Partagez | .
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Mr Smee
avatar

☠ Second du Capitaine ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : La Mouche
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Fragments de soi et fragments d'autrui

MessageSujet: Monotonuit   Dim 20 Nov 2016 - 23:23

Grincements. Craquements. Frottements. Ribambelle de sons ténus mais indénombrables, comme le souffle et le pouls du navire à l'ancre. Les voiles faséyaient comme un vêtement peut crisser lorsque l'on bouge. Alors que les marins dormaient, inertes, silencieux, la vie du Jolly Roger se faisait plus audible.

Sur le pont supérieur, les sons s'estompaient, ouatés par la bruine obstinée. Seul le claquement des voiles prenait plus d'ampleur, tandis que les sons du bois et de la houle devenaient mirages. Bercé par les vagues, le Jolly Roger oscillait mollement, comme ensommeillé lui aussi. Il faisait sombre. Il faisait froid. Et pourtant, des pas légers caressaient les planches détrempées.

Sans les lueurs du ciel nocturne, obscurcies par les nuages, tout n'était qu'un assemblage de masses noires aux frontières floues. Il fallait oublier le regard et revenir à d'autres sens pour avancer sans heurts. Sentir sous ses chaussures le glissant du bois humide. Sous ses doigts le rêche d'un cordage. Sur sa peau le picotement de la pluie, insistante et insidieuse.

La main de Smee se referma sur le bastingage et ce fut comme sortir d'apnée. Son regard plongea vers l'océan, d'un sombre subtilement différent. La surface restait impénétrable, et presque invisible.

Il y avait des gouttes sur ses lunettes.

D'un geste rendu fluide par l'habitude, sans même s'en rendre compte, Smee tira un tissu de sa poche pour essuyer ses verres. Il les remit sur son nez, les ajusta. Rien n'avait changé.

Il se retourna, tournant le dos à l'océan, s'adossant au bastingage tout en s'y agrippant. La planche contre le bas de son dos ; le bois humide, froid, presque gluant contre ses paumes ; le pont qui s'inclinait, dans un sens, dans l'autre…

Smee cligna des yeux et fixa du regard la cabine du Capitaine, là-bas sous le gaillard arrière. Aucune lumière. À cette heure-ci il n'y avait pas de guide, et c'était vertigineux.

C'était souvent ainsi, la nuit. Un vide étrange, qui le laissait dans l'attente. Il n'y avait rien à voir, alors il ressentait. Les sons, la houle, l'humidité qui s'infiltrait lentement dans ses vêtements, et le froid qui caressait sa peau. Une fois de plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijl Vangheluwe
avatar

☠ Prêtre du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 32
✘ SURNOM : Le Frère
✘ AGE DU PERSO : La bonne quarantaine.

✘ LIENS : The LORD is my shepherd, I shall not be in want.

MessageSujet: Re: Monotonuit   Lun 12 Déc 2016 - 17:56

Il est des jours sans fins, des jours sans lendemain où rien ne fait sens. Tijl est en plein dedans, à se tourmenter l'âme avec des "pourquoi ?" des "comment ?" des "on a fait quoi pour ça ?". Tijl soupire, se passe la main dans les cheveux. Enfoui dans son hamac presque étroit, Tijl soupire, et se récite une prière en son for intérieur. Un mélange de peine, d'engueulade amère et d'incompréhension frustrée.

Hey p'pa, puisque tu ne dors pas, dis moi. Quel est ton but, dans tout ça ? P'pa, puisque tu vois grand, que tu vois l'ensemble, où nous mène cette stagnation ? Il y a du vent, mais les voiles sont en berne. Il y a les grands fond, le large qui nous appelle, et pourtant on reste coincé dans cette cuvette à peine assez large pour notre coque. C'est quoi tout ça, c'est quoi ton but ? Une leçon sur la patience ? Sur la paix ? Sur la vanité humaine, et l'orgueil qui nous mène à la destruction ? Penses-tu que l'on puisse encore apprendre, P'pa ? Quand on devient fous à rester là, comment veux-tu qu'on garde la tête froide pour voir global ? Mets-toi à notre place, un peu.


Un soupire, et le Frère se retourne.

Et en plus, j'peux pas dormir, à gamberger sur tes conneries. Les voies du père sont impénétrables ? Un peu, ouais. T'es pas aidant, franchement.

Et il réfléchit, et il se tourne. C'est l'inconvénient de discuter avec Dieu. Ses réponses ne sont jamais immédiates ni faciles à comprendre. Et il a une fâcheuse tendance à vous laisser trouver la réponse de votre côté. Finalement, le prêtre se passe la main sur le visage avec lassitude, et roule des yeux.

T'as gagné, gros malin. Je me lève.


C'est en restant pieds nus pour ne pas claquer des talons sur le sol que le flamand sort de la cambuse avec sur le dos sa chemise entrouverte et son pantalon de toile. Point de gilet : la nuit est fraîche, mais justement il compte là-dessus pour retrouver un peu de cette sérénité qui lui manque. Une fois sur le pont, il pensait pouvoir débattre tranquillement avec son goguenard de père. Mais le pont n'est pas si désert, et plus loin la Mouche occupe l'espace de sa simple présence. Immobile, comme part intégrante du navire. C'est sans doute un peu le cas, comme eux tous. N'y sont-ils pas enchaînés à vie, pour le meilleur et pour le pire ?

Quoi, c'est ça ta réponse ? Parler avec la Mouche ? T'es vraiment un vieux roublard, à laisser les autres faire tout le boulot à ta place juste parce que tu as la flemme de communiquer un peu. Flemmard, va.

Mais Tijl ne fuit pas, et avec un soupir à l'encontre du paternel le voilà qui se dirige vers le Second de son pas lourd et tranquille. Silencieux ou presque. Le cuir ne faisant pas obstruction avec le plancher, Tijl a l'impression de sentir le vaisseau vivre à chacun de ses pas, vibrer, bouger, répondre.

- Ahoy.

Un mouvement de tête en guise de salutation, un salut tranquille alors qu'il s'arrête à un mètre de son supérieur. Tijl a le respect de la hiérarchie, même de nuit.

- Insomnie aussi ? Pas moyen de m'endormir, perso. Du coup je me suis dit qu'un peu d'air frais pourrait aérer ma caboche et faire du bien.


Léger sourire en coin, un peu penaud mais toujours tranquille. Tijl met ses paluches dans les poches, et regarde autour brièvement avant de soudain revenir au second.

- Pardon, j'ai pas pensé en venant. Vous préférez que je vous laisse ?


Heh. C'est qu'il s'est un peu imposé comme dans un mauvais cliché, le gaillard.






Tijl vous aime en #90A0AF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Smee
avatar

☠ Second du Capitaine ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : La Mouche
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Fragments de soi et fragments d'autrui

MessageSujet: Re: Monotonuit   Dim 8 Jan 2017 - 21:13

Le son était si faible qu'on eut pû croire à un mirage, au début. Peau nue contre bois détrempé, des pas bien discrets pour une silhouette imposante. Mais au milieu de l'immobilité de la nuit, le mouvement ne pouvait être ignoré. Alors les yeux de Smee suivirent l'avancée du prêtre, pour finalement se lever vers son visage lorsqu'il s'arrêta devant lui.

Attente, impassible. Puis un regard qui s'égara, quelques instants, vers le gaillard arrière. Rien.

– Oh non, vous ne me dérangez pas, mon cher…

Le ton était distrait. Un peu perdu, peut-être, si l'on tendait l'oreille jusqu'à percevoir les murmures inaudibles de l'imaginaire.

Pendant un temps, seuls les grincements et craquements et clapotements emplirent l'espace. Smee semblait avoir oublié la présence du prêtre, tandis que la pluie venait obstinément peindre du flou sur ses verres. Toujours du même geste machinal, Smee essuya ses lunettes, et parut légèrement surpris de découvrir que Tijl était toujours là.

– Êtes-vous… coutumier de ces insomnies ? interrogea la Mouche. L'air frais vous aide-t-il, d'ordinaire ?

Ce ne fut qu'avec quelques secondes de retard sur la question que le regard de Smee cessa de papillonner pour venir se poser durablement sur le prêtre, mais il portait alors toute la lourdeur de la concentration.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijl Vangheluwe
avatar

☠ Prêtre du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 32
✘ SURNOM : Le Frère
✘ AGE DU PERSO : La bonne quarantaine.

✘ LIENS : The LORD is my shepherd, I shall not be in want.

