Le deal à ne pas rater :
Pack PlayStation : Spider-Man Miles Morales PS5 + Manette DualSense ...
99.99 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyJeu 27 Aoû 2020 - 11:07

Witted


♣ Diplomate ♣
L'étonnement du pirate amena sa cadette à froncer les sourcils. Ce n'était qu'un nouvel indice qu'elle rangeait dans un coin de son esprit, mais Asher ne devrait pas être étonné qu'elle fasse ce genre de remarque. Pourquoi réagissait-il comme ça ? Parce qu'il pensait avoir assez bien donné le change ? Non, elle lui avait déjà dit qu'il avait une sale gueule, il l'avait admis lui-même, d'ailleurs. Alors quoi ? Ne pouvait-elle pas s'inquiéter un minimum pour lui ? Ce n'était pas normal, c'est ça ?

Au fond, elle en aurait presque été vexée si elle n'avait pas tant l'habitude que les garçons de son entourage refusent d'admettre qu'ils pouvaient avoir besoin d'aide ou de repos. Elle leva imperceptiblement les yeux au ciel, mais ne dit rien. Elle n'avait pas envie de se lancer dans cette bataille-là.

A la réponse de son frère, elle hocha brièvement la tête avec un air satisfait. Le fait qu'il était conscient de la dangerosité de la route la rassurait. Oh, elle savait qu'il était capable d'être prudent (il l'avait assez engueulée pour être arrivée ici de manière totalement non calculée), mais il était toujours un peu imprévisible... Et puis, il avait tout de même refusé de dormir alors qu'ils auraient très bien pu se partager la nuit de veille, donc il n'était pas non plus toujours très pondéré dans ses choix et actions...

"La plupart des Hurons restent déjà en périphérie du Camp. Tu auras sans doute de quoi faire."

Elle n'allait pas le persuader de faire mieux. Ni lui demander pourquoi il ne voulait pas tout simplement dormir dans le Camp. Elle connaissait déjà la réponse à cette question. Au fond, elle comprenait, même si ça ne lui plaisait pas totalement. Mais c'était ça ou risquer de l'antagoniser un peu plus et qu'il reparte aussitôt et comme dit plus haut, Witted n'avait pas la moindre envie qu'il se mette en danger en agissant sans réfléchir. Alors, elle se montrait bien plus conciliante qu'elle ne l'était en temps normal. Il y avait bien des sacrifices qu'elle était prête à faire sans sourciller lorsque cela concernait les gens qu'elle aimait. Fermer sa grande bouche en faisait partie.

Malgré tout, elle tenta quelque chose. Un peu maladroitement, parce qu'elle ne savait pas vraiment faire autrement. Parce qu'elle avait peur, peut-être, aussi, de dire clairement et simplement "Tu m'as manqué et je n'ai pas envie de te perdre à nouveau". Ce n'était pas son genre. Ni celui de son frangin, d'ailleurs. Ils n'étaient pas très doués pour s'avouer aussi directement ce genre de chose.

Alors elle se contenta d'une comparaison peut-être un peu foireuse, en espérant que le message prenne. A la tête que fit le Hargneux, la petite n'était pas certaine de l'efficacité de sa manœuvre. Elle le regardait en coin, avec une timidité qu'elle n'éprouvait pourtant que très peu, comme attendant son jugement. Sa réplique lui arracha un mélange de soupir et de rire jaune. Ouais. Elle aussi préférait l'original, à choisir. Mais c'était fini maintenant. Seule, ou juste avec Alsyd, ça n'avait plus la même saveur.

"..."

Une fois de plus, elle retint la remarque salée qu'elle avait sur le bout de la langue. Partiellement parce qu'elle ne voulait pas déclencher une nouvelle dispute, et partiellement parce qu'Asher venait de plonger son regard dans le sien et que la mauvaise humeur qu'elle venait d'éprouver s'évanouit instantanément. Il n'était pas plus heureux qu'elle de ce constat sur le Parapluie. Loin de là. Et même si elle estimait avoir subi tous ces changements sans qu'on lui ait demandé quoi que ce soit, elle devait admettre qu'il n'y était pas pour beaucoup plus.

Est-ce que c'était en se remettant en question comme ça sans arrêt, que l'on commençait à grandir ?

Ignorant les questions définitivement dangereuses qui lui trottaient en tête, Witted se concentra sur ce que disait son frangin, hochant la tête avec détermination lorsqu'il parla de rentrer, un sourire illuminant son visage. S'il voulait réfléchir, même plus tard, c'était une bonne chose, non ?

"D'accord !"

Il n'allait pas disparaître sans prévenir. Il ne lui referait pas le coup deux fois. C'était avec cette certitude en tête que la rouquine se mit à suivre son aîné jusqu'à la sortie de la grotte. Il suffisait d'un simple coup d’œil pour se rendre compte que la tempête s'en était définitivement allée. Asher avait déjà un plan et elle suivit du regard le chemin qu'il lui montrait, avant de le poser sur les buissons.

"Je crois que c'est par là que je suis arrivée. Ils me disent quelque chose, y'en a plein dans le coin."

Mais elle n'était pas forcément au courant de leurs propriétés. Si Witted avait toujours passé pas mal de temps dans cette zone, pour être l'une des négociatrices privilégiées avec les Piccaninnys, elle ne l'avait jamais vraiment fait en situation de tel danger. Les trajets qu'elle accomplissait à présent quotidiennement, pour aller du Canyon à l'Ossuaire, étaient hors de la zone de Givre et elle ne se préoccupait donc pas de tout ce que ce dernier pouvait causer comme soucis lors de voyages.

Quelque chose lui disait qu'elle allait prêter extrêmement attention à ce cours de survie improvisé.

La fillette s'approcha des buissons avec prudence. Elle les observa longuement, tentant de répondre à la question sous-entendue de son frangin. Il fallait s'assurer que les baies étaient effectivement de celles qui allaient les aider, et pas leur causer plus de problèmes. Heureusement, à force d'expéditions dans divers recoins de l'Île, Witted avait également acquis une certaine connaissance de la faune et la flore qui s'y trouvait. Elle prit une baie entre deux doigts pour la porter à hauteur de ses yeux. La couleur était la même, mais elle savait que ce n'était pas suffisant. Elle pinça le fruit jusqu'à percer légèrement la peau et l'approcha de son nez, avant de se tourner vers son aîné en tirant la langue avec une grimace comique.

"Urg, tá boladh ! ... Je crois que c'est bon."

Définitivement les mêmes baies dégueulasses que la veille. Et les autres jours. Il lui semblait que quelqu'un lui avait soutenu un jour que le goût n'était absolument pas comparable à l'odeur, mais elle avait de sérieux doutes... Jamais elle n'avait essayé d'ingurgiter ce truc. Et elle ne le ferait probablement jamais.


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asher O'Flaherty
Asher O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : Le Hargneux
✘ AGE DU PERSO : La Trentaine en apparence

✘ DISPO POUR RP ? : Oui o/
✘ LIENS :
Another one bites the dust.

Mésaventures :
I- II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XV - XVII

Achevé : XII - XIII - XIV - XVI

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyDim 30 Aoû 2020 - 18:11

Une fois de plus, Asher bugua, mais pour des raisons différentes. Malgré la trêve officieuse, il n'avait (surtout) pas envisagé d'approcher les campements hurons en périphérie. Il y serait peut-être légèrement mieux reçu qu'au cœur de la principale colonie (encore que...), mais sa présence resterait très certainement inopportune : il n'était jamais le bienvenu nulle part. Loin de lui l'envie de s'imposer. Supporter des regards haineux, avoir l'impression perpétuelle de déranger, rien de tout cela n'était très reposant pour les nerfs. Il serait bien plus tranquille tout seul, sous son arbre. Il avait tout ce qu'il lui fallait sur lui pour monter son propre campement provisoire, de toute façon.

Puis il se rendit compte que la formulation d'Eilish était ambiguë. Il n'était pas certain de ce qu'elle lui proposait. Asher savait déjà à quoi s'attendre car il était venu plus d'une fois dans cette partie de l'île récemment, mais sa sœur n'était pas obligée de s'en rendre compte (... ou de s'en souvenir dans l'immédiat). Sa réponse incertaine se contentait donc de rappeler des évidences :

"Oui c'est plutôt tranquille autour du Camp, je me fais pas de souci. Et j'ai pas forcément besoin de grand chose. Ne pas avoir besoin de faire gaffe au Givre, c'est déjà royal."

