Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Client Fidèle   Lun 12 Déc 2016 - 0:10


Soirée de travail normale, en soit. Toutes étaient apprêtées, toutes aussi jolies que les joyaux qui attiraient tant les pirates dans le fond des grottes périlleuses. Dans la salle principale de la Maison, on jouait aux cartes, aux échecs aussi peut-être bien. On buvait, on grignotait. On divertissait les clients. Certains montaient aux étages, dans la chambre que le client souhaitait.

Annabelle participait à une partie de poker bien moins sérieuse que celle des professionnels. Gloussant délicatement, comme il le fallait pour être élégante. Mignonne. Comme toutes. Elle se baladait parmi les groupes, elle avait peut-être déjà diverti un pirate en essayant d’apprendre à jouer aux échecs. Oui parfois, il n’était pas toujours question de chair. Certains aimaient juste passer un temps léger.

La Fille de joie s’était, un petit moment, réfugiée aux fenêtres pour surveiller l’océan. Avec la crainte et l’inavouable espoir de voir les Horreurs sans nom sortir des profondeurs. La peur et la joie mêlées, depuis le jour où elle L’avait vu. Dans la Cité Engloutie.

Peut-être le brouhaha de la soirée qui habitait ces murs la rassurait, empêchant ainsi ses oreilles d’entendre des bruits venant d’Ailleurs.

Elle souffla sur la vitre et inscrivit un étrange symbole sur la buée. Sans doute personne ici ne pourra le comprendre, peut-être Dabeid le pourrait mais il n’était pas là. La Dormeuse avait bien envie de s’évader lire un peu, se nourrir des mots de son cher et tendre écrivain qui avait bâtie son imaginaire. Il y avait toujours cette partie d’elle, enfantine qui admirait un grand homme sans se soucier de la réalité. Aujourd’hui, elle ne pourrait jamais dire exactement qui il était, mais elle buvait l’encre couchée sur les pages de ses yeux pâles.

Un peu perdue dans ses pensées, elle se souvint que le son qui l’entourait était celui qui signifiait qu’elle devait travailler. Alors elle se hâta de revenir parmi les fêtards distingués. Valsant un peu parmi les obstacles, finalement, son parcours s’arrêta net lorsqu’elle reconnu une personne en particulier qui semblait venir d’arriver.

Doucement, la Dormeuse s’avança mains jointes reposants devant elle. Sans se soucier de ce qui pouvait se cacher dans les ombres, elle accorda son entière attention à celui qui venait d’entrer dans sa vue. Une rapide mais élégante révérence, puis elle lui tendit les mains avec un fin sourire.

- Bonsoir cher Voltigeur.

Sam Miller, Vigie du Jolly Roger, il était devenu habituel de le voir ici pour passer du temps avec elle. Payer pour parler un peu, une pointe d’affection. Miss Annabelle ne rechignait pas à cette demande. Même si elle ne rechignait plus à rien depuis bien longtemps.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Lun 12 Déc 2016 - 23:21

Atterrir les pieds les premiers sur le débarcadère, avec un sourire jusque derrière les oreilles et des bras qui s’étirent… La scène se multipliait ce soir-là, tous les flibustiers revenant de quelques jours en mer. Sam lui tirait un peu la gueule, dans son coin ; il s’était réfugié dans le navire, et espérait secrètement que quelqu’un le cherche, qu’il manque à quelqu’un. Pff. Comme si ça allait arriver. De temps à autre, quand le vase de son angoisse commençait à déborder, il faisait ça. Il se roulait en boule, et attendait que passe le temps. Juste pour savoir s’il était utile. Oh, pas indispensable ; juste utile.
Mais dans l’euphorie de la descente sur les quais, l’occasion d’aller boire et de se dégourdir les jambes, personne ne cherchait la vigie ; qui avait besoin d’observer au loin, quand les seules menaces étaient les rapineurs trop agressifs ? Au bout de plusieurs… Minutes, heures ? Il ne savait plus trop ; Sam se releva, sécha ses larmes et reprit le sourire acide qui ponctuait son expression faciale au quotidien. Prestement – presque trop – il remonta sur le pont du Jolly Roger, et débarqua à son tour ; l’ambiance s’était calmé par ici, mais on sentait une fièvre monter dans les rues du Port. La fête était à l’œuvre.
Samuel ne tenait pas à participer. Pas ce soir. Ce soir, il allait prendre soin de lui, se blottir dans des bras doux, et sentir un souffle chaud au creux de son cou. À vrai dire, il aurait aimé en faire plus, sentir une peau chaude contre la sienne, mordre à pleines dents la chair et les sentiments. Si seulement il osait s’ouvrir… Sammy chancela à cette pensée, et s’effondra, tombant sur les genoux ; ses mains agrippèrent le ponton en bois, quelques échardes se plantant dans ses mains calleuses. Malgré l’air qu’il inspirait à grosses goulées, la boule dans son estomac refusait de partir. Un haut le cœur un peu plus gros que les autres débloqua la situation, et une tâche brunâtre put se voir dans la mer. Hoquetant, respirant rapidement, Sam se retourna et se laissa tomber, essuyant sa bouche d’un revers de la main. Il laissa passer quelques secondes, puis retourna vers la mer, et se rinça le visage. Il empestait le poisson et le sel.

Se relevant, il se dirigea vers la Maison Close, dans laquelle il pénétra. L’atmosphère était capiteuse, et l’air empli de sons de joie, de rires et d’amour. Samuel se rafraîchit quelque peu, passant son visage et sa nuque à l’eau clair, avant de suivre les indications des filles de joie, qui savaient ce qu’il cherchait en ces lieux. Avec un sourire reconnaissant, et un clin d’œil appuyé, il remercia la belle rousse qui lui indiqua Annabelle. Leurs regards se croisèrent, et Sam s’arrêta, se contentant de répondre d’une révérence à celle que la jeune femme lui avait adressé. Attrapant ses mains alors qu’elle parlait, il les baisa, ravi de sentir entre ses mains épaisses celles, si douces, de la blonde. Il rosit légèrement, et répondit, charmeur, comme si ses rancunes étaient oubliées :


- Bonsoir chère amie. Vous êtes ravissante ce soir.

