-41%
Le deal à ne pas rater :
-181€ sur le volant de course LOGITECH G29 Driving Force – ...
259 € 441 €
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant
Grumpy
Grumpy

♣ Chef des Artisans ♣


✘ AVENTURES : 91
✘ SURNOM : Le Mal léché
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS : Lorsque la grotte gronde......c'est que l'ours n'est pas loin

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyMar 24 Avr 2018 - 12:39

Ça puait sérieux pour tout le monde, et pas seulement pour leur équipe. A côté Tool était en train de guetter l'horizon pour voir ce qui se tramait, et il donna l'alerte lorsqu'on ramena les blessés au camp. Deux blessés : ah bah c'était du propre tiens. Ça servait à quoi qu'ils se cassent le cul à faire les choses bien si les bras cassés du terrain se ramenaient avec des petits bobos de donzelle. Pis pas n'importe qui... leur chef de groupe en plus.

Grumpy ne put s'empêcher de lui balancer une pique, c'était plus fort que lui. En même temps ils étaient pas dans le caca si leur responsable était mis chaos. Espèce de débile...

Et il se permet de répliquer en plus. La réponse blesse Grumpy : une sensation d'injustice. Il s'est défoncé ok ? Il a réfléchi à des trucs, il a mis en place des pièges et en plus il se prend des réflexions. Vraiment que des ingrats ces gens-là. C'est comme ses artisans qui sont jamais contents. Le murmure d'Eagle lui parvient aux oreilles et le met encore plus en colère :
« Hey ! J't'ai entendu foutu piaf ! »
Pas des bons poumons mais des bonnes oreilles le chefaillon. Il faut au moins ça pour les laisser traîner partout.

C'est vraiment trop injuste ! Il serait bien tenté d'aller foutre en l'air leur boulot, à Tool et lui. C'est qu'ils ont pas chaumés et que les trois pièges installés ont été bien faits et bien pensés.
D'abord les deux « mines » près du drapeau, de chaque côté du grand monstre de ferraille. Le concept est simple mais avec les moyens du bord ils ont un peu galéré... Deux sacs, gonflés à bloc et remplis de peinture, avec un petit mécanisme à l'intérieur, chef d'oeuvre de tiges et de fil. On met le pied dessus ? BOUM, le sac explose en balançant la peinture, juste de quoi immobiliser le temps de mettre chaos les attaquants.

Au centre, face au no man's land ? Rien. Juste Grumpy et Tool qui surveillent – même si un brouillard bien chiant commence à poser problème. Comme les deux défenseurs sont concentrés au milieu, ils ont construit un système d'alarme sur le flanc gauche. Ils avaient pas assez de fil pour tout couvrir, ça c'est chiant, mais au moins ça forcera les assaillants à se rapprocher d'eux. Un système simple, mais fallait y penser : un entrelacs de fils et de ferraille, le genre dans lequel on s'emmêle au moment de passer, et qui fait beaucoup de bruit. Ca ralentit et ça prévient, au moins le temps de régler le compte des clampins qui passent par-là. Bon avec un outil un peu tranchant c'est franchissable, mais ça peut mettre du temps.

Trop utile de se casser la nénette pour des gens comme ça. Il avait dû bousiller tout son fil de secours en plus : pas simple à fabriquer mine de rien.
Vexé comme un poux, un peu furibard, Grumpu retourna à sa place pour bouder, se roulant en boule, faisant la moue, les yeux un peu brûlant et crachant ses poumons.
Vraiment trop injuste.
Jusqu'à ce qu'il entende les bruits. Vers l'arrière ça jacassait autour des blessés. Enervé il finit par crier :
« Foutre Dieu mais fermez vos claque-merde ! »
Il se redressa un peu.
Non, il n'était pas fou. Y'avai un truc qui faisait un bruit de malade, et il ne savait pas d'où ça venait.
« Vous entendez ça ? »
Le bruit caractéristique des emmerdes. Rien à foutre si ça commençait à trop craindre il se barrait. Son cul d'abord, celui des autres après. Il comptait pas mourir pour un jeu.
Ou alors c'était un plan de l'équipe adverse. Bande de tordus.

résumé:
 






Grumpy grogne en #33cccc

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Bleach10
Revenir en haut Aller en bas
Mary
Mary

★ Mère des Soigneurs ★


✘ AVENTURES : 257
✘ SURNOM : La sanglante
✘ AGE DU PERSO : 13 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : Apprends qui je suis avant de prier mon nom...

En cours :
Events divers et passés : ♠️ ♥️ ♦️ ♣️
Aventures finis depuis longtemps : ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️ ☁️☁️
Event : Le Paint-Ball - Page 6 103_bm10Event : Le Paint-Ball - Page 6 YytrEvent : Le Paint-Ball - Page 6 Ue1t


Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyMar 24 Avr 2018 - 16:37

Cette sale petite... chinetoque. Elle les avait visé. Genre, elle avait osé les viser, de nouveau, au paintball ! Ah, y avait pas à dire, Mary était rage. Enfin surtout contre elle même pour ne pas avoir pensé à remettre son bouclier alors qu'elle l'avait encore au bras. Sauf que c'était le mauvais bras. Quelle idiote. Mais elle n'aimait que d'avantage Clover de l'aider. Et en plus d'acquiesser avec elle.

Elles foncèrent donc toutes les deux jusqu'à Slant, bouclier devant elle, ce qui n'empêcha pas sa nouvelle amie de se prendre des balles, détail qu'elle remarqua trop tard. Mais, fort heureusement, elle parvint à lui prendre son arme, ce qui fit crier la soigneuse de joie :

-Yes ! Bravo ! Ramasses la maintenant, moi je lui fais les poches.

La logique de Mary était simple : personne de censé n'irait au combat avec une MITRAILLETTE (?) sans munitions de rechange. Ca n'aurait aucun intérêt. Et ses poches de manteau semblaient bien lourdes et bien rondes. Elle en ouvrit une et... jackpot.

-Eh ben, t'en a vraiment des boules.

Puis une pensée la frappa : ca faisait un moment quand même que Slant était immobile. Certes, elle s'était pris pas mal de trucs mais Clover avait retrouvé sa rapidité après un temps un peu plus court. Et si...

-Clover ! Faut qu'on se dépêche de la jeter avant qu'elle ne retrouve sa mobilité.

Vite, prendre les munitions... Attendez, c'était stupide. Elles n'avaient aucun endroit où les stocker. Et maintenant qu'elle avait songé à ce compte à rebours imprécis, c'était comme si une panique avait gagné son coeur et jouait au tambour. VITE VITE VITE. Elle réfléchissait à tout allure, c'est à dire très mal, et fit la seule option qui lui passa par la tête, elle tenta d'enlever son manteau.

-Clover, prends lui les pieds !

Elle tremblait tellement que c'en était compliqué et que Clover avait eu tout son temps pour s’exécuter. En plus, pour ne rien arranger, la chinois semblait vouloir la mordre et finit par y arriver, dans un moment d'inatention, alors qu'elle avait finit d'enlever la première manche. La mère poussa un hurlement de douleur d'une discrétion merveilleuse. Elle tira avec son autre main pour enlever le manteau et le lança sur la tête de l'artisane. Elle tenta de faire lâcher prise mais elle était trop solidement ancré.

-Vite, Clover, j'ai mal !

