Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Meteor
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

MessageSujet: rock with you   Jeu 2 Fév 2017 - 20:56



rock with you


Seedy + Meteor






Le Courtisan entre dans la Fabrique, avec sa purin d'insigne qui luit dans la pénombre de la grande cabane. Il balaye la pièce du regard. Il se donne un air important.

Votre attention. Peter a demandé des Artisans pour une mission et...

MOI ! Meteor se lève de sa table, ôtant précipitamment ses gants, balançant sa pince et rejetant ses grosses lunettes de protection en arrière. Moi, je suis partant.

Encore ? réplique le Courtisan. Tu peux pas faire toutes les missions.

Pourquoi ? Tu veux les faire ?

L'autre ne répond pas mais prend une expression revèche, lèvres pincées, sourcils froncés.

Peter a dit DEUX Artisans.

Je prends Seedy avec moi.

See... Seedy ? répète l'autre avec une sorte d'air... quoi, amusé ?

Ouais. T'as un problème ? C'est où la mission ?

Parle-moi mieux Artisan, je te rappelle que je suis au-dessus de toi dans la hiérarchie. Dans la Foreteresse Moyenâgeuse. Peter veut une couronne avec des rubis car le rouge lui manque.

Sérieux.

D'accord. On y va après le déjeuner.


*


A la pause de midi, alors que les Garçons font la queue, gamelle à la main, pour recevoir leur gamelle de leurs mères, Meteor pousse un garçon pour se mettre derrière Seedy. On le remarque de loin celui-là, heureusement.

Hé, Seedy. On part en mission toute à l'heure. Dans un château. Okay ?

Il savait qu'avec Seedy, c'était pas la peine de demander son avis. Même si en vrai, c'était pas trop gentil.





Codage by TAC









Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seedy
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 158
✘ SURNOM : La Camelote
✘ AGE DU PERSO : Entre 12 et 14ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2 on va dire c'est bien déjà.
✘ LIENS : J'ai un nid de cigognes dans le
coeur

MessageSujet: Re: rock with you   Jeu 23 Fév 2017 - 12:06

Seedy reste debout dans la file, absolument seul au milieu des cris des enfants avec sa gamelle entre les mains, l'œil fixe et rêveur qui s’est vissé sur l’écorce d’un arbre. Il a toujours besoin d'un espace de transition et d'absence entre le matin et l'après-midi où il peut se laisser à rêver tranquillement. Il est imperméable au bruit ambiant, et ça lui permet de pas trop se gratter, aussi.
Ainsi quand il entend la voix de Meteor l’appeler dans son dos, Seedy se retourne à moitié et l’observe avec surprise. Il n’entend pas trop ce qu’il dit mais il comprend le contour de ses mots. Ils doivent partir.
C’est jamais une bonne idée quand Meteor s’embarque dans ce genre de trucs. Ni même quand il embarque les autres avec lui.
Il cligne un peu des yeux et fronce légèrement les sourcils en bégayant. Meteor vient de lui foncer dedans, comme d’habitude, et au ton de sa voix Seedy sait qu’il n’a pas le choix.

Ah euh… mais… Mince, ça t-tom-tombe mal...

Parmi les choses que Seedy déteste avec passion, c’est qu’on lui impose les choses, il doit toujours se débrouiller avec les exigences des autres, il n’a pas de notice pour s’enfuir avec habilité. Alors ça l’agace un peu, à tel point qu’il marche à moitié sur l’enfant devant lui qui expire un râlement comme ceux qu’on dérange au cinéma. Seedy s’excuse dans un murmure. Ca le calme déjà un peu.
Il se tourne vers Meteor et lance avec un aplomb presque crédible mais ça lui demande trop d’efforts du coup on voit dans ses yeux que c’est à moitié faux, qu’il prépare un prétexte mal ficelé.

Mais je ne p(v)eux pas ve-venir.

C’est un peu pour montrer qu’il peut dire des non camouflés des fois. Alors il essaie de lui tenir tête mais ça marche pas trop longtemps, en vérité, ça marche jamais avec personne. C’est qu’il cède bien trop facilement, Seedy.
Il se gratte timidement la joue avec son index en esquivant le regard farouche de Meteor. C’est qu’il en jette avec son œil à moitié mort et Seedy se sent pas capable de supporter la pesanteur de ses yeux.

B-b-bah en fait, c’est-à-dire que…

Il cherche un peu dans sa tête une excuse valable. Il doit bien en avoir une mais son imagination se fait la malle et c’est le trou noir.

Je dois aider un enfant pour… Tu sais, les planches en bois… Tout…

Il croise à nouveau le regard de Meteor et cela achève la détermination qu’il a de s’enfuir. Il pousse un léger soupir résigné et hausse les épaules vers le plafond, vaincu.

Bon ok ok. Très bien. Je ferais ça une prochaine fois.

Puis il capte. Une légère pause.

Attends. Mais c’est de la forteresse do-do-dont tu parles ?!

Sa voix se projette dans les aiguës.
Seedy brutalement se tourne dos à Meteor pour continuer à avancer. Il déglutit dans son coin pour montrer qu’il n’est pas mort de trouille afin de pas passer pour une poule mouillée. Il ferme les yeux un peu fort.
Alors là Meteor tu dois bien comprendre qu’il regrette effectivement d’avoir dit oui, même si c'est un peu toi qui l’a prononcé à sa place.

Spoiler:
 






le garçon qui crache des ouragans
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent, je te suivrai même jusque dans tes songes. Tu me trouveras toujours dans ton sillage, dans les lignes droites et les virages. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meteor
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

MessageSujet: Re: rock with you   Jeu 9 Mar 2017 - 17:49

Spoiler:
 



rock with you


Seedy + Meteor






Meteor attend que Seedy termine toutes ses phrases. Meteor ne comprend pas qu'il agit mal. Qu'il oppresse Seedy, et que, sans s'en rendre vraiment compte, il profite de sa faiblesse. Il écoute la Camelote d'un air neutre, sans anticiper ses excuses, sans impatience et sans agacement, même si, au fond de lui, il sait déjà où il va, le Seedy.
Peut-être même que Meteor comprend qu'en fait, Seedy n'a juste pas envie de venir. Et c'est vrai ça le déçoit un peu. Peut-être, finalement, qu'il a pris Seedy pour acquis. Faudrait qu'il se répète que Seedy doit être libre à ses yeux aussi.

Il va lui dire que c'est bon, laisse tomber, il trouvera quelqu'un d'autre. Même si ça le stresse, tiens, d'un coup. Y a que Seedy qui le stresse pas. Il va lui dire mais Seedy réplique avant :

Attends. Mais c’est de la forteresse do-do-dont tu parles ?!

