Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Ladybird ☆ Rachel   Mer 16 Sep 2015 - 21:44


Quelques jours avaient suffi pour calmer les choses. Comme prévu, les jolis mots de la mère des diplomates avaient su convaincre Peter de la nécessité de garder au sein des livreurs la coccinelle géante apprivoisée dans le labyrinthe, et Bergamote avait vite trouvé sa place. A les accompagner à la rivière tous les jours, à dormir près d'eux, même. Entourée par les enfants curieux, caressée, brossée, nourrie, choyée, pourrie gâtée.
Trop gâtée.
Freckles n'a pas vraiment eu le temps de reparler à sa camarade d'un jour, après leur mission. Comme si il avait déjà tout oublié. Mais c'est pas le cas, pas encore. Le sang a mis du temps avant de se laver de sa peau, de ses cheveux, ses vêtements. Les souvenirs aussi restent. Celui du courage de Rachel, surtout, même si ça le tuerait de l'avouer.
Déterminé, il est, alors qu'il se rend à la cabane des diplomates. L'après-midi est calme, la chaleur endormant le camp. Mais pas lui. Jamais. Le soleil ne fait que le réveiller d'avantage.

« Rachel ! »

Coup d’œil à droite, coup d’œil à gauche, il scanne la cabane du regard avant d'entrer. Pas par politesse, mais plutôt pour éviter la présence de ce connard de Bow. Qui n'est pas là, heureusement. Juste un ou deux diplomates qui tournent la tête vers lui, courroucés d'avoir été interrompus dans leurs activités d'intellos ennuyeuses à crever. Et Rachel. Alléluia.
Freckles se dirige tout droit vers la mère d'un air mécontent. Parce que même si il est heureux de la trouver, il faut au moins qu'il fasse semblant du contraire. C'est Rachel, après tout. La reine des connasses pour tenir compagnie au roi des connards. Reine des connasses tueuse de scarabée géant et l'accidentelle moitié d'une unité parentale. Étrangement, dans leurs différence, les deux ont quelque chose de semblable. Impression accentuée lorsque, comme maintenant, ils se trouvent l'un en face de l'autre. Le Lionceau claque la langue d'un air agacé.

« Ok, ça me soûle de devoir t'en parler mais. C'est Bergamote. Elle fait vraiment sa diva, là. Elle veut plus manger autre chose que des bonbons. Et j'ai essayé d'en discuter, genre, calmement, en gens civilisés, et tu sais quoi ? Elle me répond, la ... la chipie! » pour peu qu'on puisse considérer ses claquements de mandibules comme de l'insolence. « Et puis elle me regarde mal, franchement je sais pas où j'ai déconné, mais ça va plus du tout. »

Et le pire, c'est que c'est la triste vérité. Freckles a vraiment essayé d'avoir une discussion adulte (ha) avec une coccinelle géante. Il s'est posé, mains sur les hanches et sourcils froncés comme un parent mécontent en plein devant son gosse. Pas impressionnée pour deux sous, la Bergamote. Pas réceptive à aucune des techniques du chef. Les compromis, les menaces, les promesses, le chantage affectif. Rien du tout. L'insecte n'a pas avalé le moindre légume et a achevé de vider les réserves de bonbons de la cabane des livreurs. Alors Freckles a fait les gros yeux et a quitté la cabane sur un tu l'auras voulu.
Rachel, dernier recours du parent désespéré.

« Donc bref, j'me disais, vu que tu fais rien d'important, tu pourrais peut-être m'aider. T'es autant responsable que moi. »

Oh, bien sûr. Quand ça l'arrange ...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Ven 18 Sep 2015 - 13:05

L'arrivée de Bergamote avait fait grande sensation au sein du Grand Arbre. Il faut dire que ce n'était pas commun de voir débarquer une coccinelle géante au sein du refuge des Enfants Perdus. Et cette nouvelle mascotte au sein des Livreurs semblait avoir influencé bon nombre d'Enfants qui avait décidé, soudainement, de rejoindre cette faction bien souvent boudée. Rachel avait observé ce manège avec une moue sceptique. C'est que ça titillait son orgueil à la Mère. Si elle avait su, elle aurait gardé Bergamote rien que pour elle, en aurait fait l'égérie des Diplomates. Néanmoins, curieusement, ça lui aurait fait mal au cœur de séparer la coccinelle de Freckles.

C'était à croire qu'elle s'y était attachée au Lionceau. Comme on s'attache à un chiot.

Mais ça, elle le gardait pour elle.

Lorsque Freckles débarqua comme un chien dans un jeu de quilles, Rachel était occupée à disputer une partie d'échecs avec Wise. Ses Enfants l'avaient eux-mêmes confectionnés, à partir de bois, sculptant les pièces à s'en infliger de multiples coupures. Les Diplomates s'amusaient à s'y disputer des parties voire, comme aujourd'hui, à défier leur Mère. Rachel leva la tête à l'approche de Freckles, s'autorisant un froncement de sourcils. Que lui voulait-il ?

Dès que Bergamote fut mentionnée, Rachel se leva d'un bond. La coccinelle elle s'y était attachée plus que de raison. Sans elle, elle aurait fini étouffée par le cadavre du scarabée, laissant ses Enfants orphelins de Mère. Au fur et à mesure que Freckles, les yeux de Rachel s'arrondissaient. Elle finit par se pincer le nez, pour ne pas craquer.

« Mais aucune coccinelle ne mange de bonbons, voyons ! Tu veux l'empoisonner ou quoi ? »

Pauvre sot.

Rachel avait la dangereuse sensation de devoir jouer le rôle de Mère auprès de Bergamote, et de réparer les torts causés par un père bien trop laxiste. La Mère posa ses mains sur ses hanches, en soupirant d'un air dramatique.

« Bien. Les enfants... Soyez sages en mon absence. Ou je vous fais récurer la maison de fond en comble. »

Rachel passa devant Freckles, l'agrippa par le bras, le tirant derrière elle.

« Et toi tu me suis fissa. C'est impossible... Comment as-tu pu la laisser avoir un régime alimentaire aussi défaillant ? »

Dans le monde ordinaire on aurait pu traduire ces propos par : « Mais chéri, comment as-tu pu laisser notre fille se nourrir exclusivement de sucre ? Moi qui m'emploie à lui apprendre les bienfaits des légumes verts... »

Rachel dévala quelques marches, tirant toujours derrière elle le pauvre Lionceau. Elle stoppa net, quitte à ce que le chef des Livreurs se cogne contre elle, lorsqu'elle perçut des cris. Des Enfants Perdus couraient en tout sens, dévalant des marches, fuyant à l'aide de cordes ou de tyroliennes, quand ce n'étaient pas les ponts suspendus qui manquaient de se renverser sous leur poids. Un Livreur se jeta vers Rachel et Freckles, la terreur sur son visage.

« Bergamote est... dans... dans... la Cabane à Manger... »

Son regard semblait avoir vu un massacre sans nom.

« Je... Je voulais vous prévenir... »

Le Livreur tourna de l’œil, et tomba dans les pommes. Rachel lui pinça la joue. Ne voyant aucune réaction, la Mère se contenta d'enjamber le corps.

« On a pas le temps de s'en soucier ! On doit calmer Bergamote ! »

Rachel courut jusqu'à la Cabane à manger, laissant tout loisir à Freckles de la suivre, ou de s'attarder auprès du Livreur. Arriver jusqu'à la cabane ne fut guère aisé. Nombreux étaient les enfants qui, complètement perdus, le regard hagard, ne savaient où se diriger, bloquant le chemin. Sans la moindre once de regret, Rachel joua des coudes, cognant contre des côtes, louvoyant entre des enfants apeurés. Elle devait régler le problème à la source si elle voulait apaiser la foule.

La porte arrachée de ses gonds, gisant sur le seuil, lui souffla que l'entreprise allait être plus difficile que prévue. Rachel entra, demeurant sur ses gardes, sa main glissant sur le mur. Bergamote se tenait juste devant elle, au sein de la cabane. La coccinelle avait piétiné tables et chaises, broyé quelques ustensiles avec ses mandibules qui gisaient, au sol, tordus. L'insecte semblait « flairer », chercher quelque chose.

« Bonjour Bergamote... »

La voix de Rachel s'était voulu caressante, mais elle ressembla davantage à un couinement de souris. La coccinelle se tourna vers elle, bousculant quelques meubles au passage. Ses mandibules s'entrechoquaient, mais allez savoir si c'était pour saluer la Mère, ou la pousser à quitter les lieux au plus vite. Rachel opta pour la première réponse. Doucement elle s'avança auprès de Bergamote, posa sa main sur sa carapace.

« Si tu cherches des bonbons, tu n'en trouveras pas ici. » Les mandibules cessèrent de bouger, poussant Rachel à continuer. C'est que Bergamote semblait, sincèrement, l'écouter. « Puis c'est mauvais pour ta santé. Freckles n'aurait pas du te laisser en manger autant. Je suis certaine qu'on peut trouver quelque chose qui te plaira davantage. Tu aimes les pucerons ? »

Pour nourrir une coccinelle de la taille de Bergamote, il en faudrait probablement des milliers. Sauf si on en trouvait des versions géantes. Ce qui devait être techniquement possible sur l'île. Reste que la priorité de Rachel était de calmer Bergamote. Elle avait l'air d'avoir la faim violente.
Revenir en haut Aller en bas
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Dim 4 Oct 2015 - 11:21


Évidement, il avait le droit à son engueulade. Il s'y attendait à demi, mais ça restait assez humiliant, surtout devant le reste des diplomates. Aussi humiliant que de se faire engueuler devant ses gosses. Même si les diplomates n'étaient pas ses gosses, cette sale bande de rejets inutiles.

« C'est une coccinelle géante venimeuse qu'on a sorti d'un labyrinthe rempli d'insectes venimeux. Tu crois que je vais l'empoisonner avec des bonbons ? Les bonbons, c'est du sucre et des fruits. C'est pas défaillant. »

Traîner avec Rachel avait un avantage certain : celui d'apprendre des mots de plus de trois syllabes. Ils étaient cool, les mots de Rachel. Toujours plein de sens, toujours fort à propos, et même parfois poétiques. Ça l’énervait. Il avait toujours l'impression qu'elle avait bouffé un dictionnaire et qu'elle étalait son vocabulaire sous les yeux émerveillés de la plèbe. Genre lui. C'est bien un truc de diplomates, ça.
Rachel lui agrippa le poignet et l’entraîna hors de la cabane. Soyez sages, les enfants elle dit. Soyez sages pendant que maman va réparer les conneries de cet imbécile de papa, elle pense.

Avec un soupir, il la suivit. Parce qu'elle avait raison, mais il n'allait certainement pas l'avouer avant, disons, une bonne centaine d'années.

Dehors, c'était le chaos. Il suffisait de suivre les hurlements et bruits d'objets cassés pour retrouver la trace de l'encombrant insecte. Des Perdus affolés accourraient vers eux pour hurler des trucs incohérents à propos de Bergamote et la fin du monde. Freckles regarda d'un air ahuri Rachel donner des petites claques à un gamin évanoui (il était à lui, celui là?), avant de repartir comme une furie en direction de la cabane à manger. Il resta planté là d'un air un peu idiot, avant de marmonner un bref « infirmerie » à l'intention des enfants présents. Avant de sprinter pour rattraper Rachel à l'intérieur.
Lâchant un petit sifflement, il regarda le chaos environnant. Les artisans allaient haïr l'insecte. Puis un peu inquiet (comment ça, inquiet?), il surveilla Rachel qui s'approchait pour tenter de raisonner Bergamote. Pas la peine ! Il avait déjà essayé.

« Freckles n'aurait pas du te laisser en manger autant.  » il la singea. « C'est ça, monte la contre moi en plus ! Faut toujours que ce soit de ma faute. »

Bergamote était tournée dans leur direction, antennes pointant vers le chef, puis la mère, comme en train de chercher une faille exploitable dans l'unité parentale. Et Freckles lui en offrait une sur un plateau d'argent. Bras croisés et moue boudeuse, il dardait sur Rachel un regard accusateur.

« Déjà que j'me tue à l'élever, à la nourrir et m'en occuper tous les jours, et toi t'arrives en sauveuse comme si tout mon travail valait rien. Regarde sa carapace. Regarde ! Elle brille de mille feux. J'ai foutu les petits au cirage pendant tout un après midi pour se résultat là. Bam ! Alors c'est qui qui s'en occupe mal ? »

Sourire de triomphe. Si les coccinelles avaient pu soupirer, pas de doutes que Bergamote l'aurait fait à cet instant. Freckles s'approcha, dépassa Rachel et alla frotter son bébé géant entre les antennes. Si Bergamote avait pu l'impressionner dans un premier temps, il n'en avait plus grand chose à faire.

« Mais en vrai, elle a raison. Y a pas de bonbons ici. Faudrait aller dans la Machine. » puis, en voyant la lueur inquiétante dans les yeux de l'insecte. « Non, non, j'rigole, c'est pas une bonne idée. On va trouver des pucerons. »

Super idée, Rachel. Et on fait comment, exactement ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Mer 7 Oct 2015 - 15:57

Ce regard. Ce regard elle en avait déjà eu la vision lors de la mission du labyrinthe. « Très bien Rachel, superbe idée. Tu sais comment on fait ? » L'idée des pucerons lui était venu par simple déduction, et elle n'avait pas réellement réfléchi à sa mise en pratique. Elle savait juste que les coccinelles adoraient dévorer les pucerons. Elle n'avait pas cherché plus loin. Rachel continua sa réflexion à voix haute, voulant prouver, ou du moins faire croire, qu'elle avait dûment réfléchi. Histoire de sauver les apparences, en somme.

