Le Deal du moment :
Soldes chez LACOSTE : jusqu’à 50% de ...
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Allan Lorden
Allan Lorden

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 109
✘ SURNOM : L'Inquisiteur
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Yep
✘ LIENS : Au bûcher!
Damnés

Allan Lorden Empty
MessageSujet: Allan Lorden   Allan Lorden EmptySam 21 Fév 2015 - 2:00

Allan Lorden


Trucs

Surnom : L'Inquisiteur
Groupe : Pirate
Age : La trentaine
Rôle : Matelot


Révérences

La vie de pirates était pourtant censée apporter la liberté. Allan put déchanter en se retrouvant coincé sur le territoire d'un garçon volant. Lui qui pensait pouvoir se vider la tête, ne plus penser au reste, ne plus penser à la superstition. La chasse aux sorcières. Pourtant il avait évité ce temps où l'on accusait de sorcellerie son propre voisin. La panique qui avait pris sa ville d'origine durant le XVIIe siècle restait présente dans le cœur des familles. La peur de retomber dans un nouveau procès absurde. L'absurdité, voilà ce qu'Allan voyait en cette île, en ces Enfants Perdus. Il avait l'affreuse impression de se trouver dans une création du Diable. Les Garçons Perdus, Perdus, le Mal regroupe ceux qui se sont perdus... Ici, c'était pire que les récits que lui avait raconté ses pairs, ses liens de sang.

Non, Allan n'est pas une bête sanguinaire. Il est convaincu de se battre face à des monstres, des hérétiques. Certes, des enfants, il aura de la peine leur faire du mal. Mais ces petits êtres ne sont pas comme les autres, sans doute ils jouent la comédie lorsqu'ils hurlent de douleur après les tortures des pirates afin de retrouver le "roi" de cette parcelle de terre. Car oui, la famille Lorden avait gardé une haine profonde et très religieuse concernant l'hérésie. Des pensées arriérées, venant d'un autre temps, du vieux continent. Quelle idée idiote que de penser que si l'on blesse un de ces monstres venus de l'île, ils n'en ressentiront aucune douleur. Cette pensée absurde, rimant avec l'endroit, s'appliquait à tout ce qui venait d'ailleurs de l'équipage. Oui, Allan suivait le mode de l'inquisition. Temps qu'il n'avait pas connu, seul les procès s'en rapprochaient. Cependant, toute son éducation droite et surtout, lui mettre l'Enfer sous les yeux lui avait fait perdre ses moyens. Comment combattre des créatures si surréalistes ? Les serviteurs d'un être semblable aux humains, mais doté de pouvoir, de magie... Tout ce qu'Allan savait pour ne pas céder à la folie, tout ce qu'il pouvait faire, c'était s'accrocher à une "science" démodée mais qui le rassurait. "Science" dont il ne connaît en rien les précisions, juste de vagues souvenirs du passé mélangé avec des rumeurs et la religion.

D'où il venait, des enfants avaient disparus. Avant, durant et après l'un des tristes et célèbres procès de sorcières. La plupart avaient été dévorés par ces femmes, du moins, voilà ce que les gens pensaient. Et ce même une génération plus tard, mais Allan ajouta l'hypothèse que Peter Pan pouvait aussi y être pour quelque chose. Et si le Malin n'était autre que cet enfant ? Et ainsi, faisant des habitants de l'île ses larbins, dont les âmes auraient été dévorée. Allan, suppose beaucoup. Imagine beaucoup, relie les éléments à ce qu'il connait. Pour lui, tout ce qui n'est pas pirates, n'est pas humain, ou ne l'est plus. Seul les croyances obsolètes du Moyen-âge le rassurait. Les sirènes lui aspire l'affreuse pensée des sorcières, les créatures sont des démons... Rien ne rassure le colon. La paranoïa pourrait l'entraîner, la même qui pouvait animer les croyants de l'époque d'obscurantisme.

Allan a peur, l'Inquisiteur se rassure. Replonger dans des explications bien plus vieilles que son temps afin de ne pas devenir fou, surtout, ne pas devenir fou. Le sourire qu'il affiche, léger, sonne faux. Il regarde de haut, d'un air digne, les monstres de l'île. Car on ne montre pas l'angoisse face aux indigènes damnés. La patience peut d'ailleurs lui faire rapidement défaut. Et puis, Allan a la fâcheuse tendance à remettre la faute sur les autres.