Elle en avait presque les larmes aux yeux. Sa main droite, la mordue, prenait le dessous de l'aisselle gauche ou du moins tentait. Sa main gauche, avec le bouclier, prenait le dessous de l'aisselle droit, passant sous son dos et faisant un semblant de pression sur son bras. Le bouclier lui frottait les genoux quand elle avançait. Et pourtant, il le fallait ! Enfin reculer pour elle, jusqu'au trou. Mais reculer avec hâte je vous prie !
Et parce qu'elle avait toujours envie de crier et de pleurer, elle entreprit de chanter plus ou moins à tue tête "Abide with me" entrecoupé de quelques aïe pour se détourner de la douleur.

Résumé mé mé mé:
 






Event : Le Paint-Ball - Page 6 Fug6




Dernière édition par Mary le Mer 25 Avr 2018 - 7:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyMar 24 Avr 2018 - 18:39

"J’étais sur le toboggan quand il s’est écroulé." Avait commencé à expliquer Pretty sans semblait-il tant s'en formaliser que ça. "Y’a une barre de métal qui est tombée sur mon bras" La précision arracha une grimace au punk dont les yeux se dirigèrent automatiquement vers la blessure, la mine un peu inquiète. "Ça a pas l’air cassé mais ça fait mal."
- T'es sûr ..?
Le blondinet releva la tête vers l'Hérissé, un grand sourire fiché sur ses lèvres.

"Note que j’vais assez bien pour te tataner une seconde fois."

Le chasseur se mit à rire franchement cette fois, se passant une main sur le visage et s'approchant un peu plus de son camarade, mettant fin à toute distance et surtout à cette ambiance mi froide un peu bizarre qui mine de rien avait perduré.
Ils se retrouvaient.

"Tu voudrais quoi comme fleurs au dîner cette fois, Pachou ?"

- Je fais confiance au chef ! Qu'il répondit avec un regard pétillant, sourire joueur sur la bouille et ponctué d'un clin d’œil amusé. Son attention revint cependant assez rapidement à la blessure de la Fausseté.

"Fais voir ?" Tout en demandant, il avait fait un mouvement de menton vers le bras de l'autre, histoire de bien faire comprendre de quoi il parlait.
Il n'était pas soigneur, loin de la, mais voir ça de plus près lui permettrait d'être au moins sur que Pretty ne prenait pas de trop sur lui pour continuer.

"Ca faisait un bail n'empêche."
La voix d'Apache s'était faite un peu plus basse, plus calme, voir même un peu douce. Il était content de retrouver ce camarade la. Vraiment. C'était qu'en vrai, il l'aimait bien sa petite Candy Malice. "On pourrait.. J'sais pas. Faire un truc ensemble, après la partie ?" Ca faisait un peu bizarre, ça sonnait presque comme une demande de rencard. Ca le fit sourire un peu plus.
C'était surtout histoire de renouer pour de bon avec un petit gars qui finalement lui avait manqué.
C'était que celui la, il ne l'avait pas vu de tout le long de sa convalescence.
Ca faisait un bon moment. Pour de bon.
Ils avaient sans doute des choses à se raconter.

Résumé:
 






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 


Revenir en haut Aller en bas
Freckles
Freckles

♣ Chef des Livreurs ♣


✘ AVENTURES : 1729
✘ SURNOM : Le Lionceau
✘ AGE DU PERSO : Quatorze ans

✘ LIENS : you're running on unsolid ground

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyMar 24 Avr 2018 - 23:47

Il reste avec Blue jusqu'à l'arrivée des soigneurs, même après que le toboggan se disloque, qu'Apache ramasse Justice et que les cris de Pretty le rassurent sur son sort. Il reste à côté alors qu'on fabrique un brancard, il refuse violemment de repartir avec eux, s'en sort avec un bout de coton dans la narine droite et un pansement un peu ridicule. Et il regarde le groupe s'éloigner, Blue d'un côté, Justice de l'autre. Ça l'étonne un peu d'ailleurs. Il pensait pas, sur le moment, que ses tirs l'obligeraient à faire demi tour ;il se fait carrément trainer, la tâche de peinture s'élargit sur son ventre comme une auréole de sang bleu. Freckles regarde fixement le dos des  deux sentinelles s'éloigner mais il pense qu'à Blue et son hurlement et le bruit effervescent de l'acide sur sa peau.

Et puis le silence retombe.
Il compte dans sa tête. Deux de moins. Et à moins que quelqu'un d'autre soit dans le parc sans qu'il le sache, il en reste deux autres. Il reste Apache – Apache n'a pas suivi Justice, c'est sûr, et il reste Pretty. Où est Pretty ?

Il a quelques secondes d'inquiétude et puis il le voit, un peu plus loin. Visiblement indemne de la chute qui a réduit en ruines le toboggan de métal. Il lui tourne le dos et il parle à Apache. Freckles sent son doigt se serrer sur la gâchette du flingue à peinture – vide de toutes façons – mais on dirait que personne ne compte s'attaquer dans la seconde.
Il est pas sûr qu'ils jouent encore, du coup. Mais il entend, plus loin, des tirs et des cris dans le No Man's Land. Le monde ne s'est pas arrêté. C'est juste un temps mort, aucun diplomate n'a sifflé l'arrêt de la partie.

Alors il s'approche, un peu mal assuré.
Faudrait qu'il se signale à Pretty. Ils ont le champ libre pour se rendre au camp rouge, il s'en rend compte, et ils peuvent en profiter.

Mais Pretty le voit pas. Et Apache non plus. Il reste juste debout comme un idiot à quelques mètres d'eux, il ouvre la bouche pour parler et la referme, plusieurs fois, interloqué par l'échange qui se déroule sous ses yeux.
« T’es con. J’suis content que t’ailles bien. »
« Tu sais bien que j'suis increvable, Candy... Et toi, ça va ? »
« Um. »
« Ça a pas l’air cassé mais ça fait mal. Note que j’vais assez bien pour te tataner une seconde fois. »
« Ça faisait un bail n'empêche. On pourrait.. J'sais pas. Faire un truc ensemble, après la partie ? »

????????
Ok.

Freckles en conclut raisonnablement que ça suffit les conneries. Et fait volte-face. Incidemment la brume qui tombe est si épaisse qu'il le dissimule presque immédiatement aux yeux des deux imbéciles en train de flirter sur le champ de bataille. Il ramasse le sac à munitions silencieusement, remplit le chargeur qu'il a vidé sur Justice et le charge sur son épaule. Et puis il contourne Apache et Pretty, comme il contournerait un bout de mur en ruines, et se casse.

Même avec la brume, il se figure facilement la direction du camp des rouges. Suffit de suivre la direction opposée du leur. C'est ce qu'il se dit, en tout cas. Il se rappelle plus du plan B ou C ou Z, il croit pas que Buster aie prévu l'éventualité de lui tout seul sans l'aide ni de Pretty, ni de Blue, ni de Slant. Mais il verra bien sur place.
Avec un peu de chance, la brume compensera son horrible sens de la discrétion.


hrp:
 
Revenir en haut Aller en bas
Slant
Slant

♣ Sentinelle ♣


✘ AVENTURES : 136
✘ SURNOM : La Crevette
✘ AGE DU PERSO : 13 piges

✘ DISPO POUR RP ? : Come at me baby !
✘ LIENS : Kid
Homies
Face

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyMer 25 Avr 2018 - 9:43

Attention elle dit BEAUCOUP de cochonneries et c'est un peu gore



Elle touche blondasse dans le bide et l'épaule en poussant un cri jubilatoire.

"Bouffe toi ça blondasse !"

