Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Ancienne Sirène
Anonymous

Invité



Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyDim 28 Fév 2016 - 22:11

Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~


Pit & Lame

Elle chantonnait doucement de sa petite voix, évoluant à travers bois sans crainte. Dans sa robe blanche et transparente, elle se sentait bien. Perchée sur ses jambes d'humaines, un peu moins. Mais cela faisait des siècles qu'elle les possédait, elle était parvenue à les apprivoiser, et parvenait même, contrairement à la plupart des ses Soeurs, à apprécier se promener sur la terre ferme sans vraiment être en chasse.
Elle était d'humeur taquine, la Vénus. Malgré son dos qui portait encore les marques des geysers brûlants, elle souriait, heureuse de simplement vivre. Heureuse d'être elle. De toute manière, ces traces de brûlures ne faisait que rajouter du charme à sa personne. Enfin, ça, c'était elle qui se le répétait pour se rassurer.

La voici ondulant entre les arbres, proche de la Rivière Mystérieuse. Elle batifolait seule, humait les parfums qui n'existaient que sur terre, écoutaient avec attention les sons de la nuit. Il faisait chaud, il faisait clair. Les étoiles brillaient, la lune aussi. Comme une petite fille, la Doyenne jouait, s'inventait des histoires ou se repassait des aventures qu'elle avait vécu.
Une fée des eaux passa juste sous son nez, probablement amusée de voir une si vieille Sirène se comportait en garçonne perdue. Cette dernière fit une moue un peu sournoise et observa la créature ailée se poser sur un nénuphar, juste là, sur l'eau.

Lame s'agenouilla sans détacher son regard de cette petite chose. Elle noua sa chevelure en haute queue de cheval à l'aide d'une lanière de cuir avant d'arrondir son dos et de poser ses mains au sol, en position d'attaque. La petite fée, quant à elle, vaquait à ses occupations, sans plus se soucier d'elle.

Petite, petite beauté
Viens-tu ici t'abreuver ?
Cherche tu à t'occuper ?
Petite, petite chose fragile
Vois ma force tranquille
T'observer sur ton Île
Petite chose inoffensive
Si tu peux, esquive
Et vole pour survivre !


Et, sur ce, elle s'élança, sautant à pieds joints dans l'eau de source, bras en avant, et referma ses mains sur la pauvre fée qui n'eut pas la présence d'esprit de s'envoler.

- Je te tiens, ma mignonne, chuchota-t-elle.

Elle déposa un léger baiser sur la petite tête et se hissa hors de l'eau, balançant sa queue sur l'herbe sèche pour retrouver ses jambes. Elle pouvait sentir le cœur de la créature battre rapidement contre ses paumes, mais elle n'y faisait pas attention. Elle était jolie, cette fée. Toute bleue, presque translucide, la Sirène l'observait avec grand intérêt.

- Tu aurais fait une jolie Sirène.

Un petit gloussement ravi lui échappa. Elle n'aimait pas spécialement les fées, les considérant plus comme de vulgaires insectes que comme de vraies personnes. Mais elle pouvait reconnaître le charme de certaines d'entres-elles. Les fées des eaux, bien évidemment, étaient celle qu'elle affectait le plus.

- Ou j'aurais fais une jolie fée, ne crois-tu pas ?

Un petit tintement agressif lui parvint.

- Non, tu as raison. Vous les fées, êtes bien trop vulnérables.
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 982
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyDim 28 Fév 2016 - 22:49


Bon, ça avait été compliqué de passer entre les Sentinelles. De s’assurer aussi une excuse valable si on venait à se rendre compte de son absence.
Une fois tout en place, et les surveillances passées, le Chef des Raccommodeurs s’aventura dans les alentours, puis la forêt, et ensuite les alentours des eaux enchantées.

Le Joker venait d’avoir déposé ses précieux « trésors » là où le pirate Wilhelm allait venir les chercher, pour les traiter et les tenir en lieu sûr.

Le Garçon Perdu avait dessiné une autre partie de la fameuse carte du Grand Arbre sur l’une des peaux, mais comme toujours, rien ne garantissait la précision du Chef Raccommodeur.
Il dessinait des patrons, pas des cartes.

Le chemin du retour commençait à se faire, mais Pit avait déjà eu du mal à rester tranquillement couché jusqu’au moment de venir à l’extérieur. Les hématomes devenaient un peu plus handicapants ces temps. La fatigue devait beaucoup jouer pour le coup. Il jura dans un soupir, il devrait revoir son jeu avec Lacerate. Y mettre fin, bien sûr sans se plier à elle. Juste qu’elle se fasse joyeusement descendre.

On jette un jouet qui n’intéresse plus.

Un bruit d’eau attira l’esprit vagabond de l’adolescent, la curiosité demandait de s’en rapprocher, et ce fut ce qu’il fit. Distinguant au fil des pas, une personne avec une robe blanche, dans l’eau.

Inconsciemment, le Joker s’en approcha. Comme perdu dans des pensées auxquelles il n’avait pas accès. Ça ressemblait à une apparition d’avant. Mais ça… impossible pour lui de le savoir, de se souvenir à quel point, les femmes n’étaient pas ces Poupées qu’il gardait sous « contrôle ».

Inconsciemment, Pit s’était retrouvé à quelques pas d’elle.