Les sourcils de Meteor remuent sous la perplexité. Il se frotte le nez et hoche lentement la tête.

Pourquoi ? Tu y es déjà allé ?

Il se penche vers les étages inférieurs. La pluie tambourine sur les grandes feuilles et les petits toits. Y'a de la flotte partout maintenant, il se demande s'il y en aura dans le château.

Si t'as la trouille, dis-le moi Seedy. C'est juste Peter qui veut une couronne. Je m'en fous.

C'est pas totalement vrai, et son regard dérive.

T'as qu'à rester ici.

Et d'un coup, Meteor balance sa gamelle, sort de la file et fait demi-tour. Il sait même pas pourquoi il se tape un coup de pression comme ça. Quelque chose est monté trop vite en lui et ça l'énerve encore plus de pas comprendre d'où ça vient, pourquoi c'est si fort. Si violent.

Il rentre dans la Fabrique. Préparer son matos.






Codage by TAC









Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seedy
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 158
✘ SURNOM : La Camelote
✘ AGE DU PERSO : Entre 12 et 14ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2 on va dire c'est bien déjà.
✘ LIENS : J'ai un nid de cigognes dans le
coeur

MessageSujet: Re: rock with you   Mer 19 Avr 2017 - 15:43

Y'a comme un éclair de déception qui a traversé ses yeux comme une étoile filante. Ca a filé fort et ses yeux sauvages semblent s’éteindre subitement, comme si l’on avait soufflé dessus un peu trop fort, son œil mort fait encore plus mort qu’avant. C’est comme si ses paupières se dévissent et qu'elles tombent à ses pieds, Seedy n’a pas pensé que Meteor réagisse comme ça.
Il n’a pas pensé qu’il réagirait  tout court, en fait.

Attends ! C’est pas ce que – je – je  

Meteor attend pas vraiment qu’il finisse sa phrase, il s’en va en laissant une traînée de comète derrière lui. Ou ça doit être ses éclairs qui grondent dans ses cheveux. Quelque chose comme ça. Il le suit des yeux avant qu’il ne se fasse engloutir dans un lambeaux d’ombre.

Le silence est partout à l’intérieur de Seedy, aussi épais qu’une seconde chair.  Il se met à tousser très fort, il crache plein de tempête autour de lui et en réponse il n’a que des regards chargés de dédain. Sa bouche s’ouvre mais sa gorge se serre, y’a rien qui sort.
Il sait pas quoi dire, faut lui pardonner. Il aimerait aider, mais il peut pas. Il a pas le courage, ni la force, ni tout ça, c’est trop terrifiant pour lui.

Hé ! Réveille toi.

Faut juste le comprendre, il aimerait faire comme Meteor. Être comme Meteor mais il est pas comme lui ; il a peur pour toujours de NeverNeverLand, de ces créatures, il en est terrifié. Cette peur c’est son ombre imaginaire, elle le suit partout même quand il fait beau.
Et là maintenant qu’il fait bleu tout le temps, elle est souvent là, collée à ses pieds, à son visage. De partout.
Il est complètement englué dedans. Si Meteor savait il comprendrait sûrement.

Hé !

Il lève les yeux, croise le regard fatigué d’un garçon. Ah oui, il faut manger, il a oublié. Il regarde la nourriture dégouliner dans sa gamelle sans rien dire, comme un automate, tout est mécanique. Et il s’en va. Il s’assoit quelque part, il s’isole.

Il joue avec sa fourchette pensivement, jusqu’à ce que ça le percute comme un wagon en pleine tête. Il reprend une grande goulée d’air comme si on venait de lui envoyer un coup dans le ventre.
Et si Meteor meurt ? Là, où personne ne le verrait ? Et s’il s’écroule de sommeil et qu’il ne se réveille jamais ? Et s’il se fait attirer par une sirène dans les fonds marins ? Et si un requin lui scie les jambes ?
Ca le cogne en plein cœur et ça le lui broie presque instantanément. Il a peur plus pour lui mais pour Meteor maintenant. Et il se sent mal, la culpabilité lui grignote la tête comme l’éczéma lui mange les bras.  D’ailleurs il peut plus manger, maintenant, tellement ça lui noue l’estomac.

Merde !

Il se lève sans avoir toucher à son assiette, il court presque, ça épuise ses poumons pleins de poussières déjà. Faut pas qu’il soit parti, pas maintenant.
Il tourne à l’angle d’un couloir et manque de déraper, il se rattrape de justesse.
Et boum, il tombe nez à nez avec l’éclair blanc. Il se stoppe net. Il le regard étonné et les yeux grands, bien plus ouverts que la gueule du crocodile.

Okokok je viens ! Je suis là ! Je viens !

Il le dit de manière hachée, comme si ses mots étaient complètement court-circuitées, comme s'il a chopé le jus. Putain ça le rassure de le voir comme ça alors qu’il s’était imaginé qu’il meurt.

Je viens !

Il sait plus trop s’il le répète en écho pour Meteor ou pour se rassurer lui. Là, pour l’instant, il est en train de récupérer son souffle qui est resté encore dans l’angle du couloir.

hrp:
 






le garçon qui crache des ouragans
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent, je te suivrai même jusque dans tes songes. Tu me trouveras toujours dans ton sillage, dans les lignes droites et les virages. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meteor
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

MessageSujet: Re: rock with you   Mar 25 Avr 2017 - 12:31

Spoiler:
 



rock with you


Seedy + Meteor






Meteor avait déjà commencé à durcir son coeur et son mental. Il sait que théoriquement, il a pas le droit de partir en mission tout seul, c'est très rare les gamins qui partent tout seuls. Surtout avec cette connasse de Pluie. Mais à part Seedy, il voit pas. Sparkle voudra pas, Nasty est pas là. Il s'en veut d'avoir autant voulu que Seedy vienne avec lui. Il s'en veut d'avoir eu besoin de quelqu'un. Il se persuade, se matraque la tête, que c'est juste la fatigue. Il y est presque arrivé, quand tu rappliques.
Même là, il s'en veut du poids qui se dérobe dans son coeur, quand il te voit.

Okokok je viens ! Je suis là ! Je viens !

Il est interdit, alors qu'il te voit un peu dégoulinant, un peu affolé, juste en face de lui.

Je viens !

Ta respiration prend toute la place dans le silence.
Et Meteor est toujours interdit, peut-être choqué par la force de ses injonctions. Puisque tu as couru pour le retrouver. Puisque ta respiration prend tant de place. Il s'en veut, maintenant, de l'état dans lequel il t'a mis. Heureusement qu'il est pas Peter Pan, lui.

