Le Deal du moment :
ASOS Soldes : -20% en plus sur les Soldes avec ce ...
Voir le deal

Partagez
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Alastor
Alastor

♋ Monstre ♋


✘ AVENTURES : 22
✘ SURNOM : Le Juge
✘ AGE DU PERSO : Intemporel

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours :D
✘ LIENS : Présentation

All this island needs is a cop - Alastor Empty
MessageSujet: All this island needs is a cop - Alastor   All this island needs is a cop - Alastor EmptyVen 22 Déc 2017 - 16:56

Alastor


Identité

Surnom : Le Juge ; Le cavalier
Catégorie : Horreur
Espèce : ???
Inclination :  Extrêmement mauvais
Lieu de vie :  Sylve Obscure (souvent dans des ruines), parfois au domaine Halloween.
PS : Je veux que ce soit Capucin Farouche qui me valide. :P


Révérences

Alastor, c'est cette forme lumineuse imprécise au loin dans la nuit. C'est ce brasier flamboyant au milieu des ténèbres. C'est les bruits lourds dans la brume. C'est cette armure noire qui hante les bois obscurs.

Personne ne sait vraiment d’où il vient ou comment il est né. Certains pensent qu’il est l’incarnation des injustices non réparées, d’autres que c’est une créature qui se nourrit de la détresse des autres, encore d’autres qui pensent qu’il est la réincarnation d’un esprit d’enfant injustement tué. Lorsqu’il n’est pas en déplacement, il erre souvent autour d’étranges ruines d’une sorte de chapelle en pierre, dont les restes se dressent en plein cœur de la sylve obscure. Personne ne sait pourquoi il reste ici, il semble y vivre.

Alastor est vêtu d'une armure en plaques métalliques noires avec un grand morceau de toile (une cape ?) usée par-dessus et enveloppé de chaînes en acier qui claquent tout le temps. Il n'a pas de réelle consistance et n'est qu'un être bleu fantomatique nappé d'ombre. De même pour sa monture. Alastor est muni de quoi faire régner son rôle de juge : un long espadon denté aussi droit et inflexible que la justice, ainsi que d’un fouet en barbelés qui utilise pour punir ceux qui le méritent.

Alastor est chargé d'une seule chose : faire régner la justice en punissant tous ceux qui ont enfreint la loi. La loi d'Alastor. En fonction de l'infraction, il vous châtiera en conséquence. Il ne fait jamais souffrir par excès, car Alastor est juste. Il reste lucide. Les sentiments sont un engrenage qui n'a pas sa place dans la machine bien huilée de la justice. Le juge est impitoyable, inflexible, impassible, mais il reste là encore toujours juste : ceux qui ont un bon comportement sont récompensés et protégés.

Le Code d'Alastor comporte des milliers de lois -certains prétendent que le code est sans fin-, et il est donc très difficile de ne jamais avoir enfreint ses lois, ce qui signifie que tout le monde est plus ou moins toujours condamnable.

Mais le cavalier est aussi quelqu’un d’ouvert et de curieux, qui prend plaisir à observer le monde et a en étudier ses composants. De façon scientifique, il note dans un gros grimoire tout ce qu’il apprend sur ce monde, mais il n’est pas très au fait de la réalité des choses et se trompe toujours sur ce qu’il étudie. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est persuadé que le savon est un explosif, que les canards en plastique servent à éteindre les étoiles et que noël est une fête où les gens se frappent tous mutuellement dessus à coup de branche de sapin.



Unique au monde


° Alastor est un excellent cavalier et un épéiste hors-pair. Sa faiblesse réside dans son obsession à vouloir à tout prix éviter des dommages collatéraux.

° Autre chose bonne à savoir : Alastor, de par son état, se voit directement blessé par le contact de la lumière, même artificielle. C'est pour cette raison qu'il fait son possible pour rester dans les milieux sombres, et affectionne particulièrement rester dans la brume. Le Juge n'est ni invincible ni immortel, mais il joue beaucoup sur la mise en scène pour dissuader.

° Son vocabulaire et son phrasé est un très vieil anglais soutenu, qui semble sortir tout droit de l'aire médiévale. Le son de sa voix

° Contrairement à sa réputation, Alastor ne tue pas souvent, et a clairement moins de sang sur les mains que la plupart des autres horreurs de l'île, cela ne signifie cependant pas pour autant qu'il n'est pas prêt à faire ce qu'il faut quand il faut.

° La monture d'Alastor n'est qu'une extension de lui-même, il n'a donc pas besoin de la commander car ils partagent les mêmes pensées. Ses deux mains sont donc libres quand il monte. Sa monture est nettement plus grande et plus lourde qu'un cheval normal. Massive et imposante, elle ignore jusqu'aux pluies les plus torrentielles.

° Alastor ne dort jamais et ne repose jamais, car la justice a toujours besoin de lui. Mais il apprécie de rester dans le silence des ruines où il s’est établi.

° Alastor ne fait jamais interférer ses sentiments dans ses jugements, mais ce n'est pas pour autant qu'il n'en ressent pas : lui aussi peut rire, pleurer, et aussi s'énerver.

° Le Juge ne punira jamais ceux qui ne sont pas fautifs de quoi que soit, il peut  même récompenser pour bonne conduite. Il ira même jusqu'à risquer sa vie pour protéger les innocents en danger. Si vous êtes un innocent en danger de mort, vous devriez tenter de l'appeler. Qui sait ?

° Il fouette les enfants pas sages. Parfois il les emmène avec lui de force sur sa monture et on ne les revoit jamais.

° De par sa capacité d'esprit, il peut parfois traverser les matériaux, mais cela reste très limité, car c'est très épuisant. Le fait qu’il soit un esprit destiné à l’ombre fait que la lumière, même artificielle, le blesse directement. Particulièrement si elle est magique ou avec le feu.

° Alastor entretient généralement de bonnes relations avec les autres créatures aussi cauchemardesques et mal aimées que lui.

° De par son caractère d'esprit et d'arbitre, il ne perd que rarement son calme et prend toujours les choses de façon froide et distante.




L'île

Comment vis-tu ton séjour à Never Never Land ? Que représente ce lieu pour toi ?  
"Très bien. Cette île est un coeur qui bat au rythme du vice, des crimes et de l'injustice. Je n'aurais de cesse tant que les vermines corrompues de cette île n'auront pas été toutes jugées. Tous les criminels et barbares. Tous jusqu’au dernier. Cette île marchera droit."


Regrettes-tu ta vie d'avant ? Voudrais-tu pouvoir retourner dans le monde ordinaire ?  Si tu n'en as jamais connu d'autre, désirerais-tu une autre vie ? L'autre monde te fait-il envie ?
"Je n'ai pas d'ancienne vie. Un juge des ombres est à la fois passé, présent et futur.  Une nouvelle vie ? J'ai été créé par la Justice. Ce n'est pas à moi d'en décider. Quant à l'autre monde, j'irais là-bas quand cette île aura été pacifiée."


Comment vois-tu Peter Pan ? Quels sont tes sentiments envers lui ?
"Peter Pan et Hook sont des rois. Personne, pas même un roi, n'est au dessus de la Loi. Et je suis la Loi."




In the mud and rain

Il faisait nuit noire. Il pleuvait à grosses gouttes. Une pluie battante frappait les arbres de la Sylve Obscure comme des fouets. Le bruit des éclairs était assourdissant. Au loin, des voix criaient dans un dialecte étranger. Ils criaient quelque chose, ils semblaient chercher quelque chose. Ou quelqu'un. Ils la cherchaient elle. Elle, la petite garçonne, le petite récolteuse, la petite Traductrice !

Elle courait aussi vite que le pouvait ses petites jambes usées. Ses muscles lui faisaient mal et elle perdait du sang, mais elle s'en moquait car il voulait plus que tout échapper aux pirates. Ils étaient à ses talons et se livraient à une véritable chasse pour la retrouver.

La pauvre garçonne avait eu le malheur, elle ses compagnons, de se trouver attaqués par un groupe de pirates assoiffés de violence. Tous avaient étés tués, à l'exception d'elle -treize ans- et de deux compagnons -un jeune de huit ans et un plus vieux de dix-sept ans- qui avaient tous trois étés faits prisonniers. Elle ne savait pas pourquoi ils les avaient attaqués, ils n'avaient fait que cueillir !