Il inclina légèrement la tête, et s’approcha d’un peu plus près de la jeune femme :

- Je suis ravi de vous voir… Je craignais qu’un de mes camarades n’ait requis votre présence.

Le ton se faisait mielleux. Les odeurs qui parcouraient la salle montaient aux narines de la vigie, qui se sentait légèrement embrumé. Au moins ici pouvait-il faire semblant qu’on l’attendait, que Miss Annabelle avait refusé un prétendant, se doutant de sa venue. Il savait bien que c’était faux, mais l’espoir incertain calmait ses élans de mal-être. Avec un clin d’œil, il enchaîna :

- Si vous le voulez, vous pourriez me menez dans un endroit un peu plus calme…

Tenant la main de la jeune femme, le pirate se laissa mener…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mar 13 Déc 2016 - 19:45

Charmant. Comme toujours, du moins, on pouvait avoir la joie de compter quelques « gentleman » parmi les brutes ou toutes sortes de fous assoiffés du sang des ennemis. La Dormeuse serait hypocrite de désapprouver les sorts réservés aux Enfants Perdus. Elle leur en voulait tant.

Et donc, Sam faisait partie de ceux qui semblaient être plus « humains ». Restait à savoir si c’était une bonne chose. Mais cette question ne se posait que lorsque la Fille de Joie s’attardait à penser en suivant les livres qu’elle dévorait en boucle.

L’odeur du pirate n’avait rien de dérangeant pour qui était déjà habitué, et une fille de joie de ce port ne pouvait que l’être. Durant un instant, Annabelle se dit que les créatures de ses nouvelles devaient sentir à peu près pareil.

Quelques gloussements élégants, pour être la bonne travailleuse qu’elle était. Un remerciement pour le compliment auquel elle avait eu droit. Cependant, elle reprit bien vite un simple sourire doux, tout le contraire des horreurs qu’elle lisait. Doucement, elle acquiesça de la tête pour répondre favorablement à la requête de la vigie du Jolly Roger. Un peu de calme, et avec le Voltigeur, elle aussi pouvait un peu se reposer. Annabelle guida alors le fidèle jeune homme à l’étage, attrapant une clef de chambre au passage. Cette partie de la bâtisse avait l’avantage d’être paisible, pour ne pas déranger les habitants du moment. Quoi qu’ils fassent.

Miss Annabelle n’aimait pas le calme trop plat, le silence, elle prenait peur de ces ambiances. Entendant des bruits venant d’Ailleurs, ou ces moments où elle avait la sensation qu’en tendant la main… elle pourrait frôler du bout des doigts ces créatures abominables.

La soirée se faisant particulièrement fêtarde, joyeuse, la demoiselle avait jugé que l’étage serait effectivement le meilleur endroit pour retrouver un calme agréable.

La Maison avait l’élégance surprenante pour un village pirate, c’est dans un paysage tout à fait raffiné que les pas portaient jusqu’au boudoir du moment. Annabelle entra la clef, tourna le mécanisme invisible et invita Sam à entrer dans la pièce. Un peu sombre au premier abord à cause de l’absence du soleil, et le temps nuageux et même pluvieux n’aidait pas le moins du monde. La jeune fille s’attela à enclencher les lampes à huile, il suffisait d’augmenter les quelques petites flammes habillant la chambrée.

Les lueurs diverses et chaleureuses dévoilèrent un mobilier à l’image du reste de la Maison, ainsi qu’une cheminée, un divan et bien sûr un lit.

Les lumières retrouvées, Annabelle revint auprès du pirate pour l’emmener au canapé où elle prit partie de s’asseoir. Comme déjà prête à entendre une histoire.

- Ici on n’entend pas beaucoup la fête, j’ai pensé que ce serait assez calme.

Elle invitait le Voltigeur à s’installer lui aussi.

- Que te mène-t-il par ici à nouveau ?


Puisqu’il aimait se confier, du moins elle le supposait, elle engagea la conversation. Y mettant toute son attention, digne de celle qu’elle accordait aux mots de ses précieux.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mer 14 Déc 2016 - 15:38

Sam sourit en entendant Annabelle glousser ; quelles que puissent être ces illusions à ce sujet, il s'en accommodait fort bien. Et qu'elle joue ou non, ses expressions semblaient suffisamment sincères pour ne pas alerter l'incrédulité du pirate.
Suivant docilement la jeune femme jusqu'à l'étage, heureux de retrouver une atmosphère plus calme, et tellement plus respirable ! Bon, ça ne faisait que ressortir sa propre odeur, et il ne put s'empêcher d'avoir un petit sourire contrit à l'attention de la jeune femme - sans pour autant lui expliquer le pourquoi d'une telle grimace. Il avait toujours l'impression de détonner dans l'atmosphère si douce et pleine de velours de la Maison. Comme si tout, jusqu'aux meubles, lui rappelait qu'il jetait des fortunes pour quelques heures de causette, que personne n'était dupe, que tous ses camarades riaient dans son dos à ses dépends. Un frisson parcourut son échine, mais il se ressaisit bien vite, reprenant contenance devant charmante compagnie.
Sam s'appuya contre la chambranle d'une porte, et se fit la remarque qu'avec toute cette soie et ces velours sur les murs, ces derniers étaient plus confortables que n'importe quel couchage de bateau. Silencieusement, il observa la belle s'occuper de l'éclairage de la chambre ; rapidement, l'atmosphère devint plus chaude, sous la lumière tremblotante des lampes à huile. Une fois sa tâche faite, elle revint vers lui, le menant jusqu'à un divan, où ils s'installèrent tous les deux. Déjà apaisé, Sam lâcha un léger soupir, qu'il retint entre ses dents, et afficha son sourire habituel.


    - Très bon choix. J'entends déjà suffisamment les soûlards brailler et les ronflements lorsque je suis mer. Je me passerais du reste ici.


Charmeur, il lança un petit clin d’œil à la demoiselle, qui s'enquit des raisons de sa venue en ces lieux.

    - Vos beaux yeux, quoi d'autre ? J'avais envie de vous conter mes aventures. C'est dommage tout de même que les femmes ne puissent monter à bord du Roger. Vous pourriez voir de belles choses...


Il n'avait pas juste envie de pleurnicher ce soir. Il voulait juste parler, parler, et quelqu'un l'écoute - pour de vrai ou pour de faux, peu importe au final, il n'avait guère le choix - plutôt que se moquer de lui. Il attrapa d'une main celle de Miss Annabelle, et commença à raconter, tout en utilisant son autre main pour exprimer visuellement ses aventures.

    - Nous sommes revenus sur le port ce soir - ça n'a du échapper à personne. Le voyage était fort long, et loin d'être reposant... Je m'étonne que tant de mes camarades puissent mettre pieds à terre, tant le voyage était éprouvant... Tout a commencé après trois jours en mer. Un énorme grondement a secoué le pont... Comme un tremblement de terre, mais en mer ; nous étions tous aux aguets, quand une gigantesque bête s'est élevé hors de l'eau...


Sam serra la main de la jeune femme, tout en mimant une tête qui s’élèverait de son autre main. La pauvre, elle devait supporter ses élucubrations… Peut-être qu’elle finirait par l’assommer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mer 14 Déc 2016 - 18:47

Toujours des mots flatteurs, comment refuser d’en profiter ? Annabelle accorda un grand sourire à la raison donnée, heureuse d’entendre ces paroles. Les pirates avaient tout de même des gens agréables dans leurs rangs. Sam souleva aussi un point fort imprégné, l’interdiction des femmes à bord du vaisseau. Voir l’île sous des angles différents, depuis le large que permettait les limites de ce monde –limites que nulle n’avaient jamais décrites- serait une bénédiction pour les yeux. Et puis… deviner les contours de R’lyeh depuis le dessus, voilà qui intéresserait grandement la demoiselle.

Mais… ils accepteront d’emmener les femmes à bords, le jour où ils pourront tous partir, non ? Elle l’espérait en tout cas. Même si ce rêve était impossible. Tous condamnés à errer sur cette île. Ce monde imaginaire et pourtant si concret.

Se laissant prendre la main, comme si elle était emmenée dans un récit épique, comme la fois lointaine où Peter Pan avait pris la sienne pour la conduire à R’lyeh se présenter à Cthulhu. Remettre tout en ordre. La Dormeuse se fit grande spectatrice, lectrice des pages sonores du Voltigeur.

Les paroles sur le voyage la firent sourire, elle les savait toujours proches. Ces pirates, homme de la mer mais pourtant enchainé à ces terres débordantes de magie, cette image l’attristait toujours… empêcher des aventuriers de partir voir d’autres mondes lui paraissait aussi contre nature que de garder un cheval enfermé dans un box. Elle ne devait pas se soucier de cette cruelle réalité, juste se laisser emporter par l’orateur. Juste se laisser guider par la main.

Ses yeux s’arrondirent à la mention d’une gigantesque bête marine. Impossible de mettre autre image que celle de l’abomination qu’elle avait vue, celle de ce qu’elle adorait et craignait. Aussitôt, ses iris pâles se plongèrent dans la fenêtre derrière elle, scrutant la surface de l’océan. Un frisson la parcouru, les images de sa quête sous-marine revinrent. Parmi les ruines antiques, des ruines peut-être cyclopéennes que même les Sirènes avaient abandonnées le jour où Il s’était éveillé.

Rapidement, elle tourna sa tête à nouveau vers Sam, presque implorante de connaître la suite. Est-ce qu’il racontait réellement des histoires ? Elle l’espérait presque, car elle ne voulait pas voir les Profonds sortir des eaux. Mettre à sac le Port.

- Comment était-elle ? La créature était-elle munie de tentacules, d’ailes comme celles de dragons ?

Sam avait toute l’attention d’Annabelle, cette dernière imaginait les paysages décrits dans ses livres. L’étrangeté comme dans la nouvelle « Le Temple », elle imaginait un ciel toujours aussi triste que celui de ces temps. Elle se dessinait les souvenirs qu’elle avait pu se faire, ce jour où elle avait pu écrire une de ces histoires surprenantes. On lui prenait la main comme Le Voltigeur le faisait à cet instant. C’était presque comme avant. Quand elle était Amnesia.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Jeu 15 Déc 2016 - 11:05

Sam fut soufflé de voir à quel point la jeune femme rentrait dans son histoire. A peine eut-il évoqué l’apparition d’un serpent géant qu’Annabelle se dressa légèrement sur son siège, ouvrant de grands yeux – Samuel ne sut pas tout de suite s’il s’agissait de surprise ou d’intérêt, sans doute un peu des deux. Le regard de la fille de joie glissa vers la fenêtre, observant derrière la bruine fine l’océan qui se déroulait non loin de là, comme si elle s’attendait à voir surgir le monstre marin dont il venait de parler. Quelle surprise se serait là ! Ici, il fallait cependant s’attendre à tout, tant l’imagination des habitants et leur puissance était forte – un narrativium que Terry Pratchett n’aurait pas renié. On lui avait raconté les rencontres avec le kraken, et rien que l’évocation de la créature le faisait frissonner – heureusement que les pirates étaient trop insignifiants, dans leur coquille de noix, pour attirer la curiosité des monstruosités tapies dans les bas-fonds.
Quand la Dormeuse se retourna, elle prit la parole, inquisitrice, la supplique dans la voix. Cet empressement effraya quelque peu le conteur, qui ne s’attendait pas à ce que son public s’implique à ce point ; il en était cependant heureux que ça se passe bien, il avait eu peur que ça embête la demoiselle, qui à vrai dire n’avait rien demandé.


    - Des ailes ? Non, elle n’en avait pas… Mais son corps était long, glissant… Elle semblait apte à s’élever dans les airs, tant ses sauts étaient hauts ; comme si elle désirait avaler les nuages. Quant aux tentacules… De longues vibrisses partaient de son museau, aussi épaisses que des tentacules, et il semblait capable de les diriger.

Faisant vibrer sa gorge avec la bouche fermée, il fit naître un grondement sourd, et le relâcha, avant de reprendre :

    - Ses écailles étaient brillantes, mais effroyables… Loin d’être chatoyantes et colorées, l’ambre sombre qui le colorait indiquait le désespoir. Un long frisson parcouru tout le navire, et le branle-bas de combat fut sonné. A ce moment, nous ne savions pas si la créature voulait nous causer du tort…


Sa main libre survola leur visage, se refermant en un poing, serré jusqu’à faire blanchir les jointures.

    - J’ai sorti mon sabre, tout en haut du nid-de-pie. Attiré par le tintement du métal, et par l’éclat bref qu’il réfléchit, la créature a posé son terrible regard sur moi. Je me suis senti trembler, sachant que je n’étais rien face à cette puissance… Il s’est approché de moi, et m’a observé d’un de ses yeux, noir comme les abysses, sans reflet…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Jeu 15 Déc 2016 - 19:36

Comme en apnée, elle attendait la précision, la description. Annabelle fut soulagée de ne pas reconnaître les traits de Cthulhu dans les mots du pirate. Cependant, elle était infiniment curieuse de s’imaginer la bête des mers. Après avoir laisser un léger soupir s’en aller, un soupir de grand soulagement. Il dormait encore. Elle reposa ensuite toute son attention sur la suite du récit. Prête à dessiner les images dans son esprit.

Chaque détail, elle l’ajoutait au portrait qu’elle peignait dans les airs de son imaginaire. C’était vraiment une occasion d’ajouter une créature au bestiaire, elle qui avait déjà lu et relu les mêmes nouvelles.

Du regard, elle suivit le parcours de la main de Sam. Ecoutant toujours l’histoire, attentive. Elle savait se faire bonne auditrice. La Dormeuse pensa à une taille colossale pour que la bête puisse atteindre le nid-de-pie. Un peu comme le Monstre du Loch Ness, en plus grand et plus « serpentesque ». Le Voltigeur avait parlé d’un serpent, du moins dans la forme allongée.

- Que s’est-il passé ensuite ?


Grand sourire, comme une gamine voulant la fin de l’histoire avant d’aller au lit. Il ne fallait pas laisser le suspens ainsi, la pauvre avait très envie de se nourrir d’une nouvelle histoire de monstre marin. Elle en raffolait.

- Je doute qu’il t’ai dévoré, puisque tu es ici pour le conter.

Toujours le sourire aux lèvres, qu’il continue de parler. Les mots étaient intéressants, et les sons fuyaient. Pas d’étrangetés hantant l’esprit de la Fille de Joie.

Elle s’appuya sur le dossier du divan, épaule enfoncée dans le coussin. Comme couchée sur le côté. Confortablement installée, sans lâcher la main de Sam. C’était comme si elle était à nouveau portée dans les aventures qu’elle avait pu vivre avec Peter Pan. Avant qu’il ne l’abandonne, qu’ils ne l’abandonnent tous. Bannie pour avoir eu un imaginaire trop nocif, qui effrayait Bow, trop tard pauvre imbécile. Il dormait déjà à R’lyeh, aux pieds de l’Île. Peut-être que des Profonds aussi ? Peut-être qu’ils trouveront un moyen de venir jusqu’à l’étoile de Neverland.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Ven 16 Déc 2016 - 11:40

Comme scotchée aux mots du pirate, Annabelle soupirait de soulagement au rythme de ses phrases. Sam se perdait lui-même dans son récit, et les frontières entre vérité, omission, mensonge, se brouillaient. A mesure qu'il racontait son histoire, il se voyait vivre la scène, comme s'il se réveillait après un songe, comme si les mots faisaient revenir la mémoire. Il sentait presque le souffle de la bête contre son visage, avec l'humidité moite lui collant à la peau ; un léger haut le cœur le prit, léger soupçon réminiscent de son malaise un peu plus tôt dans la soirée.

    - Ce qu'il s'est passé ensuite… Il laissa quelques secondes de flou, avec un léger sourire assuré aux lèvres, avant de continuer. J'ai cru que ma dernière heure était arrivée, mais je n'allais pas me rendre sans me battre ! Je me suis avancé, j'ai pris l'air le plus menaçant qui soit – même si je n'en menais pas large. J'ai hurlé, et ce cri a galvanisé tous les marins, qui jusque là ne semblaient pas agir, observant fixement la Bête. Nous avons attaqué, ensemble. J'avais juste mon sabre, que je maniais souplement, et je tenais solidement du bras gauche une corde, pour ne pas chuter. Tout le navire tanguait, à chaque mouvement du monstre, qui déplaçait des quantités astronomiques d'eau. Mais nous avons attaqué… Et, coups de sabre après coups de sabre, harpons et boulets, nous épuisions le serpent. Plusieurs des nôtres ont fini par tomber à l'eau ou sous les crocs du monstre.


Samuel ouvrit de grands yeux exorbités, et leva la voix. Son rythme se fit plus saccadé, sa voix plus pressante. L'épiphanie était proche :

    - Le monstre, affligé de douleur, leva son immense corps au-dessus du navire, désireux d'en finir avec nous. Il voulait nous faire couler ! Son sang, d'un pourpre sombre, bouillonnait, s'échappant de ses plaies. Il s'est approché… Je suis monté sur le mat du cacatoès, et je me suis élancé, toujours la corde à la main… Heureusement, j'ai bien visé, et j'ai atterri sur son crâne et j'ai enfoncé mon sabre dans un de ses yeux!


Victoire ! Sam leva un poing victorieux, et reprit :

    - La bête s'est cabrée, et est retournée dans l'eau. Elle m'a entraîné avec elle… Sam prit une mine plus sombre, et se pinça la lèvre : L'eau avait une odeur âcre autour de lui, j'ai cru que j'allais étouffer… Heureusement, la corde s'est tendue, et m'a arrachée brusquement à son emprise. J'ai été remonté rapidement à la surface, pour être finalement monté à bord du Jolly Roger… Nous étions tous sous le choc…


Sam soupira, et appuya sur la main d'Annabelle. Il eut un pâle sourire, et laissa le silence s'installer quelques secondes...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mar 27 Déc 2016 - 12:55


Peut-être comme l’enfant qu’elle fut auparavant, elle avait bu le récit de Sam sans en laisser une seule goutte. Le suspens avait gardé l’attention tendue, et la fin relâcha la pression par un léger soupir soulagé. Et pourtant, elle le savait que cela ne pouvait que bien se finir, non ? Le bateau était là, le pirate aussi. Mais Annabelle s’emportait toujours bien plus loin lorsqu’elle écoutait une histoire. Aussi bien qu’un jour, Cthulhu en naquît. Lorsque Peter Pan avait, tout comme la Dormeuse à cet instant, imaginé l’histoire. Comme s’il s’agissait de la réalité de cette île.