Seedy...

Il aimerait bien lui dire que c'est pas la peine, qu'il y est allé trop fort, qu'il aurait pas du faire un putain de caprice. Il y arrive pas, la honte ou l'orgueil, de toute façon c'est presque pareil. Il te sourit, et son sourire est tout faible mais sincère.

Tu es vraiment sympa Seedy. Et courageux. Mais...

Mais rien Meteor. Ta gueule.
La gorge super nouée, il se tourne vers un Artisan qui lisse des planches.

Ghost ! Est-ce que tu sais s'il reste des barques ?


*



Il ne reste pas de barque.
Alors que vous descendez les derniers cordages qui sillonnent le tronc du Grand Arbre, l'eau remue sous vos pieds.

On va prendre un tonneau. Ça va être marrant.

L'angoisse que tu puisses souffrir, regretter, flipper, lui serre les entrailles. Dommage qu'il soit si nul à détendre les atmosphères.

Amarrés aux racines qui dépassent légèrement, de très gros tonneaux flottent nonchalamment sur l'eau. Plus loin, au-delà des branchages protecteurs, le martèlement des gouttes de pluie troue la surface.
Meteor attire à lui un gros tonneau. Ça fait penser à un truc de parc d'attraction. Sans protection.

Vas-y. il dit en maintenant la corde qui retient le tonneau.

Il sent que tu n'es pas tranquille.
Il monte après toi. A l'intérieur de l'énorme tonneau, des rames de pacotille. Meteor réprime un rictus et se met à ramer. Il n'a pas le droit d'être celui qui râle. Celui qui est blasé. Celui qui a peur. Parce que c'est toi, faut bien qu'il le garde en tête ça, c'est toi qui lui rends service.

La Pluie se rapproche, on le devine au son violent et régulier qui se densifie. Ça y est, vous êtes dedans. Dès que vous vous arrachez à l'ombre de l'Arbre, elle frappe, jubilant de vous savoir à découvert. A sa merci. Meteor l'ignore, malgré l'averse qui plaque ses cheveux, qui glace ses os, malgré le sel qui brûle la peau.

Un petit choc, sur le côté, le tonneau est ballotté. Meteor darde aussitôt son regard dépareillé sur toi.

T'inquiète pas. Fais pas attention.

Il ose pas se pencher pour regarder.

Ça va ?

C'est peut-être même pas une créature. Peut-être juste un cadavre.



Codage by TAC









Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seedy
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 158
✘ SURNOM : La Camelote
✘ AGE DU PERSO : Entre 12 et 14ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2 on va dire c'est bien déjà.
✘ LIENS : J'ai un nid de cigognes dans le
coeur

MessageSujet: Re: rock with you   Mer 2 Aoû 2017 - 19:24

Seedy emboîte Meteor dans ses pas, la bouche vissée jusque dans sa gorge – il est effrayé en réalité, mais il essaie de maquiller ses traits inquiets en faisant comme si de rien n’était – il se demande si Meteor ressent la même chose, sûrement pas en fait, parce qu’il possède une force de caractère peu commune. Comme si au fond de son cœur tout dur résiste encore une part d’innocence qui peut surmonter tout, même étoiles les plus hautes.

Peut-être que c’est pour ça que Seedy l’admire autant.

Il écoute à moitié ce que dit Meteor, s’enfonce maladroitement dans le tonneau – son cœur valdingue de partout et menace de le faire vomir d’angoisse. Mais il dit rien. Ca lui serre la gorge comme si on l’étrangle mais faut pas que Meteor voit ça. Il veut pas qu’il pense que c’est une poule mouillée.

Il est en train de se dire qu’il veut pas que Meteor soit déçu de lui.

Le son de l’averse au fond résonne comme des rafales de mitraillettes, ça troue la surface de l’eau et ça leur dessine des manteaux de pluie autour d’eux. Seedy respire fort, c’est ses poumons rouillés de fatigue, il a pas l’habitude des efforts physique, ses forces sont drainées et déjà mortes. Mais il dit rien, même si ça le brûle de l’intérieur, faut pas qu’il dise quelque chose, il reste là, parce qu’il veut pas que quelque chose de mal arrive à Meteor.
Alors il prend son mal en patience et il se tait.

C’est alors que quelque chose heurte le tonneau dans un bruit mat. Le choc fait se raidir Seedy presque instantanément, il se met à fixer Meteor comme un renard en joue sous le canon d’un fusil.
Il faut pas s’en faire.
Il arrive pas. Il faut qu’il regarde. Si ça se trouve c’est Flare.
Ca le fait paniquer. Juste pour s’assurer que c’est pas elle.
Il fronce douloureusement les sourcils.
Il devrait pas, c’est vrai. Il devrait l’écouter.

Et si.

Il sait pas s’il doit finir sa phrase. Il sait pas comment Meteor peut le prendre.

Et si c’est quelqu’un qu’on co-

Un autre choc bouscule à nouveau le tonneau, c’est plus brusque cette fois. Et un peu plus fort.
Seedy déglutit. Il devrait pas regarder, c’est vrai. Mais c’est plus fort que lui, il pose sa main sur le rebord en bois et se penche par-dessus, les couleurs de son visage s’écoulent à ses pieds, il est tout blanc, plus que d’habitude.

Me-Me-Meteor. Qu’il tente de dire. Mais ça sort pas, c’est coincé. Il sait même pas s’il l’a entendu.

A nouveau, un autre choc les secoue dans une autre direction. Seedy manque de perdre l’équilibre mais se rattrape de peu.

Meteor !

Il lui agrippe le tee-shirt fort fort fort, à tel point que ses phalanges sont aussi livides que son visage, comme un naufragé s’accrocherait à son radeau perdu en plein déluge.

Y’a plein de. De. De… De poissons.

Il se tait et déglutit.

Je crois-crois qu’ils fuient quelque chose… Ils ils ils partent dans la direction opposée de la notre.

Pour lui si des poissons fuient c’est que le prédateur n’est jamais loin. Mais il s’y connaît pas dans tout ça, il y connaît que dalle et ça le fout dans un état de panique intense. C’est une supposition tout à fait réfutable, mais son angoisse est aussi grande, elle fait office d’ombre, toujours clouée à ses pieds. Il sait même pas s’il délire, s’il devient fou, ou si il l’est déjà.
Faut qu’il se calme, il le sait, mais il y arrive pas.
Il respire fort, c’est haché.

