Le Deal du moment : -44%
Ecran PC Gamer Incurvé – ACER – ...
Voir le deal
159.99 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyLun 10 Mai 2021 - 2:32

"Je ne crois rien du tout! Je sais ce que j’ai entendu."
Ce qu'il avait entendu ??
Apache tirait maintenant une tronche ahurie parfaitement assortie à son look; bouche ouverte mais muette, les yeux noirs ronds comme des billes, cheveux dressés sur la tête. Ca lui donnait des airs encore plus hérissés qu'au demeurant. On aurait dit qu'il avait foutu les doigts dans une prise électrique.

"Mais qu'est c'que tu m'raconte la ?"
Il parvint à souffler en une expiration.
En face de lui, le blessé n'en menait pas large mais tenait le cap. Il semblait tiraillé entre colère et gêne, sa pâleur maladive soulignée par du rouge sur ses joues de gosse, secoué par quelques tiques qui le faisaient grimacer, témoin de sa nervosité.

Qu'est ce qu'il avait dit ? Qu'est ce qu'il avait bien pu dire pour le mettre dans cet état la ? Et il croyait quoi en fait ?


Pendant que l'iroquois cherchait une réponse à des questions même pas clairement posée, le Dandy quand à lui semblait fondre de honte, perdant de sa morgue.
Pourtant, les mots qu'il s’apprêtait à prononcer étaient loin d'être innocent.

"Je ne suis pas pédé. Juste... pour être clair."


En cet instant, le punk eu la nette impression de se recevoir un piano à queue sur la tête. Et pas le plus petit modèle.
Il cligna des yeux, pas sur d'avoir bien entendu. Bien compris.
Il était...
Ou plutôt il était pas... Hein ?

Comme s'il reprenait soudainement contenance, le chasseur referma d'un seul coup la bouche, se redressant, se recomposant une attitude plus décontractée, surtout moins ébaubie, ravalant sa salive. Il se passa une main sur le visage.

"Ooooook ok.." Il souffla dans un soupire, peut être plus pour lui même que pour Skunk. Toujours le visage caché dans sa main, comme s'il était exaspéré de ce qu'il venait d'entendre. C'était d'ailleurs plutôt le cas. Mais le pire, c'était que le récolteur n'avait pas tout à fait terminé !
Il ajouta, un peu dans la précipitation, comme s'il avait encore une fois cru pouvoir lire dans les pensées de l'anarchiste ;

"Et j’en ai rien à foutre si c’était “juste une blague”, elle ne me fait pas rire, compris?"


La main quitta la bouille du révolté, retombant mollement à sa droite, expression d'une lassitude adolescente surjouée, le regard d'Apache en disait désormais long sur ce qu'il pensait.
Il fixait maintenant l'autre avec un air mi moqueur mi exaspéré. Un léger sourire fade relevant ses lèvres.

"Ok Skunk." Son sourire se fit plus grand, mais sans saveur. Pas vraiment moqueur. Pas une seule seconde chaleureux. Il était mécanique. Ironique. "Bein écoute, je suis ravi d'le savoir !" Mais son ton disait en fait tout l'inverse. Il était pas ravi du tout de ce qu'il avait entendu. Il ajouta l'instant de juste après, changeant de rythme, mimant faussement maintenant la confidence. "Si ça peut te rassurer, t'es vraiment pas mon genre de mec de toute manière."

C'était bizarre.
Vraiment étrange.
Il avait raté un truc, l'Hérissé.
Il le sentait.
Mais la réflexion du Dandy l'avait piqué. A croire qu'être gay était la pire des tares. C'était comme ça qu'il l'avait présenté non ? C'était clair.
S'il était énervé, l'iroquois ?
Pas tout à fait. Mais pas loin.
Se ramasser de l'homophobie dans la gueule n'était jamais agréable.
Oh, il avait l'habitude. Et adorait faire tourner en bourrique ses détracteurs ! Mais c'était pas non plus comme si ça lui faisait plaisir.

Mais pourquoi est ce que Diable le Dandy s'était mis ça dans la tete ?
Qu'est ce qu'il avait dit ?
Il se souvenait pas de lui avoir proposé de se rouler dans le foin après cette mission !
Merde !
C'était quoi son problème ?






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Skunk
Skunk

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 120
✘ SURNOM : (Le) Dandy
✘ AGE DU PERSO : Tout juste quatorze ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, well...
✘ LIENS :
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 I'm surrounded by idiots
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Carnets ouverts : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XII
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Recueils ouverts : - -

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptySam 22 Mai 2021 - 20:03

Skunk voit très bien ce moment où l’agacement perplexe d’Apache devient autre chose, une émotion froide et hostile que le Récolteur s’oblige à encaisser sans détourner le regard : qu’est-ce qu’il en a à foutre, au fond ? Tant pis si ce petit con de punk se vexe parce que son compagnon de route refuse de faire les frais de ses blagues. Skunk ne va quand même pas tout lui passer sous prétexte que... que quoi, Apache a été un peu sympa avec lui ?

... Très sympa avec lui ?

Bien plus que la plupart des autres gosses l’ont jamais été ?

Le Dandy refuse de baisser les yeux avant le métis, mais ses doigts qui pianotent mécaniquement sur ses béquilles trahissent son profond malaise. Une part de lui regrette déjà ce qu’il a dit. C’était peut-être inutilement agressif ? Est-ce qu’il a pris trop à coeur ce qui n’était rien qu’une mauvaise vanne ? Est-ce qu’il aurait mieux fait de se taire ? De se laisser faire ? (Et de ne pas tout gâcher, pour une fois...)

Perturbé, le plus jeune des deux Perdus se demande pourquoi cela le travaille tellement de remballer un couillon de punk qu’il connait à peine. Mais Apache ne lui laisse pas le temps de trouver une réponse.

“Ok Skunk.”

Le Récolteur se crispe et il ouvre la bouche par réflexe, prêt à rectifier l’Hérissé avec mauvaise humeur. Mais avant que le moindre son ait le temps de passer les lèvres du Dandy, ce dernier prend brusquement conscience du tableau que lui oppose Apache - le regard dur de ses yeux noirs, la nonchalance glacée de sa posture, l’ironie qui infiltre sa voix comme de l’acide. Et ce vide menaçant, derrière son sourire.

Non...

Le visage trop pâle de Skunk se lisse d’un coup. Ses lèvres se referment tandis qu’il fixe Apache en silence, quelque chose d’illisible au fond de ses yeux clairs.

Les surnoms insultants, il en a l’habitude. Certains sont évidents, d’autres plus sournois et difficiles à comprendre. Mais tous allument cette même lueur vicieuse dans le regard de ceux qui les prononcent, cet éclat qu’il reconnait parfaitement bien dans les prunelles sombres et le rictus d’Apache.

... Non...

Apache n’a pas oublié que le Récolteur préfère qu’on l’appelle Dandy. Il a juste fait exprès de l’appeler Skunk.

Et c’est une évidence qui fait beaucoup plus mal qu’elle ne le devrait.

“Ben écoute, je suis ravi d'le savoir ! Si ça peut te rassurer, t'es vraiment pas mon genre de mec de toute manière.”

Skunk endure un instant la provocation et le cynisme cinglant du regard d’Apache, avant de céder et de détourner la tête. Il ne se sent pas bien, vraiment pas bien, et il ne comprend pas pourquoi. Certes, il est physiquement bien déglingué, épuisé d’angoisse et de douleur ; mais il a déjà tenu tête à bien plus violent que le punk, en étant très amoché, et ce n’était pas aussi... difficile.

Peut-être parce que l’Hérissé exagère, non? Skunk n’a fait que refuser une insulte, ce n’était pas la peine de riposter avec une telle malveillance... Pourquoi s’énerver à ce point? Apache aurait pu se contenter de faire un peu la gueule, puis ils auraient fini par croiser une autre jolie bestiole comme le colibri ou les lapins en chocolat, cela aurait fait diversion, ils auraient recommencé à parler comme si de rien n’était, et...

... Et quoi, Skunk? Et quoi?
Arrête de faire semblant, arrête de te chercher des excuses.
A tort ou à raison, tu l’as ouvert une fois de trop.
Tu savais très bien que ça finirait ainsi.


Mais pourtant, cette fois, c’était...

"Pas si mal parti ?"
Te fais pas d’illusion.
Et de toute façon, si c’était vrai, ce serait pire.


