Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Skunk
Skunk

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 115
✘ SURNOM : (Le) Dandy
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, well...
✘ LIENS :
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Rsz_rs10 I'm surrounded by idiots
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Rsz_rs10 Carnets ouverts : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XII
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Rsz_rs10 Recueils ouverts : - -

Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Empty
MessageSujet: Moonshiner’s Lullaby [Flashback]   Moonshiner’s Lullaby [Flashback] EmptyVen 22 Jan 2021 - 9:57

--- [Flashback] - Avant les Intrigues ---


- Moonshiner’s Lullaby -


Who's the one who turned you will to winter (winter)
Who's the boy beneath the doll that wants to live
I can give you life with just a single whisper
Show you what the meaning of a heartbeat is



C’est le milieu de la nuit. Ou en tout cas, sur cette fichue Île où rien n’a de début ni de fin, il est bien assez tard pour que les dernières voix du Grand Arbre se soient tues et que la présence des Garçons Perdus se résume à une rumeur de respirations endormies, à peine émaillée de temps à autres d’un ronflement ou d’un sanglot. C’est une nuit calme et claire, les Sentinelles n’ont pas grand chose à faire pour meubler leurs rondes; elles ont tendance à faire anormalement attention aux détails, et Skunk est très conscient qu’il va finir par se faire choper, avec ses conneries.

D’un regard nerveux, il vérifie pour la dix-huitième fois que sa distillerie est bien fermée et que ses trois bocaux de lucioles sont tout au fond du petit réduit, là où leur lumière ne filtrera pas sous la porte. Puis il s’assure que le feu allumé sous son alambic est tout aussi discret, que l’infime sifflement de la vapeur qui s’échappe du montage métallique est aussi imperceptible que possible.

Il ne devrait pas être debout à cette heure-ci, il le sait - encore une loi à la con de Monseigneur Peter “Fuck Les Adultes Et Leurs Règles” Pan. S’il se fait griller, selon la Sentinelle sur laquelle il tombe, ça peut aller de la simple réprimande à une fin de nuit au cachot, et ce n’est jamais un risque qu’il est ravi de prendre.

En plus, pour une fois, il aimerait bien être plutôt dans sa Cabane, à tenter de récupérer quelques heures de sommeil. C’est qu’il est debout depuis l’aurore et qu’il a arpenté la Plage des Objets toute la journée, à la recherche des derniers éléments manquants à son projet. Puis il a passé la soirée à faire les derniers tests, les ultimes retouches. A ce stade, cela fait plusieurs fois qu’il se frotte le visage et jette des regards tentés au coussin et à la couverture qu’il garde dans un coin, avec ses costumes et quelques autres trouvailles (surtout ses livres et carnets) qu’il commence à entasser sur une paire d’étagères.

Mais il ne peut pas dormir, pas maintenant, alors qu’il est si près du but. Assis en tailleur face à son alambic, assez proche du feu pour avoir ôté son pull, il jette des regards anxieux au robinet ouvert qui achève le montage, et dont pour l’instant rien ne coule. Cela devrait marcher, mécaniquement cela devrait marcher; il a fait trois tests avec de l’eau, avant d’oser enfourner son seul tonnelet de fruits fermentés.

Dans une certaine mesure, même, c’est en train de marcher, s’il en croit la légère odeur alcoolisée qui plane dans l’air: le circuit doit encore avoir des fuites, et la vapeur perdue c’est de la liqueur perdue, mais c’est un point qu’il pourra perfectionner plus tard. De toute façon, ces vapeurs là, aussi agréables soient-elles, ne l’intéressent pas: il sait que c’est du méthanol, pas encore de l’éthanol, et il ne cherche pas à récolter du poison.

Un énième regard au condensateur rempli d’eau froide et à son robinet muet. Puis Skunk s’oblige à prendre encore un peu son mal en patience, et il ramène les yeux sur le carnet posé sur ses jambes, dans lequel il griffonne pour s’occuper. Au début, il a tenté de compter les secondes et les minutes, mais comme toujours son cerveau s’est rapidement mélangé les pinceaux. Depuis il se contente de dessiner, essentiellement des croquis de la femme à la cicatrice qu’il essaie de ne pas oublier. Il ne sait même plus vraiment pourquoi c’est si important; mais parfois, comme ce soir-là, avec l’odeur de l’alambic, il parvient à se souvenir que c’était quelqu’un qui lui souriait. Et cela lui semble une raison suffisante.






In order to insult me, I must first value your opinion.
Nice try though.
Now please go fuck yourself with a cactus.
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Skunk_20Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Skunk_21Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Skunk_22Moonshiner’s Lullaby [Flashback] 5t7e
(And if I were you, I wouldn't love me neither.)



Dernière édition par Skunk le Jeu 29 Avr 2021 - 20:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Absinthe
Absinthe

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 77
✘ SURNOM : La Fée Verte
✘ AGE DU PERSO : Adulte

✘ LIENS : Une illusion dans un verre de méthanol

Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Moonshiner’s Lullaby [Flashback]   Moonshiner’s Lullaby [Flashback] EmptyDim 24 Jan 2021 - 13:13

Portée par ses ailes, bercée par le vent, une lueur verte laiteuse avait jeté son dévolu sur un personnage fort intéressant. Après quelques approches discrètes, juste assez pour observer, juste assez pour peut-être laisser trainer une senteur d'anis douce, la fée avait vu en ces autres yeux toxiques quelque chose de poétique. Voilà donc un nouveau poète, selon ses règles, la Fée Verte avait reconnu les odeurs qui faisaient tourner les têtes.

Lorsque le soleil ne graciait pas les plantes de sa chaleur, Absinthe avait coutume de rendre visite à ceux qu'elle voulait inspirer en susurrant dans leurs oreilles des graines d'idées rêvées. Et bien souvent, il s'en passaient des choses au Grand Arbre. Ça donnait des envies de paris, ou peut-être des informations à glisser aux bonnes personnes pour engendrer des douces tragédies. Juste des petites farces. Le charme faisait son affaire, c'était ainsi que l'aristocrate en usait.

La petite créature aromatisée avait donc approché cette cabane fabriquée, celle qui imprégnait les airs du délicieux poison. Devant l'immense porte, à l'échelle de la délicate Absinthe, elle ne put réprimer une moue en constatant qu'elle devrait se glisser entre le sol et le bas de l'entrée. Sa seule lumière lui permettait de voir correctement. Un soupir résigné, et la demoiselle se faufila en toute élégance avant de pénétrer la construction.

Enfin elle pouvait retrouver la grâce de voler, jusqu'à s'approcher plus loin, vers des lucioles, un adolescent en train de dessiner.

La Fée Verte trouva place sur le bord d'un meuble en bois, peut-être une étagère ou une table elle ne saurait pas le dire, elle observait les tracés du dessin. Eclairant malgré elle les pages d'un peu de sa couleur enivrante. Peut-être que déjà elle avait alerté de sa présence, de part sa lumière, sa couleur et son odeur.

- Est-ce là la muse qui t'inspire ?

Les jambes croisées, les mains occupées à se noyer dans la cascade ardente de ses cheveux, Absinthe avait bel et bien décidé de se présenter à un artiste aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Skunk
Skunk

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 115
✘ SURNOM : (Le) Dandy
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, well...
✘ LIENS :
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Rsz_rs10 I'm surrounded by idiots
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Rsz_rs10 Carnets ouverts : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XII
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Rsz_rs10 Recueils ouverts : - -

Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Moonshiner’s Lullaby [Flashback]   Moonshiner’s Lullaby [Flashback] EmptySam 30 Jan 2021 - 19:37

C’est l’odeur qu’il remarque en premier.

Elle lui fait relever la tête, un peu interdit, puis jeter un coup d’oeil à son alambic: dans la petite pièce, c’est de toute évidence la première source potentielle de parfum étrange. Surtout que Skunk n’a au final pas la moindre idée de ce que va donner la distillation des fruits qu’il a fait fermenter: ils ressemblent à de petites prunes et ils ont un goût agréable et sucré, relativement conventionnel, mais au Pays de Jamais, depuis quand est-ce que la Nature est prévisible?

Cependant, cette fragrance-là est particulière. Doucereuse, juste un peu piquante. Skunk se rend compte qu’il la connait, sans pouvoir la nommer - ce n’est pas quelque chose qu’il a senti dans l’Ordinaire. Les sourcils froncés, le regard vagabondant entre ses maigres réserves d’alcool et le tonnelet ouvert qui contenait les fruits, l’adolescent réfléchit, tâtonne dans cette mémoire qui jusqu’à récemment ne lui faisait jamais défaut et qui maintenant lui fait l’effet d’une bibliothèque à moitié calcinée. Oui, il connait cette odeur. Mais il ne l’associe pas à sa distillerie, même pas à son expérience de Récolteur.

... Pit? Est-ce qu’il n’a pas déjà senti ce parfum là autour de Pit?

Perturbé, il rabaisse les yeux sur son carnet. Juste le temps de s’étonner de ce reflet de lumière verte.

“Est-ce là la muse qui t'inspire ?”

Skunk sursaute violemment (en parlant de Pit...) et bondit sur ses pieds, désagréablement surpris par cette voix qui vient nettement de l’intérieur de son petit refuge, de surcroît du côté opposé à la porte. Par réflexe, il referme son carnet et le remet vivement dans sa poche de pantalon. Mais face à lui, il n’y a pas de Pit, pas d’autre Perdu susceptible de lui arracher sa possession des mains.

Une fée. C’est une fée.

Juste là, élégamment assise au bord de l’une de ses étagères, quasiment à hauteur d’oeil. Drapée d’une aura verte particulièrement brillante, elle joue avec ses cheveux rouges de quelques gestes au raffinement étudié, qui pourtant paraissent aussi évidents et naturels que la manière dont elle a croisé ses longues jambes, bien haut sur les cuisses.

Skunk referme brusquement la bouche.

Les fées ne sont pas une rareté au Grand Arbre, mais c’est la première fois qu’il en voit une d’aussi près, et qu’en plus elle lui adresse la parole. Tout à la fois fasciné et mal à l’aise sans même savoir pourquoi, il se surprend à passer les doigts dans ses cheveux pour les remettre en place. Avec un temps de retard, il se rappelle l’étrange question posée par la petite créature et pose la main sur la poche qui contient son carnet, l’air un peu perdu.

“Je... Je ne sais pas. Peut-être. Si l’on peut dire.”

Il se racle la gorge et rajuste sa cravate d’un geste absent, tout en jetant un coup d’oeil prudent vers sa porte. Puis, revenant à l’improbable intruse, il reprend à voix basse, avec une incrédulité qui n’est pas dépourvue d’intérêt:

“Qu’est-ce que tu fais là? C’est toi qui embaume comme ça?”






In order to insult me, I must first value your opinion.
Nice try though.
Now please go fuck yourself with a cactus.
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Skunk_20Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Skunk_21Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Skunk_22Moonshiner’s Lullaby [Flashback] 5t7e
(And if I were you, I wouldn't love me neither.)

Revenir en haut Aller en bas
Absinthe
Absinthe

☼ Fée Aristocrate ☼


✘ AVENTURES : 77
✘ SURNOM : La Fée Verte
✘ AGE DU PERSO : Adulte

✘ LIENS : Une illusion dans un verre de méthanol

Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Moonshiner’s Lullaby [Flashback]   Moonshiner’s Lullaby [Flashback] EmptyLun 15 Fév 2021 - 18:05


Qu'est-ce qu'il était mignon à sursauter celui-ci. Voilà les pensées qui arrachèrent à la fée un sourire en coin amusé. Elle en était sûre, elle choisissait toujours parfaitement bien. Toutes ses cartes, tous ses artistes avaient leur place sur les différents podiums des jeux. Les créateurs auraient toujours des siècles de coups d'avance, même si pour cela elle devrait tricher.

Mais, elle n'en était pas encore là.

La Fée Verte se trouva plus ou moins satisfaite de la réponse, cela ne l'intéressa pas plus que cela. La question adressée à son encontre, en revanche...

Elle abandonna les cheveux qu'elle caressait pour appuyer le menton sur le dos de sa main en se penchant en avant, comme si de cette manière il serait possible de sonder les profondeurs de l'âme du garçon perdu qu'elle avait déjà observé.

- Quelque chose m'y a invitée, ou attirée plutôt. Je sais toujours qui est digne d'intérêt, et j'avais raison. Je ne suis pas déçue. Quant à l'odeur...

Bien fière d'elle, elle mesurait tout de même le ton de sa voix. Ainsi que le sourire tout à fait charmé, avant de se laisser porter par les ailes et de faire un tour autour du Dandy et de s'arrêter devant lui.

- ... c'est bien de mon parfum naturel qu'il s'agit.

Cette fois-ci, mains sur les hanches, elle porta son regard sur l'alambic.

- Est-ce de ta création ?

L'intérêt n'était pas feint et pas plus dissimulé.
Elle sentait ce qui s'en dégageait, et ça l'amusait. Ça lui évoquait les cocktails, certes pas en aussi bonne facture, mais pour le moment il fallait laisser l'artiste faire ses oeuvres. Absinthe était curieuse, et plaçait ses jetons sur le récolteur qui entrait dans le club fermé des enfants perdus avec des manières.
Revenir en haut Aller en bas
Skunk
Skunk

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 115
✘ SURNOM : (Le) Dandy
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, well...
✘ LIENS :
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Rsz_rs10 I'm surrounded by idiots
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Rsz_rs10 Carnets ouverts : I - II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XII
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Rsz_rs10 Recueils ouverts : - -

Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Moonshiner’s Lullaby [Flashback]   Moonshiner’s Lullaby [Flashback] EmptySam 13 Mar 2021 - 22:29

Aux questions du Dandy, la fée esquisse un sourire étrange. Pas menaçant, plutôt charmant, pourtant pas exactement sympathique. Toujours aussi élégante, elle appuie son menton sur sa main et pose un regard attentif sur le Perdu, qui sent un infime frisson hérisser les cheveux de sa nuque.

Il n’a pas l’habitude qu’on le dévisage... ainsi. Les autres gosses et adolescents l’observent avec curiosité, ennui, moquerie. Quelquefois, ils vont jusqu’à une malveillance évidente. Mais ils ne font pas preuve d’autant de... Skunk se résout à penser “calcul”, mais le terme ne le satisfait pas pleinement. Oh, ce n’est pas faux non plus : du calcul, il y en a dans les yeux de la fée, même lui le voit. Mais il n’y a pas que cela. Le reste... Le Dandy n’y reconnait pas vraiment d’envie de nuire, pas de bonté non plus. Juste un petit truc indéfinissable qui le met... mal à l’aise.

Et puis, pourquoi le regarder lui avec cette expression-là? Ce n’est pas comme s’il était d’un intérêt quelconque, encore moins pour une fée... si?

Comme si elle l’avait entendu penser, la petite créature reprend alors de sa jolie voix posée:

“Quelque chose m'y a invitée, ou attirée plutôt. Je sais toujours qui est digne d'intérêt, et j'avais raison. Je ne suis pas déçue.”

Elle sourit encore et Skunk cille un peu vite. Il est très nettement incrédule  (comment ça, “digne d’intérêt”?), et la situation n’a objectivement aucun sens. Cependant, il reste juste un peu trop pris au dépourvu pour devenir tout de suite méfiant. Et il ne peut nier que ce petit “je ne suis pas déçue”, bien qu’incompréhensible, n’a pas été désagréable à entendre.

Skunk esquisse un furtif sourire, un peu pataud. Il remet sa cravate en place. Réalise que c’est inutile, vu que c’est la seconde fois qu’il le fait en deux minutes. S’en sent inexplicablement idiot.

“Quant à l'odeur...”

La fée s’envole et valse autour de lui avec aisance, libérant effectivement une nouvelle bouffée de fragrance acidulée. Skunk la suit du regard, presque au point de tourner sur lui-même, oubliant de retenir l’expression fascinée qui s’inscrit durablement sur son visage quand la fée lui refait face : d’aussi près, il distingue nettement son joli visage d’elfe, les volants nervurés de sa tenue végétale, les étincelles de poussière qui auréolent ses cheveux rouges, et d’accord, c’est franchement, franchement génial.

“... c'est bien de mon parfum naturel qu'il s'agit.”

“Fabuleux.”

Le mot lui a échappé sans même qu’il y pense, étrange mélange d’émerveillement juvénile et d’enthousiasme scientifique, tandis que la fée se détourne à peine :

“Est-ce de ta création ?”

Skunk émet un “mmmh?” distrait, avant de suivre son regard jusqu’à l’alambic.

“Oh! Oui. Enfin, j’ai eu de l’aide pour la construction elle-même, mais j’ai dessiné les plans et fait les finitions.”

Il est un peu fier, certainement à raison: reconstituer un alambic de mémoire était assez aisé, mais la partie pratique s'est avérée... sportive. Ce n’est pas que Skunk est nul en bricolage, mais... si, en fait si, il est carrément nul. Il s’est blessé plusieurs fois rien qu’en cherchant à assembler les différentes pièces du bazar sans assistance des Artisans, qu'il se refusait à solliciter "juste pour quelques retouches". Le simple fait que l’ouvrage fonctionne est un petit miracle en soi.

“C’est un alambic à feu nu, pour faire de la distillation à repasse. Normalement, avec un tel montage, je suis censé pouvoir obtenir de l’eau de vie à partir de fruits fermentés. Mais...”

Il jette un coup d’oeil au robinet toujours muet, un peu frustré :

“Disons que j’en suis... encore à la phase de test.”

Il semble réfléchir quelques secondes. Puis, l’air de soudain comprendre quelque chose, il rend son regard à la fée d'un air curieux :

“Est-ce mon alambic qui t’intéresse, en réalité?”

Pour une fois, il n’a pas surveillé son niveau de langage, qui se rehausse insensiblement. C’est que la fée elle-même s’exprime avec soin. Et que même inconsciemment, le Dandy n’a que rarement l’occasion et le plaisir de montrer qu’il peut suivre sur ce terrain-là.






In order to insult me, I must first value your opinion.
Nice try though.
Now please go fuck yourself with a cactus.
Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Skunk_20Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Skunk_21Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Skunk_22Moonshiner’s Lullaby [Flashback] 5t7e
(And if I were you, I wouldn't love me neither.)

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Empty
MessageSujet: Re: Moonshiner’s Lullaby [Flashback]   Moonshiner’s Lullaby [Flashback] Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: Les Cabanes dans les Branches-