Le Deal du moment :
Fauteuil gaming CGM à 99€ ...
Voir le deal
99.99 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Sharpy
Sharpy

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle Empty
MessageSujet: Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle   Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle EmptySam 1 Sep 2018 - 9:15

Il aurait été difficile de donner une raison précise à la présence du chef des Armuriers dans un lieu tout à fait éloigné de la Forge. À fortiori quand ladite Forge était devenu l'endroit le plus confortable du Grand Arbre. Emmitouflé dans une écharpe et grelottant contre son manque de prévoyance – en même temps, qui aurait pu penser à porter des gants en dehors de la Forge ? pas lui – le principal concerné lui-même confirmait l'hypothèse selon laquelle il s'était probablement perdu quelque part entre le Grand Arbre et les galeries de Cristal.

La Lame hésita quelque peu à l'entrée, revisitant mentalement les raisons de sa décision, qui lui échappaient à présent. Finalement, elle prit une brève inspiration, resserra sa ceinture de couteaux – elle avait déjà perdu son pantalon une fois par mégarde – et entra.

Si on le prenait en flagrant délit, l'Armurier dirait qu'il avait besoin d'un abri contre le vent, ou qu'il avait vu de la lumière et qu'il était entré. Littéralement. Les cristaux brillaient comme des lucioles colorées dans l'obscurité. S'il ne se concentrait pas trop sur chacun d'eux, il pouvait encore imaginer qu'il s'agissait d'insectes glués à la paroi rocheuse. La pierre translucide brillait parfois faiblement, d'autres fois scintillait tout à fait, éclairant son passage comme une guirlande lumineuse, ou comme ces avions qu'il n'avait jamais connus. La comparaison entre le chef des Armuriers et un Boeing 747 à l'atterrissage n'était pas si incongrue pourtant, même si on aurait également pu penser, en le voyant, à un éléphant dans un magasin de porcelaine. Il avançait lentement, à croire qu'il craignait d'écraser quelque chose, et gardait les bras pliés devant lui, comme s'il voulait prévenir la chute qu'un geste malencontreux et trop brusque pouvait provoquer. Son problème, pourtant, était peut-être à l'opposé.

Le chef des Armuriers, comme tous les enfants perdus, ne vivait qu'avec une vague notion de son passé. Mais il avait l'impression d'avoir vécu une grande partie de sa vie dans l'attente. Ce n'était pas uniquement parce qu'il ne sortait pas beaucoup du Grand Arbre. Il passait déjà la majeure partie de son temps dans la Forge avant que celle-ci ne deviennent le lieu le plus chauffé du coin en ces temps frisquets. Ça n'avait rien à voir. La Lame avait l'impression d'avancer à tâtons. Pas littéralement cette fois. Elle voyait parfaitement le chemin qui s'ouvrait devant elle. Elle gardait les deux bras levés pour s'empêcher de regarder à l'intérieur des cristaux.

En fait, ce que Sharpy ne réussissait pas à s'avouer, c'est qu'il vivait un peu dans le déni. Il y avait bien sûr de nombreuses raisons à cela. L'une d'elles se cachait peut-être entre deux cristaux colorés.
Spoiler:
 








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fib Steiner
Fib Steiner

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle Empty
MessageSujet: Re: Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle   Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle EmptyLun 17 Sep 2018 - 0:10

Fib avait la migraine, une foutrement sacré grosse migraine. C'était aussi gros que les couilles de BigJ, c'était pour dire, de quoi vous remplir le gosier en un rien de temps – et peut-être même vous étouffer au passage.
Fallait dire aussi qu'il s'était fait exploser l'arrière du crâne par un Doggy sacrément remonté, et qu'on l'avait rabiboché comme on avait pu. Ou voulu. Oui parce que soyons sérieux, qui avait envie de soigner Fib en espérant qu'il s'en sortirait ? Personne. Ou presque. Heureusement pour lui il était sacrément bon gabier, au point d'être quasiment irremplaçable malgré son épais poil de cul collé tout au fond de la paume. Les cordes c'était son truc – merci les artisans – et il avait l'agilité et la souplesse d'un chimpanzé – en presque mieux encore. Et puis y'avait sa lame, mine de rien, qui aidait lors des sorties à l'extérieur : son coup de surin bien calé dans sa main sûr, cet objet dont il se servait surtout pour faire fuir et non pour tuer, parce qu'il n'en avait pas besoin.
La peur suffisait. En règle générale les Enfants savaient qui il était. Oh il était moins connu que certains de ses camarades – BigJ, Doggy, Long bien sûr – mais il restait pas peu fier de sa petite réputation.
Masque aux dents vous encourageait à mouiller les draps et chier dans les braies : migraine liée au trauma ou pas.

Quoiqu'il en soit le Tétrodon avait besoin d'un peu de paix. Cette histoire avec DogFish l'avait sacrément secoué, bien plus qu'il ne voulait bien le reconnaître et – dans sa tête – le bruit assourdissant du chaos avait besoin de s'estomper, simplement pour lui laisser le temps de la réflexion, simplement pour lui permettre de s'organiser, de ne pas perdre de vue ses objectifs. Il perdait les pédales, il lâchait les rênes du contrôle et ça ne lui convenait pas.
Et comble de malchance, les étoiles avaient cessé de lui parler au creux de l'oreille. Il se sentait bien seul tout à coup, dans l'immensité de l'île, et le trou dans sa poitrine semblait plus profond qu'à l'accoutumé.
Puis il y avait ce garçon et la promesse qu'il lui avait faite, cette enquête qu'il essayait de mener et au cours de laquelle il avait failli se noyer, happé par le courant dévastateur de la folie chez le Pied-beau.
Beaucoup trop de choses en même temps, même pour lui ; et il avait terriblement l'impression que – à force d'être baladé par les flots – il allait finir brisé sur un rocher.

Alors qu'il avançait la tête dans les nuages, son pied dérapa sur une plaque de boue et il s'étala de tout son long en jurant. Foutu froid et foutu temps. Après la pluie voilà qu'ils commençaient à se peler les miches, y'avait rien de net sur cette maudite île de mes deux !

Steiner était venu ici parce qu'il le voulait, parce que la clairière où il piquait habituellement sa sieste était devenu un lieu trop fréquenté, parce qu'il avait besoin de la clarté étrange des lueurs pour apaiser un peu son esprit fiévreux. Il progressait sans finesse et avec bruit, prêt étriper la moindre fée qui oserait croisé son chemin, le moindre enfant qui arriverait maintenant, au mauvais moment.
Alors que le Tétrodon n'était pas d'humeur à effrayer, mais plutôt à abréger la ridicule petite vie qui passerait à portée de ses couteaux.

Pas le bon moment pour des retrouvailles.






Fib parle en #666666

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle Test210


Dernière édition par Fib Steiner le Sam 29 Sep 2018 - 9:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sharpy
Sharpy

♣ Chef des Armuriers ♣


✘ AVENTURES : 728
✘ SURNOM : la Lame
✘ AGE DU PERSO : 16 couteaux

✘ DISPO POUR RP ? : Oui pour la nouvelle intrigue !
✘ LIENS :
Que vos lames restent acérées !
L'amitié est comme la lame d'un couteau : en se retournant elle blesse son maître.

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle Empty
MessageSujet: Re: Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle   Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle EmptyJeu 20 Sep 2018 - 15:48

Sharpy avait du mal à trouver son chemin dans les galeries de Cristal. C'était la première fois qu'il s'y aventurait et bien sûr, avancer en se cachant à moitié n'aidait pas à se repérer. Parfois, il enviait le sens de l'orientation des Eclaireurs et des Chasseurs. De là à dire qu'il était perdu… Non, Sharpy n'était pas perdu. C'était un mensonge. Il savait parfaitement pourquoi il était là, et il savait où il allait.

Enfin, à peu près.

Mais il cherchait un truc et il était presque certain de savoir ce que c'était.

La vie c'est compliqué des fois. Sharpy s'arrêta un moment pour souffler et ravala de justesse un soupir un peu blasé quand un bruit le fit sursauter. C'était un écho, assez faible pour commencer, mais qui ne faisait aucun doute sur son origine. Des bruits de pas. Décidément, il avait mal choisi son jour… Sharpy fit ce que n'importe qui ferait dans cette situation : il se planqua. Enfin, il essaya. Là encore, le fait de ne regarder qu'à moitié les cristaux qui éclairaient le chemin, et surtout celui de n'avoir pas la carte des galeries imprimées dans le crâne, ne jouait pas en sa faveur. Mais il devait faire vite s'il ne voulait pas faire de mauvaises rencontres, alors l'Armurier garda ses jérémiades intérieures pour plus tard. Il aurait bien le temps d'écrire au bureau des plaintes de son cerveau pour réclamer plus de bon sens pour la prochaine fois.

Façon de parler hein, Sharpy ne savait pas écrire. Il trouva un renfoncement dans la roche entre deux cristaux, ce qui était une très bonne planque. Il y avait peu de chances que la personne derrière lui le repère s'il passait devant, en revanche Sharpy pourrait observer discrètement. Il dut avancer en crabe pour se glisser dans l'étroit passage, mais une fois derrière les deux cristaux, il réussit à s'accroupir assez pour que la lumière qu'ils dégageaient ne lui éclaire pas la figure comme un énorme signal lumineux précisant "HEY AU FAIT JE SUIS LÀ". Il n'avait pas une super vue non plus, c'est-à-dire que là comme ça il verrait sûrement passer des pieds... Pas sûr que ce soit suffisant pour identifier leur propriétaire.

Au pire il restait là un moment.

Ouais.

Il avait que ça à faire.

Sharpy croisa les bras dans sa position très inconfortable et prit son mal en patience. Les pas se rapprochaient, mais pas tant que ça en fait. Les galeries étaient vastes, peut-être qu'au final l'autre personne avait pris un chemin différent du sien, ou alors c'était les murs qui jouaient avec l'écho pour brouiller ses sens. Décidément, Sharpy enviait les skills des Eclaireurs et des Chasseurs. Pourquoi il avait changé de groupe, déjà ? Il commençait à avoir des fourmis dans les jambes, quand l'écho se transforma en vrai bruit de pas. Genre, à moins d'un mètre de lui. Sharpy se força à ralentir son souffle et mis sa main devant sa bouche pour faire le moins de bruit possible. Il vit passer des pieds. C'était pas des pieds d'enfants, ce qui confirma ses craintes. Sharpy se pencha légèrement sur le côté pour suivre le mouvement des jambes. C'étaient pas des fringues de Peau-Rouge non plus. Merde. Décidément, il avait bien choisi son jour. On lui avait pourtant raconté que personne ne s'aventurait jamais dans le coin ! L'autre était passé devant sa cachette à présent et Sharpy dut se tordre dans une position très inconfortable pour espérer observer un peu plus… et, bon, on va dire que la suite fut majoritairement due à la semelle de ses bottes, mouillée, à la roche, trop lisse, aux fourmis dans ses jambes, au karma généralement présent sur cette île… toujours est-il qu'il glissa entre les deux cristaux et, faute de retrouver son équilibre, s'étala au sol sans discrétion. Heureusement, Sharpy avait de bons réflexes, et aussi l'habitude de mordre la poussière au sens propre. Il se releva presque instantanément, dans un mouvement très naturel et purement instinctif.

Il était donc présentement debout à moins de deux mètres de l'inconnu.

Au moins là, il avait une idée tout à fait précise de ce à quoi il ressemblait.








“ First rule : stick them with the pointy end ”




Sharpy au naturel ♥:
 

#NoublieJamaisLAreneTigerPee:
 
Revenir en haut Aller en bas
Fib Steiner
Fib Steiner

☠ Gabier du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 163
✘ SURNOM : Le Tétrodon
✘ AGE DU PERSO : Inconnu

✘ DISPO POUR RP ? : Nope
✘ LIENS : Pour obtenir un grain de folie
Il faut déjà une bonne recette...

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle Empty
MessageSujet: Re: Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle   Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle EmptySam 29 Sep 2018 - 10:14

Steiner avait cru entendre un bruit. C'était infime, à peine un glissement, mais dans cette grotte les sons étaient amplifiés, à cause du côté « renfermé » des lieux, probablement. Il s'arrêta un temps, aux aguets, son cœur battant plus fort à cause des ténèbres – heureusement chassées par la lueur apaisante des cristaux.
Rien.
Il était sur les nerfs le Tétrodon, c'était pas franchement bon ça ! Il devait y avoir des bêtes dans un endroit pareil, quelque chose qui évoluait entre les roches mais rien susceptible de lui nuire en quoi que ce soit. Il reprit donc sa route, ses pieds – qu'il allait devoir botter si ça continuait à cailler – claquant sur le sol tassé et dur.

Alors qu'il passait devant un nouveau groupe de caillasse – sensiblement identiques à tous les autres groupes de caillasse – il entendit soudain un bruit mou et se retourna d'un bloc. Sa main se porta aussitôt à la collection de petits couteau de jet qu'il portait à la ceinture et il n'hésita pas à les lancer, sans même savoir ce qu'il se passait. Un réflexe, en quelque sorte, le genre de réflexe qui pouvait sauver une vie : la vôtre.

Mais le petit rat qui venait de sortir de son trou avait aussi de très bonnes capacités de réaction et l'arme se planta simplement au sol, à l'endroit même où – une micro-seconde plus tôt – se trouvait le gamin.
Car oui, il s'agissait bien d'un gosse, même s'il semblait plus âgé que les autres putain de microbes qui peuplaient l'île. A cause de l'obscurité – et des cristaux qui n'éclairaient que certaines rondeurs du corps – sa tronche ne lui rappela rien, ne lui revenait pas, mais il avait une impression de... déjà vu. Ce moment, un couteau lancé, le mouvement de l'autre pour l'éviter, la manière de bouger... quelque chose dans cette scène lui en rappelait une autre mais il n'insista pas : réfléchir lui faisait mal au crâne, un mal de chien, et la migraine brouillait un peu sa vue.

Sans perdre de temps le Tétrodon se mit en position de défense, son poignard lame au clair, prêt à mordre la chair. Avant toute chose il lança sa parade, ce moment d'infini pavanerie qui sert de tour de chauffe, qui provoque et menace.
Cette fois il avait comme une envie de sang et de mort. Il repensa à cette alliance passée avec le Chapelier, cette proposition de récupérer un visage pour se faire un nouveau masque d'horreur et de cauchemar.
Bonjour mon garçon, sois heureux, ton petit minois de merde servira à faire flipper les copains. Paix à ton âme.

« Un petit ragondin se balade dans les galeries alors qu'un gros méchant chat part en chasse. A ton avis petit rat, qui survit entre le gros matou et la petite souris ? »
Histoire d'être encore un peu plus convainquant – et puisque son précieux masque était resté sur le JR quand il était parti en promenade – il sortit une langue perverse qu'il laissa courir le long de sa lame – sans appuyer bien sûr.
C'était franchement cliché mais hey ! Le Tétrodon n'était pas réputé pour son originalité.






Fib parle en #666666

Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle Test210
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle Empty
MessageSujet: Re: Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle   Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Jungle Luxuriante :: Les Ruines Abandonnées :: Les Galeries de Cristal-