Le Deal du moment :
Fnac : 15% de réduction sur toutes les TV de ...
Voir le deal
Le Deal du moment : -62%
XIAOMI Mi TV Stick – Google Assistant et ...
Voir le deal
23.07 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Lòng Sơn Mai
Lòng Sơn Mai

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 638
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Empty
MessageSujet: The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.    The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  EmptyMar 4 Nov 2014 - 18:13

Spoiler:
 

Lòng


Trucs

Surnom : Le Dragon
Groupe : Pirate
Age : Ouh la. Question délicate, à vrai dire. Quand Lòng est arrivé sur l’Île, il faisait ses quinze ans. Mais bon, il n’a pas fait long chez les Garçons Perdus et après... après, c’est difficile à dire. Si on devait vraiment quantifier, il doit graviter entre seize et vingt. Pas plus, pas moins.
Rôle : Simple matelot qui aide là où il peut.


Révérences


Et quand l’ennui te grise, homme feignant
Esclave du temps, faut-il que tu détruises
Ce que les Dieux construisent pour te croire puissant
Contempler d’en haut ton enfer qui s’étend ?

Ina-Ich - Animal

Lòng... Lòng est toute une histoire. Débordant d’une énergie intense, quasi-maniaque, il ne semble rien pouvoir faire sans se faire remarquer. Quand il se bat, c’est une boucherie sans nom. Quand il dort, c’est en ronflant. Quand il rit, c’est tonitruant, communicatif et / ou profondément exaspérant. Et c’est fâcheux, car le Dragon rit tout le temps. C’est un enchanteur maudit, une scène à lui tout seul qui se drape dans sa fausse insouciance pour mieux duper ceux qui l’entourent. Car oui, en apparence, Lòng écoute... Lòng est là, Lòng est un ami. Un confident. Après tout, Lòng sait raconter des blagues. Lòng connaît des jeux de cartes. Lòng est concerné, Lòng est conciliant, Lòng...

Ah, Lòng s’en fout complètement, mais ça, c’est la face cachée du Dragon. En réalité, ses allures de bonhomme un peu sarcastique mais gentil ne sont là que pour s’attirer les contacts, la sympathie. Tout ça fait partie de la façade que le pirate a créée pour servir ses plans. A ses yeux, ceux qui ne sont pas de bons amis sont des pions qu’il n’hésitera pas à faire manger dès que l’occasion se présentera. Et inutile de vous poser la question, le Dragon n’hésitera pas. C’est sa détermination qui l’a mené au Pays de Jamais, sa même détermination qui l’a poussé hors de la Jungle jusqu’au Jolly Roger. Et là, quand on lui a demandé son nom, c’est "Lòng" qui lui est venu. Lòng, son nom est surnom ; Lòng, "le Dragon" dans sa langue natale. Dragon flamboyant, dragon impitoyable, dragon vivant. A partir du moment où le pirate s’est nommé ainsi, il n’a plus jamais désiré qu’on l’appelle autrement.

Si Lòng n’avait pas été le Dragon, il aurait été le Hargneux et - parmi ses pairs, il ne s’en cache pas. S’il ne fallait garder qu’une seule description de son essence, elle aurait été ainsi : une pile d’énergie, alimentée par le ressentiment et la rancoeur. Haine contre les Garçons Perdus, haine contre ceux qui se mettent en travers de sa route mais surtout... haine de Peter Pan. Peter Pan le Démon Blanc, le voleur d’enfant qui lui a pris son oncle et - bien plus tard - son meilleur ami. Enfin... ça, Lòng avec le temps l’a oublié. Il sait juste que - s’il s’est arrangé pour que Pan l’emporte - c’était pour retrouver quelqu’un d’important. Et ce quelqu’un d’important, c’est un gamin. Un Blanc, dont il a gardé la photo. Mais - horreur ! - quand il est arrivé sur l’Île, le type y était pas. Et c’était pas avec son nom que le Dragon allait le retrouver, puisque Peter les leur avait pris à tous ! Alors Lòng n’a pas attendu, Lòng a filé chez les pirates. C’est que, tout rusé et calculateur qu’il est, le fourbe manque de patience. S’il avait pris le temps de - ne serait-ce qu’une seul fois - débarquer à l’infirmerie, il aurait pu lui tomber dans les bras mais non ! L’ardent imbécile s’est rendu à l’ennemi... pour découvrir que son ami n’y était pas non plus. Quel con.

