Le deal à ne pas rater :
Fauteuil gaming CGM à 99€ (Appui-tête et oreiller lombaires – ...
99.99 €
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + Manette DualSense ...
99.99 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
Righteousness
Righteousness

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 154
✘ SURNOM : Le Rigoureux
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Maintenant, OUI
✘ LIENS : Tu t'souviens de moi ?


Mais si, tu t'souviens !

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2021 - 1:03

La tête lourde... Et tout le corps qui suivait. L'impression de peser des tonnes.
Tellement lourd qu'il avait la sensation de s'enfoncer à travers la planche qui se ramollissait.
Comme dans un gros marshmallow.
Et de descendre encore.
Un peu plus bas.
Plus profondément dans les entrailles de la terre.
Il y faisait chaud.
Étouffant.

Right avait mal au crane. Ça pulsait dans sa tête au rythme de son cœur qui battait. Mais de plus en plus lentement.
Ça ralentissait.

"Right RIGHT Right Riiight RiiiiiIiight..." Le sentinelle secoua mollement la tête de gauche à droite. L'impression que la voix du Sang Froid se répercutait dans tout les sens à l’intérieur de sa boite crânienne. Ça raisonnait. "Tu es mort MORT mort Mort MoRt...
- N.. Non..." Il parvint à lâcher dans un gémissement plaintif pétrit de douleur.
"Je me demande à qui tu va manquer MANQUER manquer mAnQuEr...
- Je suis pas mort..!" Pas encore. Et il sursauta brutalement, juste une fois, comme s'il venait de recevoir une brève décharge électrique. Il sentait comme quelque chose qui lui rampait sur les membres. Qui gigotait. Froid. Visqueux. Petits.

Des fourmis ..?
Ou des vers.

Nouveau sursaut, comme si son corps réagissait seul, cherchant à se débarrasser des parasites imaginaires. Ou réel.

"Je vais manquer... Au Grand Arbre." Qu'il fit d'une voix effrayée. Tremblante d'horreur. Les yeux grands ouverts dans le noir.

"Tu penses que tu va manquer MANQUER mAnQuEEeErr au TyRraAn Tyran TYRAN tyran ?"
L'adolescent secoua vivement la tête, comme s'il s'ébrouait, cherchait à se débarrasser de quelque chose qu'il avait dans les cheveux ou bien de se réveiller.

Pas de réponse.
A moins que ce ne soit la réponse.

"Le givre GIVRE givre n'a pas pris que les incapables, pourquoi POURQUOI pourquoi selon toi toi toi TOI... ?
- Je sais pas..." Il se boucha les oreilles de ses deux mains, nerveusement, serrant les dents. "J'EN SAIS RIEN !" Son propre hurlement lui arracha un gémissement de douleur. Sa voix avait explosé dans sa tête à la force de dynamites, comme un feu d'artifice de souffrance abjecte et profonde.
A rendre fou.

"N'oublierons pas quelques inutiles
inutiles pour sauver les vaillants ?"
Toujours les paumes plaquées sur les oreilles, le sentinelle avait fermé les yeux dans une volonté naïve de se soustraire à l'allemand.
Enfantin.
Inutile.
Il n'y avait aucune échappatoire.

"Les gens vraiment bons méritaient méritaient ils cet enfer ENFER enfer EnFeR ?
- Nan..! NAN !
- Tes Jambes méritaient méritaient elles tout ces coups COUPS coups ?
- NAN !" Right éclata en sanglots juste après son éclat de voix. C'était trop. Trop douloureux. Trop fort. Trop pour lui. Son ventre se tordait dans tout les sens. Il avait la nausée. La tête dans un étau. Le souffle court. Il avait chaud chaud chaud.
Et l'impression que des bestioles essayaient de se glisser sous sa peau.
Comme Twice essayait de lui rentrer dans la tête.

"Arrête...
- Méritait-il de gagner GAgnEr en trichant ?
- NAN ! Et il pleurait comme un désespéré, les mains plaquées sur son visage. "Un lache ! C'est qu'un LÂCHE ! Un TRICHEUR ! UN TRAITRE !"
Un salopard !
Un chien !
Un enfoiré !
Qui ne méritait RIEN !
Qui n'avait rien gagné !
Qui avait triché !
UN TRAITRE !

Et les sanglots redoublaient, les larmes inondant sa bouille pale et défractée.
Il se sentait mal.
Tellement mal.
L'impression qu'il allait vomir.
Sans jamais le faire.
Ca tanguait.
Et il s’enfonçait encore encore encore. Plus profond dans les ténèbres.
Mal au crane.
Bordel... Qu'est ce qu'il avait mal !

"S'il te plait... Arrête..." Sur le ton de supplications entre deux hoquets de larmes. "Arrête..."
Il ne s'arrêterait pas.
Pas aussi simplement, pas vrai ?
Right ne savait même pas pourquoi il suppliait. L'espoir s'était envolé depuis longtemps.

"Je vais manquer aux sentinelles..."
Il finit par dire en reniflant un peu pitoyablement. "Comme tu manque aux chasseurs."

C'était ce qu'il se passait quand on faisait bien son travail. Qu'on remplissait ses taches quotidiennes avec ferveurs.
Quand on disparaissait.

On manquait.






Chacun à sa place et les moutons seront bien gardés




Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2021 - 22:19

Ca y était,
Il était brisé, en miettes.
Il frappait, hurlait, chialait, ce moment tant attendu -par l'allemand surtout- était arrivé.

Finalement, il n'avait pas fallu tant que ça,
déçu ?
Non, il savait, il connait Right bien assez,
il sait ou réside ses faiblesses, d'ailleurs, Heinrich ou Twice auraient pu en profiter bien avant,
mais que voulez vous, c'était si dur de trouver une personne à apprécier pour le Sang Froid, il ne fallait pas la casser trop vite.

Et puis, ca n'allait pas non plus dans le sens de ses intérêts,
c'est juste que là, il l'avait demandé, lui même.
Le Rigoureux en avait marre d'être doté de force, mais de jamais n'en faire usage, l'objectivité trop souvent balayée par une cavalcade de sentiments trop peu adaptés au calme, au calcul.

Ton seul défaut, c'est d'être humain.


Ca devait cogiter à grande vitesse,
en bas,
ca devait se mouvoir, dans la tête de l'immobile.
Ca devait faire mal aussi, au corps, au cœur, au reste.

Il faut passer par là.

Contrairement au Sentinelle, enfermé, mais pourtant animé,
Heinrich lui, face à l'immensité verdoyante, se targuait d'un immobilisme complet.

Il ne faisait qu'écouter les réactions de son ami, perdu entre la colère, l'incompréhension, le désespoir.
Peut-être était il allé trop loin ?

Nein, es ist notwendig.

Sans doutes, mais jamais il ne l'avouera, ou plutôt, ne le comprendra,
s'ils étaient là tout les deux, dans leurs camisoles respectives bien que différentes, ce n'était pas pour passer un bon moment.

L'excitation pourtant encore grimpante il y a quelques minutes s'était calmée,
il ne fallait plus rien laisser aux vices, Right devait rester en vie.
Pour ça, il allait souffrir, c'est vrai, après tout, ca ne serait que la deuxième fois, en très peu de temps.

Le trappeur avait connu tellement pire, se l'était infligé même,
ce n'était rien, pour son esprit aveuglée, son corps mutilé en guise de carapace.
Combien de cicatrices,
Combien de maladies,
Combien de risques ?
Il ne comptait plus, maintenant, seuls passaient les heures, les minutes, les mots.

En fait,
C'était assez étrange, même pour lui,
Egaré dans sa dualité profonde, il tanguait chaque seconde, entre l'envie d'en arrêter là, et celle de pousser le vice bien plus loin encore.

Bien que son assise ne bougeait pas, son cœur lui balançait.
Le regard dans le vide, il pensait, subissait à sa manière, de concert avec Right,
cependant, ce n'était pas douloureux, juste… stimulant,
une question à laquelle il ne trouvait pas de réponse, même biaisée par sa mentalité datée et forgée de toute pièce par une éducation toxique ? Evènement Rare.

En fait,
Pour la première fois,
Il hésitait.

-Je vais manquer aux sentinelles.. Comme tu manque aux chasseurs.

Il ne devrait pas répondre, l'objectif était de mettre Right dans un grand flou, un énorme malaise,
il ne devait pas établir de vraie conversation, se contentant d'être cette petite voix pernicieuse qui susurrerait la traîtrise aux oreilles du Rigoureux, pour le mettre face à ses propres lacunes, et contradictions.

Tant pis.

-Je ne crois pas non, as tu entendu qui que ce soit se plaindre de mon départ ? as tu vu quiconque exprimer le moindre regret ?

Bien sur que non,
C'était certain.

-Il en sera de même pour toi, les gens comme nous ne sont pas récompensés, pas au Grand Arbre.

Fichu lieu de partage.






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Righteousness
Righteousness

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 154
✘ SURNOM : Le Rigoureux
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Maintenant, OUI
✘ LIENS : Tu t'souviens de moi ?


Mais si, tu t'souviens !

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyMar 27 Avr 2021 - 23:57

Il avait chaud. Tellement chaud.
L'impression de ne plus être bien loin des Enfers.

Ça lui tendait les bras, le serrait fort, l'empêchant de respirer correctement.
Il transpirait à grosses goutes. Sa sueur se mêlant à ses larmes, lui trempant le visage, glissant sur son front et jusque dans le creux de son cou.

Et il avait mal.

Capable d'entendre les pulsations violentes de son cœur jusque dans son crane.
Mal à la tête, mal au corps, mal au cœur.
Les muscles endoloris, courbaturés comme jamais ils n'avaient été à force de rester tendu à s'en déchirer.
Et ses doigts en feu. Ça lui brulait jusqu'aux coudes, comme s'il avait à un moment donné plongé ses mains dans de l'acide.

"Je ne crois pas non." Twice lui répondait. Il réagissait. Il y avait encore un lien. Un quelque chose d'avec l’extérieur. "As tu entendu qui que ce soit se plaindre de mon départ ?" Cela voulait dire que Right existait encore. Il n'était pas mort. Personne ne parlait avec les morts. Il n'avait pas disparu au fin fond des entrailles de la terre. "As tu vu quiconque exprimer le moindre regret ?"
Il n'était pas mort.
Son cadavre remuait encore.
Respirait encore.
Pensait encore.

"Il en sera de même pour toi, les gens comme nous ne sont pas récompensés, pas au Grand Arbre."
Les gens comme nous.
Est ce que Righteousness était comme Twice ?
Difficile à dire.
Difficile à croire.
Il l'aurait bien voulu.
Est ce qu'il le voulait toujours ?

"Moi, je me suis plaint de ton départ." Sa voix s'était faite plus calme. Enrouée par les hurlements qui avaient précédé. Méconnaissable. Plus basse. Épuisée. "Je t'ai cherché." Il avait peut être été le seul. Mais il n'y avait pas eu personne. "Je t'ai trouvé."
Est ce qu'il regrettait ?

Il allait être compliqué de dire que non.

Mais pour l'instant, ses pensées semblaient peu capables à se focaliser sur de telles questionnements.
C'était flou. Ca tanguait. Donnait le vertige. Toujours cette sensation de peser des tonnes en plus de cette chaleur étouffante.
Quasi l'impression de fondre.

"Qu'est ce qui t'a fait grandir ?"


La question semblait venir de nul-part.
Incongrue.
Et pourtant, elle avait franchi les lèvres du sentinelle comme si de rien était. Comme si elle avait toujours été la.
A attendre son moment.
Sans qu'il ne vienne jamais.

Et le noir pesait un peu plus lourd sur Right. Couverture pesante de ténèbres.






Chacun à sa place et les moutons seront bien gardés




Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2021 - 22:21

Il devait devenir bel et bien fou,
A poser des questions, maintenant.
Quelle drôle d'idée.

Oh,
Heinrich s'était emporté une fois, il ne laisserai rien d'autre s'échapper, surtout pas ça, et puis, il ne comprendrait pas,
Même lui, il ne comprendrait pas, malheureusement pour notre Allemand.

Pourtant il le connaissait bien,
Il l'avait vu agir, entendu parler, peut être deviné penser -bien que j'en doute, s'agissant de Right.

Je veux dire, lui qui avait été si proche du Sang Froid, sans doute plus proche que quiconque sur cette île de malheur, il n'avait pas compris ?
Heinrich était un nid à problème, il suintait les mauvaises intentions, transpirait le drame à pleins poumons,
Mais non, c'était pas assez pour le Rigoureux, apparement,
Alors sa question n'obtiendrai pas de réponse,
et au fond, il n'en avait pas besoin.

Il finirait bien par comprendre que Twice n'était qu'une bombe à retardement, Peter avait dû le prendre une de ces rares nuits ou ce rêve de servir le Reich était intense au point d'en devenir enfantin.
Le Sang Froid était une anomalie,
Une scène en noir et blanc dans un film tout de couleurs, une âme immobile au milieu du Chaos.
Il ne devait pas être là, n'aurait jamais dû.

Au moins n'aura-t-il pas vu de ses propres yeux la Grande Allemagne s'écrouler,
Au moins n'aura-t-il pas vu de ses propres yeux ses valeurs réduites à néant.
En fait,
Dans le vrai monde, il serait sans doute mort,
Réduit au rang d'une pièce à conviction historique, un jeune lavé de tout libre arbitre, conditionné, éduqué par, pour, et avec haine.

Sur l'île, même si, justement, il la haïssait, il restait au moins en vie, là, une relique éternelle, maudite.
Peut-être qu'il s'adoucira avec le temps,
que sa mémoire lui fera oublier les cours de biologie faussés, les histoires aux arrières goûts de propagande.

Vivra-t-il assez longtemps ?
Après tout, 19 ans,
c'était déjà assez vieux, pour tout ces jeunes envoyés en pâture au canons.

-Tu n'as pas besoin de le savoir, certaines personnes ne sont pas faites pour les enfantillages.


Sa voix était comme sa vie,
Crue,
Violente,
Haineuse.

Dieu que je hais tes faiblesses, Right.






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Righteousness
Righteousness

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 154
✘ SURNOM : Le Rigoureux
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Maintenant, OUI
✘ LIENS : Tu t'souviens de moi ?


Mais si, tu t'souviens !

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyMer 28 Avr 2021 - 23:58

"Tu n'as pas besoin de le savoir" La voix de Twice était tellement froide, que malgré la chaleur étouffante souterraine, Right sentit un frisson le parcourir. "Certaines personnes ne sont pas faites pour les enfantillages."
Un frisson désagréable. De malaise. De ceux que l'on ressentait quand on tombait malade. Accompagné d'une fièvre infernale. Mal de crane qui tambourinait. Douleur aux muscles crispés. Sueurs froides et cauchemars.

Dans le noir, la fumée ne s'était jamais dissipée. Comment aurait-elle pu ? Le conduit d'aération était si étroit qu'il faudrait sans doute au moins une nuit entière pour qu'elle s'en échappe.

Ca tanguait.

Right avait la tête qui tournait.
L'impression qu'il allait perdre pieds, à tout moment.
Odeur d'herbe brulée.
Acre.

Ca vacillait.

L'impression de tomber dans le vide, vertige brutal, pour une fraction de seconde. Et puis rien.
Il se sentait partir.
Dériver.
Il aurait voulu savoir.
Pour Twice.
Il aurait voulu savoir...

Mais il n'aurait rien.

Et il sombrait.
Perdant connaissance.

S'enfonçant dans le noir le plus complet.
Dans les cauchemars les plus sordides.
Et si tout cela n'avait été qu'un mauvais rêve ?
Quand il se réveillerait, il serait dans son lit, au Grand Arbre. En sécurité.

Peut être Twice n'était jamais parti.
Peut être qu'il le retrouverait, cet après midi, pendant sa pause.
Ils discuteraient de tout et surtout de rien.

"Comment te sens tu ?
- Mal."

"Dis moi, tu penses que tu peux tenir combien de temps, ici bas ?
- Laisse moi sortir."

"Dis moi, tu fera quoi une fois sorti d'ici ?
- Je recommencerai à vivre."

"Tu sais, j'avais creusé ce trou et construit ce cercueil au cas ou le givre te prendrait.
- ...
- Au final c'est moi qui t'aurais pris."


I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 1ff589e50eeb6748a8effcb7b7f5b9839e505371_00






Chacun à sa place et les moutons seront bien gardés




Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyVen 30 Avr 2021 - 23:46

A ces mots, aucune réponse,
Rien,
Le vide.
Le Noir, c'était en haut comme en bas, Twice avait été enterré en lui même dès sa jeunesse, prisonnier de cette carcasse et de cet esprit taillé au burin d'une théorie Raciste Dépravée et au marteau d'un Etat autoritaire.

Right ne faisait que vivre pareil, un peu,
Il était là sans vraiment être.
Il s'oubliait, sombrait dans le délire,
comment allait il en ressortir ?

Bonne question, pour l'allemand, ca avait été naturel, ca c'était fait sur la longueur.
Le processus avait duré 17 ans, le produit fini correspondait bien aux attentes, tout était en ordre.
Se croyant uniques, supérieurs, ces futurs Ubermenschen n'étaient finalement que de pâles copies, partageant tous les mêmes valeurs,
ce qui, de facto, les rendaient étonnement plats.

Bien qu'ils partageaient entre eux ce patriotisme, ils n'avaient pas de volonté,
tout était dicté, ceux qui ne rentraient pas dans le moule ne rentreraient pas dans les rangs.

Cette élite de la "Race" Humaine, aux cheveux de blés clair et aux yeux océans n'étaient rien d'autre qu'une "catégorie" d'hommes parmi tant d'autres.
Leur propre système les différenciait, leur simple existence constituait leur importance, leur rôle, leur place.

Heinrich s'en rendait compte, peu à peu,
Il avait vieilli à vu d'œil, mis face à toutes ces foutaises.
Sa vie était un mensonge.

Mais comment l'accepter ?
Que serait il, s'il n'était pas un soldat du Reich ?

Il n'aimait rien ni personne,
Il ne s'était intéressé qu'a l'utile, en tout temps, jamais aux futile, jamais au reste.
Une coquille vide,
Il n'était pas seulement plein de mauvaises intentions, en réalité, il était malade,
Malade de manquer de tout ce qui compose vraiment un Homme.

Voilà pourquoi il était aigri,
Voilà pourquoi tout paraissait âpre.

Il aurait peut-être aimé comprendre les "enfantillages", finalement.

Mais ce qui est fait est fait,
Heinrich était ainsi, errant sans but,
Il ne s'amusait pas, il tuait son ennui existentiel, cherchant réponses à ses propres névroses.

Il était tiraillé, là, assis.
Voulait il être un ami, un homme, un père ?

C'était bizarre de faire des choix,
Il n'y avait rien de rationnel dans tout ça,
Bordel, il détestait ça, de tout son être.

Peut-être se haïrait-il s'il devenait comme les autres ?
Il lui faudra bien du temps pour se répondre, et il n'allait pas en manquer.

La raison de tout ces craquages, allant à l'encontre de ses propres règles, toutes ces entorses.
Il avait ressenti avec Right,
Avait été heureux de le revoir,
Déçu de ce qu'il était, ou plutôt de ce qu'il restait,
Puis là, il doutait.

Serait-ce assez ?
Fallait il renforcer le Rigoureux, ou le briser ?
Lui donner des outils, ou en faire un pion ?

Le visage dans les mains, il crise,
il fallait que ca arrive, maintenant,
quel sale timing.

C'était vraiment pas le moment des introspections.

Il rit nerveusement,
Pour la première fois, il ne sait pas.
Aucun cheminement logique, aucune cohérence, ni mathématiques ni sciences, rien.
Juste son esprit cassé, qui sans même s'en rendre compte s'en allait en emmener un autre avec lui.

Pourquoi avoir fait ça ?
C'était vraiment la meilleure méthode ?
Qui était il pour enseigner ses forces, qui se révèleraient faiblesses un jour,
Qui l'étaient déjà, même.

Le yeux grands ouverts n'apercevant que la lumières entre ses doigts et le temps s'écoulant,
une heure, peut-être deux ?






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Righteousness
Righteousness

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 154
✘ SURNOM : Le Rigoureux
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Maintenant, OUI
✘ LIENS : Tu t'souviens de moi ?


Mais si, tu t'souviens !

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyMar 4 Mai 2021 - 1:25

Righteousness courait !
A toute vitesse et à bout de souffle, il courait !
Il aurait voulu aller plus vite, mais la neige dans laquelle ses pieds s'enfonçaient à chaque pas l'en empêchait, le ralentissant, rendant ses foulées plus lourdes, faisant brailler les muscles de ses jambes de douleur.
Il avait mal
Les os broyés.
De toute manière, il savait qu'il ne pourrait pas distancer le monstre derrière lui.
Un coup d’œil en arrière, rapide, mais il ne le vit pas dans le blizzard blanc qui brulait les rétines de son éclat trop puissant.
Aveugle.
La peur l'étreignait, lui serrant le cœur à l'en faire exploser.
Il avait peur peur peur.
Et il courait.
Il fuyait.

Soudain, le vide devant lui !
Le ravin s'était présenté comme un mirage. Une apparition fantomatique. Immense. Vertigineux.
Une seconde pour réfléchir, même pas.
Right avait sauté !

Tout son corps s’enveloppa d'angoisse et de vertige alors qu'il chutait, ses jambes battant comme au ralenti dans le vide.
Et puis tout autour de lui se mit à tomber de l'eau, en trombe !
Une cascade d'eau claire qui reflétait le soleil doux de l'après midi, entourée d'une verdure luxuriante.
Et il tombait !
Comme éternellement il tombait !
Le sentinelle cligna des yeux et en ce rien de temps, le paysage s'était évaporé, de nouveau remplacé par le blanc glacial et poudreux du Givre.

La chute.
Brutale décélération qui lui fit claquer brutalement de la mâchoire.
CRACK !
La poudreuse s'était envolée comme un nuage, révélant le verglas sévère.
Ça avait raisonné jusque dans son crane, partant de ses chevilles, la douleur remonta progressivement comme une nausée violente. Gorge serrée, larmes gelées aux yeux. Il ne s'était pourtant pas arrêté. Il s'était relevé sans même y penser, porté par l’adrénaline ou autre chose, et il avait reprit sa course.
Il courait.
Torture insoutenable à chaque pas !
Brulé par le froid.
Il courait !
Le monstre était la ! Derrière lui. Il pouvait le sentir. Son regard. Sa haine. Boule de ressentiment.
Et Right courait !
Et le blanc offrait le relais au noir.
Tout devenait sombre.
La neige n'était plus.
Il n'y avait plus que les ténèbres.
Abyssales.
Le souffle court et sifflant.
Sueurs froides, lèvres tremblantes, douleur lancinante. Le sentinelle tomba à genoux, glissant sur le sol lisse.

Il resta la, prostré, face contre terre, son souffle saccadé balayant la poussière.
Dans le noir.
Dans le vide.
Le monstre était la.
Derrière lui.
Dans son costume.
Trop bien habillé.
Il avait toujours été trop bien habillé.

Ça l’énervait, cette façon qu'il avait de s'habiller. De se tenir. D'être. De paraitre.
Trop sûr de lui. Il se prenait pour qui ?
Il savait tout hein ? Il croyait tout savoir mieux que les autres.
Et ce regard.
Énervant. Agaçant. Hautain.
Il regardait toujours les autres de haut alors qu'il en avait ni la taille ni la carrure.

Et puis, une main se posa sur son épaule.

Grande. Rude. Forte. Ferme. Chaude, brulante même.
Right retint sa respiration et un silence de mort s’abattit sur lui.
Le temps qui n'existait pourtant pas s’arrêta.

Ce n'était pas la main d'un enfant ni même celle d'un adolescent.
L'atmosphère pesait maintenant des tonnes.
Lourde comme cette main qui lui pressait l'épaule.
Possessive.
Menaçante.

"Regarde moi ces pédales ! Crois moi si je te voyais te comporter de cette manière, je te tuerais de mes propres mains."

Un frisson violent secoua Righteousness tout entier.

"Je t'étranglerai, mon fils. Je te tuerai."

Mon fils.
Unique fils.

"Je t'aimerai mieux mort que pédé."


Mort mort mort.

Enterré.
Mort.

"Tu deviendra un homme, mon fils."

Un homme mort.

Et la sensation que quelque chose lui rampait sur la peau.
Il secoua la tête dans un spasme nerveux.

Un homme fort.

La vision d'un visage tuméfié.
Éclaté.
Couvert de bleus douloureux.
Lèvre explosée ensanglantée.
Arcade ouverte en travers.
Yeux verts gonflés emplis de larmes.
Il lui rendait son regard.
Dans le miroir.


"Ma fierté."


Des cheveux blonds en bataille comme du blé.
Le regard clairière entouré de noir coquard.
Les larmes coulaient sur ses joues marquées, enflées, rougies et bleuies par la pluie de coups reçus.

Dans le miroir.

De longs cheveux blonds qui tombaient en cascade.

Elle le regardait.
Comme dans un miroir.







"Maman ?"








Right ouvrit les yeux brusquement, se réveillant en sursaut.

Retour à la réalité.
Et pourtant. Il faisait toujours noir.

Il ramena ses mains à son visage, se le frottant avec insistance, restant un moment comme ça. Immobile. Caché face contre ses paumes.

Il avait perdu connaissance.

Combien de temps ..?

Il ne le savait pas.




Ce qu'il savait c'est qu'il ne voulait plus y retourner.

Plus jamais.

Une longue inspiration tremblante.

Il se sentait mal.
Toujours aussi mal.
L'impression que tout son corps était en feu.
Que sa tête allait exploser.

Il posa une main contre la planche qui lui faisait face, sentant la douleur brulante qui lui partait du bout des doigts.
Il ne se souvenait même pas pourquoi il avait mal comme ça.
Et pourtant, sous ses doigts, c'était quelques restes de ses ongles qu'il pouvait sentir incrusté dans le bois.

"Twice ..?" Il tenta. Désespéré. Qu'avait-il à perdre, après tout.
Rien.
"Qu'est ce que tu fais ..?"

Sa voix ne sonnait ni en colère, ni apeurée. Simplement épuisée.
Toute ses forces l'avaient quitté. L'impression que tout énergie combative lui avait été retiré.
Vide.
Il se sentait vide.

Mort.

Et sur sa peau, ça remuait.






Chacun à sa place et les moutons seront bien gardés




Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyMer 5 Mai 2021 - 22:09

- Maman ?

Quoi ?
Pardon ?
Il avait dit quoi ?

Heinrich s'arrêta net,
Laissant ses introspections à un autre jour.
Pendant de longues minutes, il avait respiré fort, incapable de contenir ni ses reniflements gutturaux, ni ses rires perturbants,
La machine avait planté, était détraquée, le temps d'un instant.

il s'accroupi, une moitié de visage froide, tandis que l'autre est victime de Rictus incontrôlés et incontrôlables, comme un tremblement.
Twice avait toujours été une bombe, ca commençait à remonter, à la surface,
Le Chaos camouflé, dans une jungle terne, morne,
Morte.

Il s'abaisse, faisant face au tuyau en bambou, comme pour regarder le Rigoureux,
Comme s'il pouvait le voir, aux travers.
Il avait toujours su lire en lui, Il le ressentait, le devinait, la vue n'était qu'une facilité, une tricherie.

-Twice ..?  Qu'est ce que tu fais ..?

Il parlait, sans doute la bouche pleine d'autant de larmes que de Salive.
Sans aucune motivation, sans force, sans rien.
Il parlait comme un condamné.

La tête posée sur ses deux mains jointes, L'allemand pensait, il réfléchissait à plein nez même, ses respirations se faisant étonnement fortes.
Se Calmer,
Se Calmer,
Penser,
Rationnel.

Ca faisait combien de temps qu'il était là ?
Des heures,
Beaucoup d'heures.
Trop d'heures ?

Non, il ne fallait pas penser ça.

-Right

Une hésitation,
Courte,
Mais si longue, car si rare,
Inconnue même, une respiration à valeur de comète.

-Pourquoi veux tu devenir comme moi ?

Il était en roue libre, ne sachant plus quoi faire, quoi penser,
S'il avait l'habitude de fonctionner en binôme avec lui même, il n'avait pourtant jamais laissé les deux Twices Parler de concert.

Manipulation,
Pitié ?

Eux Mêmes ne le savaient pas.






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Righteousness
Righteousness

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 154
✘ SURNOM : Le Rigoureux
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Maintenant, OUI
✘ LIENS : Tu t'souviens de moi ?


Mais si, tu t'souviens !

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyJeu 6 Mai 2021 - 1:14

Qu'est ce que tu fais ?

La. Maintenant.

A quoi tu pense ?

Qu'est ce que tu fais ?
La. Tout de suite. La haut.

Pourquoi.

Qu'est ce que tu es devenu ?


Tu fais quoi ?

Et moi...

Il parlait comme un condamné.

Comme un homme mort. Un homme fort.

Épuisé.
Fatigué.
La tête lui tournait.
Et toujours sa main posée à plat devant lui.
Comme un lien qu'il cherchait.
Une chaleur à trouver, à travers ces planches de bois froid et humide.

Qu'est ce que tu m'as fait ?


"Right"
Le sentinelle prit une longue inspiration, fermant les yeux.
Entendre cette voix était comme un souffle d'air frais dans la fournaise. Un éclat de lumière dans le noir.
L'espoir d'on ne savait plus quoi.
Dernier lien tangible entre lui et la vie. Et entre les deux, la folie.
Il lui rappelait qu'il n'était pas encore mort. Pas tout à fait. Pas encore totalement oublié.
Disparu.
Sous la terre.
Bouffé par les vers.

Et sur sa peau, ça grouillait.


"Pourquoi veux tu devenir comme moi ?"

Pourquoi...
...Pourquoi
Pourquoi...

"Je voulais..." Une hésitation. Difficile de trouver les bons mots. La tête dans un étau. Il ravala sa salive avec difficulté. Il avait la bouche sèche comme s'il avait traversé un désert. L'impression que sa gorge était recouverte de papier de verre.
"Les faire taire."
Qui ça ?
Des voix ?
"Mes faiblesses."
Elles sont la. Toujours la.
A le torturer.
Tant de questions.
"Mes doutes."
Les règles sont simples. Claires. Et pourtant... Lui est si faillible.

"Les tuer."
Les étouffer.
Mais les tuer c'était mourir avec.
Les étrangler.
En avait-il conscience ?
Pas le moins du monde.

"Devenir un homme fort."

Devenir un homme mort.

Comme un arbre. Le tronc dur et sec. Rugueux. L'écorce solide.

Et creuse.
Et vide.

Mort.

"Froid."
Comme un cadavre.

"Je voulais..."

Il parlait au passé.
Sur un ton calme.
La voix cassée. Fragile.
Fatigué.

"...Réussir à les empêcher de rentrer dans ma tête."

Les autres.
Tout les autres.
"Faire tout ce qu'ils voulaient de moi."

Gagner la maitrise.

Je voulais pas être leur pute.
Arrêtez ça.

Mais regarde toi.
Regarde toi !
Regarde ou tu es !
Ce que tu as fait.
Dans quel état tu es !

Qu'est ce que tu fais ?

"Je voulais la maitrise de moi. Je voulais le Sang Froid."


Il avait gagné quoi ?

"Je voulais ne plus rien ressentir..."


Être comme une machine ?
Non.
Juste choisir quoi ressentir.

"...Sans que je décide de le ressentir."


Et maintenant ?

Tu fais quoi ?

Et maintenant.

Il était mort. Non ?
Pas encore.

L'impression que ça vacillait.
Comme si son cercueil s'était changé en une barque.
Une barque sans rame. Au milieu de l'océan. Dans le noir le plus profond. Pas une étoile dans le ciel.
Et une odeur de pourri qui s'infiltrait jusque dans son âme.





Je voulais qu'il soit fier.



Et Righteousness ramena sa main à son oreille, se caressant le lobe lointainement déchiré avec un air absent.






Chacun à sa place et les moutons seront bien gardés




Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyLun 10 Mai 2021 - 22:08

Ah Ah Ah Ah Ah.
Quelle terrible erreur Right.

Ce n'était pas une bonne idée,
Et de plus, il n'en serait sans doutes jamais capable.

On ne devient pas le Sang Froid,
On le nait.

L'avoir mis en terre,
ca l'aurait plutôt tué, que fait renaître.
Il n'allait pas émerger nouveau, il allait sortir de sous terre un homme mort.

Quelques tremblements,
Un main furieuse passée dans les cheveux, puis qui vient gratter son front.
Des Spasmes étouffants quelques rires et un air amusé.

Il se passait quoi, bordel.

-Comme c'est Drôle, nous nous ressemblons, pourtant...

Puis sa voix change, il parait soudainement si triste.
Le masque est défectueux, non pas car il n'a plus de filtres,
mais justement car il ne sait plus les contrôler.

-J'ai tout ce que tu convoites, et tu as tout ce que je n'ai jamais eu.

Puis, il tape du poing sur la terre, et hurle.

-Quelle bêtise ! On ne modèle pas un homme comme de l'argile !

Non,
Heinrich ne s'était pas taillé a force de volonté, il n'était pas devenu ce chasseur qu'il rêvait d'être,
Il n'avait fait qu'ajouter des couches, d'argiles,
Petit à petit,
Puis, elle devinrent solides,
Mais la poterie, c'est cruellement fragile.

Les dernières épaisseurs se craquelaient.
Tout avait commencé avec ce Garçon,
Le Rigoureux.

Quelle terrible erreur, Twice.


Mieux vaut être seul que mal entouré, hein ?
Mais qui pourrait trainer avec Heinrich, pas grand monde.

Foutaises.

Les pensées se font de plus en plus lointaines,
ne parviennent qu'a l'Allemand plus que les échos, des échos si distants, si déformés, si dissonants.

Peut-être devrait il le laisser là,
Enterrer à jamais (et de façon très littéral), ce qui s'avouerait être sa seule faiblesse.

Ou alors, le faire sortir, et accepter cet échec.

-M'être attaché à toi, lächerlich

C'est vrai ça, à quoi bon ? hein ?
Ressentir des choses,
ca servait à quoi ?

Regardez,
Le rigoureux lui, il en avait marre, de ressentir des choses,
ca ne pouvait être que mauvais.

L'impulsivité, c'était l'ennemi d'un esprit cartésien,
c'était la mort de toute logique,
c'était le triomphe de l'animal sur l'homme.

Alors il s'empare d'une pelle, d'une main.

Right ne méritait peut être pas ça ?
Ou alors,
Un animal ne méritait peut être pas telle sépulture ?

-Tu n'es définitivement pas comme moi.

A mi menaçant, à mi déçu,
Il reste là, debout, mais si tiraillé,
Il a autant envie de creuser que de repartir,
Lui ne bouge pas, mais il sent son corps et son cœur se distordre dans tout les sens, comme s'il avait de tout faire à la fois.

Ah, si seulement il y avait deux allemands,
je veux dire, physiquement, deux, pas double.

L'un finirait par se débarrasser de l'autre, et le tour serait joué, on serait fixés,
Mais bon, les deux visages font partie de la même pièce,
Pas de chance.

Pile, ou face.






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Righteousness
Righteousness

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 154
✘ SURNOM : Le Rigoureux
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Maintenant, OUI
✘ LIENS : Tu t'souviens de moi ?


Mais si, tu t'souviens !

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyLun 10 Mai 2021 - 23:43

Pas une bonne idée.
Ça non.
Tout ça, c'était pas une bonne idée.

Au fond de lui, au fond de sa tombe, Righteousness commençait à le ressentir, comme un vague malaise qui flottait au fond de son estomac.

Tuer ses sentiments.
Est ce que c'était possible ?
Les maitriser... Les enfermer dans une cage.
Les enterrer. Sous la terre. Six pieds sous terre.
Les laisser moisir la.
Pour l’éternité. Bouffés pas les vers.

Il secoua le bras un peu nerveusement, et puis la jambe.
Il les sentait qui rampaient sur sa peau. Qui cherchaient à la percer. A s'y faufiler.

Mais lui, est ce qu'il pourrait s'en tirer ?

"Comme c'est Drôle, nous nous ressemblons, pourtant..."
Heinrich, tout la haut, avait dit ça avec un air amusé, mais en bas, le sentinelle accueillit la réflexion avec des doutes. Peu convaincu par ces mots.
Ils se ressemblaient ?
Peut être sur d'autres aspects. Mais pas la dessus, n'est ce pas ?

Et puis, la voix de l'allemand changea, prenant des tons et saveurs que le Rigoureux n'avait encore jamais entendu chez lui.

"J'ai tout ce que tu convoites, et tu as tout ce que je n'ai jamais eu."


Il parlait bas, et paraissait soudainement si triste, comme abattu.
Des sentiments.
Des émotions.
Sa voix était chargée d'émotions comme un nuage se chargeait de pluie.
C'était rare. Inédit ?

Right avait déjà entendu quelques éclats de joie, de colère, voir d'inquiétude chez le Sang Froid. Mais tout cela avait toujours paru si discret, furtif, accompagné d'une retenu et d'une maitrise parfaite. Juste de quoi rappeler qu'il était humain, mais sans plus. Une touche de couleur dans un univers en noir et blanc, mais point trop n'en fallait jamais.
Aujourd'hui, c'était un débordement.

Heinrich frappa au sol brutalement et se mit à hurler, un orage qui éclatait, faisant sursauter Right dans son cercueil.
Il hurlait, à en réveiller les morts.
"Quelle bêtise ! On ne modèle pas un homme comme de l'argile !"

C'était une explosion !
Un tonnerre grondant.

Le Sang Froid avait voulu ériger des barrières autour des émotions de Right, quatre planches de bois humides à l'odeur de pourri, mais c'était les siennes qui semblaient sur le point de s'effondrer.
Ça craquait. Ça se fissurait.
Le barrage lâchait.
Et le Rigoureux sentait son cœur se serrer sans raison apparente.
La peur grimpait en lui, ravivant l'angoisse.

De quoi est ce que tu as peur ?


Entendre l'allemand se fissurer de cette manière, c'était effrayant.
C'était comme réaliser qu'un de ses parents était faillible. N'était pas le héros que l'on avait toujours cru.
Découvrir qu'il pouvait pleurer. Qu'il pouvait avoir peur. Qu'il pouvait douter. Ne pas savoir.
Un modèle qui se révélait plus complexe que ce qu'on avait cru. Plus fragile.

Est ce que Right avait peur pour lui même ?

Non.
Même pas.

C'était une angoisse plus diffuse, plus profonde. Qui réverbérait.
Right ne pensait pas à lui même.
Il n'y pensait plus.
Il ne pensait plus au bleu du ciel ni à l'air frais.
Il avait embrassé le noir, le feu et la douleur comme définitivement. L'impression qu'il ne se sortirait jamais de ce cauchemar. L'espoir était mort.

"M'être attaché à toi, lächerlich"

Il pestait. Et Right se sentait frissonner. L'angoisse le tordait, et en même temps une autre chose s'y mêlait sans parvenir à s'y lier réellement. Quelque chose qui n'allait pas avec.
Il ravala sa salive avec du mal.
Il avait mal.
La gorge sèche comme l'Enfer. La tête éclatée. Le corps en feu.

L'angoisse et des touches de plaisir qui s'y mélangeait mal, donnant une impression de nausée terrible.
Il avait envie de vomir, et sa main se plaqua sur sa bouche comme pour l'en dissuader.

A quoi bon ?
A quoi bon ressentir des choses,
Ça servait à quoi ?


A part souffrir. Faire souffrir.
Se sentir vivant.
Les éclats de rire, à en pleurer.

"Tu n'es définitivement pas comme moi."

L'accent tranchant de l'allemand avait souligné encore plus durement la colère et la déception qui brulaient dans ses mots, et Right l’accueillit comme un coup de pelle en pleine gueule. En plein thorax. Violent. Brutal.
A en couper le souffle.
Déçu.
Il l'avait déçu.

"Je suis désolé"
La voix du Rigoureux était faible, tremblante, à peine audible par le pirate, sans doute.
Une déception.

Je voulais qu'il soit fier.


Et plus bas encore, comme dans un souffle; "Pardonne moi"
Un échec.
Il avait raté.
Tout raté.

Manqué l'épreuve.
Il l'avait déçu.
Et ça faisait mal
Par dessus toute les autres douleurs qui le ravageaient.
Il ressentait ça tellement fort. Tellement trop puissamment.
Tout ses sens montés au maximum.
Incontrôlables.
Pire qu'à la normal.
Right se sentait submergé.
Écrasé.
A bout.

Je voulais que tu sois fier.


Pourtant il ne pleurait pas.

Il n'en avait plus la force.

Il n'en avait plus les larmes.

Sec.
Comme l'écorce d'un arbre mort à l’intérieur.
Dans le noir.






Chacun à sa place et les moutons seront bien gardés




Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyVen 21 Mai 2021 - 21:08

-Je suis désolé, Pardonne moi.

Sincère, comme touché, entre le calme et l'abattement.
Le mutisme du désolé, de l'imploration,
de l'ode au pardon, face à un autre, un qui effraie, qui intimide, mais qui réconforte.

Les excuses adressées à un père sévère.

Retournons à l'Allemand.
Lui,
Qui avait enterré le Rigoureux avec ses imperfections, qui comptait en faire renaître un mort, dénué de toute sensibilité.
Ah..
Il l'avait franchi,
la limite entre le renforcement,
Et le traumatisme.

Attendez, on parle de Right, ou d'Heinrich ?

Peu importe, il était là, ne sachant que faire.
Voulait il se débarrasser de ses faiblesses, les tuer ?
Ou alors, voulait il redonner naissance à un jeune homme encore plus imparfait,
qui avait démontré ses lacunes, laissant jaillir l'humanité par ses failles,
béantes.

Des deux ?

La Pelle se fracasse sur le sol, semblant porter avec elle tout le poids des contradictions de l'allemand.
Les doigts entremêlés, se combattant les uns les autres dans la chaleurs de la liaison, son esprit suffoquait,
si bien qu'il ne voyait plus clair.
La mécanique, pourtant si bien huilée, de l'Allemand, était défectueuse.
L'horloge confondait heures et minutes, si bien que les secondes duraient une éternité.

Que
Faire
Quoi
Faire
Pourquoi
Faire.

Qui être.

-Qui veux tu vraiment être ?

Il y avait dans son délire, comme une forme très inquiétante de maitrise,
comme si quelqu'un, là, au milieu de ses deux facettes, tenait le tout en place.

-Qui a donc fait de toi cette ébauche, cet inachevé?

Les mots, bien que presque hurlés, n'étaient pas vides de sens, ils reflétaient très bien les questionnements du Trappeur. La folie du Sang-Froid, bien qu'elle rendait ce nom illicite, ne lui enlevait en rien ce sens du drame, de la démesure théâtrale et presque poétique, qu'il affectionnait tant en qualité de propagande.

-De qui es tu la contrefaçon, qui doit on receler dans ce reflet a l'épreuve d'un miroir difformant ?

Tant de questions, posée avec la rage de celui qui veut savoir, avec l'avidité du frustré en quête de réponse.
Mais la seule véritable interrogation ne concernait pas vraiment le mis en terre non…

Heinrich, A qui parles tu ?






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Righteousness
Righteousness

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 154
✘ SURNOM : Le Rigoureux
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Maintenant, OUI
✘ LIENS : Tu t'souviens de moi ?


Mais si, tu t'souviens !

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyLun 7 Juin 2021 - 21:45

Il avait échoué.

Sur toute la ligne.

Une fois de plus ?
Une fois de trop.

Une fois c'était déjà trop.

Il n'avait pas droit à l'erreur
Et pourtant il venait d'en commettre une énorme.

Laquelle ?

Right n'en était même pas si sur.
Il se sentait perdu. Paumé au milieu de l'immensité noir. Enterré dans les ténèbres les plus abyssales.
Odeurs de bois humide et de fumée acre qui prenaient à la gorge.
Étranglé.
Écrasé de douleur et de culpabilité.
Perdu six pieds sous terre.

Désolé.
Ravagé.
Épuisé.


Mais toujours ce lien qui persistait.

Le dernier qui le liait à la réalité.
Une certaine réalité.


"Qui veux tu vraiment être ?"

Righteousness sentit sa gorge se serrer à lui en faire mal, à lui en donner la nausée. Visage crispé comme s'il allait pleurer, mais sans lâcher ni une larme, ni un sanglot.

Qui je veux vraiment être ?

Moi même.

Non.

Une meilleur version de moi même.

Vraiment ?

Qui veux ça ?
C'est toi qui veux ça ?
Qui t'as donné envie de ça?
Qui t'as fait croire que c'était ce que tu voulais ?
Qui t'as fait croire ça ?
Meilleur en quoi ?
Et surtout, pour qui ?

QUI ?

"Qui a donc fait de toi cette ébauche, cet inachevé?"
L'allemand criait, tout en haut, et sous la terre, le sentinelle tremblait de tout son corps, mais pas de froid.

QUI veut ça ?
QUI voulait ça ?

Le Rigoureux se prit la tête entre les mains, serrant les dents à se les en faire grincer douloureusement, s'ébouriffant les cheveux dans tout les sens, frappé d'une nervosité difficilement contrôlable.

Arrête...
Arrête !!!!


L'impression d'en avoir partout sur lui.
Qui rampaient sur sa peau. Cherchaient à la percer avec leurs têtes rondes. Poussant vers l’intérieur.
Ça cherchait à entrer en lui.
A glisser sous sa peau.
Stop !
STOP !

A lui rentrer dans la tête !

QUI  ??!!!


"De qui es tu la contrefaçon !

- Je sais pas..!
- Qui doit on receler dans ce reflet a l'épreuve d'un miroir difformant ?

- JE SAIS PLUS !"

Il l'avait oublié.

Il y avait bien longtemps de ça. Ou peut être pas tant.
Mais en tout cas, définitivement.
Il n'en restait que des résidus.
Comme les traces noires qui maculaient le sol après un feu de bois.
Un carnage.
Un champ de bataille abandonné, ou la végétation avait reprit ses droits, recouvrant le sang et le fer laissés la. La terre avait bu ce qui restait d'hémoglobine, avalé les os, les insectes s'étaient régalés des chairs en décomposition.
Il n'en restait rien.
Ou presque rien.
Tout avait été salement digéré.

Oublié oui. Mais les marques restaient.
A l’intérieur plus qu'à l’extérieur. Oreille déchiré. Souvenir effacé.
Une vieille cicatrice.
Témoin du passé.
D'une autre vie.

Il l'avait oublié.


Son père.






Chacun à sa place et les moutons seront bien gardés




Revenir en haut Aller en bas
Heinrich Von Hohenwelt
Heinrich Von Hohenwelt

☠ Trappeur du Port ☠


✘ AVENTURES : 279

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptySam 3 Juil 2021 - 21:50

A trop regarder aux tréfonds de l'Abysse
L'abysse finit par regarder en toi.

Foutaises,
L'adage à beau être convainquant, il ne convient pas, ne convient plus.
Les Abysses étant en ce temps logées dans les deux Iris de notre Allemand.

Abysses, Abimes,
Vies Abîmées,
Infinités d'avis, de réponses pour une unique questions
Multiplicité, tas de gens.. dans un seul, pourtant.


Il délire, lui aussi.

-Je sais pas..! JE SAIS PLUS !

Corde Vocales, déchirées par un cri d'outre tombe,
Voix et vérités déchirantes.

-L'AS TU SEULEMENT DEJA SU, HEIN ?
As tu eus cette chance.

Un beau tas de terre, un beau coup de pelle, par un beau couple, qui manquant beaucoup de place éprouve beaucoup de peines et manque beaucoup de paix.
Puis, Béatitude pleureuse, encore beaucoup, souvenirs de corde au cou, l'eau coule.
La pluie s'abat, ainsi la colère ressentie, le tonnerre retenti.
Les larmes du Trappeurs creusent des sillons,
Les larmes du ciel s'engouffrent,
terre et mer s'emmêlent, sans même penser a la droiture souffreteuse a qui l'air manquera.  
Enigmatique,
Sans doutes.

Il creuse, pour le sauver,
Faire ressortir le mort de terre, pour une seconde naissance, une autre chance.
Sans doute pour se tuer soi même, lui et ses espoirs volatile de se retrouver en l'autre, afin de se séparer d'une petite partie de soi.

Mais Right n'est rien de Twice.
Le Doublon ne pourra se séparer,
Se Diviser.

-EN AS TU DEJA FAIT LE CHOIX ? L AS TU PU ?

Un Oeil coule, l'autre s'enrage.
Il ne reste plus grand chose sur la tombe,
Encore quelques coups, et le mort pourra laisser place à la vie, de nouveau.






UN TWICE PEUT EN CACHER UN AUTRE LOL

~MusikThema~
Revenir en haut Aller en bas
Righteousness
Righteousness

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 154
✘ SURNOM : Le Rigoureux
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Maintenant, OUI
✘ LIENS : Tu t'souviens de moi ?


Mais si, tu t'souviens !

I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 EmptyDim 4 Juil 2021 - 0:35

"L'AS TU SEULEMENT DÉJÀ SU, HEIN ?"

OUI !
Une certitude douloureuse, violente, qui serrait le cœur et les tripes à en gerber son âme.
OUI !
Il l'avait su.
Sensation paradoxale d'une libération ligotée. Enfermée. Baillonée. Enterrée.
Il avait eu cette chance.
Connu cette chance de malheur. Cette malédiction.

"Qui a donc fait de toi cette ébauche, cet inachevé?
De qui es tu la contrefaçon !
Qui doit on receler dans ce reflet a l'épreuve d'un miroir difformant ?"
QUI ?
Qui es tu ?
Et veux tu être ?

Cette chance.

"Je te tuerai mon fils. De mes propres mains."


Qui..?

"TU M'ENTEND ? DE MES PROPRES MAINS !"

Le tonnerre gronda, éclatant, retentissant comme s'il déchirait la terre plutôt que le ciel.
"EN AS TU DÉJÀ FAIT LE CHOIX ?"
"Ma chair. Mon sang."
Les mains meurtries ensanglantées plaquées contre ses oreilles, Right s'était mit à hurler, comme un mélange de douleur et de colère.

"L AS TU PU ?"

Memento, homo, quia pulvis es, et in pulverem reverteris.

L'odeur de la terre se faisait plus forte, plus acre. L'humidité s'infiltrait comme la pluie s’abattait au dessus de lui, l'atmosphère s'en imprégnant, le pourri poisseux prenait à la gorge, étouffait l'esprit.
L'orage hurlait, couvrant quasiment les voix qui s'entre déchiraient.

"NAN !" Righteousness criait, sa voix enraillée, sifflante, brisée. Elle portait peu mais transportait tout. "Nan..." Pour mieux disparaitre, épuisée.
A bout de nerf.
A bout de tout.
Vidé jusqu'au dernier souffle.
Ses dernières forces...
Perdues.

Au dessus de lui, les coups de pelles s'enfonçaient dans la terre lourde et sombre, à un rythme effréné.
Et pourtant, le sentinelle ne ressentait rien, comme assommé. déconnecté de lui même.
La tête lui tournait.
Ça vacillait.
Les vers le bouffaient.
Ils avaient réussi à percer sa peau.
Il avait hurlé, oui.
Il avait hurlé; non.
C'était il y avait sept coups de pelle, mais c'était comme si c'était hier.
Ils rampaient sous sa peau, repoussaient la chair, s'enfonçaient plus loin en lui, et jusque dans son crane.
Right pouvait les sentir.
Et la poussière humide qui lui chatouillait le nez.
Un filet d'air frais qui s'infiltrait entre les planches de son cercueil.
Presque douloureux.
Il fronça les sourcils alors que des gouttes d'eau atteignaient son front douloureux, plic ploquant, glissant glaciales sur son visage, redessinant le chemin de ses larmes.
L'adolescent ouvrit les yeux, lui qui avait oublié même qu'il les avait fermé.

Fiat lux et facta est lux
Et il vit la lumière.

Glissant entre les planches rigides et rêches, la pluie tombait, heurtant les lèvres gercées du garçon perdu qui entrouvrit la bouche, accueillant la fraicheur blessante sur sa langue.

Il était mort.
Il avait frôlé l'Enfer, s'était enfoncé dans les ténèbres les plus profondes
Et maintenant.
La vie lui tendait de nouveau les bras.


Mais il pose sa main droite sur moi et il dit : " N’aie pas peur ! Je suis le premier et le dernier, je suis le Vivant. J’étais mort, mais maintenant, je suis vivant."


Tout cela n'avait pas été vain.






Chacun à sa place et les moutons seront bien gardés




Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\   I'm gonna break you, I'm gonna make you, A fucking psycho.../!\/!\/!\ [TW Violence, torture] /!\/!\/!\ - Page 3 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses-