Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

We are here to change the world Empty
MessageSujet: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyMer 2 Déc 2015 - 0:14



we are here to change the world

Grenouille & Alive & Fail & Anybody




Lorsque Stealth avait annoncé à Grenouille qu'il serait chargé d'accompagner Alive, un petit sentiment chaud envahit les alentours de son coeur. En vérité, il ne connaissait pas réellement Alive. Ils ne se parlaient pas beaucoup. Mais Alive était un peu comme lui. Et les gens comme lui le rassuraient. Sûrement parce qu'ils savaient que, forcément, ils ne le rejèteraient pas. C'était pour tout ça, le petit sentiment chaud.

C'était sa seconde mission d'escortage. La première avait été avec un jeune Livreur. La Rivière. Ce qu'il en restait. Grenouille n'allait que très peu à la Rivière, et il fut extrêmement perturbé de constater comme elle était maigre et boueuse. L'eau circulait en son nid comme l'air de ses poumons lorsqu'il était en proie à une grosse crise d'asthme. Il remarqua de nombreuses fées en plein labeur sur les rivages, et beaucoup n'étaient pas des fées des eaux. Ça faisait bizarre, ce climat. Ce climat dans les airs et dans les gens.
Au Grand Arbre, plus personne ne jouait, ne rêvassait. Plus personne n'utilisait les livres et les jouets, abandonnés au plancher de la Salle de Jeux. On ne parlait que des missions, de la chaleur, des morts, de la chaleur, des moustiques, des nouvelles lois, des maladies, de la chaleur. De l'eau. L'eau obsédait tout le monde. Il y avait des bagarres. Des crises. Des accusations. Des gémissements. Le Chef des Chasseurs avait même dit de boire du sang. Grenouille se sentait pas bien, quand il y pensait.


Je me souviens plus, est-ce qu'on est obligé de boire son pipi ?
Mais non, seulement si tu as trop soif et que tu n'as pas eu de ration.

Grenouille balaya faiblement du regard les deux Perdus qui passaient devant lui, nerveux et absorbés, une fille et un garçon. Les peaux étaient rouges, les cheveux collants, tout le temps. Il attendait qu'Alive descende de la Zone des Chasseurs, juste à côté du troisième pont du premier étage. Il avait emporté un sac à dos, d'un style des années 90 du monde ordinaire, qui détonnait un peu sur sa tenue d'un autre temps. A l'intérieur, des boites de conserves, du pain et des fruits très vitaminés, des cordes, des pansements, une tenue de rechange. Stealth ne lui avait pas dit où ils allaient. Juste que c'était loin. Stealth était débordée. Comme tous les chefs. Freckles était moins nonchalant. Harmony moins douce. Sharpy moins drôle. Tout était tendu et sérieux. Tout était grave.
Ce serait Alive qui lui annoncerait. Puis ils iraient trouver Fail, le grand Sentinelle qui riait souvent. Il fallait un grand avec eux. Même si Grenouille trouvait que Fail était vraiment que grand à l'extérieur. Ça, c'était pas grave. Au moins, Fail ne lui faisait pas peur. Il avait l'air fort. Il avait l'air gentil. Il était supposé les rejoindre à la base de l'Arbre. Il avait préféré, lui, aller chercher Alive d'abord. Ça faisait mieux.

Il reconnut sa silhouette chétive, pâle, brune, une version féminine de lui-même, qui éventrait le noir de l'encadrement vide de sa Cabane. Il lui sourit et lui fit un signe de la main. Elle avait l'air tellement fragile. C'était pas possible, une Chasseuse. Mais après tout, il était bien Éclaireur. Et aujourd'hui, il était l'Éclaireur d'Alive, la Souris. Heureusement qu'il faisait trop chaud pour emporter son costume de chat.

Tu es prête ? Je sais qu'il est tôt mais Stealth m'a dit de pas attendre le Chant du Coq... Il faut prendre un chapeau. Fail doit nous attendre en bas, tu sais, il vient aussi. Il aurait sûrement des armes et tout ça.

Il avait, lui, trouvé un bob quelque part. Les Nouvelles Lois étaient vissées dans le crâne de tous les enfants.

Si tu veux, on peut parler français...

Il était presque sûr que c'était pas interdit.


Codage by TAC








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Alive
Alive

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 191
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours en manque
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyMar 22 Déc 2015 - 3:29

La souris s'humecta les lèvres d'un habile coup de langue. Elle n'ignorait pas que les soigneurs désapprouvaient ce réflexe qui ne servait qu'à les dessécher d'avantage. Elle savait pertinemment que les raccommodeurs conseillaient des vêtement plus légers que son anorak. Elle avait parfaitement conscience que les mères lui prônaient des siestes régulières.
Mais Alive arrivait à un stade où il n'était plus question de faire les meilleurs choix mais au contraire ce qui la rassurait. Les habitudes, la satisfaction rapide, le défouloir, elle préférait tout cela à la raison.

Elle faisait s'était finalement laissée tombée sur sa couche en poussant un long soupir. En fin de compte, elle allait peut-être suivre le conseil des mères. Oh pas longtemps, non. Juste le temps de fermer les yeux. Quelques secondes pas plus.

Alive ouvrit les yeux. Combien de temps, avait-elle dormi ? Pas longtemps sans doute. La Souris traîna les pieds jusqu'à se fenêtre, pour s'enquérir de l'arrivée de ses camarades. Elle vit Grenouille au dehors. Il était déjà là ?! La Souris se précipita sur les affaires qu'elle avait rassemblé en un petit tas.
Elle glissa dans la poche gauche de son anorak son petit canif et dans celle de droite sa sarbacane ainsi que quelques dards. Considérant la taille des sacs qu'elle devait emporté avec elle, elle jugea qu'il valait mieux les porter à la main.
Il s'agissait de son matériel pour leur mission : ils avaient été fabriqués par les raccommodeurs dans ce qui semblait avoir été de bâches.

Deux petits pieds glissèrent dans leur baskets usées. Puis une fermeture éclair d'anorak se ferma en poussant son cri caractéristique tandis qu'un menton se rangeait dans le col épais du vêtement.
Elle était prête.

« J'espère qu'il attend pas depuis trop longtemps... » songea-t-elle.

Ils partaient tous les trois pour l'atelier du Père Noël. Tous les trois, c'est à dire elle, Grenouille et Fail. Elle imaginait que si on l'y envoyait à la place d'un livreur, c'était parce que Freckles et son équipe croulaient sous le travail et qu'ils devaient tous mettre la main à la pâte. Sans doute, Fang n'avait pas raté cette occasion pour se débarrasser de ses chasseurs les moins compétents. Grenouille devait connaître le terrain, sa présence était donc évident. Quant à Fail, de part son rôle d'éclaireur et son âge, était sans doute chargé de les protéger. C'était du moins ainsi qu'Alive percevait la situation.

La petite chasseuse se glissa vers l'extérieur, cherchant Grenouille du regard. Ce dernier lui fit un signe, esquissant un sourire. Elle l’imita alors timidement avant de le rejoindre au petit trot.
Se presser était également déconseillé mais au point où elle en était...

- Tu es prête ? Je sais qu'il est tôt mais Stealth m'a dit de pas attendre le Chant du Coq... Il faut prendre un chapeau.