Skunk ne peut s’empêcher de penser à tout ce qu’il s’est passé depuis que Right l’a traîné hors de la Cabane Souterraine, en début d’après-midi, à tous ces moments où Apache a accepté de l’aider, simplement, sans faire de commentaire, sans rien demander en échange. Mais aussi à tous ces petits détails qui n’en sont pas vraiment, toutes ces attentions que personne ne lui accorde jamais - ne pas l’interrompre quand il parle trop longtemps, lui demander son avis, ne pas se foutre de sa gueule à cause de ces manies et tics qu’il ne maîtrise pas - et voilà qu’il vient de foutre tout cela en l’air pour quoi, une insulte qu’il n’apprécie pas et une égratignure sur son petit égo?...

“Rien n’est jamais assez bien pour Monsieur, de toute façon.”

... Il aurait mieux fait de se taire.

Encore. Toujours.

Trop tard.
Alors avance, maintenant, avance et ferme ta gueule.
Ferme juste bien ta gueule.


L’expression du Récolteur s’assombrit ; il essaie de faire passer sa honte et sa culpabilité pour de la colère, mais même lui se rend compte que cela n’est pas très convaincant. Alors, faute de mieux, il décide de simplement continuer sa route, attentif à ne pas glisser quand ses béquilles se posent dans les gravillons comestibles du chemin.

Si Apache est satisfait de sa petite vengeance et accepte de le suivre, tant mieux. Si le punk préfère lâcher le sac et le laisser se démerder tout seul... Eh bien, Skunk se démerdera tout seul.

Tôt ou tard, il en revient toujours là, de toute façon.






In order to insult me, I must first value your opinion.
Nice try though.
Now please go fuck yourself with a cactus.
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_20Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_21Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_22Sugar Rush [Flashback] - Page 4 5t7e
(And if I were you, I wouldn't love me neither.)

Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyLun 7 Juin 2021 - 20:00

Apache avait balancé sa petite réplique salée d'ironie. Ouais.
Et puis quoi ?



Et puis rien.


Littéralement; rien.

Le Dandy avait détourné le regard, simplement, et sa mine s'était assombrie plus encore.
Et puis rien. Ouais.
Le silence.
Pas de réponse.
Pas d'insultes.
Pas de gueulante.

Pourtant, jusqu'ici, le récolteur avait su prouver au punk qu'il n'avait pas la langue dans sa poche.
Que les mots, c'était son affaire, et qu'il savait les manier avec brio.
Pas radin niveau vocabulaire, loin de la.
Alors pourquoi est ce que ce coup ci il se la jouait carpe ?
Ca lui allait décidément pas au teint de se taire, à celui la.

Sous les yeux noirs et plein d'attente de l'iroquois, Skunk visiblement battait en retraite en allant de l'avant.
Il reprit la route, tout simplement, comme si de rien était, toujours équipé de ses béquilles improvisée.
Il n'y avait que l'expression froide et dure sur sa mine qui laissait entrevoir qu'il y avait bien quelque chose.
Un truc qu'il se refusait à lâcher bien qu'il l'ai avalé de travers.

Mais c'était sans compter sur le chasseur qui l'accompagnait.

"Hey, attend !"
Fit l'Hérissé en le rattrapant en un rien de temps, posant une main sur son épaule et se postant quasi devant lui. C'était presque comme s'il lui barrait la route mais sans vraiment le faire. "Explique toi !" Le ton n'était pas vraiment doux. Plutôt péremptoire. "C'est quoi ton problème ?" Si le Dandy avait du mal à exprimer certaines choses, il allait vite apprendre qu'Apache, lui, n'aimait pas les non-dits. "Pourquoi tu m'as poussé tout à l'heure, hein ?" Il était temps de s'expliquer. "J't'ai fait quoi moi ?!"

C'était pas juste ! Merde !
Il lui avait rien fait ! Pas qu'il sache en tout cas. Alors il était temps que Skunk recrache le morceau. De toute manière, l'anarchiste ne le lâcherait pas tant qu'il se serait pas expliqué.
Et ça se lisait facilement dans ses yeux noirs déterminés.
Il voulait savoir !
C'était que le récolteur, même s'il venait pratiquement de le rencontrer, il lui paraissait marrant, dans son genre !
Sympa ?
Difficile à dire en vrai.
Avec son look de vrp coincé. Il lui manquait qu'une mallette en faux cuir plastoque pour parfaire la dégaine.
Mais quoi qu'il en soit, ses réflexes anti autoritaires, rares dans le coin, avaient piqué l’intérêt du révolté. Assez en tout cas pour qu'il n'ai pas envie de se brouiller sur le long terme avec celui la.
Pas pour l'instant en tout cas.







"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Skunk
Skunk

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 120
✘ SURNOM : (Le) Dandy
✘ AGE DU PERSO : Tout juste quatorze ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, well...
✘ LIENS :
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 I'm surrounded by idiots
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Carnets ouverts : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XII
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Recueils ouverts : - -

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptySam 12 Juin 2021 - 22:43

“Hey, attends !”

Une main lui attrape l’épaule. Une nouvelle fois, Skunk tressaille et se tétanise, prêt d’instinct à ce que le geste soit suivi d’un coup. Mais Apache se contente de lui couper la route, et le Dandy réalise qu’en fait le punk ne le retient même pas vraiment, qu’il voulait visiblement juste l’arrêter sans l’immobiliser de force. Ce serait presque rassurant, si l’Hérissé ne le dévisageait pas avec ce regard sombre, aussi calme en apparence que profondément déterminé - un regard inédit, qui fait insidieusement frissonner Skunk sans qu’il puisse dire pourquoi.

“Explique-toi ! C’est quoi ton problème ?”

“... Mon problème ?”

Pour le coup, malgré son appréhension bien visible et son teint toujours crayeux, le Dandy retrouve fugitivement son habituelle expressivité indignée :

“Mais je t’emmerde, putain! Juste parce que je refuse de me laisser insul-”

“Pourquoi tu m'as poussé tout à l'heure, hein ? J't'ai fait quoi moi ?!”

Chose rare, Skunk est si surpris qu’il s’interrompt tout net, bouche entrouverte. Ses yeux pers restent accrochés aux deux billes noires d’Apache le temps de quelques secondes d’incrédulité totale, le temps de déterminer si ce crétin de punk est bien sérieux, le temps de se demander s’il est vraiment stupide ou juste royalement à côté de la plaque - Apache doit quand même bien savoir ce qu’il a fait, non ? Il ne peut pas avoir dit un truc pareil par accident?

Puis, doucement, l’expression éberluée de Skunk se lisse à nouveau, redevient un mélange d’amertume et de profond malaise. Cette fois il parvient à ne pas baisser les yeux, mais il ne peut rien faire pour dissimuler les tâches rouges qui se ravivent sur ses joues trop pâles.

Quelque chose lui échappe, maintenant il en est sûr. Et cela commence tout doucement à le faire paniquer.

Est-ce que Apache ne s’est vraiment pas rendu compte que c’était une insulte ? Cela semble hautement improbable vu (son regard son sourire son ton) la manière dont il l’a dit. Non, ce n’est pas comme cette sale histoire de babouin, ce n’est pas juste un malentendu. Dans les mots d’Apache, il y avait de l’acide, il y avait l’intention de blesser.

Mais alors, par tous les Esprits de cette foutue île, pourquoi le Chasseur parait ne pas comprendre ce que Skunk lui reproche ? Ils se connaissent à peine, mais Apache n’a pas l’air d’être du genre hypocrite - suffit de voir comment il a parlé à ce psychopathe de Right pour comprendre que ce fou de punk tient plus à ce qui sort de sa grande gueule qu’à sa survie. Le Dandy l’a très bien noté : plus que quelque chose qu’il respecte, c’est quelque chose qu’il apprécie, et qu’il n’a pas vu très souvent.

Skunk ne comprend pas. Il envisage un instant de ne pas répondre, de se défausser d’un “laisse tomber” et de poursuivre son chemin en espérant que Apache se lasse. Mais même lui se rend bien compte, à la manière dont le métis le fixe, que ce dernier ne va pas le lâcher aussi facilement.

Mais que faire, alors? Il ne va quand même pas se lancer dans un suicidaire “ne m’appelle pas “chéri””... L’envoyer chier plus violemment, alors, pour clore la discussion ? Skunk sait le faire, ça, un peu trop bien même. Mais il n’a toujours pas envie de s’engueuler avec ce garçon qui l’a aidé, il n’a pas envie d’aggraver des dégâts qu’il juge déjà irrémédiables, et encore moins parce qu’il n’a pas compris ce que Apache attendait de lui. Qu’est-ce qu’il est censé dire, qu’est-ce qu’il est censé faire?

La façade que le Dandy a lutté pour remettre en place s’effondre de plus en plus visiblement, le ramenant à son point de départ : un embarras nauséeux et paumé, qui sème des tics sans fin le long de son dos à l’agonie et finit par l’obliger à regarder ailleurs. Si bien que quand il ose enfin répondre à Apache, sa voix est sèche, mais nettement pas aussi assurée qu’il l’aimerait :

“Ça te fait peut-être marrer de te foutre de ma gueule en parlant de... d’amoureux et de... de trucs dans ce genre...”

Il déglutit, comme si cette phrase anormalement vague et peu appropriée suffisait à le rendre malade. Son regard retourne quand même chercher celui du métis, avec une hargne perceptible à travers sa honte :

“... Mais c'est pas drôle. T’as pas à me traiter de pédale comme ça, alors que j’ai rien fait pour t’emmerder. Et t’as pas à... à...”

T’as pas à m’aider par pure pitié, parce que tu me vois comme une lopette fragile incapable de se débrouiller toute seule.

Mais cette dernière phrase, Skunk n'arrive pas à la dire. Incompréhension ou pas, il n'est pas encore assez désespéré pour engueuler sciemment Apache parce que ce dernier l'a aidé. Même si le punk l'a vraiment fait pour une raison aussi humiliante.






In order to insult me, I must first value your opinion.
Nice try though.
Now please go fuck yourself with a cactus.
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_20Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_21Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_22Sugar Rush [Flashback] - Page 4 5t7e
(And if I were you, I wouldn't love me neither.)

Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyDim 13 Juin 2021 - 0:36

L'acharnement de l'Apache eut pour résultat de rendre la parole au Dandy qui déjà, sous ses assauts verbaux se débattait par les mots, reprenait vie, du moins, dans un premier temps, et plus ou moins efficacement.
Pourtant, à la fameuse question qui valait au moins trois millions, le récolteur s’interrompit, se figeant, la bouche entre ouverte comme si une vilaine sorcière tentaculaire venue de nul-part lui avait arraché la voix.
A la place de sa langue, ce fut sa mine qui se mit à s'exprimer.
Incrédulité.
Amertume.
Malaise.
Questionnement...
Et... Quelques bribes de panique !
Un peu de rouge sur ses joues trop pâlichonnes.
On lisait en Skunk comme dans un livre ouvert. Mais le genre pas clair ! Du moins, pour le punk qui ne possédait pas le décodeur.

Est ce que la question qu'il lui avait posé était si compliquée ?
Ou alors est ce qu'il l'a trouvait stupide ?
C'était sensé être une évidence ? Ou bien un mystérieux secret qui devait, pour des raisons inconnues, rester bien gardé ?

Et comme Apache, le Dandy hésitait.
Ça se voyait !
Ça charbonnait sévère dans la grosse tête dure du gamin grognon pété de vocabulaire.
Bein qu'est ce qu'il attendait alors, pour l'utiliser ? Pour s'expliquer ! Pour briller de sa verbe acérée !
Apache se souvenait d'un petit gars bien plus loquace lorsqu'il s'agissait de causer d'un con de chauve sauveur de l'humanité qu'existait même pas pour de vrai !
Ou alors pour échafauder des théories tarabiscotées sur le pourquoi du comment de cette foutue machine, et de qui ou quoi pourrait bien en tenir les commandes !
Et même pas connes, les fameuses théories, hein ?!
Alors quoi ?

Le punk cligna des yeux alors que ceux clairs et paumés de l'autre garçon quittaient finalement les siens. Lui qui jusqu'ici avait su tenir tête à ses yeux noirs incendiaires et insistants, il avait fini par abdiquer. Détourner le regard. Briser cette étrange bataille silencieuse. Déstabilisant un chouilla le plus âgé, même si le pire était encore à venir. Car comme l'avait ressenti dans l'instant l'iroquois, si le Dandy le lâchait ainsi du regard, c'était par ce qu'il s’apprêtait enfin à lui répondre.
Il avait bien deviné.

"Ça te fait peut-être marrer de te foutre de ma gueule en parlant de... d’amoureux et de... de trucs dans ce genre..."
Nouveau clignement. Cette fois à répétition, comme un papillonnement de cils. Pas sur d'avoir bien entendu, ou surtout bien compris.
Il avait dit amoureux ?
De quoi il parlait bordel de merde...

La bouille de l'Hérissé se décomposa dans une expression d'incompréhension absolument exagérée, sa bouche s'ouvrant comme s'il venait d'entendre le truc le plus improbable qu'on puisse prononcer.
Mais l'instant d'après, ses yeux se firent plus grand.
Putain mais...
Ça y était.
Ça percutait.
Ça lui revenait.
Ce truc qu'il avait dit.
Amoureux.
Qu'en vrai il n'avait même pas vraiment zappé mais c'était juste que c'était...
Une vanne débile, tellement lancée à la cantonade qu'il n'avait pas pris la peine de l'imprimer.

"... Mais c'est pas drôle. T’as pas à me traiter de pédale comme ça."
Le chasseur referma la bouche, se redressant comme s'il venait de recevoir un coup invisible. "Alors que j’ai rien fait pour t’emmerder. Et t’as pas à... à...
- Mais c'est TOI qu'a commencé d'abord !!!!"
Ainsi il serait difficile de savoir si Skunk serait parvenu à terminer sa phrase. Visiblement outré, l'anarchiste avait prit le relais avec un certain... Manque de maturité, on pourra dire. Il enchaina sans s'en formaliser une seconde; "C'est TOI qu'a sorti que comme quoi j'te traitais comme ma GONZESSE !"
Et pourquoi ?
Juste par ce qu'il s'était permis de se mettre un peu plus devant vu que lui était armé et tenait droit sur ses guibolles contrairement à l'autre !

"Merde ! Tu fais CHIER la !" Au moins !
C'était vraiment pas sérieux ! Apache pouvait comprendre que le Dandy soit blessé dans son égo, mais fallait peut être pas trop dépasser les bornes des limites ! "J'ai fais que rebondir sur c'que t'as dit, mec !" Il déconnait sévère la !
Mais surtout, il allait falloir clarifier un petit truc et rapidos. Par ce que si au final le punk avait décidé de laissé tomber pour l'histoire de l'insulte raciste, jugeant qu'il s'agissait visiblement d'une maladresse sans mauvaises intentions ou pensées, il allait sans aucun doute être plus compliqué de se justifier vis à vis de l'homophobie crasse qui suintait dans les mots du récolteur trop bien sapé.

"Et puis t'as quoi contre les pédales d'abord ?"
Le regard noir s'était fait plus acéré, se plissant. Plus suspicieux. "T'as un problème avec les pédés ?" Le langage n'était même pas volontairement choisi pour choquer. Le punk avait ses mauvaises habitudes. Des mots parfois mal sélectionnés, chargés d'une violence et d'une provocation mal dosées. Involontairement tranchants.
Il termina, histoire de pas trop laisser le doute planer. Il y avait déjà bien assez d'incompréhension dans l'air pour en rajouter. "Par ce que quelque-chose me dit que j'le suis au moins deux fois plus que toi."






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Skunk
Skunk

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 120
✘ SURNOM : (Le) Dandy
✘ AGE DU PERSO : Tout juste quatorze ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, well...
✘ LIENS :
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 I'm surrounded by idiots
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Carnets ouverts : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XII
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Recueils ouverts : - -

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyDim 13 Juin 2021 - 21:20

Si Skunk a pu craindre de passer (encore plus) pour un idiot parce qu’il n’a pas réussi à achever sa propre phrase, heureusement Apache a la bonne grâce d’enchaîner avec son style habituel : sans laisser passer la moindre seconde de silence.

“Mais c'est TOI qu'as commencé d'abord !!!! C'est TOI qu'as sorti que comme quoi j'te traitais comme ma GONZESSE !”

Le Dandy a le temps de ciller trois ou quatre fois, trop vite, pendant que sa rancoeur humiliée redevient de la perplexité. Puis lui aussi il comprend brusquement à quoi son interlocuteur fait allusion, et il lâche avec une spontanéité pas beaucoup plus mature que celle de l’autre Perdu :

“Quoi, c’est juste à cause de ça que tu m’as balancé un truc pareil ?!”

“Merde ! Tu fais CHIER là ! J'ai fais que rebondir sur c'que t'as dit, mec !"

Skunk n’en revient pas : est-ce que le punk a vraiment pris la mouche pour une telle connerie ?!

“C’est toi qui fais chier, putain, c’était même pas vraiment une insulte ! J’ai dit ça parce que... Il y avait des circonstances, merde ! T’exagères !”

Le Récolteur se tasse sur lui-même d’un air grincheux, qui ne cache pas très bien un subtil soupçon de mauvaise foi.

“Et ce “comme quoi” n’a rien à foutre dans ta phrase !”

Il le dit comme une espèce de coup de grâce dramatique, avant de se détourner d’Apache d’un geste à peine surjoué et résolument boudeur.

Il est contrarié, oh que oui. Trop pour réaliser que pourtant quelque chose s’est dénoué dans sa poitrine, que l’angoisse acide qui rongeait son ventre s’est dissipée d’un coup.

Parce que soudain, enfin, tout devient logique. L’attaque d’Apache, aussi vexante soit-elle, n’est pas sortie de nulle part. Le punk ne s’est pas retourné contre lui gratuitement, par pur plaisir de se moquer et de rabaisser. C’était juste un malentendu, deux crétins au sang chaud qui ont chacun sorti une énormité sans le vouloir.

Skunk n’a peut-être pas tout gâché, finalement.

Même si bon, d’accord, cela reste de sa faute ; “circonstances” ou pas, stress lié au gros lézard en gélatine ou non, au fond, le Récolteur sait bien qu’il a merdé. D’ailleurs, même s’il continue de faire la gueule par pur principe, il n’est pas très fier d’avoir fait ce commentaire. Encore moins maintenant qu’il a compris que Apache cherchait sincèrement à le défendre.

Il y a même une part de lui qui envisage (avec réticence) de s’embarquer dans des excuses. Mais avant que Skunk ait le temps de décider s’il a la force de s’engager sur ce terrain glissant, Apache reprend la parole, d’un ton tout à la fois plus calme et plus menaçant :

“Et puis t'as quoi contre les pédales d'abord ?”

“... Pardon?”

Skunk sursaute presque et redresse la tête, surpris de constater que si lui se sent un peu moins mal, Apache a l’air de plus en plus fermé, et qu’il y a comme une ombre désagréable dans les yeux plissés du métis.

“T'as un problème avec les pédés ?”

Le Dandy en reste une nouvelle fois muet, mais cette fois-ci pas tant par incrédulité que par pure incompréhension - cela doit se voir, d’ailleurs, et par la suite il regrettera amèrement d’avoir laissé échapper un moment de flottement aussi visible : lui qui se réjouissait à peine de la résolution de l’un de ses loupés, voilà que Apache le pousse sans ménagement dans un autre...

Mais pourquoi il me demande ça ?

“... Ben... Non ? C’est juste que...”

Il fronce les sourcils, déstabilisé par sa propre hésitation : il ne sait pas ce qu’il est censé dire. Il ne s’attendait vraiment pas à une telle question, et il recommence à avoir cette sensation rance de rater quelque chose. Mais au moins, sur ce coup-là, le punk a visiblement décidé de ne pas laisser au Dandy le temps de se perdre dans ses réflexions :

“Parce que quelque-chose me dit que j'le suis au moins deux fois plus que toi.”

Sans réfléchir, Skunk fait une petite moue approbatrice et vaguement compatissante, l’air de dire “ouais, tu m’étonnes que t’y aies droit aussi”. L’espace d’une seconde, ses yeux clairs glissent vers le T-shirt du punk, avec sa tête de chat maintenant mi-blanche, mi-rose crocodile. Puis le Dandy ramène son attention sur le visage du métis, toujours du même air un peu perdu et distant, comme s’il attendait la suite pour tenter de mieux comprendre de quoi parle Apache.

Ce n’est qu’au bout de plusieurs secondes que Skunk cille à nouveau, vivement, comme s’il réintégrait brusquement la réalité :

“Attends, comment ça tu... tu... Genre, pour de vrai ?”






In order to insult me, I must first value your opinion.
Nice try though.
Now please go fuck yourself with a cactus.
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_20Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_21Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_22Sugar Rush [Flashback] - Page 4 5t7e
(And if I were you, I wouldn't love me neither.)

Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyLun 14 Juin 2021 - 2:16

Apache n'en croyait pas ses oreilles alors que Skunk, à mesure que le punk balançait sa sauce, réagissait à sa saveur un peu piquante, y ajoutant ses propres épices qui faisaient grimacer !
Le plat promettait d'arracher les papilles et de chauffer les esprits.

Non mais il était SÉRIEUX lui, la ?
Il OSAIT juger que l'Hérissé avait over réagit en répondant à son attaque sexiste même pas mérité ?? Alors que c'était LUI qui l'avait poussé par terre après ça ?
Comment ça il exagérait !!!?
Mais c'était le récolteur qu'abusait de fou la !!

C'était vraiment l’hôpital qui se foutait de la charité, et abasourdi, le chasseur avait prit une grosse inspiration, presqu'à s'en faire gonfler les joues. C'était plutôt son torse qui avait prit un peu plus d'ampleur en fait, comme un petit coq qui se gonflait tellement il se sentait outré par les répliques qu'il entendait !

"Et ce “comme quoi” n’a rien à foutre dans ta phrase !"

Un Mais je t'emmerde ! Sur le bout des lèvres que le métisse ne lâcha pas, se contentant de se les pincer comme pour se retenir.
Non mais il disait que qu'est c'qu'il voulait en fait ! OH ! Maintenant il se la jouait Bescherelle avec ça !
Et puis c'était quoi cette attitude ?

Genre ça y était, c'était le coup final ? C'était bien mal connaitre l'anarchiste.
Les joues du punk se teintèrent d'un peu de rouge saveur vexation et une moue boudeuse s'était dessinée sur sa mine.
Le Dandy ne s'en tirerait pas comme ça ! Foie d'anar sur la table !

Et d'ailleurs, enfin, le vrai sujet, du moins ce qu'Apache considérait comme tel, entra dans la partie !

A sa première question, Skunk sembla totalement déstabilisé. Il était clair qu'il ne s'attendait pas du tout à un revirement comme celui la. Un genre de virage serré, pris un peu trop vite, avec d'un coté un précipice, de l'autre de la roche bien escarpée. Un coup à s'envoyer en l'air, mais pas dans le bon sens du terme. Plutôt dans le décors.

Le Dandy avait cessé de se la jouer serial péteur plus haut que son cul, et était redescendu d'un cran, redonnant toute son attention au métisse qui ne le lâchait pas des yeux, ne ratant pas une miette de ses expressions et réactions.

"T'as un problème avec les pédés ?"
Qu'il lui avait balancé avait un air de pas rigoler. Et Skunk en resta bouche bée. Ah il disait plus rien la d'un coup hein ? Ca lui avait coupé la chique à ce drôle de bavard !
Sur l'instant, l'iroquois en ressenti un genre de satisfaction un peu bizarre.

"... Ben... Non ? C’est juste que..."

C'était juste que quoi ?
Il l'avait bien eu ! Il pouvait plus rien dire mis à part ces quelques bégaiements. Et le punk acheva l'histoire, à sa manière du moins.

"Parce que quelque-chose me dit que j'le suis au moins deux fois plus que toi."

Si ça c'était pas bien envoyé !
Il la ramènerait pas de si tôt la dessus pas vrai ? Il avait compris le truc maintenant. C'était sur. Les histoires de virilos bas de plafond aux biscotos plus développés que le cerveau, ça marchait pas avec lui ! Et c'était un peu étrange de se dire que même avec sa dégaine de rat de bibliothèque croisé avec un majordome, il avait été nécessaire de le lui faire comprendre, à ce récolteur la.

Mais au lieu de rougir, de baisser les yeux, de bégayer quelques excuses ou bien même de juste copieusement l'insulter en assortiment d'une gueule dégoutée, le Dandy eut une toute autre attitude que le punk ne rata pas.
Il tira une tronche... Presque comme s'il... comprenait ? Validait ? Et ses yeux clairs balayèrent le chasseur, comme s'il le regardait un peu mieux, l'analysait, l'air de rien, l'air absent.
Comme si son regard soulignait une évidence.

Et puis, alors qu'un ange passait, repassait, et trépassait pendant de trop longues minutes d'un silence malaisant, l'expression de Skunk se mue, ses yeux cillant, comme si...
Comme s'il venait en fait d'entendre ce que l'anarchiste venait de lui dire.

"Attends, comment ça tu... tu..."
Apache cligna des yeux, le gout de ce qu'il avait considéré comme un genre de victoire se diluant dans sa bouche jusqu'à disparaitre, laissant place à l'incompréhension.
Il... Il... Quoi ?

"Genre, pour de vrai ?"


En cette instant, même s'il n'existait en fait pas, le temps se figea.

Apache fixait Skunk. Ne le lâchant pas des yeux. Et sa mine sonnait presque comme paralysée. Il ne clignait même plus.
Un moment de rien.
Et lentement, un sourire bizarre remonta progressivement sur les lèvres du punk. Ca lui donnait comme une bouille ironique.
Abasourdi.
Encore.

Mais c'était quoi cette question, putain ?

Et alors qu'il se posait celle la, les expressions revinrent prendre vie sur le visage du révolté, facile à suivre, facile à lire, pétrie d'incompréhension.
Sa bouche se tordit comme s'il allait répondre quelque chose, mais rien ne vint, et toujours ce sourire de travers qui lui barrait la mine.
Celui ci eu tôt fait de se transformer à son tour, pour au final que le punk ne lâche un rire.

Pas amère ni acide.
Pas moqueur ni ironique.
Un rire.
Un vrai.
Un gloussement de gosse qui se marrait pour de bon.

Le genre d'esclaffement qui crevait les bulles de tension.

"T'es con ou quoi ?" Fit l'Hérissé une fois un peu calmé, mais toujours à moitié rigolard. "T'en connais beaucoup qui font semblant ?"
Jouer à faire semblant d'être gay ? C'était vraiment une drôle d'idée ça ! Fallait sacrément avoir l'esprit tordu et pas avoir peur de se prendre des raclées pour rien, alors !
Peut être un truc de maso.

"Bon alors t'as capté ?" Apache avait reprit un ton un peu plus sérieux. "C'est pas moi qui vais t'insulter de tafiole, Et en plus c'est même pas une insulte en vrai !"
En tout cas ça ne devrait pas.
Ça coulait de source, pas vrai ?
Inutile d'en rajouter.
Cette fois Skunk aura compris.
Clair comme de l'eau de roche.
Tout à l'heure, le punk n'avait fait que rebondir sur la remarque sexiste du Dandy, s'amusant avec le thème de l'homosexualité puisque lui même était, d'une certaine manière, plus ou moins concerné.
Voila tout.
Pas de quoi prendre la mouche, hein ?
Sauf si on avait un problème avec le sujet.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Skunk
Skunk

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 120
✘ SURNOM : (Le) Dandy
✘ AGE DU PERSO : Tout juste quatorze ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, well...
✘ LIENS :
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 I'm surrounded by idiots
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Carnets ouverts : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XII
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Recueils ouverts : - -

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyMar 28 Déc 2021 - 20:20

Skunk n’a pas vraiment réfléchi, avant de poser sa question. C’est rare. Extrêmement rare. Mais il est fatigué, il a mal, cette conversation aux allures de montagnes russes le déstabilise à mort, et il s’attendait tellement peu à ce qu’Apache lui balance un truc pareil… Alors oui, pour une fois, il a laissé filer un moment de spontanéité, teinté de surprise et (surtout) d’une curiosité presque naïve.

Une erreur terrible, évidemment.

Skunk a le temps de la regretter cent fois, mille fois, dix mille fois pendant que le métis le dévisage en silence, avec un drôle de sourire de traviole : oh non, qu’est-ce qu’il a dit, encore ?… Ce n’était quand même pas insultant cette fois… si ? Ridicule ? Hors sujet ? Qu’est-ce qu’il a dit, qu’est-ce qu’il a fait ?!

Apache ne dit toujours rien et le Dandy fronce les sourcils, serre les dents, tente d’avoir l’air sûr de lui, de paraître plus provocateur que méfiant. Il se retient pour ne pas reculer, pour ne pas montrer qu’il craint de plus en plus nettement de se prendre une beigne - pourquoi il se prendrait une beigne, il ne le sait même pas vraiment. C’est juste que l’expression illisible du punk rend le Récolteur extrêmement nerveux, que le reste de leur dialogue était quand même bien tendu, que… que…

Et soudain, Apache se met à rire.

Pas un grand rire théâtral, pas non plus un ricanement luisant de venin. Juste un petit rire spontané, un peu gloussant, un rire de gosse que même Skunk parvient (prudemment) à interpréter comme plus incrédule que moqueur. Ce n’est pas exactement rassurant, mais ce n’est pas menaçant non plus. C’est inattendu, ce dont le Dandy a horreur. Mais cela paraît sincère. Presque assez pour que Skunk s’en sente timidement soulagé: alors Apache ne va pas lui refaire le portrait, finalement ?

"T'es con ou quoi ? T'en connais beaucoup qui font semblant ?"

Le Dandy se renfrogne instantanément, vexé:

"Je ne suis pas con."

Il en reste cependant là de son puissant argumentaire, vu que… eh bien, il serait bien en peine de dire à Apache qu’il connaît des gens ouvertement gays. Peut-être qu’il en a croisé dans l’Ordinaire et qu’il les a oubliés, mais honnêtement il en doute: il a toujours eu cette impression (complètement absurde, il le réalise à présent) qu’être homosexuel, c’était pour les stars comme Freddie Mercury ou Elton John, ou alors un truc glauque entre mecs louches qui traînent dans la rue après la tombée de la nuit. Jamais il ne lui est venu à l’idée que cela pouvait concerner des gens ordinaires, encore moins des garçons de son âge…

Bon, même si au fond, ce dernier point ne le surprend pas tant que ça: déjà qu’il ne comprend pas pourquoi tous les ados autour de lui deviennent hystériques dès qu’on mentionne le mot "sexualité", franchement, est-ce que c’est si étonnant que ces rustres primitifs shootés aux hormones ne se limitent pas au sexe opposé?

Skunk, lui, est très au-dessus de tout ça. Allons.

"Bon alors t'as capté ? C'est pas moi qui vais t'insulter de tafiole. Et en plus c'est même pas une insulte en vrai !"

Skunk a beau s’être un peu détendu, il grimace quand même : tafiole, pas une insulte?… Eh bien, le Dandy pourrait fournir au Chasseur une liste tristement interminable de Perdus à qui il faudrait expliquer ça… Mais bon, Apache a enfin l’air de se calmer, il ne s’est pas fâché, il ne s’est même pas vraiment moqué. Skunk n’a pas vraiment envie de relancer l’affrontement pour rien. Non, pas pour rien.

… Mais pour une remarque de la plus haute importance, en revanche…

"On dit "traiter de", pas "insulter de". On insulte quelqu’un, on ne l’insulte pas "de" quelque chose. C’est un verbe transitif direct, pas indirect."

Le Dandy laisse passer un blanc. Puis, en jetant un regard en coin à Apache, il précise d’un drôle de ton un peu bancal :

"Comme dans la phrase : "je ne voulais pas t’insulter"… par exemple…"






In order to insult me, I must first value your opinion.
Nice try though.
Now please go fuck yourself with a cactus.
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_20Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_21Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_22Sugar Rush [Flashback] - Page 4 5t7e
(And if I were you, I wouldn't love me neither.)

Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyMer 29 Déc 2021 - 2:03

Tafiole.
Pas une insulte ?
Mouais... En vrai, même Apache n'était pas très sur de ce qu'il avançait la. Mais il avait envie de s'en convaincre, et d'en convaincre les autres en passant. Skunk compris dans le lot.
C'était sûr que suivant de quelle bouche ce mot sortait, il n'avait pas le même sens, pas la même saveur.
Souvent, le métisse avait envie de se ré approprier ces mots. De les utiliser pour mieux les déposséder de leur charge. De leur violence. Leur venin. Les arracher surtout à ceux qui les utilisaient comme des armes malveillantes. Ce n'était pas vraiment conscient, et du coup souvent maladroit.

Bon.
Mais quoi qu'il en soit, il semblait que le nœud du problème s'était doucement démêlé, éclaircissant la situation pour de vrai.

Apache avait voulu protéger le récolteur qui l'avait mal pris, piqué dans son égo sans doute aussi blessé que son dos.
Skunk avait en échange balancé un truc sexiste, Apache avait surenchéri avec sa façon de parler et surtout son goût prononcé habituel pour la provocation, mauvaise réception du Dandy qui avait mal digéré le tout, expulsant pour de bon sa colère, sans doute bien amplifiée par la fatigue et la douleur en poussant le punk juste après la bataille.

Et paf.
Ca faisait des mini crocos en gélatine.

En y songeant, résumant l'affaire dans sa tête, l'anarchiste soupira un peu fort, glissant sa main dans sa poche pour y pécher deux trois crocos qu'il jeta dans sa bouche, se remettant à mâchonner comme s'il cherchait à se détendre.

Bordel, quelle histoire !

Des incompréhensions pareilles, c'était pas si souvent !
Et avec ce loustique la, c'était la deuxième fois que ça coinçait en même pas si longtemps.
Tout en y pensant, le regard du chasseur s'était attardé sur son pauvre compagnon tout cassé.
Visiblement, le type avait beau aimé parler, être riche en vocabulaire et...

"On dit "traiter de", pas "insulter de". On insulte quelqu’un, on ne l’insulte pas "de" quelque chose. C’est un verbe transitif direct, pas indirect."


...Peu avare en correction, cela ne faisait pas de lui le roi des lumières. Non. Du moins pas dans le domaine de la communication. Le gars avait beau être pâle, il était pas du genre très clair.
C'était à prendre en considération.
Tout en mastiquant les bonbons, l'Apache avait fait un vague sourire de travers, ne relevant pas ce que l'autre avait relevé.
Ce n'était pas que ça ne passionnait pas spécialement le révolté, du moins pas seulement, mais en vrai, il n'était même pas sur d'avoir tout saisi.
Des mots comme "transitif", c'était un peu trop spécifique pour un punk dont la langue natale n'était pas celle qu'ils utilisaient pour échanger.

"Comme dans la phrase : "je ne voulais pas t’insulter"… par exemple…"


Pourtant, ça, ce qui venait d'être dit, Apache avait bien compris.

Le sourire pâle se fit plus chaud, plus grand, et le chasseur souffla comme on pouffait de rire, la bouche toujours à moitié pleine de sucre.
"Ok, j'essayerais de m'en souvenir !" Peine perdue sur ce coup la, mais c'était pas vraiment le sujet.
Ou peut être que si, au fond.
On appelait ça; apprendre à se connaître !
Suivant les personnalités, c'était plus ou moins mouvementé, et la ! C'était carrément chaotique !!
Mais en vrai, aussi étonnant que cela puisse paraître, c'était pas le genre de choses sur lequel l'anarchiste se braquait.
Après tout, l'une de ses amies les plus proches, si ce n'était LA plus proche, c'était Trouble.
Une boule de nerf et de haine inapprochable pour la plupart.
Alors un petit rat de bibliothèque tout bien peigné qui tapait fort de son joli soulier ?
Pfwha, c'était pas ce qui allait l’impressionner !
Même avec des putains de plaquages sacrément efficaces.
Certains diraient même que c'était justement le genre de personnalité que le punk aimait bien.
Bref...

"Bon... En tout cas, je suis désolé, j'comprends que ça t'emmerde et tout, mais... Je pense que c'est un peu logique et normal que j'aille un peu plus en avant si ya des emmerdes qui se pointent vu que j'suis pas blessé ni rien !" Tentative d'aborder le sujet qui avait donné naissance à ce bordel avec un maximum de pincettes ! Du moins, autant que l'iroquois du macadam le pouvait. "Vraiment ya pas d'histoire, j'ai aucun... euh..." Il cherchait ses mots, pas tout à fait sur d'être capable de trouver les bons vu qu'il s'agissait la du ressenti du Dandy, pas des siens, il ne pouvait qu'imaginer, tenter de se mettre à sa place. "...Sentiment de supériorité ou j'sais pas quelle autre connerie du genre. J'ai juste eu plus de chance que toi et j'aurais pu tout autant me ramasser salement la gueule moi aussi."
Voila.
C'était pas trop mal, présenté comme ça non ?
Juste une question de chance.
C'était vrai. Rien de plus honnête en tout cas.

"Donc... On essaye d'être cool avec ça ?"
Pas une once de moquerie, juste une tentative sincère de faire en sorte d'avancer plus sereinement.
Des dangers, ils allaient sans aucun doute en croiser d'autres, et le chasseur voulait savoir s'il pouvait agir sans craindre de blesser encore une fois les sentiments du plus jeune.






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Skunk
Skunk

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 120
✘ SURNOM : (Le) Dandy
✘ AGE DU PERSO : Tout juste quatorze ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, well...
✘ LIENS :
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 I'm surrounded by idiots
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Carnets ouverts : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XII
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Recueils ouverts : - -

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyDim 9 Jan 2022 - 17:42

Comme trop souvent, Skunk réalise seulement après coup que sa correction grammaticale est aussi violemment hors de propos que pourrait l’être un éléphant dans un magasin de porcelaine.

Il le sait pourtant que les gens trouvent cette “habitude” détestable, que cela lui a valu des injures et des baffes, y compris de la part de personnes censées l’apprécier. Et le Dandy n’est pas innocent, il a compris que corriger quelqu’un peut blesser l’égo ; parfois, il le fait exprès, juste pour faire sentir son idiotie à (son adversaire) l’autre et l’obliger à fermer sa gueule.

Mais la plupart du temps, c’est juste un réflexe, une information technique et logique qui lui échappe par simple goût de l’exactitude. Et il a beau savoir que sa mise au point ressemble dangereusement à une insulte, il faut qu’il la fasse. C’est plus fort que lui, et ça sort d’autant plus vite et sans filtre qu’il est fatigué, stressé ou qu’il a un coup dans le nez - et là il coche allègrement deux critères sur trois.

Cependant, avant que Skunk ait le temps de s’affoler de cette énième bévue (alors que ça allait mieux, merde!...), Apache se remet à rire, toujours avec une remarquable absence d’hostilité. Entre deux crocodiles en gélatine, le métis va même jusqu’à accepter la correction, à dire avec bonne grâce qu’il essaiera de s’en souvenir. Il parait évident que ce sont des paroles en l’air et que ce pauvre punk francophone ne retiendra jamais un point de grammaire anglaise aussi tordu, mais Skunk se sent quand même stupidement touché que Apache le prenne comme ça.

Pour la première fois depuis qu’ils ont croisé le colibri sucré, le Dandy accuse presque un petit sourire. Il a l’air un peu surpris, aussi, comme s’il avait oublié qu’une dispute peut se régler par une réconciliation.

"Bon... En tout cas, je suis désolé, j'comprends que ça t'emmerde et tout, mais... Je pense que c'est un peu logique et normal que j'aille un peu plus en avant si ya des emmerdes qui se pointent vu que j'suis pas blessé ni rien !"

Le visage trop pâle du Récolteur se crispe à nouveau, mais l’Hérissé insiste. Il fait des efforts pour choisir ses mots, pour exposer sa bonne foi, comme si c’était... eh bien, comme si c’était important pour lui, en fait. Comme s’il avait vraiment envie que son cadet réalise qu’il n’y avait aucune mauvaise intention, aucune moquerie derrière l’aide du punk, que c’était juste de la sollicitude sans le moindre jugement de valeur.

Imperceptiblement, les épaules de Skunk se détendent, son expression s’adoucit. Il a du mal à se départir de cette méfiance viscérale qui est devenue une bonne partie de sa personnalité, mais il doit bien avouer que Apache a l’air aussi sincère que peut l’être un adolescent de son âge. Et puis, c’est bizarre que quelqu’un cherche à s'expliquer auprès de lui, qu'un presque inconnu se donne la peine de vouloir être clair et sans ambiguïté. D'habitude c'est plutôt le Dandy qui se retrouve à galérer dans ce rôle-là.

Apache est décidément imprévisible. Mais d’une manière que Skunk, pour une fois, ne trouve pas déplaisante.

"Donc... On essaye d'être cool avec ça ?"

Skunk échange un regard avec Apache. Il n’est pas bien sûr de ce qu’il vient de se passer, de ce qu’il est censé faire de ce drôle de coming out surprise. Mais au final, le Dandy reste un être de logique, pourvu (quand il le veut bien) d’un solide sens des priorités. Et il décide que ce qui compte, là tout de suite, c’est juste que Apache a bien l’air décidé à l’aider. Honnêtement et pour de bon. Malgré tout.

Franchement, ça vaut bien plus que tout le reste, n’est-ce pas?

Skunk hoche la tête, d’un geste juste un peu trop emprunté et solennel. Puis il jette un coup d’oeil critique vers les doigts du punk. Et il finit par caler sa béquille sous son bras, pour tendre la main à Apache.






In order to insult me, I must first value your opinion.
Nice try though.
Now please go fuck yourself with a cactus.
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_20Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_21Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_22Sugar Rush [Flashback] - Page 4 5t7e
(And if I were you, I wouldn't love me neither.)

Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyDim 9 Jan 2022 - 19:36

Pendant et malgré qu'Apache se démenait avec les mots, espérant tomber sur les bons un peu comme on traversait un champ de mines en aveugle, le Dandy, lui, se décrispait doucement.
Le récolteur était peut être le meilleur en terme de connaissance de vocabulaire, pour ce qui était de se faire comprendre, le punk avait beau patauger, des deux, c'était lui qui se débrouillait le mieux !
Mais bon, dans l'ensemble, il fallait bien reconnaître que le niveau ne naviguait pas bien haut.

Pourtant, contre toute attente, ce qui était tant attendu arriva.

Un échange de regard qui laissait entrevoir la réflexion honnête du plus jeune et l’espérance d'être compris de son camarade d'infortune, et puis, un hochement de tête, du genre un peu bref, du genre un peu raide, mais surtout du genre positif.
Ouf !
Soulagement.
La tempête était terminée, le bordel prenait fin laissant place à la clarté et l'espoir de se tirer de ce bourbier sucré bras dessus bras dessous.

Le Dandy tendit la main, dans un geste sans équivoque, prêt à sceller leur réconciliation et à accepter les faits tels que les avait énoncé le chasseur.
Comme un style de pacte silencieux qui assurait que le plus jeune, mais surtout le plus blessé, tacherait de prendre sur lui et d'accepter l'aide de l'anarchiste si cela s'avérait nécessaire tant qu'il se trouvait dans l'incapacité de se défendre tout seul efficacement.

Un genre de cessé le feu ?
Une trêve hivernale dont la neige avait été remplacé par du sucre en poudre.

Alors, comme pour illustrer cette relation étrangement démarrée sous les hospices de grosses difficultés à se comprendre mutuellement, Apache, plutôt que de serrer la main tendue, la tapa comme on checkait pour valider un truc.
Le final était le même, mais la scène sonnait désaccordée, comme dans un bon morceau de punk.
Est ce que le révolté l'avait fait exprès ?
L'histoire ne le dira pas, et sa mine en montra encore moins; simplement éclairée d'un sourire.

Ainsi fut dit, ainsi fut fait, il était temps de se remettre en marche !

L'orage passé, les deux garçons purent de nouveau se consacrer au doux paysage coloré pastel, à l’atmosphère bizarrement sereine, agréable des lieux qui pourtant n'étaient pas sensé sonner si conciliant.
Et pourtant, au bout du sentier, alors que les cerisiers et autres barbes à papa se faisaient plus rares, débouchait comme une immense prairie toute faite de fleurs blanches et aux couleurs pales, tranquillement ballottées par la brise.

"De la biberine !"
S'exclama l'Hérissé, les yeux brillants. "C'est quasi comme du sucre ça, nan ?" Quasi, ouais ! C'était bon., c'était sûr, les autres allaient pas casser les pieds pour une si petite différence !
Ils étaient enfin sorti d'affaire... Enfin, jusqu'à ce qu'ils trouvent la sortie, justement !

Ravi de voir enfin les choses se décanter, une amélioration dans leur avancé, l'iroquois se pencha, tendant le bras pour en attraper une poignet, mais se ravisa d'un seul coup, grimaçant.
Ca tirait méchamment au niveau de son avant bras, et alors qu'il se redressait, retroussant sa manche un peu hâtivement, il avisa sa blessure de tout à l'heure qui avait... Bizarrement évolué.

La coupure était toujours la, vilaine au possible, la peau autour maculée de sang séché, mais à la place d'une croûte rouge noire de sang coagulé, c'était comme plusieurs grosses plaques de cristal solidifié qui s'étaient incrustées dans la plaie, s'accrochant à la peau. C'était dur et collant... C'était...

Du putain de sucre qui s’immisçait sous sa peau !

"Aaah... Putain..!" Horrifié par la vue et l'idée, dans un reflex inconsidéré, l'Apache tenta de gratter ça, cherchant à arracher le sucre déjà bien installé dans la blessure.
Ca brûlait, bien évidemment, faisait un mal de chien ! Et ça recommençait à saigner !
Pourtant, ça n’arrêta pas l'adolescent !
L'envie de retirer cette saloperie de la ou elle était était bien plus forte que la douleur que cela engendrait !








"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Skunk
Skunk

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 120
✘ SURNOM : (Le) Dandy
✘ AGE DU PERSO : Tout juste quatorze ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, well...
✘ LIENS :
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 I'm surrounded by idiots
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Carnets ouverts : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XII
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Rsz_rs10 Recueils ouverts : - -

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyLun 10 Jan 2022 - 0:41

Ce que Apache ne sait pas (encore), c’est que Skunk déteste serrer la main des gens. Vraiment. Il a horreur, horreur de ça. Des mains, c’est sale. Ça traine partout, surtout là où il ne faut pas - dans le nez, dans les oreilles, ou ailleurs. On tousse dedans, on les utilise pour s’essuyer la bouche ou pour essorer la morve de son chiard. Ça brasse de la bouffe grasse, des sous-vêtement puants, ça touche des chewing-gum baveux et des barres de métro révulsantes. Toute la journée, en permanence, ça serre des dizaines d’autres paluches, qui appartiennent à des humains tout aussi crades, sans que personne ne soit jamais foutu de les laver correctement.

Et si par miracle vous arrivez à outrepasser toute cette crasse, il faut encore gérer le geste lui-même : qu’est-ce que ce sera, le contact moite d’une paume stressée, molle comme une méduse à moitié crevée? Ou plutôt ce que Skunk exècre le plus, la prise du gros bourrin au crâne d’australopithèque qui est convaincu qu’une poignée de main est un concours de force dont le seul but est de briser les métacarpes de l’adversaire?

Serrer la main d’un inconnu, pour le Dandy, c’est une roulette russe de l’ignoble. Alors ça ne se voit peut-être pas, mais lui aussi il fait vraiment un gros, gros effort pour concéder un tel geste à Apache. D’ailleurs il ne faut pas se leurrer, il n’y arrive que parce qu’il a vu le punk se laver les mains peu de temps auparavant et parce qu’il a examiné de près ses doigts tatoués, dans la bouche de la Machine - assez pour juger qu’ils n’étaient raisonnablement pas trop crasseux.

Mais quand même. C’est dur.

Alors quand Apache lui répond avec enthousiasme d’une tape dans la paume, oui, évidemment, Skunk en reste un peu sur le cul. Mais l’étrangeté du moment se volatilise très vite, tandis que le Dandy récupère sa main avec ce qui ressemble cette fois nettement à un sourire : oh, on s’en fout que ce soit approprié ou pas, au fond c’est tellement, tellement plus acceptable qu’une poignée de main. Ça lui convient très bien.

Et puis ne le répétez à personne, mais Skunk se rappelle avoir vu des mecs un peu cools se saluer comme ça. Alors peut-être qu’il est même vaguement content qu’on le fasse avec lui, pour une fois.

Leur engueulade paraissant définitivement réglée, les deux Perdus reprennent donc leur cheminement dans la forêt, toujours à la même allure ralentie imposée par Skunk et ses béquilles. Cependant, ils progressent tout de même, et petit à petit la forêt s’éclaircit, laissant la place à un grand champ d’herbe vert radioactif - probablement un glaçage taille XXL - piqué de drôles de fleurs rondes. Mais toujours pas de tas de sucre en vue.

Le Dandy arbore une moue déçue, mais son compagnon ne semble pas aussi pessimiste :

“De la biberine ! ”

“De la quoi ? ”

“C'est quasi comme du sucre ça, nan ? ”

Skunk suit le geste du punk, qui désigne les fleurs. Le Récolteur cligne des yeux d’un air perplexe.

“... Pas vraiment ? Chez moi on appelle ça des soucoupes volantes, et il y a une poudre acide à l’intérieur, mélangée au sucre. Je ne suis pas sûr que...”

Mais Apache, évidemment, s’est déjà avancé pour cueillir une brassée de bonbons. Skunk a le temps de soupirer et de se dire qu’après tout, au point où ils en sont, il n’est plus temps de jouer les pâtissiers puristes.

Puis le punk arrête son geste, avec une grimace pas très sympathique. Il se redresse, remonte brusquement la manche droite de son blouson. Et encore une fois, tout dégénère très, très vite.

La plaie ouverte dans l’avant-bras d’Apache est toujours là, on distingue parfaitement ses berges boursoufflées et tâchées de sang. Skunk sent qu’il perd instantanément le peu de couleur qu’il avait réussi à reprendre. Ouvrant la bouche comme pour protester, il a l’impulsion de détourner le regard ; mais c’est là qu’il remarque l’étrange croûte claire et cristalline qui s’est formée sur la peau du métis, une croûte qui ne ressemble pas du tout à celles qu’un corps humain est censé produire. Malgré le dégoût qui contracte son estomac déjà malmené, Skunk ne peut s’empêcher de froncer les sourcils, sans pour autant s’approcher.

“Mais qu’est-ce que... Est-ce que c’est du...”

"Aaah... Putain...!"

Oui, vu la réaction du punk, c’est bien un truc qui n’a rien à foutre là, et très probablement une plaque de ce foutu sucre tant convoité. Mais avant que Skunk ait le temps de réfléchir à la façon dont cette saloperie blanche a pu arriver là, Apache cède à un réflexe aussi compréhensible que stupide... et il commence à tout arracher.

“Mais... Mais arrête, t’es cinglé ?!”

Skunk, horrifié, en laisse tomber ses béquilles dans sa hâte de faire trois pas en arrière, de s’écarter de la vision étrange et morbide du punk en train de détacher le sucre de sa chair à grands renforts de griffures paniquées. Ça fait mal rien qu’à le voir faire, rien qu’à la façon dont ses efforts étirent la peau lacérée, et voilà que du sang se remet à couler de sa plaie, qu’il file en filets très rouges sur l’avant-bras couleur caramel, et oh non, non ça ne va pas recommencer pitié pitié pitié...

“Arrête! PUTAIN APACHE ARRÊTE, TU NE VOIS PAS QUE TU ARRACHES TOUT ?!”

Catastrophé, le Dandy s’agrippe les cheveux à deux mains sans même s’en rendre compte. Puis, cédant à une brutale impulsion qui le fait hurler dans sa propre tête, il se précipite aussi vite que son dos le lui permet pour attraper le poignet gauche d’Apache, celui qui n’est pas encore maculé d’hémoglobine - à moitié par inquiétude pour le punk, à moitié pour qu’il arrête, oh au moins qu’il arrête. Pâle et nauséeux, Skunk essaie de capter l’attention de l’Hérissé en panique, tout en restant le plus loin possible de cette plaie qu’il n’ose même plus regarder :

“Apache ! EH, APACHE ! Du calme, ok ? R... Reste calme. On va... on va trouver une explication, on va te l’enlever, on... Non NON pas comme ça, tu empires les choses, reste calme ET ARRÊTE DE GUEULER PUTAIN TU ME STRESSES !”






In order to insult me, I must first value your opinion.
Nice try though.
Now please go fuck yourself with a cactus.
Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_20Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_21Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Skunk_22Sugar Rush [Flashback] - Page 4 5t7e
(And if I were you, I wouldn't love me neither.)

Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 EmptyLun 10 Jan 2022 - 2:21

La morsure de la douleur lui tétanisait quasiment le bras, tandis que la chaleur de son propre sang qui s'était remit à couler lui recouvrait de nouveau la peau, lui donnant la chair de poule, pourtant, c'était comme si Apache ne remarquait rien de tout ça. Ignorait royalement à quel point ça faisait mal ! Tout ce qui comptait, la, tout de suite, maintenant, c'était ce désir quasi viscéral de retirer ce truc de son corps.

"Mais... Mais arrête, t’es cinglé?! !"

Le punk n'avait même pas daigné jeter un regard à son comparse, totalement focalisé sur sa tache, qui, de près ou de loin ressemblait plus à se charcuter l'avant bras qu'autre chose.

"Arrête!"

Mais il n’arrêtait pas.
Pire encore, réalisant que les affreuses plaques de sucre ne se contentaient pas de recouvrir la blessure mais se prolongeaient bel et bien en profondeur à l’intérieur, il avait carrément commencé à y enfoncer ses doigts, cherchant à la choper pour mieux la retirer de la, sans se formaliser de la quantité de rouge sombre qui en jaillissait, peignant son bras jusqu'au bout de sa main, s’échappant en long filets d'hémoglobine poisseux.
La scène conférait maintenant au gore.

"PUTAIN APACHE ARRÊTE, TU NE VOIS PAS QUE TU ARRACHES TOUT ?!

- Faut que j'enlève ce truc !!!" Le chasseur avait tout de même fini par se justifier ! Sans pour autant s’arrêter, réussissant son entreprise à former une prise sur l'un des morceaux de sucre entre deux doigts et tirant dessus, déchirant la chair au passage, serrant les dents et gémissant de douleur sans jamais ralentir.
Le spectacle virait à la boucherie du genre non homologuée.
Ça y était !
Il y arrivait... Bon sang ça faisait un mal de chien, et la saloperie collante semblait refuser de lâcher le morceau !
"Aaallleeeeeeez..." Grincé entre ses dents serrées.
Une main se saisit soudain de son poignet gauche, cherchant à l'interrompre, et sans doute à le ramener à la réalité !

"Apache !

- NON ! Attend j'y suis presssque..! MMMEEErDEUH QUE CE TRUC DéGAGE DE LA, PUTAIN DE BORDEL !!!!
- EH, APACHE !" Le punk avait sursauté alors que l'autre avait haussé la voix, et pour la première fois, son regard se décolla de la blessure pour se ficher dans les yeux clairs du Dandy.

"Du calme, ok ?
- M.. Mais...
- R... Reste calme." Le chasseur avait refermé la bouche, ravalant sa salive, semblant entendre ce que lui disait l'autre.
Attendre ce que lui dirait l'autre.

"On va... on va trouver une explication, on va te l’enlever, on...

- Faut j'l'enlève maintenant ! CA PEUT PAS RESTER LA" Et le révolté avait tenté de regratter la blessure qui ne ressemblait maintenant qu'à un amas de sang encombré de morceaux de sucre sur-imbibés de rouge sombre. "Non NON pas comme ça !
- C'EST DANS MON BRAS !
- Tu empires les choses !
- FAUT L'ENLEVER !!!!!
- Reste calme...
- MAIS..!
- ET ARRÊTE DE GUEULER PUTAIN TU ME STRESSES !

- OK !!!!!!!"

...
Est ce qu'il venait de gueuler qu'il arrêterait de gueuler ?
...

L'incohérence sembla percuter l'anarchiste d'une façon inespérée, l'appelant au calme, cette fois pour de bon.
Il prit une inspiration un peu brutale, fermant les yeux et stoppant tout mouvement.

"Ok... ok, ok..." Qu'il refit en expirant lentement dans le même temps. "J'me calme." C'était clairement dit plus pour se convaincre que pour convaincre l'autre garçon. "J'suis calme."
Il rouvrit les yeux.

Pas de panique !
Est ce qu'il avait paniqué ?
Oui bon.
Peut être un peu !

Putain...

Maintenant qu'il était parvenu à redescendre d'un cran, plus ou moins en se forçant le mental et donc certainement pas de manière stable et durable, il pouvait ressentir encore plus fort la douleur brûlante qui lui irradiait tout le bras.
L'avoir trituré comme il l'avait fait semblait au final avoir bien empiré les choses.

Certes, l'un des éclats de sucre n'était pas loin d'avoir été retiré, pointant de travers comme un débris de verre plongé dans la chair, mais en compensation, les autres avaient été repoussé plus profondément dans la plaie.

"Ca fait super mal... Putain, c'est quoi cette merde ?"

Apache avait encore la respiration rapide, et ses yeux noirs se faisaient, à mesure qu'il réalisait mieux les dégâts, de plus en plus humides. Sa mine tantôt déformée de douleur tirait maintenant plus fort vers l'inquiétude.

Pourtant, une idée fixe restait bien en place, persistante:

"Faut les enlever..."






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Sugar Rush [Flashback]   Sugar Rush [Flashback] - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: La Machine :: La Province Acidulée-