Le deal à ne pas rater :
Les Loups-Garous de Thiercelieux (Edition 2021) – Jeu de société
7.75 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
Yell
Yell

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 188
✘ SURNOM : La CRIARDE
✘ AGE DU PERSO : 16 Pijes

✘ DISPO POUR RP ? : CARREMENT BABE
✘ LIENS : Le Groupe
Prime sur l'Individu

A en faire fondre la neige - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A en faire fondre la neige   A en faire fondre la neige - Page 2 EmptyLun 27 Sep 2021 - 13:15

C'était à la fois doux, et déchirant.
Doux, oui, car sous cette toile ballotée par les vents glaciaux se réchauffaient à la chaleur de leurs craintes deux des plus gros caractères de l'île.
Heureusement que personne ne les voyaient, il ne faudrait pas non plus qu'ils ne cessent dans l'imaginaire collectif d'être deux insupportables grandes gueules, chacune à leur façon, peut être que ce n'était que dans ces moments ou la parole et les actes, à défaut de ne faire qu'un, se réunissaient, éphémères, illusoires.

Déchirant oui, car aux grès des souffles, la tente finirait pas céder, les quelques ficelles pourpres et crépues, du crétin crêtu, s’effilocheraient.
Il ne mentait pas, Apache était sincère, souvent, ça lui valait des problèmes, souvent.

Mais la criarde le savait, il finirait par repartir, bien trop convaincu que tel le protagoniste d'une histoire fantastique, il résisterai toujours, s'en sortirai toujours.
Mais l'île n'est pas fantastique, elle n'est qu'absurde au delà de tout réel.
Il n'y a pas héros.

Mitigée, attristée, dorlotée le temps d'un instant dans ses bras métissés, elle repense.
Elle les voit, les gens, beaucoup de trac.
Elle les voit, les sent, les coups de batte,
les coups de feu.

Pas de celui qui réchauffe, non, bien qu'ils en auraient tous bien besoin, ici.
Apache périrait donc par le froid ?

Haut le cœur, gorge raclée,
Pensée évacuée, chassée.

-Si j'apprends qu'on ne te retrouve plus, j'irai moi aussi te chercher.

Sa prise se fait emprise,
sans même le savoir, ni même le vouloir.

-Et t'auras intérêt à être déjà bien claqué, parce que si tu me refais ça, tu va passer un très mauvais moment.

C'est très dur de dire aux gens ce qu'ils sont,
ce qu'ils nous sont.
Alors on joue d'artifices, on menace, on joue le jeu,
seulement, le coeur bouge, les joues sont rouges.






Ya Know what I say to The chosen Whites ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sick
Sick

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 78
✘ SURNOM : Le Poison.
✘ AGE DU PERSO : 17 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Nn j'vais mourir
✘ LIENS : Come into my head with me and make it stop.
Sujets en cours : I - II - III- IV - V - VI - VII - VIII

A en faire fondre la neige - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A en faire fondre la neige   A en faire fondre la neige - Page 2 EmptyDim 17 Oct 2021 - 18:12

Il fait froid, il fait si froid.
À travers le tissu de ses vêtements, Sick sent le vent s’infiltrer, taillé comme une lame chauffée à blanc. Comme à son arrivée à l’Ossuaire, sa traversée éclair, elle sait qu’au départ, ça fait mal.
Puis ça endort.

Elle rôde, le Poison. Entre chaque tente, chaque ossement, en quête d’un peu d’animation. La nuit est tombée comme un couvercle, la laissant seule avec des pensées qui crient.
Plutôt crever que de rester ainsi.
Plutôt crever.

Elle se perd un peu, la Sentinelle. Ça ne fait pas longtemps qu’elle est revenue, assez pour revenir dans son corps sans pour autant y établir une vraie résidence. Sous ses vêtements, l’hiver mord dans ses plaies et lui rappelle qu’il faudrait rentrer, trouver quelqu’un.

Et d’un coup, ça lui parvient.

Des voix familières, portées par le vent, un peu plus loin. Sous une tente de fortune, misérable mais préférable à la solitude.

Préférable à ses voix.

Sick accélère d’un pas mauvais et s’y engouffre sans éclat.

Elle bat des paupières, quelques fois pour s’habituer à l’intérieur. Et tout de suite son regard est attiré par l’éclat d’un rouge familier, juste pas comme du sang.
Une compagnie passée.

Elle avait toujours adoré le rouge.

Les mots fusent hors de sa bouche, portées par une acidité fébrile, juste assez dangereuse pour s’y crocher.

- Je dérange ?

Pas un bonjour, pas un merci. Le Poison est déjà assise sur le brancard, assez près pour sentir la chaleur qui se dégage d’eux. Ils auraient pu être n’importe qui, elle s’en serait contentée. Mais leurs traits sont familiers, elle les identifie sans peine.
Apache, son ancien compagnon de conneries.
Yell, sa pote de défonce actuelle.

Bien sûr qu’elle dérange, bien sûr qu’elle est trop proche. Mais il faut la comprendre, il fait si froid dehors.

Le sourire de Sick est éclatant, rien que son énergie est assez agitée pour briser le moment. Jaugeant l’un puis l’autre, elle laisse échapper un gloussement.

- Fallait me prévenir que c’était ici, la cabane de la baise. Je serais arrivée plus tôt.






Life is a song, a song
And the fires of hell burn long and dull
Life is a song, a song
And the raging fires of hell burn long

Life is a song, a song

A en faire fondre la neige - Page 2 Hell2611

A en faire fondre la neige - Page 2 Dumb2611
Revenir en haut Aller en bas
Yell
Yell

♣ Soigneur ♣


✘ AVENTURES : 188
✘ SURNOM : La CRIARDE
✘ AGE DU PERSO : 16 Pijes

✘ DISPO POUR RP ? : CARREMENT BABE
✘ LIENS : Le Groupe
Prime sur l'Individu

A en faire fondre la neige - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A en faire fondre la neige   A en faire fondre la neige - Page 2 EmptyDim 17 Oct 2021 - 20:25

Il fait chaud, si chaud.
c'est enivrant,
c'est jouissif.

Est-ce que c'était le chichon qui la faisait planer ? Cette friandise émiettée, roulée, tassée, allumée puis savourée ?
Elle essayait de s'en convaincre, de faire taire les quelques restants de pudeur qu'elle abritait en son sein, en son soi.

Sauf qu'elle le savait,
pour preuve,
Leurs coeurs battaient la chamade, que dis-je, ils se bataillaient, se répondaient.
Le second finissait toujours par répondre a son confrère, haut les coeurs, aussi hauts qu'ils tambourinaient les poitrines, un écho.

"Laisse moi sortir putain" qu'ils devaient se dire, les deux organes.
Si heureux de se réunir.

Donc non, ce n'était pas la came,
parce que la présence, aussi bienveillante qu'éphèmère, d'un ami sincère, d'un frère,
c'était la meilleure des drogues.

L'alcool fait oublier les peines, le joint soigne les maux de têtes.
mais rien ne soigne la solitude.
Sur cet océan gelé, quand on envoyait un message, un appel à l'aide, c'était la bouteille qui nous revenait.
Elle, aux lèvres de verres, au contenu réconfortant, réchauffant.

Elle était vraiment heureuse,
à en chialer.

- Je dérange ?

Son sang saute un battement,
Elle connait cette voix.
Elle se redresse, quelque peu, prenant peine de sécher ses quelques larmes, avant qu'on ne les aperçoivent, ou qu'elles ne deviennent cristaux.

- Fallait me prévenir que c’était ici, la cabane de la baise. Je serais arrivée plus tôt.

Elle n'avait pas eu la force d'être méfiante,
Elle aurait surement la force d'être accueillante, en reconnaissant, non sans cacher un certain étonnement doublé d'excitation, une autre vieille amie.
Comme des sans abris en banlieue de Manhattan, le poison venait se rajouter, comme une autre couche de déchet, autour du réchaud.
le vieux bidon rouillé s'était fait tente,
la feu s'était fait chaleur humaine.

-Putain mais quand tu veux belle gosse
En fait tout était si naturel,
c'était comme avant, bien que ses lèvres gercées pouvaient se fendre à tout moment, elle croquait l'instant à pleine dents.

Elle lui aurait bien proposé de se joindre à eux,
Mais Sick était pas comme ça,
C'était pas ca qui la faisait vibrer,
elle le savait, elle l'avait pratiqué même.
Après la cabane de la défonce, la tente de la baise, elle changera jamais.

-Ma sacoche, sur le tabouret, y'a a fumer dedans, c'est open bar pour toi

Ah, les ambiances de squats,
souvenirs,
souvenirs.






Ya Know what I say to The chosen Whites ?:
 
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

A en faire fondre la neige - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A en faire fondre la neige   A en faire fondre la neige - Page 2 EmptyLun 18 Oct 2021 - 0:21

Il faisait chaud. Il faisait bon. Il faisait doux et confortable entre les bras de la jolie blonde fumée. Et le vent qui soufflait glacial et tonitruant à l’extérieur, faisant se plier et claquer la toile de la tente ne faisait que renforcer plus encore la douceur chaleureuse de l'instant.
Comme une bulle de rêve couleur prairie au fin fond d'un cauchemar éternellement blanc.
Quelques brins d'herbes qui, en repoussant la neige, annonçaient le printemps.