Alive rabattit alors sa capuche en guise de réponse et posa sur lui un regard interrogateur. Cela suffirait ? Elle l'espérait en tout cas car elle n'avait pas très envie de faire demi-tour. Si Max ou Fang la voyait rôder dans le Grand Arbre alors qu'elle était censée partir en mission, ils ne seraient sans doute pas contents.

- Fail doit nous attendre en bas, tu sais, il vient aussi. Il aurait sûrement des armes et tout ça. poursuivait Grenouille.

La Souris hocha la tête, elle savait. Déjà elle s'apprêtait à partir pour rejoindre le sentinelle quand elle entendit l'éclaireur ajouter :

- Si tu veux, on peut parler français...

Alive se figea, le dévisageant avec de grands yeux surpris. Parler français... Cela ne lui était plus venu à l'esprit depuis très longtemps. Pourtant, il s'agissait de sa langue maternelle, et elle avait mit du temps à s'adapter à l'anglais. Et un jour chassant un autre, elle avait finit par s'y faire jusqu'à penser en anglais. Elle avait peut-être même plus de vocabulaire dans sa langue dans la langue de Shakespeare que dans la langue de Molière.
Elle entreprit donc de lui répondre en français :

- Je veux... Ça fait... longtemps que j'a pas... que j'avais pas parlé comme ça. C'est euh... bien pour une mission. C'est... comme un code secret.

Elle esquissa un bref sourire à cette idée mais se reprenant, elle se tordit nerveusement les mains.

- Je ne sais pas si Fail parle français. On lui demandera.

Cet exercice était compliqué. C'était comme remettre de vieux vêtement dont on avait faillit oublié le contact. Sa langue picotait un peu en retrouvant ces vieilles sonorités, ces vieux mots qui lui semblaient presque étrangers. C'était comme retrouver des amis perdue de vue.
Si la mémoire s'efface, le corps lui n’oublie rien.

- Allons-y...

Elle tourna les talons.

HRP:
 






We are here to change the world 4jc4
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Perdu
Anonymous

Invité



We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyMer 23 Déc 2015 - 18:44

Fail préfère les grenouilles aux crapauds et les souris aux rats.
Peut-être parce qu’il n’est pas une sorcière. Peut-être parce qu’il a toujours cru que les crapauds donnaient des verrues. Même si Phil disait que non.
Peut-être parce que les rats sont scientifiques. « De laboratoire », comme Phil disait. Et alors ça lui donnait le frisson dans les épaules, à Fail, de s’imaginer de grands rats habillés de blouses blanches qui observaient des petits humains nus dans des cages.
Mais aujourd’hui, ni crapauds ni rats. Une Grenouille. Une Souris. Qui ne sont pas des grands, mais qui lui font, à dire vrai, se demander qui, d’eux tous, sera réellement le plus grand.
Fail cligne des paupières et se lève de sa couchette. Il a mal dormi. Par ce temps, c’est plus difficile de s’attirer la sympathie de son compagnon de cabane… De loin, il fait trop chaud pour venir le parasiter de ses petites peurs nocturnes.
Ribbit.
Tant pis pour le sommeil. Fail pense grenouille et souris, ce petit matin. Il les a vus, par-ci par-là… S’est dit qu’il y avait du grave sérieux, dans ces petits êtres là. Comme aujourd’hui, qui sera une sérieuse journée. Mais pas trop grave, il espère.
Ribbit.
Chuuuut…
Il enfile le maillot de bain rouge style sauveteur qui lui fait usage de short, depuis le trop plein de chaleur, et son t-shirt orange. Dans son dos, l’étiquette se dresse fièrement. Car : à l’envers, le t-shirt. Puis ses pieds glissent dans ses baskets gris. Pour faire simple, il a retiré les lacets. Okay, pas son idée, mais quand même. Ça le fait. C’est classe, qu’il trouve.
Et donc, classe, Fail ramasse, près de la sortie, deux bouteilles en plastique vert autour du goulot desquelles des lacets blanc-brun, sales, sont noués. Lui qui croyait avoir trouver du 7up sur le rivage…
Il fixe les bouteilles vides à sa taille, comme on lui a montré la veille seulement, avec un nœud plutôt qu’une boucle.
En sortant de la cabane, Fail empoigne sa lance et la casquette verte fluo accrochée dessus, l’enfonce sur sa tête, palette croche, sans le faire exprès.
Ribbit.
Il est parti.
Il descend de la Tour à petits pas de course, combat la chaleur par la chaleur, plus ou moins efficacement, et arrive rapidement au pied de l’arbre.
Alors, c’est parti ?
Tu l’as dit mon kiki c’est parti en kiki !
De bien bonne humeur, le Moineau qui chanterait sans doute, s’il était perché sur une branche. La soif, la chaleur, n’ont pas encore atteint son optimisme !
L’attente est brève… Du moins le semble.
Ils arrivent.
La grenouille qui marche en dormant sur les fils. C’est ça non ? Oui ? Funambule. Somnambule. Ça veut dire la même chose, il pense, le Fail. Peu importe, il y est, et elle aussi, petite souris Alive qui ne saurait se prendre la patte dans un piège comme les souris du grenier de… De… De qui déjà ?
Fail lève la main, les salue avec entrain, les yeux grands ouverts sur son évident enthousiasme.
Mais c’est sérieux c’t’histoire, faut pas l’oublier. Et d’un coup les instructions lui reviennent en tête. Sa main gauche crispée sur sa lance plantée au sol, Fail s’immobilise, fixe un point vague un instant en mimant de sa bouche des paroles en silence.
Et aussi vite qu’il s’est envolé, son sourire lui revient.
J’vais vous protéger ! Mais je connais pas le chemin ! Qu’il fait en anglais avant de pointer Grenouille. Toi tu connais le chemin. Tu connais le chemin ? Fail rit. Moi je marche derrière oui ? De près oui ? Encore un rire bref.
De sa main libre, droite, Fail forme un plateau juste au-dessus de la tête de Alive. Petite Grenouille, petite Souris. Moi je vois par-dessus. Il porte sa paume en visière, en profite pour rabaisser un peu la palette de sa casquette. Okay !
Prêt.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Fée
Anonymous

Invité



We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptySam 26 Déc 2015 - 20:57

We are here to change the world 43680-Blowing-Snow

A la poursuite de ce que nous ne pouvons avoir.
Grenouille & Alive & Fail & Onagre.

Je peux plus rester dans la Prairie Sauvage. Ce matin j'ai regardé tout est si sec et jaune et laid. Tout meurt et bientôt rien il restera. Je ne peux rien faire, je vois les plantes les insectes qui meurent et à peine je viens les aider qu'ils meurent. Je me dis je sers plus à rien alors à quoi bon ? A la Rivière Mystérieuse les autres Fées essayent de sauver l'eau mais n'y arrivent pas non plus. Givre a dit le froid ne pouvait pas venir. Alors quoi faire ? Moi je peux plus rester ici à regarder tout mourir. Ça m'énerve et ça me rend triste.

