Le Deal du moment : -40%
-40% Nike Crater Impact SE
Voir le deal
68.97 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2459

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyLun 17 Aoû 2020 - 14:59

Intrigue 6
Fin: Les Derniers Rires

 



GROUPE 2


Participants:

Rappel: lien vers le résumé de l'intrigue

Tout le monde s'est rassemblé à l'appel de la Reine des Fées : une fois de plus il fallait agir tous ensemble. Nul ne sait vraiment comment, mais le fait est là : pour accompagner ses ouailles récolter les rires, Mab avait métamorphosé les volontaires d'autres peuples en fée à leur tour.  Les miracles existent peut-être toujours, finalement. Pas le temps de s'émerveiller de cette prouesse cependant : il fallait partir.

La nuit est encore jeune lorsque tout le monde se met en route. C'est une drôle d'ambiance qui vous accompagne, entre sens du devoir pour certains et émerveillement de cette nouvelle apparence pour d'autres. Le vol n'est pas toujours aisé à maîtriser, et il faut parfois un petit temps d'adaptation. Ça et là, un oiseau nocturne s'étonne de croiser une si étrange équipe. Au fil du trajet, le vol devient plus assuré. Le chemin à suivre se tisse dans les cieux, parmi les étoiles, avant de rejoindre l’air du monde Ordinaire. Et avant de se poser, l’expédition se sépare en trois groupes, pour couvrir au mieux le plus possible de terrain.

Crépuscule ouvre le chemin, guidant le deuxième petit groupe hétéroclite vers sa destination.

Vous arrivez en vu de votre destination : l'Asie. Le groupe se pose une ville au hasard pour récolter des rires de maison en maison. Un objectif de taille à accomplir en une nuit seulement. Vous descendez sans trop savoir où vous êtes exactement, vous faufilant au milieu des rues, évitant les lumières et les éclats de voix des adultes encore réveillés.

La location importe peu, au fond. C'est une ville avec ses dangers mais aussi le si précieux trésor : les rires d'enfants.


_____________



► RAPPEL : Inscriptions dans ce sujet.
► Le prochain tour aura lieu le lundi 31. Vous êtes libres de poster autant de fois que vous voulez pendant le tour, tant que tout le monde a de l'espace pour jouer.
► Le but de votre expédition est donc de "capturer" des rires dans ce lieu (ville). La récolte est un procédé magique qui utilise les cristaux que portent vos personnages, mais vous pouvez décrire l'action comme vous voulez.
► Ce premier tour sert principalement d'introduction à votre groupe et votre environnement. Vous pouvez expliquer le ressenti de votre personnage après le voyage, décrire sa monture s'il en a une, etc ! Vous êtes libres d'utiliser votre environnement à loisir, d'imaginer comment tout se déroule, sans bien sûr trop anticiper les choses.
► Pensez au résumé de fin de post en spoiler pour aider le staff et vos partenaires de jeu.
► Si vous avez des questions n'hésitez pas à poker le staff !





Dernière édition par L'Ombre le Mer 26 Aoû 2020 - 12:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org
Invité
Anonymous

Invité



INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyLun 17 Aoû 2020 - 16:39

Ce que Fib foutait là, au milieu des GP, des Peaux-rouges (peut-être... probablement... il n'en avait pas vraiment vus mais ils traînaient forcément dans le coin, ceux-là), des fées, créatures et autres merdouilles magiques du même acabit ? Bah ça c'était une sacré question, mais qu'elle était bonne, tient !

En un mot comme en cent : l'histoire du Givre là, c'était quand même bien chiant.
Au début il aimait bien dans le fond : le froid, les maladies, le chaos, la liberté loin de Hook... puis il s'était rendu compte que – sous les ordres de Zeb, au sein de la Zorra – il n'avait pas le plus petit moment pour souffler...
Oh il avait pu aller voir son cher Pachou tout de rouge vêtu, et l'avait même tiré d'un fort mauvais pas, mais c'était un petit truc en plus, ça, la graine de pavot sur le burger de la vie. Mais ça ne comblait pas le temps de travail énorme, l'investissement qu'on lui demandait et le fait qu'il se sentait plutôt patraque, globalement.

Au début il avait juste vu les gens tomber malade, et ça l'avait fait rire. Lui était intouchable, n'est-ce pas ? Une force de la nature, toujours pieds nus – bon ok, peut-être pas en ce moment – ne tremblant pas devant la morve au nez et les engelures. Puis il les avait eues, les engelures. Puis son nez s'était mis à couler, puis il avait eu de la fièvre, puis des plaques rouges sur pas mal d'endroits de son corps, puis des démangeaisons au niveau de son entrejambe...
Non. DANS son entrejambe, là où il ne pouvait pas gratter, à cause de la gangue à la texture étrange, lisse, brillante et étrangement un peu molle.
Une gangue qui s'était étendue d'ailleurs, quittant la zone du bas, des fesses et son morceau de colonne pour ramper sur le côté et même grignoter l'immense tatouage de son dos.
Une gangue qui s'était même foutue de sa gueule quand – envahi par la magie des fées – il s'était mis à rétrécir et se doter d'ailes.
Mais pas des classes, des belles, des membraneuses et compagnie, non... nooon... des trucs dans la même matière que ce qui l'envahissait ailleurs, avec des petites bordures violettes et des dessins roses et bleus. Le tout rigide as fuck, avec l'apparence un peu raté d'un papillon qui se serait jeté dans de l'ambre. Une ambre bon marché. Qui sentait vaguement l'emballage et l'usine.

Mais attendez... c'était pas le mieux, oula non... quand tout le monde s'était mis à voler, lui avait essayé de battre ses deux horreurs rigidifiées, sans succès. Jusqu'à ce qu'il la trouve. La ficelle. Avec un petite anneau blanc au bout.
Par réflexe, il avait essayé de tirer, encore et encore. Les deux ailes s'étaient mises à vrombir mais sans plus. Pas assez de force.
Imaginez une seconde, un pirate, avec sa chevelure blanche, ses plaques dans le cou, ses yeux cernés, son air mauvais de bogosse psychopathe et ses couteaux à la ceinture, en train de se balader dans la foule encore au sol, pour lui demander de tirer sur sa ficelle pour le faire décoller.
Heureusement pour lui il avait trouvé une grande âme qui, avec assez d'énergie, avait tiré un bon coup, activant les battements très énergiques de ses deux blocs violets, pour le faire décoller avec un bruit de libellule sous stéroïde.
Pour remercier la bonne âme, il lui avait donné un grand coup de pied. Juste comme ça, c'était cadeau, et maintenant il voletait avec les autres, essayant de se maintenir comme il le pouvait.
Et de trouver une autre bonne âme pour ré-activer son mécanisme de temps en temps, sinon il risquait de se péter la gueule.