Faut qu’on fasse quelque chose s’il te plaît ! Il faut pas qu’on continue par là !!

rp:
 






le garçon qui crache des ouragans
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent, je te suivrai même jusque dans tes songes. Tu me trouveras toujours dans ton sillage, dans les lignes droites et les virages. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meteor
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

MessageSujet: Re: rock with you   Jeu 10 Aoû 2017 - 19:49

Ça le brûle presque, ce regard qui appuie sur lui à en traverser la peau. Meteor fait tout ce qu'il peut pour t'ignorer, mais ça devient franchement dur. Quand tu parles, c'est pire, tu arrives à tendre chacun de ses muscles, et ça aussi ça brûle.
Il renifle ta panique de loin. C'est comme une odeur de fumée. Faut qu'elle parte.
Le deuxième choc lui crispe tout le corps, il manque de lâcher sa rame de fortune, avant d'accélérer.

Me-Me-Meteor.

Il se retourne pas, il continue de ramer.
Le troisième choc lui coupe le souffle. Il continue de ramer.
Si tu craques, il sait pas ce qu'il doit faire.

Meteor !

L'intensité de ta voix le secoue, et tandis qu'il se tourne enfin vers toi il y a une sorte d'horreur dans ses yeux dépareillés quand tu t'accroches à lui, parce que tu as l'air fou, l'air terrorisé, et qu'il sait toujours pas quoi faire.
Il t'écoute, t'écoute déverser tes délires – lui, il se répète que c'est des délires, que des délires – les mâchoires si serrées qu'il va se péter des dents.

Quand tu as fini, et qu'on entend plus que ton souffle rauque et les remous dégueus de l'eau, il te prend les poignets et t'écarte un peu, avec toute la douceur dont il est capable. Il déglutit, essaye de récupérer sa voix coincée dans sa gorge.

Seedy. Je vais être honnête avec toi.

Il veut pas mentir de toutes façons.
C'est un truc d'adulte, de mentir.

Y a sûrement des trucs à fuire, par là-bas. Y en a aussi par là. Il pointe une direction opposée. Et par là. Il en pointe une autre. En ce moment, l'île est cassée, enfin disons, malade, tout part en couille. Où qu'on aille, c'est dangereux. Même dans l'Arbre, y a des maladies, des chutes, des noyades, même ici c'est dangereux. On peut pas fuir de la pluie, Seedy. On peut pas fuir Peter Pan, on peut pas fuir le ciel.

Il se rend compte que ce qu'il raconte va peut-être pas t'aider des masses. Même l'inverse en fait. Alors il ajoute précipitemment.

N'empêche que, là où on va, c'est un château. Même s'il est en plastique. Tu crois pas que c'est un endroit plutôt en sécurité par rapport au reste ? Y a une tour, on ira. On sera loin de l'eau et de ce qui traine dedans.

Il te force à affronter son regard bleu et noir.

Tu me fais confiance, non ?

Il regrette aussitôt d'avoir prononcé ces mots.
C'est comme s'il venait d'enfiler une armure-responsabilité qui pèse trente kilos. Son visage se trouble, ses mains s'agitent. Il ne dit rien, toutefois.

Pendant ce temps, le tonneau vient de heurter une zone plus solide. En se retournant, Meteor aperçoit la gadoue qui mène au petit bois entourant le Grand Arbre. Les Portes du Temps ne sont pas loin.
Sans lâcher tes poignets, il continue de fixer la boue, l'ombre des bois. Il a peur, lui aussi. Mais moins que toi.
Il se tourne vers toi, expire, inspire.

Tu es prêt ? Tu... Tu veux qu'on donne un nom à notre duo ?

C'est sûrement ridicule, mais bon. Parfois, il a l'impression qu'il faut juste traiter Seedy comme un enfant. C'est intelligent les enfants. C'est juste fragile.










Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seedy
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 158
✘ SURNOM : La Camelote
✘ AGE DU PERSO : Entre 12 et 14ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2 on va dire c'est bien déjà.
✘ LIENS : J'ai un nid de cigognes dans le
coeur

MessageSujet: Re: rock with you   Lun 11 Sep 2017 - 14:06

Regarde comme c’est dur, Meteor, de retirer les doigts de Seedy qui sont se sont plantés dans le tissu, ses phalanges s’étirent comme de longues branches rigides dans lesquelles on se prend quand on fait pas attention. Et c’est qu’il lutte pour pas lâcher, Seedy, même quand Meteor lui prend les poignets, il ne le lâche pas, même si Meteor essaie, ça ne marche pas, il lâche pas. Il arrive pas à le lâcher. Trop terrifié de tout. De Meteor, de lui, de la pluie, du ciel, du monde, des autres. De tout.

Il est secoué de plein de tremblements de terre, d’une terreur incompréhensible, ses poignets vibrent si fort, comme deux planètes en collision, entre les doigts de Meteor. Sa respiration aussi s’étouffe jusque dans ses poumons, complètement rouillée à cause de la pluie, de l’angoisse, sa voix se serre si fort au creux de sa gorge qu’elle n’existe plus.

Seedy est paniqué. C’est un objet cassé. Une vieille machine abandonnée. Seedy s’est fêlé.
Lui en veut pas d’être comme ça Meteor, parce que si tu savais comme lui s’en veut de te faire subir ça.

Mais quand Meteor lui parle, sa voix résonne en écho dans toute cette brume d’angoisse et ça le calme un peu. Il tremble moins, il respire moins vite, ça le calme qu’il lui parle. Seedy déverrouille peu à peu sa prise autour de son tee-shirt, jusqu’à complétement la lâcher. Il  comprend qu’il faut qu’il calme les tempêtes qui rugissent de partout dans son cœur.
Qu’il arrête de faire ça.

Ca sert à rien de faire ça.

Tu as raison. Qu’il lâche, à bout de souffle, puis il reprend un peu plus bas. Tu as raison.

Il laisse planer le silence, regarde où ils se trouvent. Petit à petit ses tremblements s’apaisent, il s’essuie le nez d’un revers du poignet.

Excuse-moi. A nouveau, le silence, il récupère ses mots doucement. Ca va mieux. Ca va aller.

Ce n’est plus qu’un murmure que lui-même n’entend pas.
Il a encore un peu le regard vague et inexpressif – qui s’étale sur les bois, il ferme les yeux et respire à nouveau, ça grouille d’abeilles dans ses poumons, mais ça va.
Il rouvre les paupières et hoche la tête.

C’est bon, on peut y aller.

Il réfléchit à l’idée de Meteor.

J’ai entendu que t’aimais bien Star Wars.

Il comprend pas trop le concept de film, Seedy, il a jamais connu ça dans L’Autre monde. Mais il connaît assez bien Meteor pour savoir, pour l’avoir vu faire.

