Le deal à ne pas rater :
Coffrets Pokémon Collection Premium EV4.5 Destinées de Paldea : où ...
59.90 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Janvier Selès
Janvier Selès

☠ Habitant.e du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 12
✘ SURNOM : Le Sel
✘ AGE DU PERSO : Physiquement, 14-15. En réalité n'est pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord.
✘ LIENS : I sat with my anger long enough, until she told me her name was Grief

We move through the forest at night Empty
MessageSujet: We move through the forest at night   We move through the forest at night EmptyLun 18 Jan 2021 - 23:52

We move through the forest at night
The sky is full of momentary light


Il y a un relent de renouveau sur l'île, même le Bayou en est presque affecté. Ca poisse de partout, ça ose faire bourgeonner un peu plus les plantes qui devraient être dormantes ou moribondes. L'eau semble un peu plus claire, la végétation plus verte, et l'air est comme gorgé d'odeurs pleines de vie. C'est peut-être le contraste avec le Givre qui rend tout le reste saturé par comparaison. C'est contagieux, ça vient infecter les gens et leur insuffler une pétillance exotique après toute cette période d'humeur morne.

Janvier non plus n'y échappe pas. Il y a un sourire tapi au coin de ses lèvres alors que ses pas presque sautillants lae guident à l'aurée du village. Son éternelle besace qui l'accompagne bien souvent lors de ses escapades rebondit contre sa cuisse avec des tintements de verre. Il n'y a pas d'heure pour le rhum, mais quand en plus on prévoit de se promener en bonne compagnie ça devient d'autant plus impératif. Bien entendu, les deux bouteilles viennent de la réserve de son père. Oh, allons : il veut toujours faire plaisir paraît-il, c'est un service à lui rendre que de lui donner indirectement l'occasion de le faire. Janvier n'a malgré tout pas poussé l'audace jusqu'à piquer dans la réserve la mieux gardée. Iel n'a pas envie de prendre le risque d'être en retard et de te faire attendre. En plus il fallait aussi faire un détour pour récupérer quelques grignoteries et une gourde d'eau. Le Sel tient à ce que tu aies le choix, et à ce que vous ne manquiez de rien.

Dehors, c'est entre chien et loup. La nuit c'est ce qu'iel préfère, mais ce moment aussi lui plaît. Les ombres dansent, se déforment et nourrissent son imaginaire comme jamais. C'est un peu comme deux mondes qui se superposent et se mélangent, pour en créer un nouveau. Son large kimono vert pin flotte avec un peu plus de drame que nécessaire alors que Le Sel s'arrete au point de rendez vous. L'éclat de crystal azurite qui danse au bout d'une chaine dorée à son oreille droite bien vite se retrouve de nouveau captif de sa main qui joue avec. C'est un nouveau bijou, forcément que Janvier le triture. Pour la peine, iel a même changé la couleur de ses cheveux en un indigo profond. La magie est définitivement une aide précieuse, pour ce genre de lubie.

- Ah ! Noa !

C'est lancé avec une satisfaction évidente alors qu'iel t'offre un léger sourire sobre mais sincère en te voyant. Janvier n'est pas toujours la personne la plus expressive dans ses moments de joie, mais pour quiconque lae connait les signes sont là.

Et cette douceur donnée avec parcimonie, toi sans doute plus que personne tu y as droit.






Nothing ever stays undivided
No, nothing ever stays undivided
See what remains of love and the acid
See what is left of us, how we ended

I see you in the eye of Jupiter
Lost in the light of our failure
I thought I was the only one and the first
But no space in your arms is made for my nature


Réplique en #336666.
Revenir en haut Aller en bas
Ainhoa Selès
Ainhoa Selès

☠ Habitante du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : La Bohémienne
✘ AGE DU PERSO : Fin de vingtaine, début de trentaine, difficile à dire.

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, oui.
✘ LIENS : Ésta es la historia de une diosa como nunca hubo ninguna ... ♪♫

Hechizos : I - II - III - IV - V - VI

We move through the forest at night Empty
MessageSujet: Re: We move through the forest at night   We move through the forest at night EmptyMar 19 Jan 2021 - 23:53

Le retour du Printemps, cela ne voulait pas dire grand chose, dans le Bayou. Et pourtant, un regard habitué serait capable de voir cet infime changement dans le brouillard permanent, cet éclat de soleil qui tente de briller là où il n'y avait plus d'éclaircie depuis des lustres. Ou l'aurait été, s'il avait observé les alentours plus tôt dans la journée.

A présent, le soleil se couchait et le Bayou reprenait cette atmosphère particulière, insolite, qui avait toujours été la sienne. Ainhoa lui trouvait une sorte de poésie douce et élégante, alors qu'elle observait les ombres se mouvoir dans le village qu'elle traversait. Chacun vaquait à ses occupations, certains lui adressaient un signe de tête, qu'elle retournait. Au sein du Bayou, la troisième épouse, avec ses robes aux volants colorés, ne passait pas inaperçue. Ce soir, elle était vêtue de vert gazon et d'or, mettant agréablement en valeur le hâle de sa peau et l'olive de son regard. Ses cheveux étaient adroitement attachés par un foulard dans les mêmes ton, qui lui servirait de châle au cas où la nuit s'annonçait fraîche. Elle ne savait pas pour combien de temps elle allait rester hors de la Tour, et n'avait aucune envie d'écouter sa soirée pour cause de frissons désagréables.

Car, bien qu'elle ne le dise pas, elle appréciait énormément ces moments-là.

A sa ceinture, elle avait accroché une grande bourse dans laquelle elle avait glissé l'essentiel de son matériel : bols de mélanges, flacons d'huiles, poudre. On pouvait voir quelques pinceaux dépasser de l'ouverture. Elle n'était pas certaine qu'un temps soit prévu pour s'adonner à ces petites choses, plus encore si la nuit avançait (elle n'avait pas les facultés de Janvier pour si bien se repérer dans le noir), mais elle préférait venir préparée.

Cela faisait un petit moment que Janvier et elle n'étaient pas parti en escapade ensemble. Même s'il s'agissait d'un de leurs plaisirs réguliers, il était toujours difficile d'avoir une idée du temps sur cette île, et il pouvait passer brutalement sans avoir pu faire quoi que ce soit. La Bohémienne se réjouissait intérieurement de l'invitation du Sel, à laquelle elle s'était empressée (...toutes proportions gardées) de répondre par la positive.

Janvier était déjà au point de rendez-vous. Sa figure se faisait plus précise au fur et à mesure qu'elle s'avançait pour lae rejoindre. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres en reconnaissant l'habit qu'iel portait : ne l'avait-elle pas vu sur les épaules de son père, récemment ?

Sourire qui devint un peu plus franc lorsqu'elle l'entendit. Iel avait l'air de bonne humeur. Une petite part d'elle se plaisait à penser que, comme elle, iel devait se réjouir de leur soirée à venir.

"Bonswa cariño, j'espère ne pas t'avoir trop fait attendre."

Ainhoa avait un rapport très particulier à sa langue maternelle. De manière générale, elle n'en parlait pas, préférait ne pas l'utiliser, et se hérissait intérieurement dès qu'elle en entendait quelques sons. Pourtant, ce mot-là lui était venu naturellement, et elle n'avait jamais ressenti le besoin d'en changer.

L'affection prenait parfois des chemins bien particuliers.

"Tu as tout ce qu'il nous faut ?"

Un sourire en coin. Elle savait bien que l'aîné.e avait l'habitude de vadrouiller, et qu'iel ne partait jamais sans s'être bien préparé.e. Elle l'espérait, du moins. Elle attendit confirmation avant de reprendre le chemin de la sortie du village. Elle ne savait pas si Janvier avait décidé d'un lieu particulier, ou s'ils se contenteraient d'aller où leurs pas les mèneraient. En vérité, cela n'avait que peu d'importance, tant que la compagnie était agréable.

"Joli kimono, au fait."

Oh, iel entendrait certainement l'amusement joueur dans son ton.
Revenir en haut Aller en bas
Janvier Selès
Janvier Selès

☠ Habitant.e du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 12
✘ SURNOM : Le Sel
✘ AGE DU PERSO : Physiquement, 14-15. En réalité n'est pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord.
✘ LIENS : I sat with my anger long enough, until she told me her name was Grief

We move through the forest at night Empty
MessageSujet: Re: We move through the forest at night   We move through the forest at night EmptyMer 20 Jan 2021 - 23:30

We move through the forest at night
The sky is full of momentary light


Ton arrivée lui réchauffe le cœur, et plus encore quand iel te voit sourire en t'approchant. Mieux encore, le surnom que tu lui donnes lui fait avoir un nouveau rictus satisfait. Janvier a toujours été sensible aux marques d'affections discrètes, plus simple à accepter que les grandes déclarations fracassantes. Il lui semble que l'anodin a parfois plus de force et d'authenticité, qu'il y a moins de choses calculées que les éclats et présents trop marqués. C'est peut-être aussi pour cela qu'il lui arrive d'accepter les présents de l'autre gus : quand ils sont spontanés, c'est plus délicat de savoir comment réagir. Mais, pourquoi penser à lui de toute façon ? Tu es là, toi, et c'est incomparablement mieux.

- Non, j'arrive à peine.

Un bref hochement de tête à ta question, et iel tapote sa besace qui se remet à tinter au passage. Il n'y a pas de torche, mais si besoin vous pourrez toujours faire un feu ou vous guider à la lumière de la lune. Encore que toi, tu préfèrerais peut-être un éclairage plus franc pour te diriger malgré tout. Avisant la torche à proximité, Janvier se demande si ça ne serait pas une bonne idée de la prendre. Parce qu'iel est habitué à jouer dans les ombres ne veut pas dire qu'il faut te l'imposer..

Iel allait te le proposer quand ta dernière remarque lui lae prend de court. En soi, oui, c'est un gentil compliment. Et le kimono est effectivement joli, c'est un fait. Mais il y a du jeu dans ta voix, quand tu lui dis cela. Et Le Sel est à peu prêt certain.e que c'est parce que tu as reconnu l'habit. Tu es une des épouses de Lundi, après tout. Toi aussi tu as du le voir parader là-dedans. Avec une mine un peu boudeuse, Janvier hausse vaguement des épaules et détourne la tête avec un manque de naturel flagrant. Ce n'est pas tant de la bouderie que de l'embarras, à vrai dire. Recevoir un cadeau du Baron est déjà quelque chose en soi. Se le faire remarquer en prime n'est pas plus simple à assumer. Oh et puis qu'est-ce que ca peut te faire, de toute façon ?

- M'ci.

C'est marmonné  sans qu'iel ne sache vraiment quoi ajouter. D'ailleurs y a rien à ajouter. Mécontent.e contre ellui -meme plus que contre toi, Janvier s'ébroue et décide de simplement passer outre. Ca ne devrait pas gâcher votre moment. Ca ne le gâchera pas, d'ailleurs, iel le décide. Se forçant à ranger son malaise au placard, iel te désigne la flamme non loin de vous en reprenant la parole.

- J'ai de quoi boire et manger. Si tu veux, je peux prendre la torche pour la lumière. Comme tu préfères.

Janvier ne t'a pas dit votre destination, et ne sait pas trop si toi tu en as une en tête. Mais si tu lui laisses le choix, il y a bien un endroit du Bayou auquel iel songe. Souvent quand le Sel y passe lors de ses escapades, iel se dit que l'endroit te plairait peut-être.

Que tu optes pour la torche ou pas, Janvier se rangera à ton choix avant de se mettre en route. L'endroit qu'iel a en tête n'est pas si éloigné, mais ce n'est pas tout à fait à coté non plus. Son regard glisse distraitement sur la bourse à ton flanc, et son regard pétille un peu. Oh, oui ! Iel aimerait bien que tu lui encres la peau. Ca fait longtemps, ou du moins il lui semble. Mais outre le simple plaisir d'habiller sa peau, le henné a toujours eu une signification un peu plus sentimentale pour lui. C'est un rituel chargé de souvenirs entre vous deux, le symbole d'un lien construit et d'une guérison timide.






Nothing ever stays undivided
No, nothing ever stays undivided
See what remains of love and the acid
See what is left of us, how we ended

I see you in the eye of Jupiter
Lost in the light of our failure
I thought I was the only one and the first
But no space in your arms is made for my nature


Réplique en #336666.
Revenir en haut Aller en bas
Ainhoa Selès
Ainhoa Selès

☠ Habitante du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : La Bohémienne
✘ AGE DU PERSO : Fin de vingtaine, début de trentaine, difficile à dire.

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, oui.
✘ LIENS : Ésta es la historia de une diosa como nunca hubo ninguna ... ♪♫

Hechizos : I - II - III - IV - V - VI

We move through the forest at night Empty
MessageSujet: Re: We move through the forest at night   We move through the forest at night EmptyJeu 21 Jan 2021 - 23:10

Ainhoa pencha légèrement la tête sur le côté avec un sourire. Bien. Elle préférait savoir que Janvier n'avait pas attendu trop longtemps. Pas qu'elle fasse grand cas de se faire attendre -c'était même un jeu par moments, suivant de qui il s'agissait- mais elle n'aurait pas voulu que le Sel pense qu'elle traînait des pieds à l'idée de cette sortie quand c'était tout le contraire qui l'animait.

Une dernière question, vite répondue, avant qu'ils ne commencent la route ensemble. Fidèle à elle-même, la Bohémienne se fendit d'une remarque quelque peu joueuse. Janvier comprit aisément où elle voulait en venir, et sa réaction gênée lui arracha un très léger éclat de rire. Rien de moqueur, non. Plutôt quelque chose de doux, mélange entre la satisfaction d'avoir vu juste et la tendresse quasi maternelle que les gestes esquissés lui inspiraient. Elle continua suite à son remerciement à peine prononcé, sans le regarder -elle ne voulait pas l'embarrasser davantage et risquer de le vexer :

"Tu le portes très bien. C'est plus ta couleur."

Car après tout, quoi de mieux que ce vert pin pour quelqu'un comme ellui, qui se fondait dans la végétation en permance ?

Elle n'avait pourtant pas l'intention d'ajouter quoi que ce soit de plus. Lundi était un sujet sensible par la force des choses, l'avait toujours été, et elle n'avait pas envie de vadrouiller sur ce terrain-là. Elle n'était ni pour se battre avec l'aîné.e de son époux, ni pour défendre ce dernier à tout va. Janvier savait déjà ce qu'elle pensait, de toute façon.

Le Sel changea de sujet et Noa jeta à la torche en question un œil critique. Il était vrai qu'elle pensait probablement avoir besoin de lumière s'ils décidaient de se lancer dans des dessins élaborés, mais pour ce qui était du chemin...

"Au besoin, on pourra faire un feu sur place, non ? Je te fais confiance si le trajet devient trop sombre."

Un autre clin d'œil, allié à un sourire. Si elle avait besoin qu'iel lui tienne la main en rentrant pour éviter de trébucher sur une racine, ainsi soit-il. Peut-être même qu'elle choisissait sciemment cette option, sachant qu'elle n'était pas du genre à avoir des gestes affectueux, mais qu'iel n'était jamais contre. Un compromis comme un autre.

Ils se mirent en route, dans un silence qui n'était pas particulièrement désagréable aux oreilles de la Bohémienne. Il fallait dire que, même si tous avaient des quartiers privés, la vie à la Tour était loin d'être calme et tranquille. L'absence de bruit permanent était appréciée. Et puis, il y avait quelque chose d'agréable dans le fait de pouvoir rester aux côtés de quelqu'un sans éprouver le besoin de maintenir une conversation. C'était un silence aux airs de douceur, comme il y en avait parfois peu.

Ainhoa nota le regard en direction de sa bourse et sourit à nouveau en coin en voyant les yeux sombres du Sel pétiller. Elle se réjouissait intérieurement qu'iel apprécie l'idée alors qu'iel avait probablement quelque chose d'autre en tête. C'était ellui qui avait organisé cette petite escapade, après tout. Iel aurait pu se sentir vexé.e qu'elle y apporte sa touche personnelle.

Mais ce n'était plus vraiment quelque chose qui ne la concernait qu'elle, n'est-ce pas ? C'était une activité qui les liait, bien plus qu'ils ne le diraient à voix haute. Comme tant d'autres choses.

"Alors, dis-moi... où allons-nous ce soir ?"

La curiosité n'était peut-être pas le trait de caractère principal de la Bohémienne, mais ce n'était pas pour autant qu'elle n'en faisait jamais preuve.
Revenir en haut Aller en bas
Janvier Selès
Janvier Selès

☠ Habitant.e du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 12
✘ SURNOM : Le Sel
✘ AGE DU PERSO : Physiquement, 14-15. En réalité n'est pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord.
✘ LIENS : I sat with my anger long enough, until she told me her name was Grief

We move through the forest at night Empty
MessageSujet: Re: We move through the forest at night   We move through the forest at night EmptySam 30 Jan 2021 - 12:46

We move through the forest at night
The sky is full of momentary light


Le compliment que tu as la délicatesse de ne pas faire en lae regardant dans les yeux est bien trop efficace. Un sourire en coin apparaît à ses lèvres, sincèrement touché.e qu'iel est par tes mots. Et quelque part, ça lui plaît bien l'idée de mieux porter les fringues de Lundi que leur propriétaire d'origine. Sans doute un vieux fond de revanche, là aussi. Mais quand est-ce que leur relation est simple et sereine, de toute facon ?

A son offre pour la torche, Janvier te voit prendre le temps de réfléchir un bref moment. Iel est déja prêt.e à la saisir, et c'est avec un peu de surprise que ton refus se fait entendre. Ca lui va tres bien au Sel : l'obscurité est une vieille amie. Mieux encore, l'allusion glissée subtilement à propos du trajet lui arrache un nouveau sourire doux. Tu sais définitivement t'y prendre avec ellui.

- Oh, ça ira : on aura de la lumière.

C'est répondu avec un léger ricanement espiègle alors que vous vous mettez finalement en route. Janvier aime s'éloigner du village et oublier son existence -et son existence à lui- pour se noyer dans l'ambiance si spécifique au Bayou. Chaque chose y a son histoire et sa magie. Lors de ses promenades, il lui arrive souvent d'interroger les pierres, les arbres, un peu tout ce qui croise sa route pour connaïtre leurs histoires. Ce sont souvent de beaux rêves, bien qu'ils se ressemblent beaucoup pour la plupart. Si c'était possible, Janvier y passerait tout son temps malgré les dangers. Danger du Bayou, danger des orages. Il lui est déja arrivé de presque se noyer quand la foudre de Lundi avait frappée l'ile alors qu'iel était dans les eaux saumâtres du Bayou.

Bah, pourquoi y penser ? Aujourd'hui iel n'est pas seul.e, et tu fais partie des personnes avec lesquelles iel se sent le plus en sécurité. Janvier ose croire, bien qu'avec pudeur, que tu ne lae laisserais pas derrière si ce genre de situation devait se reproduire. Brievement lui vient le douloureux constat que sa première mère, elle, l'avait mis en péril. C'est un lien dangereux à faire, et bien vite Janvier enfouit la pensée très, très profondément.

Ta question brise le silence et tire le Sel de ses pensées sombres. Iel te jette un coup d'oeil espiègle, et hésite sincèrement à te répondre. D'une part, oh oui c'est tentant. De l'autre, te faire la surprise l'est tout autant. Mais peut-être qu'un entre-deux est possible ?

- Y a un spectacle en extérieur. Mais t'en fais pas, on n'y croisera normalement personne d'autre.

Et même si tristement il devait y avoir quelqu'un d'autre pour gâcher ce moment, Janvier n'a pas de doutes quant au fait que cela peut s'arranger. Ceci étant, vous n'en êtes pas là. A fur et à mesure que vous avancez et que le village s'éloigne, la nature reprend ses droits. On y entend le croassement des grenouilles, et de temps à autre un bruit d'eau que l'on dérange sans toutefois en voir la cause. L'odeur décrépie du Marais envahit l'air peu à peu, et Janvier inspire profondément pour mieux s'en gorger. C'est que cet endroit, c'est son vrai chez-soi aussi. Par jeu, iel frôle du bout des doigts un peu de végétation alors qu'iel passe à côté. Mais pour l'instant, rien de très prenant ni intéress- Ah ?

Janvier jette un bref coup d'oeil en arrière à l'arbre qu'iel vient de frôler, sans s'arrêter pour autant. Un ricanement un peu mauvais lui échappe alors que le Sel se concentre à nouveau sur la route devant.

- J'viens de rêver qu'un pirate se prenait une méchante gamelle à cause de cette racine. En plus il courait, le pauvre.


L'expression de Janvier dément absolument tout sentiment de compassion pour le-dit pirate. Au lieu de ça, iel se demande ce qui avait pu le faire paniquer à ce point. Peut-être une prophétie de Zélia ? Bah, qu'importe ! Déja, lae faux.sse adolescent.e passe à autre chose et jette de nouveau un regard à la bourse que tu as amené avec toi.

- Tu as besoin d'un bon éclairage, pour ça ?

Puisque tu as amené de quoi, iel espère bien profiter de tes talents.







Nothing ever stays undivided
No, nothing ever stays undivided
See what remains of love and the acid
See what is left of us, how we ended

I see you in the eye of Jupiter
Lost in the light of our failure
I thought I was the only one and the first
But no space in your arms is made for my nature


Réplique en #336666.
Revenir en haut Aller en bas
Ainhoa Selès
Ainhoa Selès

☠ Habitante du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : La Bohémienne
✘ AGE DU PERSO : Fin de vingtaine, début de trentaine, difficile à dire.

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, oui.
✘ LIENS : Ésta es la historia de une diosa como nunca hubo ninguna ... ♪♫

Hechizos : I - II - III - IV - V - VI

We move through the forest at night Empty
MessageSujet: Re: We move through the forest at night   We move through the forest at night EmptyMer 14 Avr 2021 - 11:08

Lae voir sourire doucement dans un coin de son champ de vision arracha à Ainhoa un rictus satisfait. Elle n'aimait pas l'idée que leurs premières interactions de cette soirée puissent être marquées par de la rancœur, même minime, à cause du sujet indirect de leur conversation.

