça.


« SI TU CROIS POUVOIR NOUS EMPÊCHER FEMME ! »

La première voix poussa un cri et le mousse n’eut pas le temps de comprendre ce qui lui arrivait. Il sentit comme une bourrasque glacée fondre sur lui mais ce n’est que lorsqu’i entendit le bruit d’une lame qu’on dégainait qu’il bondit en arrière.

Il n’y avait rien, rien qu’il ne puisse voir et pourtant le bruit de l’acier sur la pierre résonnait en un écho sinistre.
J’ai failli y passer…

Choc passé, Jim brandit son couteau. Ses chances étaient minces, voir nulles mais il n’avait nulle part où fuir. Il était bien obligé de faire face et de vaincre.
Le même phénomène se reproduisit et il sentit le mouvement glacé au-dessus de sa tête. D’instinct, il leva son arme pour parer le coup. Jim était certain d’avoir bien visé, il était certain d’avoir entendu le tintement des lames qui se heurtent. Mais le froid dépassa son bras et manqua de près son visage.

La Demi-Portion se jeta sur le côté, la main portée à sa pommette profondément entaillée. La douleur était étrange, elle rappelait la morsure du froid. C’en était d’autant plus effrayant.
Putain, ça traverse. Et putain, c’était évident pourtant.

Sa cervelle fumait à la recherche d’une issue mais il voyait ses chances de survie chuter dangereusement. S’il existait une solution, il était bien incapable de la voir.

— Hey toi, là ! La femme ! lança-t-il soudain. Qui que tu sois, c’est à cause de toi que je suis dans la merde !

Il déglutit, certain qu’il ne pourrait pas esquiver éternellement un adversaire qu’il ne peut pas voir.

— Un coup de main, ce serait trop sympa…

L’esprit se rapprochait déjà, fer levé et Jim ne pouvait que reculer vers l’Océan.
[/font]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   Mar 6 Fév 2018 - 3:18

Il s’est jeté dessus, l’enfumé ! L’Opalescent deux-longues-jambes qui n’était plus bon à manger ! Oh il s’y attaque, il rompt la pierre, il vise la chair !
Mais son précieux est vif, si vif, plus grand courant d’air que ne l’est l’âme, le gardien amer. Elle est fière de son gibier, la petite Seiche, fière de le voir si alerte, si souple ! Oh qu’est-ce qu’il doit être tendre sous les crocs ! La salive lui vient à la bouche, c’est qu’elle oublierait presque d’avoir peur ! Elle ne s’en est pas approchée, il faut dire ; on essaie pas de battre un errant à la course, il se projettera toujours plus vite, toujours. Et puis, dans sa rage, il pourrait peut-être bien la blesser en fait. Et le Caméléon commence à s’inquiéter.

Le gardien était imbriqué à l’objet, à la dépouille de ce qui eut flotté. Il ne pourrait de trop s’en éloigner et puis…
Les errants n’allaient jamais se baigner.

Pas sans un amarrage, pas sans leur ancre immatérielle. Seiche ne comprenait pas le mécanisme, mais elle en saisissait d’instinct le raisonnement. Tout être pensant, se devait d’être lié… pour exister.

« L’EAU ! Ami, jette-toi dans l’eau ! » - a-t-elle crié.

Car son blond et jeune énamouré gibier ne devrait pas être abîmé.

Seiche elle-même a plongé, rejoindre en contournant les bandes ensablées, rejoindre la mêlée. Mais suffisamment éloignée encore. Qui sait, elle pourrait être ciblée, et Seiche détestait la douleur plus encore qu’elle ne souffrait les deux-longues-jambes, et la colère de ce dernier, tout résiduel qu’il était, n’était pas à sous-estimer.

La sirène fait preuve d’un curieux détachement, trop prise par ce nouveau tournant.

Et si l’enfant prenait peur ? Parfois, ils les rejetaient. Oh jamais longtemps, Seiche savait toujours trouver les bons arguments, mais peut-être devrait-elle se trouver un camouflage plus adapté, un « elle-même » qui corroborerait ce qu’elle avait tissé de toute-voix.

Seiche prend exemple et se concentre. Elle avait été esprit, intangible. Il fallait aussi qu’elle en prenne l’aspect. Et progressivement, ses contours semblent se troubler ; distorsions flouées la mêlant à l’environnement comme un léger effet transparent.
La Sirène a pris soin de vérifier ce qui l’entourait, ton sur ton et quelques nuances mouchetées dont émerge ça et là, quelques unes de ses véritables couleurs, que son futur butin en mesure la teneur, puisse l’identifier.
Elle a crevé la surface, s’est manifesté à grand bruit :

« Par ici Putain, par ici ! Je te guiderai là où tu ne seras plus en danger ! »

Oui. Oui. Elle avait bien trop envie de jouer pour trop vite écourter. Elle n’était qu’une lymphe informe d’une deux-jambes qui avait existé. Elle n’avait rien des prédatrices dont les Eaux pullulaient, non ?

L’Esprit gronde plus fort, il semble fulminer, invective la sirène, la traite (à son tour) de « prostituée ». Seiche ne comprend pas, elle ne fait que sentir la colère, et sincèrement angoissée, hésite à se rapprocher plus près ou… carrément filer.







« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 


Dernière édition par Seiche le Ven 20 Avr 2018 - 19:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
avatar

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 196
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Mouais bon je veux bien qu'on en parle (ಠ ∩ಠ)
✘ LIENS : :
✒️ Fiche
✒️

Il écrit en EC7907.

✒️ Avatar par Eychristine
:

MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   Mer 21 Fév 2018 - 0:21


Acculé, Jim faillit se répéter quand il entendit la voix s’élever une nouvelle fois.

—  L’EAU ! Ami, jette-toi dans l’eau !

Elle n’avait plus rien de surnaturel, à présent, mais cela ne la rendait pas plus digne de confiance. Le mousse lança un regard méfiant vers l’océan. Il ne pouvait pas se le permettre. Pas avec ses membres métalliques, pas avec cette profondeur, et surtout pas avec toutes mes bestioles qui y vivaient. Justement, une silhouette étrange venait d’émerger des flots.

—  Par ici Putain, par ici ! reprit la voix. Je te guiderai là où tu ne seras plus en danger !

C’était donc elle. Jamais encore il n’avait imaginé un esprit venir faire trempette comme n’importe quel humain bien vivant. Pourtant, elle était là. Il restait sur des gardes.

— Plutôt crever.

Il lâche ces mites qu’il ne pensera jamais. Tout vaut mieux qu’une mort aussi vaine. Mais la rejoindre comportait un risque bien trop élevé.
Il ne savait plus quoi faire.

Puis comme pour trancher la question : l’esprit chargea une nouvelle fois. Jim recul. Ce fut le pas de trop.
Il bascula en arrière et l’écume emplit son champ de vision.


Dernière édition par Jim Crazyleg le Mer 16 Mai 2018 - 16:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seiche
avatar

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : La Juste Seiche
Encre & saucissons
Fraîchement Tranchées: I - II - III
Désossés : IV - V - VI


MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   Dim 13 Mai 2018 - 2:17

Elle s’est aussitôt rapprochée, petite Seiche, se saisit bien vite ! Vite ! Vite ! Du précieux, avant qu’un autre ne l’abîme, ne lui gâte la fraicheur de sa peau.
Elle l’entraine avec elle, dans l’élan, plus loin. Et un peu de colère aussi, qu’on est voulu toucher son sien, elle se met à haranguer l’errant, de ses plus véhémentes insultes :

« FOURCHETTE ! FLÛTE A TARTE ! TÊTE D’OURSIN ! »

Avant de se retourner vers l’adolescent, qu’elle soutient de ses bras, mais aussi d’autre chose comme il pourra le sentir au niveau de ses reins. Les deux tentacules de la sirène, frisant la transparence, œuvrait ici à maintenir la proie (bien plus lourde qu’il n’y paraissait !) à la surface, bien qu’il ne fasse pas si profond ;

« Ne t’inquiètes pas mon précieux Putain ! »

Elle le regarde avec ses yeux les plus ronds, c’est certain. … N’est-ce pas ? Et ses couleurs, ses nuances, sont-elles toutes au même endroit ? Ou sous la colère, n’aurait-elle pas laissé échappé quelques belles envolées pigmentées ?

« Tu es en sécurité ! Je ne te laisserai pas couler ! »

Sur la berge, l’esprit gronde encore, la tension de l’air s’électrifie comme s’il pouvait court-circuiter l’océan tout entier.
Mais ce gardien n’a pas cette capacité, Seiche en est certaine. Il n’en demeure pas moins à creuser des sillons dans le sable qu’il semble piétiner en virulent tracé. D’autres murmures se sont joints, plus scandalisés.
Ô Seiche a peut-être froissé… tout un banc.

Oups.






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jim Crazyleg
avatar

☠ Mousse du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 196
✘ SURNOM : la Demi-Portion
✘ AGE DU PERSO : 16 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Mouais bon je veux bien qu'on en parle (ಠ ∩ಠ)
✘ LIENS : :
✒️ Fiche
✒️

Il écrit en EC7907.

✒️ Avatar par Eychristine
:

MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   Dim 10 Juin 2018 - 23:47


Jim sentit deux petites mains se refermer sur ses poignets. Quelque chose sous l’eau l’entraînait vers le large à une vitesse inquiétante. Loin de la côte, mais loin du fantôme aussi.

— FOURCHETTE ! FLÛTE A TARTE ! TÊTE D’OURSIN !

Jim se retrouva nez à nez avec un visage à peu près humain si l’on mettait de côté sa couleur et ses yeux bizarres. Le mousse n’eut pas besoin de regarder en-dessous pour se douter qu’il y découvrirait une queue de poisson : c’était une sirène. Depuis le début, c’était une sirène.

— Ne t’inquiètes pas mon précieux Putain ! lui dit-elle.

C’est à ce moment-là que Jim comprit que la créature ne cherchait pas à l’insulter, elle pensait réellement qu’il s’agissait de son nom. Il essaya de se remémorer les événements pour comprendre par quel malentendu avait-elle pu s’imaginer qu’il s’appelait comme ça. Il abandonna très vite face à l’urgence de la situation. C’était une putain de sirène.

— Tu es en sécurité ! Je ne te laisserai pas couler !

Il entendit des murmures scandalisés et le vent siffler au-dessus de leur tête, cette sensation furieusement familière. Son sang ne fit qu’un tour.

— En sécurité ?! Barrons-nous de là !!

Qu’elle l’emmène dans sa tanière si telle était son intention, une sirène bien vivante serait toujours plus facile à échapper qu’une armée de morts impalpables.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Seiche tes larmes   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La cabale des Larmes de Sang
» Du sang et des larmes
» [RP] Opération sauvetage
» [Bionicle] Vos 7 merveilles du monde BIONICLE
» [Fan-Fiction] HISTOIRE DE NOGA - NUI : Genèse : Le toa des Larmes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Lagune aux Sirènes :: L'Épave Hantée-