Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1120
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Souvenirs souvenirs...   Lun 28 Mai 2018 - 19:28

Alors qu'il dévalait une petite pente, restant plus ou moins stable sur ses guibolles mais terminant son petit ride tout d'même en trottinant, se rattrapant de justesse pour ne pas se casser la gueule sur la fin, Apache se disait qu'il avait bien fait de se décider à rebrousser chemin.
Il l'avait traqué jusque loin, sa proie.
Vraiment loin.
Si loin qu'il avait fini par se retrouver dans la jungle, entouré d'arbres si haut et à la verdure si épaisse que pas un carré de ciel ne se faisait visible, la haut.
Est ce que cette traque avait au moins valu le coup ?
A ses yeux, oui. Plutôt.
C'était une sacrée bestiole qui pendait mollement à sa hanche. Un lapin à la fourrure blanche désormais tachée de sang. Ce qui sortait de l'ordinaire ? Sa taille.
La créature fraichement décédée avait de quoi impressionner et pourrait nourrir quelques enfants perdus à elle toute seule.
C'était que le punk pouvait être bon chasseur, quand il le voulait bien.
Maintenant qu'il avait choppé le gros lapin blanc, cependant, l'Hérissé était bien décidé à rentrer au bercail, ou ce qu'il aimait appeler sa "cellule"
C'était qu'en plus de ça, il commençait à cailler sévèrement.

Tout en marchant d'un pas assuré, sachant très bien quelle direction prendre, Apache avait resserré son blouson de cuir autour de lui, frissonnant.
C'était que son T-Shirt rouge trop court, lui, il couvrait pas trop. Pas assez en tout cas.
Soigner son look avait parfois de mauvais cotés.
Comme ce pantalon bien large qui lui tombait sur les hanches, retenu par une ceinture noire cloutée, définitivement punk.
Bah quoi ? Qu'est ce qu'il avait ce baggy ?
Bah il était jaune tacheté motif léopard. Rien que ça.
Le genre de fringue discrète qui n'attirait pas l’œil... Ou peut être que si ?
Le genre de tenue qui faisait se lever les yeux au ciel et s'écrier "Tu vas pas sortir comme ça ?"
Si si.
Et pourquoi pas ?

Une liane glissante rampa sur le sol et entoura l'une des chevilles du chasseur, se resserrant brusquement sur sa prise et manquant de le faire de vautrer au sol, cependant, l'iroquois du macadam fut plus rapide, et en un reflex il avait dégainé sa lame dorée, tranchant la plante et mettant fin au danger.

Il allait pas falloir trop s'attarder.







"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 144
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Mer 30 Mai 2018 - 14:24

Il y avait comme un truc avec le destin en ce moment, le genre de parcours bien poissard qui posait quelques problèmes au quotidien.
Oui... Fib Steiner avait la chkoumoune.

Tout avait commencé avec une série de vilains ratages sur des tentatives d’enlèvement de Garçons perdus, des petits trucs complètement effarants étaient toujours venus se glisser entre lui et sa proie, l'empêchant ainsi de faire bonne chasse. Il avait encore en mémoire ce moment incroyable au cours duquel il avait vu sa victime –  toute fraîche et innocente – se faire gober par une espèce de plante géante cachée dans le sol. De dépit il en avait foutu le feu à ladite plante – avec le gosse à l'intérieur- avant de se tirer en grognant.

Et puis il y avait ce temps bizarre, qu'il trouvait beaucoup trop sombre à son goût. Les nuits sur le JR se faisaient de plus en plus étouffantes et sa réserve de bougie fondait beaucoup trop rapidement. Le sommeil le fuyait, les cauchemars revenaient encore et toujours, en permanence .
Et quelque chose faisait mal dans sa poitrine.
Trois fois rien au début, juste le souffle plus court, parfois, ou un pincement ; mais depuis peu la souffrance se faisait plus perçante, insidieuse, et s'étendait.
Il avait beau faire comme s'il n'avait pas à s'en préoccuper, en réalité il était plus qu'inquiet. Et, comme chaque fois qu'un truc lui turbinait dans la caboche, il fit le choix d'emmerder le monde, et surtout Peter.

La chance n'était peut-être pas de son côté mais la mémoire, elle, était de plus en plus renaissante. Il se souvenait de visages et de noms, du temps où il était au grand arbre et, curieusement, la chose qui rongeait sa mémoire semblait désormais décidée à tout remettre en place, vomissant morceau par morceau les confettis de « passé » qui avaient précédemment disparus.
Il s'était souvenu d'Apache, et ce souvenir l'avait rendu heureux.

N'allez pas imaginer un Fib ému devant le retour mémoriel d'un ancien partenaire disparu, oh non... il était heureux parce qu'il se souvenait d'un détail qu'il avait pu tourner dans tous les sens, jusqu'à comprendre comment l'utiliser pour nuire.
Et maintenant il cherchait...

Et voilà, on revient au début de notre histoire : la poisse. Parce que pour mettre ses brillantes idées en pratique, le pirate avait besoin de mettre la main sur le Garçon perdu. En bon chasseur, habile, habitué, fin connaisseur de malheureux gibier, il s'était posté à l’affût dans un endroit où les Garçons Perdus passaient souvent, surtout ceux qui – comme lui – s'étaient faits traqueurs.
Mais rien.
Nada.
Peau de zeub'.
Il avait bougé, s'était déplacé, attendant encore et encore, et même un encore de plus.
Mais rien. Il en avait vu des gosses à la con : des courageux, des pleurnichards, des stupides, des bruyants, des morts ; mais rien qui ressemblât de près ou de loin au souvenir qu'il avait de son ancien camarade. Encore un coup du sort : il perdait du temps et pouvait installer une fourmilières dans son cul et ses cuisses, à force de poireauter sans bouger.

En ce jour, cette période, ce moment – approximatif dans cet espace temps blessé – il décida d'abandonner, histoire de se concentrer plutôt sur le bal des pirates à venir.

Alors qu'il luttait contre la végétation légèrement agressive des Profondeurs périlleuses, Fib s'arrêta soudain en apercevant juste devant lui – non pas plus loin, vraiment juste devant, du genre nez à nez – une espèce d'uluberlu à pantalon non validé par Karl Lagarfeld – que Fib ne pouvait pas connaître, mais osef c'est moi le narrateur. Fib freina d'urgence pour éviter de se manger le punk et son cerveau fit la connexion avant même qu'il n'ait le temps de s'écarter, enjoignant à se bouche de demander, de manière parfaitement naturelle :
« Tu l'as eu où ton falzar ? »
Ah non. C'était pas ce qui devait être demandé à la base, ça.






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1120
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Lun 4 Juin 2018 - 19:10

Apache continuait son avancé tant bien que mal, trébuchant une fois de plus mais se rattrapant comme toujours, cependant, alors qu'il relevait la tête, soudain et contre toute attente, il se retrouva nez à nez avec un inconnu, lui faisant écarquiller les yeux et grimacer !
Bordel de merde, il débarquait d’où celui la ??!!!
"Tu l'as eu où ton falzar ?" Que l'autre lui demanda comme si de rien était, en mode détente, pic nique au bord du chemin.
En guise de réponse, pas plus d'une seconde après que leurs regards se soient croisés, l'iroquois lui, avait déjà dégainé sa lame, faisant un bond en arrière et pointant son arme si atypique vers ce qui semblait bel et bien être un putain de pirate !

Il resta ainsi pendant un petit moment, mais rapidement, le punk se rendit compte qu'il tremblait, et que ça se voyait, se répercutant jusque dans son épée tendu vers l’ennemi fraichement arrivé de nul-part.

Calme toi bordel ! Calme toi !

Il ravala sa salive, prenant une longue inspiration tout en tentant de calmer ses nerfs.
C'était que la dernière fois qu'il en avait croisé un, de pirate, les choses avaient relativement mal tourné.
Cependant, celui la n'avait rien de commun avec BigJack. Il n'était pas grand, pas si épais et n'avait pas l'air si tordu...
Sur ce dernier point, peut être que l'anarchiste se plantait. Mais pour l'instant, il n'avait de toute façon pas vraiment l'intention de compter fleurette.

On se calme...
Qu'il se répétait silencieusement. Nerveux le punk ? Oh, à peine. T'en a buté plus d'un, de ces enfoirés, alors tu vas pas te mettre à baliser à chaque fois que t'en croise un, merde ! REPREND TOI !

"Pourquoi, tu veux l'même ?"
Qu'il répondit finalement avec une mine dédaigneuse au possible. "Ca t'ira pas au teint."
C'était sur qu'a lui, ça lui allait bien mieux.

Non, soyons réaliste, ce genre de fringues n'allaient à personne. Du moins c'était sans doute ce que Pit aurait dit.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 144
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Ven 8 Juin 2018 - 20:36

Pas de doute à avoir, c'était son lascar. Pour une aussi bonne mémoire que la sienne – du moins... en ce moment – difficile d'oublier le style particulier de son ancien camarade perdu. Il avait quelques petits détails particuliers qui avaient de quoi taper dans l’œil, et peut-être même toucher la sensibilité artistique de chacun.

Hey c'est qu'il était réactif le petit bidule à pointes rouges, du genre sur les nerfs. Fallait pas être tendu comme ça, c'était pas bon pour la peau. Un garçon perdu avec des rides ça la foutait mal. Puis en plus le stress ça faisait chier mou : bonjour l'odeur et l'invasion, c'était pas sympa pour les copains. Il avait besoin d'un bon petit massage ou d'un repas tranquille pépouze en pleine nature. Peut-être pour ça qu'il était allé chercher cet énorme rongeur là... Jamais vu un lapin aussi gros et aussi moche, d'ailleurs... peut-être qu'en vrai le gamin ne voulait pas le bouffer ; peut-être qu'il voulait l'utiliser pour pimper son pantalon dernier cri. Ah la mode... quand elle nous prend...

Il tremblait.
Courageux mais pas téméraire le larron, ça servait bien de faire le grand garçon avec son joli dard épais, mais si c'était pour la jouer Parkinson ou bourdon bourré, où était l'intérêt ? Dur de butiner la moindre feuille en tremblotant comme un papy. Gaffe à pas rater la cible, après on passait à côté et c'était foutu.
Le fleur fanait vite.

D'ailleurs... cette arme lui disait quelque chose. Il réfléchissait lorsque le gosse tenta de cacher ses mains tremblante derrière une langue plus acérée. Pauvre petite chose... si fragile... tellement sur la défensive qu'on préfère utiliser les mots plutôt que les actes.
En temps normal Fib aurait adoré prendre son temps, il y avait là matière à travailler, à tourner un peu entre ses doigts sales un petit esprit qu'il sentait fragile et possiblement apeuré. Les petits sur la défensive étaient toujours ceux qui avaient le plus à cacher, la faille la plus énorme...
De quoi s'engouffrer dans la brèche et foutre les deux mains dans la blessure, histoire de tripatouiller avec entrain.
« Les pantalons c'est pas mon truc punky, je préfère les jupes ».
Faux, mais marrant à dire.

Le tétrodon n'avait toujours pas fait mine d'attaquer. Bien sûr il était sur ses gardes – avec ces bêtes-là on ne savait jamais – mais il n'avait sorti aucun de ses deux précieux coutelas, et ne souriait pas non plus, préférant dévisager le garçon avec un regard terriblement lucide.

Ah.
Voilà.
C'était ça.

« Ton truc là... ce serait pas un bazar à BigJack par hasard ? »
Un gars sympa malgré le teint carotte et le récent cache œil. Vieux dégueu, gros porc à la carrure de monstre, mais armurier de génie. Ses lames étaient caractéristiques et il les connaissait bien, puisqu'il en avait lui-même une en sa possession.
« C'est pour ça que vous lui avez crevé la mirette ? Pour lui piquer son joujou ? T'as des couilles vieux, parce qu'en matière d'aiguillon le Biggy il s'y connait, et c'est rarement les plus aiguisés qu'il refile en premier. Il aime bien trouver fourreau à braquemart. »
Il eut un petit rire cynique en repensant à la tronche de Big J avec son cache oeil, sa mèche folle et sa tronche de vieille tata sous stéroïdes.
« Il est pas super content tu sais... s'tu voulais un truc fallait demander plutôt que de lui chouraver, il a pas trop aimé ton petit cadeau d'amour, si tu veux mon avis »
D'un autre côté... la posture de Fib avait largement évolué. L'air de ne pas y toucher il s'était placé en position de défense, la main pas loin de son couteau aiguisé.

Un gamin qui parvenait à nuire à BigJack n'était pas à prendre à la légère. Il venait pour discuter, pas pour se faire percer le flanc par un fashionista aux goûts douteux.






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1120
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Dim 10 Juin 2018 - 8:19

"Les pantalons c'est pas mon truc punky, je préfère les jupes"
Et la réplique, malgré le contexte relativement tendu, avait eu le mérite d'arracher un sourire à Apache qui cependant, continuait de garder l'autre dans le viseur de sa lame. Fallait pas déconner non plus.
Ce mec avait beau avoir un genre d'humour, ou des phases looking de génie, ça n’empêchait pas qu'il demeurait une putain de saloperie de pirate. Et on ne se marrait pas avec ce genre de type, pas vrai ?
Un sourire de volé c'était déjà de trop.

"Ton truc là... ce serait pas un bazar à BigJack par hasard"

La mine de l'Hérissé se figea brusquement.
Hein ?

"C'est pour ça que vous lui avez crevé la mirette ? Pour lui piquer son joujou ?"
L'épée. Le pirate parlait de l'épée. Le choc très passablement passé, absolument décontenancé de revoir apparaitre ce sujet la, comme ça, comme de rien dans le paysage alors qu'il ne s'y attendait pas une seule seconde, les yeux noirs du chasseur glissèrent sur la lame dorée qu'il tenait toujours brandit. " T'as des couilles vieux, parce qu'en matière d'aiguillon le Biggy il s'y connait et c'est rarement les plus aiguisés qu'il refile en premier." Le regard sombre de l'iroquois revint à Fib. Il avait du mal à suivre, la, soudainement. Tout s'était accéléré, et le choc d'un cauchemar cité comme si de rien était n'aidait pas. C'était un peu comme s'il était sonné, et de ce fait, relativement peu réactif.
"Il aime bien trouver fourreau à braquemart."

Alors que le Tétrodon se marrait de la pire des façons, le sourire d'Apache quand à lui s'était complètement effondré, arborant désormais une mine décomposée.
Pourquoi est ce que cette enflure parlait au présent, hein ?
Sa respiration s'était faite un peu plus rapide alors que dans le même temps son cœur s'emballait.
Non non non, calme toi bordel. Calme toi.


"Il est pas super content tu sais... s'tu voulais un truc fallait demander plutôt que de lui chouraver, il a pas trop aimé ton petit cadeau d'amour, si tu veux mon avis"

- FERME LA !! Apache avait hurlé, son taux de nervosité ayant dangereusement augmenté en flèche. "Ferme ta PUTAIN de gueule !" C'était que Fib avait comme qui dirait abordé le sujet qui fâchait. "Il est mort..." Et ce n'était pas une question, ni une affirmation qui tendait à être débattu au vu du ton employé. "Son cadavre s'fait bouffer par les vers !!" Alors pourquoi est ce qu'il tremblait, comme ça, le pauvre petit métisse ? Se faisant plus agité soudainement, faisant des pas sur le coté, puis de l'autre. Un peu comme s'il hésitait à se tirer en courant ou à finalement sauter à la gorge de celui qui lui faisait face et le mettait tellement mal a l'aise.
Il avait la gerbe, Apache.
Sa respiration se faisait trop courte, la gorge serrée.
Nerveux. beaucoup trop nerveux.
Il fallait impérativement qu'il se reprenne s'il ne voulait pas se faire reprendre.

