Le Deal du moment : -41%
-181€ sur le volant de course LOGITECH G29 ...
Voir le deal
259 €

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant
Rain X. Nataku
Rain X. Nataku

☠ Apprenti-e Médecin ☠


✘ AVENTURES : 273
✘ SURNOM : L'Impardonnable
✘ AGE DU PERSO : 21 ans.

✘ DISPO POUR RP ? : Why not~
✘ LIENS : I'm on a sugar crash, I ain't got no fuckin' cash
Maybe I should take a bath, cut my fuckin' brain in half

Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyLun 2 Avr 2018 - 20:59

Honnêtement, la soirée est déjà d'un ennui mortel. Cela vient peut-être de son manque d'envie de quitter cette charmante chaise sur laquelle il se tient depuis déjà un moment. Communiquer demande une énergie insoupçonnée, et nul doute que l'Oublié est un peu trop sobre pour l'occasion. Certes la table la plus proche n'est pas si éloignée, mais ça demanderait qu'il se lève. Ce qui n'est pas à l'ordre du jour. L'absence de lunettes rend la scène un peu floue sur les bords, en un paysage disparaissant au fur et à mesure. Néanmoins, ça l'occupe un peu, de porter son regard aussi loin que possible. Xen note quelques individus reconnaissables grâce à leur masque. C'est que sa petite boutique a été au centre de l'attention ces derniers temps. Tant de babioles qui ne traîneront plus au milieu du bazar permanent ! Jusqu'à ce qu'il remplisse la pièce de nouveau. Charmante perspective, quoique lointaine. A ses côtés, il y a soudainement un peu trop de monde, à croire que c'est le coin des incapables sociaux. Les invités se répandent telle une maladie contagieuse, ce qui lui donne grandement envie de tirer sa chaise dans un coin. Un effort physique qui ne lui conviendrait guère.

Enfin, l'Oublié se relève, son corps tanguant un instant. Pas assez d'opium, certainement. Le duo légumes du jardin agresse son champ visuel pendant de trop longues secondes, l'encourageant à faire quelques pas sur le côté. Ben voilà, il a réussi à atteindre la fameuse table qui l'attirait. Alcool. Rien d'aussi goûteux que l'opium, mais on ne crache pas sur les plaisirs gratuits. Après pas sûr que son organisme comprenne bien l'utilité de la boisson. Le premier verre glisse tout seul quand même, et le second le suit peu après. Tout devrait s'arranger à présent.

Xen songe d'ailleurs que s'il ne se bouge pas un minimum, personne n'aura l'immense honneur de danser à ses côtés. Une tragédie. Malgré tout, le jeune pirate manque de courage à ce niveau là, surtout lorsqu'il remarque qu'une bonne partie des invités sont des inconnus, ou des gens qu'il n'est pas en mesure de reconnaître. Le chapeau banane ridicule dans le fond ça doit être ce cher Fib (qui d'autre mettrait sa main sur les fessiers des gens ainsi ?). Xen est certainement masochiste, quoique pas suffisamment pour prétendre être une demoiselle éplorée pour obtenir une danse. Son regard en profite pour s'attarder sur la foule, et il effectue quelques pas sur la piste de danse sans s'en rendre compte.

La personnification de la beauté se tient un peu plus loin. Une créature sublime, bien que trop pâle, et torse nu (sans compter les magnifiques ailes qui ont dû demander beaucoup de travail— pas qu'il s'y intéresse vraiment en fait) qui lui donne envie d'engager une subtile approche. Rien de bien insurmontable.
Et puis non, il se fera certainement jeter. Hors de question de prendre un tel risque. Pour confirmer cette pensée, une présence habituelle se glisse dans son dos.

Tu vas finir seul et miséra—
Ta gueule, Darkness.

Bon débarras.
« Puis-je avoir cette danse ? » Avec un aplomb sponsorisé par l'alcool, Xen tend la main vers la carotte. Le choix le plus sûr, le moins problématique, le premier qu'il a trouvé dans la panique. Leurs couleurs ne jurent pas tant que ça, et puis il n'y a pas de danger à l'aborder. « Tu t'es éloignée de ta chère courgette, » il note, main tendue vers la jeune femme. Son ton amusé prouve qu'il n'a pas franchement confiance en l'idée de son compagnon seul dans la foule. Il pense avoir deviné leur identité, sans en être certain.

Résumé:
 






Yoneda Ame
Victim of the great machine, in love with everything I see
Neon lights surrounding me, I indulge in luxury
I'm not lonely, just a bit tired of this fucking shit×by lizzou.


MB:
 


Dernière édition par Xen Nataku le Lun 2 Avr 2018 - 22:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Baron Vendredi
Baron Vendredi

☠ Guédé du Bayou ☠


✘ AVENTURES : 58
✘ SURNOM : la Canaille
✘ AGE DU PERSO : 18 ans

✘ DISPO POUR RP ? : ( ͡° ͜ʖ ͡°)
✘ LIENS : Timoun nan lanmè a


Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyLun 2 Avr 2018 - 21:40

Quand il est avec ses frères, Panzou se sent petit, jeune, un peu transparent, et son regard doux les balaye, les uns après les autres, comme la mer vient lécher le sable. Ils sont tous si forts, ils sentent fort, ils émanent fort, et sa force à lui est souvent endormie.

L'excitation qui a éclos en lui à la perspective du bal a grossi toute l'après-midi – d'ailleurs il n'a pas nagé – et il a passé la journée à se préparer. Sa première idée était de se déguiser en Dimanche, mais finalement ça l'a angoissé et il a renoncé. Il n'a pas eu l'ardeur de comprendre pourquoi. Il a choisi Mardi, car de tous ses frères, c'est celui qui l'impressionne le moins – puisque c'est celui qu'il connait le mieux. Ainsi, Erzulie l'a aidé à s'enduire de peinture blanche, un peu grossière, puis a dessiné sur son corps quelques bestioles diverses. Des rats, des insectes, et un crabe – il n'a pas résisté. Il ne porte qu'un pagne en forme de serpent entortillé. Le plus difficile a été de couvrir tout le bleu de ses cheveux, qui refusait d'être éclipsé.

En rejoignant sa fratrie, qu'il trouve belle et effrayante ce soir, Panzou n'a pas dit un mot. Il est heureux et intimidé. C'est pour l'encourager qu'Erzulie lui dépose sur la joue un baiser – heureusement, la peinture a séchée – et lui envoie un sourire aussi blanc que son déguisement.
C'est rare qu'ils se retrouvent tous ensemble. Au même moment, au même endroit. La terre semble trembler sous leurs pieds – sous leur force – l'air est chargé d'une odeur intense, entêtante, et le petit Baron Vendredi se demande s'ils feront tant d'effet à l'océan. Il respire l'atmosphère qui s'alourdit de sel à chaque pas. Son coeur bat fort, aussi fort que celui d'une baleine. On dirait que le coeur s'accorde à la marche de ses aînés. Il a froid, mais l'allégresse empêche son corps de trop s'en rendre compte.



A présent, le petit baron Vendredi est si extatique – et si contenu à la fois, ce qui empire son état – que son coeur lui fait mal, il est prêt à défoncer ses côtes. C'est la vue du bateau qui provoque ça. Le Jolly Roger. Il est aussi beau qu'une légende.
Panzou est en apnée. Panzou doit respirer.
Il est le dernier de la file, le dernier à entrer. Il est Vendredi.

Je n'ai pas de masque... il murmure comme pour lui-même, subitement et vaguement inquiet. Il n'a qu'une face souriante couverte de blanc, percée de deux trous dorés. Espérons que ça suffise à le faire danser.



Il y a tant de monde que le sourire de Panzou grandit encore, que son coeur se permet un ultime sursaut qui fait trembler son squelette. Pendant longtemps, il ne fait que regarder, écouter, renifler, sentir la vie courir sous le parquet et l'alcool s'immiscer dans l'air et les haleines. Comme Panzou aime la fête. Comme Panzou aime les gens, et surtout les gens en fête. Ils ressemblent ainsi à une fresque en mouvement et c'est joli. Il se rejouit de voir des sirènes, car ce sont un peu ces soeurs, après tout. Il en salue une de la main, qui ressemble à un garçon, mais qui a l'air timide.
Puis la fresque devient farandole, l'entête, l'entraine, mais tout va si vite que ça ne lui laisse le temps de rien. Il écoute avec passion la chanteur à la voix de velours, il observe avec curiosité les masques et les allures de la foule variée qui l'entoure, il admire les pas de danse des êtres incongrus qui envahissent la piste. Il ne parvient pas à se décider. Son oreille distraite s'attarde sur des mots prononcés à côté de lui – ils sont à l'intention de Samedi. Le garçon qui les a prononcé semble vibrer, peut-être d'effroi, et ça donne envie à Panzou de partir.

Il va danser, s'oubliant un moment au côté de la carotte géante – il a repéré plusieurs fruits et légumes, c'est une bonne idée, peut-être qu'ils sont frères aussi – et fait tourner le lapin sur son fauteuil luisant.

Il aperçoit une jeune fille qui manque de tomber et ça étouffe sa danse, ça raidit son corps. La jeune fille l'attire, sans trop de raison, ce n'est même pas sexuel ou physique, c'est juste comme ça et c'est pour ça que ça s'arrête là. Panzou n'a pas eu le temps de comprendre et trop tard, un homme au costume bien plus cérémonial que le sien sert d'appui à la jeune fille. Il détourne les yeux, un drôle de pincement contre son coeur remonte dans sa gorge.
Le petit baron Vendredi s'écarte de la piste, esquissant tout de même à la carotte un sourire radieux. Sa gestuelle lui est familière, il résiste avec peine à l'envie de lui demander qui elle est. Mais le jeu sera plus drôle ainsi.



Retrouvant l'ombre qui, dans cet accoutrement, ne lui va pas très bien, il  part en quête d'alcool. Il a la gorge un peu sèche. Ses frères sont dispersés ; Panzou pense vaguement à Miss Babylone et a envie de l'embrasser, mais il ne la voit pas. Elle n'est pas venue. Avalant plusieurs lampées de rhum, il cherche des yeux le capitaine Hook. Il parait qu'il est très beau ce soir. Il ne réalise pas qu'il se sent un petit peu seul.
Ses pas le mènent malgré lui jusqu'à la scène. Ce genre de musique est bien rare au Bayou, ça le rend tout mou. Il boit encore, et un peu de peinture blanche tombe dans son verre. Ce n'est qu'alors qu'il aperçoit Carne et qu'il pâlit, sous la peinture blanche. Il reconnait le masque et il reconnait que ce n'est pas un masque. Panzou est enfant des mers et Panzou reconnait ce frère maudit, sans l'avoir jamais connu.

Il sursaute, avec trop de violence, quand quelque chose de doux l'effleure. C'est une plume.
Une fille oiseau.

Pardon.

Ses yeux dorés s'enfoncent dans les prunelles, presque invisibles sous le masque, de l'oiseau.
Tout va bien. Il ne la connait pas. Il sourit.



résumé:
 

effet costume:
 









Panzou barbote en royalblue.
.....


Revenir en haut Aller en bas
Zyrrha Ofthesea
Zyrrha Ofthesea

☠ Fermière du Port ☠


✘ AVENTURES : 22
✘ SURNOM : Le Garde-Fou
✘ AGE DU PERSO : 20 ans

✘ LIENS : Cause after all you're my wonderwall

Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyLun 2 Avr 2018 - 23:20

Elle tournoie, le voile de sa jupe orange s'étalant tout autour d'elle comme une aura. Une aura de carotte. Elle change de partenaire de danse au rythme de ses pas, l'air emplit sa cage thoracique avec délice. Zyrrha aime vivre ainsi. Elle s'oublie et se retrouve tout à la fois dans cette danse endiablée, renouant avec ses racines. Ses hanches, son ventre, ses seins, ses épaules, ses genoux et ses chevilles... Tout se déploie dans cet espace plongé dans une pénombre énigmatique.

Son cœur se serre lorsqu'elle voit arriver les bayouteux. Elle se fige en plein geste et elle les observe rapidement, cherchant une silhouette... Mais bien évidemment, Mamaji n'est pas là. Pourquoi serait-elle là ? Elle tente de noyer son angoisse irraisonnée. Le crochet est là, planté dans son ventre, coupant son souffle, coupant sa vie. Elle danse encore. La danse fait oublier le crochet. Elle se force même à sourire jusqu'à ce qu'il devienne de nouveau vrai.

Elle se trémousse avec Vendredi couvert de peinture blanche, elle rit, elle boit jusqu'à ce que sa tête pétille. Elle voit Jack au loin qui danse avec la petite blonde au mouton, ça la fait sourire. La pression qui l'avait crispée toute entière se dissipe en douceur et elle se sent libre de nouveau.

« Puis-je avoir cette danse ? »

Il lui semble reconnaître cette voix, bien qu'un peu étouffée par le masque de renard. Elle lui sourit de toutes ses dents, ravie d'avoir une autre opportunité de s'amuser.

« Bien sûr ! »

Elle attrape sa main et le laisse guider la danse, ne voulant pas brusquer l'asiatique.

« Tu t'es éloignée de ta chère courgette. »

La jeune femme éclate de rire et répond de son accent chantant :

« Ma chère courgette est toujours au coin de mon œil ! »

Son index vient indiquer l'un des trous de son masque pour illustrer son propos. Elle se rapproche du renard pour pouvoir lui chuchoter d'un ton faussement conspirateur :

« Et puis il faut bien l'avouer... C'est toujours drôle de le voir dans l'embarras ! »

Sa cage thoracique s'agite de manière sporadique sous son rire étouffé.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Miss Babylone
Miss Babylone

☠ Fille de Joie ☠


✘ AVENTURES : 126
✘ SURNOM : La Courtisane
✘ AGE DU PERSO : 25 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Il faut voir ça en privé chéri•e
✘ LIENS : Shadows settle on the place that you left ; my mind is troubled by the emptiness.

Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMar 3 Avr 2018 - 11:03


Le Bal d'Hiver


La démarche sensuelle, hypnotique, alors que la catin se coulait dans la foule.
Lady Ruby l'avait désignée pour la soirée ainsi que quelques autres filles. La Courtisane se devait d'être présente au bal du Capitaine. Un regard sans éclat sur ledit Capitaine pourvu de plumes et d'un crochet d'apparat. Depuis la Canicule il n'avait plus ressenti le besoin de s'épancher dans le Boudoir de Babylone ; bien trop heureux de la détresse du Tyran. Si heureux pouvait s'appliquer à un tel personnage.
Elle distribuait sourire séduisants, regards lascifs et même quelques caresses discrètes : la catin était disponible pour toute envie et désirs des invités. Mais son attention et son esprit étaient concentrés sur une seule et unique chose. Une personne.
Elle avait abandonné le rouge et le noir qui lui sied si bien au profit du bleu océan, du bleu turquoise et de l'or. Les couleurs de l'océan mais pas seulement.
Des voiles savamment croisés sur son corps laissaient apparaître ce qu'il fallait pour l'imagination et quelques mains avaient déjà glissé le long de sa taille nue.
Mais Babylone n'avait d'yeux que pour le groupe qui venait de faire son entrée : les habitants du Bayou.
Elle ne s'attarda qu'une seconde sur le couple flamboyant et fumant, pas plus sur le clown et le crocodile faisant déjà chemins à part ou la Mort riante. Ses yeux gris ne cherchaient qu'une chose : ses yeux d'or.
Il était là, au milieu des gens de son peuple, son corps nu peint de blanc qui avait peut-être réussi à couvrir le bleu de ses cheveux, mais pas la lumière de ses yeux, ni de son sourire. Pourtant il paraissait moins solaire au milieu du groupe, comme si sa puissance était éclipsée par plus grand, plus fort. Elle ne savait qui étaient ces habitants du Bayou mais ils transpiraient la puissance. Et alors que Babylone se perdait dans leur contemplation, le garçon solaire en profita pour disparaître dans la foule.
Elle mit si longtemps à le retrouver, oubliant même de distribuer caresses et regards sur son passage.
Et elle le retrouva, près de la scène et près d'une jeune femme oiseau. Lui offrant son sourire solaire.
Une lance chauffée à blanc sembla la transpercer et le rouge qu'elle avait abandonné au profit du bleu envahit sa vision. Babylone était jalouse.
Mais elle était la Courtisane : elle ne céderait pas à l'humiliation de celle qui supplie et vient quémander des miettes d'attention.
Elle fit donc volte-face, voiles volant dans son sillage sensuel. La catin était en chasse et elle visait gros. Le pas tout aussi assuré que chaloupé, elle se dirigea vers le couple sulfureux et particulièrement sur l'homme, un verre à la main.
Tout en lui respirait le feu et les cendres, bien plus profondément que son impressionnant déguisement. Tout à l'opposé de Panzou...
Son masque ne couvrait pas ses lèvres peintes de l'éternel rouge auxquelles elle amena une cigarette.
D'un mouvement gracieux, Babylone s'immobilisa en face du démon de feu et fit glisser sa main le long de son bras jusqu'à frôler ses doigts ceints de multiples bagues. De sous ses épais cils noirs elle fit couler un regard sur tout son corps, pareil à une caresse lascive.


« Me ferais-tu cadeau de ton feu ? » souffla-t-elle d'une voix profonde.



Costume:
 

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMar 3 Avr 2018 - 20:26

La fureur s'écoule dans mes veines comme de la lave. J'ai du mal à réfléchir, à penser. Cet homme est devenu mon ennemi en l'espace de quelques secondes alors que j'étais gentille avec lui. Les lèvres pincées, le corps tendu, je finis par apercevoir ma sœur coquillage qui s'avance vers moi, soucieuse de mon sort et cela me réchauffe le cœur. Au même moment, j'entends une question d'une autre de mes sœurs. Je reconnais alors Écaille sans aucun problème. Cela suffit à me détendre. Juste un peu. Ce n'est pas suffisant. Une fois la première arrivée vers moi, je pose mes yeux dorés sur elle, ceux-ci montrant toute ma colère qui a du mal à se calmer. Ma fierté a été durement toucher et je ne le supporte pas. J'entends à peine ses paroles, me contentant de hocher vivement la tête pour lui faire signe que maintenant qu'elle était là, tout pourrait aller que bien. Puis je me fais entraîner après l'avoir vue lancer un regard mauvais à mon agresseur.

Une fois près des chaises, je suis tellement agitée que je refuse carrément de m'asseoir, ce qu'elle doit bien remarquer vu que sa voix douce me demande ce qu'il s'est passé. Mon pauvre cœur bat la chamade et mes doigts sont crispé comme si ils avaient plongé dans la poitrine du pirate. Je pousse un soupire en essayant de reléguer ce mauvais moment dans un coin sombre de ma tête mais je n'y arrive pas. Tout ce dont j'ai envie, c'est d'aller danser, de faire la folle pour montrer que cela ne m'a pas atteint. Puis j'aperçois ma deuxième sœur arrivée vers nous et je consens alors à enfin m'asseoir. Je les regarde tour à tour, clignant lentement des paupières en reprenant peu à peu une respiration normale.

- La paix a été briser à cause de cet ingrat ! Il m'a insultée de la plus horrible des manières. Il a dit que je n'était qu'une putain des mers et qu'une saleté de poiscaille... Je voudrai vraiment en avisé le Capitaine afin qu'il soit puni sinon c'est moi qui m'en charge et croyez-moi, il préfèrera la punition de Hook...

Je reprends mon souffle parce que je venais de tout débiter d'une traite sans reprendre ma respiration. On sentait bien que j'étais indignée et que j'avais un grand désir de me venger. D'ailleurs, ça m'avait ouvert l'appétit, tout ça et je croquerai bien un morceau de son mollet à cet enfoiré mais bon... J'observe les deux sirènes qui sont à mes côtés avant de brusquement me redresser. Tant pis, la nourriture humaine ferait l'affaire mais j'avais besoin de penser à autre chose à tout prix.

- Excusez-moi, je vais aller prendre quelque chose à grignoter au buffet... On pourra en parler plus tard ? J'ai vraiment envie de me calmer un peu pour l'instant. On se retrouve plus tard.

Je leur caresse brièvement la joue du bout des doigts avant de m'éloigner vers les plats qui me tendaient les bras. Je fends la foule avec grâce et souplesse, arrivant bien rapidement près de Mélèze et d'un pirate que je ne connaissais pas. Mes pieds nu semblaient effleurer le sol tandis que je me déplaçais vers l'une des délicieuses choses qui étaient présentés. J'en saisis une au hasard et la mit dans ma bouche pour la savourer lentement même si ce n'était pas ce que je préférais. La chaire humaine est ce que j'adore le plus, même si j'en mange très rarement...


Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Ruth Morland
Ruth Morland

☠ Tatoueuse du Port ☠


✘ AVENTURES : 52
✘ SURNOM : La Piquante
✘ AGE DU PERSO : 25 ans environ

✘ DISPO POUR RP ? : Oui, oui
✘ LIENS : Is her need to care born out of compassion or penance
?


Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMar 3 Avr 2018 - 22:53

Trop occupée à écouter ce qui se passait autour, dans un mutisme apaisant, la Piquante avait vu son attention attirée par l’attroupement des sirènes et les cris d’une d’elles, le vomissement soudain d’un garçon, puis les danses, certains mots échangés, qu’elle sentait comme flottants tant elle avait l’impression que l’atmosphère devenait lourde. Les tentures pourpres lui semblaient être à présent comme un présage funeste qu’elle espérait faux, alors que les convives commençaient à boire, converser et danser. La méfiance était un trait naturel chez elle, et peut-être que l’absence de sa rapière à sa ceinture exacerbait un peu plus ce trait de caractère chez la jeune femme. Un nouveau doute l’assaillit lorsqu’elle se demanda si elle avait fait le bon choix en venant.

Le chant à la fois rauque et cristallin du duo sur scène la rappela à la réalité. On la chahute un peu car elle est proche des boissons, et des courants humains se créent, et elle s’y glisse pour aller aussi finir par aller chercher une boisson, se disant qu’après tout, ça ne pourrait que la détendre. Une gorgée de rhum.

Elle se sent seule entre ses anciens camarades qui l’effraient à présent, et tous ces inconnus.

Une gorgée de rhum.

Elle pense à sa nouvelle cahute ou elle fait couler l’encre sur les corps.

Une gorgée de rhum.

Elle regarde le couple de chanteur et se sent comme si le temps s’était arrêté. Quelle étrange soirée.

Un mouvement vif de recul d’un garçon la fait sursauter, alors qu’il se cogne contre elle. Elle regarde dans la direction contraire de son mouvement et aperçoit les chanteurs qu’elle a déjà regardés bien trop longtemps. Elle appose un regard sur son verre et son contenu doré, tous deux intacts.

Qu’est-ce-qui a bien pu lui faire peur ? Ou alors il s’est fait bousculer ?

Elle croise ses yeux ambrés lorsqu’il se retourne pour s’excuser, relevant rapidement les mains au niveau de la poitrine, paume vers l’extérieur pour sa main vide, comme pour s’excuser d’avoir été dans le chemin. Elle s’exprime d’une voix un peu rauque, comme lorsqu’on ouvre la bouche pour la première fois depuis longtemps.

« Tout va bien ? » demande-t-elle alors que le sourire du garçon semble répondre presque instantanément à sa question.

Du coin de l’œil, elle semble discerner une des filles de Ruby qui fait trop rapidement volte-face. Elle est déjà trop loin.

Résumé:
 


Dernière édition par Ruth Morland le Mer 4 Avr 2018 - 8:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Rosalie Quartz Highgarden
Rosalie Quartz Highgarden

☠ Chanteuse au Port ☠


✘ AVENTURES : 146
✘ SURNOM : La Meringue
✘ AGE DU PERSO : La trentaine camouflée par le maquillage

✘ DISPO POUR RP ? : Viens donc en discuter ❤
✘ LIENS : ♥️ Une rose esseulée.
♥️ Les pétales épanouis.
♥️ Les cristaux de l'âme.

Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMer 4 Avr 2018 - 3:40


Le Bal d'Hiver



Ce fut difficile - Ô difficile - de continuer de chanter lorsque l' apparition te rejoignit sur scène. Tu étais même plutôt fière que ta voix n'ait pas vacillé, ne serait-ce qu'une seconde. Ou alors elle l'avait fait mais cela avait était couvert par la voix du nouveau venu. Cette voix, tu avais été certaine de la reconnaître : elle ressemblait à celle de Carne Salt que tu avais souvent entendu à la Taverne. Mais le doute t'avait immédiatement assailli car la douceur habituelle de sa voix masculine semblait plus sombre, plus sinistre, plus... Inhumaine. Tu t'évertuais à ne pas tourner la tête vers l'homme à tes côtés - tu ne le voyais plus à cause de ton masque et des voiles décoratifs - et continuais de chanter comme si tout cela était parfaitement normal.
Mais ça ne l'était absolument pas, tu sentais quelque chose de visqueux te caresser l'épaule du côté du chanteur mais il n'y avait rien. Tu sentais comme une respiration profonde, comme celle d'un géant des profondeurs infernales, juste au creux de ton cou. Mais il n'y avait rien, n'est-ce pas ? Derrière toi il n'y avait que l'orchestre. Tu devais imaginer des choses. Pourtant tu ne pus cacher la chair de poule qui te couvrit toute entière et le profond soupir de soulagement lorsque la chanson se termina.
Ton trouble - ta peur - t'avait même rendu aveugle à la salle sous tes yeux et aux drames s'y déroulant ; entièrement concentrée sur les sensations étranges qui t'assaillaient et sur la chanson qu'il fallait que tu mènes à son terme.
L'orchestre avait enchaîné avec un morceau plus enjoué et entraînant que ta jolie chanson mélancolique.
Tu inspiras profondément, gonflant ton opulente poitrine et te tournas gracieusement vers ton compagnon de chant. Tu remercias intérieurement ton masque intégral car tu te sentais incapable de sourire en disant :

"Et bien... Je... C'était très plaisant de chanter avec vous."

C'était là tout l'aplomb dont tu étais capable face à ce masque hideux qui semblait affreusement réel. Tu lui offris tout de même une jolie courbette avant de descendre de la scène trop précipitamment. Tu te pris les pieds dans ton interminable traîne et basculas droit sur un homme lion juste en dessous à qui tu te rattrapas en laissant échapper un petit cri de peur.
Le rouge envahissait déjà tes joues de honte et d'embarras mais une fois encore, ton masque le cachait.
Mais il n'avait pas caché ta chute fort peu gracieuse.

codage par langweilen sur apple-spring


Masque & Robe:
 

Résumé:
 








La Meringue a besoin de sa meilleure amie et confidente Bonnie

Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Romant12



Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Pink_rose_divider___free_to_use_by_r0se_designs-d6p29vh
Revenir en haut Aller en bas
Ancien Pirate
Anonymous

Invité



Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMer 4 Avr 2018 - 13:03

La jeune femme bloque, hésite. Je me penche un peu pour l'entendre, elle qui chuchote à peine. C'est peut-être pour ça que je suis autant surpris quand elle me saisit le bras. Elle a plus de force que j'imaginais. Mais son regard... Le regard d'une enfant apeurée. La souffrance passe entre les masques, de son regard au mien. Mon coeur se serre comme sa main sur mon bras. Et enfin une phrase, une phrase arrachée à ses lèvres. Sortir. Ca, je l'aurais deviné sans elle. Mais avoir quelqu'un à coté semble sortir la demoiselle de sa précédente passivité. La voilà qui bondit de sa chaise, pour manquer de s'écrouler dans les bras.

Je la rattrape, et la tiens doucement contre moi, veillant à ne pas l'étouffer. Mais qu'elle puisse tout de meme se sentir protégée...J'ai bien fait de venir au final, même pour sauver cette pauvre âme de cette fête trop noire de monde pour elle.

-Doucement ! Vous allez faire un malaise comme ça... Allez, suivez...

Je la porte presque, guidant ma nouvelle protégée jusqu'à la sortie. Il faut que je puisse rester surveiller le reste du bal, mais pas moyen de la laisser seule non plus... Solution : je la fait se rasseoir sur les marches, histoire qu'elle ne tombe pas de trop haut si elle s'écroule.

-Retirez votre masque s'il vous serre trop... Ne vous en faites pas. Je suis Dabeid, le médecin de bord, je vais rester avec vous... Respirez doucement.


Même assis, je refuse de la lacher. Je regarde autour de nous, il me faut de l'aide... Je vois Pavel, et reconnait Smee près de lui. Mais ils sont loin, trop loin. Carne aussi est arrivé, dans un costume qui fait froid dans le dos au religieux que je suis, mais il chante. J'en retrouve deux plus près. Un fantome qui doit être sans trop trop me tromper ce vieux Keith -même avec un masque il a des caractéristiques assez... Notables. Et l'autre à coté, que je ne reconnais absolument pas. Mais si le premier est Keith, le deuxième serait-il Chris ? N'a-t-il pas rejoint les peaux-rouge ? Oh, et puis, pas le temps de reflechir. Si ça se trouve, rien à voir en plus. Je les harangue assez fort pour surmonter le bruit et la musique.

-Hey, vous deux ! Y en a un qui peut me ramener un verre d'eau en vitesse ? J'ai une p'tite dame qui tourne de l’œil ici.


Un peu d'eau fraiche ne la tuera pas, mais tout en lui frottant les bras, je ne peux m'empecher de me demander son identité... Elle n'est pas du bateau, je l'aurais reconnu tout de suite... Un pirate du port ou une sirène sans doute... Elle doit plus souvent voir Earl que moi. Si seulement il était là, mon petit vieux de poussin. Il pourrait sans doute m'en dire plus sur l'inconnue au loup. J'espère que le verre d'eau va vite arriver. Je continue d'observer autour en attendant. Retrouver Wilhelm la bas avec Fib... Etant eux... Quelques demoiselles de joies... Mais pas de Earl.

résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Bourrasque
Bourrasque

☼ Fée des Vents ☼


✘ AVENTURES : 30
✘ SURNOM : le Microbe
✘ AGE DU PERSO : une saison

✘ DISPO POUR RP ? : oui
✘ LIENS : vive le vent d'hiver

Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMer 4 Avr 2018 - 16:23

Bourrasque n'avait dit à personne qu'elle viendrait au Bal. Elle n'avait même pas prévenu Bougie, ni Bardane, ni Courant d'Air. Pendant un moment très long pour une fée, Bourrasque avait scruté le tableau qui les représentait, lui et son mentor Tramontane, et qui trônait au milieu de sa maisonnée. Était-ce prudent ? Non. Était-ce bénéfique ? Pas vraiment.
Puis, une phrase de Tramontane descendit de la Lune et vint se déposer dans son oreille : « Parfois il faut se contenter de suivre le Vent, car il sera toujours un peu plus libre que nous. »
Ce soir, Bourrasque eut envie d'être libre.



Elle s'était déguisé en libellule en hommage à Foudre qui avait été contrainte de demeurer hors du bateau. Bardane l'avait aidé à coudre les détails et les ornements, mais c'était bien Bou qui l'avait dessiné. Bardane avait aussi tenu à le coiffer, ce que le Microbe avait moins apprécié, mais Bourrasque n'avait jamais le coeur à contrarier Bardane. C'est pourquoi elle se retrouvait à présent pourvu d'une natte soyeuse – encore plus soyeuse du fait que Bardane avait eu quelques difficultés à contenir son excitation et qu'elle avait renversé de la poussière sur ses cheveux.

He bien, me voilà arrivé, dit-il à Foudre en posant pied à terre. La bouteille de nectar demeurait intacte entre ses mains. Il y aura plein d'humains.

Et elle devait se séparer d'Écharde, son épée.
Bourrasque éprouva une fugace envie de s'en retourner d'où elle venait.
Mais l'appel du Courage était plus fort encore, plus fort que tout, et il se mariait si bien avec celui de la Liberté.

Sans se laisser le temps de douter d'avantage, Bourrasque débouchonna le flacon et l'engloutit d'un trait. Ne lui restait qu'à enfiler son costume, elle  était certaine que son courage brillerait un peu plus encore, ainsi.



Du fait qu'elle n'avait pas atteint sa taille d'adulte, Bourrasque ressemblait beaucoup à un enfant lorsqu'elle passa devant le garde du Jolly Roger.

Je suis une fée ! dit-il assez fort pour couvrir les soupçons du pirate et les battements de son propre coeur.

Sous les énormes goggles, elle ne distinguait pas tout de la foule bigarrée qui s'était réunie dans le ventre du bateau. Elle se déplaçait lentement, prudemment, mais sans timidité. Ses ailes artificielles venaient frotter les convives et Bourrasque tâcha de marcher en biais.

Elle se contenta d'observer les gens, à l'abri de ses énormes verres, très intrigué par les manières et la musique des hommes. Tout était si différent des réceptions féériques. Elle reconnut les Guédés à l'odeur et s'en éloigna un peu, car leur magie et celle des fées ne s'entendent pas beaucoup.

Ce ne fut qu'alors qu'elle remarqua un homme dont l'apparat, de type médiéval, ressemblait beaucoup à celui des Fées des Vents. Son visage s'illumina – cela ne se vit point trop sous les grosses lunettes – et elle s'avança en boitillant dans sa direction.

Que le Grand Souffle vous élève, récita-t-il en s'inclinant, ce qui était la formule de politesse courante à l'Archevent. je m'appelle Bourrasque et je suis aussi une fée des vents ! Mais il semble que vous ayez omis d'apporter un cos...

Une énorme humaine – visiblement déguisée en jardin – s'étala alors sur la plus grande fée, le faisant vaciller sur ses pieds. Bourrasque se précipita pour l'aider, même si son parfum d'humaine lui piquait le nez.

Vous avez un problème au pied ? demanda le Microbe, oubliant une fois de plus les convenances.

Ce n'était pas trop grave, elle savait bien que celles des humains étaient très variables.



résumé:
 

déguisement:
 









Bourrasque vente en grey.



Revenir en haut Aller en bas
Grizzly Funeste
Grizzly Funeste

♐ Bras Droit des Piccaninny ♐


✘ AVENTURES : 148
✘ SURNOM : L'écorché
✘ AGE DU PERSO : Entre 35 et 40 Hivers

✘ DISPO POUR RP ? : Négociable. Si tu l'oses. (Pour 1 ou 2 topics, 3/5 hors Bayou; rythme tranquille)
✘ LIENS :
Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 2_drea10
Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Bulletred Sinistre Oraison
Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Bulletred Mélopée Funèbre

Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 9_-_Tomahawk_Outline-48
Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Bulletred Chute de scalps: I - IV - VI -
Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Bulletred Peaux tannées: 0 - II - III - V - VII
Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 So2T8GM


Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMer 4 Avr 2018 - 16:38

Il n’a pas pipé un mot de plus, chargé d’un dédain misérablement contenu pour le Chef des visages-pâles.
Grizzly Funeste le dominait aisément de sa haute stature, même si les plumes du flamboyant chapeau lui faisaient sérieusement concurrence.
Il sent chez son ennemi une certaine satisfaction silencieuse qui l’horripile d’avantage. Si seulement… Une petite poussée du bras droit. Rien qu’une. Rien de méchant. De quoi l’ébranler et tordre un peu de la superbe ostentatoire.

Le capitaine sait bien mieux se contenir, voir même afficher une certaine déférence qu’il n’en sera jamais capable.
Fumer côte à côte du calumet ? Quelle drôle d’idée. Le brave pensait déjà au mille manières de lui enfoncer savamment dans la gorge et d’assister à son étouffement pitoyable quand…

C’est une invasion massive, presque grotesque. Une énorme squaw qui surgit, aux termes incongrus sans la moindre frayeur, sans le moindre… respect.

« Papitaine » et tout ce qu’elle enchaîne. Grizzly ne comprend rien de ce que cette femme peut débiter. Ce qu’il comprend en revanche, c’est qu’elle n’est pas une squaw ordinaire. Il le sent, à son odeur, à sa manière de faire, comme au comportement de la petite blanche au crâne d’oiseau qu’elle a laissé en arrière.

Comme si la tension, à l’arrivée des squaw des mers ici ailées ; s’était envolée. Grizzly s’amuse beaucoup de la déconvenue de l’homme que toute sa tribu (ou presque) voulait abbatre. Et à la différence de Crochet, il ne peut s’empêcher d’éclater de rire.
Sonore, tonitruant. L’Ecorché se serrerait presque les côtes, quand leur hôte repoussait poliment les avances de la squaw saline.

Le visage pâle lui parait presque sympathique, dans sa dignité martyrisée. Et l’élan d’affection qu’il ressent pour celles qui ont débarqués n’est pas feint.
Il les salue en s’inclinant légèrement :

« Aowh, filles des eaux. »

Il n’a malheureusement pas le temps de s’attarder d’avantage, le Chef rougeoyant a repris une composition typiquement blanche.
Il opine gravement, sortant d’une besace dissimulée par ses peaux, l’herbe qu’il manquait pour la tendre au Capitaine. Il s’est assis en tailleur, se moquant bien d’être suivi ou non. Même s’il avait respecté les principes de la fête, il n’irait pour autant suivre leur étiquette.
C’est à terre que le peau-rouge se sentait le mieux. Les pierres à feux craquèlent, la fumée ne tarde pas à monter.
Nul ne sait vraiment ce que contient le tabac de ce calumet. Peut-être que leur chamane y aura distillé quelques ingrédients… appropriés ?

Résumé:
 






Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Grizzl11
Il s’était éveillé. Il s’était réveillé.
Le monstre demeurait. A ronger ses entrailles, à exiger encore sa part insatiable. Les lunes décroissent, s’effacent... Et le regard sombre de Grizzly fend la pluie.
Il est de retour chez lui.


Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Blood_10

= Fresques =

Revenir en haut Aller en bas
Carne Salt
Carne Salt

☠ Harponneur du Jolly Roger ☠


✘ AVENTURES : 631
✘ SURNOM : Le Prêcheur
✘ AGE DU PERSO : Entre 25 et 30 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Full ! Mais Contacte-moi; je ne suis jamais contre une bonne idée...
✘ LIENS : "Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn"

Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMer 4 Avr 2018 - 18:16

Flux et reflux.
Les sons s'accordent, passent de bruits à melodie. La voix du Harponneur, sombre et douce à la fois, envellope l'organe puissante et solaire de Quartz. Et, insidieusement, le ternie, l'étouffe. Eclipse !

La terreur...
Elle suinte, elle suinte de chacun de leurs pores.
Il ont peur !
Ils ont peur mon Sectateur !
Silence, je n'entends plus mon ti farin frans.

Carne déglutit. Derrière le masque organique, son humanité vacille en voyant Erzulie, plantée droite devant la scène. Magnifique créature émergée des marais, elle porte son regard au delà des masques et des corps, au delà de la chair même. Son palpitant s’accélère, malgré lui. Il se sent vivre plus que jamais sous sa peau de Mort. Il se sent aimé.

Que la Grande Mère aille se faire foutre.
Il est l'enfant de l'Amour, désormais.

Et le mien.
Pataje, gwo mechan.

A peine remarque-t-il le congé de la cantatrice qui se vautre dans une indignité crémeuse. Il n'esquisse même pas un geste pour la rattraper. Carne n'a d'yeux que pour la Bayouteuse qui applaudit à tout rompre. Il fait un pas sur le devant de la scène. Il en est pleinement maître, à présent.

Chante, mon Sectateur.
Chante, pitit mwen.

Et sa voix s'élève, couvre roulis et flots, enlise rires et conversations, englue danses et pas enchevêtrés.
Frisson des âmes et des coeurs.



- O mother dear
Look what you've done
To your forlorn and once beloved son
Why was I born at all?
O mother dear
I'm such a freak
A mutant man, a woman underneath
Why was I born at all?
It's you I blame for all the shame
This anguish and this aching
The mirror turned against the wall
Myself despised, forsaken

You say, "Beauty is within us, your mother knows"
"There's a beauty that's within us, just like a rose"
You say, "beauty is within us, so let it grow"
But it's grown so dark and ugly...


Les musiciens suivent, presque d'instinct, les paroles du Blafard. Harmonie...
Indicible timbre non euclidien, des tréfonds de la Sangrotte jusqu'aux reins des sirènes qu'il a dévorées, jusqu'aux bras de la Rousse qui l'a repoussé. Époux monacale de toutes les solitudes et de toutes les aventures.

- O mother dear
I curse you so
For breathing life into your wretched son
Why were you born at all?
O mother dear
I love you so
O please forgive this anger in my soul
Without you I'm alone
It's me who's been eternally damned
Trapped inside this cage, a ruined man
All damaged and depraved
O mother dear
This misery
Has settled like a stain upon my skin
- a vast unspoken sin...


Il est seul et pourtant chacun perçoit l'écho des cœurs qui pleurent derrière chaque mot.
Il chante la Faim, le Sang et les Salines.
Il chante L'Ours, la Panthère et l'Hermine.
Il chante le derme couvert de ses péchés.
Il chante la Haine, la Beauté et lapeur.
Tout n'est qu'"un".
Lumière et Obscurité.
Plume et Crochet.
Ile et Océan.
Mère et Père bouffant leurs enfants.

Ses bras s'ouvrent, embrassent la salle et sa voix réveille les gisants.

- And my mistake is much too late
But your mistake was trusting
That out of grief, a goodness comes
And love comes out of lusting

You say, "Beauty is within us, your mother knows"
"There's a beauty that's within us, just like a rose"
You say, "Beauty is within us, so let it grow"
But it's grown so dark I can not see you anymore
"O beauty is within us, mother knows"
"O beauty is within us, like a rose"
"O beauty is within us, let it grow"
O mother dear, let me out of here!


Le silence revient.
Un morceau de Néant dans le rien.

Costume:
 
Résumé:
 







Iä, Iä, Cthulhu naflfhtagn...


NNL Award  Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 3864948088  :
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Anonymous

Invité



Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMer 4 Avr 2018 - 19:53

Elle rit. Elle ne peut s'en empêcher. Elle rit d'un bonheur léger que seul les Mères connaissent. Ce garçon là, elle ne l'a pas enfanté, et pourtant, c’est tout comme. Ses entrailles fourmillent de papillons. Un instant, la présence de son futur époux - et du monde tout entier- est gobé par l’absence.

Le Fils-Farine chante.

Et l'âme-encre qui lui colle le train en reste aussi bouche-bée qu'elle. Elle le sait, elle l'entend. Dans ce grand corps malade et recomposé, ils sont plusieurs à nicher. Carne est une épave qui grince et abrite des colonies d'Imparfaits, autant de résidus qui s'accrochent au navire-fantôme qu'il est. Il est pluriel, et cassé, et pur comme de la porcelaine ébréchée.
Elle applaudit, l'Amour, elle applaudit à tout rompre, sa plus belle oeuvre !

- Tu es beau ! souffle-t-elle dans le vide qui accueille sa sérénade.
- Békali... fait le Calciné dans le creux de son oreille. Il a le verbe brûlant et l'Amour tressaille, de plaisir et de surprise en même temps. Et que compte faire l’Amour de ce petit lambeau, hm ?
- Sa a se ti bebe zonbi mwen ! Glousse-t-elle avec cet air ravi qui se devine à travers les arpents de son masque.

Dimanche la libère et elle ne s'en offusque pas. Ils sont libres de partager et d'être égoïstes tout à la fois. Il s'éloigne de quelques pas, sirote un ti wonm avec la passion tranquille des observateurs. Dimanche a un regard bienveillant pour chacun de ses frères et Erzulie les couvre de la même affection fraternelle bien que ce sang ne soit pas le sien. Vendredi se dépatouille comme un brave. Gwo Sè est fière ! Elle ne le rejoint pas encore sur la piste. Indécise, livrée à elle même, encore ivre du chant de sa créature. Et son regard se pose à nouveau sur Diab. Il n'est pas "son" et elle n'est pas "sienne". pas encore.
Une jolie jennès aux courbes plantureuse vient lui rentrer dans le four.

OooooOoooOoooh !
Elle connait cette odeur là, de muqueuse usagée, de tabac esseulé, de désespoir et d'Oubli. Bèl Wouj est en bleu !
Erzulie sautille jusqu'à la catin qui lui offre son dos. Elle l'attrape brusquement par les hanches et ses mains s'immiscent sous les voilures impudiques de la putain. Des serpents, chauds et humides, terriblement abrasifs. Peau à peau.

- Bèl Wouj, tu es là toi aussi ? languit-elle, menton dans son cou d'albâtre. L'as-tu retrouvé, ton moribond oublié ?

Elle rit en lui pinçant l'intérieur de la cuisse puis, s'égare plus bas. Là où c'est plus doux.

- Tu manques à mes serpents !
fait-elle, joueuse, Ils sifflent après toi.... Puis elle se tourne vers Dimanche, la fixité trompeuse de son masque ne cachant rien de son pétillant éclat d'hilarité. "Prête-la moi quand tu l'auras usée. Je jouerais à la poupée. Tu sais que je suis douée pour la couture...." lance-t-elle en français.

Elle soulève son masque à demi, juste pour finir le verre du Diab. Le mariage après tout, signifie juste que ce qui est à lui et à elle aussi. Butin pour Mutine ! Elle s'éloigne en virevoltant, chaque déhanché faisant chanter ses breloques et rendant fou celui qui regarde.

Oh ! Mais n’est-ce pas Xen qu'elle hume là bas !?

Et la voilà partie, comme elle est venue.

Costume:
 

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Seiche
Seiche

≈ Sirène Simple ≈


✘ AVENTURES : 106
✘ SURNOM : Le Caméléon
✘ AGE DU PERSO : Apparence juvénile. Mais pas si jeune.

✘ DISPO POUR RP ? : Yup, pour 1 ou 2 topics! (3/5) Rythme un peu lent.
✘ LIENS : Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Bulletwhite La Juste Seiche
Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Bulletwhite Encre & saucissons
Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Bulletblue Fraîchement Tranchées: I - II - III
Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Bulletblack Désossés : IV - V - VI


Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMer 4 Avr 2018 - 20:07

C’est une émotion intense, courroucée et blessée qui la coupe de sa transe. A l’intérieur, cela crie fort, fort, fort. Ça l’a fait tourner, tournoyer, comme si elle tanguait à son tour. Seiche est ivre des émotions de ses sœurs, de l’inquiétude, de la curiosité, de l’angoisse à la contrariété. Et puis tout ce rouge qui l’abbreuve encore et le blanc, qui valse entre les visages des danseurs et des morts-vivants.

Désarçonnée, le Caméléon a perdu le fil de ce qu’il se passait. Elle ne suit plus qui est qui, ou fait quoi. Elle n’a plus de place pour la peur, elle perçoit juste l’émotion et les voix, se laisse guider.
Tout petit. Tout petit pas.

C’est douloureux des jambes. C’est ce qui la garde un peu dans leur réalité, ce qui l’empêche de complètement… dérailler.

Seiche ne s’est pas rendue compte elle-même, qu’elle a quitté le giron de Flot. Elle s’aventure au milieu des tous-blêmes, cherche l’origine de sa déchirure intérieure. Voit ses sœurs, et leur banc solidaire, alors Seiche se laisse distraire.

On dirait une enfant au-milieu de tous ses très-grands-deux-jambes. Une enfant mal-vêtue, au crâne-oiseau dévoreur de visage et de corps ; il y a quelque chose qui l’attire irrémédiablement vers la scène. Il y avait deux voix, une qui s’était ajoutée à celle que Coquillage avait évoquée. Une qui insidieusement, l’avait remué. L’avait intrigué. Comme un écho, un murmure secret. Comme si une de ses sœurs avait la pensée coincée et ne pouvait vraiment lui parler que par l’étranger.

Seiche est remontée à sa source, à peine aura-t-elle eu le temps de miraculeusement s’écarter de la grosse-deux-longues-jambes, de sa monture bleue terrestre, et de l’étrange volant à la taille proche d’un enfant aux yeux difformes. Captivée, elle ne pourra en être dérangée et continue sa progression comme un zombie vers la fraicheur d’une vie à mordre.

Il y a cette forme qui éructe. C’est un chant d’humain ? Non. Pas que. Dissonances qui se mêlent à l’écho-frère. Seiche reconnait un peu. C’est familier. C’est ancien.
Elle n’a pas peur.
Même si l’odeur, l’odeur est elle… sœur.

Petite sirène qui ne peut s’empêcher de s’approcher encore et encore. Elle ne sait pas ce que sont les marches d’escaliers. Alors elle gesticule, elle se hisse, elle grimpe et rejoint sur l’estrade, l’auteur couvert d’un peu d’elle.
Son crâne d’oiseau est penché, comme s’il cherchait à comprendre l’entité.

Elle entend la confusion, la douleur. Elle perçoit la clameur, le brouhaha. Mais Seiche ne comprend pas. Alors elle se contente de sentir, de s’approcher de celui qui s’est couvert de sépia.
S’aurait pu être le sien.

Elle tend la main vers ce drôle de cousin. Elle touche son bras.

Eh dis.

Tu es…Quoi ?


Résumé:
 

Costume:
 






« Que je laisse à mon tour, courir mes doigts.
Que je te goûte. Que je t’aime plus fort encore
même si tu ne bouges pas...
Mon dormeur aux yeux ouverts...
Ô ma première proie. »

Juste Seiche:
 


Dernière édition par Seiche le Mer 4 Avr 2018 - 22:42, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
L'Ombre
L'Ombre



✘ AVENTURES : 2247

Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMer 4 Avr 2018 - 20:11

Le Bal d'Hiver





L’air s’était empli de notes et de conversations, de joie et de danse, les doutes s’évaporaient avec le contenu des verres et le froufrou des tissus étouffait les craintes de tous. Sur scène, l'Étrange s’était mêlé au Beau, écho amusant ou effrayant du rêve du moment. Les invités étaient rassemblés en petits groupes, discutant, se disputant, admirant les costumes ou devinant encore les visages de chacun. De nouveaux plats étaient régulièrement disposés sur les tables, et les verres vides disparaissaient, Hook savait maintenir un bon service, c’était certain.

Bientôt, un violon entama son chant, entraînant les couples qui suivaient dans une valse rythmée. Pirates, Indiens, Bayous, Fées et mêmes d’autre choses moins identifiées joindront peut-être la ronde. Là-bas, certains discutaient en buvant un verre, d’autres mangeaient, celui-ci avait l’air de s’étouffer en toussant dans son masque, une femme riait, et deux autres se tenaient par la main..

Et soudain, tandis qu’une harpe se lançait, un craquement affreux résonna dans le bois du navire. En un instant, une masse sombre dégringola du pont, s’écrasant au milieu de la piste dans un bruit sourd.

Silence.

On se regarda, on observa, et des premiers cris fusèrent. Des murmures se lancèrent un peu partout dans la salle. Aviez-vous vu ce qu’il s’était passé ? Non ? Et ce bruit soudain ?
Le capitaine se redressa brusquement, il se frayait un passage parmi les invités, ses pas résonnant sur le plancher, jusqu’à ce qui venait de tomber là, perturbant la légèreté de l’atmosphère.

Le corps était face contre-terre. C’était un pirate à n’en pas douter. Du bout de la botte, Hook le retourna. Son visage était noir, tordu dans une expression démente. Ses lèvres bleues se courbaient dans un rictus insupportable, et ainsi recroquevillé au sol, il ressemblait plus à une sorte d’insecte gigantesque qu’à un homme.



______

Précisions :

→ Second tour de l'event, le poste de Hook suivra celui-ci.
→ S'il y a des musiciens, vous êtes libres de jouer pour tous sur scène après cet interlude. Si le coeur vous en dit toujours...
→ Il se déroulera deux semaines entre chaque tour, qui rythmeront l'avancée du Bal. Prochain poste le 18 avril donc.
→ Si vous n'avez pas le temps de poster et que vous devez sauter un tour, c'est pas trop grave ! Inversement, vous pouvez poster plusieurs fois par tour, tant que ça ne gêne pas la progression des autres.
→ Pensez à faire un petit résumé de vos actions et interactions importantes à la fin de chaque post, pour aider vos partenaires et votre cher staff !



Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org
James Hook
James Hook

☠ Capitaine des Pirates ☠


✘ AVENTURES : 227
✘ SURNOM : Le Capitaine
✘ AGE DU PERSO : La quarantaine

✘ DISPO POUR RP ? : Not really (sauf si besoin du Captain in-rp, tentez)
✘ LIENS : Jas. Hook
Capitaine du Jolly Roger

Monologues de la Haine

Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 EmptyMer 4 Avr 2018 - 20:15

Le Masque ne laissait rien paraître, mais face au visage du mort, les traits démoniaques du déguisement semblaient bien trop se réjouir de la scène. D’un geste de la main, il invita deux matelots de garde à le rejoindre.

- Sortez cette… chose d’ici.

Le ton du capitaine était impénétrable. Si surprise ou crainte il y avait, elles étaient bien dissimulées. Comme pour se rattraper envers ses invités il ajouta d’une voix doucereuse :

- Cet homme était malade depuis quelque temps, je ne pensais pas que son état empirerait si vite, et ne comprends pas comment il a pu arriver ici. Je m’excuse de la frayeur qu’il a pu vous causer…


Replongeant son regard invisible dans la foule, il sondait les impressions. Il sentait presque les sourcils froncés : heureusement que l’homme était un pirate, les choses auraient pu dégénérer…

Il fit signe aux musiciens de continuer tandis que l’on remontait le corps. La mélodie reprit petit à petit, mais les danseurs étaient plus hésitants. Pourtant qu’y avait-il de surnaturel là-dedans ? Un homme était malade, il en était mort. Le goût du capitaine pour le dramatique avait beau avoir été satisfait, il était difficile de le blâmer dans de telles circonstances.

Mais dans ce cas, pourquoi le rouge de sa cape vous semblait encore plus sanglant qu’auparavant ? Pourquoi les rideaux écarlates avaient l’air de dissimuler une menace invisible ? Quelle était cette sensation qui venait se loger quelque part au fond de vos tripes ? Quelle était cette certitude qui harcelait votre raison ? Comment pouviez-vous êtes si sûrs que quelque chose clochait ?

Résumé:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty
MessageSujet: Re: Event : Le Bal d'Hiver   Event : Le Bal d'Hiver - Page 5 Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 9 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: La Mer Imaginaire :: Le Jolly Roger-