Au fond, ce n’est peut-être pas plus mal : à part un léger problème de mal de mer chronique, la vie de pirate semble faite pour le Dragon. Être pirate, c’est plus de liberté que jamais le Démon ne lui aurait donné. Être pirate, c’est boire, fumer, se battre, tuer, violer, faire des tas de choses sales sans jamais à avoir se justifier. Et Lòng aime ça, Lòng aime la brutalité de cette existence. Il faut dire que le gamin n’a pas le souvenir d’avoir jamais eu une quelconque moralité. Et tant pis, après tout, la vie est ainsi : on a rien sans rien et surtout pas en se faisant marcher dessus. Alors Lòng tue, Lòng pille, Lòng viole et manipule sans aucun regret ni scrupule. C’est qu’il s’est fait duper, le Dragon ! Pire, il s’est fait baiser sur toute la ligne en arrivant dans ce foutu piège en forme d’île. Alors l’asiat rend, il rend au centuple et empoisonne tout sur son passage pour avoir une chance de choper le Démon qui lui a volé sa vie, une chance de retrouver son ami. Et peu importe qu’au fond - mais bien dans le fond - le pirate aie encore quelques valeurs (amitié, loyauté, honneur), peu importe qu’il ne soit qu’un gamin comme les autres : la fureur qui le possède l’a transformé, le poussant aux confins de la plus saine des folies.

Hé oui, depuis son arrivée à Never Never Land, Lòng s’est changé en une créature de rancoeur.

Dragon fébrile, dragon haineux, DRAGON VIVANT !



Unique au monde


In this region of me
A Dragon is lying there
Awake
Monster
Monster King

Gojira - Where Dragons Dwell

⚓ Lòng n’est pas arrivé sur l’Île parce que Pan le voulait. Elevé dans la crainte du Démon Blanc qui avait emporté son oncle et - des années plus tard - son meilleur ami, le Dragon prit sous son aile un enfant du village particulièrement jeune et désespéré, enfant dont il commença à nourrir l’espoir fou d’un Ailleurs magique. Et lorsque Peter vint pour l’emporter, Lòng le supplia de venir avec. Pourquoi avoir utilisé un cobaye plutôt que de croire lui-même ? Les réponses sont multiples, variées : la crainte du Démon Blanc, l’envie de manipuler, de combattre la solitude... et - également - cette peur d’être déjà trop grand pour s’envoler à son tour. Heureusement (?), ce n’était pas le cas : Lòng put partir... il ne fit juste pas long chez les Garçons Perdus.

⚓ Lòng est métisse, né de l’union d’une mère vietnamienne et d’un père français. Mais bon, bonne chance pour lui faire reconnaître la part blanche de ses gênes. En effet, l’asiatique garde de son passé une haine farouche des Blancs, ces foutus envahisseurs qui ont colonisé ses terres.

⚓ Heureusement pour lui, Lòng ne porte pas trop de traits distinctifs de la part de sang qu’il honnit. Petit, de stature peu impressionnante, il porte sur son crâne une tignasse de cheveux noirs, souvent ébouriffée et pas toujours reluisante. S’il faut chercher signe de son métissage, c’est au niveau des yeux qu’on le trouvera : en effet, Lòng possède des yeux orage, gris et bleus, des yeux de Blancs qu’il déteste et qu’il ne supporte pas que l’on complimente. Et le plus ironique, c’est que ses yeux sont changeants, magnifiques ! Autrement, sa peau est curieusement pâle. S’il n’a rien de très impressionnant comme ça, méfiez-vous : c’est une teigne au combat et l’éclat qui passe parfois dans ses prunelles vous certifiera qu’il est encore plus fourbe qu’un renard.

⚓ Parce qu’il est né et a vécu en montagnes avant d’arriver sur l’Île maudite, Lòng n’est pas très habitué à l’Océan. Il n’est donc pas rare de le voir plus vert que jaune, penché par-dessus bord pour vomir tripes et boyaux dans les flots.

