Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Ven 13 Jan 2017 - 16:37

Samuel allait s'échapper quand il capta du coin de l'oeil le mouvement d'Annabelle qui se levait. Se tournant, il lui sourit un peu maladroitement, attendant qu'elle prenne la parole ; ce qu'elle ne tarda pas à faire... Sa réponse ne plut guère au Voltigeur, qui senti la boule dans son estomac se resserer. Il grimaça, et secoua la tête :

    - Non, non, ne t'inquiète pas. Ce n'est pas ta faute... Je sais que je ne suis pas clair... Tu ne m'as pas offensé, mais...

Toujours légèrement tourné vers la porte, il joignit ses mains, tordant ses poignets - il n'avait pas envie de mettre sa compagne dans une situation malaisante. Elle avait l'air déjà catastrophée de l'incident qui était en train de se dérouler... En entendant les premiers mots de sa tirade, il se tourna clairement vers la Dormeuse, et lui répondit, les yeux légèrement embués et la voix tremblante. Il ne comprenait pas vraiment l'implication de son geste, de ce qui était attendu socialement en ces lieux...

    - Non... Pourquoi Lady Ruby te disputerait-elle ? Je ne veux pas te causer du tort...

Il souffla, se calma quelque peu. Il s'approcha d'elle, tentant de reprendre contenance, et acquiesça. Il allait rester ; il avait sans doute un peu sur-réagi... Comme si sa panique se maîtrisait ! Mais il devait aussi apprendre à faire confiance à ses amis. Pourquoi était-il si compliqué ? Il avait juste envie d'être un pirate normal, avec des problèmes normaux, des envies classiques, et la possibilité de prendre dans ses bras les personnes qu'il voulait sans se sentir complètement écrasé par son secret - quelques visages défilèrent dans son esprit à ce moment-là, qu'il évacua bien vite.

    - Merci beaucoup. Je suis désolé de te causer du souci. C'est juste que... Il secoua la tête. Peu importe, ça n'est pas très important... Ecoute, tu as parlé de ton dos... Je peux faire quelque chose ? Earl t'a donné de quoi te soulager ?

Se tortiler pour se tartiner dans le dos ne devait pas être une mince affaire, le cas échéant. Il était désolé de la situation d'Annabelle, et aurait parfois aimé l'emmener avec lui à bord du Jolly Roger... Si elle en avait envie, bien évidemment. Il sourit, fit encore un peu, et mit sa main le long du bras de la jeune femme.

[list]- Merci encore. Ca me fait beaucoup de bien d'être avec toi... Et désolé d'avoir paniqué tout à l'heure... Disons que... J'ai un vécu difficile avec mon corps, je suis mal à l'aise un peu trop facilement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Dim 15 Jan 2017 - 11:14

Elle ne serait pas comme les traîtres, voilà ce qui la rassura en premier lieu. Juste de la maladresse de sa part, pas de mal. Normalement. Quand toute l’inquiétude d’avoir blessé s’en était allée, la Fille de joie sourit à nouveau. Elle était contente de pouvoir encore profiter d’une pause. Et surtout, de ne pas avoir fait de mal à Sam.

Elle sentit la main réconfortante, du moins, ce fut ainsi qu’elle le prit. Même si, elle avait eu un passage d’inquiétude sur le visage lors de la mention de son dos.

Les paroles de la Vigie la firent redresser les iris pâles sur elle, Annabelle comprit qu’elle devait être encore plus retenue que ce qu’elle pensait. Rien de difficile, au final le Voltigeur était plus proche d’un ami que d’un client.

- Je suis heureuse de ne pas d’avoir blessé dans ce cas.

Puis elle sembla s’enfermer dans une réflexion, croisant les bras. C’était toujours compliqué, son dos. C’était pour cela qu’elle préférait avoir des habitués, même si elle n’aimait pas leur façon de faire pour certains, au moins ils n’étaient pas surpris. En même temps, l’avantage des pirates, de cette île, c’était qu’ils en avaient vu d’autres. Que sans doute, son cas n’avait rien d’innovant. Elle-même pouvait dire qu’elle avait vu une créature inimaginable, et pourtant, imaginée. Sous l’océan, sous la cité engloutie.

Retournant son regard vers Sam, la Dormeuse finit par afficher à nouveau son sourire. Plus discret, un peu hésitant peut-être bien.

- J’ai… une crème oui. Mais, ce que j’ai au dos, ce sont des cicatrices peu esthétiques.

Des marques qui ne s’étaient jamais réellement guéries. Ce ne fut qu’à partir du moment où elle était arrivée sur l’Île qu’elle commençait à cicatriser enfin. Cependant, la peau y était accidentée à jamais. Ses sensations y demeuraient à certains endroits inexistantes ou presque à vif. Les robes serrant le tronc, les corsets, dérangeaient parfois. Et n’aidaient pas à protéger l’épiderme. C’était pour cela que régulièrement, la Fille de joie faisait contrôler l’état de cette guérison mal faite par un médecin. Éviter que cela ne s’infecte ou n’empire.

- Enfin, j’ai toujours eu de la peine à… dévoiler ça aux clients, de peur qu’ils ne soient dégoûtés. Jusqu’à présent, je n’ai pourtant pas réellement été confrontée à un dégoût… je suppose que des hommes qui combattent des monstres marins, ne s’en soucient pas.

Elle laissa planer un infime moment sans son.

- Mais toi, ça ne me dérange pas. C’est comme avec les médecins, je n’ai pas à m’inquiéter, je pense… ? Enfin… je veux dire, tu es un peu comme un habitué, tu me connais. Et tu m’accordes un temps pour souffler un peu lors des soirées de travail.

La Dormeuse supposait, hésitante, ça se sentait dans sa voix. Elle n’était pas réellement sûr du statut à adopter avec Sam.

- Si… tu veux m’aider, il me faut juste m’éclipser le temps d’aller prendre mon soin dans ma chambre.

