Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Sur la rive des souvenirs   Sam 8 Aoû 2015 - 0:03

Sharpy se demandait souvent si on pouvait trouver des objets perdus sur ce petit bout de plage. Il avait, par exemple, égaré un petit couteau de poche quelques temps plus tôt, et s'attendait à moitié à le trouver alors qu'il louvoyait entre les trésors enfoncés dans le sable. Des tas d'enfants venaient y chercher le matériel nécessaire à leurs obligations d'Artisans ou de Raccommodeurs par exemple, ou carrément les objets qu'ils ne pouvaient fabriquer eux-mêmes. Le chef des Armuriers se rappelait de plus d'une occasion où un de ses Garçons était revenu avec une lame, un couteau ou même un sabre, rouillé ou en plastique. Ces derniers l'intéressaient moins, forcément, mais Sharpy était toujours étonné des merveilles qu'on pouvait trouver sur le Rivage des objets échoués. Le monde ordinaire devait être devenu bien étrange pour que des objets en plastique ou électroniques échouent jusque ici. Les gamins les plus récents savaient mieux que lui quoi en faire, mais Sharpy se demandait parfois si certains ne perdaient pas les affaires qu'ils ramenaient avec eux sur l'île et si cette dernière ne les ramenait pas toutes au même endroit. Si ça se trouvait, tous ces objets ne venaient que de l'île et il n'y avait aucun lien avec le monde ordinaire. Mais c'était une pensée trop bizarre que d'imaginer que l'île était coupée du reste du monde en dehors des allées et venues de Peter et des fées. Même pour Sharpy, qui n'attendait rien de l'autre monde. Aussi préférait-il se dire qu'il se promenait sans réel but, par simple curiosité, pour passer le temps avant le repas du soir. Même si inconsciemment, il espérait retrouver ce qu'il avait perdu.

Sharpy jeta un coup d’œil derrière un grand panneau rectangulaire auquel était rattaché un cerceau et un filet. Le tout était trop enfoncé dans le sable pour espérer l'en retirer mais il y avait des cerceaux similaires près du Grand Arbre, en bois, et les Garçons Perdus s'amusaient parfois à y envoyer des balles. Sharpy aimait bien le jeu mais ne comprenait pas trop l'intérêt du panneau. Enfin. Il fit le tour de la chose, qui était un des objets les plus grands aux alentours, mais cela pouvait changer. Le rivage se modifiait au gré des vagues pour apporter des objets plus ou moins intéressants que les précédents. Il suscitait par là-même la curiosité d'autres habitants de l'île et c'est pourquoi Sharpy se montrait prudent. Il n'était ni Artisan ni Récolteur, ou quoi que ce soit qui exigeât sa présence hors du Grand Arbre, aussi ne pouvait-il se permettre de faire de mauvaises rencontres.

Mais le rivage avait un charme bien à lui et Sharpy se surprit à examiner d'un peu plus près une ombrelle, mais sans la dentelle et le tissu joli des filles. La texture laissait deviner du plastique et des couleurs qui rappelaient l'arc-en-ciel occupaient chacune un des rayons. Comment les Garçons appelaient ce truc, déjà ? Ombrelle à pluie ? Sharpy essaya de l'ouvrir mais le mécanisme résistait.

"Hum."

Il retourna le truc dans tous les sens, avant de trouver un bouton au niveau de la poignée qui déploya d'un coup les branches de l'ombrelle mécanique. Sharpy faillit sursauter, mais il y avait quelque chose de plus surprenant : un grand sourire rehaussé de deux yeux qui le toisaient d'un air amusé. Le monde ordinaire avait décidément de biens étranges inventions ! Malgré son scepticisme, Sharpy sourit : ça aurait de quoi amuser quelques enfants s'il le ramenait au Grand Arbre. Enfin, s'il arrivait à refermer la chose... ce qui était une autre histoire.








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Dim 9 Aoû 2015 - 21:29

Le rivage donnait l'illusion que l'on pouvait dénicher un trésor au sein de tout ce fatras d'ordures. On pouvait même parler de décharge à ciel ouvert, de nuisance. Le rivage brisait la monotonie naturelle de la plage, dispersant des objets inconnus, parsemant le sable de reflets du monde ordinaire. Des reflets qui n'évoquaient aucun écho dans l'esprit de Smee. Sa mémoire avait, à jamais, perdu tout souvenir du monde d'avant, et l'homme venait d'une époque bien trop révolue.

Même la vue d'un simple cheval à bascule ne lui arracha pas même un sourcillement. Le pirate vadrouillait en quête d'un matelot porté disparu depuis quelques jours. L'homme n'était jamais revenu d'une mission du capitaine. On savait simplement qu'il avait débarqué à proximité du rivage. En attestait la barque demeurée amarrée. Mais le pirate n'avait laissé aucune autre trace, aucun écho de sa présence.

Pas même une flasque de rhum abandonnée.

La chaleur rendait Smee irritable. Le temps fluctuait selon l'humeur de l'Enfant-Roi. Un soleil aussi rayonnant prouvait qu'il brillait, qu'il était heureux. Le pirate aurait, de loin, préféré mener ses recherches sous une pluie battante. Sous les larmes de l'enfant volant.

Du revers de la main, Smee essuya la sueur qui lui maculait le front. Son regard capta une silhouette. Humaine. Inconnue. Fronçant les sourcils, le pirate alla à sa rencontre. Alors qu'il était à deux pas de l'individu, quelque chose bondit à sa rencontre. Ou, plutôt, ce fut ainsi que le pirate interpréta la situation.

Une sphère, aux multiples couleurs, manqua de le heurter de plein fouet. Une pique, en plastique blanc, en son centre, manqua de lui crever un œil. Si Smee n'avait pas eu le réflexe de rejeter la tête en arrière, il aurait perdu son surnom de la Mouche. Et serait devenu le Borgne.

« Qu'est-ce que c'est que... »

L'objet ne lui répondit pas. Ce qui aurait rendu la situation encore plus bizarre. Mais il perçut des bruits derrière. Reculant de quelques pas, Smee fit le tour de la sphère. Découvrit que cela ressemblait à un parapluie géant. Et qu'un enfant le tenait.

Un Enfant Perdu.

Le sang battit aux tempes du pirate. L'occasion était si belle que le pirate en demeurait bouche bée. Un enfant, à portée de main, sans défense. Du moins en était-il persuadé. Smee tira son poignard, et posa sa main libre sur l'épaule de Sharpy.

« Bonjour. »

Pas de sarcasme, pas de moquerie. Une salutation froide, presque glaciale.

« Tu vas lâcher ce ... » Smee chercha un mot pour définir l'objet, finit par secouer la tête d'un air excédé. « Truc. Et me suivre. »

La lame du poignard remonta vers le visage de Sharpy.

« Ce serait dommage de t'abîmer. Si tu te montres docile, tout se passera bien. »

Le souvenir demeurait enfermé dans un coin de son esprit. Smee avait simplement l'impression d'avoir déjà vu le garçon. Mais il en avait vu tant. Des vivants, des morts, des éclopés, des suppliants... Tant et tant, si nombreux... Il n'avait pas encore conscience qu'avec Sharpy, il avait un passé en commun. Des bons moments entre amis.
Revenir en haut Aller en bas
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Jeu 13 Aoû 2015 - 1:31

Sharpy se disait toujours que sa responsabilité dans la vie, c'était de faire des armes, d'entraîner les Garçons Perdus et de défendre le Grand Arbre. Peter aimait bien le mettre en première ligne dans les combats, surtout contre les pirates bizarrement, mais en dehors de cela il ne quittait que très rarement la Forge et il y avait une raison à cela.
Quand on est utile, on ne prend pas de risques inutiles.

Par exemple se perdre dans la contemplation d'un parapluie – ça y est, il se rappelait du mot – et puis se faire surprendre par un pirate. La voix avait surgi dans son dos.

"Bonjour."

C'était si impromptu que Sharpy se demanda s'il n'était pas devenu sourd pendant un moment. Bonjour, bonjour... Bonjour les réflexes et l'instinct de survie, oui ! Le chef des Armuriers se tourna assez pour voir qui avait posé sa main sur son épaule et trouva que le type, le pirate, était vachement trop proche. Genre, sur le point de l'égorger en fait.
Heureusement qu'aucun gamin un peu jeune et impressionnable n'assistait à cette scène, Sharpy tenait un peu à sa réputation de super combattant quand même.

Normalement, il aurait répondu à une salutation, quelle qu'elle soit, mais là il préférait se donner le temps de réfléchir à toute vitesse à un plan, n'importe lequel, qui lui permettrait d'atteindre les couteaux qu'il avait à la ceinture ou de partir en courant. Une diversion ?

"Tu vas lâcher ce... Truc. Et me suivre", précisa le pirate tout en menaçant poliment Sharpy.

Ça faisait longtemps qu'il n'avait pas senti une lame si près de son visage, pensait ce dernier. Il ne savait pas trop s'il devait s'en réjouir ou pas. Après tout, il sortait vraiment rarement de la Forge. C'était trop d'action, tout d'un coup. Il sentait l'adrénaline monter en lui mais ignorait si c'était de l'excitation, de la peur, de l'anticipation ? Diantre, il fallait vraiment qu'il se montre prudent. Sharpy ne fit pas un seul geste, de peur de brusquer le pirate. Mais lorsque ce dernier lui conseilla de se montrer docile, il sourit : bien sûr que tout allait bien se passer. Ils allaient sûrement prendre le thé sur le pont du Jolly Roger, pas vrai ? Dommage qu'il n'ait pas pensé à apporter les petits gâteaux.

"Oh, je serais vous je ferai gaffe à ça" – il désigna le parapluie du menton – "ce truc, comme vous dites, est hyper dangereux."

Sharpy grimaça et tendit légèrement les bras pour éloigner l'objet de lui. Le pirate était toujours dans son dos apparemment, mais il n'osait pas se retourner pour voir si son mensonge fonctionnait. Il prit le ton le plus sérieux qu'il avait en réserve, celui qu'il avait quand il essayait de dissuader Peter de faire une trop grosse bêtise.
Bon, généralement, ça ne marchait pas, mais il savait au moins se montrer professionnel.

"Je sais de quoi je parle, je suis Armurier. Je peux vous dire que je m'y connais, en armes, mais celles-là je sais jamais bien comment les manier. Ça pourrait exploser", crut-il bon d'ajouter, dubitatif.

Il jeta un regard par-dessus son épaule.

"Vous sauriez comment la désamorcer, vous ?"








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Jeu 13 Aoû 2015 - 19:48

Spoiler:
 

Smee doutait des paroles de l'Enfant Perdu. Ce qui était largement concevable. Le pirate n'ayant aucune idée de la véritable nature de l'objet tenu par Sharpy, il ne pouvait que demeurer sur le qui-vive. Mais allez savoir si le garnement ne profitait pas allègrement de son absence de connaissances. Smee n'était peut-être pas le plus idiot des forbans, mais ses connaissances avaient de nombreuses lacunes. Sharpy lui aurait présenté une télévision en clamant « Ceci est une boîte à troubadours ! » qu'il l'aurait cru. (Mais il aurait tout de même demandé la définition du mot « troubadour » en passant.)

Preuve que sous sa caboche ça carburait sec, Jean Tire-Bouchon piqua du nez. Le pirate se rapprocha du parapluie, hésita à planter la lame dans le tissu. Juste pour voir. Mais l'idée de finir exploser, éparpillé aux quatre vents, façon puzzle, ne l'enchantait guère. Le regard du pirate détailla le parapluie, son manche, stoppa sur le bouton qui en commandait l'ouverture.

« Si tu appuies là » demanda le pirate en le désignant avec la pointe de sa lame. « ça déclenche l'explosion. C'est ça ? »

Le pirate avait bien une idée de comment désamorcer l'arme, mais... Trop risqué. Il se voyait mal donner un coup de pied dedans, ou lancer le parapluie au loin. Avec la chance qu'il avait, il perdrait des morceaux dans la tentative.

Quoique, l'idée n'était peut-être pas si mauvaise.

« Ne bouge pas. »

Le ton avait sonné comme un ordre.

Smee recula de quelques pas, rangea le poignard à sa ceinture. Son pied heurta un jouet, en plastique. Une sorte de poupée dont la tête était enfermée dans une bulle, affichant un sourire rayonnant. Le sourire de quelqu'un n'ayant jamais connu les sévices du scorbut. Les doigts de Smee effleurèrent un bouton, ouvrant deux pans de plastique de chaque côté du corps de la poupée. Smee secoua la tête, lâcha un grognement. Stupide bricole pour gamin...

Levant la tête, le pirate héla le gamin.

« Hey, gamin ! Réflexe ! »

La poupée en plastique vola à la rencontre de Sharpy. On put entendre une voix mécanique sortir de son gosier, accompagnant son vol d'un splendide : « Vers l'infini et au-delà ! » La poupée rebondit sur la toile tendue du parapluie, s'écrasa dans le sable.

Aucune explosion. Aucune étincelle. Le néant.

Smee s'élança d'un pas rageur vers Sharpy. Sa poigne agrippa l'enfant par le col.

« Une arme hyper dangereuse, hm ? Je la trouve plutôt inoffensive... »
Revenir en haut Aller en bas
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Mar 18 Aoû 2015 - 22:45

HJ:
 

Quand Sharpy vit le couteau s'éloigner, il sut que sa diversion fonctionnait. Maintenant, il fallait maintenir la ruse assez longtemps pour...

"Ne bouge pas."

Oh ? Mais il comptait justement partir en courant... Sharpy suivit le pirate du regard en se demandant ce qu'il avait en tête. Au moins, il s'éloignait, c'était bon pour lui. Il ne risquait rien, à moins qu'il dégaine un pistolet ou qu'il se trouve être particulièrement doué en lancer de couteaux. Heureusement, Sharpy avait un bouclier tout à fait original sous la main, de quoi ralentir la trajectoire du projectile aiguisé si le besoin s'en faisait sentir. L'Armurier décala légèrement l'ombrelle à pluie pour voir ce que faisait le type à lunettes. Il cherchait quelque chose par terre... Sharpy haussa un sourcil lorsque le pirate l'interpella et, par réflexe, donna un petit coup de parapluie pour dévier l'objet volant non identifié qui lui arrivait en pleine tête. "Vers l'infini et l'au-delààààà !" - pouf. Ce qui semblait être un jouet s'écrasa mollement dans le sable. Sharpy quitta cette drôle d'image des yeux pour les relever vers le pirate, qui arrivait droit sur lui, un peu énervé.

"Une arme hyper dangereuse, hm ? Je la trouve plutôt inoffensive..." dit-il en l'agrippant par le col.

Est-ce qu'on allait juste ignorer le fait qu'il aurait pu le tuer si le parapluie avait réellement été une arme explosive ? Sharpy leva les yeux pour soutenir le regard rageur du pirate, qui portait des lunettes. Il lui semblait s'être déjà fait cette réflexion. Ce devait être important.

"C'est vrai. Heureusement pour moi, hein ? Ça, par contre" – il leva légèrement un bras pour faire pivoter sa main qui ne tenait pas le parapluie en direction du ventre de Smee – "ça fait vraiment mal, mais je comprendrais tout à fait que vous ne vouliez pas me croire cette fois. Je vous montre ?"

L'avantage d'être caché derrière un gros parapluie arc-en-ciel-souriant, c'est qu'on peut dégainer en toute discrétion. Sharpy remua légèrement le couteau devant le pirate. Certes, il ne le menaçait pas à la gorge, ça aurait été impossible, mais le ventre, c'était un point sensible aussi. Il pencha la tête sur le côté. Les lunettes... ça lui revenait.

"Bon. Et si tu reculais encore une fois, histoire de voir ce qu'il y a d'autre dans le sable ? Un aller simple pour le Jolly Roger, par exemple ?"

Il sourit.

"Je sais que les mouches ont l'habitude de tourner autour des déchets, mais là y'a rien pour toi.

C'était pas très gentil. Mais essayer de faire exploser Sharpy non plus, c'était pas très gentil. Il poussa le parapluie sur le côté, peu désireux à l'idée de s'en faire un obstacle si la situation venait à s'envenimer. L'Armurier n'avait pas croisé La Mouche depuis bien longtemps, mais d'après les récits qu'on lui en avait fait, c'était un pirate... raisonnable ? Pas stupide, en tout cas. Dans le doute, Sharpy effaça son petit sourire satisfait. Il ne tenait pas à le provoquer plus que nécessaire.








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Jeu 20 Aoû 2015 - 18:21

Il avait du mordant, l'Enfant Perdu. Smee n'avait pas vu venir la lame, et en sentit la pointe contre son ventre. Une simple poussée suffirait pour la plonger dans les chairs. Le pirate se raidit, grinçant des dents. Il s'était fait avoir comme un bleu. Ce garçon ne manquait pas de ressources, et encore moins de cran. Smee songea même qu'il aurait fait un bon élément sur le navire. Avec un peu de discipline, un rien de lavage de cerveau, il pourrait devenir un matelot tout ce qu'il y a de plus respectable.

"Je sais que les mouches ont l'habitude de tourner autour des déchets, mais là y a rien pour toi."

Il faudrait peut-être aussi lui apprendre quelques notions de politesse. Et le respect envers ses supérieurs, et ainés.

Avec des gestes précautionneux, le pirate reprit son poignard, se contentant de le montrer à l'Enfant Perdu. De lui faire comprendre qu'il ne reculerait, nullement, face à un duel. Si la vie de pirate avait appris une chose à Smee, en plus de celle de se faire respecter, c'était de ne montrer aucune faiblesse à un adversaire. Dissimuler les failles.

« Je constate que tu connais mon nom. Mais, moi, je ne connais pas le tien. Et les gentilshommes se présentent toujours avant un duel. C'est ainsi.»

C'est de bon ton, aurait même ajouté le capitaine Hook.

Le regard de Smee se reporta sur la lame, dégainée, de l'Enfant Perdu. C'était une arme, somme toute banale, mais elle éveillait quelque chose en lui. Comme un sentiment de déjà-vu. Il en avait vu pourtant des armes. Des créations de pirates, des souvenirs du temps où le Jolly Roger sillonnait les mers du Monde Ordinaire, des répliques d'armes d'adultes confectionnées par les Enfants Perdus, des tomahawks et arcs de Peaux-Rouges, et tant d'autres encore. Néanmoins cette lame lui disait quelque chose.

Smee haussa un sourcil, passablement intrigué.

« Cette arme...» Du menton, il désigna le poignard de l'Enfant Perdu. « Tu ne l'aurais pas volé à un pirate ? Je la reconnais... »

Le regard de Smee remonta, détailla le visage de Sharpy.

« Je t'ai déjà vu quelque part... »

Mais où ? Là était toute la question.

HRP - Précisions:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Lun 24 Aoû 2015 - 0:51

HJ:
 

Sharpy vit la surprise dans l’œil de Smee, mais aussi sa détermination alors qu'il reprenait son propre couteau, comme une invitation. Il voulait croiser le fer ? Sharpy ne disait pas non. Il savait l'idée dangereuse, et il était d'un naturel prudent, mais il ne refusait pas un duel. Jamais. Pas contre un pirate. L'Armurier sourit au geste de son adversaire, impressionné par son culot et aussi enclin que lui à ne pas montrer ses faiblesses. Le sourire s'élargit dans une grimace agacée lorsque La Mouche lui fit la morale :

"Tu trouves que j'ai une tête de gentilhomme ?"

L'expression lui rappelait trop celle employée pour désigner les pirates, les gentilshommes de fortune. Il avait toujours trouvé l'image très belle mais là n'était pas la question. Et puis, se présenter ne servirait à rien... Sharpy préférait que La Mouche se souvienne de lui par ses prouesses au combat, plutôt que par son nom. Surtout qu'il l'oublierait bien vite, à tous les coups. Sharpy, lui, ne se rappelait de La Mouche qu'à cause de ses lunettes, et parce que personne ne pouvait oublier ce qui lui valait ce surnom une fois qu'on en avait entendu le récit... Ça, c'était prestigieux. Une des rares choses que Sharpy enviait peut-être encore aux pirates. Être de redoutables adversaires. Cela ne l'empêchait pas de les détester, au contraire, mais il les respectait. Enfin, certains. La Mouche devait en faire partie.
Dans tous les cas, il ne fallait pas le sous-estimer.

"Je doute que tu t'en souviennes, mais je vais te le dire quand même. Je m'appelle Sharpy."

L'adulte exprima alors une certaine fascination pour son arme, et l'Armurier crut tout d'abord que c'était à cause de son nom. S'il avait su, il aurait dit qu'on l'appelait La Lame aussi, ça l'aurait peut-être absorbé assez longtemps pour qu'il se taille en courant ! Mais la question vint juste après, laissant le propriétaire du couteau songeur. Volé à un pirate ? Peut-être. Sûrement. Il ne l'avait pas fabriqué en tout cas, car il se souvenait de chacun de ses ouvrages. Enfin, peut-être pas tous... Mais les plus connus ou les plus importants, comme ceux de ses amis ou ceux qu'il portait régulièrement à la ceinture. Cette lame, quant à elle... Oui, elle était d'une facture différente de celles que l'on pouvait se permettre de bricoler au Grand Arbre. La lame et sa garde étaient toutes deux d'origine, Sharpy n'avait fait que les entretenir.

"J'en sais rien, répondit sincèrement l'Armurier, ça fait trop longtemps que je l'ai. Mais ne comptes pas sur moi pour la rendre au pirate à qui elle appartenait."

Elle était trop géniale, cette lame ! Il posa les yeux sur celle du pirate, pour comparer. Il y avait comme une impression de déjà-vu... les deux couteaux se ressemblaient pas mal... en quelque sorte. Parce qu'ils avaient tous deux appartenu à des pirates ?

"Je t'ai déjà vu quelque part..." ajouta le second, achevant de perdre Sharpy dans des réflexions stériles.

L'Oubli, c'était quelque chose de très gênant, mais c'était si naturel que Sharpy ne s'en faisait jamais vraiment. Sauf que là, à se creuser la mémoire pour se rappeler où il avait trouvé ce couteau et de quoi parlait Smee – il ne lui semblait pas avoir déjà croisé l'adulte en personne – il était bien embêté. Il haussa les épaules et recula légèrement, sur la défensive.

"Qu'est-ce que ça peut faire ? Tu m'as peut-être déjà vu dans une bataille..." Peter aimait bien le mettre en première ligne, et Sharpy aimait bien y être. Il n'oubliait qu'à moitié que ça avait été il y a longtemps une véritable provocation de la part de l'Enfant Roi pour un capitaine dont le mousse avait déserté le navire pour s'enrôler chez l'ennemi. "... ou peut-être que tu as juste entendu parler de moi."