« Les pucerons produisent du miellat. On doit bien pouvoir en trouver dans la Fourmilière. Tiens, c'est assez amusant d'ailleurs comme nom, vu que les fourmis traient les pucerons pour en extraire le miellat. Quelle charmante coïncidence ! »

Bergamote agita ses antennes. La pauvre coccinelle commençait à se demander ce qu'elle faisait là et, pourquoi diable avait-elle suivi ces deux Enfants Perdus ? Aucun d'eux n'était assez compétent pour s'occuper d'une dame comme elle. Elle commençait à en avoir plein les élytres !

Constatant que son trait d'esprit n'avait pas eu l'effet escompté (petit hochement approbateur et applaudissements), Rachel se racla la gorge.

« Tout cela pour dire que nous devons lui trouver du miellat. S'il y en avait ici, elle a du déjà tout avaler. N'est-ce pas, incorrigible gloutonne ? » Bergamote eut un sifflement approbateur. « Nous pourrions aussi demander aux Chasseurs de ramener des pucerons géants pour en faire un élevage, mais ça demanderait trop de temps. Il faudra suggérer l'idée. Vous, les Livreurs, vous allez bien traire des animaux pour du lait. Traire du puceron géant ça ne doit pas être si différent. »

Rachel eut un sourire entendu adressé tout spécialement à Freckles. Le sourire de celle qui imagine son comparse tout englué dans du miel. La Mère caressa la carapace de Bergamote.

« Bergamote, ma jolie, il va falloir sortir d'ici. Allez. » Elle lui tapota la carapace comme elle l'aurait fait pour tapoter un cheval et lui ordonner d'avancer. « Si tu es sage, tu pourras faire un tour de vol autour du Grand Arbre. »

La perspective de pouvoir voler de ses propres ailes sembla enchanter particulièrement Bergamote. La coccinelle claqua des mandibules si bruyamment que Rachel dut se boucher les oreilles. Toute émoustillée, Bergamote ouvrit ses ailes, et se mit à battre des élytres.

Oups ?

« Freckles, prends garde ! Elle va décoller ! »
Revenir en haut Aller en bas
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Dim 25 Oct 2015 - 17:40


Rachel communiquait avec Bergamote avec aisance et une certaine élégance, il fallait le dire. L'insecte semblait comprendre chacune de ses phrases et mieux, y répondre. Freckles était un petit peu beaucoup jaloux. Il gonfla les joues d'un air vexé, offensé par son ton condescendant quand elle évoqua les livreurs dans l'histoire. Avec ce petit sourire là. Connasse.

« Si t'as vraiment, sincèrement cru que j'allais traire des pucerons géants, tu te fourres le doigt dans l’œil jusqu'au c- »

Il fut interrompu par le bourdonnement bruyant de Bergamote, qui s'était mise à vibrer toute entière, des antennes aux élytres. Et à en juger par l'absence d'expression faciale de la coccinelle, elle était foutrement excitée. A l'idée de s'envoler. Là. Dans la cabane à manger. Dans la cabane à manger, avec un toit, et quatre murs. Freckles se retourna vers Rachel, l'air furieux.

« T'es sérieuse, t'en as d'autres, des bonnes idées comme ça ? Elle va crever le plafond ! »

Il agrippa la main de Rachel, sortit de sa poche ses réserves d'urgences de chewing-gum, avant de les agiter devant l'insecte.

« Allez Bergie, on sort de là ! »

Pesamment, la coccinelle se dirigea vers la sortie, guidée par l'odeur de fruits rouges, pendant que ses deux parents de fortune sortaient à reculons. Freckles ne lâchait pas Rachel comme si elle risquait de s'enfuir en sens inverse. Bien décidé à lui faire regretter d'avoir suggéré à Bergamote de voler. Sérieusement ? Elle ne se rappelait pas du fiasco de la dernière fois ? Une coccinelle de cette taille créait un mini cataclysme quand elle volait, en plus de faire le même bruit qu'un hélicoptère. Et là, elle semblait sur le point de recommencer, claquant dangereusement des ailes en avançant vers la porte. Allez, plus que quelques mètres.
Une fois la bestiole entièrement à l'air libre, Freckles poussa un soupir de soulagement. Il n'aurait pas à expliquer à Harmony pourquoi il fallait entièrement reconstruire la cabane à manger.

Mais Bergamote ne semblait pas décidée à renoncer à son petit tour de piste. Freckles raffermit sa prise sur la main de Rachel, prit un air songeur, puis la poussa vers l'insecte.

« Tu sais quoi ? Pas question que ça se passe comme la dernière fois. On est passés à côté de la catastrophe. On va avec elle. »

Puis il aida (ou força) la mère à monter sur le dos de Bergamote, sous les ailes maintenant entièrement ouvertes et bourdonnantes. Puis il se hissa à son tour derrière elle. Ouais ! Pas question de laisser la demoiselle faire n'importe quoi et s'écraser sur un tas de gosses innocents !

« Eh, agrippe toi, ce serait con qu'on meure. »

Et d'un coup brutal, l'insecte décolla du sol.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Mar 27 Oct 2015 - 18:21

La dernière fois ? Quelle dernière fois. Ils étaient multiples les incidents avec Bergamote. Freckles devait parler de cette fois où, chevauchée par des Enfants Perdus hilares, la coccinelle avait fait le tour du Grand Arbre et avait décidé, sur un coup de tête, de faire concurrence à l'Enfant-Roi et ses escapades en partant faire le tour de l'île. Les éclaireurs avaient tenté de retrouver Bergamote qui n'avait daigné revenir que quelques jours plus tard, avec une cargaison d'Enfants Perdus qui avaient pratiquement tous gelés sur le dos de la coccinelle, à cause du froid régnant dans les hautes sphères célestes, et désespérément affamés, leur monture n'ayant pas jugé utile de faire une pause.

Rachel grimpa donc sur le dos de l'insecte avec un rien d'appréhension qui lui tordait l'estomac. Et si Bergamote décidait de partir en voyage comme cette fois-là ? Rachel n'était pas certaine de pouvoir tenir le coup. Et elle n'avait aucunement envie d'être poussée dans ses derniers retranchements et de dévorer Freckles pour pouvoir survivre.

Comme si je pouvais manger de la chair humaine. Il faudrait que je sois folle.

Juchée derrière Freckles, la Mère eut le réflexe de s'agripper au Chef des Livreurs, ses bras entourant la taille du rouquin.

« Freckles. Ôte-moi de ce doute insondable qui me ronge. Tu as l'habitude de voler avec Bergamote. Tu sais la guider. J'espère. »

Non mais, il ne manquerait plus que le « cavalier » ne sache pas manier sa monture et qu'ils finissent écrabouillés au pied du Grand Arbre.

Ci-git Rachel et Freckles. Morts en chutant d'une dos d'une coccinelle géante.

Pitoyable épitaphe.

Vibrant de tout son cœur, Bergamote poussa sur ses multiples pattes et s'envola. Rachel ferma les yeux et, par réflexe, poussa un couinement de souris. Ses bras enserrèrent davantage Freckles. La Mère ne s'était encore jamais envolée sur le dos d'une créature – une première pour elle avec tout ce que ça comportait d'exaltation et d'appréhension. Sa chevelure claquait au vent, fouettant le visage de Freckles par intermittences. Inspirant un grand coup, Rachel ouvrit un œil. Et eut la très, très mauvaise idée de regarder en bas. Bergamote s'était envolée près de la cime du Grand Arbre faisant paraître chaque cabane aussi fragile qu'un jouet en bois, chaque Enfant Perdu aussi grand qu'un fourmi. La bile remonta dans la gorge de Rachel. Ses bras remontèrent pour ceinturer l'infortuné Freckles à la gorge.

« Dis-lui de redescendre ! Redescendre ! Je veux pas mourir. Je suis trop jeune... »

Et je veux pas crever avec toi dans mes bras ! Mais ça, elle le gardait pour elle. Freckles serait bien capable de, malencontreusement, la faire tomber du dos de Bergamote. Un meurtre peut être si habilement maquillé en incident.
Revenir en haut Aller en bas
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Jeu 12 Nov 2015 - 18:27

Il allait sans doute mourir, mais ne pouvait pas s'empêcher une petite pointe de satisfaction devant le ton d'alerte de Rachel. Oh, c'était de sa faute, si la coccinelle était si capricieuse et avait décidé de s'envoler, hein. On allait voir ça. Juste avant que l'insecte décolle, il se tourna vers elle, un sourire inexpressif placardé sur les lèvres. Et elle le regardait, anxieuse, attendant sûrement qu'il la rassure. Ah ! Genre !

« J'ai jamais volé avec Bergamote. »

Et phwooosh ! Ils étaient partis.
Le sol s'éloigna d'eux à une vitesse record, et Freckles, penché dangereusement, le regardait avec appréhension et une pointe d'excitation. Plutôt cool. Même si il était en train de bouffer (encore) les cheveux de la mère, que l'insecte faisait un bruit terrifiant avec ses ailes, et qu'il était sur le point de mourir étouffé sous l’étreinte désespér- attendez, quoi ? Non mais comment elle en profite, l'autre. Il donna une petite tape sèche sur les bras de Rachel, ponctuée d'un :

« T'es gentille tu gardes tes mains pour toi, merci, cordialement. »

Il offrit en prime à Rachel une petite moue provocante, style « tu peux regarder mais pas toucher ». Mais en fait, avec tout ce bruit, on entendait rien. Heureusement, d'ailleurs. Ça lui évitait d'avoir à comprendre ce qu'elle braillait dans ses oreilles. Descendre ? Elle croyait quoi ? Qu'il avait la moindre autorité sur Bergamote ?