Je n'aime pas mais je sais les Petits Humains ont un bassin avec de l'eau. Peut-être si j'y allais je pourrais boire ? Et peut-être je pourrais Le voir, Lui, et savoir pourquoi Il envoie une chaleur pareille ? En même temps jamais je n'oserais Lui demander. Je pourrais parler avec Tinkerbell mais elle nous évite et pour ça je ne l'aime pas. Le dernier Petit Humain que j'ai croisé a voulu me dévorer mais cette fois à l'écart je serai. Je me laisserai pas approcher. Une fois, pas deux !
C'est comme ça que je suis arrivée au camp des Petits Humains. Je me suis perchée sur un arbre près du Grand et de tous mes yeux j'ai regardé (même si j'en ai qu'un). Des Petits Humains il y en a partout. De toutes les tailles et de toutes les couleurs. Ohlàlà, je ne sais pas comment ils font pour se reconnaître ! Ils sont tous très rouges et leurs cheveux collent à cause du chaud et ils sont très laids comme ça et vraiment je suis contente de pas leur ressembler. Je vois le bassin aussi mais il y en a plein autour et si je m'approche sûr je vais me faire attraper. Alors je reste en hauteur et je regarde.

C'est le matin mais il fait si chaud. Je voudrais déjà être la nuit même si je déteste le noir, au moins il fait frais. Je repense à Givre et à la neige qu'il peut pas apporter. La neige qui se mange et qui fait boire. Jamais j'en ai vu mais certainement c'est un trésor. En attendant j'ai volé jusqu'ici et même pas je peux boire au bassin. Si j'avais su je ne serais pas venue. J'aurais bu l'eau boueuse de la Rivière Mystérieuse (en essayant de plus tomber dedans sinon Givre se serait encore roulé par terre de rire l'imbécile).
En même temps j'ai pas envie de rentrer et de revoir la Prairie Sauvage toute morte et fanée. Alors je reste et je regarde et j'écoute les Petits Humains. Et puis j'en vois trois qui s'assemblent. Une femelle, deux mâles, ils sont là tous les trois avec de gros sacs chargés. La femelle a un gros vêtement et je me demande si elle est pas en train de mourir de chaud là-dessous. Le plus petit mâle a l'air malade et le plus grand est très voyant avec un habit orange et rouge et un machin vert sur la tête. Ils discutent et les deux plus jeunes ont l'air triste et le plus grand heureux et je comprends pas très bien ce qu'ils vont faire avec leurs gros sacs.

Quand ils commencent à parler puis à partir je les regarde et je me dis et si j'allais avec eux. Rien je connais sur les Petits Humains mais rien j'ai à faire non plus donc pourquoi pas ? Je veux pas rentrer à la Prairie Sauvage et à mon avis ils n'y vont pas. Alors je quitte la branche où je suis et je descends jusqu'à eux. Je vole un peu au-dessus d'eux juste pour pas qu'ils puissent m'attraper et je fais un peu le bruit de grelot pour leur dire que je suis là. Où vous allez ? je demande même si les Petits Humains comprennent rien aux Fées.

HS :
 
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyDim 27 Déc 2015 - 23:55

Spoiler:
 



we are here to change the world

Grenouille & Alive & Fail & Onagre




Je ne sais pas si Fail parle français. On lui demandera.

Grenouille rougit un peu. C'est vrai, Fail. Il était quasiment sûr que Fail ne parlait pas français. Il n'osa rien dire.

Tu vas garder ton anorak ? Parce que comme il fait très chaud... dit-il en précédant la Souris sur la grande échelle qui mène aux étages inférieurs.

Grenouille n'eut pas besoin de chercher des yeux le Sentinelle. Il s'agitait, le visage aussi lumineux que le soleil qui les surplombait de tout son panache. Grenouille lui esquissa le seul retour dont il était capable, un sourire vague, furtif, fermé, mais sincère, quand même. Fail était parfois perturbant, mais quelque chose d'un peu miraculeux chez lui donnait de la force. Il le désigna du doigt et les deux enfants se hâtèrent en sa direction. « Il a une lance » pensa Grenouille avait réconfort.

J’vais vous protéger ! Mais je connais pas le chemin !

L'enthousiasme frénétique de Fail lui provoqua un fébrile rire comme un réflexe, un peu nerveux. Son corps était si grand, si puissant, et son regard était tant celui d'un enfant de trois ans. Grenouille voyait cela mais ne l'analysait pas trop. Et de toutes façons, il l'aimait bien, Fail. En fait oui, il l'aimait vraiment bien. Il espérait en lui-même qu'Alive l'aimerait bien aussi.
Il laissa le Moineau finir, l'expression souriante-grimaçante, tout en lançant quelques coups d'oeil amusés vers Alive.

Je pense que le mieux, c'est que je sois devant. Je suis Éclaireur et hier j'ai vérifié l'itinéraire. Nous allons longer la Rivière... Enfin. Bref. Ensuite nous éviterons la Lande et rejoindrons la Croisée. Alive tu nous apporteras des proies lors des pauses. Vu que tu es Chasseur...

Il déglutit. Ce rôle de leader ne lui allait pas. Il lui donnait chaud.

Alors... on y va ?

Ils se mirent en route. L'angoisse aussi. Un nœud familier entortilla l'estomac du Funambule tandis qu'ils quittaient leur nid, leur unique refuge, pour se précipiter dans le grand brasier de l'île de Jamais. Grenouille jeta un regard perplexe à la tenue de Fail, très peu adéquate à une excursion tant elle était apparente. Puis il songea qu'en les circonstances, le rouge et le orange étaient des couleurs de camouflage. Fail avait été astucieux. Même si Grenouille ne savait pas trop s'il avait fait exprès.
Absorbé par ces réflexions, il ne vit même pas la fée surgir et recula d'un seul coup en louchant sur son petit corps luminescent.
Le son de son grelot fut aussi apaisant que le sourire vrai de Fail.

Bonjour, petit fée, dit-il du ton doux qu'il réservait aux fées. Je suis Grenouille. Eux, c'est Alive et Fail.

Il n'aimait pas dire le nom de Fail. C'était un nom si laid. Mais on aurait dit que Fail s'en fichait.

Nous partons en excursion. Chercher de la neige chez le Père Noël. C'est assez dangereux.

Il ne savait pas trop pourquoi il disait ça. Peut-être pour ne pas voir mourir une fée.
Son regard dériva sur ses compagnons. Peter Pan, quand il partait en aventure, amenait toujours sa fée. Celle-ci portait de drôles d'habits et avait un drôle d'air, mais elle était vivante. Elle volait. Et elle sentait la fleur. La fleur encore fraîche et vivace, pas encore calcinée. Ce devait être une fée tenace.
Alors son regard disait : « Vous croyez qu'une fée, un moineau, une souris et une grenouille, ça le fait ? »


Codage by TAC








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Alive
Alive

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 191
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours en manque
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyLun 28 Déc 2015 - 22:55

Tandis qu’elle tournait les talons, elle entendait les pas de la Grenouille derrière elle. Ils se marchèrent.

- Tu vas garder ton anorak ? Parce que comme il fait très chaud… lui demanda le garçon.