Un soupire.
Souffle chaud contre la peau.
Les cœurs qui s'emballaient.
Et un frisson.

"Si j'apprends qu'on ne te retrouve plus, j'irai moi aussi te chercher."

Ça sonnait presque comme des menaces. Mais de celles ironiquement pétries de bienveillance. De bonnes intentions. D'inquiétude, en fait.
"Et t'auras intérêt à être déjà bien claqué, parce que si tu me refais ça, tu va passer un très mauvais moment."
Il n'y avait rien de bien drôle dans ce que disait Yell, pourtant, elle arracha un sourire au punk.

Et puis, avant qu'il n'ai pu répondre quoi que ce soit, il y eu un claquement de toile plus violent que les autres, suivi d'un souffle de froid qui s'engouffrait dans la tente accompagné de ses flocons de glace.

Apache cligna des yeux, avisant la nouvelle arrivée, la reconnaissant instantanément, et dans le même temps, peut être par pudeur, sans doute par reflex, Yell s'était un chouilla éloignée, mettant fin à leur étreinte sans que le punk ne la retienne.

"Je dérange ?


Oh bordel...

Elle.

Juste elle.

C'était... Sick.

Et ni une ni deux, la sentinelle avait posé ses fesses juste à coté de l'iroquois au teint malade.

Près.

Très près.

Tellement près qu'il pouvait sentir le froid qui émanait de sa peau plus encore que de ses airs.
Le feu de ses cheveux sonnait comme éteint, tout clairsemé de neige blanche, témoin de la tempête à l’extérieur. Toute échevelée, elle paraissait encore plus capable de tout que d'habitude, et vu son absence de limite, c'était pas peu dire.

Le chasseur abîmé ravala sa salive, s'attendant au pire.
En réponse à la mine un tantinet dans l’appréhension du garçon, un grand sourire mordant, suivi d'un rire, mais surtout d'une réplique qui eut le mérite d'a la fois le faire frissonner d'effroi et lui réchauffer les joues.

"Fallait me prévenir que c’était ici, la cabane de la baise. Je serais arrivée plus tôt.

- Sick...
- Putain mais quand tu veux belle gosse !"

Apache tourna la tête vivement, refixant toute son attention vers la Verte, la mine plutôt déconfite qu'il s'efforça de repeindre en un sourire de travers, mais restant néanmoins circonspecte.

Elle déconnait.
Bien sur qu'elle déconnait !
ElleS déconnaiENT même !

Fallait pas rêver...
...
Rêver ???

Non c'était pas le bon mot, pas vrai ?
C'était pas son genre, à l'iroquois du macadam, de se faire des idées comme ça ! Et si ça l'avait été, ça l'était plus du tout !
Il était maqué maintenant. C'était fini les plans ou les histoires bizarres !

"Ma sacoche, sur le tabouret, y'a a fumer dedans, c'est open bar pour toi"


Ouais, voila. Bonne idée. Qu'elle s'enfume, le Poison ! Ça la rendrait plus calme ! En tout cas, il espérait.
Par ce qu'il y avait bien une chose qu'il savait de Sick, l'anarchiste, c'était justement qu'il savait jamais jusqu’où elle était prête à aller.
Pas le genre de fille qu'on pouvait deviner.
Pas le genre de meuf avec qui il était bon de se laisser glisser.
Trop dur était la chute.
Mieux valait rester à distance.
Pas trop se laisser entraîner sur son terrain pentu et savonneux. Beaucoup BEAUCOUP trop casse gueule.
Apache en savait quelque chose. Il avait déjà testé.
Oh, il se souvenait pas de tout, voir de pas grand chose ! Juste d'un truc; il avait passé un très mauvais quart d'heure et s'était juré de plus s'y risquer.
Il avait goûté au poison et s'y était brûlé les lèvres, lui laissant une impression de malaise au fond de la gorge.

En attendant, que la Sick s'ensuque, l'Hérissé avançait un peu plus sur son avance, tirant sur la cigarette que la blonde et lui se partageaient jusque la.
Ca grésillait.
Ca tapait un peu derrière la tête et saturait un peu plus la lumière environnante.

"Tu reviens d’où comme ça ?" Une autre façon de demander ce qu'elle venait faire par la.
Pas le visiter quand même ? Ça lui ressemblait pas.
En tout cas, il lui semblait.
A moins qu'elle ne revienne de mission ?

Pff ! Encore moins probable !

Peut être rien que le hasard.

Et le punk, entre les deux filles, tira une seconde latte, plus fort que la première.
Il en avait besoin.

Vraiment besoin.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




A en faire fondre la neige - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: A en faire fondre la neige   A en faire fondre la neige - Page 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: La Brousse Aride :: L'Ossuaire Préhistorique-