Pas deux fois.

Alors, les muscles tendu à l'extreme, doucement, Apache se préparait à un possible futur assaut. L'autre était armé, c'était une évidence. Ils étaient toujours armés.
La question était; qui attaquerait en premier ?






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 144
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Dim 10 Juin 2018 - 10:58

Comme c'était drôle et touchant... comme ce petit visage montrait la souffrance et la peur. Peut-être y avait-il eu plus qu'un simple échange de coups entre les deux gaillards, et peut-être même qu'il y avait là matière à jouer.
Fib n'avait pas oublié son objectif premier, mais il peinait à maintenir la dose de lucidité nécessaire à la réussite de son plan initial. Il fallait dire que le garçon lui offrait une occasion en or de faire un peu plus de mal autour de lui, et de bien à sa propre personne. Comment résister à pareil appel ? Impossible, c'était bien le problème.

Par contre le Tétrodon comprit rapidement qu'il y allait avoir un soucis, et un gros... le gamin était plus que tendu, et il avait en main une arme qu'il semblait savoir maîtriser : dont il fallait se débarrasser.
Le cerveau pourri du pirate se mit à tourner et la solution lui apparut d'une simplicité amusante. Allier utile et agréable ? Génial.

Premier mouvement : Il monta doucement ses mains en l'air et les présenta vides, faisant signe de ne surtout pas bouger. Il devait porter la main à sa cuisse et à sa hanche, là où se trouvaient ses deux poignards, le tout sans que son interlocuteur n'attaque, en pensant qu'il voulait sortir ses armes. Diversion facile, juste le temps d'un mouvement :
« Navré mon garçon, mais Jacky pète le feu, je l'ai vu y'a pas long et il me semblait bien vivant. Je dis pas qu'il a pas des vers plein le cul – on sait jamais, à force d'aller fouiller n'importe où – mais pour un cadavre il est drôlement dynamique... »
Comptant un peu sur le choc de la nouvelle, il en profita pour déloger son poignard et son coutelas pour les jeter contre un arbre, où ils se plantèrent avec un bruit mat, loin de son propriétaire. Il espérait que le message était assez clair : il ne voulait pas d'affrontement. Un pirate sans arme rester dangereux – même Fib – mais au moins il s'avérait moins mortel, et donnait à son adversaire une impression de supériorité.

Mieux valait quand même rester prudent, et entamer le mouvement deux. Les mots lui serviraient toujours de bouclier. Son regard efficace de surineur évalua la distance. Le Tétrodon était pas grand pour un adulte, il avait pas une détente de malade et devait donc bien calculer le moindre de ses mouvements pour éviter de se rater et de se faire embrocher. Beaucoup de prévision pour un esprit si brumeux.

« Fin j'commence un peu à comprendre... t'as donné quoi pour le petit bijou que t'as dans la main, hein ? »
Une provocation, encourager au mouvement, pousser à bout, se mettre en danger... S'il avait pu Fib aurait probablement senti une belle gaule lui ériger la bistouquette. Pas plus excitant que ces situations-là.
« Vu la taille du bonhomme et sa force de bourrin j'te vois mal lui chouraver tranquille. T'as donné ton joli petit cul de punk ? J'te pensais pas du genre veuve noir gamin : j'te nique, j't'arrache un œil, j't'envoie dans la tombe... Petite allumeuse va. »

Il profita de l'instant. Sans vraiment s'assurer de la réaction du garçon perdu – peur ou hostilité – Fib se jeta en avant, évitant la lame à quelques millimètre en se glissant sur le côté, pour remonter droit au but. Il colla ensuite son torse contre celui du garçon. Son bras droit alla s'emparer d'un poignet, sa main gauche chopa les couilles et les deux imprimèrent une légère torsion, juste de quoi faire lâcher prise pour récupérer l'épée et l'envoyer voler plus loin. Il ne s'en empara pas, ne la garda à aucun moment, le jetant simplement le plus à l'écart possible pour empêcher à son propriétaire de l'utiliser dans une avenir proche.
Avant de se reculer il se sentit obligé d'offrir un petit cadeau. Une langue saliveuse et enthousiaste traça une ligne baveuse le long du cou : un geste qui lui en rappela un autre, avec un petit mousse à la tresse aguicheuse.

Puis il se recula, essayant de coincer au fond de sa gorge un rire qui montait et risquait de ne pas être très bien vu par le petit. Qu'est-ce qu'on s'amusait !
« Pourparler <3 »






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1120
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Lun 11 Juin 2018 - 8:32

La respiration d'Apache était trop rapide, et à chaque expirations sa lèvre inférieure tremblait, cependant, ses yeux noirs s'étaient fait plus sombre encore, plus acérés qu'ils n'étaient déjà au naturel, ne lâchant plus ce pirate, la lame maudite toujours tendu vers l’ennemi, prête à tout découper, à tout moment.
Et pourtant...
La surprise suivie de près par l'incompréhension traversèrent le visage asiatique alors que le flibustier levait doucement les mains en l'air, comme en signe de reddition.
Qu'est ce qu'il foutait ?
Il était sérieux ?
L'iroquois ravala sa salive avec un peu de difficulté mais ne bougea pas d'un millimètre, gardant sa position sans pour autant foncer sur l'autre.

"Navré mon garçon, mais Jacky pète le feu, je l'ai vu y'a pas long et il me semblait bien vivant." Une grimace en guise de réponse, et peut être le désespoir qui se lisait au fond des yeux noirs. Merde... Bordel de merde mais qu'est ce que c'était que ces conneries ??? C'était pas possible. Il pouvait pas... "Je dis pas qu'il a pas des vers plein le cul – on sait jamais, à force d'aller fouiller n'importe où – mais pour un cadavre il est drôlement dynamique..." Il pouvait pas être putain de vivant !!!
Troublé par l'information, clairement perturbé par cette nouvelle qu'il peinait à encaisser, Apache eut à peine le temps de suivre le mouvement du pirate des yeux, les ouvrant grand sans pour autant que son corps, lui, ne suive quoi que ce soit.
L'action fut rapide.
Putain de rapide.
Et déjà, les deux armes de l'ennemi se trouvaient fichées dans l’écorce d'un arbre.
Mais BORDEL qu'est ce qu'il foutait ???
Il venait de se désarmer lui même ??
Un coup d’œil rapide vers le coutelas et le poignard maintenant bien loin, hors de portés de l'un comme de l'autre, avant que le regard perdu du garçon qui l'était tout autant ne revienne à cet adulte qu'il ne comprenait définitivement pas.
Qu'est ce que ça voulait dire ?
Pas d'affrontement ?
Non.. Non... Ca n'avait pas de sens.

"Fin j'commence un peu à comprendre..."
Comprendre quoi ? Si c'était le cas, Apache, lui, n'y bitait rien de rien. "T'as donné quoi pour le petit bijou que t'as dans la main, hein ?"
Ca.
Ca par contre le punk saisit vite. Et cela se vit sur sa bouille qui en une fraction de seconde se fracassa, se peignant de colère. La mine renfrognée, il serra les dents, un "Ferme ta gueule espèce d'enfoiré" écrit sur le front tellement tout son être le respirait. Le hurlait.