Alive se contenter d’hocher tête, quelque peu nerveuse. On lui avait déjà fait la remarque. Et de manière plus ou moins insistante. Mais ce simple anorak constituait pour elle une carapace, la protection qu’aucun armurier ne saurait imiter. Un truc à elle et rien qu’à elle. Hors de question de l’enlever.
Mais, il lui vint une question fugace : Faisait-il froid là-bas, s’il y avait de la neige ? Il lui était impossible d’en avoir la certitude car elle ne s’était jamais aventurée aussi loin dans les terres. Elle aviserait donc.

Bientôt Grenouille pointa du doigt une silhouette lointaine qu’Alive parvint à identifier comme étant celle de Fail. Ce dernier était encore plus grand qu’elle ne le pensait (car elle en avait seulement entendu parler). Tant mieux : il était à lui seul une véritable tour d’observation. Cette pensée l’amusa et parvint à la rendre plus sereine.
La Souris et la Grenouille rejoignirent la sentinelle.

- J’vais vous protéger ! Mais je connais pas le chemin ! Toi tu connais le chemin. Tu connais le chemin ? disait-il en désignant Grenouille. Moi je marche derrière oui ? De près oui ?

Fail riait librement, comme un ciel dégagé. Alive le dévisageait avec de grands yeux étonnés. Elle ignorait que les grands pouvaient ressembler à cela, surtout durant une période qu’on qualifiait de crise. Pour elle, Fail était… une curiosité intrigante. Ses paroles légères et insouciantes captèrent facilement son attention comme si chaque voyelle possédait un sens caché. Cette personnalité inattendue devait bien cacher quelque chose !
Mais la bonne humeur de la sentinelle était communicative : Alive se surprit à sourire.

- Petite Grenouille, petite Souris. Moi je vois par-dessus.

Le sourire se changea en léger rire. Un rire soulagé car Fail ne lui sembla pas déçu par la petit stature de ses compagnons de voyage. Au contraire, il en tirait un point positif. C’était bien. Inattendu, mais bien.

Les affaires reprenaient.

- Je pense que le mieux, c'est que je sois devant. Je suis Éclaireur et hier j'ai vérifié l'itinéraire. Nous allons longer la Rivière... Enfin. Bref. Ensuite nous éviterons la Lande et rejoindrons la Croisée. Alive tu nous apporteras des proies lors des pauses. Vu que tu es Chasseur...

Alive hocha timidement la tête, sentant une responsabilité soudaine peser sur ses épaules. Mais ainsi entourée, elle n’eut pas peur malgré sa constante timidité. Au contraire, elle avait envie de faire ses preuves.
En revanche, elle crut lire un mal aise sur le visage de la Grenouille. Elle préféra ne pas l’interrompre pour l’interroger et faire semblant de ne rien voir. Ça valait mieux. Elle, en tout cas, elle aurait préféré qu’on ne lui fasse pas la remarque.

- Alors... on y va ?

- Oui. répondit simplement la chasseuse.

Mais alors qu’elle se tournait vers Fail pour lui poser la fameuse question, celle du français, du code secret, un léger battement d’aile attira son attention. Les yeux se levèrent.

C’était une fée.
Alive se demanda ce que la créature faisait là, car elle avait entendu dire que les relations entre enfants et fées s’étaient légèrement refroidies tandis que l’île chauffait. Et sa rencontre avec quelques représentants de cette espèce n’avait fait que confirmer ce bruit. La surprise devint alors méfiance puis l’inquiétude.

- Où vous allez ? demandait la créature.

- Bonjour, petit fée. Je suis Grenouille. Eux, c'est Alive et Fail. Nous partons en excursion. Chercher de la neige chez le Père Noël. C'est assez dangereux.

La courtoisie de l’éclaireur la surprit. Non pas qu’elle le pensait rustre. Peut-être n’était-il tout simplement pas au courant des rumeurs…
L’image du visage poupin d’une fée des eaux qu’elle avait rencontré un peu plus tôt lui revint brièvement tandis qu’une ancienne morsure sembla réveiller une ancienne douleur.
Mais les yeux bleus de Grenouille se posaient sur elle et Fail avec une  curieuse insistance. Elle comprit qu’il attendait comme une approbation ou un refus. Il pensait emmener la fée avec eux ? A moins que ce ne soit le contraire…

La Souris afficha d’abord une moue, songeuse, dévisageant à nouveau la fée. Il lui sembla que cette dernière n’affichait aucune forme d’animosité. Elle se permit donc de se détendre et demanda doucement :

- Est-ce que tu veux venir avec nous ? J’imagine que les fées, aussi, cherchent de l’eau…

Elle esquissa alors un sourire timide. Là où les groupes tendraient à se disputer les ressources, sans doute fallait-il montrer l’exemple en se serrant les coudes. Peut-être que c’était comme ça qu’ils parviendraient à se tirer de leur triste situation…






We are here to change the world 4jc4
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Perdu
Anonymous

Invité



We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyMer 30 Déc 2015 - 17:44

Petit Grenouille sait si bien dire les choses que Fail ne peut s’empêcher d’acquiescer vivement à tout ce qu’il dit. Le sentiment de comprendre et d’être à la bonne place supplante la chaleur. Sans compter qu’il attrape bel et bien d’un coup d’oeil ces sourires, même discrets, et ces rires, mêmes timides, qui lui chatouillent le sien de petit bonheur.
C’est toujours meilleur en partageant.
Alors… on y va ?
Oui.
Oui! qu’il fait avec un enthousiasme aussi sérieux que possible. Et avec un sérieux, donc, peu plausible.
Juste avant de se mettre en route.
Et hop! Pimpilidlidoudilidlihop! Que ça se trémousse dans les idées petites étincelles de rien du Moineau tandis qu’il avance à genoux bien hauts tout juste derrière ses compagnons d’aventure. Ça oui c’en est une d’aventure! D’y penser lui fait, en plus de la gaieté manifeste de sa démarche, dodeliner de la tête.
Fail en fermerait les yeux d’aise, ou plutôt d’abandon, ou de joyeux cuicui tout simplement, si ce n’était de son rôle très important de protecteur de ces jeunes gens qu’il se prend d’ailleurs déjà à aimer.
C’est pas long.
Passer des présentations à ce gentil boum boum du cardiaque, quand on a le coeur aussi léger que celui d’un oiseau. Avec juste un petit duvet pour lui faire un nid. C’est pas long, non. D’oublier oublier oublier les crapauds à verrues et les rats de laboratoire et de leur préférer de loin, d’années lumières leur préférer la compagnie d’une Grenouille et d’une Souris.
Sont gentils.
Que ça lui souffle dans l’oreille et que ça lui tire un coin de sourire. Même que c’est comme des grelots dans sa tête…
Où vous allez ?
Fail a un faible sursaut mais ouvre bien vite ses grands yeux ronds sur la petite fée qui les a rejoint.
Tandis que Grenouille et Alive disent bonjour, qu’ils invitent, même, la fée à se joindre à eux, Fail observe, voire dévisage, ses yeux plissés, scrutateurs, tendus vers le petit être qui les regarde de haut.
Finalement, de sa main libre il se pince légèrement la lèvre du bas et baisse la tête en fronçant les sourcils. Un court mais intense moment de réflexion s’ensuit à l’issue duquel, se redressant, il admet, se grattant la nuque :
Je connais pas beaucoup les fées moi… Et, levant les yeux sur la fée en question, le bras retombant le long de son corps. Mais je sais que vous êtes pas toutes gentilles alors si t’es gentille ça va.
Plus que tout à ce moment précis, Fail souhaite éviter d’alimenter le facteur danger autour de Grenouille et Alive. Non seulement c’est son rôle, mais c’est surtout important.
Sinon ça va pas. ajoute-t-il simplement avant de s’en remettre à l’horizon qui sera le leur tout en se promettant que si la fée les accompagne, il gardera une oreille aussi attentive que possible sur le son des grelots.
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Fée
Anonymous

Invité



We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptySam 2 Jan 2016 - 13:28

We are here to change the world 43680-Blowing-Snow

A la poursuite de ce que nous ne pouvons avoir.
Grenouille & Alive & Fail & Onagre.

Je regarde les Petits Humains, des fois qu'il y aurait celui qui disait rien mais mangeait tout – moi comprise – parmi eux mais je n'en connais aucun et je préfère ça. Quand j'arrive je surprends le mâle à la figure triste qui commence à me parler. Il me dit leurs noms. Lui c'est Grenouille, la femelle Alive et le grand mâle Fail. Les Petits Humains ont tous des noms bizarres ! Après il m'explique leur aventure et tout. Ils vont chercher de la neige chez le Père Noël et c'est dangereux apparemment. Le petit mâle Grenouille parle gentiment mais les deux autres ont pas l'air ravi de me voir. La femelle a une tête méfiante et le dernier a pas l'air de savoir quoi. Drôle d'équipe je me dis. Heureusement que je suis arrivée !

Finalement Alive me propose de venir avec, qu'on cherchera de l'eau. Là avec cette histoire d'eau j'ai un grand sourire et je peux pas m'empêcher de frapper dans mes mains. Oh oui je dis, je voudrais bien. On est tous en train de mourir de soif, hein ? Et si vous ramenez la neige et moi avec vous, Givre en fera une tête ! Je me suis mise à rire rien qu'à l'imaginer. Ha, ha ! Il osera plus jamais se moquer de moi à cause de ma chute dans la Rivière Mystérieuse. Il devra me respecter, et ce sera bien fait, non mais !

Je suis toute contente mais il y a le grand mâle qui dit tout à coup qu'il sait pas et que j'ai intérêt à être gentille étant donné qu'on l'est pas toujours nous les Fées. Je suis gentille si on l'est avec moi, j'ai répondu (et toc !) c'est donnant-donnant. En même temps vu sa taille je vais pas aller l'asticoter. Sûr il me tuera d'un coup de main sinon – et j'ai déjà failli mourir dévorée, ça suffit !

Je les regarde une minute, Grenouille, Alive, Fail et moi aussi. Grenouille a interrogé les autres du regard et comme je suis pas sûre de mon sort je demande alors vous voulez bien ? J'aurais pas voulu ça mais ma voix est comme qui dirait suppliante et ça m'agace de m'entendre supplier des Petits Humains. Mais si on trouve de l'eau et que je fais bisquer Givre, ça voudra le coup !
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyMer 10 Fév 2016 - 16:06

Spoiler:
 



we are here to change the world

Grenouille & Alive & Fail & Onagre




Grenouille lança un regard silencieux à Alive. L'air d'avoir son approbation. Si ça lui convenait à elle, ça lui convenait à lui. Il savait d'avance que Fail serait partant pour tout ce qui sonnerait entrainant, un tant soit peu positif.

Puis il hocha la tête, sobrement, simplement, afin de signifier à Onagre qu'elle faisait officiellement partie de leur délégation. Au fond, en fait, il était content. Ça changeait tout d'avoir à ses côtés un truc magique. Une fée, en plus. Elle était un peu bizarre, certes, avec ses drôles d'habits et ses manières cavalières. Mais c'était une fée pur jus, et Grenouille sentait un regain d'énergie monter en lui à l'idée de faire le trajet en sa compagnie. Il n'osait pas lui demander ce qui était arrivé à son oeil.

Dépêchons-nous.

Il venait d'entendre le rire de Peter Pan derrière eux.
Un soulagement étrange, inattendu, l'embrassa alors qu'ils s'éloignaient du Grand Arbre. Pourtant, c'est vrai. C'était sûrement un des lieux les plus dangereux de l'île, en ce moment.

Ils s'enfoncèrent parmi les arbres avant de gagner la Jungle. Partout, des cadavres. Des cadavres d'animaux et des cavadres de plantes. Des cadavres de fées. Des cadavres de vie, partout. Il sentait son coeur descendre d'un nouvel étage intérieur à chacune de ces visions. Et chaque fois, il accélérait, afin de ne pas se laisser le temps, ni à lui ni aux autres, de s'y attarder.
Il scrutait sa carte en déglutissant, feignant de ne rien remarquer de cette réalité noire et de cette odeur de cramé.

L'avantage, c'est que l'île était trop assommée pour trouver la force de bouger en tous sens. Le décor, qui à l'image de celui d'un théâtre ne cessait d'ordinaire de se modifier, ressemblait bien à celui qu'il avait repéré et que ses collègues et lui-même avaient dessiné.

Il y avait beaucoup de cadavres de fées.
Ils marchèrent plusieurs heures. Mais personne ne pouvait savoir combien. Le ciel commençait un peu à rosir. C'était comme si les autres teintes n'existaient plus.

On peut faire une pause. Installer un campement et faire... Un feu ? Il se tut à temps. ... faire une pause, oui. Alive, tu crois que tu peux attraper quelque chose ? Fail pourrait t'aider... enfin, je ne sais pas ?

Est-ce qu'une peluche d'ours a aussi des griffes ? C'était un peu ça.

Je vais prendre ce qu'il y a d'eau à la rivière.

Il scruta la rivière. C'était de la boue. Certains endroits étaient plus liquides. Ils devaient garder leurs provisions pour la montagne. Si ça se trouve, elle était toute nue, toute rêche. Alors il prendrait l'eau brunie, l'eau sale, et ils l'avaleraient.

Onagre, tu es une fée de quoi déjà ?

Pas des eaux, ce serait trop beau. Ou trop triste, du coup.


Codage by TAC








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Alive
Alive

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 191
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours en manque
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyVen 12 Fév 2016 - 11:27

hrp:
 

La fée sembla tout à fait enchantée par cette proposition

- Oh oui je dis, je voudrais bien. On est tous en train de mourir de soif, hein ? Et si vous ramenez la neige et moi avec vous, Givre en fera une tête !

Alive ignorait qui était ce Givre mais elle se doutait qu’il s’agissait d’un de ses congénères.
Elle esquissa un sourire gêné pour répondre tant bien que mal à l’enthousiasme de la créature, lui renvoyer amicalement la joie qui l’animait. Mais elle n’était pas habitué à ce genre de politesse, cela ne révélait pas de l’automatisme. Aussi, son sourire bien que sincère semblait crispé.

Fail émit :

- Je connais pas beaucoup les fées moi… Mais je sais que vous êtes pas toutes gentilles alors si t’es gentille ça va.

Alive haussa les épaules. Certes, ça tombait sous le sens mais…  Qui oserait se revendiquer méchant ?