La seule chose qui lui permet de dormir tranquillement la nuit, de ne pas se sentir coupable de ce que lui et ses pairs font endurer à des enfants, c'est que d'après Allan... ce ne sont que des monstres. C'est une guerre sainte, ils ne font que se débattre afin de sortir de l'Enfer.

Quant à l'équipage en général, ainsi que le capitaine... Ce sont des camarades dans cette croisade. Espérer qu'aucun ne puisse trahir. Espérer qu'ils pourront enfin s'en aller, et au passage récolter des trésors. Bien évidemment, Allan aime l'or.
Hook et Smee sont ceux en qui Allan place ses espoirs, ils les sortiront de là. Ils donneront les ordres que l'homme perdu dans les procès de sorciers attend, les ordres visant à éliminer les monstres. Le Bien sera fait, les damnés seront sauvés. Comme dans l'historique de sa ville d'origine, le sang rongera leurs chaînes. Les cris, les faux cris, perceront les limites de l'Enfer. Le Jolly Roger pourra tous les mener loin. Mais les emmener où exactement ? Il ne le sait plus. Tous ses agissements sont le résultat d'un mix entre ce qu'il a entendu auparavant et la religion. Car comme tous, sa mémoire est imprécise, incapable de donner le nom de son origine, de comment il est arrivé ici. Il sait seulement qu'il vient d'ailleurs et que l'île n'est pas un paradis.
Il ne saurait pas non plus donner les circonstances du comment il s'est retrouvé parmi les pirates. Tout ce qu'il serait capable de dire, c'était qu'il voulait absolument partir loin. Loin de la folie des gens, car celle des pirates était plus attirante. Celle qui porte à l'or. Et puis, il n'est pas sans admiration pour ce monde de pillage et de combats, de liberté. Il sait une chose, une image floue, celle qui lui rappelle qu'il fuyait. Il avait couru, avait cherché à se cacher et avait voulu se réfugier dans un port. Peut-être était-ce là-bas qu'il rencontra le capitaine. Ce fut une occasion dorée à ne pas louper. Quant à ce qu'il voulait échapper, ça, il n'en sait plus rien. Tout se mélange, devient imprécis.




Unique au monde

- Fixette pour les bûchers.

- Convaincu de ne pas être en faute. Les "méchants" ici, ce sont tous ceux qui ne sont pas humains, qui ne sont pas sur le Jolly Roger.

- Ponctuel, se tient toujours droit et a horreur des sanglots des victimes. Ces dernières ne ressentent pas la douleur, d'après Allan, donc la comédie ne l'amuse plus depuis longtemps. Qu'ils pleurent, qu'ils crient ! Cela fait déjà des années qu'il sait que ce n'est rien d'autre qu'une ruse.

- Grognon, surtout qu'il n'est pas tout à fait du matin. Donc les premiers moments de la journée sont difficiles. Et puis... les "nouveaux" pirates, ceux qui sont venus de l'île, qu'en dire ? Sans doute, il se montre aussi de mauvais poil avec eux. Cependant, étrangement, il est de ceux qui les acceptent encore assez facilement. Ce sont des repentis. Et l'Inquisiteur les voit comme des personnes sauvées, des alliés en plus afin de combattre le Mal. Afin de s'en sortir... de mettre fin à ce cauchemar. Cependant, il garderait un œil sur les jeunes arrivants, afin qu'ils ne retombent pas dans les griffes du roi de l'île infernale. Ils sont encore fragiles, instables. Il faudrait presque que leur haine soit assez décuplée pour que sa confiance soit assez grande. Il faut des hommes forts, assez forts pour ne pas se faire entourlouper par la comédie des indigènes.

- Lorsqu'il met pied à terre, sur l'île, il fait un signe de croix. Se rassurant que ce qu'il pourrait infliger à des enfants ou d'autres êtres vivants, ne serait que justice. Car ce sont des démons.

- Il aime bien les rats et a l'alcool affectueux.

- Une cicatrice sur la main gauche, elle date d'avant même son embarquement sur le bateau.

- Il pense qu'il faut absolument brûler les corps des victimes. Un trace qu'a laissé la religion dans son esprit, un mélange entre ce qu'on ne lui a jamais cessé de répéter et son éducation. Un automatisme, qu'il fait sans vraiment se souvenir de l'origine.  