" Vu la taille du bonhomme et sa force de bourrin j'te vois mal lui chouraver tranquille."
Ta gueule ta gueule ta gueule. "T'as donné ton joli petit cul de punk ? J'te pensais pas du genre veuve noir gamin : j'te nique, j't'arrache un œil, j't'envoie dans la tombe..." Le regard noir se fit assassin et les tremblements d'angoisse furent remplacés par ceux de la colère, la main tellement serrée sur la garde de son épée que ses phalanges en blanchissaient, faisant ressortir les tatouages qui s'y trouvaient.

"Petite allumeuse va."

"J'VAIS T'CREVEEEER !!!!"
Et dans un même mouvement, les deux se jetèrent en avant. Cependant, le pirate fut un chouilla plus rapide, réussissant à glisser sur la lame aiguisée comme le faisait si souvent l'iroquois lui même.
L'or du métal entailla à peine la chair du flibustier au niveau des côtes, et très vite, l'homme se retrouva tout contre le plus jeune, le surprenant à telle force qu'il en oublia de respirer, levant la tête la mine défaite, amorçant un mouvement pour se dégager illico mais se faisant surprendre par l'autre qui lui saisit le poignet sans préavis et posa l'autre la ou il ne fallait pas.
Horreur.
Le froid qui l'envahissait.
Dans la précipitation et dans un mauvais réflexe incontrôlé, l'Hérissé se fit désarmer.
MERDE !!!!
Mais ce n'était pas terminé !
Rageant à l’extrême, voulant se dégager de ce sale type au plus vite, l'adolescent tenta de le repousser à toute force. Mais l'autre, avant d'enfin s'écarter cru de bon gout de lui passer la langue dans le cou, lui léchant la peau avec une lenteur et une délectation à peine dissimulées.
Un frisson de dégout remonta tout le long de la colonne vertébrale du punk qui finit par réussir à repousser l'agresseur de ses deux bras.
"Me touche PAS espèce de sale détraqué !!!!!!"

L'autre s'était reculé, la mine rigolarde même s'il semblait vouloir se contrôler. Il s'éclatait cet enfoiré ! Ca se voyait !

"Pourparler <3" Qu'il balança le sourire dans la voix.
Mais le révolté, lui, ne connaissait pas ce mot la.
Il était désarmé ?
Très bien.
Rien à foutre.

RIEN

A

BATTRE !

Et le chasseur fonça tête baissée vers le pirate, lui sauta littéralement dessus en braillant comme un dément. Autour d'eux, une nuée d'oiseaux s'envola, effrayée par le hurlement de l'indien des villes. C'était qu'il avait beau être petit, il en avait dans le coffre.
Et de la hargne aussi, il en avait à revendre !
De toute ses forces et de toute sa colère, Apache fit basculer son ennemi en arrière voulant le foutre à terre et le rouer de coups autant que faire de pouvait !

C'était qu'il avait un petit peu dépassé les bornes des limites, le gabier.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 144
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Lun 11 Juin 2018 - 17:09

Définitivement, il était divertissant ce petit bonhomme... il en avait vu des chiards au cours de sa carrière ; et même malgré son excellente mémoire il ne se souvenait que d'une chose : beaucoup finissaient par pleurer, ou s'enfuir, ou crier sans faire grand mal... mine de rien les petits couillus c'était pas ce qui courrait le plus les bois. Oh certes on ne pouvait pas dire que Peter avait choisi des manches, mais vu tous les gamins qu'il trimballait, il en fallait bien des merdiques au milieu, des sales mioches morveux qu'il se faisait un plaisir de faire hurler.

Mais revenons à nos hérissons : ce garçon là était d'une autre trempe. Oh bien sûr Fib avait réussi son coup, obtenu ce qu'il voulait et caetera, mais il s'était probablement un poil emballé au point de se retrouver avec comme... disons un poids... sur l'estomac. A ce moment-là Fib se rendit compte qu'il était très légèrement blessé.  Embarqué dans sa propre folie et son besoin viscéral de sans cesse provoquer, il n'avait pas senti la petite morsure de la lame, ni la perle de sang qui imbibait son tissu. Rien de grave mais tout de même... s'il avait été capable de ressentir une autre émotion que l'excitation il aurait presque pu admirer le petit bonhomme. Ça méritait une main au cul, au minimum.

Fib s'était senti partir en arrière, et n'avait rien fait pour se retenir, probablement à cause du fou rire. La joie explosait, prenant une telle ampleur dans sa poitrine qu'il se retrouvait incapable de la contenir. Les hoquets s'échappaient en cascade, coulant avec une dose épaisse et presque palpable de démence. Plus il se prenait des coups, plus il riait, parfaitement satisfait.
Et maintenant il avait envie de le tuer. Il sentit la douleur en plusieurs endroits, là où l'Hérissé parvenait à le toucher, dans ses gestes peu contrôlés. Chaque nouveau coup redoublait sa soif et son désir d'aller plus loin, toujours plus loin, et il posa sur le petit homme son lourd regard aux pupilles dilatées.
Sa conscience eut beaucoup de mal à se frayer un chemin dans cette tempête de chaos fiévreux, de destruction lourd de brouillard et vide de sens.

Il finit par réagir, retrouvant soudain sa force d'adulte pour asséner un coup de pied particulièrement violent, sans aucune retenue, et qui fit grimacer ses côtes.
Comme c'était drôle, elles étaient peut-être cassées !
Il recommença à plusieurs reprises, pour dégager l'adolescent, l'éloigner le temps de se redresser. Il clopina, passa une main dans ses cheveux un peu poisseux, sur ses pommettes tuméfiées, et offrit un sourire, un sourire immense qui s'affaissait parfois, faiblissant sous les assauts répétées d'un regard qui devenait parfois plus lucide, s'égarait puis revenait, s'éveillant puis s'éteignant à nouveau, jusqu'à se fixer.

Il prit une longue respiration sifflante puis expira, et inspira à nouveau, à plusieurs reprises, avant de finalement lâcher, beaucoup plus sur ses gardes – maintenant que le gamin s'était défoulé :
« Tu sais Apache, je te connais, et je te cherchais... »
Il leva son annulaire, l'agita près de son oreille avant de le tourner vers le garçon.
« Mon petit doigt m'a dit, que nous avons même été amis... »






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1120
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Lun 11 Juin 2018 - 19:45

Étonnamment, le pirate n'opposa quasiment aucune résistance, basculant en arrière lors-qu’Apache lui fonça dessus. Bien sur, l'iroquois aurait pu le noter, mais pour faire quoi, hein ? S’arrêter en si bon chemin ?
Pas question.
Alors il frappait, l'Hérissé ! Encore et encore ! Et encore plus fort.
Les coups de poings pleuvaient, s’abattaient sur cette mine qui pourtant souriait ! Il riait même, le gabier, mettant le punk encore plus hors de lui que ce qu'il n'était déjà !
Alors évidemment le punk ne se retint pas, continuant de molester l'autre autant que faire se pouvait.

Pourtant, au bout d'un temps, le pirate décida qu'il en avait assez reçu dans la gueule et commença enfin à se défendre, foutant un énorme coup de pied qui se fit plier en deux le plus jeune, puis un second qui le fit tomber à la renverse, roulant sur le coté. C'était que quand il s'y mettait, le flibustier, c'était pas qu'à moitié. Le plus vieux pu de se fait se dépêtrer de l'iroquois, se relever et faire quelques pas, prenant des distances avec le petit enragé qui se releva rapidement à son tour, le souffle court et la mine grimaçante du au coups qu'il s'était pris dans le bide et au niveau des flancs.
L'air de rien ca faisait mal.
Un coup d’œil rapide vers son épée balancée un peu plus tôt, mais non. Elle était définitivement trop loin. Cavaler pour aller la chercher pour ensuite revenir vers ses pas pour tenter de zigouiller celui la ne semblait pas être un plan des plus malin. D'autant que l'arme était retombée loin d'un sentier, se perdant au milieu des embranchements et autres lianes. Difficile d’accès. L'autre aurait tôt fait de le rattraper et de lui briser la nuque par derrière, au mieux.