Sans ménagement aucun ils avaient étés emportés à un camp temporaire de pirates. Attachés, traînés dans la boue. Arrivés là-bas, ils ont étés attachés (encore) et torturés. Par qui ? Pourquoi ? Pendant combien de temps ? Elle ne le savait pas. Tout était si confus. Elle se souvenait qu'ils avaient commencé par le plus vieux, ils lui ont coupé tous les membres -tous les quatre- avant de l'étouffer comme un animal. Elle se souvenait que c'était horrible à regarder. Lui qui était si fort avait l'air si faible. Elle l'a vu convulser avant d'arrêter de bouger. Pour toujours. C'était ainsi qu'un grand guerrier disparu. Un ami. Le petit pleurait toutes les larmes de son corps, et elle, priait en silence, car elle avait toujours été croyante. Elle se refugiait dans la foi, alors que le petit criait. La suite, elle ne s'en souvenait pas. Elle ne voulait pas s'en souvenir. Mais ce dont elle se souvenait, c'était que le petit n'était plus avec elle quand elle avait réussi à s'enfuir. Son cerveau n'arrivait pas à s'en souvenir. Il ne voulait pas se souvenir.

Et maintenant elle courait. Elle fuyait pour sa vie. Pour ne pas finir comme ses deux malheureux compagnons. Elle courait. Trop vite. Avec trop d'élan.

Alors glissait sur une bute et se blessait le pied. C'est ce qui arrivait quand on courait à l'aveugle comme ça. Elle sentait les pirates se rapprocher, tandis qu'elle essayait de se cacher dans un buisson pour reposer son pied le temps de pouvoir se relever.
Soudain, arrêt des voix et des cris. Seulement la pluie et les éclairs par moments. Ce silence terrifiait la garçonne, car elle savait très bien ce que cela signifiait. Elle levait alors les yeux vers le ciel et vit une main l'attraper et la tirer hors du buisson. Elle criait de terreur. Les pirates l'avaient eue. Celui qui la tenait et jetait la garçonne au sol, dans la boue épaisse. Elle criait et implorait leur pitié, mais rien n'y fit. Tout de suite après un autre pirate attachait les mains de la garçonne et la bâillonnait. Prisonnière. C'en était fini d'elle pensa-t-elle. Jamais son cœur ne battait aussi fort. Elle continuait de hurler malgré le bâillon et se débattait en vain. Les pirates étaient à deux sur elle et tentaient de la relever, alors qu'elle luttait.

La pluie était calmée. Le tonnerre se taisait. Mais la brume restait et s'épaississait. L'environnement était subitement devenu excessivement silencieux. Ce n'était pas normal.
Les pirates se figèrent tous, et la garçonne de même, étonnée par l'immobilisme de ses agresseurs. Ces derniers se mirent à se crier des choses dans leur langue et semblaient se disputer, la garçonne ne comprenait pas ce qu'ils disaient.

Mais leur dispute était rapidement interrompue par un cri strident. Un cri aigu dément qui déchirait les branches des arbres. Un cri terriblement assuré. Les Piccaninys se taisaient pendant quelques secondes puis recommençaient à se crier dessus. Quand un autre cri d'une bête infernale jaillissait du fond des arbres. Cette fois, les adultes éméchés laissèrent tomber la garçonne encore ligotée et brandirent tous leurs armes. Ils tremblaient. Ils étaient trois. Qu'est-ce qui pouvait faire paniquer trois adultes ? La sylve obscure était la seule en mesure de répondre à cette question.

Une forme bleuâtre émergeait des masses sombres. Ça venait très vite vers eux. Il était difficile de savoir ce que s'était car c'était enveloppé de brume, mais ça brandissait très clairement une longue lame luminescente et ça semblait monter un cheval.

Sans avoir le temps de s'en rendre compte, tout le groupe -garçonne incluse- était encerclé par ces sons. Devant, derrière, les côtés ? C'était trop dur à dire compte tenu de la situation. Les bruits de sabots de la créature étaient nombreux, rapides, colériques. Ils se faisaient de plus-en-plus proches, lorsque, sans que personne ne le vit venir, une tête fut fauchée dans un fracas assourdissant. L'étrange cavalier avait fait son premier assaut, et il allait revenir.

Et il revenait, toujours en hurlant comme s'il était porté par l'enfer, et alors, le spectre d'acier s'élançait au milieu du groupe, sur son imposante monture pleine de pointes d'acier noir. La garçonne ne voyait pas ce qu'il se passait. Elle était trop occupée à ramper pour sauver sa peau. Elle n'entendait que ce diable hurler à plein poumons, pendant que les pirates aux aussi hurlaient. Les pirates frappaient comme jamais ils ne l'avaient fait. L'acier s'entrechoquait, la chair se déchirait, les os se brisaient, les chaînes en acier claquaient, le feu jaillissait de son cheval infernal et le démon hurlait, se délectant de cette mêlée sanglante.