- Un peu névrosé, il perd patience assez vite. Perdant parfois son masque qu'il se force de faire impassible, limitant simplement ses expressions trop exagérées.

- Un peu lassé, sans doute car il a l'impression d'être bloqué dans ces lieux depuis des années... Et aussi, la peur reste présente. Il essaie de ne pas se trouver seul sur l'île, jamais plus de quelques minutes. Dans le cas contraire, eh bien l'inquiétude sera d'actualité. Un inquiétude qui se traduit par les cent pas, par ses mains passées encore et encore dans ses propres cheveux. Puis, il rejettera la faute sur quelqu'un.

- Un tic, celui de vérifier derrière lui. Prenant au mot l'expression de se prendre un couteau dans le dos.

- Une légère tendance à ne pas aimer les chuchotement, reste du vécu de sa ville d'origine qui a souffert d'une chasse aux sorcières des plus absurdes au final.




L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
L'Enfer. Je vis ici plutôt mal, j'essaie de m'accrocher à des croyances dépassées afin de ne pas sombrer. Je souhaite de tout cœur m'en aller loin, l'hérésie présente me rendra fou...


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Bien sûr que je la regrette. Cependant, ce ne sera pas dans ma ville d'origine que je remettrai les pieds. Je voulais fuir la folie datant de la génération précédente qui animait les lieux. Le Jolly Roger était une enclave, mais dorénavant... c'est une prison. Une cellule de l'Enfer, mais au moins elle est réservée aux humains.


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ?
Un monstre, le roi des démons. Je le hais, et la magie qui lui permet de voler est la plus flagrante preuve qu'il mérite le bûcher. Avec en prime, un assortiment d'éléments d'inquisition. Il le mérite ! N'a-t-il pas damné toutes ces âmes ? Tous ceux qui le servent ? Qui lui obéissent ? N'est-ce pas ce que le Diable fait de ses sorciers ? Pour sauver les êtres moins forts, il faudra tuer le monstre qui les tient. Accueillir ceux qui auront eu assez de force pour lui résister, et le détrôner.




Bout d'aventure

Le calme était là. Il dominait enfin. La comédie avait assez durée, un de ses collègues s'était chargé d'achever le monstre. Cependant, Allan restait à regarder le corps sans vie. Figé. L'Inquisiteur guettait le moindre mouvement de paupière, le moindre spasme de vie. Le moindre gémissement. Ces monstres... de vrais artistes de scène. Ils font toujours semblant, toujours. Il resta encore un peu sur terre, ramenant quelques bûches, pour un bûcher de fortune. Il fallait brûler le cadavre, le reste du damné. Il fallait éviter qu'il finisse par se relever.

Le poids du mort laissa une trace sur la plage, une courte trace jusqu'au bois prêt à servir de purificatoire. Un dernier regard sur l'enfant, sur ce qui paraissait être un enfant. Car non, non... ce ne sont pas des êtres humains. Il faut détruire correctement. Pour tenter de sauver l'âme, mais cela restait peut-être sans espoir pour les damnés perdus. Les Perdus... d'ailleurs... rien que leur nom les lie aux êtres errant en Enfer. Un coup d’œil dans le ciel, le roi "enfant" ne s'était pas montré.

Le corps du monstre fut déposer avec fracas sur les  morceau de bois, le feu prit une fois allumé. Le pirate ne restera qu'un temps, un petit moment, assez pour se s'assurer que la chair se faisait dévorer par les flammes. Et puis... il guettait aussi l'eau, l'océan. Les sirènes n'étaient peut-être pas loin, peut-être trop proches. Elles sont sans doute les plus assimilables aux sorcières. Elles dévorent la chair humaine... Le feu commençait à pétiller, à prendre la viande du monstre. Une odeur venait se faire remarquer. Allan soupira, puis s'en alla dans la même direction que ses confrères. Laissant le feu faire son œuvre, purifier. Il faudra beaucoup de temps avant de nettoyer cet endroit de malheur. Une léger sourire vint se planter sur ses lèvres, une hérésie en moins. Le devoir accompli, il s'en allait pouvoir se reposer. Il dormirait bien, malgré cette boule au ventre, celle qui lui rappelle qu'il se bat contre des démons, celle qui lui rappelle qu'il est coincé.



Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Kuria
Et un âge ? la vingtaine
C'est quoi ton Avatar  ? Corvo Attano, Dishonored
Comment t'as découvert l'île ? En suivant une sirène \o/
Tu la trouves comment ? Jolie, même si c'est dangereux
Dis, tu crois bien aux fées ? Tout à fait






Allan Lorden 1431341072-signafire1-fini2


Cast them in water to see if they drown
Cleanse them with fire to burn them down
Bury their bones in hallowed ground

Here there be witches can't you hear their cries

Press them with stones to see if they lie
Sever their heads and gouge out their eyes
Recite your prayers in the dead of night

Cut of their flesh and they feel no pain


Dernière édition par Allan Lorden le Sam 21 Fév 2015 - 19:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Allan Lorden Empty
MessageSujet: Re: Allan Lorden   Allan Lorden EmptySam 21 Fév 2015 - 9:54

Salut à toi pirate!
Juste pour te dire qu'on a déjà un navigateur ( un predef) :/
Bon courage
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Allan Lorden Empty
MessageSujet: Re: Allan Lorden   Allan Lorden EmptySam 21 Fév 2015 - 10:23

Re-bienvenue donc Allan !

Alors, alors, ce pirate donne un portrait fort intéressant et différent des autres pirates, par plusieurs aspects. Mais, en lisant ta fiche, j'ai relevé des incohérences et quelques zones d'ombres. Si tu veux bien nous allons voir ensemble pour défricher tout cela.

Comme l'a dit Wesker, le rôle de navigateur est déjà pris par un prédéfini, Crip Cooper. De toute façon, si ça n'avait pas été le cas, je t'aurais demandé des précisions sur ce point parce que Allan n'a rien d'un navigateur. (Tu ne fais jamais mention de son poste dans l'équipage) Je te conseille de jeter un œil dans le bottin et dans la vie de pirate pour te trouver un poste plus en adéquation, et libre, pour ton personnage. Dans le pire des cas, il te reste le poste de matelot.

Jouer sur les principes de l'Inquisition n'est pas une mauvaise idée en soit, mais il y a quelques incohérences. Tu mélanges les siècles parlant de Moyen-Âge puis du XVIIIe siècle. Même si l'Inquisition a duré jusqu'au XVIIIe siècle, elle a connu des évolutions, connu des périodes différentes (comme l'inquisition espagnole au Xve siècle, une des plus marquantes). Qu'Allan en ait entendu parler, en ait subi les contre-coups n'est pas impossible. Mais qu'il ait une connaissance aussi approfondie des « rites » est autre chose. Comment peut-il connaître les tortures alors que tu dis toi-même qu'il n'a vécu que les procès ? Tu as un manuel du parfait petit inquisiteur ? A moins qu'il n'ait été inquisiteur lui-même ? Ce que semble démentir ta fiche. (D'ailleurs comment a-t-il obtenu un traité de l'inquisition ?)

Pourquoi ne pas simplement jouer sur le concept de la religion ? (Ce sur quoi repose l'Inquisition après toi) Allan aurait pu conservé, de son ancienne vie, une croyance tenace. Ses « rites d'inquisiteur » ne seraient que le fruit de sa croyance, mêlé à des histoires qu'il aurait pu entendre. Il ne faut pas oublier que les habitants de l'île ont la mémoire détraquée. Si Allan se souvient de choses de sa vie d'avant c'est de façon tenue, vague, ou ces quelques données s'embrouillent. Il ne faudra pas oublier de le préciser ! Parce qu'à la lecture on a l'impression qu'il a une excellente mémoire !

D'ailleurs, comment a-t-il rejoint le navire de Hook ? Tu ne le mentionnes nullement et on ne voit pas vraiment comment une victime de l'Inquisition peut être devenu au pirate. (Sachant que Hook se rapproche des pirates du 17e siècle)

Citation :
Allan aime l'or. L'Inquisiteur ne serait pas contre une dîme juste pour lui. Voilà encore une pensée venant d'un passé qu'il n'avait lui-même jamais connu.

Quel passé ? Allan, comme tout habitant de l'île, a une mémoire fragmentée, détruite. De plus, chez les pirates on partage les trésors selon le poste de chacun. Tout le monde a droit à une part du trésor.