Putain...


Le regard noir revint alors à l'ennemi dont la respiration sifflait méchamment. Il lui avait mis cher, l'air de rien. Et cette constatation eut de quoi satisfaire au moins un peu le garçon perdu qui se passa nerveusement la main dans le cou, se débarrassant de la bave qui lui restait sur la peau, geste qu'il n'avait jusqu'ici pas pris le temps de faire.
Dégueulasse...

Contre toute attente, le pirate pris la parole.
"Tu sais Apache" Et les yeux du révolté se firent soudain plus grand, sa respiration se faisant brusquement plus calme comme s'il avait peur de mal entendre la suite. D'ou est ce qu'il connaissait son nom ?? Etait ce Big Jack qui.. non.. Non, lui non plus il ne le connaissait pas. C'était pas... "Je te connais, et je te cherchais..."
Hein ?
Il le connaissait ?
Il connaissait son nom.
Mais...
Il eut à peine le temps de ravaler sa salive, alors que l'autre relevait déjà la main, mettant en avant son annulaire qu'il agita près de son oreille sous le regarde éberlué sur punk.
"Mon petit doigt m'a dit, que nous avons même été amis..."

Sur le coup, par réflexe, le chasseur eut un genre de rire nerveux et moqueur. Comme on riait à une blague. Mais ce fut très bref, à peine le temps d'une expiration plus haute que les autres accompagnée d'un rictus, et très vite le début de sourire s'évanouit, mourant alors qu'il comprenait que l'autre ne blaguait pas.
Non.
C'était très sérieux.
Et surtout, il y avait comme un air de...

Déjà vu.

Il avait déjà vu ce mec ..?

Plus il le regardait et plus il avait comme un genre d'impression.
C'était que maintenant qu'il le disait...

Le punk cligna des yeux, totalement calmé même si sa respiration se faisait toujours un peu forte du à la bagarre de l'instant d'avant. Les sourcils froncés, la mine fermée, il fixait ce pirate qui tout à coup lui semblait.. Bizarrement familier.

"Tu..." Il eut une hésitation. C'était que ca faisait un peu étrange de s'adresser comme ça a un type qu'il avait voulu trucider l'instant d'avant, et qui entre autre s'était présenté comme un putain de monstre à abattre. "Tu viens du Grand Arbre ?"
En d'autre terme, un bannis.
Un ancien bannis, pour être plus précis, et qui avait grandit. Qui était devenu pirate.

Ils se connaissaient ?
C'était bien ce qu'il semblait, et pourtant, tout ne restait qu'une vague impression pour Apache. Un truc lointain qui donnait une drôle de sensation mais qu'on ne remettait pas.

Ils avaient été amis...

... A moins que tout ça ne soient que des conneries ?






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 144
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Mar 12 Juin 2018 - 12:37

L'hésitation provoqua une nouvelle crise d'euphorie chez le pirate, qui fit rouler dans sa gorge les rochers du rire. Il hoquetait, partagé entre joie et douleur, parce que ses côtes lui faisaient décidément bien mal. D'ailleurs il se racla la gorge, faisant remonter un jet de salive qu'il projeta au sol, crachant entre ses dents pour se débarrasser du sang qui lui emplissait la bouche. Il passa sur sa lèvre une langue baveuse, frémissant lorsqu'il effleura des plaies relativement profondes, des fissures rouges au goût salé.

« Oui, oui, oui, tout juste. On donne un bon point au... »
Il prit un temps de pause, laissa son regard bleu/gris monter vers le ciel pour chercher, fouiller dans sa mémoire.
Chercher un surnom.
« L'Hérissé... c'était comme ça qu'on te surnommait, non ? Toi aux mots plein d'anarchies, aux pensées de révolte et de chaos »
Grâce à ses souvenirs, Fib supposait qu'ils avaient dû être relativement proche, pour que le punk lui parle de choses pareilles. A l'arbre ce genre de conception de la vie pouvait coûter très cher.

Doucement mais sûrement, son sourire s'affaissa et son regard vit disparaître toute forme de folie. Ses bras descendirent le long du corps, mous contre ses cuisses, et sa voix prit une tonalité moins hystérique, plus grave, plus posée, et plus douce : un timbre plein de charisme.
Les souvenirs lui grignotaient l'âme, cadeau empoisonné de ces Landes où il avait fait l'erreur de s'aventurer.
« Ce sont ces mêmes mots qui m'ont fait chasser, peut-être est-ce un peu de ta faute finalement, je t'ai trop écouté... J'ai oublié mon nom, j'ai oublié MES noms, si bien que je n'ai aucune identité à te donner ; mais je t'ai connu Apache et bien connu. Au point de te considérer comme un ami, au point de me souvenir de toi dans ce... »
Il ne termina pas sa phrase, la chose dans sa poitrine le brûlait, arrachant une nouvelle grimace de douleur. Ce qu'il voulut dire fut aussitôt englouti et il tourna la tête vers l'Indien des villes, hagard, un peu indécis.

Il resta ainsi, immobile et désarticulé au milieu d'une jungle dangereuse. Après le bruit des armes, le silence de la mémoire.
Un nouvel écho, rebondissant entre les feuilles, flétrissant la nature par son amertume acide. Il riait le Tétrodon, mais un rire sans joie, dépouillé de sa folie et de son égarement.
Un rire de Garçon Perdu.
« Tu vois ce que l'on devient, Apache, en quittant l'arbre ? Tu vois ce que Peter fait de nous ? C'est toi qui m'as fait grandir, et lui qui m'a rejeté. »
A la joie, au combat, à ses pulsations intimes de la décadence, succéda une rage brûlante qui lui remonta dans le gosier et fit flamber ses yeux. Il cracha un seul mot, comme on crache un truc particulièrement dégueulasse :
« Pan... »
Un nouveau temps, une colère qui se sentait de plus en plus, toute cette souffrance de l'individu rejeté, oublié, abandonné à son propre sort sans savoir où aller, quoi faire ou même qui prier.
« J'vais le crever... et si tu ne m'aides pas, je te crèverai avec. »






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1120
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Mer 13 Juin 2018 - 16:20

"Oui, oui, oui, tout juste. On donne un bon point au..." Il cherchait... Il cherchait son surnom. Il allait pas trouver, c'était pas poss... " L'Hérissé..." Apache ouvrit la bouche sans pour autant dire quoi que ce soit, ses yeux ronds de surprise parlant à sa place. "C'était comme ça qu'on te surnommait, non ?" "Euh..." Le punk ravala sa salive. Oui c'était bien ça. Putain. Et la suite fut pire encore "Toi aux mots plein d'anarchies, aux pensées de révolte et de chaos" Cette fois, le plus jeune en avait le souffle coupé. Il n'y avait pas à tortiller, le doute n'était plus de mise. Le pirate ne mentait pas.
Un adulte ne pouvait pas savoir ça. Il ne pouvait pas connaitre ça. Comment pourrait-il ? Autrement qu'en l'ayant déjà fréquenté par le passé.
Merde...
Et ça changeait tout.
Tellement tout.
En face de lui, c'était pourtant bien un pirate qui se dressait. Pas si grand, en fait, la mine massacrée par ses soins. Des yeux clairs et froids, et de la ou il était, le chasseur aurait dit qu'ils étaient gris.
Gris.
C'était pas une couleur qu'on attribuait à un regard, d'habitude.
Et c'était sans compter sur ces cheveux blond... Blanc ?
Ouais, quasiment.
Et si la peau pâle de ce mec la n'avait pas été si tachée de sang, ç’aurait presque été comme si soudain Apache voyait en noir et blanc.
Ils avaient beau s'être mis sur la gueule copieusement, ce n'était que maintenant que le punk regardait vraiment son adversaire... Et ancien pote ?