La discussion implicite sur le Parapluie souleva des émotions et un sujet de conversation qui n'avaient pas leur place ici, maintenant. Asher savait qu'il allait leur falloir revenir là-dessus avant qu'ils ne se séparent, mais encore avant cela, il fallait faire les choses dans l'ordre. Il fallait rentrer.

Il répondit au sourire de sa sœur par une expression similaire, définitivement signe de bonne foi lorsqu'on connaissait Asher et sa propension quasi-inexistante à ce genre d'amabilités faciales. Il appréciait qu'elle comprenne l'ordre de ses priorités, et cette discussion n'était définitivement que partie remise : il ne l'abandonnerait pas encore. Il n'avait jamais voulu l'abandonner. Il était incapable de le faire sciemment.

Il arrivèrent à l'entrée de la Grotte. La Tempête était tombée. Ils n'avaient plus à craindre le fantôme du Crocodile, mais il leur fallait brièvement affronter le Givre. Heureusement, ce coin faisait partie des moins "hostiles" qu'Asher avait récemment catalogués, notamment grâce à de très nombreux bosquets d'une plante dont la simple présence permettait au voyageur de se protéger modérément du froid et des créatures hostiles.

Asher entraîna sa sœur en direction des buissons, absurdement satisfait (et fier) d'entendre qu'elle était arrivée par ce chemin même si elle n'avait pas nécessairement fait exprès. Avait-elle eu conscience de prendre l'itinéraire le plus sûr pour elle ? C'était peut-être un coup de bol. C'était peut-être l'instinct : tout comme son frère, Eilish était particulièrement intuitive pour ce genre de choses. C'était probablement un peu des deux.

Il la regarda cueillir une baie et la porter à son nez. Aux dernières nouvelles, cette plante était comestible malgré l'odeur immonde, mais mieux valait ne pas essayer : ça faisait partie de ce genre d'arbustes dont les sous-espèces fleurissaient par dizaines. On n'était pas à l'abri de tomber sur une variante vénéneuse. Tant que l'enfant ne faisait pas mine de porter la baie à sa bouche ou de darder la langue pour la goûter, Asher n'avait pas besoin de la prévenir du danger potentiel. Il ne se faisait que peu de souci : elle était trop intelligente pour prendre ce genre de risques inutiles.

Le verdict ne mit que peu de temps à arriver : Eilish grimaça, jura, et se tourna vers lui pour confirmer leurs soupçons. Un rire sincère échappa au pirate, lequel s'écouta faire et s'étonna tout seul : cela faisait très longtemps qu'il n'avait pas produit ce genre de sons, il avait l'impression d'entendre un étranger. Le bref sentiment d'euphorie qui accompagnait cette expression d'amusement le désarçonna au moins autant car c'était une émotion qu'il avait entièrement oubliée.

"Et encore, t'as pas mis le nez sur celles qui sont par terre. Essaie quand on ne sera plus dans le Givre, tu m'en diras des nouvelles."

Le reste du chemin se déroula sans encombres : aucun orbleu à l'horizon. Aucun obstacle majeur, si ce n'est le froid qu'ils combattaient en restant proches des bosquets odorants. Asher trouva deux ou trois astuces supplémentaires à partager avec sa sœur sur la route, puis la température commença à monter. Le paysage perdit un peu de son apparence gelée, désolée.

Enfin, Asher avisa un grand tronc. Les racines de l'arbre dépassaient du sol d'une manière telle qu'on pouvait s'en faire un lit de fortune relativement confortable à condition de garnir le tout de couvertures - qu'il possédait. Sans un mot, Asher dévia du chemin et tourna autour de l'arbre pour vérifier qu'il n'était percé d'aucun terrier. Il inspecta ensuite les alentours à la recherche d'un potentiel danger à éviter, mais il ne trouva rien de rédhibitoire. Enfin, il commenta :

"Hm. Encore une fois, j'aurais préféré un saule, mais ça devrait faire l'affaire. Je devrais m'arrêter là, le reste du chemin est sûr tu seras vite rentrée... Quand tu rentreras."

Le pirate se tourna vers sa cadette. Il n'avait pas oublié qu'ils devaient encore parler. D'ailleurs, cette nouvelle mention faite au Parapluie n'était pas innocente.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyDim 13 Sep 2020 - 13:08

Witted


♣ Diplomate ♣
La réponse d'Asher arracha un hochement de tête sobre à sa cadette. Elle avait parlé des Hurons sans arrière-pensée : il s'agissait simplement d'un type de personnes vivant très bien aux alentours du Camp. Sous-entendu, ce ne serait pas un problème pour le Hargneux de faire de même. Elle n'avait pas pensé au fait qu'il le savait déjà. Le seul autre message que l'on pouvait lire en filigrane était qu'elle acceptait implicitement sa volonté de ne pas s'approcher du Camp plus que nécessaire.

Asher ayant identifié cette hypothèse, sa réponse était restée assez neutre pour ne pas provoquer de dispute malvenue. L'adulte savait certainement parfaitement qu'il était inutile de mettre de l'huile sur le feu : après tout, Witted paraissait assez encline à accepter ses propositions à l'heure actuelle, et se la mettre à dos aurait été une mauvaise idée. Il la connaissait assez pour savoir à quel point elle pouvait s'avérer dangereuse (certes pour les autres, mais surtout pour elle-même), si on la contrariait.

Le frère et la sœur sortirent donc de la grotte pour prendre la direction du Camp de Réfugiés. L'un comme l'autre avaient mis de côté les conversations d'ordre personnel pour privilégier les astuces pratiques. Cela commença par un buisson que l'Astucieuse avait l'impression de reconnaître. Elle se figea en entendant son aîné éclater de rire. Son regard vert se tourna vers lui, d'abord surpris mais rapidement très doux, presque nostalgique. Elle réprima l'envie de pleurer qui lui était soudainement montée au yeux pour lui répondre avec un amusement non feint.

"Je ne suis pas sûre... Je préfère largement te croire sur parole, ce truc pue déjà assez comme ça !"

Au-delà de ces petits moments simples, le trajet se passe tranquillement. ils ne croisent aucune menace autre que la constante du Givre, avec laquelle ils font preuve d'une prudence qui n'est plus à démontrer. Ce n'est pas parce que Witted est une tête brûlée qu'elle est incapable de prendre soin d'elle. D'ailleurs, elle fait certainement encore plus attention qu'à l'accoutumée, inconsciemment désireuse de prouver à son aîné qu'elle est capable.

Il le sait certainement, mais elle ne voudrait pas qu'il finisse par oublier.

Ils n'étaient sortis du Givre que depuis peu quand Asher dévia du chemin qui menait au Camp. Sa petite sœur mit un peu de temps à s'en apercevoir, s'arrêtant brutalement lorsqu'elle le réalisa. Regardant rapidement autour d'elle, rongée par une angoisse aussi soudaine qu'attendue, elle finit par le repérer en train de faire le tour d'un arbre. Elle soupira de soulagement, avant de trottiner rapidement dans sa direction, bras croisés en signe de mécontentement.

"T'aurais pu me prévenir que tu t'arrêtais."

Râler et bouder étaient toujours des solutions plus simples que d'admettre qu'elle se sentait mal. La rouquine n'avait jamais été très douée pour bien vivre ses faiblesses, encore moins quand elles signifiaient indirectement qu'elle dépendait d'autres personnes. Elle appréciait beaucoup son indépendance et savait se débrouiller seule. Avoir peur que son frère se soit fait la malle pendant qu'elle ne regardait pas, elle avait peur que ce soit perçu comme une énième preuve qu'elle n'était qu'une enfant.

Alors qu'elle était simplement terrorisée à l'idée de le perdre à nouveau. Et qu'il n'y avait rien d'enfantin à cela.

Malgré son agacement (à moitié) contenu, Witted laissa le Hargneux vérifier ce qu'il avait à vérifier. Elle n'était pas mauvaise au point de l'empêcher d'assurer sa propre sécurité. Puis l'adulte reprit la parole et le mécontentement de la fillette fondit comme neige au soleil. Elle se détendit sensiblement, décroisant ses bras pour les replacer le long de son corps alors qu'elle approchait de l'arbre que son aîné venait d'inspecter. Elle s'assit sur une racine imposante, avant de relever le nez vers son frangin.

Dans le regard clair de la gamine, on pouvait surtout voir une grande incertitude. Witted n'était pas du genre à attendre qu'on prenne les décisions à sa place, mais elle ne voulait rien imposer à son frangin. Elle lui avait déjà fait comprendre qu'elle ne voulait pas le perdre à nouveau, elle n'avait rien de plus à dire à ce sujet. Elle ne voulait pas le brusquer non plus. Après tout, ce n'était pas elle qui s'était réfugiée dans un lieu inatteignable pour la fillette qu'elle était restée. Même s'il n'avait pas forcément pensé aux autres solutions sur le coup.

"...C'est assez sur ton chemin ?"

La Diplomate avait parfaitement compris l'allusion au saule. Ils tournaient assez autour du pot depuis qu'ils étaient sur le point de sortir de la grotte pour que ce soit évident. Elle esquissa un léger sourire dans la direction du pirate, avant de reprendre avec un ton sérieux.

"Ça me ferait vraiment plaisir qu'on n'attende pas la prochaine tempête pour se retrouver par hasard, mais je ne veux pas non plus que tu sois tout le temps dans le Givre... Tes escortes, elles sont régulières ?"

Sans parler du fait que Witted risquait gros à rester ainsi à proximité d'un Pirate. Trêve ou pas trêve, si les Garçons Perdus les plus à cheval sur ce genre de règle tombaient sur eux, ils pourraient tous deux avoir des problèmes. Elle ne pouvait pas passer son temps libre à l'attendre. Il leur fallait quelque chose de plus stable.

Aussi stable que cela puisse être sur cette Île, toujours.


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asher O'Flaherty
Asher O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : Le Hargneux
✘ AGE DU PERSO : La Trentaine en apparence

✘ DISPO POUR RP ? : Oui o/
✘ LIENS :
Another one bites the dust.

Mésaventures :
I- II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XV - XVII

Achevé : XII - XIII - XIV - XVI

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyJeu 17 Sep 2020 - 18:58

Il cessa  brièvement son inspection de l'arbre. Le volume de la voix d'Eilish lui indiquait qu'elle était bien plus loin de lui qu'il ne l'avait imaginé. Asher tourna un regard surpris dans la direction de la fillette.

"Pardon, j'ai cru que tu me suivais."

Il n'avait pas eu l'intention d'être si discret que sa sœur ne le verrait pas bifurquer, surtout qu'il marchait à côté d'elle, pas derrière elle. Reste que ça ne lui ressemblait pas d'être aussi négligeant. Persuadé qu'à cette distance du Camp ils ne risquaient plus grand chose, il avait trop baissé sa garde. Il eut envie de se frapper tout seul derrière la tête, mais ça lui aurait demandé d'être sacrément souple.

A défaut, il décida de corriger le tir. Mais déjà, il devait vérifier que cet arbre formait un aussi bon refuge qu'il lui en avait donné l'impression première.

Son manège terminé,  il fit à sa sœur une réflexion qui ouvrait implicitement le débat qu'ils avaient repoussé à plus tard : que faisaient-ils, maintenant ? Il apparaissait clairement qu'ils n'étaient ni l'un ni l'autre prêts à revenir à la précédente situation. Ils s'étaient retrouvés. Ça avait été douloureux de bien des manières, mais ils s'étaient rendus compte du point auquel ils tenaient encore l'un à l'autre.

Il aurait probablement mieux valu pour Eilish qu'elle n'en ait plus rien à foutre de lui, mais ce n'était pas une chose sur laquelle il avait le moindre contrôle. Il n'était maître que de ses propres réactions, et la marche à suivre lui semblait toujours aussi claire : sans en avoir conscience, il l'avait abandonnée une fois. Il était hors de question qu'il recommence sachant combien elle l'avait mal vécu. Sachant combien elle le vivrait mal, s'il venait à réitérer.

Qu'une nouvelle séparation soit absolument insupportable aux yeux d'Asher lui-même n'était qu'accessoire. Le pirate n'accordait qu'une importance très mineure à ses propres besoins.

L'enfant s'était assise sur une racine. L'adulte prit place par terre, à proximité. Ainsi, ils étaient presque à la même hauteur.

"...C'est assez sur ton chemin ?"

Dans l'absolu, le Camp de Réfugiés n'était pas du tout sur son chemin, sauf lorsqu'Asher escortait quelqu'un jusqu'ici. Il haussa les épaules. Ça ne lui faisait rien. Il était prêt à faire ce trajet plus régulièrement juste pour visiter sa sœur. Il le connaissait plutôt bien, et il savait se défendre.

"Ça passe. C'est pas un problème."

La question suivante ne lui plut guère parce qu'il savait qu'Eilish n'allait pas apprécier ce qu'il avait à répondre. A tous les coups, elle allait vouloir truander. Elle risquait de se confronter à un mur, cependant : Asher refusait net qu'elle prenne des risques inutiles sous prétexte qu'elle ne voulait pas qu'il prenne des risques contrôlables.

"Pas vraiment, je réponds à la demande. Si tu veux quelque chose de régulier, il faut qu'on le construise ensemble. On détermine une fréquence et on se retrouve ici selon cette fréquence."

Sans véritables repères temporels si ce n'est le décompte approximatif des jours, ils étaient de toute façon obligés de faire comme ça. Et il allait défendre son bout de gras : cet arbre était un bon point de rencontre. Period.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptySam 26 Sep 2020 - 13:38

Witted


♣ Diplomate ♣
Witted bougonna pour la forme en entendant la réponse de son frangin. Si elle savait qu'Asher était en train de se fustiger parce qu'il n'avait pas assez prêté attention pour la protéger et autres conneries de ce genre, elle lui aurait volontiers collé une baffe à l'arrière du crâne, peu importe le saut qu'il lui aurait fallu faire pour l'atteindre. Ce n'était pas ça, le problème. La gamine se défendait, et il le savait. Le problème, c'était qu'il change de trajectoire sans prévenir. Qu'il parte. La peur qu'il ne revienne pas.

Mais ça, elle ne le monterait sous aucun prétexte.

L'agacement enfantin reflua donc assez rapidement, d'autant que le sujet de conversation suivant s'annonçait beaucoup plus agréable. Enfin, de manière sous-jacente. En apparence, il était tout aussi agréable que des négociations avec le plus féroce des Piccaninnys.

Heureusement pour elle, Witted excellait à ce jeu-là.

Ce fut d'ailleurs elle qui posa les bases de ce qui, elle le savait, s'annonçait difficile. La première réponse de son frère lui fit déjà froncer les sourcils : elle le connaissait trop bien pour ne pas savoir qu'il était en train de minimiser les choses pour lui éviter de s'inquiéter. Manque de pot, elle savait très bien lire entre les lignes. Il disait que ce n'était pas un problème parce qu'il était près à prendre certains risques. Ca lui faisait plaisir -il ne fallait pas se mentir- mais ça l'inquiétait aussi. D'où sa seconde question.

A la tête que tirait son frangin, elle savait qu'il ne bougerait pas d'un pouce. Ils étaient aussi têtus l'un que l'autre, et s'il fallait camper sur leurs positions, cela pouvait durer très longtemps. L'Astucieuse était prête à faire des efforts, tant qu'ils se trouvaient dans la limite du raisonnable. A voir si cette idée du raisonnable était la même des deux côtés.

"Pas vraiment, je réponds à la demande. Si tu veux quelque chose de régulier, il faut qu'on le construise ensemble. On détermine une fréquence et on se retrouve ici selon cette fréquence."

La gamine fit la moue. Quelque chose la gênait dans cette proposition, et elle ne savait pas exactement quoi. Peut-être le fait qu'il sous-entende qu'elle était la seule à vouloir "quelque chose de régulier". C'était blessant. Même si aussitôt adouci par les propositions suivantes. Il y avait aussi le fait qu'elle risquait donc d'imposer à son aîné des trajets dangereux de manière plus fréquente qu'il n'en avait exercé jusqu'à présent : elle voyait bien que les Pirates ne venaient pas au Camp tous les jours. Cela restait quelque chose de marginal.

L'idée qu'il se mette -à nouveau- en danger pour elle ne lui plaisait pas du tout. Plus encore s'il n'était pas particulièrement emballé par l'idée. Elle soupira, d'agacement et de lassitude mélangés.

"C'est pas à moi de choisir. C'est toi qui va devoir faire la route."

Elle avait bien compris qu'il n'allait pas la laisser la faire elle-même, ou encore proposer un point de rencontre à mi-chemin. L'air revêche et la référence au Parapluie lui avaient suffi pour le comprendre.

"Ca sert à rien que j'essaie de te proposer quoi que ce soit d'autre de moins dangereux pour toi, alors je vois pas pourquoi ce serait à moi de décider. Y'a que toi qui sait."

Elle n'aimait pas, ne pas être celle qui décidait des solutions. Mais suivant à qui elle laissait la barre, elle faisait plus ou moins avec. Witted plongea son regard dans celui de son aîné.

"Mais soit pas inconscient. Faut que t'aies le temps de faire le voyage et de bien te reposer avant de partir. Je veux pas que tu risques ta vie."

Elle faillit ajouter "pour rien", mais elle savait bien que ce ne serait pas le cas. Passer à nouveau du temps ensemble n'avait rien d'anodin.

"Est-ce que sept lunes, ça paraît raisonnable ? D'habitude, je vais à l'Ossuaire tous les jours, mais si y'a un moment où je viens ici à la place, personne ne s'en rendra vraiment compte... Le temps que tu arrives, que tu te reposes, qu'on profite un peu et que tu repartes ? Je sais pas où il est exactement, votre Ranch... du côté du Port, ou de la Jungle ?"

En parallèle, quelque chose commençait à se faire de plus en plus clair dans son esprit.


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:40, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asher O'Flaherty
Asher O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : Le Hargneux
✘ AGE DU PERSO : La Trentaine en apparence

✘ DISPO POUR RP ? : Oui o/
✘ LIENS :
Another one bites the dust.

Mésaventures :
I- II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XV - XVII

Achevé : XII - XIII - XIV - XVI

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyVen 9 Oct 2020 - 16:30

"C'est pas à moi de choisir. C'est toi qui va devoir faire la route."

Asher n'excellait pas tout le temps dans le domaine de la pokerface, loin de là. Il fut si surpris de constater qu'Eilish ne cherchait pas à négocier pour faire une partie du  trajet, ou pour qu'ils alternent qui d'elle ou de lui se déplacerait, qu'il fut bien incapable de masquer son profond soulagement. Elle put certainement le lire à la façon dont il cilla, dont sa lèvre tréssaillit, ou encore à celle dont ses épaules comme son visage se détendirent sensiblement.

Puis il se rendit compte qu'il avait été un peu idiot, aveuglé par le souvenir de sa jeune soeur qui ne le laissait jamais entièrement jouer au grand frère comme il l'aurait voulu. Oui, elle était impétueuse et n'acceptait ouvertement qu'on la protège que dans le cadre d'une relation réciproque. Elle voulait toujours sa part de responsabilités, et si la situation l'avait permis elle aurait certainement insisté pour un partage équitable des risques.

Mais elle était aussi et surtout intelligente, rationnelle, souvent bien plus mesurée que lui. Se rejoindre à mi-chemin n'était pas une véritable solution : entre le Ranch et le Camp, il n'y avait que le Givre. Quant à ce qu'elle vienne le visiter là où il vivait... Quand bien même elle aurait été équipée pour traverser le Givre régulièrement sans prendre des risques inconsidérés, Asher et elle auraient dû se montrer terriblement prudents. Dans les alentours du Canyon, on les laisserait à peu près tranquilles et ils avaient moins de chance d'être aperçus ensemble. Avec le Ranch, c'était plus compliqué, d'autant que malgré la trève implicite il était encore très dangereux pour un perdu de s'en approcher moindrement.

La situation penchait en la faveur de ses propositions depuis le début, et ce n'était que maintenant qu'il le remarquait.

"Ca sert à rien que j'essaie de te proposer quoi que ce soit d'autre de moins dangereux pour toi, alors je vois pas pourquoi ce serait à moi de décider. Y'a que toi qui sait."

Cela prouvait tout de même une chose : ainsi qu'il l'avait imaginé, Eilish avait pensé à ces solutions déplaisantes. Les inquiétudes d'Asher n'avaient donc pas été totalement infondées. Il était heureux de voir qu'il n'aurait pas à argumenter. Question argumentation, il avait eu sa dose pour dix ans (ou leur équivalent) avec Raven, quelques jours au préalable.

Il y avait quand même un truc qui le dérangeait dans la façon dont elle renvoyait tout à lui, à ses décisions propres. Il cilla encore et baissa les yeux sur ses mains dont l'une triturait nerveusement le poignet de l'autre tandis qu'il avait posé ses coudes sur ses genoux. C'est à dire qu'il n'en était pas encore au stade où il avançait quoique ce fut de concret... Il voulait déjà être certain que le modèle qu'il proposait leur convenait à tous les deux.

Il s'était dit que si il imposait un truc sans laisser à Eilish la chance de mettre son grain de sel dans cet arrangement (ou du moins d'essayer), elle allait certainement lui bouffer le nez et se montrer encore plus dure à convaincre. Mais c'était peut-être ça dont il était question : elle s'était rendue compte qu'elle n'avait d'autre réel choix que de faire comme il disait, ça ne lui plaisait pas trop, et du coup elle était un peu acerbe.

Passant sur le malaise indescriptible que lui procurait cette situation, Asher soutint le regard de sa cadette quand elle lui demanda de se montrer prudent. Ca, c'était un truc qu'il maîtrisait. Il accrocha le regard de l'enfant avec une détermination franche qui voulait tout dire : qu'elle ne se fasse aucun souci, ils étaient sur la même longueur d'onde. Alors pour ce qui était de risquer sa vie...

"J'en ai pas l'intention. Tu sais comment ça marche : par principe, lorsque tu protèges une expédition, faut commencer par savoir te protéger toi-même, sinon tu peux plus faire grand chose pour les autres. Et même si cette fois je suis seul sur le trajet, je sais que quelqu'un m'attend au bout. Dans ce genre de cas de figure, la moindre négligence devient de l'irresponsabilité."

C'était beaucoup de mots pour le dire, mais il voulait qu'elle se tranquillise et qu'elle le comprenne bien : Il se refusait à lui imposer le deuil, la culpabilité de celui qui restait et qui n'avait rien pu faire pour l'autre. Puisqu'elle tenait encore à lui, méritant ou pas méritant il allait protéger son propre cul avec une énergie qu'il n'avait plus eue depuis longtemps. Il était prêt à tout pour le bien-être psychologique d'Eilish.

L'enfant décida finalement d'aller sur le terrain des chiffres : sept lunes, engageait-elle. Asher détourna les yeux, les sourcils froncés tandis qu'il réfléchissait aux divers tenants et aboutissants. Il y avait aussi cette histoire avec Raven qui allait s'intercaler et qui allait le crever durablement, mais ça lui laisserait tout de même cinq jours pour reprendre du poil de la bête. C'était raisonnable.

"Le Ranch est au nord du Port. Sept lunes, c'est bien. Je suis pas indispensable là-bas. A moins qu'il y ait des expéditions, on me cherchera pas trop fort. Donc je viendrai et je resterai une nuit, je repartirai le lendemain. Sept lunes... Ils vont peut-être trouver ça étrange si je découche trop souvent, quand même. Quoique la plupart en a probablement rien à foutre. Je trouverai une excuse, mieux vaut prévenir que guérir."

Il pouvait toujours simuler, voire effectivement engager un partenariat, un échange de victuailles avec un quelconque natif. Etant donnée la situation de l'Île, ce n'était pas quelque chose de complètement absurde, même en tenant compte des inimitiés bien connues entre les deux camps. Tiens. Ca lui faisait penser à Wobbly et à son mémorable tonneau de patates. Asher tourna un regard aigu sur sa sœur.

"Est-ce que vous avez moindrement quelque chose à échanger, ici ? Et de quoi est-ce que vous avez besoin ? A part de patates. Enfin. Je déconne hein, les patates ça fonctionne, c'est juste que j'ai l'impression que les journées sont à 99% constituées de patates en ce moment."

Il exagérait à peine.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyJeu 15 Oct 2020 - 11:10

Witted


♣ Diplomate ♣
L'étonnement plus que visible dans l'attitude de son frangin faillit la vexer. Hé quoi, il la pensait assez bête pour ne pas savoir à quel point le Givre était dangereux ? Ce n'était pas parce qu'elle était tête brûlée qu'elle n'en était pas moins consciente des risques. Et même si elle se savait capable d'entreprendre elle-même un tel voyage, se retrouver à mi-chemin en plein Givre était une possibilité ridicule, et envisage de rester au Ranch était quelque chose d'impossible pour un enfant.

Du moins, c'était ce qu'elle avait toujours entendu et Asher n'avait pas l'air de la contredire sur ce point, inutile donc de penser pouvoir y passer du temps.

Ce cheminement de pensée était si logique et évident que le soulagement visible de son aîné était à deux doigts de l'agacer. Vraiment. Et puis, elle se rendit compte qu'il n'attendait peut-être pas d'elle qu'elle soit si complaisante. C'était aussi vrai qu'elle avait toujours été têtue et n'aimait pas qu'on prenne des décisions à sa place. Mais ce n'était pas le cas à présent. Pire, il était presque en train de la laisser décider de tout, au point qu'elle se demandait s'il tenait vraiment à ces réunions. Le petit sourire mutin qui s'était étiré sur ses lèvres un instant disparut et elle fit une nouvelle remarque qui laissait probablement transparaître un peu de cette tristesse qu'elle ressentait sans pouvoir réellement mettre un nom dessus.

Relevant le nez sur son aîné, elle remarqua qu'il faisait un truc bizarre avec ses mains. il avait l'air nerveux. Elle ne comprenait pas pourquoi. Ses sourcils se froncèrent. Est-ce qu'il avait peur ? Pas rassuré à l'idée de passer son temps dans le Givre ? Ce serait compréhensible, mais son grand frère n'avait jamais eu peur de rien... Du moins pas de ce genre de choses.

Elle posa une main sur la sienne, arrêtant son mouvement, alors qu'elle lui demandait de faire attention. Elle ne voulait pas qu'il se mette en danger, et elle ne voulait pas qu'il pense qu'elle le voulait. Elle avait été fâchée contre lui pendant longtemps, c'était vrai, mais il ne l'abandonnerait plus à présent. N'est-ce pas ?

"J'en ai pas l'intention."

Cette phrase répondait à la fois aux soucis qu'elle avait exprimés à voix haute et à celui qui lui envahissait la tête en ce moment même. Elle se demanda l'espace d'un instant s'il s'en était rendu compte. Après tout, son deartháir mór avait toujours été très doué pour ça, savoir ce qu'elle avait au fond du crâne quand elle faisait de son mieux pour le cacher au monde entier. Il était la personne qui la connaissait le mieux. La seule qui lui avait autant manquée.

Elle sentait son regard vert se remplir d'eau. Elle n'était pas certaine de savoir si c'étaient les pensées qui fusaient dans sa tête ou les paroles rassurantes et en même temps inquiétantes -n'était-il pas plus ou moins en train de dire que seul comptait l'intérêt des autres, au détriment du sien ?- de son frère, mais le résultat était là. Elle détourna la tête en même temps qu'elle la hochait rapidement pour dire qu'elle avait compris et se mit à réfléchir à un délai raisonnable à proposer. Dans le même temps, elle se faisait la réflexion qu'elle devait absolument en apprendre plus sur la vie d'Asher au Port. Et il n'y avait pas trente-six mille façons de le faire...

L'air de rien, elle engrangea les informations. Au nord du Port. C'était toujours un peu délicat de donner des coordonnées sur une île aussi changeante, mais les choses s'étaient un peu tassées depuis que Peter avait gelé. C'était comme si l'Imaginaire tout entier avait gelé avec lui. Une vrai plaie quand on regardait tout ce qu'ils avaient été obligés de faire, mais également une bonne chose, par moments. Comme lorsqu'il s'agissait de se retrouver dans la géographie de l'île.

Asher proposait de rester au moins une nuit. C'était une bonne chose, Witted n'aurait pas accepté moins. Elle se contenta donc d'hocher la tête, non sans froncer les sourcils à l'écoute de la suite. Comment ça, "la plupart en a probablement rien à foutre" ? N'a-t-il pas un seul ami sur place ? La vision de son aîné descendant cette gourde sans vergogne lui repassa devant les yeux et elle réprima un frisson. Tout cela ne lui disait rien qui vaille, et son intuition la trompait rarement.

Enfin, il fut question d'organiser un marché, ou du moins une sorte d'échanges. C'était un terrain que l'Astucieuse connaissait bien, en tant que Diplomate. Si actuellement son rôle était devenu bien flou, cela ne l'empêchait pas de se tenir au courant de ce genre de choses. Elle savait donc exactement quoi répondre à son frangin et en était particulièrement fière. Cela se vit à la façon dont elle se tourna vers lui et au ton quasi-professionnel qu'elle prit pour lui répondre.

"Si vous avez de la viande séchée. Les réserves commencent à se faire de plus en plus rares et les petits ont faim. Tous ceux qui peuvent chasser le font mais les proies sont difficiles à trouver et amène les chasseurs à s'éloigner et prendre de plus en plus de risques. En échange, je crois que les stocks de fourrure et autres tissus sont plutôt imposants."

Ses sourcils de froncèrent et elle pinça les lèvres en signe de réflexion. Il faudrait qu'elle vérifie avec le chef des Raccommodeurs ou l'un de ses subordonnés. Elle pourrait demander à Wobbly, mais quelque chose lui disait qu'il n'en aurait pas la moindre idée. Ou alors à...quel était le nom de cette fille qui tenait plus de la comptable que de la couturière, déjà ?

"Évidemment, si tu as des pommes de terre, c'est très bien aussi."

Elle plaisantait, mais c'était beaucoup trop tentant de le taquiner là-dessus. En plus, c'était lui qui avait commencé.

Les yeux émeraudes de la gamine pétillaient d'amusement contenu. Le malaise précédent semblait s'être dissipé.


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asher O'Flaherty
Asher O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : Le Hargneux
✘ AGE DU PERSO : La Trentaine en apparence

✘ DISPO POUR RP ? : Oui o/
✘ LIENS :
Another one bites the dust.

Mésaventures :
I- II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XV - XVII

Achevé : XII - XIII - XIV - XVI

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyJeu 15 Oct 2020 - 17:48

Un instant passa où chacun se persuada d'avoir quasiment pris toutes les décisions pour l'autre - probablement parce qu'ils avaient eu la même idée en même temps. L'une cherchait à s'assurer que son frère, pas suffisamment impliqué à son goût, tenait effectivement à la revoir. L'autre essayait de ne pas se montrer trop autoritaire ni directif, de peur que sa sœur fasse preuve d'esprit de contradiction (et cherche, de ce fait, à imposer des compromis dangereux).

Ils ne sauraient certainement jamais d'où ce nuage brièvement passé au-dessus de leurs têtes venait, chacun perdu dans des problématiques très différentes qui les empêchaient de voir où se plaçait l'autre. C'était ironique, lorsqu'on voyait que tout venait d'un seul et même problème : ils étaient simplement tombés d'accord trop vite, si bien qu'ils ne s'en étaient pas vraiment rendu compte.

Ce n'était pas dramatique, car le moment passa sans laisser de véritables marques. Il avait suffi qu'ils changent le sujet de la conversation. Tout en ne le changeant pas vraiment, d'ailleurs : c'était juste leur projet qui se concrétisait progressivement.

Avant que l'atmosphère ne se détende sensiblement, Asher remarqua cependant un détail qui le rendit perplexe : il ne s'était pas attendu à ce que le vert des yeux de sa cadette se gorge d'eau, or il était bien certain de les avoir vus briller avant qu'elle ne les détourne - mouvement de fuite qui en soit en disait long. Préoccupé, il essaya de comprendre ce que cette émotion pouvait signifier. Il avait l'impression d'avoir loupé un truc et il ne comprenait pas quoi. Est-ce qu'elle s'était  réellement inquiétée à ce point des imprudences qu'il pouvait commettre dans le Givre ? Était-ce le sous-entendu volontaire qu'il avait inséré dans sa phrase pour lui expliquer qu'il comprenait ses responsabilités et que cette fois, il ne les oublierait pas ?

Une claque supplémentaire. Il avait décidément du mal à assimiler que pendant  tout ce temps, elle avait pensé qu'il l'avait volontairement laissée derrière. C'était douloureux de se dire que ces larmes venaient peut-être d'une évidence : il ne la lâcherait pas. Ni en crevant, ni autrement.

Il avait du mal à comprendre ce qui traversait l'esprit de l'enfant et ça aussi, il n'aimait pas. Il détestait, même. Ça le contrariait profondément. Ils ne se connaissaient plus autant. L'âge et le temps inexistant avaient creusé un fossé détestable entre eux. La dépression d'Asher, les préoccupations abyssales dans lesquelles il se perdait désormais très facilement, n'aidaient en rien.

Une brève douleur passa dans ses yeux. Ses mâchoires se serrèrent. Il regarda ailleurs, lui aussi. Il étouffa angoisse, soucis, nervosité, et décida plutôt de se concentrer sur les faits : la fréquence  de sept jours qu'elle lui proposait. La nuit qu'il passerait à cette occasion à proximité du Canyon. Les excuses qu'il avait tout intérêt à trouver pour être certain que ni lui, ni sa frangine ne risqueraient de remontrances de la part de leurs "alliés" respectifs.

Ils étaient désormais tous les deux dans quelque chose qu'ils maîtrisaient très bien, et cela se voyait : ils avaient retrouvé contenance. Ils étaient chacun à leur manière plongés dans la préparation de leur plan. Eilish avait l'occasion de prouver ses compétences et ses connaissances de diplomate. Asher quant à lui était en mesure de manipuler des faits tangibles, de faire tourner les rouages de son esprit, de laisser la solide logique dont il était doté construire son raisonnement et guider ses propos.

Subitement passionné par ces histoires de fourrure et de viande séchée, le pirate se pencha en avant et fronça les sourcils, fixant le sol sans le voir. Il réfléchissait tout haut, dévoilant le fil de sa pensée à sa cadette au fur et à mesure qu'elle se déroulait :

"Le souci de la viande, séchée ou pas, c'est que même pour nous c'est une denrée rare. Mais en même temps, de ce que j'ai compris de la visite de Wobbly, vous roulez effectivement pas sur la nourriture. Ce serait vraiment profitable qu'on vous en échange, mais ça serait encore mieux qu'on vous envoie des chargements variés. Quitte à ce qu'ils contiennent aussi des patates. Ça vous permettrait de préparer des repas plus complets, et de notre côté la charge sur nos stocks serait aussi moins lourde : faudrait pas non plus qu'on tombe en pénurie."

Il eut subitement l'air plus sombre. Il venait de tomber sur un nœud :

"... On pourrait effectivement commencer par là. Ce serait bénéfique pour les  deux camps. Mais j'ai peur que cet arrangement ne soit pas viable à long terme. Les fourrures, c'est sûr que ça serait utile. On a peu d'animaux à fourrure de ce côté  de l'Île. Le souci, c'est que c'est des biens qui ne périssent pas à la même vitesse. Déjà, faut se l'avouer, on est pas si nombreux à sortir dans le Givre. Ensuite, un manteau, ça dure un moment. De même pour tout type de vêtement, et donc de tissu. N'en déplaise à Carmine, actuellement refaire sa garde robe c'est un luxe qui n'est pas trop d'actualité. La bouffe en revanche, il nous en faut tous les jours, et des deux côtés de l'Île.  Une fois que les pirates auront tout ce dont ils ont besoin, je doute qu'ils soient chauds à l'idée de poursuivre ce partenariat et j'aurai plus d'excuse pour venir. Et on ne sait pas combien de temps cette situation va durer. Il nous faut un plan de repli. Voyons, un truc dont on serait en rade et dont on aurait besoin tous les jours, ou en tous les cas qui s'use vite, et que vous pouvez vous fournir plus facilement..."

Est-ce qu'il se prenait trop la tête ? Non. Mieux valait tout prévoir. Mais est-ce que ce qu'il cherchait existait, au moins ? C'est à dire que les pirates avaient l'air un peu mieux lotis que les natifs et les perdus, du point de vue des aménagements ainsi que de la production agricole. Les produits de la chasse, avec le Givre et les créatures infectées, c'était pas le top en ce moment. Même si au Canyon, les zones de chasse encore praticables étaient certainement plus larges qu'autour du Port où c'était devenu "même pas en rêve".
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyDim 1 Nov 2020 - 19:00

Witted


♣ Diplomate ♣
La discussion avait pris un tournant beaucoup plus pratico-pratique qui n'était pas pour déplaire ni à l'un ni à l'autre des participants. Si Witted n'avait pas été aussi déboussolée par l'Imaginaire que son frère, c'était plus de part son énorme capacité d'adaptation que d'une véritable préférence personnelle. Parler de choses sérieuses et concrètes lui faisaient du bien à elle aussi. Peut-être parce qu'elle était entournée de personnes sérieuses au quotidien. Ou pas, allez savoir.

Bref, la conversation portait sur des éléments qu'ils connaissaient tous deux et avec lesquels ils étaient bien à l'aise, ce qui avait également permis de dissiper le vague malentendu qui avait manqué d'émerger.

Assise sur la racine, le menton dans la main et le regard au loin, Witted réfléchissait. Les arguments de son frère n'étaient pas dénués de sens. Au contraire d'ailleurs, il avait mis au jour une faille dans leur plan. Evidemment, ce dernier pourrait fonctionner un petit moment, mais personne ne savait combien de temps ce foutu Givre allait durer. Ce qui était certain, c'est que c'était mal parti pour tout le monde. Sauf Hook, évidemment.

"Mhm..."

Moue réflexive en place, l'Astucieuse passait leurs options en revue. Il n'y avait pas grand chose du côté du Canyon, en réalité. Ils avaient la chance d'être déjà bien installés parce que les tribus Peaux-Rouges s'étaient organisées en amont et avaient su accueillir les Garçons Perdus avec une certaine facilité (toute relative, mais par rapport au reste). Les tipis étaient nombreux et il leur était même possible de partager avec moins de personnes que dans leur ancienne Cabane. Le point central restait vraiment la nourriture. Malgré le nombre de chasseurs-cueilleurs, tout se faisait de plus en plus rare, et l'élevage n'était pas vraiment la coutume. Le Ranch aurait plus facilement l'idée d'user de tels moyens. Tout comme...

La petite releva le nez vers son frère.

"Et du bois ? Vous en avez assez ?"

Les Delawares ne construisaient pas vraiment de totems actuellement. De toute façon, cela aurait été trop compliqué de les ramener chez eux, à l'autre bout de l'île, une fois toute cette histoire terminée. Personne ne faisait de réserve de bois, à part pour les feux. Mais c'étaient plutôt des brindilles et des petites bûches dont les Réfugiés du Canyon avaient l'utilité. Le Ranch, lui, cherchait probablement à faire des constructions en dur.

Enfin... tant qu'un Grand Méchant Loup ne s'amusait pas à souffler dessus.

"Ici, on utilise surtout du bois pour les feux, mais pas ce qui pourrait devenir de grandes planches de construction. Je me doute que la jungle et le Bois Joli sont plus proches pour vous, mais tout est givré, non ? Ce n'est pas forcément une bonne idée de couper là-bas, sans compter que le bois lui-même est peut-être infecté, on n'en sait rien... De ce côté, vous seriez certains que la Jungle est saine..."

L'enfant laissa échapper un profond soupir.

"...Mais c'est beaucoup de travail, je ne sais pas s'il y a des gens ici qui seraient prêts à travailler le bois pour vous le rendre transportable... Ou peut-être que ça impliquerait un petit contingent de pirates qui resteraient dans le coin... Ce n'est pas forcément une bonne idée non plus... Il faudrait voir avec les chefs Peaux-Rouges s'ils ont déjà des gens qui s'occupent de ce genre de choses. Je ne sais pas vraiment."

Les sourcils froncés, la gamine essayait désespérément de trouver une solution. Elle n'avait vraiment pas envie qu'ils laissent tomber pour si peu... Son regard se tourna vers son frangin. Mais ils allaient trouver une solution, n'est-ce pas ? A deux, ils étaient plus forts. Cela avait toujours été le cas.


Dernière édition par Eileen O'Flaherty le Jeu 12 Nov 2020 - 18:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Asher O'Flaherty
Asher O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : Le Hargneux
✘ AGE DU PERSO : La Trentaine en apparence

✘ DISPO POUR RP ? : Oui o/
✘ LIENS :
Another one bites the dust.

Mésaventures :
I- II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XV - XVII

Achevé : XII - XIII - XIV - XVI

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyLun 2 Nov 2020 - 13:47

Les yeux du pirate s'éclairèrent. Là ! Eilish avait un truc. Avec ce foutu froid, y avait jamais assez de bois.

"Oh, parfait."

La suite eut l'air de le convaincre un tout petit peu moins, et il fronça les sourcils. Le souci, c'est que le Ranch, c'était quand même pas très grand. La place y était limitée. En cette période de Givre, les bermudons arrivaient pas par cargots... Malheureusement pour eux, pas mal d'entre eux devaient se faire later la gueule ou contaminer dès l'arrivée par les orbleus qui régnaient sur les mers, le Port, la Plage. C'était une période où tout était figé et où on survivait comme on pouvait. On construisait, certes, mais on construisait pas à fond les balais.

Du coup, sur le long terme, c'était pas bien plus fiable que les fourrures. Et c'était contraignant. Transporter des trucs aussi gros et lourds sur le trajet qui reliait le Ranch au Canyon, c'était un challenge un peu fou.

"Super idée. Le Ranch est effectivement pas super bien placé pour la récolte de ressources, actuellement. Le peu de bois non-contaminé auquel on a accès est rarement sain : mort, vermoulus, humide... On a beau le faire sécher il a pris cher. Il est moins solide, il brûle pas tout le temps bien, ou à l'inverse trop vite. Mais je crois qu'on aurait meilleur temps de se concentrer sur des trucs qui prennent moins de place et qu'il faut changer plus régulièrement que les meubles ou les bâtiments : il faut de quoi alimenter les cheminées ici aussi et ça consomme beaucoup, ça commence à devenir un peu chaud de se fournir en quantités suffisantes tout le temps. Il faut de quoi remplacer les outils pour travailler les champs. Ca implique un matériau brut de taille plus restreinte, donc plus facilement transportable. Et c'est des trucs dont on aura besoin tout le temps."

Il poussa un large soupir, parce qu'il n'avait pas oublié la suite du problème. Il fallait convaincre les natifs de l'Île de se plier à ce marché sachant que ça allait leur demander un peu de taf pour couper les planches. Mais en même temps, les patates ne poussaient pas et ne se récoltaient pas toutes seules. Le bétail ne se transformait pas non plus en viande séchée en claquant des doigts. Bien sûr la différence tenait au fait que les pirates produisaient de toute façon ces ressources pour eux-mêmes. Convaincre les gens du Canyon de se rajouter une corvée supplémentaire ne coulerait pas forcément de source. Même si l'idée de mieux manger pouvait aider.

"Ca demande un travail conséquent des deux côtés. Mais je comprends que ça puisse les emmerder de changer leurs habitudes. Si vous avez du rab au niveau des bûches ça serait ça de moins à faire.  Si nécessaire, je peux aider à la découpe du bois pour les outils. Mais je préfèrerais éviter d'amener quinze gugusses avec moi... C'est pas le but, et je doute que ça plaise dans le coin. Ca et l'idée d'avoir le ventre plein... Tu penses pouvoir les convaincre ?"

Car il était évident que ce n'était pas Asher qui allait mener les négociations. S'il fallait faire preuve de logique, il était présent. Mais pour ce qui était d'être diplomate, il préférait largement laisser faire la spécialiste. En plus, en tant que pirate, il serait parti avec un malus considérable.

Il tourna enfin les yeux sur sa sœur, pour vérifier ce qu'elle en pensait. Ils tenaient un truc pas mal, là, non ? A condition d'obtenir l'accord des deux camps.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyJeu 12 Nov 2020 - 11:16

Witted


♣ Diplomate ♣
Apparemment, l'idée du bois était une bonne piste à creuser. Witted ressentit une pointe de fierté en entendant l'exclamation de son frère, même si elle fut rapidement mesurée par des sourcils froncés et un air un peu moins convaincu. Elle n'avait peut-être pas bien saisi les tenants et les aboutissants de la vie au Ranch (ce ne serait pas étonnant son truc à elle c'était plutôt l'Ossuaire actuellement)... Enfin, au moins, elle avait l'impression d'avoir réussi à proposer quelque chose de valable, et c'était rassurant. Irrationnellement, elle s'était dit qu'une absence de justification suffisante risquait d'annuler l'ensemble du marché.

C'était qu'elle vivait vraiment mal l'idée de ne plus jamais revoir son frère, à présent.

L'Astucieuse écoutait les explications de son aîné, engrangeant les informations. Elle hochait légèrement la tête lorsque cela lui paraissait pertinent, que ce soit pour signifier qu'elle avait compris ce dont il était question ou pour montrer son accord. Il valait effectivement mieux qu'ils se concentrent sur le petit bois, à la fois parce que ce serait moins compliqué pour en organiser le transport et aussi parce qu'il serait plus facile de convaincre les locaux de s'y mettre. Faire plus que d'habitude n'était pas un réel problème : ce n'était jamais une mauvaise chose d'avoir des réserves, après tout. Mais faire différemment, c'était toujours tout une affaire...

Sur une île où le temps n'existait pas, il était étrangement difficile de sortir de la routine... le Givre lui-même l'avait prouvé.

Sentant le regard du Hargneux posé sur elle, Witted pencha la tête sur le côté, les lèvres pincées montrant sa réflexion. Finalement, elle hocha la tête.

"Je pense que oui. C'est plutôt raisonnable comme demande, surtout en mettant en parallèle le travail de production supplémentaire requis au Ranch. Ca ne sert à rien d'en parler aux Chefs qu'on a ici, mais les responsables natifs seraient certainement à-mêmes de coopérer."

Et de mettre à profit les groupes de Perdus qui pourraient l'être, comme les Chasseurs ou les Récolteurs. Elle octroya un sourire dans la direction de son frangin.

"J'essaierai d'en parler avec eux le plus tôt possible."

Le sous-entendu était clair : elle ne le fera pas dans la minute. Sentant que le sujet était clos -ou du moins, qu'il n'allait pas tarder à l'être- la petite posa sa tête sur l'épaule de l'adulte, regardant dans le vide, comme chaque fois qu'elle était trop gênée pour fixer directement ses interlocuteurs.

"Tu devrais te reposer, t'as pas dormi de la nuit."

C'est que c'était une faiblesse, de montrer qu'on s'inquiétait pour quelqu'un, dans ce monde. Mais s'il y avait bien une personne qui le méritait à ses yeux, elle était à côté de lui. Malgré toutes les turbulences.
Revenir en haut Aller en bas
Asher O'Flaherty
Asher O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : Le Hargneux
✘ AGE DU PERSO : La Trentaine en apparence

✘ DISPO POUR RP ? : Oui o/
✘ LIENS :
Another one bites the dust.

Mésaventures :
I- II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XV - XVII

Achevé : XII - XIII - XIV - XVI

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptySam 14 Nov 2020 - 13:40

Comme Eilish lui donnait une confirmation encourageante, Asher s'autorisa à relâcher sa concentration. Et avec ça, pas mal des tensions qu'il avait dans les épaules. Le pirate soupira et se rendit compte qu'il était complètement vanné. Son visage lui donnait l'impression d'être du fromage blanc. Maintenant qu'il n'avait plus besoin de fonctionner, son épuisement le rattrapait. Ses paupières clignaient rapidement et en trahissaient l'intensité.

"Parfait. Ca devrait fonctionner alors. C'est trop la merde pour qu'ils refusent de toute façon, même s'il y en aura toujours quelques uns pour râler..."

Il parlait évidemment des rebelles. Pour les natifs, Eilish était mieux à même que lui de savoir comment ils allaient réagir. Il était tellement mort qu'il commençait à penser à voix haute.

"Tu devrais te reposer, t'as pas dormi de la nuit."

Ca... Elle avait raison, il aurait été aussi inutile qu'idiot de le nier. Il passa une main sur son visage et acquiesça en silence, avant de se pencher en arrière et de s'appuyer contre l'arbre en vue de prendre le fameux repos sans lequel il ne pourrait pas rentrer prudemment.

Une partie de lui avait envie de fermer les yeux, tout de suite, sans réfléchir. Il se serait endormi comme une bûche, il n'avait aucun doute à ce sujet.

Mais Asher avait une boule persistante dans la gorge. Il la sentait de plus en plus grosse et douloureuse à mesure que la discussion avançait vers son issue obligée : Eilish allait partir faire ce qu'elle avait à faire et lui, il allait rester ici.