Comme toute la petite clique de joyeux moustiques, notre Fib national avait suivi le moove, survolant le monde ordinaire avec plus ou moins de discipline. Depuis le temps qu'il rêvait de revenir, ça lui faisait bizarre d'être là. Si la Reine des mégères ailées ne leur avait pas dit qu'ils se transformeraient définitivement s'ils ne revenaient pas – genre de truc qui le hypait pas des masses – il se serait sans doute tiré vers de nouvelles aventures, foi de Tétrodon. Au lieu de ça, il restait stupidement dans le groupe, lancé dans cette sainte mission de la récupération de rires d'enfants.
Où il se trouvait ?
Savait pas.
Avec qui ?
Savait pas.
C'était grand, bien ordonné, et normalement devait y avoir des mioches à qui piquer leur joie de vivre. Fallait pas se mentir, ça lui plaisait énormément : la perspective de chiper des rires aux mioches. C'était un peu le niveau supérieur de piquer sa sucette à un bébé.

Bien calé au milieu du groupe, Fib eut soudain un éclair de génie...
Il avait un cristal, il avait une mission, il avait des ailes, ok... mais... ça se chipait comment, un rire d'enfant ? Fallait genre leur coller la rocaille dans le fond de la gorge en espérant que ça marche ?
Circonspect, le tétrodon ouvrit sa grande gueule à la belle dentition et évoqua son problème :

« Dites... y'a un mode d'emploi pour le cristal là ? Savoir dans quelle partie de l'enfant on est censé le caler ».
S'il fallait le mettre quelque part, bien sûr...
Peut-être qu'il y avait une formule magique ? Il espérait que ce soit ça, et qu'on puisse la choisir en plus... il imaginait bien un truc du genre : « tu veux manger du caca ? »

Il gloussa.

Résumé:

Ailes:
Revenir en haut Aller en bas
Miss Annabelle
Miss Annabelle

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 221
✘ SURNOM : La Dormeuse
✘ AGE DU PERSO : 20 années

✘ LIENS : L'entrée des Contrées est par la mer, mais Il y dort... prenez garde au Dormeur qui rêve et attend

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyLun 17 Aoû 2020 - 17:51

Le givre commençait à embêter Annabelle, elle s'inquiétait pour Cthulhu. Le corps demeurant dans l'eau, elle espérait qu'il ne grelotait pas trop. Donc, en bonne mère, elle avait décidé d'aider à mettre fin à tout ça. Evidemment, elle ne menait pas bien large de sa petite carrure, de son incapacité à savoir combattre, mais elle ne pouvait rester ainsi à rien faire.

Elle avait été rassurée que Carne la suive, et ainsi le Dormeur aussi. Parfois, elle se demandait si ce n'était pas elle l'enfant. Mais rapidement, elle s'assurait le contraire.

C'était déroutant, la situation. La fille de joie observait partout tout en même temps, mais une petite présence de rancoeur remontait. Il y avaient des Garçons Perdus, et eux, elle ne les aimait pas. Alors elle les évitait, restait avec le Prêcheur, et se concentrait sur la mission. Et s'émerveillait des transformations. La sienne, la dota d'ailes en voiles fins noirs parsemés de points lumineux. Peut-être un échos au voile qui les séparait des Contrées du Rêve et des autres créatures de son univers.

Au début, elle était maladroite, mais elle se reprit. Annabelle devait veiller sur Carne -ou était-ce l'inverse ? Puis, elle vit une fée qui semblait en peine. Le Tétrodon cherchait de l'aide, et comme la Dormeuse se trouvait être plutôt amusée, elle répondit à l'appel. Tirant sur la corde, elle dû même se porter de ses ailes et pousser avec un pied sur le dos du pirate. Heureusement, elle put dégoter à son tour un coup de pouce. Carne ayant plus de force qu'elle.

Après cette toute petite mission, la Dormeuse reprit son envole observant le cristal qu'elle gardait précieusement. Elle ignorait les chants lointains qu'elle entendait. En revanche, la question posée un peu plus loin avait rendu son esprit attentif. Leur guide leur montrerait sûrement comment s'y prendre pour voler les rires d'enfants. Annabelle ne ressentait pas beaucoup de questionnement, juste un genre d'élan maternel. S'il fallait prendre la joie ailleurs pour offrir une meilleure terre à SON enfant, alors il en serait ainsi. De toute façon, Cthulhu valait bien mieux qu'eux. Elle murmura plus pour elle que pour les autres.

- Prenons tout ce que nous pourront.

Une vague de peur la saisit cependant, la faisant se tourner vers Carne. L'émotion changeant en un seul instant lui fit avoir un peu de vertige, et les voiles des ailes cessèrent d'onduler au gré du vide.

- Méfie-toi des Choses Très Anciennes, d'accord ? C'est la seule chose qui me fait peur...

Qui lui faisait peur pour le Dormeur.

Ailes:
Recap':






Hafh'drn'fhalma
~
Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 1454353281-signapieuvre



Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Jack Highwater
Jack Highwater

☠ Fermier du Port ☠


✘ AVENTURES : 133
✘ SURNOM : Le Somnambule
✘ AGE DU PERSO : La vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Aventure me voilà !
✘ LIENS : L'aventure nous attend, camarades !

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyLun 17 Aoû 2020 - 19:23

Pour Jack, participer à l'expédition proposée par Mab, c'était une évidence.

Peut-être pour la première fois depuis l'horreur du bal, tout lui pointait la même direction. Il voulait être un héros : il devait y aller. Il voulait sauver Zyrrha –qui n'était pas en état de faire le voyage elle-même– : il devait y aller. Il voulait aider tous les gens de l'Île : il devait y aller. Il voulait vivre une aventure extraordinaire –une telle occasion ne se représenterait certainement jamais !– : il devait y aller.

Cette décision-là, au moins, elle était facile à prendre.

Il allait être fabuleux (pour Zyrrha, pour Rain, pour tous ceux qui ne pouvaient pas être là) et il allait sauver le monde !

La transformation en fée le laissa confus quelques instants, puis la curiosité l'emporta. Il essaya de regarder derrière lui pour voir ses ailes. Se déboîter à moitié le cou n'était pas le plus optimal, mais il repéra quand même qu'elles étaient vertes et… vaguement familières.

Il fit plusieurs tours sur lui-même tel un chien essayant d'attraper sa queue avant de comprendre à quoi exactement ressemblaient ses ailes. C'était des feuilles de courgettes ! C'était juste génial !

Empli d'émerveillement… non, d'excitation, Jack décolla tant bien que mal pour rejoindre le groupe qui se formait peu à peu dans les airs. Il volait ! Il volait !

Le sens des responsabilités et le sérieux de la mission présente lui reviendraient plus tard. Peut-être. On pouvait espérer. En attendant, il était une fée, et de toute manière une émotion aussi waouh! ça ne pouvait pas laisser de place à quoi que ce soit d'autre, foi de Jack !


Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyLun 17 Aoû 2020 - 20:10

Depuis que Solstice était Né au Pays, il l’avait su : l’Île et toutes ses formes de vie faisaient partie d’un Tout, un Équilibre précieux. Et lorsque l’Hiver était venu, que les Proies s’étaient fait rares et que la maladie avait emporté certains des Siens, Jaali avait dû se rendre à l’évidence : quelque chose s’était brisé.
Et il n’y pouvait rien.

Se cacher et vivre avec les Deux-Pattes avait été éprouvant, presque humiliant. Attentif aux humeurs de l’Île, l’Astral avait perçu le retour d’une Chaleur timide, doucereuse.
Et qui ne suffisait pas.

Alors quand la Reine avait appelé, Solstice avait acquiescé.
Avant de se mettre à Courir.


Son groupe est constitué de Deux-Pattes, presque exclusivement. Solstice enregistre l’information avec une Lassitude interne, qui ne paraît pas sur son visage étoilé. Avec attention, il écoute chaque Consigne avant de se transformer. Avant et même durant le processus, aucune Appréhension ne le saisit : dans sa Fierté, Solstice pense que rien ne peut lui arriver.
Et dans son Abnégation, il se dit que ce n’est pas grave, s’il peut sauver le Territoire et les Siens.

C’était oublier l'effet de la Poussière de Fée sur lui.

Lorsqu’il rétrécit, Solstice commence à tousser. Au bout de quelques quintes, sa faiblesse se révèle à lui, lui imposant un constat humiliant : en plus d’être d’une taille ridicule, il a le nez qui coule et les yeux gonflés.

Avec une Irritation grandissante, Solstice grogne et agite par réflexe les deux ailes de fourrure constellées d’étoiles qui ont poussé sur son dos. Mieux vaut tenter de voler pour oublier son Indignité. N’ayant aucun exemple de Créature pareille à lui, Solstice fait des essais et - bien entendu - se plante.
Une fois, deux fois, trois fois - c’est difficile de voler avec les yeux collés. Au bout de la troisième, le Lion contrôle un peu mieux ce manque de Gravité si différent à celui de ses sauts et parvient à se maintenir dans les airs. Mais sa Vision est diminuée, brouillée par les larmes. Et l’intérieur de son Crâne menace d’exploser.

Tant bien que mal, le Lion-Fée utilise son odorat pour suivre la procession.

Lorsqu’ils arrivent sur l’Autre Territoire, Solstice est assailli de stimuli. Odeurs de rues, conversations lointaines... ses éternuements continus sont presque un répit.
Presque.

Ah, qu’est-ce qui lui a pris de venir jouer au Héros ainsi ?

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyMar 18 Aoû 2020 - 0:45

OH MA MAB OH MA MAB OH MA MAB! C'est un grand jour! Le plus grand de toute ma vie! Je vais assister à un tournant dans l'histoire de notre Peuple et même du monde entier! Sa Majesté a transformé des humains et des créatures pour qu'ils prennent l'apparence de fées! Et quelles belles fées, certaines sont éblouissantes et presque faites pour être fées depuis leur naissance et d'autres sont si étranges et fascinantes! Comme ce lion, il est si bleu et joli! J'ai envie de lui faire un câlin tellement il a l'air amical!

Sa Majesté a accepté à ce que je suive le groupe à condition que je ne m'en éloigne sous aucun prétexte...j'ai accepté... après tout, cette mission est faites pour sauver tout le monde et pas pour découvrir L'Ordinaire... mais bien que mon sens du devoir précède toujours ma soif de découverte, je ne veux pas en manquer une miette, ainsi, j’emmène avec moi milles et un carnets afin de tout capturer noir sur blanc et si la mission se termine plus tôt que prévu, peut être aurais-je la chance de traîner encore un peu dans le monde Ordinaire ?

La mission est si simple, après tout, allez dans L'Ordinaire, prendre des rires, c'est tout, c'est simple.

Cependant il y a un tout petit problème, comment fais-je pour me rendre là bas? Et la réponse me fût donnée de suite, Sa Majesté m'offrit deux sac pleins de poussière, me permettant de faire voler Hypanic! Ma chère amie va pouvoir m'accompagner!

Quand je lui ai annoncé la nouvelle, Hypanic partit se cacher sous mon sofa (chose impossible vu sa taille, elle ne réussit qu'à le renverser) et je suppose que c'est sa nouvelle façon de signifier son impatience et sa joie?

Je regrette cependant que ma chère Écorce ne soit pas dans mon groupe, elle aurait pû m'aider à prendre des notes, mais au moins elle à réussi à trouver une place dans l'expédition -ce qui n'était pas gagné d'avance selon moi-.

Ahlala, des humains, des inconnus qui ne viennent pas du Pays de Jamais, quelle joie! Je vais TOUS les interroger...je suis sûre qu'ils ont pleins d'inventions fascinantes! Ou alors qu'ils ont des traditions marrantes?

Le cristal à mon cou se met à briller légèrement...Alban, il m'avait parlé de sa famille dans le Monde Ordinaire...peut-être la rencontrerais-je un jour? Elle doit se demander ce qu'il lui est arrivé...

Je suis pensive, je serre fort ma pierre dans la paume de ma main et monte sur le dos d'Hypanic, et verse un sac sur elle, et ma belle toute tremblante d'impatience se mis à planer et à monter et j'affiche un visage de plus en plus déterminé et....figé en une extension de ma bouche au fur et à mesure qu'elle monte en l'air, elle se sert de ses pates pour voler, comme si elle nageait, c'est si drôle de la voir, mais elle ferme les yeux:

-Allons Hypanic! Tu manques tout le spectacle!

Je lui ouvre les paupières en appuyant un peu sur con arcade "sourcilière" et elle se met alors à gigoter dans tout les sens:

-Mais que se passe-t-il?...T'as envie de faire pipi?! Mais je t'avais dit de faire avant de partir!

Elle siffle et secoue la tête et je comprends qu'elle me boude....

-Pardon? Mais...si c'est comme ça je te boudes aussi....jusqu'à ce qu'on atterrisse..

Je regarde le ciel et soupire, c'est si beau....les nuages nous entourent et enfin nous arrivons sur les toits d'une sorte....c'est comme une Archeville....mais beaucoup, beaucoup, BEAUCOUP PLUS GRANDE! Hypanic se laisse tomber sur le ventre, exténuée par le voyage, je crois qu'elle est exténuée, elle tremble encore, étrange...

Du bruit au bord du toit attire mon attention et je m'approche, et je vois:

C'est splendide, je sors automatiquement mon carnet et dessine, l'Archeville humaine est baignée dans des sortes de lumières rouge et bleues, et plein de fluo partout et pleins de bruits remontent d'en bas, des gens parlent, crient, des sortes de chariot qui roulent tout seuls?!

J'en dessine un, c'est fascinant! Ma Mab! Que c'est magnifique! Puis en arrive un différent! C'est incroyable! Aucun chariot n'a la même tête! Ça ressemble à des sortes de gros scarabées sur roues, c'est fascinant!

Je dessine tout ce que je vois, tout ce que je sens, je note tout, c'est incroyable ce brouhaha incessant! c'est comme un Bal...mais permanent, et tout aussi bien...organisé, comme une dansse!

Une voix m'interpelle cependant, je la reconnais cette voix, je me retourne et vois...Patches!

-Patches! Hey Patches c'est moi! c'est incroyable que l'on soit dans le même groupe!

Je ne fais que peu preuve d'intérêt pour la mission à l'instant présent. Après tout, pas besoin de suivre les instructions, la mission est si simple...