Ce fut un long pavé, j'avoue, mais je préfère préciser ce qui coince. Si tu as des questions, bien entendu, je suis toute ouïe.
Revenir en haut Aller en bas
Allan Lorden
Allan Lorden

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 109
✘ SURNOM : L'Inquisiteur
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Yep
✘ LIENS : Au bûcher!
Damnés

Allan Lorden Empty
MessageSujet: Re: Allan Lorden   Allan Lorden EmptySam 21 Fév 2015 - 13:16

J'ai corrigé :3

On va faire simple, pas se compliquer pour rien, matelot va très bien.

J'ai voulu préciser que ce qu'il sait de l'inquisition n'est que ce qu'on lui à raconté et ce qui concernait les procès. Il mélange donc, vu que les mémoires sont touchées, ce qu'on a aurait pu lui dire, les procès, les rumeurs. Mais rien n'est précis u.u
J'ai retiré le traité du coup, ce n'est que purement accessoire. Donc, il ne fait que suivre des parcelles mélangées de sa mémoire. ^^ Et donc pas de rites précis u.u
Juste le bûcher, mais, je ne sais pas moi-même s'il y avait une marche à suivre particulière, ce n'est qu'un moyen de brûler parce qu'il lui semble que c'est mieux pour se rassurer et que c'est ce qu'on disait de faire. (je ne suis pas sûre d'être clair du coup x))

Pour l'or, j'ai enlevé la phrase qui ne servait pas à grand chose au final u.u Il aime juste l'or comme beaucoup 8D

Je suis pas sûre d'avoir bien rectifié le tir, sinon, bah alors je recorrigerais.  Allan Lorden 3673006686






Allan Lorden 1431341072-signafire1-fini2


Cast them in water to see if they drown
Cleanse them with fire to burn them down
Bury their bones in hallowed ground

Here there be witches can't you hear their cries

Press them with stones to see if they lie
Sever their heads and gouge out their eyes
Recite your prayers in the dead of night

Cut of their flesh and they feel no pain
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Allan Lorden Empty
MessageSujet: Re: Allan Lorden   Allan Lorden EmptySam 21 Fév 2015 - 19:09

C'est parfait Allan, merci pour les corrections apportées !

Il reste juste un passage dans ta fiche à corriger (pour éviter les petites incohérences). Tu m'assures que tu ne reprends de l'Inquisition que la condamnation par bûcher, mais dans ta fiche, tu précises :

Citation :
Suit la logique dépassée des inquisitions, en ce qui concerne les tortures, les mises à mort.

S'il y a un pluriel, ça sous-entend donc qu'il s'arrête pas qu'au bûcher. Qu'il utilise d'autres tortures de l'Inquisition (comme la "question", une torture avec des aiguilles, et autres joyeusetés). Il faudrait corriger ce passage et préciser donc qu'il n'utilise QUE le bûcher ! Histoire d'éviter les amalgames et quiproquos possible avec les joueurs !

Après cela, Pan viendra donner à son tour son avis. Allan Lorden 273599782
Revenir en haut Aller en bas
Allan Lorden
Allan Lorden

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 109
✘ SURNOM : L'Inquisiteur
✘ AGE DU PERSO : La trentaine

✘ DISPO POUR RP ? : Yep
✘ LIENS : Au bûcher!
Damnés

Allan Lorden Empty
MessageSujet: Re: Allan Lorden   Allan Lorden EmptySam 21 Fév 2015 - 19:27

Cette phrase est passée entre les gouttes D8
Je l'ai donc corrigée :3 par une fixette pour le bûcher 8D






Allan Lorden 1431341072-signafire1-fini2


Cast them in water to see if they drown
Cleanse them with fire to burn them down
Bury their bones in hallowed ground

Here there be witches can't you hear their cries

Press them with stones to see if they lie
Sever their heads and gouge out their eyes
Recite your prayers in the dead of night

Cut of their flesh and they feel no pain
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

Allan Lorden Empty
MessageSujet: Re: Allan Lorden   Allan Lorden EmptyDim 22 Fév 2015 - 13:29

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





Okay, ça me va. Smee a su pointer les trucs incohérents, ton personnage est plus simple mais tout aussi fidèle à ton idée de départ. Il est intéressant. Re-Bienvenue !

_______________________________

Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! Tu peux même rejoindre d'autres rêveurs dans l'Odyssée des Songes. Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.











La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




Allan Lorden Empty
MessageSujet: Re: Allan Lorden   Allan Lorden Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-