⚓ Pour cette même raison, Lòng est toujours le premier à se porter volontaire lorsqu’il s’agit de partir en mission. Chasse à l’enfant, au trésor... peu importe tant qu’il peut s’y défouler et parfois - quand il y pense - poursuivre son enquête. Ironie - ironie quand on pense où les enfants qui lui ont échappé ont atterri... à l’infirmerie, au coeur du Grand Arbre ! S’il savait, nul doute que Lòng crèverait de rire... avant d’aller chercher Type Important numéro 2 fissa et de préférence en brûlant tout sur son passage.

⚓ Certains disent du Dragon que ce dernier est fou. C’est difficile à dire, car - pour un dément - Lòng sait quand même rudement bien se servir de sa tête. Après, c’est vrai que son rapport à l’autre est terriblement inquiétant. Un peu sociopathe, le pirate ? Rassurons-nous en répondant : un tout petit peu, parfois.

⚓ Des rumeurs courent sur les tendances de Lòng, rumeurs qu’il est aisé de réfuter puisque le Dragon est tout aussi à la fête que les autres lorsqu’une femelle est capturée et amenée à bord. Cependant, certains disent avoir surpris... des regards, des attitudes parfois légèrement troublantes, légèrement déplacées envers les représentants du genre dont il fait lui-même partie. Cela ne fait peut-être que partie du jeu dont il abuse pour manipuler son entourage, mais... on ne peut exclure la thèse qu’il y ait autre chose, une attirance plus contre-nature derrière tout cela.

⚓ Le but de Lòng - son grand rêve, en quelque sorte - serait d’attraper Peter Pan et de lui extirper la vérité avant de l’offrir au Capitaine. La vérité sur quoi ? Mais la Vérité, pardi ! Sur l’Île, sur son ami, sur leurs noms, sur TOUS LES NOMS ! Que les Garçons les reprennent, que l’Île tombe en morceau ! Vengeance, VENGEANCE crie le Dragon ! Vengeance hurle-t-il en silence alors qu’il contemple la photo du gamin ! Inconnu le gamin, Perdu l’ami mais ce n’est pas grave. La détermination de Lòng est immense. GARGANTUESQUE.
Et il a tout son temps.



L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
Oh, tu veux vraiment le savoir ? Pas de soucis, installe-toi donc. C’est bon, t’es confortable ? Tu veux du rhum, peut-être ? Un peu d’opium alors ? Nickel, tiens. Donc, tu disais ? Ah, Never Never Land ? Cette Île est un Poison, un vrai. Un piège dans lequel on est tombés, d’abord Type Important numéro 1 puis Type Important numéro 2 puis moi. Que ce soit bien clair : pour un piège, c’est un joli piège hein, une source d’amusement quasi-inépuisable plein de petits enfants à capturer et de sang à faire couler. Mais moi, de base, j’étais pas venu y passer mes vacances ! J’étais venu récupérer Type Important numéro 2. Maintenant que le temps a passé, j’vais te dire que j’y crois plus trop. Puis c’est trop con, j’ai aucune idée de comment on fait pour sortir d’ici. Alors je tue le temps, je fais que ça... tuer le temps... et les enfants ! Ahahahah, c’était plutôt excellent, ça, comme rime, tu trouves pas ??!


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
Wooooow, du calme. Moi, regretter ma vie d’avant ? Ecoute, c’est franchement flou mais me semble pas que c’était toujours très joyeux, du temps où j’y étais. Ce que je regrette par contre, c’est de pas avoir retrouvé Type Important numéro 2. Quant à si j’ai envie de repartir, bah... c’est compliqué, aussi. Moi j’l’aime bien au fond, cette Île empoisonnée, pleine de mauvaise herbe. Hé, tu sais comment on fait pour se débarrasser de la mauvaise herbe ? On la fait brûler. Et éliminer la mauvaise herbe, j’aime bien ça. J’suis pas Dragon pour rien !


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ?
Peter Pan, Peter Pan... je vois très bien qui c’est, à vrai dire. La saloperie de Démon Blanc, source de toutes mes emmerdes ! Si je le chope, crois-moi, il passera un sale quart d’heure. Pourquoi ? Parce que j’aime ça, voyons ! Pis aussi pour mon ombre, mon nom et ceux des Types Importants. Après, je le refilerai à Hook, il en fera ce qu’il veut. Raah, j’en rêve la nuit de le tenir enfin, ce foutu gamin ! Je me demande parfois si tout le bordel que je sème n’est pas une sorte d’avertissement qui lui est destiné, à lui exclusivement : prépare-toi Tyran, le Dragon vient pour toi. Rien que d’y penser, j’en ai des frissons ! Regarde, tu les sens pas, toi ? Ah bordel, tu m’as donné faim avec tes conneries de question. Faim de viande, pour être plus précis. Rouge et bien saignante, bordel, y’a que ça de vrai.




Bout d'aventure


Ma douleur est constante, aiguë, je n'ai plus d'espoir en un monde meilleur. En réalité, je veux que ma douleur rejaillisse des autres. Je veux que personne n'y échappe.
Bret Easton Ellis - American Psycho

Reniflement. D’un geste de bras maladroit, le gosse essuie la morve qui lui coule du nez. A vue de nez, il est vraiment jeune. Brun, l’air naïf, une dizaine d’années tout au plus, les yeux encore un peu humide.

Le parfait spécimen du gamin stupide.

L’estomac ou la cuisse...

- Vous savez... j’ai vraiment cru que vous alliez me tuer.

Le gamin hoquette, encore peu sûr de lui. Assis à ses côtés, le pirate aux yeux bridés se met à rire. Les bruits de la rivière qui coule non loin d’eux couvre légèrement la cruelle douceur qui résonne entre ses dents. Allongeant le bras, il ébouriffe les cheveux du Garçon Perdu.

- Tous les pirates sont loin d’être mauvais, gamin, mais ça, tu l’apprendras avec le temps. Dis, tu es ici depuis combien de temps ?

Le gosse se raidit, peu prêt à livrer l’information. Pourtant, lorsqu’il observe le visage du pirate, il n’y voit rien d’alarmant, rien de mauvais. Il hésite encore, cependant. Il ouvre la bouche, la referme. Devant son silence, la grande personne cesse de sourire et détourne la tête, fixant la rivière et le grand bidon d’eau, abandonné un peu plus loin.

- Hé, te fais pas de bile... si tu veux pas répondre, je te forcerai pas. C’est juste que... quand je t’ai trouvé là, en train de chialer avec ta cheville tordue, je me suis dit que ça devait pas être facile de se retrouver ici, sans papa ni maman, personne pour décider pour toi, te protéger ni même te consoler...

Les mots, prononcés d’un ton soigneusement penaud, font mouche. La lèvre inférieure du Garçon se met presque aussitôt à trembler, il se reconnaît dans les mots de la grande personne.

... ou les genoux, peut-être ?

- Un mois, lâche alors le petit comme une confession honteuse. Ça fait un mois que Peter m’a amené ici.

Brave petit.

- Je vois... ça doit être dur. Tu as fait comment pour tenir le compte des jours ?

Le Garçon sursaute comme si la question avait été une flèche. Puis, regardant à droite puis à gauche, il fouille soudain dans la petite poche de son pantalon pour en sortir un minuscule carnet aux feuilles quadrillées. Soudain passionné par le secret de l’enfant, Lòng s’approche, observant les trente traits qui barrent la première page.

- ... wah. Finit par lâcher l'asiatique, une expression impressionnée se peignant sur ses traits. Ravi de surprendre le pirate, le gamin lui sourit enfin et range son calepin.

- Tu dis pas, hein ?

- Promis.

Silence. Soudainement, Lòng sort de la poche de son manteau une flasque qu’il tend à l'enfant.

- Tiens. Tu peux en boire un peu, si tu veux.

Regain de méfiance. Le gosse saisit le récipient, sent le goulot.

-... c’est quoi ?

- De l’alcool.

Pas de réaction. Visiblement exaspéré, le pirate fait mine de reprendre la gourde. C’est là que le Garçon Perdu hoche rapidement la tête et ramène la flasque contre lui.

- C’est bon, c’est bon ! Je vais en boire.

- Tu fais bien. Réplique d’un ton nonchalant le flibustier en lui adressant un sourire amène. Ses gestes sont lents, comme ceux que l’on aurait en face d’un animal effrayé. Il reprend : Tu verras, t’auras moins mal avec ça.

- T’es sérieux ? Répond l’enfant d’une voix pâteuse.

... pas la cheville en tous cas. Ce serait de mauvais goût.

- Ouaip ! Maintenant rends-moi ça. Si t’en bois trop, tu vas tomber malade.

Le gamin hoquette, se marre un peu. Un nouveau silence s’installe entre eux, silence paisible, brisé lorsque le petit demande, d’une voix pâteuse :

- Paraît que certains pirates, c’est des Garçons Perdus qu’auraient grandi... c’est vrai ?

Le sourire a disparu de la face de l’asiatique. S’étirant, il réplique :

- Pour moi, oui.

- Ooooh sérieux ?

Brutalement, le pirate se met sur ses pieds.

- Ouais ! Même que moi avant, j’étais Chasseur !!

Et, se plantant devant le gamin blessé, il se met à mimer à grands gestes grotesques d’épiques parties de chasses. D’abord effrayé par ces mouvements soudains, le garnement se met à rire, emporté par les histoires grandiloquentes de cette grande personne si amusante. Plongé dans le récit, il en oublie même la douleur qui radie de sa cheville, se met à rire aux éclats, applaudir. C’est qu’en parallèle, le breuvage commence à faire effet sur lui. Au bout de quelques histoires ponctuées de blagues et autres chutes théâtrales, l’asiatique s’arrête devant le gamin heureux.

- Alors, tu me crois ?

- Ah bah ça oui !

L’enfant bafouille un peu, ravi, ses petites joues rouges comme des fruits trop mûrs. Il sourit comme un bienheureux, oubliant même la douleur qui l’a poussé à s’arrêter là.

- Et toi... t’es ravitailleur d’eau, j’imagine ?

Hochement de tête. Le pirate fait quelques pas vers la rivière, désigne le grand seau qui a roulé lorsque le petit est tombé.

- C’est ton bidon ?

- Oui !

... quoique. J’ai jamais signé pour faire dans le bon goût, moi.

Le pirate glousse un peu et soudainement, quelque chose change entre eux. Le Livreur voit avec horreur le noiraud jeter un grand coup de pied au bidon qui plonge dans la rivière et disparaît, emporté par le courant.

- Mais... mais qu’est-ce que t’as fait ?

Il veut se redresser mais sa cheville gonflée se rappelle à lui, douloureusement. Poussant un cri, le petit doit se rattraper à un arbre, s’y accrocher, mettre le poids sur l’autre jambe. Le pirate sourit toujours, mais ce sourire ne lui semble plus du tout rassurant.

- Oh la la... je vais me faire gronder...

- Mais non...

Le pirate s’est rapproché, a tendu la main vers lui mais le Garçon recule. Sous ses pieds, le sol ne semble pas trop stable. C’est bizarre, trop bizarre. Le petit se mord l’intérieur des joues pour ne plus pleurer, garder courage.

- Me touche pas ! T’as jeté mon bidon.

- Excuse-moi, je l’ai pas fait exprès.

C’est décidé, ce sera la cheville.

Le sourire gentil est de retour. Un tout petit peu rasséréné et surtout fatigué, le gamin ne bouge plus. A nouveau l’adulte lui passe la main dans les cheveux.

- Je suis vraiment désolé, petit. J’ai pas contrôlé ma force. Tu m’en veux pas ?

Et l’enfant ment, pour que le type lui foute la paix.

- Non non, c’est bon... mais faut que je rentre maintenant.

- Tu vas réussir à marcher ?

C’est pas très facile à vrai dire. Le Livreur s’y essaie, boitille et manque de choir. Un pli soucieux barre le front de l’asiatique alors qu’il l’observe. Alors, sans rien dire, il attrape une branche qu’il casse pour la tendre au gamin.

- Tiens. Tu pourras toujours t’appuyer dessus.

Et l’enfant essaie, ça va déjà mieux. Reconnaissant, il adresse un joli sourire au monsieur.

- Merci !

- Pas de quoi. Maintenant, va retrouver les autres.