Mais son sourire disparaît vite quand la connasse arrive et que son chargeur est vide. Elle ouvre ses poches de manteau et découvre ses munitions : un grognement dissuasif s'échappe de ses lèvres mais la connasse s'en fout, elle peut pas bouger.

"- Eh ben, t'en a vraiment des boules.
- J'vais te les faire bouffer mes boules, connasse, qu'elle grogne comme le chien enragé qu'elle est."

La blondasse se traîne enfin jusqu'à elle et abat sa plaque de taule sur son poignet qui tient sa mitrailleuse. Elle pousse un hurlement de douleur, vraiment comme un chien blessé, alors que la fille continue de s'acharner.
Elle finit par lâcher son arme avant de se faire sectionner le poignet, les larmes aux yeux et toujours hurlante de rage et de douleur. Heureusement que blondasse est ralentie, sinon elle aurait perdu l'usage de son poignet à vie.

"Clover ! Faut qu'on se dépêche de la jeter avant qu'elle ne retrouve sa mobilité."

Et là elle comprend ce qu'elles ont comploté plus tôt : un œil vers le trou où la connasse est tombée et elle se met à hurler à en péter les tympans de tout le No Man's Land :

- Grosses putes j'vais vous crever toutes les deux, surtout toi blondasse, j'vais t'arracher la gueule avec les dents et t'faire bouffer la chatte de ta salope de pote ! Quand j'sors de c'trou vous êtes mortes enculées de vos mères !

C'est à peu près tout le vocabulaire injurieux anglais qu'elle a.
Et alors que la connasse lui enlève son manteau - son manteau trop class putain - elle tente de la mordre. Ses dents claquent dans le vide plusieurs fois avant de se refermer sur l'intérieur du poignet. Alors là c'est vraiment comme un pitbull chinois : elle serre les dents à s'en faire mal et tire un grand coup, arrachant peau, nerfs et faisant gicler une bonne dose de sang qu'elle se reçoit dans les yeux - protégés par sa frange - et dans la bouche qu'elle recrache en essayant de viser le gueule de la connasse.
Un sourire carnassier lui fend la gueule au doux son de la connasse hurlante.

"C'est qu'un avant goût salope !"

Mais elle peut rien faire quand elle se fait traîner vers le trou, son t-shirt remonte, elle peut à peine bouger la tête, les doigts et les orteils. Et hurler. Elle gueule et elle crache des insultes en chinois, en anglais alors que la connasse chante une chanson débile.

"J'vais t'enculer avec du verre pilé, t'ouvrir le bide et t'faire bouffer tes boyaux !"

Elle gueule tellement fort que tout le terrain doit l'entendre facilement. Même cet épais brouillard peut pas étouffer sa voix suraiguë poussée à son maximum.
Et le trou qui approche...


Tenue/aspect/arme:
 

Résumé:
 










Moodboard:
 


Dernière édition par Slant le Ven 27 Avr 2018 - 8:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Clover
Clover

♣ Artisan ♣


✘ AVENTURES : 95
✘ SURNOM : La Fourmi
✘ AGE DU PERSO : 14~15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours !
✘ LIENS : I believe in Simone de Beauvoir

Clover par Soni


Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyMer 25 Avr 2018 - 11:47


Finalement, l'Artisane parvint à désarmer son assaillante, bien que ralentie par les balle que cette dernière avait réussi à lui envoyer lorsqu'elle progressait.
Mary, qui semblait avoir retrouvé sa mobilité, s'était précipitée à sa suite, fouillant sans ménagements les poches de la bridée avant de se résigner pour, mieux, lui piquer son manteau, la gamine s'énervant et jurant comme mas possible.

"Même moi, je suis moins vulgaire..."

Pensa la Marionnettiste alors qu'elle s'emparait le plus vite possible -ce n'était pas aisé- de la mitraillette, comme le lui avait ordonné Mary.
Étrangement, pour une fois, cela ne dérangeait pas Clover d'obéir à un quelconque ordre. Il fallait aussi dire qu'elle avait moins de réticences avec la gente féminine -tout de même- et que la Mère des Soigneurs semblait être quelqu'un de tout à fait apte à s'entendre avec elle.
Pourquoi la contrarier en lui désobéissant, alors ? Et puis, elles ne pouvaient pas laisser une mitraillette sans utilisateur, quel gâchis ce serait. La jeune fille songea même à faire un échange d'arme entre son pistolet à eau modifié et cette magnifique petite chose tirant en rafales.

- Clover ! Faut qu'on se dépêche de la jeter avant qu'elle ne retrouve sa mobilité.

Lui lança la Sanglante, le minus se tortillant un peu plus vigoureusement et avec toujours autant d'insultes, comme si elle venait de comprendre ce qu'elles tramaient. Eh, elle devait sûrement avoir capté, si elle avait vu Mary tomber dans le trou un peu plus tôt.
Et alors que Clover prenait les pieds de la furie comme il était prévu, elle vit cette dernière mordre violemment la Mère des Soigneurs, n'arrivant pas à réagir de suite à cause de son ralentissement. Mais déja, la voilà qui se retrouvait avec le manteau de l'autre en plein sur le visage.

- Vite, Clover, j'ai mal !

- Je peux pas aller plus vite... je te rappelle.


Jamais elle n'avait entendu son nom être prononcé autant de fois dans la même journée. Lâchant sans trop de ménagements les pieds de la diablesse miniature, l'Artisane entreprit de nouer négligemment le manteau à sa taille, gardant ainsi avec elle et l'arme, et les munitions, traînant derrière son bout de taule qu'elle préssentait ne plus servir à rien maintenant.
C'est qu'elle était un peu chargée, ce qui la ralentissait encore un peu plus couplé à l'action de la peinture. Alors, elle regardait la Sanglante qui chantait à tue tête et l'autre qui essayait de crier encore plus fort, chacune paraîssant vouloir couvrir la voix de l'autre, alors que la distance entre eux se creusait.

Son pistolet en bandoulière sur l'épaule, ses munitions dans son sweet, le manteau de l'adversaire à sa taille et sa nouvelle mitraillette calée sous le bras, la Marionnettiste peinait à avancer, traînant son bouclier derrière elle de son autre main.
Limite la Mère des Soigneurs avançait plus vite que lorsque la blonde tenait encore les pieds de la bridée.

- Étant donné à quel point je suis chargée, je vais abandonner le bouclier ici pour boucher un minimum l'entrée de la crevasse.

Dit-t-elle le plus bas possible à Mary, une fois qu'elle rejoignit cette dernière près du trou. C'est qu'avec cette nouvelle arme, elle se sentait plus puissante encore... son bouclier la gênerait plus qu'autre chose.
En plus, pourquoi ne pas essayer de donner encore un peu plus de fil à retordre à l'adversaire en bloquant l'entrée ? Ce serait bien mérité étant donné comme elle les avait insultées jusque là. Peut être se refroidirait-elle même un peu. De toute façon, elle viendrait la chercher une fois la partie finie, si elle n'était pas encore sortie.
En tout cas, ce ne sont pas les deux autres qui se roulaient dans la poussière plus loin qui allaient la sortir de là -ou peut être pas tour de suite- Clover en était presque certaine.

Pourtant, dans un sens, l'ennemi pourrait aussi le récupérer après, ce bout de taule servant de bouclier. Au pire, ce n'était pas le plus important, ils pouvaient bien avoir seulement un bout de taule pour se protéger au lieu de deux, échange de bons procédés après ce qui venait de se passer dans le No Man's Land.
S'exécutant alors, l'Artisane posa son bouclier sur l'entrée du trou, le rendant encore plus sombre qu'il ne l'était déja. Et, en guise de cadeau d'adieu, elle se servit dans les poches du manteau nouvellement acquis puis lança quelques billes dans le trou, pensant réussir à toucher miraculeusement la prisonnière.