« J’étends rien, parle plus f- » gueula-t-il à son tour, avant qu'une Rachel paniquée vienne l'enserrer à la gorge. « HEY. LÂCHE MOI. TOUT DE SUITE. »

Pour le coup, il paniqua, lâchant le dos de la coccinelle pour porter ses mains à sa gorge et essayer de détacher les ongles de l'espèce de harpie qui pétait un câble dans son dos. Non, vraiment, pour le coup, il avait déjà donné, et si il avait survécu à l'attaque d'une momie, c'était pas pour crever étranglée par Rachel. Merde quoi !
Bergamote décida qu'elle en avait définitivement marre de ses parents, et que la ballade était terminée.

Et les déposa. Gentiment.

Au sommet d'un arbre.

Vrombissante, elle fit du sur-place près des branches les plus hautes, et d'un coup d'aile sec, vira ses deux passagers avant d'aller se poser au pied de l'arbre. Gentiment, donc. Freckles resta sans voix un instant, à cheval sur une branche dans un équilibre douteux. Puis d'une voix un peu éraillée, se mit à hurler en direction de la coccinelle.

« Alors toi ! Toi ! Toi tu – attends un peu que je descende, ça va très très mal aller. Tu vas voir ! Ça va être ta fête. T'entends, Bergie ? Tu t'en tireras pas comme ça ! »

Une dizaine de mètres plus bas, « Bergie » semblait relativement peu impressionnée. Freckles se tourna vers Rachel, perchée sur une autre branche. Ils étaient mal. Très mal. Lui, en tout cas, aurait fait un terrible grimpeur. Et quand on sait pas grimper aux arbres, on sait encore moins en descendre, c'est une loi bien connue.

« Super. Merveilleux. T'es contente ? »

Rejeter la faute sur les autres, la plus jolie des solutions de facilité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Ven 13 Nov 2015 - 17:58

Rachel se cramponna à sa branche, serrant les cuisses à s'en briser les os, l'écorce lui écorchant la peau. Quelle idée avait eu cette satané coccinelle de les déposer ici ? L'insecte devait rire et cliqueter de toutes ses mandibules. Mais Rachel n'avait pas même le cœur de lui hurler après, contrairement à Freckles. Elle cherchait simplement à savoir comment ils allaient descendre. L'arrivée d'une Créature volante, une Comète par exemple, aurait été la bienvenue. Mais Chance ne s'était pas encore établie au sein du Grand Arbre, à cette époque.

Ou un Esprit. C'était pas trop demandé l'intervention d'un Esprit, si ?

Freckles ajouta son grain de sel, finissant de mettre le feu aux poudres. Rachel agrippa une branche, au-dessus de sa tête, arrachant une brassée de feuilles et de glands. Méthodiquement, elle jeta ses derniers un à un sur Freckles, veillant à viser au mieux. Les glands rebondissaient sur la branche, sur les frondaisons, sur le Chef des Livreurs.

« Oh que je suis contente ! » Paf, un gland. « Je suis ravie, et plongée dans le ravissement le plus exquis, ça ne se voit pas ! » Paf, un autre gland, en plein sur le pif. « Tout... ceci... est... de ta faute ! » Nouvelle poignée de glands jetée en masse cette fois, produisant une pluie crépitante. « Paltoquet ! »

Ne trouvant plus de projectiles, Rachel se calma. Elle avait tant mordu sa lèvre inférieure que du sang suintait d'une écorchure. Du plat de la main, la Mère essuya ses yeux embués de larmes.

« On doit descendre. » Elle savait qu'elle venait de prononcer là un fait élémentaire, mais ça l'aidait à retrouver son calme. « Tu n'aurais pas de sucreries sur toi ? Ça attirerait Bergamote. »

Une lueur dansa dans les prunelles de Freckles. La lueur avide de celui qui est satisfait de voir un rival se plier à sa volonté. Rachel se prit la tête entre les mains, poussant un profond soupir.

« Non le sucre n'est pas bon pour Bergamote. Oui, on ne devrait pas lui en donner. Mais on n'a pas le choix. Ou alors il faut trouver un moyen d'invoquer Peter Pan jusqu'à nous. Et tu sais très bien comme moi qu'il pourrait trouver la situation très amusante et nous laisser là. Voire nous oublier. »

La mémoire rongée par l'Oubli du Roi de l'Île était connue de tous. Même si Rachel vouait respect et admiration à Peter Pan, elle connaissait ses défauts. Miser sur lui serait une très mauvaise idée.

« Alors on va attirer Bergamote, grimper sur son dos et rejoindre le doux plancher des vaches. »

Quelque chose dans le visage de Freckles la fit tressaillir d'angoisse.