Mains jointes, tortillant les doigts, elle était heureuse de pouvoir être un peu soulagée pour plus tard. Mais elle s’inquiétait un peu de dégoûter le Voltigeur, et qu’elle n’ait plus ces moments pour respirer. Durant toutes ses paroles, elle n’avait pas bougé d’un pouce. Presque enracinée au plancher.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mar 17 Jan 2017 - 13:48

Heureux que sa demande ne soit pas déboutée – et que, de fait, il n’ait pas dépassé les bornes du tolérable pour Annabelle – Sam ne plaça sur son visage qu’un pâle sourire. Des cicatrices peu esthétiques ? Il n’était pas foncièrement dégouté par ça, peu de choses le dégoutaient en fait. Mais… C’était plutôt l’implication émotionnelle qui allait avec, l’empathie qui lui faisait détourner les yeux et frissonner lorsqu’une blessure était montrée. Il s’imaginait la souffrance, la douleur, et se demandait en quoi le monde devait être si cruel et injuste. Annabelle continua à s’explique, et le pirate hocha la tête, avant de répondre doucement :

    - Ne te force à rien. Je comprends que ça en soit pas évident de se dévoiler, et je ne t’en voudrais pas.

Ce serait si hypocrite que le contraire ! Lui-même aurait préféré mettre une doudoune en plein été, sur la plage, que de dévoiler son corps au regard des autres. Cela lui avait déjà attiré des moqueries par le passé, mais il avait su passer outre.

    - Je te remercie de la confiance que tu me portes... Ne t’inquiète pas, va la chercher, je t’attends ici.

Il lui sourit, et la laissa aller chercher ce qu’il fallait. En son absence, il s’approcha doucement de la petite bibliothèque, n’osant trop prendre ses aises, et effleura du bout des doigts les couvertures, douces, et les lettrines dorées. Il aurait été bien en peine d’accéder à la demande de la fille de joie, et de s’installer avec un lire. Il déchiffra en balbutiant les titres, et secoua la tête : c’était peine perdue, cela faisait bien trop longtemps qu’il n’avait pas lu. Il ne savait plus comment faire… Nerveusement, il monta ses mains le long de sa nuque, et dégagea ses cheveux ; un léger gémissement s’échappa de ses lèvres entrouvertes, avant de se muer en soupir. C’était des bêtises tout ça, il n’avait pas le temps de toute façon. Et puis, il était loin d’être le seul…
Ne pouvant s’en empêcher, il prit un des livres au hasard, en déchiffra péniblement le titre, et commença à le feuilleter. Les lettres avaient moins de sens que des branches éparpillées sur la terre, et semblaient se déplacer les unes par rapport aux autres à chaque instant. S’efforçant de se souvenir de comment tout cela marchait, il finit par claquer le livre brusquement pour le fermer quand il entendit la porte s’ouvrir à nouveau…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mar 17 Jan 2017 - 20:22

Les mots de Sam rassurèrent un peu la Fille de joie, et puis elle s’appuyait comme toujours sur la vie des pirates, celle qui leur avait montré plus d’une plaie.

Ce fut donc avec la bénédiction du Voltigeur, que la Dormeuse s’éclipsa doucement de la pièce. Assurant qu’elle allait se hâter. Ajoutant un remerciement. Chaque pas lui donnait l’impression d’ouvrir ses plaies anciennes, il n’en était rien, elle l’espérait. Parfois ses nerfs lui jouaient des tours.

Ce soir, grâce au Pirate, elle pourra mieux endurer la nuit de travail. Et elle prendra à nouveau rendez-vous chez l’un des médecins. Soit Dabeid, s’il a le temps, soit Earl.

Quelques regards lancés derrière elle, Annabelle surveillait les ombres. Ceux qui pouvaient s’y cacher. Une légère angoisse naissait dans le creux de son ventre, mais elle fit en sorte de passer outre.

Dans les couloirs, elle se dépêchait. Sans courir pour ne pas déranger de pas lourdement pressés, elle faisait de son mieux pour se hâter. Arrivée à son trésor, l’objet de sa minuscule quête, elle jeta un œil au Necronomicon. Il n’avait pas bougé. Heureusement. Elle était parfois tentée de le lire malgré l’absence du Bouclier, mais sa raison lui soufflait qu’elle avait bien assez d’exemple pour lui démontrer que ce serait une mauvaise idée.

Revenant sur ses pas, son remède en main, elle se sentait presqu’honteuse de la situation. Sam payait pour des soirées détendues, légères, et cette fois-ci… il allait devoir jouer les infirmiers. Habituellement, elle demandait assistance à ses collègues avant que ses heures de travail ne commencent, mais ce jour-ci sa peau semblait lui en vouloir pour ne pas se tenir tranquille.

Ouvrant doucement la porte, elle crut entendre un claquement, mais cela ne lui évoqua pas grand chose. Avec tout autant de délicatesse pour l’ouverture, elle ferma la porte avant de s’avancer à nouveau.

Son regard s’arrêta sur l’ouvrage que tenait le Voltigeur, elle ne parvint pas à voir le titre ni l’auteur. Mais ce n’était en tout cas pas celui dont elle buvait les mots le plus souvent possible. Ses iris pâles s’éloignèrent dans la bibliothèque, en repensant, elle n’avait jamais pris le temps de regarder cette étagère. On ne montait pas vraiment dans ces chambres pour lire après tout…

- Un jour il faudrait que je m’y attarde, à ces ouvrages. Je suis curieuse de ce qui peut s’y trouver.

Sourire, et puis Annabelle tendit doucement le petit pot contenant le baume.

- Il suffit de l’équivalent du creux de la paume, c’est un peu gras donc mieux vaut ne pas en abuser.

Elle essayait d’en parler sur le ton de la plaisanterie, ajoutant un bref étirement des lèvres pour sourire avant de se retourner assez rapidement. Cachant ainsi une grimace qui était venue déformer un peu le visage de la Fille de joie. Ses pas la menèrent au divan, devant lequel elle ouvrit sa robe afin de dégager le dos. S’en suivit le corset puis la chemise de coton servant à protéger la peau des frottements que les baleines pouvaient produire. À part le corset qu’elle mit à l’écart, le reste des vêtements demeuraient accrochés aux hanches. Un temps, puis elle eut comme un sursaut. Elle se souvint de la pudeur du pirate, et ne sachant si la vue des autres l’incommodait de même, elle préférait prévenir en serrant ses vêtements défaits contre sa poitrine.

- Il ne faut pas hésiter à appuyer, j’ai l’habitude après tout ce temps.

Annabelle observa rapidement autour d’elle avant d’ajouter encore.

- Je peux me déplacer aussi, si ce n’est pas pratique pour toi. Tu es déjà bien gentil de m’aider pour ça, alors que tu ne me dois rien du tout.

Un air désolé fut adressé à Sam.

Quelle piètre employée elle ferait.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mer 18 Jan 2017 - 11:32

Sam rosit en voyant le regard de la jeune femme se poser sur le livre. Il n’avait aucune idée de ce que c’était exactement, et dieu seul sait quels livres peuvent être déposés dans les chambres de maisons closes. En se raclant la gorge, il reposa le livre, et se tourna, tout attentif, vers la Dormeuse – qui se devait d’être l’objet de toute son attention, plutôt que des livres qu’il ne comprenait de toute façon pas. Il n’était pas sûr que le fait qu’il ait oublié la façon de lire le gênait tant que ça. Est-ce que ça le gênait ?
Il s’abstint de répondre à Annabelle, se posant après tout la même question : qu’est-ce qui pouvait bien s’y trouver ? De toute façon, ils avaient d’autres chats à fouetter ; la jeune femme lui expliqua rapidement la marche à suivre pour le baume, et se retourna pour se déshabiller. Comme de prévu, les blessures en soient ne gênaient pas tellement l’œil du pirate ; c’était simplement qu’il n’osait s’imaginer ce que la pauvre avait dû subir… Il ferma lentement et douloureusement les yeux, retenant un haut-le-cœur, qui, il le savait, risquait d’être très mal interprété.


    - Mets-toi à l’aise… Et n’hésite pas à me dire si je te fais mal, ou si je m’y prends mal…

Prenant de la crème dans ses mains, il posa celles-ci en-dessous des épaules d’Annabelle, et commença à l’étaler sur les blessures… Il essayait d’appliquer correctement la mixture, sans appuyer trop fort, mais en étant efficace tout de même. Ca n’était pas évident, mais il faisait de son mieux… Glissant ses mains, il remonta jusqu’aux épaules de la jeune femme, faisant quelques gestes doux qui s’apparentaient plus à un massage, avant de redescendre et de reprendre sa tâche. Veillant à ce que tout le dos soit bien hydraté, il sourit dans le dos de la jeune femme, et prit la parole :

    - Tout va bien ? Je suis désolé, je ne suis pas très doué pour ça. Je n’en ai pas l’habitude…

Il hésita un instant, et posa ses lèvres sur la nuque d’Annabelle, avant de se reculer à nouveau et de reprendre :

    - Tu es magnifique. Une petite pause, et il reprit : Ecoute, je suis encore désolé pour tout à l’heure… Disons que j’ai un problème avec mon physique. Je ne suis pas du tout à l’aise avec mon corps… Et je suis plutôt sur la défensive du coup…

Il soupira. Il était très ridicule, et plutôt malaisant, comme garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mer 18 Jan 2017 - 21:36

Pas une grimace n’apparut sur le visage de la Fille de joie lorsque le Voltigeur lui passait la crème bienfaitrice. Elle avait juste serré les dents, discrètement. C’était toujours pareil lorsqu’on lui prodiguait ce soin. Quoiqu’on y fasse, cela restait pareil. Et pourtant, lorsque c’était plus doux, elle n’avait pas mal. Juste l’étrange sensation de cet épiderme irrégulier. Sensible par endroits, ou sans aucune sensation à d’autres.

Les yeux pâles observaient l’océan par la fenêtre, mais ne s’y plongèrent pas. Les gestes qui semblaient proches de massages la détendirent un peu plus, assez pour cessez de s’inquiéter de la vision de ses cicatrices. Elle ne savait pas ce que ça faisait, de les voir directement. Elle n’en connaissait que la sensation et les reflets des miroirs.

- Tu t’en sors très bien, ne te fais pas de souci.

Elle avait répondu tout naturellement, habituée à ces soins. Et non pas insatisfaite de l’attention en plus que Sam lui accordait. Ses doigts saisirent la montre à gousset qu’elle portait toujours au cou, les tic-tac étaient réguliers, mais dans sa tête uniquement. Et le cadrant n’indiquait pas l’heure, juste un souvenir, dont seul son esprit se remémorait le bruit. Ses deux mains maintenant attelées à la tâche d’observation de l’objet, elle délaissa les tissus, trop attirée par cet objet dont elle n’était plus capable de définir l’origine.

Mais autre chose la ramena d’où elle semblait partir. Un baiser dans la nuque, un sourire en naquît sur les lèvres de la Dormeuse.

Les iris se tournèrent sur le côté gauche, comme si elle allait mieux observer ainsi alors que son regard ne put croiser qu’une cheminée et une partie de la bibliothèque. Comme pour mieux s’encrer à ce qui se passait.

Le compliment agrandit son sourire. Elle n’avait pas l’impression d’être un jouet qu’on louait pour quelques heures, elle osa avoir l’impression d’être une personne. Ou, au moins, un objet rare et cassé qu’on essayait de réparer un peu. Peut-être. Puis vint des explications, sur le comportement brusque précédent. À ces mots, Annabelle se tourna au trois quarts pour voir le Pirate. Elle offrit une expression compréhensive.