Le Garçon Perdu se retourne, fait quelques pas. Et alors qu’il est presque hors de vue, il entend la voix du pirate qui le hèle.

- Gamin ?

Il ne sait pas pourquoi il se retourne.

Il y a un bruit, un truc brutal qui lui casse les tympans. Mais le bruit est ignoré, recouvert par la douleur cuisante, infernale qui transperce son pied, sa jambe jusqu’à son cerveau. Jeté en avant par l’impact, le garçon à la vue brouillée par les larmes s’étale dans la boue et porte les mains à sa cheville déchiquetée, hurlant sa souffrance. Et au milieu de ses cris, de ses gémissements, de ses hoquets au relent de bile amère, il y a un rire. Un rire hystérique, tranchant comme une lame.

- Ahahahah putain c’était trop beau !! T’aurais dû voir ta gueule, gamin, c’était tellement génial !

Le pirate se tient les côtes, tellement mort de rire qu’il pleure lui aussi. Il reste incapable de se reprendre pendant quelques secondes puis finit par s’approcher, hilare, du gamin qui rampe pour lui échapper. A travers le brouillard de ses larmes et les éclairs de douleur, le petit sent qu’on le tire par les épaules, qu’on le remet droit et qu’on lui rend sa branche.

- Allez, file. Et si t’arrives jusqu’à l’Arbre, dis aux gamins que le Dragon les salue !!

Nouveau rire. Paralysé par la peur, le Garçon s’attend presque à un nouveau coup... qui ne vient pas. A la place, on le pousse un peu.

- Alors, tu te magnes ?

Puis :

- Si tu te casses pas, je m'occuperai de ton autre pied...

La menace fonctionne. Terrorisé par l’idée de souffrir encore, le Garçon se met à sautiller vers le Grand Arbre, laissant derrière lui de jolies petites gouttes de sang. Mains sur les hanches, Lòng le regarde partir avant de s’accroupir près de la petite flaque écarlate, conséquence de l’impact. Songeur, il trempe son index dans le liquide carmin et le porte à sa bouche, lapant le fluide, une expression pensive s'étant peinte sur son visage.

Nostalgie ? Non, ce serait trop définitif. Mais un certain vague à l’âme, certainement. C’est qu’il était plutôt mignon, ce gosse.

Le rire qui secoue soudain les épaules du matelot illumine son visage. Lòng, quelle immonde tarlouze tu fais. T’aurais dû le choper ou le tuer, pas faire dans la demi-mesure.

Que voulez-vous, il faut toujours qu'il soit trop sentimental.

Le pirate se redresse, la nostalgie l’a quitté. S’étirant sous le soleil du Pays de Jamais, il pousse un soupir d’aise encore un peu tremblant d’hilarité puis se détourne, gambadant comme un animal en direction du navire.



Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Hey, lors.
Et un âge ? 21 piges.
C'est quoi ton Avatar  ? Hibari Kyoka de Reborn!
Comment t'as découvert l'île ? Si Encre et Green ont suivi le voleur d'enfants, Lòng a suivi Soul qui - après avoir cédé à mes 50 (extraordinaires) arguments - a suffisamment titillé mon imagination pour que de son background naisse le Dragon.
Tu la trouves comment ? Mais toujours aussi splendide !
Dis, tu crois bien aux fées ? Ouaip.






The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Signal10

Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 


Dernière édition par Lòng le Jeu 6 Nov 2014 - 17:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Soul
Soul

♣ Chef des Soigneurs ♣


✘ AVENTURES : 1174
✘ SURNOM : L'Immuable
✘ AGE DU PERSO : Un peu trop mature.

✘ DISPO POUR RP ? : Difficilement (exception faite pour de nvx soigneurs ou trame précise); demandez toujours !
✘ LIENS :
The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Caduceus-e1412280052247 L'âme naît vieille dans le corps; c'est pour la rajeunir qu'il vieillit.
The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Caduceus-e1412280052247

Points de Sutures:
 


The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Empty
MessageSujet: Re: The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.    The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  EmptyMar 4 Nov 2014 - 19:55

The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  3928350404 The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  33620097 (because GAY) The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  3541531364 (... 8D) The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  678763489 (!!!)