Il n'avait pas envie qu'elle parte. Il n'avait pas envie de s'endormir et que lorsqu'il ouvrirait à nouveau les yeux, sa petite sœur ne soit plus avec lui, comme si cette rencontre n'avait été qu'un rêve agréable. Un rêve un peu fou. Il essayait de se dire que rien n'était plus pareil. C'était tout le but de la discussion qu'ils venaient d'avoir : ils allaient se rencontrer régulièrement. Ce n'était qu'un au revoir anodin.

Sauf que ce n'était pas anodin, parce que c'était le premier au revoir après une absence à laquelle il avait longtemps pensé qu'il n'y aurait pas de solution, sauf si un jour Eilish grandissait à son tour. C'était dur de rester rationnel. L'idée d'une nouvelle séparation lui glaçait les sangs. Il savait ce qui l'attendait du moment où il serait à nouveau seul. Une douleur béante et une sensation de froid qui ne venait pas des températures extérieures - lesquelles n'arrangeaient certes pas le problème.

Ses yeux croisèrent ceux de l'enfant. Asher ne cachait pas son dilemme intérieur si bien qu'il aurait souhaité le faire.

".. Bon. Je suppose que tout est réglé, alors..."

Oh punaise. Il n'avait vraiment pas envie. Sa mauvaise volonté n'était plus juste audible, elle était palpable.
Revenir en haut Aller en bas
Eileen O'Flaherty
Eileen O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 147
✘ SURNOM : La Diligente
✘ AGE DU PERSO : La petite vingtaine

✘ DISPO POUR RP ? : Oui !
✘ LIENS : I was there, now I'm here if you need me. What about you ?

Négociations en cours : I - II - III - IV - V - X - XI - XII - XIII

Négociations terminées : VI - VII - VIII - IX

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyDim 15 Nov 2020 - 19:02

Witted


♣ Diplomate ♣
La gamine eut un éclat de rire en entendant son frère se plaindre des gens qui allaient se plaindre. Il y avait quelque chose de comique à cette situation, lui-même ne pourrait pas la contredire ! Elle lui répliqua avec une grimace enfantine, langue tendue quelques instants.

"Comme si t'étais bien placé pour faire ce genre de remarques..."

Il n'avait pas tort, ceci dit : il y en auraient toujours qui trouveraient le moyen de se plaindre. Mais c'était aussi pour ça que les Diplomates étaient là : tenter de régler les soucis de manière pacifique et négocier au mieux. N'y avait-il donc pas de diplomates, chez les pirates ? Ce n'étaient pas les anciens Perdus qui manquaient, pourtant...

Refusant d'aller plus loin dans une réflexion qui s'avérait dangereuse et pourrait lui ruiner à nouveau le moral, Witted décida d'énoncer une évidence : Asher était crevé, et il fallait qu'il se repose. L'adulte acquiesça en réponse mais la rouquine pouvait voir que son aîné n'était pas extrêmement convaincu.

Non pas qu'il ne se sentait pas fatigué. Ca, c'était écrit partout sur son visage aux traits tirés et sur les cernes de trois pieds de long qu'il se tapait. Non, il y avait quelque chose d'autre qui le retenait.

L'Astucieuse comprit quoi quand elle lut dans le regard de son frangin, planté dans le sien. Instantanément, elle ressentit une angoisse et un sentiment d'oppression qu'elle n'était pas tout à fait capable d'expliquer, mais également une joie intense. Elle qui avait eu peur à un moment qu'il ne veuille pas revenir, le voilà qui luttait contre un sommeil bien mérité parce qu'il ne voulait pas qu'elle parte. Mais Witted n'avait jamais eu l'intention de partir. Pas aussi vite, du moins.

Souriant doucement, elle hocha la tête à sa phrase dite pour la forme et se leva. Non pas pour partir, mais pour marcher en équilibre sur la racine, bras tendus pour ne pas tomber, jusqu'à sauter aux pieds de son frère. Ceci fait, elle s'assit juste à côté de lui, contre le tronc de l'arbre, et posa sa tête sur son épaule.

"Je prends la garde, cette fois."

Elle n'avait rien de particulier à faire à part passer à l'Ossuaire dans la journée. Ce déménagement au Canyon avait changé bien des choses. Witted ne savait même pas où était passé son chef. Alors, qu'elle intervertisse sa matinée de travail avec l'après-midi ne devrait pas déranger grand monde. Ce n'était pas comme si on la surveillait constamment, après tout.

Tournant la tête vers celle de l'adulte, elle déposa un rapide baiser sur sa joue avant de se réinstaller.

"Dors. Je reste là."

De toute façons, elle n'avait pas envie de partir non plus. Alors elle resterait le temps qu'elle pourrait.
Revenir en haut Aller en bas
Asher O'Flaherty
Asher O'Flaherty

☠ Pirate du Port ☠


✘ AVENTURES : 211
✘ SURNOM : Le Hargneux
✘ AGE DU PERSO : La Trentaine en apparence

✘ DISPO POUR RP ? : Oui o/
✘ LIENS :
Another one bites the dust.

Mésaventures :
I- II - III - IV - V - VI - VII - VIII - IX - X - XI - XV - XVII

Achevé : XII - XIII - XIV - XVI

Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 EmptyLun 16 Nov 2020 - 16:28

Il aurait pu répondre que lui au moins, lorsqu'il se plaignait, c'était qu'il y avait une raison légitime à cela, mais d'une part ce n'était peut-être pas tout le temps vrai (parfois, c'était juste qu'on l'avait échauffé). De l'autre, ça aurait été superflu. Eilish savait très bien ce qu'il en était. Sur ce point là il n'avait pas tant changé, depuis son départ du Grand Arbre.

Elle se moquait gentiment de lui. C'était une plaisanterie amusante et qu'il jugeait dans l'absolu méritée, même si peut-être pas dans cette situation spécifique. Résultat : il eut un bref rictus et ravala un éclat de rire.

L'instant suivant, il se rendait compte que la discussion était finie et qu'il allait bientôt devoir laisser sa frangine s'en aller. Il n'aimait pas ça du tout. La perspective de se réveiller seul l'angoissait, ce malgré tout ce qu'ils venaient de mettre en place pour éviter que leur prochaine séparation soit aussi longue que la précédente.

Ca avait dû s'afficher sur sa gueule. Il le comprit quand l'enfant vint s'asseoir à proximité de lui puis lorsqu'elle posa la tête sur son épaule. A quoi bon nier ? Ca aurait été de la fierté mal placée. Comme ça au moins, si elle avait encore un doute quant au souci qu'il se faisait pour elle...

"Je prends la garde, cette fois."

Il soupira encore. Ses yeux papillonnèrent encore. Il n'y avait pas besoin de garder grand chose dans ce coin, c'était plutôt sécurisé. Mais là n'était pas la question. Ils savaient tous les deux où se trouvaient les véritables enjeux.

"Ok."

Le baiser sur sa joue lui fit un drôle d'effet, pour ne pas changer. Il faudrait un moment pour qu'il perde le réflexe d'être surpris dès lors qu'il recevait une marque d'affection. Mais la surprise s'effaça très vite, remplacée par des picotements agréables partout. C'était le signe qu'il risquait de s'endormir très vite.

Il n'avait pas envie de s'endormir très vite. Il voulait profiter de la présence d'Eilish tant qu'elle durait. Il savait qu'il y aurait d'autres fois, que ce n'était pas dramatique s'il piquait du nez en trois secondes, mais c'était difficile d'en convaincre son moteur à émotions.

Asher laissa tomber sa tête par dessus celle de sa sœur, la configuration rendant compliquée tout autre forme d'étreinte. Il ferma les yeux et fit mine de se laisser emporter par le sommeil, mais Eilish put sans doute se rendre compte des efforts qu'il faisait pour somnoler sans plonger complètement : sa respiration n'était pas tout à fait celle d'un individu endormi.

Cela dura un temps. Asher ne pouvait pas lutter éternellement contre son épuisement - là n'était pas non plus son but, il fallait vraiment qu'il se repose. L'inévitable finit par arriver : son corps devint plus lourd et s'affaissa contre le tronc d'arbre. Son souffle se fit plus lent, plus silencieux. Le sommeil l'avait happé pour de bon.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty
MessageSujet: Re: Partout, c'est la tempête   Partout, c'est la tempête - Page 4 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: Les Profondeurs Périlleuses :: La Grotte du Crocodile-