Elle n’avait aucune idée de ce qui pouvait déranger le Voltigeur, mais elle savait que c’était difficile de dévoiler ce qui importunait.

- Ce n’est rien, tu as bien voulu m’aider et tu es resté, comment pourrais-je t’en vouloir ?

Elle sentait déjà ses cicatrices fragilisées par le frottement rude du corset calmer leurs brûlures, grâce à son visiteur.

- Je comprends très bien, ta réaction. Tu as le choix de ne pas subir de mal-être en te dévoilant, alors ne te fais pas de mal. Si j’avais eu ton choix, j’aurais gardé mon dos caché de tous. Cependant, je ne l’ai pas. Aujourd’hui, les clients y sont habitués. Heureusement. Mais cela reste difficile avec ceux qui ne m’ont pas encore vue.

La Dormeuse cherchait à normaliser, à faire comprendre que sans doute elle aurait fait de même. Sans lâcher un seul instant son léger sourire.

- En tout cas, comme ça, on ne dirait pas que tu caches un problème. Tu as l’air tout à fait normal, et bien plus facile à regarder que certains clients.

Elle ponctua d’un léger rire. Rendre les choses plus jolies, au mieux qu’elle le pouvait. Puis elle ajouta encore avec un sourire plein de gratitude.

- Merci beaucoup, de t’être occupé de moi. Alors que mon travail serait plutôt l’inverse.







Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Jeu 19 Jan 2017 - 12:41

Il voulait en dire plus, s'excuser, s'expliquer… Mais sans mettre en danger qui que ce soit : lui-même bien sûr, mais aussi Annabelle, ainsi que leur relation. Est-ce qu'il pourrait encore faire confiance à la jeune femme si elle savait ? Est-ce qu'elle lui ferait encore confiance si il apprenait qui il était ? Il n'avait même pas envie d'y réfléchir, pas quand son amie lui offrait un tel regard et de tels mots. Il sourit, rassuré ; c'était complexe de demander pardon sans expliquer tous les tenants et les aboutissants de la situation, mais ça avait l'air de bien se passer.
Elle était compréhensive, étant dans une situation qui, sinon identique, était au moins similaire. Cependant, les mots de la Dormeuse firent briller un doute dans l'esprit du pirate, qui se mordilla le lèvres

    - Je… J'espère que tu ne t'es pas sentie obligée de te dévoiler. Je sais bien que la position qu'on a est inégale… Mais je ne veux pas te causer de problème. N'hésite pas à me dire, vraiment, si quoi que ce soit te gène, ou si tu veux que je fasses, que j'arrête, de faire quelque chose.

[i]Si elle avait le choix, avait-il dit, mais je ne l'ai pas. Elle n'avait pas eu l'air d'hésiter pourtant, mais était-ce l'habitude ? Est-ce qu'Annabelle avait peur du pirate ? Certes, il restait membre de l'équipage du Jolly Roger : c'était bien compréhensible que sa compagnie ne soit pas des plus calmes.
Les mots, calmes et doux, d'Annabelle, firent cependant rire son compagnon, qui la remercia du compliment avec un sourire. Il aurait aimé résoudre son problème, trouver une solution pour être « normal ». Il avala sa salive ; peut-être qu'il en avait la possibilité, après tout ? Rejoindre le Port, abandonner ses frusques à jabot pour des robes à dentelles, et se choisir un nouveau nom. Laisser sa vie, ses croyances ; rentrer dans le moule. Il pourrait être serveur. Serveuse du coup. Est-ce qu'il/elle serait heureuxe ? Sans doute pas, tant son ventre se noua à cette simple idée. Plutôt vivre dans le vrai, et tenter de convaincre les autres qu'il était un homme, un vrai, et ce peu importe son physique. Et il préférait encore mourir que de vivre dans le déni.
Reprenant contenance, il hocha la tête, et répondit avec un rictus malhabile :


    - De rien, c'est normal. Mais – je ne sais pas ce qu'il en est avec les autres – en ce qui me concerne, je ne pense pas que tu me doives quoi que ce soit. Je ne cherche pas à passer du temps avec une poupée qui ne ferait qu'hocher la tête à mes mots. Si je viens, c'est pour profiter de ta compagnie…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Jeu 19 Jan 2017 - 20:16

Tandis qu’elle écoutait les mots du Voltigeur, la Fille de joie recouvrait ses épaules de son chemisier. Elle glissa ensuite le haut de sa robe pour être déjà un peu mieux apprêtée. Quant au corset, elle l’avait délibérément délaissé afin de laisser un peu sa peau respirer au travers des tissus sans être malmenée par les baleines. Ou par du textile juste au corps. Elle laissa cependant des boutons ouverts, pour plus tard.

Là seulement, « prête », elle se tourna vers Sam. La Dormeuse écoutait toujours, le léger sourire sincère aux lèvres. Sourire qui s’agrandit à nouveau aux dernières répliques.

- Je ne me sens nullement obligée, et le temps m’a déjà accordé la faculté de supporter bien des choses. C’est plutôt la peur de voir quelqu’un me fuir, être incapable de faire ce que me demande Lady Ruby. Mais tu sais, je m’y suis faite depuis des lustres peut-être.

Elle tordait son index droit dans la chainette de sa montre à gousset lui servant de pendentif, pour occuper ses mains, comme pour s’assurer de garder la distance qui rassurerait le Pirate.

- Avec tout ce que tu me dis, je songe que je suis vraiment bienheureuse de pouvoir avoir ce moment tranquille avec toi. Et puis, comme avec ceux qui ont déjà vu ma peau malmenée, je suis comme rassurée. Même si tu ne cherches pas la même chose qu’eux. Mais je t’avoue que je profite aussi un peu, de toi ou d’autres, pour me rassurer.

Un léger rire, maladroit, comme pour corriger ce qu’elle disait. Annabelle s’était jugée trop lugubre ou triste. Elle ne savait pas trop… mais moins joyeuse que la beauté océanique. Cela lui déplaisait. Elle enchaina d’ailleurs rapidement avec d’autres mots.

- Je suis aussi contente que ma compagnie te plaise. Ça fait du bien d’être une personne.

La jeune femme prit délicatement le baume pour le poser proche de l’écaille, elle s’empresserait de les emporter avec elle lorsqu’il faudra libérer la pièce. Puis retourner travailler.

- Tu voudrais que je te raconte une histoire ? Ou autre chose ? Pour te remercier d’être resté.

Ses yeux glissèrent sur les mains du Voltigeur avant de s’exclamer.

- J’ai failli oublier ! Il te faut de l’eau pour rincer le restant s’il t’en reste sur les doigts, la porte juste à côté du lit mène à une salle d’eau si tu veux une bassine de savon. On les prépare avant d’ouvrir la Maison.

Elle enchainait, peut-être pour combler le moindre silence qui l’inquiétait tant.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Ven 20 Jan 2017 - 15:14

Sam eut un léger sourire. Qui serait assez fou pour fuir Annabelle ? Pour laisser passer une occasion ainsi ? Il gloussa, et un léger frisson le parcourut : ses émotions avaient beau être des montagnes russes, il était fort heureux de passer du temps en si charmante compagnie ; son humeur ne pouvait qu’aller mieux, après cet échange d’amabilité - et un peu plus, vues affinités. Il trouvait simplement dommage que la Dormeuse vive dans la crainte de Lady Ruby ; il ne la connaissait pas, et comprenait tout à fait que les gens, en cas d’erreur, de bavure, soient punis en conséquence… Mais qu’un client soit un goujat, et que cela retombe sur Annabelle… Il trouvait ça un peu gros. Mais bon, il n’avait son mot à dire dans cette histoire. Il espérait simplement qu’Annabelle saurait exprimer ses limites ; mais elle était grande, aussi ne fit-il pas de commentaire. Qu’il puisse soulager quelque peu la jeune femme, d’une façon ou d’une autre, c’était déjà sympathique ; il pouvait presque oublier le contexte de leur rencontre.
Il avait envie de l’attraper et de la serrer fort dans ses bras, parce qu’il était heureux et voulait le communiquer. Une ambiance sereine l’avait envahi, assez surprenamment, et il voulait la communiquer ; de fait, il posa ses mains sur les bras de la Dormeuse, et l’embrassa sur le front. Loin de son idée de la faire tourner dans la pièce, mais il allait peut-être se calmer un peu sur les émotions et essayer de se souvenir de la notion de « consentement explicite ». Quant à savoir s’il avait besoin d’un remerciement… Il ne faisait pas ça pour cela, mais bon…


    - Tu n’as pas besoin de faire quoi que ce soit pour me remercier d’être là. Mais… Je veux bien que tu me racontes une histoire… J’en suis toujours friant. Je vais me laver les mains, merci !

En même temps, il se dirigea vers la pièce adjacente, laissant à la Dormeuse l’occasion de se préparer. Il serait sans doute comme un gosse devant son histoire du soir… Il se lava donc, remerciant la prévoyance des employées de Lady Ruby –même s’il se doutait bien que ça n’était pas à son intention.
Revenant, il alla s’asseoir sur le sofa, en tailleur. Mais en prenant bien garde de ne pas mettre ses semelles sur le tissu. Un pirate très soigneux, ma foi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Lun 23 Jan 2017 - 20:21

D’un sourire, évidemment, elle accueillit le baiser bienveillant sur son front. Puis elle écouta les mots de Sam, et acquiesça d’un léger signe de tête lorsqu’il annonça aller volontiers se laver les mains. Ce baume était efficace mais gras. Au moins, il ne dégageait pas d’odeur particulièrement dérangeante, plutôt douce en vérité.

Pendant ce temps, la Dormeuse s’empara de l’écaille offerte précédemment en se relevant. Ses pas la portèrent vers la fenêtre, et ses doigts décorèrent sa vision de l’océan au travers des carreaux en y ajoutant le petit trophée. Elle semblait comparer les bleus, la profondeur des couleurs. Comme elle le pensait, cela lui donnait l’impression de voir le cœur même de l’océan en cette écaille sombre.

Un instant de silence, vague, suffit à l’inquiéter des recoins noyés d’ombres. Doucement, le chant étrange de la cantatrice reprenait en assaut ses tympans. Les iris fixèrent le vide, cherchant le moindre son pouvant étouffer le fantôme qui venait de se réveiller. Heureusement, le bruit vivant fut celui du pirate qui revenait s’installer. La Fille de joie en sentit doucement tomber le rideau de l’opéra dissonant, en se retournant le sourire redevint plus serein. Les sons étranges s’étaient tus et Cthulhu n’avait pas percé les eaux. Il ne le ferait pas, il dormait.

- Il ne s’agit pas d’une histoire très récente, je ne vis pas autant de grandes aventures que toi.

Gardant le précieux nouveau trésor dans ses paumes pâles, elle comptait raconter d’une voix calme ce qu’elle avait vécu pourtant avec crainte. Et, fascination.

- C’était lors de mon enfance au Grand Arbre. Un jour, j’ai eu l’honneur d’être reçue dans la chambre de l’Enfant Roi. Il voulait que je lui parle des légendes étranges que je racontais à d’autres, alors je lui ai décrit ces fameux récits. Cependant, son imaginaire les révéla.

Elle toucha de son index la vitre rafraichie par la pluie, afin de désigner l’étendue bleue.