D'autant qu'elle pensait tout ce qu'elle disait : ce vert allait bien mieux à l'enfant qu'à son père.

Assez rapidement, traduisant certainement la même envie d'un côté comme de l'autre de ne pas continuer plus longtemps là-dessus, Janvier changea de sujet et la Bohémienne le suivit avec son enthousiasme chaloupé ordinaire. Le sourire qui s'étendait sur le visage du Sel lui laissa entendre qu'iel avait bien entendu compris où elle voulait en venir, ce qui n'était pas pour lui déplaire. Quelque part, être la source de ces marques de douceur lui mettait du baume au cœur... Chose qu'elle était la plupart du temps incapable d'assumer au-delà de la pensée fugace.

Janvier lui confirma la présence de suffisamment de lumière et son petit rire fit hausser un sourcil intrigué à l'épouse : iel avait l'air d'avoir quelque chose de particulièrement précis en tête, ce qui n'était pas sans attiser sa curiosité. Iels étaient en route depuis quelques instants -profitant d'un silence qui ne l'était pas tant si l'on se fiait aux bruits de la nature que le Bayou les laissait peu à peu découvrir- quand Noa se décida à demander où ils se rendaient. A nouveau, le regard espiègle du Sel lui soutira un sourire : en réalité, peu lui importait qu'iel réponde ou non, elle le saurait bien assez tôt. Mais elle aimait voir cet.te enfant-adulte faire preuve de la malice dont des événements tragiques semblaient l'avoir privé.e durant si longtemps. Elle avait l'impression de lae voir s'épanouir peu à peu, et en tirait une satisfaction intense.

Finalement, Janvier se décida à lui répondre et le haussement de sourcil intrigué fit son retour sur le visage de l'Ensorceleuse. Oh, un spectacle en extérieur, vraiment ? Voilà qui éveillait sa curiosité plus que le contraire, et elle se prit à sourire avec un léger éclat de rire amusé : elle était presque convaincue que c'était l'effet recherché par son interlocuteurice.

"Oh, je vois. J'ai hâte d'y être."

Et ce n'était que la stricte vérité : à présent, elle se demandait bien ce qu'iel avait prévu, et le mystère qui entourait ledit spectacle ne le rendait que plus intéressant. Janvier le savait bien, ellui qui la connaissait mieux qu'il n'y paraissait : intrigues et mystères étaient une grande source d'intérêt pour la Bohémienne.

Leurs pas les sortirent définitivement des alentours du village pour s'enfoncer de plus en plus profondément dans le cœur du Bayou. Pour des habitant.es du coin cela n'avait rien de désagréable, mais l'atmosphère qui régnait pouvait en effrayer plus d'un.e. Gardant tout de même un œil sur Janvier pour ne pas risquer de se perdre complètement dans ces marais qu'elle connaissait moins bien qu'elllui, Noa observait la nature qui s'étendait autour d'elleux avec un intérêt non feint. Elle parvenait parfois à capter le mouvement d'un animal, le bruissement d'une feuille ou le clapotis de l'eau, moins pure que celle du lagon mais tout aussi enchanteresse.

Ce fut finalement un ricanement du côté du Sel qui sortit Ainhoa de sa contemplation. Elle eut à peine le temps de lui jeter un regard interrogateur qu'iel s'exprimait déjà, lui faisant part d'un de ces rêves qui lae parcourait quand iel laissait l'univers lui raconter ses histoires. Un sourire aussi malicieux que mauvais s'étendit sur les lèvres de la Bohémienne.

"Le pauvre..." reprit-elle, sur le même ton. "J'espère qu'il ne s'est pas perdu."

Elle n'en pensait pas un mot, évidemment. On ne s'aventurait pas seul dans le Bayou sans en subir les conséquences, après tout. Les Diurnes imprudents devaient le savoir, ou l'apprendre à leurs dépends. Le destin de ce malheureux pirate ne l'intéressait guère plus, et elle ne fut pas étonnée du changement de sujet proposé par Janvier : iel n'était certainement pas plus impliqué.e qu'elle. La femme lui sourit à nouveau, avec beaucoup plus de sincérité.

"Tout dépend de ce que l'on fait : plus les motifs sont complexes, plus nous aurons besoin de lumière."

S'iel montrait son intérêt pour les outils qu'elle avait pris avec elle, bien entendu qu'elle comptait lui en faire profiter. Elle haussa légèrement les épaules, plus heureuse qu'elle ne l'admettrait de l'entendre mettre le sujet sur le tapis.

"Cela dépend également de l'endroit : certaines parties du corps sont plus simples à encrer que d'autres, comme tu le sais déjà." Iel n'en était pas à sa première séance, après tout. "Est-ce que tu as déjà une idée en tête ?"
Revenir en haut Aller en bas
Janvier Selès
Janvier Selès

☠ Habitant.e du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 12
✘ SURNOM : Le Sel
✘ AGE DU PERSO : Physiquement, 14-15. En réalité n'est pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord.
✘ LIENS : I sat with my anger long enough, until she told me her name was Grief

We move through the forest at night Empty
MessageSujet: Re: We move through the forest at night   We move through the forest at night EmptySam 16 Avr 2022 - 23:59

We move through the forest at night
The sky is full of momentary light


- Oh, ça ira : on aura de la lumière.

Ta réponse tout aussi peu concernée par le bien etre du pirate que le commentaire de Janvier l'avait été lui arraché un léger sourire espiegle. Personne pour rattraper l'autre, décidément. Cette complicité que vous partagez est un éternel baume a son coeur. C'est trop doux, trop intense pour qu'iel ne puisse se l'admettre totalement. Mais quoi que le Sel en pense, c'est la.