- Sinon ça va pas.

- Je suis gentille si on l'est avec moi, c'est donnant-donnant. répliquait la fée.

La fillette songea qu’ils devraient éviter les conflits pour accomplir leur mission. Cependant, malgré cet étrange échange entre la fée et le sentinelle, il lui sembla que c’était elle qui opposait le plus de méfiance. Une pensée désagréable s’accrochait à son esprit : méfiance. On devrait la garder à l’oeil. On ne sait jamais.

- Dépêchons-nous.

Alive acquiesça. Plus vite ils partiraient, mieux ce serait. La chaleur les suivait à la trace.

Tandis qu’ils marchaient, Alive ne proféra aucun mot, préférant économiser son eau qui s’échappait pourtant en perles de sueur sur son front. Quand il lui semblait que quelqu’un prenait la parole, elle se contentait d’un vague hochement de tête.
Son esprit était braqué sur sa marche, lente et mesurée, sur les lancements de ses muscles, sur le feu qui lui lapait le visage.
C’était toujours mieux que de dévisager le paysage désolé qu’ils traversaient. Par endroit la terres se fissurait, asséchée. La vie s'égarait par-ci par-là et s’écroulait inerte sous le voile éclatant.
Les corps étaient chauds mais il ne fallait pas s’ y tromper. C’était la mort dans toute sa patience.

Grenouille mit fin au supplice.

- On peut faire une pause. Installer un campement et faire... Un feu ? Il se tut à temps. ... faire une pause, oui. Alive, tu crois que tu peux attraper quelque chose ? Fail pourrait t'aider... enfin, je ne sais pas ?

Alive s’était affaissée, le temps de reprendre son souffle. Elle fit de son mieux pour cacher sa son dégoût et réprimer le frisson fiévreux qui la parcouru alors qu’elle se relevait. Tandis qu’elle se redressait, la doublure satinée de l’anorak restait collée à sa peau.

- On y va ?  lança-t-elle à Fail.

Se ravisant, elle se figea. Elle venait de prendre une initiative, en avait-elle le droit ? Fail avait beau être différant des autres grands, il restait un ainé. Avait-elle seulement le droit d’entamer la conversation ? Est-ce qu’il ne fallait pas plutôt laisser le sentinelle conduire la parole et la marche ? Confusion.

- Enfin… euh tu veux bien ? ajouta-t-elle timidement.






We are here to change the world 4jc4


Dernière édition par Alive le Sam 5 Mar 2016 - 15:57, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Perdu
Anonymous

Invité



We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyLun 15 Fév 2016 - 18:04

Je suis gentille si on l’est avec moi, qu’elle avait dit, la fée.
En voilà de petits mots à faire réfléchir un petit moineau. À faire se gratter le côté de la tête un grand Moineau, aussi, du bout de sa lance. Du coup, sa casquette verte fluo, verte sale, verte quand même, s’élève sur son front. En dessous, les mèches brunes sont détrempées et collent, amoureuses, à la peau du sentinelle. Ça s’engluent sur les tempes, au-dessus des sourcils, sur les oreilles, la nuque… Enfin, partout où ça peut.
Fait chaud!
Tenant son couvre-chef par la palette, Fail le replace bien droit, bien enfoncé sur son crâne. Puis il souffle, acquiesce en même temps.
Ok c’est bon.
Ribbit.
Que ça dit tout et aussi rien, mais surtout, que ça dit : 
Ok. C’est. Bon.
Et ils partent, la marmaille, comme bénis par le rire de Peter Pan. Y’a contagion. Fail en tire un sourire-brin-de-rire, de ce rire.
Bientôt oubliée, ou plutôt mise de côté, l’inquiétude vis-à-vis la fée. C’est que, y’a eu approbation de la part de ses compatriotes, alors on se tient. Fail sait une chose : il n’est pas doué à juger des autres. Non seulement il n’aime pas le faire, mais quand son devoir implique qu’il doive se faire une idée… Y’a obstacles. Mais comme ça va, comme la grenouille et la souris en veulent bien, de la tintante, Fail décide que lui aussi. Et si jamais y’a problème, si jamais… Et ben… Il fera face, décide-t-il d’un haussement d’épaules.
Et ça marche.
Mais tristement, le rire de Peter ne tarde pas à lui manquer…
C’est que… Tous ces cadavres, c’est pas la joie. Aussi Fail s’efforce-t-il de regarder devant, là devant au-dessus des têtes beaucoup moins hautes que la sienne, il regarde au loin ce qui ne se voit pas encore. Et de souci de s’occuper l’idée à autre-chose qu’à la mort, il tente de siffler, échoue, alors fredonne, de sa grave voix de grand garçon, de sa petite discrétion…
It’s no big dill… It’s no big dill… It’s no big dill… This is no big dill! This is Howie Dew, yeah, chili egg bags truite stuffing yeah we Dew it like that. This is Howie Dew, Dew Dew Dew Dew, this is Howie Deeew…
Katy, ta poésie, c’est grand, songe amoureusement Fail à l’issue de ce refrain.
Heureusement, la halte suit bien vite, car le Moineau connaît mal la suite des paroles.
Content de faire la paire avec Alive, il se rapproche d’elle.
Peut-être qu’il devrait lui offrir de se reposer? De la porter? Mais voilà qu’elle se relève avant qu’il ose demander.
On y va?
Euh
Dur de pas laisser transparaître son inquiétude.
Enfin… euh tu veux bien?
Oui? Euh oui!
Party de malaise. Mais ça ne saurait durer. Fail se fait sourire, grand gentil sourire.
C’est toi la pro moi je connais pas la chasse alors tu me dis et moi je fais. Oui? Je rapporterai. Il rit, plaque la paume de sa main libre sur sa tête. Comme un chien! Et rit encore un peu.
Entrant dans la peau de son personnage, Fail se met alors en chasse. Enfin… À pas pesés, il s’aventure en direction de la forêt, dos au soleil, humant l’air en levant le nez. Se tournant vers Alive, il élève l’index. Y’a idée dans la coconut.
La mort attire des fois le vivant hein peut-être que près d’un cadavre pas trop vieux y’aura de la chance oui?
De s’étonner de tant de logique il hausse quelques fois de suite les sourcils. Mais c’est par la suite très sagement, et avec sérieux, qu’il se positionne auprès d’Alive, juste un peu derrière, avec sa lance bien droite dans sa main, le long de son grand corps en sueur, mais toujours vaillant.
Chien rapporteur, chien protecteur… Fail les incarnera tous, s’il le faut.
Wouf.
Qu'il jappe gravement, berger allemand.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ancienne Fée
Anonymous

Invité



We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptySam 20 Fév 2016 - 23:08

We are here to change the world 43680-Blowing-Snow

A la poursuite de ce que nous ne pouvons avoir.

Grenouille & Alive & Fail & Onagre.

Ils veulent bien ! Oh, je suis toute contente rien qu’à l’idée d’aller en aventure. Je souris jusqu’aux oreilles et je dis, parce que j’avais oublié de le faire, au fait moi je m’appelle Onagre. Mais si vous voulez je peux être l’Œil Bleu. J’aime bien aussi. Cela étant dit, on a pu partir. Juste avant qu’on quitte le camp des Petits Humains on entend Son rire. Je me retourne vite dans l’espoir de Le voir mais il est nulle part. C’est dommage. Et comme les autres veulent pas s’attarder je les suis en étant un peu déçue mais bon.