MessageSujet: Re: Monotonuit   Mar 28 Fév 2017 - 1:33

Tu es là, juste là, à côté de lui. Et pourtant, pourtant tu sembles si loin. Tijl t'observe un peu, incline la tête comme si cela l'aidait mieux à te percevoir dans la pénombre. Un fin, très fin sourire quand il te sent arrimé à d'autres rives. Tu lui dis qu'il ne dérange pas, et pourtant l'impression que tu dégages est toute autre. Mais le prêtre n'est pas sûr d'avoir envie de te déranger, de s'imposer davantage encore.

Il recule d'un pas, l'homme, prêt à se retirer. C'est que ce n'est pas son genre de s'imposer, et quand bien même tu ne le chasses pas, le flamand se dit que c'est peut-être par politesse. C'est que tu ne colles pas tellement au cliché du pirate. Tu n'es pas si rustres, ni brusque. Pas tendre non plus, mais tu possèdes ce vernis impeccable qui empêche de sentir les troubles de ta conscience.

Mais tu réponds. Ça le surprend, et pourtant c'est véridique. Il a beau reculer, c'est toi cette fois qui vient le chercher. Toujours un peu ailleurs, avant de finalement jeter l'ancre et te concentrer sur lui. Une profonde inspiration comme pour rejeter le trouble de son sommeil fuyant, et le Frère observe le grand large quelques instant en réfléchissant. Que répondre ? Est-ce coutumier ? Peut-on dire que ça l'est, lorsqu'on a le sommeil à l'image des marées qui vient et repart par vagues ?

- Je ne sais pas, disons que cela dépend des jours.

Un sourire presque penaud et très certainement fataliste alors qu'il caresse le bois du bastingage. Un regard, et son expression se fait plus sereine. Inconsciemment, ses mots se font moins rustres que lorsqu'il parle aux matelots. C'est un peu plus de l'homme de foi et du Séminaire qui revient à travers ses paroles.

- Les vieux hommes ont toujours leurs démons et petites tracasseries qui se réveillent pas chaleurs ou temps humide, c'est vieux comme le monde.


Comme ses souvenirs de la Machine qui viennent lui rendre visite en songe et le réveillent pantelant et en panique. Comme ses mains dont le métal brulait pendant la canicule, dont les plaies lancent depuis qu'il pleut des larmes. Machinalement, le prêtre se les masses un peu en prenant garde de ne pas retirer la croûte entre ses phalanges.

- Le Grand Large appelle aussi, parfois, c'est presque un vieux souvenir maintenant. Mais Papa n'est pas d'humeur à s'expliquer. A défaut de répondre à quoi que ce soit, l'air du pont permet de s'aérer l'esprit.

Nulle critique dans sa voix, mais une profonde incompréhension qui parfume ses mots. Pourquoi les enchaîner ici, Papa ? Pourquoi ? D'un revers de pensée, le prêtre balaye ces questions qui resteront intactes il le sait. Ses yeux se posent sur toi, attentifs mais doux. Et toi, que fais-tu là ? Tiens d'ailleurs. Il va te demander. Tu l'as bien fait toi-même, pourquoi se gêner ?

- Et vous ? Avez-vous des difficultés à dormir également ?

C'est qu'il est curieux, et un peu surpris de te voir ici à cette heure.






Tijl vous aime en #90A0AF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crocodile & Cie
avatar



✘ AVENTURES : 271

MessageSujet: Re: Monotonuit   Sam 18 Mar 2017 - 16:49

Que vois-je ?





Mais alors que vous conversez, la mer remue dangereusement sous le navire. Bientôt, des vagues énormes embrassent violemment la coque. Certaines montent même jusqu'à vous. Des animaux marins de taille considérable bondissent d'un bord à l'autre du pont. Visiblement un narval à pattes palmées essaye même de grimper la coque pour venir vous dire bonjour. Les doutes sont permis quant à sa bienveillance, toutefois.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Smee
avatar

☠ Second du Capitaine ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : La Mouche
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Fragments de soi et fragments d'autrui

MessageSujet: Re: Monotonuit   Mer 26 Avr 2017 - 2:42

Smee tourna le dos à Tijl, faisant de nouveau face à l'océan. La houle était sombre, si sombre qu'elle donnait l'illusion de pouvoir absorber plus que la lumière. Sans le bastingage contre ses paumes, quel vertige…

– C'est… commun.