Sirène. Voilà ce qui lui vint à l’esprit, d’un flash séparant Neverland et les souvenirs inaccessibles.

Et Pit se souvint de ce que Heaven lui avait dit, elles aimaient bien la Mésange. Du moins, celle que cet oiseau avait rencontrée.

Le Chef ne trouva de mots, il s’inquiétait plutôt pour son état. Le risque de crever, parce que ces satanés bleus cachés, pour ne pas mettre la puce à l’oreille du Tyran, faisaient mal.
Un mouvement de recule se fit, le dos rencontra le tronc d’un arbre.

Et pendant tout ce temps, le Joker souriait pourtant.

Toujours sourire. Les iris d’absinthe ne quittant pas la créature. Le Bouffon du Tyran ne se retrouvait presque jamais dans ce genre de situation. Le Jeu... il n'était pourtant pas encore dans cette phase ! Ca viendrait plus tard, dans la seconde partie.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Ancienne Sirène
Anonymous

Invité



Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyLun 29 Fév 2016 - 14:35

Un regard, qui ployait sur sa nuque.
Elle desserra un peu ses doigts. Sa prisonnière prit son envol, teintante de rage. Lame renifla l’air, tête redressée, usant de son odorat développé pour identifier cette présence humaine. Un fin sourire vint se dessiner sur son visage.
Elle vint avec lenteur et calcul réajuster sa coiffure et lisser les plis de la fine étoffe qui lui servait de robe. Ainsi mouillée, elle laissait découvrir l’arrondi de ses seins dressés par la fraîcheur de l’eau autant que la courbe de sa taille et de ses hanches. La Sirène aurait aussi bien pu rester nue tant l’habit était peu couvrant.

Fière et lascive, elle se mit debout, laissant tout le loisir à sa robe d’épouser ses jambes blanches. Elle fit comme si elle se pensait seule et continua de chantonner innocemment, jetant de furtifs regards derrière elle et décorant ses bras des nombreux bracelets en or qu’elle avait ramenés avec elle. Autour de son cou, elle glissa un pendentif en forme de lune qu’elle avait trouvé il y a longtemps sur l’un de ses repas.

Elle prit son temps, la Vénus. Sûrement pensait-il qu’elle ne l’avait pas remarqué. Elle aimait se dire qu’il l’observait à la dérobée, muet devant son charme irréel, à la recherche de quelque chose à faire ou à dire. Peut-être à la recherche du courage pour fuir.

Finalement, elle fit volte-face, plantant immédiatement ses prunelles noisette dans celles, beaucoup plus claires et brillantes, du bipède qui n’était qu’à quelques misérables mètres d'elle.
Sa main vint se caler sur sa hanche. Elle le dévisagea des pieds à la tête, plusieurs fois. Un doute concernant le groupe de cet homme la saisit très furtivement avant qu’elle n’accepte le fait qu’il puisse s’agir d’un garçon perdu. D’un adolescent, voir d’un véritable homme. Il était plus grand qu’elle, pas vraiment large d’épaule, mais un minimum robuste. Et il souriait, satisfait. Satisfait de quoi ? De ce qu’il voyait ? Lame aimait se le dire, néanmoins elle était sceptique sur le fait qu’il puisse être totalement à l’aise face à elle.

- Et bien ? se décida-t-elle à lâcher. Est-ce que de langue, tu es dépourvu ? Ne veux-tu pas te présenter, bel inconnu ? Sache qu’il est impoli de demeurer muet et de rester ainsi dans l’ombre à épier. J’aurais pu être effrayée, ou pire, peut-être énervée.

Sur ce, elle eut un léger gloussement avant d’onduler des épaules et de bomber le torse.

- Tu m’as fait s’envoler la petite fée, conclue-t-elle alors qu’elle n’en avait rien à faire.
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 982
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyLun 29 Fév 2016 - 16:03

La vision qui se présenta au Joker avait de quoi perturber, du moins son esprit. L’esprit qui était incomplet, l’île ayant croqué des parties de lui afin de ne pas laisser apparaître les souvenirs.
Cependant, le comportement gardait les réflex et logiques. Sans réponse au pourquoi, ni raison. Mélangeant peut-être les choses, oubliant de tenir compte d’autres… C’était un processus dangereux. Et tous y étaient soumis, du moins, ceux qui venaient du monde ordinaire.

Le sourire du Chef des Raccommodeurs étaient un peu plus réduit, quelque chose lui disait qu’il ne devait pas paraître apeuré. Pas face à une femme ou n’importe quel adulte.
Quelque chose lui disait aussi que c’était fini. Qu’est-ce qui était fini ? Impossible de comprendre.
Ca n’avait pas de sens.

L’attitude était étrange, mais elle rappelait quelque chose. Quelque chose de déjà dévoré depuis longtemps par Neverland. L’attitude, la sorte de tenue que la dame portait, il y avait de quoi perturber l’esprit. Cependant, Pit savait déjà, inconsciemment, de ce qu’il en était. Et c’était aussi au fond de son être qu’il savait qu’il avait eu peur. Puis qu’il avait été rassuré, qu’elles étaient plus sympathiques que les autres.

C’était pareil, ça irait mieux plus tard. Sans doute. Pit ferait en sorte de s’en assurer. Il essayerait…il ne se souvenait pas d’avant de toute manière. Ca aiderait sûrement.

