-20%
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox Series X sans fil Carbon Black à 47,99%
47.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Fée
Anonymous

Invité



C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyMer 29 Aoû 2018 - 17:35



Le vent souffle dans les cheveux de la fée rouge. L'horizon masqué par les nuages gris, elle observe le nouveau domaine du Roi de la Neige. La fée torturée a bien changé. Elle se souviendra toujours de l'instant de sa renaissance, quand les milles coups de lame contre son épiderme se sont enfin tus.

Elle était près du Jolly Roger quand tout a commencé. La Sanglante rêvassait, s'imaginant danser au bras d'un partenaire qui ne s'offusquerait pas de sa maladresse. Un rêve inaccessible, la douleur se rappelant à elle à chacun de ses gestes. Quel dommage de ne pouvoir s'abandonner aux tournoiements mélodieux, simplement se laisser porter par le courant qui lui arracherait un peu plus la peau.

Un frisson, puis quelque chose d'étrange s'approcha d'elle. Ce n'était pas vivant, mais ce n'était pas mort non plus. Une forme bleutée qui s'étendait sur le sol et qu'elle effleura du bout de son pied, intriguée. Elle se brisa. Douleur. Encore la douleur. Plus forte encore que lorsque le soleil martelait sa chair à vif, plus encore que le sel de la pluie creusant ses plaies, un froid qui la brûlait d'un feu azur jusqu'au plus profond d'elle-même. Elle en avait assez de souffrir. Comme dans cette danse rêvée, elle s'abandonna.

A présent la voilà, à la fois libre et enchaînée. Libre de se mouvoir comme elle le souhaite, même si ses vieux réflexes sont difficiles à enrailler. Sa posture est toujours effroyablement droite et figée, les bras écartés de son corps pour éviter les frottements. Le sang qui s'écoule continuellement de sa peau est désormais comme celui des poissons, une pellicule gluante et transparente qui laisse deviner sa peau au rose prononcé. Sa robe d'ordinaire colorée de rouge par le fluide dont elle est recouverte s'est oxydée, passant à un marron rouille. Elle n'y prête guère d'attention.

Elle préfère se concentrer sur les choses plus importantes, comme la petite silhouette qui se détache entre les brins d'herbe givrés. La nouvelle venue ne l'a pas encore remarquée. Tant mieux. Elle se place dans son dos pour lui couper la route vers la Citadelle. Elle a des ordres clairs. Étendre le Givre sur l'île.

« Bonsoir votre altesse. »

Son ton est glacial, dénué de toute émotion. Elle n'a jamais haï la Reine. Enviée, certes. Il y avait aussi cette crainte que ses yeux souverains se posent sur elle, si difforme et laide, pourtant aujourd'hui leurs regards se croisent, glace contre lumière, et Veine ne ressent rien d'autre que le besoin de l'attirer dans l'Hiver.

« Vous ne devriez pas vous éloigner de votre palais... »
Revenir en haut Aller en bas
Mab
Mab

☼ Reine des Fées ☼


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : L’Étincelante
✘ AGE DU PERSO : Intemporelle

✘ DISPO POUR RP ? : Au cas par cas - voir en PV
✘ LIENS : "O, then, I see Queen Mab hath been with you [...] This is she -", Romeo and Juliet, Act I, Scene 4.

•Aventures en cours : III - V - VI - VII - VIII - X - XI - XII -XIII - XIV - XV

•Aventures terminées / sans suite : I - II - IV - IX

C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptySam 22 Sep 2018 - 20:54

Paysage désolé. Un soupir passe les lèvres de la Reine, qui se transforme aussitôt en une buée épaisse. Dans un autre contexte, elle s'en amuserait certainement et créerait des formes diverses, allant peut-être même jusqu'à user de ses pouvoir pour les glacer, les faire se mouvoir, et créer un spectacle entier de minuscules sculptures de glace.

Mais le temps n'est pas à la joie et à la fête. Cet hiver qui s'est abattu sur le Pays de Jamais n'est pas amical et joueur comme peut l'être celui des montagnes. C'est un Givre ennemi, dangereux... Mortel, disent certains.

Que fait-elle hors des murs du Palais par pareille menace ? L’Étincelante n'est pas de ces monarques qui restent en seconde ligne. Au fil des épreuves traversées par ses sujets sur l'Île, elle n'a pas toujours pu être présente, mais elle a toujours tenté de son mieux. Cette menace n'est pas différente.

La voilà donc dehors, apprêtée de façon à ne pas laisser le moindre millimètre carré de peau dépasser. L’Étincelante ne supporte que peu le froid de façon générale, il va donc sans dire qu'elle s'est couverte des vêtements les plus chauds et agréables qu'on a pu lui confectionner. Elle reste cependant reconnaissable, par sa haute stature (pour une fée, toujours), son port droit et -bien évidemment- la couronne qui surplombe sa chevelure colorée. Son regard noisette observe la nature qui l'entoure, qui paraît moins givrée que le reste. Le résultat de ses efforts.

Mab laisse échapper un soupir. Faire reculer le Givre ne va pas être une épreuve facile, mais à cela tous s'attendaient. Ce n'est pas pour autant qu'il est agréable de le constater de plein fouet.

C'est en se retournant pour reprendre le chemin de la Citadelle que la Reine remarque la présence de l'autre fée. Fée qui n'a pas pris la peine de se protéger du froid, ce qui ne peut vouloir dire qu'une chose : une Orbleue.

Mab ne montre cependant rien de la réalisation du danger qui l'entoure, et se contente de sourire aimablement à sa consœur... peut-elle vraiment encore l'appeler ainsi ?

"Bonsoir... Veine, c'est bien cela ?"

L’Étincelante n'oublie jamais les noms qu'elle donne. Avec le temps, il lui arrive de relier les noms aux visages moins efficacement, s'il s'agit de fées qu'elle n'a pas l'habitude de croiser où dont elle n'entend pas parler d'une façon ou d'une autre. Veine, cependant, a laissé un impact chez la Reine. Ce n'est pas tous les jours qu'on nomme une écorchée, une fée qui s'accroche à la vie par tous les moyens et malgré tout ce qu'elle peut en souffrir. Son abnégation a forcé l'admiration chez la monarque. Bien qu'elles n'en aient jamais parlé.

Néanmoins, Mab doute que le moment soit approprié. La menace dans les paroles de la Dame en Rouge n'est pas à prendre à la légère.

"Je ne sors jamais bien loin, bien longtemps, ni tout à fait seule, vous vous en doutez."

Crépuscule ferait une esclandre, dans le cas contraire.

Spoiler:
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyJeu 18 Avr 2019 - 19:02

Il faisait froid, c’était un fait, mais pas pour Redeemed, qui s’était emmitouflée dans plusieurs épaisses fourrures trouvées un peu partout dans le camp indien. Pour être sûre de ne pas avoir froid, elle avait emporté avec elle des pierres volcaniques magiques qui chauffaient en permanence, qui brillaient toutes d’un éclat orange, parfois rouge ou jaune.

Les pierres avec elle et les fourrures parées, la gothique se mettait à se promener dans la neige, s’aventurant plus loin que d’habitude. En effet, la situation était de plus en plus difficile chez les réfugiés, entre le père noël ( ?) qui les bombardait dans l’espoir de les infecter, et les créatures variées qui venaient la nuit importuner les plus faibles.
C’était justement ça le problème du moment : ces satanées créatures qui se faufilaient la nuit dans la tente des malades et des blessés pour leur faire des choses réellement horribles, mais la mini macho refusait de les laisser faire et veillait la nuit du mieux qu’elle le pouvait. Cette fois, elle voulait passer aux choses sérieuses et c’était justement la raison pour laquelle elle se sortait aujourd’hui : trouver du matériel pour fabriquer des armes adaptées. Cette fois il fallait faire plus que juste dissuader les petits mesquins d’attaquer. Il fallait frapper fort et s’assurer qu’ils ne puissent pas se relever.

Battes cloutées, machettes, engins pyrotechniques et plantes dangereuses : l’île devenait une vrai poubelle (ou une armurerie) quand on avait la patience de chercher aux bons endroits. Alors la petite mère cherchait, grattant la neige et soulevant la nature, dérangeant l’équilibre calme de l’île avec ses petits mains avides d’objets. Redeemed se disait qu’il serait probablement très difficile d’expliquer ce qu’elle faisait avec autant d’objets destinés à tuer si les fées venaient à la surprendre maintenant.

Quand on parlait de l’insecte magique, perdue dans ses pensées, elle n’avait pas fait attention et Redeemed se retrouvait justement face à deux fées en pleine conversation. Elle sursautait en réalisant cela et tentait de cacher l’énorme massue garni de pointes et de lames dans son dos, même si l’objet était largement plus grand qu’elle.

« B-bonjour mesdames les fées … ! » Leur adressait-elle d’une voix stressée. Elle qui avait peur des fées, la voilà servie.
Revenir en haut Aller en bas
Mab
Mab

☼ Reine des Fées ☼


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : L’Étincelante
✘ AGE DU PERSO : Intemporelle

✘ DISPO POUR RP ? : Au cas par cas - voir en PV
✘ LIENS : "O, then, I see Queen Mab hath been with you [...] This is she -", Romeo and Juliet, Act I, Scene 4.

•Aventures en cours : III - V - VI - VII - VIII - X - XI - XII -XIII - XIV - XV

•Aventures terminées / sans suite : I - II - IV - IX

C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptySam 11 Mai 2019 - 12:06

La neige couvre les pas de l'humaine. C'est l'une des raisons pour laquelle son Altesse ne l'entend pas venir. La seconde est une simple question de survie : quiconque arrive à présent doit être moins dangereux que l'Orbleue qui lui fait face.

A moins qu'ils soient deux. Auquel cas la Reine n'est pas au bout de ses peines.

C'est quand la mini-humaine s'adresse à elles que l’Étincelante se rend compte de sa présence... et de sa dangerosité potentielle. La fée décolle aussitôt de quelques dizaines de centimètres, s'éloignant efficacement à la fois de son ancienne sujet et de la menace potentielle. Ses yeux virent aussitôt au rubis.

De sa ceinture, la Reine détache une bombe de pétrole. Celles-là même qu'elle a convaincu l'Or Noir de produire, en partenariat avec les fées artisanes. Elle la jette non loin des pieds de l'humaine. Pour elle, l'objet ne doit pas être plus gros qu'une noisette, mais ce n'est pas une raison pour douter de son efficacité... même si Redeemed peut le faire. A ses risques et périls.

"Ne faites plus un geste."

Le Vent a porté la voix de la Reine, tant et si bien que le son résonne aux oreilles de l'humaine comme si la fée était sur son épaule. Sa voix est calme, presque froide et reflète toute la sévérité dont elle peut faire preuve. L’Étincelante estime plus prudent de garder un oeil sur Veine, mais celle-ci semble faire demi-tour. Pour quelle raison ? Impossible de le savoir vraiment.

Elle s'en souciera plus tard. Pour le moment, l'ennemi le plus dangereux est probablement cette enfant, certes jeune et balourde (car humaine, et l'on sait que fées et humains n'ont pas la même perception de l'Espace et du Temps), mais bien grande de point de vue de fée et fortement armée.

"Qui êtes-vous et que faites-vous ici avec toute cette machinerie de guerre ?"

Les yeux de la Reine ne cessent de rougeoyer.






C'était l'hiver tout au fond de son coeur Meena_14

Réunion de soutien au Club-des-Predefs-qui-font-Peur-à-Jouer:
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan Mac Banshea
Morrigan Mac Banshea

☠ Diseuse de bonne aventure du Port ☠


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : La Horla
✘ AGE DU PERSO : 25 environ

✘ DISPO POUR RP ? : YASS!
✘ LIENS : -Which Witch
-Allies and f*ckers
-Ses peurs et soucis

C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyMer 29 Mai 2019 - 21:07

Se frayer un chemin au travers des branches, des arbres et de la neige est devenu une tâche étonnamment plus facile qu'avant , peut être que le Givre commence à faiblir… ou alors c'est juste la fatigue qui me joue des tours.