Aah, la célébrité et ses ravages ! Sharpy évita de sourire quand même, histoire qu'on ne croit pas qu'il était content. Enfin si, il appréciait qu'on le reconnaisse, surtout sur un champ de bataille, mais il ne la ramenait pas. C'était juste utile d'inspirer la peur à ses ennemis, comme ça ils venaient pas vous chercher des noises ou embêter vos amis. Peut-être qu'il était resté enfermé trop longtemps dans la Forge ?

"Ça change quelque chose à notre affaire ?" Il voulait se battre, oui ou crotte ? "Parce que là, je vais me sentir obligé de te rappeler pourquoi tu devrais te souvenir de moi. J'ai une réputation à tenir, tu comprends !"

Il avait dit ça sur le ton de la plaisanterie, mais le pire, c'était qu'il était absolument sérieux en son for intérieur. Ne pas se souvenir de lui, ok. Le défier sans se souvenir de lui ? Pas ok. Pas ok du tout ! Et sa réputation de fier combattant du Grand Arbre ?








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Sam 29 Aoû 2015 - 18:21

Sharpy. Le nom ne lui évoquait rien. Les noms, rares étaient ceux qu'il retenait. Le temps, si fluctuant de l'île, permettait d'oublier facilement. Trop facilement. Possible qu'un pirate ait évoqué le chef des Armuriers, décrit son profil, mais les informations s'étaient perdues. Tout ceci abimait Smee dans un torrent de réflexions, entrecoupées de blancs. Trop de blancs, trop de doutes. Le pirate fronça les sourcils. Il réfléchirait plus tard. Sharpy ne cherchait pas à fuir, se préparait à combattre.

« Qu'il en soit ainsi. »

Il ne faut jamais sous-estimer un enfant. Qui plus est un Enfant Perdu. Sharpy dégageait une maîtrise de soi. Il avait une façon de se positionner, d'épier, d'observer propre à ceux habitués à combattre. Il voulait se battre, tailler son nom dans la chair du pirate. Lui inscrire sa présence au fer rouge.

Oui, Sharpy aurait fait un excellent élément.

Le poignard tourna entre les doigts de Smee. Un geste qu'un mousse lui avait appris, tandis qu'ils se battaient aux abords du navire, apprenaient à manier la lame ensemble.

« Montre-moi donc tes talents, Sharpy. »

Smee fondit sur l'Armurier. La lame décrivit une parabole, frôlant l'oreille de l'Enfant Perdu. Si ce dernier n'avait pas eu le réflexe de se reculer, il écoperait d'une estafilade sur la joue. Le fer rencontra rapidement le fer. Le poignard n'avait pas la majesté de l'épée. Mais cela n'empêchait pas les lames de hurler, s'entrechoquer en crachant des étincelles.

Chacun semblait lire en l'autre. Sans se douter que, dans leur subconscient, s'était réveillé de vieux réflexes. Ils reproduisaient, plus sauvagement, les entrainements menés ensemble, les joutes amicales où l'on stoppait à la première goutte versée. Répétait un ballet, maintes fois répété.

Les coups pleuvaient, sans discontinuer. Ce n'est qu'en prenant la parole que Smee se rendit compte de son essoufflement. De la sueur qui, rendant sa peau moite, y appliquait ses vêtements, les collait.

« Tu te débrouilles bien. Qui t'a appris à te battre ? »
Revenir en haut Aller en bas
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Mar 15 Sep 2015 - 22:51

C'était avec un plaisir non dissimulé que Sharpy acceptait l'invitation de Smee. Le second du capitaine semblait on ne pouvait plus sérieux et l'Armurier était satisfait de constater qu'il ne se moquait pas de lui. Il ne connaissait peut-être que son nom mais il ne le sous-estimait pas pour autant. C'était fort appréciable et Sharpy lui rendrait la pareille, conscient que le nom de la Mouche n'était pas la seule chose qui le suivait jusqu'au Grand Arbre. On racontait des choses sur le bras-droit du capitaine. Son intelligence. Son comportement avec les enfants. Sa façon de nettoyer ses lunettes après un affrontement sanglant. Sharpy n'avait rien vu de cela de ses propres yeux mais il comptait bien en apprendre plus aujourd'hui.
La Mouche était un adversaire et connaître ses adversaires était une priorité. Surtout lorsqu'ils étaient dangereux.

Sharpy s'était mis en position défensive de façon instinctive et le premier coup du second confirma son sentiment : il ne ferait pas semblant. Il savait manier son poignard, qui était entre ses mains aussi redoutable qu'un sabre, voire plus. Raccourcir une lame revenait à laisser le danger s'approcher pour le dévier au dernier moment. Un jeu dangereux qui plaisait à Sharpy. Après tout, n'avait-il pas sur lui un attirail de couteaux ? C'était peut-être téméraire de sa part, mais le chef des Armuriers aimait les défis et les relevait avec plaisir lorsqu'ils venaient d'un adversaire comme Smee. Il manqua se faire couper l'oreille par le pirate mais esquiva au dernier moment et répliqua par un coup en direction de la gorge de la pointe du couteau, avant de tracer un arc de cercle pour ramener la lame sur le côté et éloigner momentanément l'adversaire. Sharpy avait besoin d'analyser les coups de Smee mais il bougeait trop vite pour lui et il avait du mal à le voir dans son ensemble. Ou plutôt, ce qu'il voyait ne lui apportait aucune information. Le pirate avait certes des mouvements adaptés à sa taille, mais en dehors de cela Sharpy ne distinguait aucune anomalie dans son style de combat, pas de faille.

L'esprit de Sharpy était déstabilisé et il cessa ses réflexions. Elles étaient inutiles, son corps bougeait seul et il attaquait, parait et esquivait pour revenir à la charge, sans effort.