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Patches
Patches

☂ Enchanté ☂


✘ AVENTURES : 42
✘ SURNOM : La Recousue
✘ AGE DU PERSO : 17 balais et plusieurs sutures

✘ DISPO POUR RP ? : OF COURSE

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyMar 18 Aoû 2020 - 2:34

« Oh, le Seigneur veut que nous aidions les fées. »

« Le sombre Seigneur veut briser le givre »

« Le sang n'est plus sain... »

« Plus sain, et nous avons faim. »

« Oh, si faim, si faim. »

« Mais les Bleus sont nos alliés, non ? »

« Il ne faudrait pas se faire attraper... »

« Il nous faudrait quelqu'un qui ne serait pas reconnu comme venant de chez nous... »

« Quelqu'un qui nous soit loyal et qui puisse prétendre ne pas servir le Seigneur... »

« Quelqu'un qui ne soit pas un vampire... »

« Quelqu'un qui soit... une poupée... »

Les trois vampires discutaient à voix haute, feignant d'ignorer la présence de la Recousue, mais dans le but clair de se faire entendre d'elle. Patches feignit d'ignorer leurs mots, mais quelque part, au fond d'elle, elle savait. Les mots de l'Orbleue, Kitty. Le regard de l'enfant, à la Mercerie. Autant d'échardes dans ce qui lui restait de cœur et qui ne seraient enlevées que si elle prenait part à l'action. Et puis, il y avait les petits vampires. Ceux qui ne pouvaient pas grandir. Ceux qui ne pouvaient que subir la faim, plus encore si la poupée et les autres aides n'étaient pas intervenues pour empêcher le vol de leur unique repas. Aides qui peu à peu allaient sombrer dans la faim bestiale si rien ne se faisait.

Comme à son habitude, elle leva les petits, les aida à manger, peut-être le dernier repas qu'elle verrait, avant de s'excuser auprès des autres. Ce jour-là, elle prenait congé, prétendant avoir besoin de repos. Il y eut un tollé parmi les petits vampires, mais les autres nurses savaient ce qui allait se passer. Elles calmèrent le jeu, souhaitant un bon dodo à la poupée, qui partit les yeux baissés, sans se retourner.

Elle ignora les sourires satisfaits et les regards de dénigrement. Elle ignora les ricanements. Elle essayait fortement d'oublier qu'elle était clairement dispensable. Elle... devait juste y aller. Sauver le pays. Sauver les enfants.

Sauver le Tyran. Sans rien n'attendre en retour. Parce qu'elle faisait ce qu'il considèrerait comme naturel, même si c'était un acte forcé de sa part. Elle ne s'attendait à rien du Noir Saigneur non plus. Après tout, il n'avait fait que passer le mot qu'il encourageait à aider cette escarmouche.

Mais il fallait bien que quelqu'un de loyal, de fiable, une personne qui n'était pas un vampire, une poupée, y aille.

Sur place, il y avait tant d'êtres si différents, si cosmopolites. L'Île était vraiment en danger, et ces gens, ces gens le savaient. Quelque part. Patches le croyait. Patches l'espérait.

Mab lança son sort, et le monde s'agrandit aux yeux de la poupée. C'était donc ça que voyaient les fées. Ce que vivaient les fées. Le monde paraissait si dangereux, à cette taille... Quelqu'un pouvait vous écraser à tout moment, et que dire d'un chat d'humeur joueuse ou d'un crapaud affamé ? Patches n'était que tissu, mais que dire des autres fées ? Une sensation étrange lui traversa le dos. Quelque chose qui lui avait semblé manquant depuis toute petite, un frisson quelque part voulu. Dans un bruissement rappelant le papier froissé, des ailes de velours et de cellophane se déployèrent dans son dos.

« J'aurais du m'en douter » murmura Patches en français et en esquissant un demi sourire.

Des ailes de peluche. Bien sûr. Mais ça ne lui déplaisait pas vraiment. Peut-être qu'elle s'en fabriquera des plus grandes, quand elle aura fini avec toutes ces bêtises. Les petits vampires adoreront sûrement une fée géante.

Mais avant de rentrer, il fallait partir. Pour sauver le monde. On lui avait donné un cristal. Pour voler les rires des enfants. D'enfants qui ne pourraient plus rire. D'enfants qui suivraient le Tyran, certainement. Est-ce vraiment ce qu'il faut faire ? On a pas le choix, n'est-ce pas ? Et puis, ça fera plus de nourriture pour les vampires, donc c'est bien, non ? Plus d'enfants qui vont souffrir... Mais tu ne les connais pas... Mais ça va être de ta faute. Mais si tu ne le fais pas, ce sont d'autres qui vont mourir. Si tu ne le fais pas, l'Île va disparaître. Mais ça ne serait pas mieux ? Non, ceux qui y habitent ne méritent pas. C'est pas pour le Tyran, c'est pour tout le reste.

Mais serai-je à la hauteur... ?

Le temps de se poser toutes ces questions, l'envol des fées commença. Trop confuse pour faire autre chose, Patches suivit. Elle était là pour ça, après tout. Mais même een vol, les questions fusèrent. Et si l'enfant à qui on a volé le rire vient et que tu lui fais face ? Que lui diras-tu ? Et si c'était plus dangereux ?

Et si tu ne revenais pas ?

Si patches avait encore des ongles, elle serait déjà en train de les découper avec ses dents. Elle mordillait son doigt, à la place. Inconsciemment. En fixant le vide, et en suivant les autres. Deux silhouettes se détachèrent du lot. Une sorte de... lion ? Qui éternuait ? Et un lézard avec dessus... ... ... Une sorte de poupée... Avec des ailes ridiculement petites...

« Clarté ? » s'étrangla Patches en reconnaissant la fée.

Pas elle. Elle et son instinct de survie. Même sa monture semblait paniquée à cette idée.

« Clarté ? » répéta Patches après le salut très enthousiaste de la fée.

Elle va tomber. Elle va se perdre. Elle va pas revenir. Elle va tomber dans des pièges. Elle va se faire manger par un chat. Toutes sortes de pensées envahirent l'esprit de Patches. Clarté. Pourquoi elle. Pourquoi cette foutue fée. Qui avait songé que c'était une BONNE idée. Si elle se faisait tuer, c'était de sa faute.

Non.

« O-oui, je suis contente de te revoir moi aussi... » bredouilla la Recousue en se rapprochant de la fée.

Il ne faudrait pas que son expédition s'arrête maintenant en tombant du lézard. Il faudrait garder un œil sur elle.

« Pourquoi ça tombe toujours sur moi... » murmura Patches en français.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Carne Salt
Carne Salt

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 634
✘ SURNOM : Le Prêcheur
✘ AGE DU PERSO : Entre 25 et 30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi; je ne suis jamais contre une bonne idée...
✘ LIENS : "Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn"

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyMar 18 Aoû 2020 - 10:02


INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 41f568ea9ce684253af465c459dde22f

Mother always warned me such,
being a nocturnal soul
Besides just being simply strange
Spawns from some illness of the mind.

But the Night,
She calls me


Mère est soucieuse. Je le vois bien à son joli front plissé. Le Froid l'inquiète. Elle pense à cet autre enveloppe que j'ai abandonnée dans les abysses. Elle peine parfois à comprendre que ce qui dort dans les tréfonds n'est qu'une relique de l'esprit. Je suis là, bien éveillé.
Mais je ne puis me soustraire à son bon plaisir. J'aime ma mère, que voulez-vous!

Nous voilà donc, réduits à l'état d'esturgeons ailés. Ma peau blafarde et tatouée est désormais dotée d'extensions sombres et membraneuses entre la nageoire et la bulle de méduse. Voler c'est comme nager, je m'en acquitte avec la même aisance instinctive. Mon esprit m’apparaît plus limpides, comme nettoyé d'émotions et de pensées superflues. N'en demeure qu'un amusement serein qui fait gondoler mes lèvres sur mes crocs aiguisés. Je me sens mieux que jamais ce qui me pousse à chantonner.

- Chouette excursion pleine de promesses !
Culbutons la Nuit, cette Drôlesse !


Je m’interromps, frappé par la beauté d'Annabelle.

- Mère tu es sublime ! Fais-je, le regard pétillant d'émerveillement.

Je viens enlacer sa taille de guêpe et embrasser l’intérieur de ses bras blancs jusqu’à poser ma joue au creux de sa paume. Je la fais délicatement tournoyer sur elle même, valsant dans les airs au milieu de la cohue de nos compagnons, si bassement organiques.

- Tus alas están tejidas por tus sueños !

Lorsqu'elle exprime le dessein d'aider Fib -toujours de la partie quand il faut barouder, hein, vieux camarade ? - je m’exécute distraitement. La Dormeuse me rappelle alors à l'ordre.

- Méfie-toi des Choses Très Anciennes, d'accord ? C'est la seule chose qui me fait peur...
- Sí mama,
lui dis-je avec douceur en la rattrapant d'un seul bras. J'irradie d'une confiance guillerette. Je serais prudent. Et je reprend ma joyeuse comptine.
Chouette excursion pleine de promesses !
Culbutons la Nuit, cette Drôlesse !
Le monde entier rira bientôt,
Contraint, forcé et par paquebots !
Chasse donc cette vaine tristesse,
Pense à ces esprits sains nouveaux,
que nous dévor'rons encore chauds !



Résumé:







Iä, Iä, Cthulhu naflfhtagn...


NNL Award  INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 3864948088  :
Revenir en haut Aller en bas
Scar
Scar

♣ Chef des Sentinelles ♣


✘ AVENTURES : 74
✘ SURNOM : Le Rouge
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : A voir !
✘ LIENS : My fight

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyDim 23 Aoû 2020 - 22:23



Eulogy - Judas Priest

For they only know too well
That the story they will tell
Conjures up an ageless spell
Guarded by the sentinel


Scar avait quitté sa garde éternelle pour une mission de dernière chance. Abandonner le brasier l'avait déchiré, il s'était senti comme un traître, mais si l'expédition était un succès il n'aurait peut-être jamais à y retourner. Tout reviendrait à la normale, oui, il n'avait qu'à récolter quelques rires et son Roi reviendrait, tous les enfants seraient sauvés. L'idée le faisait scintiller, remplissait son petit cœur d'allégresse.

La présence des pirates, connus ou pas, l'avait surpris et tendu de prime abord. Néanmoins, pour eux aussi il était question de survie et toute aide était bonne à garder ; alors le Sentinelle les tolérerait le temps d'une nuit mais les garderait à l'oeil et l'antenne.

A présent rétréci, petite fée, il volait et suivait la nuée devant lui, surveillant comme il pouvait leurs arrières et alentours. Surtout Eagle et Goner car malgré leur but commun il ne faisait que peu confiance aux membres les plus louches de leur groupe. Le Chef faisait bonne figure, donnait le change, mais son estomac gonflé le faisait souffrir ; gorgé des fruits secs et du miel qu'il avait englouti avant le départ. La privation volontaire de nourriture n'était pas compatible à  l'état de fée alors, impérieuse, la faim cumulée de tous ses repas ratés l'avait contraint à se gaver jusqu'à l'indigestion.

Malgré cela, petit créature qu'il était, le Rouge avait voulu voler seul et, dans ses battements d'ailes, il avait mis la même rage que lorsqu'il s'entraînait durement. C'était comme ouvrir une porte à toutes les colères et frustrations et utiliser leur énergie décuplée et brûlante dans l'effort. Noires et feu, ses ailes étaient ornées de deux grands yeux enflammés qui reflétaient le visage scarifié dans leur précise asymétrie. Les douces lignes foncées qui traversaient la membrane papillonne étaient brisées et fracturées sur son aile gauche, imitant les vagues fondues de sa cicatrice.

D'attribut du petit peuple, Scar avait également hérité de deux antennes velues et orangées qui semblait amplifier son odorat. Malgré cet outil bienvenu il s'était senti nu sans sa lance et ses couteaux et visiblement on n'avait rien trouvé de tel à lui donner qui fût accommodé à sa taille minuscule. A son dépit on lui avait finalement refilé une tige épaisse au bout de laquelle était perchée une plante carnivore domestiquée. Pour l'instant la fée-Sentinelle n'en était pas convaincue, doutant de l'efficacité de la chose en combat, mais il avait remarqué que la végétale créature semblait apprécier d'être doucement grattée sur le dessus de sa fleur aux dents acérées.

Soudainement, la ville, la rue, le Monde Ordinaire qu'il avait promis de quitter pour toujours une fois les Sirènes secourues lors de la Pluie. Et voilà qu'il y était de retour, diminué et contraint dans le temps au risque de demeurer fée à jamais ce qui n'était évidemment pas envisageable.

Une fois le groupe ralenti, le Chef fit s'élever sa voix qui tenait plus de la cloche que du carillon.

Il faut donner un point de ralliement, pour que tout le monde rentre à l'heure.



Résumé:

Scar fée-Sentinelle:




Dernière édition par Scar le Mer 16 Sep 2020 - 16:07, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Crépuscule
Crépuscule

☼ Fée de la Garde Royale ☼


✘ AVENTURES : 29
✘ SURNOM : Le Bourreau
✘ AGE DU PERSO : Ancienne

✘ DISPO POUR RP ? : Affirmatif
✘ LIENS : Discipline
Solitude
Visage

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyLun 24 Aoû 2020 - 0:43




Les Derniers Rires

Event - Groupe 2

Crépuscule a assisté à quasiment toutes les réunions stratégiques pour l'organisation de l'Expédition.
La Reine  lui a même parfois demandé son avis sur certains points, lors de ses errances dans le Palais : sa garde lui a répondu avec la froideur pragmatique qui la caractérise.
Lorsque leur souveraine a annoncé se joindre à l'Expédition, le Haut Conseiller et le chevalier s'y sont fermement opposés. Sans résultats face à la ténacité royale.
Ils n'ont, en revanche, pas laissé le choix sur leur présence à ses côtés.
Mais le Bourreau n'avait pas prévu - et la Reine non plus - le grand nombre de volontaires et la nécessité de créer différents groupes ; dont Mab, Obéron et Crépuscules seraient les dirigeants.
Encore une fois, les deux plus fervents protecteurs de la Reine se sont opposés à cette stratégie, plus vivement que la première fois.
Mais encore plus rapidement, la Reine leur a montré la nécessité de cette organisation et les deux fées ont du, une nouvelle fois, suivre les ordres de leur souveraine avisée.
Une réunion du trio leur a permis d'établir un plan de vol et Mab a assigné de façon très clair les missions à son chevalier : récolter le plus de rires d'enfants possible et protéger Clarté, seule fée dans son groupe.
Le Bourreau a étudié tout ce qui était possible d'étudier sur l'Ordinaire et particulièrement la région appelée "Asie" où son groupe serait envoyé.
Elle a décidé d'une ville, connue pour son fort taux de natalité, dans une sous-région appelée "Indonésie".
La fée s'est également renseignée sur les membres de son groupe, étudiant leurs capacités qu'elle juge, pour la plupart, inutiles, sans pour autant négliger leurs points forts et en identifiant les éléments chaotiques.

Le jour du départ, le Chevalier vérifie silencieusement l'équipement et l'état de son groupe, son regard d'acier les scannant sans pitié.
Elle s'est elle-même équipée d'une armure en poussière d'étoiles - réputée pour sa résistance - et d'une robe faite de voiles de nuit - les meilleurs pour la dissimulation. Son allure est aussi impressionnante qu'intimidante, avec son regard tranchant rehaussé d'un diadème de météore.

Leur cortège décolle, la quasi totalité des humains peinent à voler et utiliser leurs ailes mais Crépuscule ne perd pas de temps à les aider, jugeant que ceux incapables de se débrouiller seront des poids morts pour la mission et risqueront donc de la compromettre.
Les seuls éléments auxquels le Bourreau prête attention sont ceux qu'elle avait déjà identifiés comme utiles et ils se montrent à la hauteur de son analyse en mettant une rage ou un talent suffisant dans leur vol pour le maîtriser rapidement.

Les voilà arrivés dans l'Ordinaire : il est l'heure que les groupes se séparent.
Crépuscule lance un dernier regard grave à sa Reine qu'elle sait épuisée et tourmentée malgré son masque royal parfaitement positionné.
Un regard bref ainsi qu'un signe de tête presque mécanique à Obéron avant que la garde royale prenne la tête de son groupe en lâchant un ordre claquant et glacial :


Groupe 2, suivez-moi.

Si certains se perdent en route c'est que l'ordre naturel aura fait une sélection pour ne garder que les plus forts et capables.
Pendant tout le voyage - parfaitement mémorisé par la garde royale - celle-ci ne perd jamais de vue la Poupée maladroite. Protéger cette fée représentera une charge inutile et l'agacement s'ajoute à la frustration bouillonnant dans ses veines depuis qu'elle sait ne pas pouvoir être aux côtés de sa Reine.
Lorsque la colère gronde sous la couche de glace et d'acier du Bourreau, cette dernière est plus sévère et dure qu'à l'accoutumé.
Alors, quand un de humains, jugé chaotique, pose une question sur les cristaux, Crépuscule l'ignore froidement. Et lorsque l'un des humains jugé capable prend les devants stratégiques en proposant un point de ralliement, elle vole en surplomb du groupe et fait claquer sa voix comme un fouet de glace :


Formez des binômes. Personne ne doit voler seul sous peine de mourir rapidement. Que l'un surveille toujours les arrières de l'autre en cas d'approche d'humains adultes : ils représentent la plus grosse menace. Ne vous montrez à eux sous aucun prétexte. Aucun. Si vous le faites, vous mourrez sûrement dans les instants suivants. Cherchez les enfants humains et faites les rires et rêver, par quelques moyens que ce soit. Les rires que vous leur prendrez ainsi seront recueillis dans vos cristaux, ne les perdez sous aucun prétexte.

Son regard acier balaie chaque membre de son groupe et c'est presque un vent glacial qui traverse ceux qui osent soutenir ses yeux bleus. Elle reprend :

Lorsque cette tour, et elle montre le clocher d'un bâtiment de culte humain... sonnera 6 fois, nous nous réunirons ici même. Nous partirons à la fin des 6 coups : les retardataires seront laissés. Si certains veulent rester et les attendre : sachez que vous resterez coincés ici, sous forme de fées et mourrez donc très rapidement.

Le Bourreau ne demande pas si il y a des questions, elle lâche juste un nouveau claquement de fouet :

Maintenant, dégagez ! Et récoltez le plus de rires d'enfants, c'est tout ce qui compte.





Tenue:

Résumé:


Dernière édition par Crépuscule le Lun 24 Aoû 2020 - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyLun 24 Aoû 2020 - 12:32

Fib se sentait salin – comme à son habitude, vous me direz – et toute l'iode de sa précieuse mer s'accumulait dans sa bouche et dans ce qui lui servait de cœur. Il observait et écoutait avec ce regard de chaos qui l'accompagnait souvent – pour ne pas dire toujours – et cherchait un moyen de pimenter un brin l'aventure. C'était plus fort que lui, il se montrait incapable de discipline et se voyait pousser vers le bordel et l'incontrôlable. S'il se souvenait qu'il venait pour rétablir un semblant d'ordre sur l'île ? Peut-être, dans le fond... mais s'il pouvait aussi s'amuser au passage ; pourquoi s'en priver ?

Sa question – pourtant relativement pertinente, pour une fois – ne trouva pas réponse immédiatement, et se combla dans les explications génériques de ce qui leur servait de meneur. Amusé par la posture bravache de certains – et les courageux ça l'attirait le Fib, forcément, ça donnait envie de taper – le tétrodon déversa son sel purement gratuitement, sans vraie raison :

« Mais on a des malins dans le groupe... y'en a qui ont peur de perdre les petits copains, pourtant ça a gêné personne pendant le vol ».
Il avait bien vu que – alors qu'ils se déplaçaient jusqu'ici – la devise générale avait été : marche ou crève. Quelques maleureux s'étaient égarés en route et cherchaient peut-être encore leur chemin à l'heure actuelle.
Fib ne mentirait pas : imaginer cette bande de débilos en train de voleter en paniquant, parce qu'ils avaient été semés par le groupe, ça le mettait en grande joie.
Que de promesses dans cette aventure !

Ne pas se montrer à des adultes humains ?
Des règles ? Chouette ! Est-ce qu'il n'était pas en train de ressentir l'envie d'aller contre, juste par principe ? Si, complétement...
Quitte à se mettre lui-même en danger ?
Mais oui ! Encore plus !
Et son éventuel binome ?
Come on les gars... comme s'il en avait quelque chose à faire de la personne avec laquelle il travaillerait...
Ou plutôt de la personne qui travaillerait toute seule, parce qu'il restait la feignasse du Roger (ou du moins comptait bien le re-devenir) : point trop n'en faut.

Faire rire et rêver... FAIRE RIRE ET REVER BORDEL. GENIAL.
Avait-il compris la consigne ? Oui.
Allait-il la suivre ? Euh... joker.