La conversation roule sur ton art, Noa, et Janvier ne cache pas son intéret pour celui-ci. Ou pour la perspective d'en profiter, d'ailleurs. Iel aimerait pouvoir te rendre la pareil, avoir un quelque chose donc tu pourrais profiter. Mais il lui semble qu'aucun de ses talents ne soit vraiment propices a etre offert. Prenant le tempsde reflechir a ta question, Jan esquive une flaque boueuse un peu trop profonde a son gout.

- Surprends moi.

C'est ellui-meme, qu'iel surprend avec cette réponse. Les mots sortent de sa bouche avant qu'iel ne le realise, et t'offre un léger sourire d'excuse.

- Je n'ai pas vraiment d'idée, mais je sais que les tiennes sont inspirées.

Autour de vous, le marais s'assombrit rapidement. D'ici peu, il fera nuit et l'obscurité vous enveloppera totalement. Quelques luciabeilles égarées parsement le feuillage ca et la, sans vraiment eclairer quoi que ce soit de plus que leur abdomen. Janvier aime cette atmosphere ou tout semble ralentir. C'est comme si en journée le monde était a tout le monde, et qu'a la nuit tombée il n'accueillait que certaines personnes. Janvier considere ca un peu comme un rencard avec la nuit et ses secrets murmurés. Quoi de mieux pour changer de réalité qu'on monde ou tout n'est que suggestions et silhouettes ?

- Dis moi si tu veux de la lumiere. Mais ne t'inquiete pas, on est bientot la.

C'est qu'iel ne veut pas.. Quoi ? Pas que tu ne trebuches, ou ne t'ennuies du trajet. Que tu ne trouves ca trop long, ou lassant. Iel aimerait sincerement que tu profites du spectacle mentionné plus tot. Mais ce n'est pas un sujet d'inquietude qui lae tracasse bien longtemps : vous y etes.

Le marais est fidele a lui meme : sombre, humide, avec autant de mousse que d'eau saumatre. Vous vous etes de toute evidence enfoncé assez profondément dans cette nature peu accueillante pour la plupart : l'endroit semble encore plus sauvage qu'a l'accoutumée. La densité des feuillages et arbres a moitié morts crée un semblant d'alcove moussue ornée d'un semblant d'étang. Vous pataugez moins que pendant le trajet : de toute évident, il y a un leger surplomb. Au bout de quelques foulées, vous trouvez un tronc mort qui vous sert de banc.

Janvier guette ta réaction en tachant de ne pas trop se trahir. Quand vous vous asseyez, le tronc s'illumine. Les nervures de l'ecorce de teintent d'un vert lumineux qui parcourt le bois tout entier avant de contaminer l'herbe boueuse. La lumiere se propage, revelant tout un panel de teintes selon le bois, les feuilles, ou meme les champignons qui se joignent au spectacle. Finalement l'iridescence entre en contact avec l'eau, et l'etang tout entier se met a émettre une lumiere turquoise un peu tamisée.


- J'ai decouvert cet endroit il y a longtemps, par hasard, un soir comme aujourd'hui ou ca s'éclaire. C'est pas a tous les coups, mais quand ca marche, c'est pour quelques nuits de suite, alors j'y passe régulierement pour vérifier.

La veille -ou quelque chose comme ca- Janvier etait justement passé.e et avait vu le marais s'illuminer. L'enfant-adulte s'etait dit que s'il y a une personne avec qui iel veut partager ce bout de marais si cher a son coeur, c'est toi.

Reste a espérer que tu aimes l'endroit autant qu'ellui.







Nothing ever stays undivided
No, nothing ever stays undivided
See what remains of love and the acid
See what is left of us, how we ended

I see you in the eye of Jupiter
Lost in the light of our failure
I thought I was the only one and the first
But no space in your arms is made for my nature


Réplique en #336666.
Revenir en haut Aller en bas
Ainhoa Selès
Ainhoa Selès

☠ Habitante du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : La Bohémienne
✘ AGE DU PERSO : Fin de vingtaine, début de trentaine, difficile à dire.

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, oui.
✘ LIENS : Ésta es la historia de une diosa como nunca hubo ninguna ... ♪♫

Hechizos : I - II - III - IV - V - VI

We move through the forest at night Empty
MessageSujet: Re: We move through the forest at night   We move through the forest at night EmptyJeu 4 Aoû 2022 - 23:01

- Surprends moi.

La réponse du Sel lui arracha un nouveau haussement de sourcil étonné. Il était bien rare de l'entendre dire ce genre de chose : de manière générale, Janvier n'était pas de celleux qui appréciaient les surprises, justement. Iel avait trop peu confiance en le reste du monde pour cela.

Et pourtant.

L'espace d'un instant, quelque chose se réchauffa dans le regard de la Bohémienne. Elle répondit à la proposition d'un hochement de tête, notant sans le formuler le compliment qui y était associé. Elle savait bien que le faire remarquer ne ferait que faire s'empourprer l'adolescent.e qui lui ouvrait le chemin, et elle l'avait déjà bien assez taquiné.e plus tôt. L'Ensorceleuse ne voulait pas se mettre l'aîné.e de Lundi à dos. Encore moins ce soir.

Iels parcoururent encore quelques mètres dans les marais qui s'assombrissaient rapidement. Il était parfois difficile, au fin fond du Bayou, de savoir dans quelle partie de la journée on se situait. Ce n'était que parce qu'iels étaient parti.es du Village au crépuscule, qu'il était certain que la nuit tombait doucement. Autrement, le brouillard épais des marécages avait tendance à troubler les moins habitués... A dessein, à n'en point douter.

"Je ne m'inquiète pas, Jan."