- Si tu te sens d'attaque, on peut tenter une percée !

Glissa la jeune fille à sa nouvelle amie et équipière, avant de se diriger le plus vite possible -une fois encore, ve n'était pas aisé, mais elle retrouvait leeentement mais sûûûrement sa mobilité- vers le camp des bleus.


En bref:
 






tumblr_mwku0kPCNE1t0ekd2o4_500.gif



Event : Le Paint-Ball - Page 6 Sleep210
By @Pastal
Revenir en haut Aller en bas
Grumpy
Grumpy

♣ Chef des Artisans ♣


✘ AVENTURES : 91
✘ SURNOM : Le Mal léché
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS : Lorsque la grotte gronde......c'est que l'ours n'est pas loin

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyJeu 26 Avr 2018 - 9:50

Les autres ne répondirent pas à sa question, ça commençait à l'agacer qu'on l'ignore. Il s'était donné à fond merde ! Il avait pas chaumé, même s'il était pas bien et qu'il avait mal aux poumons. C'était bon à la fin quoi : on remettait en question ses compétences de chef, son groupe voulait pas de lui, et maintenant on ne l'écoutait même pas dans un foutu jeu de merde !

Il commençait à monter en pression le Mal-Léché, et à grogner de plus en plus dans son coin. Ça montait en graine, lui pompait la tête et le sentiment d'injustice lui collait les larmes aux yeux et la boule au ventre.

Puis il entendit les cris. En vrai ça faisait un moment que tout le monde gueulait en fond sonore mais là ça ressemblait vraiment aux hurlement d'un goret à l'abattoir. Enfin si le goret avait pu être vulgaire.
Il était peut-être pas toujours sympa l'artisan, mais les connexions se faisaient vite dans ses neurones de cogiteur. Il se souvint des compte-rendus de Tool avant que la brume ne commence à leur lécher les orteils : ça chauffait au no man's land, et Clover était sur place. Merde, et si c'était elle qui avait un soucis ?
Il était bien incapable de reconnaître la voix de Slant puisqu'il ne l'avait jamais entendue, et ça lui semblait évident que cette grognasse de Clover était bien capable d'avoir un langage aussi fleuri. Un de ses artisans avait peut-être un problème, un problème grave.
Et si c'était le moment de jouer les héros ?
Il était pas un foutu planqué ! Il était un chef, un vrai, et il pouvait agir pour aider les gens ! Marre d'être vu comme un tire au flan, marre que tout le monde soit méchant alors qu'il faisait de son mieux !
Il allait intervenir.

Putain c'était l'idée la plus con du siècle. Pourtant ça lui paraissait pas mal.

Pris dans son élan d’héroïsme – et surtout le besoin de fermer son caquet à Justice – il se redressa et alla chercher lune des armes restantes, la première qui lui tombait sous la main.
Il oublia de prendre des recharges.
« Tool, j'vais voir c'qui s'passe, j'vais aider les autres. Gaffe à pas foutre les pieds dans les pièges, j't'ai laissé le papelard vec les emplacements »
Bonne chance pour y comprendre quelque chose. Grumpy n'avait jamais eu un don pour les schémas.

Sans attendre une réponse de son allié, Grumpy inspira un grand coup et fonça droit devant, tout droit.
Enfin il lui semblait.
C'était quoi cette purée de pois, il était où ? On voyait même plus ses pieds nus dans tout ce bordel. C'était flippant en plus.
AH. c'était quoi ce bruit ? Ah non, c'était son souffle. Merde alors. Ça faisait un bruit de rustine percée. Il flippait en avançant lentement, tâtant le sol du bout du pied pour vérifier qu'il allait pas se dérober sous lui.
Ca gueulait de plus en plus et heureusement d'ailleurs. Mais quelle idée à la con de foncer comme ça ! Il était malin pourtant, il aurait pu penser à s'attacher à un truc du camp avant de filer ! Ou à dérouler un bout de corde.
Sauf qu'ils en avaient plus, à cause des pièges.
A défaut d'autre chose il pointa son arme pour commencer à tirer des boules de peinture à distance régulière, histoire de s'y retrouver.

Plus il avançait, plus ça braillait, et ça ressemblait pas du tout à la voix de Clover. Il était plus très loin maintenant. Il essaya de tirer une autre boule de peinture mais rien ne sortit.
Ah. Merde. Il venait de comprendre qu'il avait pas pris de munition ce crétin.
Il venait de décider qu'il aiderait la personne quelle que soit sa couleur, lorsqu'il repéra deux autres silhouettes pas loin, en n'ayant aucun idée de qui était qui et de ce qu'ils faisaient.
Ah. Merde. Encore.
Il pouvait pas vraiment faire demi-tour et se tailler en plus. Avec sa respiration d'aspirateur asthmatique, c'était dur de le rater.


Résumé:
 






Grumpy grogne en #33cccc

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Bleach10
Revenir en haut Aller en bas
Smoke
Smoke

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 474
✘ SURNOM : Le Rieur
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : The smoke fills my lungs with the need to laugh.

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptySam 28 Avr 2018 - 21:40

Le temps que Smoke s'attaquât aux gravats qui coinçaient la jambe de MadMax, celle-ci avait fait de la purée avec le chien zombie. Ce qui n'était pas vraiment étonnant, en soi. Elle n'était pas du genre à se laisser marcher sur les pieds (même si les débris avaient réussi, sur ce coup-là).

- Foutraille, Smoke, C'Plum qu'tait passage ?
Ouais, c'était Plum, confirma Smoke.

Pendant que le trio libérait MadMax, celle-ci posa toute une série de questions plutôt bien pensées. Mais il fallait décider vite, et ils ne pouvaient pas être certains que leur décision serait la bonne. Après un rapide conciliabule, ils décidèrent de jouer l'offensive. Après tout, de ce qu'ils savaient, seule Plum était passée en direction de la base bleue, tandis qu'ils pouvaient arriver à trois sur la base rouge si tout se passait bien pour eux. Ça valait le coup d'être tenté.

Sur l'indication de Smoke, le trio pénétra dans la réserve de la supérette pour se servir en pétards et autres feux d'artifices. Puis ils décoincèrent la porte qui menait à la partie magasin et firent un rapide tour d'horizon de la salle.

La pièce était encombrée de larges étagères métalliques typiques de grandes surfaces, mais il n'y en avait pas deux alignées. Certaines étaient par terre, d'autres juste de travers. Certaines semblaient avoir pris des coups. Et elles étaient globalement vides. Les quelques objets visibles çà et là n'avaient pas grande cohérence entre eux. Un déodorant en spray odeur citrus était appuyé en équilibre précaire contre une boîte de conserve de 500g de petits pois (Smoke se demanda fugacement s'ils étaient mangeables, décida que sans doute pas, puis songea qu'ils n'étaient peut-être pas plus dangereux que la cuisine de Sugar, même s'il avait autre chose à faire que prendre le risque de tester). Un rouleau de scotch industriel servait de trône à un petit vélociraptor en plastique. Une bouteille en verre d'un litre et demi, vide mais intacte, avait roulé contre un mur. Un pot de 12L de peinture (rouge) dépassait de sous une étagère. Il y avait des cartons vides en vrac au milieu de ce qu'il restait des allées.

C'était pas un arsenal, mais c'était pas plus mal. Ils auraient eu du mal à transporter un arsenal, et laisser des armes sur place pour d'éventuels maraudeurs rouges n'était clairement pas une bonne idée. Cela étant, MadMax et Whistle semblaient avoir des idées intéressantes…

Smoke enjamba les étagères qui barraient son chemin pour se rapprocher de l'entrée principale et jeter un coup d'œil dehors en restant contre le mur. Pas de mouvement à l'horizon. Il entreprit donc de recharger son arme (pomper le soufflet, mouliner la moulinette ; pour les billes c'était bon, il y en avait encore dans tous les tuyaux). Puis il regarda de nouveau dehors.

On a du brouillard qui se ramène, prévint-il, et c'est une vraie purée de pois...


Résumé :
 
Revenir en haut Aller en bas
Peekaboo
Peekaboo

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : La Mauvaise Herbe
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : .
☄️ BOUH
☄️ BWAAAAH


Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyDim 29 Avr 2018 - 17:38

tw propos grossiers !




Tu me cognes !!!

Allez

Fais comme t'as toujours
toujours fait

Tu me cognes !

Comme au premier jour...


Ça résonne, dessous sa respiration, dans un bruit de métal, ça résonne.
Peekaboo se plaque, un peu doucement, en tremblant, contre Dusty. Il lui mord l'épaule mais sans force, alors ça ne fait même pas de trace, à part une trace de bave. Il rigole encore plus doucement, c'est peut-être ça qui le fait trembler. Son rire ressemble à un pneu dégonflé. Pourtant il peut pas s'arrêter.

Il y a un tas de bruits autour d'eux, qui s'agglutinent sur le bruit que fait la respiration de Dusty. Quand Peekaboo ouvre les yeux (jusque là ils étaient fermés) il voit plein de fumée. Autour d'eux, il n'y a que de la fumée.
Alors il a une drôle de pensée, il se demande : est-ce que c'est Dusty qui a fait ça ? Une pâquerette tombe de sa tête.

Un cri.

Slant... Elle a perdu.

C'est la première chose qu'il se dit oui.

Un souffle rauque, très rauque.
Dans la fumée, Peekaboo l'aperçoit. Il a l'impression que le monde tourne très lentement, pourtant tout se passe en quelques secondes.

Un zombie. De l'apocalypse.

Son rire le fait trembler encore un peu, contre l'épaule de Dusty.

Il va te manger. Il a du manger Slant. Et les deux filles aussi.

C'est dur de dire s'il y croit pour de vrai, s'il est à moitié délirant, ou alors si c'est juste qu'il joue. C'est impossible de dire.

BOUFFE TA CHATTE SALE ZOMBIE ! il beugle et sa voix se casse vers la fin, et ça fout de la bave rougeâtre partout.

Il gémit un peu parce qu'il a mal, mais son rire ponctue toujours ses phrases, un peu comme un tic.

On entend encore Slant, parce qu'il a mangé que la moitié de son cerveau ! ... Si je le tue, je gagne la partie. Si tu le tues, tu gagnes.

Il s'écarte, cherche son arme à tâtons. Il a du oublier que c'était de la peinture.

JE VAIS TE VENGER SLANT !!

Il éclate d'un rire tout vrillé.
Ça lui rappelle un souvenir, mais trop loin pour voir les contours.


résumé:
 









Peekaboo gueule en seagreen.
.....



cadeau de Mary:
 

cadeau de Dusty:
 

Revenir en haut Aller en bas
Ancien Perdu
Anonymous

Invité



Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyDim 29 Avr 2018 - 19:34

"Slant elle a perdu."

Le rail d'un hurlement écorche les tympans. Qu'est-ce que c'est, c'est moche comme cri. Dusty tend l'ouïe, plisse des yeux. Comme à la chasse.

D'où ça vient ? Il voit rien dans la forêt de béton toute cassée Dusty. Ça appelle même pas à l'aide, ça jure c'est tout. Comme Dusty et Peek. Comme les chiens.

C'est là que Peekaboo définit la nouvelle règle du jeu. Pendant qu'il bave le rouge puis se redresse comme une motte de terre prête à retomber n'importe quand, il définit.

TUER

Dusty dresse les oreilles comme le doberman, il écoute. Si je le tue je gagne. C'est difficile de comprendre à quel point ils fonctionnent comme un Cerbère à deux têtes, ils s'activent en même temps avec des idées presque pareilles. Ça fait peur.

Ses genoux craquent et son dos se déploie.

Il s'enfonce dans le fog et il accélère. De plus en plus le cri augmente, c'est qu'il est près. Il est près mais il voit pas du tout la source des hurlements, Dusty. Au lieu de ça il aperçoit des silhouettes qui se promènent dans l'écran blanc. C'est quoi.


C'EST LE ZOMBIE
C'EST LUI LE RESPONSABLE DE LA MORT DE SLANT



Soudain chien féroce se réveille. Il a pas d'armes mais il a les crocs, les poings, le corps qui s'élance après le couple au loin. Dès qu'il est près, suffisamment, il saute sur la silhouette la plus proche. La première qui s'échoue sous lui. Ça fait un cri de fille. Encore.

- Bâtard. BÂTARD !!!

Il empoigne un col.

- RENDS-LA ! La fille jolie, tu l'as BOUFFÉE ?!

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2247

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyLun 30 Avr 2018 - 22:51

Paint-Ball

 



Le sol ne s'arrête pas de trembler.
Ce ne sont plus juste des vibrations, c'est comme si le bitume était sur le point d'exploser. Les combattants du No Man's Land, dont la violence ne s'est faite que plus sauvage encore, sont ceux qui le ressentent plus durement ; mais les trépidations se propagent jusqu'en dehors du terrain. Et ça gronde. Plus fort maintenant. C'est peut-être un bruit que les enfants des villes trouveront le plus familier.
Et le sol se fend de toutes parts, des crevasses plus larges zigzaguent, le terrain s'affaisse par endroits, de larges morceaux de béton volent dans les airs sous la pression de ce qui se trouvait, jusqu'alors, dans les souterrains.

La créature hurle. Elle a crevé le sol et se dresse au dessus du No Man's Land. Certains enfants, trop habitués à l'île et ses monstres, verront une drôle de chimère serpentine. Mais cette bête là n'a rien d'organique. Elle est faite de ferrailles, de rouille et de câbles. C'est un métro, dont la conscience a fusionné à celle des zombies qui le hantent, et qui vous regardent à travers les vitres des quatre wagons.
Comme eux, comme le chien, comme chaque habitant de la ville post-apocalyptique, le train n'est tourné que vers la destruction.

Slant a fait les frais de cette apparition. D'importants gravas lui tombent dessus, mais plus grave : les contraintes appliquées au bitume compressent la crevasse dans laquelle elle est bloquée la déforment et la compressent. Rapidement, elle se fait enterrer vivante.
Le train s'attaque ensuite au petit groupe le plus proche de lui. D'un mouvement brusque, il tente de détruire le sol autour de Dusty, Peekaboo et Grumpy

Si les diplomates sifflent la fin de la partie, il n'y a plus personne pour les entendre. Le No Man's Land s'est changé en lieu de désolation.
Le reste des joueurs est sauf de la menace, pourtant. Au camp rouge, juste sous les yeux de Freckles qui s'en est assez approché, un drapeau rouge est planté près du bulldozer. Le véritable drapeau, en revanche, est en sécurité dans le fusil de Plum, chargeant le camp bleu. Dont le drapeau, lui, repose dans l'herbe du parc, à quelques mètres seulement de là où Apache et Pretty se tiennent. Mais sans leur aide, qui sait ce qu'il adviendra de leurs camarades ?