- Du moins, l’un d’eux s’était réveillé. Alors, pour protéger l’Île, nous sommes descendus sous les eaux. Peter Pan et moi. Nous avions parcouru la Cité Engloutie, les Sirènes l’avaient même étrangement déserté. Plus profondément, nous avions découvert temple dans lequel nous sommes entrés, guidés par des grondements titanesques. Il y faisait sombre et froid, jusqu’à ce qu’une sorte de grand puit de pierre se dévoila. Une lueur verte pâle s’en dégageait, et ce fut à cet endroit que ce monstre ancien était. Seulement, une fièvre terrible se jetait sur nous. Je me souviens que j’étais sur le point de perdre connaissance et de me noyer.

Ses mains se rejoignirent pour tenir l’écaille précieuse.

- Mais, avant que nous puissions réagir, le sol s’effondra sous nos pieds. La course de l’éboulement se fit étrangement douce à sa fin, comme pour nous poser au fond de ce puit. À cet endroit-ci, il n’y avait plus d’eau. Nous pouvions respirer de l’air, et nous découvrions une pièce qui s’étendait à perte de vue dans les ombres. Cependant, notre attention se trouvait portée sur Cthulhu. Une espèce de créature à tête de pieuvre et aux grandes tentacules. Il avait une sorte de corps d’homme, un homme robuste et gigantesque. Il portait ses griffes à ses doigts et des ailes comme celles des chauves-souris à son dos.

Elle parlait calmement, essayant de se souvenir. Annabelle n’avait pas le talent de conteur que le Voltigeur avait, mais elle mettait grande attention à éclairer les tiroirs de ses souvenirs.

- J’avais infiniment peur, je ne pouvais rien dire. À part répéter sans cesse, le plus calmement possible à Peter qu’il devait protéger son territoire en montrant que lui aussi avait un grand pouvoir. Cthulhu était encore en train d’émerger de son long sommeil, mais il avait montré à nos esprits des images, et son âme conquérante voulait marcher sur Neverland. Mais Peter Pan avait réussi à lui faire comprendre, de dirigeant surnaturel à dirigeant surnaturel qu’il n’était qu’invité.

La Dormeuse haussa doucement les épaules.

- Si n’importe quel humain s’était dressé, sa parole n’aurait jamais été entendue. Mais ici, ce n’était pas un humain qui se mettait sur le chemin de cette entité plus vieille que l’Homme. Aujourd’hui, il dort, le Dormeur, dans la Cité Engloutie qui pourrait peut-être être notre R’lyeh.

Elle se replongea dans la contemplation de l’écaille et ajouta avec un sourire un peu plus grand.

- Je n’ai jamais eu autant peur, et pourtant, j’étais bizarrement heureuse de le vivre. Tu sais, Cthulhu, c’est une créature qui vient des histoires de mes livres. Je les lis en boucle depuis… très longtemps. Et j’étais sûre que tous ces « dieux » existaient, du moins, j’aimais l’imaginer.

Ces romans étaient ses petites aventures.
La Fille de joie était réellement une fan inconditionnelle. Peut-être un peu plus folle à cause des années passées ici, peut-être parce qu’elle avait rencontré l’une de ces horreurs sans nom.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mer 25 Jan 2017 - 11:45

Tout sourire, Samuel garda les yeux rivés sur la Dormeuse, qui avait commencé à raconter d’une voix douce l’histoire promise. Le pirate hocha la tête doucement à ses premiers mots, comme pour l’encourager : récente ou non, ça n’avait guère d’importance ; et puis les grandes aventures étaient bien surfaites, à son humble avis.
D’autant que les thèmes abordés par cette histoire, bien qu’ancrés dans un réel bien plus présent, résonnaient aux oreilles du pirate d’une étrange façon. L’enfance au Grand Arbre ; c’était si proche, et pourtant si lointain ! En si peu de temps, il avait grandi, forci, sa voix s’était légèrement changée… Il se souvenait encore pourtant des après-midi de jeu près des mères, alors que les chefs élevaient la voix pour tenter de se faire entendre. L’insouciance de l’époque, même illusoire, lui manquait. Ceci dit, que Peter soit apparemment le héros de ce conte contrebalançait la douce euphorie qui aurait pu l’habiter. Il se retint de faire tout commentaire, n’étant pas ici pour discuter politique neverneverlandienne.

Spectateur muet et béat, le Voltigeur ferma les yeux, essayant de s’imprégner de l’atmosphère aquatique du récit. L’eau, partout autour des protagonistes. La vision qui baisse à mesure qu’approchent les profondeurs. Les grondements sourds guidant la voie. Un frisson parcourut le corps du pirate, guère rassuré. Les détails de l’histoire étaient si prenants, si bien racontés ; lui-même n’avait pas sa verve descriptive, à son humble avis. Et la créature qu’ils avaient rencontrée… Elle n’avait rien de commun avec un simple dragon noir, un petit serpent malhabile et faible face à lui. Une chose sous-marine, volante, et avec des tentacules ? Ca n’était guère engageant… Il comprenait que personne n’ait envie de se frotter à un tel être. Ceci dit, la conclusion « Peter saves the day » ne lui plaisait guère – il préférait rester dans l’idée que l’Enfant Roi n’était qu’un pourri cruel, qui n’amenait rien de bon. Remonter, même minimement, l’enfant sur son échelle des valeurs le contrariait quelque peu. Mais il s’en accomoderait – et ne ferait même pas de réponse sarcastique.
Laissant silencieusement les paroles de la Dormeuse mourir, il tenta un pâle sourire, et continua doucement :


    - Il t’a sans doute fallu beaucoup de courage pour accompagner Pan… Il a eu de la chance de t’avoir à ses côtés pour le soutenir. Petite pause, le sourire s’élargit. Tu es exceptionnelle. Affronter sa peur, ça n’est jamais évident. Mais je comprends pourquoi l’événement reste d’une façon positif dans tes souvenirs. Il y a une part de fierté, une part de soulagement sans doute aussi…

Être encore là et témoigner. Ca n’était pas donné à tous.

    - Je ne connaissais pas Cth… Cthulhu ? Ces livres, ils racontent des histoires vraies du coup ? Ca ne doit pas être très joyeux à lire… Et encore moins d’imaginer qu’ils rodent parmi nous.

Un frisson, encore. L’angoisse est communicative…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Jeu 26 Jan 2017 - 20:09

Contente que l’histoire ait eu l’air de plaire, elle dessina un sourire pudique sur son visage. Oui, le roi de l’Île avait eu de la chance de l’avoir, elle se le disait, et elle le regrettait presque aujourd’hui. Aurait-elle dû laisser le Dormeur emporter Neverland ?

Ça faisait du bien d’entendre que l’on était exceptionnelle, même si elle était presque un peu gênée d’être complimentée ainsi, inhabituel pour la Fille de joie. Ça semblait sincère, en plus de cela. En apparence en tout cas.

Ses yeux d’un pâle vert se tournèrent à nouveau vers l’océan, elle l’aimait et le craignait. Elle l’adorait et le haïssait.

Un jour, elle voudrait partir de cette île qui lui fut si douloureuse, et aller à Providence.

Cette ville, elle s’en souvenait, du nom.

Sam ramena la Dormeuse parmi les éveillés, évaporant ainsi la mélancolie de l’enfance passée qui s’était doucement peinte sur les traits d’Annabelle. La question posée lui redonna un cran au sourire fantomatique.

- Elles sont vraies oui, j’en ai eu la preuve sous les eaux. J’ai parfois l’impression qu’en tendant la main…

Les doigts qui flânaient sur la vitre vinrent flotter dans les airs pour s’étendre, comme pour illustrer les mots.

- … je peux toucher un le spectre d’une de ces créatures vivant en parallèle à Neverland. Ce pays est celui de l’imaginaire, jamais les Anciens n’ont été aussi proches. Il ne leur suffirait que d’une petite porte pour venir.

Ramenant ses deux mains à la contemplation de l’écaille, elle poursuivit ses hypothèses. Peut-être le temps les avait rendues plus réelles aux yeux d’Annabelle.

- J’avais émis l’idée qu’il pouvait y avoir un imaginaire adulte, plus sombre. Où mourraient leurs enfances, et que peut-être… les Anciens, les créatures indéfinissables se nourrissaient de cela. Tout est possible, ici.

L’immensité astrale, le nether, tout ce qui entouraient les écrits qu’elle lisait encore et encore, depuis maintenant un peu plus d’un siècle sans qu’elle puisse s’en rendre compte, modelaient et solidifiaient ses idées. Heureusement, elle ne se souvenait plus de ce qui l’avait angoissée, une des choses qui l’avaient encouragée à prendre la main de l’Enfant Roi tout comme certains avaient offert leur cervelle pour aller sur Yuggoth au Êtres du Dehors.

Elle revint s’assoir ensuite sur le divan, toujours plongée dans la couleur du petit trophée. Mais finalement, elle s’en détacha pour se concentrer sur le Voltigeur.

- Tu sais, parfois, je regrette d’avoir aidé Peter Pan. Parce que lui, il avait eu l’air de ne pas s’être souvenu de tout ça… quand il m’a bannie… il avait juste écouté les idioties de son lèche-bottes.

Les yeux un peu humides, elle essayait évidemment de ne pas s’emporter. La rancune ne s’était jamais envolée.

- Tu sais ce que ça fait, ou tu as déjà vu, si tu étais un ancien Garçon Perdu… comme ils traitent les bannis. D’un seul coup, on n’a plus aucun ami.

Un rire forcé, léger, mourant. Juste pour ne pas rester dramatique.

Elle qui voulait s’ouvrir un peu, pour ne pas sembler une statue de glace, ni être en position de force grâce au savoir sur l’autre.

Ils avaient détruit une boite à musique, un cadeau. Réparé depuis, cependant, l’acte même de destruction l’avait touchée. C’était pour cela que la Dormeuse tenait grandement aux présents, elle devrait faire en sorte que cette écaille ne risque rien.

- Merci beaucoup, une fois encore, pour ce cadeau.

Sourire, pour évaporer les larmes aux portes de la jetée.

Elle, elle se souviendrait de ceux qui l’aidaient, de ceux qui lui accordaient de bons moments.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Ven 27 Jan 2017 - 17:12

Un frisson parcouru l’échine du pirate. L’atmosphère était glacée par la simple idée, que, si proches… Glacée, l’atmosphère, alors que la chaleur était au rendez-vous dans la pièce, alors que son cœur s’était réchauffé, et que ses yeux brillaient. Etrange, ces picotements le traversant de part en part, signe que tout n’allait pas bien, et que pourtant il mourrait d’envie de se laisser aller à la béatitude.
Il ne put cependant s’empêcher de pouffer tristement aux mots de la belle. Un imaginaire adulte, plus sombre ? Où mourraient les enfances ? Avec un pincement au cœur, le souvenir encore vif, éclatant, pourpre, il secoua la tête :


    - Pourquoi n’y serait-on pas ? Que nous reste-t-il maintenant, de leur enfance qu’ils chérissent tant…

Annabelle, apparemment sur la même longueur d’onde que le pirate, revint s’asseoir, et lui parla de ses regrets. Les poings serrés de Sam en disaient presque autant que son regard. Il hocha la tête en se mordant l’intérieur des joues. Il le savait. Il le savait très bien. Peter était tellement stupide ! A bannir le moindre être un tant soit peu différent, il semait les morts de demain. Bon nombre des pirates n’avaient pas demandé à être bannis… Lui le premier, sans cette ultime trahison, cruelle et sans fondement, ne se serait jamais tourné vers Hook. Et même s’il ne regrettait rien, l’amertume restait.