Ce n'était pas parce qu'elle ne parlait pas qu'elle n'était pas attentive. Ainhoa avait appris à reconnaître certains signes chez le Sel. Après tout, iels se pratiquaient depuis de longues années, bien plus que leurs visages ne le laissaient supposer. Elle sentait son envie de lui faire plaisir et, sans insister, tentait de faire ce qu'il fallait pour montrer qu'elle y était sensible.

A sa manière. Il ne faudrait pas qu'on la pense trop gentille non plus, voyons.

Iels semblèrent arriver à destination, car le pas de Janvier ralentissait. Le regard olive de la seconde mère se posait sur le paysage, scrutateur : il était évident que l'endroit était nouveau pour Noa, ce qui n'était pas le cas de saon pupille, qui s'avança avec aisance jusqu'à un banc végétal où elle lae suivit sans broncher. Elle n'avait rien détecté de dangereux, elle non plus.

S'asseyant d'un geste élégant, bien peu ennuyée par le fait que le bas de sa robe était déjà couvert de boue (ce ne serait pas le Bayou dans le cas contraire), Ainhoa s'apprêtait à demander quand commencerait le spectacle lorsque celui-ci répondit pour elle.

Le premier éclat de lumière qu'elle vit fut au creux de sa main droite, posée sur le bois. L'espace d'un infime instant, elle se demanda même si elle en était l'instigatrice, mais il fut rapidement évident que ce n'était pas le cas. Son regard olive suivait le rai de lumière qui s'allongeait, traînait, accélérait parfois sa course pour se joindre à d'autres avant de se séparer à nouveau et d'illuminer de plus en plus l'alcôve dans laquelle iels se trouvaient, puis l'étang qui leur faisait face.

La Bohémienne n'avait pas besoin de parler pour laisser entendre qu'elle était sous le charme. Les teintes étaient sublimes (le camaïeu de verts étant bien évidemment son préféré, le contraire aurait été étonnant) et l'ensemble traduisait une ambiance à la fois prodigieuse et intime, performance accessible uniquement aux rares élu.es qui savaient où la trouver.

Les explications de Janvier allaient dans ce sens. Visiblement, l'adulescent.e avait sciemment cherché à ce que l'endroit s'illumine pour l'y emmener, partageant cette magnifique scène avec elle. Ainhoa tourna vers le Sel un sourire resplendissant, tinté de cette douceur maternelle qu'elle ne semblait éprouver que pour ellui.

"C'est une merveilleuse découverte. Tu m'honores, cariño."

Car cela aussi, elle le savait : Janvier ne partageait qu'avec peu d'autres. Elle n'avait pas la prétention de penser qu'elle était la seule qu'iel ait amené à cet endroit, mais elle était bien consciente que la liste était courte.

Un nouveau regard sur le paysage lui montra qu'il était changeant : le moindre frisson de vent faisait ruisseler la lumière des feuillages les plus fins, et les mouvements des plus petits êtres aquatiques amenaient l'eau turquoise à foncer au fil des ondes. Il y avait de quoi se plonger dans l'émerveillement pendant un bon moment.

"Les couleurs s'estompent-elles au fil de la nuit, ou avons-nous le temps de trinquer à cette douce soirée avant de sortir les pinceaux ?"

C'était que maintenant qu'ils étaient là, l'idée d'allumer une torche ou faire un feu semblait ridicule : cela jurerait bien trop avec l'ambiance. Mais Ainhoa avait bien noté l'engouement de Janvier pour la session de henné, et ne comptait pas lae décevoir.

De fait, maintenant qu'iels étaient là, elle avait même une idée bien précise des modèles qu'ils pourraient s'encrer.






We move through the forest at night Meena_15
Revenir en haut Aller en bas
Janvier Selès
Janvier Selès

☠ Habitant.e du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 12
✘ SURNOM : Le Sel
✘ AGE DU PERSO : Physiquement, 14-15. En réalité n'est pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : La fiche d'abord.
✘ LIENS : I sat with my anger long enough, until she told me her name was Grief

We move through the forest at night Empty
MessageSujet: Re: We move through the forest at night   We move through the forest at night EmptyMer 2 Nov 2022 - 20:31

We move through the forest at night
The sky is full of momentary light





Iel a beau connaître le spectacle, ce n’est pas quelque chose dont Janvier peut se lasser. Vous êtes deux à savourer le spectacle en silence. Et quand enfin tu prends la parole après son explication, tes mots lui réchauffent le coeur. Iel rosit un peu de joie et de fierté, et esquisse un léger sourire en réponse tout en se détournant un peu.

- Tu es la première personne que j’emmène ici.

Et potentiellement la seule. Il n’y a pas grand monde d’autre à qui le Sel se voit révéler ce petit coin d’ailleurs. Même ses adelphes, qu’iel aime pourtant sincèrement. Janvier réalise en te répondant qu’iel aime avoir cet endroit pour ellui. Pour vous. C’est un des petits trésors du Bayou, et l’adulescent.e n’a pas envie que foule y vienne. Iel a toujours eu un penchant pour la tranquillité.

Ta question suivante lui arrache un haussement d’épaule. Le temps est liquide, il n’existe pas. Et au Bayou, encore moins. Comment le sursis que vous avez ? Comme si la réponse était quelque part dans le paysage, Janvier observe la scène. C’est hypnotique, et il lui faut quelques instant pour revenir à la réalité - et à ta question.

- Je ne sais pas. C’est difficile à estimer. Mais de toute façon, les quelques mouvements qu’on aura devraient suffire pour maintenir tout ça. J’espère.

Au pire, il y a une torche. Ou alors vous faites la session une autre fois, Son objectif principale était de partager la magie de l’endroit avec toi, et ta réaction l’a déjà amplement récompensé de son idée.