« Si tu oses me laisser là Freckles, crois-moi... Je trouverais un moyen de descendre, je te traquerais, je te trouverais... et je te tuerais. »

Et ce n'étaient pas des paroles en l'air.
Revenir en haut Aller en bas
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Mar 1 Déc 2015 - 23:07


Si il n'était pas doué pour viser, il ne l'était pas plus pour esquiver. Surtout pas perché en équilibre précaire sur une branche à plusieurs dizaines de mères d'altitude. Il se prit un projectile sur le crâne, dans le cou, et un qui manqua sont œil pour heurter son arcade sourcilière. Ses cris de protestation se muèrent en couinement pathétique alors qu'il levait le bras pour se protéger de la rafale.

« Mais t'es complètement tarée ma pauvre ! T'essaies de me crever un œil ou quoi ? »

Il la fixa, furieux. Notant que Rachel montrait une certaine émotion, ces temps-ci. Enragée, terrifiée, et à l'instant, peut-être un peu désespérée. Si il se sentait mal de la voir ainsi au bord des larmes ? Pas le moins du monde. Surtout pas maintenant qu'elle le menaçait de mort, avec un sérieux terrifiant. Freckles lâcha un long sifflement moqueur.

« Je me pisse dessus de peur, tiens. Pour ça faudrait encore que t'arrives à descendre, pétasse. J'ai pas très envie de t'aider, bizarrement. »

C'était sa façon de dire la chose, qui le piquait à vif. Comme si elle en était capable. Comme si elle le pensait. Ils n'étaient pas les meilleurs amis du monde, mais de là à vouloir le tuer … y avait un pas. Ils avaient vécu des trucs, merde ! Adopter une fille, vider un scarabée géant de ses entrailles, c'était quand même pas rien, si ? Une réconciliation entre livreurs et diplomates se profilait, et elle gâchait tout. Freckles était dégoûté. Ouais, ça se faisait trop pas de dire ça. Trop de menaces de mort ça commençait à faire lourd sur son petit cœur sensible.

Il se redressa sur sa branche, fouilla dans les poches de son short, jusqu'à trouver ce qu'il cherchait : les rations de survie. Deux ou trois bonbons collés à la fraise collés ensemble et recouverts de miettes douteuses.
Alléchant, quoi.

« Si ça marche pas on est mal », marmonna-t-il.

Disons que l'option Peter était plus qu'incertaine. C'était ça ou espérer que l'herbe amortisse leur chute.
Il tira sur les bonbons avec force pour les décoller, en laissa échapper un qui vint cogner les élytres de la coccinelle. Celle-ci claqua furieusement des mandibules avant de faire disparaître la friandise. Appât fonctionnel !

« BERGAMOTE. » brailla Freck. « Si tu veux les deux autres va falloir bouger ton cul et venir nous chercher tout de suite ! »

Freckles fixa Bergamote. Bergamote fixa Rachel. Puis Freckles fixa Rachel. Et enfin l'insecte fit de nouveau vrombir les ailes avant de décoller avec lenteur. Même si il était infiniment soulagé, le livreur garda un air renfrogné jusqu'à ce que Bergamote arrive à leur niveau. Puis d'un regard noir, il engagea Rachel à monter la première. La défiant de le laisser en touche.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ancienne Peau-Rouge
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Jeu 3 Déc 2015 - 19:12

Pétasse.

Il. Venait. De. La. Traiter. De. Pétasse.

Rachel en eut les yeux exorbités et feula comme un chat de gouttière. Elle était vexée, la Mère des Diplomates. Touchée en plein coeur par les mots du Chef. Comment osait-il lui parler ainsi ? Oui elle l'avait menacé de mort, et alors ? Tout le monde à l'arbre le faisait, tous les jours, tout le temps. Des menaces en l'air, d'autres sérieuses, et pas la moitié n'étaient véritablement réalisées.

Les ongles de Rachel égratignèrent l'écorce de la branche. Doucement, elle ourdissait sa vengeance. Au prochain repas en commun, elle veillerait à ajouter un ingrédient spécial à l'assiette du Chef des Livreurs. Une petite herbe, ajouter plus de sel ou du poivre, ou pourquoi pas relever le goût avec du piment. Cracher dans la soupe serait bien trop mesquin. Et indigne de sa vénérable personne.

La Mère se détendit en voyant Bergamote voler vers elle, ses mandibules claquant de gourmandise. Dans ses yeux brillait la lueur de la faim, l'appel du sucre. Dès que Bergamote fut postée près de sa branche, Rachel se précipita sur son dos. Elle échangea un bref regard avec Freckles. Comme si elle hésitait à le laisser planter là, l'abandonner au sommet du Grand Arbre. La Mère finit par hausser des épaules.

« Allez, monte. De toute façon, elle ne bougera pas tant qu'elle n'aura pas eu ses bonbons. »

Rachel glissa en arrière, laissant le poste de « conducteur » au roux. Gobant les bonbons d'une traite, Bergamote battit des elytres, rejoignant le sol. Rachel dut, de force, obliger Freckles à baisser la tête alors que la coccinelle frôlait presque le plancher d'une cabane suspendue, juste au-dessus d'elle.

« Quoi ? » se défendit-elle alors que Freckles semblait mécontent de son geste. « Tu aurais préféré que je te laisse perdre la tête ? Au sens propre ? »

Non, décidément, ils n'étaient pas faits pour s'entendre.

Rachel ne pipa plus mot, croisant les bras, adoptant le faciès de la grande dame révoltée : bouche plissée, et nez froncé. Lorsque Bergamote atterrit dans l'herbe, la Mère sauta au bas de la coccinelle, époussetant ses jupes.

« Merci pour le vol d'essai, Bergamote. » De la main, elle tapota la cuirasse de l'insecte. « Mais ne t'avise plus de nous abandonner là-haut. On ne sait pas voler, nous. Quant à toi... »

Rachel pointa un index accusateur sur Freckles, osant même le poser sur le nez du roux.

« Plus de sucreries pour Bergamote. Du moins... pas à tous les repas. On doit l'éduquer sainement. Elle a besoin de stabilité, cette petite. »

Pas sûr qu'elle la trouve sa stabilité au vu du cercle familial formé par Maman Rachel et Papa Freckles.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Freckles
avatar

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1345
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Lun 21 Déc 2015 - 19:14


Il eut l'impression que des heures s'étaient passées entre le moment où Rachel était montée sur la coccinelle et celui où elle l'enjoignit de la rejoindre. Techniquement, c'était une affaire de secondes. Mais dans le regard de la mère, il vit qu'elle hésitait sérieusement à le laisser là. En haut d'une branche. Pétasse. Vraiment, il avait pas d'autre mot. Ou plutôt, si, il en avait, mais aucun ne résumait sa pensée aussi fidèlement.
Il sauta sur les élytres de Bergamote, commençant à prendre la main. Rachel lui laissait la place conducteur, il remarqua, même si en fait il ne conduisait rien du tout. Se contentait de laisser l'insecte les mener n'importe où, laissant parfois frôler leurs têtes contre des obstacles. Quand Rachel l'empêcha de se faire décapiter par une cabane, il lui lança un regard offensé.

« Quoi ? Tu aurais préféré que je te laisse perdre la tête ? Au sens propre ? »

« Gnagnagna », il la singea, faute d'une meilleure répartie.

Il allait quand même pas la remercier, hein.
Puis Bergamote les laissa enfin rejoindre le doux, doux plancher des vaches. Si il se résignait à perdre la dignité qui lui restait, Freckles embrasserait presque le sol en promettant de ne plus jamais le quitter. Mais bon. Il lui en restait. De la dignité. Il resta en retrait derrière Rachel, les bras croisés et résistant à l'envie de ses jambes de le lâcher par terre. Voilà qu'elle remerciait Bergie d'avoir failli les tuer. N'importe quoi ! Et après c'était lui qui était trop laxiste avec les gosses ! Il dégagea une tape sèche le doigt posé sur son nez.

« Pour qu'y ait de la stabilité dans sa vie, faudrait qu'un de nous crève. »

C'était le genre de choses qu'il lâchait, parfois, sans mesurer leur violence.
Il se tourna vers Bergamote, l'air sévère et le ton boudeur.

« Toi, crois pas que tu vas t'en sortir comme ça. T'es punie. Je sais pas de quoi encore, mais t'es punie. On en parle à la cabane. »

Ce qu'il y avait de bien, avec Bergamote, c'est qu'il n'y avait foutrement aucun moyen de savoir ce qu'elle pensait. Vu que c'était une coccinelle de deux mètres. Donc il pouvait s'imaginer qu'elle était très désolée, à ce moment.
L'air toujours maussade, il fourra les mains dans ses poches et s'éloigna en marmonnant :

« Vais m'excuser pour la cabane. »

Sans vraiment réussir à savoir si l'avait appréciée, finalement, cette ballade.

hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1717

MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   Lun 28 Déc 2015 - 16:29

The End


Pauvre Bergamotte, qui comme tant d'enfants,
Aura à subir, endurer tristement,
Le divorce dramatique de ses deux parents !
Il faut qu'elle se rassure : ils l'aiment toujours autant.



FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ladybird ☆ Rachel   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ladybird ☆ Rachel
» Now LADYBIRD Books are read by Rabbits
» Taylor Lautner/Rachel Bilson - GIF
» [RACHEL ALUCARD]
» Que se passe t il ? #Rachel Menken

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-