Le blanc paysage me conforte bizarrement dans une idée de calme, de nostalgie et de joie pure, tout ceci me rappelle l'Irlande, ce qui réchauffe encore plus mon cœur et me donne force pour continuer ma route vers La Ferme.

Par ailleurs, je suis habillée comme à l'époque lors des grands froids: en plus des fourrures d'animaux qui couvrent mes épaules et mes hanches; je suis ornée des bottes de cuir fortes, des mitaines qui remontent jusqu'à mes épaules, un bonnet de laine, une écharpe et tout une panoplie d'objets, gourdes, bibelots spécialement créés ou achetés pour résister au froid quasi-démoniaque qui m'entoure.

Je rêvasse encore un peu, me remémorant mon Irlande natale, quand une brise me gifla le visage, me rappelant à l'ordre et à mon but...

Le problème c'est qu'il est fort probable -et par "fort probable" j'entends "sûre à cent pour cent"-que je me sois tout simplement perdue; et quelqu'un de perdu dans cet enfer blanc signifie tout bonnement et tout simplement sa mort...

Je dois avoir l'air fine maintenant, je suis quasiment sûre que quand on retrouvera mon cadavre frigorifié, ce crétin de Keith se moquera à gueule béante de moi et de ma triste fin.

Mais qui suis-je pour me morfondre ainsi comme une pauvre gamine geignarde?

JE SUIS MORRIGAN BON DIEU!

Une volée d'oiseaux et leurs cris alarmés me signifiait du grabuge non loin, je prend alors mon bâton en main et concentre tout mes pouvoirs et tout mes sens sur ce qui se passe à quelques mètres de moi derrière cet arbre.

Alors? Orbleus? Peaux-Rouges? Gamins? Ou même des amis?

Je contourne l'arbre, toujours sur mes gardes et je constate que…

-Une gamine? Seule? Qu'est ce que tu fous ici?

Je notais sa posture figée, tendue, et une masse en main comme si elle voulais la cacher, la scène était d'un comique certain quand on y pense.

C'est alors que j'entendis une voix, mais qui ne s'adressais pas à moi apparemment:

"Qui êtes-vous et que faites-vous ici avec toute cette machinerie de guerre ?"

C'était La Reine des Abeilles (pas dans le mauvais sens du terme), je la respecte beaucoup étant une femme de caractère qui a un certain bagou.

Je m'abaisse légèrement devant la Reine lui présentant mes respects, tout en gardant de l'œil gauche la gamine au cas où, on ne sait jamais ce que peut faire un de ces gosses dans une situation de stress sachant que je suis selon elle son ennemie mortelle:

-Votre Majesté.

Spoiler:


Dernière édition par Morrigan Mac Banshea le Jeu 20 Juin 2019 - 11:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyJeu 20 Juin 2019 - 10:38

La situation était déjà bien étrange comme ça : rencontrer une fée était déjà bien dérangeant, mais une pirate en plus c'était un comble. Redeemed détestait les fées autant qu’elle en avait peur et pour une bonne raison, après tout c’était elles qui avaient « ruiné » sa vie. C’étaient-elles les responsables de tout, aux yeux de la gothique. Elle avait goûté à la puissance de la magie féérique et depuis elle la craignait.

"Ne faites plus un geste."
En entendant ces mots, la jeune fille sursautait et courbait un peu, elle qui prenait au sérieux la menace venant d’une fée.


"Qui êtes-vous et que faites-vous ici avec toute cette machinerie de guerre ?"

La macho avalait sa salive sur cette question, encore plus en remarquant l’arrivée d’une autre fée, qui ne faisait que la stresser davantage. Elle craignait leur colère. Elle redoutait leurs punitions et leurs jugements.

La voilà qui sortait la massue de derrière son dos, l’arme n’était qu’une grosse branche d’arbre garnie de clous à la va-vite. L’arme n’était pas plus grosse qu’une batte classique, mais la mère trouvait déjà ça suffisamment lourd et difficile à manier. Elle faisait tomber le bout de bois au sol, ses bras fatigués du poids, alors qu’elle répondait avec peur et appréhension.

« C-C’est pour les réfugiés… Y’a des petits monstres qui viennent nous embêter dans le camp la nuit… Ils entrent dans la tente de l’infirmerie ; ils s’en prennent aux malades et piquent notre matériel. Du coup je me prépare la nuit prochaine… »

Un petit moment d’hésitation en regardant les deux dames d’un air inquiet : c’était la vérité mais rien ne garantissait qu’elles allaient la croire.

Elle cassait sa gêne avec une petite exclamation mal assurée « C’est mon rôle de mère d’être prête à tout pour garantir la sécurité de ceux dont j’ai la garde ! » En fait c’était le rôle des sentinelles, mais on finit par se mélanger les pinceaux quand on a fait les deux avec autant de dévotion que la gothique.

« J’ai aucune mauvaise intention je vous l’assure madame la fée et madame la pirate… » Elle terminait en regardant ses pieds comme un enfant que l’on aurait grondé, se soumettant à l’appréciation de la créature magique de petite taille et de l'adulte qui regardait.
Revenir en haut Aller en bas
Mab
Mab

☼ Reine des Fées ☼


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : L’Étincelante
✘ AGE DU PERSO : Intemporelle

✘ DISPO POUR RP ? : Au cas par cas - voir en PV
✘ LIENS : "O, then, I see Queen Mab hath been with you [...] This is she -", Romeo and Juliet, Act I, Scene 4.

•Aventures en cours : III - V - VI - VII - VIII - X - XI - XII -XIII - XIV - XV

•Aventures terminées / sans suite : I - II - IV - IX

C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyJeu 27 Juin 2019 - 16:07

Un sursaut, une sorte de courbette et un air affolé. Les yeux de la Reine commencent à perdre de leur rougeur pour repasser progressivement à leur noisette habituel. Peut-être que l’usage de la bombe ne sera pas nécessaire, après tout.

Dans le coin de sa vision, une autre figure qu’elle reconnaît bien, malgré le temps passé. Morrigan. Une alliée, autant que les humains puissent l’être. Tout en continuant de se concentrer sur l’enfant, l’Étincelante accorde un très léger signe de tête en direction de la Pirate. Assez pour qu’elle le perçoive et comprenne qu’elle l’avait entendue, mais suffisamment discret pour que la Macho ne s’estime pas tranquille : elle a beau manifester des signes de peur évidents, la Reine sait très bien que cela ne veut pas dire que le danger est écarté. Au contraire.

Voir l’enfant laisser tomber sa masse est déjà beaucoup plus rassurant. Cependant, le visage de la monarque reste de marbre alors qu’elle écoute les explications. Une habitante du Camp de Réfugiés, donc. Mab ne s’y est pas encore rendue (beaucoup trop à faire au sein du Palais pour son propre peuple) mais elle reste au courant de ce qu’il se passe sur l’île. Peu de choses pouvaient s’y produire sans que la Reine n’en ait pas connaissance.

Les ailes de la fée battent doucement et elle redescend de quelques dizaines de centimètres, se retrouvant à hauteur de visage pour la Perdue. Elle ne perd pas l’inquiétude qui se reflète dans ses yeux gris. La sensation de danger qui a envahi la Reine à l’apparition de Veine se calme. Cette enfant est peut-être armée, mais elle n’a certainement pas de mauvaises intentions.

Pourrait-elle seulement être là, si tel était le cas ? Mab pince les lèvres. Il n’est pas dit que la protection de l’Arbre aux Fées soit aussi efficace avec ce Givre.

…Oh. Une Mère. Ceci explique cela. Le regard de l’Étincelante s’adoucit très légèrement alors qu’elle décide de s’éloigner un peu et de se poser sur une branche non loin, encore un peu épargnée par le Givre. Emmitouflée dans ses vêtements, elle ne risque de toute façon pas grand-chose. D’ailleurs, ce faisant, elle se rapproche de Morrigan. On n’est jamais trop prudent.

Enfin, la gamine les assure de ses bonnes intentions. Ou plutôt, de son absence de mauvaises intentions, ce qui n’est pas tout à fait la même chose. Bien droite sur sa branche, posture royale s’il en est, Mab penche la tête sur le côté, comme pour juger la personne qui lui adresse la parole.

« Tu n’as pas répondu à ma question. Tu es donc une fille de Peter ? »

Elle n’a pas l’apanage des Peaux-Rouges, mais il y a bien cette guérisseuse Huronne à qui on ne donnerait pas non plus le titre. Mab a bien compris qu’il s’agit d’une Mère, et que sa réponse sera positive… mais elle n’a pas répondu directement à la question posée plus tôt. Il ne faudrait pas non plus qu’elle oublie la minuscule bombe, toujours à ses pieds.

« Penses-tu vraiment pouvoir faire fuir ces… ‘monstres’ avec ce que tu avais à la main ? Il y a d’autres solutions, tu sais. » Un regard vers l’adulte qui est toujours là, et un léger sourire amusé aux lèvres. « Des conseils, Morrigan ? »

Tout danger immédiat écarté, la Reine des Fées redevient l’insouciante joueuse qu’elle sait être, si représentative de son peuple.

En apparence, du moins.
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan Mac Banshea
Morrigan Mac Banshea

☠ Diseuse de bonne aventure du Port ☠


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : La Horla
✘ AGE DU PERSO : 25 environ

✘ DISPO POUR RP ? : YASS!
✘ LIENS : -Which Witch
-Allies and f*ckers
-Ses peurs et soucis

C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyJeu 27 Juin 2019 - 22:45

Je savais que lorsque Sa Majesté opina du chef vers ma direction, je pouvais me redresser, je reculais alors de quelques pas attendant qu'elle m'adresse la parole pour l'ouvrir...

Je connaissais le protocole royal à employer, étant donné qu'elle me l'avais enseigné il y a de cela de nombreuses lunes.

Je savais que sa Majesté, n'appréciais pas non plus les humains qui fumaient, déjà que d'ordinaire sa relation avec les êtres autres que fées se résumait à une tolérance cordiale, si l'on faisais quelque chose qui lui déplaisais ou qu'une de nos habitudes la dégoûtait, elle nous le ferait comprendre d'une façon ou d'une autre...

Ainsi tant qu'elle ne m'en donnerait pas l'autorisation, je m'abstenais de sortir ma pipe, ou de grignoter des racines séchées en sa présence, je m'abstenais d'ailleurs aussi de m'asseoir tant qu'elle n'exprimerais pas son accord clair et net.

Je prenais toutes ses précautions afin de ne pas la froisser, et tout le monde sur cette Île savait que s'il y avait une personne à ne pas froisser c'était bien La Reine Mab.

Elle pris alors la parole, s'adressant et échangeant avec la môme, qui m'étais d'ailleurs toujours inconnue au bataillon, mais qu'importe, elles échangèrent donc pendant un temps, la gamine signifiant qu'elle voulait protéger les siens, fort point commun qu'elle partageait avec la Reine, connue pour aimer son peuple plus que tout et son peuple l'appréciais beaucoup en retour.

C'est alors après ce vif échange que L’Étincelante se fit plus douce, plus taquine et je reconnaissais le regard qu'elle m'adressais alors en disant:

- Des conseils, Morrigan ?

Je me pris alors au Jeu:

Je m'adressais ainsi en ces termes à la Reine:

-Votre Majesté, c'est avec joie sue je vous retrouve, par ailleurs, permettez vous que je me mette plus à mon aise afin de poursuivre cette discussion?

Puis je me tournais vers la petite:

-Tout d'abord sache petite que je ne te ferais aucun mal, même si je suis Pirate, je suis Morrigan, qu'elle est ton nom?

Je lui posais ces questions avant de me frotter les mains afin qu'elles ne gèlent pas et continua ainsi:

Mais en effet, La Reine à raison, déjà tout dépendra de quoi tu veux te défendre...décris nous ces créatures?



Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyDim 7 Juil 2019 - 22:44

-Tout d'abord sache petite que je ne te ferais aucun mal, même si je suis Pirate, je suis Morrigan, qu'elle est ton nom?

« Je m’appelle R-Redeemed, madame… » la jeune maman reculait de quelques pas, ne pouvant s’empêcher de craindre les adultes, et encore plus quand il s’agissait d’un pirate, même un qui prétendait ne pas vouloir lui faire de mal.
-Mais en effet, La Reine à raison, déjà tout dépendra de quoi tu veux te défendre...décris nous ces créatures?

La gothique baissait les yeux et regardait ses pieds, essayant de se rappeler ce qu’étaient les choses qu’elle souhaitait exterminer de tout son cœur. En effet, la (petite) maman n’avait qu’aperçu les créatures de façon indistincte, entre la nuit et l’action, difficile d’avoir une vision claire et précise de ce qui avait attaqué ses patients et son matériel.

« Je-Je sais pas j’ai pas bien vu ce que c’était… ça tout petit, à peu près cette taille… » disait Redeemed en mettant sa main à plat au niveau de ses genoux. «c’était tout noir et bleu avec de très grandes oreilles pointues, un chapeau de lutin et des gros yeux jaunes… » la jeune fille soulevait son débardeur et montrait une énorme cicatrice qui avait la forme d’une morsure « et ça a des dents pointues et des grosses griffes… Je les ai pas vues mais je les ai bien senties… »

Elle essayait cette fois de soulever la massue pour la remettre sur son épaule, mais elle n’y arrivait pas et l’objet la faisait tomber en arrière, lui donnant l’air typique des enfants maladroits. « Je crois que c’était des gremlins ou un truc de givre similaire… » La maman montrait son arme à la reine des fées et à sa grande dame qui l’avait quesitonnée « mais je vais les écraser ! je les laisserai plus me faire du mal et s’en prendre à mes enfants ! »
Revenir en haut Aller en bas
Mab
Mab

☼ Reine des Fées ☼


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : L’Étincelante
✘ AGE DU PERSO : Intemporelle

✘ DISPO POUR RP ? : Au cas par cas - voir en PV
✘ LIENS : "O, then, I see Queen Mab hath been with you [...] This is she -", Romeo and Juliet, Act I, Scene 4.

•Aventures en cours : III - V - VI - VII - VIII - X - XI - XII -XIII - XIV - XV

•Aventures terminées / sans suite : I - II - IV - IX

C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyLun 8 Juil 2019 - 14:38

Un regard qui pétille, un sourire satisfait et une tête qui se hoche en signe d'autorisation accordée. Mab a déjà tout oublié de la craint qui lui cisaillait les entrailles à l'apparition de l'Orbleue, puis de la gamine. Qu'il est bon d'être une fée !

Et qu'il est bon de faire face à des gens si bien éduqués. Morrigan, elle, sait où est sa place, ce qui n'étonne pas la Reine : elle a certes enseigné les fondements de l'étiquettes à cette humaine il y a bien longtemps, quand elle parcourait encore le Monde Ordinaire avec délectation, mais les choses importantes ne s'oublient pas. N'est-ce pas ?

"Bien entendu. Mettez-vous à votre aise, je vous en prie."

L'Étincelante, elle, l'est déjà. Ses petites jambes se balancent sous la branche qui la tient, dans une attitude qu'on ne peut que qualifier d'enfantine et qui pourtant n'enlève rien à sa grâce royale. La façon dont elle continue de se tenir droite et fixer ses interlocutrices avec une dignité sans âge, probablement.

"..."

Le mouvement de jambes s'arrête doucement, comme un pendule arrive à la fin de sa course. Il n'y a plus que le vent glacial pour faire voler la longue robe de la Reine qui observe, lèvres pincées, la petite à la peau blanche répondre à l'autre humaine.

Sans la moindre considération pour les paroles de la Reine des fées.

Sans la moindre attention envers les questions qu'elle lui pose.

Sans le moindre regard dans sa direction.

Parmi son peuple, Mab est réputée pour avoir une certaine clémence pour les humains. Il arrive d'ailleurs qu'on lui en tienne rigueur. Mais la bonté de la Reine pour des espèces autres que la sienne a des limites. Et lorsqu'on l'ignore, ces dernières apparaissent très vite.

De l'extérieur, rien ne montre que l'Étincelante est fâchée. A moins de porter attention à la façon dont ses ailes battent sensiblement plus vite (signe d'ennui chez elle) et à cette fameuse moue pincée, qui peut facilement être prise pour de la condescendance aristocratique.

...En vérité, il est fort probable qu'il s'agisse des deux, à cet instant.

Néanmoins, la Reine écoute la description des gremlins avec une attention toute particulière. Qui la regarde à cette instant peut même noter que ses yeux ont changé de couleur, possédant à présent la brillance de l'émeraude, puis la douceur de l'aigue-marine et la brillance de l'opale blanche, semblant revenir un instant au noisette pour repartir de plus belle... Pour qui en a déjà eu la démonstration, c'est évident : la Reine prépare quelque chose.

Derrière Redeemed commence donc à se former un être mêlé de bois, de feuilles et de neige. Des branches pour la structure du squelette, de la neige pour le corps, des feuilles pour sculpter les formes, une nouvelle couche de neige, des feuilles colorées pour vêtements et chapeau, du bois fin pour les doigts griffus... Deux bourgeons jaunes s'ôtent de la couronne de la Reine pour aller discrètement se faufiler au milieu du visage du gremlin improvisé. Mab sourit légèrement, admirant son oeuvre tout en donnant l'impression de regarder la masse de l'enfant. L'idée de soigner sa blessure lui est passé par la tête : peu de choses résistent à la lumière bienfaisante des fées-aristocrates. Mais la Reine est vexée, et ne fera donc pas le moindre pas vers l'humaine tant que celle-ci n'en fait pas la demande expresse. Avec excuses et comportement approprié également, bien évidemment.

C'est donc avec un petit rire, comme autant d'oiseaux qui chuchotent, que Mab regarde la jeune fille et tend la main pour montrer ce qui se trouve à présent animé juste derrière elle.

"...Voilà l'occasion de tester vos armes, jeune fille."

A-t-elle la moindre attention de l'aider, ou d'arrêter sa supercherie avant que Redeemed ne risque de se mettre en danger ? Absolument pas. C'était le cas quelques instants plus tôt, mais plus maintenant. Elle n'avait qu'à cesser de l'ignorer et à répondre à ses questions. Ce n'était pas tous les jours que la Reine des Fées laisser à une humaine le plaisir de sa compagnie, après tout.
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan Mac Banshea
Morrigan Mac Banshea

☠ Diseuse de bonne aventure du Port ☠


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : La Horla
✘ AGE DU PERSO : 25 environ

✘ DISPO POUR RP ? : YASS!
✘ LIENS : -Which Witch
-Allies and f*ckers
-Ses peurs et soucis

C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyLun 8 Juil 2019 - 17:25

C'est ainsi que je m'assis sur un rocher, allumant ma pipe histoire de me réchauffer un peu et écoutant la description de la jeune mère, caractérisant ses ennemis nocturnes comme des "gremlins", ne sachant pas non plus que sa Majesté usait de sa magie afin de créer une réplique, que la petite devait s'imaginer, et au final, ça ressemblait plus à un croisement entre un leprechaun de mon Irlande natale et un démon inférieur, comme une sorte de diablotin....deux créatures des plus vicieuses, qui devait donner un résultat encore plus repoussant et pernicieux.

Je sentais la Magie de la Reine dans l'air, et son intention était d'effrayer la gamine, chose à laquelle j'allais me prêter; la peur et l'effroi étant mon domaine d'expertise.

Mes pouvoirs me sont apparus peu après mon arrivée sur L’Île, il y a de cela bien des lunes,j'avais encore du mal à les contrôler lorsque je les utilisais à un stade avancé, pour des sorts complexes ou à une échelle très large, comme sur un grand groupe, j'en avais déjà fait l'expérience, et cela avait puisé toute mon énergie, au point de me faire m'évanouir.

Mais dans tout les cas, m'entraîner m'aiderai à mieux les contrôler et un jour je serais même plus puissante que les plus puissants mages du Bayou, quoique je doutais pour tout dire de leurs réelles capacités magique...

Enfin je regardais la fille, presque vacillante à cause du poids de son arme de fortune, c'est là qu'elle dit quelque chose des plus touchant et qui presque m'émeut...

-...mais je vais les écraser ! je les laisserai plus me faire du mal et s’en prendre à mes enfants !

Je connaissais cette émotion, cette détresse, et surtout ce désespoir de vouloir protéger sa famille tout en ayant conscience que ses capacités sont beaucoup trop faibles ou hasardeuse pour pouvoir faire quoi que ce fût, c'est ce qui est arrivé à mon Coven...

De plus je l'enviais quelque peu d'avoir la chance d'être "mère" alors que vraisemblablement tout était fait pour qu'elle ne puisse pas assumer cette tâche.

J'expirais la fumée blanche avant de m'adresser à la jeune fille:

-Petite, dans ce cas tu vas en profiter pour nous montrer ce dont tu es capable pour protéger ta famille, physiquement comme mentalement...

Je claquais alors des doigts, concentrant magie vers la petite, déclenchant une illusion qui lui montrerais sa pire peur, une chose qu'elle devrait affronter en même temps que le golem de Son Altesse, afin de survivre et de sauver sa famille.

J'esquissais un sourire franc, légèrement teinté de complicité et de respect à La Reine, lui signifiant que je voulais voir la suite de tout ça et que je savais que ça allait nous intéresser
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyLun 8 Juil 2019 - 21:06

Pendant quelques instants, Redeemed avait oublié de prêter attention à la fée. Ce n'était pas à cause de sa haine des fées, ironiquement, mais par réel manque d'attention. Elle avait réellement oublié Mab pendant un court moment.

"...Voilà l'occasion de tester vos armes, jeune fille." Soudainement, l'attention revenait sur la jolie fée qui se tenait tranquillement sur une branche. La gothique se demandait toujours comment faisaient d'aussi petites créatures. Des petits êtres tout pleins d'émotion, de grâce et de sagesse, et pourtant tellement, tellement, détestables. Redeemed venait tout juste de comprendre que la fée qui se tenait devant elle était une reine, probablement la seule reine des fées du coin. il était temps, mais ça finissait par venir quand on lui laisse le temps d'assimiler les informations.

"Excusez-moi madame la reine ?" Demandait la gothique, confuse.

"Petite, dans ce cas tu vas en profiter pour nous montrer ce dont tu es capable pour protéger ta famille, physiquement comme mentalement..." Cette fois elle ne comprenait vraiment pas pourquoi les deux femmes qui s'amusaient à la prendre de haut insistaient tellement sur ce qu'il y avait dans son dos.

"Mais enfin de quoi vous parl- AAAAAAAAAAH !" Dans un élan de panique, la macho poussait un cri de terreur en voyant ce gremlin qui se tenait là.
Prise de vitesse et surprise, ses réflexes avaient prit le pas sur ses mains et la massue cloutée partait à toute allure pour venir éclater la tête du gremlin de neige, quand bien même Redeemed voulait lâcher son arme et s'enfuir, son ancien instinct de sentinelle en avait décidé autrement.

"Quoi ?! ils sortent que la nuit je comprends rien !" s'exclamait la jeune maman, faisant un câlin à son arme, ignorant complètement que cette créature factice était un tour de la reine des fées.

"Je comprends vraiment p-..." la maman était interrompue tout de suite par un son. Un horrible son qu'elle ne connaissait que trop bien. Le son d'une marche, mais d'une marche de métal. Des pièces de métal qui bougeait, de morceaux de ferraille qui glissaient et s'entrechoquaient. La gothique se figeait sur place, perdait toute forme d'expression et devenait encore plus pâle que d'habitude, ce qui était un exploit vu la blancheur cadavérique de la fille qui lui valait l’appellation d'albinos chez les étrangers.

Lentement, une forme sortait lentement des ombres, deux petits yeux rouges et une silhouette qui n’arrangeait rien : un énorme chien squelettique, mais pas en os, non. Un chien de métal. Un chien robotisé. D'acier et de fer, totalement chromé et reluisant avec des câbles qui pendaient et un moteur qui grondait entre les côtes du monstre de métal. Il avait d'horribles dents pointues et des griffes faites pour se battre.

"c'est p-pas..." La maman macho n'arrivait plus à parler alors que son corps accélérait de l'intérieur. Des larmes commençaient à monter dans ses yeux. "c'est pas possible c'est pas possible..." les larmes coulaient maintenant sur ses joues, avant pâles maintenant rouges.

Redeemed ne s'en rendait pas compte, mais sa position, sa garde et sa tenue de l'arme étaient parfaites. Malgré tout ce temps sans pratiquer, certains réflexes avant la peau dure chez les sentinelles, certaines actions étaient gravées dans les muscles de façon permanente. Redeemed était terrorisée et voulait s'enfuir ou grimper à un arbre, mais son corps refusait de bouger, il ne faisait que rester en position de combat, allure défensive, brandissant son arme à bonne distance. En admettant que la chose soit réelle, il n'aurait de toute façon pas pu s'approcher et encore moins la blesser sans prendre de coup en premier, car sa position était infaillible d'un point de vue technique, mais ça, la maman était trop apeurée pour s'en rendre compte. Elle ne pensait plus à rien, juste à ses vieux souvenirs de chiens qui la mordaient avec son père qui regardait de loin.

"va-t-en ! Laisse-moi !!" criait la maman, pleurant encore plus, répondant plus à ses souvenirs qu'au monstre. En effet, ce qui la terrorisait le plus au monde, c'était les robots, mais surtout les chiens et les canidés en général. Un chien robotisé était donc la pire chose que Redeemed pouvait imaginer rencontrer.

Sans qu'elle ne s'en rende compte, son instinct de survie trop occupé à faire son travail, la bête d'acier chargeait sur la jeune fille qui lançait une riposte rapide et précise sur le crâne du chien de métal. "AAAAAAAAH !" Criait-elle ,persuadée qu'elle n'avait pas attaquée et qu'elle était morte. Pourtant, elle ouvrait les yeux et découvrait la tête éclatée du robot, une bonne moitié encore accrochée à l'arme, le corps inanimé au sol.

Alors qu'elle reprenait son souffle, Redeemed clignait des yeux plusieurs fois et le monstre disparu comme si de rien n'était. Son arme était intacte, malgré ses larmes qui étaient réelles. Tremblotante et encore déstabilisée, elle jetait son arme à ses pieds et s'asseyait par terre, jambes repliées et gros chagrin en approche.

"Qu'est-ce qui s'est passé ... C'était quoi ça j'ai rien fait de mal..." Chouinait-elle au sol.



Revenir en haut Aller en bas
Mab
Mab

☼ Reine des Fées ☼


✘ AVENTURES : 255
✘ SURNOM : L’Étincelante
✘ AGE DU PERSO : Intemporelle

✘ DISPO POUR RP ? : Au cas par cas - voir en PV
✘ LIENS : "O, then, I see Queen Mab hath been with you [...] This is she -", Romeo and Juliet, Act I, Scene 4.

•Aventures en cours : III - V - VI - VII - VIII - X - XI - XII -XIII - XIV - XV

•Aventures terminées / sans suite : I - II - IV - IX

C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyVen 30 Aoû 2019 - 0:24

Mab jette un coup d'oeil désapprobateur, non pas à Morrigan elle-même, mais à la pipe qu'elle décide d'allumer. Quelques instants plu tard, un vent très léger et très doux se fait sentir, juste assez pour que la fumée sortant de l'objet aille dans toutes les directions, sauf celle de Sa Majesté. L'odeur de tabac est bien quelque chose qu'elle n'a jamais supporté. Elle ne comprend d'ailleurs pas comment certains de ses sujets peuvent apprécier cette chose. Mais, comme on dit : les goûts et les couleurs...

Ne souhaitant donc pas ôter ce petit plaisir à la Horla, la Reine se contente d'en dévier les odeurs. Pourtant, son humeur n'est pas aussi complaisante quand il s'agit de Redeemed. Ceci étant dit, la petite ne peut que se blâmer elle-même : qui rencontre pour la première fois la Reine des Fées et ne se soucie pas de la moindre politesse ne peut pas s'attendre à être bien reçue. Plus encore quand on ne répond pas à la moindre de ses questions et qu'on fait mine de l'ignorer, elle qui étincelle en tous temps ! Qu'à cela ne tienne, Mab fera en sorte de se faire remarquer... aux risques et périls de la Perdue, mais qu'importe, elle l'a cherché !

Sa malice de fée enclenchée, la Reine use de ses pouvoirs pour construire au fur et à mesure des explications de la jeune fille une réplique de ses frayeurs nocturnes. La réalisation de la Perdue finit par arriver, mais trop tard. Tant pis pour elle.

D'autant que Morrigan semble s'être alliée à la farce de la Reine, si l'on en croit ses mots et la magie que l'Étincelante sent se déployer autour d'elle tout en sachant qu'elle n'est pas de son fait. Impossible pour elle de voir l'oeuvre de la sorcière, mais elle n'a aucun doute sur ses capacités. D'autant que Redeemed vient de se tourner et qu'elle doit admirer son oeuvre !

Les ailes de Sa Majesté battent à nouveau plus vite, mais au rythme de l'exaltation à présent. L'ennui est totalement parti, ne reste que le plaisir de voir un jeu prendre corps. Les mouvements de l'humaine sont plutôt fluides (pour autant qu'ils peuvent l'être, les humains sont tellement patauds !), mais ils lui permettent de se défendre très bien contre l'apparition de la Reine, qui explose et se transforme en poussière de fée qui s'envole aussitôt par tous les vents. Mab frappe dans ses mains, grand sourire aux lèvres.

"Oh, quel spectacle !"

Mais ce n'est pas terminé. L'ouvrage de Morrigan prend sa place dans la pièce. Mab le distingue à peine, car ce genre de sort n'est normalement accessible qu'à son lanceur et sa victime, mais comment cacher la Magie à un être qui est sa plus pure incarnation ? Seuls les contours de l'immense animal sont sentis par la Reine. L'attitude de Redeemed est cependant exemplaire, l'attaque rapide et précise, les cris, les grincements de l'arme dans l'air... Tout est excellent !

"Oh bravo, bravo !"

La fée continue d'applaudir, jusqu'à constater les larmes inesthétiques sur les joues de son actrice du jour. Intriguée, sa joie reflue brutalement au profit d'une curiosité sincère, amplifiée par les plaintes de la jeune fille au sol.

"C'est un magnifique combat que vous venez de mener, jeune fille. Vous devriez être fière ! C'est bien de joie que vous pleurez, n'est-ce pas ?"

Dans un autre contexte, la Reine se serait probablement montrée plus bienveillante. Pour le moment, elle n'est pas encore remise de sa vexation initiale. Qu'il est beau, mais compliqué, d'être une fée !
Revenir en haut Aller en bas
Morrigan Mac Banshea
Morrigan Mac Banshea

☠ Diseuse de bonne aventure du Port ☠


✘ AVENTURES : 94
✘ SURNOM : La Horla
✘ AGE DU PERSO : 25 environ

✘ DISPO POUR RP ? : YASS!
✘ LIENS : -Which Witch
-Allies and f*ckers
-Ses peurs et soucis

C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyJeu 12 Sep 2019 - 18:52

Je regardais le joyeux manège se mouvoir sous mes yeux, je suis heureuse au début, retrouver cette complicité avec Mab était assez satisfaisant, mais une fois que tout se fit, une fois que tout se termina en un cri, et alors que Sa Majesté applaudissais, et félicitais la petite, je poursuivis:

-Votre Majesté je vous félicite c'était des plus drôle à voir et surtout très intéressant, je vous remercie de m'avoir fais participer à cette petite farce.

Je savais le tourment de la petite mais il me fallait garder une bonne relation et une bonne image auprès de la Reine, je ne voulais pas et ne pouvais pas rivaliser avec elle et/ou la mettre en colère.

Je m'approchais alors de la petite, l'entourais de mes bras afin de la consoler:

-Allons, allons tout vas bien se passer, tout vas très bien se passer, je suis désolée que ça t'ai choquée autant mais vois le bon côté de la chose, tu es en bonne santé et tu as affronté ta peur la plus profonde, ne t'en fais pas petite, tout vas bien se passer...

Je m'appliquais à un rôle qui n'était pas le mien bien que j'aurais voulu qu'il le soit, c'était assez perturbant pour moi.

Je me tournais vers la Reine encore exaltée, et demanda avec un grand sourire:

-Et vous qu'en pensez vous Votre Majesté? Pensez vous qu'elle mérite ces applaudissements?

J'aimais bien la Reine, Son coté taquin bien qu'il était propre à beaucoup de fées, était vraiment très agréable à voir, réveillant en moi mon côté sombre, me permettant de rester en vie, cette part manipulatrice et sanguinaire m'empêchant de me ramollir, de devenir une trop bonne pâte que l'on aurait tôt fait d'écraser, je ne pouvais pas me le permettre dans un monde avec des hommes comme ceux du Port...

Ainsi il m'arrivais de me demander à quoi ressemblerais ma vie chez les Delawares ou les Picanninys...

Enfin, je regardais la petite:

-Ecoute, je vais t'apprendre un truc pour survivre dans cette vie: Ne vexes aucune fée et encore moins quand c'est Sa Majesté, compris? C'est la base de beaucoup de chose croît moi, c'est ce que j'ai appris à mes dépends il y a un sacré paquets de temps dans L'Ordinaire auprès d'une certaine personne....
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur EmptyLun 7 Oct 2019 - 0:10

"Oh bravo, bravo ! C'est un magnifique combat que vous venez de mener, jeune fille. Vous devriez être fière ! C'est bien de joie que vous pleurez, n'est-ce pas ?"

Incapable de lui répondre directement à cause du choc, la gothique se contenait d’envoyer un regarde pire que noir à la fée, ce qui signifiait très clairement qu’il n’y avait aucune joie là-dedans et qu’elle avait très mal vécu ce petit tour de passe-passe.

"Allons, allons tout vas bien se passer, tout vas très bien se passer, je suis désolée que ça t'ai choquée autant mais vois le bon côté de la chose, tu es en bonne santé et tu as affronté ta peur la plus profonde, ne t'en fais pas petite, tout vas bien se passer..."

Bizarrement, sentir l’emprise de cette quasi-inconnue accompagnée d’une voix tendre et réconfortante marchait étonnamment bien chez la jeune fille, qui se sentait plus vulnérable que jamais. Redeemed n’hésitait pas à saisir la femme comme pour témoigner de sa détresse émotionnelle.

« Merci madame… merci… » Voilà qu’elle se mettait à remercier l’inconnue juste pour avoir fait preuve de tendresse envers elle, oubliant que c’était la responsable en premier lieu.


"Ecoute, je vais t'apprendre un truc pour survivre dans cette vie : Ne vexes aucune fée et encore moins quand c'est Sa Majesté, compris? C'est la base de beaucoup de chose croît moi, c'est ce que j'ai appris à mes dépends il y a un sacré paquets de temps dans L'Ordinaire auprès d'une certaine personne..."

« Je suis désolée… je savais pas que c’était une reine… Je voulais pas énerver la moindre fée je suis désolée… » La gothique continuait de s’accrocher à la dame comme une bouée de sauvetage.

« J’écouterai vos conseils et je ferai tout ce que vous me dites… me laissez pas avec elle s’il vous plaît… »
Toujours en se tenant à Morrigan, la jeune mère ramassait son arme de fortune et la gardait contre elle de la même façon. Elle séchait ses larmes petit à petit alors qu’elle mettait peu à peu ensemble les morceaux de ce qui venait de se passer.

«V-vous faites de la magie c’est ça ? Un peu comme une sorcière ? » Demandait l’enfant, intriguée et ouverte à toutes les suggestions, la question dirigée principalement vers Morrigan mais aussi un peu vers Mab aussi, malgré tout ce qu’elle avait fait subir à la gothique juste sur un malentendu.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty
MessageSujet: Re: C'était l'hiver tout au fond de son coeur   C'était l'hiver tout au fond de son coeur Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» Au fin fond du gouffre
» Gossip Boyz sur fond d'alcool
» Planqué au fond d'un placard/ d'une cuisine en ruine
» [FLASHBACK] La déesse déchue, la fouine, et les p'tits cailloux au fond de l'eau
» L'île du coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Vallée des Fées :: L'Arbre aux Fées-