Ce n'était pas exactement la vérité, mais c'était le plus proche d'une réponse appropriée à la question qu'il pouvait offrir. Il ignorait si cette insomnie était du domaine de l'ordinaire, mais elle paraissait si normale, si naturelle que ce ne pouvait ne pas être le cas. Comment pouvait-on dormir dans le demi-silence ambigu offert par les grincements de la coque, le clapotis de la houle et le claquement des voiles ? Comment pouvait-on dormir alors que la seule lumière qui comptait était absorbée par la nuit ?

Il y avait trop de sensations qui luttaient pour son attention. Trop de bruits familiers qui se paraient d'échos nouveaux comme pour le leurer. Trop d'odeurs –le sel et l'iode, le bois humide, les cordages détrempés, le tissu des voiles. Smee caressa lentement le bastingage du bout des doigts, son esprit accrochant le grain du bois, prenant conscience du froid, de l'eau. Ses vêtements lui paraissaient étrangers.

Tijl était toujours là. Un sourire vint étirer les lèvres de Smee. Bien sûr que le prêtre était là.

– Pourquoi êtes-vous là ? demanda Smee d'un ton léger.

Puis le navire gîta. Les mains de Smee se refermèrent un peu plus sur le bastingage, et son regard plongea vers la noirceur qui montait à l'assault de la coque. Les vagues s'intensifiaient. Bientôt, elles atteignaient les sabords. Elles poursuivaient leur progression, violence si ouverte et si insidieuse. Et Smee observait, fasciné.

Il fallut la sensation glacée de l'eau venant imbiber son pantalon pour tirer Smee de sa presque transe. Il prit conscience d'un coup du vent redoublé, des sons intensifiés. Les voiles, bien que carguées, faisaient mine de vouloir se déployer. L'océan envahissait le pont.

Smee se tourna vers Tijl, ouvrit la bouche pour dire quelque chose, puis perdit tous ses mots alors qu'un poisson de la taille d'une barrique sautait entre eux deux, sur une trajectoire le menaçant de collision avec le mât de misaine.

Il y eut un choc sourd contre la coque et ce fut cette fois avec une intention précise que Smee baissa les yeux vers la surface de la mer. Quelque chose essayait de grimper sur le navire.

– Tijl, très cher, il me semble que cette île nous envoie encore de nouvelles distractions… fit remarquer Smee, un vague amusement dans la voix.

Une autre créature marine bondit par dessus le bastingage, forçant Smee à se décaller d'un pas pour ne pas se faire renverser. L'animal le frôla malgré tout, et Smee porta lentement la main à sa joue pour y découvrir du sang. Ah. Un requin, sans doute.

Quand Smee se tourna une nouvelle fois vers Tijl, toute trace de légereté avait disparu de son visage. Il semblait prêt à tuer, froidement.

– Aidez-moi à renvoyer tout ça par-dessus bord, voulez-vous ?

Ce n'était pas une requête, mais un ordre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijl Vangheluwe
avatar

☠ Prêtre du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 32
✘ SURNOM : Le Frère
✘ AGE DU PERSO : La bonne quarantaine.

✘ LIENS : The LORD is my shepherd, I shall not be in want.

MessageSujet: Re: Monotonuit   Sam 27 Mai 2017 - 19:42

La conversation est à l'image des deux hommes : tranquille. Les répliques se frayent paresseusement un chemin dans leur dialogue paisible mais constant. Tijl apprécie ce temps pris, loin de cette frénésie qui anime leurs journées. Le prêtre sourit un peu en coin, comme souvent, et s'adosse à la balustrade alors que tu réponds à sa question avec presque un temps de retard. S'adossant lourdement au bois humide, il ferme les yeux et se laisse bercer par le Jolly. C'est que le vieux camarade lui parle à sa manière, qu'il veille sur eux tous en quelque sorte.

   Ta question, celle qui vient ensuite, il ne sait pas bien quoi en faire. Etre là, où ? Sur le pont avec toi, sur le Jolly à Neverland ? Sans doute est-ce lui qui réfléchit trop, pour le coup, mais qu'y faire ? Avec un rire léger, le prêtre passe une main dans ses cheveux pour les ébouriffer plus encore et hausse les épaules. Il s'apprête à te répondre, justement, quand le navire soudain gîte et s'anime et s'emballe. Avec un juron Tijl s'agrippe à la rambarde pour ne pas tomber, puis recule vers le pont pour ne pas se faire tremper. C'est un échec notable, mais malgré ses habits désormais trempés le prêtre garde ses distances avec les vagues bien belliqueuses.

