-56%
Le deal à ne pas rater :
GIGABYTE – Disque SSD Interne – 256Go – 2,5″
24.99 € 57.21 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Wilhelm DogFish
Wilhelm DogFish

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1164
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

Un battement de chaleur au milieu du blizzard Empty
MessageSujet: Un battement de chaleur au milieu du blizzard   Un battement de chaleur au milieu du blizzard EmptyMar 20 Aoû 2019 - 3:49

L'épave avait une toute autre allure alors qu'elle s'était, comme tout le reste de l'ile de jamais, vêtue d'un manteau blanc aux reflets bleutés de glace et de neige.
Le silence était total, plus lourd et assourdissant que jamais, les voiles déchirées figées dans le givre.
Même lorsque Wilhelm posa son pied nu sur les planches, aucun son ne se fit entendre, ou si peu, imperceptible, absorbé par le tapis de froid qui recouvrait le vieux bois.

C'était magnifique.

Un battement de chaleur au milieu du blizzard Giphy
Mais pourquoi l'orbleu s'était-il diable aventuré jusqu'à l'épave abandonnée ?
Lui qui ne craignait plus ni la douleur, ni la mort, et encore moins le froid abyssal qui étreignait l'atmosphère.
Lui même ne le savait pas vraiment.
DogFish obéissait aux ordres silencieux du blizzard qui hurlait dans son esprit, à sa manière, arpentant l'ile figée par le Givre sans répit, sans fatigue, traquant chaque âmes qui vivaient, qu'il croisait, les tuant parfois, leur glaçant le sang, souvent.
Le traqueur faisait ce qu'il avait toujours fait de mieux. Il traquait. Jusque dans les moindres recoins, il traquait. Jusqu'à l'épave abandonnée, il traquait.

Doucement, il avait traversé le pont, s'approchant d'une lourde malle qui était restée la, la caressant du bout de ses doigts, machinalement, en chassant la neige sans y réfléchir.
C'était comme un souvenir inscrit dans sa peau, dans son âme, et une chanson qui lui revenait aux lèvres, qu'il se contenta d’à peine marmonner sans en retrouver les paroles sans même entrouvrir les lèvres. Un air qui revenait de loin. Si loin.

A ses hanches, l'une de ses terribles machettes manquaient, en ayant sacrifié une lors d'une rencontre avec un certain pirate. Un certain ami.
Zeb Skelton.
Détail.
En tant que monstre au cœur et au corps mort de froid, une seule lame suffisait à tout.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
O
O

≈ Doyenne Suprême ≈


✘ AVENTURES : 87
✘ SURNOM : L'Originelle.
✘ AGE DU PERSO : Ancestral.

✘ DISPO POUR RP ? : Oui.
✘ LIENS : Ocean will be

Un battement de chaleur au milieu du blizzard Empty
MessageSujet: Re: Un battement de chaleur au milieu du blizzard   Un battement de chaleur au milieu du blizzard EmptySam 3 Oct 2020 - 21:21


Froid, silence. Les eaux pourraient sembler mortes, mais O sait. Eau dormante, ce n'est qu'hibernation pour un retour à venir. O chasse, O traque pour se nourrir, ou nourrir ses soeurs. Peut-être les deux à la fois, au fond. Sa vie, désormais, la Doyenne la passe à cela : chercher à manger, qu'importe pour qui. Sans relâche, elle nage, cherche. Ses sens sont aux aguets, plus que jamais, pour trouver de la chair fraîche et éviter ces ennemis nouveaux qui se prennent pour les nouveaux rois du monde. Ah, que l'Originelle déteste quand le bétail se prétend saigneur. Non, elle de décolère pas, ne se résigne pas à cet état des choses.

C'est en nageant alors qu'elle se demande où lancer sa prochaine traque qu'elle te sent. Peut-être un écho endormi en réponse à son empathie parfois envahissante, oh bien un remous étrange du bois sous tes pas lourds. Qu'importe la raison, au fond. Le résultat est le même : par curiosité comme par volonté de protéger son domaine, O se dirige vers l'épave. Le bois est encore plus vermoulu qu'à sa dernière visite, bien que les eaux glacées l'immobilisent presque par endroit. C'est chose aisé de se glisser dans les vestiges de ce qui fut un navire.

Tapie dans les ombres, O t'observe. Seul le haut de sa tête est visible alors qu'elle te fixe de ses yeux d'encre. Il y a comme une vague impression de déja vu. Quelque chose d'ancien, très ancien qu'elle avait enfoui dans les tréfonds obscurs de sa mémoire en lambeaux. Toi, tu flânes, tu carresses une malle, tu fredonnes un air vieux comme le monde. Une mélodie qu'elle avait presque oublié, alors même qu'elle l'avait tant chanté il y a plusieurs vies de cela.

Je m'appelle Maria, La fille d'un riche marchand.
J'ai quitté mes parents et 3000 livres par an..

C'est presque malgré elle que la fille de l'eau entame le morceaux. Comme un vieux réflexe, une réponse naturelle à ta présence. C'est la mélodie que tu fredonnais, après tout. Plissant ses yeux avec défiance, la voilà qui s'immerge à nouveau pour changer d'endroit. Pour se rapprocher tout en restant discrète. Tu n'es pas dangereux. Pourtant si. Orbleu, virus, ennemi. Et pourtant non, pourtant il y a.. Autre chose. Les vestiges d'une autre vie où tu lui appartenais, tu étais sien corps et âme. Est-ce encore le cas ? Te veut-elle toujours ?

Oui. Tu fus sien, tu l'es encore et le sera à jamais.

C'est cette certitude qu'elle doit affirmer à nouveau. A quel point lui es-tu fidèle, Homme ?

D'une impulsion, la voilà qui émerge et se perche sur une poutre à moité hors des flots. Toujours hors de ta portée, mais désormais plus cachée. Son port est fier, imperial. Ses yeux sont toujours d'encre, mais l'obscurité les emplie tout à fait désormais. Sa chevelure d'ébène est interminable et les mèches les plus basses frôlent la surface de l'eau avec paresse. Sa peau oscille entre un bleu-vert tendre et une lividité notable. O est droite, maigre, éternelle. Ses longs tentacules jouent avec le bois moulu et l'eau qui les submerge en partie. La reconnais-tu, malgré tous ses changements ? Elle-même ne réalise pas toutes ces différences avec qui elle fut autrefois : il lui semble avoir toujours été ainsi.

- Bonsoir.

Que viens-tu chercher ici, au juste ?






Communie avec Père Océan en#669999 .
♪ O like Ocean ♪
Merci Pan ♫♪



Merci Squint. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
Wilhelm DogFish

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1164
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

Un battement de chaleur au milieu du blizzard Empty
MessageSujet: Re: Un battement de chaleur au milieu du blizzard   Un battement de chaleur au milieu du blizzard EmptyVen 13 Nov 2020 - 19:37

Il n'était plus le même, non.
Plus le même qu'avant le Givre.
Et encore différent de ce qu'il avait été, lorsqu'il avait foulé ces planches de bois vermoulues pour la première fois.
Est ce qu'il s'en souvenait ? De ce qu'il avait été, en ce temps la ?
Non.
C'était il y avait si longtemps.
Il ne se souvenait pas. Mais les sensations étaient restées, courant au travers de ses veines désormais gelées.
C'était comme le mirage d'un avant.
Avant la douleur, avant la folie, avant l'effroi, avant le froid.
Et cette chanson qui persistait, qu'il fredonnait sans peut être même s'en rendre compte. Elle réverbérait dans son esprit glacé, et un nom sifflait dans sa tempête intérieure, au delà du vent et de la torpeur.

"Je m'appelle Maria, La fille d'un riche marchand.
J'ai quitté mes parents et 3000 livres par an.."


Le pirate se retourna, mais étrangement sans grande précipitation. Plutôt calme.
Il n'était pas comme ça, avant.
Il n'avait jamais été comme ça.
Il n'avait plus mal maintenant. Et il n'avait plus peur. Il ne craignait rien. La mort n'existait plus pour lui, seulement pour ses adversaires, ou plutôt, ses victimes.

Alors, sans doute pour la première fois de toute sa vie, Wilhelm DogFish était serein.
Cela transparaissait sur sa mine détendue.
Avant, son visage ne cessait que si rarement de se crisper d'expressions rapides et incontrôlées, se rongeant les lèvres, grimaçant.
Et puis il y avait son attitude toute entière.
Calme.
Mesurée.
Les gestes assurés.
Les tiques nerveux avaient disparus. Il n'apparaissait plus aussi agité, vouté, désordonné.

Il n'avait plus mal.
Il n'avait plus peur.
Et son esprit était clair. Blanc comme le givre, comme une étendue neigeuse.
Le tourbillon de souffrance que ses dents lui imposaient au quotidien, chaque minutes, chaque secondes, avait été remplacé par le souffle étranglant du blizzard.
Ses yeux pales, désormais allumés d'une lueur étrange et vivace, balayèrent l'épave de manière circulaire, sans précipitation.
Rien.
Pourtant, il avait bien entendu. C'était une certitude.
Il n'était pas seul.
L'avait-il un jour été ?

Et puis, le bruit de l'eau qui se fendait ! Dans le même mouvement, le pirate se tourna en direction du son qui l'avait interpellé et dégaina sa lame avec souplesse, toujours dans un contrôle et un calme remarquable le concernant.
Il cligna des yeux, cependant, la surprise fondant sur sa bouille, lui rendant un peu de vie et de son identité passé, mais sans excès.

"Bonsoir."

Doucement, Wilhelm baissa son arme alors que devant ses yeux se tenait la créature la plus surprenante qu'il pensait n'avoir jamais vu de sa vie.

Tout en elle semblait contradictoire et le troublait au plus profond de son âme gelée.
Elle était maigre, ses os saillants et sa peau fatiguée. Mais comme ses hanches apparaissaient rondes, sa poitrine pleine et ferme.
Son teint étaient maladif et pourtant, elle était comme une poupée de nacre.

Visiblement ébahit, le blondinet avait fait un pas vers elle, ses lèvres grises à bleues entre-ouvertes sans pour autant rien dire.
Elle n'était plus la même.
Ses yeux tout d'un noir profond semblaient comme deux fenêtres vers les abysses éternelles. Comme ils brillaient d'un feu ardent.
Ses lèvres... Autrefois carmines.
Monstrueuse créature et beauté du passé. Comme deux images qui se superposaient l'une sur l'autre.

Il s'était arrêté devant elle. Elle qui restait hors de porté.
Et il restait la, muet, la fixant de ses grands yeux comme un enfant devant le plus beau des cadeaux, une nuit de Noel.
Il s'était arrêté à tout juste un mètre d'elle.

Et puis, il avait rangé sa machette à la lame froide pour mieux plier le genoux, le posant à terre.
Autour d'eux deux, le vent siffla plus fort, faisant tourbillonner la neige, comme si le Givre faisait sentir sa désapprobation.
Les Orbleus n'avaient qu'un maitre. Cela ne pouvait être autrement. Et pourtant, celui la pliait l'échine devant une autre. Il baissait même la tête, sans même comprendre le pourquoi du comment. C'était inscrit dans sa chair, au plus profond de son cœur. Comme une chaleur éteinte depuis si longtemps qui se ravivait. Sous les braises glacées, le feu était resté vivant. Il n'avait fallut que le remuer.

Wilhelm releva doucement le visage vers la chose qui se tenait droite, fière devant lui. Qui le toisait de sa hauteur.

"Bonsoir... Maria ?.."
Non. "Océane."

Océane.

Sa reine.
S'il se souvenait ?

Difficile à dire.

C'était un peu comme s'il n'avait en réalité jamais oublié.








Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
O
O

≈ Doyenne Suprême ≈


✘ AVENTURES : 87
✘ SURNOM : L'Originelle.
✘ AGE DU PERSO : Ancestral.

✘ DISPO POUR RP ? : Oui.
✘ LIENS : Ocean will be

Un battement de chaleur au milieu du blizzard Empty
MessageSujet: Re: Un battement de chaleur au milieu du blizzard   Un battement de chaleur au milieu du blizzard EmptySam 2 Jan 2021 - 17:39


Le port droit et fier, l'Originelle te rend ton regard. Il n'y a pas d'animosité ni de peur. Un peu de curiosité, peut-être, à se demander si tu la reconnais ou pas. Elle, en tout cas, te retrouve pleinement. Tu as changé, évidemment. Ton odeur n'est pas exactement la même, il lui semble qu'elle est comme atténuée. Comme si le froid la gardait sous clef en partie, comme si la neige était désormais part de toi. Tu sens l'hiver, l'ivresse d'un temps passé, la poussière d'un souvenir que l'on fait revenir à la vie. Ton corps ne pulse plus de la même facon et ton coeur sonne presque étranger. Et pourtant..

Pourtant tu ranges ton arme et pose un genoux à terre. Pourtant tu baisses la tête, ploies l'échine devant elle, alors qu'en réponse la sirène rayonne un peu plus encore. Mieux que tout, lorsque tu redresses la tête, c'est pour répondre presque parfaitement. Une légère erreur de nom qu'elle t'accorde bien volontiers : ce sont les vestige d'une autre vie.

Une autre vie que tu invoques, à prononcer ce nom oublié par presque tout le monde y compris elle-même. Sais-tu que seuls quelques rares très anciennes âmes sur cette île prononcent encore ce nom d'un âge ancestral ? Sais-tu que tu la ramènes à des temps anciens, que tu rappelles à toi qui elle fut ?

Un sourire, discret d'abord, puis plus franc. Océane est là, devant toi. Son apparence a changé, mais son esprit est éternel. Elle te voit, et incline légerèment de la tête pour te regarder plus attentivement, comme pour cataloguer les changements depuis votre dernière rencontre. Lentement, avec une grâce qui pourrait étonner ceux qui n'ont connu qu'O l'oubliée, la doyenne se baisse vers toi. Ses deux mains saisissent ton visage en coupe avec délicatesse. C'est tendre, d'une certaine facon. Comme si elle craignait de te briser d'un faux mouvement.

- Cela fait si longtemps, mon beau marin.


Son front s'appuie contre le tien, et machinalement son pouce retrace la cicatrice qu'elle t'avait donné il y a si longtemps. Tu es différent. Ta peau n'es plus la même, ton odeur non plus. Peut-elle te blâmer ? Les Debouts sont éphémères et fragiles. Elle savait déjà qu'elle ne te retrouverait pas à l'identique. Ton coeur lui est resté, ta loyauté est sans faille, voilà qui lui convient amplement.

- Je me réjouis de voir que tu as tenu parole, et que mes soeurs ne m'ont pas supplanté. C'est bien, Wilhelm. C'est très bien.

Garde lui ton âme, tout toi. Tu es sien, encore et toujours. Toute infidélité serait un crime capital qu'elle ne pardonnerait pas.

Océane est heureuse de te retrouver.






Communie avec Père Océan en#669999 .
♪ O like Ocean ♪
Merci Pan ♫♪



Merci Squint. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Wilhelm DogFish
Wilhelm DogFish

☠ Matelot du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 1164
✘ SURNOM : Le Pied-Beau
✘ AGE DU PERSO : 25/30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : 4/5
✘ LIENS : Fiche
et Collection
Chansons et débris de mémoire

Un battement de chaleur au milieu du blizzard Empty
MessageSujet: Re: Un battement de chaleur au milieu du blizzard   Un battement de chaleur au milieu du blizzard EmptyVen 29 Jan 2021 - 23:22


Un sourire qu'il ne rata pas, se dessinant sur les lèvres émaciées de la créature. Qu'il était beau ce sourire. C'était comme s'il en avait rêvé chaque nuits depuis un siècle et ce sans jamais s'en souvenir au réveil.
Maintenant, c'était réel.
Et puis, la chose s'était rapprochée, s'était penchée sur le pirate toujours à genoux devant elle. Il n'avait pas peur. Il ne bougea pas. Se contentant de la regarder, de l'admirer.
Avec lenteur, les deux bras maigres à la peau distendue et translucide par endroit se tendirent, les mains noueuses se saisissant du visage glacé de Wilhelm avec une délicatesse peu attendue, sauf par peut être la victime.

"Cela fait si longtemps, mon beau marin."

En réponse, un sourire tendre entre les paumes de O. A l'intérieur du traqueur, le Givre hurlait, et sa peau déjà pâle se recouvrit d'une fine pellicule de froid, comme du cristal, sous le contacte de la sirène.
Celle ci se pencha plus encore, jusqu'à ce que son visage ne touche celui du garçon au niveau du front. C'était doux. C'était chaleureux. Cette proximité retrouvée. Et pourtant, la température baissait encore et encore autour d'eux, les entourant dans un souffle glacial.
Le pouce de l'Originelle glissa sur la cicatrice qui bardait la joue gauche du flibustier, et dans son sillage, c'était comme si la marque retrouvait un peu de sa couleur. De son humanité. Pour aussi rapidement se recouvrir de nouveau de poudre gelée, lui rendant sa pâleur instantanément.

"Si longtemps..." Il avait répété, ses yeux bleus clairs aux éclairs étranges plongés dans les noirs de sa belle, comme hypnotisé. Cette sirène la n'avait pas besoin de chanter pour l'enchanter. Il lui suffisait juste d'être la. D'exister.

"Je me réjouis de voir que tu as tenu parole, et que mes sœurs ne m'ont pas supplanté.

- Jamais.
- C'est bien, Wilhelm. C'est très bien."

Le cœur du pirate fondait entre les mains de la sirène. La chaleur naissante au fond de son estomac repoussant le froid ! Mais celui la n'était pas prêt se laissé faire. Le Givre grondait. Mais DogFish, lui, n'avait qu'une seule envie, c'était de plus encore ! D'un contact prolongée. Plus fort ! Plus chaud.
Il avait froid.
Océane était comme un brasier capable de réchauffer le plus raide des cadavres.
Il avait besoin de ça.
Il avait besoin de sa chaleur.
Il voulait bruler dans ses bras, mais c'était le froid qui mordait, et petit à petit, les minuscules cristaux de glace se répandaient, passant d'une peau à une autre, du pirate à la sirène, caressant la créature des mers, cherchant à l'entrainer dans son tourbillon givré.






Sourire de l'Enfer



Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un battement de chaleur au milieu du blizzard Empty
MessageSujet: Re: Un battement de chaleur au milieu du blizzard   Un battement de chaleur au milieu du blizzard Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Mer Imaginaire :: La Lagune aux Sirènes :: L'Épave Hantée-