Puis elle parla, la femme, l’adolescent en eut mal au crâne lorsque son esprit se figea pour écouter. Pour être sûr de ne pas être inattentif. Parlant de politesse. Ce fut ce qu’il retenut vraiment. La politesse. Il devait être poli avec les adultes, c’était vrai. Les Sirène aussi ? Et ceux qui lui voudraient du mal ?

Le mal étant tuer une personne. Tout le reste ne pouvait pas être le mal, du moins, ce que le corps du Chef des Raccommodeurs avait fait l’expérience. C’était normal.

La situation était normal.
Enfin, la femme en face de lui risquait de le dévorer, non ?

Tout comme Peter risquait de bannir, il y avait sans doute une arade pour y échapper. Ne pas être le dîner.

C’était le premier être de l’océan que le Chef voyait, enfin, sirène vivante. Pit finit par bien vouloir répondre, s’était temporairement rassuré juste pour pouvoir parler. Pour ne pas être agaçant avec des hésitations dans la voix. Il fallait être comme il avait toujours dû être.  Qui le lui avait appris ? Cette personne n’existait déjà plus dans le cervea du Bouffon du Tyran.

Le sourire revint enfin, plus assuré couplé d’un air désolé. Il ne voulait en effet pas énerver une sirène sur deux pattes. Il lui faudrait courir vite.

- Désolé, je voulais pas déranger.

Léger rire, tant que ça partait pas en fou rire inccontenable, tandis que Pit voulu reculer mais il se souvint de l’arbre derrière. Il devra faire un pas de côté, et donc être encore plus sympathique, pour ne pas être dévoré trop vite.

- Je vais me rattraper, je m’appelle Pit.

Ses iris d’absinthe fixèrent encore la robe, ça semblait familier. Heureusement que les mémoires étaient mortes.
Esthétiquement parlant, c’était une jolie harmonie, mais il y avait ce malaise que le Joker ressentait.
Il était partagé, un peu comme au début, avec ces dames si gentilles qui semblaient si rassurantes, mais il savait pourquoi elles étaient là-bas. Pensées inexistantes dans la tête du Raccommodeur en chef, puisque rien ne restait d’avant.

Donc, l’esprit se rattacha à l’habit, pour continuer de parler évidemment qu’il se concentra sur l’entièreté de la personne.

- Je suis le Chef des Raccommodeurs, au Grand Arbre.

Aucune idée si c’était une bonne idée de dire ça, mais au moins, il voulait montrer une forme de politesse.
Pit retenu une grimace de douleur, une côte appuyait sur un des hématomes. Il y survivrait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Ancienne Sirène
Anonymous

Invité



Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyLun 29 Fév 2016 - 19:55

Sa tête se pencha très légèrement sur le côté tandis qu’elle détaillait toujours le jeune homme. Belle créature, pensait-elle.
Il s’excusa, le garçon. Et Lame essaya de déceler une once de peur dans sa voix, en vain. Il se présenta, le garçon. Et Lame essaya de déceler l’admiration.  Que pensait-il ? Il paraissait insondable, voir même peu concerné par cette rencontre. Pourtant, la Vénus avait l’impression que l’arbre sur lequel il était adossé lui servait de pilier et lui apportait une certaine contenance.

- Pit, répéta-t-elle du bout des lèvres. Mmh … c’est pas mal. Je n’ai jamais vraiment apprécié vos prénoms, garçons perdus. Ils me semblent trop … impersonnels, vide de sens. Enfin. Ce n’est que mon très humble avis, n’est-ce pas ?

Elle rit, un peu, montrant les dents, avant de faire un pas vers lui pour mieux discerner les traits de son visage. S’il y avait une chose qui l’agaçait, c’était bien de ne pas pouvoir parfaitement voir son interlocuteur. Plus encore quand ledit interlocuteur semblait agréable à regarder.

- Je suis Lame, la Vénus, Doyenne. Peut-être as-tu déjà entendu mon nom quelque part. Au Grand Arbre, peut-être ?

Elle inclina un peu la tête pour le saluer comme il le devait. Pour propager des rumeurs sur elle, la Sirène faisait confiance à Aurora, cette mère qui, en échange de sa survie et de conseils pour la rendre plus belle, se devait de parler de Lame autour d’elle. Elle se devait de faire de Lame une légende, une histoire, qui donnerait envie à n’importe quel être normalement constitué de croiser la route de cette Sirène Ancestrale que l’on compare à la déesse de la beauté elle-même.

La grimace qui avait tordu le visage du dénommé Pit ne lui avait pas échappé. Aussi la créature marine fronça les sourcils, faussement inquiète :

- Pit … souffres-tu ? Quel mal te ronge ?

De nouveau elle s’approcha. À présent elle était proche, et devait lever les yeux pour observer ce visage encore enfantin mais déjà marqué par les épreuves. Son regard, quant à lui, était teinté d’une étrange lueur. Un éclat qu’elle retrouvait généralement chez les hommes, les vrais et terrifiants. Les pirates.

- Charmant jeune homme, sourit-elle. Doué avec ses mains, en plus de cela.

De sa main, elle vint délicatement placer l’une de ses mèches blondes derrière son oreille.  S’il était le chef des raccommodeurs, il devait créer de somptueuses tenues.