On avance pendant un temps fou et partout autour de nous il y a la mort. Des fois l’air sent mauvais tellement il est imprégné de l’odeur de pourriture des plantes et tout. Ça me dégoûte et en même temps je suis triste. Tous ces animaux et ces plantes méritaient pas de mourir. Ils auraient dû vivre longtemps encore. J’ai envie de le dire mais à ce moment-là le grand mâle, Fail, se met à chanter et même si ses paroles sont bizarres au moins ça distrait. Quand il a fini je dis c’était beau. C’est pas que je voudrais qu’il recommence mais ça a enlevé la méchanceté du paysage, un peu.

Je ne sais pas pendant combien de temps on avance. Je vole au-dessus des Petits Humains et je bats des ailes le moins possible pour éviter de mourir de chaleur et pour économiser mes forces. Mais à la fin j’ai mal aux articulations des ailes et je meurs de soif et j’ai chaud partout et la tête qui tourne un peu. J’ai pas l’habitude de gros trajets. D’habitude je vais jamais très loin.

Heureusement, Grenouille propose qu’on s’arrête, et c’est vraiment une bonne idée. Je vais me percher sur une pierre toute sèche pour reposer mes ailes. J’entends les Petits Humains qui discutent et je fais pas trop attention à eux. Je regarde surtout la rivière qui est juste un gros tas de boue. Je me demande si on arrivera à trouver de la neige froide ici. Il fait tellement chaud. J’ai jamais vu de neige et je me demande à quoi ça ressemble. Ça doit être très différent de ce qu’on voit ici.

Grenouille m’arrache à mes pensées en me demandant de quoi je suis Fée. Les deux autres sont partis à la chasse, il reste que nous. Des champs, mais tout meurt sans que je puisse rien faire, je réponds. Puis je demande : on sait où on va ? Les ateliers du Père Noël, ils sont encore très loin ? J’espère bien que non !
Je me souviens que Grenouille a dit qu’il allait prendre de l’eau, alors je propose tu veux que je t’aide pour l’eau ? Je sais pas trop ce que je pourrais faire. Mais si je peux être utile et éviter de penser à tout qui meurt autour de nous…
Revenir en haut Aller en bas
Grenouille
Grenouille

♣ Éclaireur ♣


✘ AVENTURES : 356
✘ AGE DU PERSO : 9 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Je coasse dans ma mare

We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyMar 23 Fév 2016 - 23:53

Spoiler:
 



we are here to change the world

Grenouille & Alive & Fail & Onagre




Quand Fail se mit à chanter, Grenouille sursauta. Sa première sensation fut un doux malaise qui détourna son regard et agita sa bouche. Puis, finalement, ça le fit un peu rire. Il adressa un nouveau regard, mi-gêné mi-amusé, à la Souris. Ce ne fut qu'alors qu'il se rendit compte à quel point elle était fatiguée. A quel point la chaleur faisait luire sa peau et sa chevelure. Il remarqua que c'était pareil sur Fail. Et il réalisa que ce devait être pareil sur lui-même.
Mais Alive était comme lui. Elle ne dirait rien, elle ne montrerait rien. Pas vraiment par orgueil. C'était plutôt la peur de flancher, de faire flancher, d'être mal vu. D'être abandonné. Il fallait être fort, parce que c'est autant par la force elle-même que par sa démonstration qu'on survivait, ici.
Alive et Fail s'éloignèrent dans les bois, et Grenouille entendit les jappements grossiers de Fail. Ils n'attraperaient sûrement rien à cause de son boucan. Mais Grenouille n'avait pas envie de l'évincer. Ce serait encore de l'abandon. Et non.

Le Funambule se dirigea vers la Rivière étriquée. Il y plongea, si l'on pouvait dire, une grande gourde vide qu'il avait pensé à emporter. Son rôle d'Éclaireur lui avait enseigné des réflexes salvateurs. Pendant ce temps, il laissait Onagre parler en tâchant de ne pas se laisser troubler par la tristesse qu'elle lui inspirait, absorbé par sa tâche, les sourcils froncés et les gestes mesurés. Il déversa ensuite le contenu souillé dans une sorte de grande bouilloire rouillée, prêtée par Aurora.
Ce ne fut qu'alors que, s'asseyant en tailleur à même la terre desséchée, il répondit à la fée :

Les Ateliers du Père Noël, c'est dur à trouver. C'est fait exprès. Ce serait trop facile si tous les enfants pouvaient y aller comme ça. Tu trouves pas ? Bon, en attendant qu'ils reviennent, on peut essayer quelque chose... Tu crois que tu arriverais à retirer quelques morceaux de boue de l'eau ? Pour l'éclaircir. Je ne sais pas pour les fées, mais les humains ont du mal à boir de l'eau si sale...

Il observa les mouvements de la fée :

Je crois que ça ma...

Il releva la tête.

Tu as entendu ?

Une ombre bougea entre les troncs noirs, au sein du décor écarlate. Grenouille sursauta, bien plus fort que lors de la chanson de Fail. Il se releva aussitôt.

Alive ! Fail ! FAIL !

Rien.

Il y a un truc, Onagre. Il y a un truc qui court autour de nous !! Il faut que tu ailles les chercher, on repart, tant pis pour la nourriture. Dépêche-toi, le truc va vers eux !! Je pense que c'est une Créature, je ne sais pas. Je ramasse les affaires, vite !!!

Sa voix était saccadée, alourdie par l'angoisse. Son cœur se serrait, un picotement traversait ses veines qui pulsaient dans ses tempes. Il suait par tous les pores de sa peau.


Codage by TAC








Grenouille côasse en steelblue.  
.....

merci Arrow ♥:
 


Revenir en haut Aller en bas
Alive
Alive

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 191
✘ SURNOM : la Souris
✘ AGE DU PERSO : 10 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours en manque
✘ LIENS : Fiche clic | Dé clic

We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptySam 5 Mar 2016 - 20:57

- Oui? Euh oui!

Ouf. Il lui sourit. Elle s’essaye à faire de même.

- C’est toi la pro moi je connais pas la chasse alors tu me dis et moi je fais. Oui? Je rapporterai.

- P-pro ? Ohalala mais… balbutia Alive un peu gênée.

Fail ne semblait pas trop se soucier des convenances, du système. Lui, il préférait rire, penser simplement sans s’embarrasser de ces contraintes. Finalement, la Souris apprécia son état d’esprit pourtant si opposé au sien.
C’est donc avec amusement qu’elle le vit se faire limier, donnant à sa démarche des allures de canidés alertes. Le sentinelle humait, cherchant comme une piste. Alive pouffa, plus à l’aise.

- La mort attire des fois le vivant hein peut-être que près d’un cadavre pas trop vieux y’aura de la chance oui? suggéra Fail.

La Souris reprit une mine plus sérieuse, il s’agissait tout de même de son travail.

- C’est une bonne idée. Mais un animal qui mange de la vieille viande peut être malade, faudra être prudent.

Entre faim et malnutrition, y avait-il un bon choix ?
Ils aviseraient.

- Wouf.

Encore un rire.

- Tu as… du flair.

Alive qui plaisante. Le monde était vraiment sans-dessus dessous.

La chasseuse tira son protecteur par le bras en direction des sous-bois. Cette initiative, elle le lui devait car sa bonne humeur avait fait naître comme un sursaut d’assurance. A quelques mètres de leur halte, se trouvait une petit clairière où pourrissait au soleil quelques dépouilles de bêtes sans doute morte de faim. Alive nota leur présence mais ne s’en occupa guère, elle cherchait une cachette assez grande pour les dissimuler.
Quand elle vit un buisson qui lui sembla assez large, elle y entraîna Fail sans un mot.

- Là-bas ! chuchota Alive lorsque depuis sa cachette, elle vit une loutre affamée s’aventurer dans la clairière.

Ce serait peut-être un repas bien maigre pour tous mais il faudrait s’en contenter.
Elle sortit sa sarbacane de sa poche, prête à tirer.
La souris retint son souffle, attendant le moment idéal.

Soudain, leur cible se figea, se dressant pour mieux apercevoir les environs. Il sembla qu’elle humait quelque chose qui échappait au flair des humains puisqu’elle détala soudainement sans demander son reste.

- Fail, c’est pas normal… émit Alive d’une toute petite voix.

Elle avait un mauvais pressentiment, il lui semblait que quelque chose rôdait. Comme un prédateur.
Quelque chose qui comme eux, était affamée.


Hrp:
 






We are here to change the world 4jc4
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Perdu
Anonymous

Invité



We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world EmptyJeu 10 Mar 2016 - 20:34

Content qu’il est de l’entendre rire un brin, la Souris. Content content le berger allemand plutôt chiot, pour l’heure. Son maître-chien a même dit qu’il avait du flair ; il en a reniflé de fierté.
Et puis, docile, bien domestiqué l’animal, il se laisse entraîner par la chasseuse professionnelle qu’il admire en Alive quand elle le tire vers un buisson.
Dissimulé ou presque, trop grand trop large Fail, la rétine affûtée, le museau en l’air, haletant ou presque, trop chaud trop assoiffé Fail, se fait tout d’attention sans trop réfléchir à si c’est un jeu ou pas. Il sait pas. Il pense pas. À ça.
Là-bas !
Vivement il tourne la tête et regarde « là-bas ».
Oh ! qu’il fait d’une toute petite voix, parce que quand même, pas complètement idiot, qu’il est.
Mais, oh…
La voilà qui repart, loutre maigrichonne, qui repart avant même que le Moineau ait remarqué que la Souris se préparait à lui faire sa peau de bestiole malchanceuse. Chanceuse dans sa malchance, finalement, comme qui dirait.
Elle est partie… constate platement la sentinelle.
Fail, c’est pas normal…
Oh… fait-il cette fois avec sérieux, très sérieux.
Pas normal, qu’elle dit. Et c’est une pro.
Fail élève alors légèrement la tête au-dessus du buisson et regarde tout autour, attentif au moindre mouvement, moindre bruit, moindre rien.
Lorsque soudain sous sa palette verte fluo, ses yeux s’ouvrent grand.
Baissant les yeux sur la Souris, index devant la bouche, Fail mime « chuuuut » avant de s’en remettre à…
C’est apparu là, juste là, quelques mètres plus loin, c’est apparu quasiment aussi gros qu’un berger allemand, la tête dégarnie, les oreilles rondes aplaties sur la nuque, la gueule ouverte, engluée de bave, sur une paire d’incisives de rongeur énormes.
Et puis ça fouette l’air à grands coups de queue, l’œil brillant, babines retroussées, ça grogne, aussi, bizarrement, comme étouffé, d’une voix trop aiguë pour n’être celle que d’un chien.
Planté là, juste là, quelques mètres devant le buisson derrière lequel Alive et Fail se cachent, c’est apparu et ça ne semble pas vouloir repartir. C’est que, comme tout le reste, ça a faim.
Fail n’a pas lâché sa lance, depuis qu’ils sont partis, mais ce n’est qu’à ce moment-ci qu’il en ressent tout le poids, tandis que ses doigts, autour du bois, se resserrent sans qu’il ait à y penser.
D’un coup, mu par l’instinct, Fail se dresse sur ses jambes et jaillit du buisson, grognant à son tour. Pointe de la lance par devant, il agrippe l’arme à deux mains et montre les dents. Tout de sueur sous sa casquette, il n’en ressent pourtant rien. Fail n’a plus besoin de ressentir grand-chose, Fail est juste là, sans idée ni rien, sinon son corps tendu, paré à réagir.
Fail, en vrai, attire l’attention. À pas pesés, il dessine une courbe, s’éloignant du buisson, soutenant ce faisant le regard de la chimère qui, à pas tout aussi pesés, s’approche du festin qu’elle espère sans doute tirer de ce grand imprudent.
Heille j’ai faim moi aussi! Menace-t-il dans son français tout de chez lui. Pis même si t’es vraiment laitte si quelqu’un mange quelqu’un ici c’est moi qui va te manger en premier vieille guenille !
Vieille guenille, heurtée peut-être par l’affront, toute baveuse, le poil hérissée, se lance alors sur l’insolent.
Et CLAC.
La puissante mâchoire se referme d’un coup sec sur le manche de la lance. Les mains de part et d’autre de la tête de la bête, Fail tient bon et garde l’enragée à distance de bras. La – pauvre – lance aussi tient bon, mais…
AAAAAAAAAAAH S’exclame le garçon aux pommettes flamboyantes. MA LAAAANCE MA LAAAANCE S’insurge la sentinelle, les yeux remplis de larmes tandis que le bois CRIC et CRAC sous l’assaut des tranchantes. ARRÊÊÊTE !!!
Mais c’est obstiné, c’te bestiole qui remue violemment la tête.
Et puis en fin de compte, ce n’est pas bien long tout ce manège. En fin de compte, Fail n’a pas besoin de réfléchir quand il agrippe, presque aussitôt arrivé là, une extrémité de son arme à deux mains plutôt qu’une, et qu’il soulève et la lance qui craque et la bête qui grogne et que de toute sa forte grande personne de Perdu, il frappe.
Un coup. Sur le sol. Une bête. Qui couine. Une lance… Qui craque.
Et crac, une fois de plus, crac la lance. Cassée.
Cracassée par terre.
La faute à qui la faute à Fail.
Fail renifle. Tandis que dans son pas d’ombre, à ses pieds, vieille guenille peine à se relever. Les pattes arrières disent : non. Ça fait presque pitié.
Mais Fail renifle. Avec son poignet, il essuie une larme son nez. Au bout de son bras gauche pend le haut de sa lance, au bout de son bras droit, le bas.
☹️ ☹️ ☹️
Et Fail renifle. Sans voir que vieille guenille gigote encore.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




We are here to change the world Empty
MessageSujet: Re: We are here to change the world   We are here to change the world Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» world of game
» Bourse d'échange
» WoW : Coming in November - Scourgewar
» What having a Nabaztag really means?
» [epic] taille de char

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Les Lieux Reculés :: La Croisée des Mythes :: Les Ateliers de Noël-