Les pirates avaient un style bien particulier, que Sharpy reconnaissait entre mille. C'était lui qui entraînait en partie les Garçons Perdus, alors il savait faire la différence entre leurs façons de combattre et celle des adultes du Jolly Roger. Et pourtant, dans sa danse avec Smee, il y avait comme des pas très familiers. Sharpy avait presque l'impression d''échanger des coups avec un Perdu qu'il n'aurait pas entraîné depuis longtemps. Excepté que cela n'avait rien à voir avec un jeu, ils se battaient pour de vrai. L'Armurier en était conscient et pourtant il ne se sentait pas en danger. Il devait se méfier.

"Tu te débrouilles bien. Qui t'a appris à te battre ?"

Sharpy se rendit compte en ouvrant la bouche pour répondre qu'il était aussi essoufflé que le pirate. Il sourit.

"Quelqu'un comme toi."

Peut-être lui ? Non, le style de Smee avait quelque chose de particulier mais Sharpy sentait qu'il n'avait pas appris de lui. Il manquait quelque chose, il n'aurait su dire quoi. Les attitudes de la Mouche avaient parfois des traits familiers mais le portrait en lui-même était différent, à la fois semblable et très personnel.

"Tu ne te débrouilles pas... trop mal non plus. Pour un pirate."

Pour quelqu'un que je n'ai pas entraîné, faillit dire l'Armurier, mais ça aurait sonné prétentieux et ce n'était pas vraiment ce que Sharpy voulait dire. De dépit, il posa la seule question qui l'intéressait. Il savait reconnaître le talent quand il le voyait, même chez un adversaire qu'il voulait à tout prix abattre :

"Toi. Qui t'as entraîné sur le Roger ?"

Il avait du mal à reprendre son souffle mais il refusait d'admettre que l'adulte était plus résistant que lui. Il n'était pas si impressionnant que ça ! Il savait juste extrêmement bien se battre et Sharpy ne pouvait pas le laisser prendre l'avantage. Pas sur un adversaire qui avait un style aussi similaire que le sien, jugeait-il, se disant qu'ils avaient peut-être appris de la même personne.

Il s’arrêta soudain, la lame de Smee manqua d'un cheveu de lui arracher un bout de nez.

"Ce mouvement. Je le connais."

Sharpy fit rouler le manche de son poignard entre ses doigts pour en modifier légèrement la garde, un geste habituel, répétitif et similaire à ceux que faisait parfois la Mouche. Le regard concentré de l'Armurier devint confus et il tenta de reculer. Sa vision était trop fixée sur le couteau du pirate et pas sur sa silhouette dans son ensemble, ce n’était pas bon pour lui.








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Jeu 24 Sep 2015 - 0:57

Lames. Fer. Étincelles. Frapper. Esquiver. Revenir à la charge.

Smee ne prenait pas le temps de réfléchir, de penser à tisser une stratégie. Ce duel avec Sharpy revenait à se battre contre un égal. Presque un reflet de soi-même avec quelques touches sous-entendant quelques infimes différences. Mener une partie d'échecs contre son reflet aurait presque eu la même saveur. Il y avait quelque chose d'indéniablement familier dans les mouvements de Sharpy. D'indéniablement pirate.

Dans un coin de sa caboche, la Mémoire hurlait à pierre fendre, tentant d'extraire les souvenirs à grands coups de pieu. Le souvenir refluait, lentement. C'était comme attendre que la marée descende afin de pouvoir sillonner la plage, découvrir ce que les vagues avaient ramenés, dissimulés dans le sable qu'elles avaient creusés.  

La danse stoppa, prenant Smee de court. Ses paumes étaient moites de sueur. Le pirate les essuya sur son pantalon, reprit en main son poignard. Geste reflétant celui que Sharpy venait tout juste d'exécuter. Captant le regard du Chef des Armuriers.

La situation idéale pour frapper, taillader. En un mot : vaincre. Mais ce n'était pas ainsi que Smee avait appris à se battre. On lui avait appris à danser, arme en main, à se rapprocher du danger tout près, si près qu'on pouvait sentir le souffle de la mort. On lui avait appris à respecter l'adversaire, à reconnaître son talent. On lui avait appris à ne pas agir en félon, et en pleutre.

La main gauche de Sme agrippa le poignet de Sharpy. Les deux poignards furent collés l'un contre l'autre. Jumelles.

La Mémoire épousseta un souvenir retrouvé.

Smee battit des paupières, troublé par cette réminiscence. Son regard suivait le moindre contour du poignard, comparant le moindre détail.

« Jean Tire-Bouchon... »

Un rire bref. Comme s'il venait de dire une bonne blague. La main de Smee délivra Sharpy. Le pirate ne bougea pas d'un pouce. Laissant seulement son regard accrocher celui du chef des Armuriers.

« C'est toi qui l'avais nommé. Une bonne blague entre nous... Mais je ne me souviens pas de tous les détails... »

Il ne se souvenait pas même du nom que portait Sharpy en ce temps-là. John ? Jack ? Ou autre chose ? Smee haussa les épaules, rejetant cette question. Froncement de sourcils.

« T'en souviens-tu au moins ? Ou Peter Pan t'a-t-il tout pris lorsqu'il t'a arraché ton ombre ? »

Aucun d'eux ne projetait d'ombre sur le sable. Reflets opposés. Smee, ancien Enfant Perdu ayant rallié la cause de Hook. Sharpy, ancien mousse ayant rejoint les rangs de Peter Pan.
Revenir en haut Aller en bas
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Ven 9 Oct 2015 - 15:03

Sharpy était rarement perturbé par les pirates quand il les combattait, il aimait même à penser que c'était lui qui les perturbait, du moins au début. Avant qu'ils n'oublient tous peu à peu qu'il les avait trahi. Sharpy lui-même avait oublié les noms de ceux avec qui il avait appris, voyagé, combattu pendant des années peut-être. Il ne se rappelait même plus de son âge, son âge véritable. Il n'aurait pas dû se laisser démonter par cet affrontement parce que Smee était juste un pirate, et que Sharpy n'avait pas peur des pirates. Mais il n'avait pas peur de Smee non plus. C'était autre chose.

Quand il s'arrêta et que Smee l'attrapa par le bras, Sharpy vit en un éclair la lame transpercer son ventre, ses boyaux s'étaler sur le sol qu'il fixerait d'un œil vide avant de s'étaler dans le sable. En deux mots, l'erreur fatale. Mais Smee ne profita pas de cet instant d'égarement pour le transpercer, au contraire. Il rapprocha les deux couteaux et Sharpy les vit tous deux dans le reflet des lames, deux gamins qui échangeaient leurs couteaux pour se battre. Il sursauta.

"Jean Tire-Bouchon..."

Le pirate eut un rire bref et Sharpy le dévisagea, troublé. Le surnom ne lui disait rien mais il semblait tisser un lien entre le second et lui. Smee le lâcha mais Sharpy hésitait à bouger. Il pouvait reculer et fuir, ou rester et tenter de poser le pied sur ce pont qui se construisait sous leurs pieds.

Alors Sharpy patienta, dans l'attente d'une explication.

"C'est toi qui l'avais nommé. Une bonne blague entre nous... Mais je ne me souviens pas de tous les détails..."

Si on lui avait dit quinze minutes plus tôt qu'il avait déjà plaisanté avec Smee dans le passé, et donné un nom aussi ridicule à un poignard – quelle idée de surnommer une arme ! – Sharpy aurait ri très fort mais n'y aurait pas cru une seule seconde. Seulement là, dans la bouche de Smee et avec ces deux poignards entre eux deux, il avait comme un doute. C'était peut-être idiot de surnommer une lame, mais ce "Jean Tire-Bouchon" pouvait très bien être sorti tout droit de son esprit. C'était tout à fait le genre de choses ridicules que faisait parfois Sharpy, et il y avait quelque chose d'à la fois effrayant et rassurant dans l'idée que cette partie de lui n'avait jamais vraiment changé.

Peut-être... peut-être était-il cette personne.

"T'en souviens-tu au moins ? Ou Peter Pan t'a-t-il tout pris lorsqu'il t'a arraché ton ombre ?"

Sharpy baissa les yeux à la mention de son ombre, pensif et bizarrement honteux. Il n'avait jamais été honteux devant un pirate, même quand on lui rappelait sa trahison. Mais Smee n'était pas un vrai pirate, enfin pas entièrement. Il était comme lui : il n'avait plus d'ombre. Et c'est ce détail qui rappela une partie de la mémoire de Sharpy. Il se souvenait avoir posé une question similaire à un garçon qui n'avait plus d'ombre et plus de souvenirs de sa vie d'avant non plus. Sharpy voulait en savoir plus sur les Garçons Perdus mais lui, il n'avait gardé d'eux qu'un souvenir amer et un surnom. Sharpy releva le nez et cligna des yeux, surpris de se souvenir de ça.

"J'ai l'impression que tu connais toi aussi la réponse à cette question, La Mouche."

Si c'était vrai, si Smee était ce garçon, alors il savait lui aussi ce que ça signifiait, de perdre son ombre. Même si ça avait été volontaire, c'était il y a très longtemps et Sharpy était incapable de se rappeler s'il regrettait les souvenirs qu'il avait perdus. Les adultes oubliaient, eux aussi, plus lentement. Ça faisait tellement longtemps qu'ils étaient là, tous. Tellement longtemps. L'idée était triste mais Sharpy sourit un peu. Il était content de se souvenir de ça, de se rappeler quelque chose. Il sentait que c'était un souvenir plutôt agréable, même s'il ne se rappelait pas des détails. Et Smee avait ri, lui aussi. Il fallait espérer qu'il n'était pas trop rancunier. Sharpy n'aimait pas se rappeler des souvenirs désagréables, et sa fuite en faisait partie.

"Je me souviens d'un garçon qui se battait comme toi. Enfin non, pas au début. Après, si. On se battait ensemble, pas vrai ? Oui."

Sharpy alignait les affirmations qui faisaient sens dans sa tête. Ça semblait logique maintenant qu'il le savait, mais il ne l'aurait probablement jamais deviné s'il n'avait pas échangé ces coups avec Smee.

"Est-ce que je t'aurais donné ton... Jean Tire-Bouchon ?"

Il grimaça, avant de rire nerveusement.

Ce surnom, il était vraiment ridicule.








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Smee
avatar

Invité



MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Mar 13 Oct 2015 - 22:17

Comment arriver à se battre après tout cela ? Smee n'en avait plus l'envie. Le garçon semblait réceptif à ses interrogations. Mais il demeurait à l'écart, juché sur un fil. Funambule prêt à vaciller au moindre coup de vent. Entre ses doigts le poignard était presque ridicule. Le bois s'était patiné à force d'être manié, seule la lame demeurait affûtée. Le pirate veillait à son entretien comme lui avait appris son « vieux frère d'armes ». Un frère dont la Mémoire avait dévoré voix et visage, ne laissant qu'une silhouette floue dans des souvenirs brumeux. Désormais Smee pouvait y coller un visage – celui de Sharpy. Un visage que l'âge n'avait pas fait évoluer. Pas d'un pouce.

"Est-ce que je t'aurais donné ton... Jean Tire-Bouchon ?"

Un rire répondit à celui de Sharpy. Vrai que ce n'était pas un nom digne d'arme. Comme la Mouche n'était pas un surnom digne pour un pirate. Smee était presque un intrus au sein de l'équipage. Il avait des principes, des manières. Il filtrait avec les frontières de la piraterie. Mais il demeurait l'ombre du capitaine, son âme damnée.

« Je crois même que c'est toi qui l'a nommé. »

Le souvenir revenait, lentement, à la surface.