   La suite ne fait que lui donner raison, quand il voit des animaux aquatiques passer d'un bord à l'autre du pont, s'y écraser sans grâce ni invitation. Il y a quelque chose de fascinant, à voir ces créatures se trouver là où elles ne devraient pas. Comme la rencontre entre deux univers. Un intrus s'incruste même à bord du navire, il le remarque avec un temps de retard alors que le second s'adresse à lui directement. Une question, en apparence. Mais le Frère a passé assez de temps sur le Jolly pour savoir reconnaître l'impératif noyé par la politesse que son supérieur lui adresse.

   Sschling !

   Six lames acérées naissent entre ses phalange. Tijl ne prend même plus la peine de remarquer la douleur habituelle, elle est devenu indissociable de la sortie de ses griffes. Avant même que le combat n'ait commencé, le sang déjà aura coulé. Les croûtes malmenées le lance et le picotent, le sel céleste rappelle les plaies à son bon souvenir. D'un reniflement, il chasse ces sensations parasites.

   - Comment voulez-vous procéder ?

   Tijl Vangheleuwe à vos ordre ! Prêtre mais pas moins pirate, ses muscles sont bandés et l'homme se tient prêt à l'action. Chacun un côté ? Ce serait sans doute le plus logique, mais cela voudrait aussi dire laisser potentiellement de la marge à l'autre pour s'avancer sur le pont plus encore.






Tijl vous aime en #90A0AF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Smee
avatar

☠ Second du Capitaine ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : La Mouche
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Fragments de soi et fragments d'autrui

MessageSujet: Re: Monotonuit   Mar 18 Juil 2017 - 13:44

Un regard balaya le pont, rapidement, cherchant malgré la pénombre à accrocher les intrus. Tirés de leur élément, certains poissons s'agitaient, frappant le bois de leur queue –chocs sourds, claquements. Ceux-là étaient faciles à repérer. Presque invisibles étaient les autres, les immobiles, les silencieux. Mais ceux-là pouvaient attendre.

Rien ne semblait présenter de danger immédiat. Contrairement à ce qui escaladait la coque.

Un crissement trop violent couvrit un instant le bruit des vagues, figeant la résolution de Smee. Ce quelque chose qui atteignait le bastingage avait des griffes et le navire risquait de s'en souvenir.

– Débarrassons-nous de ceci, dit Smee en désignant du menton la silhouette pataude qui apparaissait.

Une longue corne torsadée se détacha de l'ombre, et Jean Tire-bouchon trouva la main de Smee. Une vague vint déposer d'autres créatures encore sur le bois détrempé du pont. Quand elle reflua, le narval se tenait face aux pirates. S'il y eut un bruit, un avertissement, il fut perdu dans le vacarme des éléments.

L'animal chargea, corne en avant, bien trop rapide pour sa corpulence. Seules les décennies d'expérience sauvèrent Smee de la chute sur le pont glissant. Le narval se tordit, esquissant un demi-tour, avant d'être arrêté dans un choc sourd par le bastingage opposé. Il chargea de nouveau ; le navire gîta.

Les pirates étaient prêts.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijl Vangheluwe
avatar

☠ Prêtre du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 32
✘ SURNOM : Le Frère
✘ AGE DU PERSO : La bonne quarantaine.

✘ LIENS : The LORD is my shepherd, I shall not be in want.

MessageSujet: Re: Monotonuit   Mar 1 Aoû 2017 - 14:46

L'animal est de belle taille, et Tijl ne peut qu'admirer la ligne de sa corne, l'aérodynamisme de se corps puissant mais si pataud hors de son élément. Pourtant il le sait, l'animal n'en reste pas moins dangereux. Lorsque celui-ci charge une première fois, le pirate ne passe pas à l'offensive mais en profite pour observer l'adversaire et le jauger. Le temps passé sur le Jolly lui a appris à considérer la houle et le sol instable comme naturels ou presque. Sans avoir l'aisance et l'équilibre du second, le prêtre pu malgré tout garder son assiette.

Quand l'animal charge à nouveau, Tijl est prêt. L'animal, après tout, est désavantagé sur le pont instable du navire. Son poids, lorsqu'il chargera, l'empêchera d'avoir vraiment de l'agilité. Le prêtre compte là-dessus, à vrai dire. Quand l'animal repart à l'assaut, Tijl s'écarte de justesse à son passage mais tend le bras pour que ses griffes attaquent le flanc du narval de leur tranchant. La peau tire et le Frère grimace, le poing fermé, mais tient bon et dans un grognement retire l'acier de la chair de son adversaire pour se retourner et lui faire face à nouveau. Ne jamais tourner le dos à un ennemi. Jamais.






Tijl vous aime en #90A0AF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Smee
avatar

☠ Second du Capitaine ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : La Mouche
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Fragments de soi et fragments d'autrui

MessageSujet: Re: Monotonuit   Ven 25 Aoû 2017 - 1:04

Le narval hurla – gronda – grinça. Un son inqualifiable qui résonnait de douleur et de rage. Pour une infime fraction de seconde, Smee lutta contre l'impression tenace d'un poids sur sa poitrine, l'empêchant de respirer – mais non, le choc sourd qu'il sentait dans la vibration du pont n'était pas contre lui, c'était le bastingage. Même s'il le connaissait aussi bien que lui-même, il n'était pas le Jolly Roger.

Smee se rapprocha de Tijl, vivement ; le narval revint à la charge, tentant d'embrocher de sa corne le prêtre responsable de sa douleur. Smee l'attendait. Jean Tire-bouchon n'était hélas qu'une bien courte lame devant la masse de l'animal, mais cela ferait l'affaire.

Le métal trouva l'œil de la créature, qui laissa échapper un grognement puissant, son corps se tordant dans un réflexe désordonné. La glissade du narval dévia sur le côté, l'envoyant contre le mât de misaine. Sa queue vint faucher les jambes de Tijl, tandis que son crâne ensanglanté poussait Smee dans l'autre direction.

Le second faillit garder son équilibre. Puis le navire gîta une fois de plus, une vague l'aveugla un instant, et il trébucha sur un énorme poisson qui gisait sur le pont, agité de spasmes. Smee tomba ; sa chûte fut amortie par un thon, trois harengs et une limande.

Il se releva au milieu des inutiles claquements de queues contre le sol. Ses vêtements détrempés, glacés, raidissaient ses gestes, mais son regard était fixé sur le narval. Ce n'était pas encore fini.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijl Vangheluwe
avatar

☠ Prêtre du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 32
✘ SURNOM : Le Frère
✘ AGE DU PERSO : La bonne quarantaine.

✘ LIENS : The LORD is my shepherd, I shall not be in want.

MessageSujet: Re: Monotonuit   Dim 10 Sep 2017 - 13:37

L'animal n'apprécie évidemment pas d'être blessé, et Tijl peut voir ses yeux fous de rage alors qu'à nouveau il passe à l'attaque pour le second round. Ou le troisième ? Le prêtre se pensait prêt, mais la corne manque de l'embrocher de justesse alors que c'est le second s'avance à son tour. Le prêtre cherche un instant son équilibre à nouveau alors qu'une esquive vive s'allie au pont qui gîte lui demande de l'attention.

Soudain SWOOOOSH ! Il venait à peine de retrouver son équilibre qu'un puissant (et perfide) mouvement de queue de l'animal l'envoie voler plus loin. Il n'a que le temps de rentrer les griffes pour éviter de se blesser davantage avant de sentir le dur pont venir à sa rencontre.  Un instant, ses sens sont confus et il ne sait plus où est le haut, le bas, l'air et l'eau s'emmêlent alors qu'une vague de plus déferle sur eux. Avalant une bonne tasse salée au passage, le pirate chasse vivement un poulpe paniqué collé à son visage et une lamproie qui cherche à lui attaquer la jambe.

Trempé, il réprimande un frisson et sort à nouveau les griffes en se dirigeant vers leur assaillant. Plus loin, Smee fait preuve de la même détermination que lui. Mais ça, ça ne surprend personne, n'est-ce pas ? Le calme mais féroce Mr. Smee n'a plus rien à prouver à personne. Et même si Tijl se moque bien de prouver aussi sa valeur aux autres, il sent bien que parfois il le faut pourtant : prêtre sur un navire de pirate, on n'est jamais considéré aisément comme un bon élément.

- Mr. Smee. Doit-on le terminer, ou juste le chasser par dessus bord ?

Bonne question. Parce qu'une fois mort sur le pont, ça sera un sacré morceau à déplacer. Griffes et couteau : de chaque côté de l'animal les hommes sont parés. Tijl n'attend qu'un ordre, une confirmation pour s'élancer.






Tijl vous aime en #90A0AF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mr Smee
avatar

☠ Second du Capitaine ☠


✘ AVENTURES : 39
✘ SURNOM : La Mouche
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Fragments de soi et fragments d'autrui

MessageSujet: Re: Monotonuit   Jeu 14 Sep 2017 - 21:43

La question du prêtre le prit au dépourvu, et il lui fallut quelques trop longs instants pour la comprendre réellement. Tijl avait raison. Jusqu'alors Smee n'avait réagi que par instinct –ce qui s'en prend au Jolly Roger doit disparaître. Mais toute disparition n'implique pas la mort.

Les doigts de Smee se resserrèrent sur le manche de Jean Tire-bouchon, rendu poisseux par le sang de l'animal. Au travers la pluie et la pénombre, Smee fixait la silhouette du narval, qui cette fois peinait à se retourner, mais ne semblait guère prêt à renoncer au combat.

– Êtes-vous certain que nous disposons des moyens de faire un tel choix ? interrogea Smee.

Comme en réponse, l'animal gronda. Il ne serait pas aisé de le faire passer par dessus bord. Surtout que l'expérience montrait que le bastingage l'arrêtait sans peine.

– Si vous avez un plan, je vous écoute.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tijl Vangheluwe
avatar

☠ Prêtre du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 32
✘ SURNOM : Le Frère
✘ AGE DU PERSO : La bonne quarantaine.

✘ LIENS : The LORD is my shepherd, I shall not be in want.

MessageSujet: Re: Monotonuit   Lun 20 Nov 2017 - 16:33

Tijl t'avait posé cette question par simple pragmatisme. Pour savoir rellement ce que tu désirais faire, ou plutôt pour avoir une confirmation de ce qui allait suivre. Sauf qu'il le voit bien, ce n'est pas évident pour toi. Pas au début. Tu clignes des yeux et sembles pris de court, surpris. Est-ce donc si exotique de réfléchir aux alternatives à la mort ? Pour toi, sans doute. Après tout, nombreux sont ceux qui doutent silencieusement de l'authenticité de ce cœur qui bat. Smee, es-tu encore homme, ou simple esprit vengeur au service du Capitaine ?

Ta prise se ressert sur ton arme. Par mimétisme, Tijl raffermit sa poigne et ses griffent gouttent de plus belle sur le pont. Plic ploc. Le vermeil joue avec l'eau salée qui a tout inondée au fil des vagues, puis se dissout peu à peu. Et toi tu réponds, mais c'est au prêtre de se sentir pris à revers. Ding ding dang. Ça tintillonne dans sa caboche. Prudence prudence. Un regard vers toi, et le Frère se demande si tu es fâché. Crispé. Si tu le testes. Tu n'en as pas l'air, bien sûr. Tu n'en as jamais l'air. Insondable et donc toujours dangereux.

- Loin de moi l'envie d'imposer une quelconque ligne d'action, Mr. Smee. Je demandais confirmation de la suite.

Et ta deuxième question.. Il ne l'aime pas. Il ne l'aime pas du tout.
Ding ding dang.

Jamais il n'a voulu prendre les commandes, et certainement pas avec toi ! Calmement il observe l'animal blessé mais non moins combatif et se demande quoi faire. Quelque chose de jouable, de crédible.

- Le tuer serait sans aucun doute plus simple. Mais si on utilise les cordages pour le lier en maintenant la corne au sol pour le maintenir en place peut-être pourrait-on le hisser par dessus bord.. Avec ses blessures, je doute qu'il ait la force d'escalader le Jolly Roger à nouveau.

C'est tout ce qu'il peut improviser, là, maintenant. Après tout, son domaine à lui c'est plutôt le débat et la spiritualité.






Tijl vous aime en #90A0AF.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Monotonuit   

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: La Mer Imaginaire :: Le Jolly Roger-