Et à nouveau il sala son plat :

« Ça sert bien d'avoir un lieu de retrouvaille et de choper des rires de gosses, si c'est pour ensuite en laisser la moitié derrière. C'est vrai que c'est d'une logique implacable... »
Le cynisme. Un jour il l'épouserait... avec le second degré comme témoin et l'ironie en demoiselle d'honneur.

Mais le chef de leur équipe n'a pas l'air de faire grand cas des avis d'autrui. C'est le genre de bourrin qui tape fort sur la table et pose ses grosses ailes à plat pour montrer qu'il en a.
Zeb et sa bienveillante stupidité lui manquaient presque. C'était beaucoup plus facile à titiller.

« Bon... qui veut bosser avec tonton Fib ? Je suis extrêmement drôle, vous verrez »
Bon l'argument devrait suffire, non ? Il n'allait pas étaler tout son CV.

De toute manière, qui résisterait à l'envie de bosser avec une personne à l'allure si respectable et sérieuse ?
Il avait de magnifiques ailes engageantes, après tout !

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyVen 28 Aoû 2020 - 19:55

Tu découvres le regret—émotion rapidement balancée par l’arrivée d’une autre, puisque dans le coin y’a pas la place pour eux. Autant dire que tu es absolument ravie, lorsque ton corps te fait savoir que le vol c’est non. Il y a des façons plus poétiques de justifier ton incapacité à aller droit—au final, quelques blagues déplacées pourraient même être appropriées, si tu étais d’humeur. Au lieu de ça, tu dois gérer ses deux grands machins là—gris et avec de grandes membranes telles les chauves-souris. Si les bestioles étaient passées par l’option salon de tatouage. Ce ne sont pas tes œuvres, bien que ça y ressemble, nature qui se dessine, qui s’encre sur les ailes jusqu’à ce que tu les sentes tiennes.

(La radio ne sert à rien, tu l’as laissée derrière toi, et sans elle, rien de ta vie n’est sous contrôle.
Le vide sous tes pieds est un cauchemar dont tu as conscience pour la première fois depuis une éternité.)

Les tremblements qui traversent tes mains ont décidé que les nerfs pouvaient lâcher ailleurs, et tes ailes effectuent des sortes de micro-pauses, ou bien de sursaut non voulu. Si encore cela se produisait des deux côtés—une sorte de pseudo symétrie. Au lieu de ça, tu défonces un pauvre gamin gringalet qui manque de finir dans le décor. C’est comme la conduite, sans ceinture de sécurité, ni d’airbag (la voiture de ta mère était si vieille que malgré ta tendance à tout oublier, tu sais que soit y’en avait pas, soit ils étaient pas aux normales), et encore moins de gps. T’as pas spécialement envie de te raccrocher au gosse, même si bon ça serait sympa d’arriver en vie.

« Salut, » un bel effort de communication, qui sonne plus comme ‘tu vas m’aider’ qu’autre chose. Bref, c’est qui celui-là—oh attendez, c’est un lion qui vient de se ramasser là-bas ? Okay, pourquoi pas.

Le son statique qui joue souvent dans ta tête revient lentement, couvrant certaines voix et personnes autour de toi. Quoique que tu sois sûre d’avoir déjà vu un modèle de Barbie avec des ailes moches comme le type devant là. Enfin, y’a bien une—courgette ? Un concombre ?

On vous balance un truc sur les binômes, et tout le monde sait que tu préférerais te trimballer un ours mort sur le dos que de faire ami-ami. Enfin, c’est certainement une exagération.

(Tu es un brin en colère, ouais.)

Surtout que le ton employé, les remarques pas contradictoires mais pleines de ‘Moi je sais ce qu’il faut faire’, c’est pas ton truc. Tu préfères donc l’option on reste accrochée au gosse là, à sa manche en tout cas. Lui prendre la main, ça serait prouver que les tiennes tremblent.

Résumé:
Revenir en haut Aller en bas
Plume
Plume

☼ Fée des Vents ☼


✘ AVENTURES : 96
✘ SURNOM : L'Empoté
✘ AGE DU PERSO : Encore jeune !

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : I believe I can touch the sky

Vestiges d'Eagle par Arrow


INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 14:40

Quand il s'agit de se montrer héroïque, et dans le cas présent, de sauver l'Île, Eagle répond toujours présent. De toute façon, c'est pas comme si Seversky devait rester en retrait, non ?

- Bah mon grand ? T'es devenu... grand...

Honnêtement, il lui a fallu un petit moment pour se rendre compte que ce n'est pas Seversky qui avait grandi, mais lui qui avait rapetissé. Et que ce ne sont pas les plumes de Seversky qui sont devenues bizarres, mais bien les siennes, celles de sa cape, qui avaient migré sur son dos.
Les belles plumes d'oiseaux divers, majoritairement bruns, que le Fauconnier prenait un soin tout particulier à ramasser et accrocher méticuleusement à sa jolie cape rouge, en partant du col. Les fameuses plumes qui lui constituaient donc à présent des ailes.

- Ah mais, tu peux pas venir, du coup ?! Oh nooooon ! Je fais quoi moi, sans toi ?!

D'un coup, la belle assurance de la Sentinelle s'était envolée -c'est le cas de le dire. Il reprend un peu confiance en lui en se rappelant qu'ils étaient maintenant tous réduits à la taille de Fées...
... confiance bien vite balayée par la vue de tout le beau monde qui composait le groupe dans lequel il se trouvait : Pirates louches en plastique, en légume et en il-ne-savait quoi, Fée à l'air pète sec, Scar...

À cette constatation, le jeune garçon se met discrètement à chouiner dans son coin. Il aurait tellement voulu se retrouver dans un autre groupe, dans l'immédiat...
Là, de ce qu'il pouvait voir, il n'y avait presque rien pour le mettre à l'aise. Puis Scar quoi... lui qui faisait quotidiennement en sorte de l'éviter le plus possible... le voilà malgré lui en sa compagnie.
Ça le stresse.

- Tu restes là ? Oui ? Je reviens plus tard, promis.

Avant le départ, le petit espagnol veut à tout prix faire un câlin à son compagnon à plume qu'il est obligé de laisser derrière lui. Avec un peu de concentration, il réussit a décoller, pour venir se blottir contre les plumes du poitrail du Pygargue à queue blanche.
Il semblait si petit à côté de lui... comme c'était chaud et confortable, de le câliner avec cette taille ! Si seulement il pouvait rester ici, à se lover -et presque disparaitre- ainsi contre ses plumes...

Mais ce n'était pas le moment de se dégonfler, pas maintenant ! Ils avaient une Île à sauver ! Alors, prenant pour de bon son envol, Eagle file rejoindre le reste de son groupe, restant devant pour se tenir le plus posisble du reste du peloton.
Il se concentre sur la trajectoire à suivre, sur son environnement, sur le vent qui fouette son visage, sur la sensation des ailes -ses ailes !- sur son dos. C'est grisant. Il aurait bien voulu rester ainsi un moment, mais évidemment, c'était trop simple...

- J'vais creveeeer !

Couine-t-il soudain, misérablement, au moment où quelqu'un lui rentre dedans aussi brusquement qu'un accident de trafic en Russie.
S'ensuivit un presque-tonneau aérien, juste le temps que la fausse Fée ne retrouve son équilibre et la maîtrise de ses ailes.