De plus, le récit souligné des gestes théâtraux n’avait eu aucun mal à emporter l’esprit imaginatif de la fille de joie. Peut-être était-ce Dagon ? Non, il avait parlé d’une sorte de serpent. Il n’était pas question de Profonds ou des petits du Dormeur.

À la fin du soupir léger, la demoiselle rît un bref instant et enlaça le Voltigeur comme pour le remercier d’avoir apporté une nouvelle histoire. Elle aimait toujours les contes des marins. Peut-être trouveraient-ils un jour le sous-marin qui est décrit dans « Le Temple » ? Peut-être qu’à force, elle pourrait de plus en plus superposer son petit monde avec celui-ci. Elle était déjà convaincue que tout était lié à l’Ailleurs. Elle ne rêvait pas lorsqu’elle avait rencontré le Cousin des Grands Anciens, aux côtés de Peter Pan.

- Quel courage ! Quelle aventure ! Vous avez pu en faire un trophée ? Ou bien son corps était beaucoup trop gros ?

Elle imaginait la silhouette tombant doucement dans les abysses de l’océan, elle l’imaginait depuis le dessous. Comme lorsqu’elle était sous l’eau, levant la tête pour voir les rayons feutrés se colorant de bleu turquoise. L’image plaisait beaucoup à Annabelle. Elle en devint presque mélancolique de cette époque, celle du Grand Arbre. En libérant Sam, un léger voile de nostalgie habillait peut-être ses pâles iris. Les aventures, elle ne se nourrissait plus que de celles qu’on lui contait. En livres ou en paroles.

- L’océan renferme de grands secrets, l’un d’eux vous observait peut-être vous battre.

La Dormeuse n’avait jamais navigué, elle ne savait de la mer que ce qu’elle avait pu voir il y a de cela fort longtemps. Lorsqu’elle était encore une enfant. Elle imaginait donc presque automatiquement la ville engloutie sous la surface. Oubliant que cet endroit ne recouvrait pas toute la zone.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Jeu 29 Déc 2016 - 18:40

Sam rougit en sentant la jeune femme le serrer dans ses bras. Il était heureux qu’elle le soit aussi, et sa fièvre passait lentement. Il avait été si faible de se laisser aller encore une fois au chagrin ! Le sourire franc et amusé qui se plaça sur ses lèvres à cet instant pourrait convaincre n’importe qui que ses états d’âme étaient loin derrière lui – mais comme la terre est ronde, il finissait toujours par leur revenir.
Mais cela était loin devant lui encore, et il ne s’en souciait guère. Heureux – et presque épuisé de l’être – il poussa cependant un soupir à la mention d’un trophée, et fit mine de se renfrogner. Expirant lentement, il secoua la tête d’un air accablé, ce qui fit planer quelques unes de ses mèches folles, qui avaient l’audace de s’échapper de son catogan ; puis pris la parole, grave :


    - Non, malheureusement… Non seulement son corps était beaucoup trop gros, mais en plus, nous n’avons même pas réussi à l’achever. La créature s’est enfuie en feulant, alors que l’eau autour d’elle était comme bouillonnante. Je suis sûr qu’il panse ses blessures, loin au fond de l’océan, et prépare sa vengeance… Mais nous aurons moins peur, la prochaine fois, et il ne s’échappera plus !

Laissant la jeune femme reculer légèrement, et presque déçu que l’étreinte ne dure plus longtemps, il se pinça les lèvres, et répondit avec une voix sombre :

    - Peut-être… L’Île est immense, et l’océan plus encore. Mais j’espère que ce qui nous a observés n’était pas plus terrible que le monstre que nous avons affronté. Ou alors que ça évitera de nous chercher des noises.

Il frissonna à l’idée inverse. Samuel laissa fonctionner son petit cerveau de pirate l’espace d’un instant, et plongea pour récupérer son sac, posé un peu plus loin. Il avait toujours des tas de babioles à portée de main, pour les fées, les enfants perdus ou pour son simple plaisir. Il devait bien avoir un petit quelque chose qui corresponde, non ? Au milieu des plumes et des feuilles un peu froissées, des cailloux un peu rugueux, il trouva enfin ce qu’il cherchait ! Et la tendit à la Dormeuse : une belle écaille, à l’éclat brillant et sombre, terrible, longue de quelques centimètres.

    - J’ai toutefois pu garder un petit souvenir… Prends-la, si tu veux. Je risque de la perdre ou de l’abîmer. Ca serait dommage, elle est bien belle. On pourrait presque en faire un bijou, ou l’incruster dans un vêtement…

Une petite broche peut-être. La noirceur de l’une contrastant avec la pâleur de l’autre. Il sourit, et posa doucement sa main sur celle d’Annabelle, espérant que le cadeau lui plaise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Ven 30 Déc 2016 - 17:19

Le récit de Sam avait tout pour happer l’esprit de la Dormeuse qui imaginait déjà tout. Elle en avait les images dans les paupières. Et les frissons à l’idée que le récit ne soit pas fini. Un jour elle en aurait la suite. Une suite. Enfin elle pourrait avoir ces histoires entre la limite de la réalité et de la fiction, ces histoires auxquelles elle croyait mais sans jamais avoir de suite. Lisant en sachant pertinemment que ce serait fini pour de bon à la fin du livre. Mais le Voltigeur lui donnait cette ouverture d’une suite. Un livre aux pages infinies tant que son conteur serait là.

Mais, le pirate s’écarta, fouiller dans son sac. Annabelle observait, curieuse. Avait-t-il quelque chose d’autre ? Une sorte de trophée tout de même ?

Puis, elle vit de quoi il était question. Ses yeux brillèrent, heureux de voir quelque chose d’aussi joli. Elle ne pouvait pas décrire ce qu’elle en pensait vraiment, c’était un peu comme de la fascination. Elle était facilement impressionnable quand elle était plongée dans un récit. Et imaginer les écailles ainsi, multipliées sur la créature des mers, alimentait son imaginaire. Ce monde océanique qui la terrifiait et qu’elle adulait à la fois.

Elle fut presque surprise, elle l’était. Elle ne le cacha pas en portant son regard sur Sam lorsqu’il la lui offrit.

- Tu me la… donne ? Vraiment ?

La Dormeuse ne savait que dire, elle adorait que des pirates lui offre des petits trésors emplis d’aventures. Mais cette écaille était si particulière, elle avait ce récit en tête pour l’accompagner. Ce récit qui maintenant valsait entre la fabulation et la réalité de ce monde où tout était presque possible. Dans les frontières imaginaires.

La couleur la happait toute entière, c’était comme ça qu’elle imaginait le vide de l’éther. Enfin, lorsqu’elle lisait ce mot dans ses nouvelles.

Doucement, elle ferma la main sur le trésor du monstre au récit inachevé. Un grand sourire à l’attention de Sam, et posa son autre main sur celle du pirate.

- J’en prendrai grand soin.

Pendant ce temps, Annabelle ne se souciait plus de l’océan qu’on pouvait voir par la fenêtre. Ni de Ceux qui pouvaient se trouver dans les ombres, dans cet autre monde.

- Merci beaucoup, je suis désolée de savoir que tu dois donner de l’argent à Lady Ruby à chacune de tes visites. Mais c’est la règle.


Haussant les épaules, elle afficha un sourire compatissant, cependant, ce dernier fut aussi reconnaissant. Ce n’était pas comme si elle avait tout le temps l’occasion d’avoir de tels récits. Ou présents.

Elle finit par retirer sa main, pour embrasser celle du pirate. Comme l’on remercierait un seigneur, ou pour essayer de détendre, donner de l’attention d’une manière ou d’une autre. Elle savait Sam pudique, du moins, elle était arrivée à cette conclusion. D’où ces gestes plus discrets, essayant de ne pas déranger la volonté d’un client. Au fond, c’était ce que la vigie demeurait. Dépensant pièces pour passer du temps avec elle, elle ne pouvait pas bafouer le « temps » acheté. Ce temps si… insaisissable sur cette Île.

Nul n’avait réellement montre en main.

La montre à gousset qui pendait au cou de la fille de joie n’indiquait d’ailleurs pas l’heure. Cassée. Plus de tic-tac. Uniquement celui qu’elle pensait entendre.

Doucement, elle posa l’écaille sur la table basse. Elle revint s’enfoncer dans le divan tout en observant l’objet avec un grand sourire. Sourire cassé lorsque son dos vint rencontrer le meuble. La pression, même douce, dérangeant légèrement l’épiderme de sa peau accidentée. Rapidement, elle se rendit compte qu’elle avait risqué de faillir à être une bonne compagnie. Donc, pour palier, elle se déplaça de manière à être au plus proche du Voltigeur.

- Pardonne-moi, j’ai été ailleurs…


Gloussement, peut-être gêné, pour vite effacer.

- Viendras-tu me raconter la suite de cette aventure si un jour tu dois à nouveau affronter ce monstre ?

Elle prenait le bras de Sam, comme si elle cherchait à le convaincre.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mar 10 Jan 2017 - 10:33

Avec un sourire doux, Sam acquiesça, hocha la tête. Voir l’expression surprise sur le visage de la belle, suivie de la joie… Cela lui faisait chaud au cœur ; à tel point qu’il se demanda brusquement pourquoi diable il était pirate. Les Bannis n’étaient pas forcés d’aller chez les pirates, après tout… Ils pouvaient bien devenir des Indiens, ou vivre dans le Bayou… Mais lui, le gentil Sammy, plus prompt à faire le con – un comble – qu’à frapper qui que ce soit, il avait choisi de s’enrôler à bord du Jolly Roger. Parce que le rôle de Vigie lui convenait ? Parce que ça lui permettait de s’éloigner de la terre ferme, et de rêver de meilleurs lendemains ? Parce qu’ainsi il mettait un point d’honneur à prouver qu’il était un vrai homme – à entrer sur un navire qui refusait les femmes ? Il ne savait pas trop, et n’avait pas tant que ça envie d’y répondre. L’ignorance était bienheureuse. C’était bien plus simple et relaxant de penser au moment présent ; sinon, il allait faire une rechute, et vu l’état dans lequel Annabelle l’avait ramassé, il était plus simple de se mettre de petites œillères et de laisser couler.
La jeune recrue reçue avec un léger sourire la main d’Annabelle sur la sienne, et acquiesça à ses mots, avant de lui répondre, dès qu’elle évoqua ce qu’il devrait à Lady Ruby. Brusque retour à la réalité du bordel, et aux dorures qui cachaient le malaise éthique de la situation ; un frisson parcouru le corps du jeune homme, qui se reconcentra à nouveau sur la demoiselle.


    - C’est normal, je sais bien. C’est comme ça, et c’est prévu, j’ai ce qu’il faut.

Il ne tenait pas à énerver Lady Ruby en commençant une ardoise. Ce serait bien dommage tout de même qu’il n’ait plus accès aux doux lieux de la Maison Close…
Rosissant au contact des lèvres d’Annabelle, se retrouvant l’espace d’un instant adolescent mal dans sa peau et complètement à côté de la plaque en ce qui concernait la moindre des relations physiques, ne serait-ce qu’un frôlement anodin. Cette conversation était une véritable montagne russe émotionnelle. C’était toujours étrange pour lui les contacts initiés par les autres – même si en vérité il désespérait de ne pas avoir de câlins plus régulièrement – étant trop effrayé pour prendre les devants. Et si ça allait plus loin ? L’idée qu’il ne pourrait plus jamais se montrer nu devant quiconque était fermement ancrée dans son esprit. Ce n’était pas de la pudeur, juste une crainte viscérale que les gens ne comprennent pas. Lui rappellent ce nom ironique qu’il avait, lui rappellent qu’aux yeux du monde entier, jamais il ne serait… Ne pas y penser. Focus sur la conversation, sur le moment présent ; un sourire sur les lèvres du pirate, presque un rictus. Y avait-il seulement une personne qui ne soit pas cassée sur cette île ?


    - Ce n’est pas grave, ne t’inquiète pas. Il secoua la tête. Oui, je viendrais te voir… Ca sera sûrement un récit épique… Pour achever un monstre tel que celui-ci, le combat sera acharné. Ca n’en sera que plus beau à raconter.

Les magies de l’île et de l’imaginaire étaient tellement présentes ; même le pirate ne savait plus réellement où était la ligne entre réel et imaginaire. C’était terrifiant rien que d’y penser ; heureusement qu’il n’avait pas la même importance que Pan pour Never Land. A quoi ressemblait la météo si elle était dirigée par une personne angoissée ? Comment retranscrire cette boule au ventre, qui en toute circonstance vous rappelle que quelque chose ne va pas ? Ce n’était pas une tempête, pas une averse… C’était le vide, celui qui cherche à tout aspirer, pour ne rien laisser, pas même des souvenirs. S’il vous plait… Supplique muette de celui qui recherche juste l’apaisement.

Samuel se tourna un peu plus vers Annabelle, et se pencha légèrement. Cherchant une approbation dans son regard, une autorisation même muette, il entrouvrit les lèvres. Sa main glissa dans une poigne molle vers l’épaule de la jeune femme, qu’il n’osait qu’à peine frôler. Y avait-il seulement une personne qui ne soit pas perdue sur cette île ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Mar 10 Jan 2017 - 21:52

Un soupir presque inaudible s’était échappé du souffle d’Annabelle lorsque Sam parla de l’argent. Au moins, il ne se mettait pas Lady Ruby à dos. La Fille de joie avait tendance à voir le monde un peu trop rose sur le plan des comptes. Elle avait toujours eu de la peine à assimiler que l’on puisse payer pour de la compagnie, certes pour les plaisirs ça elle y voyait le « dédommagement », mais pas pour les jeux ou les discussions. Peu à peu, cette vie bien différente d’avant devenait une normalité. Elle ne se poserait pas encore très longtemps ces questions de compagnie.

Elle travaillait, mais ne se mutait pas dans le silence en dehors de ses heures. Disons qu’elle se retrouvait sur un pied d’égalité avec ses interlocuteurs, lorsqu’elle n’était pas dans ces temps appartenant à la Maison.

Rien de ces pensées rapides n’avait cependant retiré le sourire élégant qu’elle offrait, elle se félicitait toujours de son professionnalisme, et ici, elle n’avait pas besoin de trop se forcer. Tous n’étaient pas d’affreux rustres.

Ce qui réjouit Annabelle, ce fut lorsqu’elle entendit que la suite de l’histoire du serpent des mers allait un jour pouvoir lui être comptée. La Vigie du Jolly Roger raconterait.

Cela faisait si longtemps que de nouveaux mots n’avaient pas trouvé le chemin de son imaginaire.

- J’ai hâte d’entendre la suite dans ce cas.

Impossible de mentir à cela, un nouveau monstre marin… elle en raffolait. Bien qu’elle se permettait d’imaginer des liens entre ses légendes et ce qu’elle entendait.

Puis, la Dormeuse observa et interpréta ce que le pirate sembla demander. C’était rafraichissant, ils étaient peu à être ainsi. Et il n’y en avait pas deux comme le Voltigeur. Ce fut donc toujours le léger croissant souriant aux lèvres qu’Annabelle glissa ses bras au cou du Pirate. Venant embrasser tendrement le compteur à l’écaille d’éther. Après quoi, l’expression lumineuse de dépérissait pas.

- Aussi doux que l’océan calme.


À cause de la pudeur qu’elle avait remarquée chez Sam, elle avait pris l’habitude de parler ainsi. Elle n’était pas sûre si elle parvenait à l’aider à être à l’aise avec elle, mais elle mettait en avant sa fascination et l’amour qu’elle avait pour le monde marin. Peut-être que cela suffisait à montrer qu’elle ne jugeait pas, qu’elle appréciait ses visites.

Annabelle avait évité de parler de l’inquiétude et de l’angoisse que ce monde de Dagon et Cthulhu pouvait lui inspirer. Ce n’était pas dans ce registre-ci qu’elle voulait emmener.

Peut-être qu’elle lui montrera un jour le livre qu’elle avait trouvé.

Ce n’était pas à elle de se livrer en réalité, elle était là pour être la confidente. Pour donner un peu de chaleur au marin. Pas l’inverse.

La Dormeuse offrit un chaste baiser sur la joue de Sam, avant de reprendre de sa voix un peu cassée. Le séjour dans les abysses avait, il y avait de cela déjà très longtemps, laissé de petites conséquences loin d’être handicapantes.

- Tu te sens bien ce soir ?

Souriante, soucieuse, elle avait retiré ses bras de leur accroche tout laissant les doigts parcourir le col du vêtement de la Vigie. Elle n’y avait cependant jeté qu’un bref coup d’œil, se concentrant plutôt sur le visage du Voltigeur.







Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam Miller
avatar

☠ Vigie du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 114
✘ SURNOM : le Voltigeur
✘ AGE DU PERSO : 27 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 5/4 mais viendez, je ne sais pas dire non
✘ LIENS : Fiche
Dé à coudre
Quizz

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Jeu 12 Jan 2017 - 19:32

Samuel était à la fois honteux et soulagé. Honteux parce qu’il n’aimait pas profiter de sa situation – même s’il se rassurait en disant que la Maison Close était bien là pour ça, et qu’il y avait bien pire client que lui – et soulagé que la jeune femme accède à sa demande muette… Et qu’elle le rassure par la suite à ce sujet, avec un sourire et une phrase empreinte d’une douceur rare. Le pirate souffla un peu du nez, et se pinça la lèvre. Être Annabelle était reposant, elle était si calme et patiente… Elle semblait connaître ses hésitations, ses réticences et reculs. Peut-être même pourrait-elle le comprendre, et l’aider, si seulement il osait…
Mais c’était hors de question. Tout adorable qu’elle était, il ne pouvait se permettre de se mettre en danger ainsi ; personne ne devait être au courant… Qu’Earl le soit était déjà un danger permanent au-dessus de sa tête, une épée de Damoclès qui le faisait frissonner ; il n’y avait pas de raison de commencer à être paranoïaque à propos d’une autre personne. Cela gâcherait un peu le charme de leurs rencontres… Et quand il sentit la douceur des lèvres de la Dormeuse contre sa joue, Sam sut qu’il avait bien fait. Il sourit, et posa sa main contre sur l’épaule de la fille de joie, sans autre mouvement, sans amorcer aucune demande. Juste, un contact… Pour faire sentir à Annabelle qu’il était là, non pas seulement comme un client, qui passe et oublie… Mais aussi comme un ami, si elle le désirait.

Il hocha la tête doucement pour répondre à sa question, et fit un apparaître un petit sourire en coin sur son visage, bien plus caractéristique du Sam que connaissaient tous les pirates :


    - Beaucoup mieux maintenant, merci. Et toi ?

Comme si elle pouvait répondre sincèrement, sans biais ! Il reteint un soupir ; signe que ses envies en matière de relation étaient bien peu envisageables… Même s’il tentait de se persuader du contraire. Il voyait les grimaces retenues de sa compagne de discussion, ses écarts dans la voix. Il n’osait pas intervenir, pas lui demander ce qui n’allait pas ; ne voulait pas la mettre dans une situation où elle se retrouvait soit à mentir, soit à tenter de se justifier, soit à se dévoiler sans qu’elle le veuille.
Un frisson parcouru son échine quand elle glissa ses doigts le long de son col. Un léger mouvement de recul se fit sentir, montre de son conflit intérieur. C’était trop près. Dangereusement trop près. Se retenant de la repousser franchement, malgré la panique montante, il bégaya.


    - Je… Euh…

Son malaise pouvait se sentir dans sa voix et se voir dans ses yeux. Que devait-il faire ? C’était un geste si innocent, et pourtant… La poitrine du jeune homme tambourinait, se rappelant à son existence ; et si ses bandes étaient mal serrées ? Et si jamais il n’avait pas été assez précautionneux dans son habillage ? Déglutissant, il secoua la tête, et reprit rapidement – un peu trop rapidement :

    - Je suis désolé… Je crois que je devrais y aller. Je reviendrais te voir, et je te raconterais nos aventures… Mais ce soir…

Il hésita, et attrapa doucement les mains d’Annabelle, les lui rendant avec un sourire mal assuré. A vrai dire, il en avait assez de fuir, mais n’avait pas envie d’entamer quelque changement que ce soit. Il se contenta donc d’un sourire, et se leva, se dirigeant maladroitement vers la porte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Miss Annabelle
avatar

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 128
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

MessageSujet: Re: Client Fidèle   Jeu 12 Jan 2017 - 20:57

Quelque chose n’allait pas, il semblerait. Annabelle ne semblait pas comprendre, elle ne saisissait pas bien le trouble. Enfin, elle dessina sur son visage des traits surpris, puis désolés.

La Dormeuse ne bougea pas, observant le Voltigeur s’éloigner. Elle avait sans aucun doute écorché son espace privé, elle avait pensé à tort que simplement jouer avec le pli du col ne dérangerait pas. Après tout, les baisers n’étaient pas source d’inquiétude, mais cela si. Pourtant, elle se rappela du geste de Sam quelques instants auparavant. Main amicale. Elle s’en voulait presque de l’avoir mis dans cet état.

Le regard baissé sur l’écaille offerte, le léger silence revenant, les ombres n’attendaient que ça. Elle ne pouvait pas s’isoler un peu au calme, l’air dénué de symphonie vocale ou respiratoire allait l’angoisser. Lui laisser entendre les sons d’Ailleurs. Elle devrait retourner au salon. Mais la Fille de Joie s’était pourtant mis en tête qu’elle aurait pu souffler encore un peu. Annabelle avait envie de lire, mais cela lui était impossible en présence des autres clients. Et ce soir, il ferait bien trop de silence.

Pourtant, le temps lui donnait très envie de se nourrir des mots de son écrivain.

Et puis, elle ne pouvait pas laisser ce Pirate partir dans cet état. Encore moins s’il était aussi amical avec elle.

Après une vague hésitation elle se leva, mains jointes.

- Excuse moi, je n’ai pas voulu t’offenser. J’ai un peu de mal à définir où sont tes frontières, mais je m’y tiens du mieux que je peux l’interpréter.

Elle s’en voulait d’avoir fait un faux pas, avec quelqu’un de si gentil avec elle en plus. Peut-être un brin d’égoïsme aussi, mais la demoiselle avait envie d’un peu de calme sans les fantômes qui hantaient ses oreilles.

- Ne pars pas comme ça, s’il-te plaît. Lady Ruby risque de me disputer, et puis, aujourd’hui mon dos me fait plus mal que de coutume. Je comptais un peu sur toi pour avoir un moment calme.

Toujours droite debout, elle prenait racine au plancher. Décidée à ne pas s’approcher de la Vigie, pour laisser respirer et rétablir la frontière malmenée.

- Tu ne voudrais pas rester un peu ? Juste t’asseoir, je te prêterai un livre. Et ainsi je me mettrai sur le fauteuil à l’opposé pour me plonger dans mon recueil.

Elle avait désigné vaguement le meuble non loin de la fenêtre.

- Une pause après cette journée pour toi, et une pour moi avant de devoir retourner en bas. Ou dans une autre pièce…

Annabelle voulait habiller les airs de sons, ou de présence. Pour Les faire fuir. Et la Dormeuse ne voulait pas être aussi détestable que ce que ses anciens « amis » l’étaient. Elle avait l’impression d’avoir fait du mal, d’avoir été à l’image de ceux qui l’avaient trahie.

Le regard baissé, elle se détesta en silence. Attristée de malmener ce qu’elle pensait peut-être être un ami.






Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Client Fidèle   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Client Fidèle
» [ce soir]Le Fidèle disparu
» Île de Rêve. Aucun client à mon complexe hôtelier
» client bloodbowl en mode standalone et deconnecté ?
» [Coup de geule] Black Ops 2, vos client vous le rendent bien

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Port Débauché :: La Maison Close-