    - Peter se souvient de toi tant que tu es amusant, passionnant… Les gosses, il s’en fiche, il ne cherche que son propre plaisir. Le moment où il se lasse de toi… Peu importe de toute façon… On ne peut plus rien y faire…

Il n’aidait guère là. Sa gorge se serra, et il attrapa la main de la Dormeuse :

    - Je suis désolé de ce qui t’est arrivé. Tu ne le méritais pas. Il s’en mordra les doigts un jour ou l’autre. Il était tellement influençable et enfantin, il ne se rend pas vraiment compte de ce qu’il fait.

Et ça n’était pas une excuse, mais une circonstance aggravante. Sam ferma les yeux, essaya de se remémorer les visages de Perdus. Qui lui crachaient au visage, lui hurlaient des insanités. Ses quelques amis qui se détournaient, honteux et conscients de l’injustice. Ceux qui avaient juste fui. Un jour, il se vengerait…
Il se ressaisit, et regarda Miss Annabelle, qui venait de le remercier. Il gloussa, légèrement, et secoua la tête :


    - Il n’y a pas de quoi. Tu la mérites bien. C’est moi qui devrait te remercier pour le cadeau que tu me fais. Je pense que si je m’épanchais autant avec qui que ce soit d’autre, je me serais pris une droite depuis bien longtemps.

Il se sentait bien chanceux…

    - Si jamais tu as besoin de quoi que ce soit, n’hésite pas à me le dire… Je serais là pour toi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mer 1 Fév 2017 - 19:14

Les mots de Sam étaient justes, tristement justes. Elle se laissa prendre la main, serrant légèrement les doigts pour répondre à ce geste bienveillant. Et les paroles suivantes lui firent relever les yeux, presque étonnée de ce qu’elle entendit. Mais touchée aussi. Légèrement, elle acquiesça aussi.

Elle se demandait… est-ce qu’elle aiderait s’Il venait à se réveiller encore ? Est-ce que Peter Pan se souviendrait d’elle, et de ce qu’elle avait apporté par ses livres ?

Tout semblait triste, mais encore, un peu de clarté douce s’ajouta au décor. Le fin sourire revenait se souder sur le visage pâle, fantomatique, de la fille de joie.

Il disait qu’il la remerciait, qu’il serait là pour elle si elle en avait besoin. L’amitié ? Pouvait-elle le voir ainsi alors ? La Dormeuse ne cracherait pas sur une si jolie possibilité. Ils étaient rares, ceux envers la confiance se construisait doucement mais sûrement. Annabelle avait plaisir à entendre ces termes. Elle pensait encore plus qu’elle avait bien fait de suivre la fillette excentrique, qui n’en était pas une en réalité.

Délicatement, elle vint poser un lécher baiser aux lèvres du pirate.

- Merci beaucoup, je n’hésiterais pas alors.

Un temps, puis elle rigola un peu, prenant une expression marquant une fierté de soi-même.

- J’aurais voulu t’enlacer, mais je me suis souvenue que tu n’aimais pas trop.


Fière de s’être souvenue.

Lorsque son regard croisa les flammes de la cheminée, elle remarqua que le feu baissait. Il avait perdu de sa grandeur d’avant, le « temps » passait. Alors elle ne quitta pas la contemplation de l’entité rougeoyante et dansante, tandis que la Dormeuse adressa une fois encore ses paroles à Sam.

- Je te remercie aussi d’avoir accepté de rester un peu plus, maintenant, si tu souhaites prendre congé… tu le peux, je me résoudrai à travailler.

Sourire, elle était rassurée de ne pas l’avoir blessé. Elle était aussi heureuse d’avoir eu un moment calme. Une plus longue prise d’air frais.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mer 8 Fév 2017 - 16:16

Samuel rosit en sentant le doux contact des lèvres de la Dormeuse contre les siennes. Il était heureux de ne pas sembler trop cavalier et aventureux, content qu’elle accepte de s’ouvrir un peu, de se laisser presque… Apprivoiser ? La comparaison n’était guère flatteuse, c’était certain, mais le pirate ne trouvait de mot plus juste. Et pourtant… Il avait envie de hurler. De hurler, encore et encore. Prends-moi dans tes bras. Serre-moi comme si j’allais couler. Ne me lâche plus, jamais. Glisse tes mains là où tu ne devrais pas… Retenant un rictus et des larmes de dépit, le pirate hocha la tête doucement, et recula d’un pas. Affichant un sourire entendu, il inclina la tête :

    - Je te remercie de ta sollicitude. Peut-être qu’un jour, je saurais me dépasser, et tu pourras me prendre dans tes bras, si tu le désires toujours.

Peut-être qu’un jour, les cochons voleront et les poules auront des dents. Peut-être que les pirates seraient moins stricts sur leur politique d’admission. Peut-être que… Avec des si et des peut-être, on pouvait mettre Never Land en bouteille disait-on. Pas la peine d’épiloguer à ce sujet. La magie elle-même avait ses limites.

    - Ce n’est rien, ça m’a fait plaisir aussi. Mais… Tu n’as pas l’air très motivée à l’idée de retourner au travail. Tu es sûre que tu veux que je m’en aille ?

Il souffla du nez. Il se montrait positif, mais savait qu’il n’aurait sans doute pas supporté l’idée d’être enfermé là à faire ce qu’Annabelle faisait. Bon, lui avait le double problème qu’il n’aurait pas supporté être traité comme une femme toute la nuit – et toute la journée non plus à vrai dire… Mais tout de même.

    - Je n’ai pas d’impératif, nous restons au port encore quelques temps…

Le pirate fit craquer son dos, attendant la réponse de la demoiselle. Devait-il se diriger vers la porte, ou au contraire retourner s’installer confortablement sur le canapé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Client Fidèle   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Client Fidèle
» [ce soir]Le Fidèle disparu
» Île de Rêve. Aucun client à mon complexe hôtelier
» client bloodbowl en mode standalone et deconnecté ?
» [Coup de geule] Black Ops 2, vos client vous le rendent bien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché :: La Maison Close-