Il aurait dû être énervé, probablement, mais sur le moment, il a juste peur, et se frotte énergiquement les mains. Il a sué un bon coup. C'est plutôt désagréable, cette sensation de paumes moites.
Le Fauconnier ne se rend pas tout de suite compte que celle qui a failli causer un carambolage dans les airs lui tenait la manche, probablement un peu plus fort que ce qu'elle aurait voulu.
C'est peut-être pour ça qu'il n'était pas parti dans le décor, au final.

- Salut.

- Yo. J't'en prie, reste comme ça si t'es pas sûre de ton vol. C'est pas ironique, hein.


L'échange de parole fut probablement un peu louche, mais qu'importe. Il ne la connaissiait pas -ou ne se rappelait pas de qui elle était. Peut-être qu'elle non plus.
Le temps n'était pas le bienvenu pour faire les présentations, actuellement, car leur leader "râle" des ordres à propos d'horloge et de binômes. Bah, ils remettront les présentations à plus tard...

- Wah, qui aurait pu croire que les Fées seraient aussi pète-sec ? Enfin. J'ai pas spécialement envie de me retrouver avec mon líder, heh. Et les autres ont pas l'air, erm...

Un regard vers "ailes de plastoc" qui semblait activement rechercher son binôme. Ça, c'était un gars pas super rassurant, il fallait se le dire franchement.
Et puis visiblement, ils étaient tous bien grâtinés, du côté des adultes. Ça craignait. Pourvu qu'elle dise oui !

- Ouais. On va éviter ceux là-bas, j'pense. Du coup... on... on fait équipe ?

POURVU QU'ELLE DISE OUI. Sinon il allait probablement pleurer.
Enfin, c'était aussi tout à fait possible qu'elle décide d'aller voir du côté du gros lion, qui était quand même vachement cool. Un lion étoile volant. Classe.


Résumé:

Fairy Eagle:






tenor.gif



INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 I1mT3FWd

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 GGEU5d5M
By @Pastal
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2459

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 16:14

Intrigue 6
Fin: Les Derniers Rires

 


Sous le commandement glacial de Crépuscule, un point de ralliement est fixé et des binômes sont formés. Il est maintenant temps de vous éparpiller dans une des rues sinueuses de la ville, à la recherche de maisons dans lesquelles dorment des enfants. Vous avez à peine le temps de vous approcher des fenêtres que vous vous rendez comptes que vous n'êtes pas seuls.

De derrière des murets et du linge étendu, plusieurs silhouettes émergent de la pénombre. Elles font votre taille, elles ont des ailes aussi. Plusieurs d'entre vous s'en rappellent maintenant : les fées vivent aussi dans le Monde Ordinaire. Celles là ne ressemblent pas tout à fait à celles de l'Ile, ni même à l'entourage de Titania. Elles ont le camouflage idéal pour veiller sur leur domaine urbain sans se faire repérer par les humains. La plupart ont leur propre monture, les petits oiseaux, lézards ou rongeurs. L'une d'entre elles s'avance, montant un minuscule tarsier.

- Fées du Pays de Jamais, dit-elle. Quelles sont vos intentions ?

Son attitude n'est pas hostile. Pas encore.

_____________



► Le prochain tour aura lieu le lundi 14 septembre. Encore une fois, vous êtes libres de poster autant de fois que vous voulez.
► Vous pouvez choisir de faire librement parler les fées pnjs d'ici la prochaine intervention si vos personnages rentrent en dialogue avec. La ligne directrice est qu'elles ont l'intention de protéger les enfants de la ville. Vous pouvez régler ça avec diplomatie ... Ou en venir aux mains.
► N'hésitez pas à utiliser votre environnement, inventer des choses, bref, éclatez vous.
► Encore une fois, n'oubliez pas le résumé !



Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org
Carne Salt
Carne Salt

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 634
✘ SURNOM : Le Prêcheur
✘ AGE DU PERSO : Entre 25 et 30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi; je ne suis jamais contre une bonne idée...
✘ LIENS : "Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn"

INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 EmptyLun 31 Aoû 2020 - 22:29

Cette ville bruisse d'odeurs, de bruits, de vie qui éclatent en fanfare burlesque à mes sens. Je me sens grisé, funambule avisé entre l'ivresse et la folie. Dommage que notre capitaine temporaire tienne plus du Smee que du Hook. Voilà une fée qui n'a pas du connaitre beaucoup de paillettes dans sa vie. Ironie tragique ou comique de situation ?

Je suis curieux.

De mon pas chaloupé, je m'avance vers elle. J'arbore un sourire tranquille aux dents aussi aiguisées que des crocs de requin. Je l'apostrophe, mielleux.

- Hey ! Mi Capitana... détends-toi ! Toute cette nervosité... Ça va t'trouer les ailes, à force!

Mes doigts viennent nager dans sa chevelure d'or, mes tatouages dansent sur ma peau visible, à la lueur des réverbères. J'ai clairement pénétré sa sphère personnelle sans me soucier ni de son regard furieux ni du dard qui lui sert d'épée

- T'es-t-y certaine de t'y connaitre en rire, Hum ? J'ai pas l'impression que tu t'adonnes à l'exercice très souvent....
Rictus malicieux. L'encre de mon oeil gauche s'échappe de la pupille pour aller danser sur toute la surface de ma rétine... Essaie pour voir?  "Ahahah" ! Allez, quoi.... Ça n'a rien de compliqué, tu sais... Fais comme moi : "Ahahaha!"...... A moins que tu ignores ce qu’est la joie... Qué espécimen de hada raro !

Nous sommes coupés par l'arrivée impromptue d'un groupe d'autochtones visiblement sur la défensive. Je laisse filer un sifflement appréciateur en lorgnant leurs montures et leurs armes.

- Hola chicos ! Quel comité d'accueil !  
fais-je  avec un salut tranquille de la pogne. Et je fredonne comme une comptine, portant sur mon timbre de sirène ces quelques lignes : Nous somme de passage,
En mission de sauvetage.
Notre bon Pays agonise
Nous' faut des rires pour qu'il défreeze.
Avec vot' humble permission pour ce soir,
Laissez nous récolter un peu d'espoir !

Mes ailes ondulent dans le vide comme les nageoires d'un poisson combattant ténébreux.

- J'imagine que je dois ponctuer d'un s'il vous plait ?


Et je m’exécute , révérence gracieuse à l'appui comme me l'a appris ma chère Mère.

- "S'il vous plait !"

Résumé:







Iä, Iä, Cthulhu naflfhtagn...


NNL Award  INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 3864948088  :
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty
MessageSujet: Re: INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 2   INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires –  groupe 2 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

 Sujets similaires

-
» INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 1
» INTRIGUE 6 – Les Derniers Rires – groupe 3
» Inscription — Event 6 : Les derniers rires
» [INTRIGUE 6] sujets de groupe
» [FLASHBACK] Les derniers instants d'une piètre Sentinelle

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Ailleurs :: Le Monde Ordinaire-