« Je n'aimais pas me battre. J'étais terrorisé. » Sa mâchoire se crispa. Comme s'il ressentait, d'un coup, la douleur des pierres qui s'abattaient sur lui. Les pierres du Bannissement. « Tu m'as dit que se battre... était nécessaire. Que, sans ça, personne ne me respecterait. Alors tu as donné ce nom pour rendre l'arme moins cruelle. »

Un tire-bouchon, c'est presque mignon. Ça ressemble à une queue de cochon. Jean Tire-Bouchon, par ce surnom affectueux, était devenu le doudou du jeune Smee. Le doudou d'un adolescent monté en graine, le glissant sous son oreiller pour se sentir plus en sécurité.

« Je dois t'avouer quelque chose. »

Smee tendit le poignard, lame en avant.

« J'ai tué avec cette arme. J'ai blessé. Probablement des compagnons à toi, des camarades auxquels tu tenais beaucoup. Je l'ai fais parce que je considérais que c'était nécessaire. Même si nous avons eu une amitié commune, je suis, et reste, un homme du capitaine Hook. Si, un jour, nous devons nous battre l'un contre l'autre, j'espère que tu donneras tout ce que tu as. »

Smee rengaina son poignard à sa ceinture, tendit sa main à serrer à Sharpy.

« Ce serait un honneur que de défier le maître dans un ultime duel. »

Revenir en haut Aller en bas
Sharpy
avatar

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 639
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Dim 18 Oct 2015 - 18:34

Leurs deux rires résonnaient en d'étranges échos dans la mémoire de Sharpy. C'était deux garçons qui riaient, et ils avaient à peu près le même âge. Le rire du premier était plus timide, moins assuré, et le deuxième s'amusait gentiment de sa retenue. Il riait plus fort, il se battait plus fort aussi.
Sauf contre les enfants. Le premier s'était habitué plus vite à se battre contre les enfants. Le deuxième n'avait jamais vraiment réussi. L'Armurier sourit un peu tristement alors que le souvenir, très vague, retournait déjà dans un coin de mémoire oubliée.

"Je n'aimais pas me battre. J'étais terrorisé." Pause. "Tu m'as dit que se battre... était nécessaire. Que, sans ça, personne ne me respecterait. Alors tu as donné ce nom pour rendre l'arme moins cruelle."

Sharpy hocha la tête, même si ce souvenir-là n'était pas revenu.

"Je ne me souviens pas de ça précisément, mais si tu le dis c'est que ce doit être vrai."

Il acceptait l'explication comme si elle était venue de lui-même. Ce qui avait peut-être bien été le cas un jour. Ou peut-être parce qu'elle était simplement logique. En tout cas, elle faisait naturellement sens pour Sharpy.

"Et je suis... content de t'avoir aidé, apparemment."

Pas parce que le premier garçon avait appris à tuer d'autres enfants avec cette arme, mais parce que ça avait été un ami qui avait besoin d'aide, et que Sharpy aurait aimé que l'on fasse de même pour lui s'il avait été à sa place. Seul, honni de tous... imaginer son propre bannissement le mettait mal à l'aise.

Et puis, un tire-bouchon, même en vrai, restait une arme dans les mains de qui savait la manier. Un peu comme les parapluies étranges. Il semblait que La Mouche avait retenu la leçon. En tant que professeur, Sharpy ne pouvait qu'apprécier les progrès d'un ancien élève.

Son bref contentement s'effaça à l'annonce de Smee. Il sentit la gravité de son ton et écouta, essayant de ne pas trop penser au pirate, mais pas trop au garçon non plus. Gardant l'esprit ouvert, peu désireux de nourrir de la rancune à l'encontre d'un ancien ami maintenant. La Mouche lui avoua ce que l'arme qu'il avait nommée pour lui avait fait. Sharpy s'en doutait mais le sérieux de sa voix et surtout l'aveu en lui-même le surprirent. Il n'était pas obligé de le lui dire. Il observa le second qui rengainait. Ce geste ne le surprit pas – plus maintenant. Il aurait fait de même s'il y avait pensé. Il n'y avait plus aucune raison de se battre en ces lieux.

L'ancien mousse n'eut pas besoin de réfléchir très longtemps pour savoir ce qu'il allait dire ; il se devait d'être honnête lui aussi.

"Je comprends. J'ai moi-même tué certains de tes compagnons. Certains anciens compagnons."

Il rengaina son couteau à son tour et prit la main que le second du Capitaine Hook lui tendait. Il n'avait plus serré la main d'un pirate depuis qu'il était devenu un garçon de Peter, cela au moins il s'en souvenait, Oubli ou pas.

"Je ne ferai pas l'erreur de te sous-estimer, et j'attendrai ce duel avec impatience, La Mouche. Cette promesse-là, je m'en souviendrai."

Il sourit, et le surnom n'était plus craché comme une insulte, mais comme l'échange qui avait eu lieu : un souvenir agréable. Même si, Sharpy s'en doutait, la prochaine rencontre le serait certainement moins. Il n'avait pas menti, pourtant. Il l'attendait avec impatience et il n'oublierait pas le poignard de Smee, à défaut du garçon à qui il avait appartenu.








(officiellement What a Face)
















Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Ombre
avatar



✘ AVENTURES : 1506

MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   Jeu 22 Oct 2015 - 15:05

The End


L'ancien mousse fait face à l'ancien enfant,
Comme prisonniers d'un miroir déformant,
Mais la Mouche est habile et pourrait esquiver,
La Lame qui s'abat sur son corps paré.



FIN DE L'AVENTURE




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverneverland.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Sur la rive des souvenirs   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [HRP] Forum RP du serveur Culte de la Rive noire pour vous !
» Photos souvenirs d'une soirée extraordinaire
» Napoléon-Souvenirs.com
» [Blog] Souvenirs, souvenirs......
» Souvenirs... le mariage de Radichou ! tout un poème !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: La Plage Rayonnante :: Le Rivage des Objets Échoués-