Il sort du tonneau et se réceptionne tant bien que mal, il s’essuie les mains sur ses cuisses.

J’aimerais que tu nous donnes les prénoms des deux personnages dedans qui te plaisent le plus.

Il s’avance à nouveau, ses pieds s’embourbant dans la boue, il manque de glisser plusieurs fois mais il tient bon. Il traverse les bois en silence, suivant Meteor sagement. C’est qu’il s’en veut d’être comme il est, il a plus envie de le retarder.
Les portes du temps se dessinent, luisantes, sous le rideau de pluie. Seedy inspire profondément.

Son cœur s’écorche toujours sauvagement contre ses os.
Mais ça va.

Ca va aller.






le garçon qui crache des ouragans
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent, je te suivrai même jusque dans tes songes. Tu me trouveras toujours dans ton sillage, dans les lignes droites et les virages. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meteor
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

MessageSujet: Re: rock with you   Ven 22 Sep 2017 - 20:28

J’ai entendu que t’aimais bien Star Wars.

Quoi ?
D'où ça sort ça ?
Mais tant mieux, tant mieux, tu penses à autre chose. Peut-être que ça t'aide à avancer, que c'est ta façon de te calmer.
Meteor hoche la tête en silence. Il encourage.

Ses mains restent en suspens autour de tes bras, de tes poignets, de ton corps abîmé, pendant que tu sors, que t'avances. C'est bien, Seedy.
Faut pas qu'il pense trop à ta douleur. C'est tout.

J’aimerais que tu nous donnes les prénoms des deux personnages dedans qui te plaisent le plus.

Meteor sourit vaguement. Il réfléchit pendant que vous marchez, un peu mécaniquement. Il doit choisir un nom qui donne confiance, qui donne courage. A chaque pas, des éclats de boue valsent autour de vos pieds. C'est crade, c'est fatigant. Vos crânes sont déjà humides. La forêt sent fort la Pluie. Le Sel.

Il perd pas de temps à contempler l'arbre-porte qui mène à la Forteresse. Il perd jamais de temps, Meteor. Il va jusqu'au coffre à jouets, l'ouvre, fouille. Il sort deux plastrons en cuir, deux grosses ceintures, et deux casques en métal. Il n'y a pas d'épée. C'est bizarre.

On aurait du prendre des armes.

Il regrette sa phrase direct. Il te lance un regard alarmé, et ça coince avec l'attitude désinvolte qu'il veut se donner pour pas raviver ton stress.

Enfin, y a pas de raison qu'on en ait besoin en même temps. On entre dans un jeu. C'est pas l'endroit le plus dangereux de l'île, hein !

HA HA.

Allez on y va.

Il ouvre la porte incrustée dans l'arbre. A l'intérieur, on distingue une sorte de passage, de vortex, il sait pas trop. On voit un château qui tremble comme un reflet dans l'eau. Il a l'air à a la foix vrai et faux.
Meteor le fixe.

Mon préféré, c'est pas très original, mais c'est Anakin. Pas Vador, Anakin. Il lutte, tout le temps. Contre la haine. Contre le doute. Contre la peur. Comme toi, tu vois. Quand à la fin, il faiblit, il devient une sorte de monstre. Mais toi, ça t'arrivera pas. Alors tu seras Anakin.

Le chateau grandit dans le reflet. Meteor déglutit.

On va dire que je suis Obi-wan alors. C'est un peu abusé, mais c'est pas grave. On est là pour jouer.

Bien sûr. C'est ce que Peter Pan dit toujours.
Même quand on meurt, c'est ce que Peter dit.

Il fonce dans le reflet tremblant.


*



Il atterrit sur le ventre, en plein dans l'herbe humide. L'herbe ici est verte, ça fait presque bizarre. Le plastron de cuir a amorti la chute, mais il a le souffle coupé. Il se relève précipitemment et te cherche des yeux.
Il t'a pas dit que la Forteresse est l'un des monde-jeux les plus dangereux.

Seedy ? Euh.. Anakin ! ANAKIN !

Il place ses mains en porte-voix. Le château se dresse derrière lui, le pont-levis est baissé. Y a pas un chat. Y a rien du tout. Y a pas Seedy.

Putain Seedy, réponds !

Son oeil lui fait mal.
C'est l'angoisse.



hrp:
 








Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seedy
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 158
✘ SURNOM : La Camelote
✘ AGE DU PERSO : Entre 12 et 14ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2 on va dire c'est bien déjà.
✘ LIENS : J'ai un nid de cigognes dans le
coeur

MessageSujet: Re: rock with you   Sam 23 Déc 2017 - 15:28

Seedy enfile maladroitement le plastron en cuir, la ceinture qui lui enlace la taille mais qui baille un peu – il est un peu maigre Seedy – et le casque qui lui barre presque la vue parce que sa tête est trop petite, qu’il essaie de remettre en place, en vain, ça l’agace, ça l’énerve, bordel qu’est-ce que ça l’énerve, du coup il finit par laisser tomber et décide d’oublier la vue pendant un moment.
Il n’a pas l’air mais il écoute très attentivement ce que dit Meteor.
Tout ce que dit Meteor.
Le monde se fige à l’intérieur de Seedy.
Il redresse son casque pour que ses yeux rencontrent ceux de Meteor, c’est un peu méchant peut-être, mais il veut pas lui laisser l’occasion de battre en retraite. Il le questionne peut-être un peu trop fort.

Des armes ?

Ses mots sont suspendus comme un verre proche du vide, proche de se briser.
Le cœur affolé dans la poitrine, aussi agité qu’un oiseau désireux de sortir de sa cage, Seedy ravale ses mots chargés de peur, mais ils éclatent dans son palais et les débris restent coincés dans sa gorge. Il ferme les yeux et essaie d’inspirer lentement, il a la peur partout dans son corps qui lui tords l’estomac en deux et lui noie la tête dans une marée de crainte montante.

O-o-oublie, j’ai rien dit.

Mais cette fois-ci, putain si Meteor savait, s’il savait à quel point il lutte même quand il fait des petites gaffes.
Ou alors c’est lui qui se force à ne pas les écouter.
C’est précisément à ce moment là qu’il décide de donner toute sa confiance à Meteor.
Comme si Meteor était une ceinture de sécurité.
Ou l’accident de voiture.
Un truc comme ça.

Il l’écoute, beaucoup. Il dit pas grand-chose mais hoche la tête, il est Anakin, c’est bien ça, très bien ça, d’être Anakin, mais c’est bizarre cette histoire de monst– il hoche la tête pour s’empêcher de penser – oui, c’est bon, Anakin, ça doit être bien.
Oui, voilà, il va rester sur ça. Il est Anakin et son visage bleu et ses lèvres violettes s’éclaboussent de nuances un peu plus colorées. Il se permet même un sourire discret, parce qu’il est content si Meteor le voit comme ça.
Il le suit au travers du portail.

_


Il arrive tête la première, ses épaules amortissent le choc, son corps bascule et il retombe violemment sur le dos dans un bruit qui résonne partout autour de lui.

Son casque – beaucoup trop grand – roule un peu plus loin.

Il se redresse avec prudence, comme s’il craignait d’écraser des escargots. Son regard cherche Meteor de partout autour de lui, mais il n’est pas là. Il enroule fort ses doigts autour de son plastron en se mordant fort fort fort la lèvre pour se calmer.

Obiwan ? C’est moi, euuh, tu sais, Ana-Anakin.

Le plafond du hall où il se trouve est aussi immense qu’une cathédrale, la pluie a laissé sur le château les traces de son passage. Les murs sont froids et humides, l’eau s’est étalée dans de grosses flaques un peu partout, les fresques sentent le pourri, et les bougies sont éteintes.

On se croirait dans un film de Tim Burton.

Sauf que ça sent la peur ici.

Seedy a perdu toutes les couleurs de son visage, il ne voit presque rien. Il s’avance lentement dans les couloirs beaucoup trop longs en s’appuyant contre le mur pour s’aider à respirer. Un peu plus loin, un léger jet de lumière est étalé sur le mur où il se trouve. En face, une fenêtre, à peine plus grande qu’une meurtrière. Il accourt et regarde dehors, essoufflé.
Il voit Meteor, il se sent tellement heureux d’un coup là.

Me-Met ! OBI-WAN !

Il sort son bras de la meurtrière pour lui faire signe, il sait même pas s’il se trouve plus haut que lui ou pas.

J’suis là !!

Son bras se secoue pour lui faire signe.
Puis soudain il sent quelque chose contre sa cheville.
Il s’arrête soudainement.
Il baisse les yeux et ces derniers menacent de jaillir de leurs orbites.
Son casque. Son casque a roulé jusqu’à ses pieds.
Un autre bruit vient du bout du couloir.
Seedy redresse légèrement son visage.
On entend son hurlement faire trembler les murs du château tout entier.
hrp:
 






le garçon qui crache des ouragans
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent, je te suivrai même jusque dans tes songes. Tu me trouveras toujours dans ton sillage, dans les lignes droites et les virages. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meteor
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

MessageSujet: Re: rock with you   Sam 13 Jan 2018 - 21:08

hrp:
 

L'angoisse se creuse à chaque seconde, chaque seconde sans toi, chaque seconde où son cerveau a le temps de visualiser chaque horrible trépas qui pourrait t'attendre dans cet environnement hostile.
L'angoisse se mêle au remords, parce que pourquoi, pourquoi il t'a emmené ici ?? Tu n'es pas Anakin, tu n'as ni l'orgueil ni la soif de pouvoir d'Anakin. Tu as son courage. Juste ça. L'orgueilleux, c'est toi. Juste toi.

Me-Met ! OBI-WAN !

Le coeur de Meteor éclate en une supernova intérieure. Il se tourne et se retourne frénétiquement, avant d'apercevoir ton petit bras blème qui s'agite, dans la façade du château.

Putain ! lâche-t-il, et ce serait difficile de dire si c'est du soulagement ou une remontée de panique. Attends !!

Il s'élance vers ton bras, réalise trop tard que c'est con, mais t'attrape la main quand même. Il se sent très ému et nerveux, et ça l'énerve un peu.

Bon, gardons notre...

Mais tes doigts s'arrachent aux siens, trop brusquement pour que ce soit volontaire, et à cet abandon succède un cri des enfers qui électrisent –littéralement – aussitôt ses cheveux.

QUOI ?? Seedy !!! Qu'est-ce qui se p..

Mais il termine pas sa phrase, parce que ça sert à rien, il se rue en direction d'une petite porte en bois sombre à quelques mètres de là. Sa propre respiration lui parait faire un vacarme épouvantable, comme s'il avait couru 500 km.
Un couloir. Des armures, immobiles. Meteor rase le mur.
Une porte. Fermée. Meteor s'acharne contre la serrure.
Il donne un coup de pied dans la porte qui frémit, on dirait qu'elle ricane. Ça le fout en rage.

BORDEL DE MEEERDE !

Il fonce dedans, se défonce l'épaule. Il est pas assez fort.

Seedy ! ANAKIN !! J'arrive !

Il refonce dedans, il va se fracasser l'épaule.
Il cherche autour de lui. Y a une sorte de poutre. On défonce pas une porte à coup de poutre, si ? Mais on fait ce qu'on veut, ici.

AAAAAAAH ! Il hurle pour se donner de l'élan.

La poutre défonce la porte, lui a le souffle coupé. Il déboule dans la pièce, qui est tellement vaste que chacun de ses pas produit le son d'une armée.

ANAKIIIN !!!

Il court, court sans faire attention à rien, à l'odeur acre et à l'aspect désolé de tout ce qui l'entoure, parce que c'est pas le moment là. Il fait un peu sombre, mais peut-être que ta peau blanche contrastera, et qu'il te verra. Peut-être.

Un bruit de métal. Meteor se tourne et fuse dans cette direction.
C'est toi.
Seedy.
Il tremble.
Meteor se jette sur toi et te prend les épaules. Mais tu ne le regardes pas. Ton regard est fixé droit devant.
Meteor suit le regard. Droit devant.

...

Il se sent pâlir.
Un haut-le coeur lui secoue tout le corps, mais il se contient, parce qu'il y a Seedy.
Une sorte de... de roi, se tient devant eux. Avance, péniblement, lentement.
Il est vieux, blafard, vêtu d'apparats qui devaient être somptueux et qui sont aussi usés que lui, à présent. Sa main droite empoigne une longue épée. L'autre est tendue vers eux, dans un geste dramatique et sordide. Mais ce n'est pas ça qui le rend si effroyable.
C'est sa peau.

Sa peau est boursouflée, envahie de plaies pourries, et même de ce qui ressemble à des champignons pâles. Son oeil est blanc, entièrement blanc. Il exhale une sorte de râle macabre, et Meteor jurerait qu'une brume bleuâtre s'évade de ses lèvres entrouvertes.

C'est... C'est rien, Anakin. Un genre de... fantôme.