- Je crée aussi, parfois. Avec le tissu que je peux trouver. Toujours des robes, longues et drapées. Ce sont mes préférées. Elle rappelle la Grèce, tu ne trouves pas ?

Pour illustrer ses propos, elle tira un peu sur un pan de sa robe et le laissa retomber doucement.

- Tu dois être très important, au Grand Arbre, mon tout beau. Penses-tu que beaucoup serait attristé, si un jour tu venais à disparaitre ? Ou est-ce qu’ils te connaissent juste pour tes doigts de fée ?

Elle le sentait malgré tout tendu. Chose normale me direz-vous. La phrase magique sortie alors des lèvres de la Sirène.

- Je ne vais pas te manger, Pit. Détends-toi. Profite de ma présence. Profite de cet instant. Si nos chemins se sont croisés aujourd’hui, ce n’est sûrement pas pour rien.
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 982
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyLun 29 Fév 2016 - 22:37

Où était passé cette maîtrise du Jeu ? Sans doute ailleurs, elle était restée du côté de la partie première, celle qui se jouait parmi les Perdus. Pas la seconde où la confrontation avec ces adultes, ou ces créatures, se faisait.

Le Joker écoutait sagement, le sourire toujours présent. Encore et encore.
La remarque sur les prénoms emporta les pensées de Pit un peu en altitude, il ne s’y était jamais penché. Mise à part pour le sien, « Aussi vide qu’une foutue fosse », il aimait bien la dire cette phrase. Une petite expression qui lui était propre.

Les dents n’inspiraient pas confiance, selon le Joker, il les voyait un peu comme celles d’un prédateur. Pointues et acérées. Et puis… elle s’approchait. Il n’y porta pas attention. Il s’y démenait. Il ne devait jamais fuir, non ? Face à une dame, ou un adulte, non ? Mais pourquoi ? Ça n’avait pas de sens.
Finalement ce fut un sourire brièvement plus détendu qui s’afficha de manière éphémère. Le Chef se concentra sur la voix de la Sirène, elle poursuivait, elle donna son nom, son rang. Et aussi le surnom entre les deux.

Ça lui disait quelque chose. Quelque chose en rapport avec l’Antiquité, il n’en savait pas beaucoup, juste une sorte de culture générale. Doyenne, ça, ça voulait dire qu’elle était ancienne, une tête de meute en quelque sorte.

- Ou… ais… je crois avoir déjà entendu. Vaguement, mais je suis pas trop du genre attentif aux histoires qui influencent pas ce que je fais.

Qui n’influençaient pas. Car maintenant, elle était en face de lui. Les oreilles n’avaient entendu que le nom ou le surnom, le Garçon Perdu trop occupé à surveiller ses pions, ses cartes, ses poupées.

Les yeux quittèrent légèrement la créature trop… intéressante, mais vite ils furent attirés à nouveau, par une interpellation.

- C’est rien, juste un faux mouvement. Je suppose…

Ah le Joker se trouvait pathétique, il devait inverser les rôles normalement ! Pourquoi était-il presque prêt à se fondre dans l’arbre pour mettre un peu de distance ? Parce qu’une Sirène c’était pas vraiment une Mésange que l’on pouvait manipuler à souhait ? Parce qu’une Sirène ça mange les gens ? Sans doute.

Un compliment, peut-être. Sur l’apparence, et sur ses capacités à coudre sans doute. Pit n’était sûr de rien, et il n’aimait pas trop ça.
Son sourire était quand même joli, celui de la Vénus.

Les mots de Lame firent suivre les lacs d’absinthe dans la contemplation de la robe, un rappel au surnom de la créature marine ? La tête de Pit se contenta de faire un mouvement approbateur.
Puis la suite, encore la suite. Elle le tenait encore assez bien concentré, ce n’était déjà pas mal. Et cette suite de mots… n’avait rien de rassurant. Disparaître.
Encore une fois, la voix se fit entendre, disant des mots rassurants. Auxquels on avait bien envie d’y croire.

Et l’esprit vagabond trouva bien plus amusant de la croire, de bien vouloir relâcher un peu la pression d’inquiétude.

Le Chef des Raccommodeurs finit par lâcher un rire, le sourire se fit plus détendu. Le Jeu s’était remis en place, pour le moment, sans doute aussi fragile qu’une glace sur des braises. Il se concentra juste sur la question.
Ça allait aller.

- Je veux bien avoir confiance, mais pas de coup tordu, hein ?

Il gloussa, les habitudes reprenaient le dessus. C’était sans aucun doute bien bien plus facile à gérer ainsi.

- Ensuite… hem… je pense que y en aurait qui serait tristes, peut-être, mais ça leur passerait vite. Y en a plus qui voudraient se débarrasser de moi je pense, en fait.

Il ricana, voilà qui le mettait plus à l’aise. Penser qu’il agaçait au plus haut point certaines de ces cartes et poupées.
Pit planqua ses mains dans les poches, et soupira un peu, comme pour relâcher un stress. Il observa encore la Vénus, elle commençait à l’intriguer. Il n’avait aucune idée où la classer dans le Jeu. Ce n’était pas une Poupée, encore moins une Cartes.

Large sourire, toujours, habituel.

- Je pensais que… selon ce que d’autres avaient expliqué sur les Sirène, que les plus anciennes avaient plus d’éléments en lien avec l’océan. En apparence.