Il n'y avait plus de doute pour la garçonne. Elle avait croisée le chemin d'un cavalier du Diable. Ses prières avaient attiré le malin ou lieu de lui attirer l'aide qu'elle suppliait au Seigneur d'envoyer. Il lui fallait absolument fuir d'ici !

La Traductrice -son surnom- avait rampé relativement loin du combat, et, encore attachée, se mettant sur le dos pour reprendre son souffle, elle vit l'apparence de leur agresseur. C'était un immense Cavalier Noir, grand, imposant et féroce; un cauchemar qui avait pris vie. Un spectre d'acier qui illuminait de bleu, vêtu d'une armure sombre, de capes usées et de chaînes. Son visage -en admettant qu'il en ait un- était caché par une capuche, et il semblait avoir une longue corne en acier sur son front. C'était réellement un cavalier de Satan !
En observant les pirates paniquer, lutter dans cet affrontement inégal et tomber un à un, tout lui semblait clair:

Ce n'était pas un combat. C'était une exécution.

Il n'y avait plus de cris, juste le cavalier de cauchemar qui brandissait sa lame vers le ciel, tel sa victoire. Blessé, mais victorieux. La garçonne paniquait, et, dégoulinante de larmes, rampait aussi vite qu'elle le pouvait loin de ce démon. En entendant les bruits de sabots s'approchant d'elle calmement, elle se mit à pleurer plus fort et rampait encore plus vite sans réellement croire à ses chances de survie. La monture infernale avait cessé de hurler aux enfers.

Sans aucun mal, l'immense spectre d'acier relevait la garçonne et lui tranchait ses liens avec une des nombreuses pointes qui couvraient son armure. Il attrapait ensuite la tête de la jeune fille sans douceur et lui enlevait son bâillon. Le garçonne était terrifiée, mais voyait très bien ce que le cavalier venait de faire : il avait tué ses agresseurs et l'avait libérée. Il l'avait sauvée. Elle se contenta simplement  de lui demander avec une tout petite voix terrorisée:

"P... P-pourquoi ?"

Un silence, puis, il lui répondit lentement avec une voix fantomatique, et pointait son index d'acier sur elle.

"Tu es encore pure. Ton jugement n'est pas pour aujourd'hui. La Justice te laisse en paix. "

Sans trop laisser le temps à la gamine de répondre, il fit un demi-tour. "Justice est faite." Déclara-t-il. Puis il frappa sa monture et l'imposant fantôme reparti au fin-fond de la Sylve dans un fracas métallique. Le bruit s'évanouit au loin dans les ténèbres avant de totalement disparaître.

La fille, encore sous le choc, regardait d'un air surprise la robe pliée qui avait atterrit dans ses bras et le sachet de bonbons qui allait avec.

"Pourquoi ? Pourquoi ?" Se demandait-elle.
"Pour la justice ? C'est quoi cette histoire ? Les voix du seigneur sont impénétrables, et celles du malin également, peut-être. Il ne m'a rien demandé ni rien proposé, je pense n'être tombée dans aucun de ses pièges."

Elle passa au milieu des cadavres de pirates, trop mutilés et détruits pour qu'elle n'ose les regarder, certains gardant encore dans leurs yeux l'expression de terreur, qui restera figé à jamais en eux. N'osant trop y penser, elle regagna le chemin en vitesse pour sortir de la Sylve avant qu'elle ne croise d'autres pirates et se débarrassa des cadeaux, pensant qu’ils devaient être piégés d’une quelconque façon.

Arrivée au grand arbre, elle conta son histoire. Les enfants n'en revenaient pas, les jeunes ne comprenaient pas, et les plus vieux, inquiets, tentaient de leur expliquer simplement : Une raison de plus de ne pas s'aventurer dans la Sylve Obscure venait de faire son apparition.




Une intervention aux côtés d'Alastor

La météo dans la Sylve était calme pour cette journée, du moins. L’air était glacé. Le soleil commençait à décroitre lentement. Au sommet d’une petite colline, non loin de ses ruines habituelles, assis sur sa monture comme toujours, Alastor regardait d’un air curieux le soleil couchant à travers les branches pointues des lugubres arbres de la sylve, veillant à ne pas être exposé à trop de lumière pour craindre la blessure.

Il s’adressait doucement dans le vide, comme si sa monture voulait l’écouter parler.

« Voilà qui est fascinant. »

Le juge plongeait sa main dans sa tête et en sortait son vieux livre usé et un morceau de charbon. Lentement,  il s’appliquait de sa plus belle écriture pour noter sur les pages jaunies sa découverte.

« Dans le ciel de l’île se trouve une grande boule de lumière chargée de chasser les spectres, et disparait à intervalles régulières afin de se reposer. » Marquait-il.

Il venait tout juste de terminer le point de cette phrase qu’il entendait une toute petite voix au loin. Tel l’animal à l’affut, le spectre relevait la tête en direction de la voix. Quelques secondes de silence, puis un petit rire se faisait entendre, qui venait d’une autre voix. Aussi n’y avait pas prêté attention au début, jusqu’à ce qu’il le sente. Le crime. Qui émanait de ces voix.

Pas de temps à perdre ! Il rangeait son vieux livre comme il peut et sa monture faisait un violent demi-tour droite, naturellement, sans aucun ordre de la part de son cavalier. De la même façon, le cheval se mettait en route en direction des voix.

Il taillait à travers la Sylve. Les longues branches pointues tentaient de griffer et attraper Alastor, comme elles le faisaient avec tout ce qui bougeait, mais toutes se brisaient face à la course ininterrompue du juge. Après un certain nombre de lieues en direction des voix, voilà qu’elles se faisaient proches : excellent. D’un air professionnel, il faisait pied à terre en brisant d’autres branchages griffus, alors que sa monture restait des plus oisive. Alastor marchait pendant quelques bons mètres, taillant un chemin à travers une scandaleuse quantité de branchages.

Le voilà qui débouchait alors dans un espace dégagé, avec de l’herbe des gros rochers éparpillés. Au milieu du lieu, se trouvait trois enfants. Un chasseur d’environ onze ans, roux et qui parlait du nez (sans doute enrhumé), une chasseuse d’environ dix-sept ans, très grande, très maigre, avec de très longs cheveux blonds. Le dernier enfant était un gamin de  seulement huit ans, probablement débutant-chasseur.

Alastor arrivait devant ces trois enfants, et se tenait désormais devant eux, à bonne distance. Il prenait le temps d’observer. De cerner. La grande fille avait un arc et une poignée de flèches. Le grand garçon avait une lame à mi-chemin entre l’épée et la machette, tandis que le petit garçon avait une matraque en bois, ornée de bouts de ferraille. Ils ne l’avaient pas encore vu. Le grand avait la tête baissée sur son arme, occupé à l’affûter, la grande blonde avait la tête posée sur un rocher, à côté du grand garçon, probablement fatiguée d’une journée de chasse, et le petit, lui, avait retenu l’attention d’Alastor. Il torturait. Il faisait souffrir autrui par pur plaisir. Le petit garçon avait un couteau dans la main, et gravait de ses deux mains les inscriptions « Tough + Wind = <3 » sur l’écorce d’un arbre (probablement les noms des deux autres enfants qui l’accompagnaient). Il faisait souffrir un être vivant, un arbre sans défense ! Horreur, se disait Alastor !

C’est alors que la grande levait la tête et posait les yeux sur Alastor, avec un regard tremblant, absolument terrifié.

Le spectre marchait d’un air assuré. Il piétinait l’herbe d’un pas assuré alors que le soleil commençait à se coucher, laissant ainsi Alastor illuminer dans la plaine, laissant ainsi tous les autres yeux se poser sur lui. Les trois enfants restaient immobiles pendant quelques secondes, les yeux bloqués sur cet homme en armure qui brillait d’un bleu fantomatique.  La grande fille blonde comprenait alors  que Alastor se dirigeait droit vers le petit chasseur.

« Reviens vers moi ! Vite ! » lui criait-elle en préparant son arc et ses flèches.

Le gamin, toujours aussi effrayé, prenait ses jambes à son cou vers la grande fille, grimpant sur le caillou et se réfugiant derrière elle. Alors qu’elle commençait à encocher une flèche à son arc, elle criait au garçon :

« Va chercher de l’aide à l’arbre ! »

Le garçon traçait alors à travers les arbres, disparaissant dans les branchages. Au même moment, la grande fille commençait à tirer sur Alastor, sans vraiment se demander ce qu’il voulait, pour la simple et bonne raison d’un fantôme armée et en armure ne se manifestait généralement pas pour distribuer des câlins.

Alastor avançait lentement, non pas par contrainte, mais par nonchalance ; après tout, ils n’étaient pas en train s’enfuir, pourquoi se presser ?

La fille tirait la première flèche. Elle siffait dans l’air un court instant puis percute l’armure du cavalier, le projectile ricochait sur un des morceaux de métal puis s’écrasait dans l’herbe.
Seconde flèche, elle se plantait dans le torse d’Alastor et se coinçait dedans. Le choc le fait légèrement reculer, mais la flèche en elle-même ne semble pas le blesser plus que ça. La vérité était que ça lui avait vraiment fait mal, mais il savait qu'elle renoncerait s'il faisait semblant de ne pas avoir mal, aussi faisait-il son possible pour faire semblant de ne rien sentir

Constatant l’inefficacité latente de son arme, la fille criait au petit qui se tenait juste derrière ses jambes :

« Cours ! Ne te retourne pas ! »

Une troisième flèche partait. Celle-là ne volait pas longtemps, car Alastor était dangereusement proche de la fille. Elle se plantait comme la seconde et le faisait reculer une seconde fois. Le projectile était plus douloureux que le précédent, mais il devait coûte que coûte continuer à feindre de ne rien sentir. Le spectre continuait d’avancer. Il était désormais au corps-à-corps avec la grande fille. Le petit garçon avait trop peur. On lui avait dit de courir, mais ses pieds étaient collés au sol par la terreur. Il voyait, de ses yeux tremblants, la scène se dérouler devant lui.
La fille décrochait un couteau de sa ceinture et tentait de lui planter dans le corps, Alastor lui attrapait le poignet avant que la lame ne l’atteigne et, d’une violente gifle portée par son gant d’acier couvert de pointes, envoyait la fille à terre en faisant valser la lame en l’air.

Le juge regardait la fille étalée au sol qui sanglotait en posant ses mains sur son visage ensanglanté, et, considérant la menace éloignée, il posait les yeux sur le petit garçon terrifié et s’adressait à lui.

« Vous avez été prit sur le fait à faire du mal à une tierce entité par unique souhait de vanité et de distraction. Cet acte répréhensible constitue un délit qui doit être immédiatement traité. »

Le petit garçon n’avait pas compris cette phrase qui sonnait très médiévale et ses yeux commençaient à se couvrir de larmes, alors qu’il voyait Le Juge plonger sa main dans tête et en sortir un immense fouet tressé couvert d’épines de métal.

« En vertu des pouvoirs qui me sont conférés, je vous déclare coupable d’acte de barbarie envers une créature sans défense et vous condamne en conséquence à vingt coups de fouet. »

La scène qui suivait alors était d’une rare violence, trop pour être décrite. Il ne restait après le châtiment appliqué, plus qu’un enfant en pleurs dont le dos était entaillé et charcuté, ainsi qu’une jeune fille qui sanglotait  dont le visage avait été défiguré et qui tenait dans ses mains la dent qu’elle avait perdue au moment de la gifle.

Lorsque le grand chasseur était de retour avec une douzaine de chasseurs et sentinelles, il n’y avait plus personne, juste les deux enfants qui se remettaient de leurs émotions, contemplant leur chair aussi meurtrie que l’était leur esprit face à cet agresseur qui était parti sans laisser de trace, comme il était arrivé.

Alastor, lui, était depuis longtemps retourné dans la sylve. Il entendait encore au loins les cris de enfants qui pleuraient ainsi que de ceux qui le cherchaient. Il ne se souciait pas de ce qu’ils pensaient de lui ou de cet acte : la justice avait été rendue quoi qu’ils en pensent. Il avait le sentiment d’avoir accompli une noble tâche.

Pour se récompenser, le juge était revenu au milieu de ses ruines situées au sommet de sa colline, pour reprendre l’écriture de ses notes précédemment interrompues. La nuit du Juge serait probablement une belle nuit.



Invisible pour les yeux

T'as un Pseudo ? Sonitrok. Comme toujours. :D
Et un âge ? 18 presque 19, wiiiii
C'est quoi ton Avatar  ? Abaddon, The Choosen Lord of Avernus – Dota 2 (et non ce n’est pas un nazgul)
Comment t'as découvert l'île ? J'y suis déjà. :P
Tu la trouves comment ? Comme ça.
Dis, tu crois bien aux fées ? Les Fées ont enfreint les lois d'Alastor. Les Fées seront jugées. Leur royaume brûlera. Les Fées seront rayées de cette île.


Dernière édition par Alastor le Sam 23 Déc 2017 - 9:39, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Alastor
Alastor

♋ Monstre ♋


✘ AVENTURES : 22
✘ SURNOM : Le Juge
✘ AGE DU PERSO : Intemporel

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours :D
✘ LIENS : Présentation

All this island needs is a cop - Alastor Empty
MessageSujet: Re: All this island needs is a cop - Alastor   All this island needs is a cop - Alastor EmptyVen 22 Déc 2017 - 16:57

Fiche postée, bonne lecture !
Revenir en haut Aller en bas
MadMax
MadMax

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 1114
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

All this island needs is a cop - Alastor Empty
MessageSujet: Re: All this island needs is a cop - Alastor   All this island needs is a cop - Alastor EmptyVen 22 Déc 2017 - 21:29

Aowh le juge !

Baaam il est enfin sorti ! Cool cool huhu, j'aime bien le principe d'un mec qui justement sert tellement la justice qu'il en devient sombre.

Y a quelques trucs qui me chiffonnent pourtant. Enfin c'est globalement un truc, au final : le fait qu'il soit trop puissant. J'imagine pas les indiens tous les craindre par exemple, et encore moins les Picca qui sont un peuple guerrier et qui globalement ne craint pas la mort.

De même, le fait qu'Alastor bute un groupe de guerriers Picca -et facilement si j'ai bien compris ton récit- me gêne pas mal. Je ne dis pas qu'il ne doit vaincre que des mouches, mais voilà, c'est une question d'équilibre.

Si tu as des doutes sur la mesure, on peut en reparler y a pas de soucis.

Bon courage, c'est plus un ajustement qu'un grand truc de fond !






J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alastor
Alastor

♋ Monstre ♋


✘ AVENTURES : 22
✘ SURNOM : Le Juge
✘ AGE DU PERSO : Intemporel

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours :D
✘ LIENS : Présentation

All this island needs is a cop - Alastor Empty
MessageSujet: Re: All this island needs is a cop - Alastor   All this island needs is a cop - Alastor EmptyVen 22 Déc 2017 - 23:15

Qu'est-ce que tu préconises pour corriger ça ?
Revenir en haut Aller en bas
MadMax
MadMax

★ Mère des Chasseurs ★


✘ AVENTURES : 1114
✘ SURNOM : L'Increvable.
✘ AGE DU PERSO : La bonne quinzaine.

✘ DISPO POUR RP ? : Globalement, ouais.
✘ LIENS : Naissance, renaissance & La Meute

All this island needs is a cop - Alastor Empty
MessageSujet: Re: All this island needs is a cop - Alastor   All this island needs is a cop - Alastor EmptySam 23 Déc 2017 - 3:25

Bah déjà, comme dit, ne pas dire que tout le monde le craint, ou que tous les peaux-rouges le craignent. Annoncer ce genre de trucs c'est comme imposer aux autre joueurs le fait que leurs perso craindront le tien, donc voilà, c'est pas top moumoute. Tu peux dire qu'il n'a pas une bonne réputation, mais pas dicter ce que les autres ressentent de manière si catégorique.

Ensuite, les Piccaninny en particulier sont des guerriers. Ils ont cette culture du combat, de la mort vaillante etc, donc ne vont pas avoir peur si facilement ni être vaincus en combat si aisément. Que ton juge en latte autant d'un coup comme s'il était chez mémé, c'est clairement too much. (Va savoir pourquoi j'ai une impression de déjà vu à ce sujet.). Qu'il mette en difficultés des GP et tout ok. Mais tout un groupe de guerriers accomplis ? Nope.

Enfin, à titre plus personnel, je trouve que le fait qu'il lise les crimes d'un simple regard est un peu too much aussi. Mais comme sa vision de la justice est biaisée et extrême, il peut très bien interpréter ce qu'il perçoit comme des crimes ou quelque chose du genre. De là à "lire l'âme" ou ce genre de trucs, moui, bon, bof.

Voici déjà quelques pistes, j'espère que ça t'aura aidé.

Comme dit lors de nos échanges mp, il ne faut pas que ce perso soit trop puissant et je sais que tu as conscience de ça. Ne reste donc plus qu'une question de dosage !






J'suis Parole en #cc3300.

Merci Dog. ♥:
 

Merci Arrow. ♥:
 

Merci Coquillage. ♥:
 

Merci Sindri. ♥:
 

Merci Blue. ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Alastor
Alastor

♋ Monstre ♋


✘ AVENTURES : 22
✘ SURNOM : Le Juge
✘ AGE DU PERSO : Intemporel

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours :D
✘ LIENS : Présentation

All this island needs is a cop - Alastor Empty
MessageSujet: Re: All this island needs is a cop - Alastor   All this island needs is a cop - Alastor EmptySam 23 Déc 2017 - 8:41

Je vais modifier tout ça ^^

EDIT (pour le double-post) : ça y est j'ai modifié les passages concernés et j'ai équilibré des choses par-ci et par-là, dites-moi si c'est mieux comme ça !
Revenir en haut Aller en bas
Smoke
Smoke

♣ Récolteur ♣


✘ AVENTURES : 474
✘ SURNOM : Le Rieur
✘ AGE DU PERSO : 17 ans

✘ DISPO POUR RP ? : Oui
✘ LIENS : The smoke fills my lungs with the need to laugh.

All this island needs is a cop - Alastor Empty
MessageSujet: Re: All this island needs is a cop - Alastor   All this island needs is a cop - Alastor EmptySam 23 Déc 2017 - 19:24

"noël est une fête où les gens se frappent tous mutuellement dessus à coup de branche de sapin"
Ça m'a l'air parfait. Faisons ça.

"pour la simple et bonne raison d’un fantôme armée et en armure ne se manifestait généralement pas pour distribuer des câlins"
Maintenant ça me donne envie de créer un fantôme armé et en armure qui fait des câlins à tout le monde ><

C'est vachement intéressant comme concept =) Bon courage pour finaliser le bestiau !






Merci Kane ♥ :
 
Revenir en haut Aller en bas
Alastor
Alastor

♋ Monstre ♋


✘ AVENTURES : 22
✘ SURNOM : Le Juge
✘ AGE DU PERSO : Intemporel

✘ DISPO POUR RP ? : Toujours :D
✘ LIENS : Présentation

All this island needs is a cop - Alastor Empty
MessageSujet: Re: All this island needs is a cop - Alastor   All this island needs is a cop - Alastor EmptyLun 8 Jan 2018 - 20:27

Bon, je pense avoir appliqué toutes les corrections désormais. c:
Revenir en haut Aller en bas
Peter Pan
Peter Pan

♛ Roi des Garçons Perdus ♛


✘ AVENTURES : 2816
✘ SURNOM : L'Enfant Roi
✘ AGE DU PERSO : jeune à jamais

✘ DISPO POUR RP ? : dur dur
✘ LIENS : Je suis un petit oiseau à peine sorti de l'oeuf.
→ Et aussi tout ça !

All this island needs is a cop - Alastor Empty
MessageSujet: Re: All this island needs is a cop - Alastor   All this island needs is a cop - Alastor EmptyMar 9 Jan 2018 - 22:48

Félicitations mon enfant


Tu es condamné.





Merci pour ta patience et tes modifications Alastor, ça fait vraiment plaisir de voir que tu mets de la volonté comme ça ! Je trouve ton personnage vraiment génial, à la fois un peu mythique et original, ce côté justicier diabolique complètement décalé ça colle super bien à l'univers et tu sembles le maitriser, c'est parfait. On compte sur toi pour jouer dans les règles, ça a l'air très bien parti ! Deux choses juste : je ne le mettrai pas en Horreur car les Horreurs vivent dans l'Halloween, il sera donc un Monstre si ça te va ? et pense à mettre ton avatar à la bonne taille (200*320 à 200*350 max). Je te valide quand même car tu as assez attendu mais pense à le faire au plus vite ! Quoiqu'il en soit, rebienvenue mon cher All this island needs is a cop - Alastor 4270936508

_______________________________


Je te serre chaleureusement la main. Cours vite créer ton Dé à Coudre et demander un Compagnon de Jeu afin de vivre une aventure !  Par ailleurs, n'oublie pas de prendre connaissance de L'intrigue du moment. A moins que tu ne choisisses de te lancer dans Mission Périlleuse ?  Si tu préfères passer du bon temps en papotant, rejoins sans tarder la Nursery. Quoiqu'il en soit, que ton séjour à Never Never Land soit fabuleux et éternel.










La musique que je joue au gré du vent : Flûtes de Pan
Les dessins que je peins au gré du temps : Crayons de Pan



Je tyrannise en forestgreen.




le merveilleux cadeau de mes enfants trouvés:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://neverneverland.forumactif.org/
Contenu sponsorisé




All this island needs is a cop - Alastor Empty
MessageSujet: Re: All this island needs is a cop - Alastor   All this island needs is a cop - Alastor Empty

Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Never Never Land ★ :: Faire naufrage :: Gais, innocents et sans coeur. :: On s'envole !-