Mais les fantômes n'ont pas de chair, et celle de celui-là agresse leur regard de seconde en seconde.

Le roi dresse son épée, d'un geste étonnamment vif. Meteor pousse un cri et balance un grand coup de pied dans ton casque.
Pas le temps de voir quel effet ça produit.
Il t'attrape par la main, et tes pas se joignent à l'armée des siens.

Vous empruntez la porte défoncée.

Te retourne pas ! Okay ? Ne le regarde pas !! crie-t-il sans cesser de courir.



Vous avez couru longtemps. Emprunté un escalier, puis un autre en colimaçon, qui mène au sommet d'une grosse tour. Vous avez couru ce qui ressemble à des heures.
Meteor, à bout de force, ouvre une porte. Ça ressemble à une sorte de bibliothèques, encombrée de livres anciens et de parchemins poussiéreux. Deux chandelles agonisantes éclairent péniblement les lieux.

Viens...

Il referme la porte, le plus délicatement possible, avant de se débarasser de son plastron, de sa ceinture, et même de son sweat qui lui colle à la peau. Tentant toujours de reprendre son souffle, il s'essuie les épaules et le visage avec le tissu déjà trempé, avant de sortir de sa poche une petite gourde qu'il te tend.

Bois. Il faut surtout pas se déshydrater.

Parler de tout, sauf de ce qui vient d'arriver.
Parler de tout, sauf du fait que le roi portait une couronne sertie de rubis.









Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seedy
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 158
✘ SURNOM : La Camelote
✘ AGE DU PERSO : Entre 12 et 14ans

✘ DISPO POUR RP ? : 2/2 on va dire c'est bien déjà.
✘ LIENS : J'ai un nid de cigognes dans le
coeur

MessageSujet: Re: rock with you   Mer 24 Jan 2018 - 20:52

Difficile de savoir quel fil secret vient de s'établir entre Obi-Wan et Anakin, mais qui sous-entend et atteint des Meteor et des Seedy. Dès que Meteor ou Obi-Wan pose ses mains sur ses épaules, Seedy lui attrape les poignets dans un élan de survie désespéré et les serrent avec une force démesurée. Tout ce qu'implique ce geste terrifié, personne ne peut le dire, pas même Seedy. C’est un camaïeu de toutes les peurs et de tous les réconforts, de toutes les demandes et de toutes les questions qui implosent dans son ventre. Ses doigts ne lâchent rien et il sert fort, si fort comme les serres d’un aigle, sans pouvoir détourner le regard une seule fois – il a peur que s’il lâche, ce ne soit pas Meteor – que ce soit quelqu’un d’autre, et c’est bien pire encore.
C’est si terrifiant ce qui est en train de se passer. Ce qui se passe devant eux, que ses yeux sont accrochés, magnétisés par la peur – impossible de se concentrer sur autre chose.

Il se sent presque aussi mort que le Roi se sent vivant.
Le monde s’obscurcit et s’éteint autour de lui petit à petit.
C’est cette peur animale, qui lui soulève le ventre, ravive son cœur et lui comprime les entrailles tellement fort qu’il en oublie de respirer qui le fait revenir à la réalité.
Tout devient mécanique, il ne se rend plus compte qu’ils courent, l’adrénaline en plein dans les tempes, le cœur qui s’écorche contre ses côtes, ou encore sa respiration qui siffle comme un vieil aspirateur. Il sent la sueur comme un torrent froid entre ses omoplates.
Mais il s’en fout.
L’image du Roi à moitié mort ou à moitié vivant s’accroche comme un rideau devant ses yeux – et la scène se prolonge comme des ricochets lancés à l’infini.

Ils courent, courent dans les viscères du château comme des souris de greniers.
Seedy reprend conscience quand ils pénètrent dans la bibliothèque, seulement éclairée par la lumière avide et faible de deux bougies. Ses yeux sont saturés de larmes mais il ne pleure pas – il n’arrive pas à se concentrer sur sa respiration qui déconne, il est secoué de tremblement.
Son corps se penche brutalement en avant, Seedy a à peine le temps de poser ses mains sur ses genoux et il dégueule.
La sensation détestable que son estomac est rongé par les flammes, que ses veines prennent feu sous sa peau. Ses poumons deviennent un brasier et lui font horriblement mal. Tout – absolument tout – son corps est un incendie à ciel ouvert.
Il vomit, encore et encore, c’est un peu pour lui le seul moyen d’expier sa peur. C’est encore qu’un enfant Seedy – et il a eu peur, si peur. Sa main se lève vers Meteor – si Meteor cherche à s’approcher de lui.

C’est bon, qu’il essaie d’articuler entre deux râles et quelques toussotements pénibles – minable, il se sent si faible, si minable à côté de Meteor qu’il se met à en vouloir à son propre corps, à lui-même surtout, mais il le montre pas, il l’enterre au plus profond de son cœur. C’est pas le moment. C’est bon. Ca va.

Il se redresse lentement – comme au ralenti et essuie sa bouche d’un revers de main, ça pue un peu et il désigne tout ça dans un geste de main désolé ou énervé. Difficile à dire.
Sa main tremble encore.

Excuse-moi, je… J’ai pas pu…

Il prend la gourde nerveusement au final, fait en sorte de pas toucher le bout avec ses lèvres. L’eau se déverse dans sa bouche asséchée – ça lui fait du bien, il a l’impression que ça éteint tout l’incendie qui s’agite dans son corps.
Il lui tend la gourde et un long silence s’ensuit.
Seedy se tait parce qu’il ne veut pas brusquer Meteor, il n’en a pas envie, Meteor se brusque assez comme ça, il ne veut pas lui causer plus de soucis. Mais ils ont vu tous les deux la même chose et un frisson hérisse la chair de Seedy.

Tu –

Il se ravise au dernier moment. Il ne sait pas pourquoi, quelque chose l’en dissuade.

On va y arriver, t’en fais pas. Il balance ça comme ça, timidement.

Et bizarrement, aussi terrifié qu’il paraît être, ses mots là, ses mots là sont tellement sincères. T’inquiète pas moi aussi j’ai vu, j’ai vu comme toi. Meteor a été gentil avec lui – on aurait même dit qu’il faisait attention, comme s’il trait Seedy comme une poupée en porcelaine – même si Seedy se rend pas compte, qu’il ne le voit pas forcément, il ressent l’envie de lui rendre la pareille.

On est Obi-wan et Ana-Anakin, après tout. Il va pour ajouter quelque chose, hésite un peu, ferme la bouche mais fini par le dire. Merci d’être venu me cher-chercher.