Air intrigué, car il l’était vraiment en fait. Même la Sirène qu’il avait dépecée auparavant avait plus d’écailles. Sur la partie supérieure du corps.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Ancienne Sirène
Anonymous

Invité



Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyMar 1 Mar 2016 - 0:18

- Je veux bien avoir confiance, mais pas de coup tordu, hein ?
- Oh, mais la langue se délie, finalement. Et quelle jolie voix me donne-tu l'honneur d’entendre !

Elle gloussa, elle aussi, presque en écho au rire du jeune homme. C’était fou, il suffisait d’assurer la personne qu’elle était hors de danger pour que l’atmosphère devienne beaucoup moins pénible. Les humains étaient parfois naïfs. Lors de ses chasses, nombreuses fois la Vénus usa de cette stratégie pour faire s’approcher son futur dîner. Et à chaque fois, cela se concluait sur un ventre bien rempli.
Pit réagit à ses questions précédentes. Lame passa sa langue sur ses lèvres, moue sournoise sur le visage. C’était que, lui aussi, il était souriant. Probablement les nerfs, ou juste une habitude. Il était, en tout cas, reposant pour la Sirène de pouvoir regarder un visage qui n’était pas tordu par la peur et la douleur. Le sourire rendait de suite plus radieux. Plus vivant.

- Je pensais que … selon ce que d’autres avaient expliqué sur les Sirènes, que les plus anciennes avaient plus d’éléments en lien avec l’océan. En apparence.

Elle laissa planer un petit silence, toucha l’épaule du Chef et laissa glisser son doigt sur son bras.

- Disons que … J’ai vécu certaines choses qui m’ont permis de rester plus … humaine. Vois-tu, je retourne très souvent de l’autre côté. C’est là-bas que je suis née. Si je souhaite pouvoir me fondre dans la foule, il est nécessaire que mon apparence demeure aussi pure que la tienne. Des écailles ? Des coquillages ? Cela se ferait malheureusement trop remarquer, bien que j'en reconnaisse le charme et la beauté.

Sa main se referma sur le poignet du garçon. Lentement, elle le tira vers lui et recula jusqu’à la source d’eau. De là, elle se grandit en se mettant sur la pointe des pieds et huma un grand coup le parfum naturel du bipède. Juste là, au creux du cou.

- Quel odeur ... pure et raffinée … Quelle chance as-tu d’avoir croisé mon chemin. Une autre Sœur aurait fait de toi un repas de qualité. Mais cela aurait été du gâchis, tu ne crois pas ? Un si beau jeune homme, en pleine transition entre le monde de l’enfance et de l’adulte …

Elle attrapa sa seconde main, exerça une légère pression dessus pour l’inciter à s’asseoir.

- Approche donc, ne crains rien … Suis-je repoussante au point de te voir détaler comme un lapin ? Allons, installe-toi. Tu as sûrement rarement croiser des êtres comme moi.

À son tour, elle se posa au sol, jambes repliées sous elle et main appuyée sur le côté. Toujours altière, aux gestes toujours calculés et médités.

- Je parle trop, mon tout beau. À ton tour maintenant. Que fais-tu ici, au milieu de la nuit ?
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 982
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyMar 1 Mar 2016 - 20:09

L’attention se concentrait sur la Sirène, dévisageant la femme, pas en mal évidemment. Juste happé par la beauté peut-être, un brin d’inquiétude, par la curiosité. Une étrange touche de confiance, de quelque chose de rassurant. Pit ne comprenait absolument pas en quoi une dévoreuse de chair humaine, pouvait évoquer ce sentiment. L’esprit avait définitivement perdu la réponse. Celle expliquant que parmi les adultes, il y avait eu des femmes. Bien plus gentilles et attentionnées que celle qui était sensée se comporter comme sa nouvelle mère. Sa mère même, puisqu’il n’avait même plus de souvenir de l’autre.

Au final, le Joker d’avant préférait de loin devoir passer les lubies de ces dames, plutôt que d’affronter l’indifférence complète de sa « maquerelle ».

Souvenirs inexistants pour le Chef Raccommodeur. Juste des impressions, des sentiments appris par habitude d’auparavant.
C’était peut-être pour cela que Lame évoquait tantôt l’angoisse, tantôt l’apaisement. C’était déjà un plateau de jeu qui ne possédait pas son entièreté. Une partie de transition peut-être.

La Vénus allait donc de l’autre côté, celui du monde ordinaire, celui d’un monde infiniment méprisant.
Le Joker sentit son estomac se contracter, remuer la boule d’angoisse. Le monde d’avant lui déchirait les entrailles, rien n’était vert là-bas. Tout était gris d’inquiétude. Est-ce qu’on le laisserait rentrer à la maison ce soir ?
Interrogation qui raisonna dans l’esprit du Chef des Raccommodeurs, il ne la comprit pas et donc l’ignora.

Il s’aperçu à ce moment que la main sur son épaule s’était changée en un doigts glissant jusqu’à son poignet, ce dernier fut entouré de la paume et ses cinq assortiments de phalanges.
Par réflex, Pit se laissa faire bien que… la direction de la source d’eau ne lui plut pas vraiment. Un peu de retenue, l’adolescent faisait attention à ne pas finir noyé.

Les lacs d’absinthe dilués dans la contemplation, la surveillance des eaux, furent sortis de leur observation. Fixés sur Lame qui semblait le humer… comme de la nourriture. Les sourcils se froncèrent, contradiction avec le sourire habituel et éternel.

Les dires de la Sirène arrachèrent un rire nerveux à Pit, s’imaginer se faire dévorer n’était pas très agréable… L’esprit décida de se concentrer sur les autres mots, plus attentif aux phrases. Tous ces compliments, s’il pouvait les décrire ainsi, ramenaient à avant. Sans s’en rendre compte. Elle attendait quelque chose de lui ? Quoi ? Des peaux de Garçons Perdus ? Il n’avait pas dans l’idée de partager, pourtant.
Il ne trouva à redire qu’un simple ricanement, habituel. Puis le Chef comprit qu’il devrait s’assoir. Ce qu’il fit, toujours aux aguets de la moindre tentative de noyade.

Les mots qui suivirent, le Joker les écouta encore, attentif, pour une fois. Il regarda la Sirène s’installer, il aurait juré qu’elle posait. Un peu comme un tableau d’époque.

- Non, non, juste que je tiens à ma peau… t’es pas repoussante, mais t’es une Sirène Doyenne quand même.

Léger rire, comme s’il prenait le ton de la rigolade. En fait, il ne comptait pas détaler, il y avait quelque chose qui le retenait.
La curiosité infinie pour la suite du Jeu, c’étaient les pirates qui étaient souvent confrontés aux femmes de l’océan, non ?
Et aussi, cette sensation rassurante inexplicable.

Pit nota ces mots, ceux que Lame usait pour l’interpeler, le désigner. Des indices pour dire qu’elle allait le manger tôt ou tard.
Il espéra qu’assis, des deux il serait le plus rapide à partir comme un lièvre.

L’esprit souffla au Joker de se comporter comme il le devait, les réflex d’avant parlaient, disant qu’il fallait garder les habitudes. Il savait le faire, non ?

Large sourire, plus détendu. Se confortant dans le Jeu. Dans ce qu’il savait.

- Tant que je passe pas de « ton tout beau » à « ton repas », je vais pas courir loin, non. Je suis sans doute bien plus utile vivant et entier. Et quant à ce que je fais ici, je me baladais simplement. J’arrivais pas à bien me mettre pour dormir.

En partie vrai, les satanés hématomes, heureusement cachés sous la chemise, rendaient parfois la vie difficile.  

- Et pourtant je suis plutôt crevé, avec tous les tours de magie que j’ai dû faire à Peter Pan. Des tours avec des cartes.

Ces mots furent suivis d’un rire.
Un rire qui s’arrêta assez vite, étouffé par un des bleus qui jouait sur une côte.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Ancienne Sirène
Anonymous

Invité



Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyJeu 3 Mar 2016 - 22:48

- T'es pas repoussante, mais t'es une Sirène Doyenne quand même.

Petit rire, main dans les cheveux. La voici qui détachait sa queue de cheval, laissant libre à sa lourde chevelure ambrée de recouvrir ses épaules et caresser le sol. Comme si l'âge avait une réelle importance … Lame connaissait de très jeune Sirène bien pire que certaines Anciennes. Les plus jeunes étaient parfois très, très virulentes, affamées, sans pitié.C'est qu'elles avaient besoin de manger, à leur âge … Les plus âgées, enfin, pour la plupart, étaient plus lasses, plus flegmatiques. Elles connaissaient les limites de leur ventre et savait peser le pour et le contre concernant les humains. Ils n'étaient pas que des steaks bien juteux qu'il fallait se hâter de dévorer. Ils pouvaient aussi se révéler être de véritables petites boules de tendresse. De vrais chatons, bien que la plupart soient indomptables. Elle espérait bien que celui-là se montre doux et coopératif. Sinon … cassé, le joujou.

Pit expliqua donc la raison de sa présence ici. Une simple balade, paraissait-il. Tiens donc ? Il ne craignait pas les dangers qui peuplaient l'Île ? Cela fit hausser un sourcil à la Vénus tandis qu'elle entortillait l'une de ses mèches bouclées entre ses doigts en le dévorant des yeux.

- Et pourtant, je suis plutôt crevé, avec tous les tours de magie que j'ai dû faire à Peter Pan. Des tours avec des cartes.

Le second sourcil rejoignit l'autre, montrant l'étonnement de la Sirène. Un 'ooh' aussi admiratif que mielleux s'échappa de ses lèvres. Décidément, elle avait bien fais de ne pas le croquer sans lui avoir parlé. Avec lui, elle était sûr de ne pas s'ennuyer.

- Avec des cartes dis-tu ? Les as-tu avec toi ?

Ses yeux s'abaissèrent vers ses poches.

- Accepterais-tu de m'en faire une démonstration ? Je suis férue de magie, mon jeune ami. Les humains sont capables de choses incroyables. Ils ne sont pas tous si bons à rien que cela.

Elle se redressa un peu, claque une fois ses mains l'une contre l'autre pour manifester son impatience.

- Je veux voir ça, Pit. Montre-moi. Distrais-moi.