Est-ce qu'il est toujours question de gagner un jeu de paintball, vraiment ?


_____________

État du terrain au début du tour:
 


► Ça se voit peut-être, on arrive sur le « boss final » de l'event. Pour l'instant, la durée du tour est mise à deux semaines, donc jusqu'au 14 mai, mais ça peut bouger en fonction de ce qui se passe ou pas.
► Il y a plusieurs moyens de se tirer de la situation proposée. Réussir à tuer les cinq zombies présents dans le métro (4 wagons plus la cabine du conducteur), ou l'endommager extérieurement avec tout ce dont vous disposez (inventivitééééé). C'est également toujours possible de terminer le jeu suivant les règles, qui sait ce qui se passera.
► Des posts Mjs pourront être glissés pour réagir à vos actions si nécessaire !
► N'oubliez pas le résumé, les règles habituelles, et niquez tout !



_____________




Résumé rapide du tour précédent:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org
Apache
Apache

♣ Chasseur ♣


✘ AVENTURES : 1498
✘ SURNOM : L'Hérissé
✘ AGE DU PERSO : 16

✘ DISPO POUR RP ? : C'est chaud mais j'suis ouvert d'esprit.
✘ LIENS : Punk z'nat dead
A bas la hiérarchie!

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyMar 1 Mai 2018 - 22:14

Ouais, ils discutaient pépères, les deux révoltés, et puis quoi ? Pourquoi pas ?
Pourquoi pas ?
Bah ils allaient vite le savoir.
Les évènements s'étaient quelque peu calmés, et s'il y en avait bien un qui en avait réchappé sans une seule égratignure, pas même une goutte de peinture, et bien c'était Apache.
Frais et dispo, le chasseur n'avait pas pris en pleine gueule l'impacte de cette partie de paintball qui tournait sévèrement au vinaigre pour d'autre, il ne réalisait donc pas vraiment de la gravité des faits, d'autant qu'il n'était pas au centre même de l'action; le no man's land, la ou se concentrait toute la violence et toute la souffrance de ce jeu qui n'en était plus vraiment un.
L'avait-il de toute manière été un jour, réellement ?
La n'était pas vraiment la question, car alors que doucement, une brume se levait et qu'il discutait avec le blondinet qui lui servait de camarade, un quelque chose attira l’œil du punk, lui faisant légèrement dévier le regard pour qu'il se pose sur le sol, a quelques pas de la.

Il rêvait, n'est ce pas ?
C'était certain.
Il avait rêvé ?
Car oui, puisque la brume s'était belle et bien installée, désormais, au sol, il n'y avait plus rien à voir mis a part cette masse blanche et volatile, poussière fumeuse et pâle...
Les yeux noirs du garçon revinrent alors à ceux clairs de son interlocuteur, mais son esprit, lui, voguait ailleurs.
Toujours à ce qu'il avait entre-vu.

Alors, silencieusement, sa main se crispa un peu plus sur le truck du skate qu'il tenait, la mâchoire de l'Hérissé se contractant brièvement juste avant qu'à toute vitesse, il ne passe à l'action, repoussant sans trop de violence Pretty et se précipitant au sol, attrapant sans voir ce qu'il attrapait et détallant comme un fou dans la direction opposée !
Le jeu !!!
T'es sérieux, mec ??? LE JEU ???

Et dans la main de l'iroquois, c'était bel et bien le drapeau bleu qu'il y avait et qui volait derrière lui de toute sa couleur !

"SAAALE TRAIIIiIiiitre !" Qu'il entendit brailler, et ni une ni deux, ne souhaitant pas se faire rattraper trop vite par La Fausseté qui bien sur avait l'air parfaitement en pétard, Apache jeta son skate devant lui, sur le bitume gris recouvert de brume, avant de sauter dessus et de partir comme une flèche, disparaissant comme de rien dans cette fumée opaque qui les entourait. Il eu cependant malgré tout le temps de se recevoir une balle tirée au dernier instant par son camarade furieux qui le toucha juste derrière l'oreille, le faisant grimacer et éclaboussant ses cheveux et même son visage dans la foulée.
Il secoua la tête, se passant une main sur l’œil et la joue pour en retirer l'excédant de bleu qui avait manqué de l'aveugler malgré que l'attaque ne vienne de derrière lui.

Pourtant, sa course ne s’arrêta pas si loin de la alors que soudainement, le sol se mettait a trembler de toute part, violemment, le forçant à piler, mettant tout son poids sur l'arrière de la planche afin qu'elle se soulève a moitié et ne freine à sa façon, le bois raclant le sol jusqu'à ce qu'il ne soit de nouveau à l’arrêt.
Bordel, il se passait quoi ???

Et la, devant ses yeux éberlués, plus si loin de lui maintenant, ce qu'il prit dans un premier temps pour un immense serpent grinçant et rugissant transperça l'asphalte avec une violence sans précédent, changeant ce qui était un terrain avant ça en de vastes ruines, détruisant tout sur son passage !
Estomaqué, la bouche entre ouverte et les yeux écarquillés, Apache n'arrivait plus à bouger ni même à quitter la chose des yeux !
C'était immense, énorme, et surtout putain de dangereux !
Déjà à ses oreilles, les cris de détresse lui parvenait, et ce fut ce qui le tira pour de bon de sa contemplation nerveuse.
Il fallait faire quelque chose...
Sans même y penser, le chasseur noua rapidement et solidement le drapeau à sa taille, l'enroulant autant que possible, puis, il poussa avec force de sa jambe gauche, reprenant de la vitesse juché sur son skate, fonçant droit vers la zone dévastée par ce qui était en réalité un métro enragé.

Un putain.

De métro.

Fou.


Les premiers participants à apparaitre dans son champ de vision furent Dusty, Peekaboo et Grumpy qu'il reconnu assez rapidement, malheureusement, il semblait justement que ce soit vers eux que la bête de fer concentrait tout ses efforts.
Il fallait les aider !
Apache n'avait rien d'un héros, du moins, il ne lui semblait pas, mais la, tout de suite, devant l'urgence de la situation, il n'y avait pas a tortiller du cul cent ans !
Mais comment faire ????
Comment arrêter cette... ce...

CETTE PUTAIN DE LIGNE 7 !

Alors que le serpent mécanique s'acharnait à ce qui semblait labourer le sol avec une brutalité inouïe, Apache, lui, fonçait à toute allure vers celui ci, évitant les plus gros gravas, parfois de justesse, penché presque à ras du sol pour prendre plus en vitesse encore, et alors que le monstre tournait une fois de plus, arrachant le bitume sur son passage et rugissant de feraille angoissante, L'Hérissé bouscula brutalement Peekaboo qui manqua de se faire éclater le crane par un éclat de sol.
Une fois son ex collègue chasseur expulsé et il espérait hors de danger immédiat, le punk tenta de freiner, tournant violemment son skate afin de ne pas lui même percuter le métro, mais ce fut sans succès et le pauvre garçon se retrouva propulsé contre l'une des vitres, retombant violemment en arrière, roulant même sur quelques mètres, à moitié sonné sur le coup.
Fort heureusement pour lui, malgré la brutalité de l'action, il parvint à se remettre debout, marchant tout de même quelque peu de travers avant de réussir à s'éloigner quelque peu juste avant de se retourner, avisant l'immense bestiole qui n'en était pas vraiment une, repérant ces mains morbides qui frappaient aux vitres accompagnées de gémissements typiques.

Comment arrêter cette chose... ?
Un vif coup d’œil vers l'une des portes de l'appareil et il se jeta dessus, tirant comme pas possible, cherchant à les débloquer sans succès ! Tordu par le choc, celles ci ne répondaient plus, complètement bloquées.
"Merde !!!" Qu'il cracha, à bout de souffle.

Sans réfléchir plus longtemps, Apache sauta de nouveau au sol, récupérant sa planche de skate qui trainait toujours la et retourna tout en hurlant sa rage vers l'une des vitres sales et déjà fendue lézardée du métro taré, frappant de toute ses forces dans l'idée de la briser pour de bon et qui sait, peut être s'y introduire ensuite !


Résumé:
 






"Si tu ne trouves pas une raison pour vivre, trouve une raison pour mourir."
"I aspire to inspire before I expire"
"Live fast die fast"


Justice veille.:
 




Dernière édition par Apache le Mer 2 Mai 2018 - 12:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Grumpy
Grumpy

♣ Chef des Artisans ♣


✘ AVENTURES : 91
✘ SURNOM : Le Mal léché
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour le moment !
✘ LIENS : Lorsque la grotte gronde......c'est que l'ours n'est pas loin

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyMar 1 Mai 2018 - 23:12

Tout se produisit si vite, que Grumpy se demanda à quel moment il avait sniffé des matières bizarres. Dans l'ordre arrivèrent les événements suivants : on le prit pour un zombie, on mit sa tête à prix, quelqu'un le dépassa pour courser Peter seul sait qui, le sol se mit à trembler puis à se disloquer, il évita de justesse un trou qui faillit l'envoyer dans une bouche de l'enfer et un serpent composé d'une matière inconnue fit son apparition, pointant vers le ciel sa grosse carrure pas franchement rassurante. A ce moment-là il prit conscience qu'il avait la bouche grande ouverte, et que la personne en danger l'était probablement encore un peu plus vu que ses cris avaient cessés, et que le trou d'où s'échappaient les injures venait de littéralement disparaître.

Son cerveau disjoncta sous l'effet de la panique et d'une bonne grosse dose d'incompréhension. Grumpy était un être pratique, concret, cartésien – même s'il ne connaissait pas ce vieux pote René – et il n'était donc pas du genre à penser qu'une partie amusante de jeu avec de la peinture pouvait finir par un affrontement de Saint Georges face au dragon.

Grumpy tourna la tête vers cheveux verts tout près – comme d'habitude il n'avait pas retenu son nom et savait juste qu'il était trop timbré pour son bien – mais le bonhomme ne semblait pas vraiment conscient de ce qui se produisait juste sous ses yeux. Malgré la présence d'un ennemi quelque peu agressif, le verdin semblait bien décidé à lui faire la peau, ce qui fit monter chez le Mal-Léché un nouveau sentiment d'injustice. Même les gens qu'il ne connaissait pas lui en voulait, c'était un comble ! C'était presque plus agaçant que le serpent qui... OH PUTAIN QUI FONCAIT SUR EUX.
Sincèrement, Grumpy ne sut jamais expliquer d'où lui vint le réflexe qui lui sauva le cul, tandis qu'une fusée rouge fauchait l'autre timbré pour lui sauver les miches. Il lui sembla reconnaître l'allumé punk au t-shirt de chaton, qui filait sur une sorte de planche à roulette vers...
Non mais il était complètement timbré ! Il était littéralement en train de se jeter dans la gueule du... de... de ce truc indéfinissable. Fallait être complètement allumé du siphon. Il leur manquait tous une case putain !

Il devait se tirer d'ici et vite. Et l'autre là, qui réagissait toujours pas. Il méritait des paires de baffe l'enragé. Ah mettre à prix la tête des gens on savait faire hein, mais prendre conscience qu'un énorme truc inconnu voulait vous bouffer le cul, c'était une autre affaire !
« PUTAIN BOUGE TON FION ! »
Il avait crié. Par réflexe, par peur, parce que le monstre faisait un nouvel écart dans leur direction et que s'ils ne bougeaient pas ils allaient y rester !
Grumpy avait laissé mourir beaucoup de gens, des gens qu'il avait oublié. Alors pourquoi sauva-t-il celui-là ? C'était un mystère, surtout qu'il n'était ni fort, ni courageux. Toujours est-il que son bond sur le côté leur permit à tout deux d'esquiver un nouveau coup, et les fit également rouler jusqu'au trou profond qu'avait creusé le ver en naissant. Un trou dont Grumpy n'avait pas vu les bords, cachés dans le brouillard et au fond duquel Peekaboo et lui terminèrent leur course.

Il poussa un cri de douleur lorsque sa tête heurta une pierre. Heureusement pour lui son partenaire amorti sa chute, le corps bien présent sous lui. Ils s'étaient écrasés sur une avancée rocheuse, donnant sur une espèce de trou très profond, presque une grotte, d'où lui semblait monter des bruits étouffés. Il se redressa en se frottant la tête, les larmes coulant sur ses joues sales.
Il fut saisi d'une énorme quinte de toux puis de tremblements incontrôlables.
Grumpy ne jouait jamais les héros, parce que tous les héros mourraient sur l'île. Surtout lorsqu'ils se retrouvaient coincés au fond d'un trou de ver en compagnie d'un méga taré.

résumé:
 






Grumpy grogne en #33cccc

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Bleach10
Revenir en haut Aller en bas
Peekaboo
Peekaboo

♣ Grimpeur ♣


✘ AVENTURES : 35
✘ SURNOM : La Mauvaise Herbe
✘ AGE DU PERSO : 15 ans

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : .
☄️ BOUH
☄️ BWAAAAH


Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyMer 2 Mai 2018 - 23:23

Peut-être que tout se passe vite, mais pour Peekaboo c'est au ralenti.
Quand il court en direction de Grumpy, en hurlant si fort qu'on dirait que son cri est en dehors de lui, il sent chacun de ses pas frapper le béton en résonnant, et chacun de ses muscles tendu dans l'expectative de la violence.
Tandis qu'il court, un paysage de film apocalyptique se dresse derrière lui, avec une pluie de gravas digne de la fin du monde. La voix enragée de Dusty lui parvient et enfle son coeur un peu plus. Tout explose. Tout est parfait.

Il veut tirer sur Grumpy, mais un morceau de bitume éclaté vient percuter son poignet. Il gémit, sans cesser de courir – il a peut-être oublié qu'il court. Grumpy est toujours une silhouette, un zombie, mais il a le temps de distinguer une expression dirigée vers le paysage qui grandit derrière lui.
Il est le seul à ne pas entendre le typhon de bruits. Des tas de cailloux s'abattent sur sa peau déjà toute bariolée, mais pour lui tout est encore au ralenti.

Il se retourne enfin, mais il a pas trop le temps de voir, parce que BAM !!!
Il lâche un son haché puis son arme, avant de tomber à plat ventre sur le sol déchiqueté. Ça tremble, c'est chaud. Il a percuté le béton en plein sur le menton, ça pisse le sang. Il a un peu envie de pleurer, et puis ça passe presque d'un coup. Il se redresse péniblement, ses oreilles sifflent. Il retire son plastron en tôle car ça le gène.

PUTAIN BOUGE TON FION !

Ses yeux turquoise cherchent l'origine de la voix. Derrière lui, le paysage gronde, Peekaboo n'a toujours pas compris qu'il y a un métro qui le mangera, le tuera, pour de vrai. Où est le zombie ? Où est Dus...

BAM !
Encore. Presque aussi fort. Peekaboo roule, son coeur est resté là-bas, il rit comme on pleure. Il se sent tomber et ne dit rien du tout. Il sert fort son pistolet à peinture. Il s'écrase, ça lui coupe toute la respiration pendant plusieurs secondes, la panique éclate dans ses yeux.
Grumpy s'abat sur son dos, mais Peekaboo ne comprend pas trop.


Ça tousse. Peekaboo se redresse. Son souffle est comme celui d'un sifflet pété. Ça l'angoisse un peu.
Grumpy tremble comme un camé, ça fait encore plus peur.

Arrête Grumpy ! il crie, parce que oui tu vois il t'a reconnu et il connait ton nom, on s'y attendait pas, et sa voix est encore plus éraillé que d'habitude, comme s'il avait plus de voix.

Il lève le bras, celui avec le poignet qui fait mal, serrant le poing et les dents :

Arrête de trembler !!!!

Il se détourne, essuie sa morve avec sa main. Il vérifie qu'il y a personne. Pas de zombie. Pas de Dusty. Est-ce qu'ils resteront là toute la vie ?

C'est quoi ?

Quand Grumpy arrive à lui répondre, Peekaboo ouvre des grands yeux, mais pas choqués, juste intrigués. Il essaye d'imaginer, mais c'est difficile. Il s'approche, observe la surface du train qui se contorsionne. En haut, on entend des sons de bagarre, de souffrance et d'effort. Il reconnait la voix d'Apache.

Puis...

Tu as entendu ?

C'est dingue, lui qui capte rien, qui a même pas vu qu'un METRO VIVANT fonçait sur lui, il entend ça.

C'est...

Il se précipite vers la bouche de la grotte.

VIENS GRUMPY !

Il a pris un ton de gamin dans les films, un ton de de héros pas du tout naturel, et puéril aussi. Des brins d'herbe tombent par terre à chaque enjambée.
On voit presque rien dans la grotte. Mais on entend. Il entend, lui. Y a quelqu'un ici. Y a Slant. Ça pue, ça sent le chiotte bouché. C'est pas une grotte comme dans la Jungle. C'est lisse, très étroit et rond, un tunnel, et y a du verre brisé. Et des bruits d'eau. Et ça pue.
Peekaboo se tient aux parois pour avancer, tout ployé.
Il respire tellement fort on dirait vraiment un chien maintenant.

Il se cogne contre une paroi, face à lui, il avait pas vu. Elle est toute fissurée, en fait c'est un amas de pierres !!! Ou de morceaux de sol, Peekaboo sait pas, mais derrière y a une voix.

GRUMPY ! Tu m'aides ! On enlève ça ! ALLEZ PUTAIN ! Si tu m'aides pas je te jette dans l'eau !!! Bon là y a pas d'eau mais il en a entendu à un moment. J'ai toujours mon pistolet j'te rappelle.

Ça le fait sourire.
Peut-être qu'il pourra le garder après ?


résumé de ce post dramatiquement long:
 









Peekaboo gueule en seagreen.
.....



cadeau de Mary:
 

cadeau de Dusty:
 

Revenir en haut Aller en bas
Sense
Sense

♣ Diplomate ♣


✘ AVENTURES : 105
✘ SURNOM : L'indécise
✘ AGE DU PERSO : 15 candles (approximately)

✘ DISPO POUR RP ? : Pas pour l'instant
✘ LIENS : I don't need to worry about identity theft because no one wants to be me.

Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 EmptyJeu 3 Mai 2018 - 18:09

Sa tête va exploser, bordel. Le souvenir de l'impact revient pas de suite, donnant l'illusion qu'elle s'est mangée un mur à la place. Jusqu'à ce que la scène repasse dans son crâne et que ses yeux s'ouvrent. Bon, c'est pas pour dire, mais niveau douleur merdique, Sense doit être dans son top dix personnel. Y'a un bandage au milieu de sa chevelure, qui est encore un peu poisseuse par endroit. Le reste ça va, y'a quelques dégâts mineurs, mais rien qui pourrait la buter. Le soigneur à ses côtés (le big boss elle note) l'aide à se redresser.

Manquerait plus qu'une commotion ou un truc chiant dans le style. Sense écoute pas vraiment son médecin, plus préoccupée par les hurlements (certains humains, d'autres qui font plus… Disons moins vivants) qui résonnent un peu plus loin. La jeune fille note quand même qu'il faut qu'elle reste en observation, donc pas de sortie héroïque au risque de clamser. Elle a été mise au tapis pendant pas si longtemps et déjà c'est le bordel. Est-ce que tout le monde va bien ? Plum a toujours le drapeau ? Trop de questions d'un coup. Un moment, Sense presse son visage contre ses mains, prenant de grandes inspirations. La tête lui tourne, ce qui est désagréable. Vaudrait mieux qu'elle reste assise, elle suppose tout en se levant à la place.

Au moins, l'adolescente fait gaffe à ses mouvements. Rien de brusque. Soul parle d'un timeout pour sa pomme contre lequel elle tente brièvement de se défendre pour abandonner. Il est meilleur qu'elle dans le domaine, le doc'. Demander ce qu'elle a manqué serait un peu malvenu, vu qu'elle a rien foutu là, outre dormir. Les diplomates qui usent de leur sifflets sont un bon indicateur que le paint-ball est devenu secondaire. Avec des pas lents, elle quitte la tente, après avoir lancé un regard désolé à Soul. C'est qu'elle peut pas laisser tomber son équipe. Dehors on y voit plus rien, ce qui la rassure pas. Honnêtement, elle n'est pas certaine de pouvoir faire quoi que ce soit, pour le coup.

« Hey Tool, t'es tout seul ? Grumpy est pas avec toi ? » Son regard glisse sur l'artisan une fois qu'elle a fait demi-tour pour retourner à l'intérieur. Même s'il est pas blessé, ça doit pas être une situation agréable d'être coincé là avec eux. Sense note enfin que Justice est là également, en train de se taper un bon petit roupillon. Pas qu'elle souhaite le secouer outre mesure, mais y'a pas le choix. « Fin de la sieste, c'est la merde ! » Au moins, l'Indécise a la décence de pas le secouer, par peur d'aggraver ce qu'il a. Ah, est-ce qu'ils ont des armes avec dans le coin ? Faut pas rester là à rien faire.

Ouais ouais, sa santé tout ça.
Elle peut au moins l'envoyer au front et faire un bout de chemin avec lui (ou eux si Tool vient), non ?


« Si tu te réveilles pas, j'vais te balancer un verre d'eau à la gueule, Justice. Et j'voudrais pas faire ça parce que t'es un bon chef d'équipe. » Épuisée, elle ferme brutalement les yeux pour chasser le marteau qui ne cesse de frapper dans un coin de sa tête.

« J'espère que vous vous sentez d'attaque, les gars. » Elle, pas trop.

Résumé:
 







    you did not name me
    i wrestled that angel myself, spit out blood, came back storm-drenched, came back streaked with clay and stardust, came back singing. i walked from revelation to revelation. through green flame, shattered moutains, every aching famine, and here i am anyway, stronger than all of it. (keaton st. james) // aeairiel.


Merci Blue ❤:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Paint-Ball   Event : Le Paint-Ball - Page 6 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 9Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Le Grand Arbre :: Les Portes du Temps :: La Ville Post-Apocalyptique-