Il observe la grande Bibliothèque qui s’étend autour d’eux en forme de grand cercle, sa prestance d’antan n’est plus qu’un vague souvenir. Les ouvrages sont parfaitement désorganisés, les étagères sont à moitié en train de s’effondrer – comme si l’on avait cherché quelque chose dans la panique, sans trouver, des feuilles sont éparpillées au sol, à moitié imbibées d’eau.
Seedy va pour s'approcher mais se stoppe d'un seul coup, saisit une des chaises renversées et la bloque sous la poignée de la porte.
Surtout éviter toute entrée intempestive.






le garçon qui crache des ouragans
Et si le ciel s'écroule, si les continents plongent, je te suivrai même jusque dans tes songes. Tu me trouveras toujours dans ton sillage, dans les lignes droites et les virages. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meteor
avatar

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : Le Court-Circuit
✘ AGE DU PERSO : 14 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : May the force be with you.

MessageSujet: Re: rock with you   Sam 17 Fév 2018 - 20:20

hrp:
 



Meteor s'arrête instantanément lorsque ta main se lève. Il n'insistera pas. Au fond de lui, il se réjouit même légèrement que tu aies envie de te débrouiller. Parce qu'au fond de lui, Meteor attend seulement que tu veuilles bien prouver que tu es fort. D'abord parce que lui le sait, lui veut le croire, et qu'il est fatigué d'être le seul. Et aussi parce que lui n'est plus si sûr de l'être. Comme c'est tout au fond de lui, Meteor ne montre rien.

Il te laisse parler.
Il a la gorge tellement sèche, et l'eau n'y fait rien, ça doit être un genre à part de sécheresse.

On est Obi-wan et Ana-Anakin, après tout.  

Un sourire inattendu dérape sur les lèvres de Meteor. Il en attendait pas tant.

Merci d’être venu me cher-chercher.

Il hoche la tête avec pudeur, encore tout décontenancé par ta soudaine éloquence. Il ne bouge même pas quand toi tu te mets à t'activer, et l'esquisse de réjouissances commence à muter en désagréable sensation d'être inutile et empoté.

Bonne idée, ajoute-t-il alors, et ça le rend tellement encor plus ridicule qu'il ne peut retenir une grimace.

Peut-être finalement embarrassé par ta prise d'initiative, Meteor va se perdre dans les rayonnages. C'est un foutoir pas possible. Pas normal.

Il y a eu quelqu'un avant nous...

Il sent un bourdonnement sourd dans ses oreilles. Il devrait boire, quand même.

C'est à ce moment qu'un livre attire son attention. Il est d'un rouge profond, carmin, incrusté d'arabesques dorées. Abandonné sur le sol, à l'écart des piles d'ouvrages éparpillés, il semble émaner de lui une aura étrange qui inquiète et attire Meteor.
Prudemment, comme s'il redoutait quelque piège, le Court-Circuit s'approche, s'accroupit, et effleure avec méfiance l'épaisse couverture. Une fois encore, une vision extérieure de lui-même s'impose à lui, et son propre ridicule lui donne l'audace nécessaire pour empoigner le livre des deux mains.

Lorsqu'il l'ouvre, Meteor découvre des pages abimées, mais étonnamment propres, remplies de textes à l'écriture manuscrite très élaborée. Certaines parties sont effacées.

Mémoires de ...es le Déserteur. Si par miracle, quelqu'un v... à lire ces lignes, je prierais ... son âme en le ....  de faire de même pour la mienne.

Meteor déglutit, avant de s'approcher d'une chandelle vacillante.
Il tourne la page. Puis l'autre. Puis l'autre.
Le récit du déserteur l'absorbe, l'arrachant à l'urgence de la situation tout en s'emparant de son coeur autant que de sa cervelle. Meteor n'est plus là, et ça dure longtemps.
Il faut qu'un rat vienne grignoter son lacet – à moins qu'il soit là depuis un quart d'heure – pour que le garçon lâche le livre et revienne à toi.

Anakin ? Ana- Ah, tu es là. Écoute c'est un truc de fou. Y'a un type, un pirate, qui a quitté le Roger pour venir ici, persuadé que y avait un trésor, un truc capable de les faire partir de l'île. Il a trouvé une couronne et il s'est dit qu'il était sur la bonne piste, que c'était un truc lié à des pierres... J'ai pas trop compris. Ce que je sais, c'est qu'il est resté piégé dans le château. Il a fini par devenir fou, il entendait des voix, voyait des trucs. Il a fini par être comme... je sais pas, comme possédé par le château. Meteor est fébrile, son oeil noir est fiévreux – l'autre n'exprime jamais rien – il remue beaucoup, il parle vite. Vers la fin – j'ai vu ça dans un livre, son livre – il devenait complètement incohérent, il racontait n'importe quoi. Mais y a un truc qu'il dit tout le temps...

Il s'humecte les lèvres, avale le peu de salive qui lui reste.

Le roi. Il répète qu'il est le roi du château. Il parle de la pierre qui gèle, des tempêtes qui font trembler les murs. Tout ça. Et il parle de la « maladie du froid ». Tu comprends ? ... Tu piges, Seedy ? Ce type, c'est le machin horrible qu'on a vu. C'est lui. Le Déserteur. Le Roi.

Il boit une gorgée. Il reste plus beaucoup d'eau.

Je crois que le froid a détraqué le château Seedy. Il veut plus s'ouvrir, il est comme... malade. C'est ce qui a rendu ce type comme ça. Ça l'a changé en monstre.

Comment amener la suite ??... Il s'éponge le front de sa manche.

Je... Je pense pas, mais... c'est possible qu'il nous arrive un truc pareil. J'en sais vraiment rien, je veux juste pas que ça arrive (u vois ? Alors j'ai pensé à un plan. Mais d'abord, on va se reposer, okay ? On va dormir un peu.

Il te lance un regard encourageant, aussi confiant que possible. Ça doit moyen marcher avec ses yeux dépareillés, mais il fait de son mieux.

Tu as pris ton sac de couchage ? On peut faire des gardes. Comme tu préfères. Je...

Il fouille son sac. Il parle vraiment trop vite, faut qu'il se calme, ça t'aidera pas à rester serein de le voir s'exciter comme ça.

J'ai des raviolis en boîte.

On trouve de tout dans la Réserve.
Il a aussi un sandwich, mais là, il faut que vous partagiez un repas.








Meteor voyage en lightslategray
....


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: rock with you   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [MOC] Bionicle Rock Band...
» BG Rock
» [Legacy] Rock/Dark Horizon
» Blues, Rock and co ^^
» New Rock

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Portes du Temps :: La Forteresse Moyenâgeuse-