Les gens avec qui iel se sent aussi confortables sont rares, Noa. Janvier est heureux.se de simplement savourer ce moment avec toi.

- Et puis Klere a bon goût pour le rhum. Ce serait dommage de ne pas en profiter.

Un éclat espiègle anime son regard un instant alors que l’enfulte du Bayou commence à sortir de la sacoche ce qu’iel a amené : eau, grignoteries.. Et le fameux rhum.







Nothing ever stays undivided
No, nothing ever stays undivided
See what remains of love and the acid
See what is left of us, how we ended

I see you in the eye of Jupiter
Lost in the light of our failure
I thought I was the only one and the first
But no space in your arms is made for my nature


Réplique en #336666.
Revenir en haut Aller en bas
Ainhoa Selès
Ainhoa Selès

☠ Habitante du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 55
✘ SURNOM : La Bohémienne
✘ AGE DU PERSO : Fin de vingtaine, début de trentaine, difficile à dire.

✘ DISPO POUR RP ? : Oh, oui.
✘ LIENS : Ésta es la historia de une diosa como nunca hubo ninguna ... ♪♫

Hechizos : I - II - III - IV - V - VI

We move through the forest at night Empty
MessageSujet: Re: We move through the forest at night   We move through the forest at night EmptyDim 25 Déc 2022 - 0:01

La confession de Janvier ne l’étonnait pas tant dans son contenu que dans sa simple énonciation. L’aîné.e était du genre secret, ce qui n’était pas étonnant au vu de son passif et de sa relation à son père. Qu’iel n’ait pas encore fait découvrir l’endroit à d’autres n’était pas particulièrement surprenant en soi. Elle s’en doutait, même.

Non, ce qui fit que Noa tourna vers ellui un regard où perçait la surprise, c’était qu’iel l’admette aussi simplement. Parce qu’elle savait très bien ce que cachait cette phrase. C’était l’intention. Janvier n’avait pas décidé de partager ce petit coin de Bayou avec elle sur un coup de tête : c’était un acte réfléchi, programmé, et qu’iel n’avait itéré pour personne d’autre. Ce qu’iel avouait sans autres fioritures que des joues qui rosissaient doucement et un regard qui ne rencontrait pas le sien.

La Bohémienne ne mentait pas, plus tôt, quand elle disait qu’elle était honorée d’un tel cadeau. Mais c’était par cette petite phrase qu’elle prenait entièrement la mesure du présent. Elle adressa un sourire léger quasi-maternel, à l’adulescent. Assise à ses côtés, il aurait suffi d’un simple mouvement pour poser son épaule contre la sienne, voir sa main sur son bras. Mais ils n’étaient pas de ce genre là, ni l’un.e ni l’autre. Timides dans leurs marques d’affection tout comme dans leur admission de cette dernière. La Bohémienne opta pour une autre question, à laquelle saon interlocuteurice ne répondit pas de suite.

Janvier semblait passionné.e par le paysage. C’était agréable de lae voir ainsi, calme et détendu.e, appréciant la beauté de ce que le Bayou avait à offrir. Une vue rare, à n’en point douter, tant l’aîné.e de Lundi était secret.e. Noa en était heureuse pour ellui, qu’iel laisse parfois au loin ce sel et cette colère qui lae caractérisait beaucoup trop à son goût.

La réponse de l’enfant la fit hocher la tête avec un sourire satisfait. « Très bien. » L’Ensorceleuse n’était pas particulièrement pressée de s’adonner à l’une ou l’autre des activités : iels avaient toute la soirée devant elleux, après tout.

A la mention de Klere, sa femme haussa un sourcil : il était bien rare que Janvier parle ainsi de son père, en des termes aussi élogieux que leur relation le leur permettait. Mais l’arrivée du rhum dans la conversation expliquait bien des choses… Ainhoa rit doucement, se décalant légèrement pour permettre au Sel de poser ses diverses gourmandises entre elleux.

« On peut lui reprocher bien des choses, mais pas de manquer de goût, en effet. »

Parmi les choses qui rapprochaient Janvier et Noa figurait notamment leur lucidité concernant le Baron Lundi. Ce n’était pas parce qu’elle avait volontiers épousé le fils de Guédé qu’elle ne reconnaissait pas ses défauts. Et s’il y avait bien quelqu’un à qui elle pouvait l’affirmer sans problème, c’était bien l’aîné.e de ses enfants.

Iel savait tout comme elle qu’iels le défendraient bec et ongles s’il le fallait.

« Un très bon choix. »

Le regard olive de l’adulte se tourna vers les denrées piquées par lae jeune adulte à Gwo Kay Won. De petites douceurs salées, préparées par diverses femmes de Lundi, d’autres sucrées, mises de côté par Février, sans aucun doute… et deux bouteilles de rhum, provenant d’une des réserves du Baron. Pas la mieux gardée, certes, mais…

« Tu as l’œil, cariño. »

Janvier avait choisi l’une de ses bouteilles préférées. Avec un sourire plus tendre qu’il était amusé, Noa se saisit de l’une des bouteilles, qu’elle tendit en direction du Sel.

« A cette douce soirée, en charmante compagnie. »

La Bohémienne n’était peut-être pas la plus douée lorsqu’il s’agissait d’évoquer ses sentiments. Mais, avec Janvier, elle essayait.






We move through the forest at night Meena_15
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




We move through the forest at night Empty
MessageSujet: Re: We move through the forest at night   We move through the forest at night Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Deep Within the Forest
» working day and night
» Dream of a Rainy Night
» [FINI] Arrow - The Night of the Hunter
» In need of love in the middle of the night, in the middle of the day

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Mer Imaginaire :: La Baie des Pirates :: Le Bayou Vaudou-