"Ce sont ces mêmes mots qui m'ont fait chasser, peut-être est-ce un peu de ta faute finalement, je t'ai trop écouté..."
L'Hérissé ravala sa salive, une fois n'était pas coutume, un truc se tordant dans son estomac et remontant jusqu'à sa gorge, la serrant avec lenteur. Non.. Non... Il pouvait pas ressentir ca comme ca. Pas maintenant, pas pour ce type... Un adulte. Un pirate. " J'ai oublié mon nom, j'ai oublié MES noms, si bien que je n'ai aucune identité à te donner" Et il l'écoutait dans un silence presque religieux.
Ne le quittant plus des yeux.
Le calme était de nouveau la, présent, contrastant avec cet instant d'avant ou la violence s'était déchainée. C'était presque comme si tout avait été orchestré.
Le désarmer, l'épuiser, pour être sur.. Sur qu'il allait l'écouter.
"Mais je t'ai connu Apache et bien connu." Et ca avait marché, il possédait désormais son entière attention. "Au point de te considérer comme un ami, au point de me souvenir de toi dans ce..." Il ne termina pas sa phrase, pourtant le révolté ne lui en tint pas rigueur, quasiment suspendu a ces lèvres entaillées.
Ce monstre. Ce mec. Cette personne. Ce garçon anciennement perdu mais qui ne semblait pas tellement avoir retrouvé son chemin, il avait réussi à piquer quelque chose dans le cœur rouge d'Apache.
C'était un ami...
Un camarade ..?
Comment savoir, car le punk lui, contrairement à l'autre, ne se souvenait pas. Tout juste ces sensations, ces impressions... Ce truc qui lui étreignait la poitrine. Cette culpabilité.
Un camarade oublié.
Un camarade abandonné.
Seul.
L'iroquois du macadam était touché en plein cœur et coulé, une vague d'empathie le submergeant.
C'était pas possible.
C'était pas acceptable.
Et il serra les dents, la mine déconfite, la compassion se lisant sans difficulté dans ses yeux trop noir.
Et il enrageait intérieurement de son impuissance. De son incapacité a se souvenir.
C'était insupportable.
Ce sentiment de culpabilité qui montait, comme si c'était lui qui l'avait abandonné.
C'était un peu ça non ?
C'était un peu ce qu'il lui disait, en tout cas.
Un ami.
Un oublié.
Inadmissible.

"Tu vois ce que l'on devient, Apache, en quittant l'arbre ?"
Continua l'autre juste après avoir lâché un rire qui ne ressemblait en rien auxles précédents, enfonçant le clou de la plus définitive des façons. "Tu vois ce que Peter fait de nous ?" A l'entente du nom, les dents du punk grincèrent, son visage se crispant de colère. "C'est toi qui m'as fait grandir, et lui qui m'a rejeté"
Les mots étaient fort, et ils semblaient complètement sincère.
L'Anarchiste aurait pu se méfier, il aurait pu rester bloqué sur les premiers instants de sa rencontre avec ce mec, mais... Il semblait bien que celui la avait su choisir les bons mots. Faire vibrer la bonne corde, jouer avec les bons sentiments.
En d'autres termes, il s'y prenait comme il fallait.
Il savait comment parler au punk.
Etait ce une autre forme de souvenir ? Ca, le mystère resterait entier.

"Pan... " Le sobriquet avait été craché de la pire des façons, comme s'il s'agissait de la plus immonde des insultes, raffermissant un peu plus la prise qu'avait le pirate sur l'attention du jeune chasseur.

"J'vais le crever... et si tu ne m'aides pas, je te crèverai avec. "

Sans concession.
Ca aussi, cela parlait à l'iroquois. Il resta cependant silencieux quelques instants encore, emmagasinant tout ce qui avait été dit, prenant un minimum de temps pour tout avaler, et il fallait bien le dire, il s'agissait la d'un gros morceau.

"C'est pour ça.. que tu me cherchais, Camarade ?"
L’appellation n'avait rien d'hasardeuse, et le Gabier devait bien le savoir, au moins au fond de lui, qu'Apache n'utilisait pas ce surnom pour n'importe qui. Il s'agissait la comme d'une réponse positive a tout ce qui avait été dit jusque la.
Camarade oublié.
Camarade retrouvé..?

"Alors comme ça..." Il y eut comme une hésitation dans la voix, alors que l'Hérissé le regardait toujours. Mais il n'y avait pas de jugement dans ses yeux en amande, tout juste un brin de tristesse mêlé à la désolation. "Tu es devenu un pirate ?" Constatation malheureuse.
Tu vois ce que l'on devient, Apache, en quittant l'arbre ?

Un adulte.
Un pirate.
Un tueur.
Et pire que ça ?
C'était de la faute de Peter Pan...
Et de la sienne aussi, sans doute un peu. Le garçon se mordit la lèvre inférieure, l'humectant pour continuer tout en endossant cette responsabilité d'un quelque chose dont il n'avait pourtant pas souvenir.

"C'est par ce que eux aussi ils veulent tous la peau de l'empereur, que tu les as rejoins ?"


Peut être que c'était une drôle de question. Et peut être qu'il n'avait pas directement répondu à la demande lancée par le flibustier avec toute sa hargne.
Mais Apache avait d'abord besoin de tâter le terrain, de découvrir, ou plutôt re-découvrir celui qu'il avait en face.
Qui était-il, ce camarade ? Et Qu'avait-il été pour lui ?

"Comment est ce que je dois t'appeler... Maintenant ?"


Que serait-il, surtout.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 




Dernière édition par Apache le Ven 15 Juin 2018 - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 144
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Jeu 14 Juin 2018 - 11:47

« Camarade ». Le mot lâché n'était pas anodin, Fib le savait. Décidément cette mémoire était un enfer mais elle avait quelques côtés positifs, parfois. Le tétrodon ne put s'empêcher de se sentir victorieux. Comme toujours il n'était pas prudent, vendait la peau de l'ours avant de l'avoir tuée. Il avait gagné et s'en réjouissait, peinait donc à maintenir le sérieux nécessaire à se petite tractation.
Non Fib, ne fais pas tout merder maintenant.

« Je les ai rejoints parce que ce sont les premiers sur lesquels je suis tombé. »
Ce souvenir-là restait flou, mais il était bien là. Les odeurs, surtout, lui hantaient encore les neurones, puissantes, prenantes. La sueur, l'urine, le sang, la mort... Il se souvenait de cet enfoiré de gamin lunaire qui, après une discussion anodine, était allé rapporter sa maturité au tyran de l'arbre. Il se souvenait aussi avoir voulu se défendre, avoir demandé un combat dans l'arène pour prouver sa force, sa vaillance et son utilité lui qui, pourtant, n'était pas réputé pour être quelqu'un de belliqueux.
Il avait fait une terrible erreur avec cette tentative de défense. Il ne savait plus qui l'avait affronté, à partir de là tout n'était qu'un tourbillon de couleurs, de sons et d'odeurs.
Il ne se souvenait pas. Rien. Plus rien à ce moment-là. Jusqu'à son réveil aux pieds du Jolly Roger. Comment était-il arrivé à cet endroit, échoué aux pieds de ce navire qui deviendrait sa maison ? Aucune idée. Trop de trous. Encore trop de trous.