Il était clair que sa demande ne faisait appel à aucun refus. Le jeune homme devait déjà s'estimer bien-heureux qu'elle manifeste autant d'attention à son égard. En temps normale, c'était pour elle qu'elle en réclamait, de l'attention. Et, comme il était guère loquace, il fallait bien faire la conversation.
La Vénus redressa un peu le menton et incita le garçon perdu à commencer d'un petit sourire.
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 982
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyJeu 3 Mar 2016 - 23:56

Les cartes, les tours de magies avec les cartes, elles les adoraient aussi, « Elles » ? Les clientes et la petite sœur, enfin ça… seuls les souvenirs le savaient, et les souvenirs n’étaient plus. Donc pensées ignorées et impensable pour le Chef.

Il hocha de la tête, plus confiant. Il était sur son terrain en quelque sorte. Il savait distraire les esprits exigeants apparemment.
Il sortit donc un paquet de cartes de poker de sa poche gauche-

- Je peux en effet te montrer quelques tours. Ce n’est pas la même véritable magie que celle des fées, mais elle a toujours eu son petit succès.

Grand sourire, un petit rire. Le Joker se réveillait.
Il mélangea de plus en plus vite les cartes, quitte à y perdre toute logique. Il fit un éventail, tourna les faces marquées à Lame. Il y avait des cœurs, des trèfles, des carreaux, etc. Lame pouvait toutes les voir. Ensuite, Pit se contenta de refermer le panel avant de le mélanger puis d’enfin le déplier à nouveau. Là. Toutes les faces étaient des carreaux. Envolés les cœurs, les trèfles et les piques.
Puis l’éventail se rétracta encore avant que le Joker jette les cartes en l’air en se laissant tomber dos sur l’herbe dans une pluie de cartes.

En les regardant bien, on pouvait voir qu’elles avaient repris les quatre familles. Toutes étaient là au complet.

Le Chef des Raccommodeurs rît, comme pour ponctuer son petit spectacle. Il aimait bien les tours de magie. Parce que ça lui montrait qu’il savait être distrayant autrement que par sn « travail », avant.
Maintenant, il ne sait plus rien de tout ça. Juste des souvenirs sans aucun sens.

- Ta daaaam !

Puis il tourna les yeux vers la Sirène si particulière pour le coup.

- Voilà, un tour de magie pour toi.

Grand sourire, toujours. L’esprit ne se souciait plus de la nature carnivore de la Vénus, il voulait bien profiter un peu. Il bâilla, mais se cacha vite la bouche et tourna la tête.

Satanée fatigue, elle n’aidait pas du tout.

- Ca t’as plu ?

Ça avait un peu de son importance, pour le Joker. Il aimait bien savoir qu’i savait faire des choses bien, d’autres choses que les habituelles.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
Ancienne Sirène
Anonymous

Invité



Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyJeu 24 Mar 2016 - 12:22

Elle suivit les gestes du garçon magicien avec une curiosité presque enfantine. Lorsqu'il sortit son paquet de cartes, elle hésita même à le lui prendre pour pouvoir les regarder de plus près, pour pouvoir les toucher. De ce qu'elle se souvenait, elle n'avait eut que quelques fois la chance de voir ces bouts de papiers cartonnés. Elle ne pouvait pas les prendre avec elle malheureusement, sous l'eau, tout se détériorait. Il en était de même pour les dessins que l'on faisait d'elle. Pourtant, Dieu qu'elle aurait désiré pouvoir admirer jour et nuit les croquis la représentant !

La Vénus ne pensa plus à rien. Telle une jeune Sirène naïve et farouche, elle se laissait distraire par son gibier. Elle le laissait la rendre admirative. Elle aussi, aurait aimé pouvoir faire des choses comme cela.
Un gloussement ravi lui échappa lorsque les cartes devinrent toutes de la même famille. Pit termina son tour en jetant son paquet en l'air, et quand Lame remarqua qu'elles étaient de nouveau toutes différentes, elle hocha la tête, satisfaite.

- Ta-daaam !

Se pencha en avant, elle vint ramasser un petit tas de cartes.

- Voilà, un tour de magie pour moi.
- Pour moi …

Sa langue vint se passer sur ses lèvres. Les yeux baissés vers les cartes qu'elle faisait tourner entre ses doigts, la Doyenne se mit sur scène jambe et chantonna doucement, un léger sourire plaqué sur son visage.

- Ca t'as plu ?

Elle ramassait les cartes autour d'elle, concentrée, ignorant un instant la présence du garçon perdu. Oui, ça lui avait plu. Ce n'était ni trop court, ni trop long. Elle n'aimait pas les choses qui duraient trop longtemps.
Une fois le paquet de cartes bien rangé dans ses mains, la créature marine se tourna vers Pit et lui sourit de toutes ses dents, comme si elle venait de penser à quelque chose de très drôle.

- Hm … ça allait. C'était distrayant. À peine plus distrayant qu'une chasse aux fées.

Petit rire cristallin. Elle s'étira de tout son petit mètre soixante-trois et tendit son bien au garçon perdu. Quand il eut posé ses doigts sur ses cartes, Lame lui attrape vivement le poignet et le tira vers lui.

- Tu m'as l'air bien épuisé, minauda-t-elle. C'est fort regrettable … Je m'ennuie. Les nuits sont longues, et je ne croise que trop rarement d'intéressantes personnes comme toi.

Elle resserra sa prise autour du bras du garçon.

- Accepterais-tu de me tenir compagnie jusqu'à ce que la nuit soit finie ?

Son sourire avait disparu. Elle le regardait intensément avec l'expression la plus sérieuse au monde.
Revenir en haut Aller en bas
Pit
Pit

♣ Chef des Raccommodeurs ♣


✘ AVENTURES : 982
✘ SURNOM : Le Joker
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ LIENS : Quelques fleurs perdues dans un fossé de cartes
le SWAG


Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyJeu 31 Mar 2016 - 14:14

En attendant la réponse de la Sirène, il se contenta de regarder les gestes de la femme. Simple ramassage des cartes.
Et le Joker se tenait à carreau, il ne fallait pas vexer les femmes. Les Sirènes encore moins.

Vieux réflex.
Vieux conditionnement. L’éducation reste, mais les raisons et l’origine avaient été dévorées. Heureusement.
Ou non, peut-être que les choses auraient été différentes si le Chef des Raccommodeurs se souvenait du pourquoi, peut-être aurait-il été franc.

L’esprit s’éloignait ailleurs, avec cette sensation étrange de gêne. De peur de ne pas satisfaire. Il ne devait jamais ne pas être comme elles ou ils le voulaient.
Sinon, il le paierait.

Puis la réponse de Lame vint, ramenant les iris trop vertes sur elle. Le sourire s’était fait plus restreint, parce qu’il était difficile de le tenir lorsque des bulles de savon d’habitude portaient l’attention des mètres au loin.
Cette réponse, celle de Lame, rongea le sourire qui se fit plus discret.
La main gauche vint frotter sa propre nuque, Pit ne savait pas si c’était satisfaisant. Mais vite, il remarqua les cartes tendues à lui, il les saisit doucement mais dû se rattraper avec la main gauche, au sol.
La Vénus lui serrait le poignet. Le sourire était encore et toujours là, cependant l’esprit sursauta. Le rire cristallin de la femme de l’océan n’évoquait pas vraiment de quoi le rassurer, ou bien tout de même un peu. Les gens qui riaient étaient déjà bien mieux que ceux qui ne riaient jamais.

Pit était plutôt du genre à attendre que ça passe. Rester docile, avec ceux qui évoquaient à l’inconscient les scénario d’avant.
Il faut donner ce qu’ils veulent.

Le Joker ne dit mot, se contentant d’écouter au mieux les paroles de la Sirène. Oui, il était épuisé, elle avait vu juste.
Puis, son interlocutrice le désigna de personne intéressante. Pit put relâcher un peu la pression, bien que celle sur son poignet demeurait intacte. Il n’avait pas échoué dans son rôle, son devoir. Quel devoir ? Impossible de trouver la réponse.

La prise sur le bras se resserra.

Une demande. Une demande presque rhétorique.

Le Chef des Raccommodeurs gardait ce sourire presque cicatrisé sur son faciès, un air qui n’avait rien d’apeuré. Habitude, à force, on savait montrer ce qu’ils voulaient. Garder la peur, le dégoût, l’appréhension bien cachés dans une fosse sans fond.

Avait-il le choix ? Quelque chose dans son passé criait à s’en arracher la voix inexistante, qu’il n’avait évidemment pas le choix.

Pourquoi vouloir partir alors que l’on a apparemment de l’attention ? Peut-être parce qu’il y avait cette sensation de malaise.
Il ne pouvait pas s’en aller de toute manière, il devait être agréable et sympathique. Distrayant. Voilà, distrayant avant tout.

Doucement, il hocha la tête afin d’accompagner ses paroles.

- Ouais… je pense que je peux te tenir un peu compagnie.

Pit gardait ce sourire, toujours, loin d’être courageux. Face à Lame qui adressait un regard un brin inquiétant.
Impossible de trouver le courage de bouger, mais bientôt, cette boule dans le ventre disparaissait. Le Joker commençait à reprendre « l’habitude » de distraire avec cette peur en fond, celle qui chuchotait tout le temps l’inquiétude.

- Je suis flatté que tu me trouve intéressant. Tu me manges pas à cause de ça ?

Large sourire, l’esprit se terrait loin dans la fosse empêchant les vraies expressions. L’habitude. Satisfaire, il savait faire. Normalement.

- Dis-moi ce qui te plairait pour passer le temps le temps alors, faut juste que je puisse rentrer demain quand même.

Et il dormira sans doute dans l’arrière-boutique. Il n’avait pas de retard et il pourra sans doute demander à un acolyte de surveiller à sa place, juste le temps d’une sieste.

- Tu veux que je te parle d’un grand projet que j’ai ? Un manteau particulier.

Léger gloussement.
Ça, ça le détendait. Parler de son cher manteau. De cette idée farfelue. Bien que cela impliquerait, entre autre, le bannissement. Puis il devra aller chez les pirates... Faudra grandir assez vite. Peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.clairedesign.media
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2107

Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ EmptyLun 13 Juin 2016 - 21:44

The End


L'ambition le dévore, le vigoureux bouffon,
Il en oublie ainsi de faire preuve de façons,
Dévoilant ses projets d'éloquente envergure,
A celles qui écoutent aussi bien que murmurent...


FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty
MessageSujet: Re: Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~   Etoiles qui brillent, étoiles qui scintillent ~ Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Tanières et toiles : Campement de la Louveterie
» message des étoiles
» Des joueurs et des étoiles

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Vallée des Fées :: Les Eaux Enchantées :: La Rivière Mystérieuse-