Il n'y a pas de dragon dans les smileys. Dommage.
Je te l'ai déjà dit (puisque tu avais ta fiche prête AVANT la mienne), mais je te le redis ici encore; ton incarnation du Dragon a dépassé les esquisses que j'en avais faites, le rendant terriblement plus vivant. Plus vibrant. J'aurai pas pu rêver mieux.

Da best bro' Eva!

Citation :
Lòng put partir... il ne fit juste pas long chez les Garçons Perdus.
C'est sûr. Il ne fit pas Lòng feu! 8D






« C'est un peu de ton espoir, ce que les années
en ont perdu. On dirait ton ombre et qu'elle
cherche à se mettre debout. N'appelle personne.
Ton cœur ce n'est pas toi, c'est un enfant qui se
tourmente avec la crainte de tomber. »
- Bousquet
☤ Et des croquis ☤

Still trying:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://cidiene.wordpress.com/
Invité
Anonymous

Invité



The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Empty
MessageSujet: Re: The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.    The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  EmptyMar 4 Nov 2014 - 20:26

C'est mon tour cette fois de te souhaiter la bienvenue <3 bon d'accord, une rebienvenue. Mais quand même.

Bref, j'adore ce personnage, et je te l'ai déjà dit la dernière fois mais ta façon d'écrire... Miam ! Trop miam ! De la chantilly, c'est pour dire ô combien c'est bon.
Oui mais moi j'aime bien les comparaisons à la bouffe même si c'est pas stylé...

Du coup. Je suis désolée. Mais tu me dois deux rp hop ni une ni deux c'est pesé et emballé. Encre qui doit me dévorer, et ton nouveau mousse que. je. vais. dévorer. (Emeraude pleure sur cette phrase mais pour le coup je m'en fous, mon désir passe avant le sien 8D et puis Hibari moi je fonds).
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Empty
MessageSujet: Re: The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.    The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  EmptyJeu 6 Nov 2014 - 14:11

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





Quand c'est bon, c'est jamais trop long je crois. (Je m'excuse de ma lenteur à me pencher sur ton cas au passage...) Le portrait de Long m'a foutu des frissons. Il est terrible, humain, vivant et mort, c'est du grand art. Et sacré background en plus. Le bout d'aventure est le plus saisissant je crois. Et cette histoire de Démon Blanc, j'adore profondément ! Bref, sans surprise toujours, tu es validé avec un enthousiasme sincère et j'espère que moi, démon blanc, n'aura jamais affaire aux crocs de ton dragon.

_______________________________

Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure ! Tu peux même rejoindre d'autres rêveurs dans l'Odyssée des Songes. Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.










La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org/
Lòng Sơn Mai
Lòng Sơn Mai

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 638
✘ SURNOM : Le Dragon
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine. Pas plus, peut-être moins.

✘ DISPO POUR RP ? : Si tu l'oses ♥
✘ LIENS : Watch me become just an animal
Sujets en cours : I - II - III

The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Empty
MessageSujet: Re: The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.    The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  EmptyJeu 6 Nov 2014 - 17:33

Soul > Je suis vraiment content que Lòng te plaise. Ça m'aurait désolé de te décevoir donc je suis au comble de la satisfaction The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  3582817743
(AH ET OUI, JE SAIS. LES FRITES CEYBON).

Emeraude > Owiii, viens donc me dévorer !
(La chantilly c'est bon aussi. Ne t'arrête surtout pas avec tes comparaisons gustatives, j'en raffole The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  1411705186 )

Bref, merci pour les compliments, vous me rassurez puisque j'avais vraiment peur de faire plus rire que... peur, justement (je crois que j'en fais trop. C'est en accord avec cette peau). Et merci Pan pour tes mots et pour m'avoir validé une fois encore (et pas de soucis, j'ai toujours de quoi tuer le temps The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  180411518 )






The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Signal10

Choking on the smoke from the fire you started
Choking on the ash from the bridges you've burned


Playlist


Cadeau :
 
Revenir en haut Aller en bas
http://elorecohlt.tumblr.com
Contenu sponsorisé




The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Empty
MessageSujet: Re: The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.    The more you take the more you need, the more you suck the more you bleed.  Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-