« On m'a nommé Steiner. »
Il avait volontairement évité de donner son patronyme, trop risqué. Forcément lorsqu'on s'appelait « Fib » ça ne faisait pas naître la confiance chez la personne qui lui faisait face, pourtant il en avait terriblement besoin, de ladite confiance.

Le Tétrodon imposa un silence dans la conversation et se laissa tomber au sol. Il avait mal absolument partout et son souffle se faisait plus court. Avec cette fichu tendance à se croire toujours le plus fort ou le plus malin, il baissait trop souvent sa garde et tant pis. De toute façon il avait fait un pari risqué en se laissant exploser la tronche – et tout n'appartenait pas tout à fait à un calcul prémédité – et il avait dramatiquement besoin d'une pause.
Et puis il y avait la douleur dans sa cage thoracique, celle qui réclamait du sang et de la brume. Elle devenait beaucoup trop présente et il se frotta la poitrine en essayant de la faire passer, comme ces gamins qui pensent que, si on souffle fort sur un bobo, il disparaîtra.

« Comme je te le disais, je te cherchais, et j'ai un truc à te proposer. Je suggère qu'on récupère chacun nos armes, que tu trimballes ton foutu lapin et qu'on aille se mettre à l'abri pour bavasser. »






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1120
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Ven 15 Juin 2018 - 19:59

"Je les ai rejoints parce que ce sont les premiers sur lesquels je suis tombé."
Réponse simple qui sonnait parfaitement logique.
Quand on se faisait bannir, il était à supposer qu'on ne réfléchissait pas tant que ça à ce qui se proposait à nous.
Et au fond, c'était effrayant.
Devenir adulte...
Devenir pirate...

Apache exécrait les premiers, et pire encore les seconds.
Et pourtant, en face de lui, c'était un ancien camarade qui se dressait. Comment avait-il fait pour survivre à cette épreuve ?
Y avait-il réellement survécu, en fait ?
Son ancien lui ne s'était-il pas totalement désagrégé dans le rôle qu'on l'avait forcé à embrasser ?
Et s'il en restait des miettes, ce qui semblait bel et bien être le cas, à quel point sont cœur était-il resté celui d'un enfant rouge?

"On m'a nommé Steiner."


Et le garçon s'était soudain avachis, se laissant tomber au sol comme s'il baissait totalement et définitivement les armes. L'action eut le mérite de détendre Apache dont les muscles crispés se relâchèrent lentement mais surement, progressivement.
La bataille était fini.
Du moins, il semblait bien.
Cependant, bien que complètement calmé, l'iroquois restait un minimum sur ses gardes, ne quittant pas l'autre ses yeux.

"Comme je te le disais, je te cherchais, et j'ai un truc à te proposer."
Un mouvement de sourcils indiquant la surprise ainsi que l'attention du punk. "Je suggère qu'on récupère chacun nos armes, que tu trimballes ton foutu lapin et qu'on aille se mettre à l'abri pour bavasser."
Son lapin... Il l'avait quasi oublié, celui la. Pourtant il était toujours la, tout blanc et taché de sang, pendant à sa hanche d'une façon un peu morbide.
Un coup d’œil en arrière, lâchant enfin le pirate des yeux pour aviser ou se trouver sa lame, chose qu'il avait déjà faites un peu plus tôt ce qui lui fit gagner du temps.

"Ok." Et l'iroquois du macadam ne perdit pas trop de temps, jetant un dernier regard au flibustier, attentif à ses gestes, avant de se diriger vers son épée un peu plus loin. L'idée que Steiner récupère ses armes ne l'enchantait pas vraiment, mais celle qu'il le fasse avant lui lui plaisait encore moins.
La confiance n'était pas encore de mise. On parlait tout de même d'un type qui s'était amusé à poser sa main sur ses parties pour le désarmer pour ensuite lui lécher le cou de la plus dégueulasse des façons.
A la façon d'un BigJack.
Un BigJack qu'il connaissait, de surcroit.
Qui n'était pas mort.
Qu'il côtoyait...

Après s'être vaguement enfoncé dans la végétation, le punk revint sur ses pas, son épée dorée en main, la rengainant sagement tout en gardant une certaine distance d'avec l'autre.
La prudence était de mise même si elle était loin d'être la compagne habituelle du révolté.

"On à cas remonter vers le bois... Ce sera déjà plus calme."
C'était vrai que dans la jungle, on avait vite fait de se prendre un boa constrictor sur le coin du museau pendant qu'on papotait tranquillou. "A moins que t'ai une idée d'un endroit tranquille ou discuter ?" Et qu'il lui sorte pas le Jolly Roger ou la, c'était no way, trace ta route camarade, rendez vous chez les morts.
Une hésitation avant de prendre la route, parti pour ouvrir la marche.

".. Ca va aller ?"

C'était qu'il avait l'air bien mal en point, le pirate. Il n'y était pas allé de main morte et surtout, l'autre n'avait quasiment fait aucun effort de défense, s'en prenant délibérément plein la gueule, sans doute dans l'espoir que le garçon perdu l'écoute par la suite. Manœuvre réussie, en l'occurence, mais il la payait un peu cher.
Apache n'avait pas une force physique des plus colossales, mais il savait taper comme il fallait pour faire bien mal. Steiner en avait fait l’expérience, et maintenant, c'était presque si le punk lui proposait son aide, espérant tout de même que l'autre n'en ai pas besoin.

Il prenait malgré tout le risque, l'air de rien.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fib Steiner
avatar

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 144
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Dim 17 Juin 2018 - 17:14

Les choses se présentaient bien, ne restait plus qu'à ne pas merder, en évitant de céder à un coup de folie.

Il se redressa et se dirigea vers l'arbre où s'étaient plantés ses précieuses armes. Le couteau de chasse retrouva sa place dans l'étui à sa hanche tandis que la lame courbe – réalisée par BigJack en personne – se logeait dans un emplacement contre sa cuisse.
Toujours à portée de main.

« J'dirais bien dans ta chambre mais t'as l'air du genre à mal le prendre... »
Il ne fallait pas lui tendre des perches pareilles enfin... C'était la base pour ne pas finir avec les globes oculaires collés derrières les paupières. S'ils devaient faire affaire tous les deux il devrait probablement lui enseigner quelques petites choses de base, histoire qu'ils ne finissent pas par se vexer pour des broutilles.

La question d'après faillit lui faire lever les yeux au ciel. Bien sûr que non ça « n'allait » pas. Il n'était pas un putain de surhomme à pouvoir gambader dans un bois après s'être pris la tannasse de sa vie. Se faire passer à tabac, à part pour quelques amateurs du genre, n'avait rien d'une partie de plaisir et on s'en sortait rarement en trottinant gaiement sur le chemin de la vie.
Il avait mal partout, de la bite aux neurones ; et son taux de concentration était dangereusement en baisse.
Pourtant, au lieu de répondre quelque chose de classe, sérieux, ou sincère il se contenta simplement de cracher :
« Je bande mais ça va passer. C'est tes petits poings-là, ça me rend tout chose. »
Impossible de s'en empêcher, c'était pathologique. En même temps ce petit corps stylé serré contre lui... coups dans sa tronche ou pas, dur de pas se sentir tout dur.

Avant d'altérer de manière irrémédiable toute possibilité d'entente, Fib se porta en avant et s'enjoignit à fermer sa grande gueule. A la base il avait prévu d'envoyer le gamin vers l'avant – histoire de pas se faire bouffer la face par une liane, il préférait toujours se faire piner par derrière – mais il avait remarquablement peur de sortir quelques nouvelles répliques désobligeantes qui risquait de mettre en colère – ou pire, faire fuir – le bonhomme au pantalon douteux.

Traverser les Profondeurs périlleuses ne fut qu'un détail : il connaissait cette zone par cœur à force d'y traîner. Les Chasseurs venaient pas mal par ici, or c'était sans conteste son gibier préféré. Pour les arène de Samedi il fallait des gars costauds capables de se défendre un peu, autant dire qu'il évitait de choper des Artisans : aucun intérêt.

A la sortie de la jungle il repéra ce qu'il cherchait : une clairière un peu dans l'intérieur du bois. Les gamins ne passaient plus par là parce que Fib y faisait souvent la sieste, et qu'on y disparaissait donc beaucoup trop facilement. Essoufflé, du sang de nouveau plein la bouche, il se laissa tomber au sol, en plein milieu de la trouée. Son visage était pâle, son souffle court, sa vision approximative, et pourtant il se sentait fréquemment secoué de hoquets hystériques, sortes de fou rires spasmodiques contre lesquels il ne pouvait rien.
Il attendit de reprendre un semblant de calme et de contrôle avant de laisser tomber au milieu du silence :
« Je veux te proposer un marché mon gars... j'ai cru me souvenir qu'on avait presque un ennemi commun, et je pense bien qu'à nous deux on peut devenir une bonne grosse épine dans le cul de l’Éternel gamin ».
AKA Pan, vous l'aurez compris.






Fib parle en #666666

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Apache
avatar

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1120
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   Dim 17 Juin 2018 - 20:10

"J'dirais bien dans ta chambre mais t'as l'air du genre à mal le prendre..."
Une gueule de travers en réponse, en effet.
Mais putain c'était quoi ce mec ?
Apache commençait à se poser la question pour de bon, mettant de coté l'aspect menaçant et pirate de cette drôle d’énergumène quand celui ci en rajouta une couche.
Et quelle couche !
Le genre bien lourde, bien crémeuse avec supplément gerbe. A ce niveau la c'était du mascarpone pas coupé avec du chocolat noir fondu sur le dessus. La Comme ca. A la cuillère. Et on fini tout !
"Je bande mais ça va passer. C'est tes petits poings-là, ça me rend tout chose."

Nan mais il était sérieux ?
La mine de l'iroquois devait valoir le détour, entre dégout, surprise et ébahissement.
Nan...
Un petit sourire en coin finit par soulever la commissure de ses lèvres, mais pas le genre franc. Non. Plutôt le type circonspect. Pas sur de savoir s'il devait rire, pleurer ou lui remettre un pain dans la gueule...
Ou lui latter les parties, en l'occurence.
S'il fallait le calmer un peu plus, le chasseur ne se ferait pas prier.
Mais il blaguait, hein ?
C'était forcément une blague.
Ca ne pouvait pas être autrement.
Le gaillard était du genre taquin. Du genre dégueu-taquin, ouais. C'était ça.
Ce n'était que ca...
Pas vraiment le temps de se poser plus longtemps la question, alors que l'adolescent avait fixé l'autre sans trop savoir quoi répondre et surtout quoi en penser, le pirate avait fini par prendre la route, coupant court à l'échange, et ce n’était vraiment pas plus mal.
C'était que le malaise avait pointé le bout de son nez, l'air de rien.

Au final, ce fut donc Steiner qui mena le plus jeune la ou il voulait, sans pour autant préciser leur destination. Le punk aurait pu s'en formaliser, voir même s'en inquiéter, mais le chemin qu'ils parcoururent lui était parfaitement familier. C'était le genre d'endroit qu'il avait traversé des dizaines, non, des centaines de fois.
Il connaissait la route, et bien qu'elle soit dangereuse, notamment par ce qu'on pouvait y croiser des pirates et autres sales bestioles du même acabit, ou moins pire, le jeune révolté ne s'y sentait pas spécialement angoissé, connaissant particulièrement bien le terrain.

Ce fut au bout d'un certain temps, ou un temps certain et bien évidemment difficilement quantifiable, que les deux sortirent enfin de la jungle, celle ci se changeant progressivement en une foret plus accueillante, moins propice aux attaques de tigres et autres lianes rampantes.
Les pas du plus âges les amenèrent jusqu'a une sorte de clairière, plutôt jolie bien que froide et que cette fois Apache ne connaissait pas.
Par ici, il ne passait jamais, et il lui semblait a vrai dire que c'était peut être sur certaines recommandations. Le chasseur n'était plus très sur, mais en tout cas, il avait pris pour habitude d'éviter cet endroit la.

Le pirate, lui, semblait s'y trouver comme chez lui, se laissant même tomber au sol, s'y allongeant comme s'il allait y piquer un roupillon, l'air de rien.
L'iroquois du macadam, quand à lui, se contenta de se rapprocher un peu, mais gardant tout de même quelques distances et restant bien campé sur ses jambes.
Rouler dans l'herbe avec un pirate ne faisait pas encore parti de son prochain programme, ancien camarade ou pas.
Celui la ne semblait visiblement pas des plus posé, cérébralement parlant, ayant apparemment quelques difficultés a retrouver son souffle entre deux hoquets de rire.
Il finit cependant par se calmer, reprenant la conversation la ou ils l'avaient laissé.

"Je veux te proposer un marché mon gars..."
Et le métisse fit un pas de plus vers le flibustier, histoire d'être sur de ne rien rater. "J'ai cru me souvenir qu'on avait presque un ennemi commun, et je pense bien qu'à nous deux on peut devenir une bonne grosse épine dans le cul de l’Éternel gamin"
L'expression arracha un léger rire a Apache, comme un soupire mêlé a un sourire.
"Tes souvenirs sont presque bon, vieux." C'était que l'Hérissé adorait affubler les autres de tout un tas de petits noms, évitant la plupart du temps d'utiliser le bon. "Mais en fait c'est plutôt son système que je voudrais voir sombrer." Et il y allait en confidence, l'air de rien. Parler aussi librement et directement n'était pas dans ses habitudes, mise a part avec ses camarades révoltés. Ici pourtant, avec ce pirate la, il se sentait la possibilité de cracher toute sa haine et son venin envers la hiérarchie et ce fameux système qu'il exécrait. De toute façon, ce ne serait pas un mec qui avait déjà été bannis qui allait lui faire des problèmes, hein ? Alors autant en profiter pour parler sans contrainte !
"Si pour ça, il doit y passer..." Le punk haussa les épaules, considérant que la suite coulait de source. "Mais le but c'est pas de remplacer un tyran par un autre, tu vois ce que j'veux dire ?" Est ce que c'était si clair ? Ca méritait sans doute un peu plus d'explications. "Si c'était que l'empereur Tomato Ketchup, mon problème, j'aurais tout connement rejoint les pirates."
Oui et ça... C'était tout simplement hors de question.
"J'veux pas me débarrasser d'un roi pour le remplacer par un capitaine."

Son but n'était pas la mort de l'enfant volant, loin de la. D'ailleurs, il savait par avance que certains de ses camarades se dressaient déjà contre cette idée, avant même d'avoir pu l'évoquer tous ensemble ou même de s'être ne serait ce que rassemblé.
La révolte n'était qu'a ses balbutiements mais prenait belle et bien forme, l'air de rien.

L'idée d'un accord avec un adulte, avec un PIRATE dans cette affaire n'était pas des plus aguicheuse aux yeux de l'Hérissé, cependant, toute aide était bonne à prendre, et il ne s'agissait pas la d'un simple chien de Hooky, n'est ce pas ?
Un ancien camarade.
Un rouge abandonné il y avait de cela des années.
Apache lui devait bien de l'écouter, de lui laisser sa chance ! De discuter avec lui et qui savait, renouer un quelques chose ?






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Souvenirs souvenirs...   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [Blog] Souvenirs, souvenirs......
» [VGV] Souvenirs, souvenirs .......
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Souvenirs des attaques d'une aveugle
» La Guerre D'indochine : L'enlisement - L'humiliation - L'aventure...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses-